Impôts : le recyclage des buralistes

Avec les petits virus d’un côté et la réforme des retraites de l’autre (sujets qui vont peut-être fusionner dans les prochains jours si l’épidémie se répand franchement), c’est sans grandes célébrations qu’une nouveauté pourtant notoire aura été introduite tout récemment en France : depuis ce lundi 24 février, il est désormais possible dans certains départements de payer ses impôts chez les buralistes.

La mesure, actuellement en test, devrait s’étendre progressivement à l’ensemble du territoire français à mesure que les bureaux de tabac rejoindront la grande farandole des établissements déjà capables de gérer avec bonheur le paiement des amendes, impôts et factures de service public. Au passage, on notera que c’est le même terminal de paiement que celui utilisé par la Française des Jeux (« le Loto, c’est facile, c’est pas cher et ça peut rapporter gros ») qui servira pour ces nouvelles opérations. Cela donne décidément un cachet unique à la collecte de l’impôt, qui, à l’exact opposé du célèbre jeu, est complexe, coûte fort cher et ne rapporte plus que des tracas.

Le frétillant Darmanin, jamais en retard d’une fourberie, se réjouit bien sûr d’avance de ce nouveau moyen de collecte : non seulement, cela permet de prétendre rester au plus près des Français qui, comme chacun le sait, fréquentent assidûment les bureaux de tabac surtout lorsqu’on les transforme progressivement en succursales du Trésor Public et les buralistes en préposés fiscaux, mais en plus, cela va permettre de faire quelques économies.

Car pragmatiquement, cela permet aussi au petit ministre de fermer tranquillement les officines fiscales réparties sur le territoire : il pourra aisément se vanter des économies de personnel, de maintenance de ces bâtiments souvent vétustes et de sécurisation qu’entraîne ce report d’une charge régalienne vers les buralistes. Oui, tout ceci s’inscrit fort bien dans le contexte où l’État continue consciencieusement de dépenser toujours moins dans son travail de base régalien et toujours plus en fanfreluche vivrensemblesque et autres artifices sociétaux débiles.

On ne sera pas plus étonné de l’enthousiasme mesuré mais bien présent de la Confédération des buralistes qui a participé, avec la Française des Jeux, à l’appel d’offre pour ce nouveau service : « Ça a toujours été dans l’ADN des buralistes d’être des préposés de l’administration » d’après Philippe Coy, président de cette Confédération et qui démontre ici que la douillette fonctionnarisation de tout un pan de la société semble véritablement le but ultime d’un nombre croissant (et inquiétant) d’individus de ce pays qui ont apparemment abandonné toute idée de faire simplement du commerce.

Force est d’ailleurs de constater que cette titularisation masquée n’a rien d’aberrant dans un pays où l’État a absolument tout fait pour saboter minutieusement le travail de ces buralistes : entre le tabassage fiscal et social des commerces de proximité (que j’évoque régulièrement dans ces colonnes), les contraintes toujours plus nombreuses surtout pour le commerce de tabac, les taxes délirantes sur les cigarettes, jusqu’aux obligations de faire disparaître toute publicité puis celles de plus en plus infamantes pour rendre le produit aussi peu attractif que possible, tout a été fait pour que le buraliste moyen se retrouve à ne surtout pas vendre ses produits et doive ainsi se retourner vers ce que l’État n’a pas encore lourdement sanctionné.

Tout se passe exactement comme dans une magnifique application du dicton de Reagan « Si ça bouge, taxez-le. Si ça continue à bouger, règlementez-le et si ça ne bouge plus, alors subventionnez-le » : après avoir durablement affaibli le chiffre d’affaires des bureaux de tabac au point qu’ils ferment un peu partout en France, voilà l’État qui devient l’un de leur partenaire privilégié.

Une mafia qui viendrait casser vos genoux si vous ne payez pas le pizzo, puis vous alimenterait ensuite en clients une fois que vous ne pourrez plus travailler que pour elle n’aurait pas fait autrement que l’État français avec les buralistes. Et puis c’est vraiment chou de sa part de les payer, finalement (1,5€ la transaction apparemment).

Enfin, et le petit Gérald Darmanin en frémit d’aise, cette extension rapide du nombre de pompes fiscales offre un avantage que les habituelles trésoreries publiques ne pourront jamais offrir : ces commerces sont à la fois proches du contribuable, et surtout ouverts à des horaires compatibles avec leur vie courante !

Et le bougre a raison : fini, l’obligation de passer par le centre des impôts ouvert exclusivement pour les particuliers le jeudi de 14:15 à 16:45 (nocturne jusqu’à 17:30 le deuxième jeudi du mois) ! Fini Ginette de l’hygiaphone 4 passionnément occupée par sa conversation téléphonique qui ne peut pas vous recevoir immédiatement et de toute façon la photocopieuse est en panne ! Fini l’ultime vexation pour les fonctionnaires au guichet d’avoir à supporter le contribuable lambda venu régler ses impôts : tout ceci va pouvoir se faire dans ces magnifiques lieux de vie que sont les bureaux de tabac, au vu et au su de tout le monde, dans la bonne humeur, la franchouillardise et le respect millimétrique de la vie privée dont plus personne n’a de toute façon rien à faire depuis l’avènement des réseaux sociaux (et toc).

Quelque part, tout ceci est l’aveu magnifique que les services publics de base, régaliens et essentiels même à la nature de l’État français, sont suffisamment impénétrables au commun des mortels pour devoir trouver un tel expédient capable de s’adapter à leurs horaires. Il était apparemment impossible d’imaginer des permanences fiscales à des horaires et des jours compatibles avec la vie normale de ceux qui paient pour leur existence et celle des fonctionnaires qui y travaillent.

Oh, bien sûr, le calcul des impôts, les réclamations et les cas particuliers seront toujours traités par les agents assermentés, soigneusement rangés dans les rares centres de finances publiques qui resteront en activité ; mais leur éloignement de plus en plus grand et leur disponibilité de plus en plus faible garantissent un nouveau confort pour le fisc français qui sera ainsi nettement moins exposé aux éventuels tracas d’un peuple mécontent. Pratique, décidément.

Difficile d’obtenir une illustration plus criante du décalage entre l’Occupant intérieur et la population qu’il ponctionne, ne trouvez-vous pas ?

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires244

  1. Le Gnôme

    Qui va encore payer ses impôts chez le percepteur ? Il y a la Poste, il y a Internet, il y a le virement, il y a moult méthodes pour payer sans aller s’enquiquiner chez des gens dont le sens de l’accueil n’est pas le souci premier.

    Je trouve que c’est beaucoup de bruit pour rien.

    1. sam player

      Complètement d’accord, mais si les trésoreries ferment, c’est surtout un problème pour les réclamations…
      Du vécu : ma fille déménage et reçoit dans le même temps (entre 2 domiciles), son avis d’imposition : elle envoie le paiement comme c’est marqué sur l’avis… puis en profite pour faire son changement d’adresse…
      Quelques mois plus tard, elle reçoit un rappel avec une pénalité : le chèque a pourtant bien été encaissé. Après de multiples appels en expliquant où elle a envoyé le paiement… le préposé lui demande d’envoyer une copie de son relevé de banque… par la poste car ils n’ont pas de boîte mail et que de toutes façons ils ne peuvent pas ouvrir des pdf !
      Elle se déplace (bonjour les heures d’ouverture), et le préposé dit de repasser car elle va vérifier que la trésorerie du domicile précédent a bien encaissé…
      Entre temps les rappels et pénalités continuent à tomber… et après de multiples coups de fil, le préposé lui demande, à elle, ma fille, de téléphoner à la perception de l’ancien domicile pour qu’ils fassent un virement sur la trésorerie du nouveau domicile… car eux n’arrivent pas à les joindre !

      1. taisson

         » si les trésoreries ferment, c’est surtout un problème pour les réclamations… »
        C’est sur !
        Les seuls qui répondaient encore au téléphone, ou que l’on pouvait aller questionner étaient les trésoreries des petites villes de province…

        Donc, génial, du coup plus de « petites » réclamations !!:
        Exemple: depuis trois ans, le fisc envoie, à une mauvaise adresse, la taxe d’habitation pour un RDV de chasse (bicoque sans eau ni électricité, ni écoulements et bien sur inhabitée…).
        Incapables de tenir compte du changement de gestionnaire, ils ont bien su me trouver pour finir par l’envoyer à la bonne adresse, avec 10% de pénalité pour leur propre retard !!
        Dans l’incapacité absolue de les joindre par tel au n° indiqué, j’ai préféré, de guerre lasse, payer les 4€ de pénalité !

        Quelques milliers de « clients » comme ça, c’est toujours ça de gagné !
        Système crapuleux…

      2. Pythagore

        Les trésoreries qui ferment et des postes de fonctionnaires économisés ? J’aimerais bien voir ca. Qq chose me dit que ce sont les buralistes qui feront le boulot et les autres, euh… ben ils attendront la retraite.

