Un plan vélo à l’eau et l’électrique c’est pas fantastique

On l’a vu : à chaque jeune, son problème, à chaque problème, sa solution sous forme de plan. À tel point que le pays dispose maintenant d’un plan pour à peu près tout avec un succès difficilement égalable.

De plan en (rantan)plan et avec les gesticulations politiques de plus en plus volontaires pour bouter les voitures et tout moyen de transport autonome et pratique hors de portée du citoyen lambda, il était donc inévitable que le pays se dote d’un solide plan vélo à base de bicyclettes pour tous, de chèques gouvernementaux pour l’achat, la réparation et l’entretien de son biclou et d’une multiplication des messages de propag pardon médiatiques visant à faire adopter la petite reine à toujours plus d’urbains en mal de déplacements bio-conscientisés.

Nous sommes en France et tout s’y passe donc comme prévu, c’est-à-dire mal. De façon assez logique, l’action gouvernementale en tenaille a largement porté ses fruits : d’un côté, l’incitation financière à pousser les gens sur des vélos et de l’autre le tabassage assez systématique de l’automobiliste ont rapidement motivé une vaste foule de pédaleurs plus ou moins volontaires à venir grossir les rangs des pratiquants de ces « mobilités douces » et autres moyens alternatifs d’emplafonner du piéton dans les rues de nos villes.

Comme de juste, le marché français, à l’adaptabilité et la souplesse légendaires, largement aidé par la fine paperasserie administrative de taxation, d’homologation, de vérification et de suivi, aura répondu quasiment présent attendez je vous mets en attente voilà bougez pas oups pardon il va falloir un délai mais un commercial va rapidement prendre votre communication ne quittez pas on est là… Ah bah non.

Stimulée par les petits sous gratuits des autres, la demande a bien explosé, mais la France n’a absolument pas prévu cette hausse au contraire d’autres pays (États-Unis par exemple) : les carnets de commande sont pleins, mais les fabrications, essentiellement asiatiques, servent d’abord les acheteurs premiers arrivés. Les Français doivent donc attendre de nombreuses semaines voire des mois pour obtenir enfin le précieux vélo, éventuellement électrique.

Au bilan, le Plan Vélo se prend donc une gamelle : les fabricants ont des stocks… sans les pneus, sans les cadres, sans les batteries, ou que sais-je. On dirait, l’aspect tragique en moins, la même organisation subtile qui a présidé aux stocks de masques, de machines PCR, de réactifs pour test, de vaccins et autres lits de réanimation.

Certes, le secteur du vélo n’est pas encore monopolisé par l’État mais l’évident problème d’approvisionnement en pièces détachées pour nos deux roues locaux devrait logiquement déclencher une violente pulsion de souveraineté chez notre Bruno de Bercy ; on peut donc s’attendre à de nouveaux rebondissement dans la filière cycliste pour les prochains mois.

En attendant, les cyclistes en puissance devront se contenter de prendre les transports en commun, à commencer par les bus électriques qui circulent maintenant dans certaines villes et qui … Ah bah non derechef.

On apprend avec un étonnement total que les bus électriques ont bien du mal à fonctionner lorsque les températures descendent, comme cela est pourtant le cas assez régulièrement en hiver en France (nonobstant tout réchauffement climatique qui n’en finit pas de ne plus arriver) et ailleurs en Europe du reste : avec le froid hivernal, les bus électriques d’Amiens ont dû être remplacés par des bus classiques, qui roulent au diesel et dont un trop grand nombre avait été décommissionné suite au saut écologique de la commune, poussant les usagers à se cailler les miches devoir attendre trente minutes plutôt que dix en temps normal.

Eh oui : malgré les dénégations de certains écolos plus ou moins honnêtes, l’autonomie des batteries diminue bel et bien avec les températures et si, pour les voitures, cela peut être un peu embarrassant (transformant un parcours normalement banal avec une voiture thermique en pénible sauts d’obstacles avec un véhicule électrique), cela peut être carrément synonyme d’arrêt total pour les plus gros véhicules pour lesquels le rapport entre le poids de la batterie et le poids déplacé est de plus en plus défavorable.

Les règles de la physique étant ce qu’elles sont, les batteries actuelles restent globalement les moyens les plus catastrophiques de stocker de l’énergie avec une densité que l’honnêteté oblige à qualifier de minable. Et lorsqu’il fait froid, le minable devient vite nul et le véhicule n’est plus qu’un gros morceau de métal difficile à bouger.

Dans le cas des bus d’Amiens s’y ajoute un problème général d’adaptation du modèle aux conditions moyennes dans le Nord de l’Hexagone : entre le système de chauffage de l’habitacle, inadapté en hiver (et ne permettant pas de dépasser les 10°C) et le système de frein (qui, basiquement, se bloque lorsqu’il fait trop froid), la frétillante municipalité, toute heureuse de son achat écologico-compatible de 43 bus électriques, se retrouve avec 43 blocs d’acier encombrants.

Pas encore de vélo (électrique ou non), plus de bus électriques, nous en voilà réduits à utiliser les solutions de rechange d’un autre temps, par exemple en revenant aux véhicules d’antan qui, eux, se déplaçaient encore même lors d’épisodes hivernaux, et qui respectent toutes les contraintes écoloïdes du moment : rien de tel que la calèche et les petits canassons trotteurs pour mettre tout le monde d’accord, n’est-ce pas ?

N’y comptez pas : l’exploitation animale étant finalement un fléau (un de plus – quel monde affreux, chers lecteurs, quel monde affffreux !), il convient de ne surtout pas utiliser les chevaux (ou n’importe quoi d’autre) pour déplacer des gens ou même des déchets.

Il faut se résoudre à l’évidence : les prochaines années seront délicates pour l’urbain moderne conscientisé et syntonisé avec Gaïa. Autorisé à sortir quelques semaines tous les deux mois de confinement, il devra expérimenter une mobilité dure et pédaler sur des vélos sans pneus et sans assistance en slalomant entre les crottins d’hippomobiles-éboueuses, nostalgique d’un monde passé où les bus roulaient vraiment…

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires228

    1. panchovilla

      en France ce qui gouverne c’est « l’exécutif ». les journalistes n’ont plus que ce mot à la bouche : « l’exécutif » a décidé que ceci, « l’exécutif » a décidé que cela, « l’exécutif » fait ci, « l’exécutif » fait ça.
      Cet élément de langage a, à mon avis, été subtilement distillé par le pouvoir pour évacuer en douceur le mot « gouvernement ». il ne me semble pas avoir vu d' »exécutif » dans la constitution….
      tout au plus y en a-t-il un, même s’il n’est pas clairement désigné tel, c’est le maire, qui est chargé de l’exécution des décisions du conseil municipal. A ce titre on dit généralement que le maire est l’organe exécutif de la commune.
      Donc ce terme « l’exécutif », seriné à qui mieux mieux par des journalistes blondes qui n’ont visiblement pas beaucoup été à l’école est une arnaque.
      ça me rappelle le temps où PPDA prenait un air pompeux pour nous dire que les députés allaient voter « le collectif budgétaire » (ouarf ouarf) alors que ce terme désigne la masse de documents qu’on leur remet avant qu’ils votent tout bêtement le budget.

      et puisque j’ai le micro, pensée amicale à Marylou Berry, qui s’empresse de défendre sa cousine victime de l’affreux (c’est elles qui le disent) Richard Berry, mais qui garde quand même le nom d’actrice qu’elle lui a emprunté (avec son carnet d’adresses de producteurs, réalisateurs, etc…bien sûr).
      Allez Marilou, jusqu’au bout du sacrifice : relance ta carrière sous le nom de Marylou Benguigui.

