Et maintenant, le couvre-foutoir

Or donc, le gouvernement français a choisi de repartir à nouveau à l’assaut du vilain virus. Puisque – rappelez-vous ! – c’est une guerre, le président a trouvé un nouveau moyen de contrer l’ennemi microscopique : le couvre-feu a été décidé, pour (quasiment) tout le monde. Et tout ira mieux, vous allez voir.

Comme souvent, le cerfa se cache dans les détails : d’une part, il a été décidé de limiter ce couvre-feu à certaines villes. Ensuite, il ne s’étend que de 21 heures à 6 heures. Enfin, il y a quelques autres interdictions, inévitables, qui s’étendent à tout le monde comme les rassemblements privés qui doivent se contenter d’un maximum de six personnes.

En quelques semaines, on est donc passé du Monde de l’À-Peu-Près à un Monde d’Après qui ressemble de plus en plus au Monde d’Avant … la libération, avec petits papiers d’autorisation de la Kommandantur et patrouilles de « sécurité » dans les grandes villes françaises.

Bien sûr, cette nouvelle phase d’hystérie sanitaire s’accompagne de la confusion maintenant habituelle au sein du gouvernement entre ceux qui en voudraient un peu moins et ceux qui en voudraient un peu plus, démontrant s’il était encore besoin que la communication n’est vraiment pas le point fort de nos gouvernants dont on nous avait pourtant dit qu’ils étaient des communicants.

Mini-confinement c’est donc, dans cette zone grise bizarre où on se demande le sens concret à donner à tout ça.

Ainsi, si on comprend l’idée qui consiste à limiter les réunions à six personnes dans le cadre privé pour limiter la propagation du virus, on se demande comment cette interdiction pourtant présentée comme formelle peut être contrôlée, même vaguement : juridiquement en effet, aucun policier ne peut débarquer chez vous pour vérifier que vous la respectez sans une solide paperasserie des juridictions compétentes.

Eh oui, même si c’est probablement pour une durée très limitée et dans le cadre d’une quinzaine commerciale, la France prétend encore être un État de droit et tout ne peut s’y faire à la va-comme-je-te-pousse, en dépit de ce que l’action gouvernementale nous montre avec insistance depuis 10 mois.

Ainsi, on devra s’interroger sur la pertinence qui consiste à limiter les réunions familiales à six personnes, tout en laissant les individus s’empaqueter lors de manifestations politiques ou dans les transports en commun. Devra-t-on fêter son anniversaire dans un bus pour éviter la prune ?

Ainsi, on est en droit de se demander ce qui justifie les horaires choisis : pourquoi 21 heures et pas 22 ou 23 heures ? On comprend qu’on veuille ici limiter les rassemblements des gens hors de chez eux, mais pourquoi l’Allemagne ou la Belgique, frontalières, ont choisi d’autres horaires ? Le virus allemand est-il plus ponctuel ?

D’autant qu’en Allemagne, même cette idée de couvre-feu n’est pas en place et qu’en définitive, des restrictions demandées par la ville de Berlin y ont été annulées. Bref, ces différences européennes illustrent assez bien qu’en la matière, rien n’est clair, rien n’est scientifique, tout est à la discrétion des autorités, au pif.

Ainsi, on devra aussi se demander pourquoi interrompre ainsi ces activités nocturnes alors que les foyers épidémiques sont connus ; nonobstant le fait qu’avec plus de 35 cycles PCR, la pertinence des tests est de plus en plus sujette à débat, on sait que ce ne sont pas les restaurants, les salles de sport, les bars ou les théâtres mais bien l’école et l’entreprise qui constituent l’essentiel des foyers épidémiques.

Autrement dit, tout ceci manque furieusement de cohérence scientifique, de logique générale et montre surtout une nouvelle phase d’improvisation qui augmente encore le stress global de toute la population et les missions d’une police déjà largement débordée dans ses tâches de base (sans même évoquer celles qui s’empilent au fil de l’eau)…

Car oui, pendant que nos élites démontrent leur appétit de pouvoir et leur gourmandise à édicter des interdits, les autres problèmes ne cessent pas d’exister comme l’a amplement rappelé le récent « accident de vivrensemble » abominable à Conflans.

En pratique, ce couvre-feu ressemble fort à une nouvelle gesticulation (avant son inévitable extension, éventuellement jusqu’au reconfinement) pour cacher l’absence de toute police dans certains quartiers dont beaucoup d’habitants rêveraient, pour enfin dormir en paix, que ce couvre-feu soit effectivement appliqué. Qui croit réellement que le couvre-feu de la région parisienne s’appliquera également à Champigny Les Mortiers ?

Ce couvre-feu n’est qu’une énième étape dans l’usage calculé de la force sur des individus de plus en plus faibles tandis qu’elle ne l’est plus du tout sur ceux qui s’éloignent à grande vitesse des valeurs du pays. C’est logique du reste : les forces de l’ordre, consciencieusement écouillées par des années d’empilements législatifs et procéduraux, une courageuse campagne de presse de tous les instants dénonçant la moindre démonstration de force, des montagnes de cerfas et une dilution phénoménale des responsabilités à tous les niveaux hiérarchiques, ne sont plus capables de faire preuve de la moindre violence, même légitime, même symbolique.

Et lorsque la force officielle est devenue complètement anémique, elle ne peut agir que sur plus faible qu’elle, c’est-à-dire essentiellement les paisibles, les gentils, les inoffensifs, dont le crime est d’avoir voulu sortir Touki à 21 heures 05.

Le problème de ces règles arbitraires, de ces décalages de plus en plus flagrants entre ce qu’on attend du régalien et ce nouvel hygiénisme débridé, véritable fuite en avant pour éviter que la facture des agissements gouvernementaux débiles soit établie, c’est qu’on accumule à la fois une frustration énorme de la part du peuple et qu’on augmente singulièrement la masse de ceux qui n’en peuvent plus de ce tout-à-l’État dégoûtant : mécaniquement, les rangs des chômeurs, des petits patrons en faillite et de leurs salariés au chômage vont encore grossir et venir alimenter la liste maintenant très longue de ceux qui n’ont plus rien à perdre et qui n’entendront pas s’éteindre sans cri.

Forcément, ça va bien se passer.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires316

      1. P&C

        Non, il faut faire tourner les entreprises pour rapporter des thunes en impôts et empêcher le chômage d’atteindre des chiffres stratosphériques.
        Et donc maintenir la garderie nationale, condition pour que les gens aillent bosser.

        D’où la quasi absence de régulation dans les transporcs en commun (va faire respecter des distances de sécurité dans le métro en heure de pointe), les écoles, etc…

    1. Pythagore

      Vous êtes moqueur. Vu la longue liste de politiques qui se sont inféctés (hier ou avant hier, le ministre de la santé allemand testé positif….), on peut se demander si ils appliquent ce qu’ils recommandent, nnoooonnn, ils n’oseraient pas !?!? Ou peut-être que c’est juste que ttes les mesures ne servent à rien ? Nnnnooooonnnn pas possible !

      1. douar

        J’en connais un beau cas , testé positif (non symptomatique) pourtant extrêmement prudent, à te regarder de travers et à rester à 3 mètres de distance etc…
        Bingo, positif
        Pas encore été assez prudent: il aurait dû rester dans une bulle stérile.

        1. RV

          Je parierai bien une petite piècette que c’est un faux positif s’il a, en permanence été aussi parano, ce dont il est permis de douter (épouse, enfants, famille, amis proches…)

    2. Aristarkke

      J’ai mis 18H00 pour que les fonx d’IDF soient assurés d’avoir deux heures devant eux pour les petits besoins et le retour au bercail…

      1. glot

        Exact les fonx d’IDF (exemple ceux de la BNF) terminent à 17 heures (sans diminution de salaire) pour avoir le temps de rentrer chez eux et éviter d’être verbalisés

        1. Higgins

          C’est généralement la règle. Après, et j’en suis témoin, nombreux sont ceux qui restent après 17h00 du moins avant ce que nous vivons. Généralement, ce sont les cat. C qui partent en premier mais j’en connais beaucoup qui valent largement certains cat. A qui passent leur temps à sculpter la fumée.

  1. Higgins

    Nous sommes considérés comme des grenouilles. D’aucuns imaginent que nous nous dirigeons doucement mais sûrement vers un confinement total. Le feu augmente doucement sous la casserole. Si c’est le nombre de lit en réanimation qui conditionne les décisions de l’exécutif, pourquoi ce dernier n’a-t-il rien fait pour l’augmenter ?
    Tout cela va mal se terminer.

    1. Stéphane B

      Au contraire, les lits en réa ont diminué dans le public mais chut, faut pas le dire. Par contre, dans le privé, ils sont vides et attendent le chaland.

      Pour le reconfinement total, je le dis depuis mai dernier. Pas sûr que tous l’acceptent bien.

    2. douar

      J’étais un peu étonné hier de lire hier que le taux d’occupation en réa allait atteindre les 50% en région parisienne, alors que quelques jours plus tôt, j’ai cru comprendre que les services étaient proches de la saturation.
      Peut être un problème de personnels?
      Il y a bien quelques secteurs où c’est chaud actuellement (St Etienne…) mais ce n’est pas rare pendant les épisodes grippaux.

      1. Dr Slump

        Les urgences de St Etienne sont très fréquentées par les diversités, pour un rhume ou pour un non, par les roms installés là, et les migrants ont grossi le flot. Ajoute un peu de covid, même minoritaire ça fait déborder un service déjà sur-sollicité pour des broutilles.

      2. Aloux

        Voilà, on rentre dans la saison de la grippe où chaque année les services de réa sont proches de la saturation (et tout le monde s’en tape), donc covid ou pas ils auront leur saturation pour justifier tout ce qu’ils veulent. Ils jouent sur du velours.

      3. Lorelei

        C’est parce que le personnel hospitalier a gentiment donné ses congés de Toussaint. On a donc plus de personnels dans les hôpitaux.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Le jour où me couvre-feu a été annoncé, le journaliste sur CNEWS prévoyait que ce n’était qu’un prélude à un nouveau confinement, car ils ne savent faire que cela.

      Et de fait on y va.

      1. deres

        Ce qui se dit actuellement est qu’ils veulent confiner avant le mois de décembre pour avoir un mois de fête tranquille. Puis cela repartira.

  2. Stéphane B

    Ils s’en foutent des répercussions, elles ne seront vraiment visible qu’en 2021. Bref, tout ce qu’il faut pour préparer dans de bonnes conditions les prochaines élections. Ah mais non, ce sera tellement le bordel qu’elles seront reportées à 2023 voire plus loin;
    Je la sens mal cette histoire, très mal. Alors que déjà avant je trouvais qu’elle puait plus que le lisier de porc combiné à l’hydrogène sulfuré, aujourd’hui, j’ai des odeurs d’ypérite qui me montent au nez.

