Une bonne petite cohabitation

Même si les probabilités et les sondages sont pour le moment en faveur de François Hollande, on ne peut écarter que Nicolas Sarkozy se fasse réélire. Ce serait au grand dam d’une presse et d’une intelligentsia de gauche prête à s’acoquiner avec le plus mou de leurs candidats pour le déchoir, mais encore une fois, Paris n’est pas la France et les sondages se sont souvent trompés.

J’ai bien conscience qu’en émettant l’hypothèse d’une nouvelle victoire de Sarkozy, je prends un pari d’autant plus risqué que la situation, depuis mes premières estimations, a montré une piètre évolution du candidat de la droite socialo-corporatiste. En outre, le panorama politique s’est considérablement éclairci avec la fin des primaires des Socialistes Canal Historique, et c’est donc François Hollande qui a été désigné pour les représenter dans la course à l’échalote.

Quand on voit cependant ce que ces primaires, d’une part, et l’historique du candidat lui-même d’autre part, permettent de brosser comme portrait du candidat, on persiste à penser que même le premier tour ne sera pas gagné d’avance. Si l’on y ajoute l’indécision chronique dont il fait preuve, la recherche presque compulsive d’un compromis aussi peu saillant que possible et des volte-faces stupéfiants d’impréparation, on comprend que les chances réelles du gagnant des primaires sont bien plus nuancées que ce que peuvent faire apparaître des éditos enflammés d’une presse qui lui est très majoritairement favorable, et des sondages très volatiles alors que beaucoup de Français n’ont pas encore décidé contre qui ils allaient voter.

Car ne nous leurrons pas : de nos jours, les citoyens votent au premier tour pour choisir, et au second pour éliminer. Et donc, si Sarkozy, contre toute attente, parvient à décrocher la cuillère dorée une seconde fois, la situation politique en France risque de devenir particulièrement trouble.

Nous sommes au soir du 17 juin 2012, le second tour des législatives vient d’avoir lieu. Après une campagne présidentielle dont tout le monde s’accorde à dire qu’elle fut la plus lamentable en 5ème République, dans laquelle les deux principaux candidats n’en seront pas venus aux mains presqu’exclusivement pour des raisons d’agendas, les élections législatives apportent une nouvelle couche de confusion dans un pays qui n’avait absolument pas besoin de ça : le président, à peine réélu, devra donc composer avec une cohabitation.

Hollande : la grosse gamelle, c'est maintenant

Comme on s’en rappelle, la vague rose avait déjà débuté avec les élections régionales de 2010 qui avaient accordé une large place aux socialistes officiels, au socialistes-verts et aux communistes authentiques. Les socialo-corporatistes de droite s’étaient retrouvés réduits à la portion congrue. Pendant ce temps, la décentralisation et l’augmentation notable de l’importance des collectivités territoriales dans les cinq dernières années ont achevé d’arrimer la gauche aux départements et aux régions.

Pendant que l’État national réduisait quelque peu son périmètre, les administrations des régions et des départements, de leur côté, explosaient tous les records en matière d’embauches et de dépenses sociales, avec et sans petits-fours coûteux. La stratégie, ici, se résume à noyer les administrés dans des bains d’argent public remboursés en mensualités douloureuses dans un futur de toute façon trop lointain pour inquiéter les élus en place (et puis, le jour où il faut vraiment s’inquiéter, il n’y a qu’à imposer une décote aux méchants banquiers qui ont niaisement accepté les crédits aux collectivités, comme le propose régulièrement Bartolone, par exemple.)

Finalement, on se retrouve avec des départements, des cantons, des villes et des régions de plus en plus massivement assistées par les facilités de crédit et l’argent public, argent « gratuit » qui aura servi à créer des emplois par centaines de milliers, sans la moindre considération pour un éventuel équilibre des finances. Ici, il ne s’agit pas d’économie, il s’agit, purement et simplement, de politique politicienne, de calcul électoral : distribuer des subventions, des aides et des facilités, c’est s’assurer, d’une façon calme et sournoise, de votes favorables.

Autrement dit : non seulement la cohabitation est possible en cas de réélection sarkozienne, mais elle est en plus très probable.

Et dans cette hypothèse qui apparaît assez crédible, Sarkozy se retrouve donc à devoir piocher dans la nomenklatura socialiste de gauche pour son premier ministre. Ici, on peut imaginer sans mal qu’il ne choisira pas Hollande. Celui-ci, lamentablement battu dans notre hypothèse, n’a même pas le panache de se retirer de la vie politique et enchaîne les mollesses et les petites phrases insipides à l’instar d’une Ségolène Royal que l’exercice électoral aura définitivement grillée. De la même façon, on voit mal le président réélu choisir Strauss-Kahn.

