Pendant la crise, certains s’en sortent très bien

Certes, il y a le coronavirus mais ce n’est pas la crise pour tout le monde : certains n’ont pas trop souffert de cette période agitée puisqu’ils ont même réussi à la mettre à profit pour avancer leurs carrières. Au-delà des figures les plus emblématiques qui se sont incrustées dans nos vies, signalons la jolie performance de Caroline de Haas qui n’a pas perdu son temps ces derniers mois : le cabinet Egaé de la militante féministe a été choisi dernièrement par le Conseil d’État pour former son personnel à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles.

Comme le rapporte l’article du Figaro, la plus haute juridiction administrative du pays a donc joyeusement établi un contrat avec Egae, contrat qui s’établirait à la modeste somme de 110.000€ selon l’hebdomadaire Marianne.

Pour le Conseil d’État, ce cabinet Egaé aurait été choisi car « il a fait la preuve de son engagement pour promouvoir l’égalité professionnelle en formant de nombreuses administrations d’État mais aussi des collectivités territoriales ». Or, ça tombe bien : la sensibilisation à l’égalité professionnelle, à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles est devenue une obligation dans les administrations publiques une circulaire du 30 novembre 2019, ce qui donne une excellente motivation à certaines d’entres elles pour s’adjoindre les précieuses formations de ces cabinets de conseil dont l’objet est justement de répondre à la loi (le hasard fait bien les choses).

On pourra donc d’ores et déjà féliciter Caroline pour le pilotage habile de sa trajectoire : en ayant subtilement appuyé le discours féministe auprès des bons acteurs publics ces dernières décennies, ces derniers ont très judicieusement poussé des lois visant à rendre obligatoire des formations que, coïncidence pratique, la militante fournit contre une rémunération rondelette. La vie est bien faite.

C’est un peu comme ces cabinets de conseil en isolation thermique des maisons particulières qui, c’est commode, proposent des formations et des rapports d’étude alors même que l’analyse des lieux, l’isolation et les formations deviennent justement obligatoire : avec les aventures de Caroline, nous avons une nouvelle preuve que la France est un pays de cocagne où toutes les nouvelles contraintes imposées par le législateur dans sa grande clairvoyance et son indépendance légendaire sont immédiatement entourées et bichonnées de solutions adéquates et rémunératrices pour ceux qui ont été les premiers à alerter de leurs côté indispensable.

On se chagrinera néanmoins d’apprendre que l’initiative du Conseil d’État de contracter avec le cabinet de Caro n’aura déclenché qu’un enthousiasme mitigé en interne car, selon Le Figaro, cette dernière a récemment créé une polémique en déclarant que « la police nationale et la justice sont des institutions anti-femmes et anti-enfants ».

Il est vrai que la militante n’a jamais mâché ses mots… On se rappellera d’autre part l’étonnante affaire au Conservatoire de Paris qui donne un éclairage un peu différent aux efforts entrepris par Caroline et sa clique. Pour rappel, le professeur de violoncelle Jérôme Pernoo de ce Conservatoire avait été accusé en mars 2021 de harcèlement sexuel et poursuivi par la direction de l’établissement, représentée par Émilie Delorme. L’enquête interne, menée par le cabinet de Caroline de Haas, se révèlera ensuite si biaisée que les élèves de l’enseignant seront obligés de s’en ouvrir dans la presse, montrant à quel point l’ensemble de l’opération aura été menée à charge. De réintégration en nouvelles suspension, l’affaire continuera jusqu’à ce jour en démontrant assez bien la vacuité des accusations que l’acharnement de la direction pour tenter de faire accuser le professeur.

Dans cette histoire, le cabinet Egaé aura surtout largement démontré son biais partisan… Qui ne l’a pas empêché d’être ensuite choisi par le Conseil d’État, ce qui laisse quelque peu perplexe sur la qualité des prestataires contractés et sur la souplesse du mode de sélection retenu.