        1. zelectron

          Il va falloir investir dans de nouvelles machines à café et autres salles de repos (babyfoot, billards et coetera) pour les occuper « intelligemment »

    2. pabizou

      C’est beaucoup de bruit pour rien…C’est surtout la preuve que ces clowns veulent le beurre et l’argent du beurre . Avec l’abandon du régalien les taxophiles compulsifs vont bientôt apparaitre pour ce qu’ils sont, au mieux des inutiles, au pire des nuisibles . Il n’y a, de toute évidence pas qu’à Paris que les rats proliférent .

        1. P&C

          Ils le font pour une raison simple : aucune chance de voir le refus de masse des impôts (l’on a pas vu les hordes de Gilles Egeaunes brûler les centres des impôts), ou de voir des pouvoir locaux s’en emparer pour leur propres comptes.

          1. MCA

            @P&C 28 février 2020, 11 h 44 min

            « (l’on a pas vu les hordes de Gilles Egeaunes brûler les centres des impôts) »

            Et pour cause, moins d’un français sur deux paie l’IRPP.

            Ces gens étant généralement modestes il est fort probable qu’ils ne soient que peu concernés.

            Par contre pour le carburant, oui.

            Cela dit, les centres des impôts ferment les uns après les autres.

            A défaut, s’ils désirent s’en prendre aux perceptions, il leur faudra brûler les troquets du coin ce qui reviendrait à se tirer une balle dans le pied.

    3. kekoresin

      Les perceptions ressemblent en effet à des muséum d’histoire naturels avec ses fonx empaillés, oubliés là, rongés par l’ennui, et qu’un visiteur occasionnel vient troublé le repos.

      Cela dit, quand on est simple citoyen avec pas trop de trucs tordus de défisc, on peut bien se passer de centre de racket. Mais pour les entreprises il est bien compliquer de résoudre les équations à 1000 inconnues au téléphone ou par internet. Un trop versé en TVA, sans interlocuteur direct, devient un putain de parcours du combattant. Au téléphone, c’est peine perdue avec un petit message en guise de menace larvée – « pour améliorer gnagnagna la conversation sera enregistrée » – histoire de rafraîchir les ardeurs des exaspérés du labyrinthe administratif. Si tu n’as pas le courage de te taper Simone et ses bâillements, tu peux essayer internet ou faire ton km nage avec un seul bras. Tu peux envoyer ta question/requête/prière par courrier électronique ou faire un tour dans la grotte pour défricher de la pucelle.

      Bref, de temps en temps, il est indispensable de s’adresser à un presqu’humain pour s’extirper du manège infernal financé par les tenanciers forains, sourire doré et lame froide à l’approche du gogo.

            1. kekoresin

              Courrier type au frais de la princesse ! Toi par contre, tu payes le A/R.

              Non, les seuls avec qui je joue du A/R, ce sont les URSSAF et leurs enfants dégénérés. Courriers type: « Bien reçu votre A/R en date du… Cependant, à ma grande stupéfaction, l’enveloppe était vide! » – ça les rend complètement dingues, d’autant que l’huissier ne veut plus venir me voir à cause d’un petit délit de concussion que je garde sous le coude…

              1. Opale

                Moi les rigolades avec l’URSS-AF actuellement, c’est quand je demande un rdv par téléphone (sur leur site qui ne fonctionne les jours pairs qu’avec Chrome, les jours impairs avec Firefox) et qu’on t’envoie un mail automatique à la suite de l’heure du rdv, « nous vous confirmons les termes de notre entretien » sauf que t’as eu personne au bout du fil….

    4. J-J tatie

      @ Le Gnôme Bonjour, vous semblez apprécier ce genre de « touché fiscal », libre à vous mais… C’est sûr, parfois ça rend sourd !!!

  2. kekoresin

    L’état envoi des Fisc-Truck dans les campagnes qu’il a soigneusement vidé. Ces véhicules équipés d’un volant, quatre roues, un moulin à particules fines et 2/3 shadocks employés à vie, sillonnent en quête de vieux sans internet ou cervelle en état de marche, pour les aider à faire le transfert du matelas vers le tonneau des danaïdes.

    1. Higgins

      Oui. Je vais de ce pas acheter un paquet de « Fumer tue » ou « Fumer provoque des maladies graves » mais entre les deux, mon cœur balance.

  3. Mildred

    Dommage qu’avec ce coronavirus les bureaux de pompes funèbres risquent d’être débordés, parce qu’il me semble que leur personnel serait beaucoup plus stylé pour ponctionner les contribuables tout en gardant une certaine classe !

    1. kekoresin

      Et pas l’inverse! C’est un coup à finir avec 70% du cercueil an moins, les guiboles à l’air, le cul exposé exposé aux néons froids de la salle d’archives pour des siècles et des siècles, amen!

      1. Mildred

        Comme me dit souvent mon petit-fils qui a fait les grandes écoles, quand il ne comprend pas ce que je dis : keko, pouvez-vous développer ?

        1. kekoresin

          Mildred, si tu es pris en charge par les fonx de la trésorerie en cas de décès, ton cadavre risque fort d’avoir une prise charge aléatoire, parsemée de petits CERFA abscons du genre « raison du décès, si oui pourquoi » « signature originale du défunt obligatoire » « si le décès précède la naissance, cochez A » « frais de succession réglés à 6°C » « nationalité de la Mort » « bilan carbone crémation vs congélation, décret en cours »…

    2. Dr Slump

      Les pompes funèbres, une de ces grandes corporations d’état qui te pompent post-mortem, avec style, ah voui, tout ça pour mettre un cadavre dans une boite en bois, avant d’aller le cramer, ou l’enterrer dans une autre boite en béton recouverte de granit.
      Le jour où mon cadavre sera refroidi, ça ne me dérangerait pas qu’on le mette dans un linge et qu’on l’enterre comme ça dans le jardin, une petite stèle fait maison et puis c’est marre. Chacun fait ce qu’il veut, mais je trouverais stupide qu’on dépense tout ce fric et tous ces travaux pour bazarder une dépouille dans une tombe que personne ne viendra voir de toute façon. Pour le souvenir, rien ne vaut une bonne cuite en bonne compagnie, et des chansons à la gloire de la vie. Je n’y peux rien, j’aime pas les pompes funèbres, et j’aime pas leurs employés.

        1. Stéphane B

          Ahum ahum toussa toussa
          Pas d’accord. Ce n’est pas évident mais c’est possible sous certaines conditions:
          https:/ /www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1114

      1. kekoresin

        Si tu veux t’enterrer chez toi sous tes plans de tomates, je te conseille de le faire de ton vivant, parce qu’après, la loi française est stricte.

        Comme dans la vie hexagonale, tu ne fais pas ce que tu veux dans la mort. Cercueil en carton , en toile de lin ou peau de zob de zébu: NIET, car pose de scellées obligatoires par la police municipale ou autre autorité habilitée (service payant). Ensuite ta viande froide ne peut pas être entreposée n’importe où et surtout pas dans un lieu qui entraînerait une sorte de « gratuité ». Enfin, les cendres ne peuvent plus être éparpillées sans autorisation. Déjà l’achat de l’urne normalisée est obligatoire et un brin plus cher qu’une boite à sucre de chez mamie. Ensuite, nombre de communes exigent que ces résidus carbonés soient répandues dans « le jardin du souvenir », un carré dans le cimetière où Youki vient se soulager.

        Oui, même ton cadavre appartient à l’état et comme tout ce qui lui appartient, il le monnayera comme il l’entend!

        1. Dr Slump

          J’emmerde l’état et ses sbires des pompes funestes. J’organiserai ante-mortem la disparition de mon corps, que j’enverrai se faire bouffer par les vautours des hauts plateaux du Tibet, et je ferai envoyer un petit colis avec carte postale post-mortem aux chargés du recyclage fiscal, pour les remercier d’avoir gaspillé leur temps à chercher ma dépouille, avec en cadeau ma main gauche en décomposition, découpée en position de doigt d’honneur qu’ils pourront se carrer dans le cul, à défaut de se le gratter eux-mêmes! Mort aux vaches!

        2. pl00tarke

          Si, on peut encore se faire enterrer chez soi, si on fait partie de la « bonne communauté » : dans le pays cévenol, toutes les bonnes familles protestantes ont un petit cimetière familial à l’ombre des cyprès, sur un bout de leur domaine. On peut encore s’y faire enterrer.

          1. kekoresin

            Oui c’est vrai, à certaines conditions: l’autorisation du préfet, l’avis d’un hydrologue agréé, distance minimale par rapport à une autre propriété.

            Si la propriété est vendue, les nouveaux propriétaires ne pourront pas déterrer le corps et devront laisser libre accès à la tombe, ce qui limite un peu les chances de vendre.

        3. Grolo

          Sans compter les morceaux choisis qui auront été prélevés pour les banques d’organes, car la loi dispose maintenant que les morts ne s’appartiennent pas, sauf s’ils ont insisté sur le sujet de leur vivant.

