Présidentielle 2022 : que des petits candidats !

Pour le moment, quelques signaux indiquent qu’il pourrait y avoir une élection présidentielle en France courant 2022 autour d’avril, sauf – comme l’indique Wikipedia avec prudence – en cas de « décès ou démission du président en exercice » : autrement dit et vraisemblablement, dans neuf mois, le peuple français va devoir choisir un président pour les cinq années suivantes. On comprend que la proximité de cet événement incite actuellement les candidats à se faire connaître.

Et comme prévu, c’est donc la bousculade de prétendants ce qui ne laisse d’interroger, le poste étant toujours présenté comme extrêmement difficile. Apparemment, cette difficulté de la fonction semble être amplement compensée par les petits avantages qu’elle procure et le pouvoir qu’elle donne au point de susciter un intérêt particulièrement vif auprès d’une quantité toujours plus grande de candidats dont la qualité, de façon étonnante, ne s’améliore guère.

Ainsi, à droite, on trouve déjà les pitres imputrescibles Asselineau, Dupont-Aignan, Lassalle, Poisson qui ont déjà été candidats d’une façon ou d’une autre et qui remettent donc le couvert avec gourmandise malgré les fessées qu’ils se sont déjà prises. Les vendeurs de tapis et autres représentants/placiers en produits pharmaceutiques contre l’incontinence, à l’instar de Bertrand ou de Wauquiez, vont aussi participer. Si Bertrand a goulûment confirmé sa présence dodue dans le tableau, on attend avec une anxiété millimétrée que les Républicains se décident pour Wauquiez, Pécresse pouvant elle aussi décider de se lancer.

Ce serait dommage d’oublier la Marine de ce côté-là, qui a déjà fait savoir qu’elle était de la fête, même si on peut raisonnablement arguer qu’elle fait plutôt une synthèse des pires clowneries de la gauche avec les pires bricolages de la droite tout en évitant habilement celles du centre qui – soyons honnête – ne ressemble plus à rien depuis quelques années.

À gauche, ce sont les indémodables Arthaud, Mélenchon, Poutou et quelques autres microbes qui ne méritent pas de mobiliser quelques octets pour les nommer : là encore, ce sont des vétérans galonnés par les précédentes déconfitures risibles qu’ils nous ont déjà infligées, et les branlées grotesques prises précédemment n’ont pas suffi à renvoyer ces encombrants à la déchetterie qu’ils avaient évité jusqu’à présent sur un malentendu.

Le parti socialiste, épave amusante dont les déboires immobiliers consternants ne parviennent même plus à intéresser les journalistes, n’a pas encore officialisé de candidat. On espérait secrètement des primaires aussi déchirantes et ridicules que possible, ce qu’aurait pu nous offrir une candidate comme Hidalgo agglutinée avec les inévitables écolos à la crème de hérisson protégé. Malheureusement, après une tentative de rassemblement des gogoches (évidemment ratée dans l’indifférence totale de tout le monde), le parti d’Olivier Faure (un type au pif qui serait le premier secrétaire du PS, selon les rumeurs) a finalement choisi de pousser Hidalgo seule en imaginant que le poste de maire de Paris offrait un destin présidentiel à celle qui a consciencieusement bousillé la capitale française et dont l’aura ne dépasse ni le périphérique, ni même le premier arrondissement autour de l’Hôtel de ville parisien.

Une question assez peu palpitante subsiste : y aura-t-il des primaires des écoloïdes ? Quel ouistiti semi-débile sera désigné par les bobos ultra-urbains pour venir distribuer son message de repli décroissantiste, sa morale hypocrite et sa culpabilité de privilégié grignoteur de quinoa ?

Le suspens est tout sauf intense, d’autant plus que dans ce tableau, aucun politicien ne semble même vaguement en mesure d’endosser la charge : chacun de ces candidats a déjà amplement démontré sa nullité, soit en occupant une charge à l’échelon local où il aura semé la désolation et la consternation sur fond de turbo-déficits publics, soit par ses prises de positions, ses discours et ses idées en provenance directe de la fin des années 50 du siècle précédent, plaçant résolument la France sur une trajectoire de tiers-mondisation qu’elle a déjà commencé à emprunter avec une certaine application consciencieuse.

Devant ces nullités, Macron semble avoir beau jeu de rappeler qu’il a déjà été en fonction et qu’il peut donc, par un deuxième mandat, continuer l’excellent travail entamé lors du premier : qui ne voudrait pas d’une deuxième couche de surtaxations idiotes, de discours ampoulés à base d’en-même-temps insupportable, d’indécision chronique et d’absence de toute réforme ?

Seulement voilà : il peut se passer beaucoup de choses en neuf mois, et Macron lui-même n’a pas encore annoncé sa candidature. Peut-être attend-il septembre pour officialiser sa position mais on ne peut écarter qu’il sache, au travers de canaux d’informations privilégiés que sa fonction procure aisément, que sa réélection est assez mal engagée. Une nouvelle candidature n’est pas chose certaine, ce qu’il aurait préparé il y a quelques temps avec sa sortie énigmatique.

Et en matière de molles surprises, les leurres de différents partis ne sont pas à exclure : depuis Zemmour (dont la candidature ne devrait surprendre que les plus naïfs) jusqu’à Lisnard en passant par n’importe quel apparatchik se sentant pousser un destin national, il est à parier que la liste de prétendants au hochet élyséen continuera de grandir un peu.

Mais justement : la sale surprise pourrait venir de l’épuisement des électeurs.

Ceux-ci ont prouvé, lors des dernières régionales, qu’ils ne se déplaceront guère que pour sanctionner ceux qu’ils ne veulent plus voir. Or, l’état actuel du pays, les tensions internes et les clivages de plus en plus forts de la société française, l’auto-censure grandissante dans tous les discours, tout pousse à n’avoir au final aucun candidat capable de déclencher le moindre enthousiasme, de galvaniser la moindre foule. Si l’on peut compter sur les médias et leur subtilité pachydermique pour tenter de nous faire prendre une vessie électorale pour une lanterne, on a malheureusement le sentiment qu’ils n’y parviendront pas.

L’éparpillement du vote, une abstention notable, l’absence de tout candidat d’exception pourrait bien aboutir au pire, à savoir deux candidats aussi nuls qu’improbables au deuxième tour, que tout le monde détestera également avec ferveur. Ce n’est peut-être pas l’hypothèse la plus probable, mais elle n’est pas impossible et la dynamique politique actuelle pourrait nous y conduire.

Et dans cette hypothèse, ce pays est foutu.

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires307

  1. Aristarkke

    Il reste possible que Flop Joene démissionne durant cet été, vers le quinze août, pour provoquer l’élection dans les plus brefs délais et ainsi forcer ses commanditaires de le reconduire comme candidat…

    1. Deres

      +1
      Et histoire d’être certain de semer la zizanie chez les républicains si ceux-ci n’ont pas encore statuer sur leur candidat.
      Et empêcher Zemmour d’organiser une éventuelle candidature risquant de torpiller le RN au premier tour.

    2. Pierre 82

      Cela me semble bien improbable. Dans l’état actuel des choses, il se ferait laminer. Quoi qu’en disent les sondages, il est aussi cramé que Hollande dans la dernière année de son mandat.
      A moins qu’il n’ait un successeur tout prêt, et qui pourrait débouler du fond de court pour rafler la place, du genre Lisnard, qui court peut-être officiellement d’une autre écurie, mais qui est cul et chemise avec le pouvoir en place.
      Car pour moi, Macron comme les gens du PS, LREM et LR ne sont que des employés, et le jour où ceux qui ont mis en place Macron décident de le virer, ils le lui feront savoir, et il laissera sa place sans faire d’histoires (à moins qu’il ne soit réellement psychopathe, ce qui est possible aussi, mais dans ce cas, la presse virera à 180° du jour au lendemain, et il se fera descendre en flèche sans espoir de se relever)

    3. Dr Slump

      Macron est un manipulateur, et quand un chef, un responsable fait planer l’idée, la menace voilée qu’il va peut-être partir après tout, qu’il va vous laisser vous débrouiller… est une manipulation typique. « Qu’est-ce que vous feriez si je partais…? « , est le message sous-jacent de cette allusion.
      Je me répète, mais aucune des annonces de Macron ne peut être prise comme une franchise de sa part, parce qu’il ne sait pas ce qu’est la sincérité, spontanée et vraie. Tout ce qu’il dit est faux, calculé, machiné, doublé d’arrière-pensées.

  2. Cherea

    Personnellement, j’espère que Zemmour sera candidat et avec mon petit clavier je commence à organiser son financement…more to come soon

      1. Cherea

        Paquet sur le régalien, couper le social, réforme de la justice et de la fiscalité de ce qui se dessine de ses interventions. Ça me paraît déjà pas mal! Mais surtout c’est le symbole, des idées au pouvoir plutôt que de petits fonctionnaires techniciens avec des ajustements paramètriques sur une montagne de réglements, décrets et lois…

        1. Duff

          Couper le social alors ça… Même pas en rêve ou il saute très vite.
          C’est un des derniers trucs à faire une fois que de l’ordre ait été remis ailleurs. Et avec son mongaullisme dirigiste à base de « céstratégique » « fopaêtrenaïf » Zemmour n’a rien à dire sur l’économie. Avec en plus son hostilité à l’€ par pur populisme national-socialiste, il va se faire découper à la présidentielle là dessus.
          Même les gars du FN/RN ont laissé tomber la critique de l’UE…

          1. P&C

            Vu le nombre hallucinant de gens qui en dépendent, sans parler des cités émotives qui ne vivent que de ça et de trafics, c’est l’assurance de déclencher un torrent de m*rde.
            Et pourtant… c’est nécessaire.

            1. Duff

              Oui et justement, il y a trop de gens bien organisés/politisés/manipulés qui peuvent faire tout capoter. Lâcher Zemmour là dedans c’est pire qu’un éléphant dans un magazin de porcelaine.

            2. Pierre 82

              C’est pour ça que le changement ne viendra jamais d’élections dans un système aussi verrouillé. Il ne pourra survenir que lorsque l’état devra payer ses frais de fonctionnement tout seul, sans recourir à l’emprunt comme il le fait actuellement. Soit parce que la BCE (et les états-fourmis) y mettront le holà, soit parce que les lois naturelles de l’économie auront repris leurs droits, et que l’emprunt ne pourra se faire qu’à des taux rédhibitoires.
              Bonne nouvelle : amha, c’est dans pas longtemps que ça risque de se produire.
              Mauvaise nouvelle: ça risque bien d’être sanglant.
              Les élections, c’est juste pour tromper l’ennui en temps de paix.

                1. Pierre 82

                  Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir. P. Dac

                  Sinon, il y a quand même une belle fenêtre de tir avec les élections fédérales allemandes de septembre. On est clairement à un tournant, il y a plein d’événement qui s’enchaînent, qui montrent que le système de monétarisation de la dette mise en place depuis 2008 est en train de prendre l’eau.