Encore une fois, on ne peut qu’observer l’accouplement de plus en plus malsain entre ces nombreux cabinets de conseil et autres officines créées de toutes pièces soit directement sur subventions ou fonds publics, soit grâce à la passation de dodus contrats payés par les deniers du contribuable. Il n’est absolument pas normal que les fonds publics servent à rémunérer des cabinets de conseil dont l’existence n’est possible que grâce à des lois imposant leur activité d’une façon ou d’une autre ; de la même façon que la crise sanitaire a clairement mis en exergue les liens trop étroits entre McKinsey et les plus hautes instances de l’État sans que les citoyens ou l’ensemble de ses représentants n’aient leur mot à dire, la multiplication de ces excroissances de lobbyisme idéologique montre que les administrations ne sont plus qu’une source de revenus pour les mieux introduits et leurs satellites et non plus du tout le relai de la puissance publique ou le service rendu aux citoyens.

De façon plus inquiétante encore, l’ensemble de ces affaires et la façon dont elles se déroulent montrent une étonnante (et problématique) perméabilité entre ces militants, leurs cabinets, les idées qu’ils prônent et les plus hauts échelons de notre Justice et des administrations publiques, notamment ici un organe qui a pour fonction de conseiller les gouvernements… Lorsqu’on voit les précédents, on s’interroge sur la capacité qu’il aura à conserver sa neutralité et ne pas sombrer à son tour dans le militantisme voire l’affichage néoféministe de combat. C’est d’autant plus préoccupant que ce conseil d’État joue un rôle important dans la création du droit administratif et donc sur la façon dont l’administration en général va devoir gérer l’égalité des sexes, les cas de harcèlement (réels ou avérés) : avec un cabinet dirigé par une militante connue pour son extrémisme et, maintenant, ses dérives loin de toute neutralité et d’impartialité, comment imaginer que l’institution saura trouver un juste milieu ?

La crise n’a pas fait que des malheureux. Caroline et son cabinet en sont un excellent exemple. Comme McKinsey et trop d’autres cabinets, elle a mis un pied dans la porte d’une institution étatique. On peut déjà redouter l’étape suivante, dans laquelle le législateur aura la main guidée par ses bons conseils ; aux États-Unis, où la pénétration de ce militantisme est si forte qu’elle atteint même profondément jusqu’aux armées, on a déjà pu voir les dégâts causés.

Les Français ont-ils vraiment besoin de ça ?

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires310

  1. heli0gabale

    HS mais intéressant.

    Petit aperçu sympathique de la nouvelle génération, subtil mélange du Nom de la Rose :

    https:/ /twitter.com/Hazukashi1/status/1494616657125384217?t=0K39SmynMf-9eGKxEeLdxg&s=19

    https:/ /twitter.com/_philippineeee/status/1494764597085151238?t=0K39SmynMf-9eGKxEeLdxg&s=19

    … Et du Satyricon :

    https:/ /twitter.com/PsychoSchmitt/status/1494290084459339781?t=UhHgLZUlcNfmGhgsQyF97A&s=19

    La génération Z est mûre pour accepter une nouvelle religion politique.

    1. Elie

      Il faut les laisser entre eux régler leurs affaires tous seuls, et s’en boire une fraîche en regardant le spectacle. Ah ben, pas sur une terrasse, du coup.

  2. Mitch

    Je ne crois pas que ça a été posté. Raoult à 2′ parle d’un phénomène dont la Pravda n’a encore jamais parlé: les gars qui s’innoculent le virus pour ne pas avoir à être vacciné.

    1. Dr Slump

      Ces élections vont être truquées comme jamais. Le fait que Macron garde un silence total à ce sujet, et surtout qu’aucun journaliste, à ma connaissance, ne lui pose aucune question à ce sujet… me paraît très bizarre, en deux mots: ça pue !

      1. Pierre 82

        Je commence à m’en foutre complètement de ces élections.
        De toutes façons, quoi qu’il arrive, on aura le choix au deuxième tour entre la pintade, le poudré ou le Zemmour suivant les cas de figure. C’est-à-dire les mêmes et on recommence.
        Je n’attends rien du tout de ce truc-là.