  4. Dr Slump

     » c’est le même terminal de paiement que celui utilisé par la Française des Jeux »
    Voilà qui illustre l’incroyable compétence de l’état fiscal pour racketter et spolier tous azimuts, tout en faisant miroiter le rêve de devenir riche dans l’esprit du serf, et ce faisant, continuer d’encaisser son fric!

    Mais l’état est engagé dans une cavalerie effrénée pour trouver toujours plus d’argent partout là où il n’a pas encore trouvé le moyen d’en racketter. Au fur et à mesure où le gibier trouve des moyens d’esquiver et réduire l’impact de la chasse fiscale, l’état invente toujours plus de règles et de moyens pour le compenser, alimentant une courbe de Laffer délirante.
    Un système aussi complexe et sclérosé que le fisc français ne peut que finir par craquer de toute part, un grain de sable, un cafard coincé dans les circuits alambiqués de l’informatique fiscale, un contribuable qui pète un câble dans un bureau du trésor public… il ne faut pas trop compter sur la placidité infinie du veau français: il finira par ruer, et pas qu’un peu.

  5. RV

    1 euro 50 par encaissement !!! Ça c’est du business qui fait rêver !
    Après les taxes et charges diverses et avariées il reste 75 cts pour gérer le machin…

    1. Dr Slump

      Nan c’est plus retord que ça, l’état encaisse les gains de la revente de ses actions, mais reste actionnaire pour garder un contrôle sur la société, et se goinfrera en dividendes. Le fisc-fucking à plein régime: par devant tu te fais pomper jusqu’à assèchement des gonades, par derrière tu te fais enculer.

      1. kekoresin

        Bah, les victimes sont censées être majeures et consentantes. Mais une question me turlute pine, pour les filles non équipées de « gonades » il leur arrive quoi avant la saillie?

            1. P&C

              Celles des fille se remplissent jusqu’à 12/13 ans, puis se vident petit à petit jusqu’à épuisement.
              A 30 ans, une femme sans enfants a perdu 90% de ses ovules (et les meilleures).

              Moralité : filles, faites des gosses à partir de 20 ans, quand votre fertilité est au maximum.

    2. pl00tarke

      Et pourquoi d’abord on dit « La Française des jeux » ? Et si moi je veux être « le Français des jeux » ?

      Elle est belle, l’égalité femme-homme…

  6. panchovilla

    mais pourquoi c’est encore les effectifs de l’Etat qui trinquent alors que les effectifs des collectivités sont dix fois trop importants pour le travail à faire ?
    Pourquoi les économies faites sur l’administration fiscale ne vont-elles pas à la défense (toute l’armée de terre tient dans le stade de France) mais aux dépenses sociâââles principalement au bénéfice des sensibles des quartiers ?
    pourquoi n’interdit-on pas aux collectivités de recruter pendant 10 ans pour pouvoir affecter les économies sur les emplois hospitaliers ?
    pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

      1. RV

        Quelque pintade avait bien proposé que ce soit les vétos qui s’y collent mais ça l’avait pas fait. Alors oui, ils sont bien foutus, a minima, de leur faire vendre des médocs. Je suis prêt, j’appelle déjà mon buraliste « le pharmacien ».

        1. sam player

          2011

          « À première vue, l’histoire ressemble à une plaisanterie. Mais il s’agit en fait d’une proposition on ne peut plus sérieuse d’une élue bourguignonne, qui plus est vice-présidente de l’Agence régionale de santé, pharmacienne de formation et adjointe à la mairie de Dijon.

          Françoise Tenenbaum (PS) propose de faire appel aux vétérinaires pour remplacer les médecins dans les communes rurales où ils sont absents.  »

          lefigaro.fr/conjoncture/2011/12/14/04016-20111214ARTFIG00307-remplacer-les-medecins-par-les-veterinaires-en-milieu-rural.php

          1. MCA

            J’espère que la consultation véto sera remboursée par la sécu.

            Ça m’arrangerait bien car mon chat n’a de cesse de se bagarrer et d’aller consulter à mes frais.

            Le coup d’après ça va être le retour des barbiers-chirurgiens…

              1. MCA

                Mouiii, elle ira jusqu’au bout de l’argent de son maître, ça ne rappelle rien?

                Mon chat est du genre 1, il n’empêche qu’elle défend son territoire comme une tigresse et ne ressort pas forcément vaiqueur-euuuu (chat inclusif) de la bataille et comme d’hab, c’est bibi qui casque pour réparer les dégâts.

                D’ailleurs le véto la connait bien au point de lui souhaiter la bienvenue avec le sourire, devine pourquoi?

          2. Higgins

            Si la politique, c’est sortir des c… de ce genre au km, le recours à l’IA s’impose. Face à la stupidité des politiques, ça ne pourra pas être pire.

            1. MCA

              Houlàààà Major, on s’avance un peu vite en croyant que l’IA sera moins c… que les humains.

              Elle est programmée (pour le moment) par des humains et donc…

              1. sam player

                Nan MCA, l’IA s’autocorrige par rapport aux effets induits par rapport à ceux attendus… sinon c’est pas une IA, c’est Mister Aspirine…

              2. Pythagore

                ih ih à chaque fois qui a un collègue qui m’explique tout excité qu’on va mettre en place des analyses par IA, je lui dit qu’on pourrait peut-être commencer par l’intelligence tout cours et après on se mettra à l’IA….. Arrfff me fait encore mal voir.

              3. Higgins

                Ca ne pourra pas être pire, l’élève ne pouvant dépasser ses maîtres, ces derniers ayant placé la barre très haut. Sur ce sujet et plus sérieusement, quoique, cet article très intéressant sur CP : https:/ /www.contrepoints.org/2020/02/29/365320-libre-arbitre-condamne-par-ia

                1. sam player

                  Wah un gârs qui explique ce que Gaspard Koenig pense… GK il parle pas à toi…

                  GK adepte du RU qui nous parle de libre arbitre, c’est comme si Val venait nous parler de ses positions préférées (appeau inside, Val si tu reviens j’annule tout 🙁 )

                2. durru

                  Désolé, Major, mais je dirais bien que si.
                  Car il ne faut pas prendre en compte seulement les erreurs de raisonnement faites par les concepteurs lorsqu’ils ont mis en place les capacités d’apprentissage de l’IA, mais aussi les erreurs techniques lors de l’implémentation. Il n’y a pas de logiciel « bug-free », au delà d’un certain niveau de complexité. Et dans ce cas, nul ne peut en prévoir les conséquences…

  7. Blour Darue

    Je ne comprends pas tres bien l’indignation.

    Qu est ce que l encaissement des impots en espèces a de régalien ? il y a peu les bureaux de poste vendaient des timbres et des timbres fiscaux. Dans la plupart des autres pays on peut payer ses factures a la Poste. Dans la plupart de ces pays la Poste est une entreprise privée.

    La combinaison de la digitalisation et de l acces au service personalise grace au privé est exactement ce dont on a besoin.

  8. Alex

    HS: J’avais eu une discussion avec H16, Sam Player, Pheldge, je crois et d’autres sur les subventions allouées aux entreprises de transports en commun. Sam player soutenait que c’était des subventions purement électoralistes.

    Donc j’ai envoyé un mail, puis relancé par téléphone le service des TEC de ma ville à plusieurs reprises pour connaître le montant de ces subventions allouées à ce service. L’agent m’explique que malgré les relances, la direction du service des transports ne répond pas à la requête.

    Parallèlement, j’ai contacté la ville qui « emploie » ce service de transport, même problème, personne ne sait m’orienter pour avoir simplement un chiffre.

    Ils doivent me recontacter donc. j’y crois qu’à moitié…

    1. sam player

      Je ne soutiens rien : ce sont les promesses qui sont électoralistes

      Si tu veux des chiffres sur ta commune ou ta communauté de communes (CdC), va sur le site de ta mairie ou ta CdC, ou les 2 et tu vas sur les comptes-rendus de réunion de conseil et tu as généralement un lien pour accès aux budgets votés.
      C’est forcément qque part sur le site, c’est obligatoire et public.

      1. Alex

        J’ai enfin eu une personne au téléphone. Une personne qui n’est pas liée à la mairie. En gros, la seule chose qu’elle a pu me dire, c’est que le prix du ticket( 1,80) représentait 25% du prix global.
        Pour le reste elle m’a dit qu’elle ne pouvait rien me dire de plus.

        Merci pour l’info 😉 je vais aller creuser un peu plus car on dirait que tout cela est tabou…

        1. Le prix du ticket est donc de 7.2€, ce qui le rend tout de suite nettement plus cher. Mais qui diable paie donc la différence ? Les petits Martiens ?

          1. Alex

            Je ne dis pas le contraire : argent public.
            C’est la visée électoraliste avec laquelle j’etais en désaccord.

