Une Cour des Comptes au taquet

Comme chaque année à pareille date, le rapport annuel de la Cour des Comptes vient de sortir. L’année dernière on s’en souvient, elle avait conclu que la crise n’était qu’en partie responsable des trous et dettes constatées et expliquait calmement que la France faisait partie des mauvais élèves de la classe européenne en terme de gestion budgétaire. Ce rapport fut, on le comprend, bien vite enterré. Alors cette année, la Cour grommelle un peu plus fort et va jusqu’à — gasp ! — demander « d’amples réformes » !

Là, ils ont carrément pété les élastiques, les sages de la rue Cambon ! A lire les chiffres qu’ils publient, on les comprend d’ailleurs : toute paire de bretelles soigneusement posée, toute ceinture correctement bouclée n’aurait pas tenu lorsqu’on lit le véritable bêtisier que la Cour des Comptes nous propose.

On pourrait évoquer ce Musée National (forcément national) du Sport, théoriquement localisé au Parc des Princes, qui coûte 900.000€ par an à l’Etat et dont personne n’a vu les collections puisqu’il ne dispose d’aucune galerie ni de personnel.

On pourrait tiquer sur les huit corps militaires européens dans lesquels la France est impliquée et … qui ne servent à rien.

On rira à gorge déployée lorsqu’elle évoque la gestion de la crise de la grippe A, magnifique exemple de ce que l’étatisation galopante peut produire de plus catastrophique sur un système de santé que le reste du monde pouvait nous envier… dans les années 70 : coût faramineux, implication bâclée des professionnels, nombre consternant de coûteux vaccins jetés à la poubelle (20 f*cking millions de doses, b*rdel), et couverture vaccinale finale très modeste (moins de 10% de la population française) au regard d’une facture dont on se souviendra longtemps…

Mais ces exemples (et bien d’autres) ne sont en réalité que les petites mignardises apéritives d’un repas pantagruélique auquel la Cour des Comptes nous convie dans son rapport.

On y lit notamment que les niches sociales coûtent 70 milliards par an à l’état (tiens, s’il n’y avait pas la crise — prétexte facile — , ce serait justement le montant du déficit annuel), que les énergies renouvelables, c’est bien beau, mais que les charges n’y sont pas maîtrisées, qu’il n’existe toujours pas de procédure pour s’assurer de l’aptitude des contrôleurs aériens à exercer leur métier et que leur rythme de travail n’est pas adapté aux exigences de sécurité, et que la gestion du Fonds de Réserve des Retraites est toute pourrie.

Je dis « toute pourrie » là où nos Honorables Comptables disent précisément que l’état n’est pas impliqué dans la gestion de ce fonds, qu’il ne lui donne que des cacahuètes, qu’il manque d’orientation stratégique, que sa rentabilité est au mieux médiocre, bref, que les quelques milliards qui s’y battent en duel risquent d’être rapidement dilués dans les trous, dettes, déficits et gabegies d’un état impécunieux.

Mais elle préconise surtout … un gel des salaires des fonctionnaires jusqu’à fin 2013, et une diminution importante des dépenses inutiles et une maîtrise rigoureuse — pour ne pas dire, au cordeau — des autres. Rien que ça, et c’est la révolte de toute une partie de la population qui dépend presque entièrement des largesses de l’État. En pratique, l’Etat y sera pourtant bien obligé : l’état général des finances est, pour être limpide, complètement catastrophique. Tellement, d’ailleurs, que la Cour n’y va pas par quatre chemins : si des mesures ne sont pas rapidement prises, explique-t-elle, « le déficit et l’endettement risquent de s’écarter de la trajectoire prévue ».

Baroin, clown triste

On admire la capacité des Sages à détecter une trajectoire dans les mouvements erratiques de notre gouvernement pour tenter d’arrêter les sprinklers à pognon ouverts un peu partout dans toutes les administrations et sur tout le territoire, alors que Baroin, véritable petit Mario de la plomberie fiscale d’un pays depuis longtemps hors de tout contrôle, s’évertue à courir d’un robinet à l’autre pour faire croire qu’il va réussir à terminer le niveau sans mourir noyé.

Mais effectivement, le chemin est déjà fort étroit entre d’une part la déroute totale sanctionnée par une faillite d’état retentissante qu’on sent proche alors que le triple-A français n’a jamais été aussi fragile, et d’autre part les poussées d’urticaire d’une population largement acquise aux fièvres agitatrices des révolutionnaires en carton que la gauche, toujours prompte à couiner pour ses zacquis et sa luûûutte finaââale, attise de ses quolibets ridicules et de ses mille et uns mouvements politiques extrêmistes.

Chaque Français sent, en effet, confusément qu’on est en train de lui tarauder gentiment l’anus avec une chignole de chantier, et les doses d’anesthésiques citoyens, festifs et subventionnés, appliquées pourtant avec de plus en plus d’empressement par la clique politicienne, ne suffisent plus à masquer la douleur.

