Un nouveau gouvernement flambant normal, très peu servi

Le mardi 15 mai 2012 fut une rude journée pour Hollande : à peine avait-il fini de rendre hommage au chantre de l’expansion coloniale et à la naissance du nucléaire (ce qui ravira ses amis de tous bords, soyons en sûrs) qu’il nous dévoilait, après un suspens au moins aussi intense que pendant toute la campagne présidentielle, le nom de son premier ministre.

Et c’est donc sans surprise que Jean-Marc Ayrault devient le premier Premier Ministre de Hollande, et même un Premier Ministre Irréprochable Car Il N’a Jamais Été Condamné Et Il A Même Été Réhabilité. Et dans la foulée, le mercredi 16, ce Premier Ministre Irréprochable nous a présenté un gouvernement flanby flambant neufnormal, très peu servi à tout point de vue, qui va offrir au Changement ses lettres de noblesses.

Avant de passer en revue la brochette de bras cassés personnalités qui le composent, on se réjouira de l’absence de la tartine de Lille, à deux titres : d’une part, comme Hollande et elle ne peuvent pas s’encaisser, l’hypocritomètre aurait explosé si elle avait fait partie de la fine équipe. D’autre part, son absence nous permet d’échapper aux rodomontades moralisatrices qu’elle n’aurait pas manqué de nous asséner du haut de son ministère, quel qu’il fut, et de ses lumineuses idées dont la France subit encore les effets catastrophiques directs et indirects.

À présent, et sans passer en revue tous les 34 ministres d’un gouvernement pas resserré du tout, concentrons-nous sur ses quelques particularités dont la durée de vie est étroitement liée d’une part à la conjoncture économique et d’autre part aux prochaines législatives. Car en effet, Ayrault l’a clairement expliqué, un ministre qui n’aura pas été élu en juin prochain sera viré : voilà qui, au moins, donne une puissante motivation à gauche pour que les ministres soit élus, et à droite pour choper leur circonscription. Parallèlement, il est amusant de constater la coïncidence des prochaines élections grecques des prochaines élections françaises. Le dimanche 17 juin au soir, on aura peut-être le droit à un feu d’artifice politique comme l’histoire en connaîtra peu.

Bref.

Première constatation : la fraise des bois a réussi à camoufler les éléphants puisque dans ce gouvernement, on n’en voit qu’un, Fabius. Ce qui monte donc à deux le nombre de ministres qui sont passés devant la justice, dont le Premier Qui N’A Jamais Été Condamné et A Même Été Réhabilité. Il aurait été amusant de nommer l’un ou l’autre à la justice, au passage, mais finalement on aura préféré lui adjoindre Taubira, dont tout le monde s’accordera à dire qu’il n’y a rien à en dire : parfaite politicienne voyageant de Balladur à Tapie puis Royal, propulsant à l’occasion une loi de complaisance complètement accessoire, elle aura été chaudement récompensée par Hollande pour avoir réussi à fusiller la candidature de Jospin en 2002 dans un joli pschitt abracadabrantesque dont les socialistes se souviennent encore.

Fabius, quant à lui, se retrouve aux Affaires Étrangères. La diplomatie française passe donc de Juppé, un ministre condamné, à Fabius, un ministre responsable mais pas coupable qui a du sang contaminé sur les mains. Le changement, c’est mollo. On va me trouver lourd d’insister, mais je tiens à noter que dans un cas normal, la fonction publique d’état est rigoureusement fermée à tout citoyen lambda qui a un extrait de casier judiciaire non vierge. Dans un cas normal, donc, qui irait avec un président normal et un premier ministre normal.

Un président normal

On notera aussi la présence de Moscovici à l’Économie, ce qui permet de brosser les strausskhaniens dans le sens du poil. Ce poste est aussi la récompense du temps passé à gérer la pénible campagne présidentielle de Hollande depuis le mois de juin 2011. On assiste ici à un renvoi d’ascenseur d’une banalité consternante. Avec ce qui va lui arriver dans les gencives au niveau économique mondial, le petit Pierre aura bien besoin de son gentil DEA de sciences économiques décroché il y a trente ans, mais, à tout prendre, il aura probablement plus besoin de son autre DEA, celui de philosophie, pour rester zen et savoir faire la part des choses dans l’averse de catastrophes dans laquelle il va, aidé des autres socialistes, propulser la France.

