Les dernières heures de la liberté d’expression en France

L’assassinat fut abominable, et l’exécutif ne devait surtout pas paraître en retrait devant telle horreur. Et comme à la suite des attentats du Bataclan ou de Nice, comme à la suite de ceux sur Charlie Hebdo ou d’autres encore, les ministres se sont dressés, comme un seul homme, pour rappeler que la République ne se laisserait pas marcher dessus, scrogneugneu à la fin.

C’est ainsi que Gérald Darmanin, récemment promu ministre de l’Intérieur, s’est immédiatement empressé d’expulser plus de 200 personnes, zip, zoup, histoire de bien montrer qui commande, non mais des fois… En tout cas, c’est présenté ainsi par certains médias d’une presse dont on ne peut nier le talent pour présenter les faits d’une façon décidément favorable à l’actuel gouvernement.

Tout le monde aura bien évidemment compris que le frétillant ministre de l’Intérieur n’a fait qu’entériner une décision prise depuis un moment (comme en atteste cet article du Figaro daté du 13 octobre dernier) et que présenter cet acte administratif, aboutissement d’une longue, pénible et incertaine procédure, comme une décision musclée et rapide d’une institution au taquet pour faire revenir le calme et l’ordre dans le pays relève d’une de ces fables que plus personne de sensé, en France, n’est prêt à croire.

Soyons clair : l’émotion qui fait suite à ce nouvel acte abominable en France ressemble beaucoup à ces mêmes vagues d’indignations qu’on a connues lors des précédents douloureux ces dix dernières années. Et on ne tente guère le diable en prenant le pari que dans quelques semaines tout au plus, tout ceci sera largement oublié à la faveur des turbulences de l’actualité, depuis les élections américaines jusqu’aux différentes phases d’un reconfinement sanitaire qu’on voit se pointer doucement au rythme chaloupé des atermoiements grotesques de notre ministraille républicaine.

Alors oui, en effet, j’accorde sans mal qu’en parallèle de l’émotion suscitée, il semble que certaines langues se délient. Oui, apparemment, certains commencent à comprendre (enfin, serait-on tenté d’écrire !) qu’à l’Éducation Nationale, la hiérarchie ne fait globalement pas son job : à force de #PasDeVague, à force de poursuivre des profs pour avoir montré des caricatures de Mahomet, à force de compromis qui tournent à la compromission, puis à la soumission voire à la démission en rase campagne, on a non seulement offert un terreau à l’islamisme mais on a même copieusement arrosé les petites pousses.

Alors oui, en effet, certains admettent enfin comme des soucis de gestion de certaines populations turbulentes en France. Certains comprennent, encore confusément, qu’en ayant pendant si longtemps minimisé les problèmes de police et de justice, qu’en ayant choisi le déni, ça finissait par se retourner contre eux. Il est temps.

Alors oui, en effet, on peut espérer que s’étende ce mouvement dans lequel certains ouvrent enfin les yeux.

Mais voilà : le gouvernement a tout de même d’autres chats à fouetter et il ne faudrait pas que son petit agenda de mise en coupe réglée du peuple français en soit contrarié. C’est bien joli, ces attentats, cet islamisme, ces racailles qui font leur loi, ce communautarisme des uns et ce séparatisme des autres, mais n’oublions pas l’essentiel : si on laisse vraiment le peuple faire ce qu’il veut, cela va très mal se terminer pour toute la coterie de clowns, d’incompétents, de parasites et d’abrutis qui hantent les couloirs dorés de la République, de ses institutions et de ses médias grassement subventionnés.

Et ça, ce n’est pas du tout à l’ordre du jour.

Moyennant quoi, en parallèle du Darmanin qui exhibe la turgescence douteuse de ses petits muscles, on va bien vite faire monter au créneau les habituelles brochettes d’idiots inutiles pour mettre vite fait en place quelques mesures aussi indispensables qu’en rapport direct avec ce qui vient de se passer.

On parle d’incompétence et d’inutilité ? Vite, Bruno Le Maire rapplique et ouvre sa grande jatte alors même que le sang du professeur d’Histoire n’est pas encore nettoyé de la scène de crime pour réclamer… une régulation sur les cryptomonnaies.

Dans l’esprit brumeux de ce clown, le Tchétchène décapiteur aura probablement acheté son couteau avec des bitcoins, c’est aussi évident que stupéfiant de bêtise.

Comme le disait Chirac avec son légendaire sens de la formule, les merdes volent en escadrille. En France, elles forment souvent des gouvernements et c’est donc sans grande surprise qu’on découvre ceci :

Apparemment, quand ce n’est pas Bitcoin qui coupe des têtes, c’est Tweeter ou Facebook. C’est décidément très tranchant, ces petits octets quand on sait s’en servir ! Et puis rien de tel que protéger la liberté d’expression en la supprimant, progressivement, mais inexorablement !

Stratagème aussi grossier que putassier visant essentiellement à ramener la loi Avia sur la table, qui avait pourtant été salement démolie (à raison !) par le Conseil constitutionnel, rappelant que l’écriture de lois ne devrait jamais être confiée à des gastéropodes.

Ceci n’est qu’un échantillon, et on peut d’ores et déjà garantir l’exploitation de l’abomination pour pousser les lois les plus liberticides et au rapport le plus ténu avec l’acte, et ce, même au-delà des rangs du gouvernement et des députés de la majorité pourtant amplement dotés en matière de mollusques baveux.

Ainsi, même au sein de ce qui passe pour une opposition en France, on découvre les propositions de Xavier Bertrand, globalement du même acabit consternant que les précédentes : pour notre mammifère élu, cette affaire est l’occasion de demander la fin de l’anonymat sur internet, tant il est vrai que le tueur agissait sous pseudo, que les parents d’élèves aussi, que la mosquée qui a relayé leurs appels haineux était clandestine, que les prédicateurs et autres excités étaient tous inconnus des services de l’État et des réseaux sociaux.

C’est phénoménal, d’autant que parallèlement, ceux qui ont déversé des torrents d’injures et de menaces abominables à l’encontre de Mila sur ces mêmes réseaux sociaux sont connus… et pas poursuivis.

Alors oui, en effet, certains, dans la société, comprennent que nous avons encore franchi un palier. Mais lorsqu’on voit les réactions du gouvernement, des politiciens de différents bords, et, finalement, d’encore beaucoup trop de monde face à ce qui devrait relever de la liberté d’expression, on comprend qu’elle n’a jamais été aussi menacée et qu’elle vit vraisemblablement ses dernières heures en France.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires316

    1. Husskarl

      Eux qui nous le vantaient en cours d’Histoire comme quelque chose de génial, les voilà mécontents de subir leur génie. Je ne dois pas être un bon républicain, je ne comprends pas, ils renouent avec leur source pourtant…

    2. kekoresin

      Il est temps de renouer avec nos traditions ! Merci aux tchétchènes d’essayer de faire perdurer notre héritage – Ironie inside des fois qu’un rageux inculte viendrait à s’échouer tel un gros troll boursouflé sur cet espace de liberté, croyant que se frotter à l’émeri de la réalité serait propice à libérer sa carafe de conscientisé marxiste de tous ses doutes post pubères…

      1. Pheldge

        ça n’aurait aucun effet … par contre on voit déjà sur Facebook des fermetures de comptes, pour des raisons futiles souvent arbitraires, parce que ce sont des robots qui chassent …

      1. kekoresin

        …avec une impression de merdier total. Ça aura le goût de la merde, le parfum de la merde, la couleur de la merde, le bruit mou de la merde, mais foi d’avocat de la fosse sceptique, ça sera du foie gras !

    1. Stéphane B
      1. Pheldge

        n’est-ce pas trop tard ? pendant ce temps chez les dem , on n’est pas en reste;
        lefigaro.fr/flash-actu/donald-trump-a-compte-en-banque-en-chine-selon-le-nyt-20201021

        1. Higgins

          Je ne crois pas.Ce matin, aux Experts, le sujet a été évoqué et un des intervenants, qui n’a pas mentionné le dossier Biden, indiquait que les sondages se resserraient fortement entre les deux candidats.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          C’est faible, comme réponse, surtout qu’avoir un compte en Chine n’a rien d’illégal. Un peu comme l’assurance vie de Macron censé prouvé ses collusions avec la finance, c’est un pétard mouillé sans poudre.

          Reste à savoir si cette affaire sera suffisante, les américains votant surtout par rapport à la situation économique, que le covid a rendu délicate

  1. Le Gnôme

    Tout y passe en matière de propositions ineptes. Darmanin s’interroge sur les rayons casher et hallal des supermarchés, mais curieusement, le rayon bio, vegan ou asiatique ne le dérange pas.

    Nous sommes partirs pour un grand déballage de n’importe quoi.

    1. Calvin

      Et puis trouver les couteaux de cuisine au rayon Cuisine… Quel pousse-au-crime !
      Nan, les couteaux de cuisine devront être sous clés, et il faudra une auto-attestation pour pouvoir en acheter.

    2. Blondin

      En l’occurence, tout le monde sait :
      que l’abattage « hallal » contrevient à toutes les lois en vigueur (mais par peur de passer pour islamophobe, personne n’ose rien dire)
      que c’est une source de financement pour l’islam radical
      Donc, pour une fois, Darmanin n’est pas complètement à côté de la plaque.
      Est-ce qu’il va vraiment agir ? c’est un autre sujet.

      1. René-Pierre Alié

        « Personne n’ose rien dire », non pas seulement de peur de passer pour islamophobe, mais parce que abattage hallal et abattage cacher c’est un peu pareil – et d’ailleurs souvent opéré par les mêmes entreprises. L’interdiction de l’un entraînerait la mise en question de l’autre. Et de cela, pas question !

        1. P&C

          Soral avait fait cette sortie en son temps : « le hallal, c’est le casher ! ».
          ça fait partie du package « Ci li siounistes ! » invocable pour se dédouaner, même en cas de bouchon sur l’A7 le 15 aout.

      2. Calvin

        Je ne suis pas sûr, Blondin.
        L’attaque des rayons hallal, il me semble que c’est parce que c’est stigmatisant pour ceux qui y vont, et/ou ferait des clients des cibles potentielles pour des actes terroristes… On en est là….
        La remise en cause de l’abattage rituel n’est pas du tout remis en cause.

        1. Blondin

          Je ne suis sûr de rien Calvin.
          Ces gens qui veulent nous gouverner n’ayant aucune colonne vertébrale idéologique (ou, dans le cas de Mélenchon/Plénel, une scoliose), il est difficile de savoir quel est véritablement leur positionnement.
          Mais que le Halal soit un marqueur fort pour les islamistes, c’est évident. Comme pour le voile. Il y a 30 ou 40 ans, les musulmans s’en foutaient. Les islamistes ont réussi à l’imposer.

          1. Pierre 82

            Le voile, il y a 30 ou 40 ans!!! J’étais étudiant à l’époque, et il y avait déjà beaucoup de marocains là où j’étudais. Franchement, vous auriez parlé à une étudiante marocaine de porter le voile, elle vous en retournait une aussi sec. Ç’aurait été la prendre pour une sous-développée…

          2. Theo31

            Mechancon, Plenel et tout plein d’autres ont un colonne vertébrale : le pognon des autres en bouffant à tous les râteliers, à commencer par les plus répugnants.

  2. Husskarl

    Comme prévisible, ils ne s’attaqueront jamais au problème car celui-ci implique rien de moins qu’une guerre, ce qu’ils n’ont probablement plus les moyens de mener étant donné le nombre d’allogènes dans les rangs.
    Ils mettent donc un gros couvercle sur la casserole déjà en surpression. Ainsi ça tiendra bien un peu et la catastrophe sera pour le suivant, et pour le peuple mais ça on s’en cogne. Bon faut préparer la fuite dans un pays ami, allo M. l’émir du Qatar ?

