Paris est Plein, Plein, Plein, … Plein de Parasites

Un des inconvénients méconnus de toute campagne municipale, c’est qu’elle fait instantanément ressortir les parasites et l’actuelle campagne électorale pour la ville de Paris n’échappe pas à la règle puisqu’elle est maintenant l’occasion d’évoquer ces derniers dans les conversations politiques, au travers notamment des promesses des candidats…

Il faut dire que Paris est sale.

Si, au XIXème siècle, l’arrivée de l’éclairage public fit gagner à Paris le surnom de « ville lumière », peut-être l’installation indéboulonnable d’un certain nombre d’encombrants animaux dans la capitale française lui en fera gagner un autre moins reluisant, celui de « ville parasitée ».

Parmi ces bestioles particulièrement envahissantes, l’actualité permet d’immédiatement citer Benjamin Griveaux, l’actuel candidat LREM qui cherche à remplacer Anne Hidalgo, puisqu’il évoque assez spontanément les punaises.

On savait déjà Paris infesté par les rats et les élus toujours gourmands de l’attention des électeurs en conviennent : ces parasites ont trouvé ces dernières années une occasion de proliférer. Conditions de vie trop favorables, opulence alimentaire dont il est trop facile de profiter sans guère de contrôle, mansuétude d’un peuple maintenant trop habitué à cet envahissement, les raisons de ce parasitage prolifique sont multiples pour une équipe municipale qui n’a pas démontré son efficacité à le combattre.

Mais à ces parasites connus s’ajoute ce fléau de Benjamin Griveaux : la punaise de lit. Apparemment directement touché par ces envahissants hétéroptères, l’actuel candidat de LREM a donc fait lui-même la douloureuse expérience d’un parasitage inopiné et peut dès lors se targuer d’en connaître un nouveau rayon en la matière. C’est logiquement qu’il compte faire profiter aux Parisiens de son expérience des parasites et ce d’autant plus que, pour lui, il faut en parler :

« Ça n’a rien à voir avec l’hygiène mais il faut en parler pour agir efficacement »

Et il est vrai qu’une fois la parole libérée, les parasites sont immédiatement devenus plus visibles : Danielle Simonnet, la candidate France Insoumise, se sentant immédiatement concernée, a elle aussi fait part de ce souci et ne s’est pas arrêtée là puisqu’elle envisage la création d’un service public pour éradiquer les nuisibles, rejointe en cela par Griveaux qui ne voudrait pas rater une si belle occasion de mobiliser de l’argent public.

Cependant, même sans chercher à savoir si la mise en place de ce service public pour éradiquer les nuisibles relève en politique du courage ou du suicide, il est impossible de ne pas noter qu’ici encore, on tente d’apporter une solution bancale à un problème essentiellement lié à une gestion calamiteuse de la salubrité publique de la ville.

Difficile en effet de ne pas se rappeler que trouve déjà, dans les missions de la municipalité, celle de tenir la ville propre. Mission qu’elle n’est pas fichue de remplir avec les rats dont la taille (à mi-chemin entre celle d’un élu et celle d’une punaise) pourrait laisser croire qu’ils seront pourtant plus faciles à éradiquer que les autres importuns.

Rien n’indique en effet qu’une municipalité déjà incompétente à dératiser la ville saura proposer un service efficace pour d’autres parasites et même plutôt du contraire… Surtout lorsqu’on découvre que la proposition de Griveaux repose sur une tarification des prestations de ce nouveau service public qui serait dépendante du niveau de revenu de ceux qui les commandent.

Autrement dit, virer des parasites sera d’autant plus coûteux qu’on a des revenus importants… Au-delà de l’évident parallèle avec les élections municipales, cette proposition tarifaire est évidemment la clé d’un échec cuisant, le collectivisme et le contrôle arbitraire des prix n’ayant jamais fonctionné nulle part, sur aucun marché et pour aucun prix.

Et cet échec sera d’autant plus cuisant que, comme tous les autres échecs collectivistes, les factures qu’il générera seront intégralement reportées sur les contribuables parisiens. C’est tellement vrai que l’actuelle faillite sanitaire que subit la ville de Paris va déjà provoquer une hausse sensible des taxes pour ces contribuables.

En effet, comme je le notais dans un précédent billet, la gestion des ordures parisiennes est actuellement en pleine déconfiture : grèves et arrêts de travail s’empilent et les fours incinérateurs qui brûlent ces déchets pour la région parisienne ne fonctionnent plus, conduisant à l’amoncellement de plus en plus gênant des ordures dans les rues de la capitale.

À l’évidente catastrophe écologique que provoquent ainsi la CGT et ses sbires (les déchets devant être enfouis au lieu d’être brûlés, et le chauffage produit devant l’être à partir d’énergies fossiles plutôt que ces déchets), il faut donc ajouter la catastrophe sanitaire que l’empilement de ces ordures entraîne inévitablement (et qui n’améliorera que la vie des rats et des punaises à Paris) et, de surcroît, une catastrophe fiscale supplémentaire puisque ces errements consternants se traduiront prochainement par une hausse des impôts locaux : ces plaisanteries syndicales ont déjà coûté plus de 110 millions d’euros, et comme l’annonce Jacques Gautier, le président du gestionnaire Syctom, « L’an prochain, on va renoncer à des investissements, mais il faudra augmenter la taxe d’enlèvement des ordures ménagères ».

Eh oui ! Parisiens, non seulement vous allez devoir continuer à supporter un paquet de parasites, et ce quel que soit le nom du prochain maire dans votre ville, mais ils vont de plus vous coûter encore plus chers alors que vos rues s’encombrent de déchets !

Pas de doute, on se fout de votre gueule.

Commentaires317

  1. Le Gnôme

    Philippe Auguste avait déjà en son temps fait paver les rues jouxtant le palais tellement elles étaient malodorantes. Le Paris à peu près propre n’aura pas duré longtemps, un petit siècle, et encore///

  2. Higgins

    Cette campagne municipale, pas qu’à Paris, a au moins le mérite de démontrer le naufrage abyssale de la chose politique dans ce pays. Il faudrait faire une compilation de toutes les promesses de campagne via les multiples tracts imbéciles dont on nous abreuve au quotidien pour juger de l’inanité de ceux qui prétendent représenter le peuple. Ça va des transports publics gratuits pour tous (pourquoi pas les repas pendant qu’on y est) que les escrologistes veulent nous vendre pour sauver Gaïa en passant par des Pass culture dont tout le monde se fout, etc,…. Pour ceux d’entre nous qui habitent des villes grandes ou moyennes, je propose de rassembler tous les torche-c.. qui encombrent nos boîtes aux lettres et d’en envoyer (pardon H16) les copies à notre hôte. Je suis certain qu’il saura en extraire la substantifique stupidité et démontrer la nocivité absolue des élus.,

    1. Higgins

      Au sujet des programmes électoraux des inutiles, vous pouvez inscrire un gros « REFUSE » sur l’enveloppe que vous allez recevoir, la dater et la signer et la remettre dans une boîte aux lettres. Fait par plusieurs millions de personnes, ça aurait de la gueule.

        1. theo31

          Je l’ai fait à plusieurs reprises et ai été radié des listes électorales.

          ça aurait de la gueule

          Si toutes les les missives étaient accompagnées de 9 grammes de plomb, tous ces Fean-Foutre commenceraient à se poser des questions

  3. P&C

    Paris a toujours été un cloaque. Ado en visite scolaire, débarqué de ma Savoie Gare de Lyon, j’avais été choqué de l’odeur de pisse et de m*rde qui régnait dans le RER B, les rues sales, les mines patibulaires, les vendeurs africains qui vendaient des singes préssables exposant leur principal… Tout était moche et gris. Et tout était cher.
    Londres, c’était vachement mieux.

  4. Gerldam

    Moi qui suis né dans la capitale, je n’y remets plus les pieds que sous la contrainte.
    Venant d’une campagne à peu près saine, mon odorat ne le supporte plus.

  5. Le Gnôme

    Il n’est ordure icy qui tienne,
    Morbieu ! fange d’estron molet,
    Pour satisfaire mon valet,
    Il faut qu’il vous en ressouvienne !
    Elixir d’excremens pourris,
    Maudites crottes de Paris,
    Bran de damnez abominables,
    Matière fécale d’Enfer,
    Noires gringuenaudes du diable,
    Le Diable vous puisse estouffer !

    Claude Le Petit (1638-1662)

  6. Infraniouzes

    Et pourtant, se débarrasser des rats est simple. On connait la recette: un bon joueur de flûtieau ou de pipeau et le tour est joué. D’autant que les joueurs de pipeau, et tels les crocus, sortent de terre en abondance. Le risque, comme toujours, c’est le trop plein. Impossible de choisir.

  7. hub

    A l’époque d’Alphonse Allais, ce dernier avait, en compagnie du Capitaine Cap, déposé une liste et mené campagne pour, on le sait, mener le boulevard Saint Michel jusqu’à la mer (par les deux bouts). Résultat des élections : 10voix. Aujourd’hui, les âneries, les grivèleries et autres sottises récolteront des centaines de milliers de voix.
    Progrès comique certain …

    1. Husskarl

      « Ainsi 71 % des Italiens sont d’accord avec la thèse d’un effondrement prochain de civilisation pour 65% de Français et seulement 39% d’Allemands.

