Les expériences sociales de Big Tech continuent

Aujourd’hui je vais vous raconter l’intéressante histoire du Dr Malone.

Peut-être n’en avez-vous pas entendu parler mais pourtant, le Dr Robert Wallace Malone est une vraie référence qu’il est bon de connaître puisque, comme l’indique sa fiche wikipédia, il s’agit d’un biologiste moléculaire, épidémiologiste et spécialiste des maladies infectieuses qui a notamment découvert que l’ARN messager pouvait pénétrer dans les cellules humaines et comment, ce qui a notamment abouti aux procédés actuellement mis en place pour la lutte contre la covid.

Voilà donc un personnage notoire qui doit avoir des choses intéressantes à dire dans ce domaine… Et le moins qu’on puisse dire est que, contrairement à ce qu’on pourrait naïvement croire, notre Dr Malone n’est pas spécialement enthousiaste au sujet des procédés en question : pour lui, tout ceci est fort expérimental et, comme on le lit trop peu, on manque trop de recul pour véritablement imposer quoi que ce soit dans le domaine. Lui même vacciné et plutôt favorable à la vaccination, sa position reste cependant la prudence visant à ne proposer ces injections qu’aux personnes consentantes, dûment informées, et surtout à risque.

Mais sans même rentrer dans le débat de savoir si ce scientifique a raison et dans quelles proportions, notons quelques étranges phénomènes qui se sont produits ces derniers jours à son sujet.

On pourrait par exemple commencer par évoquer son bannissement de Twitler, la plateforme de messages courts : alors que le Dr Malone avait plus d’un demi-million d’abonnés à son compte, la modération du site a en effet jugé que la dernière vidéo qu’il y a partagée, faisant mention de problèmes plus ou moins graves suites aux injections de Pfizer, ne pouvait pas être qualifiée d’autre chose que de désinformation et a donc immédiatement banni son compte.

Ceci est intervenu quelques jours avant que le même scientifique pousse l’impudence jusqu’à accorder un entretien avec Joe Rogan, l’animateur d’une émission de débats et d’actualité tenue sur internet et dont l’hôte est généralement classé par les médias grand public dans cette fange interlope et suspecte des « gens pas comme il faut », composée de conservateurs bas du fronts (forcément fascistes), de libertarien ridicules (forcément fascistes) et de patriotes (forcément fascistes) en proportions diverses (mais fascistes, vous l’aurez compris).

Joe Rogan est notamment connu depuis cette pandémie pour avoir été relativement critique des méthodes et des obligations imposées partout dans le monde et sur le peuple américain en particulier, et a subi, outre l’habituel harcèlement des politiciens de l’État américain, les assauts de toute la clique médiatique déchaînée pour avoir osé soigner sa covid en utilisant de l’ivermectine qui fut exclusivement et outrageusement présentée comme un médicament vétérinaire par les médias (révélant au passage à beaucoup les biais inouïs dont ils font preuve).

On comprend donc qu’on doit ici composer avec ce qui picote le plus le discours officiel et auprès d’un tel hôte, organiser un tel entretien d’un tel scientifique en roue libre ne pouvait aboutir qu’à des déclarations fracassantes et assez peu dans la doxa officielle du moment.

En l’espèce, ce fut notamment le cas lorsque Malone évoqua l’état actuel de la société et ce qu’il considère être le résultat d’une psychose de masse (« mass formation psychosis »).

De façon résumée, Malone estime que la société actuelle a versé dans une sorte d’hypnose de masse où une grande partie de ses membres ont purement et simplement abandonné tout sens commun pour se fondre au collectif, de façon quasi-religieuse, avec mantras et rites de passage, et que dans cette condition mentale de masse, cette partie de la population peut alors être emmenée où l’on veut et poussée sans mal à faire n’importe quoi : (Je ne sais si cette vidéo restera, mais l’entretien est très intéressant et mérite d’être écouté)

Ici, l’épidémiologiste ne fait en substance que reprendre les propos particulièrement précis de Mattias Desmet, professeur en psychologie clinique de l’université de Gand, qui, dans une interview datée de septembre 2021, détaillait les prérequis et les mécanismes d’une telle polarisation psychologique de masse, ses résultats et la façon dont elle se déroule dans le temps :

On peut ici argumenter sur la pertinence ou non du concept dans le cas qui nous occupe, on peut aussi débattre pour savoir si l’on est, ou pas, en présence d’une telle « psychose de masse », mais indépendamment de ces débats, ce qui s’est passé dans les jours qui ont suivi mérite d’être détaillé : alors que l’entretien de Malone et Rogan connaissait une très belle carrière sur l’internet alternatif – puisqu’il a été écouté plus de 50 millions de fois – les recherches du public se sont (logiquement) multipliées sur le terme « mass formation psychosis ».

