Comment bousiller 1000 emplois : méthode en 2 temps

Il y a une méthode vraiment efficace pour bousiller de l’emploi en France, et cette méthode peut, de façon fort pratique, s’appliquer autant à l’échelle individuelle qu’à l’échelle d’une entreprise ou, mieux encore, qu’à l’échelle du pays.

Et avant de nous pencher sur le kit mains-libres fourni à ceux qui en feront la demande et qui permet de réaliser, chez vous et sans difficulté, un bon bousillage d’emploi des familles, nous allons nous attarder un peu sur un exemple de l’efficacité de la méthode.

Cette méthode est composée de deux temps. Nous verrons si elle nécessite 3 mouvements, mais en tout cas, ça commence assez simplement.

Dans un premier temps donc, il faut utiliser le liant naturel de toute préparation dans ce pays, qu’elle fut culinaire ou sociale : la subvention étatique.

Il s’agit d’un (montant) liquide parfois volumineux, qu’on récolte à périodes régulières en utilisant des feuilles délicatement pliées et postées sous pli discret à l’emblème du Trésor National. Ce liquide, aggloméré dans de grandes cuves trouées, va percoler lentement dans les différentes strates de la société, et arroser d’abord ceux qui s’occupent de la récolte (évidemment), puis ceux qui entretiennent les cuves et les petits tuyaux, puis ceux qui réclament le plus fort, pour, enfin, bénéficier en petites gouttes chiches à ceux qui ne sont pas trop loin des arroseurs.

Ici, je peux introduire mon exemple, qui se situera à Marseille, une ville qui n’abrite pas que des dockers chatouilleux.

Pour qu’une compagnie low-cost daigne s’installer en France, l’état, la région et la municipalité (ce sont différents récoltants / presseurs, du plus gros au plus petit) ont généreusement arrosé le terreau local. Ryanair, la compagnie low-cost en question, a donc largement bénéficié de ces subventions ce qui lui a permis de s’implanter et de créer, directement et indirectement, 1000 emplois.

A ce point de la méthode infaillible, on est loin du but puisqu’on a créé de l’emploi au lieu d’en bousiller avec un feu d’artifice de pleurs et de grincements de dents.

Heureusement, dans un second temps, on va lâcher les syndicats sur l’affaire. Notez qu’il n’y a jamais besoin de les pousser beaucoup, dès qu’il y a de l’argent, ils sont rapidement attirés. Cela peut prendre plus ou moins de temps selon l’exotisme de la compagnie choisie, mais soyez assurés qu’ils trouveront rapidement quelque chose, si on le leur demande gentiment. Ou même si on ne leur demande pas.

Ici, les syndicalistes ont donc jugé malin de se battre pour l’emploi des salariés en … déposant une plainte pour travail dissimulé contre Ryanair qui utilise des contrats de travail en droit irlandais plutôt que français.

L’entreprise s’est donc retrouvée mise en examen fin septembre par le parquet d’Aix-en-Provence.

Et c’est là que la méthode devient fulgurante : les syndicats ont déjà gagné ! Les contrats de travail seront de toute façon rompus. Victoire sur tous les fronts : Ryanair va replier ses petites affaires et se casser complètement du territoire. Bravo et merci FO, CGT et les autres. Evidemment, certains commencent à comprendre que non non, le PDG ne plaisante pas, et que tout ça va bel et bien mal se terminer : Gaudin ronchonne.

Cette affaire est extraordinaire à de multiples niveaux.

Ryanair, aussi des calendriers

A – Le bonheur gluant des subventions

Elle montre comment les élus, trop heureux de « créer de l’emploi« , sont prêts à dépenser sans compter l’argent des autres pour parvenir à leurs fins. Car en fait, les subventions nationales, régionales et locales à Ryanair reviennent, en toute bonne logique, à faire financer l’emploi de quelques uns par toute la nation, la région et la ville. Bien joué, non ?

On me rétorquera : oui mais les subventions dépensées sont largement compensées par les gains sur le territoire. Si tel est le cas, pourquoi subventionner en premier lieu ? Si c’est rentable, il n’y a pas besoin de ces subventions. Et si ce n’est pas rentable, si, au final, le contribuable n’y gagne pas, pourquoi subventionner une activité commerciale d’une boîte privée alors qu’on y perd ? Et si c’est rentable seulement avec les subventions, pourquoi ne pas plutôt tout faire pour que ce soit rentable sans, ce qui évitera la phase B qu’on va voir un peu plus loin ? Mmmh ?

