Le gaspi, c’est fini, car Garot a tout compris !

En France, tous les problèmes ont été résolus, ou à peu près. Le pays, devenu de cocagne à la force du poignet d’une majorité sévèrement membrée et aux muscles encore turgescents de l’effort accompli, est à présent apaisé, serein, heureux. Le calme et la volupté régnant, le gouvernement peut (et doit) donc maintenant s’attaquer à tous les petits détails qui nous tiennent encore à l’écart du paradis complet. En conséquence, il va pour commencer s’occuper de vos poubelles.

Oui. Votre poubelle vient de devenir, pour l’un des ministres de notre formidable régime de bananes, la source primordiale d’intérêt sur laquelle il va asseoir une loi. Et asseoir une loi sur les poubelles des citoyens, c’est donner, enfin, de façon claire, l’exacte valeur de la production législative de nos politiciens (et depuis plusieurs années). Notre grand commis de l’état a donc décidé de mettre en place un plan d’action afin de diviser par deux le volume de déchets alimentaires d’ici à 2025, parce que, voyez-vous, mes petits amis, chaque année, un Français jette entre 20 et 30 kilos de nourriture à la poubelle (une enquête a été lancée pour le retrouver, mais une fois qu’on l’aura chopé, il va prendre cher).

guillaume garot, minustre délégué de classe au gros alimentaireBref. Le ministre répond ici, avec cette lubie innovation législative, à plusieurs impératifs citoyens indispensable au vivrensemble français :

  • D’une part, ce ministre était inconnu au bataillon. Personne n’avait entendu parler de Guillaume Garot. Ben voilà, maintenant, c’est fait, on va le connaître. Et puis, avant ça, personne ne savait qu’il était ministre ; il faut dire que son maroquin est celui de, je cite, « ministre délégué chargé de l’agro-alimentaire ». Pas étonnant qu’avec un titre aussi bidon, il ait été obligé de montrer son papier à entête et sa carte de visite à son papa et sa maman pour qu’ils le croient. Ce projet de loi était donc indispensable pour marquer son passage. L’action était décisive, plus qu’attendue : nécessaire !
  • Tout le monde se plaint du volume de déchets alimentaires. Tout le monde. Les petits, les grands, les journalistes, les philosophes, les experts, les politiciens, les charcutiers, les facteurs et les retraités de Palavas-les-Flots. Les sondages, nombreux, réguliers, montrent une grogne croissante chez le Français pour lequel la bouffe est l’alpha et l’oméga de sa relation avec le réel, et l’absolue nécessité de légiférer. Les statistiques sont formelles : plus de 98% de l’électorat de François Hollande est contre le cancer et le gaspillage de nourriture. Il fallait donc agir.
  • La France, comme je l’expliquais en introduction, est apaisée. On peut donc se consacrer aux vraies urgences du moment, celles qui font, justement, grogner les Français. Le temps est donc à l’action !
  • Et puis surtout, tout indique que le secteur de l’agro-alimentaire, au contraire du secteur automobile par exemple, ou du secteur minier, n’avait jusqu’à présent pas trop à se plaindre et n’avait en conséquence subit les assauts débiles d’aucun ministre, fut-il délégué. Tout va bien ? Besoin de rien ? Alors aucun doute, c’est le moment d’agir !

Devant ces quatre raisons impérieuses, l’inéluctable législorrhée se met en place, mue par la puissante impulsion du minustre en pleine métamorphose : la petite chenille d’élu a passé brillamment le stade de chrysalide ministérile pour se transformer en fécond papillon gouvernemental type Chieur-De-Lois. Et pour lutter contre ce qu’il nomme avec une originalité de puceau découvrant Pigalle « les dérives de la société de surconsommation », le gentil Guillaume prévoit cinq actions qui associeront des commerçants, des associations, des industriels, des marchés et des cantines. Il manque un saupoudrage d’experts et de philosophes, avec une ou deux commissions pour ficeler tout ça, mais le petit débute, accordons-lui un peu de latitude.

Bien évidemment, les cinq actions en question sont parfaitement ridicules, mais détaillons-les :

a. Réduire les volumes des produits en proposant, par exemple, la vente de yaourt à l’unité plutôt que par lot de quatre ou six. Car Guillaume ne sait pas qu’on peut acheter les yaourts à l’unité. Comme les piles. Alors il fait une loi. Le touchant benêt.

b. Différer les promotions dans les grandes surfaces afin d’éviter au consommateur, un peu con sur les bords, d’acheter deux produits et de repartir avec un troisième gratuit qui risque de se périmer. Pour le gentil Guillaume, il suffit que le magasin propose au client d’emporter son lot plus tard, et roule ma poule. Bien évidemment, le fait que la promotion s’inscrive sur une durée de temps précise pour une raison essentielle n’effleure pas l’esprit candide du délégué à l’agro-alimentaire : en général, le magasin (capitaliste donc fondamentalement mauvais) effectue ce genre de promotion précisément pour éviter des pertes sur son stock périssable. Imposer aux détaillants de conserver la promotion « pour plus tard », c’est leur demander de fusiller purement et simplement à la fois l’esprit même de la promotion, et l’éventuelle augmentation de marge sur le produit lorsqu’il arrive hors saison. On peut le dire : c’est complètement débile.

c. Améliorer la gestion des stocks en retirant bien plus tôt les produits des rayons, avant leur date limite, pour mieux les redistribuer vers l’aide alimentaire, autrement dit retirer des produits vendables des rayons pour les donner. Allons plus loin : demandons aux supermarchés de ne pas du tout mettre les produits en rayon et de les distribuer directement lorsqu’ils en prennent possession, contre — par exemple — des tickets fournis par le gouvernement aux citoyens qui viendront directement prendre livraison des biens en question, moyennant une petite queue préalable.

