Migrants noyés : Darmanin souhaite exporter le modèle France

Drame dans la Manche : il y a quelques jours, une embarcation transportant des migrants qui traversaient la Manche en vue de rejoindre l’Angleterre, a chaviré faisant 27 noyés. L’émotion s’est rapidement emparée des associations locales puis de la presse puis, après quelques gros titres et par ricochet, de l’ensemble du gouvernement français qui s’est empressé d’en faire quasiment une affaire d’État. Macron a parlé et il a décidé que la Manche ne saurait devenir un cimetière.

Depuis, les ministres se sont donc succédé aux micros des différents relais médiatiques d’importance pour y déverser à la fois leur impérissable avis sur le drame et, bien entendu, leur puissante analyse sur la façon d’éviter qu’il ne se reproduise.

Comme on pouvait s’y attendre, c’est à la fois un puissant Niagara de poncifs de la part de toute la classe politique en mode « pipote automatique » et à la fois un petit moment de consternation lorsqu’au milieu de la soupe tiède que nous servent le ministre de l’Intérieur ou le porte-parlote du Gouvernement, on découvre quelques nuggets de bêtise caramélisée.

Car en effet, pour Darmanin, le problème de ces migrants qui se noient malheureusement lors de leurs tentatives pour traverser la Manche, c’est essentiellement « parce qu’ils sont attirés par l’Angleterre » (ceci constitue la partie poncif de la soupe), et cette attirance serait le fruit d’un « marché du travail qui fait que sans pièce d’identité, vous pouvez travailler » (ceci constitue la partie nuggets de bêtise).

Eh oui, le doute n’est guère permis : si les migrants se noient dans la Manche, c’est essentiellement parce que les Anglais ne réclament pas de carte d’identité pour travailler. C’est bien évidemment complètement consternant, mais rassurez-vous, pour être ministre, il en faut plus que ça sous le pied et notre Darmanin d’expliciter un peu son raisonnement : si les migrants se bousculent ainsi aux portes de l’Angleterre, c’est « qu’il n’y a plus de voies légales pour demander l’asile en Angleterre. La France, c’est 150.000 demandes d’asile depuis le 1er janvier. En Angleterre, c’est 30 000. (…) Nous ne devons pas être l’otage de leur politique intérieure ».

Voilà qui est plus clair : le migrant se précipite vers la perfide Albion parce qu’elle ne demande pas de carte d’identité pour travailler mais qu’elle n’accepte aucune demande d’asile, tout au contraire de la France qui, elle, accepte à tour de bras pour un marché de l’emploi où les petits cerfas de demande d’asile et les cartes d’identité trottent joyeusement en liberté d’une administration à l’autre tout en s’y égarant souvent.

Vous n’y comprenez rien ? Heureusement, Gabriel Attal, le porte-parlote du Gouvernement, fait preuve d’un bel esprit de concision, permettant en une phrase magique de rassembler les nuggets de bêtise en un seul grumeau de sottise essentielle :

«Il faut que les Britanniques fassent en sorte d’être moins attractifs»

Saperlipopette, mais pourquoi n’y avions nous pas songé plus tôt ?! Pour résoudre enfin le problème de ces migrants à la flottaison contrariée, il faut que nos amis Britanniques fassent un petit effort en sabotant un bon coup leur économie et leur marché du travail, par exemple.

À la suite de cette déclaration véritablement consternifiante, notons la production immédiate de quelques courageux articles de notre presse humide de subventions afin d’évaluer la solidité des propos d’Attal et de Darmanin : le Royaume-Uni est-il si attractif que cela, ma bonne dame, ou s’agit-il d’une petite exagération de nos ministres qu’il faut fact-checker vite fait ?

Dans cette histoire lamentable tant sur le plan humain que sur le plan politique que ces deux andouilles ministérielles ont, encore une fois, passablement souillé de leurs âneries, il ne semble guère effleurer l’esprit ni des journalistes ni des pénibles commis républicains que des individus sont prêts à risquer leur peau pour se rendre au Royaume-Uni, ce qui permet d’affirmer sans se tromper qu’en effet, la perfide Albion est bel et bien plus attractive que la France (au moins pour un paquet de ces individus).