On comprend vite que Gaudin se réjouit des 1000 emplois créés chez lui, et se fiche bien de savoir que cela revient à en détruire 1000 ailleurs lorsqu’on a ponctionné la subvention ! Si c’est économiquement idiot, électoralement, c’est rentable. Bravo et merci Gaudin !

B – Le plaisir ambigu d’une sodomie

Une fois les emplois créés, une fois les habitudes prises et le bénéfice local encaissé, tout le monde s’accoutume tranquillement au bon argent qui tombe dans la poche sans trop de souci. On ne réfléchit pas trop à la situation délicate dans laquelle on s’est mis, postérieur dressé et offert à la moindre occasion.

Occasion qui ne tarde pas à venir : comme la bonne santé économique de la région ou de la municipalité est un argument puissant pour l’élu en perpétuelle recherche de soutien citoyen, pas question que ça flanche. Il a absolument tout fait pour se retrouver dans cette position : peu ou prou, il devra céder aux caprices de la compagnie.

Mais le niveau le plus fantastique est atteint lorsqu’on fait intervenir les fins limiers de la protection salariale en France, transformant ainsi une situation dominant / dominé avec des petits coups de fouet – schlaaa, schlaa – et des petits gémissements plus ou moins gutturaux, jusque là encore sous contrôle et qui pourrait vaguement passer un samedi soir sur une chaîne cryptée, en séance moyenâgeuse aux résultats catastrophiques avec fers chauds et plomb fondu vraiment pas Esprit Canal.

On peut en effet se demander ce qui est passé par la tête des Kommissaires Aux Zakissocios pour imaginer que leur dépôt de plainte allait se terminer dans le meilleur des mondes par un alignement sur le droit français d’un PDG fantasque, qui connait parfaitement les rouages du droit et de la politique de ce pays et s’en sert donc en conséquence. Et chpan, la fermeture de boutique !

Magnifique illustration d’une situation Perdant-Perdant où tout le monde, absolument tout le monde, va se prendre une avoinée :

  • La société Ryanair va perdre des parts de marchés et probablement un peu d’argent avec les indemnités ou la condamnation qui leur pend au nez (encore qu’avec le droit européen, je ne parierai pas dessus).
  • Le maire va certainement perdre des électeurs ou, à tout le moins, des taxes professionnelles et une jolie vitrine de son travail.
  • Les salariés vont devoir changer de compagnie, de pays, de job ou pointer au chômage.
  • Les syndicalistes marseillais auront bien du mal à prétendre travailler pour protéger l’emploi devant une réussite aussi flamboyante. Avec des syndicalistes comme ceux-là, pas besoin de patrons voyous.

Bravo et merci à tous.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires117

  1. JB7756

    Dans cette affaire je vois une guerre commerciale à la française :

    Ryanair est arrivé sur le territoire d’Air France.
    Air France est allé pleurer auprès du gouvernement pour avoir un décret sur mesure histoire de le protéger. C’est le détestable capitalisme à la française qui nous garantit des prix élevés sur pleins de produits pour protéger une clientèle : des taxis au téléphone.
    Pour des raisons assez obscures (on est à Marseille) Ryanair pouvait continuer à fonctionner à Marseille. Il est finalement attaqué.
    Ryanair va maintenant essayer d’utiliser cette histoire pour tenter de faire sauter ce décret et rétablir la libre concurrence.

    1. Il est effectivement plus que probable qu’il y a des affaires de corporatisme (syndical ou aérien en général) derrière cette histoire.

      1. adnstep

        Oui, arrivée de Transavia (filiale low-cost d’Air fRance), d’ici janvier 2011.

        A noter que le principal syndicat attaquant Ryan Air c’est le SNPL, le syndicat des pilotes d’AF. Le même SNPL menace de faire grève si Transavia ne paye pas ses pilotes comme ceux d’AF.

        Mais là, je pense que trois-quatres enveloppes bien placées auront raison de la combativité de nos chers pilotes.

  2. Herstal

    Oui on comprend bien la logique ; on pleure sur la fête aux subventions attribuée à des entreprises dont le but est de maximiser le profit en se torchant avec les lois. Et on conchie dans la foulée les krypto-syndicalistes qui ont l’affront de refuser les salaires roumains pour la pietaille.
    Mais.
    Comment on fait pour générer le pognon des subventions si TOUS les salaires s’alignent sur ceux de bucarest, hein ?
    C’est une vaste blague, dès le premier mois de magouille ryanair aurait du être sommée de rembourser les subventions et de s’aligner sur le droit du travail français.
    Une bonne ammende bien poivrée à la kerviel en supplément calmerait les ardeurs des candidats suivants à y revenir.
    De toute façon, on sait comment ça va finir.
    Au premier crash, la compagnie sera liquidée ou alors ce sera à nouveau la fête au sous du contribuable.
    Le modèle privé et l’aérien c’est du non viable, point barre.