Queue en Pologne soviétique

d. Guillaume est bien chaud, il est en confiance, et comme aucun des cabinétards ni des sous-fifres qui s’agitent autour de lui n’a le cran de lui dire qu’il raconte des bêtises, il continue donc sur sa lancée et fourre à présent son nez dans les cantines où il demande que les portions alimentaires soient mieux ajustées. Car bien sûr, actuellement, les cantines n’ont qu’une motivation mineure à fournir des portions adaptées et beaucoup livrent la purée à grands renforts de camions-bennes, déchargent les fruits au transpalette directement dans les assiettes et fournissent les boissons gazeuses sucrées au jet d’eau haute pression. Dans les petites communes notamment, on se demande pourquoi les maires, si près de leurs sous, n’ont pas pensé à ça. Qu’ils sont nigauds !

e. Toutes ces propositions à la fois pragmatiques et compréhensibles d’un coup, cela faisait beaucoup. Guillaume est maintenant dans son élément, et — jeunesse oblige, les hormones pulsent — le voilà qui nous éjacule un petit élargissement des contrats avec les marchés d’intérêt national (MIN), qui sont sept concernés pour le moment, avec généralisation aux 22 existants d’ici 2013. Vous n’avez aucune idée de ce que c’est ? Vous ne comprenez rien à ce sabir gouvergnangnan ? C’est normal, c’est du technoblabla administratif à tubulure citoyenne chromée. C’est destiné à d’autres imbéciles acteurs de la chaîne de production législative.

Bien évidemment, tout ceci serait mineur sans le lancement, en fanfare et avec vos sous, d’un joli site internet acidulé à base de consom’acteurs durables, citoyens, locaux et pourri de petits slogans dégoulinant de naïveté agressive allant des conseils pour bien ranger votre frigo au « Manger c’est bien, jeter ça craint ! » qui ont le don de provoquer l’hystérie du cœur de cible (les enfants hydrocéphales de 3 à 5 ans) ainsi que des massacres de chatons dans des proportions bibliques.

Oui, l’argent de vos impôts part dans les émoluments de ce frétillant adolescent de la politique lâché en roue libre et en descente vers un nouveau champ de bataille débile alors que personne ne le lui a demandé. Oui, on va avoir droit à une loi alors que, pourtant, tout indique que si le gaspillage existe, il est d’abord le résultat direct des normes, réglementations et contraintes directement imposées par le législateur sur les consommateurs et le commerce (interdiction de la vente à perte, obligation de destruction des denrées périssables passées de date même pour une journée, etc…). Du reste, comme l’a si bien résumé George Kaplan dans l’un de ses billets, le capitalisme est, par essence même, le premier moteur de l’optimisation anti-gaspillage (et en plus, c’est Karl Marx qui le dit lui-même dans le livre III du Capital !).

Le fait que le gouvernement veuille absolument réparer des erreurs dont il est en premier chef responsable est parfaitement symptomatique du mode d’action habituel des politiciens : découvrir un non problème, rechercher une solution idiote, l’appliquer de travers et chercher un coupable. Et en matière de gaspillage, il en ira de même. Mais rassurez-vous : ♪ le gaspi, c’est fini, ♫ car Garot a tout compris ! ♪

J'accepte les Bitcoins !

1HVq7EwgnNo19XobCifmi91q4GeFiWKEWK

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires128

  1. Eric

    > chaque année, un Français jette entre 20 et 30 kilos de nourriture à la poubelle

    Ce qui fait 50g/jour/personne, soit environ une demi-pomme !

    Qu’attend le gouvernement pour agir face à un tel gâchis ?

    1. dubitatif

      Nous allons être obligés de manger nos trognons de pommes, épluchure d’agrumes, de patates ….

      Ça va être super sympa la chasse au gaspi un retour au vraies valeurs !!!

      Enfin ça c’est pour éviter d’être le gars qui va prendre cher !! (ça m’a fait mourir de rire l’histoire de l’enquête sur le gaspilleur :) )

      1. zecrocwhite

        Le trognon, je le mange déjà. Je dégage juste la queue et les pépins (que je jette rarement dans la poubelle, sauf si je n’ai pas le choix, je sais, c’est honteux et je mérite la lapidation)…
        Pour les épluchures, il paraît qu’il y a des gens qui les mangent aussi.

        Et les agrumes, je croyais que le zeste était déjà une épluchure.

        M’aurait-on menti?

        1. eheime

          L’Etat me prend tout, même plus de quoi acheter à manger, du coup je fais les poubelles des autres. C’est bien comme ça M’sieur le Ministre ? J’suis un bon citoyen, pas vrai ?

      2. Pod

        Je propose l’absorption directe de compost puis d’en recycler le résultat chaque matin pour le recomposter à nouveau : autarcie totale ! Zérault gaspi !
        Ça c’est du vert certifié EELV !

    1. Melkion

      Sur le site dédié au gaspillage : Guillaume Garot – « Mon pacte national antigaspillage ».

      Vite, une commission d’experts en épluchure de pommes de terre, un moratoire du sac poubelle, une taxe antigaspilleurs, une loi !

      1. vengeusemasquée

        surtout une taxe proportionnelle au volume de déchets ! attends faut pas déconner ?! Ah on me souffle dans l’oreillette que ça existe déjà ? Merde alors, donc faut l’alourdir parce que ça n’a pas l’air assez efficace.

