Élection américaine : une presse française coûteuse, borgne et hémiplégique

Si l’on s’en tient à la presse, la course à la présidentielle américaine est particulièrement serrée, avec un président Trump distancé par un candidat Biden adulé de tous (imaginez ici une foule en délire, avec masques et distanciation sociale tout de même, ne rigolons pas avec ces choses-là, n’est-ce pas).

Cependant, la réalité est probablement plus nuancée.

Il est clair que certains Américains n’en peuvent plus d’un président qu’ils jugent grossier, arrogant, populiste et qu’ils ont généreusement affublé d’épithètes colorés (littéralement – « orange man » – ou plus métaphoriquement comme raciste, sexiste, etc.) pendant les quatre années passées. Beaucoup ont par exemple détesté sa gestion de la crise sanitaire, et la crise économique qui s’installe à sa suite, avec les difficultés qu’elle représente pour la classe moyenne américaine, ne lui sera probablement pas favorable au moment du vote.

Néanmoins et dans le même temps, le bilan économique de Donald Trump reste bien meilleur que celui d’une administration Obama qui avait laissé le pays pantelant. Beaucoup de citoyens américains en conviennent et ont pu directement ou indirectement profiter de la bonne santé américaine ces dernières années : avant la pandémie, le taux de chômage américain était ainsi affiché au plus bas.

En outre, beaucoup redoutent les programmes économiques mis en avant par les Démocrates, que ce soit la remise en cause des réductions d’impôts consenties par Trump, ou le Green New Deal dont on peut raisonnablement penser qu’il est un gouffre financier en plus d’être un positionnement stratégiquement douteux. Au passage, l’Europe, qui a ouvertement choisi un tel positionnement, devra faire les frais de ces politiques agressivement écologistes dont tout indique qu’elles se termineront par une casse sociale assez phénoménale, comme on la devine déjà du côté des avioneurs, des voyagistes et des constructeurs automobiles…

Enfin la montée des mouvements raciaux qui ont trop souvent dégénéré en violences et pillages donne un boulevard à un Trump qui se place résolument du côté de la loi et l’ordre : au contraire d’un Français qui semble toujours aussi peu regardant de ce qu’on peut bien faire avec ses impôts, l’Américain attend, lui, de son gouvernement une application ferme des principes régaliens et entend en avoir pour son argent. Les scènes invraisemblables qui ont eu lieu ces derniers mois n’ont fait que renforcer l’envie de retour à la normale pour une part croissante des citoyens américains qui le feront savoir dans les urnes en novembre prochain.

Autrement dit, la course à la Maison-Blanche est bien moins pliée que ce que certains sondages en disent… Et encore moins ce qu’en écrit la presse francophone, française en particulier, qui présente essentiellement Trump comme bon perdant dans cette épreuve.

Pignouferies de presse

Il ne se passe d’ailleurs pas une journée sans qu’elle fasse preuve d’une inventivité renouvelée pour tourner absolument tout ce qui peut se passer aux États-Unis de façon défavorable pour l’actuel président, souvent au mépris de toute déontologie journalistique même minimaliste, tant son dégoût pour le personnage est visible depuis ses titrailles souvent contraires au contenu de l’article, jusqu’à certaines tournures de phrases qui laissent songeur.

Ceci étant, reconnaissons que ce n’est pas nouveau : la presse française, massivement à gauche pour ne pas dire gauchiste, n’a jamais fait mine de soutenir systématiquement les Démocrates, ce qui donne un aspect comique à leurs reportages et autres chroniques américaines lorsqu’il leur faut couvrir l’actuelle campagne électorale. L’Amérique vue par les journalistes français est dès lors d’autant plus pittoresque qu’elle en devient souvent pour eux largement indéchiffrable : le filtre idéologique est si fort qu’il pousse le journaliste français à une hémiplégie lourdement handicapante.

Ces derniers jours cependant, on a dépassé de loin le stade du biais de confirmation habituel des médias français : alors que deux affaires majeures secouent et secoueront encore la politique américaine, force est de constater que les médias (français notamment) ont choisi de les oublier pudiquement. Et pour cause : elles desservent assez violemment l’agenda démocrate.

Ici, on se devra en effet d’évoquer le retour de l’affaire ukrainienne dans laquelle est mouillé le fils de Joe Biden, Hunter Biden, qui a bénéficié de la position influente de son père, vice-président durant l’administration Obama, pour se retrouver fort lucrativement dans le comité de direction de Burisma, une holding pour un groupe de sociétés d’exploration et de production d’énergie qui opère sur le marché ukrainien du gaz naturel depuis 2002.

En outre, l’enquête sénatoriale américaine montre de façon claire que Hunter Biden a reçu plusieurs millions de dollars de la veuve du maire de Moscou dans le cadre d’activités de consulting.

Ces différents éléments, qui auraient largement suffi à faire les gros titres s’il s’était agi d’un des fils de Donald Trump, n’ont guère défrayé la chronique française qui, en 2019, se contentait de trouver tout ceci très moyennement intéressant.

En outre, on découvre à présent, alors que plusieurs documents, portant sur l’ingérance russe dans la campagne électorale américaine de 2016 jusqu’à présents secrets et maintenant déclassifiés, qu’en réalité, Hillary Clinton a concocté le « Russiagate » pour salir Trump et détourner l’attention de ses propres turpitudes, notamment les emails stockés sur un serveur personnel. Apparemment, la candidate de l’époque a accepté un plan visant à salir Donald Trump, à l’époque son rival, en l’accusant de collusion avec les Russes dans leur tentative de piratage des élections. Pire : cette information a été portée à l’attention d’Obama par le directeur de la CIA de l’époque, John Brennan, ce qui montre que tant la CIA qu’Obama étaient au courant de ce qui se passait réellement.

L’affaire fait d’autant plus de bruit que le calendrier des événements décrits dans ces documents déclassifiés correspond plutôt bien au calendrier dans lequel le Russiagate fut à l’époque dévoilé au public…

De façon intéressante, ces deux affaires montrent d’assez copieuses casseroles trimballées par un parti Démocrate bien plus prompt à distribuer des barils de moraline qu’à en ingérer une seule cuillérée. Et dans ces deux affaires, le travail de reportage de la presse française est en dessous de tout puisqu’il faudra qu’elle soit acculée dans ses derniers retranchements pour en parler et admettre que le camp démocrate n’a absolument rien à envier au camp républicain en matière de petites et grandes crasses politiques.

Sur un plan plus français, cela indique une fois encore la profondeur abyssale à laquelle sont descendus les journalistes français des principaux médias qui ne font plus que des articles d’opinion. Il ne s’agit plus pour eux, auto-investis d’une mission, d’informer le public mais bien de l’éduquer à ce qu’il faut penser, en désignant les bons, les méchants et ce qu’il faut en penser.

De l’autre côté de l’Atlantique, les médias souffrent d’un lourd biais équivalent à la différence cependant qu’ils ne sont majoritairement pas payés par les deniers publics. Français comme Américains sont informés par une presse lourdement partisane, mais incroyablement, les Français paient pour ça (et fort cher, en plus !).

Pire : beaucoup en redemandent…

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires285

  1. Le Gnôme

    Je n’écoute plus les reportages sur les élections américaines, ils sont à sens unique, et ils me rendent Trump sympathique alors que je n’arrive pas à me faire une idée précise du personnage tellement tout est biaisé.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Trump est un troll de concours, il a toujours eu une image sulfureuse. Je me souviens des années 90 où il faisait déjà scandale en tant que pionnier de la télé-réalité et de la presse people.
      Le voir passer un deal avec fondamentalistes religieux ne manque pas de sel.
      Par ailleurs, sa vulgarité est trop exacte et systématique pour ne pas être un choix stratégique. Même si ce n’est pas forcément un rôle de composition, c’est un bon comédien.
      Par ailleurs, si on regarde les avancées obtenues sur la scène internationale, la thèse de sa semi-débilité intellectuelle ne tient pas debout. La stratégie du fou, théorisée en son temps par Kissinger, lui convient bien…

  2. Aristarkke

    (casse sociale) comme on la devine déjà du côté des avioneurs, des voyagistes et des constructeurs automobiles…
    Même la SNCF que l’on pensait en voie de se requinquer en raison des déboires des avions, parlé de supprimer des TGV en raison de mauvais remplissages persistants…
    Si même la chérie des escrolos n’y arrive pas alors que tout est fait pour…

  3. Aristarkke

    « la presse francophone, française en particulier, qui présente essentiellement Trump comme bon perdant dans cette épreuve. »
    C’était déjà le cas il y a quatre ans…

  4. Blondin

    La presse française « couvre » l’élection us comme si elle se déroulait en France et que nous votions.
    Pas un seul article sur les conséquences des élections sur la politique étrangère américaine.
    Pas un article sur l’hostilité avérée de St Obama vis à vis des Européens, pas un article sur le bellicisme d’Hillary Clinton, pas beaucoup de relais sur le « fuck the EU » au moment de la crise ukrainienne.
    Désespérant.

    1. Marcello Biondi

      Par contre ils n’ont pas oublié la michelle qui normalement devrait faire preuve de retenue a craché son venin dans une vidéo anti Trump. Son visage pue la haine anti blanc mais bon… Ils ne peuvent pas être racistes, cela ne marche que sans un sens hein?

      1. dg

        Raciste, la Michelle O? Allons donc, comme vous y allez! Les Obamas ont acheté une propriété de 12 millions de dollars a Marta’s Vineyard.
        Y a que des Blancs là-bas!

  5. Higgins

    Il y a bien longtemps que je ne lis plus les extraordinaires articles rédigés par nos plumitifs de génie surtout lorsqu’ils concernent l’élection présidentielle américaine. Le Trump bashing est devenu le deus ex machina des médias nationaux. C’est pathétique mais également dramatique car ça signifie clairement que l’intelligence et le bon sens ont déserté les rédactions.
    Trump a de très bonne chance de gagner dans un mois mais ça ne sera pas facile tant les antagonismes et les oppositions sont importants outre-Atlantique : https://leblogalupus.com/2020/10/08/elections-us-preparez-vous-au-chaos-par-jim-rickards/
    Cette élection dépasse largement les frontières des USA. Elle aura des retombées importantes en Europe et en particulier en France. Le vainqueur conditionnera les politiques qui seront suivies et, à cet égard, donnera le signe d’une accélération ou non des délires actuels. Croisons les doigts.

      1. Pythagore

        Excellent ! On rêverait de voir un politique francais tenir le même discours…. Y’a juste à changer le nom du pays, les têtes et les symboles et hop la vidéo peut être reprise tel quel.