Du côté du ministère du travail, de l’emploi et du dialogue social, ça sent le Michel Sapin. Au moins, c’est normal. C’est même lucide. Quant à Montebourg à l’Industrie, pardon, au fier Redressement Productif, on est là dans la continuité du froufroutage volubile et de l’habillage cossu et embourgeoisé des foutaises rigolotes et populistes de sa campagne de primaires dans lesquelles le pédant nous avait bassiné de ses approximations douteuses sur la mondialisation et navré sur ses solutions improvisées à la mode socialistoïde. Ici, l’avantage évident de cette nomination réside avant tout dans la mise au placard d’Audrey Pulvar, qui est au moins autant un problème pour son compagnon que le fut Hollande pour Royal en 2007. Si le placard est capitonné, cela offrira un sain repos à des millions de Français qui n’attendaient que ça.

Un gouvernement normal

On pourra pouffer sur l’attribution des écolos : à défaut d’envoyer Duflot dans le décor, on s’attendait à ce qu’elle aille à l’Environnement. Que nenni. Ce sera dans le ministère de l’égalité des territoires et du logement, ce qui ne veut à peu près rien dire. Je serais tenté d’y voir, ici, une facilité offerte à la dirigeante des Verts pour des éventuelles besoins personnels (ou de son parti) : après tout, tout le monde a besoin d’un logement pas cher. L’avenir nous le dira, mais on espère qu’elle n’utilisera pas son DEA de géographie pour se localiser correctement, ce dernier ne l’ayant pas mis à l’abri de situer le Japon dans l’hémisphère sud (et zut).

Signalons enfin qu’aucun ami communiste, stalinien, trotskyste ou seulement alter-comprenant de Jean-Luc Mélenchon n’aura trouvé de place dans ce gouvernement, (et ça, c’est vraiment normal). J’adresserai un petit « coucou » amusé à tous ses électeurs maintenant parfaitement cocus, et qui ont montré encore une fois ce que « idiots utiles » veut dire.

Les petits amis de Hollande se retrouvent donc bien placés. Comme on pouvait s’y attendre, on ne trouve finalement que des politiciens avides de pouvoir et d’honneurs, c’est bien un gouvernement normal, c’est à dire une belle équipe de clowns, comme la précédente, au fond : la couleur de la sciure et des confettis n’est pas la même, mais la piste, elle, ne varie pas, et les numéros promettent déjà d’être une longue resucée de ce qu’on a déjà vu.

Je ne suis pas sûr que ce soit ce dont la France va avoir besoin dans les semaines qui viennent.

J'accepte les Bitcoins !

1PrTBbGsNQxnrXqpcqvZJvBAcKAdkLyZNH

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires78

  1. Homo-Orcus

    Jospin, assuré par les sondeurs de remporter la présidentielle au 1er tour avec 60% des voix, commanda à Sapin un rapport sur l’état des retraites… « Tout baigne grâce à la croissance ! » un rapport « tout va bien madame la marquise ». On a vu et on va voir.

  2. bibi33

    Alors oui Juppé, Fabius, Ayrault aurait du être radié de la fonction publique, et ne devrait plus pouvoir se présenter à la moindre élection.
    Mais pour être ministre dans la Vème république il n’y a pas besoin d’avoir un casier judiciaire vierge ou de jouir de ses droits civiques.

    De se côté le changement c’est pas maintenant!

    Quant à Taubira je vous trouve bien gentil, nommé un raciste à la justice n’augure rien de bon.
    Mais comme c’est une femme et qu’en plus elle est noire cela ne doit pas être bien grave.

  3. DominiqueD.

    Bon billet.

    Saluons les journalistes, nos passes-plats modernes, qui font comme d’habitude des tartines sur un sujet particulièrement ennuyeux, ces tartines qui ne font que renforcer mon sentiment que je m’emmerde sévère et que je n’attends que de voir ce frêle esquif naviguer sur les flots tumultueux qui s’annoncent.

  4. Pascale

    «  » »l’avantage évident de cette nomination réside avant tout dans la mise au placard d’Audrey Pulvar, qui est au moins autant un problème pour son compagnon que le fut Hollande pour Royal en 2007. Si le placard est capitonné, cela offrira un sain repos à des millions de Français qui n’attendaient que ça. » » »

    Excellent !

  5. Pascale

    Quand j’ai entendu le nom du ministère « redressement productif » je n’ai pu m’empêcher de pouffer de rire. Déjà, au Bisounoursland, ça sent le camp de redressement, et ça n’est pas compatible…. quoi que …. À moins qu’ils n’aient voulu parler de la productivité ?