        1. Théo31

          La taxation des ordures au poids a été tentée en Allemagne :
          – explosion du nombre de canalisations bouchées
          – multiplication des poches poubelles en forêt
          – explosion des accidents par brûlures

        2. Calvin

          @Théo31
          Et encore, c’est parce que c’est des gentils, en Allemagne.

          Moi, si la taxation des ordures est faite au poids, je viderai mes ordures en douce dans les poubelles de la Mairie du coin, du CG, etc…

        3. vengeusemasquée

          Mais ça existe déjà en France les amis. Certaines villes ou communautés d’agglo l’ont déjà mis en oeuvre et les effets constatés en Allemagne se constatent de la même manière. Les gens vident leurs poubelles dans celles de leurs voisins ! :lol:

  2. anormal 1er

    Avec l’augmentation délirante des prix de la nourriture (+15% en moyenne par an n’en deplaise à l’insee) c’est vrai que l’on jette des camions bennes de nourriture à la poubelle pensez donc !!!! une loi est donc indispensable !
    hélas comme disat mon prof de droit penal à la fac : attention la loi protège le faible pas l’idiot!!

    1. Laurent

      Oui, on jette des camions bennes de nourriture à la poubelle à cause de réglementations stupides qui oblige à jeter des produits parfaitement comestibles sous prétexte qu’ils dépasse une date limite de consommations très souvent fantaisiste…
      je travail chez carrefour et je suis malade de voir des tonnes de nourriture partir à la benne mais c’est ainsi si on ne le fait pas c’est la grosse amende voir le tribunal…

        1. Fergunil

          Je suis pratiquement sur qu’en France, si quelqu’un choppe une infection alimentaire en fouillant les poubelles d’un grand magasin, il se trouvera bien un juge et la majorité des journaux pour considérer le magasin coupable.
          Je vois plus l’eau de Javel comme une assurance contre ce risque là.

  3. MarcusVinicius

    Putain, ce genre de site me donne des envies de meurtre…
    (Pas le vôtre, H16, celui du ministre).
    Y a vraiment tous les accessoires du bon petit bobo citoyen engagé. A vomir.

  4. Sam

    Les britanniques ont pris exactement le même type de Loi pour répondre à la crise. Par exemple depuis il est interdit de marquer les dates de perte de goût ou de saveur sur les produits alimentaires. Ils ont biensûr conservé les dates de péremption.

    1. Deres

      Donc en fait ils ont fait l’inverse de ce que préconise notre minustre … C’est donc bien un enfer capitaliste turbo-giga-libéral !

    2. alpharuper

      Ma belle soeur jette tout ce qui est dépassé le jour même. Quand je lui ai expliqué que les produits laitiers (yaourt, fromage blanc) pouvaient etre consommés 3 semaines apres la DLC, elle ne me croit pas (en plus elle confond DLC et DLUO). Pour la viande, il suffit de mettre son nez dessus…

      D’un autre coté, si on ne jette plus, on va consommer moins, cela fera moins de rentrée de TVA et autres taxes …. ouille ouille ouille, il va falloir en ajouter ailleurs (des taxes sur les déchets ?)

      Sur les dons des produits dépassés par les supermarchés, le problème c’est la responsabilité, et le risque pénal si un SDF a la chiasse en consommant un yaourt périmé de 2j. certaines assoces locales arrivent à contourner le problème, mais c’est l’exception. de +en+ de magasins (à Paris du moins) les soldent qq j avant la DLC

      1. Sam

        Arrêtez ne faîtes pas le plus malin ! Vous vous plaignez des contributions directes en France, mais je suis certain que votre niveau d’imposition est bas. Parlez nous de votre CAF ? De votre travail ? De votre rsa peut être ? Pas la peine de mentir !

        1. Ah, je vois, on a à faire à un petit kapo. Et pas très au courant, en plus.

          Je suis expatrié depuis plusieurs années et je gagne honteusement bien ma vie loin de vous. Parce que j’ai fui l’enfer fiscal. Que vous payez, payerez et qui vous mettra sur la paille. Bien fait. Le plus rigolo, c’est que même lorsque votre anus aura été retapissé par les agents du fisc avec des feuilles d’imposition en papier de verre, vous réclamerez encore plus d’impôts, ça se voit rien qu’au ton que vous employez.

          Bisous.

  5. Flo

    Z’oubliez le soutien du killer au mixer en marinière pour mettre au pas les grandes surfaces (ces suppots du grand Kapital etc etc…)
    Il leur « demande » de créer des rayons « tout made in France ».
    D’où (?)un sondage ce matin sur RMC : « seriez-vous prêt à payer plus cher pour des produits Français? » (on a peur de comprendre le raccourci). Réponse : 78 % de oui.
    Très bien, mais à trois conditions :
    1. Que j’en aie les moyens.
    2. Que le produit français me rende un meilleur service que son équivalent étranger.
    3. Qu’on me laisse libre de choisir.
    Ceci dit les 78 % devraient déjà se sentir comblés.Ils paient déjà (et les 22 % qui ne seraient pas d’accord aussi )beaucoup plus chers un très grand nombre de services du simple fait que ces derniers sont 100 % français.