        1. Marcello Biondi

          En même temps un tel discours en France durerait 20 secondes, chez nous il ne faut pas « diffamer ». Cette fameuse diffamation qui sert bien notre caste politique en place.

      1. Nemrod

        Grosse cote.
        J’aime bien les joueurs.
        Ah ça c’est certain que s’il repasse ça va être un boxon d’enfer.
        Les dems vont jamais l’avaler.
        Dans le sens inverse peut être aussi mais pas certain.

        1. durru

          Voyons… Est-ce que c’est le mot clé « Kenosha » qui empêche mes posts de passer ?
          Y’a un rapport avec le com’ de Nemrod 😉

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Je partage, mais comme tous les dés sont pipés, ce n’est pas acquis d’avance.

        Si par malheur le résultat est serré, ce sera rock’n’roll.

        1. Dr Slump

          On peut s’attendre à du pipage de dé en effet, j’ai déjà vu un article faisant état de l’inscription de plus de 300.000 personnes décédés sur les listes électorales américaines, et que parmi ces inscrits il y en a qui auraient voté aux dernières élections.

      3. Deres

        Pas pendant des jours, pendant des années.
        Ce sera le bordel pendant quatre ans.
        Il faut s’attendre à de multiples impeachement bidons tous les 6 mois à base de on-dit et toute sorte de tentatives de coup de force.
        Maintenant qu’ils savent que la haute trahison même dévoilée publiquement est couverte par les médias à leurs bottes, pas de raison de se priver.
        Par contre il risque effectivement d’y avoir quelques échauffourées juste après l’élection.
        D’autant plus, qu’en cas de mauvais résultat le jour J, il sera possible d’empêcher les comptages des votes par correspondances pour annuler l’élection ou refuser son résultat. Hillary Clinton a déjà expliquer publiquement que c’est ce qu’il fallait faire.

  6. Pythagore

    Si encore ils émettaient une opinion basée sur un certain nombres de faits, pourquoi pas, mais souvent ils se content de recopier les dépêches AFP. Il suffit qu’il y en est un qui lance un truc, et poufff comme sur face de bouque, c’est repris par tt le monde comme un seul homme.

    1. Deres

      Ils utilisent le truc classique des titres à charge. Si la nouvelle semble négative, le sujet est « Trump » ou « L’administration Trump ». Si le sujet semble positif, le sujet sera « Le gouvernement américain » ou « L’administration américaine ».

  7. Adresla

    Je comprends pas la dernière phrase. Comment les français pourraient en redemander ? Si c’était le cas, l’État n’aurait point besoin de subventionner ! De toute façon, je vais sur dreuz si j’ai envie d’avoir des nouvelles d’Amérique

    1. Quand on regarde les sondages, les Français veulent majoritairement accroître les ponctions sur les autres, et ne veulent surtout pas se débarrasser du service public de propagande.

      1. Aristarkke

        Est-ce que c’est réellement l’opinion des Grançais exprimée par sondages interposés ou est ce l’opinion que les sondeurs, soucieux du renouvellement de leurs contrats, attribuent aux Grançais ???

      2. Batistouta

        Difficile à dire ce qu’il y a dans la tête des Français.
        Dans un ancien billet vous aviez mis en parallèle 2 sondages sur la confiance dans les médias (je crois ? À vérifier) sortis en même temps à 2 jours d’écart et qui montraient blanc pour l’un et noir pour l’autre.
        Alors se fier aux sondages qui affirment que les Français pensent tel ou tel truc, c’est assez hasardeux surtout si c’est fait par la presse gauchiste elle-même.

        1. Deres

          Le truc c’est de persuader une majorité de français qu’ils sont bénéficiaires net du système actuel. Bref, que ce sont les « riches », c’est à dire les « autres » qui payent (ou l’Etat sans expliquer d’où il tire son pognon).

          Personne ne comprend que la réalité est que le premier impôt en France, c’est la TVA que tout le monde paie, suivi de la CSG que tous les travailleurs paient. Et il y a aussi l’imposture des charges patronales et du salaire brut qui va aussi dans ce sens.

          Et la fameuse ritournelle du système que « le monde entier nous envie » qui cache que c’est un des systèmes avec le plus de gaspillage et de lourdeur administrative du monde.

          1. Popeye

            « …Personne ne comprend que la réalité est que le premier impôt en France, c’est la TVA que tout le monde paie, suivi de la CSG que tous les travailleurs paient. … » il me semble que les retraites sont également ponctionnées, tous comme les versements d’intérêts sur produits financiers…

              1. Citoyen

                Et plus encore que le G, c’est le C qui interpelle …
                Ce n’est pas un impôt, ce n’est pas une taxe, … c’est une contribution !…
                Et contribuer, c’est presque comme « participer à » (une action volontaire) … où la sémantique va-t-elle se nicher ?
                Dès lors, puisqu’il s’agit de participer au sauvetage, pourquoi ne pas l’appliquer à tout ce qui représente un avoir ….

          2. Aloux

            Le système français continuera sans se réformer tant que la majorité des Français croiront encore en être les bénéficiaires. À la seconde où ce ne sera plus vrai, tout s’effondrera comme un château de cartes.

          3. Batistouta

            La TVA est strictement un impôt sur le revenu/taxe sur les salaires.
            Ce n’est donc pas un impôt payé par tout le monde loin de là : toute personne travaillant dans une entreprise ne payant pas (in fine pour certains cas) de TVA (pour différentes raisons beaucoup trop longues à passer ici en revue qui tiennent au fonctionnement et lois régissant la TVA) ne paye donc jamais de TVA. Ainsi par exemple, les professions médicales ou les fonctionnaires ne payent jamais de TVA.
            Sur les raisons qui expliquent que la TVA est bien un impôt sur le revenu, lire Pascal Salin (il y a des articles de lui sur Contrepoints qui doivent l’expliquer et sinon c’est expliqué dans « La tyrannie fiscale »). L’institut économique Molinari dans sa récente étude sur le salaire complet l’explique aussi et intègre bien la TVA dans son calcul du salaire complet.

            1. durru

              Que la TVA (la si bien nommée) soit un impôt, et pas une taxe, je crois que tout le monde l’aura compris depuis un moment.
              Par contre, je ne pige pas trop pourquoi elle ne serait pas payée par tout le monde : lors de l’achat d’un produit importé (où la seule valeur ajoutée française est celle de la mise à disposition), l’acheteur français paie bien la TVA à l’Etat pour ce produit.
              Qu’elle ne soit pas payée par ceux qui n’achètent rien, je veux bien, mais pourquoi cela serait variable en fonction des professions ou des entreprises ?

              1. Pheldge

                je suppose que c’est à relier au fait que seuls ceux qui produisent paient réellement l’impôt, que pour les fonctionnaires , et par extension ceux qui vivent de rentes étatiques, l’impôt est un jeu d’écritures comptables …
                Mais bon, avant d’arriver à ce genre de considérations, il y a du chemin à faire …

                1. Pheldge

                  P’tain vous êtes lourds ! ils perçoivent, collectent la TVA pour le compte de l’état, ils ne la payent pas ! ça n’entre pas dans leurs recettes ni dans leurs dépenses , la TVA c’est un compte à part de racine 445 : TVA encaissée, et TVA décaissée, qui n’affecte en rien le résultat de l’entreprise ! « La TVA n’apparaît pas dans le compte de résultat de l’entreprise. Elle n’est pas une charge, car elle est remboursée par l’Etat lorsque l’entreprise paie la TVA à un fournisseur. Elle n’est pas non plus un produit, car la TVA est collectée par l’entreprise pour le compte de l’Etat. ». c’est bon ? on a compris ? 🙁

            2. « les professions médicales ou les fonctionnaires ne payent jamais de TVA »
              Bah oui, ils achètent leur pain hors taxe, c’est connu.

              1. Batistouta

                C’est une taxe sur la valeur ajoutée, le nom de l’impôt est exact. La TVA est payée par les producteurs/employés, pas par les acheteurs (sauf de manière temporaire à l’occasion de changements de taux et dans des conditions particulières trop longues à détailler).

                C’est une erreur de voir la TVA comme un impôt sur la consommation alors que c’est un impôt sur le revenu, et qu’à ce titre il n’est pas supporté par les consommateurs, ce qui est encore plus clair si on a compris qu’un prix dépend de la quantité de monnaie et de l’état de la demande.

                Je vais donc citer Pascal Salin dans son livre La tyrannie fiscale mais je vous inviterais quand même à lire toute la démonstration dans la sous-partie « Le rôle de la TVA » et la sous-partie « impôt sur la dépense globale ou TVA » :
                « Le pouvoir d’achat reçu par le salarié et celui qui est conservé par l’entrepreneur sont donc exactement les mêmes, que l’impôt soit un impôt sur le revenu ou une TVA. C’est dire que la TVA n’est pas, contrairement à ce qu’on dit en général, un impôt sur la consommation, mais un impôt sur les revenus des facteurs de production. Elle est, de ce point de vue, identique à l’impôt sur le revenu, mais la méthode utilisée par l’administration pour la prélever est différente. Cela signifie aussi qu’il y a une cascade d’impôts pesant sur la même matière fiscale (les revenus issus de la production), lorsqu’il y a à la fois un impôt sur le revenu et une TVA. »
                « En réalité, c’est par erreur qu’on interprète la TVA comme un impôt sur la consommation, alors qu’elle constitue un impôt sur la rémunération des facteurs de production. Si on la considère comme un impôt sur la consommation, c’est peut-être tout simplement parce qu’on a décidé arbitrairement de rembourser la TVA perçue sur les stades antérieurs de production lors de l’exportation et de la percevoir sur la totalité de la valeur d’un bien importé. [….] comme l’indique fort bien son nom : la TVA est perçue à chaque stade de la production sur la « valeur ajoutée ». Or la valeur ajoutée correspond exactement à une distribution de revenus. »

                Je ne vais pas citer plus mais voilà ce qu’il en est. Votre réflexion n’est pas justifiée selon moi.

                1. Je comprends en effet que vous n’avez pas compris Salin et donc que vous interprétez de travers (et comiquement) ce qu’est la TVA.
                  Que la TVA puisse être vue comme un impôt de production est quasiment trivial (la conso de X, c’est le revenu de Y, hein).

                  1. Batistouta

                    Pour moi, la TVA n’est pas seulement « vue » comme un impôt de production, elle « est » un impôt de production, un impôt sur les facteurs de production. D’ailleurs ça s’appelle « Taxe sur la Valeur Ajoutée », on ne pouvait pas faire mieux pour indiquer sur quoi porte l’impôt.

