La CNIL condamne les cookies de Google et Amazon, mais pas le fichage gouvernemental

Ah, enfin, on a trouvé en France un moyen de faire rendre gorge aux zabominables GAFA : toute la puissance de la Commission Nationale Informatique Et Liberté vient de s’abattre sur ces entreprises technologiques maléfiques !

Certes, l’information, pourtant d’importance, n’a pas bénéficié de toute la couverture médiatique qu’il aurait fallu. Il faut dire qu’elle s’insérait dans une actualité fort chargée dans laquelle on apprenait aussi que les vaccins arrivent, qu’on allait relâcher quelque peu le confinement histoire de laisser le cheptel se papouiller un peu en famille afin de mieux le culpabiliser arrivé Janvier et un peu plus discrètement, que Macron sous-entendait vaguement que la situation du pays ne permettrait probablement pas du tout la tenue d’élections présidentielles sereines en 2022.

Devant ces éléments lourds de conséquence qui excitent l’appétit journalistique, on comprend dès lors la discrétion de la presse devant la victoire pourtant décisive de la CNIL contre Amazon et Google.

Et quelle victoire ! Comme le décrit avec brio un superbe monument de journalisme paru sur le Figaro, « La CNIL reste en pointe sur les sanctions infligées aux GAFA en Europe » : apparemment, il y aurait comme une espèce de course continentale à la sanction, un championnat européen de l’amende et un véritable concours occidental de l’emmerdement technologique que la France se fait forte de gagner haut la main (comme, du reste, toute compétition dans laquelle il s’agit de distribuer de la misère et des vexations, où elle tient absolument à défendre son rang aussi âprement que possible).

Cette fois-ci, la CNIL a trouvé un bel angle d’attaque : Amazon et Google ont eu l’impudence de déposer des petits cookies (des petits fichiers de données) chez leurs utilisateurs leur permettant de conserver quelques données sur eux et, accessoirement, de les tracer dans leurs déplacements sur internet. Or, déposer ainsi des petits fichiers de données sans leur accord préalable, voyez-vous, c’est absolument interdit et ça fera 35 millions d’euros d’amende pour Amazon.fr et 100 millions d’euros d’amende pour Google.fr, signez en bas et vous pouvez payer par virement voici le RIB du Trésor public, le contribuable vous remercie.

Dans son jugement, la CNIL explique que les deux sites n’ont pas produit de bandeaux suffisamment clairs pour que l’internaute sache à quoi servent ces fichus cookies du Diable et la façon dont il peut les refuser, sapristipopette, ce qui justifie donc une amende bien poivrée, non mais.

Rassurez-vous : cette sanction financière ne vient pas seule puisqu’elle s’accompagne d’une mise en demeure pour ces deux sites de corriger leurs pratiques scandaleuses dans les trois mois.

Et alors que les petits euros de Google et d’Amazon vont donc se déplacer des comptes de ces grosses entreprises dodues vers les maigres caisses de l’Etat français, on entend déjà le soupir de satisfaction des institutions devant ces amendes. Pensez donc ! Il s’agit à ce jour de la plus forte amende prononcée par une autorité de protection des données en Europe, et c’est Français, ça, môssieur !

À présent, on ne pourra s’empêcher de s’interroger sur l’impact réel de cette sanction. D’une part, il ne faudrait pas oublier que les 135 millions d’euros que ces sociétés vont payer ne proviendront de nulle part ailleurs que de la poche de leurs clients, d’une façon ou d’une autre. La sanction financière d’une entreprise a sans doute un côté réjouissant pour certains (notamment ceux qui ne comprennent pas l’économie de base), mais comme elle ne concerne qu’assez rarement les avoirs directs des dirigeants et des actionnaires, l’impact en est toujours reporté sur le client, d’une façon ou d’une autre (et ce, jusqu’à la disparition de l’entreprise au besoin).

En outre, un autre impact ne semble pas avoir été pris en compte : puisqu’il est maintenant clair que ces entreprises vont devoir faire un effort supplémentaire assez substantiel pour expliquer à leurs clients qu’elles conservent des petits fichiers sur eux, on doit s’attendre à une nouvelle vague de bandeaux et autres affichages plus ou moins obstructifs de conditions générales d’utilisation sur ces sites puis tous ceux qui se sentiront concernés par ce récent jugement.

Or, si vous aimiez déjà tendrement la bordée de cases à cocher et autres fenêtres encombrantes concernant le RGPD, vous allez adorer la nouvelle mouture de messages de consentement compatibles avec la CNIL. Dans cette course au consentement européen et français, l’internaute va devenir un cliqueur compulsif sur le bouton « Je consens » ce qui a l’énorme avantage de décharger complètement les sociétés de toute responsabilité et, plus gênant, toute possibilité d’assainir les pratiques de navigation sur internet.

En somme, grâce au superbe travail frénétique des législateurs européens et français, ou bien l’internaute ne va plus nulle part, ou bien il coche « OK » mécaniquement sans plus aucune considération sur les données qu’il lâche alors au site visité : c’est l’exact opposé de ce qu’on cherchait à faire, à savoir protéger les données personnelles de l’internaute.

Mais au-delà de ces constatations à vrai dire fort embarrassantes pour nos législateurs compulsifs et si on se reconcentre sur la CNIL, on ne peut s’empêcher de noter aussi qu’elle n’a – semble-t-il – émis aucune sanction salée contre le fichage qui se met actuellement en place à l’échelle du pays avec l’application dédiée au traçage des contacts contaminés par le coronavirus. Il est vrai que la médiocrité de cette application met assez facilement l’utilisateur à l’abri de toute utilisation malencontreuse du produit, ce dernier ne tombant en marche qu’assez rarement.

Mais de la même façon, la CNIL ne semble pas trop s’émouvoir non plus des récents changements par décret sur les fichages de la population par la police et la gendarmerie, fichage qui s’étendent maintenant aux opinions politiques, syndicales, philosophiques et religieuses, ce qui, dans un pays harpant bruyamment sur ses droits de l’Homme et tout le tralala, devrait pourtant faire bondir.

Et en pratique, on ne pourra s’empêcher de noter l’asymétrie qui existe déjà entre le suivi de l’internaute par les sociétés commerciales et dont ce dernier peut se protéger assez facilement s’il le veut (depuis l’usage d’un navigateur respectueux à une pratique plus précautionneuse de navigation en passant par d’autres options offertes gratuitement ou commercialement), et le fichage maintenant systématique de l’État par absolument tous les moyens possibles, depuis le berceau jusqu’à la tombe.

La CNIL montre ici toute l’hypocrisie de son action : que fera-t-elle lorsque ce même État mettra en place un passeport médical obligatoire ? Où sera-t-elle lorsque l’État commencera à utiliser une forme ou l’autre de crédit social sur ses citoyens, à la mode chinoise ?

Rien.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires186

  1. Le Gnôme

    Le fichage n’est pas de même nature, allons, le fichage étatique est fait pour repérer les couteaux et les véhicules fous, c’est pour notre bien et si nous n’avons rien à cacher, nous ne risquons rien. J’ai une pensée émue pour le pasteur Niemöller.

    1. MCA

      « tomber en marche » est une expression couramment employée dans le monde informatique.

      Se dit de programmes globalement foireux qui parfois donnent le bon résultat.