    1. Deres

      Chez Carrouf, il y a déjà toute une gamme « Reflet de France » si tu veux du produit alimentaire typique de nos régions … Je suppose donc qu’il y a l’équivalent ailleurs. Récemment, ils ont créée des rayons Bio spécialisés (où il y a peu de monde au passage …). Si la demande est forte il feront pareil spontanément pour les produits français. Comme d’habitude, nos minustres font du combat d’arrière garde contre les moulins à vent. Les industriels n’attendent pas leurs élucubrations pour agir. Si la demande n’est pas assez forte, ce genre de rayon obligatoire plombera les marges des vendeurs qui devront augmenter gloablement leur prix pour compenser … Ce qui ne se voit pas …

      1. Flo

        Mauvais esprit!
        Comme tout ce que propose le gentleman framer, ça va marcher un max.
        Tiens par exemple hier le patron de la société qui fabrique les marinières se réjouissait bruyamment de « l’effet Montebourg » sur la vente de cet article pendant le WE.
        En effet, il en avait vendu 100 (cent!) au lieu de 30 en temps normal (tout en précisant que sa société vendait 5 millions d’articles par an).

        1. alpharuper

          Ils en ont parlé ce matin (Laurent Guimier, le vrai faux de l’info) à 8h15 sur Europe 1 : en fait, c’est la patron d’Armor Lux qui en a profité pour se faire une superbe pub… au moins, il a oublié d’etre c… celui là

    2. channy

      Ce qui est pathétique dans le projet Montebourg et sa mise en avant du made in France dans les supermarchés, c est que cela doit se faire en France…Tocard!
      Quand je vois en Asie du Sud Est et en chine comme nous sommes absents des hypers Carrefour et Casino( alors que les produits alimentaires Allemand ( mais aussi italien)pullulent.
      oui on pourrait se dire qu il y aurait un partenariat à faire entre les entreprises françaises et Carrefour(ou casino). Mais cela doit se faire uniquement entre La grande distribution et les entreprises qui souhaitent se développer à l’export.
      Les rares produits français que Carrefour vend dans ses magasins sont des produits Carrefour!! pas de quoi tomber amoureux fou de la bouffe française si on est étranger.
      Perso je bosse dans la grande distribution et c’est à se demander si les entreprises françaises ont envie de bosser( retard de livraison ou carrément non livraison, représentants fantômes etc)
      Sinon j’invite Mr Guillaume Garot à venir faire un stage d une semaine dans notre supermarché pour qu’il puisse se rendre compte de la débilité profonde de son projet!
      @Deres
       » ils ont créée des rayons Bio spécialisés (où il y a peu de monde au passage  »
      Vrai les ventes ne sont pas folichonnes du tout, mais les marges élevées compensent( sans compter les remises et services en tout genre payées par les fabricants)
       » Reflet de France » et son équivalent Leclerc « nos régions ont du talent » sont des marques distributeurs pour répondre à une demande forte( et déjà ancienne) des consommateurs pour le retour à des produits authentiques et cela marche.
      Pas besoin De rayon obligatoire pour l’alimentaire les français mangent dans leur immense majorité français et on ne leur fera pas manger de la bouffe Allemande..par contre on leur fera manger de la bouffe française produite en Allemagne, Belgique, Espagne.

      1. Deres

        Parfois j’achète de la nourriture allemande chez Lidl. Cela permet de se rendre compte qu’il est tout à fait possible d’avoir des yaourt de 150 ou 200 ml alors que nous subissons le diktat du yaourt normalisé de 125 ml … Allez savoir pourquoi …

  6. lapin malade

    J’avais pris les infos en cours , juste au moment ou une journaliste expliquait que dans le cas des promotions , le client repartirait avec ses deux lots et laisserait le troisième (gratuit) au magasin . Imaginez les supermarchés en train de gèrer les stocks de leurs clients alors qu’ils facturent à leurs fournisseurs jusqu’aux étiquettes Fluo qui indiquent ces mêmes promotions . Cocasse non ?

  7. turnover

    Je ne vois pas en quoi il faille déplorer la réglementation sur les produits alimentaires périmés et vouloir supprimer son application.Elle est stricte, mais c’est à ce prix que le consommateur est protégé.
    Vous avez certainement loupé le récent reportage TV assez incroyable sur la brigade de repression des fraudes alimentaires dans la région marseillaise. Car heureusement que ces fonctionnaires travaillent avec sévérité à faire respecter l’hygiène dans les restaurants.Avec le nombre crissants de restaus et fast foods tenu par une faune maghrebine qui se fout de l’hygiène (comme dans leur pays d’origine) c’est une catastrophe sanitaire qui nous tomberait dessus.

    1. Homme de paille. Racisme. Croyance dans les reportages télés. Amour des fonctionnaires de la répression des fraudes.

      Hum. On en tient un beau, les gars.

    2. T-Buster

      Expliquez moi en quoi un yogourt passé de disont 48h est-il dangereux? En quoi un camembert échu de 4 jours, pose-t-il problème?

      Et puis, dans la restauration c’est bien plus des problème d’hygiène que de date de péremption qui pose problème.

      Un yogourt 5 jours avant sa date officielle de mort, ouvert et a l’air ambiant, et lui nettement plus dangereux qu’un yogourt passé de 10 jours mais conservé parfaitement

      1. DoM P

        Il y a peu, je me suis enfilé une douzaine de yaourts périmés d’un mois.
        Ca va, pas le moindre pb.
        A la prochaine occasion, je tente les 45 jours.
        :D

        1. Super0

          En même temps ! Pas mal ! On peut dépasser un mois fastoche. Le fait de ne pas avoir de brique de 1 kg (ou peu) est un signe du marketing « Français »; il existe dans beaucoup de pays Européens des formats plus sympa en carton (tetra pack). Du coup c’est moins cher à l’achat, plus important en volume, et moins polluant (recyclage)…et on peut avoir une qualité supérieure au mini pots pouraves en plastique. Bon, c’est vrai, c’est pas possible en France : on est trop fort !

        2. paf

          ca fait bien longtemps que je ne lis plus les dates de peremption sur les produits laitiers.Par contre je renifle mon lait pour le cafe avant de le verser.

