Un jeune sur cinq ne condamne pas le meurtre de Samuel Paty. Tout va bien.

Il y a un an, Samuel Paty se faisait décapiter par un terroriste islamiste déclenchant une sorte de consternation de la classe politique et médiatique, la colère du peuple français et la résignation du corps enseignant qui, de PasDeVague en PasDeVague, sentait bien que cela devait arriver un jour ou l’autre.

De façon traditionnelle, des hommages furent donc rendus le vendredi 15 octobre dans les établissement scolaires de la République. Heureuse surprise (c’est en tout cas ainsi qu’elle est présentée par le Ministère de l’Éducation), les exactions en marge de ces commémorations ont été moins virulentes que ce à quoi on pouvait s’attendre.

Pensez donc : au lieu de quelques voitures cramées, d’une classe ou deux mises à sac, d’un ou deux profs tabassés, d’émeutes ici ou là, « il n’y a eu que quelques incidents, on en a recensé 98. C’est beaucoup moins que ce qu’il y a eu quand il y a eu des attentats précédemment », comme l’explique de façon biscornue Jean-Michel Touvabien, ministre de l’Édulcoration nationale et formidable athlète de l’euphémisme olympique.

Et franchement, on aurait tort de s’inquiéter de ces petits mouvements d’humeur d’une certaine catégorie de population lors des hommages pour commémorer, je vous le rappelle, la décapitation par un islamiste d’un enseignant qui avait eu l’outrecuidance de proposer un cours sur les caricatures de Charlie Hebdo, journal qui a lui-même été la cible d’un attentat meurtrier. Le fait que 23% des jeunes de 18 à 30 ans ne condamnent pas cet attentat odieux en toute décontraction youplaboum ne doit pas faire oublier les 77% qui, eux, condamnent, voyez-vous.

Un cinquième de ces jeunes qui sont indifférents, trouvent normal voire nécessaire ce que Samuel Paty a subi, voilà qui ne doit pas du tout inquiéter. Près d’une centaine d’exactions dont 7 graves au moment de ces commémorations, voilà qui doit même rassurer sur la bonne santé et la vitalité de la liberté d’expression de nos chérubins en zones tendues et dans ces quartiers émotifs qui font la particularité pittoresque de certaines banlieues françaises : dans un pays qui irait mal, ces chiffres seraient plus haut, n’est-ce pas, mmhvoyez, voilà voilà.

En pratique, chaque commémoration qui s’émaille d’incidents honteux minimisés par les sombres fanfarons au pouvoir, chaque exaction lamentable démontrant une nouvelle lâcheté républicaine, chaque attentat islamiste qu’on enrobera d’un « Surtout Padamalgam ! » bruyant donne de nouvelles cartouches à ce chroniqueur devenu quasi-candidat qu’on voit partout dans les journaux actuellement.

Alors, certes, oui, de façon évidente et inquiétante, le discours de Zemmour oblitère par sa tonitruance les atteintes actuelles, lourdes, délétères et catastrophiques, à toutes nos libertés : le pass sanitaire n’est plus un sujet, l’hystérie sanitaire virant à la dictature non plus…

Malheureusement, on ne peut lui donner tort de dénoncer la minimisation des actes les plus graves dans le discours dominant : au prétexte de politiquement correct, d’ouverture d’esprit, de modernité ouverte à toutes les cultures et toutes les références, on transforme des comportements scandaleux en petits dérapages innocents avec lesquels il faut bien composer.

Il arrive un moment où, malgré tout, l’euphémisation forcenée ne parvient plus à rejoindre la dure réalité, complexe, qui exhibe alors quelques traits saillants.

D’une part, on ne peut que noter la scission de plus en plus claire de certains quartiers, voire de certaines villes avec le reste du territoire français. C’est évidemment vrai de ces quartiers où la police ne peut plus rentrer, mais de façon plus large, les établissements scolaires donnent aussi une excellente illustration de ce phénomène avec absence grandissante de discipline, des exactions maintenant courantes sur les enseignants dans les classes et en dehors des classes, et le niveau général qui s’effondre.

Au motif politiquement correct qui consiste à ne surtout pas froisser les habitants de ces quartiers, on a raboté les exigences scolaires au point que l’ensemble de l’instruction dispensée en France n’est plus que l’ombre lointaine de ce qu’elle fut il y a quarante ou cinquante ans. L’Édulcoration Nationale, incapable de gérer ces cas sociologiques, a choisi de s’aplatir (à coup de #pasDeVague) et de transiger partout où elle le pouvait ; ce n’est plus qu’un bateau ivre, prenant eau de toutes parts pendant que l’actuel ministre court, un sparadrap à la main pour faire mine de boucher l’un ou l’autre petit trou jouxtant les brèches énormes du navire qui s’enfonce dans la pire des médiocrités et de la soumission au politiquement correct.

D’autre part, cet abaissement, cet aplatissement voire cet aplaventrisme total de l’institution scolaire française n’est pas un hasard et n’est que la reproduction de ce qu’on observe partout ailleurs dans les médias et chez les politiciens.

Ainsi, pendant trop longtemps, il n’a pas été possible de dénoncer les dérives présentées comme religieuses ou culturelles d’une part malheureusement croissante de la population, sans déclencher immédiatement des réactions outrées de toutes les classes jacassantes ; l’anesthésie du discours politique et médiatique qui a pris place depuis plus de vingt ans n’a finalement fait que nourrir et grossir les frustrations de toute une partie de la population française confrontée directement aux effets indésirables graves de ce politiquement correct délétère, à savoir en premier lieu le délitement de toute autorité dans la police et la justice puis dans l’instruction et bientôt partout ailleurs.

Dans ce contexte, il n’était ni étonnant de voir les scores du FN (puis du RN) grimper depuis les années 2000, ni surprenant de voir le succès de Zemmour au moment où il reprend ces sujets à mesure que Marine Le Pen les délaisse dans une manœuvre politiquement suicidaire visant à rejoindre par « dédiabolisation » la classe jacassante toujours aussi profondément opposée à ces thèmes.

Comme il n’est plus possible de parler de l’immigration, de l’assimilation (ou de son échec en France), du communautarisme, de l’importance d’une société d’ordre et de justice, de l’importance du patrimoine, de la culture et de sa transmission, sans déclencher des réflexes pavloviens des jacassants qui n’ont alors que le mot « fasciste » à la bouche, le premier candidat qui le fait ouvertement et sans s’en défendre ni faire mine de s’excuser récupère immédiatement l’attention de tous ceux qui subissent justement les débordements quotidiens des politiques menées jusqu’à présent.

Et au vu du périplaquisme confondant de toute la classe politique sur ces thèmes devenus essentiels à force d’être tus, on se dit qu’il va avoir de beaux jours devant lui.

La liberté, quant à elle, devra attendre.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires434

    1. heli0gabale

      En partie mais pas seulement.

      Vous avez un nombre significatif de jeunes d’origine française ou européenne qui vont littéralement collaborer avec une minorité islamisante (alors qu’ils sont parfaitement gauchistes et ne voient même pas la contradiction qu’ils peuvent vivre au quotidien).

      « fallait pas choquer les musulmans c’est normal », « c’est bien fait, ils insultent l’islam »,…

      Y’a quelques semaines, un groupe de jeunes néo nazis s’étaient mis à discuter attentat avec des islamistes :

      https:/ /twitter.com/Gargantois/status/1444563572441456641?t=kK9txqTHMxz7TvmrqnPSMQ&s=19

      Je trouve que c’est parfaitement significatif du Grand Randomizer d’idées à la con qui marche à plein régime dans cette génération.

  1. Le Gnôme

    C’est à croire qu’ils font exprès de faire monter Z. C’est tout bénéfice pour eux, ils dégomment ainsi MLP. Le but ultime est de faire réélire le Micron, et c’est bien pârti pour.

    Nous aurons le choix entre la peste Micron, le Choléra MLP, la chtouille herbeuse Z ou le chancre mou Bertrand.

    Je vais prendre un permis de pêche.

    1. Stéphane B

      Je suis d’accord, mais au final, qui sont les plus dangereux parmi ces quatre ? Pour moi, Mignon micron et le chancre mou sont les plus nocifs pour notre pays ou ce qu’il en reste. Ensuite, viennent les deux autres, car ils seront bloqués par l’assemblée n’ayant pas le quorum et par la rue.

      Si MLP ou même un prési… de droite avait fait la moitié de ce qui est mis en place depuis 18 mois, le pays serait à feu et à sang.

      1. Semaphore

        *car ils seront bloqués par l’assemblée n’ayant pas le quorum et par la rue.*
        Depuis Chirackham le Rouge et sa fulgurante idée de manoeuvre politique en 81, cet hypothèse n’a jamais été vérifiée concrètement, les électeurs accordant au nouvel élu, une AN sur mesure.
        Quant à être bloqués par la Rue, bof bof…

        1. Semaphore

          Tu n’étais pas né quand Druon a énoncé sa maxime : il y a deux gauches en Grance dont une se nomme la Droite [par commodité langagière. NDLR]

    2. heli0gabale

      Je propose de faire la liste des raisons acceptables qui pousseraient à nous faire voter le Z.

      Voici les miennes :

      – Déjà il ne s’appelle pas Emmanuel Macron, rien que ça c’est positif.
      – Ça fait chialer les journaleux en direct.
      – On peut reprocher tout ce qu’on veut au Z mais j’ai pas souvenir qu’il voulait foutre en l’air mon rêve d’avoir une maison.

      Ensuite, faut bien avoir à l’esprit que Zemmour sera autoritaire comme les autres, il sera juste autoritaire dans le sens que veut de la majorité.

      (En écrivant je me rends à compte à quel point la démocratie française c’est quand même bien de la merde, qu’on a aucun levier et qu’on est surbaisé…)

      1. durru

        Je vais mettre la raison énoncée par C. Gave : il aime la France et il ne fera pas n’importe quoi pour détruire ce pays (et son peuple).

            1. MCA

              Es-tu sûr de ne jamais faire appel à la réflexion ou aux agissements d’autrui pour te faire une opinion où nuancer la tienne ?

              Et que sais-tu au juste de Z et sur quelles bases te forges-tu une opinion si ce n’est ce que t’ont rapporté d’autres qui le connaissent et/ou le côtoient ?

              A moins, petit cachotier, que tu entretiennes des relations personnelles avec lui ? 😉

              1. durru

                Que depuis des dizaines d’années qu’il raconte la même chose il ne fait que mentir reste effectivement une option, je peux donc me tromper.
                Ne pas me servir du cerveau d’un tiers ne veut pas dire ne pas prendre en compte d’autres avis ou raisonnements, faut pas abuser…

                1. Pheldge

                  au lieu de te limiter à l’usage d’un tiers de cerveau, tu peux essayer d’en utiliser la totalité, ça marche plutôt bien tu sais … 😉

          1. Theo31

            Gave a perdu toute crédibilité politique depuis sa puputation chez Dupont-Gnan-Gnan..Idem pour les libéraux partis lêcher des fesses au Modem et chez Borloo avant de se faire virer pour déviance doctrinale.

            1. durru

              C’est sûr que ceux qui restent derrière leurs claviers à critiquer sans prendre aucun risque sont bien plus crédibles…
              Comme on dit : il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais.

        1. Theo31

          C’est l’amour de la France qui donnera de travail aux 10 millions de chômeurs du pays. Avec serment d’allégeance devant le maire pour conserver ses allocs. Ca devrait bien se passer, surtout avec Bjorn.

            1. Theo31

              Il faudrait prendre mon propos au 10000ème degré.

              Ce n’est pas avec de belles paroles qu’on va mettre fin aux conséquences du communisme. Z n’est pas taillé pour gérer tous les gauchistes dans la rue dès son élection.

      2. Semaphore

        *Pas souvenir qu’il voulait foutre en l’air mon rêve d’avoir une maison.*
        Suivez l’actualité !
        Emmanuelle W. rétropédale à donf pour dire que non, nous n’avons rien compris à ses propos et surtout pas qu’elle voulait supprimer la maison individuelle.
        Mais ce faisant, elle s’y prend tellement mal dans ses dénégations qu’elle confirme bien que c’est un projet dans les tuyaux avec les tenants suivants :
        – rien à l’encontre de l’oligarchie (et leurs plus-values). Faut pas dec….er de trop comme d’hab!
        – obligation pour les gueux uniquement
        – interdiction qui ne sera pas formelle (trop visible et trop excitant pour la foule, on ne sait jamais) mais que ce sera à base de normes de plus en plus contraignantes qui feront que de moins en moins de gens pourront les assumer, en terme de coût de construction et de maintenance/utilisation/renouvellement…
        C’est la chimère de la mixité sociale qui est poursuivie mais il a été bien vu comment elle l’applique en travaux pratiques personnels: néant, nada, zéro, nul et non advenu, quand sa bonne ville veut accueillir un paquet de migrants dans un gymnase…

        1. Pascale

          D’autant plus que si i interdiction de construction de maisons individuelles il y a, cela fera exploser les prix de celles existant déjà, et, ce faisant, discriminera les foyers les plus pauvres qui devront se rabattre sur les logements en immeuble. Bonjour la mixité sociale et la justice sociale si chères aux gauchistes.

          1. Pheldge

            ça sera une excellente raison pour déclencher la seconde partie du projet, le contrôle des prix par l’état : toute transaction sera vérifiée par Bercy et ne pourra se faire sans son accord, en attendant la collectivisation totale, rendue nécessaire par le bordel généré par les précédentes mesures !

            1. MCA

              Avec un prix au m2 moyenne des prix des propriétés avoisinantes récemment vendues.

              J’ai lu récemment que la tendance serait que l’état devienne propriétaire de tous les terrains et que chacun verse un loyer pour pouvoir jouir de sa maison posée dessus.

              Ca va être amusant à mettre en route, mais avec ces cinglés il faut s’attendre à tout.

          1. durru

            Même pas besoin d’aller si loin… À quelques dizaines de km d’une grande métropole, si c’est par des petites routes, ça se trouve aussi pas mal.

            1. Pythagore

              Oui mais apparemment, des énarques ds la seconde ligne. Il n’a de tte facon pas le choix vu que tte la hte administration est tenue pas l’énarchie, il ne peut que sélectionner ceux qu’ils estiment les plus adapter au job, mais il ne pourra pas s’en passer.

          1. Opale

            Et il dit la même chose depuis 20 ans, sans avoir cherché une place au soleil grâce à cela, on ne peut guère lui reprocher de surfer sur une tendance, ou de s’approprier une thématique quelconque.

      3. Cyprus ill

        Je ne peux m’empêcher de me questionner sur 2 sujets :
        – l’étonnante complaisance des médias à son sujet, alors que…
        – Z fait très mal à MLP, qui pourtant est la seule garantie de reelection de Micron.

        Quelque chose cloche

  2. Stéphane B

    Non il n’est plus possible de parler de quoi que ce soit et quand on en parle, on se fait traiter de tous les noms sauf,si on baisse le pantalon comme hier le prési … lors de son discours. Il est une honte nationale.

    Je signale à ce propos pour mieux comprendre cette logique une formation (MOOC) sur FUN sur les victimes, ce que c’est, ainsi que la victimologie créée et animée par l’université de Liège (Salut Yanka). Et cela rejoint parfaitement les propos du sujet, car au final, n’est-il pas celui de la victimisation d’une frange de la société ?

    PS1: un petit HS en lien avec l’augmentation des cours de l’énergie: https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/angers-49000/il-y-a-plus-de-40-ans-un-angevin-produisait-de-l-hydrogene-vert-dans-son-jardin-et-roulait-avec-01e82350-2814-11ec-b0ac-6b61262a978b

    PS2: P&C, peux-tu me redonner prénom de ton mail stp ?

    1. Pythagore

      Ah bon il a fait un discours hier ? Je croyais qu’il jouait au foot ? C’est à se demander quand c’est qu’il travaille ce type.

      1. Semaphore

        Le foot, c’était avant hier. Bien diluer au fil des jours ses apparitions médiatiques pour saturer quotidiennement le temps de cerveau des manants.

    2. Deres

      Le lien est pourtant simple entre un président qui baisse son pantalon devant les algériens et 23% de personnes approuvant le meurtre de Samuel Patty. Un tel lot d’électeur se doit d’être courtisé au maximum. Paris vaut bien une fell***.

      Pour rappel tolérer une manifestation massive y compris nocturne dans Paris interdite menée par une organisation terroriste menant de façon hebdomadaire des meurtres de policiers et de harkis dans Paris, c’est s’exposer à un coup d’état ou à un assaut des institutions. Ils ont beau jeu de prétendre que c’était pacifiste vu que ce rassemblement était secret … Il aurait très bien pu servir de couverture à autre chose. Imaginer que l’Etat islamique ou Al Qaida se mette à organiser des manifestations « pacifiques » de milliers de personnes dans Paris, ce serait bien entendu toléré …

      A ce que je sache, le FLN ne s’est jamais excusé pour aucun massacre d’européen ou d’algérien francophile qu’ils ont pourtant commis en masse. Au contraire, les commanditaires ont été largement récompensés et leurs enfants conservent encore jalousement les rênes du pouvoir en Algérie.

        1. Deres

          C’est la faute des français. Ils demandent juste quelques trilliards de réparations qui iront dans les poches suisses de leurs dirigeants pour compenser temporairement leur mémoire douloureuse.

          1. Higgins

            Lugan fait référence à un rapport rédigé sous Jospin par un conseiller d’état. A ma connaissance, aucun journalope n’a tenté de contredire le discours officiel du Mignon poudré. Tous ont repris le discours officiel sans se poser de question.

    3. P&C

      Le principe est simple :
      tu enfouies pour mettre en fermentation. Les bactéries fermentaires produisent du gaz, principalement méthane et sulfure d’hydrogène.
      Bien sur, tu peux choisir tes bactéries et ensemencer pour favoriser la production de tel ou tel gaz.
      Dans le cas du sulfure d’hydrogène, il faut le faire passer dans du charbon actif pour le débarrasser du souffre. Ensuite, il faut passer les ions ainsi obtenus dans un catalyseur métallique, platine par exemple.

      1. durru

        Je n’ai aucun exemple dans le monde réel *avec* libertés individuelles et *sans* état de droit. Mais je suis prêt à changer d’avis…

          1. durru

            On demande aux Indiens ? Même ceux qui avaient accepté le système…
            Pour les autres, il y avait bien des juges et des shérifs, sinon je doute que les pionniers auraient été si nombreux.

            1. Stéphane B

              Tout dépend de la taille de la tribu. Des droits et des devoirs, il y en aura dans toutes structures, mais il est plus facile d’accorder des libertés individuelles dans des petites structures qui vivent en autonomie que laisser 70 millions de personnes en autonomie complète, en anarchie.
              Je pense notamment aux derniers indiens d’Amazonie ou à certaines peuplades africaines.

              Après, tout dépend de l’emprise de l’État de droit. Est-il une dictature ou bien se contente-t-il juste d’assurer des missions régaliennes de base ?

        1. PG

          Il était colonel je vous le confirme et comme tel il a été tué dans la bibliothèque…

          Si vous l’ignoriez : nous sommes actuellement tous bloqués dans un immense Jumanji à l’échelle planétaire.

    1. heli0gabale

      Si on se débarrasse de l’un, on finit par se débarrasser de l’autre, c’est un package.

      C’est pas une question de probabilité mais de temps.

  3. Theo31

    La semaine dernière un député anglais a été tué dans sa permanence par un Suédois originaire de Somalie et cinq personnes ont été tuées à Konsberg par un Suédois originaire du Danemark avec un casier bien chargé qui se baladait avec un arc et des flèches : les flics ont mis plus de trente minutes à intervenir.

    Tout va bien.