  1. Le Gnôme

    Il est temps de remettre au cours du jour le pousse-pousse ou le vélo-taxi de l’occupation. C’est à cela que l’on voit que l’écologie est un grand pas en avant.

    1. kekoresin

      Le complot écolo est en place depuis très longtemps, mais le lobby pétrolier luttait pied à pied pour contrer les Pouss Moussu communistes. D’ailleurs il a eu la peau de ce chanteur et tout le monde a cru à une crise cardiaque 😉

      https:/ /youtu.be/Fqwi8Gb0Lfg?t=14

  2. baretous

    Sans compter qu’au Texas les éoliennes ont cessé de couiner; leurs pales. s’étant porté pale pour une bonne semaine à cause du froid.

    A propos d’être dans le vent , notre maire au village très rural a voulu être dans l’air du temps en installant une batterie de vélos électriques à batterie. Résultat des courses (à vélo) les 5 vélos ont été saccagés et volés la semaine derniere pendant le couvre feu.

  3. Calvin

    L’hiver, les militants écologistes se prennent le mur de glace de la réalité en pleine face.
    Un peu comme les deux gif des deux cyclistes…
    Je pourrais dire « bien fait », mais non, on en subit tous les conséquences de leurs nullités, dans la vie quotidienne et/ou financièrement.

  4. Higgins

    Le dernier Gif est superbe. Pour le reste, un pays qui sombre reste un pays qui sombre. Disons qu’en ce moment, ça s’accélère franchement.

  5. Theo31

    « On ne nous avait pas dit qu’ils ne marchaient que dans les pays chauds »

    Heureusement que je n’avais pas un café devant moi. Trop drôle.

    Je le répète : il n’y a pas plus débile qu’un écologiste. Enfin si, quand il sort avec sa meute.

    1. Nemrod

      Pareil chez moi.
      C’est pas les alpes mais ça grimpe sec quand même.
      Enfin sec…plutôt arrosé en plus.

      Peu de bobos vélophiles donc…surtout passé la 50 aine.

      Le mur de la réalité.

      1. Anankè

        Chez moi c’est les Alpes, dans un petit village. En bas de chez moi il y a un écolo, un vrai, avec dreadlocks et sarouelle. Au début il faisait le malin à emmener son gamin à l’école en vélo. Maintenant il a un vieux Duster diesel 4×4. Ce matin il coupait à la tronçonneuse des vieilles palettes qu’il a récupéré à la déchèterie, parce oui ici les nuits ça peut peler grave. J’imagine que si un jour tout tourne vraiment mal il viendra chasser avec nous pour avoir de la viande à manger. En fait c’est un type sympa et je m’entends bien avec lui mais visiblement la phrase « Dieu se rit des hommes qui chérissent les causes dont ils déplorent les effets » a été inventée pour des gars comme lui et c’est nous qui en payons les conséquences. Tragique.

        1. Pierre 82

          Là aussi, il y plusieurs sortes de babosses. Ceux qui vivent la vie qu’ils veulent sans vouloir m’imposer quoi que ce soit ne me dérangent pas du tout. Et comme vous dites, il y en a beaucoup de sympas. Sauf que beaucoup vivent d’aides sociales, c’est-à-dire avec mon pognon, ce que je trouve beaucoup moins sympatique…

          1. Higgins

            Ce matin, il y avait un débat assez surréaliste aux Experts. Les invités ne débattaient ni plus ni moins que de la nécessité d’une spoliation de l’argent mis de côté par la génération née dans les années 50-60. Le prétexte, c’est trop dur pour les petits jeunes. Personne pour rappeler que si le pays est dans la m…, c’est avant tout la faute de nos purges qui se sont succédées aux affaires depuis plus de trente ans. À ce sujet, il y en a deux qui sont actuellement sur la sellette en ce moment : un gentil ministre en exercice et un ancien maire d’une grande cité où l’ordre républicain règne presque sans partage (sauf dans certains quartiers entre autres au nord).

  6. CYRIL VAILLY

    « mobilités douces » Quel joli terme, certainement inventé par quelqu’un qui n’est jamais venu appuyer sur les pédales dans ma charmante petite ville à flanc de coteau. Et par endroit, cela grimpe sec.

    1. Dr Slump

      Comme l’autre fichue connasse de cycliste qui m’a surpris hier, en débouchant tout à coup devant moi, sans marquer de stop au portail d’où elle sortait, sans regarder si une voiture arrivait, rien, alors que la visibilité était nulle aussi bien pour elle que pour moi. Elle était arnachée de la tête aux pieds, casque, coudières, veste de motard renforcée, et même le masque, mais aucune prudence élémentaire. Ca devient vraiment flippant de conduire en ville.

      1. Roro

        Velotaffeur devant l’éternel et pas pour l’écologie mais pour le plaisir, les économies et le sport je plussoie.
        Les cyclistes sont des co….ards dans la majorité.

        1. Nemrod

          A chaque fois qu’une catégorie est désignée comme une victime éternelle à la vertu outragée, ses membres deviennent des connard fini à de rares exceptions.
          J’y vois comme une relation de cause à effet.

          1. Patrick

            L’humour suisse est pour le coup superbe !
            En France, ce genre de pub serait retoqué directement par le CSA…
            Par chez moi, j’étais derrière un véhicule de police, un cycliste velotaffeur grille la priorité à un rond point, gyrophare et arrestation pour contrôle d’identité direct

      2. Lerohc

        Que fais je avec ma bonne vieille kangoo diesel à particules ??? Ben, quand j’en double un ou une meute, je me cale devant en rétrogradant sec et une bonne montée de tour derrière, au moins les particules fines ne sont pas perdues, comme ils ont la bouche ouverte ça rentre mieux et plus profond.
        Putain, ça me fait bander de les voir pédaler en dépolluant la planéte.
        Qu’est ce qu’on rigole dans ce pays!

  7. douar

    A quelque chose , malheur est bon, on sent poindre une certaine nervosité pour les promoteurs des EnR, suite aux différents incidents aux US, Allemagne, Suède et l’obligation de recourir aux énergies fossiles pour la fourniture d’électricité.
    Si cela permet de remettre un peu de plomb dans la cervelle de la populace, tant mieux.

    Bon, je reconnais que j’en ai ma claque de voir les pub pour les voitures, exclusivement pour les électriques ou hybrides.
    je subodore que c’est pour mieux vendre les modèles thermiques.

    1. Pierre 82

      Vous avez remarqué aussi? Presque le a totalité des pubs actuelles sont pour des bagnoles électriques comme s’il y avait vraiment un marché pour ça, à part pour une poignée de CSP++ écoconscientisés et décidés à profiter un max de toute subvention.
      J’ai plutôt subodoré que c’était un moyen habilement déguisé de fourguer indirectement du pognon aux organes de presse, via des pubs bidon pour des produits bidons. Comme ça, ça fait des rentrées « commerciales » pour ces médias sans lecteurs.
      Mais j’ai sans doute mauvais esprit…

    2. bibi

      Sur l’ensemble de l’année 2020, le marché automobile a lourdement chuté : -25,5%, à 1,65 million d’unités.
      Selon les données de AAA Data, un total de 110 913 véhicules électrique et 243 666 véhicules hybrides, dont 74 590 hybrides rechargeables, ont été commercialisés en 2020.

      source : largus.fr/actualite-automobile/marche-auto-les-ventes-de-voitures-chutent-les-electriques-decollent-10504391.html

    3. Waren

      Vous avez sans doute oublié que les clowns de la convention des khmers verts ont demandé explicitement que soit interdites les publicités sur les véhicules thermiques. Proposition accueillie à bras ouvert par le gouvernement.