    3. channy

      oh putain un Troll!
      Bon savez vous faire la différence entre une DLC et une DLUO?
      Ensuite vous parlez de l’hygiène des restaurants et de catastrophe sanitaire:
      Quand j’étais chez Metro un client restaurateur s’est pris une prune car la coupe des fruits au sirop qu’il vendait n’était pas conforme à la législation… Vous imaginez le nombre de victimes potentielles ? Ensuite si vous êtes restaurateur, est ce que vous savez si la chaine du froid a été respecté par votre fournisseur depuis l’achat du produit à son fabricant ?
      Laissez 15 minutes une crème chantilly par exemple hors du frigo, car c’est le coup feu dans la cuisine et que vous devez être au four et au moulin, vous êtes bon pour la prune.

      « tenu par une faune maghrebine qui se fout de l’hygiène (comme dans leur pays d’origine) »

      pffff… Chaque fois qu’un resto asiatique se fait verbaliser on a droit au riz dans la poubelle. Sans vous dire que les asiatiques qui pour beaucoup ont garder quelques habitudes de leurs pays d’origine, stocke le riz dans un grand container en plastique (dont nous occidentaux, nous servons comme poubelle) qui n’a jamais contenu autre chose que du riz.

      ils font cela pour protéger le riz d’être mangé par les insectes rampants car bizarrement chez nous aussi parfois on trouve des insectes rampants dans les restos malgré l’usage intensif d’insecticide. Et tiens mon bon Troll je vais t’en raconter une bonne : toujours quand je bossais chez Metro j’avais un restaurateur 1 étoile au guide Michelin, eh bien le type n’achetait que la viande dont la DLC était passée(pas plus de 24 heures) pour faire des économies. Le guide Michelin a mis 2 ans avant de lui faire sauter son étoile, les contrôles d’hygiène menés par la répression des fraudes ? ahahahahaha il est rigolo le troll.

      1. vengeusemasquée

        Les contrôles d’hygiène sont menés par la Direction départementale de la protection des populations. Ils sont abominablement pointilleux et n’hésitent pas à sanctionner les restaurateurs mais, bizarrement, pas trop les acteurs publics. Pour info, ils estiment comme points de non conformité grave un carreau de faïence endommagé, une vitre cassée (bah oui ça laisse passer l’air), une porte à la peinture écaillée, une porte ouverte, d’ailleurs, le stockage en réserve sèche (boîtes de conserve) sur des étagères en bois brut…
        Les restaurants sont menacés de fermeture à la 1e visite et se prennent une amende à la 2e + fermeture administrative. Inutile de vous dire qu’on a plus de marge quand on est une école ou un collège… :lol:

  8. Shnaffy

    Vous en avez d’autres en réserve des minustres inconnus comme lui?
    En tout cas ça promet !

    Ps:
    « (et en plus, c’est Karl Marx qui le dit lui-même dan le livre III du Capital !) »

    Manque un « s » à dans

    1. dede

      Effectivement, « ministre délégué chargé de l’agro-alimentaire », il fallait l’inventer!

      H16, je suis d’acord avec Snaffy : nous n’allons pas perdre notre temps a aller regarder la liste des ministres existants mais un bon billet nous permettrait de nous delecter…

      Ceci dit, je vais peut-etre aller m’acheter des actions Danone car, a part lancer une pluie de subventions par la=bas, on ne voit pas vraiment ce qui’ils vont faire, au ministere.

  9. T-Buster

    Je n’ai jamais compris cette histoire d’interdiction de vente à perte… Si quelqu’un veut vendre en perdant ses sous, c’est son problème, pas celui du gouvernement. Car logiquement mieux vaut faire une vente à 50% que perdre 100%. Même la gauche peut comprendre cela.
    Quand à la destruction des denrées périssables…. Jamais compris pourquoi on met une date sur des fromages! Ils sont justement mangeable à partir de cette date de fin! Avant vous avez droit à des blocs de gomme. Bref!! C’est juste n’importe quoi!

      1. DoM P

        C’est ça. Leur crainte, c’est qu’une grosse enseigne s’installe en face de petits magasins, profite qu’elle à les reins solides pour briser les leurs en vendant à perte, pour ensuite se retrouver en état de monopole et pouvoir doubler les prix.
        Le fait que tous ceux qui se sont un jour risqués à faire cela se sont plantés à cause de la réémergence de la concurence une fois les prix élevés établis ne leur donne pas d’indication sur ce qui se passerait sans cette réglementation débile.

        1. Franz

          En même temps, les grandes surfaces ont, structurellement, un BFR négatif. Ils peuvent donc vendre à perte les produits et continuer à gagner de l’argent. Ce qui élimineraient les petits commerçants (si, et seulement si, ces derniers ne font que de la concurrence frontale sur les prix, et ne profitent pas de la différence de taille, de localisation et de leur spécialisation pour se différencier).
          C’est une des mille et une lois votés pour « préserver » des gens dépasser et leur permettre de ne pas évoluer, au frais de la princesse contribuable. Une version moderne de la pétition des marchants de chandelles.