  2. Pythagore

     » voici le RIB du Trésor public »
    Quôaa ?? Z’ont même pas pay pâle ?? En tout cas pour faire payer les visages pâles, l’état se débrouille fort bien.

    1. Resistant Valaisan

      PayPal, quelque part, c’ est aussi les GAFAM du Diable, pour l’ etat francais.

      ….D’ ailleurs l’ un des membres fondateurs etait un certain Peter Thiel, aussi fondateur d’ un certain Palantir, fraichement introduit en bourse et qui rejoindra bientot les GAFAM, tellement il est disruptif et monopolistique.
      J’ en ai achete au prix de 14 Dollars et je revendrai quand l’ action cotera 1000 $ (ou 250 apres un splitx4…. hahaha)

  3. Jacques Huse de Royaumont

    La dérive totalitaire de la France est de plus en plus nette, l’état ne s’embarrasse plus d’avancer masqué, comme s’il n’y avait plus de temps à perdre en vaines mondanités.
    Il semble que nous rentrions dans le cercle vicieux autoritarisme –> atonie de la vie culturelle et intellectuelle –> effondrement de l’esprit d’entreprise –> économie bloquée –> absence de mobilité sociale –> les élites maintiennent leur positions par la force –> renforcement de l’autoritarisme d’état.
    Le tout se faisant dans un contexte de tensions raciales et religieuses, de revendications idéologiques hors de toute raison, l’avenir s’annonce sombre. Le tout est de savoir si nous en avons pour 10 ans ou pour un siècle.

    1. Guillaume

      +1 L’esprit d’entreprise semble cantonné à ajouter les mots « bio » ou « durable » aux produits et services existants. Toute vraie innovation qui améliorerai la vie des gens est vécue comme dangereuse et combattue par la loi/taxes.

      1. Stéphane B

        Pas sûr que cela se passe bien mais

        https:/ /reseauinternational .net/si-vous-pensiez-que-2020-etait-une-mauvaise-annee-regardez-ce-quil-se-passera-en-2021/

        Qu’en pensez-vous ?

        Quelqu’un a-t-il remarqué une coupure de google et de ses antennes (gmail, youtube, …) durant 12h et 14h ?

        1. Higgins

          Il y aurait eu une très grosse panne qui a duré 40 mn : https:/ /www.numerama.com/tech/676075-vous-narrivez-pas-a-utiliser-les-services-google-vous-netes-pas-seuls.html

    2. durru

      10 ans ? Pour y arriver, c’est à mon avis trop. Les coups d’accélérateur se font d plus en plus nets.
      100 ans ? Pour en sortir (toujours mon avis) c’est trop aussi. L’Histoire…

    3. MCA

      « Le tout est de savoir si nous en avons pour 10 ans ou pour un siècle. »

      M’est avis que ça suit la courbe exponentielle du CORONA, je ne te donne pas deux ans pour un confinement à motivation politique.

      1. LCH

        C’est déjà le cas avec enfermement du Doc de HOLD UP en HP !!
        Contre sa volonté car vu le documlentaire , perso je vois rien de grave
        Ils posent des questions dans l’ensemble

        Le Vaccin ils peuvent se le prendre ou je pense ( même étant client à risque )

        Je ne fais plus la grippe de saison pourtant en ALD pour moi
        La dernière fois , j’ai passé 2 Sem au lit avec une super fièvre (39.5)

        Donc vous comprendrais que le truc ARN , très peu pour moi et même le standard sous ancien protocole

        Chaque hiver je me fais une cure ACEROLA 1000 avec BION 3 Defense

        Je suis chargé à bloc en Vitamine C&D + Zinc

        Pourquoi ma Grand mère me faisait un jus d’orange de bon matin ( bin la réponse est que le remède GM est BON )

        4 Ans sans vaccin et jamais eu la grippe
        Par contre mon père l’a fait ben 3 sem complètement HS

        1. Higgins

          Ça date de 2011 : « https:/ /blogs.mediapart.fr/alain-tizioli/blog/080811/la-loi-sur-linternement-psychiatrique-sans-consentement-est-entree-en?userid=943beaaf-e66c-45a6-9073-65b8ee4aabf7)

    4. P&C

      Quelle en sont les raisons profondes ?
      – possibilités offertes par la tech ?
      – délégitimation des élites pour cause de manque de croissance ?
      – crise de la représentation du monde (cf Guilly) et adaptation à la mondialisation ?
      – ponérologie ?
      – réaction face à l’augmentation de l’instabilité de la société ?
      – incompétence couverte par l’autoritarisme ?

        1. MCA

          Le manque de croissance est plus le signe d’une société parvenue à son apogée et qui se contente d’un marché de renouvellement (et non pas d’équipement) que de l’incompétence de ses dirigeants même s’il ne faut pas l’exclure.

          J’y vois également endormissement et un ramollissement dû au niveau de confort atteint.

          1. durru

            Le niveau de confort atteint a permis la mise en place de l’Etat-providence et de son corollaire, le capitalisme de connivence. Elle est là, la cause… La malveillance couplée à l’incompétence des dirigeants.

            Apogée ? Je crois qu’il n’y a pas eu plus de changements disruptifs dans les technologies que sur les 20 dernières années. C’est une évolution exponentielle. Question d’apparences. Et vu que, conformément à tous les tests qu’on peut passer (il y avait la semaine dernière un très bon article sur Contrepoints à ce sujet – oui, ça existe encore, ça !), la France est en net recul – aussi bien par rapport à elle-même que par rapport aux autres – sur tout ce qui est sciences, pas étonnant que le Français lambda croit vraiment à cet « apogée » déjà atteint… La chute va être lourde, vers une position de tiers-monde bien assumée.

            1. Pythagore

              Je suis assez d’accord avec MCA, je crois que la croissance infinie n’existe pas. Il y a des secteurs où il y a effectivement encore à découvrir, mais il y a des secteurs où on a atteint les limites de la physique. Un moteur thermique ne pourra jamais rejeter plus d’essence à la sortie qu’à l’entrée tout en remplisant sa fonction, il y a donc une limite et on est probablement pas loin de l’avoir atteinte.
              Il y a eu effectivement une progression exponentielle ces 50 dernières années mais je ne pense pas que cela puisse durer ainsi ds ts les secteurs.
              Raoult n’explique pas autre chose lorsqu’il dit qu’il faudrait revoir le modèle économique des médicaments et des brevets car il est peu probable que l’on découvre encore énormément de molécules nouvelles, modèle éco des big pharmas.
              Je serais un peu moins pessimiste que lui sur ce sujet, mais il est clair qu’à un moment, on ne peut pas aller au-delà des limites physiques que l’on atteint aujourd’hui ds bcp de produits AMHA.

              1. durru

                Sauf que ça, c’est du raisonnement malthusien, désolé 🙁
                La question n’est pas quantitative, mais qualitative. L’arrivée de l’énergie nucléaire, par exemple, a complètement changé la donne dans le domaine de l’énergie, sans que les évolutions des moteurs thermiques soient en cause.
                Par définition, nous ne pouvons pas savoir ce que l’avenir nous réserve. Je ne peux pas dire ce que sera le monde dans 5, 10 ou 50 ans. Mais je crois que l’évolution qu’on est en train de vivre, sauf désastre majeur (qui semble de moins en moins impossible), ne va pas ralentir. Pas en termes quantitatifs, encore une fois, car ça, ça ne veut rien dire.