    1. scaletrans

      N’exagérons rien, le droit du travail c’est celui de l’Irlande, et les salaires itou, pas ceux de Bucarest! Pour ce qui est du transport privé, voir plus loin. Et pour ce qui est de la concurrence, voir la passoire installée par l’Europe.

    2. Stéphane

      Ah, les vilaines sociétés privées et leurs sales profits (taxés à 33% tout de même) leurs sales emplois, mieux vaut un bon vieux chômedu des familles, comme ça au moins on ne se « torche pas avec les lois »!!

      « dès le premier mois de magouille ryanair aurait du être sommée de rembourser les subventions et de s’aligner sur le droit du travail français. »

      Il ne vous vient pas à l’idée que sans les subventions Rynair ne serait jamais venu s’installer dans un endroit aussi pourri que Marseille, hmm?

      « Une bonne ammende bien poivrée à la kerviel en supplément calmerait les ardeurs des candidats suivants à y revenir. »

      Oh oui, encore! Je suis sûr qu’avec ça le milieu économique va être florissant. Marseille, un million de dockers.

      Schlaa, schlaaa comme écrirait h16.

        1. Before

          Non seulement, j’y suis allé, mais j’y suis né, j’y habite, et j’y travaille.
          ça me permet (je pense) d’apprécier la situation au delà des chiffres bruts et sans nuances, mais sans nier non plus les problèmes et les tares de cette quand même belle ville.

          Marseille pourrait avoir un potentiel extraordinaire, mais je crains que le cocktail « Esprit méditerranéen + Esprit français » dans ce qu’ils ont de pire ne soit trop handicapant.

          Bon, et on est quand même quelques uns à travailler … (d’ailleurs, faut que je m’y remette)

    3. Salaires roumains ? En l’occurrence, ce qu’on a ici, ce sont des salaires normaux avec un droit du travail irlandais, et d’une, et d’autre part, l’alternative, c’est chomedu. Quant à l’alignement, renseigne-toi, mais c’est plutôt Bucarest qui s’aligne lentement mais sûrement sur ceux des pays riches que l’inverse. D’ailleurs, pourquoi tu ne parles pas plutôt des salaires espagnols ou portugais ? Après tout, c’étaient les Roumains et les Hongrois de 1986 dont on disait qu’ils allaient nous envahir ou forcer nos salaires à dégringoler. Bilan ? Bah non.

      Quant à l' »aérien privé » impossible, c’est ultra-comique quand on connaît l’histoire des frères Wright. Un peu de culture, merde.

    4. Flak

      ‘cocooooo!’
      ‘cocoooooo!’
      c’est le bruit du perroquet francais qui repete ce qu’on lui a raconte au 20 heures
      cocoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo!!

    5. adnstep

      Les salaires irlandais supportent beaucoup moins de taxes socialistes que les salaires français. Pas sur que les employés y perdent.

      Par contre, AF n’a pas envie de voir grossir cette compagnie qui, loin de se crasher dans les années qui viennent, pourrait devenir l’une des plus grosses mondiales quand les avions de dernière génération seront sortis, ce qui permettra de faire radicalement baisser le coût par passager.

      Herstal, demain tu aura le choix entre AF, qui aura transféré son siège social en Hollande, pour payer moins d’impôts, Transavia, sa filiale Low-Cost, qui sera peut-être enregistrée aux Canaries, et Ryan Air. Mais d’ici-là, tu n’auras peut-être plus assez de revenus pour faire un tour en avion, même debout en low-cost, ni le temps, car pour trouver de la bouffe dans un pays en ruine, c’est chaud, parfois.

    6. vvince

      Très bien raisonné. A partir de ces brillantes déductions, les compagnies low-coast ne sont plus viables et doivent disparaitre. CQFD. Les pilotes vont travailler au prix des pilotes AF, auront tous les droits sociaux particuliers à AF, donc ce sera AF. Normal.
      Mais bien sûr, ceux qui peuvent se payer les billets AF pourront continuer à voyager dans leurs avions low-coast où vous ne pouvez même rentrer vos jambes entre les sièges si vous mesurez plus de 1,70 m. Il faudra aussi que la compagnie ne soit pas en grève, et ça, c’est pas encore gagné.
      Mais il est vrai que quand on a la chance d’avoir un emploi dans la fonction publique, para-publique, ou à régime spécial (je trouve tout de même qu’il y en a un peu beaucoup) on ne peut qu’être d’accord.