    1. Dr Slump

      2021 – vaccination nationale, Macron présenté par les médias comme le sauveur face à l’épidémie, début de la campagne présidentielle.
      2022 – récession économique et troubles publics, résurgence des mouvement de contestation présentés comme populistes nauséabonds par les médias, Macron et son plan de sauvetage présentés comme le retour du Messie.
      2023 – les emmerdes volant en escadrille, nouvelle épidémie, ou nouvelle crise imprévisible.

      1. Aloux

        C’est probablement ce qu’ils ont en tête mais je trouve ce timing très optimiste, je pense que le bazar va nous péter à la tronche bien avant, dès l’année prochaine, et Macron n’aura peut-être pas l’opportunité de jouer la carte sauveur pour sa campagne.

        En même temps si c’est le cas il n’y aura pas de campagne faute d’élections, et l’hypothèse Macron dernier président de la 5e est de moins en moins loufoque.

        Et tout cela encore sans tenir compte du contexte international qui est explosif et peut tout faire partir dans une direction imprévisible à n’importe quel moment.

        1. Theo31

          Le mignon poudré sera chassé avant mai 2022. Il ne faut pas imaginer qu’avec plusieurs millions de pauvres au frigo vide en plus que ça se passera bien.

          Cet été, les restos du cœur étaient déjà au turbin.

          1. Higgins

            Nombreux, dont je fais partie, craignent une guerre civile dans un avenir proche. C’est personnellement une réflexion qui a déjà deux ou trois ans si ce n’est plus chez moi. Beaucoup devant qui j’évoquais cette hypothèse souriaient ou haussaient les épaules. Maintenant, il y a de nombreuses personnalités, et non des moindre comme le Gal de Villiers, qui le disent à haute et intelligible voix. Mais c’est également la réflexion de nombreux cadres de la nation. Ça, c’est vraiment inquiétant.

            1. René-Pierre Alié

              Major, vous n’ignorez pas que pour faire une guerre, même civile, il faut qu’il y ait un ennemi identifiable. Comment identifier un ennemi diffus, sans signe reconnaissable ?
              Impossible.
              La bataille d’Alger nous donne une petite idée de ce qui pourrait arriver, mais où est le Général Massu ?
              Les attentats redoubleront, et la lâcheté fera le reste. Résultat, la France en peau de léopard – comme au plus fort des guerres de religions il y a quelques siècles.

              1. Higgins

                Je ne pense pas à une guerre civile opposant les FDS aux muzs, pour faire simple et bien qu’elle en fasse partie, mais à une guerre civile qui opposerait les français entre eux.

                1. René-Pierre Alié

                  « une guerre civile qui opposerait les français entre eux »
                  Je vois. Un genre de guerre avec des mitraillades de textos. À qui dégaine le plus vite son hashtag…

                  1. Aloux

                    La guerre civile est déjà là, avec ceux qui profitent du système d’un côté et vont le défendre coûte que coûte et ceux qui en pâtissent et n’auront bientôt plus les moyens de l’entretenir.

                    1. René-Pierre Alié

                      Dans le cadre de cette définition, Aloux, la guerre civile dure depuis quelques millions d’années. Vous semblez oublier que, pour qu’il y ait guerre, il ne suffit pas qu’il y ait des motifs de guerre, mais que celle-ci soit réelle, et non seulement potentielle.

                2. Higgins

                  Je crains fort de ne pas me faire bien comprendre. C’est l’importance grandissante des signaux faibles qui me pousse à ce constat. Maxime Tandonnet sur son blog ne dit pas autre chose même s’il utilise d’autres mots. Il occupe de ce point de vue une position privilégiée. Ce pays implose littéralement et cette guerre ne se fera pas par écran interposé.

                    1. Dr Slump

                      Je n’ai aucune objection au propos de Tandonnet dans cet article, mais je ne saisis pas ce qui, à partir de là, pourrait provoquer une guerre civile. Tu as certainement des informations qui m’échappent. De mon point de vue, les français sont si bien dressés qu’ils ne réagiront pas tant qu’ils ne manqueront pas de pain. Pour le reste, le gvt sait ce qu’il fait en continuant de distribuer du pognon aux catégories qu’il convient. Je crois plus à un scénario à l’anglaise, bloqué et malmené par les minorités syndicales, mais sans culture libérale, je ne sais dans quelle ressource le pays pourrait puiser pour se renouveler.

                    2. Higgins

                      C’est un signal faible parmi tant d’autres. Pris isolément, ce n’est qu’une magouille politicienne de plus. Mise en perspective, ça prend une aire dimension.

                    3. Pythagore

                      Ce qui est étonnant pour moi est l’absence totale de voies d’opposition dénoncant cette grossière manipulation. C’est avant tout le rôle d’une opposition de lever les boucliers. Ils ont été élus et sont payés pour ca.
                      Qu’est ce qui empêche un conseil régional de dire, bah moi je vais qd même maintenir l’élection ? (surtout pour ceux qui sont à peu près sûr d’être réélus)

                  1. Citoyen

                    C’est bien de ça qu’il s’agit, Major, il ne manque que l’élément déclencheur, pour que tout parte en vrille en peu de temps ….

                    1. Higgins

                      C’est pour cela qu’il faut surveiller attentivement ces signaux. Je pense que l’explosion surviendra après un fait plutôt anodin dont j’ignore tout. Les GJ première mouture en ont été une belle illustration. Jean-Marc Daniel, ce matin aux Experts, ne disait pas autre chose.

    2. Aristarkke

      « ce sera tellement le bordel qu’elles seront reportées à 2023 voire plus loin »
      Pour l’instant, les JO maintiennent 2024… 😥

  3. Dr Slump

    En somme l’état instaure le couvre-feu pour empêcher les honnêtes gens de voir qu’il y a le feu dans les cités le soir. Et de jour quand les activités reprennent, camions de pompier, voitures de police et ambulances circulent toutes sirènes hurlantes pour bien entretenir l’anxiété, et inciter tout le monde à se calfeutre chez soi le soir venu.
    En fait c’est l’histoire des 3 petits cochons, avec le loup qui rôde dehors, et un nouveau personnage: l’état qui se pose en protecteur. Rassurez-vous, vous êtes à l’abri dans votre maison de béton! Le loup ne passera pas par la fenêtre, ne forcera pas la porte, ne grimpera pas par le balcon, ne vous agressera pas dans la rue… euh, attends!

      1. Higgins

        Saint-Exupéry, dans Terre des hommes, écrit ceci qui s’applique bien à nos politiques et une bonne partie de la population: « Vieux bureaucrate, mon camarde ici présent,nul jamais ne t’a fait évader et tu n’en es point responsable. Tu as construit ta paix à force d’aveugler de ciment, comme le font les termites, toutes les échappées vers la lumière. Tu t’es roulé en boule dans ta sécurité bourgeoise, tes routines, les rites étouffants de ta vie provinciale, tu as élevé cet humble rempart contre les vents et les marées et les étoiles. Tu ne veux point t’inquiéter des grands problèmes, tu as eu bien assez de mal à oublier ta condition d’homme.Tu n’es point l’habitant d’une planète errante, tu ne te poses point de question sans réponse : tu es un petit bourgeois de Toulouse. Nul ne t’as saisi par les épaules. quand il était encore temps. Maintenant, la glaise dont tu es formé a séché, et s’est durcie, et nul en toi ne saurait désormais réveiller le musicien endormi, ou le poète, ou l’astronome qui peut-être t’habitaient d’abord. »
        Il suffit de changer quelques mots pour rendre ce texte, que je juge prémonitoire, adapté à notre époque. La France est devenu une termitière mais la varie vie est à l’extérieur.

        1. Dr Slump

          +1
          Flaubert et Maupassant, déjà à leur époque, faisait une critique précoce de cette bourgeoisie fonctionnaire enfermée dans une vie mécanique.

          1. René-Pierre Alié

            Précoce, et féroce. Flaubert, dans sa correspondance avec George Sand : « Peut-on imaginer un plus triomphant imbécile, un croutard plus abject, un plus étroniforme gauchard ! Que soit maudite cette espèce merdoïde ! »

  4. Infraniouzes

    On compte 44 ministres, ministres délégués et secrétaires d’état dans le gouvernement.
    Plus le Président cela fait 45 personnes.
    les réunira-t-on en totalité pour débattre du sort des Français ou par petits groupes de 6 ?

    1. Deres

      Et ils ont tous droits à un cabinet de 15 personnes pour les ministres … Et il faut savoir que le Président et le Premier Ministre ont dans les faits des sortes de « shadow cabinet » faisant doublons avec tous les ministères. Le gouvernement fait donc facile 1000 personnes en tout en France. Mais je vous rassure, une bonne partie de ces gens s’occupe des affaires, de la carrière politique et du carnet d’adresse de leur chef, pas des français …

      Et cela, c’est en plus des hauts fonctionnaires permanents de leurs ministères qui dirigent vraiment la machine.

  5. Theo31

    Comment Bruno Sucebites compte-t-il s’y prendre pour avoir entre 5,8 et 8% de croissance l’an prochain avec deux millions de chômeurs en plus ?

    Les violences faites aux femmes et aux enfants explosent. Les suicides ont triplé. Mais on préfère lutter contre un ennemi imaginaire pour empêcher l’expression de la colère de la population.

    1. Semaphore

      Il imagine peut-être que le pognon qui n’a pas été dépensé au printemps pour cause de confinement et donc mis en dépôt dans les livrets, va être joyeusement claqué dans trois ou quatre mois ?

  6. Marcello Biondi

    Comme en 40 il y a une France libre et une France occupée mais à la différence que c’est dans la France occupée que les gens sont libres et s’en tamponnent du couvre feu.; par contre dans cette France il faut faire attention à ne pas oublier son couvre fion.

    1. Père Pignan

      Le livre est vraiment très bon. Il donne l’occasion de lire ou relire Jean Giono et de découvrir un événement peu connu. Je trouve le film très bien avec de nombreux acteurs connus dont certains ne font parfois que de courtes apparitions. C’est d’ailleurs le film qui m’a donné envie de lire le livre.

  7. Le Gnôme

    Le port du masque dans les magasins est obligatoire depuis le 20 juillet et on ne peut pas dire que le gai virus en a été ralenti. Personne n’a fait remarquer la chose, et vous verrez qu’on va se coltiner le masque pendant un bon bout de temps.

      1. Pythagore

        J’ai un ami qui vient de rentrer chez lui en suède. Personne ne porte de masque, même pas ds les magasins. Ils ne savent pas ce que c’est, m’a-t-il dit. Il est vrai qu’il habite plutôt un village.
        1 à 5 morts du COVID par jour jusqu’à hier en Suède.

  8. Jacques Huse de Royaumont

    Pour rire un peu :

    https:/ /m.facebook.com/story.php?story_fbid=367143471322156&id=964373420270024

    Ses autres video valent également la peine.

  9. Jacques Huse de Royaumont

    Le couvre-feu est étendu à 37 nouveaux département, entendu ce matin à la radio.
    Le gouvernement est en mode panique et empile les décisions absurdes sans être capable de réfléchir posément.