    1. Pere Collateur

      Pareil, j’ai éclaté de rire.

      Aucune idée de ce que peut vouloir dire ce machin, mais au moins on a une preuve tangible du fameux sens de l’humour de Holland.

      Il me semble d’ailleurs que ça n’est pas l’amour fou entre le gentleman farmer et flamby. Ça ne m’étonnerais même pas que ce ministère inutile, mais qui nous coûtera un pont, ne soit qu’un moyen de torcher une fois pour toute le chantre de la démondialisation…

      Il y a peut être une chance qu’on se marre un peu. Et vu que c’est à nos frais, c’est bien le minimum pour ces clowns de nous faire rire.

      1. Higgins

        Moi aussi, j’ai pouffé. Dans le même style, je propose le ministère de « l’instruction apprenante », de « la gestion raisonnée », etc… Le concours est ouvert.

    2. Deres

      Ne rigolez pas. Cela veut surement dire en langage clair que ce sera lui qui s’occupera du plan de relance keynésien et du sauvetage médiatique des usines du siècle dernier en cours de fermeture. Donc primo, on risque de beaucoup le voir dans les médias enamourés mais en plus il va avoir accès à un gros chéquier rose. L’argent servira surtout à lui créer un réseau puissant pour le propulsé encore plus sur le devant de la scène dans le futur. Donc moi, je ne rigole pas trop. Derrière la novlangue, c’est le désastre …

      1. Vicarious

        Relance keynésienne ? Je n’ai pas beaucoup suivi l’actualité ces derniers jours mais il me semblait qu’Angela avait dit « nein » ?

        1. Deres

          Elle a dit « nein » pour l’argent des contribuables allemands. Pour ceux des contribuables français, cela va être open-bar …

        1. Pascale

          Et j’imagine le « brain storming’ d’enfer qu’il aura fallu pour accoucher d’une niaiserie pareille. À moins que ce ne soit de l’enfumage volontaire comme le dit Deres …

      2. Nemrod

        Novlangue…tout est dit.
        Hier soir, je flippais un peu devant mon ordi avec la désagréable impression d’être dans Brazil ou 1984.
        « Ministère du redressement productif »…quelle bande de « tanches » quand même !
        La tanche étant un poisson inféodé aux eaux calmes, je suis assez curieux de les observer dans le coup de tabac qui vient…

        1. Higgins

          Tanche: le qualificatif ne peut pas tomber mieux. C’est écrit dans Wikipédia: « On la trouve dans les eaux calmes aux fonds vaseux et à la végétation dense, des cours d’eau larges et lents, dans les bras morts, dans les lacs et les étangs aux endroits peu profonds ou dans les cours d’eau sans courant. » Au Frankistan, quoi (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tanche).

        2. Pascale

          Enfin, il faut se méfier de l’eau souterraine ou de l’eau qui dort. Je dis ça pour les tanches à l’aise dans les eaux plus ou moins stagnantes …

        3. Anoynme

          « Sa période de reproduction s’étend de mai à juillet, dans les eaux calmes et peu profondes. L’hiver, il vit au ralenti et s’enfouit dans la vase. »
          -> Ah ben ouais effectivement ça correspond très bien.

  6. Tremendo

    Et la tartine Aubry qui se met soigneusement à l’écart de ce gouvernement pour éviter toute critique quand les choses se corseront et que la popularité du gouvernement baissera (parce qu’il baisse toujours même quand l’argent est jeté dans la foule et par la fenêtre).
    Attendons tout de même les résultats des législatives, ce gouvernement peut être renversé dans 1 mois si la droite l’emporte, d’ici là j’ai l’impression qu’on va un peu s’emmerder. C’est moi ou jai l’impression qu’à droite les types sont KO il n’y a plus personne? Et à gauche on fait sa popote en famille et entre potes.

    1. bibi33

      Je pense que Fillon est bien conscient que si il prend la tête pour la campagne UMP la droite peut gagner les législatives.
      Mais pour cela il faut régler le cas Copé.

      1. Joelle

        Mais comment font-ils pour ne pas comprendre que JF Copé est au moins autant détesté que ne l’était Sarko, si ce n’est plus ?! A droite comme à gauche, il inspire le dégoût.
        Alors que Fillon, lui, il a la classe de Chirac ou de Villepin, càd le beau costume qui habille une vacuité sans fond du politicien dont la seule énergie est déployée pour rayer le parquet 3 étages plus bas avec sa belle dentition colgate. Tout ce qu’il faut pour la fRance aveugle, en somme.

