Edouard Philippe le cafetier et Bruno Le Maire le gérant d’auto école

La République est véritablement en Marche et comme ce sont bientôt les élections municipales, elle a décidé de trottiner vers les campagnes et la ruralité où deux problèmes sont véritablement prégnants et où deux ministres se sont donc lancés dans la bataille.

Les deux problèmes ruraux sont de taille. D’un côté, on le sait : à la campagne, les cafés ferment. De l’autre, on le sait aussi : il est devenu impossible de se passer de la voiture, et le permis de conduire y est vu comme le sésame pour une liberté de mouvement et une possibilité économique non négligeable.

Dès lors, devant ces deux gros problèmes, il fallait répondre avec deux clowns ministres de gros gabarit : c’est chose faite avec Édouard Philippe d’un côté et Bruno Le Maire de l’autre. Rien de tel que lancer le premier ministre et celui de l’Économie dans le micro-management économique pour donner toute sa saveur à l’actuelle campagne municipale.

En plus, le micro-management, c’est bien connu, ça marche du tonnerre de Brest, d’autant plus lorsqu’il concerne l’économie, domaine de prédilection et véritable violon d’Ingres de nos deux ministres. Jugez plutôt : entre les performances véritablement exceptionnelles d’Édouard lorsqu’il était maire du Havre et qui lui aura valu une jolie lettre de recommandation de la Cour des Comptes – sans même évoquer son phénoménal succès de réduction des Comités Théodule, et le parcours remarquable de Bruno comme ministre (que ce fut à l’Agriculture où il découvrit ce qu’était un hectare, ou à l’Économie actuellement où il fait de véritables merveilles), tout concourt à placer ces deux têtes de gondole sur ces sujets à la fois proches du peuple et particulièrement adaptés à la puissance intellectuelle qu’ils sauront déployer.

Et d’ailleurs, question puissance intellectuelle, ça ne loupe pas.

Côté cafés, tout se déroule comme prévu : j’avais dans un précédent billet noté l’initiative de cette association tentaculaire, le Groupe SOS, dont les accointances nombreuses et purement liées au hasard avec l’actuel pouvoir ne pouvait qu’apporter d’heureuses initiatives en faveur des commerces de nos campagnes.

À l’époque, j’avais cependant noté que les cafés et bars rencontraient des difficultés à se maintenir dans les campagnes tant la bureaucratie délirante, les contrôles et les contraintes se multipliaient à leur détriment. Heureusement, cette notion semble avoir pénétré les hautes sphères, jusqu’au premier ministre qui a ainsi, dans un éclair de génie assez typique de l’élite éclairante qui nous gouverne, décidé d’attribuer gratuitement des Licences IV par douzaines.

Outre un timing particulièrement bien choisi alors que l’alcoolisme continue de poser problème sur les routes de France (notamment les rurales), on appréciera de voir enfin un petit bout du problème de bureaucratie galopante vaguement réglé par Édouard au profit de cette fameuse association qui entend aider nos campagnes.

Réjouissons-nous : le hasard, les coïncidences et la chance continuent donc d’opérer magiquement pour certains dans ce beau pays.

Parallèlement, Bruno n’est pas en reste puisqu’il a décidé de continuer la magnifique impulsion de mai 2019 portant sur le Plan Permis De Conduire, que j’évoquais déjà ici. Ce plan, on s’en souvient, s’inscrit dans une longue liste de plans et venait après le plan vélo (indispensable pour lutter contre le chômage, l’insécurité, le terrorisme et la pauvreté), le plan chaudières (impérieux pour lutter contre le chômage, l’insécurité, le terrorisme et la pauvreté), le plan petit-déjeuner (incontournable pour lutter contre le chômage, l’insécurité, le terrorisme et la pauvreté), le plan cabines de douches (inévitable pour lutter contre le chômage, l’insécurité, le terrorisme et la pauvreté).

Il faut dire que le permis de conduire est une véritable industrie en France : entre le passage dudit permis qu’il faut organiser et qui (surprise !) coûte une blinde à l’État, le code de la route qui n’en finit pas (étonnement !) de grossir d’années en années avec l’ajout de listes de plus en plus extensive des mesures écologiques, de sécurité et de citoyenneté et, bien évidemment, les contraintes techniques, sociales et administratives des auto-écoles, elles aussi (stupéfaction !) soumises à la bureaucratie délirante, au règne du cerfa rigolo en triplicata et à l’arbitraire administratif français, bref, avec tous ces différents paramètres, le passage du permis coûte fort cher (surprise, étonnement, stupéfaction !).

Heureusement, les connaissances approfondies en économie de Bruno Le Maire entrent ici en jeu : par le truchement d’une nouvelle contrainte administrative qui vise à obliger les auto-écoles à proposer un contrat type, notre minustre imagine qu’il va parvenir à faire baisser les prix.

Eh oui : comme les consommateurs (ces petits mammifères un peu stupides) seront enfin informés, forcément, ils pourront comparer, ce qui n’était pas possible avant l’intervention quasi-divine du politicien. Et comme ils pourront comparer, forcément, il y aura de la concurrence. Et (puissance de la maîtrise des bases de l’économie par Bruno Le Maire) comme il y aura de la concurrence, forcément, il y aura baisse des prix.

C’est absolument imparable.

Le fait que les prix des prestations auto-écoles soient énormément contraints par les charges sociales, les normes (sociales, d’hygiène et de sécurité, techniques, j’en passe) et les réglementation administratives ainsi que les coûts fixes inhérents à cette activité ne semble absolument pas traverser l’esprit primesautier de notre bondissant ministre. Il convient sans mal que passer le permis, en France, ce n’est ni simple ni bon marché. Mais cela ne l’empêche pas d’imaginer qu’on peut en sabrer 30% des coûts sans grand problème, avec cette naïveté qui serait touchante chez un gamin de 8 ans mais qui reste pathétiquement consternante pour un grand dadais de 50 ans.

Aucun doute : nos ministres ont du talent, tant Édouard, qui feint de croire que la gratuité de la licence IV permettra d’ouvrir des cafés par trouzaines, que Bruno qui explique qu’on peut ainsi baisser d’un tiers le prix d’une prestation par simple imposition des mains politiciennes sur le sujet.

Pas du talent en économie, bien sûr, mais en prestidigitation, en show-business, en communication, dans l’art consommé de faire passer des petits mouvements de bras comme une action concrète et des vessies pour des lanternes.

Joli spectacle de paillettes et d’esbroufe, dont le ticket a été payé par le contribuable.

Commentaires235

  1. Le Gnôme

    Je pense que je ne serais pas fichu de repasser mon permis de conduire tant les trucs que l’on demande aujourd’hui sont ineptes.

    Avec la réouverture des bistrots campagnards, les pandores vont pouvoir jouer de l’éthylotest. Les paysans n’ont pas finis de subir des vols sans pouvoir réagir, la sécurité sur les routes passe avant eux. La République n’a pas besoin de paysans.

    1. kekoresin

      Ma fille passe son code en ce moment. J’ai parcouru le petit livre rouge du grand timonier du vivrensemble routier. C’est affligeant!

      Écoconduite, code de civilité dans le partage de l’espace circulant, des règles qui se télescopent joyeusement comme sur une même photo un coup tu laisses passer, un coup tu passes selon l’humeur écolo, civique ou légale du moment… Bref, ce qui était une liste de codes à suivre pour respecter la loi, devient un petit recueil idéologique pour satisfaire les égos des représentants d’associations militantes rêvant d’un IVème Reich où tout n’est qu’ordres et opprimés.

