L’ampoule économique devient ruineuse

Heureux citoyen français vert et éco-conscient ! Vous l’avez certainement oublié, mais depuis le 1er septembre, vous êtes enfin débarrassé de la tentation d’acheter de vilaines ampoules à incandescence de plus de 40W ! Youpi, les ampoules « économiques » sont maintenant obligatoires !

Il était temps : cela faisait plusieurs années que notre mère Nature attendait ça en trépignant.

Depuis ce jeudi, vous ne pourrez donc plus vous procurer des bêtes ampoules de 60W avec un bête filament qui fait de la bête lumière jaune et chaude. Grâce aux avancées significatives du Grenelle de l’Environnement en faveur des fabricants d’ampoules économiques coûteuses et polluantes, vous allez, vous aussi, pouvoir participer à leur enrichissement tout en continuant de polluer un peu plus la planète grâce aux métaux lourds et aux méthodes de fabrication extrêmement complexes de ces nouvelles ampoules.

Et ça, je sais que ça fait plaisir à l’écolo qui sommeille en vous. Si si, ne me cachez pas la joie de ne plus avoir à vous casser la tête, au supermarché, devant de longs linéaires sur lesquels s’alignent des ampoules basse consommations très chères, des ampoules fluo-compactes chères, des ampoules à incandescence bon marché, des bougies parfumées et un pot de confiture oublié là par un précédent consommateur. Grâce aux efforts de Jean-Louis Borloo et son Grenelle, grâces aux vigoureuses actions des Verts, vous n’aurez plus ce choix cornélien.

Mais ce n’est rien comparé au bonheur indescriptible de bénéficier d’une lueur blafarde et mal calibrée dans des pièces où, jadis, vous lisiez tranquillement à côté de la cheminée. Grâce à la lumière blanche et crue qui donnera un côté clinique à vos espaces de détente, vous vous esquinterez les yeux à déchiffrer les pages au contraste devenu trop fort. Ou, alternativement, vous essaierez de vous rappeler de la couleur réelle, sous une lumière normale, de cette chemise et de cette cravate pour savoir si les deux vont bien ensemble (pour vous rendre compte, une fois sortis, que, zut, non).

Mais foin de petits désagréments : il faut savoir aller de l’avant !

L’ampoule basse consommation, c’est, forcément, mieux : comme elle consomme moins, elle épargne la Nature, l’environnement et, par voie de conséquence, votre portefeuille. Ah, tiens, non, pas votre portefeuille.

Mh. Voilà qui est gênant. Je résume.

L’ampoule économique, finalement, ne l’est pas tellement. Elle coûte fort cher. Et son prix va augmenter.

Certains prétendent que sa durée de vie compense la différence de prix avec l’ampoule traditionnelle à filament. Sauf lorsque cette ampoule basse consommation est utilisée dans des pièces où on l’allume et l’éteint fréquemment. Ce qui arrive, finalement, un peu partout, et réduit sa durée de vie réelle.

Ces ampoules, au contraire de l’ampoule à filament, produisent des champs électromagnétiques dont l’effet sur la santé n’a pas été évalué. Une ampoule fluo-compacte qui se brise (ça arrive, eh oui) laisse aussi échapper des produits toxiques, là où l’ampoule traditionnelle, composée de verre, de porcelaine et de tungstène, ne comportait pas de risques (à moins, bien sûr, de la grignoter à l’apéritif).

Sa fabrication n’est pas neutre sur l’environnement. Son recyclage non plus.

La lumière au bout du tunnel, c'est une vieille ampoule qui va claquer.Son allumage, bien que plus rapide qu’il y a dix ans, nécessite encore quelques dixièmes de secondes. Lorsqu’on est en passe de descendre un escalier, cela équivaut à faire deux marches dans la pénombre ou, parfois, le noir total. On appréciera le parfum irremplaçable de la prise de risque. En plus, les accidents domestiques ne font que 40.000 morts par an. Rien de grave, là non plus.

Maintenant, ces constats posés, quelques remarques viennent à l’esprit.