            De toute façon, tu mets un ticket à 7,20 donc un abo mensuel (celui que je paie par exemple) à 160 (80 avec le remboursement emoloyeur) et surtout un tarif « réduit » qui passe de 19 à 80 euros, oui ça fait cher pour les personnes précaires (chômage/RSA)

            Après si le candidat dit, je double le prix du ticket, mais en contrepartie, je double le personnel hospitalier (pour faire simple, les coûts sont différents, j’imagine) alors pourquoi pas.

            Perso je vois cet « investissement » politique comme lorsque Macron a supprimé l’ISF. C’est un investissement politique.

            Après comme Sam Player le disait si un candidat disait: le prix du ticket passe à 7,20. Je pense qu’il serait fortement impopulaire et ne passerait pas par la case départ.

            Pour l’anecdote, la personne m’a dit que beaucoup se plaignaient déjà du tarif onéreux du ticket…
            Ils ne se rendent pas compte du coût que tout ce service représente je pense.

            1. Si les taxes qui servent à payer la différence n’étaient pas prélevées, ce serait des centaines d’euros en plus par personne pour choisir un mode de déplacement plus adapté : voiture, taxi, j’en passe. À chaque fois que tu as un prix de service public réduit, c’est qu’on t’a simplement piqué l’argent ailleurs, et qu’on t’a retiré une liberté pour faire bonne mesure.

            2. sam player

              Bah si tu penses que c’est pas électoraliste, c’est kikadi transports gratos en région parisienne… ah ben dis donc… dans son programme électoral ? Pi c’est qui qu’a fait de la surenchère ?

              1. Alex

                Pour info ma ville est celle dont son ex-maire est aujourd’hui premier ministre ^^
                Il repasse de temps en temps en katimini pour se garder une place au chaud quand son « contrat » sera terminé à Matignon ^^

                Après un abo à 80 euros pour les personnes au RSA, ça fait très cher. Je ne parle même plus du côté politique mais du coté mathématique.

                1. Alex

                  J’ai trouvé les bilans sur le site de la communauté de commune, mais il y a une infinité de lignes. Je ne vois pas à quoi correspondent les frais, c’est trop détaillé.

                  J’essaierai de demander un compte rendu plus global. J’y suis presque en tout cas 😉

                2. sam player

                  Trop cher pour ceux au RSA ?
                  Ça sert à quoi les transports en commun quand t’es au RSA ?
                  A aller voir les potes et pour des loisirs ?
                  Faut donc subventionner les déplacements de personnes pour juste les sortir de chez elles ?
                  Faut p-e aussi leur subventionner leur connexion internet… et leur mobile… et le cinéma et l’accro-branche et Disney… car c’est cher aussi…

                  Faut donc augmenter le RSA ? Ou alors qu’ils aillent travailler…

                  1. Alex

                    Je suis actuellement piéton. Une voiture me coûterait trop cher. Imaginons que je perde mon emploi. Mes revenus diminuent et je n’ai comme moyen de locomotion que les TEC, si en plus l’abo est à 80 euros, la reconstruction démarre mal.

                    Le mec au RSA a aussi le droit de se déplacer que ce soit pour chercher un boulot ou pour aller se promener, je ne vois pas en quoi l’utilisation faite du TEC entre en ligne de compte pour justifier sa subvention ?

                    1. Pheldge

                      Le mec pas au RSA a aussi « le droit » de se déplacer que ce soit pour chercher un boulot ou pour aller se promener, sauf que il paye son ticket et en connait le prix, et que lui, est limité par ses moyens, alors que son copain au RSA ne l’est pas …
                      Relis le commentaire de sam ci-dessus, en suivant avec ton doigt et en prononçant tous les mots : on ne te cause pas du « droit » on te cause des moyens.

                    2. Pheldge

                      tu peux également louer une voiture une journée par mois, et faire toutes tes grosses courses ce jour là, tu peux trouver un arrangement avec une personne qui a une voiture, faire du covoiturage ponctuellement….

                    3. sam player

                      Al, t’as oublié de lire après l’*

                      Location longue durée : 19,99€/mois (version Ami Ami ; LLD 48 mois, 1er apport 2 644 €, bonus écologique de 900 € TTC déduit en France)

                    4. Al Bundy

                      Si j’avais lu, mais ça reste ds les cordes, sinon t’as aussi location à la journée

                    5. Pheldge

                      @ Alex, doux sauvage des isles dire toi : toi pouvoir louer voiture 1 jour de temps en temps, ou encore, toi pouvoir trouver un arrangement avec copain pour que lui véhicule toi contre participation …

                    6. sam player

                      Pheldge, je pense que c’est le premier paragraphe de ton 19 h 28 qui pose un problème de compréhension

                    7. sam player

                      Suite…
                      Ça ressemble au bon chasseur et au mauvais chasseur :mrgreen: c’est p-e fait exprès ?

                    8. Alex

                      Ah on retombe dans cette condescendance !
                      Qui plus est, tu te ridiculises car c’est bien le paragraphe du dessus que je ne saisis pas, comme dit Sam Player. Ca me rassure en quelque sorte…

                    9. Ce qui n’adresse pas les remarques faites. Pourquoi les transports, on doit subventionner et pas le beurre dans les épinards, l’électricité, l’eau, le logement, et finalement, tout le reste ?

                      Tu ne comprends pas que c’est précisément parce qu’il y a distribution du RSA qu’il y a des gens au RSA (et qu’ils n’ont même pas assez pour vivre), tu ne vois pas le rapport entre la subvention des tickets et leur prix réel prohibitif. On a déjà eu ces conversations : tu ne vois jamais qu’un bout de l’équation, jamais l’autre.

                    10. Pheldge

                      @ Alex, il n’y a aucune condescendance, c’est juste de l’humour tropical 😉 je croyais depuis le temps que tu étais habitué …
                      Et sinon, oui, mon post aurait été plus clair avec une ou deux virgules de plus .

                  2. Alex

                    Je comprends bien le « pourquoi » de la subvention. C’est un acte politique, ok.

                    Maintenant tu me dis, il y a des gens au RSA car il y a distribution du RSA.
                    On retombe dans le discours de l’assurance privée. Mettons je souscris à une assurance chômage privée, je perds mon boulot.

                    Partons sur une prise en charge de 2 ans. Après 2 ans, il se passe quoi concrètement. Car ça peut arriver de ne pas trouver de taf même au bout de 2 ans.
                    Pas de minimas sociaux donc… 0 euro ?

                    Et le gros biais de ton raisonnement H16, c’est que ce monde sans cotisations ne verra jamais le jour, jamais. Donc il faut faire avec le RSA, avec les subventions et avec les taxes. Et dans ce monde réel, un abo à 80 eur pour une personne touchant 550 eur, ce serait effectivement trop cher.

                    1. « c’est que ce monde sans cotisations ne verra jamais le jour, jamais »
                      Ben oui puisque l’écrasante majorité des gens pensent comme toi, à moitié. Ce qui fait plus de pauvres et de misères.

                      On vous dit comment vous en sortir, et vous ne voulez pas. Tant pis pour vous.

                    2. Pheldge

                      Alex, un abonnement à 80 € c’est pour quelqu’un qui s’en sert quotidiennement … pour aller travailler ! quand tu es sans travail, tu n’as pas les mêmes nécessités/obligation, alors pourquoi faudrait-il un abonnement à 80 € si en s’organisant on peut s’en sortir à 40 € ?
                      Alex, quand tu n’as que 550 €, tu vis avec 550 €, non et tu adaptes tes déplacement à tes moyens ?
                      Pour info, j’ai connu une période sans revenus, je me suis adapté par la force des choses.

                    3. Alex

                      H16, je veux bien changer de modèle : on signe où ?
                      Quel parti le propose ?
                      Comment faire pour oser refondre un système ?
                      J’ai bien compris la philosophie libérale, du moins par rapport aux cotisations et prélèvement. J’y souscris: plus de liberté, qui dirait non ?
                      Mais comme tu le dis, c’est chimérique d’imaginer la majorité désirant ce changement. C’est en ce sens que je le disais.

                      Pheldge: D’accord, oui je te rejoins. J’ai aussi connu une période très difficile et on s’adapte. On arrive enfin à se comprendre et sans s’insulter! 😀

                    4. Pheldge

                      Alex, je crois que personne n’insulte ici, d’ailleurs h16 ne le tolérerait pas. Chacun a son style et sa personnalité, et j’espère que tu as noté que nous sommes également aussi sévères entre nous -enfin sauf moi, que je suis une crème de bonté – 😉

  9. kekoresin

    Ouais ben quand ça simplifie niveau administration, c’est généralement au niveau de tes recours. Les erreurs et pénalités dues aux dégazages intempestifs de l’usine à prout sont pour ta face de con tribuable !

  10. bok

    Gérald le buraliste va rejoindre ses petits camarades Édouard et Bruno au village des schtroumpfs. Ils n’ont pas assez joué aux Playmobils quand ils étaient petits ?