                    Il demeure bien « strictement » juste de dire qu’un fonctionnaire ne paye jamais de TVA (à moins que sa production soit elle-même soumise à TVA ce qui peut peut-être arriver dans certaines hypothèses). Et j’en ai déjà évoqué toutes les raisons.

                    Cette étude sur la TVA est très pertinente (http://www.dagtva.com/wp-content/uploads/documents/institut_constant_tva.pdf) : extrait :
                    « Contrairement à ce qui est souvent affirmé de manière indifférenciée, la TVA n’est pas un impôt « sur la consommation », mais, comme son nom l’indique, sur la valeur ajoutée, c’est-à-dire sur des rémunérations. Malgré ses spécificités administratives, la TVA frappe donc le revenu au même titre que l’impôt sur le revenu ou les prélèvements salariaux, ce qui implique qu’elle exerce un impact autant sur la consommation que sur l’épargne, qui n’est d’ailleurs souvent rien d’autre qu’une consommation future. La TVA se traduit en conséquence par un impact négatif considérable sur l’emploi et les investissements. »

                    Il ne peut pas suffire de me dire que j’interprète de travers (et comiquement) ce qu’est la TVA pour que je comprenne pourquoi j’ai tort. Si je fais une erreur d’interprétation ou de raisonnement, j’aimerais savoir pourquoi, comment et où se trouve l’erreur.

                    1. A la fin, c’est toujours et seulement le particulier consommateur qui paye. Toujours. Le point de prélèvement n’importe pas.

                      Et à la fin, le pain est payé TTC. Par tous.

                    2. Pheldge

                      dans cette histoire, ce que vous ne semblez pas voir, c’est que le producteur ne « paie » pas la TVA, il la perçoit ! son prix de vente est défini HT, là dessus il facture au client un prix de vente TTC le client paie donc le HT qui va dans la poche du producteur, et la TVA qui ne fait qu’y transiter, puisque reversée à l’état !

                    3. bibi

                      Quand la TVA a baissé dans la restauration de 19.6% à 5.5% en 2009, le 30 juin j’étais disposé à dépenser 12€ pour mon repas et le premier juillet j’étais toujours disposé à dépenser 12€ pour le même repas.
                      Mon restaurateur avait un prix d’équilibre à 12€ le 30 juin et son prix d’équilibre était toujours à 12€ le premier juillet.

                      Je ne vois pas qui d’autre que le propriétaire du restaurant et les employés payent la TVA.

                    4. Absolument aucune taxe n’est payée par une entreprise. Elles sont toutes reportées (baisse de marge, hausse du prix de vente, baisse du profit actionnarial, etc) d’une façon ou d’une autre. C’est le B.A. de l’économie. A la fin, c’est toujours un particulier qui paye : le consommateur ou l’actionnaire/propriétaire.

                      Les taxes sur le lait ne sont jamais payées par la vache.

                    5. Pythagore

                      Tout absolument tout est payé par le consommateur final indépendament du calcul du taux.
                      Prix de la baguette=prix de la farine+salaires+charges salariales+TVA+marge+loyer+machines+…
                      prix de la farine= prix du transport en Doblo+prix du moulin+blé+salaires+…
                      …etc…
                      .
                      Le prix final est la somme cumulée du coût de toutes les matières premières, de tous les salaires nécessaires à la production des matières premières, à la tranformation des mat 1ères en outils ou en produits intermédiaires ou finaux, de toutes les taxes, impôts et charges, de toutes les marges.

                    6. Aristarkke

                      La TVA n’est pas un impôt de production puisque depuis quelques années et quelques formulaires, un producteur dans la chaîne de fabrication d’un produit, peut émettre des factures en HT, non assorties de TVA, tant qu’il facture le niveau N+1 de la production se révélant être lui même un assujetti. A terme, seul le vendeur effectif du produit facturera avec TVA exigible.

                2. Dr Slump

                  Je vais tenter un compromis: disons que c’est un impôt sur les facteurs de production qui se transforme en taxe sur les biens achetés par des particuliers. Ou l’inverse, une taxe qui se transforme en impôt.
                  Mais impôt, taxe, après tout c’est la même chose: de l’argent que l’état prélève. il y a différents moyens de prélever cet argent sur différentes opérations, différents produits et services, mais ça ne reste que du fric pris des mains de ceux qui le possèdent.

              2. Citoyen

                Excellent raccourci, H16 !
                Le problème tient au fait qu’une immense majorité de gens ne comprennent pas le mécanisme de la TVA …, qui est une taxe sur la consommation, puisque c’est l’utilisateur final, celui qui ne la récupère pas, qui la paie !.

                @Batistouta,
                Pascal Salin fait quelques pirouettes sémantique, pour expliquer d’où vient l’argent que celui qui consomme, a dans la poche, et qu’il consacre à sa consommation, mais « in fine », c’est bien une taxe sur la consommation, que paie celui qui consomme. C’est comme cela que ça a été établi …

                1. Theo31

                  C’est une taxe sur le chiffre d’affaires qui n’est pas payée par ceux qui vendent de l’occasion.

                  Elle taxe à la fois production et la consomation.

                  1. Citoyen

                    Non, Theo31, la TVA n’est pas une taxe sur le chiffre d’affaire, mais comme son nom l’indique bien, sur la Valeur Ajoutée … c’est là toute la subtilité.

                2. Theo31

                  La TVA taxe le chiffre d’affaires et par conséquent le profit. Comme elle est difficilement repecutable sur le client via le prix de marché, ce sont les fournisseurs et les employés qui subiront son coût.

                  P. Simonnot l’explique bien dans ses 39 leçons d’économie.

                  1. Citoyen

                    @Theo31 ……. et dans le même temps, Batistouta pourra peut-être y retrouver ses billes …, ça a l’air embrouillé …
                    Je n’ai pas lu P. Simonnot , mais ça ne m’empêche pas de comprendre ce qu’il raconte.
                    Ce qu’il dit n’est pas faux. C’est seulement une interprétation personnelle (et il n’est pas seul à voir ainsi) et détournée de la réalité, qui nuit à la compréhension.
                    Cette interprétation erronée tient à ce que les entreprise qui vendent aux particuliers, ne fournissent pas des factures, mais des tickets de caisse édités par la machine, qui, contrairement aux factures, n’indiquent pas la TVA. Ce qui ne veut pas
                    dire qu’elle n’existe pas, mais elle n’apparait pas. Et ce, pour une raison simple, qui est que le client particulier n’a pas grand chose à faire du montant de la TVA. Lui, ce qui l’intéresse, c’est le montant global (TTC) qui va sortir de sa poche.
                    C’est de là que vient l’ambiguïté, qui conduit beaucoup de monde à penser, y compris dans les entreprises en question, que la TVA est une taxe sur le CA (ce qui est faux) …
                    Comme ce qu’ils voient rentrer, est du TTC, ils ont l’impression que c’est ce qui constitue le CA de l’entreprise (ce qui est faux), et que sur ce CA (qui pour eux, leur appartient), ils sont tenus de verser de la TVA au Fisc, ce qui leur donne l’impression (qui n’est qu’une impression) qu’il sont taxés sur le CA …
                    Ce qu’ils n’ont pas compris, c’est que l’entreprise est mandatée par le fisc pour « collecter de la taxe en son nom » (la terminologie est importante), et qu’à ce titre, la TVA ne leur appartient pas, et ne fait pas partie du CA.
                    Les entreprises ne sont que des intermédiaires dans la chaine. Exactement comme le percepteur, l’entreprise est mandatée pour collecter de la taxe, et la faire remonter à Bercy … sauf qu’elle, elle n’est pas payée pour faire ce travail, ce qui est un scandale, mais là, c’est un autre sujet …
                    Et donc, non, la TVA n’est pas une taxe sur le CA, ni sur la production …

                    Je vais essayer de faire simple, pour faire comprendre le principe de base, dans le cas standard.
                    Toutes les affaires que traite une entreprise avec ses clients et fournisseurs, sont traitées (sauf exception) HT. Ses produits ou prestations sont facturées aux clients, HT. Mais là-dessus, l’état arrive avec ses gros sabots, et impose à l’entreprise de
                    « facturer pour son compte » au client, en supplément, une taxe de 20% (si tel est le taux) du montant de la facture, pour sa pomme (les petits fours sont chers) …
                    Et le mafieux en question, …pardon, l’état …, fait bien comprendre à l’entreprise, que cette part, est bien la sienne, et qu’elle n’a pas intérêt à y toucher, sinon !… L’entreprise va donc facturer à son client, la part du mafieux …, pardon, la Taxe …, en sus de sa vente, et consigner que cet argent n’est pas le sien, elle le doit à Bercy … Moyennant quoi, tous les produits et services, que l’entreprise aura dû acheter pour concourir à la production de l’objet de sa vente, et qui eux aussi ont été soumis à cette taxe (collectée par les fournisseurs), qui apparait sur leurs factures, donnent
                    un montant total de taxe sur les achats, qui pourra venir en déduction du montant de la taxe que l’entreprise a collectée auprès de son client …
                    De sorte que, le montant final que l’entreprise reversera à Bercy, sera la différence entre le montant qu’elle à collecté auprès de son client et celui qu’elle aura payé à ses fournisseurs …
                    En clair, l’entreprise a acheté un certain nombre d’éléments pour produire ce qu’elle va vendre, auxquels elle a ajouté une certaine valeur par son savoir faire et son travail, pour réaliser le produit vendu …
                    Et le résiduel de taxe effectivement versé à Bercy, correspond très exactement au montant de taxe sur cette valeur ajoutée, d’où le nom de TVA !

                    Maintenant, pour l’entreprise qui vend son produit, il y a deux possibilités : Soit, elle le vend à une autre entreprise qui va elle-aussi apporter sa Valeur Ajoutée au produit, pour le revendre. Soit, elle le vend à un particulier …
                    Dans le cas où elle le vend à une autre entreprise, par sa facture, elle va collecter dans l’entreprise suivante (son client), la TVA relative au prix vendu, et reverser à Bercy la part correspondante à sa propre Valeur Ajoutée.
                    Par contre, le client qui a payé cette TVA, va la récupérer en l’amenant en déduction de celle qu’il aura collectée. Et ainsi de suite, le processus se reproduisant à chaque étape …
                    Là, par ce mécanisme, on voit qu’à travers la succession des entreprises qui participent à l’élaboration du produit (quelque soit leur nombre), chacune reverse à Bercy, sur la TVA collectée, sa part correspondant à sa Valeur Ajoutée dans le produit, et cela jusqu’au client final … Client final, qui en principe est un particulier, qui va payer la TVA sur le montant final du produit.
                    Et comme ce client final, n’est pas un assujetti à la TVA, il va payer cette TVA, mais ne récupère rien, puisqu’il n’y a personne derrière lui, à qui la facturer !.
                    C’est donc lui, qui va se prendre cette TVA, en plein dans les gencives …, un peu comme la patate chaude qu’on se refile de mains en mains, et le dernier qui l’a en main s’assied dessus ….