    1. channy

      « Je n’ai jamais compris cette histoire d’interdiction de vente à perte… Si quelqu’un veut vendre en perdant ses sous, c’est son problème, pas celui du gouvernement. Car logiquement mieux vaut faire une vente à 50% que perdre 100% »

      Vous confondez vente à perte et « solde » pour cause de DLC ou DLUO proche .
      Rien ne vous interdit de solder à -50% un fromage dont la DLC est du jour..pour une DLUO vous pouvez même le solder à -50% (ou plus) même 1 mois après que la date limite d’utilisation optimale soit passée..d’ailleurs il existe quelques supermarchés qui sont spécialisés dans la revente de ces produits.
      La Vente à perte ,elle a pour but de faire venir le client dans le magasin en vendant à perte des produits d’appels (à forte notoriété)le Coca Cola en est l’exemple typique.
      Certes vous allez perdre de l’argent sur le coca Cola mais vous allez en gagner sur les autres produits que le consommateur aura acheté.

  10. Pere Collateur

    Ah oui, excellent billet.

    Je me suis bien marré, notamment dans pendant l’énumération des proposition de cet illustre minustre inconnu.
    C’etait bien étrange; j’avais l’impression d’entendre un coeur de l’armée rouge monter en intensité, et j’ai cru apercevoir du coin de l’oeil flotter un drapeau rouge avec une faucille et un marteau pas loin… ^^

    Néanmoins, je suis toujours étonné de l’incroyable proportion qu’ont ces gens à sortir autant d’aneries.
    Mais qu’est ce qu’ils ont appris à l’école?

    1. Elphyr

      Ben l’ENA a l’envers… bah… voilà quoi, vous répondez à votre propre question xD !

      Après, dans la fac où je suis, y’a 2 moteurs principaux de pensée (profs & élèves) : les futurs syndicalistes Mélanchon-fans et anticapitalistes ou les Marino-fascistes de base @l’étranger cay le maaaal.

      1. Pere Collateur

        Tiens, y a du changement dans les facs à ce que vous dites.

        De mon temps on avait les bidules gauchistes, qui avaient une sorte de monopole.
        On a donc un maintenant un peu de concurrence?

        1. DoM P

          Les coco sont une gauche qui n’aime pas les riches,
          Marine est une gauche qui n’aime pas les étrangers.

          Tu parles d’une concurence !

    2. Jesrad

      Qu’est-ce qu’ils ont appris à l’Ecole Nationale d’Administration ? Qu’ils étaient l’élite, supérieurs aux autres en tout, que la moindre de leurs pensées valait plus que l’avis concerté de toute une population, et qu’une fois élus leurs désirs se mueraient, par la grâce du Saint Pouvoir de l’état, en réalité.

    3. peste et corriza

      Tu as tord

      Même les cocos ne se lançaient pas dans des lois aussi stupides, tout simplement car les magasins d’état avaient d’énormes stocks, et que le système était si inefficace que les russes recyclaient tout.

      Pour rappel, 10% des terres cultivés de la Russie coco (jardins potagers) fournissaient 90% de la bouffe. Les kolkhozes étaient des monuments inefficacité d’autant plus que le système de transport était naze.

      1. paf

        les politiques ont compris ( involontairement) qu’il vallait mieux legiferer sur de l’economie de marche que d’imposer le communisme d’un coup.Le next step sera de comprendre (involontairement) qu’au bout d’un moment on installe l’equivalent du communisme sans le vouloir quand on abuse trop de la legislation.

  11. Jesrad

    « un Français jette entre 20 et 30 kilos de nourriture à la poubelle »

    Le saligaud.

    Perso je dois être à 3-4 kg par an, à 100% des fruits et légumes ayant moisi bien plus rapidement que la normale.

    D’ailleurs n’y-a-til pas un conflit entre cet objectif de non-gaspi, et l’objectif du PNNS (manger-bouger) de nous faire manger plus de fruits et légumes en plus grande diversité ? Béh oui, si on en mange plus, il faudra aussi en acheter plus, en stocker plus… et fatalement en jeter plus une fois oxydés / moisis / passés / blets.

    Ce qui m’amène à rappeler que les coûts de transaction, ça existe et c’est comme les lois de la thermodynamique (ils ont un lien de parenté, soit dit en passant): on ne peut pas gagner contre eux, seulement négocier… et toujours à perte. Ce sont les coûts de transaction qui font qu’il faut choisir le compromis entre deux échecs:
    – soit on ne gaspille rien, mais on n’a pas assez pour tout le monde
    – soit on a assez pour tout le monde, mais il y a du gâchis

    Bref, si le gouvernement veut réduire le gâchis:
    – soit il débarrasse le marché des boulets et obstacles qu’il s’est échigné à lui coller dans les pattes depuis des décennies, et l’efficience des échanges et de la coordination de la production nous poussera plus près de la limite de gaspi minimum sans pénurie,
    – soit il tape sur tout le monde et cause des pénuries

    Hmmm, cruel dilemme (que la main de Corneille n’eût pas nié ?)

    1. Josselin

      « D’ailleurs n’y-a-til pas un conflit entre cet objectif de non-gaspi, et l’objectif du PNNS »

      Sans compter le culte du bio bobo bien-pensant, qui fait que les fruits et légumes ne jouissent pas de conservateurs pour allonger leur durée de vie.

    2. paf

      le gouvernement s’en fout du gaspi.Le but ici est de faire croire qu’on s’occupe du francais et qu’on le fait dans l’equitabilite ecomorale verte.
      Il doit y a voir un peu de lobbyisme cache quelquepart aussi.Au hasad je dirais favoriser les producteurs francais par contre j’ai pas encore compris comment ils font ca.
      Avec l’histoire des promotions il y a aussi la volonte de donner l’impression qu’on s’occupe des droits du consommateur; en vrai ils commencent a organiser la penurie masi ca je doute qu’ils le sachent.

  12. Super0

    Oui, mais bon….j’aime bien les piles !
    De toute façon on peut dire qu’il existe une équation valable en France : un ministre = une loi = un nom pour la postérité.

