Quelques mots d’Arthur

Ne regardant la télévision que de façon extrêmement épisodique et me limitant toujours à l’une ou l’autre rare émission d’intérêt, je n’ai jamais développé une quelconque curiosité pour l’animateur Arthur. Vaguement au courant de son existence sans pour autant ni connaître son parcours, ni ses faits d’armes, je n’avais donc de lui aucune espèce d’opinion.

Magie des intertubes et des réseaux d’asociaux connectés : entre deux lolcats et autres petits trolls poussifs, je suis tombé sur une vidéo intéressante où, justement, l’animateur en question ne se contente pas d’animer mais va exprimer quelques opinions bien senties. Et, surprise, ses opinions sont à la fois intéressantes et éclairantes sur l’état général du pays.

Dans une interview, résumée à 7 minutes dans la vidéo ci-dessous, Arthur explique ses péripéties avec la radio d’état Le Mouv’ à laquelle il a proposé un partenariat avec Ouï FM, radio dont il est propriétaire. La proposition a été rejetée, ce qui peut se concevoir, mais elle l’a été dans des formes un peu étonnante de la part d’une station qui a bénéficié d’argent du contribuable, et qui n’a jamais réussi à frôler la rentabilité, même de loin. Ces contributions publiques font encore plus mal lorsqu’on met en regard le nombre rikiki d’auditeurs que la station parvient à fidéliser, tout en occupant cependant des fréquences que d’autres radios seraient certainement à même de mieux valoriser.

Quelques petits extraits croustillants :

(00:40) « Quand on voit le budget de cette radio, 17 millions d’euros par an, pour faire 165.000 auditeurs, je comprends qu’ils n’aient pas l’habitude de s’habiller chez H&M. Mais moi, mes auditeurs, vos auditeurs, s’habillent chez H&M. »

(01:28) « Si on prend le budget de BFM Business, Ouï FM, de FG, de Ado, de Nova, de TF6 Jazz, vous prenez toutes ces radios réunies, ça ne coûte pas 17 millions d’euros à fabriquer. »

(01:53) « Par exemple je n’ai pas d’auditeurs à Marseille, je n’ai pas d’émetteurs ni de fréquence à Marseille, le Mouv’ fait 1500 auditeurs à Marseille, ils ont deux fréquences. »

(06:17) « Aujourd’hui, vous avez des auditeurs qui tous les jours commencent à en avoir ras-le-bol de la pression fiscale qu’il y a dans ce pays. J’ai fait un petit calcul tout bête, le prix moyen d’un auditeur pour une radio. (…) Il n’y a aucune radio en France qui dépense plus de 9 euros par auditeur. Le Mouv’, une radio que personne n’écoute, ils sont à 100,9 euros par auditeur (…) depuis 16 ans. C’est-à-dire que c’est une radio qui a dépensé 300 millions d’euros pour faire 1500 auditeurs à Marseille. C’est inadmissible. »

Au-delà du franc parler de cet animateur, on ne peut s’empêcher de trouver une solide dose de bon sens dans ses propos en ces temps où le gouvernement fait soi-disant des pieds et des mains pour économiser l’argent public.

Après tout, 17 millions par an, c’est déjà un début, non ?

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires96

    1. Théo31

      En France, ce sont toujours les mêmes sacs à merdes qui n’ont jamais travaillé de leur vie qui se permettent de juger ceux qui les font vivre.

        1. Ribault

          Ah Bon on a un Président ? , j’ai vu la reine d’Angleterre et son valet de pied

          1. Fred

            J’aime bien the queen. J’en suis presque à regretter qu’elle ne soit pas reine de France…

  1. La Coupe Est Pleine

    Franchement l’interview vaut le coup d’être écoutée !
    Le patron du Mouv’ qui répond par voie de presse à Arthur :
    « On ne fusionne pas H&M avec le centre Pompidou »
    …..O_O!
    Purée ! Faut vraiment avoir un très haute estime de soi, pour en sortir des pareilles !
    Surtout comme le dit Arthur quand on est capable de piloter un bateau ivre du service public que personne ne connait !
    Si vous avez la chance d’écouter le Mouv’. Je le faisait quand je bossais sur Toulouse il y a bien longtemps, surtout parce qu’il n’y avait que de la musique et pas de pub. Faut vraiment être sous perfusion de LSD pour voir un très haut niveau culturel ou artistique sur le Mouv’ !!!!