Au fur et à mesure que les ampoules traditionnelles disparaissent, on va pouvoir mesurer avec précision l’implication des citoyens dans l’écologie de combat … ou leur agacement, c’est selon. Et il transparaît déjà que l’agacement montre plus facilement son nez que la satisfaction de voir avancer enfin un effet concret du Grenelle de l’Environnement et ses avatars éco-conscients.

Tout comme les éoliennes, c’est super, mais à petite dose et pas dans son jardin, les citoyens peuvent maintenant goûter en temps réel et en vraie grandeur à la mise en musique d’une écologie de tous les jours. Tous les jours, à chaque fois qu’ils allumeront une lumière chez eux et que celle-ci réagira huit ou neuf dixièmes de seconde plus tard, ils se souviendront de leur soutien ou de leur passivité à ce raout médiatique boboïde.

Tous les jours, ils constateront que la couleur de la lumière n’est pas la bonne, pas tout de suite. Le citoyen moyen, éco-forcé, fera pipi dans la pénombre et pourra bénéficier d’une lumière optimale… au moment de quitter ses toilettes dont il coupera la lumière.

Régulièrement, ils devront racheter des ampoules neuves fort coûteuses parce que la précédente a claqué bien avant sa durée d’usage à partir de laquelle elle aurait pu être remboursée.

Et tous les jours, le nombre de partisans d’un écologisme plus pur, plus fort, plus coercitif diminuera, parce que les conneries, ça va bien deux minutes, mais la régression technologique (moins bien pour plus cher), c’est rapidement pénible.

Eh oui : parce qu’une poignée de bobos a été correctement coachée par de grands fabricants d’ampoules fort coûteuses aux marges juteuses, les députés ont choisi ce que vous devez mettre dans vos abat-jour. Et en plus, c’est moins bien.

Ok, pour le moment, ce sont les ampoules. Et après tout, on aura toujours les bougies.

L’étape d’après, ce sont les voitures ; électriques, forcément. Et là, on attaquera vraiment les choses sérieuses.

Préparez vos bicyclettes.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires82

      1. Rte

        Dans le même ordre d’idée 1984 :
        – Nous étions en guerre avec Al Qaida (11 septembre)
        – Nous sommes désormais alliés à Al Qaida (Libye)

  1. jeff hersson

    Pour la voiture dite « propre », vu les agissements de notre cher gouvernement, on est effectivement mal barré. Les ventes de voitures au GPL, rejetant quasiment aucun polluant, et allongeant considérablement la durée de vie des moteurs, ont baissé de 80% depuis la fin du bonus écolo de 2000€ ( source : l’auto-journal)

    1. Le Gnome

      Si le GPL avait besoin de subventions pour exister, c’est qu’il n’était pas économiquement viable et que l’écolo-responsable qui l’achetait profitait des impôts des contribuables.

      1. Pascale

        Il avait surtout besoin de ne pas avoir la concurrence déloyale de l’État, dans un marché libre qui se serait de toutes façons équilibré pour le bien de tout le monde.

  2. scaletrans

    Depuis le début, cette solennelle connerie (mâtinée d’accords bien juteux en sous-main)me remplit d’une rage impuissante. A quand les « class actions » contre les bobos/écolos/affairistes ?

    1. Pascale

      Faute de pouvoir agir politiquement et de pouvoir élire un vrai libéral, il est vrai que si certaines personnes groupées en « class action » pouvaient amener devant les tribunaux tous ceux qui sont vraiment nuisibles (ici le lobby vert), on aurait fait un grand pas en France.

      Mais le système est bien verrouillé et j’imagine dans quelques décennies le monde entier gagné par la « socialite » qui va ronger toutes les sociétés qui vont devenir une morne plaine dans laquelle il n’y aura plus que des gens « au format » et qui vivront « au format ». Avec une élite qui se goinfrera. Comme en URSS. Plus de différences et de dénivellations productrices d’énergies, un système à forte entropie.

      Il n’aura pas fallu une révolution pour arriver à cette situation, mais une grande patience, le temps que tous les éléments se mettent tellement insidieusement en place que les gens n’y auront vu que du feu et que, pire (mieux ?) ils en sont demandeurs.