    1. « qu’ils n’ont probablement plus les moyens de mener »
      La première étape est mentale. Le reste suit. Là, le mental est à la rue, donc forcément, même si l’armée française est suffisante et peut régler le problème, elle ne sera pas utilisée (ou trop tard).

      1. P&C

        Il ne manque plus qu’un ghazi un peu intelligent, opportuniste et ambitieux… (rappelons que Ertugrul et son fils Osman 1ont fondé leur petit business… en attirant certes toute une horde de turcs tarés et turbulents, mais aussi artisans et paysans… byzantins, saoulés par les impôts et le déclin de Constantinople).

      2. Blondin

        Entièrement d’accord, c’est le mental qui prime.
        Les ordures islamistes ne peuvent progresser que grâce à la perte de repères d’une grande partie de la société française.
        Perte de repère due (liste non exhaustive) à l’infantilisation des citoyens par l’Etat-Maman, le chantage au racisme/fascisme et la culpabilisation permanente.
        La racine du mal est là.

          1. MJ

            le salariat créée l’infantilisation ….?????
            le salariat existe depuis longtemps et pour autant ça ne fait pas très longtemps que le peuple français est infantilisé.
            rien qu’à comparer les comportements en période covid et ceux en période grippe asiatique il y a 50 ans.
            non, l’infantilisation c’est la propagande à tous les étages de la maternelle au cimetière.

            1. Pierre 82

              @MJ: la grosse différence avec l’épisode de grippe asiatique, c’est qu’on n’avait pas une presse unanimement anxiogène. Bon, c’est vrai qu’il y a 50 ans, tous les gens de plus de 40 ans se souvenaient très bien de la guerre, et pouvaient relativiser. La propagande aurait certainement moins bien fonctionné…

      3. toto17

        Non, non.. Il n’y a plus les moyens de mener une guerre.
        De Villiers : « Si ça pète dans les banlieues, on n’est pas capable de faire face, on n’a pas les moyens de faire face, on n’a pas les hommes ».

        Source : https://www.valeursactuelles.com/societe/de-villiers-si-ca-pete-dans-les-banlieues-na-pas-les-hommes-100407

        Et j’ajoute, que régler le problème nécessite des frontières avant de déclencher une guerre : parce que expulser des méchants pas gentils c’est bien mais si il reviennent 2 mois après par l’Espagne ou l’Italie, c’est moche.

        1. Hum faut savoir. Si c’est la guerre, on n’expulse pas, on bute, n’est-ce pas. Difficile de revenir dans ces conditions. Si on n’a pas les moyens d’une guerre, on n’a pas les moyens de conserver les frontières. Il n’y a donc pas de solution et se casser la tête ne sert donc à rien.

            1. got

              Sur le plan des forces armées on en est au même point que le front populaire en 1940.Le socialo bidasse franchouillard commandé par une hiérarchie nulle, n’avait aucune chance de gagner une guerre.

          1. toto17

            Je ne mélange pas les 2.
            Je ne crois pas à l’option guerre.
            Je crois à l’option « tri sélectif », d’où l’option expulsion.

            1. bibi

              La guerre n’est pas une option car elle a déjà commencé, et comment elle va se finir n’est même pas la question car la réponse est connue, ça sera la valise ou le cercueil, il reste juste à savoir pour qui.

        1. Pierre 82

          Et malheureusement, nos chers dirigeants n’ont ni l’intelligence, ni la culture, ni la force mentale, ni bien sûr le courage intellectuel nécessaire pour franchir cette première étape mentale. Donc avant la première étape, il faudra d’abord franchir une pré-étape: renvoyer ces pourris à leurs chères études (ou ailleurs s’ils ont le mauvais goût de vouloir s’accrocher).

      4. kekoresin

        Reste deux alternatives: le Vénézuela ou le Liban, l’avachissement mou du néocommunisme ou la pétaudière totale… ou bien un savant mélange des deux dans le pays du « en même temps » et de la « troisième voie ». Dans les 3 cas, CPEF !

  3. Calvin

    Darmanin a même prétendu que le capitalisme français était responsable du communautarisme…
    Faire pire que Castaner, je ne pensais pas que ce serait possible…

    1. Aloux

      Depuis qu’il nous a sorti sans rire « c’est parce que nos finances sont saines que nous pouvons dépenser sans compter » au début du confinement, je savais qu’on tenait avec Darmanin un champion du monde, une véritable machine de guerre du foutage de gueule.

      D’un naturel pourtant pacifiste, je dois avouer que j’ai des phantasmes d’holocaustes nucléaires à chaque fois que lui ou Le Maire ouvre la bouche

      1. Aristarkke

        Quand tu penses que tu trouveras toujours des bailleurs de fonds pour assurer tes fins de mois, il en découle que tes finances te paraissent normales en permanence.

      1. René-Pierre Alié

        Il faut considérer la baisse générale du niveau, mais également un autre facteur je pense : dans ce vivier déjà médiocre, les moins bons refusent de travailler avec le mignon poudré, pour des raisons diverses et variées. N’acceptent des postes ministériels que les derniers des crétins, et Macron doit « faire avec ». Qu’il ait gardé une Schiappa est révélateur, de même qu’un Castex comme PM…

        1. Pythagore

          Merci de souligner cet aspect des choses. Si seules les derniers des crétins acceptent des postes ministérielles, à qui la faute lorsque les ministres deviennent de simples VRP sans pouvoir et qu’ils se voient imposer leur chef de cabinet par Micron ?

    2. Dr Slump

      Suite aux propos tenus par Mélenchon, Darmanin pense que celui-ci est « trop à droite pour lui »… erm… euh… hhhhrrr… j’hésite entre pleurer, éclater de rire, ou péter une durite.
      Si Mélenchon est trop à droite, on se demande où Darmanin se situe sur le cadran politique? Au bord du bord sans doute, là où on tombe si on fait un pas de plus. Et de fait, ca y est, on est déjà tombé et en chute libre. Plus rien ne retient quoi que ce soit. Run, you fools!

    3. toto17

      Le capitalisme français je sais pas…mais il faut reconnaître que le grand marché mondial se porte bien mieux sans barrières de toutes sortes, Ça permet d’accélérer les flux.
      C’est d’ailleurs l’apha et l’omega de l’UE…

      Et en particulier sans les frontières, ça permet très logiquement de mettre en concurrence les hommes qui peuvent se déplacer plus facilement pour rejoindre des bassins d’emplois.
      Hommes qui naturellement se regroupent autour de leurs cultures respectives => communautarisme.

      1. D’ailleurs, à l’ouverture des frontières avec l’Espagne puis la Pologne, nous avons été envahis d’Espagnols puis de Polonais.

        Ah tiens, pas du tout.

        Comment diable ?

        1. durru

          Pour ce qui est de groupes de crime organisée venant de Roumanie ou de Bulgarie (pays pas Schengen), voire d’Albanie ou du Kosovo (pas UE du tout), par contre, la France est en tête de liste.
          Le plombier polonais on le cherche encore, par contre.
          Bizarre, n’est-ce pas ?

        2. Pheldge

          parce que les « migrants » polonais ou espagnols n’étaient pas des réfugiés « de guerre » demandant l’asile, non ? et que de toutes façons, avec eux on n’aurait pas pris de pincettes, trop blancs …

  4. Stéphane B

    Ouaip, CPEF

    Et hier, j’ai lu je ne sais quel pseudo grand Iman faire une déclaration de Rome, en présence du pape et de je ne sais quel grand rabbin, dans laquelle il disait que toute insulte envers une religion amène à la haine.
    Par contre, cet escobar, tout comme ces collègues, n’a pas précisé ce qu’il entendait par insulte. Est ce le fait de dire que je pense que le coran tout comme la bible ou le talmud sont des livres sectaires. Que pour croire à ça, il faut vraiment n’avoir rien d’autres à se raccrocher. Que la nature ayant horreur du vide, ces torchons pour être poli permettent à certains individus de se glorifier en prenant un pouvoir qu’ils n’auraient pas pu avoir ailleurs, surtout pour l’Islam ou aucune vraie hiérarchie n’existe.

    1. Stéphane B

      Je pense qu’il y en a plus que ça. Ils ont touché un gauchiste enseignant. Ce n’est pas un journaleux dessinateur. Pour moi, l’image envoyée dans les pensées collectives est bien plus forte, car certains se disent que maintenant ils peuvent y passer.
      Dès lors, soit la peur les soumet à l’avenir (820% de la population selon Pareto ?), soit ils se rebellent d’une manière ou d’une autre.
      Je trouve néanmoins que les commentaires ont monté en intensité sur les journalopes et pas dans le bon sens pour les coreligionnaires.

      1. Marcello Biondi

        Quand je disais hier que melanchon est foutu je pensais exactement à ce que tu dis, jusqu’à maintenant les gauchistes croyaient qu’il ne pouvait rien leur arriver car c’est bien connu : les islamistes ne s’attaquent qu’aux cons de droite. Maintenant qu’ils ont la trouille au cul en comprenant, comme tu dis, que maintenant ils peuvent y passer comme les autres, ils ne pardonnenont plus le clientélisme de ce gros collabo. Le réveil est dur, la gueule de bois est violente, il y aura un avant et en après.

          1. Marcello Biondi

            J’ai bonne mémoire et je sais reconnaître quand je me trompe. C’est avec plaisir que je prend date pour faire un éventuel méa culpa.

          2. Pierre 82

            Je serais plutôt d’avis que dans deux mois, il sera interdit au corps enseignant d’évoquer l’islam dans tout le système scolaire, ou même de contrarier un élève qui invoquerait le prophète, car il faut « éviter de verser l’huile sur le feu ». Certes, une poignée d’enseignants feront mine de s’offusquer, puis rentreront dans le rang. Comme ça, l’affaire sera réglée, les barbus ne toucheront plus à un enseignant. C’est ça, les valeurs de la république. Et ça passera comme une lettre à la poste, les syndicats seront satisfaits.

            1. Batistouta

              À la rigueur si ça passait comme ça tant mieux.
              L’école n’est pas faite pour parler de religion ou d’autres trucs qui n’ont rien à voir avec l’apprentissage de compétences professionnelles, ce qui est le rôle de l’école.

              De toute façon dire que l’école aurait pour mission d’enseigner l’esprit critique ou la liberté d’expression relève de la supercherie la plus éhontée.
              Essayez de faire dire à un élève en cours de biologie que le réchauffement climatique est une escroquerie pseudo-scientifique, ou en cours d’éducation civique que État n’est rien d’autre qu’une organisation criminelle qui vole les pauvres pour donner aux puissants politiques, que c’est en fait la loi du plus fort.
              Résultat garanti : convocation des parents au minimum je pense.

              Si dans le monde entier l’école est aux mains des hommes de l’État ce n’est pas pour rien. L’école d’État est un instrument pour laver le cerveau des gens et leur faire avaler à force de répétition tous les sophismes de l’étatisme. L’école n’a jamais eu quoi que ce soit à voir avec la liberté d’expression. C’est pourquoi je trouve de la plus haute bizarrerie ces références à la liberté d’expression à l’école dans cette histoire de décapitation.

              1. Husskarl

                Dans le monde entier, n’exagérons pas, il existe des pays qui applique le chèque instruction. Mais évidemment, les états despotiques et illégitimes ont tout intérêt à formater les gens. Comment la république française, née dans le sang des français, aurait elle pu avoir une quelconque légitimité sans ce formatage intensif ?
                Ce même trait apparait en en Chine à partir de 1949…
                Ou alors l’Allemagne, sous le führer, qui se hâta comme Micron d’interdire l’école à la maison car trop peu formatant.

                1. Batistouta

                  Le système du voucher n’a rien à voir avec le fait que les écoles ne seraient pas sous la tutelle et la surveillance des hommes de l’État. Les programmes continuent d’être pensés par eux et doivent être appliqués.

                  Il y a peut-être quelques pays dans le monde où ce n’est pas le cas mais exceptionnel.