        1. MarcusVinicius

          D’ailleurs pourquoi tout le monde le déteste ? Je ne le trouve pas si mal moi. Bon, c’est sûr, c’est un énarque (mauvais point), mais au moins il est assez clairement de droite, sans complexe, et plutôt libéral.
          J’ai dans l’idée que pour se faire bien voir en France il faut être très consensuel, n’avoir pas d’avis tranché, être à peine différent du camp adverse. A ce compte là je comprends que Fillon puisse rassurer.
          Mais moi je suis de droite (et surtout libéral) et je veux quelqu’un qui a la niaque et qui a envie de castagner un peu les adversaires. J’en ai un peu marre du politiquement correct, et des hommes politiques « ronds », à la Raffarin.

        2. gnarf

          Pour moi Fillon est plutot meilleur que d’autres. A ses debuts de premier ministre on l’a entendu dire des choses sur le budget de l’Etat, la faillite de la France, frappees au coin du bon sens. Il a plaide plusieurs fois pour des reductions de depenses. Il a une conscience de ce que gerer ses depenses veut dire.
          Puis ensuite l’autre lui a dit de se taire.

      1. Calvin

        Je crois surtout qu’elle s’est mise à l’écart…

        Il me semble que ce gouvernement va la jouer tranquille, au moins jusqu’aux législatives.
        Du coup, cela permettra à Tartine Au Brie de ruer dans les brancards, de demander un virage populaire, à gauche toute.
        Voire de se poser en rempart lorsque ce gouvernement aura perdu son crédit.

  7. Pascale

    Il n’y en a qu’un qui sauve les meubles c’est Valls. C’est le seul qui a montré lors des primaires socialistes qu’il avait une nano étincelle microscopique de libéralisme.

    1. Deres

      Tout à fait, il a des idées libérales, et c’est pour cela qu’on lui a donné un grand ministère ne contenant aucune économie … Comme cela il fermera sa gueule car il sera le nez dans la gamelle.

      1. Pascale

        En effet, j’aurais aimé qu’il ait les Finances ou le Redressement …

        Valls je le trouve même plus libéral que certains droitards, c’est dire !

      2. Joelle

        Voire même, c’est une super méthode pour le griller définitivement puisque l’essentiel des critiques à son endroit concerne sa vision sécuritaire de la politique intérieure. De fait, il pense qu’il va pouvoir s’en donner à coeur joie. De fait, ce ne sera pas possible puisqu’au pays des bisounours de la fRance d’après, les keufs et la répression, c’est MAL donc interdit. Ipso Facto, il passera pour un con et disparaîtra dans les méandres du cimetière politique rose bonbon mâché.

  8. Karizoc

    Je suis particulièrement remonté par la présence de Fabius. C’est quand même incroyable qu’on puisse donner un poste de ministre à celui qui est « responsable mais pas coupable ». Car même s’il n’est pas coupable, il est quand même responsable de la mort de centaines de personnes avec cette histoire du sang contaminé. Comment est-il possible qu’il ait la possibilité de se mêler de quoi que ce soit après une telle faute !

    Dire que d’un autre côté, pour une simple histoire de fesses, certains n’ont plus d’amis … C’est vraiment de l’indignation à géométrie variable !

    1. Deres

      Quand on aura des attentats islamiste en France, il pourra ressortir qu’il est responsable des affaires étrangères, mais pas coupables des résultats …

    2. Théo31

      Vous oubliez l’affaire du Rainbow Warrior.

      Des politiciens honteux, en république na tionale socialiste du Frankistan, ça n’existe pas.

  9. kelevra

    a droite il y a du monde, mais les merdias ne parlent que de ce nouveau president et de ces nouveaux ministres, depuis que flamby est elu, pujadas sur la 2 ne se sent plus, le miel socialo coule de sa bouche comme les chutes du niagara.
    meme en coree du nord, la chaine de tv unique n en fait pas plus que toutes les chaines francaises dans le lechage de cul.
    il faut pas rever les socialos gagneront les legislatives, plus de 350 triangulaires avec le fn, c est perdu d avance pour l ump.
    on fera alors parti du dernier carre des partis ultra liberaux avec la coree du nord, cuba et le venezuala….

