Pendant ce temps, en coulisse des mouvements sociaux …

L’avantage des journées d’inaction sociale, c’est qu’il peut se passer plein de petits trucs agaçants en coulisse, la presse nationale que le monde nous envie n’en parlera pas, toute focalisée qu’elle est sur les 75 millions d’individus à fanions colorés qui ont vuvuzélé toute la journée. Et pourtant, il y en a, des choses à dire…

A l’ouest, rien de nouveau

Or donc, pendant que nos élites recomptaient sagement les milliards de grévistes et les millions d’euros de déficit ou l’inverse, se déroule outre-Atlantique les différentes phases d’un drame dont on peine à distinguer encore l’ampleur.

Ils sont comme ça, les Américains : démesure et hollywoodisme, à nos pétarades sociales ils répondent par des explosions atomiques financières…

Déjà évoqué ici dans un précédent billet, le scandale des foreclosures continue à grossir aux États-Unis avec maintenant la certitude que tout ceci ne pourra pas se terminer sans casse.

Foreclosure

Pour résumer très rapidement l’affaire, tout semble montrer que les banques ont largement « bidouillé » les dossiers d’emprunteurs ainsi que les opérations de saisies d’hypothèques. Pour reprendre les propos de Vincent Bénard, qui est en France à peu près la seule personne à parler du problème, voici les problèmes soulevés par ce scandale :

  1. Une partie au moins des prêts placés dans des instruments financiers sont pipeau : revenus des emprunteurs surévalués, valeur des collatéraux (les baraques) très surestimés.
  2. Pas mal de cas de saisies sur hypothèques semblent présenter des irrégularités voire des faux documents. Ça passe mal auprès des magistrats.
  3. Il va falloir retrouver la propriété réelle des biens saisis, pour le moment en plein marécage juridique flou. Le temps mis pour cette opération gèle complètement le marché immobilier correspondant.
  4. Imbroglio juridique supplémentaire : les familles expulsées vont attaquer les expulseurs. Ceci risque d’amener des complications et, bien évidement, de poivrer les montants de dédommagements en cas de faute avérée.
  5. Et bien évidemment, ceux qui ont triché (banques ou particuliers) vont se voir redressés fiscalement.

Quoiqu’il en soit, certaines banques américaines vont se retrouver avec une ardoise version plateau angevin à payer, ce qui va les réduire aux extrémités maintenant habituelles : renflouement par le contribuable (youpi, youpi, entends-je dans le fond) ou … faillite en cascade (youpi, youpi, entends-je à nouveau).

On risque donc, pour résumer, un second effondrement financier à côté duquel Novembre 2008 et Lehman Brothers feraient figure de « panique à la criée du Croisic », et bien évidemment, la presse franchouille nous en parle en détail pour nous avertir et nous donner d’excellents conseils. Les politiciens du pays, responsables et avertis, se sont déjà concertés pour faire front devant les difficultés qui s’annoncent et l’Europe est déjà prête à dégainer sept ou huit cent milliards de ces euros qu’elle ira piocher sans vergogne chez tout le monde.

Ouf : tout est prévu, pas la peine de faire des réserves de pâtes, de sucre, d’or et de plomb.

Factures salées renouvelables

Et pendant que les entreprises de production d’autocollants syndicaux et de fanions colorés tournent à plein régime – enfin une bonne nouvelle ! – les députés de la majorité préparent de nouvelles taxes, dans le silence assourdissant d’une presse vraiment dé-bor-dée par ses fines analyses sur la grève.

Le propos de cette nouvelle ponction citoyenne et, soyons en sûr, durable ? Le photovoltaïque !

Ah mais si c’est pour sauver la planète, Gaïa et les petits oiseaux, c’est différent : le pouvoir d’achat se pliera sans souci aux exigences écologiques ! La bataille du pouvoir d’achat contre le pouvoir de taxe est déjà perdue. En substance, il s’agit donc d’une nouvelle augmentation des tarifs électriques, via une hausse de la contribution au service public de l’électricité (CSPE). L’amendement au projet de loi de finances actuellement en discussion a été déposé par un certain Michel Diefenbacher, député UMP.