    1. Stéphane B

      Voyons voyons, le suédois du Danemark a un problème psy dixit la police; la piste isl…. bip est afffaiblie
      https:/ /www.ouest-france.fr/europe/norvege/attaque-en-norvege-les-cinq-victimes-ont-ete-tuees-a-l-arme-blanche-pas-avec-un-arc-0ad98434-300e-11ec-9a1f-756374ee363f

      1. durru

        Avant cela, ils avaient déjà clairement expliqué que ça ne pouvait pas être un attentat terroriste, parce que le mec n’avait rien compris aux préceptes de sa nouvelle religion.

  4. Duff

    On aurait pu aussi parler du témoignage de cet ancien enseignant de philo à Trappes. Un ancien collègue d’origine marocaine me racontait un lundi matin avoir assisté à un mariage là-bas (un mairage communautaire comme on dit cf l’actu). – — « je suis choqué ».
    – « pourquoi? »
    -« C’est plus la France là-bas, on est au bled et encore je préfère aller à Casa voir ma famille »

    C’était il y a près de 15 ans.

    1. MissKat

      Ah oui le prof de philo!
      Il en est ou ? Quelqu’un sait?
      Rien que la façon dont cet homme a été traité montre que tout est perdu au Frankistan.
      je crains qu’en Allemagne et en Belgique ce soit pareil maintenant. Je ne parle même pas du RU..
      ils ont colonisé l’Europe de l’Ouest.

      1. durru

        Il passait à la télé la semaine dernière, lors des « hommages ». Il n’exerce plus. Il confirme qu’il n’a pas eu et n’attend pas aucun soutien de la hiérarchie.

  5. Alex

    A mon boulot, je ne dis pas que je souscris à certaines idées de Zemmour. Je suis dans hyper de quartier, 3/4 des agents de sécurité par exemple sont issus de la « diversité ».

    J’ai parlé avec une enseignante, sur le délitement de l’EN. Elle me disait qu’il ne faut pas généraliser et que individuellement, certains essaient d’aller plus loin même si ce n’est pas évident et que c’est chronophage.

    Vous pensez qu’en mettant plus d’heures on peut relever l’instruction ? Ou est-ce parce que l’instit perd son temps à faire la police et donc éduquer des gosses qui ne le sont pas correctement ?

    Est-ce le programme qui pose problème ? Comment l’instruction a pu t-elle perdre son contenu ? Au profit de quel autre contenu ? Le genre, l’inclusion, etcc ?

    1. Pierre 82

      Une lointaine petite-cousine fait actuellement un truc en « sciences de l’éducatio,n ». Hier, elle faisait un appel sur FB pour qu’on l’aide pour son mémoire (si j’ai bien compris) à réponde à un questionnaire sur « la transition écologique et les difficultés à changer notre mode de vie ».
      Inutile de dire que je ne me fais guère d’illusions sur la capacité à redresser la barre à l’ednat. Il faudra un jour remettre tous les compteurs à zéro.

      1. Higgins

        J’ai également vu un papier dans ce style où « l’enseignant » pose aux élèves des questions du genre « montrer que le nucléaire n’est pas une énergie d’avenir, etc,… ». Rien d’engagé visiblement.

      2. Pierre 82

        Ce qui fait mal, c’est de voir que des membres de votre famille, fût-elle éloignée, sont entrés de plain-pied dans ce délire wokiste, et se préparent même à en devenir leur instrument, en détruisant la capacité de réflexion de nos enfants.
        Aucun esprit critique, on leur dirait demain qu’il faut se protéger contre une menace d’attaques de fourmis géantes qu’ils y sauteraient à pieds joints.
        C’est là que je sens que je prends de l’âge, et que je me dis qu’il leur faudrait une bonne guerre, ou qu’une bonne saloperie leur pète à la gueule, afin de leur faire comprendre à relativiser les conneries qu’on leur fait avaler.

        1. douar

          « en même temps », mon petit fils est en moyenne section dans la ville rose, dans un quartier où se côtoient les bobos sensibles éco conscients et une minorité plus bigarrée.
          Et là, le drame, les enfants de ces derniers jouent les petits caïds en reproduisant tous les stéréotypes genrés (les filles, ça pleure tout le temps etc…). Je pouffe.

        2. durru

          Il suffit d’avoir un peu de patience, cher Pierre.
          Avec l’abonnement chez Pfizer, ils vont pas tarder à sentir dans leur chair les résultats de leurs choix. Et comme ils ne se doutent de rien, on peut être certains qu’ils seront les premiers à se bousculer pour bénéficier des progrès de la science. Darwin.

          1. Pierre 82

            Je commence à avoir de sérieux doutes sur la dangerosité supposée de cette merde.
            A force d’attendre, je deviens nerveux. On n’a plus 10 ans à attendre que ça pointe enfin le bout du nez avant que les refuzniks soient placés dans des camps d’extermination. D’ici la fin de l’année, ce sera obligatoire et il faudra commencer à se cacher, physiquement.
            Et dans 6 mois, les gendarmes se présenteront devant la porte avec une infirmière pour la piqûre.

            1. MCA

              Allons, allons…. comme vous y allez….

              Le gendarmes sont là pour assurer votre SECURITE voyons, pourquoi leur refuser votre confiance?

              Vos propos sentiraient limite l’outrage que ça ne m’étonnerait pas…

    2. Quand vous avez un nombre croissant de matière sur l’écologie, le genre, l’éducation citoyenne, sexuelle, médiatique, informatique, etc, même en imaginant que ce ne soit pas à chaque fois de la propagande ou simplement nul, cela fait autant d’heures en moins pour les maths, le français et les sciences. A la fin, il ne reste rien qu’une soupe clairette de concepts mal dégrossis et de savoirs approximatifs ânonnés par élèves en roue libre.

        1. Le Gnôme

          Ce doit être la hausse constante du niveau qui justifie qu’à partir de 2022, les enseignants s’engageant dans l’EN devront avoir bac +5.

          1. Le Grincheux

            Attendez, à bac+5, ils savent à peine lire !

            Actuellement, j’en suis à entourer en rouge toutes les fôtes d’orthographe et de grammaire dans les cahiers de ma fille (qui se bouffe du Bled de son côté) ! Bac+5, aujourd’hui, ça ne veut plus rien dire, ça ne correspond même pas au bac d’il y a quarante ans !

            1. ValM

              Le niveau est tellement haut que dans la nouvelle mouture du concours, on ne vérifie plus vraiment les compétences du candidat dans sa discipline… Par contre, ils ont remplacé les oraux (quand même bien pratique en langues vivantes par ex) par une sorte d’entretien de motivation où le candidat devra prouver qu’il adhère « aux valeurs de la république ».
              L’État ne cherche plus de profs, il cherche des animateurs pour véhiculer sa propagande et faire de la garderie…

        2. Higgins

          C’est qu’en plus, c’est un refuge pour de nombreux étudiants médiocres en fac de glandouille qui n’en ont rien à faire alors pourquoi les payer plus cher.

        3. Jacques Huse de Royaumont

          Au CAPES, ils n’arrive même plus à remplir les places ouvertes, tellement le niveau est faible. Les candidats sont pourtant le résultat mesurable de la politique de l’EN, les pontes peuvent voir la pertinence de leur décisions et… rien, cela ne suscite aucune remise en cause.

          1. Caton

            Avec un Bac+5 et un minimum de motivation, trouver dans le privé un boulot payé plus de 1.650 € / mois n’est pas très compliqué. Même McDo paye mieux.

      1. pabizou

        Surtout, comme c’est le cas aujourd’hui, lorsque les fondamentaux sont négligés au profit d’idées fumeuses issues d’idéologies malsaines . Il vaut sans doute mieux savoir lire, écrire et compter pour pouvoir assimiler et comprendre le reste que se demander si l’on est, ou pire, a envie, d’être du genre 1 ou 2 ou autre fumisterie du même acabit .

        1. Aristarkke

          Quant on pense que les initiateurs de l’instruction publique républicaine agissaient pour que les citoyens ne soient plus obligés (voulant un minimum d’instruction) à fréquenter les écoles catholiques et ainsi, de pouvoir échapper à l’endoctrinement clérical…
          En fait, c’était bien pour assurer le leur…

          1. Pierre 82

            Ça me rappelle un bouquin d’Emmanuel Todd qui expliquait qu’environ (si je me souviens bien, c’est de mémoire) 15 % des gens savaient raisonnablement lire et écrire au début du XVIIIème siècle, et qu’au moment de la révolution, ce taux était passé à un peu plus de 50%.
            On a pu le déterminer grâce à des analyses graphologiques en étudiant des milliers de registres paroissiaux, car il parait qu’on fait aisément la différence entre quelqu’un qui recopie machinalement quelques signes dont il ne comprend pas le sens, de quelqu’un qui a quelques rudiments mais serait incapable de lire, et de quelqu’un qui lit à peu près couramment. C’est cette dernière catégorie qui est passée de 15% à plus de 50% entre 1700 et 1789.
            Malheureusement, Emmanuel Todd n’a pas été jusqu’au bout de la logique. A votre avis, qui a appris aux gens à lire et écrire? Vous pensez que ce sont les loges maçonniques, ou les œuvres des « philosophes des lumières » qui ont par pure générosité, décidé de financer l’instruction de la population française pour les sortir de l’ignorance, comme ils le professaient à outrance?
            Que nenni, il semblerait que ce soit l’œuvre des méchants curés, les fameux obscurantistes ennemis de la raison. Ce sont eux qui faisaient les travaux pratiques et ont organisé des écoles dans les paroisses rurales ou urbaines, et non ceux qui se gargarisaient de belles paroles sur l’instruction du peuple, tout en conchiant l’Église tant qu’ils le pouvaient, jusqu’au moment où ils ont commencé à les massacrer.

            1. Higgins

              Je crois qu’en 1871, à peu près 70% de la population savait lire et écrire. Jules Ferry n’a fait que transformer l’essai. Au début du XXème siècle, on estime à 5% le noyau dur d’illettrés et d’analphabètes et c’est considéré par les spécialistes comme étant un seuil incompressible. Actuellement, le chiffre officieux tournerait autour de 15%. Officiellement, il est légèrement plus bas (https:/ /www.banquedesterritoires.fr/les-jeunes-francais-ne-progressent-pas-en-lecture). Ce chiffre englobe l’illettrisme (personne qui a bénéficié d’apprentissages mais qui n’a pas acquis – ou qui a perdu – la maîtrise de la lecture et de l’écriture, en raison notamment d’apprentissages trop fragiles) et l’analphabétisme (‘incapacité ou la difficulté à lire, écrire, comprendre un texte/phrase et compter, le plus souvent par manque d’apprentissage). Les deux notions sont complémentaires mais différentes. Beau succès à l’actif de l’EdNat. En dehors de l’indispensable sésame qu’elle permet d’avoir, c’est là l’unique fonction de la Journée défense et citoyenneté (JDC), dénommée jusqu’en 2011 Journée d’appel de préparation à la défense (JAPD).

              1. Pierre 82

                En fréquentant des personnes âgées dans mon entourage, je me rends compte qu’un certain nombre ont de grandes difficultés à lire. Ce ne sont pas des idiots, bien au contraire, mais des retraités, bien entendu, de professions manuelles, qui n’avaient « pas bien travaillé à l’école », comme on disait, et qui ont commencé à bosser à 14 ans. Souvent, les papiers administratifs étaient remplis par l’épouse, et avec le temps, ils ont tellement perdu l’habitude (que du reste ils n’ont jamais prise). C’est le jour où ils deviennent veufs que le drame apparait soudainement. D’où l’intérêt de s’entraider.
                Je connais le cas de dames d’un âge respectable, d’origine portugaise, arrivées en France vers 12-13 ans, qui se sont mises au boulot en apprenant le français sur le tas, mais uniquement à l’oral, et qui n’ont jamais appris à lire en français. La communauté portugaise pratique en général beaucoup plus l’entraide que chez nous, et donc, ils trouvent toujours un voisin ou l’autre pour « aider à remplir les papiers ».
                En parlant avec elles, je me suis rendu compte qu’elles avaient une honte insurmontable de leur état, et puis ma femme et moi leur avons dit que franchement, il n’y avait pas de quoi avoir honte.
                Il existe de nombreux cours d’apprentissage à la lecture pour adultes, et on serait surpris de voir à quel point c’est fréquenté. Mais pour ça, il faut réussir à surmonter sa honte, et arrêter de dire, chaque fois qu’on est obligé de lire: « Oh, mais non, ça va pas, je n’ai pas mes lunettes pour voir de près, c’est trop flou, tu peux me lire? »

              2. Romaric

                Ma fille, 7 ans l’année dernière, a passé l’examen général des écoles. Bon un truc qui évalue le niveau des gosses (une belle bouze coûteuse de l’educ nat ), en bref…
                Elle avait le niveau moyen d’un enfant de quatrième ( 13/14ans ) en lecture et compréhension de texte. Elle est en Ce1…

                Ok, elle est correctement éduquée mais elle reste une petite enfant qui regarde le monde avec des yeux a peine sortis du monde des bébés.

                Pour vous dire le niveau en quatrième….

                1. Yanka

                  7 ans, l’âge de raison… Des fulgurances, des niaiseries. L’intérêt des enfants est le regard vierge qu’ils portent sur les choses, alors que nous sommes souvent blasés. Mais nous les éduquons pour qu’ils nous ressemblent, au lieu de nous inspirer d’eux pour regarder les choses avec l’émerveillement qu’il conviendrait parfois, sans la niaiserie naturelle des enfants (le niais, à l’origine, c’est un oiseau encore au nid).

                  1. Pythagore

                    Oui s’inspirer des enfants, Gretta tout ca, très inspirante.
                    Bonne facon pour les adultes de se décharger de leurs responsabilités.
                    D’abord, je pense que l’on éduque les enfants plus pour qu’ils deviennent ce que l’on regrette de ne pas avoir été plutôt que pour qu’ils nous ressemblent. Ensuite le mimétisme est un des principaux modes d’aprentissage.
                    La seule chose qui soit vierge chez Gretta, ce n’est certainement pas son regard, manipulé par des adultes. De même pour tous les autres enfants, qui captent les stimulus de leur environnement.
                    Si vous souhaitez des enfants au regard vierge, il faudra les isoler totalement du monde.

            2. Popeye

              cet ordure de Voltaire disait pis que pendre de la congrégation des Frères des Ecoles Chrétiennes qui « instruisait la canaille »…ça se pose là, quand même, comme amour du genre humain!
              Les méthodes de ces Frères sont celles qui ont permis de passer de 15% d’alphabétisation à 50 en moins d’un siècle.
              et d’arriver à plus de 70% quand le coucou Ferry a décrété l’instruction publique laïque et obligatoire (et les hussards noirs de la république sans s’en vanter ont bien repris les méthodes des disciples de Saint Jean Baptiste de la Salle)

      2. Semaphore

        Admettez qu’il y aurait la soluce d’augmenter les heures de cours en réduisant les vacances scolaires et en remettant du taff le mercredi et le samedi matin…
        Faisable à condition d’avoir bien préparé les abris pour résister au pilonnage des membres de l’Ednat…

      3. Jacques Huse de Royaumont

        On est désormais à 4h de français par semaine en collège, moins toutes les heures perdues pour cause de semaine du goût, journée du développement durable, journée de lutte contre le racisme, la discrimination, le harcèlement… qui font perdre au bas mot 2 semaines par an.
        Il ne reste plus grand’chose, surtout que les élèves ne risquent rien à ne rien faire.

    3. Husskarl

      La solution réside comme d’habitude dans la concurrence. Les écoles doivent être libres de tout programme, de toute méthode, de toute discrimination, etc…

      Ceci couplé à un chèque instruction + liberté IEF, vous obtiendrez une machine à faire le tri. Les écoles merdiques seront vides, les profs incompétents sur la touche, les élèves seront alors tirés vers le haut.

      Chaque parent souhaite le meilleur pour ses enfants, ça c’est le carburant immuable qui garantit le fonctionnement de ce système.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Le manque de professeurs est tellement criant que n’importe qui peut se faire embaucher comme vacataire. Certains établissements en désespoir de cause recrutent sur le bon coin… Pas de chômage en vue pour les enseignants.
        Si la concurrence est souhaitable, comme la liberté pédagogique, il faut tout de même un minimum de cadrage des programmes et des diplômes. Un régulateur est nécessaire.

          1. Semaphore

            Tous les parents paient pour l’instruction de leurs rejetons. Mais le fait que ce soit dilué dans la masse d’impôts et de taxes grançaise, la perception de beaucoup est émoussée.
            Il est vrai que depuis le soce Ferry, c’est réputé être »gratuit »…

    4. Higgins

      Il est très logique de retrouver dans les sociétés de gardiennage des gens issus de l’immigration norvégienne ou suédoise. C’est une manière facile de s’insérer, ça flatte les égos avec l’uniforme et le sentiment de pouvoir qui va avec et les sociétés en question y gagnent car le contact en est facilité avec une bonne partie de la délinquance. Il y a en plus une constante devant les tribunaux de la part des petits délinquants. A la question : « Que voulez-vous faire plus tard ? » , très souvent la réponse est : « M’engager dans la Police, la Gendarmerie ou l’armée ». Sans faire de la psychologie à deux balles, souvent, ce sont des personnes qui ont souffert de l’absence du Père, comprendre « le rappel à la loi ». Confusément, ce genre d’individus est à la recherche de preuve d’autorité et il s’imagine, en pure perte car même dans la Légion on refuse les primo-délinquants, qu’il pourra remplir le vide qu’il ressent et ainsi se racheter une conduite.

    5. Higgins

      Le monde enseignant est pleinement responsable de la situation actuelle quoiqu’il puis dire pour s’en défendre. Gangrené par l’idéologie socialiste, nous ne sommes que face à un des conséquences qu’entraîne inexorablement cette philosophie mortifère.
      La France que tous ces accurabas, pour reprendre le mot de Murray, encensent s’est construite sous la troisième république sur deux piliers: le service militaire -la nation en armes) et l’instruction laïque obligatoire. Le premier a été sabordé par Chirac, quant à la seconde, elle est patiemment et consciencieusement détruite depuis mai 68. Aucune surprise à voir le pays se déliter ainsi.