      1. Nemrod

        Ma dernière fille a eu mention très bien au bac…bon je sais c’est plus ce que c’était mais on peu supposer qu’elle tout de même dans la moyenne.
        Et ben elle l’a raté ce p…de code la première fois.
        Des questions à la mmln sur l’écoconduite, le vivre-ensemble au volant…bref des conneries..
        Mais quelle misère cette époque…

      2. Aristarkke

        « des règles qui se télescopent joyeusement « 
        Je me suis fait incendier, il y a deux semaines, à Paris (déjà, vous la sentez venir, l’embrouille) par un olibrius parce que j’entamais la traversée du passage piétons alors qu’il était encore sur le trottoir, même pas sur le point de descendre de niveau et côté gauche, donc devant encore en franchir la moitié avant de risquer de passer sous mes roues, bramant « et la priorité, c’est pour qui??? »
        Bref, le guignol comme on en voit que de trop qui prennent malin plaisir à traverser tout doucement…

        1. Résistant Valaisan

          Moi à Marseille je fais plutôt régulièrement l’expérience du véhicule qui me coupe la route sur mon passage pour piétons alors que mon feu est vert et le sien rouge.
          Je leur apprends la politesse avec un Spartan Kick dans la portière. Ou du pointu, si je suis en chaussures de chantier. Ça fait « bonk ! ».

          Le conducteur « Marseillais » typique (lire : un Suédois bouddhiste en général), la plupart du temps arrête sa voiture et vocifère ou klaxonne, mais jamais ne sort pour une bonne bagarre.

          Décevant….

        2. Al Bundy

          Fais gaffe tout de même l’ancêtre, vu le nombre de surinés pour des altercations routières…

          « Ma dernière fille a eu mention très bien au bac »

          Mon puiné également, et il a eu code et permis du premier coup, et sa première épave en moins de 2 mois.

          En ce moment nous dormons mieux, il n’a plus de permis pour encore 3 mois, les parents de ses amis nous remercient, apparemment plus aucun n’est assez con pour rouler bourré ^^

    1. MCA

      A force de retirer le permis par retrait de points et s’il devient « impassable », la prochaine mesure risque bien d’être le don pur et simple d’icelui.

      Sinon, comment les machines à cash installées sur les bords des routes pourraient continuent à assurer notre sécurité?

      Ah! on me glisse dans l’oreille que pour rouler, une voiture, un peu de carburant et la clé pour démarrer suffisent amplement, le reste ne serait pas d’une nécessité absolue…

      1. Al Bundy

        « Sinon, comment les machines à cash installées sur les bords des routes pourraient continuent à assurer notre sécurité? »

        Étrangement, les 5 qui jalonnaient mes parcours les plus quotidiens ont été supprimés (ils avaient pas mal cramés) mais bon, ça fait maintenant plus d’un an, je suppute qu’ils n’aient choisi un autre mode de sanction

  2. Aristarkke

    Ne nous leurrons pas. Ces licences vont être attribuées gratuitement parce que personne de sensé ne va aller la payer pour remonter un bar tombé à l’abandon depuis des années dans un contexte général de population faible en nombre et pouvoir d’achat. Reste à faire vivre l’établissement.

      1. Aristarkke

        Cela m’étonnerait d’autant que l’état les retirait en masse de la circulation depuis une quarantaine d’années. Et le transfert était très encadré.

      2. Maxime

        De mémoire, les licences IV sont perdus si inexploitées pendant plus de 12 mois. Donc un bar ayant fermé il y a longtemps aura perdu sa licence. Pas possible d’ouvrir un nouveau bar.

        Par ailleurs, les licences ne peuvent être transférées qu’au sein de la même commune. Sauf certaines dérogations qui ne concernent pas les transferts vers des communes rurales.

        Enfin, je trouve ça drôle que le gouvernement créé de nouvelles licences IV. A l’origine, le but était de lutter contre l’alcoolisme, et on cherchait à faire fermer les bars…

        Ça marche d’ailleurs pas si mal ; les troquets sont chers en France en comparaison des pays étrangers. Forcément, l’état ayant organisé, l’air de rien, une pénurie… Aujourd’hui, c’était un nouveau privilège de plus dans certaines villes… comme la plaque taxi.

        Mais tout va bien, l’état veille sur vous.

        1. Al Bundy

          « comme la plaque taxi. »

          On peut légitimement s’attendre à ceux qui ont payé la licence IV plein pot se sentent un plus baisé et demandent des comptes (et du pognon) en contrepartie.

          Il s’est passé la même chose avec les taxis il y a pas bien longtemps

    1. Pierre 82

      Dans mon bled, il y a un troquet qui marche super bien. Grosse affluence le matin, le midi, et les jours de marché, ça ne désemplit jamais. Et surprise: depuis 3 ans, il cherche à remettre le business, et il n’a toujours pas trouvé. Tellement de réglementations, de remises au norme, de réduire le nombre de tables.
      En fait, pour les fonx, un bistro doit ressembler à une cantine d’Ehpad, avec mobilier plastique, comptoir inox, repeint en blanc sinon il pète un câble. Ils trouvent bien parfois des candidats à la reprise, mais ils savent qu’ils devront systématiquement changer tout le mobilier (qui a pourtant moins de 10 ans), refaire les chiottes trop petites (refaites il y a 5 ans), enlever une marche au milieu du bistro, enlever 5 tables parce que c’est plus aux normes. Bref, faire de ce bistro sympa un truc qui ressemble à un Flunch, et probablement perdre la moitié de la clientèle dans les années qui viennent. Car si on va au bistro, c’est justement parce qu’on y connait du monde, et qu’il y a une ambiance. Bref, on veut bien lui reprendre, mais gratos. Bref, ça va se finir par une fermeture brutale. Et on n’aura plus de bistro convenable dans le bled. Merci qui?
      Marre de ces crétins politiciens.

  3. Theo31

    On se souvent du franc succès des zones franches dans les banlieues émotive. On n’aura pas besoin d’aller sur la lune pour voir à quoi ressemble un désert socialiste.

          1. Aristarkke

            Il y avait d’autres zakouski mais avec plein de conditions à remplir donc de Cerfa joyeux à la pelle. De mémoire, il y avait aussi des exemptions de l’IS, des aides à l’embauche si le gusse était domicilié dans la cité voisine, etc…
            Quand ce genre de choses est décidé des beaux arrondissements de Paris, la faune locale est aussi finement ressentie que celle de la nature en Afrique, par exemple quand il est montré des troupeaux de hyènes…

            [Rassurez-vous, tout cela était de toutes façons limité dans le temps (ne dites pas que vous ne l’imaginiez pas) parce que naturellement, tout le monde étant beau, tout le monde étant gentil, tout allait se remettre sur de beaux rails en quelques années…

        1. kekoresin

          La taxe pro n’existe plus. De mémoire, c’est Sarko qui l’a supprimé pour la remplacer par la contribution économique territoriale (CET) composée de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) calculée en partie comme l’était la taxe professionnelle et de la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE), parce qu’il fallait simplifier tout ça tu comprends.