                  En réalité on observe surtout des écoles privées pas sous la tutelle des hommes de l’État ou assimilés dans les zones reculées ou délaissées de certains pays pauvres (avec d’excellents résultats d’ailleurs pour ces élèves).

                  1. Husskarl

                    Le programme est général, rien n’empêche d’aller beaucoup plus loin ou donner un autre point de vue. Mais certes, la tentation du contrôle est grande. D’ailleurs, je crois que Rémy du modem qui propose le cout d’état est un défenseur acharné de cette liberté d’instruction. Les propos de Macron ont du être l’étincelle.

              2. Pierre 82

                @Batistouta « À la rigueur si ça passait comme ça tant mieux. »
                Vous plaisantez, j’espère? Si vous pensez qu’on ne peut pas aborder la religion à l’école, alors il faudrait supprimer les cours d’histoire. Qu’on ne parle pas de religion en cours de biologie ou de mathématique, je suis évidemment d’accord, mais refuser d’en parler en cours d’histoire!!!
                Ça sent la truelle, votre truc, comme disait P&C

              3. bibi

                La religion n’a pas sa place à l’école, donc on fait l’impasse sur l’histoire de France jusqu’à ce que la monarchie absolue de droit divin soit abolie?
                Quand on fait un cours sur le système solaire on omet de mentionner le nom des 7 autres planètes que la Terre vu qu’elles portent toutes un nom de dieu et on fait apprendre aux enfants leur désignation internationale?

        1. Pheldge

          l’électeur a une mémoire de poisson rouge, et la presse ne sera que trop heureuse de faire oublier rapidement ces « propos mal compris ».
          Mélenchon ne perdra pas de voix sur ce coup là, et pourrait même se présenter comme martyr, victime de calomnies, ça marche toujours …

        2. durru

          C’est justement parce que maintenant ils se sentent directement menacés qu’ils vont vraiment la fermer et, étant soces, imposer aussi aux autres de la fermer…

        3. Theo31

          Faut lire le livre de Simon Epstein. Mechancon et Segolene ont collaboré avec Chirac. Ça devrait mettre la puce à l’oreille sur ce que sont les gauchistes. Qui de gauche a démissionné une fois Menard ou Sarkozy élu ?

      2. Pheldge

        hmmm, plus que ça ? peut-être mais il faut se souvenir de cette phrase
        « je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes »
        atlantico.fr/decryptage/3593141/professeur-decapite–je-crains-plus-le-silence-des-pantoufles-que-le-bruit-des-bottes-max-frisch-samuel-paty-benoit-rayski

          1. P&C

            Normal… les gens qui se battent sont en général des jeunes hommes, sans familles ni prêt bancaire sur le dos.
            Bref, pas les vieux, pas les femmes, encore moins les gosses.
            Et il leur faut une raison… genre défense de la communauté, idéal, expansion, ascension sociale, femmes et terres.

            La communauté… bousillée. Femmes et terres ? Y en a plus. Ascension sociale ? 10% de chômeurs officiels, les bons postes tenus par des gérontes qui s’accrochent comme les moules à un rocher.
            Et le crédit tient les gens par les couilles. On ne prend pas de risques lorsqu’on a une traite pour sa baraque.

            1. P&C

              Exemple célèbre : Holleindre, paix à son âme, alors dans l’OAS, veut faire un coup. Il compte sur 300 gars.
              Ils se retrouvent à… 3.
              Pour tout un tas de raison, de « je peux pas j’ai piscine » à celles susnommées.

      3. Calvin

        Juste pour rappel, Merah avait tué, déjà, un enseignant, bon, … juif, je vous l’accorde…
        On va dire que Paty est le premier enseignant non-anti-palestinien tué…
        Ah, jusqu’où va le Camp du Bien….

        1. Stéphane B

          Un enseignant juif qui officiait dans une école privée confessionnelle juive.

          Là, c’est dans un collègue public qu’il travaillait. La différence est là.

          1. Marcello Biondi

            Il faut aussi compter sur nos chères têtes « blondes » pour évoquer à leurs professeurs la jurisprudence « tchétchène décapiteur » pendant de longues années en cas de désaccord avec l’enseignement. Il va devenir un héros soyez en sur, les enseignants devront vivre des années avec ce rappel à la charia.

          2. Calvin

            @Stéphane B.
            Mon commentaire n’était pas une critique du tien, mais un complément pour rappeler le deux poids deux mesures de nos bien-pensants…

      4. Pythagore

        Colonel Beltrame, égorgé. Qu’est ce qui a changé depuis, qui s’en souvient encore ?
        Bataclan, Charlie Hebdo, Nice, qu’est ce qui a changé depuis, qui s’en souvient encore ?
        Aujourd’hui un prof égorgé, un peu plus d’émotion et de moulins à vents et après ?
        J’aimerais avoir votre optimisme mais je n’y crois pas trop. Je pense qu’il faudra encore pas mal d’égorgés pour que les choses changent, malheureusement. Les gauchistes préfèrent mourir que se détacher de leurs incohérences. C’est pathologique.

        1. petit-chat

          Le Colonel Beltrame… il y a les héros morts d’un côté, les lâches vivants de l’autre. Bien entendu, ce sont ces derniers que l’on voit aux commémorations et à leurs propres remises de médailles.
          Bataclan : des hommes armés prêts à intervenir, sauf qu’ils on reçu l’ordre de ne pas bouger.
          Charlie Hebdo : quelques jours avant, les mesures de sécurité avaient été suspendues. Pour faire bonne mesure, un magasin à proximité, vendu une semaine auparavant par son propriétaire juif, a fait l’objet d’une agression.
          Nice : demande de suppression de vidéo, ce qu’une femme responsable a refusé. J’imagine qu’elle a été virée.
          Attaque au hachoir de deux personnes. Pas suffisant pour l’émotionnel populaire. Donc, décapitation d’un zig dans la rue. Ça, ça marche, il n’y a qu’à voir la suite de commentaire ci dessus.
          Vous allez vous foutre sur la gueule les Français contre les Musulmans oui ou merde ?
          « On » fait pourtant tout pour que ça se produise et que vous nous oubliiez, bande de Palestiniens.

  5. Higgins

    Déjà, des voix s’élèvent pour montrer le chemin dont il ne faut pas s’éloigner sinon… : https:/ /www.leparisien.fr/amp/societe/un-collectif-de-mosquees-interpelle-macron-sur-l-escalade-deletere-visant-les-musulmans-08-10-2020-8399448.php

  6. Theo31

    Pas de loi pour punir sévèrement ceux qui ne savent pas écrire correctement sur Twitter/Facebook/autres le nom du pederaste elyseen. Je ne comprends pas. :-d

  7. douar

    Pas qu’en France: en Espagne, le parlement est en train de s’écharper sur les modifications souhaitées par la majorité actuelle (PSOE et Podemos i.e. FI de chez nous) pour la nomination des juges :
    https://contrepoints.org/2020/10/17/382359-espagne-le-socialiste-sanchez-attaque-lindependance-de-la-justice

    Ils profitent de la situation pour un mini coup d’état légal.
    Et bien, ma collègue, catalane, ne trouve rien mieux que de dire qu’il ferait mieux (l’opposition) de s’occuper de la crise du Covid, ne voyant pas que le gvt actuel profite de la situation.

  8. hub

    Entendu un imam plutôt intéressant, qui critiquait les « islamopithèques » : ceux qui veulent absolument vivre selon des lois médiévales, sans aucun changement, sous prétexte que c’est la parole d’un mec d’en haut.
    Mais pour un comme lui, combien de crétins ?

      1. P&C

        Il n’est pas considéré comme légitime par ses coreligionnaires.

        C’est là un gros problème de l’islam en France. Si les muzz choisissent un iman, il sera à leur image ; haineux et revendicatif. Donc les autorités ne le légitimeront pas.
        Et si la France choisit un iman, il ne sera pas à l’image des muzz, donc ceux ci ne le légitimeront pas.

        1. Higgins

          Ce n’est pas qu’en France. Il n’y a pas et ne peut pas avoir d’autorité suprême dans l’Islam. Tout le monde peut se déclarer Imam (https:/ /www.laurent-mucchielli.org/public/Bonnes_feuilles_Jouanneau.pdf). Ce que dit l’un peut tout à fait être contredit par un autre et il se trouvera toujours des croyants pour suivre. C’est bien là le problème.
          L’Etat cherche depuis longtemps à structurer l’Islam en France mais, de mon point de vue, ça tient plus du mythe de Sisyphe qu’autre chose. Qui plus est, la Grande mosquée de Paris est clairement sous la coupe de l’Algérie et je peux deviner que le combat soit féroce entre les différentes influences existantes.
          Je rappelle qu’en France, c’est, entre autres raisons, la promulgation de la constitution civile du clergé qui a mis le feu aux poudres en Vendée. Napoléon a clamé le jeu avec le concordat (qui subsiste encore en Alsace-Lorraine ex-allemande) alors que dans quelques communes limitrophes entre la Vendée et les Deux-sèvres existe encore la « Petite église » qui est restée au gallicanisme de l’Ancien régime (https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Petite_église_des_Deux-Sèvres).

          1. P&C

            Tout le monde peut se déclarer iman… en théorie.

            En pratique, dans les pays musulmans, l’islam est sévèrement encadré. Il faut la permission des autorités locales pour ouvrir une mosquée, et elles veulent savoir ce qui y sera prêché, le financement, etc…

          2. Jacques Huse de Royaumont

            Tout petit correctif Major, le concordat d’Alsace Lorraine n’est pas celui de 1802, mais s’assimile plutôt au concordat du second reich Allemand. Il faisait partie du traité de rétrocession de 1919.

  9. Chauvel Yves

    Une fiente de vampire connue sous le nom d’Emmanuel Macron s’étant répandue comme le lisier sur la France, nous en subissons les conséquences. Georges Clemenceau: « Pour les traîtres, c’est douze balles dans la peau, pour les demi-traîtres, six balles suffiront ». Aux armes citoyens! Les larves apprécieront, comme il se doit!

    1. Stéphane B

      Vu l’état de nos finances, il faut économiser. Vu la politique prônant le recyclage, il faut faire écolo.
      Il faut donc revenir au carnex et aux méthodes employées. Les munitions, ça coûte cher.

    2. simine

      « Aux armes citoyens! »

      Voilà pourquoi il faut en finir avec ces recours opaques au pseudonymat malveillant, totalement intraçable et insondable!

      Down with GAFAM ! ><

    1. Higgins

      C’est une vidéo de l’IDL sur le scandale de l’éolien en France. J’ai toujours été dubitatif, pour ne pas dire que je suis contre, quant à cette technologie, mais ce qui est décrit par les deux invités dépasse l’entendement. Ceux qui doutaient encore que le poisson pourrit toujours par la tête devraient changer d’avis après l’avoir visionnée. Ça rejoint indirectement l’offensive contre les réseaux sociaux. La démocratie française est bien morte, elle a laissé la place à une démocrature en attendant la dictature, une vraie.

        1. pabizou

          Essayer de trouver le livre de Shellenberger . Malheureusement il n’a, à ma connaissance, pas été traduit en français . Vu son passé d’activiste écolo on ne peut que difficilement le taxer de sceptique . Il met très bien en avant la face cachée de l’écologie

          1. Opale

            Il s’est récemment excusé pour l’hystérie écologiste et ultra alarmiste mais bon, il est accusé d’être vendus’ au nucléaire maintenant. Pile ils gagnent, face tu perds.

        2. Dr Slump

          Tout ce qui est dit là dépasse tellement tout ce qu’on peut imaginer que je ne trouve pas de mot pour le qualifier. Je suis catastrophié!
          Le seul point qui reste occulte dans toutes ces révélations est de savoir qui sont ces promoteurs, qui sont ces financiers qui ont le pouvoir d’imposer leur volonté aux ministères, de faire sauter des cabinets et de dicter les lois qui leurs conviennent.
          Parce que même si ces braves gens finissent par obtenir gain de cause à force de lutter, les bénéficiaires de ces saloperies, eux, restent dans l’ombre avec leur pactole.