          2. P&C

            Je ne vois pas comment ne pas éviter la question de l’euro… cette monnaie nous plombe vu la sous performance française comparé à l’économie allemande.
            Problème : non seulement ça induirait une sale déflation (et une belle augmentation des prix vu le peu de production nationale), et en plus l’euro est à la base une idée d’énarques bien de chez nous pour leur faire le coup de l’anneau inique. Manque de pot, les boches ont su retourner le bouzin à leur avantage…

            1. Duff

              L’Allemagne fait plus de la moitié de ses excédents sur la zone € et pas seulement avec ses petits copains du nord ou autrichiens donc un défaut même partiel ou des remboursement en monnaie de singe, c’est leur problème à eux aussi. Mais depuis 10 ans je suis médusé par leur manque de réaction. De petites remontrances insignifiantes jusqu’ici.

              1. Higgins

                Pour paraphraser les ricains, l’euro c’est notre monnaie et c’est aussi leur problème (la phrase est entièrement réversible).

                1. Duff

                  Parce que Merkel va bientôt partir (étonnant qu’elle soit encore là puisqu’elle ne gagne plus seule ou avec les alliés les plus proches depuis 10 ans). La question c’est que faire du SPD qui coule avec des tocards socialistes mais pro-européens ou des libéraux qui n’osent pas hausser le ton pour proposer quelque chose de plus raisonnable au bordel populiste/nationaliste de l’AfD.
                  Selon l’orientation, le merdier européen peut continuer ou alors en cas de difficultés à financer les retraites des séniors du nord de l’Europe par exemple une rupture pourrait se produire. C’est pour ça que je pense que tant qu’à Berlin on accepte le status-quo il ne se passera rien à Paris et ça n’a aucune importance comme à Athènes… Si les allemands se mettent à « mal voter » alors là les choses pourraient bouger brutalement.

                  1. durru

                    Bah… Les politiques en Allemagne sont comme ici, en France, ils font tout pour s’accrocher à leurs prébendes. La seule différence, là-bas les pouvoirs sont plus distribués et, d’une certaine façon, plus équilibrées. S’étonner que les uns (CDU/CSU) ou les autres (SPD/FDP) ne font pas trop de grabuge c’est, dans le contexte, assez… étonnant.

                    Par contre, j’avoue en avoir plus que marre de lire ces syntagmes « populiste » ou « nationaliste » mélangées à toutes les sauces et ayant, par définition, une connotation péjorative.
                    L’AfD n’est pas forcément très net question absence d’extrémistes dans ses rangs, mais si on compare avec ceux en face, notamment Die Grünen et Die Linke, il n’y a absolument pas photo. Paille, poutre, toussa… Par ailleurs, je n’ai lu nulle part des références à des tendances totalitaires dans le programme de ce parti, contrairement aux autres nommés plus haut.
                    Sauf à avoir des références claires, j’aimerais qu’on arrête avec ces étiquettes qui ne veulent rien dire à part un conformisme à toute épreuve au PC habituel.

                    1. Pierre 82

                      Ce que vous dites est tout à fait transposable en France. Traiter MLP de sombre idiote est une chose qui peut se discuter, la traiter d’extrémiste est par contre très con.
                      Pour ce qui est très à gauche, par contre, c’est pas le même jeu: vous avez des vrais tarés, dont certains cas qui confinent à la psychiatrie pure et dure.

                    2. Duff

                      @durru quand vous êtes surveillés par les médias comme le sont les gars d’AfD et qu’on sait que n’importe quelle connerie woke ou communiste passe crème quand on est « de gauche » normalement on fait attention à ce qu’on dit et fait. Raison pour laquelle je pense que c’est un ramassis d’abrutis.

                      Farage en UK a toujours tengenté la ligne rouge pour émerger médiatiquement mais ne l’a jamais franchi pour gagner son référendum. Quand lui a foutu dehors des gars pour des propos sexistes, l’AfD garde des crétins qui tiennent des propos ambigus sur le nazisme, mesurez l’écart, l’abysse devrais-je dire.

                    3. durru

                      @Duff 14h52
                      Ah, mais avec ça je suis plutôt d’accord. Mais je ne vois toujours pas trop le lien avec populiste/nationaliste.
                      A part le besoin de ratisser le plus large possible et récupérer toutes les voix des mécontents, NPD y compris…
                      Puis, l’Allemagne n’est pas le RU. C’est pas pour rien qu’on les appelle des casques à pointe. Chacun son style, quoi… Et des Farage, on trouve pas à tous les coins de rue, même au RU.

                    4. Pythagore

                      Il y a à boire et à manger à l’AfD. Certains sont d’authentiques nationalistes, tendance dure, largement au-delà du RN qui n’a de nationaliste que le nom. D’autres ont l’air pas mal, en particulier la représentante de l’AfD au parlement, qui défend les libertés certainement mieux que tous les autres parties l’ont fait pendant cette pseudo-pandémie et s’est élevée contre les restrictions sanitaires et les abus de pouvoir de Mutti. Elle critique régulièrement son bilan au parlement avec bcp de verve.
                      Il ne semble toutefois pas qu’elle sera la candidate de l’AfD pour le poste de chancelier aux prochaines élections.

                2. Deres

                  L’ardoise française commence à devenir lourde. Et comme on a amplement démontré que l’on n’agira jamais pour arrêter la dérive … Je crois qu’avec les prévisions de budget 2022, on a tout simplement annoncé le plus gros déficit de l’UE avec le plus petit effort structurel. Et comme ce budget ne sera même pas tenu. Pour donner un exemple, les versement COVID pour les intermittents du spectacle, c’est déjà royalement étendu jusqu’en 2022 et ils ont même déjà prévu de l’argent en plus sur tout 2022 … Tout cela sur le fameux plan de relance, car l’avenir de la France se joue sur la disponibilité de guitaristes, de comédiens et de preneur de son prêt à prendre la relève à tout instant …

              2. Pierre 82

                @Duff 13 h 29
                Vous répondez vous-même à cette remarque que vous faites. S’ils lâchent les pays du sud, ils perdent une grosse partie de leurs créances, et sont ruinés. Jusqu’à présent, ils ont accepté de renflouer nos pays à cause de ça.
                C’est un jeu où tout le monde se tient par la barbichette, mais ils seront obligés, dans un futur sans doute proche, de prendre leurs pertes, comme on dit, juste pour ne pas être entraînés par le fond s’ils restent attachés au Titanic.
                C’est juste un calcul économique. Quand on décide que le bateau est perdu, on est ruiné, mais on essaie de rester en vie malgré tout, en évacuant dans une chaloupe. Ce qui est certes moins prestigieux qu’un paquebot de luxe, mais qui est préférable à certains moments.

                1. Duff

                  @Pierre 82 : Oui. Merkel et une partie de la CDU est trop pro-européenne et ne veut pas endosser la responsabilité d’un step back dans la construction européenne. Le SPD au pouvoir se laissera marcher dessus par les pays du sud. Pour l’instant la situation est bloquée. Même l’arrivée d’un Salvini en Italie ne changerait rien, il s’est déjà couché sur les questions européennes comme Tsipras dans le temps. C’est comme le bordel en France, impossible de dire quand et comment ça va tourner. Surtout que l’Europe vieillit et sa jeunesse africaine/turque se fout de ces questions du coup : atomisation des votes et status quo tant qu’on peut planquer la poussière sous le tapis.

                  1. Pierre 82

                    La Merkel est une imposteur (imposteuse, impostrice, impostoresse???), qui a juste profité de la politique très ferme et très efficace de son prédécesseur Schröder.
                    Même chose qu’un, Blair en UK qui a juste profité des années Thatcher.

              3. Janus

                Tout a fait d’accord : Si nous faisons défaut, même partiellement, il faut enfler les teutons qui nous détestent depuis l’origine et qui se sont goinfrés sur nos dépouilles. Et aujourd’hui, outre l’état lamentable de leur système financier (Deutsche Bank, Commerzbank, Spaarkasse etc), il faut mettre le holà à leurs exportations de bagnoles et ils viendront a résipiscence, comme ils l’ont fait avec les anglais lors du brexit. Nos atouts aujourd’hui sont nos faiblesses et notre dette en large partie détenue par l’Europe du Nord : Allemagne, Hollande (le débouché maritime de la Ruhr et paradis fiscal qui nous baise férocement et sans sourire), Luxembourg (ou j’enverrais volontiers une brigade de nos chars Leclerc faire une petite saisie dans leurs plus grandes banques …) etc. Nous sommes faibles, mais eux aussi. Mais nos cons d’énarques ne le savent pas, n’ayant jamais fait le coup de poing dans les arrières salles de bistrots et ne connaissant rien d’autre comme méthode de négociation que le pantalon aux cheville et la vaseline offerte..

                  1. Janus

                    Je me fous du passé : Nos torts ou pas, il faudra bien remettre l’église au milieu du village et on ne le fera pas en battant notre coulpe mean culpa, mea maxima culpa. Je suis partisan , les constats faits et bien faits, de relever nos manches et sans vergogne de botter le cul des autres. S’il faut piller, pourquoi pas ? La révolution française s’est refait la cerise en pillant la Belgique, la hollande et la rive gauche du Rhin…Nul n’a prétendu que l’état financier de la France a cette époque n’était pas de la seule responsabilité des français…
                    Un peu de duplicité dans les relations internationales nous ferait du bien, au lieu de bêler sur nos turpitudes, nos fautes et tutti quanti.

                    1. Husskarl

                      C’est stupide.
                      On va faire la guerre pour voler les autres, belle évolution. Un vrai socialo qui veut voler les autres paskisonpajentis.

                      Si la France veut être riche, il lui faut faire évoluer son régime et son cadre juridico fiscal, pas aller épandre son communisme.
                      Pas besoin de mea culpa, pas besoin de guerre, juste de volonté.

                    2. pabizou

                      Me foutant aussi du passé je ne vois cependant pas l’intérêt à faire perdurer nos erreurs . Au lieu de duplicité qui ne ménerait à rien il serait préférable de changer de logiciel, virer les utopies étatistes, de droite comme de gauche, qui n’ont jamais marché et choisir de progresser en virant tout ce qui n’a plus de raison d’être . Il y a, à la louche, entre 250 et 300 mrds qui sont cramés tous les ans pour entretenir le léviathan, il n’y a besoin d’arnaquer personne pour réduire notre endettement et rééquilibrer les choses . Entre parenthèse, votre raisonnement est plutôt malvenu sur un site qui prône la responsabilité vous devriez essayer chez les marxistes eux ne pourraient qu’approuver le vol est dans leurs gènes .

                1. Pierre 82

                  Calmez-vous, Janus, au nom du ciel. Et laissez le Luxembourg tranquille. D’abord, j’y ai de la famille, et ensuite, je ne vois pas en quoi on peut les blâmer de profiter de la stupidité hymalayesque de nos dirigeants pour proposer une fiscalité à peu près normale.
                  Et pour ce qui est de ne plus acheter de voitures allemandes, rassurez-vous. D’ici peu, la France sera tellement un pays de crevards qu’on n’achètera plus de voitures neuves du tout.