Pire encore, ni les scribouillards ni les ministricules dont il est ici question ne veulent évoquer l’éléphant dans la pièce : les côtes anglaises sont d’autant plus attractives vues de France que, justement, le marché de l’emploi français, la bureaucratie française et le modèle social français ne le sont pas du tout en comparaison. Et dans ce contexte, il semble clair que, sur le plan politique et à l’heure actuelle, l’idée qu’on doive améliorer la France pour que le migrant soit davantage intéressé par les perspectives et la culture hexagonale que par ses correspondances anglo-saxonnes ne vient à l’esprit ni de Darmanin ni de la brochette de clowns qui l’entoure.

Bien évidemment et encore plus révélateur, personne ne semble comprendre qu’améliorer les conditions d’emploi et d’installation en France serait directement et en premier bénéfique aux Français eux-mêmes, avant même les migrants. Dans cette histoire, le migrant ne sert ici que comme thermomètre d’une situation vraiment dégradée qu’on fait tout pour camoufler.

Décrite ainsi, la situation est sans doute triste pour la France, mais il ne faut pas perdre espoir : si l’on tient vraiment à bousiller l’économie anglaise, la France peut faire don d’un Bruno Le Maire quasi neuf, très peu servi, d’une puissance intellectuelle redoutable et qui a largement œuvré à son actuelle non-attractivité que les Anglais nous envient peut-être. Tant sur le plan fiscal que dans les grands principes économiques et les idées d’orientations budgétaires de derrière les fagots, Bruno saurait nous concocter un Royaume Uni à la hauteur des exigences de nos deux bouffons…

En réalité, on comprend que nos pitres ministériels ont encore raté une occasion de se taire.

Ils montrent ici une nouvelle fois la pénible habitude qui règne en France et qui cherche à tout égaliser par le bas, qui préfère abaisser l’Angleterre plutôt qu’améliorer la France. C’est le même mécanisme boiteux qu’on trouve dans les récentes déclarations pathétiques du PDG de la SNCF qui voudrait un concurrent (l’aérien) plus médiocre plutôt qu’améliorer son offre.

Cette attitude de jaloux est caractéristique des dirigeants actuels, enkystés partout dans ce pays, qui préfèrent utiliser la force de l’État pour imposer leurs idées moisies plutôt que se remettre en question.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires389

  1. Elie

    Une collègue vient de poster sur WhatsApp ses regrets de ne pas voir fermer les classes au premier cas de covid, comme dans le collège espagnol où enseigne sa mère : huit classes fermées sur un total de treize… Je ne comprends pas ces collègues qui rêvent de voir des classes fermées. Je trouve que l’instruction trinque suffisamment comme ça. Les syndicats de profs relayent les mêmes discours. Je suis atterrée.

    1. Pierre 82

      Les syndicats ont bien compris tout le potentiel que cette crise covid pour satisfaire à sa clientèle, les branleurs professionnels. Je connais plusieurs enseignants qui voudraient tout faire depuis leur domicile au premier nez qui coule.
      Des jean-foutre.

    2. Nemrod

      Comment ça vous ne comprenez pas ?
      Amha vous faîtes l’erreur de regarder les autres selon votre cas personnel.
      Je vous suppose investit et travailleur, sinon vous ne seriez pas ici.
      Beaucoup de vos collègues sont des branleurs gauchisant…voilà c’est simple.
      D’ailleurs vu le contexte pétaudièresque ( oups) ils ont peut être raison.
      C’est moins fatiguant et ça rapporte autant voire plus.

  2. Aristarkke

    HS mais comme il n’y a rien à ajouter ni rien à retrancher :
    https:/
    /lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/04/plus-macron-vaccine-mieux-il-con-fine/

      1. kekoresin

        Bientôt en France?

        https://youtu.be/mGFdWcJU7-0

        Je pense que la seule raison pour laquelle notre farandole de pousses-caca inclusif ne réussirait pas à imiter les australienpitèques, résiderait dans l’empilement de normes à respecter pour implanter deux bungalows avec un bilan énergétique assez positif pour alimenter Besançon. Sinon je suis certain que ces éleveurs de collabos domestiqués rêvent en sourdine de ce genre d’installations pour déviants, se réveillant le sourire et le sexe baveux dans des draps de soie maculés de leurs sécrétions républicaines…

  3. Panchovilla

    Le plus énervant c’est ce que répètent en boucle les idiots : « c’est pas normal que c’est nous qu’on garde la frontière des anglais et gna gna gna ».
    Mais enfin si vous prenez l’avion pour n’importe où sans papiers vous ne montez pas dans l’avion.
    Donc c’est nous qui gardons les frontières du monde entier.