          C’est plus cher, plus opaque mais une petite pierre supplémentaire dans l’édifice grandiose qui permettra à la France de s’élever au firmament des nations, le nirvana, l’éden perdu à cause de Raymonde et son goût prononcé pour la compote de pomme!

            1. Pierre 82

              Ma chère et tendre épouse tient une boutique, et quand la taxe pro a disparu pour être remplacée par la CFE, la taxe a augmenté de 20% en une seule fois. Merci, Sarko.

              1. Al Bundy

                Oui, mais il a supprimé cette injuste taxe pro ^^

                Y’en a des qui ont voté pour lui grâce à ça (y’en a un qui parcours ce blog), comme d’autres ont voté macron pour la TH (la très douloureuse se met en place)

      1. Aristarkke

        Au début, cela avait été imaginé pour les DOM TOM sans voir que le problème résidait dans d’autres bizarreries grançaises comme un niveau de SMIC stratosphérique à l’époque

        1. Theo31

          Alstom a réussi à fourguer la livraison de sable marocain transitant par l’Espagne pour équiper le système de freinage du tramway d’Alger.

    1. kekoresin

      Comme tant de concepts dans ce pays. Il serait plus simple d’ailleurs de faire une liste des choses « tolérées » par le Politburo plutôt qu’un code civil joufflu. Mais bon, il faut croire que l’illusion démocratique est préférable pour maintenir le calme dans la bergerie…

      1. pl00tarke

        C’est tout le système d’exploitation (de l’homme par l’homme) français qui est à revoir.

        La France, c’est l’UNIX des systèmes : tout ce qui n’est pas explicitement autorisé, est interdit (sécurité maximale, en terme d’administration réseau).

        Nous souhaitons tous ici vivre sous Windows (enfin, les anciennes version) : Tout ce qui n’est pas explicitement interdit, est autorisé. Merdique en terme de sécurité réseau, mais idéal pour l’homme.

        1. Blondin

          Winston Churchill – « En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En URSS, tout est interdit, même ce qui est permis ».
          On se rapproche malheureusement de plus en plus du dernier modèle…

      2. Aristarkke

        Tiens, je pense avoir compris pourquoi France Connect ne peut obtenir la validation de mon compte ANTS bis par Impôt.gouv.
        Je viens de constater que dans mes coordonnées fiscales, ma date de naissance est incomplète…
        (Philou, évite de dire que c’est parce qu’elle date d’avant JC)

        J’ai donc envoyé un beau mel de demande de rectification !!!

          1. Husskarl

            Faut euthanasier tous ceux qui sont d’avant cette divine date déterminant le commencement de l’ère moderne de l’informatique de l’état sans qui nous aurions péri !

      3. MCA

        @kekoresin 26 février 2020, 10 h 11 min

        Le principe est on ne peut plus simple et s’énonce ainsi :

        Tout est interdit sauf ce qui est obligatoire.

    2. pl00tarke

      Dans la même logique je sens monter des envies de meurtre à chaque rediffusion du spot radio d’une marque automobile française débutant par P et finissant par GEOT : « avec P…, bénéficiez d’un malus écologique de zéro euros »…

        1. durru

          Oui, sauf que même le coût de production n’est pas couvert si le produit n’est pas vendu.
          Je suppose par voie de conséquence que la vente de ces petits modèles n’est pas si aisée qu’il paraît, même avec ces « incitations » (mankagagné) étatiques.

          1. pl00tarke

            Ce qui me heurte, c’est le verbe **bénéficiez** acculé au **malus**

            Depuis quand peut-on bénéficier d’un malus ?? Les pubeux sont vraiment des immondes lèche-boules.

            1. durru

              C’est marrant, c’est à peu près la seule pub qui m’a attiré l’attention ces derniers temps à la radio, et à peu près pour les mêmes raisons (et il y avait une similaire de Jaguar, qui vendait en janvier tout en enlevant le malus du prix final).
              Du coup, j’ai essayé de trouver une explication à l’existence de la pub et à son contenu. Et comme le but d’une pub est de faire vendre, j’ai pas trouvé mieux. Mais je suis preneur…

      1. toto17

        Vous êtes courageux de supporter la pub quand même !

        Ca fait des années que je passe à côté, au début, c’était un effort à faire comme zapper avec la télécommande mais très vite c’est devenu une sorte d’automatisme.
        Et puis, maintenant, je ne regarde que très très peu la télé.
        J’écoute des radios sans pub..
        Je ne prête aucune attention aux affichages.
        Sur internet, ublock et Ghostery m’élimine 99% de la pub.

        Bref, je vis sans pub parce que je le vaux bien.

  4. Husskarl

    J’espère qu’ils prendront quelques cailloux façon Puy en Velay. Ce ne sera pas volé.
    Y en aurait pas un pour penser à un système fiscal façon Suisse ?…

  5. Calvin

    Enfin ! Le Patron délaisse le Doblo et parle de moi :
    « avec cette naïveté qui serait touchante chez un gamin de 8 ans mais qui reste pathétiquement consternante pour un grand dadais de 50 ans. »

    1. kekoresin

      Bah, le petit Bruno passe en CM² Crétin Médiocre au carré, anciennement CPPN mais nouvelle mouture sans limite d’âge mais limite de Qi avec une toise réglée niveau lemming.

      Toi tu prends des cours à domicile dispensés par les meilleurs professeurs du privé, tel un petit bourgeois hermétique à la propagande et refusant d’être aligné au dernier de la classe, Bruno, pas doué en Maths mais ministre de l’économie près du poêle.

      « Un hectare, c’est pas une boisson avec des fruits? – Non c’est de la crème fouettée espèce de lémurien, demandes à ton camarade Banjo la main d’or, il va te montrer comment on fait du hectare! »

  6. Aristarkke

    Comme beaucoup de commerçants, les auto-écoles devaient déjà détailler précisément le contenu de leurs prestations tarifées, en vitrine.
    Si BLM voulait vraiment faire baisser le coût du permis, il pourrait lui infliger une TVA 5,5% au lieu de 20%…

      1. Blondin

        J’ai connu un patron d’auto-école qui avait eu un contrôle fiscal.
        Il faisait tourner 3 voitures, 6 jours par semaine, de 8h à 20h.
        Le fisc lui a expliqué que seulement 50% de ses frais d’essence pouvaient être attribués à son activité professionnelle.
        Si !

    1. kekoresin

      Le permis est une tolérance de l’état à venir dégrader le réseau public avec des engins polluants, mortels et, pire encore, qui peuvent entretenir un sentiment de liberté d’action individualiste. Alors il faut bien comprendre qu’il s’agit là d’une largesse, un luxe qu’il faut taxer comme il se doigte !

    2. Theo31

      Erreur Ari. Quel que soit le % de TVA, le prix resterait le même. Car c’est un prix de marché. Les coûts sont toujours répercutés en amont.

  7. Adresla

    Le code que l’on fait passer aux élèves est cruellement nul, effrayant de niaiseries avec des question du type  » quelle est la couleur du ciel bleu ? » les jeunes sont incapables d’ouvrir le bouquin si on leur dit pas de le faire. Et ceux qui l’ouvre ne comprennent pas grand chose. Avec 90% de réussite au Code il est donné…. Mais les jeunes sont pas foutus de faire la différence entre un stop et un sens interdit !! Et les commentaires type c’est la faute du moniteur… Je reponds merde, on peut pas apprendre a leur place !