  11. Dr Slump

    HS, mais bon, faut que je relâche la soupape, il a fallu que je supporte cette conversation:

    est-ce que vous recevez des spams de bitcoin? (bitcoin, prononcé avec tout le dédain et la suspicion voulus)
    …blabla le bitcoin consomme autant de carbone que tout le Portugal !
    oui, mais les effets irréversibles des gaz à effet de serre sur le climat, blabla…
    oui, nous nous basons trop sur les énergies fossiles, blabla, les éoliennes…
    bliblablu, les gens veulent plus d’écologie, mais ils ne veulent pas d’éoliennes près de chez eux, halala! le nucléaire… (ton circonspect, en me regardant de biais)
    ils vont fermer Fessenheim… oui ils ont fermé le 1er réacteur, patati patata
    en Europe du nord ils ont des champs d’éoliennes à perte de vue!
    est-ce que c’est beau? Je ne sais pas…

    Que répondre, à ce niveau? Euh… rien. J’ai pris sur moi, je me suis concentré sur mon bol de protéines grasses et salées. Il faut que je déménage, vite! Vivement un banquet libéral, avec un sanglier sur broche, et les bardes de malheur ligotés aux branches!

    1. paf

      c’est interessant parce que ces gens reagissent a la pression en ayant besoin de communiquer leur angoisse, qui est une angoisse artificielle basee sur des conneries. Heureusement le covid19 va remettre les pendules a l’heure.

    2. MCA

      Tiens, au sujet du bit coin-coin, l’essentiel des fermes de minage se trouve en Chine.
      Le patron aurait-il des infos à ce sujet sur le « comment ça se passe bien là-bas en ce moment »?

        1. Pheldge

          bin dernièrement on évoquait également la Corée, celle à Kim … également pour le Monero. Et il y a eu une petite poussée de fièvre ces derniers quinze jours …

    3. Husskarl

      C’est une bonne idée ce banquet libéral à base de sanglier. Il faudrait rassembler suffisamment des 15 commentateurs qui sont dispersés urbi et orbi…

      1. Le Gnôme

        Les Belges, du moins les Wallons sont encore plus socialistes que Ségo, elle ne sera pas dépaysée, surtout qu’ils sont encore au pouvoir. La madone du chabichou deviendra peut-être la déesse du waterzooï (morne plaine).

  12. Opale

    L’état continue d’externaliser ses missions, après le prélèvement à la source récolté par les entreprises, les impôts collectés par les buralistes… Et sinon, pourquoi ne pas pousser le bouchon, et faire collecter les amendes pour infractions routières (au hasard, ivresse ?) par les bistrots/cafés-qu’on-nous-promet-pour-relancer-les-campagnes ? Ça serait comique.

    Et sinon, les économies censées être réalisées seront visibles à quel moment et à quel endroit, siouplait ?

    1. Dr Slump

      Réponse du gendarme, désigné porte-parole local de l’état:
      – pour les économies, l’état gère, allez circulez, y’a rien à voir!

    2. Higgins

      Il externalise toutes ses fonctions régaliennes (dans l’armée des Indes, on loue de plus en plus, les fameux partenariats public-privé qui seraient économiques). Par contre, il est de plus en plus présent là où il n’a rien à faire.

  13. sam player

    HS
    Trop drôle la comédie des Césars…

    Euh on vient d’apprendre que Guauguin était pédophile… j’attends que ses peintures se vendent pour le prix du cadre…

    1. Le Gnôme

      Pff, si on commence à accuser tous les hommes qui dans l’Histoire se sont mariés avec des gamines de 14 ou 15 ans, il va y avoir pléthore de noms. Il n’y a pas si longtemps, une fille pouvait se marier à 16 ans.

        1. Dr Slump

          Je demande à voir. En France les mariages arrangés étaient plus ou moins la règle, en particulier dans l’aristocratie, où le mariage d’amour (« de passion ») était mal vu. Il se pratiquait aussi dans les classes populaires, et si le sentiment s’y mêlait, c’était juste un plus.
          Mais les mariages forcés de gamines mineures, je n’en trouve pas de traces historiques en ce qui concerne le France, et je crois à un gros mythe entretenu par les gauchistes anti-cléricaux et adorateurs de la révolution. Par contre, ça se pratique encore couramment dans les pays d’amour et de paix. J’ai même connu une jeune femme qui avait subi ça.

          1. Opale

            Un « mythe gauchiste »?? Je vais prendre le temps de te retrouver le cas le plus significatif sur lequel je suis tombée en faisant ma généalogie, en parcourant les registres paroissiaux et d’état civil.

            1. Opale

              https ://archives.dordogne.fr/ark:/43778/s005a2e7d51a8588/5a4abe5183580

              je décrypte :
              « le 8 du mois de frimaire, l’an VI de la République
              se sont présentés Jean Lajoinie âgé de 22 ans
              fils légitime à François Lajoinie et Françoise Marjarit du hameau de Peyrenegras commune de Ladornac d’une part
              et Jeanne Bousquier agée de treyze ans
              fille légitime de feu jean Bousquier et défunte Marie Delmas
              dudit lieu département de la dordogne […]
              cette déclaration faite en présence de François Larnaudie et de Antoine pestourie, et de Jean debat et de Jean Marjaris les quatre témoins sont de ladite commune,
              ledit Jean Debat et Larnaudie ont signé avec moi et non les autres deux pour ne savoir. »

              Pour t’éviter de chercher, frimaire de l’an VI, ça nous mène en novembre 1798.
              Enfin, le Jean Marjaris est son tuteur vu que ses parents sont décédés (oncle).

              Je peux fournir d’autres exemples, mais je pense que tu vois ce que je veux dire.

              Pour compléter sur la nubilité et la majorité matrimoniale, deux notions différentes, un lien qui n’a rien d’anticlérical :

              https ://www.lorand.org/spip.php?article466

              Je tempère en disant que ce n’était pas monnaie courante, mais que cela a existé et fut pratiqué. D’où mon agacement quand on se met à fustiger Gauguin. Autre temps, autre mœurs.

              1. Dr Slump

                On est d’accord. Cela a existé, mais pas dans les proportions horribles qu’on laisse trop entendre. Le mariage répondait à des nécessités vitales, et si de tels mariages ont pu exister, ils devaient plus répondre à des impératifs auxquels on est loin de faire face dans notre société d’opulence. D’autant que dans la paysannerie, on se mariait plutôt vers la trentaine, et qu’à âge égal, les gamins d’aujourd’hui sont loin d’égaler le niveau de maturité qu’ils avaient alors.

                Ce genre de choses est loin d’être propre à cette époque, et en matière de perversité, notre époque n’a pas de quoi se vanter.

                1. Le Gnôme

                  Anne de Bratagne, née en janvier 1477, fut mariée à Charles VIII en décembre 1491 et son premier enfant naquit en octobre 1492. Mariée à 14 ans, mère à 15. Et on peut en trouver beaucoup comme cela. La vie était brève dans les temps anciens, il fallait se reproduire vite.

                2. sam player

                  « D’autant que dans la paysannerie, on se mariait plutôt vers la trentaine,… »

                  La moitié n’atteignait pas l’âge de 25 ans.

                  Pour le peuple, ceux qui n’avait pas de terres, le mariage intervenait vers 20 ans en moyenne, à égalité pour garçon ou fille.

                  Du côté de la noblesse, où l’intérêt était tout autre, le mariage intervenait très tôt chez les filles (15 ans très courant) avec des hommes de 30 ans.

                  Il y a même des fiançailles avec des filles de 7 ans genre booking pour réserver le bon parti.
                  Mariage tôt ne signifiait pas forcément partage du lit conjugal, ils avaient la décence d’attendre la puberté symbolisée par les 1ères règles même chez les rois. Il y a quelques récits qui relatent des empressements qui ont mal fini.
                  En fait mariage et enfantement étaient deux objectifs séparés.

                  1. Opale

                    « La moitié n’atteignait pas l’âge de 25 ans. »

                    Permets-moi de nuancer ; la croyance selon laquelle au Moyen-Age, on mourait à 30 ans, est un peu exagérée. Le problème est qu’en calculant cet âge moyen, on compte la mortalité infantile excessivement haute (normal, des conditions d’accouchements impensables), et la mortalité post-partum assez conséquente aussi (j’ai beaucoup de cas recensés). Hors ces deux paramètres d’importance, les gens ne mouraient pas aussi jeunes. Encore une fois, pour avoir parcouru des centaines et centaines de pages de registres du Sud-Ouest, entre 1700 et 1890, la mortalité en général se situait plutôt après 50 ans. Il est vrai que les curés ne faisaient pas trop de différence entre un homme de 50 et de 60 ans, et que personne ne connaissait vraiment son propre âge, mais entre 30 et 60 ans, on voit quand même la différence. 🙂

                    « Pour le peuple, ceux qui n’avait pas de terres, le mariage intervenait vers 20 ans en moyenne, à égalité pour garçon ou fille. »
                    Absolument d’accord.