      1. durru

        Je vous conseille vivement le documentaire de Michael Moore sur le même sujet (« Planet of the Humans »), très bien sourcé, qui dit à peu près la même chose (mais dans le contexte US, bien sûr), tout en étant réalisé en collaboration avec un écolo convaincu.
        Comme de bien entendu, MM déplore le « capitalisme » (tout en oubliant le qualificatif « de connivence ») qui a permis toutes ces dérives. Mais le fait de mettre en avant l’inutilité, voire la nocivité des ENR si louées par toute la gauche a jeté un pavé dans la mare, pavé qui va continuer un bon moment à faire des vagues (car lancé par quelqu’un ayant son certificat indiscutable de membre du Kamdubien).

          1. Pierre 82

            Je n’ai même pas réussi à écouter jusqu’au bout: je suis en train de m’énerver en écoutant, et c’est mauvais pour ma tension… horrible.

            1. durru

              Voilà pourquoi le docu de M. Moore serait plus agréable à regarder, car il présente les faits, mais sans parler de la situation particulière de la France, on peut donc rester plus objectifs.

      2. Deres

        Le scandale est que les éoliennes après 15 ans sont généralement mises au rebut. Pourquoi 15 ans ? Car c’est la durée des tarifs garantie d’électricité. En effet, les éoliennes ne sont « rentables » que parce qu’elle bénéficie d’un tarif spécifique de rachat de l’électricité sur 15 ans quelque soit la demande en face, de jour comme de nuit. De plus, elles permettent aussi de diminuer des impôts sur ce genre de longue durée. Dans un monde sain, un tel équipement fonctionnel dont le l’investissement est déjà remboursé devrait être une source de gain fabuleuse. Mais sans subventions, ce n’est en fait pas le cas. Donc au bout de 15 ans, les fermes éoliennes sont soit fermées soit « modernisées » i.e. reconstruites entièrement afin de pouvoir bénéficier à nouveau des 15 ans de tarifs garanties, des subventions directs et des dégrèvements d’impôts indirects. Et c’est pareil pour le solaire. Quand aux particuliers, c’est juste une arnaque surtout si on fait de l’autoconsommation qui sera bien incapable de rentabiliser les dizaines de milliers d’euros d’investissement par une modeste diminution de la facture d’électricité connaissant la durée de vie de l’installation.

        1. Higgins

          C’est très bien expliqué dans la vidéo. Ne sont hélas pas abordés faute de temps le recyclage des installations en fin de vie, l’obligation faite au propriétaire du terrain de le fiancer au moins partiellement, le problème du redressement indispensable pour envoyer le courant produit dans le circuit (on utilise du courant pour rendre le courant éolien compatible avec le réseau), etc,…. Je dois évidemment en oublier.

          1. douar

            Récente anecdote: je suis allé chez un ami qui est devenu maire délégué d’une fusion de commune suite aux élections.
            Il a, de ce fait, arrêté son activité professionnelle pour se consacrer à 100% à ses fonctions. Passons.
            En se balladant dans la campagne où il est élu, trois éoliennes au loin.
            Moi, taquin, « tiens, voilà nos impôts ». Lui, sérieux « non, ce ne sont pas des impôts mais des taxes ». Et un nouveau « champ » est à l’étude.
            Pour une collectivité, c’est la jackpot avec des rentrées fiscales, en oubliant que ces rentrées sont indirectement ponctionnées sur les factures d’électricité de tous.
            L’intérêt général, mon oeil.

  10. Nathalie MP Meyer

    Business as usual finalement : après l’attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne, Darmanin voulait interdire la vente des mortiers d’artifice. La cécité se double d’une sorte de strabisme qui dévie le regard, c’est fort ! Très bon article.

  11. Rick_Enbacker

    Et pendant ce temps là un brave quidam qui a écrit à son député pour le rappeler à ses responsabilités voit les gendarmes débouler chez lui… Forts avec les faibles, faibles avec les forts

      1. Higgins

        Du côté d’Angers, rapporté par Marcello Biondi hier soir. L’intéressé a fait une fort belle réponse:
        « …Vous avez pensé que cette formulation pouvait avoir l’accent d’une menace et vous vous en êtes émue. J’aurais pu vous expliquer, comme je l’ai fait aux gendarmes, que je faisais référence à une situation générale dont on sait historiquement qu’elle peut conduire à la guerre civile. Je ne vous cache pas que j’aurais préféré que vous vous adressiez à moi personnellement, mais je conçois qu’en de telles circonstances le courage puisse manquer, et j’apprécie particulièrement la célérité avec laquelle vous faites appel aux forces de l’ordre pour vous rassurer de la menace que fait porter le courrier d’un simple citoyen demandant à ses élus d’agir en des temps incertains. Je reste à votre disposition au cas où vous souhaitez vous entretenir de vive voix avec moi de ces sujets. » (https:/ /www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/angers-49000/maine-et-loire-il-recoit-la-visite-des-gendarmes-apres-avoir-ecrit-aux-deputes-711c59ce-12b9-11eb-92d6-c9780d60062a)

        1. Marcello Biondi

          Il ne sait pas y faire le type, il aurait mis une djellaba, se serait filmé, aurait invoqué le Coran et posté la vidéo sur Twitter, un peu comme une fatwa sans être une fatwa et ce serait passé comme une lettre à poste. Il ne connait pas les codes lui, il faut tout leur dire…

  12. Gerldam

    Je me souviens d’un livre, écrit par un homme de gauche « Principal de collège ou imam de la république? » dans lequel l’auteur signale de très nombreux incidents tous liés à l’islam. A chaque fois, il fait un rapport au rectorat. Sur plus de 900 rapports envoyés combien de réponses du rectorat?
    Vous l’avez deviné: zéro.
    Comment voulez-vous que cela en se dégrade pas encore plus quand les ordres donnés par le ministère sont: surtout, pas de vagues!

  13. Mildred

    Désolée mais il ne se passera rien ! A peine Darmanin avait expliqué qu’il allait expulser 200 étrangers qu’on nous disait que ce serait impossible, que selon nos lois il fallait avoir des preuves sans lesquelles aucun étranger n’est expulsable, et blal-bla-bli et bla-bla-bla……
    Conclusion : Dormez tranquilles, bonnes gens, les coupeurs de têtes veillent sur vous !

    1. Taisson

      Il ne se passera rien… C’est le plus probable. Voir les collabos parler comme ceux qu’ils ont traités de fascistes depuis plus de 30 ans, pour avoir l’air…
      Ils sont comme les résistants de 45, sauf que la, ils se trompent encore parce qu’il n’y a pas de victoire en vue !

      Et les écouter déjà affûter leur baratin pour ne « pas stigmatiser », ça pourrait faire rigoler si la chose n’était pas si tragique !
      Englués dans leurs dogme gaucho, nos « elites » sont paralysées et paralysantes.
      Foutus…. Nous sommes !!

    2. Calvin

      Si tu ne te balades pas en jupe à 20h55 le soir dans une cité, tu ne risques rien.
      Si tu ne roules pas à 81km/h sur route, tu ne risques rien.
      Si tu ne blasphèmes pas le nom de Dieu, tu ne risques rien.
      Si tu acceptes que ton mari puisse prendre deux ou trois épouses supplémentaires, tu ne risques rien.

      Facile de garder la tête sur les épaules !

    3. Aristarkke

      Une tartine effectivement sur ce thème dans les infos de Radio Cla…
      Bref, sur 231, tout au plus une douzaine subira l’exil d’autant que les pays d’origine ne sont pas charmés à l’idée de récupérer de tels dangers…

      1. Higgins

        C’est ce que j’ai tenté d’expliquer quand j’indiquais qu’il n’y avait de toute manière pas assez d’avion et que les pays « réceptifs » n’étaient pas nécessairement d’accord quand la nationalité de l’individu expulsable a pu être établie. Il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. Nos Tartarins officiels l’oublient un peu trop facilement.

    4. deres

      Attention, il n’a pas dit qu’il allait expulser qui que ce soit. Il a dit qu’il entendait expulser des gens. Autrement dit qu’il voudrait bien le faire. Autrement dit son discours martial contient déjà en fond sonore la description de son futur résultat.

          1. Pheldge

            Non, il avance ses pions : si Macron explose en vol, lui se posera en recours de la droite, avec l’étiquette de l’ « homme fort » , « celui qui a su réagir ». Si Macron passe le cap, il sera monnayer son soutien, comme PM par exemple.
            Mais médiatiquement, il gagne des points et consolide une image de Sarko 2.0.

            1. pabizou

              Sarko 2.0? Pas sur que ce soit le bon choix, il suffit d’aller sur les sites de droite pour voir qu’il n’est plus en odeur de sainteté . Il se fait somptueusement tailler un costard qu’autre chose le Sarko-pipeau

              1. Pheldge

                Fillon aussi en son temps s’est fait « tailler des costards » par les sites de droite, ça ne l’a pas empêché de remporter les primaires … Il suffit de peu de choses, pour retourner une situation à son avantage, et les militants et sympathisants de droite préféreront sans hésiter Darmanin, à Bertrand ou un autre centriste mou !

                1. Aloux

                  Faut vraiment être fini à la pisse pour envisager plus d’une seconde que Darmanin soit bon à autre chose que nettoyer les chiottes, et encore

        1. Higgins

          https:/ /www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=pervers-narcissique-manipulateur-reconnaitre-emprise-psychologie-perversion

          Passons-le au crible des 10 items.

    1. La liberté sans responsabilité, ça donne ça. La société n’était pas libre en France parce qu’on l’a confondue avec la société irresponsable. Voilà le résultat.

  14. Faustur

    On parle de terrorisme, c’est un mot qu’on peut employer pour une bombe dans le métro ou une attaque au camion contre des piétons: il s’agit de terroriser une population, un état, pour obtenir de l’argent, un changement de politique, etc. Mais ce mot n’est plus le bon: dans le cas de Charlie, ou de Samuel Paty, il ne s’agit plus de terrorisme, mais d’exécutions de condamnés, car ils ne respectent pas les lois de l’Islam, ce qui suppose que les lois de l’Islam s’appliquent en France, que des forces organisées sont là pour les faire respecter. Comment alors s’étonner que globalement les musulmans ne condamnent pas ces actes, ou du bout des lèvres? Et pour voir à quel point le poison a pénétré les esprits, de nombreux non musulmans considèrent qu’après tout, il ne fallait pas choquer par des caricatures, ne pas jeter d’huile sur le feu, quand ce n’est pas « ils l’ont bien cherché, je ne suis pas Charlie »

    1. Gosseyn

      C’est bien cela, une application effective de l’outrage à l’islam et à ses lois, factuellement appliquées, voire dominantes, par la peine de mort sans préavis et sans jugement autre que celui décrété par l’auteur de l’assassinat !

      À ceci près que cette république morbide tente encore d’exister face à cet  »ensauvagement » en préservant certains des opposants à cette secte sanguinaire, par le moyen d’une protection policière !

      Autrement dit, cette république tente de faire valoir aux islamistes le concept absurde de  »Non, pas celui-ci » ou  »pas celle là » ! Ce qui est une forme aboutie de soumission aux pulsions meurtrière de cette secte à volonté de conquête par les armes, le nombre, ou la fourberie.

      Les Français n’ont pas à être fiers de laisser ainsi suborner leurs valeurs par leurs dirigeants , vendus à la subversion du politiquement correct et à ses intentions maintenant bien comprises.