    1. LaM

      Vu la qualité des oeuvres récemment exposées au centre Pompidou, mieux vaut ne pas fusionner en effet, H&M y perdrait en image de marque.

    2. Waldburg

      Il faudrait indiquer à ce patron du Mouv’ que si l’on ne peut fusionner pas H&M et le Centre Pompidou, on ne fusionnera pas non plus les tours d’ivoire et le monde réel.
      Dommage!

  2. Marco33

    Je ne suis pas fan d’Arthur, mais je comprends et j’approuve à 100% ses positions et sa colère. Je viens de poster cette vidéo sur mon fb.

  3. JS

    Lui j’espère qu’il a le bras long sinon bonjour le retour de baton pour de tels propos blasphématoires !

  4. Jeff84

    Je suis comme vous, je ne regarde pas la télé (hors documentaires scientifiques et historiques), donc je ne le connais pas, mais entre cet extrait et son exil fiscal, il me semble assez sympathique, ce monsieur…

  5. Before

    Pourquoi ne suis-je pas étonné de tout ça ?
    Gaspillage, mépris, orgueil, vanité, quel résumé du « service public » nous sert là le directeur de Le Mouv’ !
    S’il fallait un argument pour supprimer le minustère de la culture et ses avatars, en voilà un tout trouvé.

  6. Duff

    ça me rappelle le débat sur les dépenses somptuaires de la télé publique grecque ERT alors que Samaras voulait la mettre au régime.

    On a eu de bons débats dégoulinants de soviétisme en France à ce moment là alors que discrètement on apprend que France Télévisions est coupable d’une gestion dispendieuse et scandaleuse tout court. On constate aussi que Taddeï ne choisit pas librement ses invités, que pour « muscler » un peu les échanges sur le plan économique on va chercher un bien léger François Lenglet mais on n’oublie jamais les fondamentaux : Docus sur les nazis puis sur le FN juste avant des élections etc.

    Sur RMC dans les GG M. Liebig qui vit exclusivement d’argent publique s’est permis d’insulter Arthur : Éternelle France. Comme Depardieu et tant d’entrepreneurs qui foutent le camp assommés d’impôts pour faire vivre des parasites, on comprend et on compatit.

    1. Duff

      Sauf défaut de surveillance de ma part, avec De Carolis mouillé dans l’affaire Bygmalion, il faudrait d’urgence se pencher sur le cas France télévisions…

    2. brondillant

      LIEBIG assume pleinement son nom . Il ne vend que de la soupe assaisonnée au chichon.
      C’est un sous produit culturel et seulement une grande gueule.
      Les GG: de la discussion de comptoir à 10 000 € / mois l’animateur. Beurkkk

  7. Toutatis

    Il faut ajouter aussi que ces radios sont probablement semblables aux chaines de télévision publiques, c’est-à-dire qu’il n’y règne aucun pluralisme, qu’on y anime presque toujours des « débats » où tout le monde est du même avis (par exemple en ce moment sur l’Ukraine, des débats entres russophobes). D’où l’impression qu’elles ne sont pas du tout « publiques », mais aux mains d’une petite secte.

  8. nick karlstrupp

    Ces fonctionnaires de la culture (ou d’ailleurs) sont d’une arrogance égale à leur incompétence. Tant que ce pays sera sous la coupe de ces fats, il n’y aucun espoir à entretenir. Vivre grassement en consommant le fruit du travail des autres en leur donnant des leçons est leur credo. Je félicite Arthur pour sa fuite hors de ce pays odieux et foutu.

  9. Jvaljean

    Qd un c….rd dénonce une gabegie ça n’en fait pas forcément qqun de bien …
    Mais je ne suis pas juge.