                  1. P&C

                    C’est déjà de plus en plus le cas. Voyez l’age moyen de l’acheteur de voiture neuve. On ne peut pas dire que c’est le couple de trentenaires qui s’installe dans la vie…

                    1. Theo31

                      L’acheteur médian français de voitures neuves a 58 ans. Mais ce sont ses gosses qui fournissent le pognon.

                  2. Higgins

                    Perso, j’ai deux voitures récentes en bon état. Je prévois de les garder, sauf accident, le plus longtemps possible. Comme les abrutis ont décidé la fin de la voiture thermique en 2035, je garderai ensuite une petite voiture pour les besoins usuels. Pour les gros déplacements, je louerai. Les voitures électriques se vendent actuellement car outrageusement subventionnées. Toutes les fêtes ont une fin. Je vois mal le français moyen dépenser plus de 30 000 euros pour un véhicule pourri. Il n’en a tout simplement pas les moyens si jamais il en a un jour l’envie.

                    1. bibi

                      Les voitures électriques ne se vendent pas c’est seulement 6.4% du marché automobile en France.
                      Et si vous y rajoutez l’hybride rechargeable 4.5% on atteint seulement 10.9% en 2020.

                    2. Pierre 82

                      Et encore, le chiffre du nombre de voitures électriques est gonflé non seulement grâce aux subventions, mais surtout par les véhicules des organismes publics, comme les mairies, la poste, les conseils généraux, etc… qui achèvent de ruiner leur budget avec ces achats stupides.
                      J’avais lu quelque part que lorsque Singapour a décidé d’arrêter de donner des primes, le nombre d’unités vendues est passé à… 3 véhicules sur une année.
                      Je connais une connasse à Zoé, qui habite non loin de chez moi, qui travaille chez EDF et qui me parlait de sa voiture électrique dont elle était très contente. Quand je lui ai demandé si elle trouvait normal qu’on lui file du pognon pour qu’elle l’achète, ça n’avait pas l’air de la gêner, et au contraire, elle se vantait que ça ne lui coûtait pas plus cher grâce à la prime.
                      Quand je lui ai fait remarquer que faire un effort financier avec l’argent des autres, c’était simple, et qu’elle aurait pu faire l’effort de refuser ce qu’on lui donnait, afin de sauver la planète, elle s’est barrée. Tant mieux, j’allais la gifler.
                      Sans compter que, travaillant pour EDF, elle ne paie que 10% de son électricité. Connasse.

            2. « une sale déflation (et une belle augmentation des prix »
              Une augmentation de la diminution ! Une diminution de l’augmentation ! Une baisse de la hausse et une hausse de la baisse !
              EN MÊME TEMPS !

                1. durru

                  C’est à peu près ce que dit Roubini, il paraît :
                  https: //markets.businessinsider.com/news/stocks/dr-doom-nouriel-roubini-economist-stimulus-debt-supply-chain-stagflation-2021-7?op=1

          3. Albon

            Sans s’attaquer au social toute réforme économique ne peut être que cosmétique, cest le nœud du problème aujourd’hui, bien sûr que c’est loin d’être gagné mais le reste n’est que littérature pour adeptes du en même temps.

            1. pabizou

              A moins que ce ne soit qu’une hiérarchisation des priorités . S’attaquer au social avant de supprimer les gaspillages en tous genres et la limitation du périmètre de l’état c’est dire à tous ceux qui ont été amené à en dépendre à cause de ces raisons là : je vous emmerde et je vais continuer à protéger les responsables et vous faire payer leur facture . C’est le soutien d’une partie de tous ces gens qui est l’alpha et l’oméga de tout le reste . Mettre la charrue avant les boeufs ne l’aiderait pas à avancer .

        2. Deres

          De toute façon, l’appareil d’Etat ne laisserait pas passer de telles réformes car cela reviendra à lâcher les pouvoirs et privilèges qu’elle a mis 40 ans à accumuler.

          1. pabizou

            L’appareil d’état dépend de son statut qui le rend inamovible, enlevez lui ça et il n’aura plus que les yeux pour pleurer ou le choix de jouer le jeu . Vu les raclures, se savoir sur un siège éjectables devrait suffire pour la majorité d’entre eux .

          2. Pierre 82

            Oui, et c’est bien pour ça qu’il ne faut pas demander leur avis. Seuls les non-fonctionnaires devraient avoir le droit de vote. Les fonctionnaires sont nos employés.

            1. pabizou

              Oui pour la 1ere phrase non pour le seconde . Casser la porosité législatif-administration, si c’est fait comme il faut ne nécessite en aucun cas de donner l’occasion d’une victimisation qui, vu l’état d’esprit en France pourrait trouver un écho . Détruire définitivement un système pourri jusqu’à la moëlle ne peut pas se faire avec le même état d’esprit que celui qui avait créé le précédent si on veut le pérenniser . Quelle crédibilité pour ceux que l’on peut accuser de se contenter de changer les têtes en restant sur le même schéma? Réponse 0

      2. Pierre 82

        Tous les candidats ont le même programme: ne toucher à rien à l’administration, laisser le pouvoir à la haute fonction publique, tenter de faire en sorte que l’Allemagne continue à nous financer. Chacun a ses nuances, mais c’est grosso modo le même mode opératoire.
        MLP a un programme très clair: se faire battre au second tour. La crise du covid a amplement démontré qu’elle était d’une nullité crasse, de manière bien plus évidente que lors de son fameux débat avec le poudré.
        Quant à Zemmour, je n’y crois pas. Ils va peut-être annoncer sa candidature à un moment, puis la retirer un peu plus tard, juste pour rigoler, et tenter de faire grimper les enchères. Si encore il promettait de rétablir le régalien, et de ne plus s’occuper d’économie, mais sur le plan économique, je crains qu’il ne se borne au programme de MLP: protectionisme.
        En fait, on ne sait même pas qui l’entoure. Ça ressemble à une baudruche.

          1. Dr Slump

            MLP, « réactif » ? Alors en tant que « base » qui fait abondamment écumer de la bouche les « acides » de catégorie anti-facho. Sinon, personnellement elle est devenue aussi inerte et dévitalisée qu’une endive dépressive en culture hors-sol.

            1. Theo31

              Comme beaucoup de socialistes, Le Pen veut s’occuper des étrangers, au besoin en les créant, pas des Français.

              Quant à Zemmour, gros gros lol.

              La politique, c’est la fosse septique à la portée des caniches.

  3. pabizou

    Ca lui laisse un mois et demi pour finir de se cramer, vu que tout ce qu’il touche se transforme en merde, ça devrait suffire …

    1. Le Gnôme

      Nous allons vers une réédition de 2017, la droite classique va se déchirer et présenter plusieurs candidats, la gauche est éparpillée façon puzzle, nous aurons donc un Micron-Le Pen bien classique. On verra en 2027 si ce n’est pas le FMI qui est à la tête du pays.

      1. Deres

        D’autant plus que le poste de directeur du FMI par tradition français a été abandonné par Macron au départ de Lagarde. Allez savoir le modeste avantage temporaire qu’il a échangé contre ça.

  4. LEMOIGNE

    En politique fiction, on peut imaginer Macron passer la main à Edouard Philippe…

    Plus concrètement, une nouvelle tête qui pourrait faire consensus, c’est Retailleau.

    1. pabizou

      Edouard Philippe, monsieur 80 km/h prêt à manger à tous les râteliers… Lumineuse perspective, ça fait rêver … Il n’y a personne à droite pour une raison simple, il n’ y a pas de droite en France à part des électeurs dégoûtés d’être pris pour des cons de 5 ans en 5 ans . Ce sera comme ça tant que personne n’osera se confronter au politiquement correct qui n’a d’autre but que de faire durer le bousin jusqu’à la faillite finale . Ce n’est pas quelqu’un du sérail qui a tout à perdre qui changera quoi que ce soit et tout est fait pour que personne ne puisse venir mettre un coup de pied dans le nid de frelons . Bienvenu en socialie .

      1. Higgins

        +10 et pourtant, il y a de mon point de vue un vrai boulevard avec le pb dramatique de l’EN, la stupidité de la politique de sécurité routière, etc, j’en passe et des meilleures.

        1. pabizou

          L’ennui, c’est que ce boulevard qui serait même une esplanade en fait coûterait leurs place à tous ceux qui font tout pour en barrer l’entrée . Essaies d’avoir les 500 signatures avec ce programme, si tu y arrives tu es le prochain élu au 1er tour . C’est après que les ennuis commencent si tu ne bases pas tout sur des référendums, autant dire qu’il faudra parfaitement maitriser la greffe de couilles avant que ça arrive, aujourd’hui c’est un concours de rejets .

          1. Lightman

            C’est possible de gruger les maires en leur disant ce qu’ils veulent entendre et virer de bord une fois les signatures acquises ?

            Simple question je ne sais pas comment ça se passe.

            1. Pheldge

              c’est possible avec les petits maires, les sans étiquette, les autres sont tenus par leurs partis, et leur parties, et ne veulent pas risquer de perdre leur boulot chèrement gagné par les urnes – rarement les burnes –
              après, il y en a 36 000 environ, ça laisse le choix.

        2. pabizou

          Quand à la stupidité de la politique de sécurité routière, elle restera ce qu’elle est tant que ceux qui s’en occupent n’en subissent pas les nuisances et confondront sécurité et fiscalité . Pour ça comme pour l’EdNat, ce ne sont pas les solutions qui manquent, ni les moyens mais dans les 2 cas elles passent par la disparition de pouvoirs mis ente les mains d’idéologues et de démagos qui ne sont jamais comptables de leurs conneries .

          1. Deres

            Tout va bien à l’EN. Il parait que pour l’attribution des Lycées aux collégiens, comme ceux venant des zones défavorisés ont des points en plus, ils vont constituer 80% des lycéens des bons quartiers. Cela va être compliqué à gérer … L’admission dans le privé, cela va être la guerre à la rentrée.

  5. Theo31

    Hier soir une politicienne m’a fait la danse du ventre pour m’inciter à voter pour elle. Un doigt majeur bien tendu a fait office de réponse.

    1. Higgins

      Dans sa dernière vidéo publiée hier, C. Combaz évoque le refus d’Albin Michel de continuer à éditer E. Zemmour. Suite à cette décision, le vicomte a décidé par solidarité de quitter cet éditeur. Pour Combaz, c’est le signe d’un ticket en cours de construction pour les élections de l’année prochaine.

  6. Ba

    Pas d’accord avec la conclusion.

    Dans cette hypothèse, le pays ne peut que ralentir sa descente aux enfers, au minimum, et peut-être les individus qui vivent dans ce pays pourraient entamer ou poursuivre une dynamique de sécession ce qui est de toute manière la seule solution aux problèmes qui se posent.

    1. heli0gabale

      « Dans cette hypothèse, le pays ne peut que ralentir sa descente aux enfers ».