    1. Aristarkke

      Ce doit être parce que les Anglais nous paient une redevance annuelle (ridicule en montant pour un État) pour ce faire dont ils font l’économie en garde-côtes par ailleurs).

  4. MCA

    Voici exactement ce que je cherchais depuis le début, ça mérite la lecture :

    « Pourquoi les mondialistes et les gouvernements veulent-ils à tout prix un taux de vaccination de 100 % ? »

    https:/ /olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/08/04/pourquoi-les-mondialistes-et-les-gouvernements-veulent-ils-a-tout-prix-un-taux-de-vaccination-de-100/

    1. Arthur H

      C’est clair qu’un groupe témoins non vacciné… nan parce que là, on devient véritablement le groupe témoin et ils vont nous faire chier encore un bout de temps.

      Moi, égoiste et joyeux, j’attend l’échec de la troisième dose, à la faire adopter, puis l’annonce du besoin de la quatrième dose.

      The Double Booster Shot. Puis, l’Extra Double Booster Shot. Puis, le AAA Shot.

      Hey, mais imaginez si faut rattraper le temps: faut faire ses 4 doses d’un coup ? il te faut 1 an pour obtenir un pass ? Haha, je rigole d’avance de tous les aboutissants de leur décisions politiques foireuses.

      Haha. Haha. Haha.

      Je préfère mourir libre que de me soumettre à des décisions arbitraires et idiotes.

    2. Arthur H

      Pardon pour ce qui suit.

      Tout ça me fait penser à un épisode de south park avec des chats et des personnes qui commencent à se droguer « avec eux »… entre guillemet.

      On dirait que castex se cheese la gueule all day long et que le macron est le dealer de chats de toute cette bien belle tribu.

    3. René-Pierre Alié

      100% de vaccinés, c’est évidemment la suppression du groupe témoin que constituent les non-vaccinés.
      Il n’y a aucune autre explication logique à l’incitation/obligation du vaccin, puisque:
      – le vaccin n’empêche ni la contamination ni la transmission:
      – la justification par « l’évitement des formes graves » repose sur l’imprécision du terme « grave ». On s’est bien gardé de le définir, même approximativement, par le risque d’hospitalisation, ce que les faits auraient démenti;
      – la « justification par « le retour à une vie normale » est une escroquerie manifeste, puisque « le retour à une vie normale » ne dépend pas du vaccin, mais de décisions politiques. Mettre les gens en prison puis les libérer s’ils se font vacciner en arguant que le vaccin permet la liberté démontre à la fois l’abjection de nos dirigeants et le mépris dans lequel ils tiennent leurs administrés.

      1. Mitch

        100% d’accord avec toi. Tout est dit et bien dit.
        Les décisions politiques pathétiques feront (et font déjà) plus de dégâts et de victimes que le Covid n’en fera jamais. Mais bon, les dégâts seront lissés dans le temps et facile à masquer

      2. Lafayette

        100% d accord aussi.
        Vacciné et regulierement au contact de malades asymptomatiques, les cas graves n arrivent pas du jour au lendemain.
        On peut donc vivre avec un système immunitaire actif et sans vaccin, car ces vaccins ont juste ajouté des risques aux niveau cardiaques que je n avais pas apres la premiere contamination et avant les vaccins.

    4. dupont2021

      ça ne semble pas tres coherent avec les nouvelles strategies mises en place en europe..
      obligation vaccinale des « vieux »..donc aucune influence sur la natalité et difficile de faire une difference dans les deces puisqu’ils sont nombreux avec ou sans vaccin.