    1. Aristarkke

      Ah bon ? Les subtiles différences sémantiques qui avaient cours il y a un quart de siècle (passage de mon permis moto) ont été cruellement abandonnées ?

    2. Husskarl

      Euh ca a changé, c’est surtout des questions pièges du style:

      – puis je avancer ? La réponse est non car un bout de poussette apparait 30 mètres plus loin derrière la roue d’une voiture. Gros zoom sur le quart de pixel symbolisant la poussette ensuite…

      Ou bien:

      – J’ai telle maladie, puis je conduire après 22h ?

      Mais qu’est ce qu’on s’en fout, on ne l’a pas cette maladie…

      – Pour conduire écologiquement, que dois je faire ?

      Bref, comme des questions de bon sens seraient trop simples, ils rajoutent de la difficulté artificielle, j’imagine que ça remplit les caisses et occupe les fonx.

    3. Higgins

      Je plussoie. Le code de la route, tel que l’examen est fait, relève de la stupidité la plus grande. Au-delà des questions idiotes portant sur des situations improbablew (du style, vous voulez doubler mais il y a un vélo 500 mètres devant et deux pneux viennent d’éclater, pouvez-vous téléphoner ?), le truc est un agrégat de stupidité sur Gaia et l’écologie officielle). Quant au code, ce n’est plus qu’un outil d’asservissement.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Le premier est octogonal, le deuxième est rond. Pour le reste, je ne sais pas, je passe trop vite pour avoir le temps de lire.

      2. Aristarkke

        A Corbeil Essonnes, le maire Bechter a implanté des kyrielles de stop à chaque croisement de rues, une fois dans un sens, la seconde fois dans l’autre si bien qu’il est devenu difficile de faire plus de 200m sans s’en taper un à respecter…
        Le mieux est qu’il se prétend le disciple de Dassault…
        Lequel, quand il avait repris la mairie aux communistes en 95, avait méthodiquement fait valser tout ce que ceux-ci avaient implanté pour faire marner les automobilistes (des stop pour donner la priorité à une impasse, vingt mètres avant un rond point à cession de passage, des feux où la voie la moins importante des deux avait le temps fixe de passage le plus long et tout à l’avenant)…

    4. MCA

      @Adresla 26 février 2020, 9 h 21 min

      90% de réussite au bac, 90% de réussite au code.

      Ce sont les mêmes au même âge, ça parle mieux comme ça?

  8. Blondin

    « L’économie, véritable violon d’Ingres de nos deux ministres ».
    J’aime bien.
    Comme chacun sait, Ingres était peintre ; c’était ça son vrai métier.
    Le violon n’était qu’un hobby.
    Un peu comme les deux clowns – je crois cependant qu’Ingres était meilleur au violon qu’eux en économie.

  9. Infraniouzes

    Le permis de conduire est tellement difficile à obtenir, compte tenu de sa complexité, qu’il faut faire comme bien des étrangers fraîchement arrivés et parlant à peine le français: l’acheter à un inspecteur tout heureux d’arrondir ses fins de mois. Ne riez pas, je connais au moins deux personnes qui l’ont fait. Et hop ! du premier coup. La France de la magouille se porte à merveille.
    Autre sujet qui ne fait pas rire: les maires et autres élus de la France profonde, se plaignent de la fermeture de petites lignes SNCF dans leurs territoires. Pas rentables nous dit-on en haut lieu. Mais à cause de qui, de quoi ? J’avance prudemment le coût exorbitant du salarié SNCF qui, de plus, fait rouler les trains par intermittences. A ce blot, aucune ligne régionale n’est économiquement viable. Des bus suppléent mollement à ces carences. Donc roulons en auto puisqu’il ne reste que ça. Mais qui osera se pencher sur le nœud gordien qu’est notre merveilleuse SNCF et ses non moins merveilleux syndicats ?

    1. Le Gnôme

      Je doute que le chemin de fer soit le plus pertinent pour relier des petites villes, le coût de l’infrastructure me paraît exorbitant pour le peu de voyageurs, avec ou sans syndicat gréviculteur. La ligne de car me paraît plus efficiente, le véhicule ne coûte pas bien cher en regard de celui d’une locomotive.

      1. Lorelei

        Je me demande pourquoi sur certaines lignes désaffectées, les rails ne sont pas démantelés et transformés en route?
        Les cars pourraient y circuler plus rapidement.
        Des terrains pourraient être rendus à la construction, etc.

        1. pl00tarke

          Allons, Lorelei, vous n’y pensez pas ??

          Regardez aux alentours de Paris, les lignes désaffectées sont transformées en coulées vertes, plaisantes à Gaïa ! Mais surtout pas en routes, ces atrocités qui permettent aux ploucs de province de venir fumer et polluer les grandes métropoles.

          Vous me ferez un « Soros » et deux « Greta », et n’y revenez-plus.

          1. MCA

            MDR,

            Au fait qq1 n’aurait pas vu Greta?

            J’ai comme l’impression que sa disparition des fenestrons n’est pas étrangère au fait d’avoir envoyé ièche Micron.

        2. Al Bundy

          « les rails ne sont pas démantelés et transformés en route?
          Les cars pourraient y circuler plus rapidement. »

          Surtout si on leurs mets des bogies

      2. baretous

        sans compter les ruptures de charge.au départ comme à l’arrivée il faut un autre moyen de locomotion pour arriver à la destination finale

        1. MCA

          Exactement ce que Einstein nous propose pour Eurostar et Thalys terminus Saint Denis.

          Les (heureux) voyageurs auront le choix entre le vélib, la trottinette à roulettes ou la marche à pied pour se rendre à la capitale.

            1. MCA

              Effectivement,
              avec le risque (en fait … la certitude) de se faire dépouiller à Saint Denis, chance à eux s’il arrivent à Paris en slip.

    2. Calvin

      +1 avec le Gnome.
      En fait, l’histoire du chemin de fer en France montre une autre cause à la fermeture des petites lignes.
      A la fin du XIXième siècle, l’État avait imposé aux compagnies privées de relier toutes les petites villes. Cela a diminué leurs marges et accru leurs pertes.
      Progressivement l’État a nationalisé une par une les compagnies défaillantes, et une fois toutes absorbées, il a progressivement fermé toutes les petites lignes…

  10. bibi

    Si par apposition des mains le petit Bruno peut faire baisser de 30% le prix d’une prestation que ne le fait-il pas pour l’état et la sécu.
    La France passerait ainsi sans douleur de 57% de dépense publique à 40% pour un service identique.

  11. Baral Loudin

    Il est tout a fait vrai et eloquent que la complexification du permis de conduire a pour effet la fraude massive (750.000 personnes roulent sans permis si je me souviens bien) ce qui prouve bien que la reglementation crée le danger.

    En revanche, a la difference de la plupart des autres pays, pas de reglementation meme limitee pour s assurer que les vieux peuvent encore conduire, c est stigmatisant.

    Il faut seulement stigmatiser les jeunes, ensuite faire un plan permis a un euro ou les encourager a le passer a l etranger s ils sont frontaliers (mais après, la reglementation reprend le dessus, un an d attente pour convertir son permis, a cause de la fraude aux faux permis africains).

    J ai passé ou echange mon permis dans plusieurs pays europeens ou non. Encore une fois la France se distingue, comme dans le domaine des loyers ou de la protection sociale, par une combinaison de complexite administrative et d inefficacité sur le terrain avec prime a la fraude.