    Bon c’est vrai que son nom associé aux poubelles c’est un peu naze, mais il faut commencer à la base de la hiérarchie.

    Les TOM s’occupent déjà de nous remercier en fin d’année, alors vive la surtaxe.

    Mais j’y pense, on pourrait aussi imposer et taxer les créateurs de lois : ils consomment du papier, de l’encre, du temps, nos impôts, et en plus ça sert à rien.

      1. Super0

        Oui, lui même. Comme quoi, les grandes idées peuvent sortir d’une poubelle ! Mais il y avait monsieur aspirateur, monsieur lumière etc…à cette époque et un peu après il y a eu toute la série des écrivains d’anticipation qui ont magnifiquement écrit la merde dans laquelle on nage aujourd’hui. On ne peut pas dire qu’ils ne nous avaient pas prévenu..ou alors est ce de leur faute….bref, on choppe le minustre et on lui fait bouffer des yoghurts jusqu’à explosion.

  13. Sinis

    Les ministeres sont remplis de parasites.
    Un parasite pour vivre a besoin d’un hote qui le nourrit…
    C’est nove vie, notre quotidien accessoirement nos impots qui nourrissent ces gens, ils ne créent rien… Ils nous empechent de bien vivre, en créant pour justifier leur salaire ou leur taux de parasitage des textes qui vont restreindre notre liberté de créer…
    Et la boucle se bouclera, parce que de cette action naitra une réaction, qui nourrira de nouveau le parasite… Qui.. Vous avez compris la suite!
    Bref les lois qui ne servent à rien, ne servent qu’à polluer nos vies, et à justifier des salaires souvent bien trop élevés.

      1. Super0

        Moi je dis : oui au site de paf !
        Et en prime : une loi, un nom, une taxe.
        Vlan dans la tronche du peuple : et en plus on aime ça. La preuve on va se taper encore 5 ans de dictature socialiste…les Français sont sado maso c est sur !

        1. Aristarque

          Avec un peu de veine, on n’a plus que quatre ans sic mois trois semaines à tenir si Mimolette arrive à terminer son bail initialement prévu…

      2. Calvin

        Ne le dit pas en riant !
        Je pressens une loi (sous les deux-trois ans) obligeant les Français (mâles) à faire pipi assis, sous peine d’amende.

  14. fab

    C’était pas les mêmes qui disaient que c’était mieux d’acheter en grande quantité pour éviter la multiplication des emballages?

    En gros, on jètera moins de déchets organiques (facilement biodégradables) mais plus d’emballages plastiques. C’est évidemment une très bonne idée!

    1. Calvin

      Très très bien vu.
      Et, donc, en résumé, cela augmente le coup de production et les déchets d’emballage.
      Bingo !
      Y en a des bons qui sortent de l’ENA.
      Y a sans doute que ça !!!

    1. zecrocwhite

      Je reste quand même surpris qu’ils aillent après donner des leçons à l’Afrique sur la démocratie, comme quoi c’est pas bien, et loin d’être bisous-compatible de changer les modalités d’un scrutin AVANT une élection…

    2. Pere Collateur

      Joli! Deux blaireaux pour le prix d’un. Et en plus ils peuvent faire des petits.

      Comment ca il faut payer deux fois? On coupe pas le salaire de l’un en deux?

      1. eheime

        Nan, parce que deux fois plus de vent produit = deux salaires, logique. VOus voudriez deux moulins à vent pour le prix d’un seul, vous êtes un petit malin vous ;)

      2. Flo

        Il veulent autoriser le mariage homo et en même temps contraindre à la parité aux élections.
        Ce qui serait vraiment bisou c’est d’exiger des tickets avec un homme et une femme (ou à défaut un couple marié) dont l’un serait de gauche et l’autre de droite ou vice versa comme chantaient les inconnus.

        1. paf

          ou exiger la parite avec des lesbiennes comme candidats ‘homme’ et des homos comme candidats ‘femme’.histoire de simplifier le bousin.

  15. Kassad

    C’est… indescriptible. Je me fais toujours avoir en me disant que vraiment, non, non cette fois ils n’iront jamais aussi profond dans la connerie. Mais je dois dire qu’avec Hollande/Ayrault on tient un tandem de choc. Sky’s the limit.

    Ca faisait longtemps que j’avais pas autant ri depuis longtemps de l’actualité.

    Par contre il faut faire attention car bientôt un simple copier/coller des initiatives gouvernementales sera aussi satirique qu’un billet. C’est ça aussi l’éco-citoyenneté et la culture du recyclage (in)conscient.

    1. John Bigballs

      Idem.
      Le matin j’ouvre pourtant les news en me demandant « bon alors quelle connerie vous ils nous avoir pondu aujourd’hui ? »

      Mais à CHAQUE FOIS en découvrant la surprise je tombe sur le cul !
      Le changement c’est délirant !

  16. John Bigballs

    Encore une fois merci pour ce rapport d’observation du politicien français en milieu naturel, espèce extrêmement nuisible et invasive dont les moeurs sont encore trop méconnus.

  17. Nocte

    La France est-elle une singularité législationnelle (pardon pour ce grossier néologisme)?

    vous avez 4h !

    En tout cas, merci H16, le ton de l’article est tel que j’arrive à rire de nouvelles aussi consternantes.

  18. Pascale

    «  » »la promotion s’inscrive sur une durée de temps précise pour une raison essentielle «  » ».
    Raison uniquement légale d’ailleurs. Les promotions, pour être légales, doivent être limités dans le temps et la fin de la période de promotions doit être obligatoirement mentionnée. Sinon, gare aux inspecteurs chargés de lutter contre la fraude.
    Que Garot ne sache pas cela montre encore à quel point ce gouvernement est composé d’amateurs (qui plus est fonctionnaires …). D’ailleurs, dans la même veine, la loi Duflot a été rejetée par le CC… Quelle bande de nazes !