        1. titinou

          Les élections sont désormais des tirs à 2 coups : le ou la présidente puis les législatives. A cause de Chirac, on est pratiquement condamné à la cohabitation permanente. C’est ce que vise Z : beaucoup de députés (et le financement qui va avec). Je suis étonné du nombre de jeunes qui sont prêts à voter z au 1er tour. Marine n’ayant pas une bonne image auprès d’eux.

            1. Theo31

              Elle s’est également faite flinguer par son père en faveur de Zemmour.

              Faudrait qu’elle prenne des cours sur les monnaies en Europe.

            1. MCA

              Sauf que Z n’a tjs pas ses 500 parrainages et il n’est pas évident qu’il les obtienne.

              Par contre Idaldingue à 1.5% , pas de pb elle en a à revendre.

              Bananière vous avez dit?

            2. Pheldge

              qu’il n’obtienne pas ses parrainages, et ne puisse pas se présenter est assez probable aujourd’hui, mais ça délégitimerait un peu plus la réélection de Macron, qui n’a absolument pas besoin de ça pour gagner.
              Quoiqu’il arrive, qu’il puisse se présenter ou pas, il aura montré qu’il peut rassembler à droite, et assez largement, sur un programme typé RPR des années 90.
              Je pense que le RN mode le Pen, va connaître des moments difficiles suite au nouvel échec de MLP, et que Zemmour et son parti vont continuer d’engranger les ralliements.

              1. Lorelei

                Ce matin Fabien Roussel sur Europe1 trouvait normal que Z ou MLP n’aient pas leurs parrainages. Après tout, toutes les opinions n’ont pas à être éligibles. J’ai beaucoup aimé les circonvolutions pour ne pas parler de l’extrême-droite.
                Quand les journalistes lui ont rappelé les millions de morts sous Staline, il a dit que le PC français l’avait fermement condamné et que Staline et les russes avaient lutté contre le fascisme. (ils sont donc absous des crimes de l’ex-URSS).
                Pathétique.

                1. Higgins

                  https:/ /www.leparisien.fr/politique/presidentielle-soupconne-demploi-fictif-le-candidat-communiste-fabien-roussel-assure-avoir-les-preuves-de-son-travail-21-02-2022-LN5JPPJWU5CC7MFLWO5EKSDCFY.php

    2. Higgins

      Hier soir, un post sur Linkedin indiquait que Z. craignait de ne pas avoir ses 500 parrainages pour le 4 mars (il en aurait seulement 291). D’autres candidats, bizarrement quasiment tous situés du même côté de l’échiquier sont dans la même situation. Tout aussi bizarrement, d’autres candidats, ouvertement d’extrême-gauche, ont leurs parrainages comme Nathalie Arthaud. A se demander si les personnes qui ont accordé leur signature ont lu et compris les programmes de ces candidats. Mais, en démocratie, il convient d’accepter, nonobstant l’imbécilité et la stupidité de certaines positions, que tous puissent prendre part au débat y compris les émules de Pol Pot et du petit père des peuples. Par contre, imaginer qu’un candidat proclamé, qui possède toutes les chances d’accéder au second tour, soit empêché de participer par exemple en faisant pression sur des élus tentés par l’aventure, me dérange un tantinet. Je ne suis pas un fan de Z. mais il incarne, que cela plaise ou non, un courant d’opinion important de la société. Je pense fortement qu’il doit faire peur en haut lieu car il maîtrise parfaitement, malgré ses faiblesses notamment en matière économique, la rhétorique. MLP ne devrait pas avoir trop de difficultés à avoir ses signatures car elle est l’idiotie utile du système. Elle n’existe et ne vit qu’à travers ça. Z. est nettement plus dangereux et, toute modestie mise à part, s’apparente beaucoup plus à Trump. Si jamais, lui et beaucoup d’autres candidats essentiellement à droite, ne pouvaient être dans le manège, je me refuse à cautionner encore plus ce système devenu totalement inique et je n’irai pas voter.