      Ça va l’accelerer oui.
      Des élections pour un poste aussi essentiel en France que président qui se retrouvera occuper par un glandu que personne ne pourra encadrer, y compris son propre électorat. Le tout dans un France où le niveau de confiance approche de plus en plus 0…

      « Une dynamique de sécession »

      Une sécession dans le respect des valeurs libertarienne en France ? J’achète de suite !
      Le problème c’est qu’on aura surtout une sécession qui respecte les valeurs yougoslaves.

  7. Gerldam

    Au milieu des milliers de réformes en France qui commencent toutes par « l’article machin est abrogé », il y a deux sujets de fond à traiter d’urgence:
    1. admettre qu’il y a des médicaments peu chers qui soignent le Covid et en finir avec cette mascarade de la « vaccination »
    2. dire la vérité aux gens: que, depuis plus de 20 ans, on leur a menti. Que le CO2 n’a rien à voir avec le réchauffement naturel observé (avec un arrêt pendant 17 ans entre 1995 et 2015) et que tout euro actuellement budgeté à cette fin devra être redirigé vers des choses utiles ou tout simplement économisé.
    Qui pour ce programme?
    La réponse tient en 4 lettres: CPEF

    1. Husskarl

      Le point 1 pourrait passer, le point 2 est sujet à un historique de formatage de l’EdNat et des médias, ce sera plus compliqué a expliqué, mais il sufit de ne rien faire et laisser les gens faire comme ils veulent.

      Des ecolos qui sont prets à s’auto copntraindre sans maltraiter les autres, je n’en connais pas beaucoup. C’est comme les communiste qui aiment partager sans pouvoir voler les autres, jamais vu.

        1. Aristarkke

          Demander à Mélusine d’intervenir reviendrait à s’exposer à sa dém’ immédiate… 😛
          Heureusement que fautes avouées (le pluriel s’impose) sont à demi pardonnées !!!

          1. Higgins

            Régalez-vous avec cette prose d’une étudiante en Master 1 dans une filière à forte connotation littéraire (la donzelle s’apprête à passer en Master 2) : « Bonjour, Suite à notre entretient, j’ai oublié et je tenais à vous préciser que la matière que j’avais choisi initialement a dû être annulé et devais être neutraliser mais l’administration a changé d’avis et il a fallu me re orienter soudainement vers une autre matière ainsi ce n’est qu’à partir de vendredi que le choix s’est fait je n’ai donc eu que deux jours de préparation que j’ai du faire selon différents cours qui m’ont été envoyé de différentes personnes (et qui visiblement n’étaient pas complet) . En espérant que vous en tiendrais compte. Même si je sais que cela ne m’excuse en rien et je ne tiens pas d’ailleurs à être excusé, juste que vous compreniez le contexte. »

            Ce n’est pas un fake, c’est hélas très réel ( https://maximetandonnet.wordpress.com/2021/07/06/question-de-niveau/ ).

                1. Theo31

                  Un copain est entré en doctorat d’université avec un BTS pour décrocher ensuite un emploi dans une tres grosse boîte pharmaceutique. Pas eu besoin de sucer tous les caciques du PS.

                  De quoi faire passer Cambadelice pour une nanobite.

      1. pabizou

        Au lieu de présenter la cause, propose de limiter les conséquences, le reste deviendra évident très vite . Il est beaucoup plus facile de proposer de l’énergie moins chère que de lutter contre la propagande en restant dans l’abstrait . L’exemple allemand est assez facile à utiliser pour retourner tous ceux qui n’en sont pas au stade de la « religion verte » . Regardes les résultats des élections récentes, ces clowns dégénérés font des scores lamentables qui ne dépassent 6% des inscrits que lorsqu’ils sont associés à d’autres partis et sont élus par l’abstention pas par adhésion .

    2. Aristarkke

      « C’est comme les communisteS qui aiment partager sans pouvoir voler les autres, jamais vu. »
      Et surtout quand ils doivent partager ce qu’ils ont…
      Cf l’histoire connue des deux poules…

        1. Husskarl

          – Camarade, si tu avais deux maisons, tu en donnerais une à la révolution ?
          > – Oui ! Répond le camarade

          – Et si tu avais deux voitures de luxe, tu en donnerais une à la révolution ?
          > – Oui ! Répond de nouveau le camarade.

          – Et si tu avais un million sur ton compte en banque, tu en donnerais la moitié à la révolution?
          > – Bien sur que je le donnerais ! Répond le fier camarade.

          – Et si tu avais deux poules, tu en donnerais une à la révolution? > – Non ! Répond le camarade.

          – Mais …… pourquoi tu donnerais une maison si tu en avais deux,
          une voiture si tu en avais deux, 500 000 si tu avais un million…
          et que tu ne donnerais pas une poule si tu en avais deux ?

          > – Mais parce que les poules, je les ai !!!!

  8. Blondin

    « chacun de ces candidats a déjà amplement démontré sa nullité, soit en occupant une charge à l’échelon local où il aura semé la désolation et la consternation sur fond de turbo-déficits publics »
    Wauquiez clame partout qu’il a réduit le budget et les déficits dans sa Région. Vrai ? Intox ?
    Quelqu’un a des infos là dessus ?

    1. Husskarl

      tout.canol.fr/la-gestion-de-la-region-rhone-alpes.html

      De toute manière en partant de là où on en est, ce n’est pas un exploit. La région balance 4 milliards par an.

      Ces gogols ne sont même pas capables de faire un camembert: auvergnerhonealpes.fr/40-les-finances-et-le-budget.htm

      1. Pythagore

        ih ih les emprunts comptabilisés dans les recettes……
        Faudrait voir les autres régions, mais bon au moins, les dépenses ont l’air contenu.

        1. Aristarkke

          Chez les bougnats, c’est le minimum syndical…
          N’oublions pas qu’à la création des départements, leurs élus d’alors avaient retenu le Puy-de-Dome au lieu du mont Dore…
          Belle anticipation des futurs méfaits fiscaux alors en gestation…

    2. Deres

      Si c’est bien le cas, c’est la seule région à l’avoir fait en tout cas.
      Par contre, il n’a pas accepté de démissionner de la fonction publique je crois.
      Il a peu de chance sur le long terme car il a supprimé pas mal de subventions aux associations sociales et écologistes. Les « victimes » lui ont donc fait une réputation de fascistes répétés en boucle à tout leur réseau. Quand on ne paie plus le pizzo, on doit payer les vengeances.

  9. Mo’ Truckin’

    Les érections pestilentielles auront donc lieu dans 9 mois.
    Le temps d’une grossesse.
    J’espère que l’accouchement donnera lieu à un beau bébé appelé Abstention.
    Les candidats vont passer leur temps à nous lécher le fion et nous sucer la b*te en promesses électorales jamais tenues.
    Putain, mais quand allons-nous comprendre que tout ce barnum ne sert à rien ?

  10. Dr Slump

    Lol l’ironie en introduction 😀

    Vu le nombre de clowns sous amphète’ qui se bousculent autour du fauteuil présidentiel, chacun doit se dire « on ne sait jamais, sur un malentendu, ça pourrait marcher », et dans ces conditions, même Hidalgo harnachée en dingue écolo-sado aurait toutes ses chances, mais si, hélas.

    Le seul truc qui coince, c’est qu’il y a plus de candidats que d’électeurs. Ce pays ne doit compter que 13 électeurs dignes de ce nom, je vous laisse deviner leur proximité avec les 13 lecteurs d’un obscur blog de la facho-complosphère.

  11. Pierre 82

    Il ne faut pas se prendre la tête.
    La vraie élection aura lieu non pas en avril 2022, mais bien le 26 septembre 2021, et pas en France, mais bien en Allemagne, à l’occasion de leurs élections fédérales.
    Si le futur chancelier décide d’arrêter la perfusion systématique vers les pays du sud de l’Europe, et qu’il tord le bras à la France pour qu’elle change drastiquement de politique, la merde risque fortement de frapper le ventilo.
    Des signes montrent que les milieux d’affaire allemands voudraient qu’on siffle la fin de la récréation. Fin de l’euro possible, amha, seul moyen raisonnable pour l’Allemagne de limiter la casse. C’est juste une hypothèse, mais ce n’est pas une condition nécessaire pour que la France ne puisse plus faire rouler sa dette impunément comme elle le fait depuis des décennies.
    Une fois de plus, le sort de la France dépend de l’Allemagne. Ce n’est pas la première fois, et ça c’est rarement bien terminé.

      1. Aristarkke

        Ils rendent hommage aux mânes de leurs ancêtres. Ne dominent-ils pas l’UE comme le Kaizer ou Bismarck en rêvaient tout haut? Et pour moins cher que par la guerre ?

    1. Blondin

      Quand on laisse l’Allemagne s’occuper de politique étrangère, ça finit TOUJOURS mal.
      Bismarck a humilié la France et rendu toute paix durable impossible en Europe (seule la colonisation, en réorientant les énergies, a différé le conflit généralisé)
      Guillaume II est un des principaux responsables de la 1ère GM
      Je pense que je n’ai pas besoin d’insister avec un certain Adolf H.
      Merckel ouvre les vannes aux migrants…
      L’Allemagne est un pays récent, peuplé de gens industrieux et pragmatiques, elle n’est pas faite pour raisonner à l’international.
      Je sais je caricature un peu. Mais quand même.
      Et Micron veut leur filer notre siège à l’ONU…. Au fou !!!!

      1. Husskarl

        Mouai, 14-18; c’est surtout la république française, le reste n’est que conséquence.
        La seule chose a noter, c’est que certains ont cru que les états avaient des amis…

      2. LaVitreCassée

        N’empêche, tous ces cris de pucelles quand on compare le pass sanitaire avec « les heures les plus sombres », c’est marrant… Bon quand on lit ça, on rigole moins :

        « https://www.auschwitz.be/images/_expertises/2020-van_praag-typhus.pdf

        « L’obsession hygiéniste des nazis se radicalise au fur et à
        mesure que dure l’Occupation. Le marquage et la ghettoïsation des Juifs s’inscrivent directement dans l’imaginaire médical national-socialiste. Séparer les Juifs du reste de la population relève de la politique raciale, mais également de la santé publique. La création des ghettos à travers le pays sera d’ailleurs présentée par les nazis bien plus comme une mesure médicale et sanitaire que raciale. Les Allemands, sains et supérieurs, sont en danger sur ces terres à conquérir et à coloniser. « La vermine juive » est un obstacle à l’expansion de l’Allemagne à l’Est. Lorsqu’ils filment ou décrivent les ghettos, c’est pour les présenter comme des foyers d’épidémie, ce qui va effectivement devenir une réalité. Mais le cynisme sans limites de la propagande nazie inversera les
        causes et les conséquences et attribuera les effroyables conditions d’hygiène dans les ghettos au mode de vie des Juifs.