Qui reste-t-il alors ? Martine Aubry ne semble pas avoir la carrure pour tenir ce rôle, pas plus que le frétillant gentleman farmer, Arnaud Montebourg, ou le porte parole Hamon : ces deux derniers sont trop jeunes, trop fous, trop manifestement acquis à une certaine frange alter-mondialouse.

Ici, je suis dans le flou. Valls ? Guigou ? Peillon ? On se perd en conjectures. Du reste, même dans l’hypothèse où Hollande parvient à trouver une idée fraîche l’amenant à l’Élysée (on n’est pas à l’abri d’un malentendu heureux), la question du premier ministre se posera aussi ; au moins pourra-t-il se targuer de ne pas être en cohabitation, lui…

Mais quel que soit le choix de Sarkozy à l’issu de ce funeste scrutin, la France sera dans l’impasse d’une cohabitation complètement contre-productive.

Avec des départements, des régions, un parlement, un sénat à gauche, le président sera à peu près seul, passé d’un omni-président vilipendé pour son pouvoir exorbitant à un mini-président purement accessoire. Comme Chirac en son temps, il sera là pour les frais de bouche, le décorum et les babils de Giulia. La France, elle, continuera son chemin sur les voies déjà prises d’une sociale démocratie de plus en plus sociale et de moins en moins démocrate. Les créateurs de richesses continueront à fuir, le chômage d’augmenter, et la situation générale de se dégrader.

Ce pays, décidément, est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1GsERR4TNERdZeKN2awK34QXy3jGgG8jYa

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires43

  1. Pascale

    Ah ! H16, je vois que vous abondez dans mon sens ! Cela fait des mois que je dis que Sarko sera réélu et qu’il perdra la majorité et que nous aurons la cohabitation. Ce pays est vraiment, vraiment foutu car ses citoyens le méritent bien. J’en suis venue à mépriser mes concitoyens pour leur lâcheté, leur vue court termiste et finalement leur bêtise.

    1. Calvin

      J’abonde dans votre sens, sauf qu’il suffit seulement de dire que les Français sont lâches. Tout le reste en découle…
      Et non seulement ils sont lâches, mais en plus ils se complaisent dans cette lâcheté en élisant des représentants du même acabit.

      1. andré

        lâches, certes;
        mais avouez que 50 ans de télévision ont constitué un anesthésique cérébral de première, certes pas par hasard.
        je n’ai jamais eu de télévision, mais chaque fois que les circonstances m’en donnent l’occasion et que je vois cet outil de décervelage, je suis consterné.

        il est grand temps pour ceux qui en disposent de mettre cet engin à la poubelle, et…respirer.

        1. Ernest

          Attention mon vieux, vous êtes sur une pente savonneuse. Je vous rappelle que seule la possession sans cesse accrue d’objets, télévisuels entre autres, conduit au bonheur. C’est prouvé.
          C’est donc la décroissance que vous voulez, dangereux utopiste??

        2. Pandora

          Il y a des télévisions partout dans le monde et même en Allemagne, financées par une taxe comme fRance télévision. Ce n’est qu’un moyen de divertissement comme les autres, quand on a du temps à perdre.

          Par contre, il n’y a qu’en fRance qu’on perpétue la lutte des classes comme moyen de faire progresser la société

        3. Paf

          « seule la possession sans cesse accrue d’objets, »

          anticonsumerisme franchouille pseudointello detected.
          Télé ou internet, il y a bien un lavage de cerveau constant en fRance en faveur de la lutte des classes, du socialisme gentilgentil contre le capitalisme vilainvilain, le tout sous couvert d’intellectualisme parce que voyez vous la fRance est la lumiere du monde moderne.
          L’anticonsumerisme n’en est qu’une declinaison supplementaire, c’est d’ailleurs pour ca que tous les francais meritent ce qu’ils ont: au moindre effort pour penser il retombent dans le lavage de cerveau commun.

        4. yp

          Pas de circonstances atténuantes ; les français, dans leur immense majorité sont des lâches. Et des lâches de la pire espèce : jaloux par dessus tout, qui veulent que tous ceux qui ne cautionnent pas leur lâcheté coulent avec eux.

  2. Pascale

    Et je presse mes enfants de quitter ce pays peuples de zombies shootes au socialisme, aux subventions, à l’étatisme , au politiquement correct, à la bisounourserie, à l’assistanat, à l’immobilisme, à l’archaïsme et à tout ce que vous dénoncez ici même.
    Car la gauche va tout tenir, et au niveau catastrophe, nous n’avons encore rien vu.