    1. petit-chat

      Pas faux. Il a tout de même acté ses remarques en se barrant, ce qui fait qu’il est un connard AA (au lieu de AAA !)

    2. gameover

      C’est quoi quelqu’un de bien ? Y a une norme ?

      Je ne regarde pas ses émissions mais si ça se vend c’est que ça s’achète donc c’est un entrepreneur comme un autre et ça fait 10 ans qu’il ne travaille plus du tout sur le service public même si en cherchant bien on pourra y trouver une ou deux apparitions.

      Pour moi c’est un gars qui parti de rien (lancé par Mélenchon!) arrive à amasser 200ME même en faisant des pitreries, je dis Chapeau…
      Il ne suffit pas d’avoir un talent, il faut savoir l’exploiter.

      Et le fait de le voir s’expatrier… c’est bien pour affamer le Leviathan…

  10. Kekoresin

    L’interview date de septembre 2013, ce qui est très intéressant à savoir. Apparemment Philippetti et sa clique de gaspilleurs d’argent publique au nom d’une culture de salon feutré entre amis du même monde, ont accordé la même attention qu’à un insecte écrasé sur le pare-brise d’une berline ministérielle!

    Pas étonnant qu’après ce mépris et ces vexations permanentes Arthur ait décidé de foutre le camp de ce pays. Les Bonnie & Clyde sont les dirigeants aspirateurs de pognon pour leur profit et celui de leur (basse)cour.

    Le pire, c’est qu’Arthur est l’arbre qui cache la forêt, tant ils sont nombreux les éveillés qui quittent l’épave rouillée qui ballote mollement dans les eaux boueuses du socialisme de gauche et de droite.

  11. Le Gnôme

    Depuis quand une radio publique se soucie t’elle de rentabilité. Ils s’en foutent, ils sont payés , même s’il n’y a aucun auditeur. Il y a belle lurette que je n’écoute plus ces radios, agacé par le prêchi-précha qui y est distillé à longueur de journée. Quant à la télé, je ne l’ai jamais eu, et le dernier JT que j’ai regardé était avec Roger Gicquel, ce qui ne nous rajeunit pas.

    1. Calvin

      Gicquel…
      C’était « la France a peur ».
      Désormais, c’est « la France est foutue ».

        1. petit-chat

          C’est dû à la fièvre du samedi soir, sans doute…
          Fais quand même gaffe au condés en rentrant !

      1. Aristarque

        Tu me parais bien jeune pour avoir connu ce grand moment! Tes parents t’ont raconté, n’ est-ce-pas ???

  12. Aristarque

    D’ après sa notice Wikipédia, il ne fait que compléter avec sa personne l’ entreprise de délocalisation de ses affaires, entamée il y a un an et demi…

    1. Black Mamba

      Il a dû expérimenter qu’il ne suffit pas seulement de délocaliser sa société mais aussi sa personne pour divorcer du Fisc Français trop gourmand .
      Je pense qu’il n’est pas aussi sensible que Johnny Hallyday face aux critiques nauséabondes …Bien à lui …

      1. Frédéric BUONO

        Se barrer de ce pays dès qu’on peut, pour échapper à l’administration fiscale, n’est pas de « l’exil fiscal »… C’est de la légitime défense!

      2. yp

        Cela semble planifié. Il ne faut pas avoir « le centre de ses intérêts financiers et familiaux » (terminologie fiscale française) dans les mêmes pays. Ce qui veut dire en clair :

        Sa résidence dans un pays.
        La boite dans un autre et surtout, sa clientèle dans un pays différent de son lieu de résidence.
        Enfin, si on veut parfaire le montage (mais ce n’est pas obligatoire), les comptes bancaires dans un quatrième.

        Et (évidemment) il faut être en régle fiscalement dans les trois pays, ce qui n’est pas bien compliqué, les pays ayant une législation aussi complexe et instable que la France étant extrêmement rares.

        Arthur à tout compris.

  13. herbert

    L’élite..