    2. deres

      Dans les faits, je constate qu’en réalité il y a eu un « dérapage » du mécanisme de contrôle de notre société par l’Islam dans cette affiare. On voit bien que de très nombreux musulmans dans cette histoire ont employé un mécanisme de harcèlement haineux appliqué souvent cherchant à impressionner les gens pour les obliger à appliquer les principes de l’Islam. Ce genre de chose est en fait très courant en France comme on a vu avec Mila. Son but est d’apprendre aux dhimmi à « courber l’échine » et à imposer leur point de vue musulman à la société en toute discrétion. En fait, que cela ait mener à un assassinat n’était pas voulu car cela nuit à leur objectif de contrôle à long terme de notre société. Ces mêmes individus mènent ce genre d’action des dizaines ou centaines de fois par an mais cela reste au niveau individuel donc ne passe pas dans la sphère connue du public. Les assassinats sont des actions individuels rares, et ne sont que la partie émergée des agressions verbales qui sont des actions collectives permanentes. Pour un assassinat islamiste chaque année, ce sont des milliers de personnes qui se font harcelés dans les médias sociaux, qui reçoivent des lettres anonymes et autres messages « Je sais où tu habites avec tes enfants » dans leur boîte aux lettres. Derrière ce moment de violence physique il faut bien imaginer la grande quantité de violence verbale et de terreur que subissent annuellement des milliers de français.

      J’ajoute bien entendu que le gouvernement ne fera rien contre cela. Au contraire, ses futures lois liberticide genre Avia serviront à protéger les agresseurs et à censurer ceux qui dénonce cette réalité.

      1. Marcello Biondi

        Depuis le début je suis convaincu aussi que cette loi est faite pour étouffer ceux qui dénoncent la réalité. C’est ni plus ni moins qu’un outil de conquête.

    3. marcngl

      Le terrorisme par définition cherche à semer la terreur. En tuant cet enseignant, pensez-vous que les autres enseignants qui enseignent la même matière, le feront sans crainte dorénavant? Peut-être que certains le feront là, en se disant qu’avec le contexte, ça passera.
      Mais dans 6 mois? Dans un an?
      Déjà des profs ce censurent. La victime elle même avait débuté dans la soumission en demandant aux élèves de confessions musulmanes de sortir de classe car ils pouvaient se sentir offenser!!!!! Donc on apprend à développer la liberté d’expression qu’à une partie des élèves?
      La « crainte » des enseignants est d’autant plus légitime qu’ils ne sont pas soutenu par l’hydre administrative, les politiques et les médias.
      Depuis quelques années, mais cela s’est accéléré, il suffit pour une communauté de montrer les muscles et de gueuler, pour qu’elle obtienne ce qu’elle veut.
      Oui, la peur est DEJA là, mais avec la novlangue, elle s’appelle « pas de vagues », ne pas jeter d’huile sur le feu, ne pas stigmatiser, etc….
      Si on ne peut pas critiquer, se moquer, alors certains sites comme celui-ci vont disparaître. Et c’est cette peur, cette soumission, qui amène aussi à des lois liberticides.
      Pour terminer et répondre à votre question sur le pourquoi des musulmans qui ne condamnent pas ces actes : j’avais lu il y a quelques années un document qui montre que c’est dans l’adn de cet religion de grignoter, s’immiscer et imposer par graduation, leurs volontés.

      1. Pythagore

        2 questions:
        – qu’est ce que « la liberté d’expression » a à faire dans un programme d’histoire-géo de collège ?
        – n’y a t’il pas d’exemples plus neutre / moins polarisant que celui qui a été utilisé ?
        .
        Très honnêtement, à l’âge des collégiens, tout ceci me serait largement passé au-dessus la tête.
        Par ailleurs, à mon époque, le programme d’histoire ne faisait aucune allusion à l’islam. Mais il a fallu que qq socialiste introduise le sujet ds les programmes probablement.
        .
        NB: il est évident que je ne soutiens pas le geste ni l’islam politique. Mais le combat, c’est aux adultes de le mener. Verrez-vous des journaux republier les caricatures en soutien aux morts pour défendre la liberté d’expression ? C’est le geste que j’attendrais.

          1. Pythagore

            ah c’est possible, comme il s’agissait d’un prof d’histoire-géo, j’ai fait un raccourci, mais je me suis possiblement trompé. Je reste persuadé que cela passe au-dessus de la tête de ces élèves.
            Je m’excuse pour cette remarque un peu déplacée pour les âmes les plus sensibles, mais ils auraient mieux fait d’enseigner le code pénal.
            .
            A noter qu’il ne s’agit pas d’instruction civique mais « d’enseignement moral et civique ».
            Le parfait petit manuel du vivre ensemble, voici le programme (demandez le programme ! demandez le programme !): https:/ /www.data.gouv.fr/fr/datasets/r/30fbcbca-0a03-4aac-8424-6ee5b2d27f49

  15. Marie39

    L’intervention de l’armée, voire de la légion, serait sans doute une bonne option pour régler rapidement quelques problèmes.
    A plus long terme, la justice n’ayant que peu de moyens, faire payer l’hébergement en prison (par le travail des prisonniers, ou par leur famille s’ils ne travaillent pas- cela existe dans d’autres pays), pourrait permettre de ne pas laisser des individus dangereux en liberté.
    S’employer à supprimer les habitudes prises non laïques dans l’espace public : Repas adaptés des cantines (halal ou casher) , horaires des piscines (hommes – femmes), ouverture des commerces (le refus de l’ouverture les dimanches est lié à la chrétienté…), port de signes ostentatoires, suppression des mesures liberticides dans l’expression sous prétexte de blasphèmes…, etc
    Enfin, parce que nous n’en avons pas les moyens financiers (et encore moins avec les dépenses somptuaires de cette année), et parce qu’il convient de recréer au préalable un environnement serein pour ceux qui vivent aujourd’hui en France, avant toute autre intégration : Arrêter l’immigration massive. Pas la peine de restaurer des frontières. Il suffit de supprimer toute aide, allocation… aux nouveaux entrants les premières années de leur arrivée (ex : Canada) pour décourager probablement un certain nombre de réfugiés économiques. Il vaut d’ailleurs mieux aider les autres peuples à vivre mieux chez eux, car ils ne déménagent probablement pas de gaieté de coeur.
    Je ne suis pas d’extrême droite. Je ne suis pas facho. Je ne suis pas raciste. Je pense simplement que le « bien vivre ensemble » de personnes de milieux culturels différents demande du temps. Observons la nature : Mettez une chèvre avec un troupeau de moutons. Le troupeau restera serein. Mettez un troupeau de chèvres , il y aura aussitôt un rapport de force qui va s’installer, chacun essayant de garder le pouvoir.

    PS sur la remarque de Sieur Darmanin concernant l’épicerie des grandes enseignes : Il faudrait peut-être lui rappeler ce qu’est la loi du marché !

    1. Gosseyn

      Hélas pour vous, une des questions prioritaires serait de contraindre à cette  »ajustice » à devoir respecter la loi, rien que la loi, mais toute la loi !

      Pour le moment, la corruption y règne ! Ce qui ne se trouve évidemment pas dans les médias, mais bien davantage par une lecture appropriée de Légifrance.fr.

      De même pour  »les moyens » financiers. Car, à raison de X dizaines de milliers d’euros par an et par immigré illégal ou mineur, sans parler du coût social des innombrables autres, les moyens sont là !

      Avez vous seulement une idée de ce que coûte l’OFPRA et tout le système qui gravite autour ?

      Pensez-vous aussi qu’il vous faut faire votre mea-culpa, du seul fait que vous avez des propositions de réforme de la société ? Eh bien, non, vous ne devez rien à vos opposants politiques mal embouchés !

      Au final, chacun comprend que tout ceci est du fait de notre indéboulonnable oligarchie, et de la caste d’énarques politisés qui sont ses permanents.

    2. René-Pierre Alié

      « Je ne suis pas d’extrême droite. Je ne suis pas facho. Je ne suis pas raciste.  »
      Inutile de vous justifier. Ici, c’est superflu. Ailleurs, vous serez accusée de toute façon.

      1. macgile

        Exactement, cette justification met en lumière la mise au pas « politiquement correct » des esprits effectué sur la population depuis de nombreuses années.
        C’est une sorte de totalitarisme de l’esprit, la propagande est le « récit », le politiquement correct est le « gendarme » de la strict observance de ce récit.

        1. Calvin

          Abavala, là, c’est fasciste et d’esstrème-drouate de dire cela !
          Le reste aussi, mais il y a tolérance pendant le deuil.
          Dépêchez vous, la semaine prochaine, ce sera même islamophobe.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Je ne suis pas sûr que l’armée soit actuellement en capacité de mener une guerre de reconquête de territoires urbain en France. Les unités préparées à ce type de missions sont peu nombreuses. Pour les autres, cela demanderait d’adapter les équipements et de former tout le monde, à tous les niveaux, à ces techniques très particulières et sans doute d’augmenter les effectifs de manière substantielle. Ça n’a rien d’insurmontable, encore faut-il s’en donner les moyens et ne pas attendre de résultats à trop court terme.

      1. Higgins

        L’armée de terre actuelle tient dans le stade de France. Quant à l’armée de l’air ou la Marine, elles sont au plus réduit en matière d’effectifs. Il faut arrêter de penser que cette institution puisse résoudre les problèmes de notre société. Elle n’en a pas ou plus les moyens ni la volonté.

        1. Hermès Honshappo

          Surtout, l’armée est un outil. Pour qu’on s’en serve, il faudrait qu’il y ait une vraie volonté de changer les choses.
          Et pour ça, il faudrait aussi que ça ne soit pas sabordé de toutes parts par un cadre juridique qui serait trop restrictif. Donc trouver un cadre juridique qui donne les coudées franches aux forces armées, tout en protégeant assez le commun des mortels, pour éviter que l’opinion publique se révolte à la moindre bavure.

          Bref, j’y crois moyen. Franchement, je ne vois aucun moyen simple de se sortir de ce merdier, dans lequel un pourcentage de fanatiques entraîne le reste de la société au fond d’un trou dont on ne sortira que couverts de sang et de tripes (si on en ressort un jour)

          L’autre alternative que je vois serait de sortir du cadre, et appeler de ses vœux que l’armée sauve le pays en dehors de tout cadre légal ou mandant du peuple. Ça s’appellerait un coup d’état, mais je doute que notre armée en ait les moyens. Ou la volonté. Je ne suis pas certain d’espérer ce genre de solution moi même, d’ailleurs.

            1. Husskarl

              Ce ne serait pas la solution idéale certes, mais en existe il une autre crédible ?
              C’est pas demain que quelqu’un d’honnête aura 500 signature et 51% ensuite. Ni après demain d’ailleurs.

    4. Pythagore

      Le problème est qu’ils importent des loups au milieu d’un troupeau de moutons.
      Une proie ne pourra jamais vivre en bonne entente avec son prédateur, c’est une illusion.
      Les anti-racistes ont cherché et largement réussi à faire croire aux proies qu’ils étaient les méchants.
      Un prédateur est un prédateur qq soit sa religion, sa couleur de peau, son sexe.
      La chasse aux aides sociales, l’appropriation de l’espace culturelle, des moyens publiques comme les piscines font partie de la prédation.

      1. René-Pierre Alié

        « Le problème est qu’ils importent des loups au milieu d’un troupeau de moutons. »
        De quoi est fait ce « ils » ?
        Toute la question est là, et elle est posée depuis quarante ans. À une réponse bien documentée s’oppose la Grand Interdit.
        Quel est cet interdit ? C’est celui de mettre en cause les prétendus représentants d’une communauté.
        Cette communauté pourrait les dénoncer comme non-représentatifs. Elle ne peut le faire parce qu’elle est coincée. Si elle le fait, elle « fait le jeu » de ce qu’on l’a persuadé de croire.
        On l’a persuadée de croire que cette « extrême-droite » est antisémite, donc qu’elle présente un danger majeur.
        Je résume : la présentation de l’anti-immigrationnisme comme émanant d’une extrême-droite antisémite, c’est le travail des prétendus représentants de la « communauté juive ».
        Cette communauté (dans sa réalité, pas dans ses faux représentants) est coincée par ce chantage, et ne peut passer outre, sous peine de se sentir comme complice des assassins du génocide industriel.
        Le CRIF, la LICRA et autres officines du genre « droit de l’homme » ne sont pas seulement traitres à la France, mais également à la communauté qu’ils prétendent indument représenter, en encourageant l’importation de ceux qui sont les plus hostiles à la communauté juive dans son ensemble.