        La peur de la contamination est récurrente chez l’occupant. Elle l’amène à prendre des mesures de plus en plus implacables dans la gestion des ghettos, comme la construction de murs ou l’autorisation de tirer à vue sur ceux qui tenteraient d’en sortir. Refusant de les approvisionner en suffisance, il laisse leur population mourir de faim et de la maladie. Voici les propos du Dr Jost Walbaum, Oberführer de la SA et chef du département de la santé dans le Gouvernement général, qui s’adresse à la centaine de médecins de l’armée et de la SS, qu’il réunit en octobre 1941, pour notamment faire le point sur les mesures à prendre et les risques sanitaires liés aux ghettos :
        Nous n’avons qu’une seule et unique mission : veiller à ce que le peuple allemand ne soit pas contaminé et mis en danger par ces parasites. À cette fin, tous les moyens sont bons. Les troupes allemandes sont matraquées en permanence de messages et de films de propagande qui les mettent en garde contre les dangers de contamination. Au cœur de
        ces discours, le typhus occupe une place centrale. C’est un danger invisible dont il faut se protéger, à l’image des Juifs qui en sont le vecteur. L’argumentaire sanitaire et médical diffusé massivement rendra peu à peu les pratiques les plus extrêmes acceptables, jusqu’au meurtre de masse. « 

        1. Husskarl

          Z’avez raté la ccl, cépapreil:

          « Pour terminer, il serait insensé de vouloir établir des parallèles entre les épidémies de
          typhus qui ont frappé l’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale et la pandémie de coronavirus qui menace le monde aujourd’hui. Rien de commun entre elles, ni dans leur nature ni dans leur cause. « 

          1. LaVitreCassée

            Oui mais ça c’était en Mars 2020, les similitudes sont plus franches aujourd’hui. Notamment le côté hystérie collective contre les non-vaxx.

            Mais j’avoue que je n’avais pas vu…

          2. Pierre 82

            D’un document publié par la « Fédération Wallonie-Bruxelles », il ne faut pas s’attendre à du révolutionnaire. Cette instance typiquement belge est pleinement socialiste, à tendance boboïde qu’elle ferait passer Hidalgo pour une libérale

      3. Pythagore

        L’Allemagne raisonne très bien à l’international mais en termes économiques et industriels.
        Quand à la politique internationale, l’Allemagne est un pays comparativement décentralisé et amha, ils sont plutôt dans les échanges bilatéraux que les politiques de bloques. Merkel n’a jamais eu d’ambition pour l’Europe. Ils se contentent d’utiliser les institutions à leur avantage.

        1. P&C

          Il y a quant même quelques tendances lourdes depuis le saint empire…
          l’intérêt pour l’est (avec les teutoniques, toussa), abaisser la France (je soupçonne que ça remonte aux trois frères et au traité de Verdun), isoler l’Angleterre (voyez la diplomatie sous Henri VIII : il balance sans arrêt entre la France et l’Espagne (qui tient aussi l’Allemagne à l’époque, on est sous Charles Quint)

          1. Pierre 82

            Le Saint-Empire était un agrégat de principautés et de villes franches, et l’empereur était souvent le plus petit dénominateur commun entre ces principautés, puisqu’il était élu. Son pouvoir réel n’a jamais été comparable à celui des rois de France. C’était pareil en Italie.
            La centralisation s’est produite au XIXème siècle, et Bismarck crevait d’envie de réussir à faire une Allemagne hyper-centralisée comme la France. Ça a foiré. Puis successivement Guillaume II et AH ont aussi essayé, avec un résultat tout aussi foireux.
            René Girard explique très bien ça (désir mimétique qui se termine par une montée aux extrêmes) dans « Achever Clausewitz ».
            Puis finalement, l’Allemagne est revenue dans un schéma qu’elle n’aurait jamais dû quitté: un agrégat de principautés à large autonomie, appelé « République fédérale », et qui lui a plutôt réussi.
            En Italie, la Ligue du Nord ne voulait en fait pas autre chose, juste que c’était exprimé différemment.

            1. P&C

              +1
              Machiavel en parlait déjà : « les villes allemandes sont très armées et très libres, elles n’obéissent à l’empereur que lorsqu’elles le veulent ».
              Même Luther… il n’a pu faire sa sauce que parce qu’il était planqué chez un prince allemand qui emmerdait l’empereur… et celui ci était bien coincé.

  12. Duff

    Un billet pour ne rien dire finalement… C’est rare. Mais c’est effectivement ça le plus notable. Rarement la situation politique n’a été aussi illisible l’été précédent la campagne pour les présidentielles. Si campagne il y a car de nombreux faits peuvent l’entraver. A l’automne, il y aura reprise épidémique de COVID-19 et la question sera de savoir si les vieux vaccinés iront s’empiler dans les hôpitaux au même rythme que lors des vagues précédentes. On peut espérer que non mais la fragilité extrême du système de soin bien qu’envié par toute la galaxie peut nous réserver quelques mauvaises surprises et surtout, servir sur un plateau un bon prétexte pour mettre tous ces braves gens sous cloche. Macron n’a pas très envie qu’il y ait des campagnes électorales ni que les gens aillent aux urnes…

    La vraie leçon de l’abstention c’est qu’au final HEUREUSEMENT que les gens se soient abstenus (pour Macron). Voilà la validation qu’aucun parti ne suscite le moindre engouement et que le parti présidentiel ne tient que sur son nom propre. Je partage la conclusion, les divisions dans un brouhaha inaudible pourrait conduire les derniers électorats déterminés à voir leur champion qualifié au second tour. On pense à la Marine qui bien que nulle à pleurer reste ferme sur les fondamentaux : Autoritarisme, anti islam. Chez les couillons des villes, un écolo pourrait proposer l’original à la copie « en même temps » avec plus d’éoliennes et de gadgets sociétaux marxistes qui passent crème à la tv.

    Reste à savoir si le scénario autrichien aboutirait au même résultat… Faudra-t-il revoter jusqu’à ce que la Marine soit battue (par tous les moyens) pour que le camp du bien puisse fanfaronner?

    1. Deres

      La nouvelle vague est déjà en cours en fait, aps besoin d’attendre l’automne. On est même en retard en fait car cela démarre sur els chapeaux de roue en Espagne. Le variant delta est déjà majoritaire en Allemagne et aux USA mais il ne semble pas faire redémarrer els cas chez eux.

      Il est inéluctable que la majorité des malades soient gens vaccinés à un moment ou un autre … Si 80% des gens sont vaccinés avec une protection de 80%, la moitié des malades seront des gens vaccinés, c’est mathématique. cela donne déjà 40% de vaccinés parmi els malades au Royaume-Uni. Et quand on introduit le fait qu’une bonne partie des non vaccinés a en fait déjà eu la maladie donc est immunisé, c’est encore pire.

      Avec le « en même temps », Macron ne peut qu’être réélu vu la dispersion de l’électorat. Il promet de l’argent à tout le monde et dit à chaque interlocuteur ce qu’il veut entendre. Et on sait très bien que si un candidat se détache, il va se faire défoncer par la presse, le PNF et les affaires. On nous a quand même fait le coup deux fois de suite (DSK et Fillon). On voit bien que tout LREM est déjà en flinguage de Bertrand, ce qui était plus qu’évident pour les régionales. MLP a déjà ses casseroles de préparé, elle n’attendent que le bon moment pour revenir sur le feu.

      1. durru

        Oui, bon… Comme le montrent les données, il y a une nouvelle vague seulement dans les statistiques des tests, mais pas du tout dans les hôpitaux.
        Une fois que BoJo aura lâché la bride aux Brits dans une dizaine de jours, ça va être compliqué à continuer de raconter des âneries…
        Faut arrêter d’écouter les MSM à un moment.

        1. Duff

          @durru Deres a raison maintenant on va serrer les fesses pour que les vaccinés ne développent pas (ou nettement moins) des formes nécessitant une prise en charge médicalisée. Les anti-vax sont mignons parce qu’ils soulèvent toutes les contradictions des gouvernements mais si c’est pour démontrer que nous sommes dirigés par des clowns inconséquents, merci bien mais nous le savions déjà.

          La science c’est autre chose que du bruit statistique. Soit les vaccins marchent sur les vieux (ça semble le cas pour le moment) et ça sert à rien de vacciner les jeunes soit il me faudra expliciter le niveau de corruption exacte des politiques et des agences qui ont précipitamment autorisé des placébos ruineux.

          On en est pas encore là.

          1. Husskarl

            Sauf que les clowns se prendront pour des dieux si jamais leur stratégie fonctionne, mais bon, ca a l’air d’être le contraire évidemment.

          2. durru

            « On en est pas encore là. »
            Si, si, la seule question qui reste est de savoir comment toute cette corruption s’est organisée.
            Pour le reste (le domaine scientifique), les réponses commencent à être connues.

            1. Une campagne vaccinale en pleine épidémie ne peut faire autre chose qu’accélérer l’apparition des mutants (« variants »). D’autant plus que le virus est un corona ARN, très très mutagène en état naturel.
            2. Pour survivre à long terme, le virus a tendance de muter vers des variants moins violents. Je ne sais plus qui avait affirmé, pince-sans-rire, que le virus était très intelligent. C’est juste naturel…
            3. Avoir des pourcentages similaires de malades, y compris formes graves, parmi les vaccinés et les non-vaccinés dépistés positifs montre l’efficacité réelle des vaccins (notamment sur les nouveaux variants, merci les vaccins pour avoir accéléré leur apparition, n’est-ce pas).
            4. L’efficacité générale des vaccins sur des sujets très âgés est connue depuis un moment (voir l’interview de Raoult de 2018, par exemple, aucun rapport avec le covid). Le degré de contagiosité des asymptomatiques aussi.

            Nous sommes en plein délire, aucune des décisions politiques prises récemment n’a le moindre support dans le rationnel. En discuter, c’est perdre son temps et son énergie…

            1. Pierre 82

              J’explique l’absence de réactions structurées de la part des sommités scientifiques, à de très rares exceptions, par le colossal effondrement de niveau de la recherche scientifique en occident (ce qui pour moi est une surprise).
              Quand on réfléchit, on trouve une raison simple: la fonctionnarisation de la recherche scientifique depuis au moins une génération entière de chercheurs (40 ans pour faire simple). La recherche pure n’intéresse que les médiocres (désolé si certains d’entre eux me lisent), car dans ce milieu, si vous voulez continuer à avoir du budget, vous êtes obligé d’aller systématiquement dans le sens du vent et ne jamais déplaire à celui qui tient la carte bleue, c’est-à-dire la puissance publique dans le majorité des cas.
              J’avais déjà remarqué, même si je n’ai plus jamais mis les pieds dans une université depuis que je suis diplômé, que l’état intellectuel de ces « sommités » est juste catastrophique.
              Il n’existe pas plus conformiste et ennemi de toute vague qu’un chef de service du CNRS, ou un même un professeur d’université, et les jeunes chercheurs dynamiques, ou pire, un peu perchés, finissent par se barrer de ce milieu dès qu’ils comprennent que c’était bouché. J’ai connu plusieurs exemples, et c’était il y a au moins 30 ans. Ça veut dire que maintenant, tous les anciens qui avaient encore une colonne vertébrale intellectuelle se sont barrés (sauf quelques éléphant comme Raoult), et il ne reste que les pires. Une machine à sélectionner les plus médiocres. On le paie cash.