      « Ensemble, désormais, le Bien et la Fête, leurs puissances réunies, ne se connaissent pas de limites ; et elles se fondent, pour commencer, sur la puissance inventée de leurs prétendus ennemis, dont ces bons apôtres ne cessent de dénoncer la virulence mensongère et les malfaisances archaïques. Le Bien comme la Fête sont chatouilleux, susceptibles, irritables. Ils s’alimentent au sentiment de persécution. D’avoir réduit au mutisme toute opposition ne leur suffit pas ; il faut tout de même qu’ils en agitent sans cesse l’épouvantail. Dans le silence général de la lâcheté, de l’abrutissement et de l’acquiescement, il leur faut toujours se fortifier d’attaques-fantômes, de périls fantoches et de simulacres d’adversaires. » L’empire du bien, Ph. Murray

      1. Higgins

        Pour compléter, le billet de MT froid et lucide : « Une circulaire de l’EN a été largement diffusée. Elle s’intitule « Commémoration de Samuel Paty, débattre sur le rôle du professeur… Il eût mieux valu pas de circulaire du tout qu’une circulaire écrite d’une main tremblante. A travers la démission qu’elle exprime, elle annonce les drames de demain. » (https:/ /maximetandonnet.wordpress.com/2021/10/18/circulaire-de-la-peur/)

  6. Higgins

    Sans compter les « attaques » pleines de finesse de certains politiques contre les FDO. Certes, ces dernières sont loin d’avoir le cul propre (il n’y a qu’à voir le zèle mis part certain pour endiguer les non-pass et les non-vax comme à la Guadeloupe ou pour lutter contre une prétendue délinquance routière mais le Léviathan a besoin d’argent. On les connaît nettement moins efficace face à d’autres groupes de pression quand ce n’est pas du laisser-aller pur et simple, sur ordre évidemment, mais c’est ainsi) depuis maintenant trois ans (avant je en compte pas) mais je ne suis pas persuadé qu’en les accusant de tuer comme vient de le faire le probable candidat d’extrême-gauche à jeu de la queue de Mickey, un autre imbécile utile, on améliore la situation globale.
    Si je déplore l’odieux et terrible assassinat de S. Paty, force m’est de constater qu’une fois de plus, à force de semer du vent, et sur ce point le corps enseignant est champion, on finit par récolter de la tempête. Pourtant, souvent lorsque je discute avec certains d’entre eux, nombreux sont qui déplorent la perte d’autorité et la baisse de niveau subséquente. Pour autant, à les entendre, ils ne peuvent rien faire et sont pieds et poings liés face à l’administration du Mammouth et à leurs syndicats. Quant à leur conformisme de pensée, il est proprement affligeant. Rien en dehors de la doxa, tout pour la doxa. Si Z. a raison de secouer un peu le cocotier de la bien-pensance, je reste circonspect tant il apparaît par bien des égards comme l’autre face de la même pièce de monnaie ou l’aspect visible d’un anneau de Moebius. Frilosité, pusillanimité et obséquiosité sont bels et bien en place à l’inéducation nationale et pour encore longtemps. Lorsqu’on voit comment le Mignon poudré réécrit l’histoire pour servir ses intérêts (cf son minable discours le 17 octobre), il est réjouissant de lire ceci : https://leblogalupus.com/2021/10/17/des-militants-woke-tentent-sans-succes-de-cancel-la-legende-hollywoodienne-clint-eastwood/

    1. Calvin

      « nombreux sont qui déplorent la perte d’autorité et la baisse de niveau subséquente »
      En expliquant doctement que c’est à cause de la société libérale, qui conduit à l’égoïsme et à l’individualisme, …
      Bref, c’est la faute aux autres, on peut rien y faire.

  7. Student of Liberty

    J’aime bien apprendre des mots avec H16 mais là, on frôle le néologisme: google retourne 9 pages pour « périplaquisme » dont une chez H16 et l’autre chez contrepoints publiant H16…
    Vous êtes vicieux, non?

        1. Pheldge

          Tiens, tu sais comment la femme de Pierric Kerourio pêcheur du Morbihan demande à son mari d’accommoder pour leur berger breton – of course – les restes de soupe de poisson ? ça fait « Pierric, pâtée du chien ! »

    1. Greg

      C’est pourtant simple :

      péri, donc mort, plaque, donc gazinière,
      donc périplaquisme le fait de ne plus avoir de moyen de cuisson.

      Pas besoin d’être cuisiniste ou fumiste pour y voir clair… 🙂

  8. pabizou

    Z assoit trop sa vision sur un seul sujet et oubli un peu trop facilement que les problèmes, réels, qu’il voudrait régler sont le fait de gens qui ont la nationalité française . Ce n’est suffisant ni pour gagner une élection ni pour gouverner . même avec une éventuelle majorité, le problème de l’immigration continuera à se poser si on continu de le voir d’une manière binaire . Ce pays part en sucette depuis 40 ans au moins, aucun des problèmes qui nous plombent aujourd’hui n’est unicausal, vouloir en régler un sans regarder son imbrication avec tous les autres sera une fois de plus un échec . Quand à la liberté, pas la peine de craindre Z, si les choses continuent au même rythme qu’aujourd’hui pendant les 6 mois qui viennent, il n’en restera plus que des souvenirs …

    1. P&C

      +1
      Beaucoup des meilleurs personnages de l’empire romain sont apparus lors du déclin de celui ci. Aurélien, Constantin, Septime Sévère, Aetius…
      Et ils ont échoué à le sauver.

      1. André Rosa

        Ceux qui ont réussi à sauver l’essentiel de la civilisation romaine, à l’époque de son déclin, se nomment Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Basile le Grand, Ambroise de Milan, Honorat d’Arles…

        1. Husskarl

          Moyennement convaincu… Ils voyaient déjà les choses différemment et donc avaient déjà perdu une facette de Rome.
          La liste d’au dessus me semble un peu plus probante ou à titre intellectuel Plotin, Jamblique, Porphyre et compagnie.

      2. Romaric

        Le dernier romain c’est Marc-Aurèle, après y’a plus rien. Et lui-même n’est qu’un spasme, une convulsion.
        Après on a Byzance…

    2. Gerldam

      Ce que dit Z, c’est qu’il faut d’abord arrêter l’hémorragie, comme en traumatologie: on colmate d’abord pour éviter que le patient ne meure et ensuite on s’occupe de son vrai mal, qui est -dans notre cas- l’état obèse, les prélèvements trop lourds, la réglementation excessive, l’idéologie gauchiste, dont l’écolo-gauchisme, etc.
      Zemmour en est-il consient? J’ai bien peur que pas beaucoup. Il lui faudrait un cours accéléré de Charles Gave…..

      1. Pierre 82

        Vous pensez vraiment que Zemmour va s’encombrer longtemps de Charles Gave? Vous pensez vraiment que Gave a la possibilité de servir de mentor à Zemmour?
        Je vous fiche mon billet qu’à la deuxième campagne de presse anti-Gave, il s’en débarrassera. Je dis la deuxième parce qu’il est un peu plus solide intellectuellement que Ponpon-Gnangnan qui l’a viré à la première.

        Il semble que c’est Bolloré qui serait financièrement derrière Zemmour. Vous pensez que Bolloré est un adepte de la pensée de Charles Gave? (je ne dis pas libérale, sinon on est reparti pour un tour pour réexpliquer ce qu’est le libéralisme). Bolloré est un condensé d’oligarque pur sucre, qu’on appelle aussi capitaliste de connivence. Il n’en a rien à foutre du libéralisme.
        Et quand on parlera d’état obèse à Zemmour, il vous rétorquera que c’est certes un problème, mais qui est trop clivant et que la seule chose dont on doit s’occuper, c’est le grand remplacement. Il se trouvera toujours une bonne âme pour expliquer que l’état obèse est un sujet qui pourra être réglé d’un trait de plume une fois que les invasions auront cessé.

        1. P&C

          +1, je le crains.
          Comme disait Escobar : « se faire élire coûte cher ».
          L’oligarchie française ne soutiendra zemmour que si elle assurée de conserver ses positions.
          Et comme elle est l’un des facteurs de déclin du pays…
          Cqfd.

        2. heli0gabale

          Bolloré derrière le Z ? Ce serait pas une si mauvaise chose. Ça veut dire qu’une fraction de l’élite sait que le centrisme d’enc*lé n’est plus tenable.

          Si une partie significative de l’élite bourgeoise se découvre un intérêt certain pour la chose, ça sent le changement…

        3. Pheldge

          Bolloré est un businessman, et s’il a le sentiment que ça ira mieux – le business – avec une dose de libéralisme, je ne vois pas pourquoi il s’y opposerait … On ne fait pas de bonnes affaires dans un pays qui s’appauvrit !

    3. Maximilien

      Je ne suis pas d’accord.
      La majorité des problèmes qui nous touchent ont une cause commune (mais pas forcément unique): le socialisme.
      Supprimez l’état-providence et vous allez voir l’impact sur le problème migratoire. Ah bah oui, fatalement, si la seule façon de bouffer c’est de bosser dur, y aura tout de suite moins de candidats…

          1. P&C

            Mouais… sauf que dans ces systèmes, la majorité des gens n’arrivait pas à bouffer à sa faim.
            Les états providences sont nés pour de bonnes raisons : la faim, la maladie, la pauvreté, l’analphabétisme, ce n’est pas bon pour le développement d’un pays.

            1. durru

              « Les états providences sont nés pour de bonnes raisons »
              On voit que l’EdNat a fait du bon boulot. C’est du bullshit à la grosse louche ça.
              Les Douze Tables à Rome ont été gravées bien avant que l’Etat s’occupe de quoi que ce soit d’autre que de la sécurité des citoyens.

            2. Romaric

              L’état-providence existe pour domestiquer le communisme. Pour acheter le prolo et lui faire croquer au gâteau du capitalisme de connivence.

      1. Pierre 82

        Ça rejoint ce que je dis depuis qu’on parle de Zemmour. La source des problèmes, c’est l’état, pas autre chose.
        Forcez-les à une cure d’amaigrissement, et immédiatement, le problème du pass sanitaire est réglé: surveiller les citoyens pour une menace fictive est inutile, donc on supprime). Ensuite, les aides ne sont attribués qu’à ceux qui ne peuvent pas faire autrement (maladie, handicap, …) tout en considérant que la flemme n’est pas une maladie. La transition sera pénible pour beaucoup, mais on n’en sortira jamais autrement. Voilà qui devrait tarir les flux de merdeux qui viennent vivre de nos largesses, ou en tous cas le réduire considérablement.

        1. Caton

          La leçon du Danegeld, c’est qu’il ruine la possibilité de résister. Et comme il ne cesse d’augmenter, à un moment la guerre reprend parce qu’il ne peut plus être payé.

          Arrêter d’acheter la « paix sociale » ? Bonne idée. Sauf pour ceux qui vivent à moins de 100 km d’un quartier émotif et ne sont pas armés.

        2. MCA

          Si Z coupe les subventions, je suis curieux de voir dans quel pays ils vont émigrer pour retrouver un système comme actuellement en France.

          Si ça se trouve, les GB vont devoir construire une muraille autour de leur caillou.

    4. bibi

      Z parle avant tout de civilisation est du fait que l’islam n’est pas compatible avec la civilisation occidentale, chose qui figurait noir sur blanc dans le programme du RPR en 1990.
      Les problèmes que nous conaissons aujourd’hui sont unicausal, et cette cause c’est l’abandon de nos valeurs judéo-chretiennes milénaires pour former la femme nouvelle (car l’homme est une femme comme les autres) nécessaire à l’établissement du communisme 2.0.

  9. P&C

    Avocat du diable On

    Pourquoi diable ces étrangers désireraient s’intégrer/s’assimiler à la société française ?
    Pour qu’une société puisse assimiler des étrangers, il faut qu’elle en donne l’envie, par ses valeurs sociales, ses réalisations, don dynamisme, etc…
    La société française du 21eme siècle, c’est quoi ? des chapons (avec le covid, on dirait même des kapons : la fusion du kapo et du chapon), des plumes dans le cul, des mœurs dégénérées dont les wokes ne sont que la dernière fumerolle pestilentielle, un pays qui n’est pas une chance pour ses propres ressortissants…

    Avocat du diable Off

    1. Duff

      Hum on dirait du discours de masculinistes qui se regardent beaucoup dans la glace, déplorent l’inaction des gens dans le métro (mais qui font tout pour ne jamais se retrouver dans ces situations tendus, n’est pas Jean Moulin qui veut). Quand la justice devient une farce gauchiste, la politique de la ville un odieux clientélisme socialiste et l’école une fabrique de crétins incultes, personne n’a envie de faire société. Et la contre-société est, fait amusant mais pas du tout paradoxal, à l’image de ce que les masculinistes de salle de bain aiment et voudraient retrouver. Des mecs bien machos, vilains/violents, justice expéditive etc…

      1. pabizou

        Désolé, pas compris à qui vous répondiez ni le rapport avec J. Moulin . Et, de plus quand la justice devient une farce gauchiste je ne vois pas en quoi éviter de se trouver en situation de payer les pots cassés de son délitement est anormal .

        1. Semaphore

          Pour Jean Moulin, c’est d’avoir été un des très rares hauts fonctionnaires (préfet) à avoir déserté le régime Pétain pour aller continuer le combat à Londres…
          Alors qu’il aurait pu continuer à ce poste tranquillou pour les années suivantes avant de s’en extirper des la fin du printemps 44.
          En appliquant avec zèle les directives émanant de Vichy comme bien trop ont eu le déshonneur de procéder.

      2. P&C

        oui et non.
        On assite plutôt à un découragement.

        Le viriliste Papacito avait fait un commentaire en ce sens, lorsqu’il a vu dans une mjc des trentenaires jouer à un jeu de figurine, avec des elfes évitant les flèches de force 3 du gobelin de la nuit embusqué dans la foret.
        Pour résumer son propos : ces mecs ne se laissent pas aller, mais ils ont abandonné.

    2. Pierre 82

      P&C, je vous suis entièrement sur ce point.
      Le problème, ce sont les Français (disons la politique française), et pas les étrangers qui y viennent.
      A part des aides sociales et une quasi-totale impunité pour ceux parmi eux qui ont l’intention de devenir délinquants. Branleur ou voyou, voilà ce que propose la république.
      Après ça, il ne faut pas venir pleurnicher qu’on ne voit pas débouler la crème de la crème en France.
      Un Algérien qui veut quitter son pays avec un diplôme et un envie de bosser comme un malade, il demande un permis de travail au Canada ou en Australie, pas en France (enfin, disons avant le covid, qui a un peu brouillé les cartes)

      1. Pheldge

        désolé de disconvenir courtoisement : le grand élan humanitaire qui crée l’appel d’air, ce sont les politiques qui l’ont décidé, une fois élus, et je n’ai jamais entendu de candidat se vanter qu’il allait attribuer des avantages et des subsides aux immigrés clandestins. C’est toujours après, pour des raisons dites humanitaires et autres qu’ils font passer la pilule ! alors dire que ce sont leas français qui sont responsables, c’est un peu osé ! les mesures généreuses sont toujours décidées par des gouvernements de gauche, et difficiles à remettre en cause une fois qu’ils sont virés.

        1. Pierre 82

          Jusqu’à preuve du contraire, ce sont les Français qui les ont élus, et même bien avant qu’ils ne verrouillent le système. Les Français ont perdu tous leurs repères moraux et religieux (ça va ensemble) et c’est en ça qu’ils sont fautifs. Ils se sont laissé endormir, en trouvant la situation confortable. Dans le christianisme, ça porte un nom: sombrer dans le péché, et s’y complaire.

          1. Pheldge

            Pierre, les Français, élisent des politiciens qui leur promettent mille belles choses, oui. Quant à l’aspect chrétien, il y a une exploitation du devoir de charité, dans les démarches dites humanitaires … Et bizarrement les « migrants » se dirigent vers des pays chrétiens, alors qu’ils ont à portée de babouches de prospères royaumes de vrais croyants.

                1. pl00tarke

                  @ Flag : De quels étrangers parlez vous ? Les esclaves employés au gros oeuvre et à qui l’on enlève leurs papiers d’identité le jour de leur arrivée, ou bien à l’autre bout du spectre, les gérants de fonds de pension et autres réfugiés fiscaux ?

                  1. Jacques Huse de Royaumont

                    Exactement, au Qatar, la technique est redoutable : tout doit être payé 1 an d’avance et au moindre pet de travers, l’expulsion a lieu dans les 24h.
                    Pour les cadres occidentaux, ça va (même si les rois du pétrole sont des enfants gâtés capricieux et versatiles). Mais pour les pakistanais, c’est l’enfer.
                    La construction des stades de la prochaine coupe du monde au Qatar a couté la vie à des milliers de travailleurs immigrés traités comme des esclaves.
                    J’espère que les amateurs de foot sauront s’en souvenir.

                    1. durru

                      Normal, c’est les seuls qui bossent. Sans étrangers, leurs économies s’arrêtent net. Du jour au lendemain.

                2. Pheldge

                  @ Flag : oui, c’est ça, des réfugiés surtout, et par bateaux entiers accueillis avec des fleurs, des bisous, et du kabsa à profusion !

                    1. Pheldge

                      sauf que les migrants dont on parle sont des réfugiés fuyant leur pays, voyageant clandestinement. je n’en ai pas encore vu beaucoup se ruer ni vers l’Arabie Saoudite, ni vers le Qatar ou les émirats …
                      Monero ? pfff, j’ai le sentiment que les cryptos sont une bulle et un piège à cons pour les gogos comme ma pomme. Tous les jours il y en a une nouvelle qui apparait, toujours plus pratique, et sûre que les autres, ça fait un feu de paille, ou pas … et en attendant le BTC et le BCH continuent de bien se porter, le BTC, malgré ses inconvénients, et sa lenteur, vient de franchir les 65 000 €.
                      Pour le minage, Monero qui au départ se voulait décentralisé et ASIC résistant, était miné par les GPU, mais c’est fini, alors sympa pour ceux qui avaient investi dans un rig dédié !
                      c’est ce genre de truc qui me fait penser que c’est réservé aux initiés, aux mecs qui passent leur temps sur Reddit à suivre les infos.
                      Actuellement c’est Verge qui a le vent en poupe XVG et qui utilise les GPU … Je n’ai pas eu le temps encore de m’y mettre pour voir.

  10. Deres

    Au 18 octobre, pour le COVID, on voit bien que le nombre de cas commence à remonter. C’est logique et c’était attendu. La propagation est exponentielle donc soit cela diminue, soit cela monte. Il n’y a pas de phase « stable » ou presque, juste des phases d’inversion de la tendance et des pics de hauteur différentes.

    Mais tout comme au déclenchement de l’épidémie en 2020, le gouvernement ne fait rien. En fait, il attend même avec impatience le déclenchement de la vague pour demander au parlement la prolongation du pass sanitaire à juillet 2022 i.e. pour après les élections … Et cela sans se cacher le moins du monde car il annonce même tranquillement cette stratégie dans les interviews.

    Si le gouvernement voulait vraiment protéger les français, c’est maintenant qu’il agirait. Il demanderait pour une ou deux semaines le retour au télétravail, aux gens de diminuer les contacts sociaux et d’accroitre les précautions en particulier envers les personnes vulnérables et en EHPAD. Mais il ne le fera donc pas car la maladie est aussi pour lui un outil de domination sur les français. Et cela c’est beaucoup plus important que quelques milliers de morts de sans-dents en plus qui de toute façon ne faisait que couter un pognon de dingue … Si en plus cela permet de se débarrasser des chieurs qui n’obéissent pas, c’est encore mieux, cela fait d’une pierre deux coups.

    1. Higgins

      Il dispose d’un outil remarquable pour mettre en œuvre sa politique liberticide avec la complicité active de la chambre d’enregistrement et de tous les imbéciles qui gobent sans réfléchir la propagande du gouvernement. Pourquoi se gênerait-il ? J’ai d’ailleurs vu que Barnier souhaitait le vaccin obligatoire.

      1. Deres

        Le souci est qu’il semblerait que le vaccin, contrairement aux belles promesses, n’empêche pas la transmission du COVID. De plus, son efficacité réelle s’avère inférieure aux 95% annoncés. Donc même atteindre 100% de vacciné n’arrêtera donc pas la maladie ni ne rendra quasi-nul le nombre de malade. La vaccination ne fait donc que diminuer la taille des pics, ce qui est déjà pas mal mais à des années lumières de la communication gouvernementale..

        80% de la population vaccinée avec un taux de protection de 80%, veut dire un rapport de 16 à 20 soit 55% de malades vaccinés. Le gouvernement évite de communiquer sur ces chiffres je pense car il préfère donner des ordres plutôt que de parler en adulte aux français qu’il prend pour des cons. Passer à 100% de vaccinés reviendrait à diminuer le nombre de malades de 36 à 20 seulement donc grosso modo de diviser encore par deux la taille des pics actuels, pas à les éradiquer. Avec un taux de protection de 80%, cela divise par 5 la taille du pic par rapport à une population sans aucun vaccin comme en 2020. Les autres mesures prophylactiques (masques, gels, barrières, …) ont aussi probablement un effet mais il est lui très difficile à évaluer.

        Le pic de novembre 2020 est monté à 47 000 cas journaliers (personne n’était vacciné). Celui de cet été est monté à 24 000 cas journaliers, ce qui est assez homogène avec le taux approximatif de vaccination de 50% de l’époque. Donc avec un taux de vaccination élevé pour le prochain pic, on peut s’attendre à un pic avec un peu plus de 10 000 cas journaliers alors que nous sommes en dessous de 5000 actuellement.