    1. Stéphane B

      Pour certains, l’excès de réglementation est une évidence pour la suppression du permis.
      Pour d’autres, conduite en étant bourré ou sous stup ou ayant eu un comportement dangereux au volant ayant amené un accident, et qui continuent de conduire malgré tout, ou est l’excès de réglementation ?

      Ces personnes sont des dangers publics de part leur comportement. Ce n’est pas une fois qu’ils auront fauché une personne qu’il faudrait agir. Toute personne prise en train de conduire sans permis, sans assurance, devrait aller faire un tour moyenne durée en prison afin de réfléchir à ses actes. La prévention devrait mettre en avant une sanction bien pire qu’une simple perte de travail. Politique de dissuasion.

    2. Aristarkke

      Dans le genre complexification, faut voir les nouveaux permis moto qui vont entrer en vie, le 1er Mars…
      Il va y avoir des catégories strictement propres à la Grance… UE, c’est l’harmonisation, paraît-il…
      (Je mettrai un lien ce soir)

  12. kekoresin

    J’ai souvenir d’avoir passé un permis californien. Tu va au DMV sans RDV, on te donnes un QCM qui est corrigé aussi sec. Tu passes un test de vision, réflexes, on te prends en photo et tu peux conduire sous certaines conditions (de jour, hors autoroute…) en attendant le test conduite. RDV une petite semaine après, et hop, permis validé. Coût de l’opération: $20.00 – valable 4 ans. – je ne connais pas le tarif actuel mais à l’époque le permis français coûtait en moyenne 5000 balles soit cinquante fois plus cher avec cinquante fois plus de tampons et de formulaires avec cadres réservés aux sevices administratifs.

    1. Hermès Honshappo

      Sur celui de Georgie (passé en 2001): le test de conduite se fait juste après le test théorique, sur un parking 🙂 Avec un test pour faire un créneau, sur une place de partking faisant littéralement 12 mètres de long 😀

      Par contre, la formation elle-même est souvent dispensée par les parents, un grand frère/sœur, etc. C’est très proche du principe de la conduite accompagnée chez nous. Le futur conducteur passer un « learner’s permit » qui lui permet de conduire avec une autre personne ayant le permis

      Les écoles de conduite sont très rares. Les voitures-écoles sur la route encore plus. Si j’en ai vu 10 en 5 ans, c’est le bout du monde…

      1. Maxime

        Sans même changer de continent, en Belgique déjà la formation se fait souvent, en tout ou en partie, par les parents (mais pas les frères et sœurs, l’accompagnant devant avoir 27 ans mimimum je crois).

        Un peu comme la conduite accompagnée chez nous, à la différence que la conduite accompagnée n’autorise les jeunes à conduire qu’avec leurs parents qu’une fois que l’auto-école les juge déjà avoir le niveau permettant de passer le permis. (c’est à dire, qu’au final, l’intérêt est limité).

        En fait, je suis à deux doigts de penser que passer le permis est cher en France… parce que le lobby de l’auto-école a bien travaillé a limiter la formation en dehors d’une école.

        1. Dr Slump

          D’abord parce que l’état a créé, comme pour les bars, comme pour la médecine, comme pour tout, une pénurie de l’offre, qui a entraîné la formation d’une corporation, et plus cette corporation a eu des difficultés à être rentable, plus l’état a renforcé ses réglementations, et plus cela a aggravé ses difficultés!

        2. Higgins

          L’explication est en partie juste. Gérer, en terme d’entreprise, une auto-école n’est pas une mince affaire et on peut faire confiance à l’État pour glisser quand il le faut toutes les peaux de banane possibles. A cela s’ajoute une complexification de l’examen inversement proportionnelle aux résultats souhaités et obtenus où la protection de Gaïa le dispute au vivre-ensemble et à des considérations qui n’ont strictement rien à voir avec la conduite.
          Nous sommes en face d’une culture hélas très française. On retrouve ça dans beaucoup de domaine où la volonté d’un universalisme de connaissances à posséder a conduit a des examens et des contrôles bien loin des exigences de la vie courante. En cela, l’examen pratique est ridicule et je ne crois pas que les examinateurs soient à la hauteur de leur tâche (aucune intégration des km parcourus en conduite accompagnée par exemple. Comme j’ai fait la remarque une fois, en conduite accompagnée, je ne dispose que du frein à main et ce pendant 3000 ou 5000 km!!!).

    2. fautvoir

      Encore plus simple, la Thaïlande : tu viens sans rdv le matin pour l’explication du code et des questions qui seront abordées avec les bonnes réponses à donner. Examen qcm sur pc l’après-midi autant de fois que de permis; pour moi 2 fois car auto et moto. Ensuite si tout est OK, tu reviens le lendemain pour la conduite, avec ou sans ton véhicule. Tu passes la conduite sur un parking privatif du lieu d’examen avec un créneau à faire, un stop à marquer et une marche arrière en ligne droite sur 30 mètres, tout cela en mode large. Avant celà, tu as en arrivant un test de vue, accuité et daltonisme, de réflexe. Tu as ton permis, on te l’édite dans l’heure, tu l’as pas, tu repars avec ton véhicule si t’es venu avec et tu retenteras quand tu voudras. Coût total 10 – 15 Euros environ et 3 Euros la locatiin du véhicule de l’examinateur pour l’automobile.

    3. glot

      En France pour passer le permis de conduire, il existe deux abominations.
      1. L’administration avide de CERFAs et autres formalités bureaucratiques extrêmement tatillonnes.
      2. La corporation des exploitants d’autos-écoles qui imposent des tarifs prohibitifs et inflationnistes et cajolent l’administration pour bénéficier de l’exclusivité en matière de formation.

    4. Dr Slump

      Même expérience pour moi quand j’ai passé le permis aux US, le tout torché en une grosse demi-journée, pour une cinquantaine de dollars, et on repart avec la carte au format CB en poche et sans délai.
      Par contre, en France, j’ai eu le permis au bout de la 3e fois. La 1e fois était assez méritée, je ne maîtrisais pas bien la conduite en ville, mais la 2e fois j’avais fait un sans-faute, et l’examinateur m’avait saqué pour une connerie, la monitrice m’avait expliqué que c’était classique: un, parce que ces cons ont des quotas à respecter, oui ! et deux, parce que c’était le début du mois de juillet, et qu’ils saquent les jeunes conducteurs à cette période au motif d’éviter qu’ils aient des accidents sur la route de leurs premières vacances. Eh oui, c’était déjà comme ça il y a plus de 20 ans.

      1. glot

        Tout à fait exact. Les examinateurs qui ne l’oublions pas sont des FONCTIONNAIRES ZELES, au service de l’état, avaient pour consigne de refuser d’accorder un maximum de permis, à l’approche des vacances d’été ….. pour faire diminuer, en termes de statistiques, les risques d’accidents.

        1. Al Bundy

          Donc, il n’y avait aucun permis délivrés pendant la période post estivale….

          J’avais également eu vent de cette légende avec beaucoup d’inquiétude devant passer l’examen fin juin.