              1. Husskarl

                Quand on forme des médiocres, ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils n’arrivent partout.
                Quant à l’esprit critique, il n’y en a plus depuis un bail…un régime mauvais ne peut le tolérer car ce serait sa mort à terme.

  13. Pete sans Pras

    Ce qui serait funky, ça serait un résultat aux législatives qui soit contraire à celui de la présidentielle (ou aussi éparpillé), pourquoi pas à cause de l’usure des électeurs…

    1. Deres

      Si Macron est réélu, il n’est en effet pas certain que les français lui accorde à nouveau un parlement croupion de petit nouveau lui devant tout vu le fiasco que cela a été. Mais de toute façon, avec toutes les lois sécuritaires et sanitaires passées ces dernières année, le parlement est juste devenu un passage optionnel.

  14. Alex

    Une fois encore, ça le fait penser à 1984. Une population tenue chez elle durant 1 an. Des obligations de faire des choses qu’on a pas forcément envie comme par exemple, injecter un produit dans le corps de sa population.

    Un peuple désabusé, las et épuisé. La dystopie se dessine avec un désintérêt grandissant pour les élections, la politique donc in-fine, leur avenir.

    On ne croit plus aux sornettes, mais rien ne se passe. Et quand ça se passe, répression.

    J’ai toujours aimé lire ou regarder des dystopies dans les romans ou films. Mais quand, c’est le réel, c’est moins drôle.

    Zemmour me plairait bien. Voilà au moins un homme qui aime encore la France…

    1. heli0gabale

      La guerre contre le covid, c’est la paix du monde d’après.

      Le pass sanitaire, c’est la liberté.

      L’ignorance, c’est la force (celui-là j’ai même pas besoin de le changer).

  15. Higgins

    HS mais intéressant (et ça confirme une fois de plus que ce nous vivons ou sommes contraints de vivre n’est pas le fruit de choix chaotiques) : https:/ /brunobertez.com/2021/07/07/covid-nous-sommes-dans-une-lutte-feroce-pour-le-controle-de-lopinion-mondiale/

    1. Deres

      Aux USA, Fauci n’a toujours pas démissionné malgré le scandale du financement du laboratoire de Wuhan et de ses tentatives (réussies) de couverture en 2020. Le financeur direct du labo qui était aussi inspecteur de l’OMS en Chine refuse officiellement de fournir les documents de son organisation aux parlementaires américains. On voit bien que les vrais gens aux manettes ne lâchent rien et savent qu’ils ont le vrai pouvoir. Fauci est directeur du NIAID aux USA deuis 1984 (sic) !!! Et il a 80 ans !!! Cela fait 40 ans qu’il contrôle directement tous le domaine médical américain via le financement et les journaux de publications.

  16. Nemrod

    Aimer la France et aimer les siens puis les autres s’il en reste ( du pognon)…agir comme un humain normal quoi.
    Seuls critères qui pourrait me décider.
    Le reste n’est que littérature

    1. Pheldge

      pas l’opinion mondiale, l’opinion occidentale tout au plus, voire européenne, vu que les USA ont encore un mode de pensée à part.

  17. Mildred

    Au point où nous en sommes, il me semble que Zemmour, loin d’accepter de s’abaisser au niveau des autres candidats à la présidentielle, devrait se servir de sa notoriété pour proposer de réinstaller une monarchie constitutionnelle en France comme cela aurait dû être fait en 1789.

        1. Pierre 82

          Simeon II, dernier roi de Bulgarie, était revenu au pays, et s’est retrouvé premier ministre. Il n’avait pas vraiment réussi, puisqu’il n’a plus été élu par la suite.
          Peut-être que Louis de Bourbon devrait se présenter aux présidentielles. Je pense qu’il aurait ma voix, mais malheureusement, ce serait incompatible avec son rôle historique et religieux. C’est un homme cohérent avec ses principes, et donc il ne sera jamais ni roi ni président. De plus, il se prétend légitime, mais il est descendant de Philippe V d’Espagne, petit-fils de Louis XIV qui a accepté que cette branche soit à jamais exclue du trône de France, afin de ne jamais réunir les deux pays sous la même couronne (traité d’Utrecht).
          Donc, sauf à traiter Louis XIV de renégat, Louis XX n’est pas légitime, même s’il est l’ainé des Capétiens, car son aïeul et sa descendance a été mis à l’écart du trône de France.
          Si on exclut cette branche, le prétendant est le descendant de Louis-Philippe, Jean d’Orléans.
          Et j’en suis désolé, car j’ai un fond royaliste, mais la simple existence de cette querelle réduit pour toujours et à jamais toute chance de restauration des Capétiens sur le trône de France. Ce type de considération passe à des années-lumières au-dessus de la tête des citoyens, hélas…

          1. Le Gnôme

            Les légitimistes disent que Louis XIV n’avait pas le droit de passer outre la coutume fondamentale du royaume et que donc la primogéniture continuait à être en vigueur et que la branche espagnole était parfaitement en droit de monter sur le trône.

            1. Pierre 82

              Je sais (j’ai quelques connaissances qui sont monarchistes), mais avouez que si on veut rétablir la royauté, on part quand même très mal avec ce qui ressemble quand même beaucoup à un pignolage intellectuel, ce qui n’aide pas beaucoup à faire progresser le bousin.

              1. Pheldge

                quand on revendique le népotisme, il faut revenir aux sources : les neveux, mais également les nièces. Alors Pierre 82 pour faire progresser le bousin, faudrait demander à la nièce, la nièce bousin, que personne n’a oubliée …

            2. Dr Slump

              De toute façon la légitimité n’a jamais été le vrai souci pour prendre le pouvoir, celle-ci est établie seulement après, une fois qu’on en a pris les rênes.

        1. Pheldge

          en attendant, le saoul Véran nous prépare un coup de j’arnaque :
          lepoint.fr/politique/vaccination-des-soignants-veran-cosigne-un-texte-08-07-2021-2434692_20.php

          1. bob razovski

            J’ai fait un tour dans les commentaires des lecteurs de ce journal : ils sont affligeants de médiocrité.
            Depuis quelques temps, quand je lis des commentaires de ce niveau ou que j’écoute les débats tv des médias autorisés, la phrase d’Audiard me revient en boucle : « c’est curieux chez les marins(*), ce besoin de faire des phrases ».
            (*) on remplacera marins par l’intervenant du moment 😉

            1. Pierre 82

              Leurs commentaires sont affligeants. Et ils trouvent les nôtres affligeants également. Les opinions sont maintenant irréconciliables, et tout cela ne pourra que finir en clash. Je pense de plus en plus que la « diversité » ne jouera qu’un rôle secondaire et annexe dans la guerre civile de basse intensité qui s’approche à grands pas. Tout cela finira très mal.
              Pour l’instant, nous ne pouvons que nous en remettre à ce que feront nos voisins. Ça fait longtemps que ce n’est plus la France qui donne le tempo.

              1. durru

                Je lisais ce matin un article autour d’un vaste sondage aux US, sondage qui constate que, malgré les discours, les clivages dans la société américaine n’ont fait que s’accroître avec l’élection du Robinette, sur à peu près tous les sujets.
                Et ce n’était pas un site complotiste qui en parlait, loin de là…
                Mêmes causes, mêmes effets.
                Vu que ce sont nos dirigeants qui poussent à fond tous les sujets potentiels de division (qui sont, d’ailleurs, pour la plupart, complètement artificiels, comme ceux qui tournent autour du covid), suivis comme il se doit par tous les MSM et les GAFAM, ce n’est pas étonnant.
                Autant aux US j’ai toujours un faible espoir que ça s’arrange sans trop de grabuge (une confiance un peu déplacée pour l’esprit pratique des amerloques), autant ici je ne vois pas vraiment comment on pourrait éviter l’affrontement…

                1. bob razovski

                  C’est normal aux US, le conflit provient de la quantité de progressisme en augmentation dans le mélange, qui se déséquilibre. La population dite « traditionnelle », qui a dans ses gênes un côté « démerde-toi tout seul (et le ciel t’aidera) » perd du terrain au profit de la progressiste, qui demande une prise en charge totale de sa vie.
                  Les dirigeants (l’état) ont tout intérêt à pousser les sujets de division, puisque c’est leur seule façon de faire avancer les progressistes et ainsi, justifier leur existence de plus en plus prégnante.
                  Que deviendrait l’état dans un pays où il n’y aurait que des « démerde-toi tout seul ? »…

              2. bob razovski

                Bonjour Pierre, j’avais bien noté le caractère irréconciliable des opinions. Pour moi, ce n’est pas un obstacle à la vie en société. Que des gens ne soient pas d’accord, après tout, c’est courant. Ce qui me frappe le plus c’est maintenant cette volonté d’afficher partout, tout le temps, ce désaccord, de le monter en étendard, de façon à établir un manichéisme bien commode.
                Après, concernant la guerre civile en devenir, je n’adhère pas vraiment. Ou alors, comme vous dites, une guerre « de basse intensité ». Mais je ne saisis pas bien le concept. Si vous pouviez développer 😉

    1. Mildred

      Il existe six monarchies constitutionnelles en Europe dont le fonctionnement démocratique nous est donné en exemple tous les troisièmes jours !

    2. Higgins

      Sans aucune difficulté : la Grande Bretagne, la Belgique, la Hollande, le Danemark, la Suède, la Norvège, le Luxembourg, l’Espagne, le Lichenstein, le Luxembourg, etc,…

    3. bibi

      Au Royaume-Uni le souverain c’est le parlement (monarque + chambre des communes + chambre des lords), quand le peuple vote le brexit, le souverain suit son peuple, en France le peuple est souverain et quand il vote non au TCE, le président réuni le parlement en congrès qui vote le traité de Lisbonne.
      On en pensera ce que l’on voudra.

      1. Husskarl

        +Liechtenstein qui est encore mieux que la Suisse dont chaque commune peut faire secession si désiré, chaque dépense de + de x chf est controlée par référendum, et des votations, etc…

  18. Higgins

    Des nouvelles de la CNIL : https:/ /www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-la-cnil-valide-sous-conditions-l-envoi-aux-medecins-de-la-liste-de-leur-patients-non-vaccines_4692883.html

    1. Pierre 82

      La CNIL ,c’est comme le conseil constitutionnel, l’éducation nationale, les tribunaux administratifs, et j’en passe, ce sont des trucs à abolir vite fait quand il s’agira de reconstruire le pays après la guerre.
      On a besoin de contre-pouvoirs sérieux, et l’article premier de la constitution devrait stipuler que le citoyen n’est pas au service de l’administration, et que le but premier de toute institution est d »empêcher tout abus de pouvoir.
      Rappeler aussi que la république étant l’ennemi naturel du citoyen libre, il convient de tout mettre en œuvre pour l’empêcher de nuire.

  19. pabizou

    Une raison de plus de supprimer cette daube incompétente et aux ordres . En pratique ça n’aura pas d’impact sur la vaccination ceux qui refusent d’être des cobayes continuerons à dire niet et basta … Liste ou pas, pour avoir abordé le sujet avec mon médecin je suis presque sûr qu’il ne remettra pas le couvert .