          2. heli0gabale

            En parlant de comfort et de mollesse, ça me fait penser à un texte qui décrivait l’état de l’Espagne autour du XVIeme siècle après l’arrivée des cargaisons d’or et autres ressources en tout genre venus d’Amérique. Les espagnols ne voulaient plus rien faire, dans le texte une mention indique même que le travail manuel était mal vu.

            Si quelqu’un le trouve (Le Major peut-être), je lâche un bisou.

            1. Higgins

              Flatté je suis mais je n’ai trouvé que ça (et c’est bien explicite) : https:/ /www.latribune.fr/journal/edition-du-1908/opinions/779529/l-espagne-du-siecle-d-or-vaincue-par-sa-conquete.html

      1. heli0gabale

        – La tech ? Bof c’est juste un outil.
        – Delegetimation des élites à cause du manque de croissance ? Elles sont assez grandes pour se delegitimer toutes seules.
        – Crise de la représentation du monde ? Spécificité occidentale pas que française.
        – Ponerologie ? Concept pas idiot mais ça manque de matière pour analyser plus profondément j’ai l’impression.
        – Réaction face à l’augmentation de l’instabilité de la société ? Le plus grand agent déstabilisateur étant l’Etat…
        – incompétence qui débouche sur de l’autoritarisme ? Y’a de ça.

        Perso j’y vois quelque chose de bien plus simple : on est en train d’assister à la corruption finale de la démocratie, corruption particulièrement visible en France à cause de l’esprit de caste qui a toujours était fort chez nous.

        1. durru

          AMHA, c’est pas la démocratie en elle-même qui pose problème, c’est ce qu’on en fait. C’est l’Etat-providence (concept socialo s’il en est) et sa boulimie récente qui nous a amené là où nous sommes.
          La maladie dure depuis un moment, mais les effets ne sont visibles (pour le plus grand nombre) que depuis peu. Et les guérisseurs, comme dans toute société arriérée, ont pris le dessus sur les médecins capables de trouver un diagnostic.

          1. P&C

            Je ne crois pas que ce soit lié à l’état providence…

            Les pays scandinaves ont de gros états providence, et ils ne semblent pas tous suivre le délire orwellien.
            L’Angleterre, à contrario, n’en a pas, mais s’est enfoncée dans le délire en question avant nous. Je ne parle même pas de la très libérale singapour.

            1. durru

              Dans l’ordre :
              C’est quand même la Suède la première à envisager la disparition de l’argent liquide. C’est également en Suède qu’on trouve des volontaires pour se faire implanter des puces qui contrôlent leur accès à des zones sensibles de leur entreprise.
              Avec le NHS, le RU est au-dessus de la France en termes de socialisation de la santé, c’est dire… Si ça c’est pas de l’Etat-providence, je ne sais pas ce que c’est.
              Le Singapour est une économie libérale, mais certainement pas une société politiquement libérale. Le régime est (et l’a toujours été) très autoritaire.

              Je maintiens.

              1. Higgins

                Je suis assez d’accord quoique ce que nous vivions depuis presque un an m’interpelle un peu. Il y a un an, s’il y avait un pays au monde, hors dictature, chez qui j’aurai imaginer que les mesures stupides qui nous sont imposées auraient été mises en œuvre, j’aurai à coup sûr parier sur la Suède. Le pays est peut être très beau mais le régime politique existant depuis la guerre me fait froid dans le dos.
                J’ai pour théorie que les romans policiers ont ceci d’intéressant (je parle des bons) qu’ils dessinent en creux la société dans laquelle ils se situent. Henning Mankell, un auteur suédois, aujourd’hui disparu, a ainsi créé le personnage de l’inspecteur Kurt Wallander. Le dessin en creux qu’il dessine de la société suédoise ne fait pas du tout rêver. C’est peut être d’ailleurs pour cette raison qu’il a vécu longtemps en Afrique ce qui, pour un suédois, est plutôt rare. Son personnage principal est profondément dépressif et, pour avoir lu nombre de ses romans, j’ai le sentiment que c’est avant tout la société suédoise qui est dépressive avec le bonheur obligatoire qui y est instauré.
                Je suis cependant contraint de réviser mon jugement car, contrairement à ce que je pensais, nos dirigeant, tout imbus de leur stupidité, nous imposent depuis 10 mois une manière de vivre ahurissante, totalement liberticide et in fine profondément contre-productive. Au contraire, la Suède apparaît, à ma grande surprise, comme le pays où le bon sens et l’intelligence ont prévalu comme le rappelle Charles Gave dans son article du jour que j’ai mis en lien. La société suédoise reste peut être profondément dépressive mais elle apparaît, à tort ou à raison, presque comme une terre bénite lorsqu’on voit ce qui se passe en France, en Grande-Bretagne, en Espagne, en Italie ou ou en Allemagne. A croire qu’il existe un concours du plus cons des dirigeants et que les nôtres postulent pour la première place.

                1. durru

                  Ah oui, il n’y a pas de contradiction, pour moi.
                  Moi je parlais de régime politique (Etat-providence), vous faites référence aux personnes (les dirigeants de tel ou tel pays à un moment donné). Oui, heureusement, des gens sensés existent encore 😉

                  Pour ce qui est du roman policier (suédois, en particulier), moi j’ai connu, dans ma jeunesse, Per Wahloo. Et oui, tout à fait, ça permet de percevoir les traits les plus intimes de la société…

                2. Pierre 82

                  « A croire qu’il existe un concours du plus cons des dirigeants et que les nôtres postulent pour la première place. »
                  Pour l’instant, il me semble que les Belges ont encore une légère avance…
                  Allez, encore un effort, essayez d’être disruptif, comme on dit…

                  https:/ /www.ouest-france.fr/europe/belgique/coronavirus-les-belges-incites-a-feter-noel-au-jardin-7079539

                3. heli0gabale

                  Théorie des romans policiers qui se conforte avec Ellroy et la Californie.

                  Pour la Suède, j’ai l’impression que les dirigeants comptent sur le collectivisme et le conformisme profond de ses citoyens (et ils n’ont pas tord).

              2. P&C

                Allons, y a déjà eu de la puce RFID dans la peau en France (une boite de nuit).
                J’avais oublié le NHS britannique, mea culpa.

                Tu fais bien de maintenir.

          2. Dr Slump

            les guérisseurs de sociétés que tu qualifies d’arriérées peuvent avoir connaissance de toute une pharmacopée qui intéresse beaucoup les Big pharma, qui s’emploient à breveter tout ça au nez et à la barbe de ces guérisseurs qui leur ont appris les plantes et leurs usages. Quant à la pensée magique façon cargo cult, elle n’existe quasiment plus dans ces sociétés, mais reste par contre très employée dans la communication politique. Les arriérés ne sont pas forcément ceux qu’on croit, et ne portent pas forcément un pagne.