    1. Calvin

      Personnellement, je crois plus en la victoire de Flamby, bien que l’hypothèse « NS reload » n’est pas si farfelue.
      Mais cela ne change rien au résultat.
      Sauf que ce n’est pas gênant que ce soit la gauche qui tienne tout. Ce qui est vraiment catastrophique, c’est que (droite ou gauche) ce sont des élus clientélistes et super-étatistes qui sont aux commandes. Et, à chaque élection, ce niveau d’interventionnisme délétère s’élève, au plus on fonce vers le mur fatal…

  3. Le Gnome

    Quelque soit le cas de figure, ce pays est foutu. La vitesse de distribution de sucreries influe uniquement sur le moment où il faut aller chez le dentiste.

  4. Calvin

    Quant on voit le niveau d’improvisation du candidat rose, le fait qu’il soit si démago envers TOUS les lobbies (les altermondialistes, la finance de la City, les écolos, les industriels, le nucléaire), je me dis que même (et surtout) Hollande sera en cohabitation permanente.
    Entre les ministres, les présidents de région (qui ne pourront plus abhorrer et accuser Sarkoco de ne pas leur permettre plus de dettes, plus de gaspi), les futurs candidats à la place de calife, etc…, je pense que le clash sera encore plus grand avec le Président Mou de la France.

    1. Higgins

      La démagogie n’est, hélas, pas l’apanage de Flamby. L’histrion ignare, comme le surnomme Jean-Pierre Chevallier, n’est pas en reste dans ce domaine. Au conomètre, c’est bonnet rose et rose bonnet: http://heresie.hautetfort.com/archive/2012/03/03/hollande-sarkozy-match-nul-au-connometre.html#comments

      C’était réellement prémonitoire: « Quels que soient les points sur lesquels ils s’opposaient par ailleurs, tous vos moralistes se sont retrouvés sous l’étendard de la lutte contre l’intelligence et la raison humaines. Ce sont elles que leurs systèmes cherchaient à détruire. Désormais vous avez le choix de mourir ou d’apprendre que ce qui va contre la raison va contre la vie. » et « Vous vous demandez ce qui ne va pas dans le monde ? C’est que vous assistez aujourd’hui à l’explosion de la croyance dans le non causé et l’immérité. Tous vos gangs de mystiques de l’esprit et de mystiques du muscle se disputent farouchement le pouvoir de vous gouverner, en grognant que l’amour est la solution à tous vos problèmes spirituels et que le fouet est la solution à tous vos problèmes matériels, vous qui avez renoncé à penser. »
      Ayn Rand « Atlas shrugged »

      CPEF

      PS: dans le même registre, je recommande « Les aventures de Jonathan Gullible, une Odyssée de la Liberté » de Ken Schooland chez Tatamis.

    2. Théo31

      « Hollande sera en cohabitation permanente. »

      Il fera le Marsellus Wallace avec le grand Méchancon et la petite sirène de Norvège.

  5. Pascale

    Oui, je suis d’accord, qu’il soit étiqueté de droite ou de gauche ne changera rien puisque de toute façon il sera socialiste.
    Quand j’entends Flamby parler du retour de la croissance quand il sera élu, je me demande sur quelle planète il habite puisque TOUT ce qu’il préconise est un frein à la croissance.

    1. Calvin

      Ah non ! Tout ce qu’il préconise est de type Keynésien.
      Or, tout-le-monde-le-sait, le NiouDil de Pépé Franklin a terrassé la crise de 1929 (sic), l’Allemagne Nazie, l’Empire du Soleil Levant, etc.
      Tout ce que préconise Flamby est un « accélérateur de la croissance subventionnée ». Ensuite, effectivement, la croissance réelle, elle, sera bien en berne.

      Combien de temps ça va durer cette plaisanterie… ?

    2. Maleypart

      Il suffit d’aller voir les prévisions de croissance du gouvernement, et des candidats, pour, après avoir ri un bon coup puis pleuré un autre, se rendre compte de l’étendu de la supercherie…

  6. Pascale

    Et pendant que nos politiques nous promettent des balivernes, c’est Montebourg et Pulvar, hyper pipolises, qui font la une des journaux avec une journaliste dont , perso , je n’ai rien a faire et qui, finalement ne faisait que son travail.
    CPF

  7. Sanksion

    Qui se souciera du nom que porte le cul assis sur le trône de France le jour où le premier souci du salarié sera de dépenser l’intégralité de ses revenus le plus vite possible avant que les prix doublent encore dans la journée ?