  8. hub

    le vélo n’est pas dans les boutiques ? c’est la faute à la pandémie… si si, un docte article du Figaro expliquait hier que les conteneurs asiatiques sont bloqués dans les ports, vides ou pleins, et que l’acheminement est retardé à cause des mesures sanitaires.
    Mais en plus…. on a des usines énormes en Chine, ne fonctionnant pas forcément au jus d’éolienne, des camions qui amènent tout ça au port, des porte-conteneurs qui n’utilisent pas le jus de soleil, des conteneurs à l’arrivée traités par des systèmes 5G et enfin encore des camions pour amener ça au décathlon de la Madeleine. Les écolos sont contents.
    tout est logique…

    1. Aristarkke

      Quand je pense que Décathlon fait le buzz lillois avec son usine de montage de cycles implantée dans l’ancienne SEITA du lieu… La vertu s’achète facilement…

  9. Student of Liberty

    J’ai beaucoup aimé la subvention de 50 euros qui n’inclut pas la TVA qui doit rester à la charge du client.
    J’imagine le type qui a eu cette riche idée: « Bruno, j’ai trouvé le moyen d’annoncer une subvention de 100 millions qui ne va coûter que 80 millions. Ce qui nous permet de faire 20 millions d’économies. Ca compte dans mes objectifs, pour le bonus? »

  10. Nemrod

    Ah les subventions …
    Je n’en demande jamais.
    J’ai fait isoler mes combles perdues pour économiser du fioul.

    L’artisan m’ a conseillé de demander une Subvention…pas chaud je me suis laissé convaincre par ma femme.
     » tu te démerde avec la paperasse générée ».

    Elle n’est pas déçue.
    Elle en est au 8 ou 9ème échange de scans avec l’Administration…sur 3 mois.
    Dans le dernier il manque le numéro de rue sur le devis.
    Il y est sur la facture mais cépasréglementaire… il faut recommencer depuis le Bédu comme dit Magdane…en renvoyant tout le paquet évidemment.

  11. k2000

    Pour le moment on est en phase de  » transition  » on abandonne le fonctionnel pour le non fonctionnel, en cas de panne, on sait encore revenir au cran d’avant.

    Quand on aura acté que le climat c’est une enculerie en barre avec quelques hivers bien frappés avec blackout et cie, j’ose espérer qu’ils réaliseront que le green fucking est une voie sans issue et qu’il faudra réinvestir massivement dans le thermique, quite à faire des petits moteurs de 20ch et des monoplace, ce avant que la voiture électrique du ministre n’avance plus et qu’il pique sa crise en exigeant qu’on la pousse à mains nues… Ca leur donnerait des idées… L’accelerateur serait un cable qui longe le toit relié à un bras à ressort tenant un fouet. une pression ferme et franche et le conducteur fouette les esclaves qui poussent derrière.

    pour le gel… des moufles et des crampons de football devraient suffire.

    je tiens un truc là…allo, bruno ?

    1. P&C

      Ne t’en fais, eux auront toujours leurs thermiques made in germany de luxe.
      L’élec monoplace qui ne marche pas, c’est pour les gueux.

      N’oublies pas un détail important avec les virtue signaling et autres wokes, y compris les réchauffistes : ce sont des adeptes du faites ce que je dis, pas ce que je fais. Dès qu’il faut mettre la main à la poche, il n’y a plus personne.

  12. Gerldam

    Quand je rêve à mon prochain moyen de déplacement, ce sera un bon V8 crachant tout plein de CO2 (mais peu de NOx ni de paticules fines), rien que pour emmerder ces écolos-fascistes. J’en jouis d’avance. C’est prévu pour Avril (pas le premier). Chez moi, dans le nord-est, où il a fait -15°C ces semaines passées, je me suis fendu d’un « ouskilestvotréchauffement » à un voisin, notoirement écolo et tout et tout. Il était vert de froid et sans doute un peu de rage.

      1. Pheldge

        détrompe toi, c’est de la neige du réchauffement … D’ailleurs, la preuve, c’est qu’elle vient d’Afrique, du Kilimandjaro, et même ♫♪ « qu’elle te fera un blanc manteau, où tu pourras dormir, dormir, dormir, bientôt ! » ♫♪ 😉

          1. Pheldge

            ah ? sans famille, donc un peu genre Hervé Villard, d’ailleurs ça tombe bien, lui qui chante ♫♪ « Capi, c’est fini … » ♫♪ 😉

  13. kekoresin

    Ma fille a souhaité faire une ballade en calèche dans le centre de Tours. Je ne suis pas fan de ce genre de trucs mais c’était l’occase de passer du temps avec le fruit de mes galipettes (enfin c’est l’histoire qu’on m’a vendu) et découvrir cette ville avant qu’elle ne soit défigurée par des écolos qui ne rêvent que de recouvrir les pierres millénaires par des bardages bio isolants aux normes RT3000.

    Bref, nous nous retrouvâmes installés dans la charrette à crétins quand un type, la quarantaine à la barbe entretenue, gueulât sur la cochère, la gratifiant d’un rude « SALOPE! Exploiteuse d’animal tu mériterais de crever! » La pauvrette était sans dessus mais malheureusement pas sans dessous. Elle fut prise d’une crise d’éosine, bafouillant des onomatopées. En brave chevalier, j’ai naturellement pris le parti de la damoiselle en descendant du cab, à l’arrêt derrière une voiture du diable roulant au jus de dinosaure, afin de rejoindre promptement le cuistre. Dans mon malheur, ma courte course fut stoppée net lorsque, dans une mauvaise appréciation des distances, ma tête rencontra le visage du colérique qui en fut tout ensanglanté. Le pauvre vrillait de douleur sur le trottoir et lui aussi fut gagné d’une crise aiguë d’onomatopées. Je le remis debout pestant bruyamment contre ma maladresse, rassurant les autres piétons qui auraient pu se méprendre sur mon geste. Pour me faire pardonner je gratifias même la victime d’un judicieux conseil pour son abondant saignement de tarin en y mettant de la laine de mouton exploité par des terroristes bergers.

    Nous quittâmes alors les lieux et je du affronter le pesant regard de ma fille, adoucis tout de même par le petit sourire de notre séduisante cochère.

    1. heli0gabale

      « c’était l’occase de passer du temps avec le fruit de mes galipettes (enfin c’est l’histoire qu’on m’a vendu) »

      J’ai explosé de rire !

      Je valide le reste de l’intervention, je crois beaucoup également à la pédagogie par le coup de boule.

      1. Theo31

        Je plussoie. Le dernier cycliste qui m’a insulté sur mon vélo n’a plus envie de s’arrêter pour causer de la vie des autres à chacune de nos rencontres. Ce crétin s’éclaire avec des projecteurs alors que le parcours est suffisamment éclairé. C’est le règlement m’a dit ce mongol en jaune. On est obligé de s’arrêter deux cents mètres avant pour éviter de finir dans un arbre ou le canal. J’espère qu’il fera un jour la connaissance d’un sanglier.