          3. Jacques Huse de Royaumont

            Je suis d’accord, le nœud du problème, c’est l’état providence. Dans sa logique, l’état se croit en droit de décider de tout et de tout contrôler. C’est à la fois la déresponsabilisation de masse et un appel d’air pour les parasites du monde entier.
            L’omnipotence que l’état rêve d’avoir n’est pas contrebalancer par des contre-pouvoirs suffisants, donc rien ne le freine dans sa quête du pouvoir absolu. Mais cette toute puissance est inatteignable, donc nous sommes confronté à un double mouvement d’incapacité ou d’incompétence croissante conjugué à un renforcement de l’autoritarisme public. Plus l’état est présent, moins sa présence est justifiée.

            1. Higgins

              Sur l’état-providence : « Nous saisissons dans cette théorie exposée par Le Chapelier l’erreur fondamentale de la Révolution Française […] De là sont sortis les excès de la centralisation, l’extension démesurée des droits sociaux, les exagérations des réformateurs socialistes ; de là le procès de Babeuf, la conception de l’Etat-providence, le despotisme révolutionnaire sous toutes ses formes »
              — Emile Ollivier, dans son discours à l’Assemblée nationale du 27 avril 1864.

              1. P&C

                Moauis.
                Certes, le système des corporations était obsolète, mais la loi le chapelier a plongé les ouvriers dans une m*rde pire que celle de l’ancien régime.

          4. heli0gabale

            L’Etat providence ne vient pas de nulle part, ce sont bien des politiques qui ont cherché à draguer l’électeur médian avec de la redistribution par le biais des élections. Électeur médian d’à peu près tout les pays occidentaux qui en est très content d’ailleurs depuis plus ou moins 40 ans.
            À croire que toute démocratie finit en socialisme. Je crois que c’était Hoppe qui disait que la démocratie était du communisme mou.
            Le seul remède semble être la concurrence fiscale à l’intérieur des propres frontières d’un État démocratique comme en Suisse.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Raisonnement intéressant. Cela revient à donner raison à Platon quand il considère que la démocratie dégénère nécessairement en tyrannie.
              Cela donne également raison à ceux qui voient la république (par opposition à la royauté) comme l’origine du mal.

              1. Higgins

                « Le mot DEMOCRATIE vient du grec Démos (le peuple) et kratia (gouverner). La démocratie est donc un régime politique où le pouvoir est détenu par le peuple. Dans une démocratie représentative, le peuple élit des représentants qui gouvernent en son nom.
                Le terme de République vient de Res publica, qui veut dire « le bien public ou la chose publique ». Les affaires de la cité, l’organisation de la vie en société, doivent être du ressort de chaque citoyen. C’est l’affaire de tous.
                Si les deux termes sont proches, ils ne sont pas forcément identiques. Ainsi, une République n’est pas toujours une démocratie. Aujourd’hui, le régime chinois a pour nom « République populaire de Chine » mais il s’agit d’une dictature : les libertés sont limitées, le pouvoir communiste est autoritaire. Le président chinois est désigné par le Parti Communiste. Il existe bien des élections en Chine, mais c’est pour désigner un parlement de près de 3000 députés, qui ne se réunit qu’une seule fois dans l’année et n’a aucun pouvoir.
                A l’inverse, une démocratie n’est pas obligatoirement une République. L’Angleterre est une monarchie mais la reine ne possède qu’un pouvoir honorifique, c’est le Premier ministre britannique qui gouverne avec un Parlement élu au suffrage universel direct. Bien qu’étant une monarchie, le Royaume Uni est donc une démocratie.
                Par conséquent, si Démocratie et République ont des sens étymologiques proches, ils recouvrent souvent une réalité différente. » (https:/ /www.dreuz.info/2020/12/14/victoire-de-donald-trump-ultime-recours-ou-plan-elabore/)

                La République n’est qu’un régime parmi d’autres ni plus mauvais, ni meilleur que les autres. Si on s’en tient à l’histoire de notre pays, la République atteint, et à quelles conditions, à peine 200 ans d’âge contre plus de 800 à la Monarchie. En tout état de cause, elle n’est pas prête de laisser un héritage comparable. J’oserai même dire qu’en ce moment, on barde les bijoux de famille. Je suis en train de relire les aventures de Nicolas Le Floch qui se passent entre 1760 et 1789. Hélas, l’auteur est décédé et nous ne saurons jamais ce qu’il réservait à son personnage durant la Révolution. C’est un excellent moyen de découvrir une réalité de l’Ancien Régime. Je soupçonne Jean-François Parot, l’auteur, d’avoir un faible pour ce dernier car en tant que diplomate, il a pu apprécier les finesses de la diplomatie française au début du XXIème siècle et donc celle du régime républicain…

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Selon Cicéron, le modèle romain, à savoir une constitution mixte, aristocratique et démocratique est le plus stable, chacun contrebalançant les dérives de l’autre.

                2. bastenier

                  « Démocratie » vient de « Demos », peuple et « Kratos », pouvoir.

                  La démocratie est par définition un état dans lequel la souveraineté appartient à la totalité des citoyens sans distinction de naissance, de fortune ou de capacité. C’est un terme polémique. Jusqu’au XVIIIe siècle, le terme avait une connotation péjorative sous l’influence de Platon et Aristote, opposés aux sophistes. Les sophistes (en particulier Protagoras) pensaient que tous les hommes possédaient en principe la « politike techne », c’est-à-dire l’art du jugement politique et l’art de gouverner. Platon et Aristote au contraire prétendaient que seule l’élite (« aristoï », les meilleurs) naturellement supérieure avait cette capacité. (Thèse d’Aristote sur l’esclave par nature: certains naissent pour obéir, d’autres pour gouverner).
                  En conclusion la démocratie est bien trop importante pour être mise dans n’importe quelles mains et sera réservée à une certaine élite!!!

              2. heli0gabale

                La démocratie est par essence un régime impossible.

                Elle est pleine de concepts fumeux comme la volonté générale, le consentement à l’impôt, la représentation ou le vote.

                Si en Occident on a trop aimé ce concept c’est parce que pour le pekin moyen démocratie = liberté, ou bien démocratie = meilleur moyen de défendre la liberté, vu ce qu’il se passe actuellement c’est presque drôle.

                Je ressors mon Hoppe sur la table, la démocratie est un « Dieu qui a échoué ».

                1. Higgins

                  « Personne ne prétend que la démocratie soit parfaite et sage sur tous les points. On a d’ailleurs dit que la démocratie est la pire forme de gouvernement à l’exception de toutes celles qui ont été essayées de temps à autre. Mais dans notre pays, le sentiment général veut que le peuple soit souverain, et ce sans exception, et que l’opinion publique, exprimée par tous les moyens constitutionnels, guide et contrôle l’action des dirigeants, qui sont ses serviteurs et non ses maîtres. » » (https:/ /maximetandonnet.wordpress.com/2020/12/14/cest-winston-qui-la-dit/)

                  La fin de la citation est à envoyer à nos peintres. Ils devraient plus la méditer.

                  1. heli0gabale

                    A l’époque de Churchill, la démocratie était encore une institution globalement stable et mesurée, pénétrée de liberté et qui reposait sur un capital social important, plus rien de tout ça aujourd’hui, la dégénérescence qui devait arriver arriva.

                    Et puis c’est quoi « l’opinion publique » exactement ? (c’est une vraie question)
                    Est-ce que ça ne serait pas plutôt une volonté présumée de tous qui émane d’une minorité qui a du pouvoir pour que la majorité des gens pense « droit »?