    Le mythe de l’état omnipotent et omniscient se désagrège entre leurs mains et ils ne sont pas préparés à penser hors de ce cadre, d’où leur panique.

        1. Stéphane B

          et les beatniks ariégeois sont heureux !
          Pourtant, perdus dans leurs vallées du Couserans, ils ne voient pas grand monde hormis leurs congénères (sauf le samedi matin quand ils descendent au marché de Katmandou saint Girons)

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Je pense que le gouvernement est passé au-delà de ça. Ce cynisme ordinaire n’est plus le ressort de leur action.
        Ils sont gouvernés par la peur et le désarroi profond de ceux qui voient leur cadre moral et intellectuel s’effondrer.

        C’est beaucoup plus grave, car la principal qualité d’un dirigeant est de garder la tête froide.

        1. Blondin

          Ce qui est frappant, c’est que ça n’est pas que chez nous.
          Le Pays de Galles et l’Irlande se reconfinent.
          Une partie du Portugal aussi.
          En Italie, couvre feu itou.
          etc.
          L’Europe occidentale est devenue folle.

            1. durru

              L’Irlande… Voyons voir…
              N’est-ce pas ce pays où, pour la première fois depuis qu’il existe, la gauche est arrivée au pouvoir ?
              Je dis ça, je dis rien…

              1. Husskarl

                Exact, et bien dansez maintenant…
                A peine relevés de la crise de 2008, les voici coulés par leur gauchisme. C’est beau comme du Balzac.

          1. Aloux

            Je crois de moins en moins à la décision prise dans la panique, c’était sûrement vrai en mars dernier mais maintenant ? Même des pays qui y avaient plus ou moins échappé jusqu’à maintenant comme le Portugal s’y mettent, alors que la situation ne semble guère le justifier.

            Simple hypothèse : l’économie mondiale allait déjà mal, les événements de la première moitié de l’année ont achevé de la mettre dans le fossé, tous les gouvernants occidentaux le savent et profitent de l’occasion pour l’achever et faire porter le chapeau au virus, dans l’espoir qu’un grand reset permettra de sortir de l’ornière.

            Autre possibilité : les dirigeants se sont rendus compte qu’ on peut assigner ces cons d’occidentaux à domicile pendant des mois sans que tout parte en révolution, et comme cette politique maximise leur contrôle sur la vie économique (et la vie tout court) des citoyens et leur permet ainsi d’implémenter leurs idées de justice sociale et de redistribution, pourquoi ne pas continuer de la pousser le plus loin possible, jusqu’au point de non-retour ?

            À l’appui de cette 2e hypothèse, par exemple https:/ /www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)32000-6/fulltext

            1. durru

              Le Patron a déjà écrit à ce sujet, comme quoi il faut pas rater l’occasion et profiter à fond de la crise. Certes.
              Mais la panique (et, par ailleurs, les faibles capacités intellectuelles) les rendent incapables de réaliser que cette « solution » n’en est pas une.
              Il faut aussi prendre en compte le mimétisme. Peu importe les résultats, ils vont se copier les uns les autres et faire les mêmes c.nneries, vu qu’il n’y a pas de conséquence. Le Portugal est un exemple, mais il y en a d’autres et le topo est à peu près partout pareil : pas de cata’ au printemps, mais une résurgence à l’automne (et personne pour se demander si ce n’est pas de la grippe pure et simple, qui a visiblement disparu depuis le covid) et du coup un prétexte en or pour augmenter le contrôle.

              1. Aloux

                Oui le mimétisme est sûrement une partie importante de l’explication. C’est un comportement typique de politique qui ne veut pas porter la responsabilité de ses (mauvaises) décisions, « c’est pas ma faute, j’ai fait comme tout le monde ».

                C’est une variante du célèbre « nobody ever got fired for choosing IBM » dans le privé.

    1. Higgins

      Si ce qu’on annonce est vrai (reconfirment générale qui ne servira à rien) , il est vraiment en mode panique. Une chose est sûre, le COVID 19 rend c…

      1. René-Pierre Alié

        Cela fait des années que le boss d’issy répétait que ce pays était foutu. La simple logique permettait de connaître la fin de la pièce, mais qui aurait imaginé ce dernier acte ? L’Histoire a décidément plus d’un tour dans son sac.

  10. Husskarl

    Perso, je m’interroge, est il réellement possible d’être aussi stupide ? L’économie est déjà à moitié morte (sans réa) et voilà qu’on va lui asséner quelques coups de plus ou le coup de couteau final (reconfinement).
    Je crois à la bêtise, mais pas à ce point là.

    1. durru

      En mode panique, les fonctions cognitives sont mises en sommeil. Le cervelet n’est pas fait pour ça.
      Ce qui ne veut pas dire qu’en conditions normales ils seraient des foudres de guerre, hein…

        1. Aloux

          Quand celui qui nous prend le moins pour des cons est un résidu de stalinisme comme Lukashenko, on sait que les ennuis ne font que commencer.

    1. Marcello Biondi

      Je tiens déjà a vous remercier Major de m’avoir fait connaître Aldo il y a quelques temps de cela. Impossible de ne pas être d’accord avec cette vidéo quand on est pas aveuglé par l’idéologie IG. Je tiens à rajouter à ce qu’il a dit sur les policiers que sur le moment ils ne savaient pas non plus qu’il était seul, il aurait très bien y avoir un complice dans le coin d’où la nécessité d’éviter une supériorité numérique. De plus rien ne dit que comme tout terroriste qui se respecte qu’il n’ait pas eu d’autres armes voir une ceinture d’explosifs. Je ne serais pas surpris qu’une association porte plainte prochainement contre la police mais qu’elle attendrait que le soufflé retombe pour ne pas exciter les français.

      1. Aristarkke

        On en trouve chez Tw… qui pleurniche t sur le sort du tchétchène qui n’a pas eu de seconde chance et dont on n’a pas pu vérifier qu’elles étaient ses intentions, etc…

        1. Marcello Biondi

          Le vivre ensemble a quand même pris un coup, ils vont essayer malgré tout de sauver les meubles en essayant de le faire passer pour un opprimé luttant contre les discriminations et qui, finalement avait raison puisqu’il est mort assassiné par un vilain policier l’ayant tué par discrimination au faciès.

        2. Pheldge

          ah, bah, certainement qu’après son acte barbare, il aurait été pris de remords et aurait fondu en larmes, comme ses prédécesseurs l’ont toujours fait. Et une fois arrêté puis condamné, il aurait rejoint ses condisciples, malheureuses victimes d’un système uniquement répressif, qui sont connus pour passer leur temps à se repentir !

    2. Freddie

      Remarquez qu’avec le boycott des produits français par des pays musulmans suite aux discours de Macron sur le maintien de notre caricaturante culture, on atteint un stade intéressant. En effet, il devient de plus en plus difficile à nos zélites de nous jouer la chanson du couteau déséquilibré, ou de mettre dans le même sac la kippa et le voile comme le rappelle Aldo, bref d’évacuer la question islamique. Là, c’est carrément le monde musulman en tant que tel qui signifie non plus à des particuliers mais à l’État français qu’il faut obéir, devant tout le monde et pas seulement dans d’obscurs traités ignorés de la population. Ils n’en sont pas encore à exiger que nous rétablissions la guillotine pour les contrevenants toutefois.

  11. Nathalie MP Meyer

    En parlant de foutoir : le gouvernement annonce « en même temps » l’extension du couvre-feu – ce qui laisse supposer qu’on sait précisément où et quand les gens sont contaminés – et le lancement d’une étude pour savoir où les gens sont contaminés !

    (Live Figaro 18:03, https://www.lefigaro.fr/sciences/en-direct-coronavirus-covid-seconde-vague-couvre-feu-castex-20201022?xtor=EREC-43&actId=ebwp0YMB8s1_OGEGSsDRkNUcvuQDVN7a57ET3fWtrS9oj5RZPfebYwG6ZFiyDHbS&actCampaignType=CAMPAIGN_MAIL&actSource=505251)

    1. Mildred

      D’autre part, l’article que vous citez précise : « 165nouveaux décès liés au Covid-19 dans les 24 dernières heures ».
      Or si on compare avec les chiffres de la mortalité de l’année 2019 – 610 00 morts soit 1670 par jour – il faudrait nous expliquer pourquoi le chiffre de165 morts du Covid-19 en 24 heures, est extraordinaire ?

  12. bibi

    Si vous sortez dimanche entre 6h et 7h soyez particulièrement vigilant, car on ne peut écarter totalement la possibilité que des virus anomiques fascistes refusent à 3h de régler leur montre sur 2h.

  13. Batistouta

    Moi ce qui m’étonne, me surprend, me choque, m’interroge dans cette affaire, c’est :
    – comment est-il possible que les gens acceptent de se faire faire fermer boutique, d’être interdit de faire des centaines de trucs, de porter un masque tout le temps et tout ce qui a été décidé
    – alors qu’il faut être aveugle, sourd, et brutalement stupide pour ne pas immédiatement constater par soi-même que tout ce qui sert de prétexte à ces mesures est complètement bidon et inventé comme jamais
    – qu’en plus c’est exactement les mêmes stratégies débiles de manipulation des données qui claque les rétines et de propagande de la peur que pour le réchauffisme, dont normalement les gens devraient être complètement vaccinés
    … et pourtant que les mesures prises passent comme une lettre à la poste alors qu’elles justifieraient au minimum de brûler tous les ministères et de mettre du goudron et des plumes sur tous les responsables visibles (Macron et sa clique de bandits).

    Je suis dans une perplexité qui me retourne réellement le cerveau. Pour moi c’est juste impensable qu’il n’y ait aucune réaction.

    1. pabizou

      La peur n’est pas spécialement un stimulant qui pousse à la réflexion, beaucoup prennent encore l’état pour la solution alors qu’il est le probléme .

    2. Pythagore

      Je me demande si tout cela n’est pas poussé par les hypocondriaques.
      Ces dernières années, on a vu l’apparition du suivi médical en tps réel. Les gens suivent leur poux grâce à leur montre, calculent leurs pas/jour grâce à leur téléphone, calculent les kCal ingurgitées grâce à une application,…..
      L’orgie de tests me semble relever de la même lignée.
      .
      J’ai une amie dont la fille (~18ans) était « cas contact », 15 jours d’isolement, test au milieu,… négatif mais tu restes qd même chez toi.
      J’ai un collègue qui a les symptômes du rhume, la « Gesungheitsamt » de son quartier rechigne à ce qu’il se fasse tester…. ?. Logique là-dedans ?