        Reste à savoir ce qu’inventera le gouvernement comme mesures inutiles quand toute la population sera vaccinée de force jusqu’au dernier. Les enfants ont semble-t-il une immunité/résistance naturelle assez forte donc le gain en protection du vaccin sur eux sera très faible voir nul (et contre-productif à cause des risques d’effets secondaires). La troisième dose n’apportera que des gains de protection modestes aux personnes vulnérables. Ces mesures ne diminueront donc que très peu la taille des futures pics.

        1. durru

          100% de la population garantit 100% de la population utilisant le passe.
          Le vaccin n’a strictement rien à faire là-dedans. Il ne protège pas de l’infection, il ne protège pas contre la transmission, on peut aller à l’hosto avec et même en réa et même en mourir.
          Et je ne vous parle même pas d’effets secondaires qu’on commence quand même à voir…
          Quant au nombre de « cas » (concept en dehors de toute pratique médicale), il faudrait savoir d’abord combien de tests on fait et aussi qui on teste.
          Tout ça c’est de l’enfumage et rien d’autre.

          1. Simon

            Dans un monde normal, un « cas », donc une personne positive, mais qui n,a pas de symptômes ça s’appelle un hypocondriaque. Depuis quand avons nous besoin d’un test pour savoir si nous sommes malades. Monde de dingues

            1. Pythagore

              C’est à dire que dans bcp de cas, on ne vous laisse pas le choix, vous devez vous faire tester. Ce n’est vous qui vous déclarez positif à l’instar du malade imaginaire.

              1. MissKat

                Mon osteo français, double vacc au demeurant très gentil et à l’écoute, m’a demandé étonné, quand je lui ai expliqué, qu’en PL pas de tests = pas d’épidémie :
                -Mais comment vous faites pour savoir que vous êtes malade?

                HEU?!!!
                bin logiquement , si je n’ai pas de symptômes je ne suis pas malade!!!! et quand bien même; les asymptomatiques ne contaminent pas!!

                En PL on ne teste que les gens qui ont des symptômes !! logique quoi ( et encore, les gens n’y vont pas d’eux mêmes: 90euros le test , et je n’ai pas réussi à trouver d’autotests en pharma, donc on teste à l’hôpital ou chez le doc)

                1. TiKamthi

                  perso, je lui aurais répondu: et vous comment vous faites pour être aussi con? C’est naturel ou vous vous forcez?
                  Je sais, c’est un peu direct et ça n’arrange pas les relations, mais faut pas pousser!
                  A ce niveau de connerie, faut réagir quand même, sinon ils vont croire que vous pensez comme eux. Et ça, c’est insultant!

                  La bienséance et la politesse, ça a des limites, quand même!

                  Je dis ça car je l’ai fait plusieurs fois et avec toujours le même résultat; un regard de bovin, étonné, comme une poule qui aurait trouvé un cure-dent, un peu indigné qu’on pense différemment d’eux.

                  Mais ma préférée, qui fait toujours un super effet.
                  On regarde la personne dans les yeux et on lui dit calmement;
                  T’en as pas marre d’être con?
                  Effet garanti!

          2. Deres

            Oui, il y a une influence assez nette du nombre de tests sur le nombre de cas. C’est assez marqué cet été quand le pass est devenu obligatoire alors que moins de 50% des français étaient vaccinés. Cela joue je pense sur la fameuse dangerosité plus faible du variant delta car dans els faits on teste plus que pour les variants précédents donc on détecte plus d’asymptomatiques. Mais cela change juste un peu els proportions, pas le raisonnement global.

            1. Pythagore

              « influence nbre de tests sur nbre de cas »
              Oui, le différentiel du taux d’incidence entre France et Allemagne semble lié au nombre de tests.
              https:/ /ourworldindata.org/grapher/daily-tests-per-thousand-people-smoothed-7-day?tab=chart&country=FRA~ISR~DEU

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Colin Powel est décédé, mort du covid bien que totalement vacciné.
          Paix à son âme…

          La stratégie du tout vaccinal pourrait se révéler pire que tout : si tout le monde est vacciné, les souches résistantes vont être sélectionnées, surexposant les personnes à risque. De plus, ce mode de sélection des souches entrave le processus naturel qui conduit à favoriser des souches moins virulentes. On pourrait donc se retrouver avec un virus résistant et virulent. Chapeau les artistes.

          1. Pierre 82

            Mort du covid ? Quelle tragédie, c’est comme notre Giscard. Décidément, cette maladie fait des ravages chez les grands de ce monde

          2. Vodkaman

            Non, c’est juste que la surmortalité ne sera pas liée au covid.

            https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/10/18/une-effrayante-vague-de-surmortalite-en-europe-aux-etats-unis-et-ce-nest-pas-la-covid/

            Peut-être des chiffres qui commencent à expliquer le revirement du Blachier, même s’il n’indique que quelques cas d’effets secondaire.

            Il doit se dire que les gens auront oublié quand ce sera trop difficile de planquer la merde sous le tapis.

            1. Je commence à avoir des témoignages directs de décès (ici, on parle d’une gamine au lycée, « mort naturelle dans son sommeil »). Vaccinée.

              1. Popeye

                la seule personne dont je connaisse le nom (c’est à dire pas la grand-tante du cousin du collègue de la compta…) décédée du COVID est un quinquagénaire vaccinée deux doses. Je sais, il s’agit d’un hasard statistique…et ça ne date que de quelques semaines.

                1. Deres

                  On se dirige vers 100% de vaccinés surtout chez les personnes vulnérables donc bientôt il y aura de toute façon 100% de victimes vaccinées. Les statistiques connues montrent surtout que les vaccins même si efficaces sont en dessous des 95% annoncés. Il faut se rappeler qu’un vaccin est habituellement jugé acceptable si il offre une protection supérieur à 50% dans la nomenclature de l’OMS … On découvre donc surtout que la médecine ce n’est pas de la magie et que malgré tous ses progrès, elle reste limitée.

                  Franchement, cet article est incompréhensible et on ne voit strictement rien dans ses courbes. Ce site devient de plus en plus à charge et les raisonnements y deviennent de plus ne plus tarabiscotés donc discutables. Le fait qu’une partie de l’accès est devenu payant est aussi probablement lié à cela : on ne contredit pas un client et leur cœur de cible marketing sont les anti-vaxs à qui on raconte surtout ce qu’ils veulent entendre.

                  1. Nemrod

                    Le site ne fait que reprendre une étude de Pgibertie.
                    Peut être que l’étude est fausse ou orientée ceci dit.
                    Il faut juste attendre si un signal apparait sur les courbes de mortalité INSEE.

                    1. Higgins

                      J’en arrive parfois à douter des chiffres fournis par l’INSEE mais il me parait difficile, voire impossible, à truander, trop ouvertement ou pas, ce type de données. Au bout d’un moment se pose la question de la gestion de la conservation du secret des personnels qui trempent dans la magouille. Un jour ou l’autre, ça laisse des traces ou un imprudent parle.

              2. Vodkaman

                Si la spike est bien la protéine « active » du virus, les piquouses à répétition ne vont qu’amplifier le phénomène.

                Je veux bien admettre que cette surmortalité est liée au vieillissement de la population mais cela aurait quand même dû être pondéré par un effet moisson en 2020.

                Pour l’efficacité du vaccin, j’ai été récemment cas contact d’une collaboratrice, positive bien que vaccinée deux doses et pas de moins de 3 semaines.
                Prévenue dès le lendemain par la personne qu’elle avait vue la veille que cette dernière était +, elle s’est isolée immédiatement.

                Test antigénique 48H après, négatif malgré des symptômes pouvant laisser penser que… (fièvre, courbatures…) mais aussi compatibles avec une simple infection automnale.

                Re-test (PCR cette fois) à J+6. Bingo.

                J’ai ainsi reçu, le matin du jour où elle a reçu ses résultats, que j’était cas contact et que je devait m’isoler, ne présentant pas de symptômes, jusqu’au…soir.

                Heureusement que la direction de la boite nous a dit, dès l’annonce du « contact », de rester en télétravail pour 10 jours mini.

                C’est sur, tout est géré de main de maître (question maintient de la laisse et dressage).

              3. Jules

                J’ai une amie qui a eu des évanouissements, paralysie faciale et tremblement non controlé le lendemain de la 2eme dose et une dizaine de jour plus tard.
                Réponse du médecin : problème psychosomatique…
                C’est désespérant.

                1. Dr Slump

                  Réponse à faire au médecin: qu’est-ce qui vous permet de dire que c’est d’origine psy? sur la base de quelle analyse ? vous êtes psychologue, neurologue ?

                  1. Pheldge

                    argument d’autorité, comme d’hab ! une de mes connaissances, chef de service – une – m’avait assené un « mais tu n’es pas médecin ! » sensé me clouer le bec, sauf que …
                    C’est là que j’ai vraiment réalisé ce qu’était le god complex chez les toubibs.

      2. Jacques Huse de Royaumont

        « Barnier souhaitait le vaccin obligatoire. » En 40 ans de vie politique, Barnier a-t-il eu une seule fois une bonne idée ? Il défend les positions les plus nuisibles avec une constance inégalable, mais il s’y prend tellement mal qu’il se plante avec une constance méritoire. En tandem avec Bruno Lemaire, ils arriveraient à une sortie de route en ligne droite, en partant chacun de son coté. Des nullités de ce calibre, ça s’empaille pour des cabinets de curiosités.

    2. pabizou

      Sauf que ce ne sont pas les chieurs qui n’obéissent pas qui claquent mais les crétins qui ont obéi sans raison . Si le facho de l’Elysée voulait régler le problème il lui suffirait de laisser les médecins soigner . La preuve de l’efficacité de l’ivermectine a été apportée par l’état d’Uttar Pradesh en Inde ou elle a permis de sortir de l’épidémie, d’ailleurs curieusement, plus personne ne parle de l’Inde depuis . Encore quelques injections et on repartira vers les prolongations …

      1. Deres

        Surtout, au lieu de forcer les gens, ils les laisserait se faire soigner par leur médecin, cela marcherait tout aussi bien. Je pense que le taux de vaccination serait tout aussi élevé sans aucun problème interne. On voit qu’en Espagne, la vaccination n’est pas devenue une bagarre générale car le gouvernement a fait son travail sur le sujet ne restant à sa place, sans braquer les gens. Et d’ailleurs, les taux de vaccination des personnes vulnérable y ont atteint 100% très vite alors que ce n’est toujours pas fait chez nous …

    3. Pythagore

      Non , l’épidémie ne repart pas, elle stagne, même phénomène en suède ou en espagne. Par contre, en Allemagne, ca repart. D’après un article de presse, essentiellement chez les adolescents (taux d’incidence à 500 chez les moins de 19 ans contre ~74 pour le pays). Quand on teste 2x par semaine tous les écoliers, pas étonnant de trouver des cas. En population générale, les tests étant payant depuis le 11 oct, il est très probable que le nombre de tests diminue.
      https:/ /oscovida.github.io/html/France.html

  11. taisson

    Toutes nos « élites » c’est à dire en gros tous ceux qui ont fait des études « supérieures » se moquent avec mépris des réactions de bon sens du peuple qui sait que l’on élève pas dans le même enclos des loups et des moutons…
    Sauf si l’on est assez stupide pour croire que, du coup le loups vont se mettre a aimer les éleveurs !

    Nationalisme, égoïsme, xénophobie, racisme, bigoterie catho, il n’y avait rien de plus dur à répondre à ceux qui doutaient de la possibilité de faire « vivre ensemble » des individus n’ayant pas été livrés avec le même mode d’emploi comportemental.

    Le remplacement de ces moins que rien qu’ils méprisent est effectué aujourd’hui à environ 20% . La bascule vers les 50% est pour les environs 2035/40, et les exactions permanentes sur ceux qui sembleront être le peuple « de souche » seront plutôt bien vues et largement tolérées par la nouvelle population, et par l’administration en général, déjà largement infiltrée, ou ils seront alors surreprésentés .

    Aucune solution indolore n’est plus possible, alors, Ils réécrivent l’histoire et implorent l’Algérie et les autres racisés…

    Ces lopettes croient se faire aimer par les envahisseurs…
    Ils n’ont même pas compris que la culture  » virile »islamiste méprise encore plus les lâches que leurs ennemis déclarés!
    Les profs d’aujourd’hui sont face aux résultats des théories et méthodes que leurs prédécesseurs, les dirigeants de l’ednat (tous anciens profs…) ont imposé à ceux qui avaient senti la dérive.
    Dommage pour ceux qui arrivent, mais c’était inévitable !

    Il faudrait un mélange de Le Pen / Zemmour avec une bonne dose de Napoléon 1er assaisonné avec un peu de Franco/Pinochet…
    Mais c’est largement foutu.
    Rien que Marine leur fait déjà peur !!

    1. Malancourt

      @ Taisson
      Il y a déjà longtemps que je suis persuadé que la solution ne peut plus sortir des urnes, mais seulement d’un cataclysme.

      1. taisson

        @ Malancourt
        Malheureusement, ils sont tellement « au point » au niveau propagande et répression acceptée, que les « cataclysmes » peuvent plutôt les servir.
        La Covid vient de nous fournir une illustration de leurs possibilités pour mettre en place encore plus rapidement leurs projets mortifères !

        Pour la propagande et l’intoxication des idées, la,on doit bien le reconnaître, ils sont au top !!

        1. Pierre 82

          Ne reste qu’à espérer qu’un jour, ça ne marche plus, et que tout le monde se rende compte que le roi est nu. Ça prendra probablement peut-être 30 ans, mais ça finira par arriver. Le problème pour moi, c’est que je serai mort. De toutes façons, vivre encore 30 ans dans une société pareille ne m’intéresse pas.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          La gestion cataclysmique du covid déshonore, décrédibilise et délégitimise non seulement Macron et ses sbires, mais toutes les institutions.
          Pourtant, elles semblent en sortir renforcées. La république gouverne (vraiment très) mal, mais se défend bien.

          1. Pierre 82

            Mon côté parfois optimiste me tend à penser qu’e c’est juste en apparence qu’ils en sont sortis renforcés.
            Les institutions sont dans un tel état de fragilité et de déliquescence qu’il suffirait d’un coup inattendu pour le rendre totalement inopérant. Ils ne maîtrisent plus rien, mais par contre, ont tout verrouillé pour qu’on ne puisse pas les chasser.
            Macron, c’est Nif-Nif qui s’est réfugié dans sa maison de paille et qui est certain de tenir parce qu’il a fermé à clé.
            Il suffirait d’une pénurie, d’un inflation beaucoup plus forte que prévu, du nouveau chancelier allemand qui convoque Macron pour lui expliquer que la Bundesbank, pardon la BCE, divise par 2 l’impression monétaire pour la France suite, par exemple, à une dégradation de la note de la dette française. Pleins de scénarios sont imaginables, qui les forceraient, s’ils veulent prolonger leur mandat, de faire tirer sur la foule.
            M’est avis qu’on les verra un jour enfin à leur place, dans un box en plexiglas.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              « on les verra un jour enfin à leur place, dans un box en plexiglas. » Tu me fais rêver. Si par extraordinaire bloody Manu est traité comme il le mérite, c’est à dire conduit devant un peloton, je pose ma candidature pour avoir l’honneur de lui porter le coup de grâce.

            2. Jacques Huse de Royaumont

              Le poudré protège ses arrières, au cas où…

              https:/ /resistance-mondiale.com/emmanuel-macron-veut-empecher-une-judiciarisation-de-la-vie-politique

          2. Citoyen

             » mais se défend bien « …, JHR, c’est moins sûr !… Sauve qui peut …
            Ici, c’est Blachier qui se fait dessus (si je puis dire ) !… En déclarant :
            « Il y a des événements indésirables graves avec les vaccins. Ceux qui sont déclarés sont bien moins importants que le nombre de cas qui existe réellement … »
            https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/10/18/ensemble-sanctionnons-le-groupe-canal-et-m-blachier/

  12. TiKamthi

    Comme d’habitude, je viens ce matin voir le nouveau billet qui aborde avec justesse un sujet majeur, malheureusement pas nouveau.
    Ce qui me stupéfie, ce sont les réactions à ce sujet majeur.
    Comme si on parlait de la réforme de l’enseignement ou autre sujet bateau.
    Vous tous, vous ne vous sentez pas concernés?
    C’est quoi? de l’ignorance? de l’aveuglement? Vous vous sentez à l’abri?
    Quand les joyeuses populations des banlieues décideront d’agrandir leur territoires et viendront dans vos cités et vos campagnes, que vous direz-vous?
    Je suis étonné qu’elles ne l’aient pas encore fait. Entre les français couille-molle et des autorités lâches et pleutres, je ne vois pas ce qui les arrêterait.
    Méfiez-vous quand on a la tête dans le sable, on a le cul en l’air et on ne sait qui vient derrière.
    Mais la majorité des français on déjà l’habitude de la vaseline, ça passera sans problème.
    Je pense qu’une bonne partie d’entre vous sont de bonne tendance gauche et même fonctionnaires, même s’ils ne l’avouent pas. et depuis toujours.

    Combien d’entre vous ont voté pour Macron? Levez la main, svp.
    Vous n’avez pas voté Marine quand même!

    Une petite lecture conseillée, le livre d’Ibn waraq; pourquoi je ne suis pas musulman. Si vous pouvez le trouver. Déjà dans les années 80, on ne pouvait le trouver qu’en Suisse, preuve que déjà à l’époque, les esprits étaient déjà bien gangrenés.

    Bonne lecture

    1. Stéphane B

      Et la maison à La Palma, encore debout ? Pas ru trop chaud ou peur ?

      PS: Même si aujourd’hui, je suis dans la FP dans un domaine régalien, je ne me sens pas visé par votre réaction qui s’applique, par contre, à beaucoup de bobos qui ont créé des barrières avec leur argent mais pleurent pour plus de mixité.

      1. Semaphore

        « bobos qui ont créé des barrières avec leur argent mais pleurent pour plus de mixité. »
        Façon de se donner bonne conscience en renvoyant la mise en oeuvre aux Autres et si possible, à belle distance en guise de cordon sanitaire

      2. TiKamthi

        Merci de poser la question.
        Oui, la maison est toujours là.
        Elle est solide et ancienne, en pierre ( de lave bien sûr ) avec des murs de 60 cm d »épaisseur et de solides fondations.
        Elle date de 1887 et à l’époque on prenait le temps de bien construire.
        De ce côté là, aucun souci.
        Quelques tremblements de terre de temps en temps.
        Le sol bouge un peu une seconde ou deux mais c’est tout et ensuite, on se rendort si c’est la nuit.
        Le seul truc chiant, c’est les cendres qui recouvrent tout.
        Il faut nettoyer et ramasser la cendre et espérer que le vent tourne pour ne pas avoir à recommencer le lendemain.
        Le volcan est calme en ce moment, il crache de la lave et deux super nuages noirs mais quasi silencieusement.
        Bref, la routine!

    2. Caton

      Mon épouse est enseignante. Tant que je ne l’aurai pas convaincue de changer de métier, je serai concerné — dans la vie réelle. Sur un blog ? Pas vraiment : nos discussions, bien qu’intéressantes, ne changeront strictement rien.

      1. ValM

        J’ai démissionné de l’EN cette année.

        En salle des profs, plus de la moitié des profs est venu me voir pour me dire qu’ils auraient bien envie de faire comme moi, mais on ajouté : « sauf que je ne sais rien faire d’autre. » Une partie m’a dit « j’attends la retraite maintenant ».