Et comme chaque Français analyse la situation à l’aune des éléments de langage, de ses propres notions d’économie et de sciences politiques filtrés par des années de lavage de cerveau citoyen, on ne peut que constater l’envie d’en découdre dans une bonne révolte des familles, histoire de remplacer le système actuel, trop égalitariste, profondément étatiste, interventionniste et socialiste, par un nouveau système, égalitariste, socialiste, étatiste en diable et bien sûr interventionniste comme pas deux.

Quant au rapport de la Cour, il sera, exactement comme l’année dernière, oublié dans deux ou trois jours, et l’état reprendra avec encore plus d’appétit le festin de conneries qu’il a commencé il y a plus de trente ans. Ce qui , on s’en doute, n’améliorera pas le sentiment des Français.

Ce pays est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1P1ZjPJ2BxEw5zVBiWi2vNvbHBugcrKJh8

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires44

    1. Heimdal

      « Baroin, véritable petit Mario de la plomberie fiscale d’un pays depuis longtemps hors de tout contrôle, s’évertue à courir d’un robinet à l’autre pour faire croire qu’il va réussir à terminer le niveau sans mourir noyé. »

      Génial. Tout simplement génial.

      L’Ubiquiste devrait sortir un livre très prochainement… Allez-vous également vous lancer?

  1. Before

    « es sprinklers à pognon ouverts un peu partout dans toutes les administrations »
    :D :D :D

    Franchement excellente, l’image !
    Encore que les sprinklers, en général, finissent par éteindre l’incendie. Ici, ils distribuent plutôt du carburant à l’explosion nucléaire de la dette.

  2. Before

    La conclusion de cette note, c’est bien ça qui m’embête : la majorité des français, grâce à une inculture économique savamment entretenue, se révolterait contre le mauvais coupable, rejetant la faute sur les vilains néo-libéraux-capitalistes et leur économie de marché diabolique, et réclamerait encore plus d’aspirine pour son cancer fatal (il faut toujours plus d’aspirine).
    Franchement, je ne vois pas comment on va s’en sortir.
    Oui, je sais, CPEF, mais quand même, ça me défrise un tantinet.

    1. Heimdal

      On le voit bien avec Marine Le Pen, qui tient le même discours que Mélenchon… Robert Marchenoir l’a dit sur de nombreux blogs: « La France est tellement de gauche que même l’extrême droite y est de gauche »…

      Bref, aucun espoir de voir un parti libéral dans ce pays. Donc la question se résume à: « quel avenir pour notre pays, économie exclue? »

    2. Serge Cheminade

      Marianne a lancé l’idée d’une révolte. Certains veulent profiter du premier mai 2011 pour scander « Sarkozy dégage »
      http://www.facebook.com/event.php?eid=176465202396613 Mais là cela ne convient pas à tout le monde.

      Pour ma part je lance autre chose. Tout le monde peut y participer :
      Je participe à la révolte libératrice française et toi? http://www.orvinfait.fr/je_participe_a_la_revolte_liberatrice_francaise_et_toi.html
      Il y a dans cette page un message à expédier à ses contacts. J’y donne des informations pour que chacun publie sur Internet ses doléances en donnant deux titres possibles. Ces doléances pourront être facilement publiées, débattues, modifiées, supprimées par leurs auteurs et trouvées par les internautes qui pourront intervenir sur les blogs, forum… Cela va permettre de lancer des débats, de faire réfléchir et l’idée de liberté devrait avancer. Rien n’est centralisé. Je lance mais je ne contrôle pas. Je fournis un moyen libre d’expression sans censure possible et avec des chances de pouvoir être lu.

      1. Flak

        « Marianne a lancé l’idée d’une révolte. »

        d’autre medias font remuer ces idees de revoltes.
        C’est pas possible d’etre irresponsables a ce point.

        J’encule les journalistes francais; ce sont tous des taches.
        Des prouts humains.Des pauvres merdes.
        J’espere que ces journaleux revoltophiles se feront peter la gueule par des emeutes de singes humains en furie, c’est tout ce qu’ils meritent.
        Quand on en sera a sortir les fusils pour se proteger des ‘revolutionnaires’, j’espere que les cameras et autres faces de blaireaux de ces provocateurs minables seront de bon aimants a bastosses.

  3. Seb Careagit

    Tu es de mauvaise foi, on ne remplace pas un fonctionnaire sur deux partant a la retraite.

    Mais pendant ce temps, on fait des AR Paris- New York en Falcon de la République en remboursant 3,000 € sur une facture évaluée a 10,000 € l’heure de vol.

    Allez les enfants prenez votre tableau noir et votre craie :

    7h + 7h : 14h x 10,000 € = 140,000 € – 3,000 € = 137,000 €.

    Vite, je vais payer mon premier tiers sinon je vais prendre 10%.

    1. Ricola

      Mesure ô combien critiquer il y a peu par un autre rapport, non seulement il n’y avait pas de diminutions d’effectifs, mais en plus cela revenait encore plus chers en dépenses.

      On comprend donc pourquoi les socialistes de gauche n’aiment pas les socialistes de droite, ils leurs piquent leurs rôles. Halte à la concurrence déloyale !