      1. bibi

        La calorie étant une unité qui ne découle pas d’un nom propre, elle s’écrie sans majuscules.
        Mais à votre décharge pendant longtemps a été utilisée la notation Cal pour la grande calorie qui valait une kilocalorie.
        Et tout cela vient du fait que la calorie a eu d’abord pour définition la quantité d’énergie nécessaire pour élever de 1°C 1kg d’eau et ensuite 1g d’eau de 14.5 à 15.5°C

        1. Pythagore

          Merci bcp pour ces explications/précisions. C’est amusant, j’ai pensé à vous en écrivant le message me disant que vs me reprendriez si je me trompais ds les unités 🙂

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Pour le plaisir d’enc. les mouches, on peut ajouter qu’on s’exprime normalement en USI, donc en Joule (avec la majuscule qui va bien). Et le °C, je ne connais pas, à moins que ce soit comme le K ?
            Sinon, je recherche l’unité anglo-saxonne qui correspond à l’énergie pour élever de 1°F une pinte de bière. (le milli-Kéko ?)

            1. bibi

              Il y a plein de secteurs ou personne ne s’exprime en unité SI.
              L’aviation altitude en pied et vitesse en noeud.
              La marine distance en mile marin et vitesse en noeud.
              Joaillerie en carat.
              Pétrole en baril.
              Métaux précieux en once troy.

              C’est dommage de ne pas connaitre le °C qui est une unité de température dérivée du SI.
              Vous devez avoir du mal avec votre voiture et son compteur qui donne la vitesse en km/h en lieu et place des m/s et la fréquence moteur en tr/min en lieu et place des Hz.
              Vous devez aussi avoir du mal avec votre facture d’électricité ou la consommation d’énergie est exprimée en kWh en lieu place des J.

              1. René-Pierre Alié

                En mille marin, Bibi. Le mile, c’est pour les z’autos z’américaines.
                Mille nautique, mais nautical mile, je sais. Restons Français, même si les britiches roulent the sea.

              2. Higgins

                Petit truc de calcul mental utilisé dans l’aéronautique : une vitesse en m/s multiplié par deux donne une vitesse en noeud. Une deuxième multiplication par deux donne un nombre duquel en retranchant un dixième donnera la vitesse en km/h. Ex: 20 m/s font 40 kts qui donne 72 km/h.

                1. René-Pierre Alié

                  Intéressant pour l’aéronautique. Pour ce qui est des voiliers (ordinaires), la vitesse dépasse rarement 9 ou 10 noeuds. Ça laisse le temps de réfléchir : tous ce pognon pour aller à la vitesse d’un vélomoteur rouillé…

                  1. Higgins

                    Lorsque j’ai passé mon permis hauturier, il y a une vingtaine d’année, j’ai utilisé des méthodes de calcul mental aéronautique pour le faire basé sur ce qu’on appelle le calcul X. Pb réglé en une dizaine de mn, les courants marins remplaçant le vent. J’étais avec un camarade. L’examinateur a convenu de la justesse de nos résultats et nous a donné le permis mais il a voulu qu’on lui montre qu’on connaissait la méthode officielle.

                    1. René-Pierre Alié

                      Permis hauturier… Celui que n’a pas passé nombre de nos meilleurs veleristos… Cela dit, chapeau.

                    1. René-Pierre Alié

                      Ce n’est pas moi qui dirai le contraire. Avec un bémol : il ne s’agit pas seulement d’un sentiment. La liberté, dans la mesure du possible, est bien réelle – avec tout ce qui va avec, et qui n’est pas couleur pastel, sable fin, cocotiers et « où les filles alanguies vous ravissent le cœur » comme le chantait Aznavour.

                    2. Pheldge

                      les guillemets n’ont pas été refermés, my bad, en fait il y avait une subtile allusion au « sentiment d’insécurité » célèbre de Jospin. Bon, he pense qu’il faut que je refoigne LREM, je suis trop intelligent, trop subtil ! 😀

                    3. René-Pierre Alié

                      Refoigner, verbe ancien, peu usité. sign. : se faire remettre dans le fion. Ex. : Thierry de Malpeigne (XIVème siècle) : « homme-lige du Sire de Malchron, je me faisais refoigner à moultes reprises. »

      2. Aristarkke

        Rhôôô Pythagore !!!
        Leur pouls !!!
        Oseriez vous insinuer que les Grançais sont des éleveurs de bestioles qui piquent et font démanger ???

    3. Jacques Huse de Royaumont

      « – comment est-il possible que les gens acceptent de se faire faire fermer boutique, d’être interdit de faire des centaines de trucs, de porter un masque tout le temps et tout ce qui a été décidé ».
      C’est simple, celui qui te le demande a un flingue et pas toi, il a la possibilité de siphonner ton compte en banque jusqu’au dernier centime sans que tu ne puisses rien faire. C’est assez persuasif, comme argument.

      1. Batistouta

        Votre argument est complètement invalidé par les gilets jaunes qui sont descendus dans la rue pour comparativement infiniment moins que ça.

        1. bibi

          G&J sont descendus dans la rue pacifiquement pour signifier au gouvernement que les taxes sur l’essence entravaient leur capacité de déplacement, et ils se sont fait copieusement fracasser la gueule.
          Et là, vous voudriez que des individus, qui seront dénoncés comme étant de dangereux assassins, aillent manifester pour leur liberté de circulation.

          1. Batistouta

            Pas que la liberté de circulation, la liberté au sens large vu tout ce qui est interdit.
            C’est vrai qu’il y a eu répression, mais comme le souligne h16, ici on parle de millions de personnes qui n’ont « plus rien à perdre » en fait. Et quand vous n’avez rien à perdre, il est sûr que vous vous fichez bien du risque de prendre des coups.
            Moi je serais restaurateur ou gérant de salle de sport ou je sais pas quoi d’autre, j’aurais déjà l’impression d’être mort avec les mesures. À aucun moment je me préoccuperais de savoir si je vais y passer en manifestant mon désaccord.

              1. Higgins

                Je viens de lire dans un hebdomadaire automobile bien connu ce qui nous attend sur les routes en terme de répression. Il y a vraiment un problème de logiciel.

                1. Citoyen

                  Et au-delà de la répression, ….
                  Concernant les débilités, de la malade mentale « la pompilette », au sujet de la taxation des véhicules au poids, Major, je crois que ceux qui sont concernés vont anticiper sans tarder, si ce n’est pas déjà fait …
                  Il faut acter que le marché de la voiture de luxe, en fRance, est terminé. Tous ceux qui sont concernés, et ont en principe les moyens, puisqu’ils achètent ces véhicules, iront acheter et immatriculer leurs véhicules dans les pays voisins, qui ne sont pas atteint de la maladie mentale qui frappe ici …
                  Du coup, une partie du marché local va s’évanouir, et les taxes attendues, aussi !….
                  Dieu se rit ……….. (a suite est connue) …

                  1. René-Pierre Alié

                    Le marché de la voiture haut-de-gamme existe toujours en France. On y achète des Béhème, des Mercédes, des Audi, etc. Les caisses qui rapportent au fabriquant (souvent un assembleur). C’est la production de voitures de luxe qui n’existe plus en France, elle a été tuée peu à peu depuis un bon demi-siècle par les socialos. Les quelques tentatives de produire dans le segment H ont peu de succès, car l’image de marque est perdue – alors que certaines françaises avaient un très haut niveau en terme d’image, avant la guerre. L’histoire de l’automobile, en France, résume bien la malfaisance du collectivisme égalitariste.

                    1. Citoyen

                      « Le marché de la voiture haut-de-gamme existe toujours en France. »
                      Il va falloir le mettre au passé … Ceux qui investissent dans ce segment ne sont pas assez débiles pour payer des taxes qu’ils n’ont pas ailleurs … Ils rouleront avec des véhicules immatriculés à l’étranger …

                    2. Aristarkke

                      À terme, ce qui reste des constructeurs grançais mettra sa production dans d’autres pays et ne conservera que sa représentation commerciale dans ce pays de fous. Même la recherche/conception ira ailleurs…

                    3. Pythagore

                      Au sujet de l’Inde: la délocalisation en Inde n’est pas nouvelle, les entreprises aéronautiques et informatiques y sont depuis lgtps. La question est de savoir ds quelles proportions pigeote délocalisera.
                      .
                      Mais de tte facon, tant que l’état continuera à absorber la majorité des ressources du pays, à produire des normes et des lois tjs plus contraignantes, ces mvts continueront, et les versements de larmes de crocodiles auxquelles nous assistons depuis 30 ans aussi.
                      Et puis au fond, où est le problème puisque les patrons francais sont des méchants exploiteurs ?
                      .
                      Pour un ingé indien vous tournez à 25-30EUR/hr (peut-être 35, je n’ai pas les chiffres exacts en tête). Dans l’info, apparement 50EUR/hr. Et pour un consultant ingé en France, il vous en coutera au minimum 70EUR/hr, mais en général plus.
                      Il y a de très bons ingé en Inde (expérience personnelle).

                    4. durru

                      @Pyth
                      « Il y a de très bons ingé en Inde »
                      Oui, mais les meilleurs ingés indiens sont quand même ceux qui bossent aux US 😉
                      Et de toute façon, l’affirmation est vraie seulement si vous avez suffisamment le contrôle de leurs activités. Sinon, les bons ne vont pas travailler pour vous…

                    5. Pythagore

                      @Durru: pas de problème, j’ai le contrôle 😉
                      Il faut bien voir que le métier d’ingé n’a plus rien avoir avec les pionniers du XIXème et début XXème. Aujourd’hui, il y a pleins de tâches qui sont relativement standardisables, et qui ne nécessitent pas des génies.
                      Je n’ai pas dit que ts les ingés indiens sont brillants, j’en connais des pas terribles, mais il y a aussi des bons et qui rechignent moins au travail (si vous voyez ce que je veux dire….)

                    6. Higgins

                      Si les ingénieurs indiens posent problème, il n’y a qu’à les taxer. C’est pourtant simple dans ce pays, un problème, une taxe !

                    1. durru

                      Je vous explique.
                      Il y a quelques années, la Roumanie avait mis une taxe sur les voitures « de luxe » (je ne me rappelle plus exactement le critère mis en place, mais c’était le résultat).
                      Conclusion, on voyait à Bucarest de plus en plus de voitures haut-de-gamme avec des plaques d’immatriculation bulgares, voire hongroises ou même belges etc. Au point que même la ministre de l’environnement, qui avait promu ladite taxe, avait dans son garage un gros SUV avec une plaque bulgare.
                      Ne vous inquiétez pas, ça va venir en France aussi si nécessaire, ce n’est pas le genre d’information qui reste cachée…

                    2. Citoyen

                      Voila, René-Pierre Alié … durru a répondu pour moi …
                      C’est pourtant pas difficile à imaginer … C’est un comportement de défense tout à fait humain, face aux agressions de l’existence …
                      Dit autrement : quand on a pas le droit, on prend le gauche …

                    3. Citoyen

                      @ Ari 25 octobre 2020, 13 h 20 min
                       » Même la recherche/conception ira ailleurs…  »
                      C’est déjà en cours … J’ai cru comprendre que pigeot envoyait la sienne en Inde !

