Extension du Licra, risque de claquage

La LICRA est un produit merveilleux. A ne pas confondre avec le Lycra, ©, ®, ™ et tout ça, qui est aussi un produit merveilleux, mais moins, puisqu’il se contente d’être extensible dans le domaine du vêtement. Alors que le premier, lui, est extensible à tous les domaines, dont celui de la lutte, que dis-je, la dure lutte contre le racisme latent ou exprimé de notre vilaine société de gens méchants qui ne supportent pas le vivrensemblisme.

Et ça commence par les chroniqueurs.

Oh, je ne parle pas ici de types qui, cachés derrière de vagues blogs inconnus des médias mainstream, se piqueraient de commenter l’actualité sans prendre de gants !

Non.

Je parle ici du Chroniqueur Officiel, adoubé par ces mêmes médias, et qui se sont fait commerce de leur impertinence et/ou impolitesse, de leur mordant, et qui ont utilisé la profondeur de leurs réflexions pour amener à l’attention du public des sujets jusqu’alors délaissés.

Certes, l’impertinence, l’impolitesse, le mordant et la réflexion profonde ont, en réalité, assez rapidement déserté les plateaux télés que les patrons doivent policer d’autant plus qu’ils ont des comptes à rendre, peu ou prou, avec le pouvoir que justement, l’impolitesse, l’impertinence et tout le tralala pourraient agacer.

Tout ceci pour dire qu’un type comme Zemmour entre donc parfaitement dans cette petite case étroite mais bien balisée du chroniqueur ad hoc pour animer les mornes plateaux en mettant un peu (oh, rien qu’un peu) d’huile sur un feu de paille.

Son but est simple : faire parler de l’émission. On lui laissera donc carte blanche – n’appelez pas la HALDE, ce n’est qu’une expression – et il pourra donc à loisir sortir deux ou trois petites saillies qui feront glousser les uns et s’effaroucher les autres. Rapidement, quelque pompier de l’audimat aspergera d’eau festive et bénite les quelques flammèches qui auraient pu se développer, et hop, on passera à autre chose.

Mais heureusement, le produit dont j’ai parlé, véritable Zippo des polémiques en carton, en introduction permet de raviver les cendres – mêmes froides.

C’est ainsi qu’on apprend, mi-goguenard, mi-consterné, que la LICRA a décidé dernièrement de s’agiter un peu en lançant une offensive tous azimuts contre le méchant Zemmour qui fait rien qu’à casser leur République du Bisounoursland.

République du Bisounoursland

L’affaire ? Elle est décrite dans cet article et on peut la résumer ainsi : Zemmour a dit – accrochez-vous, ça roxxe grave – que « les Français issus de l’immigration étaient plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C’est un fait. »

C’en était, évidemment, beaucoup trop pour les gens de la LICRA : cet énoncé du chroniqueur brise en petits morceaux scintillants le beau miroir déformant dans lequel ils aiment regarder le monde. Le monde réel ne peut pas, ne doit pas, n’a pas le droit de venir les effleurer ! Ce sont des êtres extrêmement sensibles à l’extrême.

Et dire que la population carcérale compterait plus de Noirs et d’Arabes, c’est extrêmement invérifiable donc extrêmement faux.

On pourra au passage s’étonner que la LICRA s’affole de cette honteuse constatation, mais qu’elle ne remet même pas en question le sens de la causalité proposé par Zemmour.

En effet, il peut être tout aussi logique de poser que la plupart des gens en prison sont Noirs ou Arabe parce que ce sont ceux qui sont les plus contrôlés par la Police. Après tout, ça ne change rien à l’abominable fait extrêmement invérifiable donc extrêmement faux qu’il semblerait que, éventuellement et avec plein de précautions ici et là, hypothétiquement, potentiellement et possiblement, il y aurait plus de Noirs et d’Arabes dans les prisons que de Jaunes ou de Blancs.

Moyennant quoi, Zemmour est taxé, ni plus ni moins, de raciste.