      1. Théo31

        C’est évident qu’aucune économie n’est réalisée : une fois retraité, un fonctionnaire, qui n’a jamais cotisé à une caisse de retraite, est payé directement avec de l’argent pris sur le budget.

        La seule vraie économie serait de ne jamais l’avoir embauché.

  4. Ricola

    Il manque juste peut être ceci comme citation:

    « Ne plus gaspiller un seul euro d’argent public, tel doit être l’idéal vers lequel nous devons tendre. […] C’est une question d’économie : nous n’avons plus les moyens de gaspiller, nous avons trop de déficits, nous avons trop de dettes. […] C’est aussi une question de morale : l’argent public, c’est l’argent des travailleurs, l’argent de ceux qui se donnent du mal pour gagner leur vie, qui ont du mal à gagner leurs fins de mois, du mal à loger leur famille et à élever leurs enfants en travaillant. Le moindre des respects qu’on leur doit, c’est de ne pas laisser gaspiller, de ne pas laisser détourner ce qu’ils ont si durement gagné. »

  5. Kelevra

    le deficit structurel de l etat francais est de 5.5% du pib et en augmentation, il faudra que le clown baroin explique comment il va faire pour revenir a 3% en 2013.
    quand aux niches fiscales de 70 milliards, si on les supprime c est 70 milliards d impots en plus…. les depenses de l etat (etat secu collectivite) c est deja 56% du pib, plus ca s appelle l urss!!!

    1. Il s’agissait des niches sociales, pas fiscales. Autrement dit, les milliers de mamelles à subventions qui pendouillent sous le mammouth social.

  6. Pierre

    La question est de moins en moins « quel avenir pour notre pays ? », et de plus en plus « quel pays pour notre avenir ? »

    Il faudrait lancer un débat là-dessus. La Nouvelle-Zélande ?

    1. Epicier vénéneux

      Je les ai appelés ce matin, ils m’ont dit: « ah non, pas une vague d’immigration française, ils sont catholiques et en plus ils causent pas comme nous ».

    2. Romain Rays

      je viens de m’y installer pour voir si ce pays tenait ses promesses.
      pb (enfin, c’en est un pour moi), dans 20 ans, ce pays appartient aux Chinois !

  7. Flak

    « a campagne de vaccination contre la grippe H1N1 a coûté €662,6 millions, même après les annulations de commandes aux laboratoires, soit bien plus que les €510 millions annoncés par le gouvernement. Seules 5,4 millions de personnes ont été vaccinées, »

    seulement 123 euros par personne. pas cher le vaccin etatique.

  8. Flak

    « histoire de remplacer le système actuel, trop égalitariste, profondément étatiste, interventionniste et socialiste, par un nouveau système, égalitariste, socialiste, étatiste en diable et bien sûr interventionniste comme pas deux. »

    tu n’y es pas! il s’agit de vaINcrE le CATIPALISME! c’est la luuuuuuhuhuhuteuuufinaaaaaaaaleuuuuu

  9. jmd

    On remarquera que c’est pourtant un socialiste qui dirige actuellement la cour des comptes !

    Je vous propose une chose c’est d’aller visiter lors de la prochaine journée du patrimoine, le premier président vous accueille et vous serre la main à l’entrée, et un certain nombre de conseillers sont présent dans plusieurs des salles pour expliquer leur actions et répondre aux questions du public. Au ministère de la justice 300 m plus loin, les locaux sont plus beaux, mais j’ai la sensation qu’on doit les sentir beaucoup moins impliqués dans la visite.

  10. Général Bol

    Sachez que les p’tits gars de la cour des récréa(comptes) ne sont que les gros trop copains de ceux qu’ils veulent (font semblant de) rouspéter sous le préau. Ils ont tous fait la même école, ils ont tous le même bar à putes, mais tous n’ont pas le même sac de billes, c’est vrai. Quelle injustice ! Dur, dur.

  11. Raoul

    Magnifique!
    Un petit détail que vous pouvez couper ensuite, c’est « quolibets », il me semble, ou alors il y a une blague que je n’ai pas comprise.

  12. omer

    J’avais cru comprendre qu’il y avait dans ce rapport de la Cour des Comptes un couplet relatif aux deux cents et quelques millions versés à Bernard Tapie dans des conditions contestables.
    Avez vous des informations sur ce point ? Cela mériterait un billet…

    1. Flak

      il est vrai que les froncais sont plus sensibles a l’horreur integrale representee par un individu ramassant tant d’argent qu ‘a celle de leur gouvernement qui claque tout leur pognon en balles de golf.

  13. Alex6

    La vraie question est plutot: « Jusqu’a quand la plaisanteie va-t-elle durer? » Parceque quand les vannes de la subvention vont etre fermees, ca va en faire une armee de branl**** mecontents, et comme il n’y aura plus d’argent pour payer les forces de l’ordre…
    Un retour des parasites sociaux a la misere relative, un bon vieux retour a la realite, voila ce qu’il faut. Je garde le pop-corn au chaud.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)