    Qui se souciera du niveau de fisc-fucking des uns et des autres quand le rideau de La-la-Land sera tombé, et que la plèbe s’appercevra que le plus important programme de redistribution se nomme « banque centrale » ?

    Qui se souciera des mesures gouvernementales pour améliorer les indicateurs de croissance verte, jaune ou orange, quand on s’appercevra que même avec un PIB nominal plus élevé que jamais ; le niveau de vie médian plonge au plus bas ?

    Je pense que le jeu des trônes ne devrait pas plus intéressé la plèbe au XXIè siècle qu’elle ne devait se sentir concernée par ce jeu pendant la monarchie.

  8. kelevra

    c est l histoire du suicide de la tour eiffel, en voyant passer le 2ieme etage il se dit « jusqu ici tout va bien », de la meme maniere au 1er etage, et non en fait ca n allait pas si bien que ca, quand les pompiers sont venus rammasses les morceaux.

    les francais sont comme ce type : « jusqu ici tout va bien », mais a bien y regarder, en quelques mois la population grecque a descendu tous les etages, et franchement nous ne sommes pas si loin derriere.

    http://chevallier.biz/2012/03/croisiere-costa-en-grece-69-de-reduction/

    on a vu sarko a la manoeuvre pendant 5 ans, auparavant il avait deja prouve qu il etait comme chirac, bon a gagner les elections et c est tout.

    contrairement a vous je pense que flamby va etre elu, un vote anti sarko. la gauche aura alors tous les pouvoirs la majorite des communes des departements des regions, senat et assemblee. et je pense que c est tres bien. ca ira encore plus vite pour la faillite.

    1. Higgins

      Bien que l’analyse de notre hôte ne soit pas dénuée de justesse, il faut noter que le niveau de haine anti-sarko est assez impressionnant. Rarement vu ce genre de chose.

      1. Je tiens à préciser que ce n’est qu’une hypothèse de travail. La probabilité « hollande élu » est plus forte (d’un petit chouilla) que l’autre.

  9. Deres

    Un document de Terra Nova très intéressant sur la façon dont les socialistes reprennent les méthodes Obama dont le fichage des électeurs avec croisement des données pour leur envoyer des messages contenant uniquement des propositions auxquels ils adhèrent déjà …

    http://www.tnova.fr/note/campaign-governance

    Je me demande si l’UMP fait du contre-espionnage en tentant de pourrir les bases de données du PS et réciproquement …

    1. Deres

      Ils y expliquent en autre que le principal intérêt de la primaire n’est pas de désigner le candidat, mais bien de mobiliser son électorat en avance et de récupérer des listes de noms avec mail, adresse et no de téléphone pour continuer à le faire pendant le reste de la campagne …

  10. douar

    Scénario possible: quoique si FH est élu avec à la suite une vague rose au parlement, les régions repasseront majoritairement à droite, comme souvent, en réaction au pouvoir central. Et là, ça peut devenir très problématique pour le PS car la majorité de ses militants travaille dans la fonction publique territoriale Et là, ça pourrait saigner, beaucoup pourraient goûter les joies de Paul Employ. Vu le nombre, ils seraient difficilement casables dans les ministères.

      1. Maleypart

        Ca dépend, pas pour ceux qui sont embauchés en tant que CDD (d’ailleurs, en aparté, c’est vraiment un job sous-payé, sans même la « sécurité » liée au fait d’être fonctionnaire)

  11. Théo31

    En cas de cohabitation, l’opposition a-t-elle la possibilité de refuser d’aller au turbin à Matignon et au gouvernement et risquer une crise politique majeure qui affaiblirait le président ou entraînerait sa chute ?

    1. Maleypart

      C’est juste inenvisageable, à moins de vouloir suicider son parti: on gagne les élections, mais on refuse de gouverner…?
      Et puis je ne connais pas beaucoup de haut-dignitaires au PS et l’UMP qui « refuseraient » le pouvoir.

  12. Maleypart

    Sincèrement, je pense que Sarkozy est tellement haï qu’à moins d’une énorme bourde ou scandale sur Hollande, je pense qu’il est grillé.
    Typiquement, sa gestion de la Corrèze n’a pas encore été si exploitée que ça par Sarkozy. Quoique, c’est assez normal finalement, puisque Hollande pourra déplorer le bilan budgétaire calamiteux du président sortant.

    Un peu de socialisme de gauche pour succéder au socialisme de droite… pourquoi pas, au point où on en est.