  14. Mildred

    La dame portugaise qui s’occupait de l’entretien de mon intérieur a décidé de rejoindre le Portugal avec armes et bagages – c’est-à-dire avec mari et enfant – au printemps dernier. Je viens d’apprendre qu’elle s’est reconvertie dans le montage de vélos électriques, fabriqués au Portugal pour Décathlon.

  15. LaVitreCassée

    Ces histoires de ramassage des déchets par des équidés est une vaste blague !

    Le canasson qui passe dans ma commune fait 40 bornes, remorqué par une voiture pour arriver sur place…

    1. baretous

      Dans le même genre, j’ai discuté avec la copine d’un écolo de la rue. Elle voulait ramasser des noisettes dans mes haies. Arrivant sur le champ elle mit sa main sur le front comme le ferais un sioux et me déclare:  » C’est à vous tout ça? Jusque là-bas montrant le mur du cimetière ( de chez moi j’ai ainsi la vue sur la mère) ? Mais c’est énorme!! »

      Et moi de lui expliquer cette parcelle, la seule que je possède en propriété fait 1.7 ha « suffisait » pour nourrir 2 vaches à l’herbe ou 12 brebis. Le ratio bétail/surface. « Peux t-on vivre avec 2 vaches ou 12 brebis , » ? lui ai-je demandé..

      Elle aurait du surtout me féliciter de ne pas avoir implanté une dizaine de villas.

  16. Opale

    « On apprend avec un étonnement total que les bus électriques ont bien du mal à fonctionner lorsque les températures descendent, comme cela est pourtant le cas assez régulièrement en hiver en France (nonobstant tout réchauffement climatique qui n’en finit pas de ne plus arriver) et ailleurs en Europe du reste  »

    Eh, en Suède, pourtant champions de l’écologie :
    https ://www.francetvinfo.fr/replay-radio/un-monde-d-avance/a-cause-de-la-vague-de-froid-la-suede-importe-de-l-electricite-produite-par-des-centrales-a-charbon_4270463.html?fbclid=IwAR2YRSj1gkpT9WtitwRv3kduPMadEqz1Htu_4W-6fhOV1_Rqf2B-6ibbbyk

    « Depuis début février, la Suède s’est donc vue contrainte de remettre en marche une vieille centrale au gasoil à Karslhamm et d’importer de l’électricité produite chez ses voisins du sud, l’Allemagne, la Pologne, la Lituanie. Or cette électricité est produite par des centrales à charbon, dont on sait à quel point elles sont nuisibles pour le réchauffement de la planète. Tout ça crée de la controverse et fait désordre dans un pays qui se veut leader et modèle sur la question du climat. »

    On boit du petit lait…

    1. Pierre 82

      On boit du petit lait, façon de parler… On va bientôt connaître des pénuries assez amusantes.
      Quand j’expliquais il y a quelques années à une collègue (forcément écolo puisque trentenaire) qu’à force de fermer les centrales nucléaires, on allait se retrouver avec des coupures régulières, et qu’ils seront obligés de délester, en rotation par zone, elle m’a pris pour un con.
      On y a échappé de justesse cette année, mais vu l’état général, il ne faudrait plus grand chose.
      Et ces inconscients qui continuent de prôner le chauffage électrique (je ne parle pas de la voiture électrique, ça reste négligeable), ça laisse rêveur.
      La seule question est de savoir comment s’organiser pour vivre avec des coupures fréquentes. Soit avec un groupe électrogène, soit apprendre à vivre sans. Et sans s’énerver, sans râler, se contenter de vivre sans électricité plusieurs fois par jour. Un apprentissage. En espérant que les coupures ne durent pas plusieurs jours…
      Et puis, ne rêvons pas, le prix du kWh est sur le point de prendre son envol vers des sommets inexplorés…

      1. Aristarkke

        ces inconscients qui continuent de prôner le chauffage électrique
        C’est indirect dans leur projet de maison à zéro consommation d’énergie fossile « inside ».Mais c’est le seul mode qui passe le seuil réglementaire, même avec une PC qui a besoin de courant électrique pour fonctionner.
        On rira quand il y aura des hivers modèle réchauffement climatique avec des panneaux solaires enduits de quinze cm de neige verglacée et des éoliennes en rade par défaut de vent …

                    1. Pheldge

                      Major, pour un militaire, quand même, Ohm, qui a inventé l’effet de corps, et l’indispensable sirop l’accompagnant … 😉

                    2. P&C

                      @Pheldge

                      Je préfère la physique des solides et des liquides. Par exemple, le glaçon plongeant dans le ricard.

      2. Aristarkke

        Les marchands installateurs d’âtres à foyer ouvert ou à insert doivent déjà saliver pour le marché futur de dans moins de deux hivers qui va s’installer…

        1. Pierre 82

          Ça part vite, les bougies, et ça n’éclaire pas. Lors de la tempête de janvier 2009, on a eu une coupure qui a duré 3 jours. Il vaut carrément mieux apprendre à vivre avec très peu de lumière après le coucher du soleil. Nos ancêtres l’ont fait.
          Vous allez me dire qu’ils sont tous morts. Certes.

      3. durru

        Les habitants des démocraties populaires faisaient ce genre d’expériences assez régulièrement, surtout en hiver 😉
        Le plus souvent, les coupures étaient programmées et d’assez courte durée (pour que les frigos et leurs contenus ne rendent pas l’âme).
        Comme ils sont pas morts (enfin, à part les vieux), c’est qu’il y a bien des solutions. Voilà tout, et arrêtez de vous plaindre ! 😀

      4. heli0gabale

        Coupures fréquentes ça peut encore le faire je pense, mais une coupure trop longue ça mettrait une de ces merdes…

        Qui dit coupure de courant dit pas de frigo donc pas de conservation de la bouffe.

        Mais aussi pas de télé, donc vide existentiel et crise d’angoisse profonde chez une majorité de gens, le principal outil de contrôle social qui tombe en rideau ça donnerait un sacré bordel.

        1. durru

          C’est alors pour ça que Ceausescu est tombé en ’89, il n’y avait que 2h/jour de propagande à la télé, c’était l’écologie avant l’heure 😀

          1. Pierre 82

            D’un autre côté, ça ne sert à rien de se suréquiper en groupes électrogènes. Ça peut suffire s’il y a des coupures fréquentes, juste pour le faire fonctionner une heure ou deux par jour (frigo, cuisine, lumière de temps en temps, recharger des batteries…).
            S’il y a des coupures beaucoup plus longues, il deviendra plus compliqué également (et beaucoup plus cher) de trouver de l’essence.
            Ce que je veux dire, c’est qu’il ne faut pas s’équiper pour espérer conserver son mode de vie actuelle. Il vaut mieux apprendre à vivre sans, ou avec peu d’électricité. Si ça arrive, c’est qu’on sera déjà effondré, et plus rien ne sera comme avant.
            Quant à la TV, je suis sur la huitième année sans elle, et je m’en passe très bien… et ceux qui sont affligés par le vide existentiel sans leur TV, leurs séries et leurs jeux vidéos, tant pis pour eux. De toutes façons, ils ne comptent pour rien. Ce ne sont pas des moutons qui font la révolution. Ils feront comme le plus fort leur dira de faire.