      Il faut d’abord souligner que 32% des sondés pensent que l’effondrement ne sera ni soudain ni monocausal mais prendra la forme d’une dégradation progressive des conditions de vie actuelles. 27% pensent que l’effondrement aura pour cause les conséquences du réchauffement. Mais un groupe substantiel pense que l’effondrement aura lieu sous la forme d’un chaos sécuritaire dû soit des vagues migratoires incontrôlées (15%) ou à une guerre civile (14%). Cela est particulièrement fort en France. »

      Tiens donc…

      1. pl00tarke

        J’adore aussi le lien « observé » entre partisan de l’effondrement et « revenu modeste » puis par glissement sémantique « sans diplôme », puis « RN »…

        Comptez-vous, les sans diplômes bas du front !

        Moi, je crois à un effondrement de l’occident causé par une épidémie de zombies cannibales… Et j’emmerde la ci-devant Eugénie Bastié, infoutue de faire la différence entre « effondrement », « déclin », « collapsologie »…

        1. theo31

          « sans diplôme » c’est pour dire en fait abrutis/gros cons/beaufs. Ces abrutis furent à une époque les clients de cette même gauchiasse qui se permet de les injurier.

          Il faudrait rappeler aux gauchiasses qu’un diplôme n’est pas un signe d’intelligence.

          1. durru

            Si on pouvait des fois arrêter de raconter n’importe quoi, ça pourrait faire avancer le schmilblick… Eugénie Bastié est une réac de droite assumée, elle avait été limite censurée sur les médias « traditionnels » à un moment à cause de ça. Après, c’est la droite à la Zemmour, certes…

      2. MCA

        Les causes d’un effondrement possible sont multiples.

        Je le verrai bien monétaire et économique lesquels entraîneront le reste très rapidement.

        Il peut advenir également par raréfaction d’énergie pas chère, également manque d’eau au niveau mondial, désertification et érosion des sols, etc….

        Jacques Blamont dans son livre – Le siècle des menaces – évoque très bien tout ça.

        1. Aristarkke

          MCA, le futur était employable mais cela induit une certitude quant à l’action…
          N’oublions pas qu’en Grèce, c’était la fête du slip tous les jours, les politocards ne refusant rien aux Héllènes jusqu’à ce que les bailleurs de fonds prennent peur et organisent un bank run à l’envers…
          Ce peut être un des motifs du Brexit…
          [CT ce matin pour Doblo IV. Je feuilletais en attendant, un vieux numéro de Capital (Août 2017) où il se trouvait des articles conjointement à propos du Brexit, annonciateurs de catastrophes toutes plus dommageables et sanglantes pour le R.U. et à propos du Flop Joene, alors tout beau, tout jeune, qui venait d’être élu et auquel les aruspices prédisaient des vallées remplies de lait et de miel, tellement qu’il allait renouveler le dynamisme grançais…
          Nous connaissons la suite, depuis et l’inversion des articles qui aurait dû être pratiquée, dans les faits]

        2. douar

          Manque d’eau au niveau mondial: certainement pas, l’eau, c’est un cycle, nous n’en manquerons pas. Il faut simplement la gérer, comme nous le faisons, tant que les écolos ne nous empêchent pas..
          désertification et érosion des sols, n’oublions pas la faillite du PSG, soyons fous!
          Ce sont des lubbies d’écolos, collapsologues: pourquoi diable y aurait il une désertification? Ah si, en régime socialoïde, sans propriété privée.
          Un propriétaire a tout intérêt à garder son potentiel de production, donc mettre en oeuvre les moyens pour ça.
          J’aime bien rappeler que même en France, une des régions agricole les plus pauvres au XIX, est devenue très « fertile » – la Champagne dite « pouilleuse ».
          Et ça, grâce au génie de l’homme, et pas en faisant des processions pour Gaïa.

          1. jakobfalaise

            Pour la faillite du PSG ?
            Je vote pour !
            Et pour celles de l’OM, de l’OL et de tous les clubs de foutebauleurs professionnels, tant qu’on y est !

      3. Elie

        Je voulais citer exactement le même passage, mais vous m’avez devancée. Les Français (un groupe substantiel) redoutent donc un chaos sécuritaire dû à des vagues migratoires incontrôlées. Pour reprendre une expression favorite de ce site, c’est pas bisou câlin.

      4. sam player

        Je pense que les chiffres sont certainement exacts (sans diplômes, LFI, RN etc…) mais c’est l’interprétation qui est p-e mauvaise.

        Il y a une différence entre « pensez-vous qu’il va y avoir un effondrement » et « souhaitez-vous un effondrement » et pourtant certains répondent oui à la question alors que c’est ce qu’ils souhaitent, pas ce qu’ils pensent.

        Et donc ce n’est pas étonnant que ce soit LFI et le RN qui mènent le bal : s’ils sont sympathisants de ces partis, c’est qu’ils veulent une redistribution des cartes ET ils n’ont rien à perdre ET souhaitent un effondrement, + qu’ils ne le pensent.

  8. Gérard

    « En même temps », les parisiens assument leur choix lors des élections précédentes, ce n’est que justice. Moi, j’m’en fous, à la retraite je me suis tiré dans une campagne profonde où même l’Erythrée ne nous envoie pas ses parasites, alors …

    1. Infraniouzes

      Je suis dans la même situation que vous mais je m’inquiète. Car j’ai entendu, il me semble, une proposition de réquisitionner les logements vacants, dans les grandes villes, pour loger toute la misère de l’humanité. Certes l’idée est vague, à un état embryonnaire, mais elle dans l’air. Pour l’instant on est à l’abri de ce délire car les immigrés préfèrent les grands centres urbains propices à toute une vie de combines, de rencontres entre « frères » ou avec des indigènes complaisantes, de subventions grasses et infinies. Mais, devant l’ampleur du problème, ces fourmis migratoires seront doucement dirigées vers nos villes moyennes et nos villages pour tenter de régler la situation ubuesque dans laquelle la gauche progressiste nous aura foutus. Des centaines de milliers de logements sont vacants dans l’attente d’un acheteur ou d’un locataire convenable et honnête. Mais la gauche bobo, ivre de ses bonnes idées généreuses, pourra exulter et affirmer qu’on peut accueillir toute la misère du monde. Donc, soyez patient Gérard, ça viendra.

      1. pl00tarke

        @ Infraniouze

        Je plussoie. Ce matin-même sur Radio-Classique qui n’est pourtant pas un brûlot gauchiste, l’un des sbires de Guillaume Durand tendait un micro complaisant à Robin Rivaton, qui faisait l’apologie de la réquisition du foncier par l’Etat…

        Toutefois, il faut raison garder : Pour l’instant, le droit de propriété fait de la résistance et je ne donne pas cher de la peau du gouvernement qui tenterait de le réduire à ce point…
        Mais si ce verrou saute alors oui, Le Camp des Saints.

    2. Pierre 82

      On observe depuis la campagne moyennement profonde (à 80 kms d’une grande ville du sud-ouest) que ces migrations sont bien entamées. Des Roms, des « Bulgares », de « nouveaux nord-Africains » viennent s’ajouter à des populations maghrébines vieillissantes (des retraités assez calmes et sans problèmes, il faut bien le dire… après avoir travaillé aux champs toute leur vie). La population est en train de changer, et de plus en plus rapidement. En cause? Un parc immobilier vieillissant, des propriétaires très heureux de voir que les conseils départementaux leur remplissent leurs logement moisis, tout en réglant les loyers. Le tout bien sûr, encadré par un personnel politique faisandé… On est mal.

  9. kekoresin

    Les parigos vont se marrer avec une offre électorale des plus rigolote.

    Tous les futurs dispendieux d’argent des autres s’alignent sur la défense de l’environnement qui se résume à la lutte contre le réch… dérèg… chaos climatique qui poussera bientôt les rongeurs de la capitale à se réfugier au sommet de la tour Montparnasse avec Eric et Ramzy. Elargir les trottoirs pour éviter le frotifrota de la gent masculine nostalgique du bled, planter des parcs pour offrir de l’ombre aux quechuas, et j’en passe des propositions les plus nulles à chier aussi coûteuses que ridicules. Je dirais bien que le parisien n’a que ce qu’il mérite, mais force est de constater qu’aucun candidat ne se détache de la bouffonnerie ambiante qui a envahi ce pays qui n’a de cesse de s’inventer des problèmes inexistants pour saborder consciencieusement la liberté individuelle. Pourtant les problèmes réels s’accumulent mais pour s’y attaquer de front, il faut des couilles et des tripes dans un pays qui émascule et arrache les canines devenues inutiles pour sucer des asperges.

    Aucun de ces nabots opportunistes n’osent envoyer chier les associations de merde, s’attaquer aux bandes armées multiculturelles en représentation quasi permanente dans certains quartiers, décréter que ces putains de syndicats doivent vivre de leurs cotisations et non du racket étatisé. Pour les parigos sur ce dernier point, c’est la triple peine. Ils vivent comme et avec les rats aux milieu des immondices, ils se font tabasser fiscalement pour un service inexistant, et ils sont obligés de financer les enculés de communistes qui sont censés nettoyer leur ville.

    Encore un petit effort des bouffons politiciens et Paris sera la première ville au monde où le bidonville sera intramuros !

    1. pl00tarke

      Bien résumé, keko…

      L’offre électorale pour les parisiens se résume à ça : https:/ /imgur.com/a/sVjkuzw

      (et je sais toujours pas comment poster des images ici !)

      1. MCA

        @pl00tarke 12 février 2020, 12 h 21 min

        [clic droit] sur l’image

        dans le menu affiché choisir, « copier l’adresse de l’image »

        coller ce lien dans le post avec [clic droit + coller].