  3. Kuing Yamang

    « Ces ampoules, au contraire de l’ampoule à filament, produisent des champs électromagnétiques dont l’effet sur la santé n’a pas été évalué. »

    Mwouhahaha ;-))
    T’es électrosensible, h16 ?
    De méchantes ondes négatives traversent nos corps et produisent les toxines du mal qui bousillent nos chakras un peu comme avec les téléphones mobiles:
    http://attrape-nigauds.charlatans.info/stopauxondes.shtml
    http://charlatans.info/news/Les-faux-rayonnements-peuvent
    La solution: un bon chamane Feng Shui qui vient arranger tout ça dans ta maison et c’est résolu. ^^
    Mais pour le reste, entièrement d’accord avec ton article.

    1. Tu ne comprends pas l’ironie du propos ? Les gens qui se disent prêts à se débarrasser de leur méchant GSM pleins d’ondes négatives qui chamboulent leur karma … achètent des ampoules éco-compactes … dont il est avéré qu’elles produisent des champs magnétiques (dont l’effet n’a pas été plus évalué que celles des GSM).

  4. Bof

    Tout à fait d’accord avec vous.
    Et d’ailleurs ce qui devait arriver arriva: les ampoules « démoniaques » à filament se vendent comme des petits pains, en fraude sur internet, et à un prix bien plus élevé qu’avant. Et même comme ça, on se les arrache.
    Personnellement, je me rabats sur les ampoules halogènes, mais il paraît qu’elle sont aussi en sursis. J’irai donc un jour, sans doute, sur internet…

    1. Pascale

      Tout à fait …

      L’État a donc réussi à créer un « marché noir » et ça lui fait perdre de l’argent puisque les achats se font à l’étranger et que du coup, la TVA lui passe sous le nez.

  5. Pascale

    Depuis que je suis obligée de « m’éclairer » avec les ampoules basse-consommation, au lieu d’utiliser UNE ampoule comme auparavant, pour voir correctement j’en allume …. DEUX….

    Bravo l’économie !

      1. Mais elles coûtent alors 3 fois le prix d’une seule « économique » (bah oui), dont une seule vaut elle-même 5 fois une ampoule filament. Soit 15 fois le prix.

        1. Pascale

          Bien sûr et j’ai du dépenser une fortune en ampoule pour m’éclairer correctement.

          De plus, une lampe qui tombe, une ampoule qui reçoit un choc, bref, un petit incident de la vie quotidienne et c’est une ampoule hors de prix à remplacer.

      2. Pascale

        Peut être, mais je dois être en mesure de choisir : dépenser en une fois un forte somme pour consommer moins, ou bien dépenser moins à l’achat et étaler le coût sur plusieurs mois.

        Et puis, donner comme argument que ça consomme 3 fois moins est fallacieux puisque, pour y voir de manière identique, il faut consommer deux fois plus. La différence au niveau de la consommation n’est donc plus aussi « avantageuse ».

  6. gem

    Les connards. L’incandescence, ça reste économiquement optimum pour les endroits où l’éclairage est rarement utilisé (grenier, cave) et où le risque de casse ou de fauche est élevé (extérieur).

    mais si un petit malin commence à vendre des radiateurs électrique de poche (100 W), à brancher sur un culot de lampe standard, qui (en plus) font de la lumière, on va lui dire quoi ?

    On va interdire les radiateurs électriques ?

  7. Bertrand Dunogier

    Quid des ampoules à LED ? Durée de vie plus grande, consommation encore plus réduite. Il me semble que les matériaux polluants y sont également moins présents.

    Par contre, oui, le marché est jeune, et il implique de se renseigner, et de ne pas acheter sans regarder. Dur.

    Je suis le seul, et vais me faire descendre, mais je trouve une bonne partie de cet article navrante, même s’il est toujours bon de se poser des questions. Par contre, vous dites en gros que les ampoules à incandescence étaient très bien, et qu’il n’était pas du tout nécessaire de les changer ? Avec leur rendement de l’ordre de 10% ? Rien ne vous choque là dedans, comme 80 ou 120W pour une *ampoule* ?