                    1. sam player

                      Oui Opale, mais je n’ai jamais dit ça (mourir à 30 ans), juste que la moitié n’atteignant pas l’âge de 25 ans (donc soit qu’ils mouraient à 5, 10, 15…).
                      Ceux qui dépassaient 25 ans avaient en effet de grandes chances d’atteindre 60-65 ans.

                      Anciennement j’avais déjà évoqué ce phénomène de la courte espérance de vie biaisée par l’énorme mortalité infantile… tu ne devais pas être née 😉

                    2. sam player

                      Mortalité post-partum : j’ai lu en effet que la moitié des femmes nobles mouraient en couche… cela tenant au fait que n’allaitant pas (nourrices), elles étaient en cloque plus souvent qu’à leur tour.
                      Je me demande donc si marier les filles jeunes n’était pas en fait une protection pour éviter qu’elles meurent en couche sans alliance après avoir batifolé… avec en plus un batard à charge…

                    3. Pheldge

                      euh Opale, entre 1700 et 1890 c’est pas exactement le Moyen-Age … faut pas cent baller !

                    4. Higgins

                      Entendu sur France-Culture l’autre jour dans une émission sur la vaccination samedi matin: mortalite infantile en France en 1800 300 pour 1000, en 1900 150 pour 1000, actuellement 3 pour 1000.

                  2. sam player

                    Je suis tombé sur un lien du « mariage par procuration » qui permettait de se faire représenter à son mariage en cas d’indisponibilité.
                    Il est même noté que, exceptionnellement, ça pouvait concerner même des personnes pas encore nées !
                    Un genre de vente primeur…

                    1. Opale

                      Ah tiens, intéressant ! J’ai déjà vu des parrains se faire représenter à la déclaration de naissance d’un enfant, pour cause d’absence, mais pas de mariage !

                    2. Opale

                      @Pheldge oui je sais, mais je ne parle que de ce que j’ai vu/vérifié. Sachant qu’en 1700, les conditions sanitaires étaient les mêmes qu’en 1550 (cad inexistantes), on peut extrapoler que les faits constatés début XVIIIe peuvent être similaires aux faits un siècle et demi plus tôt.

                    3. MCA

                      « ça pouvait concerner même des personnes pas encore nées ! »

                      Ca s’appelle de la vent à terme.

                    4. Pheldge

                      tu devrais z-avoir honte Al, honte de tes propos ! il y a des enfants qui te lisent, vieux pervers libidineux de satyre cochon !

                3. sam player

                  «Cela a existé, mais pas dans les proportions horribles qu’on laisse trop entendre. »

                  Ta réflexion n’est que morale.
                  La puberté chez les filles se situe entre 12 et 15 ans, ce qui signifie que la nature les a programmées pour pouvoir enfanter à partir de cet âge.

                  La morale, chacun la sienne…
                  Le droit quant à lui, comme on peut le voir dans le lien mis par Opale, évolue au cours des années, dans un sens puis dans l’autre.

                  Ça me rappelle un stop en bas de chez moi que je grillais continuellement pour conserver une vitesse par rapport aux véhicules arrivant dans le virage sur ma gauche.
                  J’étais en infraction, mais plus maintenant, ils l’ont remplacé par une balise de priorité : même situation, en infraction avant mais plus maintenant…

                  1. Dr Slump

                    On se calme et on boit frais: ce n’est pas mon point de vue moral, mais celui que je reproche à d’autres, qui en parlent pour faire passer la noblesse pour une clique de vils exploiteurs de l’innocence des enfants.
                    Il n’y a pas si longtemps, une campagne de com’ se faisait fort de dénoncer les mariages de force, et mettait en scène, comme par hasard, un vieux monsieur avec tous les attributs vestimentaires du noble ou du haut bourgeois, et une petite fille en désespoir (relaté dans les pages de ce blog).

                    Ce petit topo sur l’histoire du mariage, précise en effet que « À la veille de la Révolution, les filles se marient en moyenne à vingt-six ans et les garçons à trente ans » :
                    https:/ /www.herodote.net/Le_mariage_dans_tous_ses_etats-synthese-644.php

                    1. sam player

                      « horrible » semblait être ton appréciation partagée d’un phénomène que tu rapportes.

                      Exprime toi mieux si tu ne veux pas être mal interprété.
                      ——
                      Pour le reste tu te focalises avec ton lien sur la période juste pré-révolutionnaire, l’époque médiévale est nettement plus importante en durée (10 siècles) avec des habitudes qui sont restées très ancrées et immuables durant cette période.

              2. sam player

                Tu noteras Opale que les témoins étaient masculins… pas de témouines…
                Ils savaient déjà à l’époque qu’on ne peut pas faire confiance à ce que raconte une femme hi hi :mrgreen: no offense

                Par contre c’est étonnant qu’il n’y ait pas l’âge des témoins, vu qu’ils devaient être majeurs et en plus l’âge permettait de dis timer les homonymes.

                1. Opale

                  « Tu noteras Opale que les témoins étaient masculins… pas de témouines… » Bof ça m’en touche une… tu connais la suite. Je ne suis pas une hystérique acharnée par l’égalité, tu devrais l’avoir compris. 😉 Et puis c’était la coutume à l’époque.
                  L’âge des témoins n’est jamais spécifié, en revanche quand c’est quelqu’un d’important (un « bourgeois », un « laboureur », un « praticien ») c’est spécifié pour flatter la personne. Comme les communes étaient petites, tout le monde se connaissait, les témoins étaient des gens plutôt d’âge mûr, reconnus implicitement par la communauté comme fiables, et donc pas besoin de spécifier leur âge. Ce sont souvent des voisins proches, des oncles, des grands-pères, ou le praticien du hameau qui sont témoins.
                  Idem pour les naissances ou les décès, toujours des hommes d’âge mûr comme témoins.

                  1. sam player

                    Ma remarque était sarcastique envers le genre 1 dans son ensemble et non dirigé contre toi ou autre fréquenteuse de ce blog… 😉
                    Je trouve assez étonnant qu’au cours des siècles et parmi presque toutes les civilisations la femme ait été tenue en si piètre estime quant à ses capacités… doit bien en y avoir anguille sous roche même si ça t’en fait pas bouger une !
                    Jusque dans les années 70, en france, une femme mariée ne pouvait pas ouvrir un compte en banque à son nom sans l’autorisation de son mari… les musulmans n’ont que quelques années de retard…
                    Pour une célib, pas de soucis…

                    1. Al Bundy

                      Et ses éventuels salaires était versés sur le compte du mari.

                      C’était bien foutu

                    2. Opale

                      Je vois ton point, mais je pense qu’on peut le tempérer.

                      En Iran, tu conviendras que les femmes n’ont pas la part belle (vue d’ensemble). Pourtant, il faut savoir que si un homme prend une seconde épouse (il le peut), il doit traiter la seconde épouse avec les mêmes règles que la première. Si la première a une voiture, la seconde peut exiger une voiture, s’il voit la première tous les soirs, la seconde peut avoir la même chose, etc. Donc la polygamie est légale, mais peu pratiquée, parce que ruineuse et complexe (lol).
                      Les cadeaux de mariage en échange de leur virginité : cela existe, et actuellement, le prix est assez élevé. Ce prix est payable tout au long de la vie par le marié. Si le contrat n’est pas respecté, prison (il me semble qu’en 2015, quand j’y suis allée, plus de 100 000 iraniens étaient en prison pour non respect de ce terme de contrat..). Les femmes ne sont pas uniquement de la viande que l’on s’échange.

                      Ailleurs dans le monde, les sociétés matriarcales/matrilinéaires existent. Un seul exemple, les Na’xi en Chine : le père est absent, et c’est l’oncle maternel qui assure la « paternité ». Et les femmes dirigent la vie communautaire.
                      En Égypte antique, Hatshepsout est devenue Pharaon et a dirigé le pays. Les femmes étaient reconnues et étaient quasi égales aux hommes.

                      Bref, les femmes n’ont pas été, et ne sont pas partout considérées comme de la m****. C’est juste que les hommes ont une plus grande gueule 😀

                      Je conseille le livre Sapiens, d’Harari (je t’en avais brièvement parlé avec Harry) qui, il me semble, parle de la place de la femme aussi, dans son livre que j’ai trouvé fascinant et assez juste.

                    3. sam player

                      Wah c’est chouette la vie en Iran ! 😕

                      Ce que tu écris montre juste que les femmes sont égales entre elles dans l’adversité…

                      Oui il y a des civilisations où c’était le contraire…

                      Faut pas oublier non plus que depuis les débuts de l’humanité, la monogamie c’est peanuts, la polygamie était la règle…

                      Ce qui m’intéresserait c’est de connaître la raison de cette défiance… même si j’ai ma petite idée…

                    4. Pheldge

                      l’Iran , pour un pays d’amour et de paix, c’est nettement mieux que les Emirats, et un tas de pays en « stan » …

                    5. P&C

                      @Opale

                      Mouais, sauf que :

                      – la polygamie a toujours été ruineuse. Pas pour rien que la plupart des hommes n’ont qu’une femme : plusieurs coûte trop cher.