        J’ai une collègue en burn-out depuis janvier 2020. Elle est sensée être accompagnée par les RH et leur fameuse campagne « mobilité », mais l’ayant vue cet été, elle m’a dit qu’elle faisait du sur-place car la conseillère « emploi » ne connaît rien à part l’EN et essaie surtout de la convaincre d’y retourner.

        Le concours enseignant est un piège à rats. Quand on est pris dedans, on n’arrive pas à en ressortir. Moi-même, avec 20 ans d’expérience dans l’industrie (avant ces 4 ans à l’EN), je n’ai pas encore retrouvé de job et je vis sur mes économies… J’envisage de créer mon emploi (…. en France, est-ce bien raisonnable ?)

        1. Caton

          Je gagne assez bien ma vie pour que mon épouse n’ait pas besoin de travailler. Pas de chance, l’enseignement est une vocation pour elle…

          1. André Rosa

            @Caton
            Dans ce cas, elle pourrait rejoindre l’enseignement libre. Nous sommes payés deux fois moins et travaillons deux fois plus. Mais quel bonheur de travailler avec des gens cultivés et motivés…

    3. Un_meusien

      Personnellement dans ma campagne je vois et c’est pas d’hier, une mosaïque de peuplades.
      Moi, j’y suis un  » atomisé » comme bon nombre de mes connaissances autochtones.

      Le socialisme n’est il pas un vaste monstre qui engloutis tout dirige tout? ( cette citation, hélas, date. Flaubert Gustave)
      Oui, le socialisme ( a outrance) est LE fléau ultime, et est semble t il, en phase ultime.

    4. Pierre 82

      Les populations émotives règnent sur leurs territoires, et ils grignotent sur les quartiers voisins par érosion, mais pour parler franchement, je m’en tape. Que les bobos se démerdent avec les problèmes qu’ils ont créé.
      Je serais plus emmerdé de voir ces andouilles boboïdes déferler dans ma campagne le jour où ils sentiront qu’ils doivent partir. Je les considère plus comme la vraie menace, plutôt que les populations émotives qui ne viendront pas jusqu’ici, car ce sont des rats des villes, pas des rats des champs. Question de biotope. Et si ces abrutis arrivaient la queue basse, je n’y trouverais rien à dire, mais non: ils conservent leurs idées de merde, et entendront rapidement les imposer partout.

      Quand je vois que le Texas est envahi de crétins californiens, des bobos qui fuient la taxation et l’insécurité grandissante pour venir faire chier les Texans en allant les envahir.
      Et ça ne date pas d’hier, je vous signale que Dallas, Austin et Houston ont des maires démocrates, et celui de San Antonio, indépendant est plutôt « progressiste ». Pour l’instant, ces rats préfèrent les endroits huppés, mais ça suffit à faire basculer les votes. Et le mouvement va en s’amplifiant depuis BLM (normal, les villes de la côte ouest deviennent de plus en plus invivables). Le Texas est appelé à devenir la nouvelle Californie (qui, phénomène non négligeable, attend en plus son Big One qui arrivera sans prévenir)

      Et si c’est pour me retrouver avec un maire socialo ou apparenté, qui décide de nous faire chier avec des vélos et voiturettes électriques, des conneries à n’en plus finir avec les impôts locaux, je pense qu’il faudra s’en défendre, et de la seule manière qu’ils comprennent: la main dans la gueule.
      Quand je vous dis que le problème ne sont pas les étrangers, mais certains Français, je le pense vraiment.

      1. MCA

        @Pierre

        « Je les considère plus comme la vraie menace, plutôt que les populations émotives qui ne viendront pas jusqu’ici, car ce sont des rats des villes, pas des rats des champs. »

        Hé bien moi mon cher Pierre à votre place je serais moins affirmatif.

        Mon frère qui habite le Périgord au milieu de nulle part et qui tenait le même langage commence à déchanter et pour cause, à partir du moment où vous vivez d’aides, habiter à la campagne est très agréable et ils s’en sont aperçu.

        Les Charentes Maritimes que je fréquente 6 mois par an suivent la même tendance, sans évoquer la Bretagne qui tient une bonne place au palmarès de l’émotivité.

        Des villages entiers dans le massif central, anciennement désertés et à l’abandon ont trouvé preneurs et … devinez qui s’y est établi pour y vivre en autarcie histoire de remettre au goût du jour des pratiques archaïques?

        Sans évoquer le Nord, l’Est de la France et la région méditerranée où c’est le pompon.

        Il est bien tard à présent pour agir..

    5. heli0gabale

      « Quand les joyeuses populations des banlieues décideront d’agrandir leur territoires et viendront dans vos cités et vos campagnes, que vous direz-vous?
      Je suis étonné qu’elles ne l’aient pas encore fait. »

      Bah les aides sociales sont toujours versées.

      « Entre les français couille-molle et des autorités lâches et pleutres, je ne vois pas ce qui les arrêterait. »

      Là ça suppose un scénario Mad Max.
      Vu que ce sont des bandes rivales minoritaires qui ne savent rien faire hors de leur béton, ils seront balayés par les français aux couilles-molles qui vont subitement devenir dures une fois la propagande sans relais.

      « Je pense qu’une bonne partie d’entre vous sont de bonne tendance gauche et même fonctionnaires, même s’ils ne l’avouent pas. et depuis toujours. »

      Ceci est une déclaration de guerre, je suis zoutré.
      Sans compter qu’au vu du public ici, on est plus proche de l’anarchisme de droite qu’autre chose.

      « Combien d’entre vous ont voté pour Macron? Levez la main, svp.
      Vous n’avez pas voté Marine quand même! »

      Participer à une élection = Être cocu

    6. Minou

      « Quand les joyeuses populations des banlieues décideront d’agrandir leur territoires et viendront dans vos cités et vos campagnes, que vous direz-vous? »
      Disons que lesdites populations risque de découvrir à leurs dépends qu’elle ne sont pas les seuls à avoir du 7.62…

    7. Nemrod

      Je l’ai déjà dit mais je suis le SEUL en France à ma connaissance qui ai réussit a repousser l’installation du centre de Transit de migrants sur ma commune très très rurale.
      Ca a duré 5 semaines et il m’a fallu une détermination sans faille.
      J’ai été menacé, risqué la prison, je dois être fiché bien comme il faut , perdu beaucoup de mes clients, mis en péril ma famille…
      J’ai gagné un genre de mort sociale qui glisse sur moi comme l’eau sur le canard car la compagnie de certains hommes ( 80 pour cent) n’est pas recherchée.
      Voilà, j’ai défendu mon pré carré et je pense que si beaucoup avait fait comme moi, nous n’en serions pas là.

      Nous pourrions être la myriade de petits grains de sables qui grippe la plus terrible des machines.
      Même chose pour le Pass et c’est encore plus facile…ne rien faire….panne sèche pour la Leviathan.
      Même ça est trop difficile pour mes contemporains amorphes

    1. Opale

      J’adore le commentaire, en dessous : « Il y a toujours un point commun avec les agressions dans les transports en commun mais je n’arrive pas à mettre la main dessus. »

  13. Mildred

    Au niveau de malaise où vous en êtes arrivé, je vous conseille vivement de lire le dernier roman de Louis-Henri de la Rochefoucauld , « Châteaux de sable » où ce jeune héritier présente ainsi sa famille à l’académicien Andreï Makine :

    « … avec quatorze victimes les La Rochefoucauld détenaient le record du nombre des morts sous la Révolution française, toutes compétitions confondues. La liste donnait le tournis. Pierre-Louis et François-Joseph avaient donné le coup d’envoi le 2 septembre 1792 : frères tous deux évêques, ils avaient été assassinés à la prison des Carmes. Deux jours plus tard, le 4 septembre, Louis-Alexandre tombait dans un guet-apens à Gisors : molesté, lapidé, achevé d’une trentaine de coups de gourdin et de pique. Au printemps 1793, Marie-Françoise, Charlotte-Louise et Louise Charlotte avaient été exécutées « pour être nées aristocrates et porter le nom de La Rochefoucauld ». Ce fut ensuite le tour d’Adéla îde-Marguerite, de Gabrielle-Françoise et de François-Perrine, noyées à Nantessur ordre de l’impitoyable Carrier. L’amazone Marie-Adélaïde, qui combattit avec ses paysans en Vendée, fut guillotinée le 24 janvier 1794. Suzanne, qui à soixante-huit ans guerroyait elle aussi, l’avait précédée sur l’échafaud. Ses deux fils, Alexandre-Marie et René-Claude, connaîtraient le même sort, l’un guillotiné, l’autre fusillé. Anne, enfin, fut guillotinée le 8 mars1794 pace de la Révolution à Paris.
    Nous avions payé cher le prix de l’agitation populaire. Le jacobinisme était-il un humanisme ? Vous aves quatre heures… »

    Je pourrais encore longtemps continuer, mais je pense que vous devez déjà aller mieux, en constatant qu’après tout ce « jeune sur cinq » qui vous pose problème aujourd’hui, n’a rien inventé !

    1. Reddef

      Nous sommes dans une société laïque mais tout le monde n’ a pas le droit de s’ exprimer : on peut être une république laïque mais pas une démocratie libérale.

        1. Yanka

          Normalement, et spontanément, la séparation du temporel et du spirituel, et la garantie par l’État de pouvoir exercer le culte de son choix et ne pas être inquiété pour ce choix. La république est laïque ; la France est catholique, protestante, musulmane, bouddhiste, athée, païenne, etc.

        2. Pierre 82

          Personnellement, je n’utilise le mot « laïc » que dans son acception première: celui qui ne fait pas partie du clergé.
          C’est un mot que je n’utilise, paradoxalement, que pour parler des catholiques pratiquants, mais qui n’ont pas prononcé de vœux. Les paroissiens, quoi. Je suis un laïc, avec des devoirs de laïcs, qui sont de participer à la proclamation de l’Évangile et de vivre chrétiennement.

          Je n’utilise jamais ce mot pour qualifier un athée. Et le mot « laïcité » n’est pour moi qu’un synonyme de « athéisme militant ».

          1. Pheldge

            la «laïcité républicaine», c’est un mot politiquement correct pour l’anti cléricalisme primaire et féroce. La république laïque a commencé par la Terreur, les prêtres guillotinés et le génocide vendéen, n’oublions pas.

        3. Dr Slump

          Un laïc c’est un chrétien, non-membre du clergé, qui participe à la vie de l’église. La définition qu’en donnent les républicains de naguère et de jourd’hui n’est que foutaise et fumisterie.

        4. Simon

          La laïcité, c’est la séparation du temporel et du spirituel. Le catholicisme a instauré des états laïques , avec effectivement une forte pratique religieuse ,en séparant ces deux pouvoirs dont l’un est en charge du salut des âmes et l’autre de notre vie sur terre. Le fameux «  rendez a Cesar ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu » des évangiles. Aujourd’hui, nous vivons dans une société où ces deux pouvoirs sont intimement mêlés. On a créé une nouvelle religion du progressisme et des droits de l’homme et on nous impose un nombre incalculable de lois et directives pour nous l’imposer. On veut nous rééduquer au nom de cet idéal délirant d’egalite a tout prix pour arriver un être sans racines, sans valeurs, sans religion, sans sexe, sans cerveau…un pantin clonable à l’infini.

        5. Jacques Huse de Royaumont

          Il résulte des réponses plusieurs choses.
          D’abord la laïcité n’est pas si simple à définir. Ensuite, elle se caractérise surtout pas ce qu’elle n’est pas, en fait, c’est du vide par construction.
          Ce n’est donc pas une identité, mais une absence d’identité, donc vouloir fonder la nation dessus, c’est la condamner à n’être rien, ce qui est peu mobilisateur et fédérateur.

      1. Theo31

        La laïcité est la non imiction de l’état dans les affaires religieuses, non l’inverse.

        Mon arriere grand père a eu des problèmes de carrière quand il refusa de tirer sur les catholiques en 1905.

        1. Pheldge

          et tu réponds, si y’en a un qui rit, elle et lui sonnent ? 😉

          Ah Pierre, bonus : y’a aussi la version laitière qui fait intervenir le fromage des gastronomes en culottes courtes : le Kiri au lait ? il sonne ! 😀

      1. Ben

        Merci!
        j’avais bien le Péri (autour) mais je butais sur le plaquiste (qui pose des plaques dans le bâtiment)…du coup j’étais sur un sujet qui tourne autour d’un bâtiment….du coup le terme extraplaquiste ne serait il pas plus juste?
        Bref….je dois aller uriner en espérant ne pas devenir un péritrouiste….

  14. Tracy LA ROSIÈRE

    Lisez le livre de David DI NOTA qui montre parfaitement la soumission à bas bruit d’une administration pusillanime qui, depuis le 6 octobre 2020 a laissé tomber Samuel PATY.
    Ça pourrait être l’histoire du pasdevaguisme dont il question dans votre propos.
    Le pasdevaguisme est une pathologie apparue dans les milieux de l’administration de l’Education Nationale il y a une trentaine d’années, qui à atteint son pic entre le 6 et le 16 octobre 2020 et dont les miasmes continuent de contaminer l’institution. Ses symptômes se décrivent par une lâcheté assumée, le refus de voir et de dire les choses, le déni des réalités, l’autocensure…
    Le pasdevaguisme est possiblement mortel.
    Comme certains milieux favorisent la diffusion de la Covid, un terrain institutionnel pervers à préparé la propagation du pasdevaguisme, principalement la Loi « pour une école de la confiance » (26 juillet 2019) qui a mis en place un type de chantage dans lequel les parents d’élèves occupent une place centrale.
    Le pasdevaguisme est l’objet d’un livre très intéressant de Davis DI NOTA intitulé « j’ai exécuté un chien de l’enfer » et sous-titré « Rapport sur l’assassinat de Samuel Paty » (Le Cherche midi, 2021). C’est le récit d’une haine entretenue contre une administration par ce que Gilles KEPEL appelle un « djihadisme d’atmosphere », au nom d’une prétendue atteinte aux convictions religieuse. C’est le récit du lâchage d’un enseignant laïc par son administration et par ses pairs. C’est, enfin, le récit accablant d’un vivre ensemble en carton-pâte.
    Samuel Paty, avant son martyr, fut le jouet de gens accusant une administration tout en se posant en victimes d’une discrimination institutionnalisée et d’une administration qui le sacrifia sur l’autel de la bien pensance, jusqu’au delà de sa mort puisque les pressions exercées par les supposées victimes n’apparaissent même pas dans le rapport de l’administration ni la raison pour laquelle le chantage ne fut pas pris au sérieux.
    Lorsque « djihadisme d’atmosphère » et pasdevaguisme institutionnel s’épaulent dans une partie truquée, l’école est en danger, la laïcité prend l’eau et la mort du juste est au bout du chemin.
    David DI NOTA montre que les prétendues « victimes » de la laïcité ont gagné, dès lors que près d’un professeur sur deux préfère s’autocensurer plutôt que d’avoir à gérer un « incident » (enquête Ifop, décembre 2020).
    RÉSISTONS !

    1. Hagdik

      Les propos tournent autour des administrations, mais il ne faut pas oublier que c’est pareil dans les entreprises. En particulier dans les grandes entreprises.
      Ils ont commencé avec l’acceptation des signes musul… religieux au boulot (cf l’association des responsables de personnel il y a quelques années).
      Maintenant ils en sont au recrutement des migrants qui doivent sans doute cacher quelques docteurs en chimie …
      Je vous laisse imaginer la présence dans les sales de contrôle des unités de chimie lourde de certains individus.
      Pour avoir vu le comportement d’intérimaires en gandoura vis à vis d’opératrices je nourris les plus vives craintes à la lecture de déclarations de certains dirigeants.

  15. Blondin

    Le succès (provisoire ?) du Z tient aussi à l’attitude larvaire des Ministres de l’Intérieur successifs.
    On en parle peu mais les principales associations de musulmans refusent toutes les chartes qu’on leur propose car elles refusent d’admettre l’apostasie.
    Vous avez bien lu. Ils refusent une des libertés les plus élémentaires !
    Si le Ministère faisait son boulot, les associations en question seraient dissoutes illico presto et leurs responsables (lorsqu’ils sont étrangers) devraient être expulsés.

    1. TiKamthi

      c’est simplement dans le coran et donc dans l’islam.
      Dans l’islam, l’apostasie est puni par la peine de mort.
      Ces associations ne font qu’appliquer la loi de l’islam.
      Elles ont choisi la loi à laquelle elles veulent obéir.
      Rien d’anormal pour une association musulmane.
      Là aussi, une bonne connaissance des fondamentaux de l’islam aide beaucoup à comprendre.

      1. Le Gnôme

        Je n’ai pas vu le ministricule de l’Intérieur convoquer le président du CFCM pour lui demander d’abolir l’apostasie alors qu’il ne s’est pas gêné pour convoquer un Archevêque pour lui intimer l’ordre de renoncer au secret de la confession.

        Toujours deux poids, deux mesures.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Comme d’habitude.

          Mais c’est un peu la faute de nos évèques, ils auraient du répondre sèchement à Darmanin de se mêler de ce qui le regarde.

          1. Semaphore

            Le ministre de l’intérieur a les cultes (leur surveillance) dans ses attributions. Mais le DPDM devient maintenant la jauge habituelle de l’état de droit à la mode grançaise…

  16. lxy

    Charlie Hebdo est d’une vulgarité repoussante; Qu’un professeur illustre son cours auprés d’enfants de quatriéme par ce genre de caricature est à mon avis indécent et provocateur pour des enfants, quelle que soit leur religion et même s’ils en n’ont aucune. Encore un enseignant pétri de laicité, psycho- rigide qui aurait mieux fait de se concentrer sur l’acquisition des savoirs de base/

    1. Higgins

      Je suis plutôt d’accord. Charlie Hebdo ne m’a jamais fait rire au contraire d’Hara Kiri. C’est globalement mauvais. Je devrais illustrer un cours sur ce sujet que je ne me servirai pas de ce torchon.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Certes Charlie Hebdo est un torchon saturé de vulgarité, mais rien, jamais, quel qu’en soit le motif, ne justifie l’assassinat de Samuel Paty.
      Dans ce contexte, ergoter sur ce qu’il aurait du faire ou ne pas faire amène de l’eau au moulin des terroristes.
      N’oublions pas que l’enjeu n’est pas de fustiger telle ou telle pratique professorale, mais de dénoncer un totalitarisme criminel.

      1. Tracy LA ROSIÈRE

        Vous avez raison.
        Le propos n’est pas de juger de la qualité éditoriale d’un Journal (et de savoir si il est drôle…) mais d’être attentif à la liberté d’expression et de contrer par tous les moyens ceux qui prétendraient nous empêcher de dire, lire ou penser comme nous le souhaitons.
        Il est assez consternant de constater comment certains intervenants plongeraient, en toute bonne foi, et avec délectation dans la soumission à bas bruit.

        1. Higgins

          Je pense que la liberté d’expression doit être totale et loin de moi l’idée de vouloir la limiter. Il n’empêche que Charlie Hebdo est et reste un torchon nul. Après, je ne l’achète pas mais si je devais illustrer un cours sur cette liberté d’expression, je choisirai d’autres moyens. C’est une simple mesure d’intelligence. L’EN soutient ses agents comme la corde soutient un pendu. Moins on bouge, moins ça serre. Les profs devraient s’en souvenir parfois.
          Je suis allé il y a de cela quelques années au Pakistan. L’accueil qui nous a été réservé a été parfait et je garde un excellent souvenir de mon court séjour. Il n’y a quasiment qu’un seul sujet qui ne peut être abordé, c’est celui de la religion de paix et d’amour. Les rares chrétiens qui vivent sur place savent le prix qu’il coûte d’être un dhimmi au pays des purs. Il ne peut en être autrement car ce pays s’est construit sur et autour de l’islam. Qui que nous soyons, il ne faut pas oublier qu’on ne joue pas impunément avec le feu. Il peut brûler. Il est vrai que pour nos matamores, il est nettement plus facile de bouffer du curé (tendez la joue gauche) que de lutter contre les dérives inadmissibles qui existent dans certains quartiers. Le lâche assassinat de cet enseignant, le lâchage de ce prof de philo auraient du ou devrait ouvrir les yeux des nombreux naïfs qui vivent dans ce pays. j’ai le net sentiment qu’il n’y en a rien été.