    1. a/ les LED produisent une lumière avec un spectre très étroit. On est loin de la lumière chaude d’une filament.
      b/ les LED ne sont absolument pas bon marché.
      c/ le rendement des ampoules filaments, tout le monde s’en cogne : la preuve, si ces ampoules n’avaient pas été interdites, elles se vendraient toujours massivement.
      Mieux : ces ampoules chauffaient, ce qui, en France en hiver, constitue une vraie opportunité. Mais de toute façon, mon avis n’a rien à voir la dedans : si le rendement n’est pas bon, les gens changeront pour les merveilleuses autres ampoules. Tous seuls. Ils ne sont pas cons, les consommateurs : ils aiment bien payer pas cher pour un gros service.

      Et s’ils ne changent pas, c’est que finalement, l’alternative … n’est pas assez bonne (pour ne pas dire « pourrie »).

      1. Ooalex

        Effectivement l’ampoule à LED est aujourd’hui très cher (40€ pièce), mais son rendement est excellent et sa durée de vie à peu près 100 fois supérieur à celle d’une ampoule classique.
        Concernant la froideur originelle de ces ampoules, on trouve déjà des ampoules LED à des températures approchants celle des ampoules classiques.
        D’autre part les LED ne sont pas sujettes aux problèmes des ampoules basses consommations très justement cités dans cet article.

        Bref, un fort potentiel mais encore trop chère.
        http://www.led-fr.net/les-attentes-du-marche-des-led-2010021110104.htm

    2. Pascale

      Si ces ampoules sont plus chères, c’est que le coût de fabrication (énergies et composants) est élevé. Combien d’énergie nécessite la fabrication d’une ampoule LED ? Combien coûte en énergie l’extraction ou la fabrication du mercure ?

      Je ne suis pas certaine au bout du compte que ce soit si énergético-économe que ça. D’autant plus que ces ampoules ne peuvent être mises à la poubelle mais qu’ils faut aller les porter dans des poubelles spéciales….. Donc encore des coûts en énergie : fabrication des containers, plus déplacement des ampoules usagées. Du grand n’importe quoi, ce prétexte à économiser l’énergie…. Surtout quand l’on sait que dans la consommation électrique d’un ménage, le coût de fonctionnement de son réfrigérateur/ congélateur représente 30% de la consommation.

      Je vois venir le jour où l’on va nous imposer un nouveau système de refroidissement qui va coûter un pont au consommateur moyen, mais qui, paraît-il, économisera l’énergie.

      Et de toutes façons, mon problème à moi, c’est que je ne suis pas LIBRE de choisir et que l’État choisit à ma place comme si je n’étais pas capable, en tant qu’être humain adulte et responsable de faire mes propres choix avec mes critères à moi. Et me voir manquer de respect et me faire infantiliser à ce point, pour moi, c’est inacceptable. Car c’est une insulte à mon humanité !

      1. Malheureuse ! Si vous comparez « l’empreinte écolo » d’une ampoule filament avec une LED ou une basse conso, là, on n’est pas sorti de l’auberge.

        Franchement, si on avait choisi ces nouvelles ampoules pour des raisons écologiques, ça se saurait … oh wait !

    3. gem

      Vous oubliez les frais financiers. Le simple fait de mettre en service 20 € d’ampoules ça vous coute 1 € par an en frais financier (au taux de 5 %), c’est à dire l’équivalent (à la louche) de 10 kWh, c’est à dire 100 heures d’énergie pour une ampoule de 100 W. Si vos ampoules marchent moins que 100 h x 100 W, c’est moins cher (donc plus écologique) de prendre des incandescences

  8. Alexandre L

    Détail amusant : l’esprit écolo et les intérêts économiques des fabricants d’ampoules dites basse consommation se heurtent d’ores et déjà à un phénomène économique, libéral, inévitable : l’optimisation du profit par des commerçants qui ont le service des clients dans le sang:
    ça fait longtemps que le bazar près de chez moi importe tranquilement des ampoules à filament, de 100W et tout ce qu’on veut… il en vend à la pelle, et en plus les gens les stockent.
    Ce genre de circuit parallèle ne fera que croitre et embellir, c’est comme sous la prohibition.

    1. Pascale

      C’est là où ça va se gâter.