                      – la raison du prix de la virginité est simple : il est maintenant prouvé que l’état psychologique d’une femme est influencé par le nombre d’ hommes qu’elle a connu. Moins elle a eu de partenaires, mieux c’est.
                      La virginité est également importante pour le respect du contrat monogame : monsieur doit fournir les ressources pour elle et sa progéniture, elle doit garantir que tous ses enfants seront bien ceux de son mari. Et le plus simple pour cela, c’est une femme qui n’a pas été troussée par un autre.
                      C’est aussi pourquoi personne ne veut épouser une prostituée.
                      Les femmes en état de faire des enfants sont également une hard currency (une société ne survit que par ses enfants). Et comme toute hard currency, ça s’achète.

                      – Les sociétés matriarcales existent, mais elles sont faibles. En général, elles ne se maintiennent que dans des endroits à ressources limitées et difficiles d’accès. Car sinon elles se font défoncer par les hordes de mâles en rut des sociétés patriarcales.
                      Ce sont également des sociétés qui n’évoluent pas technologiquement. Les sociétés dominées par les hommes sont plus innovantes. Ils ont également une meilleure capacité à coopérer et à se sacrifier pour la tribu (cf sélection axée sur la compétition).
                      C’est pourquoi le patriarcat associé à la monogamie est le système dominant : une fois les hommes libérés de la compétition sexuelle par la fourniture d’une femme, on peut utiliser leur énergie à autre chose… des guerriers, des commerçants, des artisans, des inventeurs…

                      – l’Égypte antique était sévèrement burnée, en plus d’être un régime que l’on qualifierait aujourd’hui de totalitaire. Hatshepsout était une femme de pouvoir, qui arborait les signes du pouvoir de pharaon, dont une barbe postiche. Elle régnait au nom de son fils. Elle n’a pu se maintenir au pouvoir que parce qu’elle était sévèrement burnée, étant aller mener ses armées elle même.

                      Toutes les civilisations n’étaient pas aussi misogynes que celles des grecs, des muzz ou des romains. Il n’empêche qu’en général, les hommes sont supérieurs aux femmes… car on exige d’eux plus de devoirs.

                      – non, les hommes n’ont pas une plus grande gueule. Ils ont simplement été sélectionné par les femmes pour être de meilleurs compétiteurs. Les femmes sont moins sacrifiables

                      +1 pour le livre Sapiens d’Hariri. Un must have anti gauchiste.

                    6. P&C

                      @Sam

                      La polygamie/hypergamie est effectivement la règle de l’espèce : notre sexualité est celle des chimpanzés, avec mâle alpha, harem, etc…
                      Cela posait un gros problème : les hommes passaient le plus gros de temps à lutter pour s’emparer des femmes.

                      La monogamie est un artifice basée sur la limitation de la polygamie masculine et de l’hypergamie féminine.
                      Cela est indispensable pour créer la civilisation.

                    7. Al Bundy

                      « Pas pour rien que la plupart des hommes n’ont qu’une femme : plusieurs coûte trop cher. »

                      N’importe quoi, plus t’en as plus ça rapporte

                    8. P&C

                      @Al
                      Si tu fais comme mon cousin, oui, ça rapporte un max.
                      Si tu fais comme il est légal et entendu de faire (maison + enfants), ça coûte un bras.

                    9. sam player

                      … « il est maintenant prouvé que l’état psychologique d’une femme est influencé par le nombre d’ hommes qu’elle a connu. »

                      Ah la salope, c’était pas les hormones, ni la fatigue… quoique si : …la fatigue…

                    10. Aristarkke

                      Al, 01/03, 10H03
                      Bien moins de femmes travaillaient en dehors, à cette époque que tu penses bénie…

          2. sam player

            Louis XI, Henri II, Charles VIII, François I er, Louis XIII, Louis XVI, épousèrent des princesses de 12 à 15 ans…

                  1. sam player

                    Bah Al c’est pour faire des mix : le cerveau d’un Nobel et un physique d’Apollon…

                    Tiens, je me pose la question : la dernière qu’est arrivée au rendez-vous préchargée d’une cartouche…

    1. Dr Slump

      C’est que les militants de FI ont déposé 15.000 demandes d’amendement pour bloquer le truc. Ils ont agit ainsi en sachant très bien que cela pousserait le gvt à dégainer le 49.3, et ainsi ils espèrent crier au déni de démocratie, et lancer une motion de censure pour le renverser.

        1. Opale

          Et pis comme ça tout le monde va aller manifester contre le 49.3, le coronavirus va faire x1000, et après macron pourra traiter ses sujets d’irresponsables, d’avoir favorisé des manifestations et la propagation, alors que le D.A.N.G.E.R est si fort (alors qu’en parallèle, voyez-vous, ils s’efforcent d’interdire toutes les manifestations de plus de 5000 pers, ici Nice a annulé la fin du carnaval, le MIPIM est reporté, la fête des citrons annulée, etc.).
           » On vous avait prévenu hein, qu’il fallait rester confinés ! Bon c’est mal tombé pour vous, pendant ce temps on passait le 49.3, mais bon… » Je l’entends d’ici.

    2. Pheldge

      la procédure normale oblige à examiner un par un les 19 000 amendements … sauf marchandages avec l’opposition.
      et comme le dit Slump, en forçant le gouvernement à sortir le 49.3 ça re-dynamise la contestation dans la rue, et renforce l’argument « Macron=dictateur », qui ressortira en 2022 … C’est juste de la politique !

      1. Higgins

        Remonté comme un coucou suisse le Régis : https:/ /www.vududroit.com/2020/03/macron-mettre-fin-a-la-periode-dessai/

        1. sam player

          Même pas drôle le Régis… il parle de la conséquence (le 49.3) mais oublie la cause (les milliers d’amendements de ses potes de LFI)
          .

          1. durru

            Vois plus bas, Sam. L’une comme l’autre étaient évitables. Suffisait de le vouloir. Mais on peut pas demander aux extrémistes (de gauche ou du centre, peu importe) à être raisonnables…

            1. P&C

              +1
              En fait, le boxon mis par la FI arrange bien les affaires des macronistes. Au lieu de discuter, passons en force.

              Ceux qui se feront enculer seront toujours les mêmes. Et il y a encore 500 k prétoriens pour les mater, alors aucun risque.

      2. durru

        En lisant des torchons extrémistes, on en apprend des choses…
        Ce qu’ils cherchaient, les guignols, c’était d’avoir la loi votée avant les municipales :
        https: / /www.marianne.net/politique/le-493-sur-les-retraites-inevitable-cause-des-insoumis-en-fait-le-gouvernement-aurait-pu
        Gagné.

        1. Aristarkke

          Quel serait le rapport politique intéressant de voter une énième loi modifiant le régime des retraites (en attendant la suivante dans trois/quatre ans) et des élections municipales ???

          1. durru

            C’est à eux de leur poser la question 😉
            Quel intérêt à faire le théâtre des guignols tous les jours, sur tous les canaux de communication possibles et imaginables ?
            « Nous n’avons pas les mêmes valeurs. » Et ça se confirme.

    1. Dr Slump

      Bof. Ce sera la mascarade habituelle, le projet de loi sera faussement amendé sur les détails, pour pouvoir faire passer en oucedé son intention cachée, et sera adopté par dix clampins à l’assemblée pendant la torpeur estivale.
      Ces pignolos continuent de s’amuser avec leurs jeux pseudo-législatifs, la sécu, les hôpitaux et la prise en charge médicale des patients continue de se détériorer. Mais c’est pas leur problème à ces enculés, eux ils ont leur propre caisse qui leur assure une bonne prise en charge, aux frais du contribuable. Tout cela n’est que foutage de gueule intersidéral.

      1. durru

        Vu qu’il y a des vacances en vue, je crois qu’il y aura bien une reprise de grèves chez les habitués, SNCF, RATP, Air France.
        D’accord sur le reste.

      2. Al Bundy

        « Ces pignolos »

        Griveaux est toujours la ???

        Je lisais un peu le machin wiki sur le 49.3 dont je ne connais rien, et remarque que pour faire opposition, c’est ds les 48 heures, ça justifie d’y recourir le samedi pour pourrir le we des aventuriers ^^.