                    En fait, à travers cette chaine d’entreprises, qui ont participé à l’élaboration du produit, et qui lui servent de collecteurs de taxe, tout se passe comme si Bercy étendait ses tentacules jusque dans la poche du consommateur, pour y puiser
                    directement la TVA sur le produit … Les entreprises ne lui servant que d’intermédiaires de collecte … Ce qui fait que cette taxe est bien une taxe sur la consommation ! …payée par le consommateur final …
                    CQFD
                    Voila ! C’était la séquence : « La TVA pour les nuls » … Après ça, plus personne ne peut dire qu’il ne comprend rien à la TVA.
                    Et là, il ne s’agit que du cas général … Après, il y a les cas particuliers, les exceptions, les exonérations, les non assujettis … et j’en passe … et autres subtilités qui viennent un peu compliquer la situation …
                    A titre d’exemple, comme le suggèrent plus bas, Ari et Pheldge, il y a une catégorie de petits redevables de la TVA, des entreprises de gueux, de manants, de sans dents …, dont Bercy c’est aperçu que (autant par la collecte et surtout la gestion de ces sommes), vu les montants de TVA traités, ils coutaient plus cher qu’il ne rapportaient !
                    Alors là, faut pas déconner !… Bercy n’est ni mécène ni philanthrope … Et donc, le législateur( à la demande de Bercy), dans son immense mansuétude, à décidé que ces entreprises de gueux, de manants, de sans dents … ne seraient pas assujetties à la TVA …. Un cas particulier parmi tant d’autres …

                3. Batistouta

                  Non, le fonctionnement économique de la TVA n’est pas celui que vous dites.

                  Il est exact qu’aucune entreprise n’a jamais payé d’impôts, mais il est absolument faux de considérer que tous les impôts sont payés par le consommateur final et c’est même d’ailleurs le dernier acteur sur lequel l’entreprise fait reposer la charge fiscale. Les entreprises nœuds de contrat basculent l’essentiel de la fiscalité sur les salariés, les fournisseurs, les actionnaires, le taux de marge et les propriétaires d’entreprise. Les consommateurs sont la dernière roue du carrosse pour y basculer la fiscalité, et ce parce que les prix de vente ne sont pas manipulables, ils sont donnés par le marché.

                  La remarque de h16 (pour rappel : « Bah oui, ils achètent leur pain hors taxe, c’est connu. ») n’a pas plus de sens que de dire que l’impôt sur le revenu est payé par le consommateur. Or il est pourtant clair pour tout le monde que l’impôt sur le revenu est payé par le travail du producteur, mais pas par le consommateur.
                  Je ne vois pas pourquoi ce qui ne fait aucun débat concernant l’impôt sur le revenu fait un débat pour la TVA, alors qu’en plus comme le dit justement h16 au-dessus « Le point de prélèvement n’importe pas. »
                  Dans la TVA comme dans l’impôt sur le revenu, ce n’est pas le consommateur qui est volé, c’est le TRAVAIL du producteur.
                  Si on reprend l’exemple du pain qu’h16 a mis sur la table, ce qu’il refuse de comprendre ou d’admettre (h16), c’est que, qu’il existe ou non une TVA, le prix du pain sera le même dans les deux cas en logique pure (en raison du mécanisme de formation des prix déjà expliqué), ce qui met bien en évidence que ce n’est pas le consommateur qui supporte la TVA.

                  A ce titre, le commentaire de bibi quelques messages au-dessus avec son exemple des restaurateurs (aussi utilisé par Pascal Salin) est vraiment très bon car il dit tout en quelques mots.

                  Au terme de ces réflexions, il demeure donc exact de dire qu’en théorie économique pure, les fonctionnaires ne payent pas de TVA, puisqu’ils ne la payent ni en tant que producteur, ni en tant que consommateur.

                  1. « le prix du pain sera le même dans les deux cas »
                    Bah absolument pas. Les biens et services achetés dans un pays A à niveau de TVA inférieurs à un pays B sont bien de prix inférieur, toutes choses égales par ailleurs. L’exemple de bibi est boiteux parce qu’en réalité, il y a des effets d’inertie énormes. La comparaison inter pays balaie ces arguments.

                    Enfin bon, à vrai dire, tout ceci m’intéresse très moyennement et vos explications confuses n’ajoutent pas trop d’envie de me pencher sur cette nouvelle palpitance. Que vous ayez eu une fulgurance sur Salin ou que vous l’interprétiez de travers, ça ne va pas changer fondamentalement le cours des choses…

                    1. Dr Slump

                      C’est toute l’habileté de l’état français de faire croire, encore et toujours, que c’est le patron qui paye la TVA comme le reste des taxes. La TVA, invention française, copiée par tout le monde ensuite.

                      J’ai l’impression que les gens ne peuvent pas comprendre tant qu’ils n’ont pas été eux-mêmes en situation de facturer le prix TTC, de faire leur déclaration mensuelle, et de reverser la TVA payée par leurs acheteurs.

            3. Aristarkke

              « Ainsi par exemple, les professions médicales ou les fonctionnaires ne payent jamais de TVA. »
              Plus exactement, elles ne sont pas soumises au régime de la TVA déductible. Toutes leurs fournitures et services sont achetés au taux de TVA considéré légalement mais leurs recettes sont considérées sans TVA incorporée.

              1. Pheldge

                Papet, tu devrais expliquer « elles ne facturent pas de TVA, donc elles ne perçoivent pas de TVA à reverser à l’état, et effectivement ne peuvent récupérer la TVA sur leurs achats …

      1. deres

        Si c’est pas des russes cela passe. D’ailleurs Hunter Biden est aussi lié à des grands groupes chinois … Quand on a la bosse des affaires et un papa Vice président, le talent est à portée de main.

    1. dg

      Ou qu’il présente une démence? En meme temps Pelosi veut a nouveau invoquer le 25th amendment pour Trump apres son coronavirus .
      Le foutage de gueule des democrates atteint une dimension incroyable. Ils n’essayent meme plus d’avoir l’air un tant soit peu honnête

      1. Husskarl

        Pour quoi faire ? Les gens sont tellement cons…
        Regardez chez nous, c’est pareil, où sont passés les millions de Micron qu’il a gagné à Rothschild mais jamais déclaré à l’autorité de transparence ?
        C’est une évidence mais tout le monde s’en fout, parce que les gens globalement, ne sont pas fait pour diriger. Ce n’est évidemment qu’un exemple rigolo, un arbuste qui cache la forêt amazonienne.

        1. Nemrod

          Oui.
          Nous arrivons au point ou il n’est même plus utile de faire semblant de respecter les règles .
          Ca date du duel Chirac- Le Pen chez nous remarquez mais là c’est au carré.

        2. Higgins

          Je laisse à votre lecture cette réflexion du Général. Elle date de 1967 et est tirée de la biographie que lui a consacré Julian Jackson (https:/ /www.laprocure.com/gaulle-certaine-idee-france-julian-jackson/9782021396317.html). Il suffit de remplacer le nom de Mitterrand par celui du Mignon poudré et celui de Pinay par celui décrire la situation actuelle :
          « Nous sommes sur un théâtre où je fais illusion depuis 1940. Maintenant, je donne, ou j’essaie de donner, à la France le visage d’une nation solide, ferme, décidée, en expansion, alors que c’est une nation avachie, qui pense seulement à son confort, qui ne veut pas d’histoires, qui ne veut pas se battre, qui ne veut faire de peine à personne […] C’est une illusion perpétuelle. Je suis sur une scène de théâtre et je fais semblant d’y croire, je fais croire, je crois que j’y arrive, que la France est un grand pays, que la France est décidée, rassemblée, alors qu’il n’en est rien. La France est avachie. La France est faite pour Pinay, pour Mitterrand, elle est faite pour se coucher, elle n’est pas faite pour se battre. En ce moment c’est comme cela, je n’y peux rien : dites-vous bien cela. Et puis, vous êtes tous les mêmes, vous n’êtes pas capables – enfin je ne devrais pas dire cela pour tous, mais en gros c’est cela -, vous n’êtes pas capables de réagir, toujours à vous demander ce que je veux faire et comment je veux le faire. Alors voilà : j’animerai le théâtre aussi longtemps que je pourrai et puis, après moi, ne vous faites pas d’illusions, tout cela retombera et tout cela s’en ira … ». Nous sommes à la veille d’un nouveau mai-juin 40…. Des causes identiques conduisent aux mêmes conséquences

          Trouvé sur l’excellent site de Maxime Tandonnet.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            La différence, c’est que nous n’avons même plus besoin d’un ennemi pour afficher notre inconsistance. Quelques blaireaux hurlant aloukbar, des pétasses aigries , des groupuscules de détraqués ne représentant qu’eux-mêmes ou un potentat étranger fatigué à la tête d’un pays encore plus ruiné que le notre suffise pour entraîner une capitulation sans condition.
            La Wehrmacht, au moins, c’était un ennemi qui avait de la gueule.

            1. Higgins

              En parlant de truc aigri : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/10/09/%f0%9f%8e%96alice-coffin-la-chantre-des-lesbiennes-bouffait-au-ratelier-des-cathos-de-gauche/

        3. Aristarkke

          « où sont passés les millions de Micron qu’il a gagné à Rothschild mais jamais déclaré à l’autorité de transparence »
          N’a-t-il pas dit, il y a quelques années qu’ils avaient servi à faire des travaux dans la maison de Brizit’ à Le Touquet ?

            1. Aristarkke

              Rassure-toi, je suis sarcastique…
              Pour 800k€, et à supposer que ce soit vrai, je me demande ce qui a bien pu être fait, vu que tu peux trouver de l’immobilier en excellent état pour moins cher dans cette jolie station balnéaire…

  8. douar

    L’Europe devrait remercier Trump car il a considérablement réduit la présence américaine au Moyen orient: les peuples du coin lui disent merci pour avoir limité les actions guerrières. D’ailleurs, on n’entend plus guère parler de la Syrie, de l’Irak, en général, c’est bon signe.
    Conséquences que l’on ne voit pas trop encore, le flot des réfugiés de ces régions vers l’Europe tend à se réduire, même si on peut l’attribuer au Covid.
    D’ici qu’il reçoive le prix Nobel de la Paix…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Il y a cette année trois demandes pour que le prix Nobel lui soit attribué. Si par hasard il l’obtient, je me poste devant bfm avec un paquet de pop corn géant, le spectacle promet d’être grandiose.