  3. scaletrans

    Déjà dans les années 60, cofondateur d’une petite compagnie charter, j’avais pu constater l’influence des hauts fonctionnaires d’Air France pour lesquels l’entreprise privée en matière de transports aériens n’était pas tolérable. Depuis, malgré la privatisation, l’esprit est demeuré le même, d’ailleurs les dirigeants sortent peu ou prou des mêmes sérails.
    Quant à cette pantalonnade à propos de Ryan Air, ça dépasse l’entendement. J’avais proposé un nouveau nom pour la France: le Conistan, mais je pense que c’est plutôt le Déconnistan.

  4. julito

    Cher H16, tu as oublié un autre groupe de Perdants dans l’affaire : les clients de Ryanair qui pouvaient voyager à bas-prix, et se retrouvent maintenant contraints de raquer en passant par Air France, ou sinon rester chez eux.

      1. Flak

        ne dites pas client, c’est sale.
        dites ‘usager’.(ca fait tout de suite moins catipalmiste,caplitalitse, calitaplipse…)

        mais comme maintenant, et surtout pour un journalisss, er=é,
        on peut dire ‘usagé’

    1. adnstep

      Et oui. Petit exemple :
      Marseille-Bordeaux A/R, avec AF : 169€ minimum.
      Marseille-Tours A/R, avec Ryan Air : 50€.

      Choisis ton camp, camarade.

  5. Higgins

    Ryan air a plutôt bonne presse en matière de sécurité. Par contre, pas touche au monopole national. Les rares qui s’y sont attaqués (Air Liberté, Air Littoral) l’ont payé au prix fort (comme les passagers mais pas au même niveau).
    L’affaire Ryan air a été portée devant le justice par l’Unac (Union des navigants de l’aviation civile), du SNPL (Syndicat national des pilotes de ligne) et de la Caisse des retraites des navigants. Pour information, Jean Charles Corbet, le fossoyeur d’Air Lib, a été en son temps, à la tête du SNPL (1997-2000). Le 30 juin 2010, la Cour de cassation a rejeté son pourvoi rendant définitive sa condamnation à 18 mois de prison ferme pour avoir détourné 15 millions d’euros et provoqué la faillite de la compagnie en 2003.

  6. Toda

    ou être otage de la vieille Se Ne Se Fe….
    Je fais en effet parti de ce groupe de perdants;
    Tours Marseille Ryanair: 10€ ….par TGV, multiplier le prix par 10!
    Vivent les syndicats, à bas la concurrence ( déloyale, toujours déloyale, la concurrence )
    Et en cas de grève SNCF, reste la voiture de location ( 10€x50)
    Salauds de riches!

  7. Cambronne

    Quant à l’ »aérien privé » impossible, c’est ultra-comique quand on connaît l’histoire des frères Wright. Un peu de culture, merde.

    Tenez étonnant comment l’on pourrait étudier avec un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros, une compagnie comme Air Caraïbe parvient à se placer numéro deux derrière Air France sur les liaisons transatlantiques entre Paris et les Antilles. Jusqu’au jour ou Air France va sortir ses griffes…
    belle illustration de la gestion Jacobine de notre économie vous êtes un héros il faudra vous réserver une place au panthéon cher H16 on en redemande tellement l’histoire à tendance n’être qu’une éternel recommencement …
    révolution d’Octobre en Russie, plus connue sous le nom de révolution bolchevique, va festoyer en France le 25 octobre les 93 ans… finalement qu’est qui a changé depuis 2 guerres mondiales et quelques trucs …

  8. Martine

    Je vous préfère nettement lorsque vous maitrisez vraiment vos sujets, aussi ayant en tete les fous-rires dus à vos im-pertinances passées, je range mon fouet et sors sur la pointe de mes petons. 😉
    Pénurie à la pompe, je sais parfaitement ou aller me ravitailler si soucis… Donc pas inquiète du tout du tout.
    Remise à niveau: Air France est une compagnie privée depuis quelques années déjà et non plus nationale.

    1. Stéphane

      D’après wikipedia… :S

      Le capital de la société Air France est détenu à 100 % par Air France-KLM. Au 30 septembre 2007, le capital d’Air France-KLM est composé de 300 219 278 actions se répartissant ainsi :
      * État français : 16,0%
      * Salariés du groupe : 12,0%,
      * Flottant estimé : 70,0%
      * Autocontrôle : 0,6%

      16% à l’Etat Français, c’est une part plus que suffisante pour que les autorités françaises ne donnent quelques passe-droits à leur « poulain ». Il y va de la compétitivité de leur « investissement », n’est-ce-pas!