                    4. Aristarkke

                      À Citoyen.
                      J’ai mis un lien dans le commentaire suivant mais Monseigneur, tout à sa sieste postprandiale, ne l’a pas encore validé…

                    5. René-Pierre Alié

                      C’est que, Citoyen… en réponse à votre 25 octobre 2020, 13 h 42 min
                      Le mot « investir », pour acheter, c’est assez déconcertant… Considérer l’achat d’une voiture comme un investissement, donc susceptible de fructifier, c’est du domaine du rêve… à moins de faire dans la voiture de collection, et encore…
                      Ensuite, si vous imaginez que vous pouvez rouler longtemps en France avec une plaque étrangère, vous vous faites de grosses illusions. J’ai roulé quelque temps au Portugal avec une plaque française, et j’ai fini par me faire ramasser. En France, c’est pareil. Quand je roule en France avec une plaque portugaise, ce n’est que pour un temps limité. Je ne connais pas exactement les règles, mais croyez-moi, il y en a. Ils ne sont pas fous…

                    6. Citoyen

                      C’est que, René-Pierre Alié …, dans le langage courant (pas le langage comptable), le terme d’investissement peut avoir plusieurs sens, et pas obligatoirement celui de rentabilité …
                      Sinon, concernant les voitures venues d’ailleurs …. si c’est pas clair, c’est que vous devez manquer d’imagination …
                      Pour éclairer un peu, prenons un cas simple, comme hypothèse d’école …
                      Supposons qu’une entreprise … (disons Allemande), ait envie d’étendre son marché, et pour ce faire, décide de démarrer une petite agence commerciale en fRance. Elle se dote d’un directeur commercial local (peu importe le contrat) pour l’agence, et lui fournit un véhicule de fonction (c’est elle qui gère le parc véhicules) … Comme c’est un directeur commercial, il faut que ça en jette !… Elle lui fournit une grosse Mercedes …
                      Il se trouve que cette agence, est votre voisin. Et vous voyez votre voisin sortir de chez lui tous les jours, avec ce véhicule immatriculé en Allemagne ! … Vous allez dire, de ce pas, à la kommandantur, que ce n’est pas normal ?…
                      A partir de là, je laisse votre imagination vagabonder à l’infini pour imaginer toutes les variantes possibles de ce cas de figure …

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Les gilets jaunes étaient déjà essorés financièrement quand ils sont descendus dans la rue. Et ils ont pris leur lot de mandales de la part de forces de l’ordre. Du coup, ils sont rentrés chez eux, remplacés par des anti-fa assurés de l’impunité.

          1. Batistouta

            Bah là les gens sont encore plus essorés financièrement, et ils sont beaucoup plus nombreux, et ont beaucoup plus de raisons de vouloir tout péter.
            C’est une question de vie ou de mort de se mobiliser ou de ne rien faire.
            C’est pour tout ça que je ne comprends pas.

            À moins qu’en fait les gens soient prospères en France, que les libéraux noircissent un tableau pourtant relativement blanc, et que les gens puissent encaisser tout ça sans problème, je sais pas.

            1. durru

              Je ne sais pas sur quelle planète vous vivez, mais la plupart des gens ne sont pas du tout « essorés financièrement ». Chômage partiel, aides diverses et variées, l’hélicoptère n’a pas arrêté de tourner depuis mars.
              Bien sûr, cela ne va pas pouvoir continuer à l’infini, mais le point critique n’a pas (du tout) été atteint.
              Il y a aussi une très efficace politique de divide et impera. Cela permet à ce qu’à peu près n’importe quel groupe se retrouve en minorité en cas de demande sectorielle (l’habitude désormais en France), ce qui simplifie la tâche de nos gouvernants. Pour l’instant.

            2. Pythagore

              Là, c’est qd même plus subtile qu’en mars car seul une minorité est impactée économiquement. Pour les saltimbanques (i.e. culture et spectacles), des aides supplémentaires ont déjà été annoncées. En fait seules les sales de sport et les resto/bars/boites de nuit trinquent.
              Diviser pour régner…….

      2. Marcello Biondi

        D’où le bitcoin qui est devenu un ennemi puisqu’il permet d’échapper au siphonnage, pas fou le Bruno il sait très bien où il va par contre dans ce domaine.

    4. durru

      Pour commencer par le début, quelle réaction vous avez eu VOUS ?
      Puis, comme déjà évoqué, la proportion d’hypocondriaques dans la population est devenue assez importante, sans même parler de celle de retraités, qui ne sont pas concernés par « fermer boutique ».
      J’aurais encore un autre argument de poids : comme Bol qui passe des fois par ici pour nous éclairer de ses lumières, nombre de Français sont convaincus que, si les choses ne vont pas bien, c’est à cause des « autres », qui sont incontrôlables et font n’importe quoi…

      1. Bol

        Non. Une partie a fait n’importe quoi. Pas tous.
        Ce que j’ai dit c’est qu’actuellement on ne peut rien faire sur ce que l’Etat fera ou ne fera pas. Si vous pensez que je suis d’accord avec les mesures privatives de libertés, vous vous plantez absolument. Quand je vois les chiffres de baisse de mobilité de la Suède, sans obligations, ça me fait rêver. J’ai dit que les restrictions arriveraient forcément vu les projections. J’ai dit par ailleurs que si ça continuait comme ça, Noel serait foutu, et que là, confinement ou pas, on verrait les vrais dégâts, que la 1ère vague ne serait qu’un avant-goût du massacre économique à venir si ça reprenait. J’espérais que la minorité qui fait n’importe quoi se réveillerait.

        Je suis pragmatique tout simplement. Le gouvernement est ce qu’il est, l’hôpital est dans l’état où il est, et discuter du sexe des anges ne changera rien à ce qu’il va se passer.

        Il y a des « contaminations inévitables » dues à la poursuite de l’activité économique, vitale. Je souhaitais que les gens essaient de diminuer les « contaminations évitables », type grosses fêtes et bise.

        Dans mon hôpital, on ne se débrouille pas trop mal, on arrive même à accueillir des patients d’hôpitaux alentour, saturés. On a aussi réussi à faire quelques transferts vers des cliniques. Mais on arrive au bout de ce qui est faisable en gardant l’activité « normale » à côté. Ça ce sera une catastrophe, il y a déjà eu des décès à cause de ça durant la 1ère vague. Là on s’oriente vers pire, car des « retards » de la 1ère vague n’ont toujours pas été rattrapés. En plus vu que presque toutes les régions sont touchées, on ne peut pas compter sur du renfort, juste à la marge.

        Personne ne croit que le couvre-feu marchera. Le seul truc auquel ça sert, c’est d’éviter d’occuper des lits à cause d’accidents ayant eu lieu la nuit.

        Ce qui m’empêche de dormir la nuit, c’est la catastrophe économique de la perte de la saison des fêtes. J’ai les chiffres de la diminution de consommation en fonction du taux d’incidence, et même sans confinement, Noel avec une propagation galopante, c’est la clé sous la porte pour beaucoup.

        Je ne défends en aucun cas le gouvernement. Je souhaite juste inciter les gens à agir sur le seul levier qu’ils ont, leur propre comportement.

        1. durru

          A propos de « propre comportement », qu’en pensez vous au sujet des primes reçues par les professionnels de santé (et par les hôpitaux, bien entendu) pour chaque « cas covid » géré ?
          Vous croyez sincèrement que les déclarations soient honnêtes, que les actions entreprises n’en soient jamais influencées ? Comme par exemple le nombre de tests effectués et les critères selon lesquels on choisit les populations à tester.
          Les hommes sont ce qu’ils sont, l’homme nouveau c’est pas pour demain, et encore moins pour aujourd’hui.

          Au lieu de maudire ceux qui se permettent de ne pas porter de masque lorsqu’ils sont seuls un km à la ronde, vous devriez réfléchir à la situation réelle. Il n’y a PAS de deuxième vague. Il y a juste la saison de la grippe, avec maintenant une nouvelle étiquette : « covid ». Regardez n’importe quelle statistique, c’est flagrant, la grippe ordinaire a disparu complètement de ce pays depuis mars dernier.

          1. Aristarkke

            Les hommes sont ce qu’ils sont…
            Quand Mao à lancé une campagne d’éradication des rats en Chine, dont les primes de preuve consistaient à rapporter des queue de rat, il n’a pas fallu des décennies pour constater la création d’élevages intensifs de ratus… 😛

        2. Pythagore

          « Dans mon hôpital, on ne se débrouille pas trop mal »…..
          Je crois qu’il y a un moment où il faut arrêter d’écoper pour sauver la situation pendant que les politiques déversent des tonnes d’eaux par bombardiers dans la barque.
          C’est difficile, perso j’ai du mal, mais il y a un moment où c’est aux politiques de prendre leurs responsibilités, et si tout le personnel soignant se mettait en arrêt maladie, je comprendrais.
          L’état(vous) paye(z) pour dédomager ds ts les sens, en attendant, rien n’est fait pour réorganiser l`hopital. Je croyais qu’on était en guerre ? En tps de guerre, on augmente les capacités de production et on paye les soldats. Là rien. On paye les arrières, le front reste sans argent ni armes.
          .

    5. Lorelei

      Je pense qu’un des mécanismes en jeu est la peur: peur d’avoir des amendes et des fermetures administratives pour les restaurateurs et cafetiers, peur d’être accusés nommément de propager une épidémie, peur d’être soi-même contaminé et en mourir.
      Les gens avec qui je discute sont terrorisés littéralement à l’idée d’attraper cette maladie qui est mortelle ou qui laisse des séquelles. Comme ils ne connaissent pas forcément leurs « antécédents », ils sont affolés. Pourtant, la plupart sont de gros costauds. Tous connaissent un voisin, un vieil oncle, qui est décédé ou encore souffrant.
      Même quand je leur dis que toutes les personnes atteintes ne meurent pas, ils sont persuadés que ça leur arrivera à eux. En plus, mourir dans la souffrance…
      La rationalité n’existe plus. En plus, aujourd’hui les autorités médicales vous disent blanc, demain gris clair ou gris foncé.

      1. Freddie

        Oui, c’est vrai, le discours statistique ne marche pas. Une copine toubib (qui a fait son testament) l’a eu. Elle s’en est sortie après en avoir bavé. Je me souviens de l’effet que ça m’a fait, après, quand, soulagée, elle m’a dit que moi aussi, si je l’avais, je « pourrais » m’en sortir.

        1. lerohc

          Ce qui serait intéressant ce serait de connaitre le traitement qu’elle s’est administré? Rien comme les zozotaurités le préconise ou le Raoult, le remdesivir, etcc…?????
          Les faits les faits……

      2. Higgins

        Ce gouvernement a réussi le tour de force d’instiller une peur collective dans la population un peu comme s’il dissuaderait les gens de traverser une route au prétexte (vidéo, photo et chiffre à l’appui) qu’en commettant cet acte, ils pourraient se faire renverser par un véhicule. Du coup, tout le monde regarderait les routes et les véhicules avec suspicion en se disant, et si malgré moults précautions, je pourrai moi aussi être une victime.
        Ayant, comme beaucoup, des parents âgés, et tout en restant attentif, je refuse de rentrer dans ce jeu pervers destiné à dissimuler les incompétences et les incohérences des politiques et de la haute administration dans lequel ce sont les administrés, potentielles victimes, qui sont considérés comme les seuls responsables en cas de contamination : on vous l’avez bien dit que c’est dangereux de traverser la route !!!