  13. gnarf

    Ca fait 30 ans que ce pays est fichu en fait. Et on attend…on attend…et ce qu’on s’ennuie boudiou.

    Le socialisme c’est comme l’hypothermie…on meurt en s’endormant.

  14. La maraîchère lubrique

    Proposition à propos de la vidéo en insert: changer la bande son avec celle d’une émission de cuisine expliquant, par exemple, la recette de la quiche aux champignons. La gestuelle ne déparerait pas !

  15. Crucol

    bonjour,

    Je rebondis sur votre article cher H16, car il me semble que vous ne tenez pas compte de quelques facteurs exogènes, comme l’UE.

    AMHA, quelque soit l’issue des élections, le gouvernement élu sera rapidement remplacé par des technocrates adoubé par Bruxelles. D’autant plus que le gouvernement, quelque soit le président élu, sera de gauche française (i.e. socialo-communiste) et donc peu à même de réaliser quelques réformes…
    Avec un gouvernement décidé par Bruxelles, nos clowns pourront jouer les vierges effarouchées et appliquer des réformes décidés d’en haut, en expliquant doctement que « ça vient de Bruxelles… »

    Je penche vers un gouvernement Bruxelles’ proof pour entre fin 2012 et mi 2013, 6 à 9 mois après un défaut public et une sortie de l’euro de la Grèce, le temps que ça décante un peu et que la France passe CCCF…

    bien à vous

    Crucol

    1. « quelque soit l’issue des élections, le gouvernement élu sera rapidement remplacé par des technocrates adoubé par Bruxelles »

      C’est tout à fait possible. Je me place, pour mes hypothèses, à régime politique constant, disons. La révolution, des émeutes ou des suicides chez les politiciens en charge sont possibles, après tout …

  16. Deres

    Tout ceci n’est que posture électorale d’un vieux briscard de la politique qui utilise toutes les vieilles techniques classiques. C’en est d’un désolant. Avec son programme, il copie sans complexe Mitterand, dernier socialiste vainqueur. Ensuite, il ne fait pas l’erreur de Jospin en faisant campagne très à gauche afin de rassembler son camp et d’évincer l’extrême gauche. Entre les 2 tours, son électorat de gauche étant acquis, il fera campagne au centre … Couplé au nouvelles méthodologie informatiques venant des démocrates américains, je ne vois pas comment il peut perdre. Si on ajoute la haine (il n’y a pas d’autres termes) contre Sarkosy, sa victoire est inéluctable.

    Une fois élu, ce sera juste tripatouillage politique à la marge sur des taux à la cons pour faire semblant d’agir sur les sujets d’actualité, inventivité fiscale, législative et réglementaire, placement des amis et récompenses des lobbys qui l’ont soutenus. Pour le rêve et le changement on pourra repasser dans 5 ans lors de la campagne suivante. Afin de faire illusion, il fera quelques réformes symboliques dite « de gauche ». De préférence des trucs qui ne coûtent pas trop cher maintenant même si cela nous met dans la panade dans quelques années. Les 75% en sont un bon exemple. La retraite à 60 ans aussi.

    Pour asseoir sa stature d’homme fort, il jouera l’affrontement avec les allemands au détriment du pays mais dans son intérêt. Les changements dérisoires obtenus des teutons seront arborés comme des grandes victoire. Angela finira par accepter d’ajouter des phrases aux accords existant du genre sous-titre : « STABILITE et pacte de croissance », qui ne changeront rien sauf pour de énarques nombrilistes. En coulisse, on leur lâchera beaucoup en compensation sur des points de détails qui font la vraie croissance, du genre l’implantation des usines Airbus ou des fusions industrielles à égalité alors que nous sommes meilleurs.

    Notre fonction publique ne sera bien entendu pas réformée, bien au contraire et la dépense publique continuera à augmenter tranquillement avec de nombreux nouveaux fonctionnaires débordés afin de gérer toutes les petites révolutions de salons accompagnant les sujets sociétaux. Le pays continuera son naufrage tranquille dans l’endormissement général avec quelques émeutes de temps en temps, vite noyées sous les subventions et le consensus sur le besoin de plus de prévention des mauvaises pensées … La jeunesse dorée, formée ou simplement lucide fuira massivement vers l’Europe du Nord ou les pays anglo-saxons, Canada en tête.

    CPEF

  17. channy

    j adore l affiche de francois hollande H16, on dirait une pub pour un jeu concours,vous auriez du rajouter, toi aussi aide le maigrichonnet francois a se prendre la gamelle de sa vie..ne vote pas pour lui

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)