                    1. Husskarl

                      Cette déliquescence naturelle de la démocratie est connue depuis l’antiquité. Seuls les naïfs sont surpris… Ce régime est certainement le pire de tous sur un temps long.

                2. bob razovski

                  BIen sûr que si, la démocratie peut fonctionner. Mais elle a besoin de 3 éléments, indissociables pour fonctionner :
                  – Une constitution, une vraie, pas un truc qu’on peut bricoler à l’envi. C’est le contrat qui lie les citoyens entre eux, donc on ne joue pas avec.
                  – Une décision directe. Rajouter « représentative » à « démocratie » revient à rajouter « connivence » à « capitalisme ».
                  – Corolaire du second élement, il est impossible de légiférer sur tout, y’a pas le temps. La sélection des sujets électifs doit se faire selon quelques critères, tous obligatoires :
                  – territorialité (interdiction de légiférer sur quelque chose qui ne s’appliquera pas partout sur le territoire)
                  – population (interdiction de légiférer sur quelque chose qui ne s’appliquera pas à tous)
                  Ce qui allègera d’autant le calendrier législatif.

                  1. Husskarl

                    – Qui va écrire la constitution ?
                    – Et pourquoi le peuple, si raisonnable, ne déciderait il pas de ces critères ?
                    – Enfin, une loi qui s’applique partout pareil c’est du jacobinisme. C’est inadapté d’avoir la même loi en Creuse et à Paris. Chaque département devrait se gérer lui même car ses problématiques diffèrent de celles de ses voisins.

                    1. bob razovski

                      Cher Husskarl, je n’ai absolument pas écrit ce dont vous parlez. je ne sais pas où vous avez trouvé ça.
                      J’ai dit qu’une loi, pour qu’elle arrive au stade du vote, doit avoir une portée territoriale totale. Il est donc impossible de faire voter des gens externes à Paris ou la Creuse sur quelque chose qui ne concernera que Paris, ou la Creuse (point numéro 2).
                      Et ce que vous me répondez n’est que du jacobinisme à l’échelle départementale. Pourquoi département ? Pourquoi pas Région, ou municipalité ?

                  2. heli0gabale

                    – Une constitution. Oui, et je suis d’accord que la constitution de la Vème n’a plus aucun sens.
                    – Une décision directe. Oui c’est une des rares choses qui sauve la démocratie et encore. Si en Suisse ça marche si bien c’est parce que tout est localisé et qu’ils sont peu nombreux. Pour que les gens aient véritablement le pouvoir ils doivent être peu nombreux sinon on est trop soumi au zeitgeist.

                    Concernant le critère du choix des sujets et la territorialité et la population je vois pas où vous voulez en venir. Au contraire même, je suis pour que des lois s’appliquent dans des territoires et sur des populations spécifiques, je veux une loi corse ou bretonne.

  4. Theo31

    Il y a quelques mois, les gendarmes juraient les yeux dans les yeux que gendnotes ne servait pas ficher les gens. Caramba, raté.

    On sait comment le fichage des populations se termine, toujours mal : tout plein d’Espagnols (merci Léon Blum et René Bousquet au passage) et de Juifs pourraient témoigner.

    La gauche est la salle d’attente du fascisme.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Mussolini est un dissident socialiste.
      Dirigiste, interventionniste, étatiste, largement collectiviste et constructiviste, le fascisme, tout comme le nazisme est de gauche, par essence. Il en reprend tous les thèmes.

        1. Higgins

          « Mon idée était de persuader – ou devrais-je dire de corrompre – la classe prolétarienne pour qu’elle voie en l’État une institution sociale érigée pour elle et veillant à son bien-être. » Bismarck (Gesammelte Werke 1924/1935, volume 9, pp. 195-196)

  5. MCA

    « À présent, on ne pourra s’empêcher de s’interroger sur l’impact réel de cette sanction. »

    On s’interroge en effet et pas qu’un peu,

    En prenant un peu de recul, l’enfumage est d’un bel effet mais ressemble quand-même furieusement à l’attitude d’un gvt qui nous assure être à la manœuvre en se gardant bien d’indiquer laquelle.

    Pour changer de calibre et inciter à réfléchir sur l’avenir qui se prépare :

    Il y a ça :

    https:/ /www.youtube.com/watch?v=EkdzdhbLnaA

    Et surtout ça :

    https:/ /www.youtube.com/watch?v=9D3czKCXcQo

  6. hub

    Il paraît qu’un robot chien se promène dans les rues de Nantes pour vérifier la distanciation sociale… et que des drones vont frétiller à noël… ne souriez plus, vous êtes filmés

    1. MCA

      J’espère que pour coller à la réalité il pisse au pied des réverbères.

      Pour ceux qui ont eu la curiosité de s’en soucier en temps et en heure, ça fait déjà un bout de temps que Boston Dynamics l’a mis au point.

      Le plus rigolo va être des escouades de robots flics qui vont charger la population d’ici peu, robots militaires, robots insectes etc…

      Un signal faible mais édifiant : parallèlement à ça j’avais vu un député (avocat) défendre une loi envisageant de définir « le droit des robots ».

      On ne va pas tarder à se sentir de trop si on ne réagit pas massivement et fermement.

      Comme je l’écrivais récemment au sujet de l’ednat, faites de la prospective, faute de quoi vous allez tous tomber de l’armoire quand il sera trop tard et cet instant approche.

  7. Calvin

    Attendez, on parle des cookies qui nous permettent une publicité ciblée, au lieu d’être inondé de tentatives de pêche à la ligne des éventuelles sociétés ?
    On parle bien de cette possibilité de gagner du temps pour accéder à nos comptes et paramètres ?
    À un moment, je pense que nos élites devraient plus simplement interdire Internet en France….

    1. P&C

      Le minitel, voilà l’avenir.

      Plus sérieusement, ils rêvent de faire comme en Chine. Sauf que les chinois ont développé leurs poids lourds du net.
      Il en est où, le google européen ? un truc qui s’appelle Qwant, si ma mémoire est bonne…

    2. MCA

      Non,

      Pas interdire internet en France mais interdire CET internet en France.

      Avant pour savoir ce qu’il allait arriver en France il suffisait de regarder ce qui s’était passé 10 ans en arrière aux USA.

      Le délai n’a pas changé, sauf qu’à présent le pays de référence est la Chine.

      Cf mon deuxième lien ci-dessus.

      1. Courtial

        La Chine a réussi à mettre en place ce modèle aussi parce qu’elle a commencé très tôt, je me souviens avoir retrouvé par hasard un bref article du NYT (je crois) de 1996 qui expliquait que la Chine réfléchissait à mettre en place un filtre sur internet auquel elle venait alors tout juste d’être reliée. C’est assez glaçant de lire ça avec 25 ans de recul, je pense qu’à l’époque personne, pas même les dirigeants chinois, ne pouvait imaginer les proportions que cela a pris.

        Reproduire un tel système dans un pays occidental sera une autre paire de manche, mais ça me semble de moins en moins impossible, sous une forme un peu différente peut-être.

        Ou alors dans les cas extrêmes, peut-être ces gouvernements pourraient carrément envisager de couper internet sur des zones géographiques limitées pendant quelques jours/semaine, ça semblait de la science-fiction jusqu’à il y a peu mais est-ce vraiment beaucoup plus difficile que d’assigner un pays entier à résidence ?

        1. MCA

          Couper internet?