    1. Pythagore

      HS dans la vidéo de la semaine dernière ou de cette semaine, il parlait de 21Mds de bénéfice du labo Pfizzer grâce au vaccin, il me semble.
      C’est qd même assez amusant de voir ts ces combatants gauchistes contre le capitalisme et les OGM, à la première pandémie venue, se précipiter sur les picouses des grands méchants capitalistes et à base d’OGM.
      Ca doit être ca aussi le en-même temps.

  20. Dr Slump

    HS, mais suite aux conversations sur les fondements gnostiques des idéologies socialistes, progressistes et great reset de l’oligarchie, pour approfondir le sujet cet article est à lire :
    https:// nicolasbonnal.wordpress.com/2021/07/07/comment-leur-resister-comprendre-la-magie-sociale-lucien-cerise-sa-derniere-interview-ndlr-lucien-est-le-meilleur-interviewe-au-monde/

  21. Arthur H

    Les mecs ne se rendent pas compte qu’à par les huitres ayant 3 neurones,
    le « vous vous vaccinez par vous même où on vous vaccine de force » équivaux à « vaccination obligatoire ».

  22. MarieA

    HS J’entends de plus en plus de  »chroniqueurs » exiger que les non-vaccinés ne soient plus pris en charge par la sécu au motif qu’ils mettent la société en danger. Ah oui? Allez-vous rendre l’argent extorqué aux non-vaccinés??? Non, surtout pas! Bande de sales rats!
    Quand vous souffrirez d’un effet secondaire de vos vaccins chéris, la société devra-t-elle vous prendre en charge alors que vous mettez n’importe quoi dans vos veines?!?
    En France, on diabolise et on accuse d’excès de prudence les gens soucieux de leur santé et de leur liberté, mais, en même temps, on finance les salles de shoot, les avortements et la contraception des mineures. Parce que oui, en France, nous estimons primordial que les gamines de 12 ans puissent niquer (ou se faire niquer, de leur point de vue) en toute quiétude!
    Sales fiottes, vous méritez toutes de bruler en Enfer!
    Je hais chaque jour un peu plus ce pays.

    1. bob razovski

      Allons plus loin : Toute personne malade met, par définition, la société en danger. C’est une simple question de limite (arbitraire) à instaurer. Ca ne date pas du covid. Donc ok pour non prise en charge par la sécu, mais que ça concerne tous les malades. Ca pourrait être drôle… 😉

    2. Husskarl

      C’est aussi ce que je proposais en commentaire, que l’on ne soit plus dans la sécu, plus de cotisation, plus de sublime sécu pour ces horribles non vax !
      Sinon oui, qu’ils crèvent. Ils sont bien partis pour.

    3. Pythagore

      Les fumeurs de gitane, les buveurs de coca, les mangeurs de macDo, les végétariens (carrences), allez hop, en Kamp De Redressement avec les réfractaires à la picouse, na mais oh !

  23. Nemrod

    Le pass sanitaire bientôt obligatoire dans tous les lieux public ?
    Il y a un sondage du Fig à ce sujet ce matin…on connait la méthode.
    Encore un délire de complotiste qui va se réaliser.
    Pour à 70 pour cent.
    Ca laisse 3 personnes sur 10 de fréquentables.
    Que les autres brûlent en enfer comme dit MarieA.
    L’Enfer commence devant leur glace.

        1. Nemrod

          Un éclair de lucidité en entrant dans le camp.
          Et encore ils seraient encore capable d’espérer des indulgences.
          Même en voyant le couteau ou l’échafaud.
          Ca s’est vu.

            1. Pheldge

              quand j’étais dans l’anti-chambre de la mort, lors de mon récent contrôle fiscal, j’ai pensé à échanger une atténuation de ma peine contre dénonciations : hélas, je n’avais plus personne sous la main, ayant vendu tous ceux qui pouvaient l’être pour un plat de lentilles et trente deniers … 😉

              1. René-Pierre Alié

                Et tu n’as jamais su qui t’avais dénoncé à son tour… Ce qui m’a permis de couler des jours heureux dans un retiro tropical.

                  1. Pheldge

                    avec quand même une honnête méfiance envers les Grecs, surtout s’ils apportent des cadeaux … comme dit le proverbe
                    « tu mets haut Dame à os, et donne à faire un test »

        1. durru

          Quelle facture ?
          Je veux bien croire qu’on va pas arrêter des discours culpabilisants, mais de là à mettre en place des mécanismes concrets de spoliation, y’a du chemin. C’est pas nos bras cassés qui seront capables de sortir quoi que ce soit à ce sujet…

        2. Pierre 82

          Je suis peut-être béatement optimiste, mais je penserais plutôt que le radeau de la picouse obligatoire est en train de prendre l’eau, et que, comme je l’imaginais de puis le début, ces clowns à roulettes© sont incapables d’organiser quoi que ce soit, qu’ils sont en train de se prendre les pieds dans le tapis.
          Avant la fin de l’été, en comprenant qu’ils risquent gros s’ils persistent dans cette direction, ils feront machine arrière en rase campagne en répétant sur tous les tons que non, aucune mesure ne sera prise contre les non-picousés, et que d’ailleurs, ils l’ont toujours affirmé.
          Ils accuseront le manque de chance, ou le réchauffement climatique, ou l’extrême-droite pour se justifier.
          MLP en profitera pour fustiger ce gouvernement incapable d’imposer la picouse par la force, et se condamnera ainsi à ne pas être présente au second tour, où on retrouvera Macron contre Xavier Bertrand, qui sera élu et nous fera rapidement regretter Macron.
          Ainsi va la France.
          Une bonne bouffée d’optimisme en ce début juillet dans une relative grisaille, ça réconforte.

          1. Dr Slump

            Moi je vois bien Véran se prendre une bonne fièvre carabinée au mois de novembre, se soigner avec un produit dangereux que l’OMS réprouve, et un entrefilet sortir à ce propos inopinément dans les colonnes du Canard… et puis les élections approchant, avec des commerçants commençant à grogner contre le manque à gagner que leur causent les couilleries sanitaires, des gilets arc-en-ciel manifestant joyeusement dans les avenues propres et désinfectées de la ville de la Dingue, je vois un espèce de gros paquebot mou coincé dans les annales de l’Histoire, commencer à sombrer en faisant un pschuuuiiiiiiiitttt pathétique, tandis que rats, hyènes et ratons-laveurs fuient, ou pillent le peu qu’il reste dans les cales du navire pachydermique. Ah, le nom du paquebot: le France…

            Et je sais pas, mais ça me fait bien rigoler comme vision d’avenir. Grandiose, non ? Je devrais peut-être l’envoyer à Marsault pour qu’il en fasse une planche 😉

          2. Courtial

            L’offensive médiatique de ces derniers jours ressemble en effet à de la panique, même si elle ne sera probablement pas suivi d’effet le simple fait qu’ils osent proférer ainsi des menaces en public est inacceptable. L’obligation vaccinale sera un champ de mine juridique et un cauchemar logistique, donc oui s’ils ont encore un vague contact avec la réalité ils n’iront pas jusque là, mais j’en suis au point où je préférerais qu’ils aillent à la faute et tentent réellement d’implémenter la vaccination forcée de la population, en plus d’exposer leur impuissance cela aurait le mérite de forcer tout le monde à prendre position et avec un peu de chance on mettra un coup d’arrêt (temporaire) au délire.

            1. durru

              Ah oui, bien vu ! Même si je ne cesse de rassurer mon entourage sur l’impossibilité technique de mise en place d’une telle mesure, je ne peux pas m’empêcher de souhaiter qu’ils aillent vraiment au clash pour que tout le monde se rende compte de leur incapacité structurelle à obtenir un quelconque résultat concret.
              Sinon, j’ai vu passer une info comme quoi le gouvernement grec voudrait rendre obligatoire la vaccination des soignants, « la semaine prochaine ». On aura pas fini de rigoler…

            2. Pierre 82

              C’est la thèse d’Eric Verhaeghe, déjà cité ici: la vaccination obligatoire est une excellente nouvelle, car elle participe à précipiter la caste dirigeante vers les enfers.

              https:/ /www.youtube.com/watch?v=7vpOw1jERGg

    1. Husskarl

      Oui, ils sont en train de mettre l’enfer en place comme à chaque fois que l’humain veut se recréer le paradis. Le premier principe du communisme.

  24. Yrr

    Comment ça Asselineau est de droite ?
    N’importe quoi mon cher h16, vous avez le droit plus que légitime de ne pas vous intéresser à nos divers politiciens, mais alors n’en parlez pas en particulier, parlez-en en général.
    Il est « divers ».

    1. Dr Slump

      Ah, un groupie d’Asselineau. Qu’il soit divers ou d’été, pour nos censeurs s’il n’est pas officiellement de gauche alors il est à droite épicétou. Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les censeurs à la tête de notre pays qui définissent le bien le vrai et le juste.

      1. Nemrod

        Je connais pas Yrr et ne suis pas groupie d’Asselineau mais je plussoie à sa réflexion..
        Moi même Libertarien suis classé « à Droite voir Extrème Droite.
        Pourquoi ?

        1. Dr Slump

          Parce que tu n’es pas de gauche ! Et pour les gauchistes, si tu n’es pas de gauche, si tu ne partages pas leurs idées de gauche, alors t’es de droite. Surtout si tu prônes la liberté contre l’état.

    2. Pierre 82

      Ça m’avait fait tiquer également. Mais dans la presse officielle, il est contre l’UE, donc forcément nazi et d’extrême-droite, même si la seule chose qu’il préconise est de quitter l’UE afin de lâcher la bride à la haute administration pour qu’elle puisse librement mettre le pays à sac, sans être emmerdé par des connards à Bruxelles qui les en empêchent de temps en temps.
      En fait, il est contre l’UE, mais en utilisant comme argument le seul avantage de ce bousin, qui est de mettre le holà de temps en temps aux élucubrations de nos BLM et autres clowns à roulettes.
      En plus, son parti ressemble de plus en plus à une secte. On le garde parce que que c’est un repoussoir contre les anti-européistes.

      1. bob razovski

        Je ne comprends pas… les nazis avaient un projet d’union européenne eux aussi…
        Quand on pense que finalement, tous le monde veut le bonheur de tout le monde… Après, on dirait que c’est sur les modalités de mise en oeuvre que ça coince.

            1. bob razovski

              Oui, par un curieux effet de rebond. Occupez vous de vos fesses et je ne m’en porterai pas plus mal… C’est pourtant pas difficile à comprendre.

        1. Pheldge

          Bob, faut pas chercher, les nazis et les fascistes qui se réclamaient du socialisme sont aujourd’hui qualifiés d’extrême droite …
          Quant à Asselineau, il est tenu en laisse, avec des plaintes pour harcèlement sorties récemment.

      2. Pythagore

        Asselineau est utile pour diviser l’électorat. Plus l’électorat se divise plus cela facilite la tâche de Macron, seule MLP étant alors en mesure de récupérer suffisamment de voix pour aller au second tour.

