Le Che : prix de l’éducation nationale 2008

Je profite des quelques heures que ces dépêches AFP sont présentes pour vous les relayer. Parfois, la réalité dépasse l’affliction.

Dans un premier temps, Soderbergh pond un pseudo-documentaire comme les affectionnent les Michael Moore et autres Hubert Sauper. Le sujet ? Le Che, icône des collectivistes romantiques, auquel on aura eu la présence d’esprit de retrancher les morceaux les plus sombres pour n’en conserver que la viande bien tendre, celle qui fait pleurnicher dans les chaumières.

Dans un second temps, l’AFP publie cette dépêche, selon laquelle le film, en compétition à Cannes, aurait remporté le « prix de l’Education Nationale 2008 » :

« Che », le diptyque de Steven Soderbergh sur la vie du révolutionnaire Che Guevara, en compétition officielle au Festival de Cannes, a remporté le Prix de l’Education nationale 2008, a annoncé samedi à Cannes le ministère de l’Education nationale.
Présidé par l’acteur et réalisateur Robin Renucci, le jury est composé de 10 membres de la communauté éducative et professionnelle.

Le Prix de l’Education nationale récompense un film de la compétition pour son intérêt cinématographique et pédagogique et ses qualités artistiques.
L’oeuvre récompensée fait l’objet d’un DVD-rom pédagogique pour faciliter l’approche du sujet et inviter les élèves à l’analyse et au débat.

« Che », dans lequel Ernesto Guevara est incarné par Benicio del Toro, retrace en deux parties le parcours du révolutionnaire argentin: la révolution cubaine aux côtés de Fidel Castro puis la fin du guérillero en Bolivie. Les films sortiront successivement en France en octobre et novembre.
AFP

Dans un troisième temps, l’AFP se fend de cette autre dépêche :

ANNULATION: le « Che » de Soderbergh, Prix de l’Education nationale 2008

CANNES, 24 mai 2008 (AFP) – 24/05/2008 13h52 – Merci annuler notre dépêche Cinéma-Festival-Cannes, intitulée: Le « Che » de Soderbergh, Prix de l’Education nationale 2008.

Le communiqué reçu par l’AFP à l’entête du ministère de l’Education nationale est un faux émanant d’une personne ayant usurpé l’identité d’un fonctionnaire de l’Education nationale. Le jury délibère dans l’après-midi a indiqué à l’AFP le ministère.

Oh !

Quelqu’un tenterait-il de saboter le prix de l’Education Nationale 2008 en faisant passer la vénérable institution pour un repaire de gauchistes enamourés d’un tortionnaire totalitaire et dictatorial ? Oh !

Ou, encore pire, quelqu’un tenterait-il de dénaturer le film de Soderbergh en le faisant passer pour un documentaire alors qu’il ne s’agit au mieux que d’une fiction romanesque d’un personnage très tendancieux ?

Une question me vient à l’esprit : que se passerait-il en France si un film présentait la vie de, mettons, Mao, Staline, Napoléon ou même … Hitler si on occultait complètement toute la partie sanglante de leurs parcours pour ne se concentrer que sur les aspects agréables ou humains de ces personnages ? La critique serait-elle aussi gracieuse ?

Ce pays est foutu. Mais qu’est-ce qu’on rigole.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8