  5. Yanka

    J’avoue, avec ces histoires de genre, ne plus rien y comprendre. Il y a déjà eu une femme présidente en France, et même une Valérie : Giscard d’Estaing. On l’avait oubliée, la belle bleue de Saint-Chamond. Mais la plus belle, c’est la prochaine, Emmalérie Macresse.

    https:/ /twitter.com/FischerHugo31/status/1467256718736478214?s=20

  6. Higgins

    Trouvé sur CP dans un très bon billet : « Les citoyens ont eu comme jamais l’occasion d’ouvrir les yeux sur la réalité de la politique : tout ce que l’on confie au politicien, ici bas, s’achève en catastrophe, en gâchis et en agitations stériles. Sciences, climat, industrie, énergie, enseignement, santé, la politique, la politique, c’est le cimetière des ambitions… » (https://www.contrepoints.org/2021/12/05/415994-vaccination-obligatoire-les-dangers-de-la-planification-de-bayrou)

    1. Theo31

      Pour ouvrir les yeux, va falloir enlever tous ces sédiments de merde accumulés depuis 80 ans. il n’en sera rien. L’élection éventuelle du Z n’y changera strictement rien vu qu’il propose peu ou prou le même package que les autres.

      Les clientes d’Ushuaia continueront-elles à faire mousser le Hulot sous la douche maintenant que l’on sait que le politicien préféré des Français est un violeur et un pédophile ?

  7. kekoresin

    j’ai rattrapé mon retard avec les billets précédents. J’ai vu avec plaisir que Black Mamba avait fait sa réapparition. Il semble que la traversée soit plus sécure dans le sens perfide Albion – Macronie.

  8. Murps

    Ca va être plus difficile d’accuser Pécresse de viol… Cette remarque effectuée, j’ai l’impression en la voyant de voir Macron.
    Est-ce normal ou bien dois-je consulter ?

    1. kekoresin

      Je l’accuse déjà du viol de mon esprit.

      Elle incarne tout ce qu’il y a d’insupportable dans cette droite de losers dont la seule ambition est de placer ses mignons aux postes juteux, tout en s’empiffrant de pouvoir pour soigner sa sècheresse vaginale. Je suis sur que cette petite bourgeoise sauce co-pinage fantasme sur un bon tamponnage de sa rondelle mode nuage de printemps par une bande de mauvais garçons subsahariens.

      Tyra la nerveuse en reine du goulag, ça promet !

  9. Dr Slump

    Bon attention les petits, lundi c’est reparti: le conseil de foncedés va se réunir pour statuer sur le sort pandémique qui plane au-dessus de nos pauvres têtes.
    Nous savons déjà qu’il va en sortir absolument un n’importe quoi what-thefuckesque, reste à savoir dans quelles proportions.

    Cependant, sachant que c’est le premier ministre qui l’a annoncé, on peut déjà prévoir quel scénario ils vont nous jouer: Castex, dans le rôle du Grinch, va nous annoncer des mesures sévères qui va nous voler notre beau Noël, nos réunions de famille, nos engueulades à table, nos ortolans et nos vieilles tantes sur canapé, nos gibiers, vins, whisky, bûches glacées et autres omelettes norvégiennes avec lesquelles on fini l’année en obésité, surtension, troubles digestifs et pannes érectiles inopinées.

    Mais heureusement, Macron, héro des temps modernes, sera là pour venir à la rescousse du Noël des familles, et sortir la vieille tante du canapé où elle commençait déjà à s’enfoncer sous le surpoids, les canapés de foie-gras, et les boules de papier cadeau que les petits neveux lui empilaient dessus en oubliant qu’elle était dessous. Il adoucira la sentence, permettra le partage de quelques agapes avec moult recommandations de prophylaxie épidémiste, et le français, heureux, acceptera au passage une ou deux nouvelles obligations discrètes, indolores, de simples formalités qui passeront comme une savonnette humide sur une faïence polie, et il ne s’en plaindra pas, car il faut bien ça, bien sûr, pour pouvoir trinquer avec tonton René.

    Macron, au pilon, Castex, à l’index!

      1. Pierre 82

        Du fond du cœur, merci pour ce dessin animé, durru. Je me demande comment ça se termine…
        Demain, c’est Saint-Nicolas. Lui au moins, il existe, pas comme ce père Noël.

      2. Pierre 82

        Merci de tout cœur, cher durru. Ça fait un bien fou. Dommage qu’on n’ait pas la fin…
        Demain, c’est Saint Nicolas. Plus vrai que le père Noël.