          1. douar

            Non, pour le coup, donner le prix à la FAO ce n’est pas trop déconnant.
            C’est bon de rappeler que l’alimentation pour tous ne tombe pas du ciel, que la crise du Covid jette des millions de personnes dans la précarité alimentaire. Que la recherche doit continuer.
            Que les orientations de l’UE pour la décroissance de son agriculture avec son verdissement, c’est un jouet pour enfants gâtés.
            Après le Prix d’E.Charpentier et son CRISPR-Cas9, inapplicable pour l’instant pour les biotechnologies végétales en Europe, c’est un signal assez fort pour dire d’arrêter les con…ries.

  9. P&C

    Une question se pose : vu la polarisation, il y a un risque que le camp perdant n’accepte pas la défaite. Seconde guerre de sécession en vue ?

    1. Husskarl

      Et ce serait mieux que ce pays éclate. Chaque état indépendant pourrait être lui, les gauchistes prennent quelques états, les rep d’autres, les mormons l’Utah, les libertariens d’autres encore et chacun sa merde. C’est quand même plus sain que de se disputer tout le temps.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        C’était le vrai motif de la guerre de sécession, le droit qu’on les états de quitter l’union. Certain considérait le Etats-Unis comme une confédération d’état quasi-souverains, libres de reprendre leur indépendance totale, les autres en avaient une vision plus contraignante.
        La question a été tranchée par les armes dans le sens du renforcement de l’état central.
        Le match retour se préparerait-il ?

        nb : la question de l’esclavage a joué un grand rôle dans la communication de guerre, mais presque aucun dans le déclenchement de la guerre. Le nord s’en accommodait fort bien, les industriels, financiers et armateurs du nord y trouvaient leur compte. D’ailleurs, soutenir des esclaves en fuite était sévèrement réprimé partout. D’un autre coté, certaines grandes figures du sud étaient ouvertement abolitionnistes, tel les généraux Beauregard et Lee. Ça ne les a pas empêché de défendre vaillamment leur pays.

    2. dg

      Les Démocrates (ca devient un oxymore) racontent déjà depuis des mois que Trump est un dictateur qui ne veut pas partir, qu’il va contester les résultats et qu’il va falloir le virer manu militari.
      Alors qu’il est à peu près evident que ce sont eux qui vont refuser le vote s’ils perdent. Ils refusent d’ailleurs déjà celui de 2016 mais ils n’ont pas réussi a l’invalider, malgré toutes leurs manigances abjectes. Là, ils font tout pour essayer de truquer les elections (vote by mail etc…) avec le soutien des médias US, des GAFAM et j’en passe. Là encore, ils cherchent à peine à dissimuler la magouille.
      Et quand l’équipe Trump protestera devant des fraudes manifestes , ils auront beau jeu de dire: on vous l’avait bien dit, c’est un dictateur, il ne veut pas partir !
      Bref, ca va piquer sauf s’il y a un landslide, comme on dit aux USA.

        1. dg

          Tout à fait, mais vu la corruption intellectuelle des médias US (je ne pensais pas un jour dire ca mais ils sont en train de dépasser leurs homologues francais !!) ca ne pose aucun problème.

  10. kekoresin

    J’échange 2 barils de Trump contre un dé à coudre du prochain pignouf en charge de l’asile de fous qu’est devenu ce pays.

  11. duff

    Ce à quoi il faut ajouter qu’un Trump en god mode guéri du Covid-19 en débat face à un Biden en fin de vie pour qui attraper le virus risquerait fort de l’expédier à la morgue, voilà une image dont les démocrates se passeraient bien.

    Contrairement à vous, chez H16, je ne sais pas du tout si Trump a encore des chances d’être réélu. Sur le papier il devrait être balayé.

    Mais c’est sans compter sur la corruption du parti démocrate (vous l’avez mentionné, le clan Biden ne vaut pas mieux que le clan Clinton), corruption intellectuelle aussi. Comment se fait-il qu’après l’erreur de casting Hillary ils se permettent encore une erreur aussi grossière en allant chercher encore un vieux de la vieille, croulant en plus? Qui peut croire que sa nomination n’a pas été autant bidonnée que celle d’Hillary?

    Par contre une élection de Biden qui ne résout aucun problème si ce n’est l’inverse, voilà qui fragiliserait quelques verrous supplémentaires en Europe. Pas les journaux, hein, faut pas déconner, le « célafotedeTrump » on va l’entendre encore longtemps comme on entend encore parfais « lafoteàSarko ». Mais tout de même. Pour donner l’envie de passer un grand coup de balai à la mélenchon, encore faut-il avoir l’idée de se saisir dudit balai. Comme vous le dîtes, les français ne sont pas mûrs encore.

    1. « Sur le papier il devrait être balayé »
      Le papier qui sort des presses des médias mainstream, oui, assûrément.

      Maintenant, faites une expérience : allez voir le nombre de vues des chaînes youtubes tenues par des pro-Trump, et parallèlement, le nombre de vues des youtubeurs pro-Biden. Ca donne une assez bonne idée de l’ambiance et du support réel dans le pays, bien plus que les sondages bidons.

      1. dg

        Ce qui assez fascinant c’est de constater tous les jours les efforts véritablement surhumains que les médias et les « people » font pour tenter redorer le blason de Biden.
        Probablement contre nature, j’ai du mal à imaginer qu’eux-mêmes croient un seconde à la propagande qu’ils racontent. Papy Joe est quand meme complètement cramé.

          1. dg

            Je faisais plutôt allusion aux médias américains.
            Mais je suis d’accord, on a l’impression que les journalistes français sont en campagne électorale alors qu’effectivement….

        1. Deres

          Les people et els médias s’engagent aux USA, c’est une tradition. Par contre, l’agressivité des démocrates actuelle fait que l’on s’engage en public de moins en moins pour le républicains. Il y a tellement des cas de personnes ayant perdus leurs emplois ou subit un harcèlement en ligne pour un tweet MAGA ou un panneau TRUMP qu’ils sont plus discrets que cela. Certains sondages montrent que les électeurs de Trump mentiraient même à leurs proches et collègues sur leurs intentions de votes. Idem, les gens mentiraient aux sondages par téléphone par manque de confiance, ce qui biaiserait fortement les sondages sachant qu’il y a beaucoup de gens se disant indécis en fait.

          Il y a aussi le retour de bâton des bons sondages qui motivent moins les démocrates à se déplacer puisque la victoire est censé être assuré. Au contraire, cela pousse els républicains à se déplacer.

          Mais bon, le débat est justement devenu tellement partisan qu’il est difficile de savoir.

        2. Lorelei

          C’est peut-être moins voter Biden que voter contre Trump.
          Biden a choisi sa colistière en disant que cette dernière le remplacerait en mieux s’il ne finissait pas son mandat.

      2. Nemrod

        C’est la méthode du seul institut…dont j’ai oublié le nom, qui avait prédit la victoire de Trump et qui la reprédit.

        Bon vu le tir de barrage, ça va ^être dur en plus de la fraude qui va être massive.

        1. duff

          Hum les sondages en France ne se plantent pas tellement vu les derniers résultats dans les urnes. Je comprends pourquoi ils ont été en souffrance en 2016 aux US mais l’écart annoncé semble impossible à rattraper. On en reparle fin novembre.

          1. Higgins

            Certes oui mais je subodore que d’aucun savent très bien les utiliser r amener l’opinion publique dans une voie qu’elle ne choisirait pas autrement. Exemple, en l’absence de candidats sérieux pour 2022, imposer un duel entre le Mignon poudré et MLP. Je pense qu’aux USA, cette pratique est décuplée.

            1. duff

              Ce qui est étonnant c’est que normalement la nature a horreur du vide. Puisque les médias aiment le sensationnalisme et que les français ne veulement pas d’un match retour (tout comme en 2017!) il est très étonnant que personne n’émerge.

              J’ai longtemps pensé que c’était parce que les médias interdiraient l’émergence d’une autre personne. Je crois que c’est faux. Il faut l’avouer, c’est triste, bien que la nature déteste le vide, le grand mal de la politique française c’est son vide sidéral.

              1. Aloux

                Se lancer en politique aujourd’hui en France en proposant quelque chose de vraiment différent (pas une énième variété de socialisme), c’est la garanti d’être au mieux ignoré, au pire vilipendé et humilié dans les média, de mettre en danger sa santé et sa vie privée dans un combat complètement inique contre des forces avec des soutiens financiers et institutionnels bien supérieurs, avec la certitude de se retrouver harceler par la justice pour n’importe quel prétexte si jamais par le plus grand des hasards vous commenciez à avoir la moindre chance de faire changer les choses.

                Personne de saint d’esprit ne veut s’imposer ça, moi il est hors de question que j’y aille et je ne jetterais la pierre à personne pour ça.

                1. Batistouta

                  Simone Wapler s’est lancée avec son parti le ML2D et il ne lui est rien arrivé à ma connaissance…
                  Elle est juste demeurée inconnue du grand public et n’est connue pour son action politique que dans le milieu libéral (et encore je me demande combien en ont entendu parler).

                    1. Husskarl

                      Elle est totalement inconnue et ne semble pas avoir constitué légalement un parti politique donc elle restera inconnue.

                  1. MCA

                    Elle apparaît surtout comme économiste (dont j’apprécie les discours) sur le net, j’ignorais qu’elle avait lancé un mvt politique.

          2. Deres

            C’est le système des grands électeurs qui fait cela. Il faudrait faire un sondage avec 1000 personnes par Etat pour avoir un résultat plus précis. Donc un sondage de 51 000 personnes … Et encore avec 3% de précision seulement par Etat, pleins d’Etat serait indécis (47-53) donc tu n’aurais qu’au final que des fourchettes du nombre de rands électeurs total, où les deux participants peuvent gagner.

            Et on a déjà vu en France que le résultat d’une élection, ce n’est pas l’opinion des électeurs, mais l’opinion des électeurs qui votent … Chez nous, par exemple, le COVID a bien profiter aux écologistes et à la gauche aux municipales, les vieux ne s’étant pas déplacés. Difficile de dire ce que cela donnera aux USA.

    2. Higgins

      Je me pose cependant la question de la véracité de sa contamination. L’interessé est un grand communicant et il est tout à fait capable d’avoir feint la chose.

  12. Murps

    Puisque c’est le sujet de l’article, quelqu’un sait il si on a enfin publié sur le site du ministère de la Kulture la liste des publications bénéficiant des zedàlapress ?