          1. Pheldge

            Major, on n’est pas au Pakistan, ni dans un pays musulman que je sache ! alors tu commence à te censurer « pour ne pas jouer avec le feu », demain tu arrêtes le vin et la charcuterie pour les mêmes raisons, et après demain ça sera quoi encore, la conversion ?

            1. Higgins

              Pheldge, tu ne m’as pas compris et tu surinterprètes mes propos. C’est comme les journalopes. Quand c’est une zone de guerre, il y a un risque à faire des gentils reportages sur la ligne de front. Parfois, certains en meurent. C’est très con mais c’est une réalité.

          2. Pierre 82

            Le plus scandaleux dans cette histoire, c’est l’attitude de ces ordures de l’inspection académique qui ont lâché ce prof en rase campagne. Et je présume qu’ils étaient tous là pour « rendre hommage », en faisant mine d’être choqués, en attendant d’être à l’abri pour bouffer des petits fours. Fumiers.
            L’assassin, c’est bien sûr celui qui tenait l’arme, mais le coupable principal, l’inspecteur académique, est toujours en liberté, et ça me révolte.

      2. breizh

        RIEN ne justifie l’assassinat de qui que ce soit de façon générale.
        Mais je ne vois pas pour autant l’intérêt de montrer ces caricatures (ordurières pour certaines) à des collégiens et encore moins les utiliser comme support pour aborder la liberté d’expression.

        1. Pierre 82

          Je ne vois pas l’intérêt de ces caricatures non plus. Mais en principe, ça devrait juste glisser sur la carapace de l’indifférence des musulmans, qui airaient dû répondre par un mépris glacé.
          Charlie Hebdo était, juste avant la tuerie, un journal moribond, qui se vendait très mal, et les acheteurs étaient souvent de vieux militants anticléricaux avec un logiciel coincé vers la fin du XIXème siècle.
          En couverture, on avait droit une fois sur deux à un évêque qui enculait un enfant de chœur, et ça faisait rire une poignée de vieux cons perdus dans leur rêve de grand soir. En fait, ça ne faisait plus rire grand monde. Pour leur répondre, il suffisait de les ignorer, et c’est ce que les instigateurs de cette tuerie refusaient de faire, et en profitaient pour monter les musulmans contre les Français.
          Tout ça pour ça.

          1. Yanka

             » … ça devrait juste glisser sur la carapace de l’indifférence des musulmans, qui airaient dû répondre par un mépris glacé. »

            S’ils étaient chrétiens, ça se serait passé comme ça. Or, ils sont musulmans, souvent fort caricaturalement, et dans l’islam, iconoclaste, on ne représente pas le prophète, ni a fortiori le caricature. Dilemme, nous ne sommes pas dans une république islamique, nous sommes en France (pas moi, mais bon), où il y a 10, 15 ou 20% de musulmans, la grosse majorité d’importation, venant de contrées moyenâgeuses. On fait quoi ? On respecte leur sensibilité (parfois bien chatouilleuse ou exagérée) ou on les fout dehors ? On se tait, on se fait tout petits ? On bombe le torse et on ricane grassement ? On ne fait rien, en fait, on marmonne, on bougonne, et surtout on voudrait parler d’autre chose.

            1. Pheldge

              ça fait au moins 20 ans « qu’on respecte leur sensibilité », à coups de renoncements successifs ! si aujourd’hui on légitime le droit d’égorger pour des dessins, que sera demain ? la lapidation pour avoir dit en classe que la Terre n’est pas plate ? la mort pour un cours sur le vin ?
              Toutes les accommodations et les renoncements depuis 40 ans ont-ils eu des résultats ? oui, des attentats et des morts, toujours plus ! les coups de menton les « nous ne cèderons pas », les manifestations pour la paix, les bougies non plus.

              1. Yanka

                On peut estimer (pas moi, hein) que le fait qu’il n’y ait pas trop d’affrontements directs entre musulmans et « chrétiens » est un résultat somme toute positif. Tant que la baraque tient, on fume la pipe tout à son aise, même si elle tient à l’aide d’étais et de bidules plus ou moins bariolés. Bref, pour d’aucuns (pas moi, hein), tout ne va pas si mal, car ça pourrait être pire !

                Ce qui est sûr, c’est que la Poissonnière s’est fourré le moignon dans le nœil en déclarant que l’islam est compatible avec la République. En l’espèce et en l’état, c’est une menterie. Et donc le Z. arrive sur ces entrefaites chaussé de très gros sabots et la Poissonnière se retrouve à poil à danser sur la place publique au son de l’oud. « Tout ça pour ça ! » soupire le vieux Jean-Marie son père.

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  L’islam n’est compatible avec rien, pas même avec lui-même. Il suffit de voir comment ils se mettent sur la gueule entre eux quand ils manquent de souffre-douleurs à martyriser.

            2. Pierre 82

              C’est ce que j’essaie de dire quand je dis que le problème, ce sont les Français et pas les immigrés. Si on les laisse faire tout ce qu’ils veulent, pour soi-disant « respecter leur sensibilité », il ne faut pas s’étonner que ça soit parti en sucette.
              Si dès les années 50-60, quand les premières grosses vagues d’immigrés algériens sont arrivés, on leur avait très clairement signifié qu’on n’a pas de problème à ce qu’ils pratiquent leur foi, mais que par contre, notre pays est chrétien et vit selon une autre coutume que chez eux, tout aurait pu bien se passer, et progressivement, beaucoup se seraient convertis.
              Le plus gros souci avec l’islam (il me semble d’ailleurs que c’est la source de tous les problèmes), c’est leur traitement assez expéditif de l’apostasie.
              Du coup, si on a compris ça, il faut avoir un état inflexible sur ce point. Toute application de la charia sur ce point doit être puni de manière non négociable, surtout qu’à l’époque, on avait encore la guillotine. Tu empêches ta sœur d’épouser un non-musulman, tu en prend pour 10 ans, tu l’assassines pour cette raison, on te raccourcit. Clair et net, et je vous assure que ça calme vite.
              Partant de l’hypothèse (que je ne pense pas farfelue) qu’une personne qui émigre dans un pays en comptant s’installer définitivement ne vise qu’à vivre en paix en fondant une famille et en bossant, si cette république honnie avait directement fixé les limites et montré les dents dès qu’il le fallait, alors oui, l’islam aurait pu rester une religion acceptable, les autres points de cette religion ne posant pas de problèmes particuliers pour vivre en France, et progressivement, elle serait devenue marginale.
              Mais voilà: tous les partis politiques vivent sous le rêve maçonnique, cette vision XIXème siècle devenue obsolète sans qu’ils ne s’en rendent compte, et suivant laquelle une nation ne pourra devenir heureuse que lorsqu’on aura extirpé toutes les croyances non démontrables. Et le premier ennemi de la république, ne l’oublions pas, c’est l’Église catholique. Ils en sont encore là intellectuellement, ne l’oublions jamais.
              Et il fallait tout faire pour qu’aucun musulman ne se convertisse au catholicisme. Et ils ont réussi leur plan. Ils sont très peu nombreux à avoir fait le pas. Mais évidemment, très peu se sont convertis à la religion républicaine. Je serais d’ailleurs curieux de savoir s’il y a beaucoup de gens d’origine maghrébine dans les loges. Probablement très peu, puisqu’ils préfèrent de loin l’entre-soi.

              Je ne plus quel politicien avait, dans les années 70 me semble-t-il, dit un truc du style « il faut éliminer le sacristain, et s’il doit être temporairement remplacé par un muezzin, ce n’est pas très grave, l’important est de faire disparaitre l’influence de l’Église »

              1. pl00tarke

                « Si on les laisse faire tout ce qu’ils veulent, pour soi-disant « respecter leur sensibilité », il ne faut pas s’étonner que ça soit parti en sucette. »

                Deuxième phrase, je suis déjà pas d’accord…

                Quand vous êtes invités quelque part, vous ne chiez pas par terre et ne vous essuyez pas la bite aux rideaux, non ?

                On ne parle pas d’animaux victimes de leurs instincts (affirmation discutable, je sais) : le minimum de bon sens et de respect aurait voulu qu’ils essaient d’adopter les « us et coutumes » du pays d’accueil. Comme l’ont fait les polonais, italiens etc. les ayant précédés.

                Non : il ne faut pas se voiler la face, il existe bien une haine du blanc, chrétien, occidental (dans cet ordre) chez une grande partie des populations d’origine arabe.

        2. Pheldge

          @ breizh : « je ne vois pas pour autant l’intérêt … » et leur apprendre à contrôler leurs émotions, leurs réactions face à quelque chose qu’ils pourraient trouver offensant ? il me semble qu’il avait pris des précautions avec les « sensibles ». Les caricatures de Charlie, font partie de notre paysage depuis 50 ans, affichées chez les marchands de journaux. S’il faut censurer tout ce qui peut « offenser la sensibilité » des musulmans, la liste est longue …

          1. Pythagore

            @Pheldge: le problème, c’est l’âge. Au lycée, passe encore, mais au collège perso, au mieux, cela me serait passé au-dessus de la tête, au pire, je me serais dit que cet enseignant en a après mes parents. Surtout que l’ednat a déjà tendance à développer la propagande plutôt que l’esprit critique, l’ambiance globale n’aide pas. Si je me rapelle bien, dans les livres d’histoire, il est également expliqué que nous sommes d’horribles colonisateurs exterminateurs. Un choix de caricature plus neutre, e.g. du 19ème où la caricature battait son plein aurait été plus judicieux, et au passage, ils auraient pu apprendre un peu d’histoire.

      3. pl00tarke

        +1

        Il n’y a pas d’un côté une liberté religieuse et de l’autre une liberté d’expression. La liberté d’insulter et de moquer la foi des autres est exactement la même liberté qui permet à ces diverses religions de s’exprimer et d’exister. C’est la même liberté de conscience, de penser et de dire, qui sous-tend ces deux libertés.

        Et s’il fallait mesurer et juger tout discours, dont la critique et le mépris de la religion, à l’aune de critères objectifs, les religions seraient les premières à en souffrir. Quant à l’Islam en particulier, on parlerait proprement d’interdiction pure et simple.

        Tous les responsables religieux des religions du Livre entretiennent une confusion grave (mais guère surprenante de leur part) : Les individus possèdent un droit inaliénable au respect et à la dignité. Il n’en va pas de même des idées et des idéologies. Celles-ci n’ont le droit à aucune protection.

        1. Dr Slump

          Stop avec le mensonge de religion « du » livre, c’une narration islamiste, qui cherche à implanter dans l’esprit des gens que les 3 religions monothéistes partagent un même livre qui serait, bien sûr, le coran. La seule religion « du » livre qui existe est l’islam, et son livre est le coran. La Bible et la Torah sont des livres différents, et ne sont pas des religions du livre, et ne relèvent pas de l’islam. Et au passage, le coran, c’est une horreur, rien que sa lecture est une souffrance et une punition.

          1. pl00tarke

            N’importe quoi.
            L’expression « religions du livre » est passée dans le langage courant, et désigne les 3 monothéismes issus de l’Ancien Testament. Pas besoin de chercher midi à 14 heure, ni de tenter de me chercher de poux dans la tête.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Nous les chrétiens, nous NE SOMMES PAS une religion du livre, nous ne nous reconnaissons pas sous ce vocable tiré du coran. Le reprendre, c’est donner raison à l’islam.
              Je sais que cette expression ne se veut pas irrespectueuse, mais c’est une erreur tout de même et de grande conséquence, puisqu’elle implique une prééminence du livre qui n’est pas la notre.

              1. Pierre 82

                +10.
                Le christianisme est une religion de la Parole. La Bible (dont l’ancien testament des Juifs, correspondant plus ou moins à la Torah) sont des textes inspirés, mais qui ont été écrits ou retranscrits par des hommes qui étaient sous l’inspiration divine.
                Ces textes sont écrits pour être discutés, interprétés, traduits, que ce soient chez les Juifs (le Talmud) et pareillement chez les chrétiens (les pères et les docteurs de l’Église entre autres). Tout chrétien et tout juif a le devoir de le lire et de le commenter (pour les puristes; les catholiques ont longtemps réservé ce droit aux clercs, en voyant d’un mauvais œil les laïcs le faire, ce qui a été une des raisons qui ont poussé à la Réforme, mais le principe est le même)

                Le Coran n’a rien à voir avec ça, il est pour les musulmans un livre dicté par Allah directement au prophète, dont le contenu est « incréé », ce qui signifie qu’il existe de toute éternité, et qui, si la traduction est acceptée du bout des lèvres par certains, mais pas par tous, il ne suppose ni interprétation, et encore moins discussion.

                Parler de « religions du livre » n’a aucun sens, j’ignore à quelle époque ce terme a été inventé, mais il ne correspond à rien. Le Coran appellent « gens du Livre » les Juifs et les Chrétiens, je n’en sais pas plus.
                Ce n’est pas parce qu’une expression fausse est entrée dans le langage courant qu’elle devient vraie.

                1. pl00tarke

                  L’expression est pourtant bel et bien passée dans le langage courant, et désigne les 3 religions inspirées par le monothéisme de l’Ancien Testament; c’est à ce titre que je l’ai utilisée.

                  L’expression peut n’avoir « aucun sens » pour un puriste, elle n’en existe pas moins…

                  1. Dr Slump

                    Le fait que cette expression existe ne la rend pas vraie, et cette expression est fausse. C’est comme pour les mensonges des médias ou des politiciens, c’est faux, et c’est tout. Qu’est-ce que cela a de si difficile à admettre ? Ça n’a rien de personnel…
                    http s://misericordedivine.fr/le-christianisme-et-lislam-religions-du-livre/

                    1. pl00tarke

                      Je plaide l’ignorance, mon catéchisme ne va pas plus loin que l’Encyclopaedia Universalis, voire Wikipedia :o)

                  2. Jacques Huse de Royaumont

                    @pl00tarke.
                    Je sais bien que l’expression est passée dans le langage courant, elle n’en est pas moins impropre. Pis même, elle induit implicitement une vision résolument fausse.
                    C’est pour cela que je reprends mes interlocuteurs, bien que sachant qu’il n’y a pas de leur part d’intention malveillante sur ce point.

                    1. pl00tarke

                      Merci JHR de m’accorder le bénéfice du doute;

                      J’ignorais la provenance douteuse de l’expression (qui, pour le coup, a reçu l’adoubement des dictionnaires et de Wikipedia…). A ranger avec « Islamophobie » dans les expressions créées par l’ennemi.

                      La trahison des clercs, qui commence par la perversion des mots, est décidément totale.

                    2. Pierre 82

                      @p100tarke
                      Rassurez-vous, j’ai délà entendu plusieurs fois des gens très actifs dans la paroisse utiliser cette expression erronée.
                      Heureusement, pas encore de gens d’église, sauf pour en rappeler l’inexactitude.

            2. Dr Slump

              Le livre désigné par cette expression est en effet le coran, pas l’Ancien Testament. Je ne vous cherche pas des poux, je rétablis simplement les faits. D’autant que l’islam ne reconnaît que le coran, mais pas l’ancien ni le Nouveau Testament, sans parler de la Torah.

            3. René-Pierre Alié

              N’importe quoi, en effet.
              Et si les croyants cessaient de nous bassiner avec leurs antiquités, certes respectables, mais hors de saison ?
              Ils tournent en rond, comme des chevaux de cirque, dans des concepts vaseux comme la laïcité, l’ouverture, le respect dû à…
              À quoi ?
              À l’ignorance ? À ce que Freud nommait une illusion ?
              Un athéisme compréhensif, généreux, mais ferme, catégorique, est la seule réponse possible à l’archaïsme où nous ramène le choc des cultures/religions, qui détruira la civilisation européenne, menacée de mort à peine est-elle née.

              1. Dr Slump

                Oui, voilà, supprimons toute divinité, toute religion, remplaçons tout ça par la république, c’est sûr, ça va aller mieux 🙄
                Ironie mise à part, j’aimerais juste qu’on évite les mauvais procès, parce que la religion s’est pourtant bien dissociée de l’état en occident, sauf une. Et s’il y a une religion fauteuse de trouble en France, c’est bien l’islam.
                Aujourd’hui, ce ne sont pas les chrétiens qui vous bassinent, ce sont tous les athées, les islamistes, les politiciens et tous leurs idiots utiles qui ne cessent de taper sur le christianisme, alors qu’elle est la religion la plus persécutée au monde. Il y a un moment où il faut arrêter de torturer le petit chat, pour le dire très gentiment.

                1. pl00tarke

                  « […] la religion s’est pourtant bien dissociée de l’état en occident, sauf une. Et s’il y a une religion fauteuse de trouble en France, c’est bien l’islam. »

                  C’est très vrai.

                  « […] ce ne sont pas les chrétiens qui vous bassinent »

                  C’est, disons discutable.

                  Quand le lendemain des attentats de Charlie Hebdo j’entends le Pape François -certes Pape au rabais mais Pape quand même – dire « On ne peut insulter la Foi des autres », eh bien je considère qu’il est dans la même logique qu’un prêcheur musulman Lambda : voir mon post de 10h35.

                  1. Pierre 82

                    Il y a d’énormes quantités de choses à dire sur le pape actuel. Je suis fatigué d’essayer de suivre le cheminement de sa pensée. Il a 40 ans de retard dans sa manière de comprendre le monde, mais c’est hélas le cas de nombreux prélats. Consacrer sa vie à l’évangélisation et à la prière n’est pas la meilleur façon de comprendre comment fonctionne le monde. Son entourage est essentiellement constitué de bons bourgeois romains et autres crétins à roulettes qui n’ont peur que d’une chose, c’est que la situation ne change trop vite leur mode de vie.
                    Des papes fulgurants, on en a eu trois ces 100 dernières années, peut-être quatre (Jean-Paul II, Pie XII, Pie X auquel on peut ajouter Benoît XVI). C’est beaucoup, énorme même quand on considère la relative médiocrité intellectuelle de beaucoup de prélats. Ils pensent encore qu’il faut être bien vu de la haute bourgeoisie, et comme celle-ci est devenue bobo, ils essaient de suivre. Ce type de comportement les met systématiquement en position d’avoir un train de retard. Et ils ne comprennent pas que leur rôle n’est pas de « dédiaboliser l’Église ». Je dis ce mot précisément parce qu’il est en fait dans le même schéma mental que Marine Le Pen, mutatis mutandi bien entendu… stratégie non seulement vouée à l’échec, mais surtout en contradiction totale avec l’enseignement du Christ.

                  2. Dr Slump

                    Le pape François, justement l’exception qui confirme la règle, parce qu’il ne parle pas comme un chrétien, mais comme un perroquet de la doxa bien-pensante. Et quand il a dit ça, pour moi il a juste dit une connerie de plus.
                    Enfin je ne voudrais pas qu’on croit que je cherche à vous convaincre de quoi que ce soit concernant le christianisme, mais juste de rétablir le sens des mots: quand on attribue au libéralisme toutes les turpitudes politiques que vous savez, personne ici ne s’offusque qu’on défende sa véritable définition. C’est ce que je fais à propos de cette formule fallacieuse de « religions du Livre », et je le ferais aussi sans problème pour toute autre religion.

                    1. Higgins

                      Disons que c’est une expression facile pour désigner les trois principales religions monothéistes.