        1. Higgins

          Complément publié sur CP : https:/ /www.contrepoints.org/2020/10/25/378836-libertes-publiques-coronavirus-a-t-il-aussi-contamine-notre-etat-de-droit

    6. Pheldge

      « il faut être aveugle, sourd, et brutalement stupide » , oui, voilà où nous en sommes après 40 ans d’abrutissement et de conditionnement socialiste !

    7. MCA

      Pour avoir la réponse à votre interrogation sur le manque de réaction, posez vous la question suivante : « pourquoi VOUS obéissez » ?

      1. Batistouta

        Il n’est pas question de savoir qui obéit ou pas.
        L’enjeu sur lequel je m’interroge est la mobilisation spontanée et franchement massive dont on a vu avec les gilets jaunes qu’elle est possible sans organisation centralisée d’ailleurs.
        Je pense qu’aujourd’hui un grand nombre de personnes se retrouvent dans des difficultés financières (et ça va bien au-delà des restaurateurs et salles de sports), ce qui en logique justifierait de tout faire pour enrayer la machine infernale qui empile les interdictions sur les obligations.
        Pour répondre au commentaire sur les prétendues aides de l’État, il me paraît évident que toutes les personnes concernées par ces pseudo-aides savent parfaitement qu’elles n’ont aucun rapport avec leur survie économique pour différentes raisons évidentes pour qui sait se poser 5 minutes pour y réfléchir, et que donc ce n’est pas un paramètre qui pourrait expliquer l’absence de mobilisation.

        NB : j’ai pris note du commentaire de Eddy en-dessous qui a fait ses recherches. Je verrai si cette analyse suffit à expliquer.

        1. MCA

          @Batistouta 24 octobre 2020, 0 h 04 min

          A mon avis il faut la conjonction de deux facteurs pour qu’une foule se mette en marche :

          – Une raison forte de la mobiliser (misère sans horizon, manque de nourriture, paupérisation, insécurité insupportable, privilèges intolérables de certains, provocations à répétition des dirigeants (ça ne vous rappelle rien?))…

          – Une étincelle servant de facteur déclenchant sous la forme d’un événement grave, de l’apparition d’un leader charismatique faisant office d’agent fédérateur, de la mesure économique de trop qui va faire déborder le vase (nième hausse du carburant dans le cas des GJ) etc…

          Souvenez vous du « que faites vous de tout ce pognon? », ce genre de question appelle à l’interrogation et excite la révolte intérieure.

          Maintenant il faut s’interroger sur les outils dont dispose le pouvoir en place pour contrer cette explosion :

          – Division de la population

          – Faire en sorte que la majorité a plus à perdre qu’à gagner dans une révolte, ou du mois lui laisser croire,

          – Moyens médiatiques d’intoxication, de manipulation, de conditionnement, d’empêchement de réfléchir par fourniture de « prêt à penser », moyens de crétinisation de masse (suppression de l’enseignement de la philosophie, occupation du temps de cerveau disponible par des distractions débilitantes (1), appauvrissement du langage (cf 1984) interdisant de conceptualiser la situation) .

          – Intimidation physique par répression policière (2), économique et carcérale par répression judiciaire.

          JE fais et VOUS faites partie des gens qui ne font rien.

          Il ne sert à rien de s’interroger sur le … « je ne comprends pas que LES GENS ne bougent pas ».

          Si vous voulez qu’ils bougent, montrez l’exemple et fédérez l’action et… assumez-en les conséquences car en face on vous attend le pied ferme et leurs méthodes et outils sont bien rodés.

          Bonne chance !

          (1)
          https:/ /www.syti.net/Manipulations.html

          (2)
          https:/ /www.youtube.com/watch?v=66BrrEDc5XU

  14. Eddy

    Bonjour ,

    Je reponds a Batistouta car je me posais la meme question.En lisant d’autres blogs et contributions, je pense avoir trouve ma reponse. En fait, la plupart des gens ne veut pas etre libres car la liberte induit egalement responsabilite, honneur et engagement. Or, nous sommes, collectivement, devenus des enfants fuyant tout cela.

    D’aucuns predisent le GRAND soir mais je n’y crois plus, autour de moi, les moutons baissent encore plus la tete et laissent le boucher s’approcher , sans reactions, tetanises ou sideres.

    J’en profite pour dire tout le bien que je pense de ce blog et de tous ses contributeurs.

    1. Aristarkke

      « En fait, la plupart des gens ne veut pas etre libres »
      Bien plutôt, que les Autres ne soient pas libres à un niveau moindre que le leur. Question de bien valoir ce privilège.

    2. MCA

      La liberté est un joli concept d’idéaliste mais tant qu’il faudra manger, la liberté n’existera pas.

      Autant dire que ce n’est pas pour demain la veille….

      Mais il y a d’autres concepts qui relèvent de la même imposture : l’égalité, la fraternité…

      ça ne vous rappelle rien?

  15. Mildred

    Si le but de ce « couvre-foutoir » était précisément d’augmenter le « stress global de la population », il faut reconnaître que c’est très réussi !

  16. René-Pierre Alié

    HS mais tellement significatif…
    Un type chronométré à 240 sur autoroute. Il se fait piquer son permis, sa bagnole, en plus d’une forte amende j’imagine…
    Il a tué quelqu’un ? non.
    Il a décapité quelqu’un ? Personne.
    Il a fait du tort à qui que ce soit ? Pas le moindre.
    Il faut lire les commentaires des « croutards merdoïques » sur radio bolcho. Ce gars aurait fait brûler Notre-Dame qu’il ne serait pas davantage dénigré.
    Pays de merde…

    1. bibi

      Vous n’allez quand même pas osé comparer ce déicide contre Gaïa par surémission de CO2, avec le fait d’ôter la vie par séparation de la tête du corps à un mâle blanc coupable parce que mâle blanc!

  17. laure Fritte

    Rapport du Conseil d Orientation des Retraites avec statistiques decomplexees sur la mortalite. https://www.cor-retraites.fr/node/544 Ce ne sont pas des medecins, alors ils disent la verite : surmortalite exageree (toute personne clabotant en mars avril l est du COVID, plus ou moins), sous mortalite depuis, Effet minimal de la premiere vague en termes demographiques . Pourquoi en faire un max sur l economique alors ?

    Le Portugal devient fou. Amende pour absence de download de l appli de tracing pour toute personne dont le smartphone est assez moderne pour ce faire. Ils reculent au dernier moment. Mais pouvoir croire qu une telle loi serait applicable, c est deja de la dinguerie. Maintenant je pense a m acheter un telephone dépassé d occasion (sur Backmarket, pour 20 EUR), au cas ou un flic controle ma version d Android.

    En UK, le track and trace va de mal en pis. Resultat de test apres 24h dans 17% des cas, et 60 % des contacts seulement contactes. Dont la plupart ignore l isolation. Le remede au tracing c est de ne pas decrocher jusqu a ce qu ils laissent tomber. Si on a ete assez bete pour donner son vrai numero. De toute façon la faculte a maintenant finalement decide que ca ne sert a rien.

    etc etc

    Ces pays sont foutus !

        1. deres

          Oui, mais à l’époque aucun confinement ni mesure n’avait été prise. C’est après cette épidémie que la vaccination commence réellement même si les vaccins existaient depuis longtemps.

          Le problème de ces courbes qui sont vraiment objectives, c’est que l’on y a accès après la tempête. On voit bien que la mortalité peut exploser brutalement sans crier gare à cause des valeurs habituelles et de leur bruit cachant un début d’épidémie.

          Le souci actuel est que le gouvernement se sert d’autres indicateurs peut être biaisé pour prendre ses décisions, dont on n’a en plus peu de preuve de l’efficacité. D’autant plus que les mesures probablement les plus efficaces, i.e. la distanciation sociale, sont inaudibles derrière les rodomontades autoritaires. En infantilisant les français, il déresponsabilise ceux-ci au quotidien. Parfois je me demande si un matraquage publicitaire intensif multi canal sur les fameux gestes barrières ne serait pas aussi ou plus efficace que ce couvre-feu …

          1. Pheldge

            un matraquage publicitaire ? bien ciblé, bien sûr que ça serait efficace, mais le gouvernement serait absent, et montrerait un peu plus son inutilité …

      1. Deres

        Cet article aussi est intéressant sur la mortalité.

        http:/ /www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-les-chiffres-au-dela-des-apparences-sur-les-deces-les-urgences-la-situation

        On ne voit d’ailleurs pas vraiment la fameuse remontée dans ses chiffres de mortalité récents. Les données sont un peu anciennes (fin septembre) mais il me semble voir au contraire une hospitalisation systématique qui fait exploser les décès à l’hôpital au détriment des décès à domicile. A voir si cela s’est confirmé par la suite ce qi expliquerait l’impression de saturation rapide des hôpitaux par le gouvernement.

        1. deres

          Il y a aussi cet article :
          https:/ /blogs.mediapart.fr/jean-pierre-boudine/blog/111020/brice-de-nice-et-la-guerre-du-covid-19

          On a aussi cela qui est intéressant :
          https:/ /www.ehpa.fr/actualite/surmortalite-en-ehpad-le-terrible-constat/

          La courbe d’origine vient de l’INSEE via le Monde et le grand pic jaune est la fameuse canicule de 2003.

          Au passage, en cherchant ce genre de tableaux, je note que derrière les pignouferies de presse, il reste encore quelques irréductibles journalistes qui font du travail de fond avec des graphiques et du contenu.

      2. Mildred

        h16 – 16 h 11 min
        « Il y a bien eu une surmortalité en mars avril ». Surmortalité par rapport à quoi , à mars avril 2019 ?
        Il me semble que seuls les chiffres de la mortalité globale en 2020 pourront être significativement comparés à ceux de 2019 , 2018, etc.
        Or si en juillet, le site de l’Insee permettait d’accéder aux chiffres de la mortalité globale du premier semestre 2020 qui montraient qu’ils étaient plus faibles que pour la même période de 2019 et 2018, bizarrement on n’a plus accès à ces chiffres sur ce site.

        1. Surmortalité par rapport à quoi
          Surmortalité par rapport aux 10 ans précédents même période. Le graphique que j’ai fourni sert à répondre à ces questions.

          Les chiffres de mortalité sont tous à jour sur l’INSEE.

          1. Mildred

            Je vous demande de m’excuser mais je ne sais pas lire ce genre de graphique.
            Cependant, puisque vous dites que les chiffres de la mortalité sont à jour sur le site de l’Insee, je vous demanderais comme une faveur, de nous donner deux chiffres : ceux de la moralité des premiers semestres 2020 et 2019, car comme je vous le disais, je suis incapable de les retrouver.
            D’avance merci !.

              1. Mildred

                Merci ! Édifiant et effectivement « désespérant » !
                Faites l’expérience : demandez autour de vous si quelqu’un connaît une victime du Corona-19. moi, je n’ai encore trouvé personne qui me réponde OUI !