      L’État et ses sbires vont mettre en place des cellules de luttes contre la fraude, avec guerre déclarée contre les trafiquants et les « china connexion » histoire d’emprisonner encore plus le pékin moyen « pour son bien ».

      Ceci dit, j’en trouve à la brocante du coin pour un prix dérisoire (du style 1€ les 5). Ils reçoivent pas mal de lots d’invendus et dans le paquets il y a des ampoules à incandescence

      1. NEV

        Et dire qu’on paie à la fois les gens qui votent ces lois, ceux qui les font respecter et les biens de consommation « plus chers et moins bien »…

  9. Epicier vénéneux

    Je vois déjà les petits panneaux sur les étals. Pour un paquet de lames de rasoir acheté, deux chauffages portatifs bulbaires de 100W offerts.

  10. Raoul

    J’ai cherché les réactions des principaux fabricants d’ampoules à incandescence… Y a pas grand chose à lire si ce n’est quelques déclarations du type « Nous sommes prêt à relever le défi » (et à fermer nos usines non rentables). A croire que Borloo a des copains « éco-conscients » à la direction de chez Osram et Philips.

    1. Mateo

      À mon avis, ils font de bien meilleures marges sur les flou-compactes, alors obliger les gens à acheter ces ampoules là, c’est tout benef pour eux.

  11. Glam

    je ne comprends pas ce pays de cons, Philips et Sylvania produisent deja plein de types d’ampoules a incandescence ‘economiques’ qui sont largement meilleures que les tire-bouchons blafards…c’est interdit aussi chez vous ca ?
    mais quel pays de cons!

    1. Paf

      c’est d’autant plus debile que ca veut dire que
      -les pauvres (en fRance il y en a de plus en plus si je ne m’abuse) vont raquer plus pour leurs ampoules, 5 fois plus franchement c’est la bonne affaire.
      -les administrations, ecoles et autres lieux d’amusement public vont claquer des montagnes de fric pour maintenir ces lampes, top economies d’etat!
      -tout le monde va prendre l’habitude de laisser la lumiere allumee au lieu de l’eteindre

      une fois de plus, l’intervention ecoconsciente prouve son efficacite!
      vive l’etat, vive la conscientisation societale (deux mots modernes a la con adores des alterblaireaux)

      1. NEV

        Je ne remet pas en question la débilité de la directive mais « les administrations, ecoles et autres lieux d’amusement public » ont des éclairages à tubes flurorescents.

      2. fifou

        Si ca peut vous rassurer les pauvres au Royaume-uni, en Espagne, en italie ou en Allemagne aussi vont raquer

        Le drapeau vert rouge flotte sur toute l’Europe, alimente par des industriels roublards

  12. NEV

    « Heureux citoyen français vert et éco-conscient ! »

    Cher H16, peut-être pourriez-vous carrément dire « Cher citoyen de l’Union européenne » et rappeller qui a eu cette idée lumineuse…

    Après quelques recherches je crois comprendre que les ampoules à incandessence dites « hallogènes » ne sont pas reprises dans la directive mais elle suivront… Ce jour là il ne nous restera effectivement que des lumières blaffardes à spectre discontinu et des maux de têtes… En attendant les hallogènes feront l’affaire et des stocks il faut prévoir.

    PS:Envoyez moi svp votre email privé.

  13. bruno | tricot

    C’est d’autant plus débile qu’à côté de ça les 3/4 des logements neufs et même rénovés utilisent le chauffage… électrique ! Largement poussé par EDF, autre bras armé de l’Etat (mais bien sûr pas le même que celui du Grenelle)

    Vos lampes ne chauffent plus ? Il suffit de monter le radiateur !

    Mesdames et messieurs, roulements de tambour, admirez le chef-d’oeuvre technocratique ultime : le logement politiquement correct !
    – écolo-subventionné (il faut bien maintenir le contribuable dans sa servitude)
    – doté de radiateurs électriques (faut bien faire tourner le nucléaire)
    – cuisinière à induction (si vous êtes riche, sinon vous devrez vous contenter de plaques de merde qui mettent 3h à chauffer et qu’aucun cuisinier ne voudrait dans son restaurant)
    – éclairage fluo-compact (pour faire plaisir aux bobo-écolos).