    (j’avais déjà entendu arthur raconter cette histoire il y a deux ans, ce n’est pas neuf)

      1. Black Mamba

        Oui , en effet car le problème est toujours d’actualité … Rien n’a changé et c’est même devenu pire pour la question de pression fiscale 🙁

      2. lxy

        La chronologie de l’affaire pourrait laissaer penser qu’à la suite de ce coup de gueule fin 2013, Arthur retrouvé avec un méchant contrôle fiscal sur le dos, ce qui l’a poussé depuis à s’exiler en Belgique. (on me souffle dans l’oreillette que ces choses-là ne peuvent pas avoir lieu dans un grand pays démocratique comme la France »)

      1. La Coupe Est Pleine

        C’est malheureusement entièrement vrai !
        Je me souviens l’avoir vu en vrai ce reportage C+.

    1. petit-chat

      pffff, 17 millions, la honte, parlez-moi d’un Bernard Tapie, du Crédit Lyonnais, faites-nous rêver !

      1. gameover

        Ouais excuse du peu… c’est que 2.3% du budget de Radio France.
        Peut mieux faire !

    2. gameover

      Enorme… faut faire circuler des trucs comme ça !
      à 1’55 » y a même le frère de Léonarda 🙂

      1. gameover

        Le patron du mouv’ à cette époque qui dit :

        « ouais et alors ? c’est tes impots ! mais tes impots ils te servent du champagne tes impots !! tout va bien ! lache toi t’es dans le Mouv ‘  »

        s’appelle Stéphane Ramezi. Il est maintenant à l’INA.

        1. voleurdufeu

          Et combien de mecs comme ça case-t-on dans les innombrables associations de la ville de Paris, genre CAPDIV… Quelqu’un sait-il comment connaître les budgets de ces assocs, leurs financements, leurs dépenses?

        2. Othello

          Bah au moins il dit la verite… et sans novlangue. C’est lui aussi un espece d’entrepreneur qui trouve une situation de fait et l’exploite.
          A peu pres comme Arthur qui trouve un pays en deroute intellectuelle ou dire bite pipi et caca a la tele te fait gagner du pognon.
          Bref ce sont les memes…
          Le 1er nous fait son Godwin des impots le 2nd son Godwin de la culture, bof

  14. vegeta

    et pendant ce temps la il y a une pauvre mamie de 70 ans environ qui va finir en taule pour avoir reverser de l’argent à des associations car deux de ces copines ont jouer au scrabble

    1. gameover

      Normal, faut regarder le bon coté des choses, elle va aller à l’hospice des vieux en maison de retraite médicalisée et c’est bon pour l’emploi…

      1. petit-chat

        Grâce à notre bon maitre Attali, bientôt on les baptisera de leur vrai nom : mouroir, comme en Inde.

        1. vegeta

          elle va finir en taule, espérons qu’elle ne finisse pas comme medhi mennouche …

  15. JosieCash

    Petite erreur : c’est TSF Jazz, pas TF6.
    Maintenant, au risque de me faire lyncher… j’aime bien le mouv’. Et je crois qu’Arthur exagère quand il dit que personne ne connaît.

    1. gameover

      165,000 auditeurs sur un potentiel de 22 millions c’est dans le wiki.
      Le problème n’est pas ici d’aimer ou de ne pas aimer, c’est 17ME.
      Vu la diversité des radios privées, ça sert à quoi… ce n’est pas un service public.

      1. JosieCash

        Je ne suis favorable à aucun service public, pas même la police, la justice ou l’armée. Alors la radio…
        Ceci dit les radios privées sont pour la plupart assez pénibles à écouter : mauvaise programmation musicale, émissions insipides, publicité omniprésente, compression audio déraisonnable… Si le marché n’était pas faussé par les régulations étatiques (droits d’émission hors de prix, charges en tous genres…), on verrait peut-être émerger des stations d’un style différent. En attendant, j’écoute FIP et le mouv.