            1. MCA

              Sans compter la boucan que ça risque de faire si tt le monde joue à ce petit jeu.

              Et j’imagine les joies de l’escalier à pied pour monter au 15ème étage suite aux coupures d’ascenseur.

              C’est là qu’on mesure le manque de résilience de nos sociétés dites « évoluées » et le courtermisme des dirigeants de nos sociétés occidentales.

            2. Nemrod

              Suis d’accord pour la TV.
              Encore 6 mois et je pense que je ne la regarderais plus du tout.
              Sauf un match de temps en temps.
              Et encore depuis qu’il n’ y plus de public je m’en désintéresse .

              Par contre quand par hasard et chez d’autres je me retrouve devant l’objet en fonction, ça me fait un choc.

              1. Aristarkke

                Ce qui me scie, c’est d’être en clientèle avec la télé branchée sur une chaîne d’info en continu, où, toutes les heures, on a droit au rabâchage de l’heure précédente à epsilon près…

            3. sam player

              Détrompe moi, mais j’ai l’impression que ceux qui disent avoir mis la télé à la poubelle, j’ai l’impression que l’objet est vu comme faisant partie de la propagande étatique ou consommateur de temps de cerveau disponible… alors qu’à travers la télé on peut accéder à bcp d’autres chaînes ou canaux (Netflix etc…)

              Si c’est pour dire je ne regarde plus la télé mais la tablette, l’info est trompeuse…

              D’accord par contre sur le fait d’être surpris quand chez des gens j’arrive au moment de la messe du 13h ou du 20h… j’ai plus l’habitude depuis au moins 15ans… par contre, chez les mêmes, un coup de Cnews de temps en temps c’est revigorant mais rare… (bon, ça dépend, y en une, genre consultante, une vraie connasse)

              1. Pierre 82

                Évidemment, si on écoute les mêmes infos sur Internet…
                A vrai dire, j’ouvre Google Actu environ une fois tous les 2 jours, pour voir quelles imbécilités ils nous racontent. En sachant que lire le titre ou lire l’article, c’est presque pareil, tant le contenu est indigent. Comme un Russe des temps passés devait regarder quelles âneries la Pravda pouvait bien raconter.

                Ça ne prend pas plus de quelques minutes, et à vrai dire, ce sont les fais divers que je regarde. Tout comme, aux temps bénis où il y avait encore des bistrots, je regardais la Dépêche d’un derrière distrait en prenant mon café, pour savoir ce qu’on raconte dans la région. Histoire de pas avoir l’air idiot quand on me parle d’un meurtre qui a eu lieu dans la ville voisine il y a une semaine…

        2. Higgins

          Perso, plus de TV depuis plus de 20 ans. Impossible de regarder plus de 30″ d’un journal TV et les endives qui accompagnent. Seules concessions, les Experts sur BFM Business et s’ils existent, un film ou une série à voir pour se détendre (goût totalement personnel « Les enquêtes de Vera »). Sinon, via une Chromecast, il y a plein de choses intéressantes à voir sur YouTube.

          1. Pierre 82

            Je vois bien que si chacun de mes 3 enfants ont une TV, elle ne sert que d’écran pour Netflix et autres, pour les jeux et pour le sport.
            Aucun d’eux ne regardent la TV en dehors du sport, à ma connaissance.

            1. Pheldge

              Tooze qui d’ailleurs fut le mentor de grands cinéastes contemporains, comme Fred Coppula, et Marc Dorcel, ce dernier déclarant aux Cahiers du Cinéma, vouloir que chacune de ses oeuvres soit vue comme « un film, par Tooze ».
              C’est aussi pour cette raison, qu’il filmera bientôt en province : « Tour, Nantes », par Tooze.

    2. MCA

      Opale 17 février 2021, 12 h 32 min

      « On boit du petit lait… »

      en effet, à ceci près qu’avec la facture de leurs Sonneries le goût du lait risque de virer au vinaigre.

      Bien qu’elle semble adopter une discrétion de violette, je serais curieux de connaitre l’avis éclairé de Ste Greta sur le sujet.

      1. Aristarkke

        Avec le filmjolk, genre de kéfir local, les Suédois ont le palais déjà trop rompu pour que cela leur fasse de l’effet tant que cela… 😥

      1. kekoresin

        Il faut se méfier des trucs fusée accrochés à des turbos nimportnawak, Bipbip et vil coyote c’est évidemment de la fiction. Sinon y’a ça, c’est américain donc plus hollywoodien :

        http:/ /clap54.free.fr/Humour/darwin/1995.htm

        (en prime une petite histoire africaine croquignolesque où les poulets peuvent résoudre le problème de surpopulation!)

          1. Arthur H

            Pour la fratrie, c’est triste mais pour le vainqueur … c’est épique:

            « Il semble qu’un type ait réussi à se procurer on ne sait comment une JATO … a allumé la fusée à environ 5 km du lieu de l’accident … propulsant la Chevrolet à plus (bien plus) de 560 km/h …
            –> pendant environ 4 km avant que le conducteur n’écrase et fonde complètement les freins … »

            Le mec y a cru jusqu’à 4km, il a essayé de freiner …

    1. sam player

      Rien qu’avec les simples vélos le coût de maintenance était élevé, alors avec les vélos électriques j’en parle même pas… sans compter les vols de batterie, moteur etc…

    2. Higgins

      Il n’y a pas assez de subventions, c’est clair : https:/ /www.01net.com/actualites/au-bord-du-gouffre-velib-augmente-les-tarifs-de-ses-velos-electriques-pour-se-sauver-2035142.html

      Et puis, il y a ça : « En augmentant leur prix à la location, Velib’ espère inciter les utilisateurs à privilégier les vélos musculaires. « Cela dissuadera de les utiliser pour des courses courtes ou sur terrain plat », ajoute le président du SAVM. »
      A Paris, les côtes sont plutôt rares…

      1. Aristarkke

        Même là, il y a du constructivisme avec de vrais morceaux de diktat dedans pour en relever l’amertume…
        Le client n’est plus roi…

  17. LCH

    L’importance du dégivrage des éoliennes

    Je sais plus j’avais vu vidéo ou ils utilisent un hélico & Camion stockant de l’eau qu’ ils réchauffe au fuel LOL

    Bravo l’impact carbone de cette clownerie de Kmers Vert qu’est l’éolien

    1. pabizou

      L’impact carbone n’a d’importance que parce qu’il est quantifiable donc taxable, ce qui n’empêche pas les kmers verts d’être des nuisibles et des escrocs

      1. MCA

        Raaaahhhhh

        Et kommentkivontfaire quand le pétrole honnis viendra à manquer pour réchauffer l’eau de dégivrage ?

        Peut-être mettront-ils des résistances électriques de dégivrage dans les pales alimentées en courant par l’éolienne d’à côté?

        Ah! on me glisse dans l’oreille que non seulement le vent risque d’oublier de souffler à ce moment là mais qu’en plus il est probable qu’elle soit comme les écolos; complètement givrée également…

        Le sort s’acharne!