        Mettre un « blanc » entre les deux // pour éviter de passer par la censure :o)))

      1. kekoresin

        Oui, ça c’est pour l’intérieur des bâtiments mais dès que tu sors, t’as le droit aux immondices empilées façon pop art, aux adeptes de la world music qui pissent sur les vitrines, les punks à chiens qui picolent (avant de pisser sur les adeptes de la WM), aux vieilles pommes ridées avec des dents en or qui pleurnichent pendant que leurs petits enfants de 7 à 44 ans te font les fouilles, les clodos qui jouent à Marilyn en mode horizontal, les enfants qui jouent autour des DAB, les rats qui font la farandole autour des poubelles qui débordent, les blattes avec valises Vuitton qui fuient les restos chinois pour aller au Fouquet’s, les balayeurs qui pioncent les arpions à l’air, les regroupement festifs d’africanos en dread qui te traînent chez le coiffeur ou chez l’apothicaire si t’es albinos, les dealers dans les parcs qui n’embêtent personne à l’inverse de ces enculés de fumeurs de Camel…

          1. Dr Slump

            Faut sortir un peu alors. L’été dernier, parc André Citroën, en plein jour, les poubelles semblaient animées d’une bien étrange vie. Ca gigotait drôlement, et ça n’attendait même pas qu’on ait finit notre pique-nique pour rôder autour de nous.
            Je comprends le besoin de modérer, mais y’a un moment où il faut quand même se nettoyer les lucarnes.

              1. Dr Slump

                C’est du second degré? Des poubelles remplies de chatons alors? Non, c’était des rats. Mon histoire de poubelle qui gigote, c’était pour l’image, mais je le ai vus se balader un peu partout dans le parc, tout bêtement. Je sais encore différencier un rat d’un chat quand même hein.

            1. Flag

              Justement lors de mes déjeuners dans ce même parc nous n’en avons pas vu.
              Peut-être un problème de vue collectif pour mes collègues et moi qui sait?
              Ou alors les rats sont attirés par les personnes désagréables.

              1. Dr Slump

                @MCA@Flag

                J’aime les animaux ^^
                Mais pas la saleté, c’est pour ça que je cherche une poubelle quand j’ai des déchets à jeter… Ce qui devrait être un réflexe commun, mais n’est visiblement pas le cas.

                Les rats sont des animaux intelligents, et je pense plutôt qu’ils évitent les cons.

                  1. Dr Slump

                    Toutafé, en Bretagne, ils disent qu’il ne pleut que sur les cons, le con-cept est donc en effet très extensible. Je mets quand même un petit smiley, des fois que l’humour ne soit pas perçu, avant que ça tourne à l’aigre :mrgreen:

          2. Elie

            Une fois dans le métro, une fois dans le RER (pas récemment). J’étais hier avenue de Suffren, c’est difficile de se dire qu’il s’agit de la même ville.

            1. MCA

              Dans le 13ème ces charmants quadrupèdes n’osent plus sortir dans les rues; ils sont d’une discrétion de violette, n’hésitant pas à se réfugier dans les rouleaux de printemps et autres pâtés impériaux.

              Assez curieusement ils cohabitent sans heurts avec les chats, leurs prédateurs naturels.

              1. douar

                Plutôt les chiens, et pas des chihuahuas de mémé.
                Les chats se tiennent à l’écart, trop gros pour eux.
                C’est ce que j’observais à la ferme parentale: les chiens adoraient nous montrer leurs victimes en les laissant trainer sur la pelouse.

            2. MichelC

              Avec un Ratatiné à la pomme au dessert, quel menu d’enfer 🙂
              Il m’est rapporté que c’est sublime, la concurrence est à la ramasse 🙂

  10. Calvin

    Attention aux termes.
    Parasitisme pour la minorité des contribuables mais les élus sont en symbiose avec les racailles et les rats qui forcent les premiers à courber l’échine.

    1. Dr Slump

      T’inquiète, y’en a qui sont déjà à l’oeuvre pour leur salut:

      https://www.20minutes.fr/paris/2347911-20181004-paris-arretons-massacre-partageons-ville-rats-clame-association
      https://zoopolis.fr/stop-au-massacre-des-rats/

      Morceau choisi: « Ainsi, pendant que la Mairie de Paris tentent de les chasser des jardins et des parcs, des caves et des sous-sols, les rats s’installent dans les étages, dans les chambres et les salons, côtoyant étroitement les humains… »
      Ah, ouf, quel soulagement, me voilà ra-ssu-ré. Solange, fait les valises, on quitte Paris… euh, non, on quitte le pays!

        1. BDC

          Mes bobos ne voient pas le problème des rats. Pour eux, cet épiphénomène est monté en épingle par les fachos. Donc les campagnes électorales boboïdes ont raison de ne pas en parler: pour ne pas mettre les électeurs en dissonance cognitive.

        1. Nemrod

          Pulmonaire serait préférable.
          Avec l’homéopathie et les plantes il y aurait 100 Pour cent de mortalité chez ces connards boboïdes..
          Dans les formes buboniques, il y a des survivants.

          1. kekoresin

            C’est vrai mais je suis certain que les gagnants à la loterie la ramèneraient en mode 3 octaves en dessous. Leurs avis sur l’homéopathie et le cataplasme à l’urine de lapin + fenouil fermenté sera je pense teinté d’une sorte de modération.

              1. jakobfalaise

                Oui
                Mon père
                Mais maintenant il vote RN
                D’un autre côté, il n’a pas tort
                Le RN n’est aucunement responsable des emmerdes qui assaillent le pays, puisqu’il n’a jamais été aux affaires

      1. Aristarkke

        Si je comprends bien, les Parigots sont fin prêts, non pas jusqu’au dernier bouton de guêtre, mais jusqu’au stock débordants des rats pour résister à un siège en règle des fois que les Teutons souhaitent assurer dignement le cent-cinquantième anniversaire de leur long pique-nique de 1870…
        Il n’y a pas à dire, Annihildalgo gouverne et prévoit…

      2. Pythagore

        Ah! la poilade en lisant l’article.
        D’abord on y apprend que « En fait, ils tuent les rats uniquement pour des raisons d’image. Mais ils reviendront et sont de plus en plus résistants »
        Arf les rats qui développent des résistances comme les bactéries !! oui oui bien sûr Gérard.
        Ensuite: « Geoffroy Boulard, le maire du XVIIe arrondissement de Paris, vient de lancer un site signalerunrat.paris.  »
        euh Geoffroy, commence au hasard par le 55 rue du fbg St Honoré, ensuite je suggèrerai le 57 Rue de Varenne. Et puis tant qu’on y est va voir 1 Place de l’Hôtel de ville, y’a un foyer contagieux.

  11. cherea

    C’est absolument hallucinant le niveau de la campagne électorale, Griveaux et je te donne 100k€ par-ci 100k€ par-là pour acheter ton logement et dire que le type était un gestionnaire de baux commerciaux chez Unibail-Rodamco…ça rend débile la politique. Pour paraphraser Benjamin « porte de service » Griveaux qui disait lors de la privatisation d’ adp – d’ailleurs Macron a des soucis avec les aéroports: privatisation ADP, notre-dame des landes, privatisation et culbute d’aéroport de Tououse- mais revenons à BG (et ce n’est pas pour Beau Gosse) « l’État a-t-il vocation à gérer des baux commerciaux » et bien « un gestionnaire de baux commerciaux a-t-il vocation à gérer la Mairie de Paris »… Sinon rappelez-vous SImonet, la coco, qui émarge au conseil de Paris à 5-7K€/mois et qui expliquait qu’elle bénéficiait d’un logement de la régie de Paris à tarifs dérisoires car elle ne voulait pas enrichir un propriétaire privé:

    https://www.marianne.net/politique/paris-la-pire-excuse-de-danielle-simonnet-pour-refuser-de-quitter-son-logement-social

    J’espère que prochainement, les élus retrouveront la raison car ça devient complètement fou…mais encore plus fous les Parisiens qui choisiraient entre Hidalgo, Griveaux ou Simmonet. seule Dati paraît un peu plus terre à terre, comme on dit au Royaume des aveugles, les borgnes…

  12. glot

    Un peu HS mais hier est passé sur Arte le remarquable documentaire en trois épisodes sur les Goulags soviétiques de 1918 aux années 1960.
    Arrêtés pour dissidence par le Gépéou (police milicienne secrète du parti communiste) , les gens étaient envoyés, après des parodies de jugement, à des milliers de kms de chez eux dans des camps de travail où ils restaient 5,10 ou 15 ans.
    Travaux non payés, nourriture exécrable, véritables esclaves pour bâtir le socialisme .
    Taux de mortalité de 10%
    Reportages de propagande truqués sur ces camps et destinés à être visionnés à l’ouest et aussi en France où l’intelligentia de gôôôôche trouvait que ces gens travaillaient « utilement »…….et étaient « bien traités »..

      1. glot

        Il y a eu des milliers de morts de faim, de maladie et par accidents du travail, pour creuser, avec un outillage rudimentaire, un canal qui n’a servi à rien car mal conçu pour le passage des bateaux !
        Le socialisme c’est ça ! !

    1. Rick Enbacker

      Mais voyons, padamalgam, ce n’était pas du communisme mais du Stalinisme !

      https:/ /twitter.com/gerardfiloche/status/1227563026909364230?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1227563026909364230&ref_url=https%3A%2F%2Fforum.liberaux.org%2Findex.php%3Fapp%3Dcore%26module%3Dsystem%26controller%3Dembed%26url%3Dhttps%3A%2F%2Ftwitter.com%2Fgerardfiloche%2Fstatus%2F1227563026909364230

      Sacré Gégé…

        1. Elie

          Non, bien sûr, de même que le communisme hongrois (Budapest 56) ou les khmers rouges ou n’importe quel autre… Il faut croire que c’étaient juste des galops d’essai…
          Et toute cette propagande était joyeusement relayée en cours d’histoire, et il fallait la fermer, parce que les jeunesses communistes sévissaient encore à mon époque…

          1. Pheldge

            aujourd’hui, plus besoin des JC pour rappeler que le communisme c’est merveilleux, puisque après 40 ans de propagande, tout le monde en est persuadé !