  16. gameover

    HS mais c’est pas de ma faute, c’est h16 qui ne suit pas l’actualité… comme Libération en fait :

    – la une de vendredi 6 juin : la PMA pleine page + les 30ans du Tetris
    – la une de samedi 7 juin : les intermittent du spectacle pleine page

    Comment il s’appelle le journal déjà ?
    Y aurait-il un rapport avec le vote des pleins pouvoirs par le PS à Pétain ?
    Ca m’interpelle.

    http://journal.liberation.fr/publication/liberation/1566/#!/0_0
    (y a un calendrier pour changer les dates de Une)

    Autre chose : Vodafone s’étonne qu’on laisse un accès DIRECT des gouvernements aux opérateurs telecom. En France aussi. Le lien du rapport de Vodafone est dans les 3 premières lignes de l’article. Oops.

    http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/06/06/01007-20140606ARTFIG00207-espionnage-des-pays-ont-un-acces-direct-a-tous-les-appels-telephoniques.php

    1. petit-chat

      Ah ça expliquerai pourquoi on a des coupures réseau quand on évoque Ben Laden, la Palestine, AK47, h16…!

  17. Aristarque

    Léger HS mais je relis tranquillement Fin du siècle des ombres de JFR qui est une compilation d’ articles et/ou d’ éditoriaux de la période années Mitterrand. Il est ahurissant et consternant de devoir constater que les pages consacrées aux socialistes de l’ époque pourraient être réécrites en changeant les noms de personnes et les dates mais sans rien changer quant au texte lui même…

    1. petit-chat

      Comme quoi, socialiste un jour, socialiste toujours.
      Le cancer, lui au moins, connait des rémissions…

  18. André Rosa

    Dans la corporation enseignante, l’attitude du « canal historique » n’est plus au mépris: média, PISA et autres résultats ont suffisamment entamé la morgue de cette partie de la noblesse d’Etat.
    Les enseignants du public sont même parfois envieux envers nous, les 100% privé. Ils croient que nous avons les bons élèves, ceux dont les parents veulent et peuvent payer. C’est pourquoi je leur explique d’emblée que nous, nous sommes pauvres: nous n’avons que 3 ou 4 milliers d’euros à dépenser par tête blonde et par an, là où l’EdNat dépense le double!

  19. fabbb

    Le mouv c’est un machin pour caser les copains ? Oui cette radio est très mauvaise, j’ai essayé leur nouvelle grille, mais quel ennui. Les animateurs ont un nombril gros comme ça et ils en parle, trop souvent trop longtemps. Les rubriques sont faites pour essayer de briller et de se faire mousser, c’est très parisien, bobo peut être mais surtout chiant chiant… pfiouuu. Je pense qu’ils s’en foutent de toute manière car aucun objectif sur les audiences. C’est ça le service poubélique.

  20. Higgins

    Perso, les deux seules radios du service public que j’écoute sont France-cul (et encore, pas tout) et FIP. Ce truc, le Mouv’, est simplement une création pour caser les copains. Inutile donc et à supprimer rapidement. Arthur, qui m’indiffère totalement par ailleurs, a raison de pousser un coup de gueule et encore plus raison de se barrer de ce pays de plus en plus con ( ce ce qui s’est passé aujourd’hui a St Étienne avec les piétons hors des clous).

    1. David

      La seule radio du service public que j’apprécie est FIP : excellent programmation musicale diversifiée. J’écoute plus France-Musique, trop de blabla. Quant à France-Culture : bleurgh.

      Quand j’étais gosse, j’aimais 2 émissions sur France-Inter :

      – « L’oreille en coin », le samedi
      – Et bien sûr « Le Tribunal des flagrants délires », où officiait notre maître vénéré, Pierre Desproges.

      ça rajeunit pas tout ça …

    2. yp

      Saint Etienne, c’était pas la ville massivement endettée et en cessation de paiement qui avait contracté des emprunts indexés sur la parité EURCHF ? Et qui pour se désendetter, a assigné Dexia en justice ?

      2158 euros de dettes bien pourrie par tête de pipe à St Etienne en 2011, va falloir augmenter la cadence à bien plus qu’une centaire de PVs par heure !