Ici, les grandes firmes de technologies de l’information auraient pu choisir d’informer leur public, aussi largement que possible, sur le concept, ses tenants et ses aboutissants. Il s’est rapidement révélé que le principal portail d’accès à ces recherches, Google, tentait plutôt de pousser son propre message à ce sujet : en l’espace de quelques heures, le bandeau suivant apparaissait sur toute recherche lancée sur ces termes.

Notez le mot « fiables », pas du tout lourd de sens.

Dans les premiers résultats de Goole, on voit ainsi apparaître un article particulièrement critique de Forbes qui aura eu le mérite d’être repris en tout ou partie par différentes entités dans les résultats suivants, ainsi que l’une ou l’autre critique de l’entretien et des positions de Malone.

Symétriquement, faire la même recherche sur des moteurs alternatifs permet d’obtenir d’autres résultats… très différents :

Essentiellement, on trouve des articles reprenant en tout ou partie les éléments étayant par écrit les positions de Robert Malone, en commençant par un article de Malone lui-même, ce qui reflète assez bien le succès d’audience et d’intérêt que l’homme aura déclenché dans son entretien avec Joe Rogan.

Si l’on s’en tient à Google, l’entretien semble n’avoir quasiment pas existé et ceux qui le commentent aboutissent surtout à la conclusion totalement surprenante qu’il s’agit d’une théorie purement complotiste (et que, concernant l’Amérique, tout ceci serait probablement un peu la faute à Trump aussi pour faire bonne mesure).

Autrement dit, on vient d’assister, en quelques jours, à une magnifique démonstration de bataille des réseaux sociaux pour complètement camoufler l’existence d’un discours différent du « narratif dominant », i.e. de l’histoire officiellement en vigueur.

Pourtant, cette histoire officielle, dans laquelle les mesures prises l’ont été par des politiciens soucieux de notre santé et de façon à la fois scientifique et cohérente, commence à se heurter aux contradictions internes de plus en plus sévères.

Pire, avec l’arrivée du variant Omicron, ces contradictions deviennent impossibles à justifier même auprès des masses les plus acquises aux précédentes mesures : plus contagieux mais nettement moins dangereux que les précédents (la comparaison avec un gros rhume commence à tenir la corde), il semble inaffecté par la multiplication des injections de dosettes.

L’imposition d’un vaccin qui ne parvient en rien à l’arrêter ou, pire, d’un pass sanitaire ou vaccinal n’apparaît plus dans ces conditions qu’une vaste fumisterie : vaccinés ou non sont infectés et la gravité résultante est si faible pour l’écrasante majorité de la population qu’il devient difficile d’imposer couvre-feux, confinements ou interdictions diverses sous ce seul prétexte.

Devant ces éléments, on aurait pu espérer que les réseaux sociaux fassent enfin preuve de bon sens. On aurait pu croire que les médias traditionnels sortiraient progressivement de leur transe anxiogène hystérique à mesure que les invités des plateaux apporteraient eux aussi des éléments de plus en plus contradictoires avec le discours officiel. On aurait pu imaginer que certains politiciens sentiraient le vent tourner et éviteraient de se retrouver devant un nombre grandissant d’individus exaspérés par ces contradictions, ces interdictions et des vexations stupides.

Il n’en sera rien, rassurez-vous : comme l’explique d’ailleurs Mattias Desmet, le cirque devra continuer de plus en plus vite, de plus en plus fort et ne pourra s’arrêter que très brutalement. Nous sommes le 5 janvier et tout indique qu’il a raison.

À ce titre, les expériences sociales de Twitter, Google et tant d’autres pourront donc continuer…

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires336

  1. Louchp

    HS
    Quelqu’un sait-il à quoi correspondent les contreparties des encours en dollars de la BCE dont Chevallier parle ici :
    https:/ /chevallier.biz/bce-banksters-du-clan-europeen-bilan-au-31-decembre-2021-bis/
    ?
    Et en quoi c’est un danger particulier par rapport aux autres postes du bilan ?