Compte-tenu de la petite case dans laquelle sont rangés les chroniqueurs de son genre, il est étonnant qu’il n’ait pas chopé cette étiquette plus tôt, bien qu’en réalité, on soupçonne qu’il ne le soit pas du tout (pour rappel, le mot « raciste » a un sens et une définition qui font que son utilisation à n’importe quelle sauce le rend complètement galvaudé).

Et là, nous venons de rentrer dans le domaine du crimepensée : non seulement, il ne faut plus dire des faits (qu’il est interdit de vérifier par la loi), mais en plus, laisser supposer que ceux-ci, mêmes tus, existeraient encore malgré tout constitue un délit : « Quand Eric Zemmour dit que la discrimination est un fait, l’animateur doit fixer des limites et dire que c’est un délit. »

Car voyez-vous, amis Nounours du Bisounoursland, la discrimination n’existe pas. Ce n’est pas un fait : la discrimination est un non-fait, les statistiques ethniques n’ont pas le droit d’exister, et constater avec ses yeux que les violences sont statistiquement plus le fait de certains que d’autre est une honteuse aberration.

Mais ça ne s’arrête pas là ! Quand je parlais d’offensive tous azimuts,  je ne me trompais pas, puisqu’il convient aussi de noter que, non contents de se taper le rare chroniqueur du PAF qui grattouille un peu, la LICRA décide d’attaquer la PoliceNationalePapiéSiouplait en lui reprochant une certaine complaisance vis-à-vis de supporters racistes.

Eh oui : il est féheucond, le ventreuh de la Béheuteuh, puisqu’il accouche encore une fois de méchants policiers qui sont complaisants vis-à-vis des racisses et des extrêmisses : ils sont restés de marbre devant des supporters, excités comme des pous, qui braillaient, l’haleine probablement lourde des mauvais alcools qu’ils avaient ingérés quelques minutes auparavant, des choses comme « À bas les bougnoules » et « Hitler président« .

Et là, j’ai une question à  messieurs de la LICRA : qu’aurait dû faire la police ?

Charger ces supporters, au risque de créer un débordement dont l’issue est parfois très au-delà d’un simple rappel des règles du vivrensemble ? Tenter de disperser les méchants, à coup de terrible flashball ?

J’écarte volontairement l’idée qu’on puisse leur demander gentiment d’arrêter de brailler des vilains slogans, avec ou sans porte-voix : je crains que ce ne soit pas tout à fait réaliste, et puis, c’est tellement pas dialogue-friendly, si peu société d’ouverture à la diversité, vraiment pas assez vivrensemble.

En somme, la LICRA souhaite que la police se mette, brutalement, à faire un travail de mâtons, chose que la République du Bisounoursland se refuse pourtant à faire depuis quelques décennies maintenant. C’est surprenant de la part d’une association qui vise à l’amitié, les câlins et les papouilles humides entre les gens.

Ou alors, la LICRA propose-t-elle de servir d’intermédiaire entre la police et ces groupes fachoïdes ? Je les y encourage : rien de tel qu’une discussion, posée, rafraîchissante, autour d’une bonne bière par exemple, avec ces intéressants spécimens : peut-être une fois les militants de la LICRA passés par le « dialogue » ouvert et constructif avec ces personnes comprendront-ils mieux que la réalité n’est décidément pas prête à se plier à leurs désidératas…

À moins bien sûr que ce que cherche la LICRA, c’est, comme beaucoup d’autres – CRAN, HALDE, quelqu’un, là, dans le fond, non ? – une place au chaud avec prébendes, soirées petits-fours, putes de luxe et champagne au frais de la République Citoyenne et Festive ?

Au passage, notez cette étonnante opposition de comportement, de budget et de façade entre la République du Bisous, celle qui est vendue au citoyen, et la Citoyenne & Festive, derrière la façade, réservée à ceux qui palpent …

Pendant ce temps, le monde continue d’avancer, toujours aussi peu Bisounours.

Heureusement, cette fois-là, c’est l’ETA qui prend et non la « diversité« . On peut donc en parler : plus d’une centaine d’articles dans la presse.