  10. MXI

    « On va me trouver lourd d’insister, mais je tiens à noter que dans un cas normal, la fonction publique d’état est rigoureusement fermée à tout citoyen lambda qui a un extrait de casier judiciaire non  »

    N’y a-t-il pas une subtilité de casier ? (i.e. il faut présenter un extrait num. X, 2 je crois, qui exclut notamment les condamnations avec sursis ?)
    J’aimerais bcp le replacer ad nauseum, mais autant éviter de se faire renvoyer dans les cordes à cause d’un détail technique :)

  11. Homo-Orcus

    Flan Flan la rose a défouraillé sa botte de Tulle mais il va se prendre celle de Lille, et la soiffarde, c’est pas l’ennemi invisible…

  12. Nepenthes

    « Ici, l’avantage évident de cette nomination [de Montebourg au "Redressement productif"] réside avant tout dans la mise au placard d’Audrey Pulvar, qui est au moins autant un problème pour son compagnon que le fut Hollande pour Royal en 2007. Si le placard est capitonné, cela offrira un sain repos à des millions de Français qui n’attendaient que ça. »

    Ce n’est pas parce que les anti-Pulvar « sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison. » Pulvar est désormais une polémiste, c’est son job d’exprimer son opinion avec « la finesse d’un trépan pétrolier. » Je vous emprunte là une expression que vous utilisiez dans un billet défendant la liberté d’expression de Zemmour (et de Guillon, soyons précis.) Durant plusieurs années, des « millions de Français » ont rêvé de voir Zemmour mis au placard. Heureusement qu’il pouvait compter sur des blogs comme celui-ci. Ici on ne fait pas de la popularité le principal critère sur lequel juger des individus.

    PS: Une âme charitable pourrait-elle détailler à l’ignare que je suis pourquoi Hollande posait problème à Royal en 2007 ? Est-ce en terme d’image ?

    1. nebukanetsar

      Parce qu’il avait jeté dans la campagne électorale de son ex que les foyers fiscaux « riches » commençaient à 4.000 euros/mois (ce qui correspondait niveau de rémun.. des couples d’enseignants) et qu’en plus, il ne les aimait pas (les riches, pas les profs…).
      Voilà pourquoi maintenant, il en veut 60.000 de plus pour se faire pardonner de ceux qui avaient mal compris.

  13. Pascale

    En tous les cas, ce gouvernement est très consensuel, très normal, très politiquement correct, on ne voit pas trop où est le fameux changement : parité, diversité, un soupçon de ci (je pense aux écolos qui se retrouvent avec un ministère dont le nom est tout aussi niais que celui du Redressement : l’Égalité des territoires), un soupçon de ça.

    Personne pour donner un coup de pied dans la fourmilière des keynésiens afin qu’ils s’éparpillent, effarouchés, dans la nature.

  14. Pascale

    Au début quand j’ai entendu l’Égalité des territoires, j’ai pensé aux TOM. Mais après réflexion, je crois que le nom de ce ministère désigne surtout les « quartiers ».

    Finalement toutes ces appellations fleurent bon le gauchisme et son corolaire : la langue de bois.

  15. something

    « un petit « coucou » amusé à tous ses électeurs maintenant parfaitement cocus, et qui ont montré encore une fois ce que « idiots utiles » veut dire. »

    huhuhu, celle là elle est savoureuse. Il ne manquerait plus qu’il se fasse étendre à Hénin-Beaumont, et forever goodbye Méluche ! Plus prosaïquement, n’est-ce pas surtout un signe d’apaisement au gros méchant marché qui finance nos zakiçossiaux ? On ne drague pas une femme en lui disant « je suis un gros jaloux possessif et cogneur »…

  16. Mirella

    Ajourd’hui c’est la récré défouloir :-)
    J’aime bien le passage sur les idiots utiles et cocus
    puis celui sur l’avantage que représente la nomination de Montebourg.

    Hors-champ : les idiots utiles de droite ou centre-droite (l’urticant Sarko est dégagé, Bingo ! Qu’est-ce qu’on respire !… )

    1. Pascale

      À ce jour on ne sait pas encore pas si une overdose de Flanby ne serait pas capable de provoquer une violente allergie, elle aussi urticante … quoique dans son cas, je verrais plutôt un effet vomitif ou laxatif.

  17. channy

    J’ai trouvé intéressante l’analyse de Nicolas Doze sur BFM qui trouvait 3 des nominations intéressantes
    1)Dans les ministères de l’économie numérique ou pour une fois on a pas un(e) débile qui ne pige rien à rien..
    2)Il donnait un bon point à la ministre de l enseignement supérieur et de la recherche G.Fioraso qui sait de quoi elle parle car le modèle Grenoblois entre la recherche et les universités fonctionne bien.;
    3) Pour la ministre de la santé qui elle aussi connait ses dossiers mais mais qui va devoir avec aucune marge budgétaire(M. touraine)
    Pour le reste il était beaucoup plus dubitatif.
    Sinon toujours pareil et scandaleux on continue à nommer ministre des politocards au casier judiciaire ou ayant un batterie de casseroles au cul.