    1. baretous

      je ne sais pas si c’est un signe mais a la manif en province , ville prefectorale quand même ou j’étais.pas un seul car de crs dehors, ni devant la mairie,ni devant la prefecture seules 2 break de la police municipale.. et une voiture de la dgsi qui suivait l’une des 2 voitures de police

      1. René-Pierre Alié

        Si c’est un signe, il est excellent. Félicitations pour votre participation. Chaque fois que je suis en France, je ne manque pas de le faire.

  2. Elie

    Je continue de penser, sans le moindre début de preuve et par pure conviction personnelle, que la surveillance généralisée et la création d’instances autoritaires supra-étatiques à coup de puces, drones, IA, Gafam etc. est loin d’être le (seul) but recherché, car, comme souligné plus haut, il n’y avait pas besoin d’un tel tintouin pour ça.

    1. Dr Slump

      Les apôtres de la vaccination l’ont répété plusieurs fois: « nous allons vacciner le monde », et ce depuis le lancement de la campagne. Je ne sais pas si l’on se rend compte à quel point ce projet est dément et dépasse tout ce que l’on a déjà connu en termes de totalitarisme, et je ne sais pas non plus pourquoi ils ont cette obsession enragée de vacciner tout le monde sans faillir, ils envoient même des équipes vacciner les indigènes en pagne dans leur forêt, je ne sais pas si vous voyez le délire?? Mais une chose est sûre, c’est que ça ne m’inspire que défiance absolue.
      La seule hypothèse que je vois est que cette campagne de vaccination mondiale est part d’un processus expérimental occulte pour servir de futurs projets pharmaceutiques et politiques, vu qu’ils sont de connivence. J’ai lu je ne plus où une déclaration d’un enfoiré à propos d’instaurer un nouveau mode de gouvernance sanitaire, en clair un biopouvoir. On ne veut pas croire que de telles choses soient mises en oeuvre, ça semble trop délirant, et cependant il faut vraiment prendre conscience qu’on est déjà en plein délire. Mais comme nous ne pouvons pas nous maintenir en état d’alerte et de crainte permanente, nous nous habituons déjà à cette réalité.

      « Si vous désirez une image de l’avenir, imaginez une botte piétinant un visage… éternellement. »

      1. dupont2021

        peut etre envisagent ils une guerre bacteriologique…
        le fait d’avoir fait des etudes de fonctions sur un coronavirus n’est pas anodin.
        peut etre pensent ils que c’est à la portee de terroristes?
        enfin c’est juste pour essayer de leur preter des bonnes intentions

        1. durru

          Rault se foutait ouvertement de la gueule de ceux qui parlaient de guerre bactériologique. Faudrait l’écouter, ça reste un régal.
          C’est dans une vidéo où il explique les derniers accidents de labo liés à la variole.

  3. MCA

    Petite nouvelle du front des hôpitaux :

    De source interne, dans un grand hôpital parisien par manque d’effectifs, le personnel contaminé (test à l’appui) est vivement incité à venir travailler s’il n’est pas HS.

    Par contre il n’y a pas si longtemps que ça, notre fleur de la médecine faisait la chasse au personnel hospitalier non picousé car ces criminels doublés d’irresponsables étaient susceptibles de transmettre le virus aux patients.

    Conclusion :

    il est grand temps que le neurologue qui nous sert de ministre aille faire un stage en psychiatrie.

    Une chance pour lui, c’est la porte d’à côté.

    1. René-Pierre Alié

      Comportement typiquement mafieux : supprimer les témoins (que sont les non-vaccinés), en les vaccinant, de gré ou de force.