      2. sam player

        Vous inquiétez pas, j’ai passé la conduite 4 fois :
        1ere fois : j’ai coupé une ligne blanche
        2eme fois : j’ai pris un sens interdit
        3ème fois : j’ai grillé un feu rouge

        … et la 4ème fois, l’examinateur m’a mis à l’aise : il m’a dit «bon, aujourd’hui on écrase un piéton ? »

        1. sam player

          Parfois j’ai tendance à m’engager à l’envers sur les ronds points… à force de conduire à gauche dans certains pays pendant longtemps…

    1. Le Gnôme

      Les mains doivent rester sur le volant, donc s’il y a distribution d’une baffe bien méritée, c’est l’échec à l’examen. Le but du moniteur est de préparer la candidate à tous les systèmes vicieux de l’examinateur pour la faire échouer.

        1. Rick Enbacker

          Ou le vent en poulpe puisqu’ils sont les seuls à pouvoir tenir le volant, passer les vitesses, téléphoner et peloter leur passagère en même temps

  13. Rick Enbacker

    Bruno Le Merde est un crétin stratosphérique. Chaque fois qu’il ouvre son clapet c’est pour dire une connerie plus grosse que lui

  14. Jacques Huse de Royaumont

    La chanson d’Edouard :

    aller, viens boire un p’tit coup dans mon café,
    Y-a du blanc, Y-a du rouge, du saucisson,
    Et Bruno avec son p’tit permis gratuit,

    vive les bouteilles, les radars, les ethylo…

    Pour ceux qui se souviendraient de ce chef d’oeuvre de la musique française (qui avait eu le mérite de ridiculiser le top 50 et son émission sur Canal+)

    1. Stéphane B

      Le groupe Licence IV, en fait des musiciens de Patrick Sébastien qui ont improvisé cette chanson lors d’une soirée post-spectacle arrosée.

  15. bok

    Je vous trouve sévères avec ces clowns à roulettes. Rendez vous compte : avec Édouard l’épicier, le cafetier, le pompiste et Bruno le moniteur d’auto-école, le paysan, le postier, on a de quoi reconstituer tout un village.

          1. P&C

            https://www.contrepoints.org/2018/08/27/323433-les-schtroumpfs-une-utopie-totalitaire

            Communistes, racistes, totalitaires, misogynes, collectivistes, anti sémites, autarciques, autocratiques… et ils n’aiment pas les chats aussi.

            Bon, qu’ils soient communistes (tribaux serait plus approprié) est normal, ce système est meilleur que le capitalisme pour gérer de petites communautés… or les Schtroumpfs sont une petite communauté (ils sont quoi, même pas 40 dans leur village ? En plus ce sont des primitifs, et ils vivent d’autoproduction…).

            1. pl00tarke

              Et en plus les schtru… chtrou… shtrum… nains bleus sont gay, communistes et végans :

              – Comment font-ils pour se reproduire ? 1 seule schtroumpfette pour tous ces mâles… c’est suspect.
              – leur chef suprême possède une chapeau **rouge** et une pilosité faciale abondante
              – ils se nourrissent exclusivement de salsepareille, qui est une mauvaise herbe…

              1. P&C

                Les Schtroumpfs se reproduisent par cigognes interposées. J’aurai préféré sur la parthénogénèse, l’hermaphrodisme, ou un système de spores comme les orcs de warhammer.
                Mais la reproduction sexuée n’est pas à exclure : il y a un village peuplé uniquement de Schtroumpfs femelles, où seul le grand Schtroumpf est le bienvenu… harem personnel ? Les Schtroumpfs seraient donc une société de gorilles : le grand Schtroumpf est le seul procréateur, tous les Schtroumpfs plus jeunes sont ses descendants.

                La schtroumpfette est un OGM. Par contre, ça pose un problème : si l’hypothèse H0 (reproduction sexuée) n’est pas retenue, les schtroumpfs n’auraient pas besoin de femelle pour se reproduire, alors pourquoi est-ce qu’ils lui tournent tous autour ?
                Ceci irait dans le sens de H0 : la schtroumpfette, seule femelle fertile qui ne fait partie du harem du grand schtroumpf, est la cible de l’attention de tous les jeunes mâles libidineux du village, malgré son statut de mutante (ce qui indiquerai que les schtroumpfs sont des morts de faim…).

                Le chef des Schtroumpfs est une sorte de Lénine et de Karl Marx. Le Schtroumpf à lunettes n’est autre que Trotski, et n’aspire qu’à lui faire un plan Iznogoud. Il ne manque plus que le Schtroumpf bandit à moustache pour que le tableau soit complet.

                Il leur arrive de manger des fruits, des gâteaux (donc du lait et du beurre), et de picoler…

      1. Dr Slump

        Si, la potion magique, ce sont les gens productifs, créatifs, actifs et réactifs de France, en gros, c’est nous: quand ça va mal, l’état n’a qu’a puiser dans nos ressources. C’est magique, y’a qu’à nous taxer.

  16. Stéphane B

    HS mais heureusement qu’ils veulent revenir en Europe et heureusement que nous avons des clowns du même acabit en fRAnce mais qui n’ont pas encore osé:
    https:/ /www.ladepeche.fr/2020/02/26/en-ecosse-les-tampons-et-serviettes-periodiques-vont-devenir-gratuits-pour-toutes-les-femmes,8757656.php

    J’adore tout particulièrement la phrase: « Au total, cette gratuité des protections périodiques va coûter 28 millions d’euros par an. »
    Je croyais que c’était gratuit. On m’a encore menti ou bien est-ce du foutage de gueule carabiné ? J’opte pour la deuxième option.

    1. durru

      1. « vont-devenir-gratuits-pour-toutes-les-femmes »
      2. « va coûter 28 millions d’euros par an »
      Conclusion : c’est les hommes qui paient. C’est pourtant simple.

    2. Pierre 82

      M’étonne pas que les écossais voudraient rester dans l’UE. Décidément, il y a des peuples qui m’inquiètent. Les suédois, anciens Vikings devenus des pleurnicheuses, maintenant les écossais, anciennement connu pour être plutôt virils, voire même assez bourrins. Je suis inquiet pour les Basques ou pour les Corses. Mais c’est où et quand que ça a merdé?

      1. kekoresin

        Les Lochs sont en train de devenir des loques. M’est avis que ça a commencé à vriller quand les gonzesses ont exigé l’orgasme à chaque coït. Oui je sais, c’est sexiste mais il est vrai que les femmes ont voulu des reproducteurs virils mais sensibles, musclés mais épilés, sauvages mais cultivés.

        1. pl00tarke

          ça a commencé à vriller quand les femmes se sont mêlées de politique : l’aversion maladive au risque, avec son corollaire : la volonté de contrôle, qui mène ensuite au droit à réparation pour tout, est un des travers introduit, si j’ose dire, par la féminisation de la société. Magnifiquement illustré par le fameux « principe de précaution ».

            1. Stéphane B

              Principe de précaution, Rio 1992, ne concerne que l’environnement, la nature. Or ce principe devrait concerner TOUS les environnements et si cela était le cas, y aurait eu pas de nettoyage, pour le plus grand bien de nous autres.

      1. Pheldge

        tu confonds avec la mayonnaise … quoique je vois un lien : quand tu vomis ton quatre heures et ton midi aussi après avoir abusé du whisky, ça peut effectivement certains jours te faire penser à la « mayo maison » que te préparent les gosses 😀

    3. Higgins

      Je suis pour la dénonciation immédiate de « l’Auld Alliance » (1295, https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Auld_Alliance). Quitte à être con, autant proposer la gratuité des sous-vêtements par exemple, surtout quand on y lit ceci: https:/ /www.nouvelobs.com/societe/20200226.OBS25326/seuls-3-francais-sur-4-changent-de-slip-tous-les-jours.html
      Si être européen (type CEE), c’est ça, ce sera sans moi.