Patrice Point appréciera.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires21

  1. Harald

    Que ces messieurs aillent passer quelques après-midi aux comparutions immédiates, on en reparlera ensuite. Et puis soyons clairs, dans un bassin criminogène lambda (pour ne pas stigmatiser Saint-Denis ou la Courneuve) où la population est massivement issue de la diversité, il est clair que se cantonner à contrôler les rares gaulois qui y vivent parce qu’ils n’ont pas les moyens d’aller vivre ailleurs, serait totalement contre-productif en terme de sécurité publique. Ensuite, on pourra gloser sur les raisons de cette sur-représentation des originaires du Maghreb ou de l’Afrique sub-saharienne (et français d’origine…), il n’en reste pas moins vrai que la majorité des actes de petite et moyenne délinquance, celle qui pourrit la vie des honnêtes citoyens, sont de leur fait.

    Amusant de constater que la LICRA se comporte comme les grecs de l’antiquité, ils cherchent à tuer le porteur de mauvaise nouvelle au lieu de se poser les bonnes questions. Ce qui tendrait à accréditer la thèse que le progressisme est une manière de primitivisme. On voudrait balancer dans la poubelle de l’histoire 1800 ans de civilisation judéo-chrétienne qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Mais peut-être tenons-nous là une autre vérité qu’il faudra taire également.

    1. wijngaards

      Je ne suis pas tout à fait sûr que ce furent les grecs qui sigouilaient les porteurs des mauvais nouvelles vagement j’ai vu ou entendu ceci pour un empéreur chintoc mais je ne peux pas vous corriger parce que sans infos vérifiable.

      1. Laetitia

        Oui mais en l’occurrence les chinois tuaient les porteurs de mauvaises nouvelles tout en prenant dûment note dudit message.

        Enfin bref peu importe après tout. L’important ici est de s’apercevoir que la liberté d’expression dans notre pays est de plus en plus gravement menacée, à mesure que la psychose s’étend au sujet des (vrais ou prétendus) racistes et consorts.

  2. Winston (l’un) :)

    Pourquoi interdit-on les statistiques ethnique ? SOS racisme ne se gêne pas pour en faire : sur les chances d’être contrôlé, sur les discrimination à l’embauche (comment une embauche pourrait ne pas être discriminatoire, au passage ?)
    La justice reconnait bien l’existence d’ethnies ou de communautés (pour ne pas dire race) puisque le crime à caractère raciste est un crime aggravé.

    On peut simplement rétorquer à Zemmour qu’il est impossible d’affirmer ceci, mais en oubliant qu’il est également impossible d’affirmer le contraire.
    Ce qui laisse le champ libre aux fantasmes et aux supputations.
    Je trouve particulièrement indécent que les organismes qui se battent pour maintenir le flou, se permettent ensuite de reprocher aux gens de ne pas y voir clair ou de fantasmer la réalité.

    Si vraiment la criminalité n’est pas majoritairement commise par de jeunes hommes d’origine étrangère résidant en banlieue, ainsi que nous l’affirment les organes officiels du Bisounoursland, pourquoi ne pas mener une telle étude et mettre un terme aux fantasmes des natio-extremo-fascistes.
    Y-aurait-il un monstre dans le placard pour qu’on refuse à ce point de l’ouvrir ?

  3. pythéas

    J’aimerais bien assister à une discussion entre la Licra et la Halde. Pour l’une, la discrimination ne peut exister, pour l’autre tout est discrimination (sauf les discriminations légales comme le statut, les numerus clausus, etc…). Ou quand deux hydres de la Guimauve Totalitaire (notion piquée à Boizard) se livre un combat incohérent. Dali aurait beaucoup aimé.

    1. Flak

      ils se battent pour une place au soleil de l’administration people, peu importe que le message soit confus, peu importe que ca foute des gens dans la merde, peu importe que ca n’aide pas les populations concernees , peu importe.

      L’important c’est l’argent gratuit et la possiblite d’etre vu comme une personnalite de reference-qui-se-bat-pour-le-bien et de passer a la tele.

      1. Laetitia

        Il est vrai que ca promet d’être drôle, et pour le coup il aura fait parler de lui.