    On peut demander une enquête parlementaire à ce sujet ? comment faut-il faire ??

    1. Mildred

      Demandez plutôt la liste des publications de presse qui ne bénéficient pas des aides à la presse, elle sera plus simple à faire !

  13. Citoyen

    Ben oui, H16, la presse française est égale à elle-même … Ce qui, quelque part, est assez rassurant, puisque dans cette permanence, on sait sans ambiguïté où l’on est …
    Ce qui serait déstabilisant, c’est qu’elle se mette à changer d’un seul coup, sans prévenir. On y comprendrait plus rien …
    Là, on sait ce qu’elle va dire, avant qu’elle n’ouvre la bouche … Et dans les chaumières, c’est rassurant …

    1. Marcello Biondi

      Je suis persuadé depuis le début que c’est un couple de façade. Je pense qu’il est attiré par les CPF (d’où le soutient à Alexandre B) et les maures, son regard sur la photo avec le type musclé ne trompe pas. C’est de là que lui vient la haine des français de souche. J’ai connu une gamine française de 15 ans en 94 dans mon quartier de CPF qui n’aimait que les CPF, elle haïssait tellement les français qu’elle a explosé de joie en apprenant le nombre de victimes françaises lors de la prise d’otages du vol Alger- Paris.

        1. Dr Slump

          Disons qu’elle ne s’est pas fait exploser au sens littéral, malheureusement, si j’ose dire! Ceci dit, exploser de joie est une expression peu utilisée, mais correcte.

  14. panchovilla

    Quand un vieux journaliste français disparaît, on l’envoie dans un lieu dit « simetierre » (Stephen king en a fait un roman) et très peu de temps après on le revoit, l’air d’avoir 20 ans, et déjà la carte de presse qui dépasse du veston.
    On a un nouveau Namias, un nouveau De Chalvron, un nouveau Poivre d’Arvor, un nouveau Duhamel, une nouvelle Druker (ah…un loupé dans la machine ?).
    J’ai l’impression de revivre mes années 70. Alors bien sûr, comme les nouveaux arrivent précipitamment pour continuer d’assurer notre bien être, ils n’ont pas le temps d’acquérir la moindre culture (économique, historique, juridique, et surtout pas linguistique). Une courte période sous statut « journaliste stagiaire » suffit à les rendre légitimes (pas compétents, hein, faut pas pousser non plus).

  15. Cedric

    Je vis aux US. Je suis de plus en plus stupéfait de voir le fossé d’information entre ceux qui suivent uniquement la presse mainstream et ceux, qui comme moi suivent, en plus des MSM et des fake News Belges et Françaises, les news de « droite » via podcasts et articles (comme comme celui-ci). Il y a toute une série de faits dont mes collègues « MSM » ne sont tout simplement pas au courant (c’était le cas avec les pillages d’Antifa et BLM, ils continuaient a croire le message officiel que c’était des manifestations « pacifiques »). Pareil pour le COVID: ils vivent dans la terreur persuadés que c’est Ebola. La réalité est qu’il n’y aurait même pas une course à la présidentielle si les MSMs couvraient l’actualité comme ils sont sensés le faire. Biden et Harris sont absolument épouvantables comme candidats. Biden a des placards remplis de cadavres prêts a tomber sans même ouvrir la porte mais la presse déploie des trésors d’inventivité pour dissimuler le tout et cacher les accomplissements de « Bad Orange Man ». Ils étaient pathétiques durant les 8 ans d’Obama à lui porter de l’eau mais ils sont devenus carrément diaboliques depuis 2016.

    1. Higgins

      En fait, et peut être sans l’avoir bien intégré ni bien compris, les électeurs de Biden vont surtout propulser Harris à la Maison blanche. Que vaut-elle ? Difficile à savoir sauf si on vit en Californie. Inquiétant en tout cas.

      1. dg

        Les sites de droite US genre Breitbart ne sont pas tendres avec elle. D’après eux, elle se situe très à gauche, a été un procureur impitoyable, et ne doit ses postes de District Attorney puis Attorney General de Californie qu’au fait qu’elle a eu une liaison avec le maire de San Francisco à l’époque.
        Détail amusant, elle joue beaucoup la carte raciale, soutient bien sûr BLM et revendique sa couleur de peau, mais en fait elle n’est pas Noire du tout mais plutôt d’origine indienne et certains membres de sa famille (il y a longtemps évidemment) se sont enrichis grace au commerce négrier.
        Après n’étant pas Americain, difficile de savoir si tout est vrai.

    2. Higgins

      https:/ /leblogalupus.com/2020/10/09/elections-us-le-fbi-fait-barrage-concernant-hunter-biden-et-refuse-de-fournir-des-reponses-au-congres-sur-burisma-et-la-chine-hunter-biden-a-souleve-des-preoccupations-en-matiere-de-contre-espionnag/

    3. Laurent a LA

      Entierement d’accord. Samedi j’etais a une petite fete dans les Hollywood hills, parmi des gens tres sympathiques et tres eduques, mais qui tous haissent Trump de maniere feroce. Il est raciste, c’est un escroc et un menteur dont la place est au minimum en prison. Effrayant. Ils y croient dur comme fer.
      Tolkien avait vise juste avec les Palantirs.

      1. Aristarkke

        « Il est raciste »
        Il a cependant été dit que les Noirs n’avaient jamais été aussi nombreux à travailler que sous son mandat.

    4. kekoresin

      Je pense que plus ils en font et plus cela profite à Trump.

      J’ai écouté sont discours hier. Bon rien de neuf sous le soleil orange mais ce qui était crousti-fondant c’étaient les commentaires d’une poignée de résidus de fac endoctrinés et endoctrinant. Les pseudo spécialistes des US qui pronostiquaient la victoire de Clinton et sa clique de malfaiteurs, pour après pleurnicher et insulter le peuple américain, ces rednecks misogynes incapables de reconnaître la sainteté du parti démocrate et son vagin vierge de tout cigare.

      Oui quelle merveille de constater que ces gens déplorent le pouvoir du peuple par le peuple. Ici, on a un peu perdu l’habitude !

  16. Deres

    Mais en France, tout va bien dans le meilleur du monde
    D’ailleurs nos députés écologistes ont le temps de proposer le génocide des chats en toute décontraction, en supplément loucedé de la loi qui sauve les dauphins en leur interdisant de se reproduire.

    1. Deres

      Pour les dauphins, il y a quand même une logique. Un dauphin qui travaille, c’est une dauphin capitaliste de droite néo-libérale donc un mauvais dauphin. Un dauphin qui vivra 20 ans dans un bassin avec des poissons « gratuits » payés par la collectivité, c’est un bon dauphin collectiviste. C’est donc la même logique qu’avec les français qui vivent aussi dans leur petit bassin normalisé par l’Etat.

        1. Higgins

          https:/ /www.20minutes.fr/planete/2873379-20200929-fin-captivite-cetaces-avenir-marineland-orques-dauphins-apres-annonces-gouvernement
          Il y a une mesure similaire avec les animaux sauvages type lion.

          On est dirigé par des fous.

          1. Citoyen

            Si ce n’était que des malades mentaux (et ils le sont), ce serait presque un moindre mal, puisqu’il suffirait de les balancer dans un asile … Mais je crains que ce soit bien pire que ça, Major …

          2. Aloux

            Haha, c’est génial, c’est vrai qu’en ce moment l’économie est tellement booming et le chômage bas qu’on peut se permettre de détruire quelques emplois de plus pour la bonne cause.
            Entre ça et ses déclarations sur l’industrie de la betterave, il me paraît de plus en plus claire que j’ai commis une erreur d’appréciation sur Mme Pompili, je pensais qu’elle était stupide, mais il apparaît de plus en plus qu’elle sait très bien ce qu’elle fait. Oserais-je dire que cela ressemble à de la trahison pure et simple ?

          3. P&C

            Non, des gens qui croient que les docus animaliers à la télé sont la réalité… et qui veulent nous l’imposer au titre que eux savent, et nous, pauvres manants que nous sommes, des ignorants.

    2. Higgins

      Je crois bien que l’amendement a été rejeté (celui sur les chats). Pour celui sur les dauphins, l’injonction vient d’en haut et comme d’habitude, les charlots se sont couchés. Le problème posé par les chats harets, cad retournés à la vie sauvage, reste cependant intact mais les malades mentaux ne sont les mieux placés pour en débattre et pour proposer des solutions.

      1. Calvin

        Ce n’est pas pour rien que les écolos sont contre les phytosanitaires, les pesticides, les fongicides, quelque part, en protégeant les nuisibles, ils se protègent.

  17. Pheldge

    HS : votre Sainte et Patronale Grandeur, je recgerche un lien récent que vous partageâtes sur facebook avec un article du parisien expliquant un dispositif de coloc pleine de diversitude. Je scrolle tant que je peux sans succès. Votre bonté pourrait-elle pallier ma misérable incompétence ? Je me confonds d’avance en remerciements les plus plats 😉

    1. Freddie

      Bonsoir Pheldge. Je crois que c’est l’article : Paris, avec la colocation solidaire, l’idée c’est de fabriquer des Français.
      Je ne suis pas experte encore en gestion des liens sur mon nouveau smartphone, mais c’est facile à retrouver avec le titre. Moi, j’aurais pensé à une autre manière de fabriquer des Français, mais je ne dois pas être à la mode…

      1. Pheldge

        merci, je l’avais retrouvé entre temps, « colocation solidaire », solidaire, oui, au sens socialiste, pas au sens connu en droit, comme dans « caution solidaire » !

  18. Opale

    Ils nous refont le même drama qu’il y a quatre ans, et on s’est étouffés de rire à voir les gueules déconfites des média français, qui ne savaient plus comment meubler le silence assourdissant provoqué par leur stupeur. Le deuxième round se profile, je jette des piécettes dans toutes les fontaines pour que Trump repasse, juste pour les faire chier, ces cons.
    Personne pour mettre en lumière qu’on a passé 4 ans sans intervention au M-O, rien que pour ça, Trump est un président historique.

    1. Calvin

      Il y a eu quelques atermoiements au début, mais le happy end actuel (paix et alliance entre Israël et des pays sunnites) est tout bonnement incroyable.