        1. Pheldge

          gêne toi pas, le liquide de refroidissement, avec un nom pareil, ça ne peut qu’être bénéfique pour lutter contre le réchauffement, sinon, ça s’appellerait pas comme ça !
          Tiens d’ailleurs ça serait « cool » une marque de liquide de refroidissement approuvée par Greta 😉

        2. Greg

          Le glycol est peu toxique et ne s’évapore quasiment pas, c’est pourquoi comme dératiseur nous en mettions dans les grilles à cloche d’écoulement de sécurité dans des sous-sols jamais lavés à l’eau. Cela permet de garder l’étanchéité du siphon, éviter les mauvaises odeurs et les mouches qui sinon ne manqueraient pas de remonter des égouts.

          1. Greg

            Je dois préciser, le glycol comme éthylène glycol est toxique en cas d’ingestion, mais pas s’il finit dilué dans les égouts qui vont à une station d’épuration… Avant de me faire reprendre à juste titre.

  18. LCH

    Rha j’oubliais avec un peu de Glycol dans le mélange . 😀

    Brova l’entretien de la terre et nappe sous terre

    Des champions je vous dis .

    Va faire pousser un truc après restitution de terrain toi

    J’adore dégommer du Kmers Vert en Live

  19. Hagdik

    Vous écrivez : « ne surtout pas utiliser les chevaux (ou n’importe quoi d’autre) pour déplacer des gens… »
    Attention attention, selon les nouveaux diktats écolo-déliroloïdes en vigueur, le cheval est un humain comme les autres et on doit dire à son propos « n’importe qui » et pas « ‘n’importe quoi ».
    Le montant de l’amende forfaitaire n’a pas encore été fixé mais ça risque d e faire mal !

      1. P&C

        Mouais… je vois ça d’ici. Si vous saviez le nombre de personnes s’étant coincé avec des trucs improbables…
        La demoiselle trop éprise de son étalon est une légende hospitalière trop tenace pour ne pas avoir un fond de vérité.

          1. Dr Slump

            300 millions de résultats sur Gogol ne constituent pas une réalité scientifique, surtout quand il s’agit de contenus pervers produits par l’industrie pornographique.

            1. Pheldge

              pou moi, il était 6 h du matin … donc je suis levé depuis une petite demi heure, et je vois le commentaire de P&C. Ma curiosité et mon esprit vif et taquin ont fait le reste.
              Et doc, je suis abasourdi par le nombre de résultats, c’est pour ça que je l’ai cité !

          2. baretous

            Il suffit de connaitre un médecin urgentiste.Il vous détaillera les objets les plus hétéroclites trouvés. C’est un peu la rue des Morillons. 🙂

  20. Theo31

    Mon chef m’a raconté que son chéri est parti dans le nord avec un camion Renault dans lequel il a mis de l’additif au carburant. Résultat, le réservoir a gelé et le type est coincé là haut.

    Mon paternel avait raison à propos de Renault : des véhicules de communistes.

  21. Greg

    Et pourtant la solution est simple :

    Hiberner.

    De mi-novembre à mi-mars, tout arrêter. Comme au moyen-âge. Les trop vieux qui auront pas pu stocker assez de bois et bouffe pendant la belle saison meurent. Mi-aout, pic des naissances. Octobre, les cultures sont finies, chasse pour stocker la bidoche. Février, bois de feu à restocker. Mars, tourner les champs, puriner. Avril semer.Etc, le calendrier est connu.

    Vive la transition énergétique !

  22. MCA

    Qui a osé dire que la CNIL ne servait à rien ?

    Vous avez aimé l’appli « Anticovid », non?

    Alors vous allez adorer le l’appli QRCODE :

    https:/ /www.journaldunet.com/media/publishers/1490935-tousanticovid-la-cnil-valide-l-introduction-de-qr-codes/

    Un petit aperçu de l’avenir vers lequel nous nous dirigeons :

    https:/ /www.youtube.com/watch?v=6hAZ9b_HVVA&feature=emb_logo

    1. Husskarl

      J’ai vu ça, mais je n’ai pas été étonné, la CNIL est un paillasson et chacun s’essuie dessus à son aise. De toute manière, il suffit, comme pour les journaux, de voir d’où vient le budget de la CNIL pour comprendre la blague.
      Quant au RGPD, il exempt les états de respecter la loi. Ahah.

      1. Le Gnôme

        Il suffit de ne pas flasher le QR code au motif que la possession d’un smartphone n’est pas obligatoire et que je souffre de technophobie aigüe. Je m’appelle Jules Tartempion, j’habite au 5, rue du chat qui pêche 75005 Paris Ve. Non, vous ne pouvez pas demander ma CNI, vous n’êtes pas la police.

        1. sam player

          Ah moi en général je mets « rue du chat qui dort »
          Ma coiffeuse ne retrouve jamais mon dossier chez elle vu que je ne donne jamais le même nom : le dernier c’était Vasco de Gama… « comme la lessive elle a demandé » ?

            1. sam player

              J’ai vu ça quand j’ai été surpris que le prix avait augmenté de 3€, COVID alibi & Cie, elle m’a ressorti le prix payé en « Covid – 1 »
              Tous les coiffeurs des chaînes prennent les rendez vous dans un logiciel qui sert aussi de facturation, et plus généralement de comptabilité. Ils y notent aussi les préférences des clients, surtout les femmes…

                1. sam player

                  Y avait juste la date, l’heure, le prix, le mode de paiement et Allergie : —
                  (j’ai suggéré « aux cons »)

                  C’était sous le nom de Colomb Christophe…
                  Quand t’inverse prénom et nom, ils tiltent pas…

                  1. theo31

                    Pour une pétition de gauchistes dans la rue, faut signer Benoît Mussaullain. Le temps que l’étincelle se délenche dans la tronche du mongol gauche, tu es hors d’atteinte de ses injures.

        2. Aristarkke

          Moi, ce sera Barry Lindon (pour changer de Vincent, François, Paul et les autres) rue du Cul Tout Nu à Richebourg…
          (rigolez pas, cette rue existe vraiment)..

  23. pabizou

    H.S. Grâce au grand démocrate qui gouverne sans le parlement, sauf quand ça l’arrange bien sûr, il semble que nous allons goûter aux charmes du vote anticipé et des machines à voter . Aurait-il été inspiré par les élections américaine à l’honnêteté sans faille ?

    1. Pierre 82

      C’était évident qu’il allait s’en servir. Ça a tellement bien fonctionné aux USA, comme une lettre à la poste, c’est le cas de le dire.
      Ne vous mettez pas dans tous vos états, cette loi passera sans soucis, ils commanderont des milliers de machines à voter (c’est gratuit, c’est l’état qui paie), et aucun politicien n’y trouvera rien à dire.
      C’est surtout le signe qu’ils ont des indices que contre n’importe quel candidat du système, une chèvre l’emporterait (même MLP, pour autant qu’elle ne soit pas du système).
      Rassurez-vous, rien n’y fera obstacle, et ils peuvent dormir tranquilles… c’est comme si c’était fait. Toute personne qui s’y opposera sera considérée comme trumpiste, et de ce fait, exclu de toute discussion.
      Le système est maintenant rodé, on a vu que ça fonctionnait bien.

      1. pabizou

        Je n’avais aucun doute sur le fait qu’on y arriverait mais je pensais qu’ils attendraient un peu plus pour montrer leur jeu . On a vraiment affaire à des crétins nuisibles

        1. Pierre 82

          Des crétins nuisibles, certes. Mais qui disposent de la violence légitime. Et qui font ce qu’ils veulent, et n’ont pas du tout l’intention de se faire dégager par les urnes. Du coup, comment on lés dégage.