      1. Mitch

        Bonne chance pour supprimer +1 milliard de Chinois, +1.3 Milliards d’Indiens, 800 Mio d’africains, 400 Mio de Sud-Américains, 400 Mio d’indonésiens, etc, etc …

  4. Higgins

    Un maire ose : https:/ /www.ladepeche.fr/2022/01/07/un-maire-du-tarn-et-garonne-restitue-le-portrait-du-president-macron-a-la-prefete-10032843.php

      1. baretous

        j’ai reçu une réponse et à mon avis il a du avoir un paquet de mails vu que les termes de la réponse s’apparentent à un envoi groupé 🙂

    1. Higgins

      A un certain niveau de responsabilité, on est obligé d’avoir le portrait du chef de l’état dans son bureau. Au moins trois techniques pour montrer qu’on l’em….. . Un, poser le portrait au sol en prétextant l’absence ou la rupture du clou. Deux, le mettre sur la porte d’entrée qui reste forcément toujours grande ouverte rendant ainsi la tronche du c… invisible. Trois, plus subtil à mon sens et qui a ma préférence, mettre le portrait de travers. Il y aura toujours un imbécile pour l’indiquer et le remettre à l’endroit et toi de pester contre le personnel de ménage.

      Ce maire est courageux et je ne doute pas qu’il va avoir droit à la remontrance de rigueur et un rappel aux valeurs de cette république : malhonnêteté, prévarication, forfaiture, ségrégation. Je dois en oublier.

      1. Pheldge

        il doit bien y avoir un délit d’outrage, en fouillant bien … sinon sanctions administratives contre l’élu, histoire de « l’emmerder » lui aussi jusqu’à ce qu’il cède, à l’usure.

    1. breizh

      c’est un peu mon impression. Après, il reste quelques auteurs et commentateurs intéressants : faut d’avantage faire le tri qu’avant.

      1. Dr Slump

        Les commentateurs il n’y en a plus que deux depuis qu’ils ont fait la refonte du site. A ce stade, c’est Ctpts qui va publier des articles sur Hashtable ^^

        1. Pheldge

          ils suivent tous la ligne edictatoriale éditoriale et ne dévient pas d’un trait. Parce que comme on le sait tous, si léonard devint scie, Alexis devint trait ! 😉

          1. Dr Slump

            Tu m’as eu sur celui-là mon vieux, MDR 😀
            Par contre la ligne édictoriale c’est plus à l’Elysée que c’est décidé à mon avis.

  5. Faustur

    Les vaccins sont peu efficaces et le seront de moins en moins sur les futurs variants.
    Mais comme probablement ces futurs variants seront de moins en moins dangereux, les vaccins seront de moins en moins utiles si c’est possible, et les labos seront peut-être tentés de ne mettre que de l’eau dans les cinquièmes ou sixièmes doses.
    Du coup, plus d’effets secondaires, une efficacité aussi bonne que d’habitude, ils arrêtent de tuer leurs clients et augmentent la marge bénéficiaire.
    Elle est pas belle, la vie?
    Macron ne peut être que d’accord : c’est pas drôle la vie de dictateur quand la population est décimée par des doses successives de pseudo vaccin: il ne reste plus grand monde à emmerder.
    À propos d’emmerder, le correcteur orthographique de mon iPhone ne connaît pas ce mot. Maintenant que Macron l’a officialisé, je me demande si les prochaines versions d’IOS vont le prendre en compte.

  6. Oreliane

    Vue dans l’Antipresse de ce jour :
    Anthologie! Plus d’une heure de déclarations d’opposants ou de complices de la dictature covidienne et du pass sanitaire en France, mises bout à bout. C’est l’intérêt essentiel, et même historique, de cette vidéo abondamment censurée. Une fois les nuées de la peur dissipées, nos descendants la regarderont avec étonnement: comment des autorités ont-elles pu tromper le public à ce point?

    Une compilation édifiante

    https:/ /crowdbunker.com/post/s1IdkUsOrs

  7. JOLLY

    Ca me taraude depuis qq temps : pourquoi cet acharnement irrationnel à vouloir nous innenculer jusqu’au dernier ?

    – Se pourrait-il que ce soit afin d’éliminer le « groupe témoin » dont je fais farouchement partie, à 84 ans lol ?

    – Et, qu’ainsi, dans qq années peut-être, il ne serait plus possible de comparer statistiquement les « incidents de santé » des survivants WAX et non-WAX…

  8. Edouard

    Merci pour cet article
    Vous nous aviez prévenu avec vous articles décrivant comment les médias sociaux s’organisaient avec des comites éditoriaux et prenaient doucement mais fermement la main sur les contenus publiés.
    Par ailleurs, concernanr l’abrutissement des masses, j’ai revu récemment un bon docu sur tout ceci : Propaganda, la fabrique du consentement.
    On est en plein dedans.

Laisser un commentaire