    Rendement d’utilité, économique et énergétique final à chier, par rapport à un bête logement au gaz et à l’incadescent. Mais au moins tous les lobbies du moment sont satisfaits, par ponction massive sur le reste de la société… qui ne s’en rend pas compte, heureusement !

  14. corto74

    Pour bien connaitre le produit et son commerce:

    – ces ampoules basses conso ne sont absolument pas compliquées à fabriquer. Elles sont produites par dizaine de milliers/ heure par chaine de production en Chine pour 70% d’entres elles. Le reste en Hongrie, Pologne et France.

    – Même si plus chères que les incandescences, en 10 ans, le prix sur ces basses conso ont baissé de près de 50¨% grace en particulier a la pression de la grande distrib.

    – Grenelle n y est pas pour grand chose, les 3 fabricants principaux ( Philips, Osram et general Electric )par contre si. Ne gagant plus d’argent sur les incandescences, les basses conso leur apportent toute la marge qu’ils n’ont plus sur les basiques. A noter que peu a peu, confidence de fabricants, on nous dira que bes ampoules basses conso polluent vraiment , vraiment trop et qu il faudra les remplacer par les LED. Dans 10 ans environ, tu pourras nous faire le meme billet surla disparition des basses conso des linéaires.

    – produits a forte valeur ajoutée ( qunad ils sont de marque) ces ampoules créent la marge des fabricants mais mieux encore celle des distibuteurs qui en plus de la marge avant ( diffrence entre prix facturé par le fabricants a la grande distrib et son PV en magasin, hors TVA ) gagne a peu près 50% en marge arrière ( remises, rabais, ristournes, budgets, prestaions de services etc…)

    cordialement,

    1. Même moins chères de 50%, elles restent hors de prix et ne s’amortissent que dans des cas bien spécifiques.
      Quant aux LED, tant mieux si elles sont peu polluantes, mais pour le moment, elles sont prohibitives.

      Bref : tout ceci (et votre commentaire le confirme) est l’exemple type de lobbyisme appliqué.

      1. corto74

        Pour le côté polluant, je me rappelle très bien que lorsque les basses conso sont apparues, les fabricants avaient comme argument de vente, le coté economie d’énergie et leur propreté par rapport aux incandescences.
        Aujourd’hui, on commence a dire que ces BC sont polluantes ( les fabricants sont d’ailleurs partie prenante des organismes de recyclage ), demain ( dans 10 ans a peine ), on commencera a parler des nuisances dues aux LED.

        Et je confirme oui, tout ce tintouin, autour de la fin des incandescences n a que très peu a voir avec la pollution mais bien plus a l action de lobying des fabricants.

  15. fifou

    Pour info, c’est pas le Grenelle de l’environnement c’est un diktat qui s’applique a toute l’Europe et qui fait suer tout le monde sauf les fabriquants d’ampoules, les deputes corrompus qui ont impose ca, et leurs banquiers respectifs

    Les clarifications de corto74 sont tres interessantes dans ce contexte

    A cote de ca, quelques verts aveugles orgasment d’avoir obtenu cette avancee ecologique majeure dans leur monde parallele et nous on va payer cher en frais de femme de menage (parce-que faire pipi dans le noir c’est pas tres precis…)

    1. Calvin

      Il paraît que dans une certaine suite du Sofitel, il y avait des lampes fluo-compactes ne délivrant pas assez de luminosité, pouvantt faire passer une quelconque maid pour une sculpturale escort girl…

  16. infraniouzes

    Je complète corto74. Le VRAI gagnant c’est… le Trésor public via la sacro sainte TVA qui ratisse large.

    Si on change 200 millions d’ampoules (estimation basse) imaginez le flot de TVA qui se déverse dans les coffres de Bercy.

    On a le même truc avec les prétendus soldes vers lesquels se ruent les ménagères surexcitées en janvier et en juin. Tout le monde sait que c’est du bidon vu qu’on a tous les modèles, toutes les couleurs dans toutes les tailles. Mais quelle aubaine pour Bercy ! Passez la monnaie et que ça saute !