  3. Pheldge

    au nom du pluralisme je suppose « Présidentielle 2022 : David Lisnard, patron (LR) des maires de France, apporte son parrainage à Jean-Luc Mélenchon », parce que décemment, il ne pouvait pas accorder son parrainage à des d’extrême droite.
    Voilà, David Lisnard nouvelle icône du Libéralisme en France rejoint G. Koenig, C. Consigny, et N. Polony … Bastiat réveille-toi 😉

      1. Roanna

        Effectivement, ni avec Duck Duck Go ni avec gogole.
        Bon il suffit d’aller sur

        https:/ /odysee.com

        et de chercher « Trudeau dérape » (il y a un gros char sur le visuel)

        Si quelqu’un peut me dire pourquoi on ne trouve pas je suis preneur

          1. Roanna

            Le lien direct est plus haut mais on va y arriver

            Je reprends

            https:/ /odysee.com

            puis dans search taper

            @bonsang

            ouvrir la première fenêtre
            mes vidéos
            @bonsang

            trouver le visuel Trudeau dérape, on y est ouf!!!

            Mais pourquoi est-ce donc si compliqué?

            1. Roanna

              J’ai compris partiellement le pb.
              Le fait de recopier l’adresse sur cette page modifie son contenu.
              Québec ayant une lettre accentuée est remplacé par %C3%A9 mais cela n’explique pas tout car la recherche n’aboutit encore pas.

            2. Roanna

              Fin du suspens
              Surligner l’adresse dans la barre d’adresse et faire Ctrl C n’a pas le même effet que d’aller dans la barre d’adresse et faire clic droit « tout sélectionner » car la recherche ne redonne pas le même résultat.

              Par contre dans les 2 cas de figure l’adresse recopiée ici conduit à une erreur

              https:/ /odysee.com/@bonsang:f/Radio-Qu%C3%A9bec–19.02.2022—Le-Canada-officiellement-en-dicta:5

      2. durru

        Le problème est « classique » (déjà eu avec plein d’autres liens, il paraît que sur odysee ça soit une mode) :
        Si dans le lien il y a deux tirets – qui se suivent, alors ils sont convertis en un seul caractère — et je ne connais pas de moyen pour éviter ça…
        À part bien sûr corriger le lien une fois dans l’adresse du navigateur.

  4. Panchovilla

    3 petites choses à dire :
    1/ Carol =chant de Noël
    In = dans
    The = le
    Ass = cul.
    En gros Caroline de Haas ça fait phonétiquement chant de Noël dans le cul en Anglais. Moi je trouve ça rigolo mais je ne suis pas très fin.

    2/ défendre les femmes oui, mais de gauche uniquement. Quand le collectif Némésis ou Mila se font taper ou menacer les féministes restent fidèles à leurs maîtres les mâles islamo gauchistes.

    3/ et justement à propos de Mila : le service public a réussi l’exploit de lancer une campagne contre le cyber harcèlement sans parler de son cas. Vous allez rire, en guise de reportage d’illustration ils ont réussi à trouver un jeune homosexuel harcelé, tenez vous bien, par..,des méchants d’extrême droite !! Défense de rire, même si moi j’ai encore mal aux côtes après l’avoir vu .

    1. Pythagore

      C’est le crontab qui foire. Voilà ce que c’est d’acheter un coucou chinois, plutôt que d’investir dans un coucou suisse, certes plus cher, mais tjs à l’heure.

  5. Citoyen

    MDR !
    Quand on est normalement constitué, on imagine mal, jusqu’où le Wokisme peut se loger …
    Et pourtant !… Ils ont ouvert les portes de l’asile …
    https:/ /www.fdesouche.com/2022/02/21/allemagne-une-physicienne-soumet-un-projet-de-recherche-sur-linflation-cosmique-sa-demande-lui-est-renvoyee-en-lui-demandant-dargumenter-de-son-utilite-sur-les-questions-de-genre-de-sexe-et-de/

Laisser un commentaire