    2. theo31

      Les 6000 prisonniers qui se sont livrés au cannibalisme sur l’île de Nazino étaient effectivement bien traités. Le régime a expliqué que le cannibalisme n’existait pas en URSS et que s’il existait, il n’en était pas à l’origine.

      Nicolas Werth a écrit un livre passionnant (Lîle aux cannibales) sur ce sujet terrifiant.

  13. Jacques Huse de Royaumont

    Paris ?

    Vois sur ces canaux
    Dormir ces migrants
    Dont l’humeur est aggressive ;
    C’est pour assouvir
    leur moindre désir
    Qu’ils viennent du bout du monde.
    – Les soleils couchants
    Revêtent leurs camps,
    Les canaux, la ville entière,
    D’ordure et de crasse ;
    La ville s’énerve
    Dans une lueur blafarde.

    Là tout n’est que chaos et laideur, décrépitude, fureur et contrariété !

  14. Pheldge

    HS : j’ai le sentiment que h16 est désormais censuré « non-recommandé » sur facebook : en collant le lien vers le billet, juste l’URL, plus d’aperçu, avec un bouton « info » à côté … Donc le lien publié et partagé ne ser quasiment jamais lu !
    C’est qui qui espérait voir les idées libérales progresser ?

    1. Pour avoir une photo, le plus simple est :
      1/ copier coller le titre et l’URL dans FB
      2/ aller chercher une photo d’illustration de son choix (ou une du billet), la copier coller directement dans le cadre de saisie FB
      3/ publier
      Ca marche pas mal.

      1. Pheldge

        Oui, merci, c’est presque ce que j’ai fait, mais avoue que c’est pénible …
        Après vu le nombre ridicule de lectures de mes partages …

  15. Murps

    h16 est « non recommandé » tout court.
    Interdit aux moins de 18 ans.

    Faut préserver la jeunesse des idées non conformes, elle risquerait de défiler pour réclamer plus de liberté.
    Pendant que vous y êtes, vous voudriez pas qu’on en rajoute des « morceaux choisis » dans le programme de première ?

    1. Pheldge

      oui, et c’est bien mérité mais c’est récent ! il n’y a pas si longtemps, j’ai partagé ses articles et ça passait bien, c’est ce que je remarque, la correspondance avec l’évolution de la politique de Facebook et certainement, la loi Avia.

      1. sam player

        Je pense que ça vient peut-être d’autre chose : avant quand je partageais un article ou un commentaire par sms, il y avait une miniature de l’article qui remplaçait le lien, mais plus depuis quelques semaines : ça m’étonnerait que le vivrensemble soit descendu jusque dans mes sms

      2. Dr Slump

        Ce serait pas rapport à la loi européenne sur les droits d’auteur? Le contenu mis en lien est masqué pour préserver le journal qui a publié l’article, ou un truc dans ce sens, non?

  16. theo31

    LREM : Les Rats En Mouvement.

    A Toulouse, on a des rats, des ragondins et on a même eu des sangliers qui faisaient un footing dans les grands magasins du Capitole.

    1. sam player

      Jonathan Goldsmith
      Jonathan Goldsmith was “The Most Interesting Man in the World” for Dos Equis beer for nearly a decade. His character was sent on a one-way mission to Mars. FOR nearly a decade, Dos Equis has advertised its beer through a pitchman known as the “Most Interesting Man in the World.”

    1. sam player

      C’est vrai qu’il y ressemble… un photomontage avec la pub comme base ?
      Le Floch Prigent et les avions renifleurs c’était quand même un grand moment de foutage de gueule !

      1. douar

        Les avions renifleurs, c’est de 1976 à 1979.
        LeFloch Prigent n’a été nommé PDG de Elf en 1989.
        Il a peut être un don d’ubiquité mais quand même.

  17. Lucas Troncy

    Bah, sincèrement, les Parigots ont voté Delanoë, ils ont voté Hidalgo, ils ont voté massivement Macron…

    C’est pas comme s’ils étaient innocents. J’avais pitié des Irakiens sous Saddam, ils n’avaient pas choisi. Mais des Parigots sous Hidalgo, Grivaux ou Brossard ? Mais qu’ils crèv…. ! On s’en fout, les rats nous débarrasseront de leurs cadavres, même pas de risque d’épidémie de peste ou de zombite aïgue !

    A tous les Parisiens, nouvel arrêté municipal à effet immédiat : vous avez pour obligation d’afficher au dessus de votre lit la phrase suivante « Dieu se rit des hommes qui pleurent les conséquences dont ils chérissent les causes. Et pas que Dieu d’ailleurs… »

    1. Nemrod

      La compassion me pousse à plaindre ceux qui n’ y sont pour rien…il y en a quand même…
      Pour les autres : bien fait pour vos gueules, trop cons que vous êtes.

    2. kekoresin

      @ Lucas – Étonnant non? La taxe foncière qui va augmenter, mon dieu quelle surprise! Les gouvernements se suivent et se ressemblent. Autrefois nous avions la taxe professionnelle et oulaoup barbatruc le gentil gouvernement de l’époque la supprime. Cris de joie des entreprises … jusqu’à la CFE, et passer du touché rectal au fist fucking a transformé les hourras en oulala…

      On ne déplace pas une entreprise facilement quant aux immeubles, maisons et autres terrains c’est du domaine de l’impossible. Donc les sédentaires se font et continueront de se faire violer à grands coups de frais de notaire et autres taxes obligatoires qui, à peine casquées, sont dévorées par les vautours déguisés en pères Noël redistributifs qui auront la joie de se polir l’égo en public en clamant « nous avons mis sur la table X myons de roros ». Ouais, en fait la seule chose qui mettent sur la table c’est le contribuable pour le bouffer en essayant de le maintenir en vie le plus longtemps possible!

    1. MichelC

      À la fin du fil, Mister T., T comme trou du cul, déclare que ceux qui ne sont pas contents peuvent se casser. Carrément. Et qu’alors ils doivent renoncer à la nationalité, because les avantages de ce pays. Mais cher Mr.T (du cul), beaucoup l’ont déjà fait, et ne restent que les inconscients et les moins aisés. Et en plus il faudrait encore dépenser 1 Euro pou suivre ta prescription débile? Merci bien, sans façon.

        1. durru

          Mais, comme c’est l’inverse (c’est lié à l’acquisition des droits), le nombre de gens à déchoir de leur nationalité est moindre (mais, comme Michel le dit, pas nul).

    2. MCA

      @MichelC 13 février 2020, 0 h 07 min

      Oui, payer 6000 E par an de taxe foncière sera équivalent à payer 500 E par mois de loyer.

      Ils arriveront par ce biais à faire payer aux propriétaires 500 E par mois pour occuper leur maison acquise à grands frais tout au long de leur vie.

      Voilà le fameux « loyer fictif » chassé par la porte qui resurgit par la fenêtre par un autre biais.

      Mais le plus « rigolo » est réservé à ceux qui ont acheté pour louer,

      Quid des loyers que la TF va assécher ? sans parler de ceux qui ont emprunté pour l’achat du locatif et qui comptaient sur les loyers pour rembourser l’emprunt.

        1. MCA

          Marie va avoir un sacré boulot s’il faut tordre le cou à tout ce petit monde.

          Et il va lui falloir un sacré talent de persuasion (une solide batte de Baseball) car certains ne vont pas être d’accord et risquent de se débattre.

          1. Husskarl

            Elle n’est très probablement pas la seule à attendre que les choses partent en sucette pour régler des comptes. Ce gouvernement va t-il être assez con pour mettre le feu aux poudres ?

            1. MCA

              Mon petit côté conspirationniste me dit à l’oreille que ce gouvernement n’est pas « con » mais désire mettre sciemment le feu aux poudres pour mieux justifier une prise en main musclée de la société.

              On peut le constater chaque jour avec le duo provocation/répression à l’oeuvre.

                1. MCA

                  « ne pas être bête au point de croire que la malveillance n’existe pas »

                  et

                  « ne pas croire que les politiques sont tous des imbéciles »

                  toutefois dans ce dernier cas, la nature a prévu des exceptions… :o)))

      1. MichelC

        Tout le monde va brailler pour avoir son HLM, les loyers libres devenant hors de prix. Et vous verrez de bonnes âmes réclamer le blocage des loyers pour empêcher ces méchants propriétaires d’actualiser leurs loyers. Faute de candidat à l’achat, par manque de kamikazes, les prix chuteront, les artisans souffriront tout comme l’emploi. Il faudra de nouvelles taxes… Le cercle infernal continuera de plus belle.
        À eux de voir, mais comme ils n’ont pas fait preuve de clairvoyance jusqu’à maintenant, on peut douter qu’ils en feront…
        Le Bitcoin a fait +60% depuis son plus bas de décembre dernier. Pourquoi s’encombrer avec de l’immobilier boulet de plomb?

          1. MichelC

            Là il y a un os genre dinosaure et non de rat(bougris) :
            Cette épargne est mobile… agile… les planques ne manquent pas.
            Et s’il faut la détenir dans un baque étrangère, ce sera fait.
            Ils n’y pourront rien.

            1. Pheldge

              si, on peut remettre en place un contrôle des changes 2.0 – les jeunes pourront demander ds détails au Papet sur l’original, mis en place par Mitterrand à son arrivée – pour t’empêcher de mettre ton pognon ailleurs que dans une banque contrôlée.