                1. René-Pierre Alié

                  Je m’explique, Husskarl.
                  Ce sont les croyances qui sont, pour moi, hors de saison.
                  Pas les problèmes que, précisément, elles posent.
                  Si les religions posent des problèmes (plus ou moins, et des problèmes majeurs avec l’islam), c’est, justement, parce que ce sont des croyances. Elles échappent à la raison.

                  1. Dr Slump

                    @RPS
                    Je comprends, et je partage l’idée qu’il faut se détacher des croyances irrationnelles, mais d’abord toute croyance n’est pas forcément mauvaise.
                    De plus, les religions ne sont pas faites que de croyances. Pour l’islam j’en suis moins certain, mais je peux me tromper, et les religions sont aussi dépositaires d’une tradition et d’une pensée philosophique, et exhortent à user de sa raison en équilibre avec ses autres facultés.
                    Enfin, l’homme n’est pas fait que de raison, et on ne peut pas tout expliquer et tout réduire à la seule raison. Bien des choses nous dépassent, et on souffre souvent de trop s’enfermer dans un rationnel rationalisant qui tourne en boucle… 😉
                    Il faut distinguer la raison du rationalisme, qui pour moi est du même tonneau que le scientisme, et sont tous les deux des croyances qui peuvent être néfastes que les superstitions archaïques.

                    1. René-Pierre Alié

                      Quitte à pontifier un brin, docteur, je soutiens que toutes les croyances sont irrationnelles, puisque croire (que ce soit en Jehovah ou au vaccin miracle), c’est faire fi du principe de base de la science, qui est le principe de falsifiabilité. Il n’y a pas de croyance absolue, seulement de hautes, de très hautes, ou de basses probabilité. L’existence d’un dieu créateur est une probabilité extrêmement basse. Mieux vaut ne pas s’en préoccuper, ce qui ne signifie pas une conversion à l’athéisme. L’inexistence de dieu(x) est simplement pour moi un probabilité très haute. C’est donc sur elle que je me guide.
                      Le meilleur indice de l’inexistence de dieu n’est pas, ce que souligne Onfray dans son « Traité d’athéologie », à savoir les absurdités contenues dans les doctrines religieuses. La meilleure « preuve » est dans le besoin humain d’une croyance en dieu. L’homme désire un ou des dieux, et donc les crée. Il bénéficie alors de ce que Freud résume dans « L’Avenir d’une Illusion » : « un système de dogmes et de promesses qui, d’un côté élucide (pour l’homme) les énigmes de ce monde avec une enviable exhaustivité et, de l’autre, lui assure qu’une Providence pleine de sollicitude veillera sur sa vie et le dédommagera, dans une existence après la mort, d’éventuelles déconvenues. »
                      On sait bien, surtout avec Pareto, l’utilité sociale que peut avoir une illusion, une chimère, objectivement fausse mais subjectivement vraie, par la force que lui donnent des millions de croyants. L’athéisme n’est donc pas forcément recommandable, mais faut-il pour autant faire perpétrer une illusion qui s’imposera progressivement ? La question et un grand classique. Goncourt, dans son « Journal », se la posait, et concluait : « Dans toutes les sociétés qui se sont succédé depuis le commencement du monde, il y a eu un athéisme des intelligences supérieures, mais je ne connais pas encore de société ayant subsisté avec l’athéisme des gens d’en bas, des besogneux, des nécessiteux »
                      Il est des vérités nocives, comme des illusions nécessaires. Et « une religion ne s’apprécie pas seulement à la véracité des ses articles de foi (Louis Rougier, « Le Conflit du christianisme primitif et de la civilisation antique ».
                      De mon point de vue d’athée, les religions ne s’apprécient que par rapport à leur influence, bonne, moins bonne, ou mauvaise, sur l’air du temps – l’évolution des mentalités -, donc la politique.
                      Les monothéismes étant les religions les plus abouties, donc à mes yeux les plus néfastes, les trois monothéismes sont bien, comme dit Nietzsche dans « Le gai savoir », « le plus grand danger de l’humanité ».
                      Pour moi, le judaïsme et l’Islam tiennent la palme, avec des nuances, qu’il serait trop long de commenter ici. Le christianisme, qui a été mélangé d’une assez bonne dose de panthéisme (la Sainte Vierge, les divers Saints, etc), est par essence d’une nocivité moindre.
                      L’islam est dans une phase de conquête, comme l’a été autrefois le christianisme. Nous sommes à cet égard en état de légitime défense – ce qui pour certains redonne des vertus au dieu de Constantin. C’est, d’un point de vue politique, une bonne chose. Ce n’est pas pour autant que je vais me convertir, ou de vouloir tout changer. Les choses vont très bien – ou très mal – sans ma modeste participation, durru. Je me contente de donner mon avis.

                  2. durru

                    Le problème, René, c’est que le monde est bien trop complexe pour que l’esprit humain, même pour les plus élevés, puisse en percevoir le tout. Pour qu’un homme puisse être serein dans ce cadre d’énorme incertitude, il faut avoir un point d’appui. Et la religion en est un. Attention, il ne faut pas mettre un signe d’égalité entre religion et église…
                    Ce qu’on observe dans notre monde occidental largement athéiste va dans deux directions : une perte de repères assez générale, qui va jusqu’à la conversion (pour les plus paumés) à une religion qui les rassure (le plus souvent l’islam, mais aussi, par exemple, les Témoins de Jéhovah) OU un hubris démesuré, ce qu’on voit ces derniers temps avec tous les clowns à roulettes qui font semblant de nous gouverner (prototype, même s’il n’est pas un dirigeant à proprement parler : Laurent Alexandre).
                    En tout cas, c’est une question anthropologique : l’humain et la société se sont développés comme ça depuis la nuit des temps, vouloir tout changer du jour au lendemain est juste impossible, ce que nous ont démontré à répétition tous les constructivistes.

  17. MCA

    Apparemment, nous ne sommes pas prêts de nous en débarrasser :

    https:/ /www.businessbourse.com/2021/10/18/le-forum-economique-mondial-a-officiellement-approuve-un-systeme-mondial-de-codes-qr-covid-facilite-par-lentreprise-covidpass-a-la-demande-expresse-du-secretaire-general-chinois-xi-jinping-vous/

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Si Lemaire nous monte cette usine à gaz du chèque carburant, c’est pour prévenir la pénurie d’électricité de cet hiver. C’est ça, la pensée complexe, trop subtile pour le vulgus pecus.

  18. heli0gabale

    Non mais Bruno Le Meme est un plaisir à chaque déclaration, c’est délicieux :

    https:/ /twitter.com/BFMTV/status/1450007106552307712?t=LvImozTFE09wA53iGQfCtQ&s=19

    Je trouve l’article collector, l’esprit de la doctrine du brunolemairisme est bien restituée.

  19. heli0gabale

    Vous vous souvenez de Queen Sandrine ? Pile entre le sabbat et une réunion en non mixité sur la Metempsychose, elle a une idée de génie :

    https:/ /twitter.com/BFMTV/status/1450078753900617737?t=0vmKxLW7VoHXWCRZvNb4VQ&s=19

    La classe politique ces jours-ci est tellement en roue libre que j’espère que le Patron, que la Grâce soit sur Lui, nous gratifiera d’un beau billet à ce sujet.

    1. Pierre 82

      Je n’ai qu’un mot à dire: quel dommage qu’elle ne soit pas la candidate écolo, elle nous en aurait sorti une pareille deux fois par jour, les occasions de se distraire ne sont pas terribles ces temps-ci…

      1. heli0gabale

        J’en suis le premier déçu.
        Du coup on se retrouve avec Jadot, le Xavier Bertrand vert.
        Alors qu’avec Sandrine, on vibrait à chaque déclaration.

    2. Yanka

      Elle va se faire taper sur le clitoris par Jadot, déjà bien énervé à cause de Zemmour. Cette ahurie, c’est du plomb dans le sac à dos !

      1. Pierre 82

        Entre nous, je ne pense pas que le Jadot soit mieux. Son électorat habite dans les centre-villes, et roulent en trottinette électrique. Ils veulent qu’on supprime les bagnoles parce que ça les dérange. Peut-être qu’il est moins crétin en communication et qu’il s’abstiendrait de le dire en public, mais en cherchant bien ,c’est déjà dans son programme. Annoncé ou pas.

        1. Yanka

          Vous savez, moi, les écologistes, je les fourre dans le même sac et je jette le sac en Seine, bien lesté. J’observe simplement que Jadot a un peu plus que la dingue la tête sur les épaules, et c’est lui le candidat vert. Elle lui met du plomb dans les pompes. À un moment donné, il va lui en mettre une dans les dents, exaspéré.

      1. pabizou

        Il vaut peut-être mieux éviter de trop prendre ses prédictions pour la réalité, à moins d’aimer être déçu . Quel que soit leur camp les marchands de rêves me fatigue . Ce qui n’empêche pas qu’il ne dit pas que des conneries .

        1. Pierre 82

          Rassurez-vous, j’écoute ça comme une histoire, comme une fable, et en aucun cas comme une prédiction !! C’est comme une gourmandise chaque semaine.
          D’aucuns pourraient se méprendre, car il a lentement glissé, sans prévenir, vers cette forme de récit, qui est devenue progressivement de plus en plus romancée et imaginaire. Il y a quelques années, ses récits étaient plus dans le concret, même si les personnages imaginaires y intervenaient.
          C’est ce qui fait le charme de ses vidéos. Il est manifeste qu’il s’inspire de gens qu’il a connu, mais c’est bien tourné…

          1. Yanka

            Ce qui fait son intérêt, outre son art du récit, c’est qu’il ouvre des perspectives. Il m’a permis de m’intéresser au phénomène des égrégores, puis de l’intrication quantique, et de penser toujours au-delà. Sur l’histoire du pétrole en berne, je suis plutôt d’accord avec lui et donc pas vraiment en harmonie avec ceux du forum ici qui ne croient pas à l’épuisement des énergies fossiles. Il est intéressant à suivre sur Twitter, de même que Laurent Ozon ou Bruno Bertez. Ce sont des mecs qui apportent quelque chose. Ils ont un regard personnel.

  20. Rick Enbacker

    https:/ /fr.news.yahoo.com/lespace-sant%C3%A9-num%C3%A9rique-sera-d%C3%A9ploy%C3%A9-172103170.html

    Vous le sentez bien le crédit social qui se met en place ?

    1. RV

      « Les personnes qui ne veulent pas de cet espace numérique de santé auront un délai d’un mois pour s’opposer ce qu’un espace soit créé à leur nom ».
      Un mois sera largement suffisant, il ne me faudra pas un jour.

      1. MCA

        Un mois à partir de quelle date (non divulguée)?

        D’autre part, refuser en faisant la démarche est se dénoncer ouvertement et probablement renoncer sans le savoir à l’avenir des soins qu’ils ont concocté dans leurs salons feutrés, style pas de dossier, pas de soins ou pas de dossier, pas de remboursement.

        Ils le font bien avec le pass à l’entrée des hôpitaux : pas de pass, pas d’entrée aux soins.

        Depuis le temps que ces tordus nous font le coup avec le covid, j’attends la suite pour ces récalcitrants..

        1. Dr Slump

          C’est pas impossible. Mais si c’était avéré ça ne me dissuaderait pas de m’opposer à l’ouverture de ce compte, au contraire ce serait une raison supplémentaire.
          C’est comme pour la loi qui permet maintenant à la médecine de disposer par défaut de votre corps à votre mort, à moins de s’y opposer formellement. Pas question de laisser l’état disposer comme il l’entend de ma santé.

        2. Pierre 82

          J’ai tout de suite imaginé la même chose. Des tordus ne peuvent qu’imaginer des coups tordus. Je me suis déjà fait à l’idée que bientôt, les non-vaccinés n’auront plus le droit à aucun soin.
          Mais quand je vois ce qu’est devenu la médecine, je me dis qu’il vaut mieux avoir des potes médecins, même retraités, et une pharmacie blindée d’huiles essentielles. On a un moment compliqué à gérer qui va bientôt commencer. Et si j’attrape un cancer juste pendant cette période, tant pis. Comme a dit mon père à son médecin qui lui annonçait, à 84 ans, qu’il avait un cancer du foie: « Bah, il faut bien mourir de quelque chose ».
          De toutes façons, prolonger mon existence à tout prix dans un monde pareil est une perspective assez peu engageante. L’homme est destiné à mourir, comme tout ce qui constitue le monde vivant.

        3. Pheldge

          oui, j’imagine également que les refuzniks n’auront plus accès à tout un tas de prestations, sauf à remplir à chaque fois des Cerfas de 15 pages, ou un truc semblable, conçu pour venir à bout de la détermination la plus franche …
          Entre ce type de dictature numérique, les délires écolo-woke, je me dis une fois de plus, et vraiment pas de gaîté de coeur, que finalement le califat …

  21. Creation Rebel

    HS mais tous concernés : MEL sur la Cinq, dans l’ air du moment
    Containers, bio, Matières essentielles . . . Trop cher
    Au diner, bientôt , une bonne soupe au cailloux
    C’ est un bon communiquant
    Vaseline inside
    Pétrole à pas cher, des stats favorables
    La recette est simple, bonne mais la gamelle coûte
    Enfermés ou coincés dans l’ auberge à subir le fouet ?

  22. MCA

    De mieux en mieux, sortez les bougies :

    https:/ /francais.rt.com/france/91721-melenchon-souhaite-fermer-tous-reacteurs-nucleaires-francais-si-elu-president-2022

    1. Pheldge

      vu que pour certains, RT sent le soufre, c’était dans le Point également :
      lepoint.fr/politique/jean-luc-melenchon-veut-fermer-toutes-les-centrales-17-10-2021-2448106_20.php

    2. Dr Slump

      Mélenchon est en roue libre, il dit tout et son contraire, et inversement, il est devenu la définition-même du clown à roulettes sous champi.

      1. MCA

        Ce que j’aime le plus c’est quand il se pointe dans ses meetings avec sa veste col Mao histoire de faire couleur locale.

        Ce millionnaire (avec notre fric) qui n’a jamais bossé de sa vie se la joue homme du peuple et se sent soudain investi de la mission de sauver la planète… LOL.

      2. Grosminet

         » Sous champi  » explication plausible, c’est la saison… si seulement il pouvait se taper une bonne grosse vilaine descente et se balancer par la fenêtre…

    3. Pierre 82

      Plus le temps passe, plus je suis dans l’espoir d’un bordel sans nom pendant l’hiver, qui serait exceptionnellement rigoureux, avec des pénuries dans tous les sens.
      Alors oui, on aura froid, oui on va en baver, oui on va avoir beaucoup de mal à trouver de quoi se déplacer, de quoi se nourrir peut-être, oui, beaucoup (dont moi) vont perdre leur job, et se retrouver comme confinés dans le froid emmitouflé sous des tonnes de couverture, à se faire chier sans internet, avec des coupures de courant de plusieurs heures par jour, et en ne sortant que pour aller faire la queue devant les magasins et en revenant des heures après avec des salsifis en boite et de la langue de bœuf parce que c’est tout ce qui restait (réminiscences de l’enfance, pardonnez-moi…)

      C’est marrant que je me mette à rêver à des trucs comme ça, comme étant la meilleure chose qui puisse arriver, car ça réveillerait les Français, et les ferait réagir, en se disant qu’il vaut mieux la fin d’une horreur, qu’une horreur sans fin, cette mort lente que nous subissons.

      Après une expérience pareille, les Mélanchons, les Rousseaux et les poudrés de tout bord devraient courir vite quand arrivera le printemps. C’est juste un rêve, ça n’arrivera pas…

        1. Pierre 82

          Quand j’étais gamin, je détestais ce truc. Et très rares sont les restos qui en proposent. Et en général, ces restos servent aussi des pieds de cochons ou des andouillettes dont je raffole, mais prochaine fois, j’essaierai. Quand j’étais môme, jamais on ne m’aurait fait manger de l’andouillette, les goûts évoluent.
          Enfin, les restos, c’est pas pour tout de suite…

          1. Yanka

            Je détestais aussi la langue de bœuf que préparait ma tante. C’était juste l’idée de manger une langue et de voir la préparation. Par contre, j’aimais sa sauce madère. Sa fille me fit goûter un jour dans une cuiller à soupe ladite sauce. La traîtresse y avait caché un morceau de langue. J’ai adoré.

      1. Grosminet

        « car ça réveillerait les Français, et les ferait réagir » . répété maintes fois en ces lieux par moults commentateurs dont moi-même : ce n’est qu’une fois les frigos vides que les choses pourront vraiment bouger, la condition préalable étant un état en cessation de paiement.

        1. Pierre 82

          Je dis la même chose depuis un bon moment.
          C’est triste d’en arriver là, mais tant qu’on n’a pas touché le fond, très peu de choses bougeront… si cet hiver ressemble à ce que j’ai décrit, on encore une petite chance d’échapper à une guerre civile. Un scénario à la grecque ou à la chypriote, enfin peu importe: un truc qui fait que les gens se rendent compte que l’état est impuissant à rétablir la fameuse « viekomavan » dont on parle souvent ici, et qu’on est dans la dèche pour un moment.

          1. Yanka

            La plupart des gens normaux (pas ceux qui fréquentent les blogs d’Internet, lisent, s’informent, s’inquiètent, posent des questions dont ils cherchent humblement les réponses), ces gens-là pensent que le monde est donné et notre vie quelque chose de stable et d’immuable. Ils ne peuvent pas concevoir une autre façon d’exister. Quand on leur explique par exemple que le banquier qui vous prête des sous ne sort pas l’argent d’un coffre, vous le concède non sans réticences et attend sagement que vous le remboursiez, mais l’invente par un jeu d’écriture et que vous lui remboursez le principal augmenté des intérêts d’une somme créée ex-nihilo, ils ne vous croient littéralement pas, car c’est inconcevable pour eux. Alors une crise énergétique, plus de télé ni d’internet, le pétrole rare, le frigo criant famine et la fin des douches quotidiennes… Ce qui tient le monde, c’est ça, c’est l’ignorance et son corollaire l’optimisme plus ou moins béat. Il me semble qu’on attribue à l’industriel Ford une réflexion du type : « S’ils savaient… ils se révolteraient. »

            1. Pierre 82

              C’est un simple mais brutal retour à la réalité. Plus j’y réfléchis, et plus je me dis qu’il est impossible que ce retour à la réalité (la découverte que la valeur réelle de l’argent, c’est pas énorme, et qu’on ne peut plus en faire grand chose) ne peut pas se faire en douceur. Il sera forcément violent. Comme dépasser l’horizon d’un trou noir, une fois que ça commencera, ce sera fulgurant car il ne s’agit pas du seul Zimbabwe, ni même de la seule France, mais bien de l’ensemble du monde connu qui basculera.

              1. Yanka

                La question de l’argent (création, valeur réelle) est mon test préféré auprès des personnes qui se prétendent avisées et que je soupçonne à de menus détails qu’elle ne sont pas plus avisées que le cochon devant le merlin fatal. Je les désarçonne un instant (en plus je parle sur un ton volontiers badin, comme d’une chose que même un enfant sait), mais ça semble tellement gros que c’est oublié instantanément. Les mêmes ne peuvent faire la relation entre un son, la gestuelle d’un type et un instrument aussi peu spectaculaire (sauf au son) que le thérémine.

                https:/ /youtu.be/ajM4vYCZMZk

                1. Pheldge

                  c’est pourtant simple : l’argent ne manque pas, les riches se gavent depuis longtemps sur le dos des pauvres, donc pas de soucis, il faut faire payer les riches ! c’est LE discours qui est martelé par l’EdNat depuis toujours et qui est dans tous les esprits …
                  fdgpierrebe.over-blog.com/2016/06/faisons-les-poches-aux-500-familles.html

                  1. Yanka

                    La question n’est pas l’argent en soi, mais le fait que le système repose sur du vent, des conventions et une confiance confinant à la naïveté. Les experts qu’on appelle économistes pataugent actuellement dans un monde qui a perdu tous ses repères. Les fondamentaux ont quasi tous disparu, voire même les vieux mécanismes de jadis, genre l’inflation provoque des hausses de salaire qui, etc. Les taux négatifs paraissaient une aberration, mais ça marche. L’agent magique pleut et seule la Bourse en profite. On se croirait dans une féérie hollywoodienne du type « Mary Poppins »; Forcément, ça ne peut que très mal finir, mais ça fait 15 ans que Delamarche & co annoncent chaque semaine le grand krach boum hue qui n’arrive jamais, mais qui aurait dû.