    1. MarcusVinicius

      Etant médecin libéral, je puis vous dire que je déplore la nomination de M Touraine (une étatiste fanatique qui ne comprend la médecine que fonctionnarisée, et les soins que comme relevant de l’hôpital public). Avec elle la convergence des tarifs entre l’hôpital public et les cliniques privées, qui avait été repoussée de 2012 à 2018 sera clairement abandonnée. Quant à la nécessaire revalorisation de la médecine libérale, on peut toujours aller se rhabiller, ce sera le cadet de ses soucis.
      Il y avait pourtant d’autres technos moins hospitalocentrés qui aurait pu être nommés chez les socialos.

  18. Bruno

    Ci-dessous, un extrait d’un média plutôt complice en général (Libé)de 98, où on retrouve les noms d’une fine équipe de Pieds Nickelés.
    2 octobre 1998 à 13:12
    . . .
    Cette filiale de la Mnef choyée par le PS parisien. Loin des activités d’une mutuelle, l’imprimerie Efic travaillait, notamment, pour les députés Le Guen et Cambadelis.
    Par THORAVAL Armelle
    Le Parti socialiste a menti. Au mieux par méconnaissance. Au pire
    pour endiguer un scandale. Car, contrairement à ce qu’expliquent les deux ministres Pierre Moscovici et Dominique Strauss-Kahn, l’affaire de la Mutuelle nationale des étudiants de France (Mnef) a bien à voir avec le PS. Le premier secrétaire, François Hollande ¬ qui a notamment affirmé que son parti n’avait entretenu aucune «relation particulière» avec la Mnef ¬ n’est guère mieux loti. Les perquisitions pratiquées par les enquêteurs de la brigade financière la semaine dernière, à la demande des deux juges d’instruction Armand Riberolles et Françoise Neher, devraient rapidement montrer que le PS a, au minimum, un problème avec sa fédération parisienne et, plus précisément, avec le patron de celle-ci depuis presque dix ans: Jean-Marie Le Guen. Déficit. Après quelques tâtonnements, les policiers ont en effet embarqué la comptabilité d’une société baptisée Efic. Cette filiale de la mutuelle étudiante, spécialisée dans l’imprimerie, a été mise en sommeil en 1993, alors que le déficit atteignait près de 20 millions de francs (entre les pertes cumulées et les abandons de compte courant). Ils y ont trouvé des comptes anarchiques, des factures établies et immédiatement suivies d’avoirs annulant ces mêmes factures, des traces de campagnes électorales effectuées par le passé. Efic était en effet l’un des prestataires choyés par la fédération socialiste de Paris. Pour comprendre le danger potentiel de ces archives poussiéreuses, il faut remonter à 1993. A l’époque, l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) met en évidence «l’écheveau que représentent les participations de la Mnef», s’inquiète «des pertes que représentent Efic et Média Scoop, deux entreprises dont les activités n’ont qu’un rapport lointain avec celles de la Mnef». La mutuelle promet de vendre sa filiale. Ce qu’elle ne pourra faire: elle est invendable, pour la bonne raison qu’elle est en état de cessation des paiements. Olivier Spithakis, directeur général de la Mnef, organise alors un montage financier assez malin: il crée une nouvelle filiale, baptisée la Spim, qui va reprendre le fonds de commerce d’Efic et éponger les dettes en toute discrétion. En contrepartie, la Spim se voit attribuer la grosse majorité des marchés de la Mnef, en dégageant une marge qui lui permet de s’y retrouver. En résumé, les cotisations des étudiants ont permis de rembourser ces dettes.
    Mais 20 millions de dettes contractées par qui? Selon nos propres investigations, recoupées auprès d’anciens mais bons connaisseurs des activités d’Efic et de certains socialistes, Efic était l’imprimeur favori de Jean-Marie Le Guen et de Jean-Christophe Cambadelis, également député de Paris. Ce sont notamment la campagne des élections régionales de 1992 et certaines campagnes législatives de 1993, ainsi que des bulletins, lettres et dépliants individuels, qui vont contribuer à creuser le trou d’Efic. A l’époque, la fédération de Paris a pour trésorier Roger Madec, actuel maire du XIXe arrondissement. Ce dernier reconnaît qu’«Efic était le fournisseur de la fédération, et fabriquait notamment les tracts de fin de semaine du parti». Mais il affirme que jamais le PS n’a bénéficié d’annulation frauduleuse de factures. Belle-soeur. Il omet seulement de préciser que les relations particulières de la fédération parisienne avec Efic sont à l’époque gérées par la belle-soeur de Jean-Marie Le Guen. Le comité régional du PS, structure de coordination des départements d’Ile-de-France installée dans les locaux de la fédé, rue de Ballu, recourt également aux services d’Efic (et de Policité, autre satellite de la Mnef). Son trésorier est alors Manuel Valls, actuel porte-parole de Lionel Jospin.Vérification faite auprès de Valls, les chèques destinés à Efic sont personnellement signés par Jean-Marie Le Guen.