      A votre avis, si l’Etat doit trancher dans un litige entre une compagnie aérienne dont il détient 16% et une autre dont il détient 0%, il va choisir quoi? 😀

      Mais bon, pour cette histoire de Ryanair on en est aux spéculations. Les syndicats locaux sont largement assez stupides pour faire fuir un gros employeur sans qu’il y ait besoin d’imaginer un complot.

  9. Serge Cheminade

    « Les syndicalistes marseillais auront bien du mal à prétendre travailler pour protéger l’emploi »

    Malheureusement tu es dans l’erreur. Il est probable que Ryanair sera lourdement condamnée. Les syndicats pourront alors jubiler. Ils ne seront pas seuls car des élus sont là pour les aider et peut-être parfois pour s’en servir.

    Ryanair ne devrait pas perdre de part de marché mais en gagner car moins cher. Dans la dépêche AFP il est indiqué :
    De son côté, l’aéroport Marseille Provence s’est voulu rassurant. « Ryanair continuera de desservir l’aérogare grâce à d’autres avions basés en Europe »

    Je peux affirmer cela car dans ma commune de Libourne Arena a délocalisé en Chine après une défense syndicale idéologique. Arena a été lourdement condamnée. ( http://www.orvinfait.fr/emplois_comment_empecher_ou_forcer_la_fermeture_d_un_etablissement.html )

    Je ne suis pas contre la défense organisé de l’emploi puisque comme secrétaire d’un comité d’établissement j’ai oeuvré avec succès pour empêcher la fermeture d’un établissement de Libourne. (http://www.orvinfait.fr/emplois_comment_empecher_ou_forcer_la_fermeture_d_un_etablissement_2.html )

    Aujourd’hui Gilbert Mitterrand aide les pauvres qu’il contribue à créer : au menu de cette année : bus gratuit, 15 premiers mètres cubes d’eau moins cher, sans oublier la réalisation d’une superbe place à la gloire du père. (Place nommée François Mitterrand, en phase de d’agrandissement actuellement.)

    Une grande majorité de français sera pauvre et faute d’emplois privés suffisant il n’y aura plus d’argent pour aider les pauvres. Je crains que beaucoup de français attendent cette extrémité pour réagir. Mais plus l’attente est longue plus il faut craindre un niveau de violence élevé.

  10. Martine

    N’import’ Nawak, Ryan Air est subventionné localement, pas Air France.
    Vous devriez qusetionner le personnel RA quand à leur feuille de salaire et protection sociale !
    Pas inquiète RA ne pourra pas tout simplement pas avoir de base en France, et c’est tout, donc rien à faire du chantage du PDG qui fait payer indirectement xxx fois ses clients , meme les toilettes envisagé à une époque^^^.

    1. Air France a été privatisée, certes, mais l’état est encore l’actionnaire principal (ie représentant à lui seul le plus gros bloc), soit 15%. C’est donc sous son impulsion que sont nommés son patron et son staff de direction, par exemple.

      De même que pour FT ou GdF, EdF et autres, il ne faudrait pas imaginer une seule seconde que les employés sont, du jour au lendemain, passés du mode « fonctionnaire » au mode « salarié du privé ». Une part non négligeable, plus ou moins inamovible, continue de raisonner de la même façon que les fonctionnaires. Air France s’est améliorée (comme FT), mais reste une boîte monopolistique dans l’âme (les manoeuvres pour bouter Ryanair & Easyjet hors de France sont monnaie courante) avec un fonctionnement étatique en diable.

      Quant à l’absence de subvention, c’est une belle théorie, mais tout comme les autres ex-compagnies nationales des autres pays, elle est massivement aidée de façon plus ou moins discrète par l’état. A commencer par les achats récurrents de billets sur cette compagnie par les énarques en déplacement, par exemple. Ou l’obtention des créneaux sur les principaux aéroports, rarement due à la totale transparence de marchés publics taillés au cordeau.

      1. Mateo

        Idem pour les terminaux, pour lesquels AF m’a tout l’air d’être privilégiée: en France on leur attribue ceux qui sont moins surchargés que les autres. Résultat: les clients en ont marre de se taper 3/4 d’heure de queue pour les contrôles de sécurité et les retards que cela implique, et se tournent vers AF. Je n’ai aucune preuve, mais ça me parait louche.