    1. Mitch

      J’ai peur que ce ne soit le lynchage des non-vaccinés et de ceux qui refusent la 3ième injection, cibles faciles et toute trouvées. Tout sera fait pour leur pourrir la vie au max. Rien de surprenant en somme …

      1. Malancourt

        J’ai l’impression que beaucoup de double vaccinés ne sont pas chauds du tout pour une troisième dose. Il y a ceux qui ont morflé et ceux qui commencent à se rendre compte qu’ils ont été bernés (pour le dire gentiment).
        Avec les non vaccinés ça fait beaucoup de monde à mettre au pas.

          1. baretous

            je me demande si il n’y en a pas plus.rien que dans le petite rue du village et menant aux champs je compte déjà au minimum 5 personnes

        1. Pierre 82

          J’aimerais partager votre optimisme, mais je doute de plus en plus que les gens finissent par réagir. Pour l’instant, une écrasante majorité de gens sont d’accord avec ce qu’il se passe, je l’ai encore constaté cet après-midi, où j’étais dans un endroit où il y avait 150 personnes, et j’ai parlé à beaucoup de monde. Le pass était obligatoire, mais comme on me l’avait dit « personne ne vérifierait ». On y est allé, on a fait semblant de rien, et personne n’avait vérifié. Bien sûr, je n’avais pas pris mon portable pour être sûr.

          1. baretous

            a biarritz oui:

            https:/ /www.sudouest.fr/pyrenees-atlantiques/bayonne/biarritz-quatre-consommateurs-avaient-de-faux-passes-sanitaires-7241274.php

            1. Mitch

              C’est vraiment triste, pathétique et inquiétant que la garde Prétorienne se prête à ce jeu. Cela ne me surprend pas vraiment c’est dans la droite ligne de ce qu’ils font depuis 1 an.

              Ils sont certes au ordre d’un pouvoir débile, mais ce n’est pas une excuse.

              Il ne faudra pas qu’ils viennent pleurer quand ils seront déconsidérés et haï d’une bonne part de la population (c’est déjà le cas).

              1. Pierre 82

                Il me semble avoir constaté que pour l’énorme majorité, le pass sanitaire soit parfaitement rentré dans les mœurs, et que malheureusement, pour mes contemporains « ce n’est plus un sujet »…
                Et beaucoup commencent à trouver que les gens qui refusent la piqûre « devraient cesser d’en avoir peur », car la logique est maintenant inversée. Ce ne sont plus eux qui ont peur d’une maladie relativement bénigne si on la traite, et qui de toutes façons ne tue que très peu de gens si on ne les soigne pas, mais les peureux, c’est devenu les non-vax.
                Pour l’instant, les plus modérés estiment qu’il faut avoir de la compassion pour ceux qui ont peur (l’habitude de tout psychologiser), mais ça ne va pas durer.
                Dès qu’on leur aura sucré leur période de Noël et de fin d’année en expliquant que c’est de la faute des non-vax, ils nous haïront sur ordre.
                Hier, je n’ai rencontré personne qui refuse la 3ème dose après les deux premières, mais par contre, une personne d’un certain âge râlait parce qu’elle n’avait pas de rendez-vous avant février, et qu’elle risquait de perdre son pass.

  10. Elie

    Simple curiosité : les marchés de Noël près de chez vous étaient-ils en libre accès ? Le notre (région parisienne) oui, mais seulement un stand sur deux était présent par rapport à il y a deux ans (distanciation). Et pas grand monde, cela m’a frappée. Comme si personne n’avait le cœur à la fête. Avez-vous ressenti cela ?
    Bon, la météo n’était pas terrible, mais pas de grosse pluie non plus.