          1. MichelC

            À Pantin, c’est exact, mais pas dans tout le pays. Pas encore.
            Maintenant, si vous tenez à votre location, c’est l’occasion de la fermer, sinon le proprio pourrait être tenté de vendre… C’est un choix.

    3. MichelC

      Certains bien dit d’exception pourront se voir taxer jusqu’à 8% de leur valeur.
      Ben, je vous dit pas le sentiment d’URSS qui va régner dans ce pays.
      Personne ne soignait les biens publics, tout était dégueulasse, pas entretenu.
      À part quelques richissimes personnes genre famille Bettencourt ou milliardaires russes ou Quataris, nombre ne feront plus l’entretien, diviseront en lots.
      Mais alors quid de ceux qui dépensaient à Paris, si l’on peut acheter le même sac à main à Berlin ou à Londres ? Vous croyez qu’ils descendront dans un hôtel pouilleux?
      Les hôtels haut de gamme pourraient bien être saturés dans une dizaine d’années.

  18. Pierre 82

    Sauf que si ça tournait vraiment mal, les Parigots reflueraient vers les « Territoires », qu’ils viendraient contaminer. Comment s’en prémunir?

    1. P&C

      Avec les vieilles recettes : en leur faisant sentir constamment qu’ils sont des étrangers (par exemple, sam, dans ton garage, tu peux appliquer un tarif normal, et un tarif spécial parisien 25% plus cher), en leur pourrissant la vie, en faisant en sorte que les femmes ne les fréquentent pas, et que les gamins crachent sur les leurs ou caillassent leurs voitures. Les soirs festifs, arrachage de rétros ou crevage de pneus. Et police locale qui n’en a rien à faire.

      1. MCA

        « en faisant en sorte que les femmes ne les fréquentent pas »

        C’est se tirer une balle dans le pied car ils sont prêts à se sacrifier pour améliorer la race.

        1. P&C

          Mouais, en faisant venir avec eux les hordes de niktamers… il va y avoir de l’amélioration, c’est garanti.
          Et puis même, Yna Bartès, niveau pedigree, on a vu mieux…

          1. pl00tarke

            @ P&C
            Tout de suite les insultes… Bon nombre de jeunes femmes modernes trouvent très séduisants les « princes du désert » et les « rois de la jungle ».
            En tout cas, bien plus que les « bêcheurs de patates » locaux.

            1. P&C

              Ah, l’exotisme et la virilité ostentatoire des chances pour la France !
              En plus, il a du fric ! Et un caleçon Calvin, c’est sur, c’est un vrai rebelle !
              Bon, la suite est souvent moins rose… mais elles l’ont voulu malgré toutes les mises en garde, je ne vais pas les plaindre.

              Notes que l’inverse (la beurette ou la black vers le fds) est très mal vu par ces « princes du désert » et « rois de la jungle »… et ils règlent le problème avec force. Quoi que, ils ont aussi leurs problèmes de tradasses.

      2. pl00tarke

        Parisiens vs provinciaux… Vous êtes drôles. Dans mon village, les Velrans sont pas comme nous, à Longeverne. On les aime pas trop, on veut pas leur donner nos filles. Tout ce qui est au delà du champ du père Boudiu, c’est des sales étrangers.

        1. MCA

          Je m’en amuse beaucoup, moi-même allant fréquemment leur rendre visite.

          Je dois certainement passer pour un OVNI quand discutant avec eux je me fais un plaisir à les mettre face à leurs contradictions.

          Je n’en ai jamais trouvé un parvenant à retourner la situation.

          Mais le plus savoureux c’est encore d’imaginer ce qu’ils racontent derrière mon dos.

          1. sam player

            Pas corse, juste commerçant.
            Je fais comme le client il dit, même si je trouve que ce qu’il demande est idiot.
            Pi d’abord sa voiture c’est la plus belle du monde de la galaxie.
            Et je m’en branle complètement de sa vie… j’essaie juste de m’en rappeler pour faire la conversation.

    2. MCA

      @Pierre 82 13 février 2020, 7 h 39 min

      Je doute que les parisiens soient les pires à craindre.

      Cela dit, c’est pas beau de renier les siens car bon nombre de parisiens sont des provinciaux ou descendants de provinciaux venus chercher fortune à Paris, cherchez l’erreur…

      1. durru

        C’est pas prendre le problème à l’envers ? Ce ne sont pas les descendants des provinciaux qui, une fois sur Paris, ont oublié et même renié leurs origines ? Je ne crois pas que ceux qui ne l’ont pas fait puissent être décrits comme des Parisiens standard.

        1. MCA

          Je suis d’accord, c’est un problème de mémoire.

          La première génération prise par le cours de la vie a (un peu ) oublié ses origines au fil du temps, les suivantes n’y pensent que de façon épisodique voire pas du tout car c’est trop lointain.

          Il n’empêche que :

          « bon nombre de parisiens sont des provinciaux ou descendants de provinciaux venus chercher fortune à Paris, cherchez l’erreur… »

          1. Pierre 82

            Ceci étant, ne nous emballons pas. C’était essentiellement de l’ironie.
            Ça me rappelle des personnes récemment installées dans le coin, qu’on m’a présenté en disant: « Ce sont des parisiens, mais ils sont très sympas ». La formule m’avait fait sourire. On dirait pas ça à propos de Belges, par exemple…
            Alors, oui, il y a des parisiens sympas. Après tout, ils n’en peuvent rien.

            1. MCA

              C’est l’humour qui répond à l’ironie… :o))))

              Les gens sympas il y en a partout, il suffit d’en faire partie pour s’en rendre compte.. :o)))

              Et je dirais même qu’être sympa nécessite un effort, celui d’aller vers les autres.

    3. Aristarkke

      En leur appliquant un tarif exorbitant de stationnement automobile, eux qui cherchent à décourager les manants de venir les encombrer…
      Ce ne serait que la réponse du berger à la bergère…

    1. MCA

      Je note chaque jour la progression.

      Après avoir été géométrique, la courbe semblait s’aplatir, elle vient de se redresser à la verticale ce matin.

      Cela dit, tu as confiance dans les chiffres du parti toi?

      J’ai visionné une petite vidéo d’un chinois complètement affolé.

      Il s’était rendu aux urgences pour se faire dépister et racontait qu’il s’était fait éjecter manu militari, les urgences submergées n’arrivaient plus à contrôler la situation et lui avait ordonné de rentrer chez-lui et d’y rester.

      Résultat :

      il y a ceux qui sont à l’hosto comme malades répertoriés et ceux qui sont chez-eux et qui sont malades anonymes; combien sont-ils?

      1. pl00tarke

        Tout n’est pas négatif, notamment pour les genre 1 : Avec tous ces morts chinois, la taille moyenne des bites sur la planète augmente chaque jour !

      2. MCA

        @durru 13 février 2020, 11 h 02 min

        « Cela dit, tu as confiance dans les chiffres du parti toi? »

        Des nouvelles du front, il semblerait que la situation ne soit aussi bonne qu’annoncée :

        https:/ /www.medias-presse.info/la-chine-avoue-avoir-minimise-le-nombre-de-victimes-du-coronavirus/117676/

        https:/ /www.medias-presse.info/limpossible-origine-naturelle-du-coronavirus-2019-ncov/117575/

    2. MichelC

      Oui, reprise en main par le gouvernement central.
      Ceux qui criaient « aidez nous, c’est l’hécatombe » avaient raison.
      On peut envisager le million de victimes, ce n’est pas farfelu.
      Et cela reste peu en comparaison avec la grippe espagnole.

        1. MichelC

          Et puis;, il parait que l’incubation peut durer 3 semaines, on croyait que c’était 2. C’est long, et on peut contaminer du monde en se croyant sain.

        1. kekoresin

          Population mondiale 8 milliards, donc 3% ça fait 240 millions, une paille! Et puis il faut bien considérer un petit détail dans cette équation, 3% c’est avec les soins intensifs nécessaires. D’après toi la France dispose de combien de chambres d’hôpital en pression négative (tiens, aucun journaliste ne s’est posé la question ou n’a voulu donner la réponse)? Combien peut-on gérer de cas au max dans des conditions optimales dans un pays qui laisse des vieux moisir sur des lits de camp pendant des jours dans des couloirs d’urgences et qui manque de gants en dérivé de plastique à usage unique? Je gage que le 3% en question subirait un petite inflation que même l’INSEE aurait du mal à bidouiller…

  19. Nemrod

    Faîtes le calcul du nombre de cas au 15 Avril pour une progression de 20 pour cent par jour depuis le 15 Janvier…
    J’entendais ce matin je ne sais quel responsable parler de la situation des appro de médoc.
    En résumé pas de pb mais si en fait…80 pour cent des medocs viennent d’Asie.
    Des stocks ?
    Oui mais non…un peu de principe actif mais pas de chaines de prod…

    Voilà, voilà…

    La chtouille semble avoir une contagiosité élevée car par aérosols ( en gros le virus vole), peut persister 9 jours sur une surface et l’incubation peut aller jusqu’à 25 j.
    Des cas asymptomatiques seraient contagieux.
    Et les tests ne seraient fiables qu’à 80 pour cent.

    Espérons un scénario genre SRAS avec réservoir animal obligatoire et une faible résistance à la douceur printanière…sinon on est mal.

    1. P&C

      « 80 pour cent des medocs viennent d’Asie »

      Qui a été assez c*n pour envoyer toutes les usines là bas, et ne pas maintenir des capacités de production ici ?

      1. La question que tu poses démontre amplement le problème de culture économique du pays. Ceux qui ont envoyé les usinées là bas ont justement fait preuve de pragmatisme. En France, ces usines auraient signifié la mort de l’entreprise en question. C’est encore plus con.