      2. Stéphane B

        Je me permets de citer André Malraux, qui il y a 60 ans disait dans « Notes sur L’Islam »
        « La nature d’une civilisation, c’est ce qui s’agrège autour d’une religion. Notre civilisation est incapable de construire un temple ou un tombeau. Elle sera contrainte de trouver sa valeur fondamentale, ou elle se décomposera. C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine. Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. »

        http:/ / http://www.gaullisme.fr/2016/07/17/malraux-et-lislam-1956/

  16. bibi

    « rappelant que l’écriture de lois ne devrait jamais être confiée à des gastéropodes. »
    Et je dirais même plus : l’écriture de loi à l’avia vite ne devrait jamais être confiée à des gastéropodes.

      1. Waren

        Et l’ultra-libralisme, qui est bien pire que le libéralisme, faut pas l’oublier l’ultra-libralisme, hein, faut pas l’oublier qu’il détruit en plus la planète et vous empêche de vous soigner !

  17. Higgins

    Les dernières heures de la Liberté ? « Des poids lourds du gouvernement prédisent un couvre-feu avancé à 19 heures ou une généralisation de la mesure à toute la France, selon RTL. » (https:/ /www.lepoint.fr/sante/covid-19-le-couvre-feu-bientot-avance-dans-les-grandes-villes-21-10-2020-2397431_40.php:)

    1. Dr Slump

      J’allais le dire. Suite au couvre-feu, j’observe que tout le monde s’est mis sur le pied-d’épidémie, excusez le néologisme, sans que l’état n’ait eu besoin de faire rien de plus. Les gens portent en masse le masque dehors, ils surveillent les récalcitrants, et se lavent bien le cerveau à la solution hydro-alcoolique. J’espère que ça se limitera à l’obligation de se vacciner, ce serait un moindre mal, mais je crains que ce ne soit en effet les derniers mois de liberté. Tout court.

      1. Higgins

        https:/ /www.20minutes.fr/sante/2890275-20201021-coronavirus-executif-veut-prolonger-etat-urgence-sanitaire-jusqu-16-fevrier-inclus

        Je ne me fais aucun soucis quant à l’issue du vote.

    2. Deres

      L’infantilisation permanente des français par le gouvernement fait que ceux-ci respectent les mesures dans leur forme mais pas dans leur fond. Donc ces mesures sont bien moins efficaces que prévu. Et il faut donc des mesures hyper-violentes pour obtenir le moindre résultat. L’exemple typique sont les masques. Globalement, les gens en portent mais en fait ne les changent que rarement ou ne couvrent pas le nez, etc. Le couvre-feu est contourné en dormant chez ses amis ou en faisant les mêmes activités l’après-midi le weekend. Pourquoi le cinéma l’après-midi serait moins contaminant que le soir ????

      C’est ce que montre l’exemple suédois. Un gouvernement moins autoritaire et plus communiquant qui utilise des mesures ciblées sur les plus vulnérables et plus intelligentes arrive à avoir des résultats très importants, évidement moins efficaces qu’un black-out total mais disons avec 75% de l’efficacité. Et sans les conséquences économiques désastreuse qui mette le pays à genou.

      J’ajoute que le confinement initial était peut être nécessaire au 15 mars car l’épidémie était galopante. Mais en réalité, cet état venait du fait que depuis 2 mois, le gouvernement ne faisait rien ou presque à hauteur du danger. Au contraire, il appelait à aller au spectacle et par idéologie ne touchait pas aux transports en critiquant Trump au passage. Les messages sur la distanciation sociale était complétement inaudibles et pris à la rigolade. C’est un grand classique de la politique et des faux leaders : laisser exploser une crise que l’on voit venir pour se placer en sauveur alors qu’on aurait très bien put la tuer dans l’œuf.

        1. Deres

          1) Il est mensonger de dire que le gouvernement suédois n’a rien fait car ils n’ont pas fait un confinement total. Leurs vieux était 100% confinés par exemple. Les suédois ont beaucoup fait de télétravail et pris des mesures de distanciation social. C’est surtout l’absence des systématismes et d’hystérie collectif qui change de ce que l’on a vécu.
          2) On voit bien un pic même dans les données montré par Chevallier. Et ce pic chute brutalement suite au confinement. La mortalité suédoise est différente. Cela monte plus lentement et cela redescend aussi plus lentement car leurs mesures étaient moins violentes.
          3) Il fait des raisonnements à postériori alors que l’on ne peut pas savoir ce qui se serait passé sans confinement. Le nombre de mort est faible mais c’est à mon avis le résultat du confinement.

          Il est pour moi idiot de dire qu’un confinement total ou que des masques systématiques ne sont pas des mesures EFFICACES. Il suffit de réfléchir une seconde. La question est des avoir si ce sont des mesures INDISPENSABLES. Et l’exemple suédois nous montre très clairement que non.

          1. durru

            Si la Suède ne vous va pas, vous pouvez prendre à peu près n’importe quel pays démocratique d’Asie comme exemple, et même le Vietnam plutôt communiste. Il n’y a pas eu ni confinement indiscriminé, ni avalanche de décès.
            Ou alors, prenez les pays de l’Europe de l’Est, où la mortalité n’a rien à voir avec celle des pays occidentaux et le confinement a été bien moins liberticide qu’ici.

            Quant aux chiffres, je me méfie de leur précision. Rappelez vous seulement deux exemples :
            1. Au début, les décès covid en EHPAD n’étaient pas comptabilisés. On ne sait toujours pas quelle est la vraie courbe des décès covid entre février et avril.
            2. Un hôpital francilien avait « égaré » plus d’une centaine de décès covid pour plusieurs mois, réalisant la performance de faire sauter, pour le première fois depuis mi-mai, la barre des 100 décès covid par jour.
            Alors, l’ampleur de la courbe en France, comment dire… on la cherche encore.

            Pour ce qui est du port du masque, c’est vous-même qui le dites, les mesures (dont le port du masque) sont respectées seulement sur la forme. Porter le même masque plusieurs jours, le laisser sous le nez, le toucher toutes les 30 secondes, etc, etc, ça diminue drastiquement son efficacité. Sans même parler du fait qu’il n’y a aucune étude scientifique (l’argument massue du gouvernement, n’est-ce pas ?) qui montre que le port du masque soit un tant soit peu efficace à l’extérieur et/ou par toute la population.

            1. Comme je le disais dès le début, le problème de cette pandémie n’est pas un problème médical, mais un problème logistique. Qu’est-ce que les systèmes socialistes, communistes ou collectivistes en général merdent le plus facilement, le plus profondément, le plus totalement ? Les problématiques logistiques. Qu’observe-t-on ? Que plus les pays sont collectivisés, plus leurs systèmes de santé ont pris cher et plus il y a de morts.

              C’est visible même aux US : plus un état est démocrate, plus il a morflé.

              La réalité crève les yeux.

            1. Aloux

              Vous n’y êtes plus, l’argument maintenant c’est les « long haulers », ceux qui ont des séquelles pendant des mois. Enfin soi-disant.

                1. Higgins

                  Ce matin, aux Experts, un des invités a déclaré avec forces que nous étions dans un pays socialiste. Son principal contradicteur, un « économiste attéré », ne l’a pas contredit.

                  1. Aristarkke

                    L’économiste atterré professe que l’on est riche avec trois smics mensuels et qu’il faudrait un RSA un peu plus dopé au niveau du smic, non compris les allocs, aides indirectes en exemption de dépenses, etc…, le tout bien entendu aux frais des « riches ». Bref une resucée du RU pour venir en aide aux sinistrés du Covid…

        1. petit-chat

          La blague du covid a une réalité : elle a fait disparaître la grippe ! En 2020, seulement 72 cas de décès causé par la grippe (au lieu de plus de 10 000).

    1. P&C

      Normal, mis à part l’Opus Dei (qui est composée de gens qui ont du bien), le catholique moyen n’est plus un fanatique haineux.
      Et même les cathos fanatiques sont plutôt pacifiques.

      Rien à voir avec les hordes muzz.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        l’OD est souvent traité de fanatiques. Ils sont certes radicaux dans leur pratiques, mais toujours dans le respect des lois, par principe. l’OD comme société secrète aux méthodes de barbouzes, c’est pour les (mauvais) romans.

      2. Theo31

        Mais bien sûr. Donne leur du pouvoir comme en Pologne et tu verras. Les protestants sont de gentils progressistes en France. Aux USA, ils donnent des types comme David Koresh.

          1. Pheldge

            on m’a cité ceci : fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_cinéma_Saint-Michel et j’ai trouvé également cela
            fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_cinéma_le_Building
            Y’a pas à dire l’ennemi c’est l’intégrisme catholique lié à l’extrême droite !

            1. durru

              Il était question de la Pologne, où les cathos intégristes auraient (dit-on) le pouvoir. J’attends toujours pour savoir ce que ce « pouvoir » peut changer en termes de violence du mouvement.
              Jeter des phrases comme ça, pour faire l’intéressant, c’est facile. Les argumenter, un peu moins…

            2. Jacques Huse de Royaumont

              Je suis de plus en plus convaincu que l’anti-christianisme, et l’anti-catholicisme en particulier, est la cause racine de tous les maux dont souffre notre époque.
              D’abord un constat : la déchristianisation et la décadence de notre civilisation sont concomitantes et suivent des trajectoires parallèles, l’un entraînant l’autre.
              Ensuite, effectivement, l’islam a été instrumentalisé par les grands penseurs de gauche pour faire pièce au christianisme. D’où l’attitude incompréhensible sinon qui consistait à nier la dangerosité de l’islam, contre toutes les évidences. Le padamalgam refuse d’assimiler islam et islamisme, mais n’a aucun mal par contre à amalgamer toutes les religions au terrorisme. Un peu d’amalgame c’est non, beaucoup, c’est oui. Nous avons sans doute perdu 30 ans dans la lutte contre l’islam.
              C’est toujours un problème, car pour défendre l’occident, c’est l’identité laïque qui est brandie. Or la laïcité se définit par ce qu’elle n’est pas (confessionnelle), c’est du vide, par construction. Cela permet d’évacuer des sujets qui fâchent, ce qui a du sens, mais n’a par soi-même aucun pouvoir fédérateur. Occulter notre histoire et l’origine morale et intellectuelle de notre civilisation, parce qu’elle est chrétienne, n’est pas un progrès : c’est une aliénation. Cela nous prive de nos capacités de résilience en nous éloignant de ce qui nous a structuré moralement et intellectuellement.
              Dépourvu de cette colonne vertébrale, nous sommes des proies faciles pour les tyrannies de tous genres, islam, bien sûr, mais également tous les délires constructivistes en cours.
              La propagande anti-chrétienne a bien réussi son coup, elle a tout ravagé.

              1. P&C

                Le catholicisme emmerdait les protestants et le capitalisme de la 1ère révolution industrielle. Peut être que parce que perçu comme lié au foncier ?
                Avec une louche de mépris du peuple, de lumières et de délire d’homme nouveau (touts les totalitaires ont en commun de vouloir créer un homme nouveau).

              2. Pheldge

                ça date de la révolution, cette détestation du catholicisme, complice de l’ancien régime, depuis c’est une constance de la république !
                Merci pour ta jactance, ô Camarade noble,j’eussions pas dit mieux !

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Tu peux même remonter un peu plus tôt, les Voltaire et autres Diderot ont bien préparé les esprits à la haine et la violence.