    1. bob razovski

      J’ai constaté plusieurs cas de figure, mais aucun en « libre accès » :
      – marché clôturé, contrôle pass à l’entrée par agent. pas de contrôle identité
      – marché clôturé, mention « pass obligatoire », mais pas de contrôle à l’entrée. Contrôles volants à l’intérieur de l’enceinte par PN ou PM, contrôle identité.
      – marché clôturé, mention « pass obligatoire », pas de contrôle à l’entrée, pas de contrôle volants à l’intérieur.
      J’ai ramé pour trouver le justificatif légal de la clôture des marchés de Noël (puisque c’est avant tout un marché, qui de par le décret de juin sont en libre accès). En fait, les circulaires de prefs que j’ai eu la possibilité de lire classent le marché de Noël en marché « festif », ce qui le fait entrer dans les manifs culturelles et donc… pass. Comme quoi, ça n’a tenu qu’à un mot.
      Pour le reste, je ne comprends pas du tout ceux qui ont envie de faire la fête en ce moment. Mais il parait que je suis pessimiste de nature 😉

  11. Creation Rebel

    Le 1er meeting du Z sur LCI semble cohérent pour un candidat.
    Ayant raté le début, j’ ai vu un panel mixte derrière et des punch lines Trump style.
    Les candidats pour le prochain reality show sont : Z le boucher, Marine la poissonnière, Yann le marchand de fruits pourris, Valoche qui veut refourguer ses boites de conserve et un fourbe maçon …
    Face à ces vedettes, le Macron, plus charismatique
    Faites vos je

    1. Murps

      Je fais mes moi.

      Mais l’offre politique est indigente.
      Je cherche un.e candidat.e qui soit contre le wookisme, contre l’écologie, contre la développitude durab’, contre l’énarchie, contre le crâmage de mes impôts.
      et contre la passitude sanitaire.

      Eh ben y a pas.

      1. Yanka

        Contre l’écologie ? Really ? Vous êtes pour qu’on salope tout ? Étonnez-vous ne pas trouver votre candidat, malgré la mort concomitante (le même jour), de Pierre Rahbi et de Paul Lannoye.

        1. Pheldge

          nous ne sommes qu’au début de la pré-campagne – Macron n’est pas déclaré, et c’est lui la référence pour tous les autres – et pour l’instant, le public attend du souverainisme dans les discours, pas trop le pass …

      1. Yanka

        M’est avis qu’il va raisonnablement laisser Poisson s’occuper de ça, plus à l’aise avec ce sujet, puisque philosophe. Z. n’est clairement pas à l’aise avec les sujets sanitaires, et il est même possible que ça lui passe au-dessus du bourrichon, non par dédain ni mépris, mais par insouciance; C’est pour ça qu’il lui faut bien s’entourer, parce qu’il n’ira pas loin avec Bainville, Le Corse à tricorne et Pétain. L’histoire, c’est chouette, et le littérature aussi, mais le turbin de président, c’est de plonger les bras dans la sanie du siècle, dans le caca d’aujourd’hui !

  12. Citoyen

     » Macron a parlé et il a décidé que la Manche ne saurait devenir un cimetière.  »
    MDR, H16 … Sans le moindre scrupule depuis qu’il est arrivé, le micron n’hésite pas à faire de la fRance un cimetière, autant par l’économie que par le virus … Mais, dans le même temps, quand quelques clandestins (à la flottaison contrariée (joliment trouvé)) prennent l’eau hors du sol français, il est ému au point de mobiliser tout le pays (enfin, juste celui qui vit sur le dos des contribuables) …, pour se fabriquer une image de sauveur …
    Faut le comprendre … Les élections ne sont plus loin … Il fait ce qu’il peut, avec ce qui se présente à sa main …
    Même Darma-nain fait ce qu’il peut pour se rendre utile … C’est dire ….

    Sauf que s’agissant de clandestins, Il fut un temps, pas très lointain, où, un capitaine de cargo qui trouvait un clandestin planqué dans la cale de son navire, le balançait à la mer … ce qui, finalement, était un bon principe …
    Là, il y en a 27, d’un seul coup, qui passent par dessus bord … Le problème se règle de lui-même … « en même temps », en étant pragmatique, ça peut faire de la nourriture à poissons … Il faut aussi penser à eux …

    1. Yanka

      Attention que si Macron décide quelque chose, c’est tout de suite inscrit dans le registre des dieux, en lettres d’or. La volonté de cet homme est forte et son pouvoir puissant, incommensurable, universel et tout ça (les mots pour célébrer la munificence du bonhomme manquent à … la pelle) !