                    1. Pierre 82

                      Delamarche a une image très amusante de ce que nous vivons: les dessins animés où le coyote passe une falaise et continue à courir quelques dizaines de mètres avant de se rendre compte qu’il est dans le vide. C’est à ce moment-là seulement qu’il tombe à la verticale.
                      Ce qui prouve que la loi de la physique ne s’applique pas aux marchés financiers, et qu’ils n’évoluent pas selon des fonctions continues et dérivables. D’où l’inanité des modèles mathématiques.

                    2. Yanka

                      @Pierre 82

                      C’est vrai que l’image du coyote suspendu dans le vide rappelle de bons et hilarants souvenirs. Je ne sais pas s’il existe des lois en économie que l’on puisse comparer aux lois de la physique, science dure. Il y a plutôt des velléités de lois, un désir d’ordre, pas mal d’observations et quelques mécanismes qui fonctionnent tant qu’on respecte les règles. Mais les règles ont disparu et les économistes pensent l’économie avec le souvenir des anciennes règles, envolées. Le travail à la chaîne fonctionne très bien (à commencer, sur le papier, comme modèle), jusqu’à ce que vous introduisiez dans la chaîne un trublion, le cousin de votre belle-sœur, un cinglé qui fait n’importe quoi. Les QE à répétition, c’est le fou de la chaîne.

  23. Infraniouzes

    Dans la saga « ce n’est pas la Biélorussie » mais ça y ressemble furieusement, je suis fort étonné de ne pas trouver dans les rayons le livre « Le traitre et le néant ». Chez Leclerc on me précise que le succès du livre a fait qu’il a été vendu en deux jours !, quant à Super U, pas un exemplaire. On rêve. Je commande sur Amazon mais on me signale des délais invraisemblables pour un bouquin. Tout ça sentirait la mauvaise enfume que je ne m’étonnerais pas plus. Mais je ne suis guère surpris, après avoir vu sur RMC, sous la houlette du sieur Yann Barthès, les deux duettistes du Monde faire la réclame de leur livre. Saignant le brûlot des deux folliculaires. La Macronnerie ferait-elle sonner le tocsin pour arrêter une nouvelle pandémie plus grave que la précédente ? J’ai dit Biélorussie car je n’ai pas osé dire Corée du Nord. Mais on y arrivera sans doute un jour.

    1. Higgins

      Il est dispo sur Amazone priori sans difficultés : https:/ /www.amazon.fr/tra%C3%AEtre-n%C3%A9ant-G%C3%A9rard-Davet/dp/2213705305/ref=cm_cr_arp_d_product_top?ie=UTF8

    2. heli0gabale

      Si le bouquin vous intéresse, je vous conseille naturellement ceci :

      https://twitter.com/Rapt0r_H/status/1449467423137091585?s=19

      De ce qui en est rapporté, les gens interviewés dans le bouquin ne nous apprennent pas grand chose de plus : Macron est un faux derche qui ne connaît rien à rien, traître complet, se prend pour un chef à la Napoléon, fait du néo giscardisme en essayant de draguer les 2 français sur 3 et le macronisme mourra certainement avec Macron.

      Le mieux c’est de trouver une version gratos en pdf ou d’occase parce que y’a pas grand chose de neuf.

    1. Semaphore

      Quand on touche au grisbi résultant des extorsions étatiques, l’accueil des fonx n’est jamais enthousiaste…(surtout quand on a voiture de fonction et chauffeur et carte de carburant)
      Flop Joene ont eu la main lourde sur les centimes additionnels qui ne se sont guère fait apercevoir au moment du pétrole à moindre coût mais qui font maintenant exploser le prix.
      De nombreux commentaires rappellent que les carburants étaient moins chers à la pompe, il y a quelques années malgré un baril à +de 120$… alors qu’il n’est actuellement qu’aux alentours de 80/85$, soit un bon tiers de moins. S’il devait remonter à cet ancien étiage et avec le même niveau de taxation, les 2€/litre seront explosés à la hausse…

    2. Dr Slump

      Je pense que ce propos révèle au contraire la vérité: les taxes sur les carburants sont tellement élevées que les baisser d’un (ou quelques…) centime suffirait à engendrer des baisses conséquentes de rentrées d’argent pour l’état. Cela lui coûterait sûrement moins, à court terme, de distribuer quelques chèques carburants que de baisser ces taxes. Il est donc préférable au gvt actuel de poursuivre dans la fuite en avant, et après lui le déluge.
      Et deuxième vérité implicite: l’état est financièrement à ce point aux abois qu’il ne peut même pas envisager une petite baisse de taxe sur les carburants.

      1. durru

        Sans oublier un autre aspect : avec la « solution » des chèques, on trouve aussi une activité à des fonx qui se rendent du coup « utiles », sans parler de ceux qui vont être aux manettes de cette opération et qui vont retrouver des jolis émoluments.

        1. Dr Slump

          Sans aucun doute, mais je crois qu’au fond tout ça c’est dans le but délibéré de maintenir les gens dans la dépendance de l’état: ne surtout pas desserrer l’emprise de l’état, et surtout pas sur les taxes. Je ne crois plus à l’ignorance ou à la bêtise. Ils savent, et mieux que nous ne le croyons.

          1. durru

            Pire que ça, ils ne sont même pas capables de réfléchir en dehors de leur schéma mental totalement fasciste de l’Etat tout puissant.
            Réduire les taxes n’a, dans leurs têtes, qu’un sens temporaire et c’est comme un cadeau fait à la populace.

          2. Pheldge

            et le chèque essence, c’est une aubaine pour les élections : ça permet à Macron de faire des cadeaux à un large public, à peu de frais -enfin comme disait Slump fort justement plus haut , par rapport à une baisse des taxes -. psychologiquement, recevoir un chèque, ça marque beaucoup plus. Remember les chèques cadeaux des commerçants …

      2. Semaphore

        Vous n’aurez pas été non plus sans remarquer que l’État se hâte lentement dans cette affaire : il va le faire et hop, je gratte du temps…

    1. Pierre 82

      J’hésite entre consternant et surréaliste. Et malheureusement, mes filles m’ont déjà confirmé que c’est de plus en plus fréquent, même si on est encore très loin d’être à un pourcentage pareil, et que ça concerne quand même une minorité.
      Phénomène de mode, je l’espère, qui passera comme le jeu du tic-tac ou les scoubidous.
      Pour modérer, une de mes filles m’avait dit qu’elle soupçonnait qu’il y avait beaucoup de propos d’adolescents basés sur rien du tout. Comme c’est à la mode d’être gay, alors ceux qui ne le sont pas (ceux qui sont le plus mal dans leur peau, comme beaucoup à cet âge) se disent bi. Pour pas passer pour de gros puceaux, la plus grosse honte d’un ado.
      Malgré tout, je trouve tout cela un peu inquiétant…

      1. heli0gabale

        Phénomène de mode ? Je ne sais pas trop, y’a de ça mais ça m’a l’air plus profond que ça.
        (faut que je retrouve ce texte de Philippe Muray qui disait que la bisexualité serait la sexualité du futur)

        D’un autre côté, avec les minorités ethniques assez peu sensible à ces délires et qui deviennent de moins en moins minoritaires, il est pas impossible que par mimétisme on ait droit à un violent retour en arrière dans les générations futures…

        1. Nemrod

          La procréation étant de plus en plus décorrélée de la sexualité, je pense que le phénomène ira en s’amplifiant malheureusement .
          Je ne sais pas ce que ça peut donner de bouleverser à ce point l’ordre naturel des choses.
          Pour moi il est probable que ça sera un des facteurs d’effondrement devant des civilisations plus viriles donc plus conquérantes.

          1. Pierre 82

            Je crains exactement la même chose, mais par contre, je ne négligerais pas non plus la possibilité d’un retour de balancier assez brutal, surtout si la situation économique venait à se dégrader violemment. Dans un monde troublé, il y a assez peu de place pour ce genre de fantaisies. Une partie de la jeunesse risque de se retrouver dans de sérieuses difficultés.
            Il y a également un autre fait: l’homme n’a pas été atteint dans ses profondeurs anthropologiques par les constructivistes de tout poil qui ont généré l’apparition de ces zombies mi-homme-mi-femme-mi-n’importe-quoi. Il semblerait que les plus touchés viennent quand même des mêmes milieux ultra-bobos biberonnés dès leur plus jeune âge par des parents qui leur bourraient le mou avec des conneries délirantes. A côté de ça, beaucoup d’ados et de pré-ados ont du mal à se situer (c’est leur âge qui veut ça) et comme les repères sont faussés, ils ont encore plus de mal à se situer. Je n’ai pas vu d’études sur le sujet, mais quoi qu’il en oit, il serait urgent d’arrêter avec ces conneries. Et s’il est heureux que le bobo se reproduit peu, car ça évite la propagation de cette maladie mentale, malheureusement d’autres populations qui ont gardé leur bon sens de ce point de vue-là et cultivent des comportements plus virils, se reproduisent beaucoup plus vite.
            J’ai parfois l’impression que c’est le problème d’Israël à l’heure actuelle, dirigés intellectuellement depuis des années par des boboïdes de compétition, et quand on voit comment ils sont en train, en direct, de se suicider, je trouve ça impressionnant. Et derrière, les Palestiniens pourraient finir par se retrouver en position de force. Seuls les Juifs dits ultra-orthodoxes, semblent avoir senti le danger depuis des décennies.

            1. Nemrod

              En gros quand tu cherches à bouffer le musculeux qui a un sanglier sur une épaule et une hache sur l’autre devient plus fréquentable.
              Je résume.

              1. Pierre 82

                Exact. Et les gonzesses se mettent brutalement à en tomber amoureuses.
                Et le hipster en trottinette électrique voit sa cote chuter brutalement, et se retrouve comme un con (d’ailleurs, c’est un con, donc ce n’est qu’un juste retour des choses)
                Et le crétin qui a cru à 14 ans qu’il était une fille, et qui s’est fait castrer et greffer un utérus sous l’influence de ses abrutis de parents et des salopards qui peuplent les « organisations », et bien le pauvre gars, désolé pour lui (ou pour elle), mais il se tire une balle, il n’a plus rien à foutre ici.

                1. schelten

                  Tout le féminisme repose sur le progrès. Ce n’est pas parce que la société était patriarcale que les femmes devaient rester à la maison, mais parce que la plupart des métiers demandaient des gros efforts physiques, pour lesquels un homme était bien plus productif qu’une femme.

                  Il suffirait d’une panne électrique généralisée pendant quelques semaines, et les gens se rendraient vite compte combien le discours progressiste et bobo-écologique était débile.

                  D’ailleurs, on s’en approche, la Confédération suisse considère qu’une panne d’au moins deux jours complets pourrait arriver dans les cinq prochaines années.

          2. heli0gabale

            Dépopulation, dépression, dysgénisme et problèmes psychologiques de masse, c’est tout ce qu’on va gagner.

            Je pense personnellement que la fièvre néo gnostique qu’on est en train de vivre ne sera pas éternelle et qu’elle risque de prendre un retour de bâton de la réalité.

            1. Pierre 82

              Elle ne sera pas éternelle, puisqu’elle génère des gars incapables d’affronter la dureté de la vie, et seront franchement désarmés si tout d’un coup, trouver à bouffer sans l’aide de l’état devient un problème de survie. Un certain nombre se ressaisiront, et d’autres disparaîtront, tout comme les dinornithiformes avant eux…
              C’est la vie

              1. heli0gabale

                Je suis très curieux de voir comment ils vont réagir en cas de pépin.

                Autant il y en a pour qui c’est foutu, ils ont abandonné (ça me rappelle un passage dans les Derniers Jours où de Jaeghere explique que la ville de Treves je crois est mise à sac par les barbares et la première chose que les citoyens demandent aux barbares c’est de leur laisser les jeux du cirque), autant il y en a qui vont atterrir de suite.

                Le confort rend de gauche et la nécessité rend de droite (ce sera mon épitaphe).

          3. Pheldge

            « La procréation étant de plus en plus décorrélée de la sexualité » , décorréler, c’est une manie chez les progressistes, j’entendais à la radio, un beau parler, disant qu’il fallait « décorréler le revenu du travail », en clair un RU pour vivre, et puis on travaille, mais en faisant ce dont on a envie, uniquement … des malades !

      2. Pheldge

        @ Pierre 14 h 24 : « passer pour de gros puceaux, la plus grosse honte d’un ado », ça a toujours été, et c’était pire avant, avant tous les dispositifs de contraception. Alors oui, pécho une fille à cet âge c’était un exploit, et fallait aller le chercher. et ça c’est pas facile, tandis que rester entre garçons, en se déclarant non binaire, pan culé sexuel ou je ne sais, ça évacue en repoussant le problème à plus tard …
        C’est désolant ! sur 22 neveux et nièces nous avons 4 homos et une goudoune. Nos filles devront aller chercher de la virilité importée, pour avoir des enfants, misère de misère !

    1. Pierre 82

      Je reste un peu sceptique sur ce genre de bouquins.
      C’est très « Jovanovesque », et d’ailleurs ce Stéphane Blet qui présente le bouquin parle de la même façon que Pierre Jovanovic, avec le même débit, presque les mêmes mimiques.
      Le Pierrot reste quelqu’un que j’apprécie humainement, et comme beaucoup d’autres, on s’est même, avec mon épouse, déplacé pour le rencontrer et discuter avec lui il y a quelques années quand il faisait le tour des librairies. On a parlé du chapitre 3 de l’Apocalypse de St Jean pendant plus d’une heure, ce qui est assez rare dans un cadre autre qu’un groupe de lecture biblique…
      Le type est très intéressant, mais à force, il est fatigant.
      Il a une incapacité d’imaginer que quoi que ce soit puisse arriver soit par hasard, soit par bêtise, soit par conformisme. Je le rejoins sur le hasard, car pour moi, c’est juste un synonyme de la Providence, mais par contre, quand on récuse le principe même du rasoir d’Hanlon (Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer), ça devient vite pénible… non, Pierrot, tout ce qui advient de négatif sur cette terre n’est pas uniquement fait de choses calculées par des esprits tordus, détends-toi.
      Bien sûr qu’il y a des malfaisants, et malheureusement beaucoup sont dans à des postes très élevés, mais il ne sert à rien de les surestimer. Ils n’organisent pas tout…

      1. Higgins

        Je suis également septique mais je l’ai commandé car il doit donner un bon résumé de la folie dans laquelle nous sommes contraints d’évoluer.

      2. Yanka

         » … y a des malfaisants, et malheureusement beaucoup sont dans à des postes très élevés, mais il ne sert à rien de les surestimer. Ils n’organisent pas tout… »

        Vous ne croyez donc pas aux élites pédo-satanistes avec leurs chemtrails ?! Ah, vilain pas beau ! Ne savez-vous donc pas que Bill Gates vous regarde ?

  24. Arthur H

    HS… si quelqu’un se fait chier et qu’il est curieux de connaître un versan de la montagne Problèmes en France… alors vous trouverez sur cette page youtube de la matière brute afin de comprendre un tout le buzin.

    https:/ /www.youtube.com/c/bpifrance/videos

    A l’exception de qq intervenant, tel que grandgeon (qui va lancer un service mieux que vintaged…), c’est plutôt du socialisme ou du capitalisme de connivence.

    1. Pierre 82

      Punaise, quel festival de têtes à baffes… juste sur à peine plus d’une minute de la première vidéo.
      Dire qu j’en connais des dizaines qui ressemblent à ça, ceux qui se font appeler « managers » et qui ne managent rien du tout, à part des fichiers Excel…

        1. Pythagore

          Elle me rappelle ces télé-évangélistes américains qui racontent leur vie, leurs déboires et leurs espoirs grâce au seigneur, mélange de contrition, d’exhibition et de sublimation.
          A noter que cette dame ne parle d’elle même jamais des autres. C’est pour leur bien.

      1. Arthur H

        Sa boite fût rachetée par zendesk, gros truc tech avec gros serveur, elle fustige le co2 et les méchants serveurs mais pour vendre et prendre l’argent des méchants tech qui ont de gros serveurs, elle est moins regardante.

        C’est une menteuse et, selon moi, tarée. Elle utilise beaucoup l’avion (elle le dit afin de volontairement faire son mea culpa), elle pollue, selon ses critères, beaucoup, et pour se faire pardonner elle aimerait forcer tout le monde à payer pour ce qu’elle pollue. Marrant… haha haha haha. Drôle.

        Typique de la personne qui, idéologiquement, se mort la queue: elle sait qu’elle pollue beaucoup plus que tout le monde et donc est triste de son comportement et, donc, veut non juste elle-mm changer mais forcer tout le monde à changer… comme si tout le monde était comme elle. Prout.

        Bref, une belle purge de niveau rousseau++.

        La french soutient et finance ce genre de folle.

        1. Pierre 82

          Mon constat est pire encore: elle n’est pas folle du tout, et c’est une vraie entrepreneuse.
          Elle a juste trouvé un secteur porteur, et pour séduire ses clients (ceux qui ont le pognon et le pouvoir de lui confier une mission, même si le boulot ne sert à rien), elle utilise tous les thèmes, les manies, les éléments de langage jusqu’à la caricature. En face d’elle, il y a des politiciens et des haut-fonctionnaires complètement hors-sol, qui sont venus manger des petits fours au frais du contribuable en se gargarisant de mots et de concepts qu’ils imaginent fondamentaux pour l’avenir de la planète, et surtout de leur réélection. Et la donzelle, elle est là pour vendre sa camelote. Si la clientèle voulait des cravates, elle vendrait des cravates. Ici, ils veulent des « projets contre le RCA », alors elle le fait.
          Ils s’en foutent, ce n’est pas leur pognon, ils en ont plein mes poches, et la question de l’utilité ou non de leur démarche est pour eux une question saugrenue.
          Le problème, ce n’est pas elle, c’est l’existence même de la BPI. Il organisent une distribution de pognon, et elle y va. Normal, c’est sont boulot.
          Et malheureusement (c’est vrai un peu partout en occident), la situation économique est devenue tellement instable que la seule possibilité d’avoir une chance de succès quand on est entrepreneur, c’est d’aller trouver le dernier client solvable, à savoir l’état ou d’autres instances supranationales, et de leur faire la danse du ventre pour espérer attirer leur attention en abondant dans leur sens.
          Le réchauffement climatique est aux pays occidentaux ce que la question du sexe des anges a été à l’empire byzantin (et encore, pour eux, il y a une grosse part d’exagération, voire de légende)
          Je trouve ça fascinant, en fait. Je ne sais même pas de quand date le dernier naufrage intellectuel de cette ampleur.

    1. Oreliane

      J’ai un peu de mal avec les Asselineauphiles, les Dieudonnistes, les Hindifans qui se retrouvent dans cette video. Mais je vous laisse l’apprécier…

  25. MCA

    Nous y voilà, comme en Italie :

    https:/ /www.businessbourse.com/2021/10/20/le-depute-lrem-thierry-michels-a-depose-deux-amendements-pour-ouvrir-la-possibilite-pour-les-employeurs-de-mettre-en-place-le-passe-sanitaire-dans-leur-entreprise/

Laisser un commentaire