  21. infraniouzes

    Quelqu’un de bien informé pourrait-il m’expliquer pourquoi, quand on circule en voiture, on peut pratiquement capter partout France Culture qui semble disposer d’un réseau d’émetteurs particulièrement puissants. Et ce depuis des décennies. Cette radio, dont les causeries indigestes me bassinent, est donc privilégiée; mais j’imagine qu’elle fascine des millions d’auditeurs tous les jours pour bénéficier d’un tel réseau ? Qu’on me renseigne vite…

    1. Black Mamba

      Ben , en 1, elle a le logo France et en 2 , elle se donne officiellement le droit de porter la  » Culture  » aux manants qui l’écoutent… Donc par son nom elle est un véritable appeau pour attirer le pognon gratuit des autres et donc de pouvoir couvrir ainsi le maximum le territoire …
      J’avais lu un jour par hasard qu’il y avait organisme qui décidait quel radio avait une fréquence , car le réseau est limité donc il faut se partager le gâteau qui X parts bien déterminer , impossible d’avoir une part de plus ….

  22. Nocte

    Les radio web ont certains mérites tant sur la programmation que sur la pub.
    Mais il faut un élément connecté au Web, ce qui être rédhibitoire.

    Il y a aussi la programmation perso et des playlists géantes 😉

  23. Nocte

    Tiens… orweb ne supporte pas les réponses à un commentaire, il les met comme commentaire direct de l’article.

      1. Nocte

        Je teste deux, trois trucs en rapport avec Tor, aussi bien sur mon téléphone que sur mon PC. Et je pense qu’Orweb doit être tatillon. Rien de plus, rien de moins et surtout pas d’histoires électrostatiques 😉

        1. Black Mamba

          J’avais essayé un truc comme ça pour faire plaisir à mon époux , et j’avoue que c’est pénible quand tu souhaites répondre à un commentaire … D’ailleurs il y a BenOui qui change d’adresse tous les jours et qui ne peut directement répondre à un commentaire …

            1. Black Mamba

              Après est-ce que cela est utile , si tu gardes la même adresse Mail , et que tu souhaites garder ton gravatar … Car si , c’est dès le départ , tu n’es pas totalement anonyme … S’y mettre après coup … Sans rien modifier … 🙄

              1. C’est valable dans certains cas. De la même façon qu’on ne prend un gilet pare-balle que dans une situation où il y a des risques qu’il soit utile, pas tout le temps.

                1. Black Mamba

                  Pour le gilet pare-balle j’arrive à comprendre l’idée … Mais dans mon cas où cela fait des mois que je n’ai pas dès le départ mis sous un système comme TOR , et m’y mettre sans changer ni mon adresse Mail , ni mon pseudo , d’avoir toujours utiliser le même ordinateur … Est-ce que cela change … du jour au lendemain , on devient anonyme et introuvable pour les systèmes de surveillance ?

                    1. Caton

                      Version courte: TOR ou pas, il n’y a pas d’anonymat sur le net. Ross William Ulbricht peut en témoigner…

                  1. Nocte

                    tu ne deviens pas anonyme en te mettant à TOR, ca ne lave pas plus blanc que blanc. En changeant d’adresse mail et pseudo, en virant les gravatars, tu réduis l’exposition mais ça ne fera pas tout le boulot pour toi.
                    D’autre part, comme l’indique h16, l’utilité de TOR est variable.

                    Là, je m’en sers juste pour tester, voir comment cela fonctionne

                    1. Caton

                      Si c’est pour jouer avec, pourquoi pas. Mais croire que TOR permet d’être anonyme sur le net, c’est dangereux.

                    2. Nocte

                      Je pars du principe que l’anonymat sur le Web est une chimère mais que cela ne m’empêche pas pour autant d’être prudent et de réduire l’exposition.

    1. Black Mamba

      C’est une blague , j’espère … 🙄 ce type est gâteux , il doit déjà avoir un pied sinon les deux dans la tombe …

Les commentaires sont fermés.