        Qui a été assez con pour forcer les industriels à fuir le pays à coup de taxes, de réglementations débiles, de gold plating sur des normes délirantes, etc ? Qui, si ce n’est les politiciens, pour lesquels des millions de Français ont voté ?

        1. Nemrod

          Voilà…

          Notons qu’en plus le prix du médoc est fixé par l’Etat et qu’il vaut plus cher pas bien loin…
          Et ça donne quoi ?

          Des risques de pénurie même sans pb particulier.

          Normal.

          Bingo

        2. Aristarkke

          Peugeot ne fabriquera plus la 208 qu’en Slovaquie. Exit le site de Poissy…
          Je suppose que c’est la suite de l’avalanche de mesures anti-voitures qui crée cette conséquence…

        3. P&C

          Je n’ai jamais dit que l’état n’avait pas sa part de responsabilité. Décourager les boites locales à coup de taxes et de cerfas au point de les encourager à plier bagage, c’est idiot.
          Mais ne pas maintenir des capacités de production pour pallier certains gros pépins, c’est tout aussi idiot.

            1. P&C

              J’ai un peu de mal à suivre…

              Produire à l’étranger a du sens si il y a plusieurs fournisseurs en concurrence et si les routes commerciales sont ouvertes.
              Si j’ai qu’un seul fournisseur, et qu’il se fâche pour une raison et refuse de me vendre, je suis sans la mouise.
              Pareil si les routes commerciales sont bloquées : je ne pourrai pas importer, ou alors difficilement, et les prix vont flamber.

              1. « Produire à l’étranger a du sens si… »
                … c’est trop cher de produire localement, point. Et dans ça, le calcul d’impact d’un problème commercial est pris en compte. C’est tout.

                1. Aristarkke

                  Il arrive même que produire en Grance ne coûte pas plus cher que de produire en Extrême Orient lorsqu’on examine la totalité des coûts et des besoins de l’entreprise. L’unité de base du transport maritime étant le conteneur, cela peut aussi poser des problèmes, également pour l’acheminement en durée et en coût avec tous les transbordements pour la quantité souhaitée.

                  1. sam player

                    Dans les ports les agents de transit sont rompus au dépotage de containers puisque quand tu n’as pas prévu de container au port de départ, ce sont eux qui s’en chargent en empotant en groupant les envois et en dégroupant une fois arrivé au port. Le coût c’est que dalle.

                  1. Il y a quelques bricoles qui sont dans ce cas, mais ça reste des bricoles. En outre, ça demande une prise de conscience politique, ce qui n’est même pas le cas en France. Encore une fois, c’est une faillite complète de l’Etat, point.

                  2. jakobfalaise

                    C’est vrai
                    Mais pire encore, les munitions
                    Nous n’avons plus, à l’heure actuelle, de production nationale de munitions d’armes légères
                    Tout est acheté à l’éstranger
                    Y compris les munitions de LBD

                1. Aristarkke

                  C’est évident que d’infliger des masses de Cerfa pour un oui ou pour un non, cela augmente le « sens » du travail… Y compris pour ceux qui les reçoivent !

      2. Aristarkke

        Nous achetons maintenant les armes militaires individuelles de base et leurs munitions aux Teutons… Nous ne les fabriquons même plus par des entreprises grançaises…

        1. Le Gnôme

          Les manufactures d’armes françaises étaient contrôlées par l’Etat, gangrenées par les syndicats et sont devenues de tels gouffres qu’il a fallu les fermer. Les producteurs d’armes allemands sont privés et obligés d’être rentables sous peine de disparaître. Cherchez l’erreur.

          1. P&C

            Donc, plutôt que de nettoyer les écuries d’Augias, on a sacrifier notre industrie d’armement, et ramper devant les boches.
            A ce rythme, ce seront eux qui fabriqueront les chars (parait que le Leopart 2 marche bien à l’export), voire la bombe nucléaire (que Macaron leur cédera contre x ans d’autorisation de déficits budgétaires).

          2. Nemrod

            C’est exactement ça.
            La qualité des armes des année 80 de chez Manufrance…
            J’ai un Robust de 1970 et un 10 ans plus vieux.
            On voit la gangrène…
            Le dernier est une merde infâme quasi invendable…difficile ou ouvrir, infermable…
            Du coup c’est Manufrance qui a fermé…

    2. kekoresin

      Nemrod, sans vouloir verser dans le complotisme les médias nous informent que le nombre de cas a bondi à cause d’un changement de protocole dans la détection de la gripounette (radio pulmonaire) pas plus dangereuse qu’un panaris selon la brochette d’experts qui défilent dans les médias pour rassurer le petit français craintif à la merci de la méchante mondialisation virale. Sauf que…le nombre de décès a bondit aussi. Je peux me fourvoyer mais je ne pense pas que les chinois se fassent chier à faire des radios à des cadavres légèrement contagieux.

      Mais bon, la courbe reste linéaire. Si la progression passe en mode exponentiel avec un doublement des cas, là on pourra commencer à flipper, d’autant que le français moyen est un peu rétif à la discipline qu’exige ce genre de situation. Rien que dans la ville de Carry-en-Rouet où ont été parqués les potentiels pestiférés, les habitants venaient exprimer leurs angoisses bien tassés dans une salle en se faisant postillonner dessus par le préfet sans porter de masque – ça en dit long sur la connerie tricolore!

        1. kekoresin

          Ouais du grand art!

          Et ce point médias devant les portes du camping avec la responsable communication santé qui portait son masque…autour du cou. La seule personne qui en portait un sur la truffe était une bénévole de la croix rouge en arrière plan.

          Pour le H1N1 des campagnes de vaccination avec des queues serrées (fun dans d’autres circonstances) et des piquouzes par paquets de 10 agneaux apeurés sous des barnums. Pas un avec un masque sachant qu’un vaccin met quelques jours avant d’être efficace, ce petit passage grippal aurait pu se transformer en catastrophe sanitaire. Bon ouf, on a juste perdu un peu de pognon gratos.

          On dirait du Benny Hill…en vrai !

  20. Elie

    Même si tout un tas d’entreprises rouvraient en France, je me demande si on aurait encore les compétences et les savoir-faire nécessaires pour les faire tourner.

    1. Aristarkke

      Oui, enfin avec la mentalité « je n’embauche plus personne >50ans » (et il se dit que pour un bon paquet de boîtes, c’est 45 ans, le seuil véritable mais inavoué parce qu’inavouable), se priver d’un tiers de MO potentielle assèche le marché des personnels à embaucher.

    2. Pierre 82

      Bien sûr que non. Au début, ce serait la galère. Mais restons optimiste. Nous ne sommes pas plus bêtes que les autres, et avec de la volonté, on pourrait remonter la pente assez rapidement. A condition, bien sûr, d’avoir de la volonté.
      Si on est pessimiste, on dira qu’un pays qui ne sais plus ni où il habite, ni comment il s’appelle tombera dans la servitude. Notre principal espoir vient de ce que nos voisins, ainsi que les USA ont à peu près le même moral que nous.

      1. Pheldge

        « les USA ont à peu près le même moral que nous », peut-être, mais ils n’ont absolument pas la même mentalité ! nous, après 75 de socialo-étatisme, je doute fort que nos générations en âge de produire soient encore capables de volontarisme et d’initiative …

        1. Elie

          En fait, quand des scolaires et des étudiants économisent leur énergie, c’est pour mieux la déployer plus tard, lorsque l’industrie reviendra en France, et ce pendant 45 ans (minimum) de leur vie.

    3. BDC

      Hello Elie, effectivement j’ai entendu que les ouvrières textile qui savaient faire fonctionner les machines sont à l’âge de la retraite, et n’ont pas transmis le savoir faire qui s’est perdu. C’est valable aussi même sans délocaliser, les équipes à fort turn over peuvent avoir perdu la tête.
      Pourrais-tu me contacter via MCA s’il-te-plaît ?
      Y.mca@laposte.net , merci 😀

          1. WorldTour73

            Et qu’est qu’on reçoit comme message lorsque lon vous refile notre adresse email ? Des photos bizarres avec des koalas et des chiens ?

            1. Pheldge

              ouh la la, attention danger ! moi, je me méfie, connaissant un peu le loustic – un satyre pervers* -, je veux pas me retrouver au gnouf !

              *il envoie son mail à tout ce qui porte jupon, que je suis très gêné, à l’idée que dans un mois, je rencontrerai M&Mme MCA, sachant ce que je sais …

              1. MCA

                M’est avis que ta gène ̶ ̶̶̶v̶a̶ ̶s̶̶̶u̶̶̶i̶̶̶v̶̶̶r̶̶̶e̶̶̶ ̶̶̶l̶̶̶a̶̶̶ ̶̶̶c̶̶̶o̶̶̶u̶̶̶r̶̶̶b̶̶̶e̶̶̶ ̶̶̶d̶̶̶u̶̶̶ ̶̶̶c̶̶̶o̶̶̶r̶̶̶o̶̶̶n̶̶̶a̶̶̶v̶i̶r̶u̶s̶ sera à son comble quand j’apporterai à Madame le pressbook de tes écrits tendancieux.

                A ta place je commencerai par ̶c̶a̶c̶h̶e̶r̶ ̶l̶e̶ ̶r̶o̶u̶l̶e̶a̶u̶ ̶à̶ ̶p̶â̶t̶i̶s̶s̶e̶r̶i̶e̶ ̶ prendre les devants en ̶a̶u̶g̶m̶e̶n̶t̶a̶n̶t̶ ̶l̶e̶ ̶p̶l̶a̶f̶o̶n̶d̶ ̶d̶e̶ ̶s̶a̶ ̶c̶a̶r̶t̶e̶ ̶b̶l̶e̶u̶e̶ commençant par la couvrir de fleurs et de bijoux pour la St Valentin.