          Il y a mieux, le faire foirer en le ralentissant prétextant des pbs techniques liés aux méchants GAFA et autres Netflix qui consomment un max de bande passante.

          Le retour au 64ko, juste assez pour payer ses impôts par le net.

  8. Student of Liberty

    Pour une fois, le gouvernement a été malin (ce doit être les teutons qui lui ont soufflé l’idée): GDPR n’est pas applicable aux administrations publiques.

    Je ne suis toutefois pas tout à fait d’accord sur l’amende qui « ne concerne qu’assez rarement les avoirs directs des dirigeants et des actionnaires »: les amendes viennent directement imputer le compte de résultat, c’est à dire les avoirs des actionnaires. Il est vrai qu’ils vont tenter de se faire rembourser par les clients ensuite mais ça va dépendre de la concurrence et de leur marge de manœuvre sur les prix…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      La sorcière est très représentative de notre époque où le profil de ceux qui prétendent nous faire la morale est très… spécial.

  9. René-Pierre Alié

    Le « L » du CNIL, c’est pour quoi ?
    Ma crotte, avec ses sous-entendus, veut nous faire chialer. Moi, je penche vers une révélation concernant sa vie sexuelle, suivie d’un « courageux » coming out, suivi d’un mariage avec Alexandre.

  10. Dr Slump

    J’apprends donc avec cet article que la CNIL est en fait une excuse informatique pour taxer les entreprises, d’abord les Gafam, puis viendra le tour d’entreprises de chez nous qui ne seront pas politiquement correctes. Un nouvel organe du Fisc en somme, un de plus. La République Fiscale Française avance!

    1. paf

      en meme temps en france, toute idee finit par des taxes.Au lieu de defendre la liberte, on taxe son non-respect.Comme pour absolument tout le reste.

  11. Rick Enbacker

    L’état français veut vous enfoncer ses cookies en ciment dans la gueule :

    https:/ /www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/facebook/video-tout-ce-qui-est-interdit-dans-l-espace-physique-sera-aussi-interdit-dans-l-espace-online-annonce-le-commissaire-europeen-thierry-breton_4219365.html#xtor=AL-79-%5Barticle_video%5D-%5Bconnexe%5D

    Si la république tombe en marche…

    Désolé pour le double post. J’ai encore oublié les espaces dans mon lien qui se retrouve en attente de validation (à supprimer, donc)

    1. Courtial

      « Ce que j’ai voulu, et c’est une première, c’est que nous ayons des règles ex-ante, c’est-à-dire que pour venir sur notre marché intérieur, il faudra désormais respecter des règles extrêmement strictes. » Si ces règles ne sont pas appliquées, « il y aura des sanctions », et « si de façon répétée, on ne suit pas toutes les règles, on pourra aller jusqu’au démantèlement »

      J’ai peut-être mal compris, mais là il dit bien que si Google, Facebook, Twitter etc ne mettent pas en place une censure efficace sur leur plateforme, cela pourra aller jusqu’à leur démantèlement ?

      Donc l’UE va « démanteler » Facebook s’ils ne censurent pas assez vite les posts complotistes qui vont dire que le vaccin contre le covid c’est de la merde ?

      Ils fument quoi à Bruxelles ?

      1. durru

        C’est la phase ultime de la c.nnerie, la destruction non-créatrice.
        On se fatigue plus à créer quoi que ce soit, à part des dettes achetées par la BCE et des normes liberticides. Comme si ça suffisait pour avoir de la prospérité.
        Et dire que ce type, Thierry Breton, avait été présenté dans son temps comme quelqu’un qui comprend l’économie, les entreprises privées, etc. Si lui il est à ce niveau, que penser des autres…

        1. Courtial

          Non mais c’est surtout qu’on est d’accord que ça ne veut juste rien dire « on va démanteler Facebook si ils n’acceptent pas nos règles ? ». S’il avait dit on va bloquer Facebook dans toute l’UE déjà ça aurait été lol, mais carrément démanteler comme s’il s’agissait d’une vulgaire filière de trafic de cigarettes, je suis sûr que les Américains tremblent déjà en entendant les menaces de Bruxelles /s

              1. Courtial

                Les Chinois ont le mérite d’être cohérent et ont plutôt réussi leur coup, en Europe on virerait Amazon pour mettre… rien du tout, ou alors un service public de l’achat en ligne qui sera un peu l’équivalent des magasins d’état de l’URSS, l’internet (56k) en plus.

                Ça vend du rêve.

                1. P&C

                  Comme veux tu mettre d’accord 28 pays qui ne s’entendent pas sur l’odeur du crottin ?
                  Et une administration qui ne sait pondre que de la norme ?

                  Le plus simple aurait été de faire comme d’hab dans l’histoire de l’Europe : chacun fait son truc dans son coin, le meilleur rafle la mise. Et ensuite dire à amazon et alibaba d’aller se faire f*utre.

                  1. Pierre 82

                    Ce que je trouve le plus surprenant, c’est que la France n’est pas du tout isolée en Europe.
                    Aucun autre pays de l’UE, et même pas l’Allemagne, n’a réussi à produire quoi se soit pour concurrencer dignement les GAFA ou Alibaba, dans aucun de ces domaines. Et les autorités allemandes, il me semble, laisse beaucoup plus de champ à ses entrepreneurs. Il ne sert à rien non plus d’accabler l’UE, qui, toujours à ma connaissance, n’empêche pas les pays qui veulent bosser de le faire (l’UE sert surtout de prétexte à ne rien branler pour certains dirigeants). Si des entrepreneurs allemands avaient voulu le faire, rien ne les en aurait empêché.
                    Le problème est donc beaucoup plus profond.

                    1. durru

                      Euh… J’utilise plus Cdiscount qu’Amazon, moi. Je dois quand même avouer que les deux c’est plutôt rare, en fait 😉 Mais bon, la concurrence peut exister, c’est pour moi un faux problème.

                      Question de taille du marché, à un moment. Question d’emmerdement réglementaires, bien plus. Et de ce point de vue (règlements en veux-tu en voilà), l’UE a toujours été à la pointe, désolé. C’est même devenu à peu près la seule raison d’être des politiques et fonctionnaires bruxellois.

                    2. Pythagore

                      C’est un peu large les GAFA. En Allemagne, le poid lourd de l’informatique, c’est SAP.
                      Il y a pas mal de concurrents à Amazon mais à part Zalando et idealo (moteur de prix) la plupart n’ont pas été au-delà des frontières.
                      La question serait aussi, est ce souhaitable de concurrencer frontallement les GAFA ? Les -petit- pays ont plutôt tendance à se spécialiser qu’à vouloir être sur tout les fronts.
                      Par ailleurs, avec le quasi plein emploi et un manque d’informaticiens, avec quelles ressources concurrencer les GAFA ?
                      Par contre en France, on a des groupes très pointus en logistique et présents au niveau mondial comme carrefour qui pourraient concurrencer Amazon mais apparemment jusqu’à maintenant, ils ne l’ont pas fait.