      1. Pheldge

        faut pas rigoler avec ça, l’eau tue, et tous les jours ! quant au savon, c’est produits chimiques et compagnie, c’est très mauvais …

          1. sam player

            Au moins elle aborde les problèmes éventuels dans sa FAQ :

            « LOL. LOL. LOL. Une nana qui se lave pas c’est dégueu je lui boufferai pas la chatte. »

          2. Dr Slump

            Je trouve amusants ces jeunes qui redécouvrent l’eau bouillie. Ils ont l’impression d’être des pionniers, des révolutionnaires en ressortant les vieilles recettes de mon arrière-grand père, et ils vous font la leçon en plus.
            C’était la séquence Vieux Con, offerte par les productions Clint & Colt

    4. Stéphane B

      Purée mais c’est pathologique ou quoi. Même les luxembourgeois s’y mettent:
      https://www.lefigaro.fr/flash-eco/le-luxembourg-va-devenir-le-premier-pays-au-monde-a-rendre-ses-transports-gratuits-20200226

      « La gratuité des transports en commun était l’une des mesures phare de l’accord de coalition du gouvernement mené par le libéral Xavier Bettel. Elle devrait coûter 41 millions d’euros par an au Luxembourg et sera financée grâce aux impôts »

      Saloperie de libéral anglo-saxon.

      1. durru

        Là, c’est moins clair, j’avoue…
        La gratuité coûte, mais elle est financée grâce aux impôts. Ça tombe du ciel, les impôts, au Luxembourg ?
        Ou Jean-Claude était le plus sobre d’entre-eux ?

        1. Lorelei

          Les Luxembourgeois vont financer leur gratuité grâce à nos taxes.
          Les cigarettes, l’alcool, l’essence coûtent moins chers au Luxembourg. Tous les riverains d’au moins 3 pays alentours y vont faire une partie de leurs achats. Ils dépensent au Lux ce qu’ils ne dépensent pas en France.

          1. Aristarkke

            Il y a quelques mois, SP nous faisait saliver avec le gazole à 1,05€/litre dans ce Grand Duché. Pour ce prix là, je suppose que les routes doivent être proches de la piste africaine (soupir)!

            1. Lorelei

              Ils vendent 3 milliards de cigarettes par an.
              La population totale est de 600 mille personnes.
              A 5 € le paquet, contre 10 en France. Rien qu’avec les taxes sur le tabac, je pense que tout est financé.
              Et je ne parle pas de l’alcool ou des voitures.
              Le logement, par contre, y est presque aussi cher qu’à Paris.
              Et ça ressemble aussi au périph parisien le matin et le soir entre la Lorraine et le Lux

              1. Stéphane B

                Cela fait donc 150 millions de paquet. Avec une taxe de 30 centimes d’euro par paquet, c’est financé. Vu comme ça, ils vont encore se faire du pognon, grand bien leur fasse !

            2. MCA

              Aucune fibre écolo ces luxembourgeois pour posséder des voitures qui roulent encore au carburant.

              Ici ça fait des lustres que nous avons abandonné cette énergie primaire au profit d’un carburant propre : la taxounette.

              1. Aristarkke

                Les pauvres ! Ils sont gouvernés par un Grand-Duc, donc un tyran, forcément un tyran. Tout le monde n’a pas notre chance de vivre dans une république démocratique…

                1. sam player

                  Bon, je voulais voir qui était ce gars… et après l’entrée du nom dans Google… je lis « mari… »

                  Il semble qu’il y ait 1% d’homos pur et dur dans la population (hommes et femmes), mais perso je trouve qu’ils sont sur-représentés dans les instances gouvernementales ou administratives, chez les fonctionnaires… les personnes les plus en vue… (exhibitionnisme ?)

              1. Aristarkke

                Voui mais je pense que le revenu moyen annuel portugais ou espagnol doit être très inférieur à celui luxembourgeois.
                Pas pour rien qu’il y a « bourgeois »!!! 😛

          2. Jacques Huse de Royaumont

            Juncker est de retour au pays après son mandat à Bruxelles. Les taxes sur l’alcool vont rapporter beaucoup plus, désormais.

        1. MCA

          Tiens dis donc, dans ta région le parcours en car Surgères-Saint Pierre d’Oléron était à 7.5E (5.5E par carnet de 10) pour 75 km jusqu’au 31 dec 2019.

          Hé bien figure toi que depuis le 1er janvier 2020 il est à 2E l’unité ou 1.5E par carnet de 10.

          J’ai téléphoné à la région Aquitaine pour savoir si c’était un canular.

          Que nenni, c’est le bon prix et quelque soit le nb de km parcourus, pour 1.5E tu as droit à 1H30 de voyage où que tu ailles (y compris changements éventuels).

          Pour une fois que je récupère un peu des impôts que je paie, je ne vais pas bouder mon plaisir.

          Et hop! 100E sur un an dans la poche!

            1. MCA

              Un max, voire même le double du max car je n’y réside que 6 mois.

              A présent c’est : 2max -100

              Autrement dit, un restau de gagné, c’est toujours ça.

              En plus ces glands vont nous mettre les ordures ménagères au poids à compter de 2022. On paiera deux fois; une fois un forfait + une fois au poids.
              Ce sont les résidents permanents qui vont faire la G, moi je n’y suis que 6 mois par an donc je devrais avoir demi-dose, par contre les permanents qui avaient la fâcheuse habitude de nous laisser régler la facture vont la recevoir dans les dents, personnalisée et plein pot.

              Que du bonheur! on a les petits plaisirs que l’on peut … :o)))

              Et cerise sur le gâteau, une brigade spécialisée va voir le jour pour traquer les irresponsables qui auraient l’idée farfelue de déposer les sacs poubelles sur le bas côté des routes pour échapper à la bonne
              ta-taxe.

              Hi-hi-hi « flics des poubelles »; c’est popole emploi du coin qui va être content, sûr que le chômage n’aura qu’à bien se tenir.

              Qui a dit que la créativité n’était pas « en marche » à Oléron ?

              1. Aristarkke

                Et cerise sur le gâteau, une brigade spécialisée va voir le jour pour traquer les irresponsables qui auraient l’idée farfelue de déposer les sacs poubelles sur le bas côté des routes pour échapper à la bonne
                ta-taxe.

                Cette brigade va travailler 24/7 pendant 52 semaines/an???
                Tu y crois??? Elle va bosser gratos???

                A Beaurepaire, il y a eu une tentative de faire payer les ordures au poids. Les poubelles devaient être cadenassées, les poubelles municipales de rue débordaient, les dépôts sauvages ont explosé et il y avait un max de brûlis domestiques dans les braseros, sans aucun traitement possible de la pollution engendrée, notamment par les plastiques…
                Abandonné!

                1. MCA

                  Lol

                  Faire payer les ordures?… tout un programme! ;o))))

                  J’attends la révolution festive, on va bien se marrer à Oléron, je le sens bien!

                  Que veux-tu, les zélus n’apprennent rien de l’histoire, persuadés qu’ils sont d’avoir inventé l’eau chaude; aussi sont-ils condamnés à en revivre les erreurs.