                  1. durru

                    Je ne veux pas paraître désagréable, mais la haine et la violence n’ont pas eu besoin de Voltaire pour faire partie du quotidien des Français au XVIIIème. C’est au contraire ce qui a permis à Voltaire certaines prises de position, notamment Calas.
                    Je parlerais plutôt de Rousseau, moi 😉

                    1. Jacques Huse de Royaumont

                      Malgré ses théories fumeuses proto-communistes, ses contradictions et son humeur de pisse-vinaigre paranoïaque, Rousseau est plus respectable que Voltaire. Le roué Arouet fait montre d’un style flamboyant, employant une langue vive, fluide et élégante comme peu y on réussit. Mais si sa plume est brillante, son âme est noire. On dit qu’il a combattu l’esclavage ? En fait, il combat l’empire, son mépris pour les autres races est abyssal et ses économies placées dans le commerce triangulaire. Dans l’affaire Calas, il se soucie peu du dossier judiciaire, sa position est toute de principe. Le personnage est tout à ses vices et hait ceux qui le lui rappellent, toute son oeuvre est guidée par cette logique.

                    2. durru

                      Admettons. Voltaire a surfé sur ce contexte, mais ce n’est pas lui qui l’a créé, je ne voulais pas dire autre chose.
                      Quant à Rousseau, qui n’a pas pu assumer l’éducation de ses enfants, il serait peut-être « respectable » selon les standards gauchistes actuels, mais pas selon ceux de l’époque. Et ses idées, reprises par l’ensemble des intellectuels de gauche, se sont révélées bien plus nuisibles pour la société que celles de Voltaire…

                    3. petit-chat

                      L’affaire Calas est très bien expliquée et sourcée par l’historienne Marion Siguault. Et l’on voit que Voltaire était une ordure, ennemi de la France, à l’écriture délicieuse cependant.

  18. Deres

    A noter que l’Arménie est en train de se faire défoncer par les turques mais que personne n’en a rien à foutre. Le front est percé au Sud et les supplétifs syriens soutenus par des dizaines de drones turcs foncent vers la frontière arménienne probablement pour faire la jonction avec le territoire azéris enclavés jouxtant la Turquie.

    Donc après l’invasion du nord de la Syrie puis celle de l’Irak, et les incidents libyens, chypriotes et en mer Egée, la politique du fait accomplie néo-ottoman se poursuit en Arménie. Je sais ce qu’est un point Goodwin mais la parallèle est troublant pour moi quand je dis Espagne, Autriche, Sudètes, Tchécoslovaquie, Pologne, … Il faut s’attendre à l’expulsion en masse des arméniens des territoires conquis (ou pire …). Et l’année prochaine à des coups de force dans els îles grecques. C’est quasi-certain.

    1. Husskarl

      Chypre est bien coupée en deux depuis des décennies tout en étant dans l’UE. Y en a pas un qui a un minimum de courage, pas un seul !

    2. Higgins

      Il ne faut pas être inquiet. L’UE va faire entendre sa voix (de castrat).
      Ces billets datent de la fin septembre et du débute du mois mais je les trouve plutôt justes sur le fond : http:/ /www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/09/c-est-reparti-dans-le-caucase.html et http:/ /www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/10/bruits-de-guerre.html

      1. Deres

        Les militaires turques vont être complètement rodés quand cela va commencer à chauffer avec des pays européens. Et comme avec les allemands, nos armées vont découvrir dans la douleur les nouvelles règles de la guerre. Pour vous donner des exemples :
        – les turques déploient des dizaines de drone TB2 armés en Arménie. Nous attendons les premiers de nos drones Patroller dans quelques années et ils ne seront pas armés. Les 12 reapers américains qui nous servent au Mali ne sont pas non plus armés et ont besoin d’accords et personnels US. Pour les hélicos drone il faudra attendre 2030 …
        – le nouveau joujou, ce sont les drones kamikazes Harpy (israéliens) utilisés en masse. Il va s’en dire que personne en Europe n’a ce genre de matériel ni n’étudie ce genre de produit
        – les azéris ont dronisés à bas cout des vieux avions An-2 pour saturer les défenses aériennes qui se font pulvériser

          1. René-Pierre Alié

            Je serais curieux d’avoir votre avis au cas où les azéris s’imposent aux arméniens, et prennent le haut-karabagh. Quelle serait l’attitude de la Russie ? (car j’imagine que les pays de l’UE ne feraient rien).

            1. Higgins

              Je ne pense pas que les russes laissent faire. Ils n’y ont aucun intérêt. Maintenant, c’est une situation totalement explosive qui porte en germe un conflit beaucoup plus important. Il n’y a strictement rien à attendre de l’UE qui est une machine inutile qui tourne à vide. Le Sultan pousse ses pions là où on le laisse les pousser. Le pb, c’est que l’armée turque n’est pas qu’un empilement d’armes modernes comme beaucoup de pays de la péninsule arabique. S’il y a conflit, et c’est probable, ce sera sanglant.

              1. René-Pierre Alié

                « S’il y a conflit, et c’est probable, ce sera sanglant ».
                Il y aurait donc selon vous le probabilité d’un conflit ouvert entre la Turquie et la Russie ? Comment ne pas évoquer la Guerre de Crimée, entre les mêmes ou presque ?
                Je n’imagine pas que ces deux protagonistes ignorent l’Histoire, et Poutine certainement pas.

                1. Pierre 82

                  Et comme pour la guerre de Crimée, les Français et les Anglais s’allieront sans aucun doute à l’empire ottoman, pardon, à la Turquie. Tout est bon pour contrer le plus méchant d’entre les méchants: Poutine.

            2. Dr Slump

              Les arméniens, et en particulier ceux du Haut-Karabagh, ne sont pas non plus des enfants de choeur, ils connaissent l’histoire, et je ne crois pas trop me tromper en pensant que Poutine assurera au moins la fourniture d’armes, le soutien logistique et stratégique, comme le fait Erdogan avec les Azéris. Et la Russie a aussi quelques troupes privées pour s’opposer à celles prêtées par la Turquie. Ca peut donner une guerre par proxy, mais il ne faut pas oublier que les russes n’ont pas hésité à intervenir en Syrie.

              1. durru

                J’ai trouvé cette analyse (récente) de la situation dans ce conflit. Le hasard fait que l’auteur soit Roumain…
                https: //www.voltairenet.org/article211286.html

                1. Dr Slump

                  Réseau « Voltaire », ce nom est une usurpation vu les inclinations de son fondateur Thierry Meyssan, qui n’est pas une source fiable.Sphère soralienne à base de conspi, de complexe américano-sioniste et j’en passe.

                  1. Citoyen

                    C’est tout à fait ça, Dr Slump.
                    L’individu en question, était déjà bien identifié au siècle dernier (ça ne nous rajeunit pas), pour ses positions à l’extrême-gauche, et même au-delà … Et donc, quand un lecteur veut le lire (si c’est son choix), il est conseillé de décoder la lecture à travers ce filtre là, pour comprendre quelque chose à ses délires …, qui sont plus souvent de la propagande que de l’information …

              1. René-Pierre Alié

                « Cela (les hostilités) ne se passe pas en territoire arménien ». Le Haut-Karabagh, selon le dirigeant russe, ne serait pas un territoire arménien ? En quelques mots, c’est beaucoup dire.

                1. durru

                  Même la Crimée, ce n’était pas au tout début un « territoire russe ».
                  Les mots ont un sens, et l’article que j’ai posté en parle de manière assez claire : l’Arménie n’a pas (encore) réclamé ce territoire. Dont acte.

    3. Calvin

      En fait, l’année prochaine, ce n’est pas l’élection présidentielle de 2022 mais de 1922…

      En fait, c’est pas idiot de tuer les profs d’histoire géographie. A trop savoir comment s’est passée l’histoire, on risquerait de ne pas la reproduire.

  19. O R

    On a donc déjà trois responsables à la mort de ce pauvre prof: * Les bitcoins * Les messages twitter * Les saucisses halal de chez Herta . Jamais une enquête anti terroriste n’est allée aussi vite !

        1. bibi

          Le manche étant un objet contondant, je pense en vertu de l’application du principe de précaution, qu’il faut interdire les couteaux à lame et à manche.

          1. kekoresin

            Aussi tranchant qu’une lame républicaine coupant le gâteau capitaliste pour nourrir équitablement ses oisillons. Bien joué Bibi 🙂

  20. Elie

    Si je savais dessiner, je dessinerais la Liberté, les cheveux défaits, la torche éteinte, la couronne de travers, le livre foulé aux pieds, mais les seins toujours pudiquement cachés par sa toge, et la Liberté dirait :  » c’est dur d’être défendue par des lâches ».

  21. lxy

    Ce que l’on apprend depuis quelques jours, et personne sauf h16 et ses fans, ne s’on rend compte, c’est que la France souffre d’un mal incurable et mortel : la bureaucratie. Elle nous coûte un bras pour un résultat pitoyable. Toutes les fonctions régaliennes sont touchées : éducation nationale,justice,police. Mais encore gestion des comptes publics.
    Partout l’irresponsabilité de nos fonctionnaires se généralise.Quels que soient les faits tragiques qui frappent nos concitoyens,et je ne pense pas au risque d’attentat mais aux faillittes et au déclassement social qui risque d’atteindre des millions d’indépendants courageux,le fonctionnaire, lui sera toujours là d’autant plus coûteux qu’il ne sert plus à rien, qu’il ne contrôle plus rien.
    On va trainer quelques islamistes paranoîaques devant les tribunaux, mais où seront ceux qui ont accordé le droit d’asile à ce fou furieux, qui ont laisser proférer des menaces incessantes sans réagir, cette administration apeurée convertie au pas-de-vaguistes , qui déjà a peur de son ombre ,comment résisterait-elle à la moindre menace sérieuse.
    Et la bureaucratie judiciaire qui a préféré traîner maintes fois devant la justice l’inoffensif Eric Zemmour pendant que les islamistes se jouaient d’elle, avec la bénédiction de tous les innombrables Défenseurs des droits…
    Ou l’énorme bureaucratie sanitaire qui égrenait chaque jour -avec satisfaction son chapelet de morts sans oublier Mayotte, important Mayotte en effet. Et qui ne trouvait de mieux pour s’occuper, à défaut de combattre le virus de s’attaquer au Pr Raoult qui de son côté se battait avec les moyens de bord !

    1. Lorelei

      Les seuls qui s’en tireront sans trop de problèmes apparents de cette crise sont les fonctionnaires et les retraités.
      Les autres….
      Que se passera-t-il quand les rentrées d’argent vont se tarir….

  22. lxy

    « Je ne lâcherai pas. Je ne peux pas, de toute façon, pour tous les enseignants qui ont pu être injustement sanctionnés. Et puis pour les élus et les parents d’élèves qui ne m’ont jamais lâché. »

    L’affaire de l’enseignant de Malicornay, suspendu pour avoir lu des textes bibliques en classe, connait un énième rebondissement. Le tribunal de Limoges avait jugé cette décision « disproportionnée » et avait demandé sa réintégration. Mais l’Éducation Nationale a fait appel de cette décision.

    Matthieu Faucher était enseignant à Malicornay. Suite à une lettre anonyme, il avait été suspendu de ses fonctions et muté par l’Éducation Nationale en 2017 pour « non-respect de la neutralité vis-à-vis du fait religieux ». Sanction qui avait été jugée « disproportionnée » par le tribunal administratif de Limoges qui demandait l’annulation de la sanction et sa réintégration à l’école de Malicornay.

    Mais en octobre 2019, l’Éducation Nationale a fait appel de cette décision. Sur le compte twitter du mis en cause, un post épinglé rappelle que l’affaire dure depuis deux ans déjà et que « ce n’est pas fini ».

    L’enseignant n’est pas d’accord avec les faits qui lui sont reprochés dans cet appel, comme il en témoignait auprès de La Nouvelle République.

    Il rappelle auprès du magazine La Vie que les oeuvres font référence de par leur contexte à la religion.« Il faudrait effacer toutes les œuvres qui font allusion au christianisme ? On efface 2000 ans de littérature et d’art ! »

    La décision de l’Education a été condamné en appel et le professeur a éte finalement été réintégré.

    sans commentaire !