      1. Aristarkke

        Pour l’instant, il n’a pas encore décidé d’inscrire cette belle attitude dans la Constitution mais qui sait s’il n’y songera pas dans les prochaines heures…

  13. Yanka

    Le Grand Chef des Indiens nous fera-t-il l’honneur un jour prochain d’un billet sur les instituts de sondage (qui se sont encore bien plantés sur la primaire de la droite) ? J’aimerais comprendre pourquoi Macron (most hated president ever) reste à 25 % imperturbablement, et qui le resterait s’il se faisait couronner empereur des Gaules & de Navarre, ou s’il était pincé pour avoir été aperçu nu à une garden party dans un EHPAD de Chatmouillé-lès-Petit-Poil, ou s’il déclarait la guerre à Saint-Marin, annexait la Suisse ou se mettait à la colle avec Justin Trudeau. J’aimerais aussi comprendre pourquoi un type comme Philippot, qui mobilise dans la rue des milliers de gens chaque semaine depuis plus d’un an et a accès aux plateaux télé (où il dit au surplus rarement des conneries), n’est pas testé, où s’il l’est, fait 0,5%, ce qui me apparaît aussi improbable que les 25% du guitariste en chocolat des Yardbirds élyséens ! Moi pas tout comprendre. Mehr Licht, bitte, Meister !

    1. Pheldge

      ça me parait difficile à trafiquer, au delà de la marge d’erreur relative à la méthode utilisée … à part biaiser l’échantillon représentatif. Ensuite il y a ça :
      vie-publique.fr/eclairage/23927-presidentielle-quelles-regles-pour-les-sondages-dopinion
      commission-des-sondages.fr/

    2. Higgins

      Je crois que la principale raison est qu’il est quasi-inconnu du grand public comme Asselineau et quelques autres. Leur aura ne dépasse pas la toile et lorsqu’ils peuvent accéder à un grand média, c’est généralement pour se faire atomiser par les mouches à merde officielles ou se faire cataloguer d’extrême-droite ce qui suffit à clore le débat. Exemple concret, la semaine dernière, le journal La Croix titrait à leur propos (Philippot, Asselineau, le Pen, Zemmour, Dupont-Aignant) : « Les nationalistes à la recherche de parrainage ». Le choix du mot « nationaliste » n’est pas du tout innocent et induit une réelle connotation péjorative à leur égard. Le mot « souverainiste » aurait bien mieux convenu mais il est trop soft. Les malades d’extrême-gauche sont bien mieux traités alors que, par bien des aspects, les projets qu’ils mettent en avant relèvent de la psychiatrie dure. Ça, les médias mainstream ne s’y attardent jamais. Une des raisons est que la probabilité de les voir accéder aux affaires est tellement inexistante que les journalopes préfèrent les regarder comme des idiots utiles en souriant bêtement en se souvenant de leur période anarchiste entre 16 et 18 ans quand ils étaient au lycée. L’inverse n’est pas vraie car plus le temps avance, et une éventuelle victoire d’un candidat convenable ne fera qu’en retarder l’inéluctabilité, plus une victoire de cet « extrême-droite » tant honni se précise.

      1. Pheldge

        Philippot me rappelle Mégret, ils ont tous les deux servi les le Pen, et sont donc d’office étiquetés fachos, ils sont fidèlement restés dans l’ombre, trop pour s’être fait une image, et au moment où ils ont voulu se lancer, personne ne les connaissait hors de l’électorat de leur parti qui les considère comme traitres et renégats. Mégret avait réintégré son corps d’origine après ses échecs, Philippot lui, semble avoir vu la lumière de la liberté, tout en restant un étatiste forcené … C’est un énarque, il retombera sur ses pates lui aussi.

    3. Pierre 82

      25%, perso, ça me semble peu, si on compte l’étendue de sa clientèle naturelle (fonctionnaires, retraités, CSP-open-space, ravis de la crèche, assistés de tout poil). En plus, ces catégories vont beaucoup voter (à l’exception des assistés, peut-être)
      Mais comme il y a beaucoup de gens parmi ces classes-là qui trouvent qu’il ne va pas assez loin dans l’attaque contre les non-vax, il perd de sa crédibilité. Mais ces gens se retourneront vers lui sans souci au deuxième tour, et peut-être même au premier tour si Valoche a l’air trop molle, et pas assez complaisante avec les fonctionnaires.