        Et à propos de 49.3, y’aurait le vals qui se repointe, trop cramé chez les ibérique, il revient nous faire la nique

          1. Dr Slump

            Ah oui, j’avais pas suivi. Bien joué Edouard, tout le monde est pris par surprise! Pas le temps de préparer un piquet de grèves? A suivre…

            Mais en attendant, le coronavirus tourne vraiment à la pandémie, et nos fifrelins de service font comme d’habitude: de la politique de sous-fifre. Je cite l’article de Ctpts:
             » l’État a habilité seulement une poignée de laboratoires à effectuer ces tests  » … dois-je comprendre que l’état est plus soucieux de contrôler le business des tests et vaccins que de contrôler l’épidémie?

            https:/ /www.contrepoints.org/2020/03/01/365479-covid-19-la-fievre-monte-aux-urgences

            1. sam player

              Wah l’article…
              Si ce qui est écrit est avéré c’est Brasil ! Se protéger seulement en face d’une suspicion… warf…
              Cherchez pas, ils veulent solutionner le problème des retraites…

              Étonné quand même que dans tous les pays le personnel soignant soit autant infectés…

              1. Dr Slump

                C’est à dire qu’on ne connaissait pas bien toutes les caractéristiques du virus. Par exemple, ça c’est traître:

                « Des preuves récentes suggèrent que même une personne qui ne présente pas de symptôme peut transmettre COVID-19 avec une grande efficacité. »
                Oups!

                    1. sam player

                      Bah ce n’est pas le gouvernement que je mettrais en cause en premier lieu sur ce sujet… c’est le personnel lui même et leur hiérarchie…

                    2. sam player

                      En fait je crois que c’est symptomatique de votre système de protection sociale : quoique vous fassiez, vous êtes couvert.

                      Je m’en suis rendu compte depuis que je ne suis plus sous ce système de protection mais que j’assume moi-même la protection de ma santé : en bossant je porte des chaussures de sécurité alors qu’avant je me faisais souvent houspiller dans les ateliers en me baladant en chaussures de ville, si je meule je mets des lunettes de même que si je manipule du liquide de frein… etc… et je ne le fais pas parce que c’est obligatoire, je le fais car si j’ai bcp de frais je paierai plus cher mon assurance…
                      Dans le cadre d’une «sous-traitance » j’ai préféré ne pas escalader un toit pour aller mettre des scotchlocks en sous-toiture sur des câbles téléphoniques coupés. J’ai donné la marche à suivre au charpentier qui devait lui aussi intervenir alors qu’avant j’y serais allé billes en tête.
                      Idem au ski, je fais attention et ça vient uniquement de ça… pas de l’âge… car j’en entends déjà des qui disent !

                    3. sam player

                      Bah oui je suis parano… et ça va de pair avec la schizophrénie… sous la bien nommée schizophrénie paranoïde…

                    4. durru

                      Sam, justement, des individus responsables s’équipent eux-mêmes (et à leurs frais), mais les « responsables » n’auraient pas idée qu’en investissant un peu là-dessus il réduiraient les coûts par ailleurs de manière significative.

                    5. sam player

                      « … justement, des individus responsables s’équipent eux-mêmes… »

                      T’admettra que les soignants sont vraiment cons… Bon quand tu vois qu’il faut leur dire de se laver les mains…

                      Ça me rappelle le point chaud pas loin de mon boulot… j’arrive, elle était en train de passer la lavette sur les plans de travail à main nue, elle pose sa lavette, et qu’est-ce que je vous sers ? Euh… bah nan en fait… j’ai plus faim… arvoir…

                    6. durru

                      J’admettrai qu DES soignants sont vraiment cons, pas LES soignants. Tu vois la différence ?

                    7. Dr Slump

                      @Sam
                      T’es donc libéré de la SS? T’es frontalier? Indépendant? Euh… société Ltd ou bien? Je suis vraiment curieux, parce qu’ils ont l’air de bien morfler quand même, les « libérés », un peu comme dans Walt Disney, mais version adulte parodique « libéréééé, délivréééé, dring dring toc toc toc, ouvrez! c’est le fisc! euh! la police! y’a un hélicoptère en vol stationnaire au-dessus de votre maison, et un sniper vous tient en joue! »
                      Mais sérieusement, tu joues avec les TASS et les courriers AR ou bien?

                    8. sam player

                      Généralement je fais gaffe à ce que j’écris : si DES soignants ne prennent pas les précautions élémentaires alors LES soignants seront contaminés, dès la salle de pause par exemple ou personne ne porte un masque.

                      J’ai été confronté au même problème en Australie en travaillant dans les mines, sauf que là-bas, même avec un simple stylo, c’était la mort immédiate : il y a eu d’ailleurs un tel accident en NZ pendant que j’y étais et c’est notre boite qui avait fourni l’équipement.
                      Perso j’avais institué la dénonciation assortie d’une prime de $1000 et la porte immédiatement.

                      Si LES soignants n’étaient pas cons, ils se surveilleraient les uns les autres et ils ont même le droit de retrait au cas où…

                    9. durru

                      @Sam 18h18
                      Ah oui, tout comme les non-grévistes qui avaient le droit de bosser s’ils ne se faisaient pas tabasser par leurs « collègues », ou les profs qui ont le droit d’être défendus par leur hiérarchie si agressés.
                      On est le pays des droits de l’homme, que diable.
                      Tu fais peut-être référence à un cas particulier dont j’ai pas connaissance… Sinon, chacun fait ce qui lui est dans les cordes, pas plus.

                    10. P&C

                      @Sam
                      Mines ? Un coup de grisou causé par un stylo ?

                      Le coup de « tout le monde doit s’équiper à ses frais » est un problème… car tout le monde n’en a pas les moyens.

                      A la base, Rome et les grecs avaient des armées de citoyens assez riches pour se payer l’équipement… or Rome a été plus maligne : équiper et entraîner un légionnaire coûtait bien moins cher qu’un phallangiste.
                      Résultat : le potentiel de recrutement de la république romaine était plus élevé, elle a littéralement écrasé ses adversaires sous le nombre.

                      C’est devenu encore plus irrésistible avec la réforme de Marius : l’état/les généraux équipent les soldats. Le potentiel de recrutement explose,
                      Les gaulois, avec leur élite de nobles équipé à leurs frais (les seuls ayant un équipement valent celui des romains) en ont fait les frais…
                      On va être franc : avoir des principes de « chacun doit s’équiper à ses frais », et faire charger ta horde de mecs torse poil , armés d’une lance et de leur courage, n’est pas suffisant face à des mecs plus nombreux, mieux entraînés, mieux armés, et bardés de fer.

                    11. sam player

                      P&C 8h15

                      Oui dans les mines on utilise que des stylos 100% plastique et on bannit aussi tout ce qui est en aluminium : le stylo c’est un exemple car c’est l’oubli le plus fréquent.

                      Concernant l’équipement, fais moi pas rigoler avec de simples masques qui coûtent 3 francs 6 sous, surtout quand ta vie en dépend. Surtout que ce n’est que provisoire en attendant un approvisionnement dans le cas présent.

                      Je ne compte plus le nombre de trucs que j’ai achetés pour le boulot mais pour mon confort ou ma sécurité et les plus gros trucs (par exemple 4 pneus cloutés, 1 compteur Geiger) je les mettais sur ma note de frais, ça passe ou ça passe pas.

                      Ta position ressemble exactement à ceux qui attendent tout de l’état maman : l’employeur ne me fournit pas les protections, bah je me protège pas ! Nah ! Bien fait pour lui !

                    12. Al Bundy

                      « on utilise que des stylos 100% plastique et on bannit aussi tout ce qui est en aluminium : le stylo c’est un exemple car c’est l’oubli le plus fréquent. »

                      Problème réglé avec des crayons mines.

                      Sinon, pourquoi on bannit alu et métal ds les mines ??

                    13. Al Bundy

                      « 1 compteur Geiger) »

                      Un pote a acheté ça, et quant il l’a reçu, il était déçu, ne pouvant vérifier s’il fonctionnait.

                      Alors il a acheté des machins radioactifs.

                      Maintenant tout est rangé ds un placard ds son garage

                    14. Aristarkke

                      Al, de lointains souvenirs que l’aluminium et l’oxyde de fer font très mauvais ménage ensemble…

                  1. Dr Slump

                    En même temps, tout le monde prend ce truc à la légère depuis le début. Genre, c’est juste une petite grippe, moins mortelle que la grippe saisonnière, dans 1 mois on n’en entendra plus parler… et pi, ben… abavala, zutalors!
                    Le principe de précaution, on prend la précaution de ne pas le mettre en oeuvre quand ce serait vraiment utile, c’est beau non?

                    1. durru

                      Le principe de précaution, c’est fait pour emmerder les autres, les sans-dents, pas pour s’emmerder soi-même. 2P2M, comme d’hab’.

  14. bob razovski

    Encore un coup des Chinois !

    Vu qu’ils achètent en masse les débits de tabac (en tout cas, c’est ce que j’ai constaté dans ma région), on va finir par les accuser de récupérer une partie du budget de l’état.

    1. Aristarkke

      D’aucun disent que ce sont les triades chinoises qui fournissent les fonds pour recyclage d’argent gagné illégitimement pour le faire réapparaître. Les tabacs sont un commerce où les paiements en espèces restent élevés en nombre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.