            2. BDC

              Je fais pas mère maquerelle mais assistante, cépapareil. Et MCA accueille aussi les genres 2 dans ses tripots, n’est-ce pas ? Donc n’hésitez pas à nous écrire !

                1. BDC

                  Pour l’honnêteté : on est 100% réglo ! On risque juste de tomber sur un fonx un peu borné qui a du mal à comprendre la compta vue par moi …ahem … ce qui devrait se régler sans problème après un entretien avec Kéko … 😉

      1. P&C

        Ne t’en fais pas, c’est pareil dans fonction publique…

        Dans le labo où j’étais, seuls les vieux techniciens étaient fonx, les jeunes étaient sur des cdd de 3 ans renouvelable 1 fois (car au delà de 6 ans, faut titulariser…).
        Résultat : les jeunes ne font que passer, les vieux partent à la retraite, le savoir faire est perdu.

    4. Dr Slump

      C’est peut-être pour cette raison que l’état a créé le label « entreprise du patrimoine vivant », accordé à celles qui maintiennent un savoir-faire industriel particulier. Ils sont en train de transformer l’industrie française en musée ces cons ^^

    1. kekoresin

      Qu’est ce que fait un supporter corse avant de mourir ?
      Il tape du pied !

      J’ai calculé qu’à raison de 50 matchs de foufoute par jour dans des structures adaptées, on pourrait faire baisser le chômage d’environ 330 000 par an, voire un million si ça panique dans les gravas !

    2. P&C

      Le chomage, éradiqué ?
      Et voir tous les journaux faire des turluttes à la Macronie…

      Bon, prenons les chiffres…
      Population active totale : 28,6 millions de personnes.
      Fonctionnaires : 5,6 millions.

      Il faut déjà soustraire les fonx de la pop active, car eux ne risquent pas le chomage. 28,6 – 5,6 = 23,6 millions de gens dans la vraie population active

      Nbr chômeurs selon les journaux : 2,4 millions.
      ça fait déjà plus de 10%.
      Avec les gens au RSA, le halo du chômage, etc… on devrait arriver à 7 millions, soit presque 30%.

      Ce ne serait même pas un problème si le marché suivait, mais il n’y a que 200000 offres…

    1. MCA

      On doit déjà régaler l’ADP le 27 juin, il ne faudrait pas que ça s’étende ̶c̶o̶m̶m̶e̶ ̶l̶e̶ ̶c̶o̶r̶o̶n̶a̶v̶i̶r̶u̶s̶.

  21. WorldTour73

    HS : serviettes hygiéniques bientôt gratuites, yeah !
    Les francais et surtout les françaises sont de grands zenfants quil faut aimer et choyer. !!!! :0)))))

    1. Rick Enbacker

      Bientôt le PQ gratuit aussi tant qu’on y est ?
      Parce que ch… est aussi un besoin fondamental !
      Et puis l’État est notre ami et c’est dans le besoin qu’on reconnait ses amis, non ?

      1. kekoresin

        Oui la précarité fécale est un vrai problème, une véritable cacastrophe. Les étudiants qui n’ont pas les moyens une fois le dernier Aïefaune casqué de se torcher le fion. Résultat! des petites fesses toute rougies, des odeurs insoutenables qui piquent les yeux et empêchent de voir le tableau.

        Alors plutôt que les éduquer en leur faisant lire du Rabelais, donnons-leur des rouleaux d’arbres morts ou des gants de soie, encourageons-les et donnons-leur toutes les chances de devenir des gros chieurs car eux-seuls ont un avenir dans ce pays.

      2. Aristarkke

        L’eau gratuite aussi parce que boire de cela est aussi un besoin vital, surtout pour le genre un…
        Et du carburant gratuit aussi parce que se déplacer est aussi un besoin vital…

    2. pl00tarke

      Oui, entendu ça à la radio ce matin.

      Avec une ***asse qui s’extasiait devant le progrès apporté par cette mesure, au motif que : « quand on est étudiante et qu’on est à cours de serviette hygiénique, c’est impossible d’assister aux cours dans de bonnes conditions; l’accès à l’enseignement pour tous dans de bonnes conditions est une obligation pour l’état… »

      Ayant du mal à travailler le ventre vide, je voudrais moi aussi que l’Etat me file 100 balles et un mars avant les cours…

          1. Husskarl

            Chose on ne peut plus utile =), je pratique encore d’ailleurs.

            Je t’avais répondu via email mais visiblement on a un souci de communication. N’hésites pas à reprendre.

  22. P&C

    Au fait, à quand un article coronavirus ?

    Entre la presse qui se veut rassurante, et ce qu’on peut lire sur internet qui annonce la peste noire 2.0, le tout qui va coûter 0.1 point de croissance (dixit BLM) ou qui va faire capoter la chine, a de quoi faire…
    Sans compter la soupe de chauve souris et le ragoût de pangolin.

  23. Elie

    Je m’insurge officiellement contre la distribution gratuite de produits à l’usage aussi unique qu’éphémère, dont le recyclage pose question dans notre société soucieuse de développement durable.
    Quoi ! Alors même que notre jeunesse s’engage fortement pour le climat, nous, éco-inconscients, lui mettons entre les mains et le sourire aux lèvres des produits jetables ! Mais quelle honte ! Quelle régression ! Et surtout, quel manque de cohérence !
    Bien sûr que la jeunesse doit avoir les meilleures conditions possibles pour étudier et s’engager plus tard dans une vie sociale féconde ! Encourageons notre jeunesse à construire hygiéniquement le monde de demain !
    Oui à la distribution de serviettes hygiéniques lavables ! Pratiques et colorées, elles sauront unir esthétique et durabilité pour le plus grand confort de nos étudiant.e.s.
    Et pour les moins fortunés d’entre vous, pour ceux qui n’ont pas accès aux lave-linge, sachez-le, une éco-solution existe aussi pour vous, les laissés pour compte : la coupelle menstruelle.
    ETUDIANT.E.S ÉCO-CONSCIENT.E.S, dites non à la distribution de serviettes jetables ! Et si des personnes mal intentionnées et peu soucieuses de l’avenir du monde cherchent à vous en procurer, ne vous laissez pas faire, parlez-en à votre syndicat, il saura vous conseiller et vous protéger.

    N’attendez pas que la grande distribution ait commencé ! Signez vite la pétition Pour des Règles plus Propres.

    1. BDC

      Absolument ! En plus les serviettes hygiéniques jetables sont pleines de pesticides. Et les Tampax c’est pas halal, la coupe menstruelle non plus j’imagine. Donc … vive le durable !

    2. pl00tarke

      Le lavable… Très séduisant en théorie.
      J’ai connu de jeunes mamans à fond dans le délire écolo-bobo-conscient.

      « et mon bébé ne touchera pas de plastique, et tout ses jouets seront en vrai bois d’arbre, et pas de couches jetables, que du lavable… »

      Ouais… ça a tenu en gros 3 semaines. Laver des couches, ça va bien un peu, histoire de frimer devant les copines, mais les bébés sont des vrais tubes digestifs montés sur haut parleur, des turbines à chocolat 24/24 7/7…

      J’imagine que les serviettes hygiéniques c’est pareil.

        1. BDC

          Faut demander à nos grands-mères comment elles adoraient avoir un truc épais aux fesses et discret. 3 à 4 jours par mois mais plusieurs changes à prévoir par jour, à laver sitôt retiré (imaginez au bureau …) et à raison de 15€ le change moderne, ça fait réfléchir.

    3. Aristarkke

      Exactement. Faut rester cohérente quand on lutte contre le plastique ou l’objet à usage unique !
      (c’est toujours aux travaux pratiques que les belles théories qui font les slogans enchanteurs, achoppent vilainement…)

  24. Elie

    Blague à part, je comprends mieux (quitte à distribuer) la distribution de produits réutilisables, question de cohérence. J’ai fouillé un peu sur le net, une distribution des trois sortes de protections a déjà eu lieu à Nanterre, ils ont un peu de suite dans les idées.
    Pour ma part, je proscris les tampons (ils craignent, quand même), je suis curieuse de la coupe, par contre les serviettes lavables, comme disait BDC, au boulot… non.
    Je ne vois rien à redire aux innovations qui permettent de jeter moins du moment qu’elles restent pratiques et qu’elles sont financièrement intéressantes, pour moi la recherche de solutions simples vaut mieux que les interdits et la culpabilisation.
    Par contre l’origine de ce mouvement me laisse vraiment perplexe. Evidemment il y a l’idée sous-jacente que tout est dû, tout doit être gratuit selon le credo de certains. Mais quand je lis qu’un étudiant sur deux est boursier à Nanterre, que certains vivent sous le seuil de pauvreté, et quand je vois le succès de l’opération serviettes… eh bien je m’interroge quand même.

    1. durru

      Y’a que dans les anciens pays communistes que les « bourses » étaient accordées selon les origines sociales, voire les revenus. Dans tous les pays dits « civilisés », les bourses sont selon les résultats. C’est là qu’on voit où se trouve la France de nos jours.
      Sinon, à Nanterre comme ailleurs, nombre d’étudiants sont là pour les bourses, pas pour les études. Et c’est le système qui les y pousse.