                1. Mildred

                  Au risque de vous paraître ennuyeuse, je me permets d’ajouter qu’ayant des raisons personnelles de me souvenir de la grippe de l’hiver 1962-1963, j’ai voulu confronter mon souvenir avec ce qu’en disait Wikipedia.
                  Bien que l’article intitulé Hiver 1962-1963 Europe » ne contenait ni dans son titre, ni dans le texte, les mots : grippe ou épidémie, et qu’il ait été très écourté depuis ma première visite sur le site, on peut encore y lire :

                  « Au total en France, les trois mois d’hiver sont inférieurs de 4,3 °C par rapport aux normales, ce qui en fait l’hiver le plus froid depuis le début des mesures. La mortalité survenue à cause du froid est estimée à 50 000 victimes pour la France, ce qui en fait l’évènement climatique le plus meurtrier du xxe siècle ».

                  L’évènement « le plus meurtrier du XXe siècle  » était passé comme une lettre à la poste, sans masques, sans tests, sans couvre-feu et sans confinement !

                  1. Le Gnôme

                    Avec un peu de malchance et un hiver rigoureux, il est prévu qu’il n’y aura pas d’électricité pour tout le monde. Les p’tits vieux ne mourront plus du virus, mais de froid.

                    Gouverner, c’est prévoir disaient les anciens, c’est bien oublié de nos jours, la cigale est à l’honneur, la fourmi peut aller se faire voir et préparer son chéquier.

                    1. Pierre 82

                      Question que je me posais lors du premier confinement: en cas d’incident nucléaire, c’est la même équipe de bras cassés qui doivent gérer? Apparemment oui: donc on est dans la m…

                2. Aristarkke

                  Moi, semaine dernière, un (ex) client, donc mais je conserve la confiance de sa Veuve. 87 ans et loin du top, question santé générale…

            1. bibi

              Démographie – Nombre de décès – France métropolitaine
              insee.fr/fr/statistiques/serie/000436394

              1er semestre 2020 : 326`300
              1er semestre 2019 : 307`752

              Note: les données du premier semestre 2020 sont provisoires.

              1. Mildred

                Je vous remercie bibi ! Sauf qu’il y a un petit problème : en effet, j’ai recompté les chiffres de l’Insee dont vous avez mis le site en lien sur votre com.
                Et il me semble bien que, sans doute par inadvertance, vous avez inversé les chiffres de 2020 et de 2019 !

                1. bibi

                  La seule question que m’évoque votre réponse est :
                  Comment est-il possible que vous n’ayez pas remarqué que les nombres de 2020 sont tous des multiples de 100 contrairement à ceux de 2019?
                  Le résultat que j’ai obtenu pour le premier semestre 2020 étant un multiple de 100 et celui pour le premier semestre de 2019 ne l’étant pas, il ne peut y avoir d’inversion.

                  PS : confondre chiffres et nombres c’est comme confondre lettres et mots.

                    1. Citoyen

                      Euh, Pythagore, isoler quelqu’un pris de covidémence dans la cave ?… Avec toutes les bonnes bouteilles à portée de main ?… A mon avis, c’est pas une bonne idée …

                    2. Mildred

                      Moi je veux bien, Pythagore, j’accepte tout maintenant !
                      Mais comme aérer une cave pour la rendre suffisamment saine ?

                    3. Aristarkke

                      Toujours aérer une cave par des soupiraux, au minimum…
                      Sinon, je ne vous dis pas l’humidité galopante qui va s’ensuivra, décollant les étiquettes des bouteilles, par exemple… 😥

          2. Pierre 82

            Chaque fois que je tente d’expliquer aux gens que ce Covid n’a pas tué significativement plus de personnes que lors d’une année normale (je veux dire qu’on est dans les mêmes ordres de grandeur, même s’il est vrai qu’il y a eu un gros pic), j’ai souvent deux types de réactions:
            1. C’est faux et tu devrais arrêter de suivre des sites complotistes
            2. Ben oui, c’est vrai, et c’est bien grâce aux mesures efficaces qu’ont prises le gouvernement. Cette réaction est celle qui me fout le plus hors de moi, et c’est malheureusement celle de 90% des Français. Macron sera réélu triomphalement.

            1. durru

              Ah, je serais bien moins sûr que vous…
              Autant la plupart des gens que je croise semblent résignés à accepter les mesures comme étant les seules à même de limiter les dégâts, autant ils sont très remontés contre le gouvernement et la manière dont ils ont géré les affaires depuis le début.
              Il faudra attendre que les conséquences économiques se fassent sentir de manière plus générale, et là il va falloir faire attention. En attendant, l’hélico fait son boulot, malgré les impressions de Batistouta (et d’autres)…

    1. Dr Slump

      Putain mais qu’il est con ce Bayrou, qu’il est con! Comment un homme politique peut-il être aussi ignare et corniaud à la fois? Il a dépensé tout son capital d’intelligence pour perdre son bégaiement, je ne vois que ça.

      1. bibi

        Il a dépensé tout son capital d’intelligence pour obtenir l’agrégation et depuis s’en suit une longue et pénible désagrégation.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Dans le concours Lépine des idées à la con, voici la dernière saillie de la Marlène :

      « On voit se développer des discours d’islamistes sur la toile, de victimisation systématique, sans que personne ne les démente. Pour y répondre, nous créons une unité de contre-discours républicain sur les réseaux sociaux. Elle sera sous l’autorité du Comité interministériel à la prévention de la délinquance et de la radicalisation, désormais dirigée par le Préfet Christian Gravel. »

      Contre l’islamisme, la victoire est au bout du clavier !

      1. Marcello Biondi

        J’allais le poster, c’est clair que les arrièrés qui sont visés par ce comité vont bien évidemment croire la parole du gouvernement du pays qu’ils détentent au lieu de celui de leur potes égorgeurs.

        Le Figaro: Schiappa annonce une «unité de contre-discours républicain» sur les réseaux sociaux.
        https:/ /www.lefigaro.fr/actualite-france/schiappa-annonce-une-unite-de-contre-discours-republicain-sur-les-reseaux-sociaux-20201023

    3. Aristarkke

      Pour pouvoir inscrire halal sur ses étiquettes, il faut payer une redevance aux trois mosquées « habilitées * à décerner le sésame…

      1. Pheldge

        et sur les « petits territoires » l’abattage local est devenu halal par défaut, parce que ça coûterait plus cher de faire une ligne spécifique …
        Ton serviteur est donc nourri au grain -bio of course – et au halal ! 😀

        1. Citoyen

          Pour être un peu taquin, il faut exiger du vendeur qu’il donne une preuve que ses produits ne sont pas halal … Et inciter tout le monde à en faire autant … Faute de quoi il perd la clientèle … Ce qui devrait aider à la réflexion …

        2. Pheldge

          sur une île, tu n’as pas trop le choix … tu prends ce qu’il y a ! bien sûr il y a de l’import, mais l’idée, c’est que très peu de gens sont au courant qu’ils bouffent du halal, que ça leur plaise ou non ! Et moi je râle à chaque fois que je prends l’avion, parce que c’est poisson, ou poulet , halal, bien sûr, pas de boeuf, bicauze , les hindous, et pour le porc, on sait …
          Ah mon dernier voyage c’était un cran plus bas : vegan à l’aller et au retour !

  18. Pierre 82

    Les citoyens se comportent de plus en plus comme un petit gibier terrifié, et camouflé au fond de son terrier. Il chouine pour supplier l’état aussi omnipotent que ventripotent de bien vouloir les aider.
    A part quelques autochtones qui gardent la tête froide, il y a en face un groupe qui n’est terrifié ni par le Covid, ni par le réchauffement climatique, ni par le risque de se faire décapiter en pleine rue, ni par aucun autre motif de peur savamment distillé par l’état: ce sont les musulmans, Tchétchènes et autres roms, et en particulier les plus énervés d’entre eux.
    Il faut bien se rendre compte qu’ils ont un avantage qui peut être décisif sur nous autres, pauvres indigènes. Car il en faudra, de la force, pour surpasser l’effroyable effondrement économique qui s’approche, avec en bandoulière la menace réelle de l’avènement d’une dictature sanglante soutenue par la masse des sous-hommes tapis au fond de leur caverne en tremblant d’effroi. Obertone ne s’est pas trompé.

  19. Nemrod

    Je me lasse pas des effets de bord.
    -foule dans les supermarché comme avant le confinement
    – resto qui ouvrent à 18 h…y a même un sondage sur le fig…ce qui fait moins de temps pour désinfecter après le service de midi

    En fait le couvre feu à l’effet inverse que ceux voulus vu qu’il concentre l’activité sur moins longtemps…effet de bord classique.
    Extra.

    1. Dr Slump

      LOL, et je viens de réaliser que c’est très facile de se faire un justif de déplacement pro, il suffit de coller un logo d’entreprise sur une feuille Word, écrire le blabla, signer Duchmolle ou Tartempion, et voilà un permis de circuler après 21h.

      1. Pierre 82

        J’ai déjà utilisé ce processus lors du premier confinement. Ça m’a eu l’air tellement simple… et objectivement, les flics s’en foutent. Déjà à l’époque, je ne les sentais pas vraiment très motivés par ce truc-là…

          1. Dr Slump

            Oui, les gendarmes et policiers sont comme les autres : les uns relativisent la gravité de l’épidémie, les autres l’exagèrent, et au milieu une majorité qui fait le dos rond, et ne veut pas se poser de problème ni de question.

    2. Rick Enbacker

      https:/ /www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/deconfinement/couvre-feu-les-transports-encore-plus-bondes-qu-a-l-ordinaire-en-ile-de-france_4153315.html

      Transports bondés jusqu’à 21h en IdF : mission accomplie !

    3. MCA

      A croire que les français se font un plaisir de causer des misères à ceux qui ont en garde leur sécurité sanitaire et leur avenir lumineux.

      Bande d’ingrats!

      A leur décharge, être gouvernés par des canards sans têtes soit ça rend dingue, soit ça attise humour et dérision.

      M’est avis que bon nombre ici n’ont pas fait le premier choix.

  20. lxy

    Je fais une hypothése tout à fait inconoclaste…Le Covid ne tue pas ,ou trés peu les personnes en bonne santé.C’est un virus opportuniste qui s’attaque surtout aux personnes faibles ou affaiblies pour diverses causes: vieillesse, obésité, maladies chroniques respiratoires, cardiaques, rénales, stomacales etc , Il s’attaque aussi à des porteurs d’anomalies génétiques connues ou inconnues, aux sujets atteints du cancer qui affaiblit terriblement les organismes, ceux qui usent ou abusent d’ un certain nombre de drogues : traditionnelles ou plus récentes. Beaucoup d’enfants aussi sont atteints de pathologies invalidantes, comme l’asthme,

    Sans toutes ces formes de maladies tous les Francais seraient en bonne santé, comme le dirait M. de la Pallice ! La médecine a fait tellement de progrés que beaucoup de patients sont maintenus en bonne santé « artificiellement « . Le Covid est venue « déranger » les efforts de la médecine moderne en s’attaquant prioritairement aux organismes « naturellement » affaiblis. On aimerait qu’une statistique soit ,enfin, faite sur tous les décès présumés du Covid, ne serait que pour un département témoin. Les réanimateurs le savent d’ailleurs très bien !