    2. Hagdik

      La gauche, les socialistes, les progressistes (auto-nommés), les macroniens de toutes sortes, tous les tenants de l’ordre mondial nouveau bien pensant vont tout mettre en œuvre pour que jamais le pouvoir ne leur échappe désormais.
      On va donc racheter d’occase les machines Dominion qui ont si bien fonctionné pour faire élire Joseph Robinette.
      Attention quand même à bien vider leur mémoire, on aurait l’air fins de se retrouver avec Robinette élu Président de la Ripoublique Française !
      On va voter par Internet, à l’avance, par abonnement, par prélèvement automatique, par Smartphone avec une application dédiée ….
      On va abaisser la majorité électorale progressivement à 16 ans, puis 14, 12, 10 …
      On va faire voter les étrangers, les migrants, les animaux et les arbres et les plantes qui sont des êtres vivants comme les autres et ont leur mot à dire.

      Dans le même temps, les non-vaccinés seront interdits de vote pour raison sanitaire, mais aussi l’extrême droite comme la droite moyenne et la frange droite du centre. Non Mais !

      Ah ! Quel beau monde tranquillement apaisé nous promet la macronie.

      Ne vous marrez-pas, dans les cercles de « réflexion » de certains partis, ils ont des idées !

      1. Aristarkke

        Si les électeurs de droite se reconnaissent dans les cadors RINO qui prétendent les guider, cela ne retirera pas grand monde des bureaux de vote…

    3. LaVitreCassée

      Un vote « anticipé » proposé par un gouvernement qui n’anticipe rien depuis 4 ans, cela pourrait être drôle si ce n’était pas aussi dramatique…

  24. pabizou

    Si l’on avait un doute au sujet de l’utilité énergétique des éoliennes et du solaire, il est levé, cette idiotie n’a rien à voir avec la lutte contre « l’effet de serre » qui va tous nous faire cuire au court-bouillon . C’est officiel, on nous prend pour des cons, au mois c’est clair (contrepoint ce matin)

    1. Pierre 82

      C’est évident pour nous autres. Pas pour tout le monde, hélas. Les écolos sont comme ça. Aucun argument sensé n’a de prise sur eux…
      Parfois, je dis une phrase anti-écolo, et je regarde les réactions. Il arrive qu’on puisse alors commencer un dialogue, mais c’est de plus en plus rare.
      J’ai renoncé à me battre contre les moulins.

      1. MCA

        @Pierre

        Rien de plus frustrant que d’essayer de tenir un raisonnement cartésien à des gens qui ne le sont pas.

        Une brouette ça ne se raisonne pas, ça se pousse.

        1. sam player

          Dans de telles discussions je reste silencieux, comme détaché… ça interpelle… alors on me demande mon avis et forcément ils sont obligés d’écouter, ce sont eux les demandeurs…

  25. pabizou

    Pour l’écologie j’en arrive à me demander s’il y a tant de gens qui ont avalé l’histoire de fous . Quand on est en phase avec tout le monde on ne fait pas 4,28% à une élection . J’ai plutôt l’impression qu’il y a une sérieuse auto censure de la part de beaucoup, sans doute à cause du battage médiatique qui met les gens en porte à faux . Ceux qui ne veulent pas de conflit et préférent tout approuver pour avoir la paix et par peur d’être rejetés sont sans doute plus nombreux qu’on le croit . Dans l’isoloir ces trouilles idiotes s’évanouissent . En plus le covid n’a pas arrangé les choses, seuls les militants bougent quand on a fait avaler à tout le monde qu’il y avait un vrai danger, que ce soit vrai ou non n’a pas d’importance .

    1. Aristarkke

      En bons crypto-communistes, les escrolos veillent à avoir une présence médiatique bien supérieure à la proportion qu’ils représentent réellement. Flop Joene estimant en avoir besoin pour se faire ré-élire, ils en sont d’autant plus dopés. Il oublie qu’il en fait fuir bien davantage mais s’il avait de l’intelligence pratique, cela se saurait depuis quatre ans qu’il nous empoisonne.

  26. pabizou

    Pour Flop Joene le prochain vote ce sera : LaRem, 3% + écolos, 5% + Dominion le reste 44% …. l’avenir s’annonce radieux . A moins qu’il ait un accident genre Mussolini son idole

    1. Arthur H

      Eric Verhaeghe a fait un travail de fond pour déminer la bouillie marxo-capitalo-collectiviste écrite par Schwab.

      A ce sujet, je vous recommande de lire sa série d’articles.

  27. Opale

    HS TOTAL mais WTF !!!

    https ://www.foozine.com/ce-trouple-est-le-premier-a-inscrire-trois-peres-sur-lacte-de-naissance-de-leur-bebe-42501?fbclid=IwAR3yPwL5PRwaHAE9uvDcNra5sm6Ev83u8z4btPczaqeTDysUSaobIFVF3O4

    Cette civilisation est foutue.

    1. sam player

      Ca va douiller pour la fête des pères… ça se rattrapera un peu avec l’absence de fêtes des mères…

      Sérieusement je pense qu’il faut relativiser toussa… car finalement il a été conçu normalement… rien de neuf

          1. Dr Slump

            Ce concept de liberté c’est quand même de la couille en barre, ça se mesure avec quoi?
            Vu le jus sociétal opaque dans lequel baigne tout bipède à quatre pattes à la recherche de niam-niam (et de tagada-tralala), ça m’étonnerait que sa conscience en devenir lui permette de se différencier de son gourvernemaman, et de penser à lui en tant qu’être distinct et libre.
            Mais bon j’suis pas philosophe, je laisse ce soin à d’autres. En fait, en me relisant je trouve que c’est pas con ^^

              1. Dr Slump

                Sous X ou pas on ne peut pas se débarrasser de ses parents ni de sa famille en général. L’hérédité c’est quelque chose.
                Et comme de toute façon on ne peut pas être né de trois pères, il y a de fortes chances qu’il y ait du sous X ou du secret dans ce genre de bricolage. Trois père plus une mère sous X, et probablement une éducation aux théories du genre… vaut p’t’être mieux naître sous X!

        1. Nemrod

          J’ai un pote indien qui me gonfle avec son émoji pouce marron levé en opposition au pouce rose…ça me gonfle d’une force, bon je l’aime bien quand même.
          J’avais jamais réfléchit au fait qu’il est marron tellement je m’en fout….ben maintenant si; c’est vraiment malin ça.
          Tout le monde est tellement pareil qu’ils passent leurs temps à vouloir montrer à quel point ils sont différents cette bande de cons.
          Ca n’en finira jamais toutes ces conneries…ou bien très mal
          Je me demande s’ils s’en rendent compte.

          1. Aristarkke

            On imaginait qu’ils souhaitaient en premier que l’on ne remarque pas leur couleur de peau…
            Résultat, ils ne cessent de nous bassiner avec cela…

              1. Réalistoc

                M’enfin, l’écriture inclusive, ça s’apprend quand même ! …vous faites encore des fautes : c’est pas « ils sont tous », c’est « ielles sont tou.s.tes »…

    2. Patrick

      Une vieille blague fort à propos ( entendue aux grosses têtes je crois)
      Un homme arrive en trombe à la maternité dans laquelle sa femme vient d’accoucher il y a quelques minutes.