                  1. Pheldge

                    comme le dit la chanson ♫♪ « ils ont des châteaux à Oléron, vive la Bretagne, ils ont des châteaux à Oléron, vivent les Bretons ! » ♫♪
                    hacheuu-seize et Nabilla
                    on l’habitude de coucher nus,
                    C’est ainsi qu’cett’ bimbo là,
                    Elle a mordu l’Patron au cul..
                    ♫♪

                    « MCA dans une chaumière,
                    N’avait plus rien pour se chauffer,
                    Vida la poubelle sur la table
                    Et se chauffa à la fumée… » ♫♪

                1. MCA

                  Pffff, toi tu as oublié d’évoluer.

                  Dans un présent proche, jeter ses ordures dans une poubelle oléronnaise connectée en WIFI à une BOX nécessitera d’être muni d’une carte à puce ou d’un smartphone connecté et de taper un code secret.

                  En se connectant à http://www.ma-poubelle.ord avec Login et Mot de passe ils pourront vérifier de leur canapé le taux de remplissage du container, la prix de l’enlèvement ̶,̶ ̶l̶’̶o̶d̶e̶u̶r̶ ̶q̶u̶e̶ ̶ç̶a̶ ̶d̶é̶g̶a̶g̶e̶ ̶e̶t̶ ̶l̶a̶ ̶t̶a̶i̶l̶l̶e̶ ̶d̶e̶s̶ ̶m̶o̶u̶c̶h̶e̶s ̶q̶u̶i̶ ̶v̶o̶l̶e̶n̶t̶ ̶a̶u̶t̶o̶u̶r̶

                  Seuls quelques réfractaires au progrès définitivement inaptes à la société numérique persisteront à simplement soulever le couvercle.

                  Franchement je ne les envie pas!

          1. Stéphane B

            En parlant d’ordures, les déchets bretons vont chauffer Stockhlolm.
            https:/ /laval.maville.com/actu/actudet_-les-dechets-bretons-vont-chauffer-stockholm_54135-4012140_actu.Htm

            « L’entreprise Guyot environnement, dont le siège social est basé à Brest (Finistère), produit chaque année 40 000 tonnes de « déchets ultimes ».

            Jusqu’en 2016 ces déchets étaient enfouis en décharge. « Aujourd’hui, nous trions toutes les matières valorisables, se félicite Erwan Guyot codirigeant de Guyot environnement . Et le produit ultime est désormais transformé en combustible pour l’export ou à destination des cimentiers, en remplacement des énergies fossiles. » »

      2. Pierre 82

        Il faut bien voir qui est Xavier Bettel. Socialiste pur et dur, et même beaucoup plus. Il est en train de foutre en l’air le grand-duché.

  17. John John Hash

    Ave H,

    Laissez-moi vous expliquer comment j’ai obtenu le code. Il y a 3-4 ans.

    Je passe le code une fois, bien préparé, en école de conduite, réputé … Je fais mienne toutes les remarques sur l’eco-conduite blablabla, on est d’accords == manipulatoire.

    Donc, la première fois, je l’ai pas. Et je pense que je peux pas l’obtenir. La deuxième, et j’étais chez mes vieux pour passer ce fameux permis de conduire.

    La deuxième, je me fais plaisir en mode rien à carrer du lendemain, et je dessine et bois mes bières (boooouuhh pas bien.). Le matin, le vieux me dit « mes tu es fou, tu as code … blablabla » et bah c’est simple j’ai eu mon code.

    Donc, étant donné que l’état n’est pas rationnel et bien je ne le fus pas; et, je l’ai obtenu. Mes remps n’ont pas compris la logique.

    Donc, anticipez, bourrez-vous la gueule et vous aller voir qu’en vous abaissant au niveau des technocrates, ODS non élu, et bien vous réussirez.

    Bref.

    1. Pythagore

      Je me suis laissé dire, qu’à Paris y’a pas malade rails mais pas forcément consacré au transport par wagon. Il semble que ceux qui font les règles soient encore plus défoncés que vous……
      https: //youtu.be/JedJOs5KXYA

      1. John John Hash

        Pythagore, j’ai bu, ce soir-là, 4 bières de 25cl … donc le « encore plus défoncés que vous » est exagéré. Et je précise que j’avais la tête dans le cul mais pas la gueule de bois 😉

        Je voulais faire remarquer qu’à être trop sérieux, ou trop consciencieux, quant à ces examens, pensés non pour juste informer donc former mais plutôt pour conditionner, est une attitude qui peut-être préjudiciable.

        Voilà tout.

        Cordialement,
        John Doe.

        PS: { hash: « que les développeurs utilisent, parfois » }

          1. John John Hash

            Bonsoir,

            Une hash, c’est:

            a dictionary-like collection of unique keys and their values. Also called associative arrays, they are similar to Arrays, but where an Array uses integers as its index, a Hash allows you to use any object type.

            C’est une clef et une valeur associée.
            Et non la dop que presque tout le monde honi.

            Honi, mot utilisé par la couronne d’Angleterre dans ses armoiries:
            – Honi qui mal y pense;
            – Dieu et mon droit

            😉

            Bref.

            Cordialement,
            John Doe.

            PS: la culture, je la tartine comme une grivoiserie: par passion et par inculture.

  18. Pheldge

    Bon, faut quand même revenir à des sujets importants et sérieux : hier à débuté le Carême. ségolène, bonne fille a pensé que pour accompagner cette période de réflexion, il fallait qu’elle donne un coup de pousse. Grâce à le Point, torchon hebdo bien connu, voici quelques extraits :
    lepoint.fr/politique/exclusif-les-extraits-du-nouveau-livre-de-segolene-royal-27-02-2020-2364738_20.php

    merci, merci le Point !

    1. MCA

      Tiens donc, tu nous en apprend une bien bonne :

      les doux sauvages de isles on besoin d’attendre le Carême pour réfléchir?

      C’est l’Ari qui va être content d’apprendre la nouvelle… :o))))

      Cela dit, passons aux choses sérieuses; t’as des des nouvelles du rhum « arrangé »?

      1. Pheldge

        je pense que durru sera d’accord, le Rom à ranger – çui qui fait le ménage – est rare, vu que le Rom, il fait plutôt dans le déménagement, genre vidage complet … 😉

  19. Le Gnôme

    Memento, homo, quia pulvis es, et in pulverem reverteris . Certains politiques devraient s’en rappeler chaque matin en se rasant (ou en s’épilant).

    1. Pheldge

      Bin y’en a des certains politiques*, que c’est plus rapide que c’est les vers qui les rongent ! 😉

      *un indice pour le lecteur averti : ça commence par un F ça finit par un y et c’est le nom d’un dessert lacté !

  20. Citoyen

     » Edouard Philippe le cafetier et Bruno Le Maire le gérant d’auto école  »
    Euh, H16, s’agissant de l’Édouard, en cafetier …, l’imaginer en bras de chemise, les manches retroussées, la serviette négligemment jetée sur l’épaule, faisant la plonge derrière son zinc, tout en tenant la conversation avec le client …, à voir sa tronche, même avec un intense effort de méthode Coué …, on sent que ça va pas le faire …. Par contre, s’agissant du Bruno, en gérant d’auto école …, si l’on s’en tient uniquement à la photo de sa tête dans le billet …, on sent bien qu’il pourrait avoir quelques prédispositions …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.