  25. Higgins

    L’autre jour, je crois que c’est Pheldge qui s’interrogeait sur un « retour » du contrôle des changes. Plus d’explications : https:/ /chevallier.biz/controle-des-changes-et-creation-monetaire/

    1. Pheldge

      Camarade Major, je contestais l’expression « contrôle des changes », car dans la zone euro, il n’y en a plus, de changes. Contrôle de la sorties de euros joyeusement distribués par la BCE, afin qu’ils restent sur le territoire français pour y être dépensés, c’est autre chose, c’est la limitation de la fuite de capitaux.

  26. Annwn

    La démocratie doit finir avec le règne du jeune manipulé actuelle de l’Élysée.
    Qu’est-ce exactement que cette loi du plus grand nombre qu’invoquent les gouvernants modernes et dont ils prétendent tirer leur seule justification ? C’est tout simplement la loi de la matière et de la force brutale, la loi même en vertu de laquelle une masse entraînée par son poids écrase tout ce qui se rencontre sur son passage ; c’est là que se trouve précisément le point de jonction entre la conception « démocratique » et le « matérialisme ». C’est le renversement complet de l’ordre normal. Dans le monde spirituel, et plus simplement encore dans l’ordre Universel, c’est l’Unité qui est au sommet de la hiérarchie, car c’est Elle qui est le Principe dont sort toute multiplicité.
    René Guénon Dans « La Crise du Monde Moderne (Chapitre VI, Le Chaos social) écrit que l’argument le plus décisif contre la « démocratie », dit , se résume en quelques mots :
    Le supérieur ne peut émaner de l’inférieur, parce que le « plus » ne peut pas sortir du « moins » ; cela est d’une rigueur mathématique absolue, contre laquelle rien ne saurait prévaloir.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/lebienetlemal.html

    1. Husskarl

      La démocratie a toujours été la loi du nombre et le peuple a toujours été sans pitié pour ceux qui veulent être différemment. Le matérialisme n’est qu’une conséquence.

    2. Arthur H

      Merci Annwn pour vos remarques et les informations que vous partagez.

      Au sujet de la supériorité du tout sur le rien, de l’immatériel sur le physique,
      de l’esprit sur le corps, napoléon disait que l’imaginaire gouverne le monde.

      Les pensées les plus belles sont intemporelles.

      Amen

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Le point de vue est intéressant, cela ouvre des perspectives de débat.

      Juste pour le plaisir de la controverse :
      la défense de ses intérêts est un droit naturel. Par conséquent, le fait de prendre au choix de ses dirigeants, n’est-ce pas participer à la défense de ses intérêts et de ses droits naturels ?

      1. Pheldge

        tant que les choix de tes dirigeants ne contreviennent pas aux tiens … selon mon expérience, ce n’est jamais le cas. Du moins en dehors des petites structures où tu peux demander directement des comptes.
        Au delà tu es soumis à la loi de la majorité, qui dérive toujours en un socialisme plus ou moins mou, mais de plus en plus spoliateur et redistributeur !

    1. pabizou

      Encore un gros connard qui ne fait pas de différence entre vaccin et vaccin expérimental non validé . Qu’il crève! je l’emmerde

        1. Nemrod

          Un Trou du Cul avec des trous…un trou ( au ) carré…ce qui est rare pour un Trou du Cul.
          Il doit avoir des pratiques inavouables.
          Tout s’explique.

            1. baretous

              Vous êtes très très méchant ! Il avait reçu Macron dans sa commune en 2018 alors qu’il n’était pas encore président des maires ruraux ! Merde! quand même ! quand même.. 🙂

    2. MCA

      Avec un faciès de représentant en vins et spiritueux, sûr que ça le fait gagner en crédibilité..

      https:/ /www.youtube.com/watch?v=57vIXC71eNs

  27. Pythagore

    Aaaahhhh ! Enfin ! L’OMS reconnait 2 médicaments dans la lutte contre le Covid:
    – l’iverme…. ah non
    – l’hydroxy…. ah non
    – l’azythrom…. ah non
    .
    tocilizumab and sarilumab, utiles pour éviter une surréaction immunitaire dans les cas graves.
    Je vous laisse chercher les prix sur internet.
    .
    https://www.who.int/news/item/06-07-2021-who-recommends-life-saving-interleukin-6-receptor-blockers-for-covid-19-and-urges-producers-to-join-efforts-to-rapidly-increase-access

      1. Pythagore

        NNNoooonnnnn, je vais passer pour un Komplotiste après.
        Laisser l’état du malade se dégrader jusqu’à ce qu’il crache ses poumons, et juste avant qu’il calanche, hop une petite picouse à 1000 balles (prix à la louche) pour le ramener à la vie, je trouve ca top comme idée.
        Les Sansons n’auraient pas rêvé mieux.
        https: //fr.wikipedia.org/wiki/Famille_Sanson

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Corruption ? Ou vas-tu chercher cela ? Ce n’est pas parce qu’une poignée de décideurs tient entre ses mains une autorisation valant des dizaines de milliards de profit qu’on va essayer de les acheter. Seul l’amour du bien commun guide leur pas, hors de tout intérêt personnel. Un politicien, un haut fonctionnaire sont des êtres purs, voyons.

        1. Nemrod

          Je ne voyage plus.
          Seulement dans mes bois marais et autres landes.
          Je n’y croise que des bêtes sauvages hormis un ou deux vilains comme moi.
          Quelle paix loin de la Comédie des Hommes

            1. Nemrod

              Oui.
              Y a que là que j’arrive à échapper à cette dystopie.
              Heureusement mon cercle familial proche est au diapason et nous sommes dans le désert Français.
              C’est devenu le 21 du Tarot.

    1. Higgins

      Ce qui est curieux, c’est que les pouvoirs publics vont trouver toutes les ressources requises pour assurer la mise en œuvre de cette mesure crétine.

    2. Courtial

      En même temps comme le souligne l’élu de l’opposition cité dans l’article, rouler à plus de 30 km/h dans Paris relève aujourd’hui de la fiction en raison des bouchons permanents, donc la mesure est probablement plus symbolique qu’autre chose…

      En revanche je suis choqué d’apprendre qu’il y a un projet pour limiter la vitesse à 50 sur le periph. Quel est l’intérêt d’une telle mesure, à part faire chier le monde et dégrader encore davantage les conditions de circulation ? Le periph est déjà quasiment un bouchon permanent de 6h du matin à 22h maintenant…

      Amusé aussi par le sondage qui montre que les Parisiens sont favorables à ces mesures, mais pas les Franciliens. Sans blague. En tant que « banlieusard » qui parfois n’a malheureusement d’autre choix que de venir à Paris, et que d’y venir en voiture, les conditions de circulation sont en dégradation permanente ces dernières années, et le mouvement s’est très nettement accéléré en 2020, où la mairie a immédiatement saisi l’occasion du covid pour dégrader encore plus vite la circulation avec les coronapistes et un plan de circulation de plus en plus absurde.

      Quitter Paris n’est plus suffisant, c’est ce pays de merde qu’il va falloir quitter bientôt.

    3. Pheldge

      les commentaires lus sur le Point sont édifiant : les lecteurs applaudissent Hidalgo …
      lepoint.fr/societe/paris-la-circulation-limitee-a-30-km-h-des-fin-aout-08-07-2021-2434784_23.php

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Ils ont lu trop vite, ils ont compris qu’ils allaient enfin pouvoir atteindre le 30 km/h dans Paris, hausse vertigineuse de la vitesse moyenne réelle.

  28. pabizou

    Il faut vraiment être sacrément taré pour prendre plaisir à emmerder les gens comme cette cinglée le fait . J’ai beau essayer, je ne comprend pas ce genre de trou noir .

        1. Courtial

          Certains sont idiots, mais beaucoup savent très bien ce qu’ils font, même si évidemment ils ne diront jamais ouvertement qu’ils votent pour tenir les gueux à l’extérieur du périph et transformer Paris en ville qui leur ressemble: stérile, laide, faussement cosmopolite.

          C’est difficile à concevoir, mais il y a des malades qui sont réellement satisfait de ce que devient Paris. Plein même. J’ai l’impression que beaucoup sont Parisiens d’adoption assez récente en revanche.

  29. LaVitreCassée

    « Je suis pour que ceux qui ne veulent pas des éoliennes soient privés d’électricité »

    Jean François Carenco président de la commission de régulation de l’énergie, nommé par Manu 1er.

    C’est bien, les mecs nous annoncent le scénario de la saison 2…

  30. pabizou

    Oui, surtout que ceux qui ne veulent que des éoliennes feraient sans doute un peu la gueule en voyant leurs factures si les autres ne sont plus là pour payer à leur place

  31. Capella

    La france n’est pas mure pour changer de trajectoire ; Ce Pays n’Est Pas encore Assez foutu CPE-PAF 😉 . Pour avoir une idée du prochain président, cherchons le candidat qui peut faire pire que l’actuel psychopathe. Indubitablement, Jadot outre autre wher macht le fera haut la mains. Regardez Hidaldingue qui vise l’égalité piéton automobiliste à 7 km à Paname et imaginons Jadot avec les manettes totalitaires. Ca ne ferait pas ce que l’on cherche : Pire que pire ?

    1. Pheldge

      avantage Hidalgo : question délires verts, elle a montré ce dont elle était capable, et en plus c’est une femme, et d’origine espagnole. Bon, c’eut été encore plus mieux qu’elle fût plus diversitudifiée, mais bon, on fait avec ce qu’on a sous la main …

    2. Pierre 82

      Le pire, pour moi, c’est très clair: un Bertrand ou un Lisnard, qui se fera élire avec 45% d’abstention sur un programme de pseudo-droite, et qui achèvera ce que Macron n’a pas terminé, c’est-à-dire de continuer à fond dans le sociétal et la repentance, en vendant tout ce qui reste à vendre aux Allemands, Américains et autres Qataris pour réussir à boucler le budget, et la fracturation définitive de la société française entre grandes villes et zones périphériques.
      Pour moi, c’est une évidence qu’on aura un de ces deux salopards, officiellement à droite (comme Chirac).

  32. Capella

    Ne croyez pas que Paris a l’exclusivité du delirium écolo-compatible. Lyon est dans la course, en tête. Après les élections de 2020 Jadot a sorti les pots de peinture et a ripoliné toutes les rues et avenues du Grand Lyon. Des vélos jaunes barbouillés tous les 3 mètres. Les rues servent d’entreposage pour les barrières en béton repeintes en jaune. Le long de la cité internationale où il y avait historiquement une piste cyclable le long du Rhône, ils en ont fait une 2ème en condamnant une voie ! Jusqu’à Rillieux-la-pape les ronds points sont ceinturés de barrières en plastic rouge et Blanc. Il ne manque plus que les rats

  33. Paul Aubrin

    Il y aura bien deux tocards au second tour de l’élection présidentielle. L’important est d’arriver à trouver un premier ministre qui gouverne vraiment.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.