      Il entre dans la salle de naissances, se penche au dessus du berceau et constate avec surprise que son fils est noir.
      Perplexe, il soulève le drap, et s’aperçoit que les bras de l’enfant sont blancs… Puis, la sage-femme tend l’enfant à la maman.
      Sur le ventre de la mère, le mari remarque que les jambes du bébé sont rouges et les pieds sont jaunes.
      Le mari s’approche de la femme, lui prend la main, et sa femme lui dit :
      – Je suis désolée, je ne comprends pas mon amour. Je suis très ennuyée…
      Là vraiment je ne comprends vraiment pas et les docteurs non plus !
      Le mari réfléchit un peu et puis :
      – Ca y est …je sais. Tu te souviens à Ibiza il y a 9 mois ? Tu te souviens cette partouze sur la plage ?
      Il y avait des indiens, des asiatiques, des africains, ça doit expliquer cela !
      La femme se met soudain à pleurer :
      – Oh mon amour, j’espère qu’il ne va pas aboyer !

    1. Pierre 82

      Plus sérieusement, l’article exprime quand même une certaine naïveté.
      Le pouvoir a été confisqué par un état socialiste obèse, et il a non seulement bien l’intention de ne pas abandonner la moindre parcelle de son pouvoir, mais en plus, il est de plus en plus gourmand, et ne s’arrêtera jamais dans sa quête de grossir, car cela signifierait sa mort.
      Ils ont verrouillé le système électoral, l’information et l’éducation, ce qui est typique des régimes totalitaires, c’est-à-dire abrutir les masses pour qu’elles no soient plus capables de comprendre ce qu’il se passe. La pensée libérale est complètement minoritaire voire négligeable, puisque même le mot « libéral » est devenu grossier.
      Alors s’imaginer qu’on pourrait renverser la table et libéraliser le pays par la voie des urnes est un doux rêve. Ça n’arrivera pas. Quand un régime est allé aussi loin, seule les forces extérieures sont capables de le mettre à bas. Je pense à une faillite, une incapacité pour l’état de continuer à maintenir un niveau de vie à peu près décent à la population, alors que l’économie est en état de décomposition. Ça pourrait arriver via une hyperinflation, ou n’importe quoi d’autre. Ou bien une guerre, ou des troubles graves dans des grandes villes. De toutes façons, la seule chose qui est certaine, c’est que ça ne peut pas durer, et le niveau de vie va irrémédiablement se casser la figure.
      Et là, n’en déplaise à l’auteur de l’article, c’est à ce moment qu’on aura besoin d’un « homme providentiel » pour ne pas sombrer dans le chaos. C’est ainsi que se fait l’histoire.

      Quand cet homme est brillant, ça se termine bien, comme St Jean-Paul II en Pologne dans les années 80, ou un Vaclaw Havel après la chute du mur. S’il n’y a pas d’homme providentiel, ça se termine mal. La révolution française débouchant sur la Terreur, puis le Directoire, un Eltsine en Russie, ou des anciens apparatchiks qui prennent le pouvoir en l’absence d’un homme digne de ce nom comme en Roumanie à la chute de Ceaucescu (je parle sous le contrôle de durru, qui ne manquera pas de me taper sur les doigts si j’écris une connerie)…

      Dans un système comme le notre, avec des élections, le dernier qui a essayé de renverser la table légalement en tentant une alternance s’appelle Donald Trump. Il a échoué, et il n’y aura plus d’autres tentatives. Les derniers verrous ont été placés, dont le vote par correspondance et la machine à voter, qui, je le note, sont bel et bien des signes d’un pouvoir aux abois, obligés maintenant de tricher de plus en plus ouvertement pour se maintenir, car l’arrivée de « populistes » pourrait être de nature à causer la chute du système (sortie de l’euro causant un hyperinflation, bras-de-fer avec les banques centrales,…).
      Je le répète, la fin de la récréation sera sifflée dès que l’état ne sera plus à même de conserver un certain niveau de vie à une population qu’ils ont placée eux-même sous perfusion.
      L’arbre mort est encore debout, on ne peut qu’attendre sa chute, et au besoin peut-on le pousser un peu. On ne peut plus le sauver.

  28. Henri

    Ca fait quelques jours qu’on se les pele à Houston (-10 celcius) et qu’il tombe même de la neige de réchauffement. Vous me direz que ce n’est pas bien grave car les texans ont de bonnes reserves de gaz et de pétrole à mettre dans leurs centrales thermiques pour produire le pic d’électricité nécessaire pour passer ces quelques journées exceptionnellement fraiches.
    Erreur, car les texans des grandes villes, ont voté ces dernières années pour des maires ecolos, gays ou transgenres qui ont choisi de remplacer les centrales thermiques par des éoliennes et des panneaux solaires.
    Pas de chance, il fait froid mais il n’y a pas de vent et le soleil est pâlot. Resultat, des millons de personnes et d’entreprise redécouvrent le charme de la lampe à pétrole et du chauffage au bois.
    C’est un peu ballot dans la ville des plus grand producteur d’énergie non?

  29. Citoyen

     » De plan en (rantan)plan et avec les gesticulations politiques de plus en plus volontaires pour bouter les voitures et tout moyen de transport autonome et pratique hors de portée du citoyen lambda, il était donc inévitable que le pays se dote d’un solide plan vélo  » …..
    Le plan vélo se prend une gamelle ? …. Les bus électriques du pays du nuisible de Picardie refusent de fonctionner quand il fait froid ? ….. Qu’à cela ne tienne, H16 ! … A Paname, l’hidaldingue qui ne manque pas de ressources, a tout prévu pour rendre les déplacements de « l’urbain moderne conscientisé et syntonisé avec Gaïa », compatibles avec les délires du moment …, sans avoir à slalomer entre les crottins … Cela, en roulant vers un avenir radieux ….:
    https:/ /www.autoplus.fr/securite-routiere/radar-bientot-un-dispositif-destine-a-traquer-les-adeptes-du-transport-partage-232643

    1. Higgins

      Les machines à racketter fonctionnent à plein régimes. Sur les routes, sous couvert d’une pseudo-sécurité et avec les radars mobiles banalisés, le racket va connaître une expansion impressionnante. Aucun gain en mort ou accident n’est attendu seulement des rentrées d’argent. Pas un seul des inutiles de la chambre d’enregistrement pour s’élever contre.

      1. Citoyen

         » avec les radars mobiles banalisés  » … Et surtout « privatisés » dont le déploiement est en cours … Des flottes de véhicules roulant environ 6h/j, 7j/7 y compris de nuit … Le racket à de beau jours devant lui, si je puis dire … Cela dit, les entreprises en question, ont intérêt à être très vigilantes dans l’entreposage de ces véhicules …. Un feu arrive si vite ….

    2. Pierre 82

      Comment vont-ils faire pour distinguer un humain d’un mannequin? Infrarouge? On verra bientôt sur le net des mannequins avec visage chauffé à 36°C.
      A mesure idiote, réponse idiote.
      Tiens, il parle das l’article des JO de 2024. C’est toujours prévu, ça? Je n’en entends plus parler…

  30. Pierre 82

    La phrase clé de l’article, c’est « La majorité balaye les critiques ». Circulez, il n’y a rien à voir.
    C’est bon, la machine s’emballe. C’est une bonne nouvelle, car ça nous rapproche du moment où elle se prendra les pieds dans le tapis.

Laisser un commentaire