  19. Pheldge

    La blague du jour : « Cette suspension a été décidée tant que les comités sociaux et économiques (CSE) de Suez et Suez Eau France, à l’origine de la procédure, n’auront pas été « informés et consultés » sur les décisions déjà prises, selon l’ordonnance de référé »
    lepoint.fr/economie/rachat-de-suez-la-justice-ordonne-la-suspension-de-l-operation-en-refere-09-10-2020-2395668_28.php

      1. Calvin

        Après, on peut se dire que s’il faut 200 abrutis pour valoir la vie d’une seule personne, ces 200 sont vraiment des rebuts.
        Avant, on n’échangeait pas un baril d’Ariel contre deux de lessive ordinaire. Maintenant le ratio est à 200.

        Hum, ou alors on est nul en négociation.

  20. lxy

    On va libéres les orques ? Qui sont trés friands de bébés phoque qu’ils déchiquètent avec gourmandise. Sauvons Nos bébés phoque !Non à la libération dse orques!

  21. Marcello Biondi

    HS, petit retour dans le passé.
    J’en reviens à un commentaire que j’avais mis dans un des nombreux topics évoquant le sprinkler à pognon. J’évoquais les ordinateurs offerts par la région Île de France, j’étais persuadé que l’on ne mettrait pas longtemps avant d’entendre que c’était de la merde lorsqu’il s’apercevront qu’ils ne pourront pas faire tourner leurs jeux favoris: Bingo.
    Il fallait leur offrir un pc gamer wallah! Il faut vraiment tout leur dire ! Avec les milliers d’ingénieurs venus dans le flot de réfugiés, il y en a bien 2 ou 3 dans le tas qui pourront leur booster leur machine non?
    Voici un article de numéra pour vous faire un avis de la plainte.
    https://www.numerama.com/politique/656218-les-ordinateurs-offerts-aux-lyceens-dile-de-france-sont-ils-vraiment-inutiles.html

    1. Aloux

      Personnellement je suis bien plus choqué du choix de Windows alors qu’Ubuntu dans une version allégée me semblerait bien plus approprié pour des machines modestes destinées à faire du traitement de texte et lire des articles wikipédia, sans parler des économies substantielles réalisées sur l’achat des licences…

      Mais bon la racine du problème ça reste que la région ait la possibilité de cramer de l’argent public pour ça.

      1. Pheldge

        Bof, tu trouves des clefs à 8 €, alors pourquoi se priver ? et je te parle pas des toolkits et autres outils de piratage qui permettent à l’heureux possesseur dudit ordi, de s’installer Windows et Office gratos …

        1. Aloux

          Je doute que le prestataire qui a fourni les machines à la région ait utilisé des clés piratées, mais ça va encore plus dans mon sens, si les charmants bambins veulent absolument Windows ils savent très bien comment faire à moindre coût.

      2. P&C

        Jouer aux derniers jeux PS avec Ubuntu ?
        Mouais…
        (oui, jouer, car c’est cela que les gamins veulent d’un ordi gratuit : jouer et se connecter en moins d’une seconde sur p*rnhub).

    1. pabizou

      Bon, ben voila…Le gauchisme dans toute sa splendeur . Aprés 4 ans passés à refuser d’admettre une défaite largement méritée c’est Trump le corrompu …Les casseroles de Biden n’existent pas, celles des Clinton non plus et il est évident que jamais Obama ne se serait permis de nommer un juge favorable au mondialisme s’il avait pu . Lui c’est contenté de verrouiller le deep state . La gauche est de plus en plus puante là-bas comme ici .

  22. Foert

    Un petit plaisantin a compilé quelques gaffes de Biden ainsi que ses penchants pour les petits enfants (en vidéos):
    https://joebiden.info/

    Pour ceux qui ont suivi l’affaire en Ukraine, Biden se gargarise en vidéo d’avoir fait viré le procureur ukrainien qui enquêtait sur Burisma (où son fils émargeait):
    https://www.youtube.com/watch?v=UXA–dj2-CY

    Je pense qu’il participe à l’élection pour éviter les ennuis judiciaires, que les médias auraient tôt fait d’attribuer à un Trump dictateur/persécuteur.

  23. glot

    Après les destructions d’infrastructures, suite à la tempête Alex, dans les villages des Alpes-Maritimes, nous avons vu un groupe de bénévoles construire en quelques jours, une passerelle en bois, pour relier les deux parties du village , isolées l’une de l’autre suite à la destruction d’un pont.
    Il y a fort à parier qu’un fonctionnaire zélé va demander l’interdiction d’utiliser cette passerelle car les CERFAs d’autorisations administratives n’ont pas été déposées auprès des services adéquats.

    1. Murps

      Je pense qu’un décret exigera la destruction du pont immédiatement avec une amende pour chaque jour de retard.
      Le pont a été conçu avec des arbres coupés sans autorisation.
      Des arbres morts, vous vous rendez compte ?
      Et l’étude d’impact sur la biodiversité, vous y avez pensé ?

      Evidemment vous voyez le gain immédiat pour l’homme, mais n’est-ce pas plutôt un emplâtre sur une jambe de bois pour la planète ?

      Il faut lancer une réflexion à ce sujet, mais d’abord détruire ce pont.

    2. Opale

      Eh, depuis que Macron Thaumaturge est passé, ça va nettement mieux dans les vallées, soyons objectifs… on lance quelques Te Deum….

  24. kekoresin

    Total HS

    Nous passons, Kékorésine et moi-même, mardi prochain, au tribunal de Nantes face aux enculés du RSI ingénieusement rebaptisés SSI pour bien signifier leur appartenance.!

    En raison du bien venu COVID personne en dehors d’un éventuel avocat ne peut assister au débat. Même plus besoin de museler les brailloux en révolte contre la Schutzstaffel qui n’a ordre de protéger quiconque hormis le système. Ces putes qui s’apprêtent à étriller des milliers de restaurateurs et consorts n’ont honte de rien et n’ont peur que d’une chose : la révolte du socle. Pas le terrorisme ni « l’insécurité » vu qu’ils l’a financent allègrement.

    Donc Mardi, je me transforme en Conan prêt à découper des têtes civilisées qui tuent en silence avec le sentiment duveteux du devoir accomplit au nom d’une solidarité forcé. Je n’ai pas d’épée main une bite assez grosse pour leur faire poper les yeux de leur petites trognes de cafards. CROM !

    1. Pheldge

      non Slump, qu’il se défoule, parce que ça sera la seule et unique fois où il en aura la possibilité, et que de toutes façons ils vont l’assassiner sans pitié …

        1. Pheldge

          non, pas les bracelets, mais une lourde amende avec tout le système implacable qui se met en branle, pour te faire plier, te punir d’avoir cherché à échapper au racket, en provoquant ta ruine …
          Remember BM & WP , ça m’avait fait de la peine.

            1. Dr Slump

              Même chose que keko, un dentiste et son épouse qui avaient entrepris de se libérer de la sécu, et qui ont finalement été sévèrement condamnés par les kapos du RSI. Maintenant notre ami WP exerce en GB.

                1. Pheldge

                  c’est là que tu te rends compte du véritable sens de l’expression « état de droit », utilisée à tort et à travers : les conflits avec l’administration sont régis par des tribunaux spéciaux, comme le TASS, dont les juges sont parties, puisqu’étant membres de ces administrations … Le droit appliqué et la jurisprudence administrative étant souvent contestables. Les condamnations sont lourdes et appliquées sans pitiés ! Par contre , quand il s’agit des usagers fraudeurs de la sécu, comme rappelé récemment , là, cépapareil !

                2. Dr Slump

                  Notre sécu a ses lois, son droit, son tribunal, qui est au-dessus de toutes les lois. Il en va de sa mission sacrée républicaine, révélation divine reçue par ses « pères fondateurs » (lol), comme Olivier Véran nous l’a rappelé récemment du haut de sa chaire.

                  C’est pour ça que l’argument « célafôtaleurop » est du concentré de foutage de gueule.

                    1. Dr Slump

                      Déjà fait. C’est tout l’objet du combat donquichottesque du MLPS (Claude Reichman). L’obligation d’inscrire dans le droit français la loi européenne sur la concurrence des assurances de santé a été gagnée… mais l’état français s’en branle littéralement et s’assoie dessus.

                    2. kekoresin

                      La loi est déjà inscrite depuis 1992 et stipule l’interdiction des monopoles d’état. Les officines de l’URSSAF se sont donc constituées en mutuelles parfois avec une simple ordonnance préfectorale sans enregistrement au tribunal de commerce. La loi européenne et le droit français oblige à l’affiliation à UNE protection sociale et non pas à LA sécurité sociale. Mais je ne vais pas me battre là-dessus car tous ceux qui se sont engagés dans cette voie ont échoués.

                      Non, j’ai crée un LTD à Londres avec transmission universelle de parts, faisant disparaitre de fait ma SARL. Mon ancien établissement est devenu une succursale, ce qui fait de nous 2 des représentants et non des gérants ou co-gérants. Les LTD sortent de la règle auto proclamée de l’URSSAF qui veut que tout travailleur indépendant à une obligation d’affiliation chez eux.

                    3. Le mieux est de noyer les organismes qui réclament des papiers dans les détails de procédure, qu’ils ne respectent jamais.

                    4. Pheldge

                      keko, tu as quel statut alors ? indépendant ? salarié de ta LTD ? travailleur détaché ? parce que c’est là dessus qu’ils vont chercher à te coincer : tu bosses en Frances = toi ou ta société paye des charges en France, point barre, ils ne vont pas plus loin. Et ils ont toujours sous le coude un décret, ou un règlement qui va dans leur sens, et relativise l’application du droit européen …

                    5. bibi

                      @Phledge
                      Les travailleurs détachés restent affiliés à l’organisme de santé du pays d’origine.
                      ameli.fr/assure/droits-demarches/europe-international/protection-sociale-france/travailleur-detachement-france

      1. kekoresin

        « qu’il se défoule, parce que ça sera la seule et unique fois où il en aura la possibilité »

        Que non ! Ils en ont pris plein la gueule et je suis marqué au fer rouge chez eux. Quand je me déplace dans une de leurs officines, l’indifférence méprisante se change soudain en en attention polie une fois mon nom interrogé sur l’ordi. Je les ai menacé de mort ouvertement. J’ai envoyé chier leur médecin conseil… J’ai poursuivi l’huissier pour délit de concussion et la banque pour avoir bloqué mes comptes (qui ont été remis en route en 10 minutes lors de ma visite « amicale » le jour même). J’ai enfermé tout le personnel de la direction régionale de Loire Atlantique un vendredi après midi en coupant l’eau et l’électricité. A cette occasion j’ai envoyé chier un RG qui me prenais en photo et qui ne savais pas trop quoi faire de moi.

        Bref, ça ne se passera pas doucement !!!

        1. Dr Slump

          Soutien inconditionnel, et je mise sur toi une bouteille de whisky pour fêter ta victoire: ta combativité intacte dans ce PDM en est déjà une.