  19. Emma

    Excellent billet h16. Votre façon de décortiquer la personnalité des promus à nous gouverner est réjouissante. J’ai bien aimé Moscovici et Fabius qui avait en effet qualifié le futur président de cette délicieuse expression de fraise des bois.
    Avez-vous remarqué que Belkacem retire déjà sa candidature à Lyon ? Sans doute par peur de devoir démissionner au lendemain des législatives.
    Oui, les amis sont casés et à nos frais comme d’habitude.

  20. Homo-Orcus

    Une bande de brigands, de copains et de coquins
    La preuve
    « Le nouveau ministre des Affaires étrangères a ainsi assuré que dès son élection, François Hollande lui a confirmé qu’il serait nommé à ce poste. »
    1) le président est élu par le peuple
    2) Il nomme un premier ministre qu’il charge de constituer un gouvernement et qu’il doit lui soumettre…
    3) le gouvernement est nommé par le premier ministre sur approbation du président.
    Donc, le premier ministre est un fantoche, un valet puisqu’il n’a pas eu le choix de SON ministre des affaires étrangères. Ceci dit fafa n’est pas coupable de ce comportement mais responsable en ayant accepté cette entorse aux règles républicaines et constitutionnelles.

      1. Homo-Orcus

        Ce poste ministériel n’échappe pas à la règle constitutionnelle. Le président ne nomme pas les ministres, il peut en phase 2 refuser la proposition de son premier ministre. Le chef du gouvernement est le premier ministre. Fafa reconnaît qu’il a été nommé par le président, directement.

  21. kelevra

    NOUVELLES DE NOTRE PRESIDENT ET SA CONCUBNE

    Le divorce de Denis et Valérie Trierweiler n’a pas encore été prononcé. La première concubine, qui a déclaré qu’elle ne serait pas une potiche et qu’elle aura un rôle politique, est donc mariée, mais avec un autre homme que le Président de la France.

    François Hollande, de son coté, a eu une fille en 1988 avec Anne Hidalgo, première adjointe au Maire de Paris, alors que François était en couple avec Ségolène Royal.

    Jean-Marc Ayrault a eu une histoire de cul avec Ségolène Royal quand François Hollande était avec Anne Hidalgo.

    © Jean-Patrick Grumberg

  22. Calvin

    Très bon article, mais à mon sens, le premier d’une longue série !

    - Les 30% de baisse des émoluments de nos ministres : quand on voit les libellés des ministères et quelques anonymes qui les occupent, on se dit que 30% de baisse c’est loin d’être suffisant.
    - L’économie sensée être réalisée me semble contredite par la pléthore de minustres ((C) H16). Chaque mois, cela nous coûtera plus cher que précédemment. Voilà qui augure assez facilement de l’enfumage à venir : faire passer des hausses pour des baisses.
    - la parité : à priori, le « coup magistral » de Flanby. Où comment le sexe des ministres tient lieu de politique. Y a un truc freudien qui ne tourne pas rond au PS.
    - l’égalité des territoires : ça a fait rire ici, parmi les commentateurs. Mais c’est pas drôle du tout. On nage dans le constructivisme à outrance, l’égalitarisme qui a déjà ravagé l’Instruction Publique. Ok, ce gouvernement ménagera la finances, les partenaires européens, etc. Mais dans notre pré carré, ce sera un bordel puissance 10. Sauf si Cécile ne s’occupe finalement de logement. Autrement dit, la bulle immobilière va vraiment faire mal dans pas longtemps.

    « Méfiez-vous de Cécile Duflot »… Je crois qu’on ne s’en méfiera jamais assez.

  23. Ieremenko

    Ahahaha ! le « redressement productif » ! Les couleurs sont hissés !