        2. Vodkaman

          C’est pas lui qui avait pondu un rapport disant qu’internet n’avait pas d’avenir et qu’il valait mieux miser sur le minitel ? (avant de prendre la tête de France télécom je crois)

          1. Pierre 82

            Un certain Gérard Théry, aujourd’hui âgé de 87 ans. Un géant dans le domaine des prédictions. De classe mondiale.

            https:/ /philippesilberzahn.com/2013/01/07/les-trois-erreurs-prediction-rapport-thery-autoroutes-information-1994/

      2. P&C

        Du bon, Courtial, du bon…

        Facebook, google, etc… font partie intégrante du soft power US. Aucune chance que les branlotins de l’UE ne fassent quelque chose : ils se coucheront tous dès que l’oncle sam aboiera un peu.

        1. durru

          C’est surtout qu’ils n’ont strictement aucun pouvoir là-dessus 😀
          Si on parle d’Alibaba, par exemple, c’est exactement la même chose.

          1. P&C

            C’est officiellement fait, sa victoire vient d’etre reconnue.

            Tu penses qu’il va rabattre le caquet des GAFA, alors qu’ils ont largement soutenu sa campagne ? (ce ne serait pas la première fois, mais vu le penchant gauchiste/bobo/BLM/escrolo de facebook et cie…)

            1. Pheldge

              Je pense qu’une Kamala n’aurait aucun problème à prendre la tête d’une croisade « anti-GAFAM » au nom de la liberté d’expression …

  12. Aleph

    La BNF conserve toutes les IP de connection depuis la création de son site de bibliothèque en ligne il y a plus de 20 ans, d’où l’on peut sauf exception (IP partagée, etc.) déduire les lectures de tel ou tel. Elle garde toutes les images de videosurveillance un mois de plus qu’il n’est permis. On m’a raconté encore pire. Mais au moins elle a une brochure disant qu’elle agit avec un grand souci de l’éthique. Je dirais « avec l’éthique ». Et la réglementation.

  13. Pierre 82

    HS: L’horreur absolue. Je vous fiche mon billet que ce referendum sera organisé en un temps record, qu’il va mobiliser massivement les urbains et les moins de 40 ans, et on va se retrouver avec un « oui » massif. Il n’aura même pas besoin de machines à voter ou de votes par correspondance pour le gagner.

    https://www.20minutes.fr/planete/2932171-20201214-convention-citoyenne-emmanuel-macron-annonce-referendum-inscrire-lutte-climat-constitution

    1. Dr Slump

      Si ce référendum avait lieu, ce qui reste improbable, ce serait un moyen très intéressant de connaître l’évolution de la mentalité des français. Le référendum pour l’adoption de la constitution de l’UE a été un bon coup de sonde, celui-ci serait encore plus instructif.
      Pour le reste, on sait déjà qu’il ne servirait que pour des calculs politiciens de bas étage.

    2. Murps

      Déjà que le principe de précaution n’avait rien à faire dans la Constitution y mettre le climat est franchement délirant. La dictature verte est en marche. Comment arrêter ces tarés ? Une chance de faire planter ce truc ?
      Ca ne me fait pas rigoler, ces clowns ne sont plus drôles du tout.

      1. durru

        Je crois que notre ami Pierre se trompe lourdement.
        Si Macron a l’idée de lancer un référendum, serait-il sur le fait qu’il fasse sombre la nuit, je suis à peu près certain que la réponse sera NON.
        Ou alors, il faudrait qu’il soit lui même contre le référendum pour que le résultat soit positif. Et j’estime qu’il y aurait une participation sans commune mesure avec les dernières élections boudées par les Français.
        Faut pas croire, l’exaspération est à son comble et le référendum serait une occasion unique pour se défouler et avoir l’impression de répondre à toutes les humiliations.

        Si ça se trouve, il sera assez c.n pour le faire, comme Ceausescu qui a organisé une grande manifestation à Bucarest le 21/12/1989, à priori pour soutenir le régime. Sauf que ça ne s’est pas (du tout) passé comme prévu. Oui, ça se tient, la même mégalomanie paranoïaque…

        1. Higgins

          J’aimerai que ce soit vrai mais j’émets de sérieux doutes. On peut être persuadé que l’équipe de malade qui préside aux destinées de ce pays va se déchaîner pour imposer ses vues en la matière. Pourquoi pas un référendum sur la neige en décembre ou sur le droit à avoir le droit. Le référendum est un peu comme une arme NBC. Très difficile d’emploi, ses effets peuvent se faire sentir longtemps et rarement à bon escient. Déjà, les programmes dits scolaires disent n’importe quoi sur le sujet et ça ne va pas s’améliorer (À ce sujet, le dernier billet de Brighelli est à lire : https:/ /blog.causeur.fr/bonnetdane/parents-on-vous-ment-003303).
          On peut également être certain que tous les médias mainstream vont servir une soupe totalement indigeste sur ce sujet. À force de dire des conneries, elles finissent par s’imposer comme des vérités. Si jamais, comme j’en ai peur, le oui s’impose, ce pays sera définitivement foutu.

          1. pabizou

            Si on veut transformer le oui en non, il suffit de poser deux ou trois questions qui fâchent : voulez payer votre électricité 40% plus chère? Voulez vous voir exploser la taxe carbone sur vos carburants? Voulez vous continuer à être pris pour des cons par ceux qui savent que tout ça ne sert qu’à engraisser des escrocs?
            Si la réponse est malgré tout oui CPEF

        2. MCA

          Ça sent la manipulation fine comme du gros sel style « pile je gagne et face tu perds » :

          Faire un référendum serait très probablement récolter un « NON » (à Micron et non pas à l’écologie).

          Fort du tour de passe passe de ce « NON » , il pourrait ensuite dire aux écolos, vous voyez, moi je voudrais bien tenir compte de vos propositions mais nous sommes dans un pays démocratique et comme le peuple à dit « NON » il convient de respecter le verdict des urnes.

          Et hop! à la trappe les délires écolos.

          A contrario, s’il obtenait un « OUI » ce serait un boulevard à la taxation tous azimuts notamment par la taxe carbone, et une balle dans le pied des GJ par la même occasion.

          1. Higgins

            À l’instant, j’entends (des constitutionnalistes) que la clause Climat n’a rien à faire dans la Constitution puisque cette dernière contiendrait déjà la charte de l’environnement. Si référendum il y a, il faut que son texte soit pris dans les mêmes termes par les deux chambres.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              « la clause Climat n’a rien à faire dans la Constitution ».
              Crois tu vraiment qu’une absurdité puisse arrêter Macron ?

                1. Le Gnôme

                  Il y a quand même un bémol pour organiser le referendum, le même texte doit être voté par les deux chambres et dans ce cas, l’Assemblée Nationale n’a pas le dernier mot. Le Sénat n’a pas l’air disposé à voter ce texte, ce qui rendrait morte-née cette révision de la constitution.

                  1. Pheldge

                    qu’est-ce que tu crois ? ça va juste permettre de faire monter les enchères … quelques enveloppes bien dodues, et quelques caisses de pinard aux chefs de groupes et ils te font passer ce que tu veux !