          1. kekoresin

            Je vous tiens au courant. Je vais essayer d’enregistrer la mascarade. En tout cas, je suis partant pour le skaï 🙂
            Merci encore…

            1. Dr Slump

              Ce serait une riche idée d’enregistrer, je suppose que c’est interdit? Ce serait possible de venir avec un comparse qui filmerait depuis le fond de la salle en oucedé?

              1. kekoresin

                Il faut que je précise: aucun tiers n’est admis sauf avocats et mis en cause avec un respect strict des gestes barrières sous peine de non représentation et de jugement par défaut.

                  1. kekoresin

                    Sur l’enregistrement:

                    « Pendant le cours des débats et à l’intérieur des salles d’audience des tribunaux administratifs ou judiciaires, l’emploi de tout appareil d’enregistrement sonore, caméra de télévision ou de cinéma est interdit. Sauf autorisation donnée à titre exceptionnel par le garde des sceaux, ministre de la justice, la même interdiction est applicable à l’emploi des appareils photographiques. Ces précautions sont justifiées essentiellement par la protection de la défense et de la présomption d’innocence. Le législateur a voulu éviter de troubler la sérénité et la dignité des débats et garantir le droit à l’image des parties intéressées, ainsi que l’autorité et de l’impartialité du pouvoir judiciaire. »

                    Ben tiens! C’est comme pour le reste avec l’état, c’est pour ton bien au cas où t’aurais pas compris. Ce « pays des droits de l’Homme » est une véritable machine à broyer du citoyen. Quand nous faisons tous le constat de plus en plus accablant et l’incapacité des nos maîtres, ou de son peuple soumis, à balayer un tant soit peu la fange, j’en viens à applaudir les apprentis artificiers de banlieue qui ont la sagesse de ne pas enregistrer leur business au tribunal de commerce. Les flics en sont à mettre des couvertures aux fenêtres pour ne pas se faire shooter.

                    Prochain arrêt dans la déliquescence, les restaurateurs et consorts qui n’ont pour beaucoup, aucune idée de la façon dont l’état et ses sbires vont s’occuper de leurs cas !

                    1. Husskarl

                      Sans avocat et sans enregistrement, allo Soljenitsyne ? Ca recommence…
                      Enregistre quand même, il existe des micro miniatures aujourd’hui ou même camouflés dans des objets.

                    2. baretous

                      oui enregistrer mais sans divulguer sauf en privé.je l’ai fait dans la succession dificile de mes parents en enregistrant les propos surtout d’un notaire complice du détournement du testament de ma mère et aussi du greffe d’une cour d’Appel.Il fallait bien justifier auprès de certains que je ne mentais pas ou balançait des conneries tellement c’était gros………..

      1. Pheldge

        Comme la Camarade ci-dessus, Open Opale*, et en plus de brûler un cierge pour tézigues, je vais sacrifier une Dodo en ton honneur ce midi même ! 😉

        *oui ami lecteur, il y a un de ces jeux de mots subtils, délicats et raffinés quii font ton émerveillement. Un indice, c’est dans le deuxième mot …

            1. MCA

              LOL

              On m’aurait menti? ce n’était donc pas Madame Dodo? :o)))

              Allez, je te fais confiance pour me faire goûter ça en temps et en heure et… merci d’avance.

    2. kekoresin

      Merci à tous pour votre soutien. Sachez quand même une chose avant de m’enterrer, c’est que je ne m’endormirai pas dans la douce nuit mais je tempêterai jusqu’à mon dernier souffle. J’emmènerai avec moi quelques démons peupler l’enfer qui en est vide, car ils sont tous dans l’administration française. Si les mots ne suffisent pas, j’opterai pour d’autres mesures démesurées.

      Pour citer Robert Howard (ça changera de Shakespeare) :
      « Le juge s’est mis en colère et m’a tenu un grand discours où il était question de mon devoir envers l’État, la société, et d’autres choses auxquelles je n’ai rien compris… À ce moment, je commençais moi aussi à être furieux, car j’avais clairement expliqué ma position..Le juge a repris de plus belle, braillant que j’avais fait offense à la cour et que je devais donc être jeté dans un cachot pour y moisir… Comprenant alors qu’ils étaient tous fous, j’ai sorti mon épée et j’ai fendu le crâne du juge en deux. »

      Je sais ce qu’il y a de mieux dans la vie et ce n’est certainement pas de vivre comme une larve à la merci de petits kapos qui se croient intouchables derrière des barricades de lois. Mes filles sont grandes, j’ai bien vécu, et je ne compte pas me soumettre à la lâcheté aujourd’hui !

      1. kekoresin

        Une petite autre pour la route :

        « les hommes civilisés sont plus malpolis que les sauvages car ils savent qu’ils peuvent se montrer grossiers sans se faire fendre le crâne pour autant. »

    3. Higgins

      Très sincèrement, bonne chance mais ça va être difficile. L’évolution de la SS montre bien que l’enfer est pavé de bonnes intentions, la gestion actuelle de la crise sanitaire nous le prouve amplement.

  25. Xavier Leroy

    Si tu as besoin d’un témoin de moralité, ou …de bonnes adresses de muscadet, tu peux compter sur moi, je suis à 10 mn de Nantes.Demande au tenancier de la boutique mon email..

    1. Marcello Biondi

      Journaliste ça ne veut plus rien dire de nos jours, c’est galvaudé. Gala, ici paris, voici, tiercé magazine et j’en passe….. Toute cette clique qui bénéficie des petits avantages fiscaux du statut journaliste ce sont toujours des soutiens en plus pour le système.
      Un petit spécimen trouvé au hasard :
      https:/ /fr.linkedin.com/in/isabelle-ireinach-2641464a#:~:text=isabelle%20Ireinach%20-%20journaliste%20à%20Gala%20-%20Prisma%20Presse%20%7C%20LinkedIn

  26. Pheldge

    Autre HS plus en lien avec le précédent Patronal billet (que cette journée soit bénie pour Lui ) :
    lefigaro.fr/actualite-france/val-de-marne-le-commissariat-de-champigny-sur-marne-attaque-20201011

    1. Le Gnôme

      Il faut dire que le commissariat est situé en plein milieu d’une zone de non-droit et qu’aller porter plainte n’est pas une partie de plaisir.

      1. Pheldge

        Ah mais quelle idée aussi que d’aller construire un commissariat, dans une zone où justement la présence policière est nécessaire !

      1. Pheldge

        c’est la hiérarchie qui leur ordonne de ne pas réagir « pour éviter l’embrasement » ! De plus une riposte par des tirs de défense ferait des blessés voire des victimes, et là … Donc comme d’hab’, on choisit de sacrifier quelques flics. Et le jour où ils finissent par en choper un ou deux, on criera au racisme !

        1. Marcello Biondi

          De plus les FDO ont pour réputation de ne pas voter à gauche à la différence de tous ces agresseurs qui mettent le bon bulletin dans l’urne le moment venu, poussés par les grands frères missionnés à grand coup de subventions. Macron étant aux yeux de beaucoup d’observateurs et ceci a raison un bon gros gauchiste, les voies des FDO ne lui étaient de toute façon pas acquises.

    2. Murps

      Son et lumière façon Puy du Fou.
      Y a pas à dire, le syndicat d’initiative de Champigny sur Marne se met en quatre pour proposer des animations en soirées de week-end.
      Si je puis me permettre, il avait un peu trop de chandelles romaines, ça manquait de fontaines, mais surtout de rythme.

      Ceci dit on ressentait bien l’émotion du quartier.

    3. Higgins

      Si j’en crois les deux ou trois articles lus sur ce sujet, l’attaque a duré une heure sans qu’aucun renfort ne soit envoyé sur place. L’absence d’interpellations en découle. Ça en dit long sur la capacité de réaction des forces de l’ordre à moins qu’on ai laissé faire volontairement. Sinon, pour ceux qui ont visionné les deux vidéos de L’IDL où trois commissaires échangent leur point de vue, ce fait divers montre, comme ils se plaisent à le souligner, la Police n’est plus vue dans beaucoup d’endroit moins comme une force de maintien de l’ordre que comme une bande rivale à éliminer.

        1. Higgins

          C’est la loi et c’est ce que veulent les députés: la liberté est la règle, l’incarcération l’exception. Pour incarcérer quelqu’un, il faut que ça rentre dans des critères bien précis. Vous pouvez faire confiance aux avocats pour exploiter toutes les failles existantes. Quant à ceux qui sont incarcérés, ils peuvent faire des demandes de mise en liberté autant de fois qu’ils le souhaitent. Chaque motif soulevé, chaque demande doit faire l’objet d’une réponse argumentée comme l’exige la cour de cassation.

          1. Husskarl

            Ryssen n’a visiblement pas eu cette chance. Chance conditionnée à la nature du délit et la nature du délinquant je suppose.
            Et comme c’est très grave de commettre un crime-pensée, on enferme les déviants alors que tabasser des gens…quelle importance.

    4. Pythagore

      « «Que faudra-t-il pour que le gouvernement s’engage à protéger ses forces de l’ordre», a-t-il ajouté [NDLR: le délégué du syndicat Alliance].
      Maintenant il va falloir créer des FdO pour protéger les FdO. Qq chose me dit que c’est mal barré.

    1. Le Gnôme

      La ville, qui était un fief communiste depuis 1945, est passée à droite aux dernières élections. Du temps des bolchos, les incidents étaient rares, peut être un peu de connivence mettait de l’huile dans les rouages.

      1. bibi

        C’était en 2011 :
        « Après les mortiers et les barres de fer, cette fois ce sont quatre engins explosifs qui auraient été lancés sur le parking du commissariat de Champigny-sur-Marne dans la nuit de dimanche à lundi. Cette deuxième attaque en deux jours, s’est déroulée vers 1h30 lundi. »
        archive.francesoir.fr/actualite/faits-divers/champigny-sur-marne-une-nouvelle-attaque-pour-commissariat-115288.html

  27. RV

    Et ça, avez-vous vu ce qui nous pend au nez:

    lepoint.fr/monde/geneve-bientot-une-declaration-obligatoire-pour-les-fetes-privees-10-10-2020-2395772_24.php#

    reseauinternational.net/ca-y-est-il-est-la-des-aeroports-commencent-a-tester-le-passeport-covid-qui-indiquera-si-une-personne-a-ete-vaccinee-avant-le-voyage/?fbclid=IwAR2oT7ZYU9LYBXoXgpZJ2BmZVYYsdXLjWOx4nvgqxSU2L0W6D7QHheNkD7E

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.