    On a eu le même truc avec la prime à la casse sur les bagnoles, grâce à laquelle les constructeurs (assembleurs ?) français et étrangers se sont gavés. Notez en passant que le contribuable français fait le bonheur (par son obole) des constructeurs japonais, coréens etc.

    Et on nous parle de changer 30 millions de compteurs électriques pour des compteurs « intelligents » ! CéKiKI va ramasser le pactole ?

    Pauvre peuple français… C’est toi qui est à la ramasse….

    1. Pascale

      En parlant de bonnes affaires pour l’État je me rappelle cette mesure sortie il y a 3 ou 4 ans concernant l’obligation pour tous les véhicules d’avoir à leur bord un triangle de signalisation et un gilet fluo. Avec les millions qui ont été dépensés sur cette affaire là en très peu de temps, l’État a du s’en mettre un bon paquet dans la poche.

  17. Calvin

    Très bon article.
    Je suis plus que chatouilleux sur ce problème, ayant investi (au niveau domestique) dans cette nouvelle technologie, avant le Grenelle.
    Résultat : pleins de problèmes…
    Parmi ceux qui ont été corrigés depuis : le retard à l’allumage.
    Pour le reste, c’est la galère : en général, j’en casse une ou deux sur 10, tellement c’est fragile (voire cassée dans le paquet), impossibilité de faire fonctionner les variateurs de lumière, la plupart des mes enfants préfèrent allumer 1 ou 2 heures avant le repas pour avoir une luminosité correcte avant de se coucher (merci les économies).
    Je confirme que la durée de vie théorique est très très optimiste par rapport à la durée de vie réelle…
    Au final, je suis très déçu (et je ne parle pas de la pollution induite, etc…).
    J’en suis arrivé à être nostalgique (beurk) d’une vieille techno pourrie mais pratique.
    Le seul avantage que j’y trouve c’est que la lampe en elle-même ne peut pas brûler papier ou tissu.
    Bref, j’espère que nos élus ne supprimeront pas toutes les autres techniques (halogène, notamment).

  18. alpharuper

    Y’en a un qui n’est pas content c’est mon chat. Cet animal ecolo-inconscient préférait de loin la bonne lampe a incandescence de la lampe de bureau pour emmagasiner des calories. Maintenant que j’ai mis un lampe BC, il préfère somnoler sur le fauteuil a coté du radiateur. Résultat il faut passer l’aspirateur électro-consommateur sur le fauteuil pour enlever les poils, alors que le balai musclo-consommateur suffisait sur le bureau…

  19. eheime

    Moi j’aime bien les ampoules récentes. Coutent pas si chers, economes en electricité et surtout, surtout, elles ont une durée de vie enorme (j’en ai pas changé une seule depuis 4 ans …) et ça c’est un vrai luxe. Car y a rien qui me gonfle plus que d’allumer la lumiere et d’avoir du noir et ensuite me payer la corvée de trouver l’ampoule compatible, à la bonne puissance et dont le filament s’est peut etre deja cassé en chemin ..

  20. gnarf

    « Ou, alternativement, vous essaierez de vous rappeler de la couleur réelle, sous une lumière normale, de cette chemise et de cette cravate pour savoir si les deux vont bien ensemble (pour vous rendre compte, une fois sortis, que, zut, non). »

    Marrant cette histoire de couleur. Les ampoules a incandescence sont moins bonnes pour percevoir les vraies couleurs. Les fluorescentes sont plus proches de la lumiere du jour que les incandescentes.
    Quand on travaille la couleur hors ecran, les fluorescentes a 5500K sont pas mal du tout. A part le halogene, aucune incandescente ne s’en approche.

    1. Mon cher, vous oubliez que l’oeil humain est relié à un cerveau qui travaille sur le long terme, par habitude. S’il a pris, pendant des années, l’habitude de compenser la chaleur naturelle des lumières d’intérieur, lorsqu’on lui change la lumière pour une autre, franchement différente, le cerveau doit travailler beaucoup plus et se plante (au moins au début).

  21. Laglute

    De toutes façons, ponctionner là fera que l’on dépensera moins ailleurs/développera les marchés noirs, c’est juste du bonneteau leur connerie, la liberté en moins. L’état n’y gagnera pas plus…

Laisser un commentaire