Cette nouvelle augmentation repose sur la triste constatation qu’à force de planter des éoliennes et du photovoltaïque un peu partout, dont la production est rachetée à un prix supérieur au marché par EdF, l’entreprise publique se retrouve dans la délicate situation de devoir compenser ces rachats par une hausse de ses tarifs, de l’ordre de 3%. Un gain pour les heureux possesseurs de moulins à vent, une perte sèche pour tous les autres : c’est beau, le collectivisme. On dirait les retraites et les régimes spéciaux…

Une conclusion s’impose : le seul boost que le photovoltaïque offre, c’est dans votre facture d’électricité, et tout particulièrement si vous n’en avez pas installé. Ce qui risque de pousser de plus en plus de particuliers à en mettre chez eux, ce qui aggravera encore les coûts pour EdF, ce qui l’obligera à augmenter encore ses tarifs et à défavoriser ainsi ceux qui n’ont pas encore installé de panneaux solaires.

Jean-Louis Borloo

Dans cette idée labellisée Grenelle de l’Environnement et adoubée par Borloo, il y a comme un petit parfum de déroute, ou, au moins, de whisky 12 ans d’âge, non ?

Et dormir va devenir payant

Enfin, pour clore en beauté, terminons sur la proposition alléchante des sociétés d’Autoroutes qui désirent humidement et sans rire que l’État, alpha et oméga de toute action dans ce pays, prenne des mesures visant à sanctionner les personnes en état d’hypovigilance.

Novlangue écartée, cela revient à cogner sur ceux qui seraient coupables de s’endormir au volant.

On aurait pu penser que s’encastrer dans un pylône de pont à 130 km/h sur une autoroute constituait en soi une sanction suffisante, mais grâce à cette proposition, en plus d’un membre ou deux, on sera aussi amputé de 6 points sur le permis. Bien fait, quoi.

Ainsi donc, pendant que les foules chamarrées défilent sagement (ou moins), la vie continue malgré tout au royaume d’Ubu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires12

  1. kelevra

    il suffit de regarder les jt de 20h des 2 plus grands medias francais a savoir tf1 et france 2, pour constater que les informations presentees ont plus a voir avec la rubrique des chiens ecrases qu a autre chose. mineurs du perou d ont franchement on se tape joyeusement, speleo qui se noie tout seul, quand on est pas doue on prend un bain dans sa baignoire. qd aux journaux, ils avaient trouver le sujet de la semaine, un melon qui veut changer de cul de bouteille a nos frais (bien sur!!), et qui raconte des bobards que la sovietie bien pensante prend pour argent comptant, halte a la discrimination les heures sombres des chemises brunes.

    les prets hypotecaires americains et le vent dans la branche, franchement le francais moyens, il en a rien a foutre, les vieux sucrent les fraises, les presques vieux ont trop travaille et attendent la retraite, les jeunes ont pas encore commence a travailler et veulent deja etre a la retraite. et les riches ont qu a payer.

    pendant ce temps, naboleon, boulledogue martine, et levrette segolene, ils rigolent, sarko va recevoir son nouveau joujou a 200 millions pour partir en voyage loin loin avec four a pizza, baignoire!!! et machine a cafe a 25 000€, et les 2 autres et toute la clique de leche cul ils revent que dans 2 ans c est eux qui joueront a la croisiere s amuse.

    la seule solution pour sortir du bourbier c est la banqueroute, et doucement on y va, on a deja l essieu arriere plante dans la boue avec 55 milliards d interet de la dette 1er poste de depense de l etat.
    le jour ou une agence de notation va baisser la note de la france, en 2011 ou 2012, selon des esprits avertis, la il faudra se planquer et avoir fais des reserves, car plus rien ne pourra empecher la glissade au fond du trous, et c est pas l europe qui pourra nous tenir la tete hors de l eau comme elle l a fait pour la grece.

    h16 je ne sais pas si c est toi qui fait les si jolies photos montages, mais celle de notre futur 1er ministre est tres reussi et si realiste en plus.

  2. Heimdal

    Plus vite on coulera, mieux ce sera.
    La réforme des retraites, il faut qu’ils l’annulent: on touchera le fond plus vite s’ils ne la font pas.

    Il faut aussi que la gauche gagne les élections de 2012: augmentation massive du nombre de fonctionnaires + régularisation massive de… TOUT LE MONDE = augmentation massive des impôts. La libération du pays par les armes sera la seule issue.