    On sent comme un regret empreint de nostalgie que les T-54 n’aient pas traversé l’Elbe pendant les grandes années du Socialisme à l’est…

    1. Paf

      Helene, tu es de retour!

      Hélène, je m’appelle Hélène
      je suis une fille
      comme les autres

      Hélène
      j’ai mes joies, mes peines
      elles font ma vie
      comme la votre
      je voudrais trouver l’amour
      simplement trouver l’amour

    2. rocardo

      Sûr que nous pleurons tous Sarko et sa troupe de clowns à roulettes!
      Et perso,que des maboules prétendent nous sortir de la crise avec 20 miyards de dépenses publiques en plus,agrémentés d’une ponction de 45 miyards(dont 35 pour les entreprises),ça devrait faire peur à quiconque n’a pas du fromage blanc à la place des neurones.

    3. Nepenthes

      « Dans tout ce que je lis ici, beaucoup d’amertume.
      Le début de la peur… »

      Lorsqu’elle est éveillée par une menace crédible, par un danger tangible, la peur est un sentiment normal. Nous ne faisons qu’appliquer le changement voulu par Hollande : nous sommes normaux.

  24. Homo-Orcus

    Le H aspiré pose problème…

    ..Des médias arabophones ont été obligés d’adapter la transcription du nom du nouveau Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, pour éviter que chaque évocation du chef du gouvernement socialiste ne se transforme en histoire graveleuse.
    En effet, la transcription en arabe du nom tel que prononcé en France — « Aïro » — est un synonyme de « pénis » dans le langage familier de nombreux pays du Proche-Orient.
    Le casse-tête a duré plusieurs heures pour de nombreux journalistes arabophones de par le monde, qui ont du jongler avec la prononciation. Certains médias ont transcrit « Aro », ou ajouté un « H » aspiré au début de son nom, ou encore prononcé les deux consonnes muettes de la fin du nom.
    Afin de dissiper tout malentendu, le ministère français des Affaires étrangères a transmis à la presse une transcription officielle, retenant l’option de transcrire toutes les lettres de son nom comme si elles se prononçaient, y compris le L et le T.

  25. johnny_rotten

    En Juin prochain les Français vont être à nouveau sollicités pour envoyer au Parlement des « guignols » prétendument « au service » de leur circonscription.
    Est-ce qu’une quelconque charte sanctionnant l’absenteisme de ces « guignols » lors des sessions parlementaires est envisagée ?
    Non, rien aucune sanction.Le contribuable étant là pour payer leurs salaires

    1. gem

      mais malheureux ! heureusement qu’il y a de l’absentéisme ! tu imagines les dégâts qu’un parlementaire qui travaille peut faire ??? Alors oui, qu’ils restent chez eux à rien faire, c’est encore un moindre mal !

      1. Calvin

        Je serais presque d’accord avec toi, mais :
        - ils sont quand même payés, et ça nous coûte cher pour rien,
        - ils peuvent voter des lois à 6 ou 10, donc ça ne garantit pas d’une inflation de lois…

  26. nebukanetsar

    Pour évoquer la pasionaria du Nord, notre normal Président lui permet de tenir enfin ses vibrantes promesses sincères, forcément sincères, dégoulinantes des tracts électoraux de l’automne 2008, de se consacrer toute entière et exclusivement aux Lillois(es).
    A son corps défendant, elle dut se sacrifier en raison des demandes insistantes de ses amis bourreurs d’urnes pour aller bosser rue de Solférino à Paris VIIme à peine trois mois après.
    Son martyre est donc achevé, tant pis pour les Lillois(es), enfin ceux qui paient les impôts de Martine…

  27. nebukanetsar

    Vous êtes rien que des mauvaises langues à propos de ce cher Arnaud de M.
    La démondialisation signifie deux choses : on produit dorénavant ce qu’on achetait chez les autres ou on s’en passe, parce que cela va être sport d’expliquer aux concurrents de s’aligner sur nos coûts de production à la hausse.
    Arnaud de M. va donc pouvoir se colleter avec autre chose que sa production de logorrhée en « aidant » à recréer les productions du 19me siècle.
    Je lui suggère que l’on rouvre les mines de charbon puisque les Allemands (déjà eux) faisaient de l’essence synthétique, il y a septante ans, à partir de ce sympathique minéral.
    On devrait pouvoir retrouver la recette.
    Cela nous évitera d’enrichir ces malotrus d’émirs sans nous priver de nos bagnoles

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)