        À ce sujet, bizarrement dans d’autres pays, on passe les contrôles secret beaucoup plus rapidement (aéroport de Zurich par exemple, où je n’ai jamais mis plus de 5-10 minutes pour les passer)…

  11. Martine

    Oups, ai oublié les conditions de travail, le « turn over » y est important, bah vouii…
    Je me souviens qu’avant les épisodes RA et ses coups de butoir, il y avait une compagnie la TAT sous perfusion AF qui effectuait les transversales.
    Au hit parade des liaisons aériennes en termes de marché internationnal aérien et profits: il y avait il y a « longtemps » Paris Nice Marseille.
    @+
    ps: la transversale anciennement TAT Marseille/Pau à présent low-cost Suisse^^^Pfiouou, pas de RA pourtant les CCI ont eu la meme démarche…
    Bon courage :p

  12. poilagratter

    En général l’attitude correcte à avoir en société lorsqu’on parle de cette affaire, c’est de bomber le torse et sortir quelque chose comme :

    « On s’en fout on n’a pas besoin de ces salauds d’exploiteurs capitalistes en France, on vivra très bien sans eux, voire mieux, qu’ils dégagent ! »

    A défaut de pouvoir faire bouillir la marmite, ça permet de rester droit dans ses bottes.

  13. Martine

    @Poilagratter,
    Pas du tout mon cas, pour autant que je sache, il est demandé à ce que les lois et codes (sensés etre les memes pour tous) soient respectés, rien de plus.

  14. Valentini

    Journal de bord d’un pirate irlandais de l’air

    « Les gens disent que si vous voyagez debout vous serez tués en cas de crash. Avec tout mon respect, les passagers assis pourraient mourir également. » Décembre 2009
    « Nous avons besoin d’une récession. Nous avons eu 10 ans de croissance. Une récession nous débarrasse des compagnies aériennes déficitaires, ce qui signifie que nous pourrons acheter des avions moins chers. » Novembre 2008
    « Dans les compagnies à bas coûts; en classe affaires, tout sera gratuit – ce qui inclut les fellations. » Conférence de presse, 2008
    « Nous voulons emmmerd… les encul… où qu’ils soient. La meilleure chose à faire avec un écologiste, c’est de lui tirer dessus. » Novembre 2005
    « Le consommateur européen ramperait nu sur du verre cassé pour avoir des billets pas chers. »
    « Nous avons été surpris par le nombre de passagers qui ne veulent pas seulement taxer les obèses, mais aussi les torturer. »Telegraph.co.uk 2009
    « Allons-nous vous rembourser un ticket non remboursable parce que votre grand mère est morte soudainement ? Non ! Allez vous faire voir. Vos histoires ne nous intéressent pas ! » New York TimesJuillet 2009
    « Mettons un seul pilote au commande et laissons ce putain d’ordinateur faire voler l’avion » Septembre 2010 – A la suite de son souhait de supprimer les copilotes.

    Ah ça ira, ça rira de Lisbonne à Istanbul, le cul cousu de diamants, on explosera le droit scélérat du travail! (extrait du « chant des baleines sous la lune »)

  15. Opale

     » La société Ryanair va perdre des parts de marchés et probablement un peu d’argent avec les indemnités ou la condamnation qui leur pend au nez (encore qu’avec le droit européen, je ne parierai pas dessus). »

    Loin d’être sûr. Le PDG de RA est loin d’être con : s’il y a toujours de l’argent à se faire,(1 million de passagers, tout de même) avec ou sans subventions, il restera. Maintenant, s’il a vraiment décidé de partir, que ce n’est pas du chantage histoire de faire l’offensé, eh bien c’est qu’il a tout simplement trouvé une base moins chère, pas trop loin. Ça ne signifie pas que les vols sur Marseille stopperont, ça signifie juste que la base n’existera plus.

    Donc les clients n’ont pas de souci à se faire. en revanche, le personnel…

    Les subventions n’auraient jamais dues être accordées, à la base. On paie très cher pour avoir des billets moins chers, voilà bien une idée stupide.

    1. Les subventions n’auraient jamais dues être accordées, à la base. On paie très cher pour avoir des billets moins chers, voilà bien une idée stupide.

      Tout à fait. Faut arrêter de voter socialiste de gauche ou socialiste de droite.

    2. Laetitia

       » On paie très cher pour avoir des billets moins chers »

      En réalité tout le monde paye très cher pour que quelques uns (ceux qui ne sont pas encore assez pauvres pour ne plus partir se faire dorer la pilule) aient des billets moins cher.

      H16 a pu parler de mathématiques socialistes. C’est tout à fait ca.

      Tout le monde paye pour les petits privilèges de divers groupes restreints.