    Pour le moment, reste aux quelques résistants de ce pays à:
    – mettre de l’argent de côté
    – mettre des denrées non périssables de côté
    – s’inscrire au club de tir le plus proche
    – s’acheter un beau fusil et tout un tas de munitions
    – changer volets, portes et portail et mettre du haut de gamme Securit

    Après quelques semaines/mois « d’agitation sociale », les collabos auront été pendus haut et court et la France retrouvera son prestige d’antan.

    1. Stéphane

      Je ne sais pas si ce sera si simple, et l’issue si certaine, mais ça risque effectivement de tacher.

      Mais je ne suis pas sûr que la gauche au pouvoir en 2012 soit une catastrophe. Je fais partie des gens qui pensent que seule la gauche est en mesure de faire passer des « réformes choc » genre diminution du poids de l’Etat, réduction du salaire des fonctionnaires, etc. Si la droite tentait cela, l’opposition serait si forte que ça virerait à l’émeute. Si la gauche tente cela (comme les Grecs essayent de le faire) alors l’opposition de droite les soutien, et la gauche est elle-même divisée entre les « révolutionnaires » et les « gestionnaires »: ce n’est pas un moment agréable, mais la réforme a des chances de passer.

      Reste à savoir si la gauche sera élue en 2012, si elle aura l’audace de réformer correctement un pays en banqueroute, et enfin, pour commencer, si la France tiendra jusqu’en 2012, parce que c’est pas gagné.

      1. GM

        Je suis d’accord. La gauche au pouvoir c’est avant tout la garantie d’une anesthésie de la réduction ad fascismus à la moindre initiative susceptible d’écorner les idéaux de glande généralisée. Reste à savoir ce qui sera le plus dur pour les dirigeants de gauche, endosser le costume de liquidateur des finances du pays ou celui de fossoyeur des zakisocio.

  3. Manassas

    Concernant l’électricité photovoltaïque avec panneaux solaires il me semblait que le rendement n’était pas terrible sur la majeure partie du territoire français. L’idée de sauver Gaïa avec des tuiles photovoltaïques (assez polluantes à produire au demeurant) me fait doucement gondoler.

    Certaines associations « fluffyesques » pointent du doigt la soi-disant dangerosité de notre parc nucléaire. Il est vrai qu’à force de drainer du pognon vers des énergies soi-disant renouvelables à grand renfort de subventions lâââââârges plutôt que d’investir dans des plans de maintenances parce c’est plus hype, fashion ou dans la mouvance, on va droit dans le mur.

    Enfin un petit lien pour montrer qu’à d’autres endroits le même type de subventions existent et que le fluffysme s’étend. http://www.energymatters.com.au/government-rebates/

  4. Nx

    … et ben moi dans tout ça, bizzarement ça fait mon beurre 😛 …

    Pas envie de rentrer en Fraônce, pas envie d’aller chez tonton samuel donc je vais peut-être opter pour l’hémishpère sud… ou bien la perfide albion un poil avant.

  5. Toni

    Très difficile il sera de convaincre les gens de la gravité de la situation en France … Je parle un peu des sujets que h16 écrit, on m’a dit que la paranoïa se soignait.
    Ils sont aveugles à ce point les gens dans la vie courante ?

  6. Alex6

    « Et pendant que les entreprises de production d’autocollants syndicaux et de fanions colorés tournent à plein régime… »
    En voila un business d’avenir, avec celui du plomb et des armes de poing.
    Ca va secouer dans les annees a venir mais aucune inquietude, il suffira de blamer l’ultraneogigaextrafulloption-liberalisme.
    Pour ma part, je reste eloigne du champ de bataille. Pour le moment.

  7. Paul Mennicken

    La pensée mondialiste est une pensée appartenant à l’esprit-monde, pour laquelle, l’humanité ne sera prête que lorsque l’homme sera d’abord capable de balayer devant chez lui… juste devant son petit nez.
    Ceux qui ont déclenché la tempête dans « l’esprit-monde » par l’usage de certains pouvoirs (financiers ou autres), ne pourront plus la contrôler (trop d’orgueil dans tout cela)… Ils y succomberont, car l’argent perdra son pouvoir pacifiant (échanges équilibrés) et sera remplacé par de la violence… Restera une solution, financer le conflictuel… la guerre!.. Le sacrifice ultime d’humain au grand moloch!

    Nocif

    Nocif

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.