  19. Pascale

    «  » »D’une part, ce ministre était inconnu au bataillon. Personne n’avait entendu parler de Guillaume Garot. Ben voilà, maintenant, c’est fait, on va le connaître. » » »

    Super, maintenant il va avoir une loi à son nom et il rentrera dans l’Histoire ! Comme Duflot ! Elle est pas belle la vie ?

  20. le désabusé

    dans ce pays, on va baisser les honoraires des medecins radiologues de 200 millions d’euros pour dégager un budget afin d’ouvrir des salles de shoot où des infirmières payées avec l’argent de nos cotisations vont allègrement piquer des toxicomanes avec des doses de stupéfiants qu’on ne va pas tarder à financer d’ailleurs sous prétexte de fournir aux joyeux toxicomanes une marchandise de qualité non coupée avec divers saloperies toutes plus nuisibles. On croit rêver…. Mais non Marisol Touraine passera à la postérité comme cet abruti dont il est question dans cette chronique

    Décidément ce pays est foutu

  21. J.

    L’image de la queue en Pologne me rappelle une anecdote amusante. La propagande de l’ex-URSS montrait des photos de queues devant les cinémas pour montrer à leurs citoyens que les américains aussi devait faire la queue pour faire leurs courses.

  22. Alex6

    C’est moi ou ce genre d' »initiative » n’existe qu’en France? Non parceque j’ai beau regarder les autres journaux, je ne vois jamais rien d’aussi cretin que ca ailleurs!
    Le truc qui me gonfle le plus c’est que je suis certain de trouver plein de gens pour approuver ce genre d' »action », avec une larme au coin de l’oeil pour cette pauvre planete et les bebes phoques tout ca…
    C’est ce qui me donne envie de partir en courant des que je passe plus de deux semaines dans ce pays de cons.

  23. Aristarque

    Dans le genre d’amateurs débutants qui se palpent une paie normale de minustre, nous avons eu :

    Michèle DELAUNAY en académicienne refoulée, réduite à créer des locutions à la M. JOURDAIN pour faire croire à son indispensable utilité…
    Cécile DUFLOT, l’agrégée de géographie ignorant la localisation du Japon, certes un minuscule pays sans aucune importance,
    Arnaud de Montebourg, mannequin pigiste à ses heures,
    Fleur PELLERIN en apôtre du oueb libre bien encadré façon Big Brother
    Et maintenant Guillaume GAROT pour nous apprendre à ranger un frigo et à gérer son garde-manger…
    Bref la France est puissamment armée pour faire face aux défis du 21me siècle avec un pareil gouvernement…
    Cher H16, en avez vous d’autres en réserve de cet acabit, qu’on rigole encore un peu puisqu’il n’y a plus grand chose à faire pour nos sous, gaspillés de force à entretenir de tels parasites…

  24. vengeusemasquée

    Et vous n’imaginez même pas toutes les heures qu’on passe déjà en réunion sur ce genre de sujets, entre les colloques et autres programmes régionaux/départementaux etc. Du coup, ça fait plein d’actions à mettre en oeuvre (sensibilisation, formation, achat de poubelles adaptées etc.) puis, naturellement, les comités de pilotage ad-hoc. C’est trop beau l’administration !!

  25. Martin-Lothar

    Si cette sotte et grotesque loi ordurière passe (avec la taxe en forme de prune subséquente, of course) je chierai dorénavant dans mes sacs poubelles rien que pour primo, montrer à ces débiles pervers que je consomme tout ce que j’achète et secundo, évidemment, pour les emmerder profus.
    Si ce pays doit disparaître, je préfère encore que ce soit dans le feu et le sang plutôt que dans la honte de telles idioties, de telles indignités, de telles injures à l’intelligence la plus élémentaire. Vae victis.

  26. douar

    Une vache laitière qui produit 35 Kgs de lait, quand elle est alimentée ad lib (c’est à dire à volonté), laisse systématiquement 5 à 10 % de sa nourriture totale. Si elle consomme la totalité, c’est qu’elle n’en a pas assez pour couvrir ses besoins. Étonnant non?

  27. solo02

    Du grand art Monsieur, on applaudit des deux mains en criant bis-bis; Longtemps que je n’ai pas ri autant à la lecture d’un billet. Bravo à vous et mille merci!
    Cordialement!

  28. girault

    merci merci merci qu’est ce que j’ai pu rire en vous lisant tous un pensée émue à Aristarque et bravo à H16 de nous lever des lièvres comme ça (façon cochon d’inde pour la vélocité…)
    c’est difficile d’arriver au bout parce que là on se dit que c’est la réalité et bon c’est pas si drôle ce qui arrive à notre cher pays réel.

  29. Sentinel

    « Bien évidemment, tout ceci serait mineur sans le lancement, en fanfare et avec vos sous, d’un joli site internet acidulé à base de consom’acteurs durables, citoyens, locaux et pourri de petits slogans dégoulinant de naïveté agressive allant des conseils pour bien ranger votre frigo au « Manger c’est bien, jeter ça craint ! » qui ont le don de provoquer l’hystérie du cœur de cible (les enfants hydrocéphales de 3 à 5 ans) ainsi que des massacres de chatons dans des proportions bibliques. »

    Comment arrivez vous à si bien transmettre cette exaspération urticante envers toute cette merde ? J’ai rigolé franchement, enorme !

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)