    1. Nemrod

      C’est pas une hypothèse ça.
      On le sait que ce virus est mortel pour les patients affaiblis, il suffit de considérer l’âge moyen des décès.

    1. Higgins

      J’ai le sentiment que les autorités passent la vitesse supérieure. Le Pr Peronne vient de se faire virer du poste de vice-président d’une association s’intéressant à la maladie de Lyme pour ses propos.
      Ce pays ressemble à s’y méprendre à feue L’URSS. Toujours fascinant de s’apercevoir qu’il existe finalement de nombreux individus pour qui la servilité semble être une seconde nature.

  21. Elie

    Avec Macron en petit père du peuple, qui s’occupe de tout pour nous ; il nous apprend même à nous laver les mains, à ouvrir nos fenêtres pour aérer, et bientôt, il nous rappellera de ne pas oublier la petite laine.
    Des petites attentions qu’il a l’habitude de pratiquer dans son couple.

    Et sinon, un petit communiqué du sgen-cfdt, tombé ce matin dans ma boîte mail pro. Malgré les contorsions de langage, les points 1 et 3 sont on ne peut plus clairs : pas de minute de silence dans les établissements émotifs (crainte d’émeutes dans la France du vivre-ensemble ?), collabo(ration) des profs avec la police à venir.
    C’est reparti comme en 40.

    Voici le communiqué du syndic en question :
    « Déjà préparer l’après Conflans…
    Le Sgen-CFDT partage l’effroi et la tristesse qui touche l’ensemble du monde de l’éducation. Il s’associe aux nombreuses initiatives qui veulent rendre hommage à l’enseignant assassiné, Samuel Paty. Et nos militantes et militants participent aux échanges qui ont lieu, tant au niveau national qu’académique, pour préparer la rentrée.

    Dès samedi, nous avons participé à la rencontre entre le Premier ministre et les organisations syndicales (lire le compte-rendu), et nous avons rencontré la rectrice mardi 20 octobre dans le cadre du CTA (lisez notre CR détaillé). Des CTSD départementaux sont prévus dans les jours à venir.

    Partout, nous portons une unique préoccupation immédiate : les personnels meurtris ont besoin de confiance et de souplesse, de temps et de latitudes pédagogiques, et non de consignes verticales et injonctives.

    Éviter les faux procès et les rumeurs
    En CTA, la rectrice est revenue sur les faits et leur prise en compte avant l’innommable. Les actions menées par l’institution à tous les niveaux, et en premier lieu par la cheffe d’établissement, semblent attester d’une prise en compte sérieuse de la situation.
    Nous regrettons que le rectorat n’ait pas souhaité communiquer ces détails dont la diffusion publique et transparente serait de nature à pouvoir poser les bonnes questions plutôt qu’à se disperser en faux procès, et à couper court à certaines rumeurs.

    Logiquement, des investigations internes sont en cours, bientôt complétées par celles du CHSCT académique (qui doit se réunir en novembre). Ces informations précises ne nous apporteront pas toutes les réponses, mais elles sont indispensables pour évaluer la pertinence et l’efficacité, ou la maladresse et la carence des interventions.
    Les faits doivent surtout nous interroger sur l’insuffisance de réponses seulement internes à l’Éducation Nationale, sur des champs et des faits qui la dépassent, et l’absence de coopération avec les services de la police et de justice.

    Préparer la rentrée du 2 novembre (et l’après)
    Nous avons aussi porté des demandes pour préparer la rentrée, autour de 4 enjeux (plus de détails en ligne) :
    1/ À propos d’une minute de silence : probablement incontournable, cette modalité n’est pas adaptée à toutes les situations (par exemple aux maternelles). Il faut laisser aux équipes et aux établissements une autonomie dans l’organisation, y compris en choisissant des modalités alternatives, et que l’hommage puisse prendre d’autres formes plus adaptées si les équipes le jugent nécessaires.
    2/ Sur le besoin d’un temps de retour en équipes sur le lieu de travail : il est indispensable dès la reprise, pour permettre à l’hommage de se passer dans de bonnes conditions et s’approprier la construction collective des réponses pédagogiques. Le créneau et la durée de ce temps banalisé doivent pouvoir varier selon le type d’établissement (école, collège, lycée) et les contraintes locales. De même, le ministère doit proposer un éventail de propositions pédagogiques dont les équipes, et les enseignants dans leurs classes, pourront se saisir selon la réalité de la relation avec les élèves.

    3/ Sur les relations avec les forces de police et avec la justice : A long terme, il faut engager le chantier de leurs relations avec l’Education nationale. Dans l’immédiat, le rectorat doit identifier les établissements nécessitant une attention particulière aux conditions (pédagogiques et de sécurité) de la rentrée.

    4/ Sur la place des parents : Il n’y a rien à attendre du refus de dialoguer avec les parents d’élèves. Cela n’empêche pas de tenir un discours ferme pour refuser les remises en cause inacceptables. »

  22. Higgins

    Sur la guerre civile : http:/ /leblogalupus.com/2020/10/24/premonitions-de-guerre-civile-par-michel-rosenzweig/

    L’auteur a raison lorsqu’il écrit que plus rien ne sera plus comme avant. Les tristes sires qui président à nos destinées ont réussi à instiller le doute dans toute la société. C’est terriblement machiavélique.

    1. Husskarl

      Sa conclusion ressemble à ce passage:

      « À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle impose une marque sur la main droite ou sur le front. Et nul ne pourra acheter ou vendre, s’il ne porte la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom. »

  23. Nestorius

    Attention, Jean Castex a un message pour vous. Ça peut être très utile, car vous n’y aviez pas pensé.

    https:/ /www.lefigaro.fr/politique/covid-19-le-meilleur-moyen-de-soulager-l-hopital-c-est-de-ne-pas-tomber-malade-l-appel-de-jean-castex-depuis-marseille-20201024

    1. Husskarl

      Quel génie, il illumine la nation, me voilà presque transcendé par son propos. Vite qu’on le couronne, que dis-je qu’on le divinise !

        1. Rick Enbacker

          On pourrait aussi lui dire que le meilleur moyen de ne pas dire de connerie, c’est de fermer sa gueule.
          Desproges disait aussi qu’il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet.

    2. Léo C

      Je débarque, donc n’ai pas lu l’ensemble des publications.
      Je me demande toutefois si le Lider Minimo et ses séides ont anticipé les déferlantes de résidents de zones confinées vers celles qui ne le sont pas (encore).

      Puisque aucune interdiction de circuler au-delà d’un rayon fixé n’est en place, j’imagine déjà les prises d’assaut de TGV par quelques joyeux Franciliens, émotifs compris vers des endroits plus adaptés à leurs dérives festives.

      Ces pignoleurs sont vraiment à la ramasse.

    3. MCA

      C’est aussi fermer tous les hôpitaux, tâche à laquelle ils se sont attelés avec zèle depuis des lustres jusqu’à ce que le covid venu ils s’étonnent de manquer de lits.

      Comme c’est étrange !

    1. Rick Enbacker

      Encore un petit effort, messieurs les députés : en séchant tous et systématiquement il deviendra impossible au gouvernement de faire voter de nouvelles lois à la con

      1. MadeInCH

        Il en suffit de trois, non?
        2 votes pour contre 1 vote contre: Majorité au deux tiers. La loi passe.
        .
        Voir un seul. La démocratie à la Ank-Morpok: une voix, un vote.

      1. Pierre 82

        L’opposition? De quoi parlez-vous? Elle n’existe plus, vaporisée depuis pas mal d’années… D’ailleurs, ils gouvernent par ordonnance, en se faisant de temps en temps valider par le « parlement ».

        1. Murps

          Y a pas d’opposition, soit.
          Mais y a pas de majorité non plus.
          Y a une espèce de blob politique au pouvoir qui dit oui, qui dit non, qui dit un peu ce qui passe par la tête selon le vent et les phases de la Lune.

  24. Pythagore

    Et tandis que nous convrons le feu, de l’autre côté du disque, euh de la boule….
    .
    https: //covidemence.com/2020/10/24/la-chine-vous-salue-bien-son-economie-rebondit/
    https: //www.autonews.com/china/good-times-come-back-virus-fades-auto-sales-return

    1. MCA

      S’ils n’en ont plus, pas de problème, nous on en a encore.

      A quand le renvoi de quelques flacons issus de leurs labos histoire de remettre un peu d’ambiance confinatoire?

    1. Dr Slump

      Mais la répression est mise en oeuvre malgré tout:

      jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/10/24/purges-covidiennes-chapeau-bas-au-dr-pascal-sacre-avec-coup-310043.html

      lecourrierdesstrateges.fr/2020/10/26/la-repression-anti-raoult-commence/

  25. Rick Enbacker

    https:/ /www.lefigaro.fr/conjoncture/covid-19-des-medecins-reclament-un-elargissement-du-couvre-feu-20201025

    Couvre-feu à 19h et confinement le week-end : il faut bien que les moutons produisent de la laine pour pouvoir être tondus…

    1. Pythagore

      Plus cela va et plus j’ai l’impression que s’est installé ds l’inconscient collectif l’idée (fausse AMHA) que ce virus pourrait être éradiqué par d’autres moyens que l’immunité, des médicaments ou un vaccin. Or plus je lis et plus j’entends des cas de gens positifs qui font très attention, je me dis que confinement, demi confinement, ou trois-quart de confinement, ttes ces mesures ne feront en rien disparaitre le virus, seuls le soin et l’immunité y peuvent qq chose.
      Qu’il ait fallu initialement ralentir la propagation, je peux comprendre. Mais de croire que la propagation va s’arrêter est à l’évidence illusoire.

      1. baretous

        Oui mais on nous explique que dorénavant l’immunité est une fausse immunité. Comme le chantait Claude François: « c’a s’en va et ça revient! c’est fait d’un tout petit rien! »
        Il ya une deuxieme couche dans le gateau, et celle là n’est pas d’ordre médical à mon avis..

        1. Sonja

          Exact, la toxicité est ailleurs. On va rester confinés jusqu’à la présidentielle et après si le gringalet psychiatrique reste au pouvoir.

  26. jsp

    sur les cerfas et certifications RGE https:/ /www.ladepeche.fr/2020/10/26/les-artisans-se-detournent-de-la-certification-de-letat-9163690.php

  27. Greg

    Vous souvenez-vous de ce cimetière devenu plein et de l’interdiction de mourir décrétée par la Mairie ?
    Le système de santé étant défaillant, il faut aujourd’hui interdire de tomber malade.

    C’est voué à l’échec dès le départ, cette manière de prévoir l’avenir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.