      A ce sujet vu la tension sur les retraites je pense (« espère » serait plus juste) que nous ne tarderons pas à avoir droit à un petit billet sur les universités bloquées (ainsi qu’occupées illégalement, dégradées, etc)…

  16. Martine

    Le dumping « social » pratiqué par ce quidam a malheureusement des conséquences sur l’ensemble du milieu aéronautique qui vit des heures similaires à celles de la marine marchande à une époque et ses conséquences actuelles, ce qui me fache énormément énormément^^^

    1. Higgins

      La marine marchande française s’est très bien débrouillé toute seule avec les syndicats pour sombrer pavillon bas (ex: SNCM).
      Je suis très bien placé pour savoir qu’en France, si on n’est pas fils ou fille de pilote, c’est quasiment impossible d’accéder à la profession de pilote de ligne. Mais il est évident que le monopole exercé par AF n’a rien à voir là-dedans. On doit être le seul pays au monde à avoir une formation étatique pour ce métier.

    2. Quelle blague. L’une des principales causes de disparition de la marine marchande en France, c’est pas le dumping social mais le blocking social des dockers. Tiens, encore des syndicats…

  17. Martine

    @Théo,
    Savez-vous que ce qui met du beurre dans les épinards du ‘tit personnel low-cost émane des ventes effectuées à bord? Boissons etc?
    Parlez donc avec eux à l’occasion, quoique pas facile tout le monde surveille tout le monde, structure assez « militaire » avec siège éjectable, donc le parlé vrai^^^
    Les codes IATA imposent du personnel parlant Anglais obligatoirement, cependant il est important aussi commercialement, d’avoir à bord du personnel parlant la langue du pavillon mais aussi celle du pays de toucher si possible^^^.

    1. Mais c’est vraiment troporible ce que vous décrivez là. Heureusement, maintenant qu’ils sont virés, ils vont vite pouvoir se jeter dans les bras d’une compagnie française réglo. Ou peut-être pas.

      En tout cas, une chose est sûre : le chômage de droit français, c’est super-mieux qu’un travail régulier de droit irlandais (qui sont d’oriblelibéros, comme chacun sait).

      1. Laetitia

        Et ce qui devait arriver arriva……

        Et encore, Flak ne s’est toujours pas mêlé de l’affaire.

        Je salive. J’aime bien avoir raison.

    2. Théo31

      Je suis tout bouleversificoté. Faut parler anglais dans l’avion, Mais c’est un truc de ouf ! Mais pour être prof d’anglais, il faut parler anglais non ? Ah non, en France, il suffit d’être encarté à l’UMPS. Pour être électronicien, il faut parler anglais non ?

    1. Laetitia

      Chère Martine,

      Vous semblez être nouvelle ici alors je vais vous donner un conseil de base:

      N’attaquez pas les garcons (enfin les filles non plus lol) comme ca.

      Ils seront compréhensifs au début mais très vite ca va les agacer et vous vous exposez à des représailles dignes de ce nom.

      Exposez vos arguments et si vous ne comprenez pas les leurs demandez des précisions. Par contre ne leur dites pas qu’ils racontent n’importe quoi de but en blanc.

      Ne brisez pas la communication. Essayez d’être claire et précise dans vos commentaires, et surtout argumentez.

  18. Martine

    @Laetitia,
    J’ai argumenté bien davantage qu’eux…
    Ensuite pas nouvelle, nan nan :))
    J’ adoooore les lecons de morale^^^
    J’attends les argumentations avec beaucoup d’impatience pour tout vous avouer! Et sur ce pied filles ou garcons à égalité pour moi.

    1. Laetitia

      « J’ adoooore les lecons de morale^^^ »

      Et moi je suis plutot susceptible. Merci de ne pas confondre lecons de morale et rappel des règles dans votre intéret.

      Mais manifestement vous pensez pouvoir vous débrouiller toute seule alors je vous laisse argumenter concernant votre remarque à Higgings.

      Good luck

    1. Laetitia

      Vous voulez que je traduise?

      Vous pas devoir confondre « lecons de morale », et  » rappel des règles dans votre intéret ».

      Voilà ce que ca donne de vouloir rendre service aux autres. La sélection naturelle il n’y a que ça de vrai.

      Je crois que H16 attends vos arguments là, et Higgins vous demandera la même chose.

      Allez courage, on relie les informations entre elles et on explique chaque étape.

    2. Ben à vrai dire, on attend la vôtre avec impatience. Pour le moment, vous nous avez sorti des lieux communs et des « j’vous dis que c’est comme ça » et … pfiout.