        Par contre je reste convaincue qu’il fait partie des individus qu’il faut empêcher de nuire (parce que même si on se doute qu’il se fait mousser, c’est le genre de type qui est vraiment capable de tabasser un innocent…), mais avec une vraie punition.

  4. Théo31

    « C’est surprenant de la part d’une association qui vise à l’amitié, les câlins et les papouilles humides entre les gens. »

    Justement ça ne me surprend pas du tout. L’ennemi absolu du bisounoursland, c’est le Fasciste. Faut pas lui faire de cadeau, faut lui éclater la tronche quitte à collaborer avec ces horribles Fascistes que sont les flics. Ca explique pourquoi la plupart des meetings du FN finissent en baston générale. Et ce scénario date de la fin de la 2GM : en 1945, le fasciste, c’était l’Algérien qui osait prendre les armes pour obtenir l’indépendance de son pays, c’était le Malgache qui faisait de même peu après et qu’il fallait mater en le faisant sauter sans parachute depuis un hélicoptère pour apprendre à ses compatriotes comment on traitait les fascistes qui osaient la ramener. Maintenant, le fasciste, c’est Zemmour, à double titre d’ailleurs, de droite et juif, donc doublement fasciste. Maintenant que les putes à subventions de la Licra en ont chopé un, ils vont plus le lâcher, l’objectif étant de le mettre au silence.

  5. Harald

    L’Algérie était donc un pays !

    Concept pour le moins intéressant lorsque l’on sait que l’expédition de 1830, initiée en représailles des constantes attaques des pirates locaux, annexa diverses terres qui n’avaient aucune unité, placée sous le pouvoir du dey d’Alger. Ces divers territoires étaient occupées par des populations qui lorsqu’elles ne se livraient pas au rançonnement des chrétiens de passage, passaient le temps en se faisant la guerre.

    Le nom Algérie étant une création du Général Schneider, Ministre, Secrétaire d’Etat de la Guerre, dans une lettre datée du 14 octobre 1839 et adressée au Maréchal Valée, gouverneur général de ce qu’il convenait maintenant d’appeler Algérie. Territoire pacifié, défriché, équipé de routes modernes, de voies ferrées, etc.

    La France n’avait rien à y foutre, je suis d’accord. Il aurait fallu se contenter d’aller leur latter la tronche histoire qu’ils comprennent qu’il ne faut pas toucher à ce qui est à nous, mais de là à affirmer qu’il s’agissait d’un pays, je pouffe.

    1. alex6

      Et de preciser que s’il y a autant d’Algeriens aujourd’hui, c’est bien grace a la colonisation* qui a permis d’eradiquer bon nombre de maladie.

      * au lieu de colonisation il serait peut-etre plus logique de parler de liberation puisque les « Algeriens » d’alors etaient plutot occupes par les Turques que reellement libres, notamment via les courses pratiquer le long des cotes. Enfin ca laisse deja beaucoup trop d’opportunite a la bete immoooooooooonde de montrer son visage… immonde.

  6. Winston the only (other) one

    En tous cas Zemmour, LUI, assume ses propos. Ce que je trouve vraiment inacceptable c’est que Hortefeux dise « c’est quand il y en a beaucoup (d’ar*bes) qu’il y a des problèmes », que c’est vu 1 million de fois sur le net et qu’il tergiverse : « j’ai pas dit ça, c’est sorti de son contexte, Internet menace la démocratie gnagnagna ». Il devrait assumer et faire face : « Oui j’ai dit ça et alors ? Prouvez moi : 1/ qu’il y a peu d’ar*bes en France, 2/ qu’ils ne créent aucun problèmes et 3/ Fuck Off. Même punition pour Longuet qui devrait se souvenir qu’il est un élu et qu’il a une fonction officielle quand les CRAN, LICRA, MRAP et autres ne sont élus par personne et ne représentent personne d’autres qu’eux mêmes. CPEF et CVMF (ça va mal finir).

    1. Théo31

      « Il devrait assumer et faire face »

      Peut pas : en 2012, il y a appel d’offre sur son poste. En plus, c’est interdit de dire la vérité au Bisounoursland.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.