  14. Marcello Biondi

    Je fais un gros HS comme d’habitude mais avez vous vu récemment la montée dans les médias de notre ancien premier ministre à la barbe de panda? Tant de yeux doux envers Mr 80 kmH laisserait penser que le candidat du système 2022 serait donc bien lui. Comme disait Aldo Sterone, le candidat choisi par les médias triomphe toujours. Verriez vous le panda passer en 2022 avec le mignon poudré en premier ministre ? Vous avez 4 heures.
    https:/ /www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2022-philippe-trace-sa-route-et-devient-indispensable-pour-macron-7800939743

    1. Jacques Huse de Royaumont

      L’hypothèse est plausible, Eddy le Panda pourrait presque passer pour un génie, si on le compare à son successeur. Et il ne semble pas avoir le côté pervers et immature de Macron.
      Ceci dit, ancien premier ministre n’est pas un atout pour devenir président, regardez Barre, Fabius, Rocard, Balladur, Juppé, Valls (et j’oublie les ectoplasmes qui ont bouché les trous) et même Chirac.

      1. Marcello Biondi

        C’est tout à fait ça, et la presse l’aide à le faire passer pour un génie. Il est quand même celui qui est à l’origine des gilets jaunes mais la mémoire est déjà effacée. Sérieusement quand je vois autour de moi les gens qui ne s’intéressent pas à la politique les subventions à la presse prennent tout leur sens. 2 ou 3 articles quand il faut pour brosser et hop le tour est joué.

          1. Pheldge

            il ne s’agit pas de ça, parce que ça, ça n’intéresse personne à part ceux qui se font tondre et qui en sont conscients, la majorité ayant une mémoire de poisson rouge, comme rappelé et ne sera que trop contente quand le confinement sera fini. je te parle du référendum qui va être un plébiscite ou pas …

            1. Pythagore

              Et si on en parlait juste pas du référendum, genre « référendum ? » ah non pas au courant. Car ttes les inepties progressistes, dont les législatures ont été tartinées depuis le début de ce siècle, n’ont jamais eu d’autre objectif que de détourner l’attention des vrais problèmes jamais solutionnés, de diviser un peu plus et nous faire croire qu’il y a des débats et une grande vision dans ce pays.
              La planète et l’humanité qui sont là depuis des millions d’année pourront bien attendre 2 ans, le tps que le Président daigne résoudre les derniers petits problèmes qui jonchent la France avant la fin de son mandat.

    2. MCA

      On va d’abord attendre, sans trop y croire, les conclusions de la justice; mais s’il est blanc comme neige, pourquoi pas.

      Après s’être fait oublié un certain temps et refait une virginité…

      Cela dit, une alternance serait possible si MLP dégageait la route laissant la place à un autre candidat crédible au second tour.

      Mais comme cette place dans ce simulacre d’opposition semble lui convenir, nous sommes condamnés à revivre le même scénario jusqu’à plus soif ou en attendant que le covid s’en mêle.

      Tiens à propos des 80 km/h j’ai vu que l’Allier rétablissait les 90 km/h sur l’ensemble de ses routes secondaires, l’expérience des 80 km/h n’étant pas probante,…. étonnant non?….

      1. Higgins

        C’est normal. C’est le département métropolitain où on compte le plus de Doblo. Les conducteurs de ces derniers sont avant tout des électeurs !!!

        1. MCA

          Ainsi que des prestataires de services pressés d’intervenir et leurs délits à répétition de Haute Vitesse pour avoir roulé à 85 Km/h sur route dégagée et mise en danger la vie d’autrui…

          Inconscients! Honte à eux !

    3. Nemrod

      Oui c’est ce que j’ai pensé en le voyant partir.
      La ficelle est grosse mais plus c’est gros plus ça passe.
      Ce sinistre a mis le feu aux poudres mais il sera couvert d’éloges par les Pravda.

        1. René-Pierre Alié

          Dans moins de deux ans, les dés seront jetés – et pipés par les médias dominants. S’il ne se présente aucun candidat hors Système, on y aura droit, à cette fausse alternative, et ce sera « Monsieur 80 km/h » contre la Marine. La déclaration ambigüe de ma crotte entre dans cette grille d’analyse. Seule façon de contrer cela, la révolution pacifique d’une « grève des électeurs ».

            1. Marcello Biondi

              Ce qui est impressionnant c’est qu’il faut moins de 6 mois aux électeurs à la mémoire de poisson rouge pour faire le tour de leur bocal et oublier leur point de départ.

            2. P&C

              Entre les fonx et les cadres bien planqués en télétravail, ça fait du monde de satisfaits.

              Ceux qui vont le plus morfler sont les professions de Gilles Egeaunes, comme d’hab.

    4. bob razovski

      SI ça arrive, c’est qu’Attali n’a plus la cote. Lui-maitre-du-monde qui a annoncé que le prochain président serait une présidente…

  15. Savoie 73

    A mon avis, leur arrogance montre que cette bataille est perdue. Il est nécessaire maintenant , non pas de s’opposer, mais de réfléchir au sens, à une intériorité et montrer l’exemple afin de changer les têtes. Faut d’abord se sécuriser. Quelqu’un peut me recommander l’équivalent de Twitter en version sécurisé svp?

  16. MCA

    Parfois quand deux produits me plaisent et que je ne parviens pas à me déterminer en faveur de l’un ou de l’autre, j’en arrive à acheter les deux car c’est leur complémentarité qui m’intéresse.

    Ainsi en ce qui concerne l’avenir, entre Orwell et Huxley je ne suis jamais parvenu à trancher avec intuitivement un penchant favorable à Orwell.

    Hier en lisant cet article (qui je précise demande à être confirmé) j’ai découvert que nous allions acheter les deux.

    Orwell nous y sommes presque et en se qui concerne Huxley et sa reproduction artificielle ça va être pour demain :

    https://www.businessbourse.com/2020/12/15/avec-le-covid-tout-part-en-couilles-le-coronavirus-attaque-les-testicules-et-donc-aussi-la-fertilite-masculine/

    Quand j’écrivais dans l’article précédent que ce virus était une saleté, s’il fallait encore une preuve supplémentaire…

    1. Ce virus provoque des dégâts qu’on peut assez facilement limiter avec de la vitamine D et du zinc (principalement) et un métabolisme adapté (i.e. arrêter de bouffer du sucre).

        1. Le sucre est néfaste en général mais ici, covid est d’autant plus dangereux qu’on a un syndrome métabolique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_m%C3%A9tabolique

          D’où les morts chez les diabétiques, les obèses, etc. D’où les cas spécifiques d’amputations, etc. Tout ceci est très cohérent. Le fait d’avoir trop de sucre dans le sang entraîne une mauvaise métabolisation de la vitamine D. Il y a un lien entre démence et sucre. Le covid fait des ravages sur les Alzheimer. Etc.

          1. durru

            « Ils savent très bien. »
            Euh… J’ai comme un doute sur les capacités de ces individus à assimiler une quelconque information à caractère scientifique, et d’autant plus à s’en servir à bon escient.
            Ils sont là où ils sont justement grâce à cette incapacité (j’allais écrire « à cause de »).

      1. Jacques Huse de Royaumont

        La vitamine D est en grande partie synthétisée par la peau sous l’action des UV. Cette capacité diminue avec l’âge et le rayonnement UV est plus important en été qu’en hiver (jusqu’à 5 fois).
        C’est complètement en phase avec l’épidémie, plus sévère pour les personnes âgées et qui se développe en hiver plutôt qu’en été.

  17. bastenier

    Une dictature c’est un régime où on ne change pas les dirigeants, jamais. … La démocratie est le pire des régimes à l’exception de tous les autres car on élit régulièrement un nouveau dictateur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.