  19. flak

    Bonne chance pour demontrer que le delire capmitamissste en Fronsse emane principalement de la pression fiscale delirante.
    Rien ne marche en france. Meme Martine qui apparemment connait ce milieu s’imagine que c’est avec les petits gateaux et les boissons qu’on fait un bizness decent.
    La derniere fois que j’ai pris l’avion pour un vol interieur dans un pays turbocapitaliste (le Canada) j’ai eu boisson et petits gatos a volonte, presisement parce que la compagnie en question ne reverse pas l’integralite de son benefice en taxes diverses.

    Les taxes c’est pour notre bien je sais, et notre bien c’est quand on doit faire se casser un entrepreneur du pays parce qu’il a voulu conserver son benefice sur les cookies dans le bizness de l’aeronautique.

    Pays de cons.

  20. Martine

    Ah vouais, le Canada pays des charters…Roms avez-vous dit Roms ou autres^^^
    Flak, je n’imagine rien, je constate et pleure, voyez un peu

  21. FranckLab

    Pendant ce temps, Attali propose un objectif de croissance de 2.5% en moyenne sur les 10 prochaines annees.

    Je suis contre. Je propose un objectif de croissance de 25% en moyenne sur les 100 prochaines annees.

    Qui est avec avec moi ? (Soyez pas lourdingues…)

  22. Martine

    @H16,
    Le rapport est que le premier pays a avoir instauré le système de charters officiellement, pour les reconductions à la frontière fut le Canada, il me semble.
    Il faut avouer que les interventions chez nous de pseudo philosophes gauchisses ont bea

      1. Laetitia

        Peut être qu’elle croit que des gens qui se contentent de vivre sur le dos des autres et de violer leur droit de propriété contribue au dynamisme économique?

        Pourquoi n’y avons nous pas songé plus tôt?

  23. Martine

    Oups…
    Ont beaucoup aidé à l’instauration d’un système similaire chez nous en Europe, faute de connaissance de certains codes (dirons-nous) doublé de beaucoup de « suffisance » envers le ‘tit personnel.
    @+

    1. Flak

      mission impossible pour la femme moderne ou l’artisan perclu de charges sociales qui explique qu’on ne trouve plus de vrai fion dans le commerce vendéen

  24. fred dam

    Merci « h16 » d’avoir eu l’idée de publier ce post,

    grâce aux réponses des uns j’ai appris de Marseille, des syndics et des compagnies aériennes, et grâce a d’autres j’ai beaucoup rie cela due a leur humour un brin sarcastique et de leurs réponses au tac-au tac,

    « Responsabilité » est le sens qui manque le plus a toute personne de pouvoir ou d’influence, en toute particularité en France, le débat actuel sur la retraite en ai la triste preuve.

  25. Martine

    @Flak,
    M’en fous complètement et assurément.
    De plus vous etes complètement hors sujet 🙂
    Quand à votre copine aucune valeur ajoutée pour l’objet du billet, voyez un peu^^^

    1. Flak

      Une canne télescopique de 5 à 6m est suffisante pour débuter. Je pêche avec une canne de 8 mètres avec pointe télescopique ce qui me permet de varier la longueur selon le nombre de brins qui sont emboîtés.
      J’ai un élastique dans le scion pour pêcher fin tout en ayant une réserve au cas où un gros poisson est à combattre (grosse brèmes, carpeau, barbillon, tanche, voire même un mulet dans les canaux normands).

      1. Laetitia

        Sans oublier les leurres pour les thons rouges 😉

        Ma chère Martine, contribuer à la détection et à la confusion des petits rigolos dans votre genre est en soi une valeur AJOUTEE, quel que soit le billet.

        Ceci étant vous vous débrouillez très bien toute seule pour passer pour une bille.

    1. Laetitia

      Ca ne marche qu’avec les cons ces choses là….^^

      Tout ce que vous avez retiré, ici, de votre comportement, est une certaine hostilité et beaucoup de moqueries.

      Vous n’avez fait passer aucun message, vous n’avez rien apporté à la constitution d’un éventuel débat. A contraire, la communication est rompue.

      Mais après tout, si ca vous satisfait, ce n’est pas moi qui vais m’evertuer à vous extraire de la situation médiocre dans laquelle vous vous complaisez….

      Amusez vous bien mais assumez en les conséquences.

  26. John Foley

    Hi,
    You have got the whole issue wrong i am afraid.The French union have done a great job here,attacking ryanair bully boys.
    Recruiting young French students as probationary cabin crew,charging a training fee of 3000 Euro.Terminating more cabin crew than any other airline,even though a large airline,% are to high.
    Congratulations to the FRENCH UNIONS…

    1. if you knew a little more about french mafias (so called unions, syndicate is the right and fairly appropriate term with all its loaded meaning) you wouldn’t congratulate them for such a result.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.