      1. Mitch

        Beaucoup de CSPs autour de moi ont vraiment la sensation de s’être fait baiser par le mignon poudré et ses clowns, surtout d’un point de vu fiscal: Ils n’ont pas été impacté par la Flat tax et l’ISF, ils continuent à payer la taxe d’habitation, les allocations chomages sont à présent dégressives après 6 mois pour les cadres uniquement (NB: je me demande comment de telle truc ont pu passer au conseil constitutionnel qui a démontré une fois de plus que c’était une farce), ils n’ont rien eu de la crise des GJs, et pour finir leurs impôts ont augmenté.

        Bref, le mignon a profondément baisé ceux là même qui lui ont donné leur confiance il y a 4.5 ans. Je fait parti de cette catégorie et je m’en mort les couilles. Comme beaucoup autour de moi je me dis: Jamais plus ça.

        Quand aux retraités beaucoup le détestent (l’épisode de la CSG a eu du mal a passé) même si c’est sans doute dans cette population qu’il fait encore son plus beau score.

        Les fonctionnaires le haïssent majoritairement aussi, surtout les Profs qui ne peuvent juste pas encaisser cette serpillière qu’est le camarade Blanquerof en charge de l’EN au Politburo.

        Je pense surtout que le vote Macron est un vote de dépit. Beaucoup se disent que c’est le moins ridicule et hésite à voter encore leur chien pour une présidentielle.

        1. Pierre 82

          Vous mettez le doigt sur ce point: pour ces catégories, il est considéré comme le moins pire, peu importe s’ils le détestent ou pas. Le seul point qui compte, c’est qu’ils se déplacent au bureau de vote et le choisissent, juste parce qu’il pensent qu’il faut éviter pire.
          Maintenant, il faudra encore que les commanditaires décident de soutenir Macron, ou de le débarquer. Après tout, il est manifeste qu’il a des problèmes de santé mentale, et qu’il pourrait partir en vrille du jour au lendemain. Maintenant, ils ont une remplaçante potentielle qui pourrait remporter la mise en la personne de Pécresse, qui est un clone, et elle a démontré depuis longtemps sa veulerie et sa soumission.
          Les fonctionnaires voteraient massivement pour elle s’il n’y a qu’Hidalgo en face, considérée comme peu crédible dès qu’on passe le périphérique. Il suffirait qu’elle gauchisse un peu le discours (selon le tropisme naturel de cette droite française), et ils se déplaceront pour faire barrage, surtout si Macron a jeté l’éponge. Ça devrait marcher. Et contre Zemmour, ce sera un parcours santé pour elle.
          Comme d’hab, la décision ne dépend absolument pas des électeurs.

          1. Mitch

            Effectivement, le coté pour lequel ce petit microcosme Parisiano-parisien composé de pseudo intellectuels, des copains du CAC, sans oublier les rédactions des Pravdas aura une importance colossale.

            Si tout ce beau monde sent que le mignon n’a plus la cote ils pourront faire de Pecresse la nouvelle reine. Ils ont a présent un Joker. Ils peuvent dès à présent mettre le champagne au frais et commander les homards.

            En ce qui me concerne, ma voie ira sans doute à Tsunee (c’est mon chien). Once bitten, twice shy ! (je me suis fais baisé par le mignon une fois, ce sera bien la dernière).

          2. Miniac

            Pecresse a lors de sa première interview annoncé qu’elle ne reprendrait pas les propositions de Chiotti, c’est déjà un gauchissement du discours. Si Macron ne se représente pas, tous les traitres, Maire du Havre en tête, appelleraient tous les anciens LREM a voter pour elle. Elle a un boulevard en faisant éclater LR comme Macron a fait éclater le PS.

      2. durru

        Ahem… Parmi les fonx hospitaliers, en dehors de la région parisienne et des abonnés des plateaux télé, je crois qu’il faut chercher longtemps avant de trouver un soutien de Macron.
        Même le cœur de son électorat, les retraités et les CSP+, ils se sont fait bien avoir, pas sûr qu’ils iront courir mettre leur bulletin.
        Quant aux assistés et autres profs, ce sont plus des profils Merluche ou AnnieDingo que Jupitre.
        Au deuxième tour, ça se discute, mais je pense que son vrai ami c’est Dominion, pas l’électorat…

Laisser un commentaire