  25. Elie

    @durru, « les bourses sont selon les résultats », dans le principe, je suis pour. Sauf que je vais prendre un contre-exemple : dans mon pays d’origine (ex-pays communiste), des bourses sont accordées dans le supérieur suivant le classement à l’examen d’entrée dans le parcours choisi. Donc attribution des bourses au mérite, en théorie. Sauf qu’en réalité, la formation dans le public ne vaut pas tripette, donc les scolaires / étudiants qui peuvent se le permettre prennent moult cours privés pour réussir leurs examens. Donc au final, les bourses sont quand même attribuées majoritairement en fonction des revenus, mais à l’inverse de la France.
    Je prenais là l’exemple du supérieur, je ne sais pas comment ça se passe pour l’attribution des bourses dans le secondaire.
    « nombre d’étudiants sont là pour les bourses, pas pour les études ». Ça, impossible de l’affirmer de façon aussi péremptoire. J’ai fait mes études GRÂCE à une bourse, pas POUR une bourse. Mes frangins pareil. Être boursière me faisait sentir redevable (pas question de rater les études), ce n’était pas un sentiment confortable, je n’attendais qu’une chose : l’indépendance financière. Mais je comprends que pour certains, ça puisse être perçu comme le début de l’assistanat.

    1. durru

      Oui, je parle également derrière une expérience dans un pays (ex-)communiste. Et je crois que vous faites confusion. La première année, il n’y a d’autre repère que le résultat aux examens d’entrée, mais après ? Vous n’allez pas me dire qu’en troisième ou quatrième année on alloue encore les bourses à partir des résultats à l’examen d’entrée en première année, tout de même…
      D’un autre côté, si « la formation dans le public ne vaut pas tripette », pourquoi s’entêter à devenir chômeur diplômé ? Cela ressemble trop aux réflexes d’ici, avec les fabriques à chômeurs de toutes les universités ès « sciences sociales ». Et ceux qui déboursent les ressources familiales pour ça ne sont pas à envier, ne croyez-vous pas ?
      Je me demande tout de même de quel pays ex-coco vous parlez, car ceux que je connais n’ont pas (encore) atteint ce niveau de délabrement de leur enseignement, surtout supérieur. Autant dans la formation pratique il y a des manques à cause d’un équipement insuffisant, autant la formation théorique reste d’un niveau plus qu’acceptable. C’est pas pour rien que toute l’Europe de l’Ouest est pleine de diplômés de l’Est…
      Pour ce qui est de bourses dans l’enseignement secondaire, il faudrait que je me renseigne, mais je crois que les ressources ne sont pas suffisantes pour en avoir les moyens.

      « Grâce » vs « pour » : Ouaip, parlez pour vous-même. Vous n’avez pas la même éducation, ni les mêmes repères. C’est vous l’exception, et je conçois très bien que vous n’êtes pas la seule.

  26. Elie

    Je parle de la Roumanie. Lorsque je parle d’enseignement public, je pense surtout à la formation de la primaire jusqu’au bac ; « délabrée » traduit parfaitement ce que m’en a dit ma famille. Maintenant je pense que, comme en France, on n’entendra pas le même discours concernant l’enseignement public suivant l’endroit ou la personne qu’on a en face de soi.
    Pourquoi investir dans des cours privés ? Parce qu’une bonne préparation fait la différence quand on passe un examen d’entrée en fac, chose qui n’existe pas en France. Et quand on cherche à intégrer une filière plus prometteuse que d’autres, l’investissement dans des cours particuliers vaut d’autant plus le coup.
    Pour en revenir à l’attribution des bourses, je vais creuser la question. Je ne sais pas ce qui se passe en cas de redoublement, par exemple.

    1. durru

      On peut continuer en roumain, alors ? 😀
      Plus sérieusement, je sais bien de quoi je parle, c’est pas de l’information deuxième main, il est vrai aussi que les choses évoluent. Et les cours particuliers sont utiles avant l’entrée dans l’enseignement supérieur (j’ai peut-être mal compris vos propos à ce sujet) qui, lui, n’est pas moisi (contrairement à la plupart des établissements du primaire ou secondaire ces derniers temps, on est d’accord). La différence avec la France étant que, dès l’entrée au lycée, ça se fait sur base d’examen et pas de « dossier ». Egalité des chances, toussa 😉
      Je vous assure, les bourses sont calculées sur les derniers résultats. Un redoublement risque d’enlever même la bourse dite « sociale » (allouée sur des critères de revenus et moins conséquente que celle normale, « au mérite »).

  27. Elie

    Bunà 🙂
    Merci pour ces précisions concernant le redoublement.
    Lorsque vous parlez d’entrée au « lycée » sur examen, je suppose qu’il s’agit du lycée roumain, c’est-à-dire l’équivalent du collège en France ?
    Si le niveau dans le public est bas (ou jugé tel par les parents), je pense que ceux qui le peuvent investissent d’autant plus dans les cours privés, et ce tout au long de la scolarité, pas juste avant l’entrée en fac.
    Pour en revenir à ce que vous disiez plus haut sur l’enseignement pratique / professionnel, je ne peux pas me prononcer, je peux juste constater que j’entends souvent parler roumain sur les chantiers (pareils quand j’étais à Londres l’été dernier) ; je me dis que si des Roumains sont engagés, ce n’est pas juste parce qu’ils ne sont pas chers, mais peut-être aussi parce qu’ils font l’affaire.
    Dans d’autres corps de métiers, c’est vrai que j’ai croisé pas mal de Roumains (dentistes, profs, toubibs, infirmières, vétos)

    1. durru

      Avec plus de trois millions dehors, et pour la plupart actifs, c’est sûr que vous allez trouver de tout 😉
      Je parle du lycée en Roumanie, oui, qui est à peu près le même qu’en France, sauf qu’il couvre les 4 dernières années des 12. Et c’est plutôt en Roumanie qu’on appelle, actuellement, certains lycées « collèges ». Pas vraiment compris pourquoi.
      Quant aux cours privés, certes, c’est devenu presque obligatoire. Mais : d’une, on fait pas boire un âne qui n’a pas soif. Et de deux, comme ici avec les écoles privées, ça s’est fortement démocratisé. De plus en plus de familles modestes investissent dans l’éducation des enfants.
      On dit même que les profs font exprès d’être minables en cours, pour obliger les parents à aller vers les cours particuliers. Je crois que ce n’est pas la règle, mais ça commence à être plus qu’une légende urbaine. C’est le système, toujours, qui encourage ces comportements…

    2. Pheldge

      @ Elie & Durru :  » si des Roumains sont engagés, ce n’est pas juste parce qu’ils ne sont pas chers … » si, y’a de ça, mais c’est surtout quand il n’y a – dans l’ordre – plus de Maghrébins, de Portuguais , ni de Polonais …

      Allez, je rigole, c’était trop tentant 😉

  28. Elie

    @Durru, « On dit même que les profs font exprès d’être minables en cours », oui, je l’ai entendu aussi, certains font exprès de ne pas finir le programme, par exemple. Ils le finissent pendant les  » meditatii ». Je ne sais pas si c’est « le système » qui encourage ces comportements, j’aurais plutôt dit les payes minables.

    1. durru

      C’est parce que c’est l’Etat qui décide ces payes. Et toutes les autres règles du jeu, d’ailleurs. Faut s’habituer à regarder derrière les apparences. Surtout si vous devenez une habituée de ce blog 😉

  29. Elie

    Je sais bien que c’est l’Etat qui décide des payes, et que nombre de profs ont besoin d’arrondir leurs fins de mois. Mais ceci (la paye basse) explique mais ne justifie pas cela (faire le boulot à moitié pour faire racker les familles), pas à mes yeux en tout cas.
    Si on commence à dire que c’est la fôtausystème à chaque fois qu’on veut justifier une façon d’agir par nette, je trouve ça un peu facile. C’est l’argument facile des déresponsabilisés de tout poil et de tous pays. Après, c’est sûr que la ligne est bien mince parfois entre la débrouille et les petits expédients, et c’est sûr que c’est facile de juger de loin quand on ne se trouve pas dans les mêmes conditions.
    Je pense quand même que faire son boulot de prof correctement ne tarirait pas pour autant le vivier d’élèves en cours particuliers, entre ceux qui ont du mal et ceux qui préparent les examens d’entrée et doivent être au top s’ils veulent décrocher une bonne place.

    1. durru

      L’Etat spolie tout le monde pour faire vivre quelques privilégiés (enfin, surtout en France, ils sont de plus en plus nombreux, d’où la pluie des taxes). Du coup, le niveau de vie n’est pas acceptable seulement avec le salaire de misère octroyé par la puissance publique.
      En Roumanie (et dans les autres pays de l’Est aussi), à l’époque communiste, il y avait un mot : « eux font semblant de nous payer, nous on fait semblant de travailler ». C’est humain et si vous ne voulez pas le comprendre et/ou l’accepter, ce n’est pas grave, la réalité s’en charge pour vous.
      De toute façon, la dépendance est la raison d’être des socialistes : si les gens ne sont pas dépendants, ils disparaissent tout simplement.
      La débrouille est essentielle justement parce que les moyens sont limités de façon artificielle.
      Faut arrêter de poser les problèmes à l’envers… Les gens ne sont pas méchants par nature, mais ils ne sont pas gentils non plus. Ils font en sorte que ça soit bien pour eux avant tout, les autres considérations viennent seulement après. Si c’est dur d’obtenir un niveau de vie acceptable pour soi-même, il sera encore plus dur d’en demander quoi que ce soit d’autre.

      Pour finir, l’école en Roumanie a atteint de tels niveaux extrêmes à cause de la corruption du système, toutes les autres raisons sont à l’avenant. Et l’absence d’un réseau d’enseignement privé fort, vaste et accessible accentue les problèmes. Du coup, la comparaison avec la France est difficile, parce que les contextes sont assez différents, sauf la cause d’origine (la corruption).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.