    1. pabizou

      Difficile de classer l’éducation nationale dans le régalien . Cette usine à crétins n’existe que pour fabriquer des imbéciles manipulables et retirer l’éducation de la sphére parentale .

  23. kekoresin

    Dans ce doux pays de la guimauve où des lois cruciales contre la fessée font courageusement front à la barbarie intolérable, on ressert lentement mais surement le kiki des Bisounours muets de stupeur.

    Une fois de plus la merde va retomber sur les victimes que l’on soupçonne de potentielle autodéfense pour palier aux manquements criants du régalien. Une fois de plus le terrorisme mahométan sert de talonnettes à nos petits dictateurs en goguette, pour lesquels une petite résurgence de la terreur est une chouette occasion de sortir ses playmobils en costume républicain, pour les voir défiler autour d’une boite à cadavre sur fond de U2 et de discours de Jaurès (haute figure socialiste qui avait en son temps condamné Dreyfus). Bon, il est vrai que ça a plus de gueule que des transsexuels qui dansent sur le perron de l’Élisée !

    La période est donc propice à l’encadrement serré de toutes les libertés, avec d’un côté un vilain virus qui tue et de l’autre un vilain terrorisme qui tue. Au lieu de chier des lois sur l’abominable fessée traumatisante, il faudrait « réarmer » l’éducation en autorisant la bonne vieille calotte dans la tronche de merdeux et le saint coup de pied au cul soigneur d’acné. Mais deux problèmes se posent. Le premier est le profil gauchisant des profs biberonnés à la bienpensance, incapables intellectuellement et physiquement de mettre une torgnole à un petit crevard insolent ou à un parent vindicatif de petite racaille candidate au CAP boucherie. Le deuxième problème c’est que nos (as)serviteurs de l’état ne pourraient pas jouir des largesses d’un peuple sans distiller un minimum de terreur.

    C’est le bon moment de faire un crash test (merci la Chine) pour savoir comment le troupeau va réagir quand on va lui confisquer son épargne pour renflouer 40 années d’errements socialistes et tenir les loups affamés de prestations sociales. Il semblerait que le mouton soit assez immobile pour une tonte totale avant égorgement. Ses bêlements mous seront bien vite étouffés sous une épaisse couche d’isolation législative.

    Alors voilà pourquoi on ressort une petite loi bien liberticide pondue par une cannibale homophobe pour sanctionner les discours cannibales homophobes. T’inquiète pas, ça va bien se passer !

    1. Le Gnôme

      Allons, allons, avec le CAP boucherie, on découpe la viande avec art, je l’ai passé dans mes vertes années, ainsi que le BEP d’ailleurs.

      1. kekoresin

        Le gars était précis à la découpe. Preuve en est la présence du masque réglementaire encore présent sur la tête, peut être histoire que la veuve se paye pas 135 € dans un soucis de « pas d’amalgame » dans les rands des mécréants…

    2. Ben

      J’en connais beaucoup qui reverrais de foutre une branlée aux morveux pendant leur cours, ou, comme ma belle-sœur, pendant la récréation. Ça commence très jeune (4-5 ans), ça répond aux adultes, ça les insulte, ça les nargue, ça les accuse (de racisme oui oui à 5 ans!!!)….Oui mais….si tu touches à un gosse de moins de 15 ans, t’es foutu dans ce pays.
      Il ne faut pas dire que les profs ou autre fonctionnaire/vacataire de l’éducation nationale est incapable d’autorité, ils respectent juste la loi (pas taper) et la loi les rends soumis à leurs élèves….
      De toute façon, plus grand, cette grosse tarte dans la gueule ils se la prendront dans le monde du travail

      1. kekoresin

        Ouarf! La tarte qu’ils prendront dans le monde du travail, au train où ça va, ce sera plutôt le monde de la démerde et de la paupérisation. Alors pour ce monde là, il vaudra mieux savoir comment on distribue des baffes que d’accepter les recevoir.

        Et puis dans une généralisation grossière, ces profs respectent certes la loi, mais ce sont des profils plutôt raccord avec leur idéologie de gaucho larmoyant qui ont castré toute légitimité à l’autorité, louant sans fin Dolto, déconstruisant la cellule familiale au profit d’une propagande d’état, pleurnichant à la lune cruelle devant une montée imaginaire du racisme, clamant l’inégalité non moins imaginaire homme/femme, respectant à la lettre et avec satisfaction les programmes d’auto-flagellation post coloniaux… Comment veux-tu qu’avec un logiciel pareil, ces résidus de fac mettent une bonne mornifle à un survivant de fausse couche de 5 ans qui les traite de pute ou à ses géniteurs dégénérés qui pensent que leur mioche est un unique flocon de neige dont l’univers est débiteur!

        Bref, le retour du bâton atterrit direct dans leur fion !

  24. René-Pierre Alié

    « la bonne vieille calotte dans la tronche de merdeux et le saint coup de pied au cul »
    Le remède que je proposais déjà il y a plus de six ans…
    Je voulais donner le lien avec mon blog de l’époque, mais quand je je le fais ça ne marche pas. Patron ?

      1. Marcello Biondi

        Je fais un petit HS pour vous poser une petite question. J’habite dans l’est et dans mon village il y avait 2 médecins dont 1 est en retraite depuis peu et le deuxième va le suivre, nous n’aurons plus de docteur très prochainement. En 2015 lors du flot de réfugiés, ma voisine ancienne prof et soixante huitarde me disait que nous étions en train d’accueillir des ingénieurs, des médecins, des psychologues et je me demande même si il n’y avait pas des cosmonautes dans le tas tant qu’à faire. Ma question est: combien faut il de temps pour traverser l’Europe et s’installer en France car à cette heure dans mon patelin nous avons encore vu personne. Même topo du côté de mon garagiste, j’ai ma Citroën BX 16 sport qui déconne et c’est encore Robert le chef mécano qui s’y est collé, ils cherchent encore un électronicien auto pour l’épauler et toujours rien. Sur 500.000 réfugiés diplômés ne me dites pas qu’il n’y en a pas 2 pour venir vers chez moi nom de dieu?

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Cette main d’oeuvre sur-qualifiée est spécialisée dans l’iaidō, sans doute, donc pas dans les autres disciplines. Je ne vois que ça comme explication.

        2. Pheldge

          homme de peu de foi, les 500 000 sont déjà employé, à de nobles tâches, en rapport avec leurs hautes qualifications ! C’est juste qu’il n’y en a pas eu assez, pour venir dans ta cambrousse perdue …

    1. Pheldge

      copie l’adresse de la page de ton blog et tu la colles dans le commentaire, qui sera modéré avant d’être publié, si conforme aux règles* d’ici :

      *par exemple, que si tu colles un de tes liens favoris vers chez Jacquie & Michel, je crains que ça ne sorte jamais 😉

  25. Nemrod

    Apparemment le manque de sommation avant criblage du suspect pose problème à certain.
    Moi je ne vois pas le problème vu que je suis pour la transparence et que plus y a de trous plus on voit à travers.

    1. WorldTour73

      Comme pour le bataclan, notre police aurait du dire « svp rendez-vous » et attendre au lieu de tirer comme des dingues sur nos CPF.

  26. P&C

    Remarquez que nos gauchistes savent parler de religion et de leur comptabilité avec la république.
    https:/ /www.youtube.com/watch?v=g012Ef5hd_Q

    1. Marcello Biondi

      De la manière dont ça commence j’ai vraiment cru à une parodie. Ils feront la même vidéo sur l’islam ? Quel est le plus jeune âge des jeunes filles épousées dans les pays où la charia s’applique?

  27. Dr Slump

    Analyse de l’hystérie autour du covid et de la tyrannie à l’oeuvre, des points de vue politiques, psychologiques, philosophiques et spirituels. Tout est dit dans cet entretien, et c’est limpide. La paranoïa est contagieuse, et le virus du covid n’est rien comparé aux manipulations du pouvoir. Vivre et non survivre, bien vivre pour bien mourir, dans l’acceptation du risque.

    1. René-Pierre Alié

      Dans « Légitimes Défenses » (de votre serviteur), à propos du complotisme, p. 92 :
      « L’assaut donné par internet aux médias officiels a dopé la créativité de Wilbur Smith*. De son cerveau fertile est sorti ce vocable disqualifiant, celui de « complotisme ». Nul doute que pour cette trouvaille, il a reçu une prime pour services rendus à l’état profond. Complotisme peut servir de tir de barrage à toute éventualité d’une timide mise en question d’une vérité officielle, étonnements rangés dans la même sac que les faux avions des tours jumelles et l’invasion de reptiliens dotés de pouvoirs supra-naturels.  »
      Plus loin, p. 95 :
      « Pour l’auteur** de « La langue des médias », « le complotisme est une attitude de l’esprit qui consiste à expliquer a priori tout phénomène surprenant par la thèse d’un complot. Exprimer sa surprise et sa méfiance face à une série de coïncidences troublantes ne relève en rien du complotisme. Que les journalistes s’interdisent d’enquêter sur l’origine des rumeurs et accusations signifie que, potentiellement, ils acceptent d’être instrumentalisés. »
      * L’employé du Ministère de la Vérité, « 1984 »
      ** Ingrid Riocreux

  28. panchovilla

    des bougies, des nounours ! des bougies et des nounours !
    des bougies, des nounours ! des bougies et des nounours !
    des bougies, des nounours ! des bougies et des nounours !

    C’est bon, on a réglé le problème, envoyez le prochain attentat.

  29. baretous

    et bien voila ça vient de tomber. Confinement et couvre feu à partir de 21 heures. Hopital de Pau actuellement: 3 (trois) personnes en réa covid……..pyrenees atlantiques 700.000 personnes..

    1. Aristarkke

      Imaginez que leur nombre passe à six !
      Doublement de l’occupation des lits de réa !
      100% de plus ! (exprimé ainsi, cela frappe encore davantage les auditeurs /lecteurs)…

  30. pabizou

    Tu ne te rends pas compte, 219 cas en 7 jours, c’est épouvantable ça fait 11000 par, an … Il va falloir que le foutage de gueule s’arrête et vite!!!! 54 départements, dont la lozere, là ou les corbeaux volent sur le dos .

  31. pabizou

    Quelqu’un a quelques chiffres sur les cas de grippe en ce moment? Vu le coup de froid, sans doute dû au RCA, on doit commencer à en avoir pas mal, pourtant ils n’apparaissent nulle part…Etonnant non ???

  32. lxy

    Je vous indique un site qui donne les chiffres du Covid pour chaque jour http://www.coronavirus-statistiques.com

    Tout est fait pour noyer le poisson : certaines données sont celles de la totalité des cas depuis le début de l’épidémie,d’autres sont indiquées en pourcentage, d’autres enfin pour 7 jours et finalement par jour pour le nombre de décès…

  33. Husskarl

    Des nouvelles de Suède, rien à signaler: lefigaro.fr/flash-actu/coronavirus-face-a-la-remontee-des-cas-la-suede-garde-le-cap-20201023

  34. glot

    Après l’hommage de Macron au prof de Conflans Ste Honorine.
    ————–
    Une soixantaine de sociétés coopératives, qui sont de grands distributeurs au Koweït, ont annoncé un boycott des produits français, a précisé à l’AFP le vice-président de la Fédération des coopératives, Khaled al-Otaibi. «Nous avons retiré tous les produits français, à savoir les fromages, crèmes et cosmétiques des rayons et les avons restitués aux agents agréés de ces marques au Koweït», a-t-il expliqué.

  35. zelectron

    L’occasion est trop belle pour porter un coup à l’économie française (même si le chiffre d’affaire avec ces pays n’est pas significatif) résultat encore un peu plus de chômage . . . Macron ne sait pas se taire quand il le faut (bouffit d’orgueil)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.