Armes à feu : la France s’excite pendant que l’Amérique se calme

Ah mon dieu c’est horrible c’est abominable c’est la catastrophe la France se dirige droit vers une américanisation de sa société ah c’est affreux argh et tout ça ! Et par cette suite d’imprécations terrifiées, je ne veux pas dire que les Français se jettent sur les BigMac comme la misère sur le pauvre monde et deviennent obèses. Non. Je veux dire que la France sombre dans le Shooting For Columbine de base ! Ce pays est foutu !

D’ailleurs, les journalistes et toute la presse française ne s’y sont pas trompés : maintenant, à chaque affaire où un tireur fou sévit ici ou là, immédiatement sont rappelées la liste de tous les précédents incidents similaires, et la question de la libre possession des armes est relancée sur le territoire français où chacun sait que le nombre d’armes à feu par habitant est fort élevé. Mais voilà : les Français tiennent à leur second amendement et … oh, wait !

Il semblerait que le paragraphe précédent était légèrement embué de fiction : la presse française, si prompte à bondir sur le dos des Américains, volontiers présentés comme un peuple de cowboys semi-fous prêts à tirer sur tout ce qui bouge, ne fait aucun commentaire débile sur le laxisme dégoulinant dont font preuve les autorités françaises lorsqu’une fusillade éclate. Le différentiel de traitement entre les échanges par balles aux États-Unis et les petits différents par armes à feu en France est maintenant flagrant.

chicks with gunOn me dira, j’en suis sûr, que j’exagère, que la France est bien loin de présenter une actualité de fusillades aussi chargée que les États-Unis, justifiant en cela la présentation caricaturale des mœurs outre-atlantique, à base de Texan rougeaud prêt à dégainer au moindre souci, éventuellement couplée à une rediffusion fort à propos du célèbre film de Michael Moore, ce millionnaire anticapitaliste à bedon proéminant. Sauf que… sauf qu’actuellement, les actualités sont assez chargées … du côté français. Jugez plutôt : en l’espace de quelques mois, on a une fusillade dans une discothèque dans le Nord, qui suivait de quelques mois une autre fusillade à Caen. Le sud compte bien évidemment les règlements de compte quasi-quotidiens à Marseille et en Corse, mais au-delà de ces petites incivilités sanglantes entre bandes rivales de vendeurs de drogue, on en trouve aussi à Bayonne, à côté de Montpellier, à Sète, mais aussi Orly ou encore Argenteuil. Tout ça en quelques semaines, voire quelques jours pour les dernières.

Il est intéressant de constater que ces différents faits divers s’accumulent sans qu’on puisse ici blâmer la détention ou le port libre d’armes, la détention étant très strictement encadrée et le port totalement interdit. Alors que nos journalistes sont pourtant si prompts, régulièrement, à pointer du doigt l’abominable laxisme et la frivolité des lois américaines pour expliquer l’une ou l’autre fusillade, l’argument tombe un peu à plat lorsqu’il s’agit d’un pays dans lequel le citoyen est bordé du téton au sapin.

L’évidence crève les yeux et aveugle donc les bien-pensants habituels qui se réfugient, pour le cas français, dans les atermoiements humides et se contentent de réclamer avec véhémence que l’État intervienne, que Manuel Valls dise ou fasse quelque chose, bref, qu’on ne laisse pas ainsi le citoyen désarmé (et, pour tout dire, aussi veule que pleutre) se faire trouer la peau comme un lapin de ball-trap. Bien évidemment, la légalisation des armes à feu est absolument inenvisageable, puisque, tout le monde le sait, si on laisse faire ça, les citoyens vont immédiatement s’empresser de sortir dans la rue dégommer qui le boucher récalcitrant, qui le plombier en retard, qui la maîtresse d’école acrimonieuse. C’est absolument évident.

gun control fail

Et lorsque ces éléments ne sont pas propulsé sous le nez des impétrants qui penseraient à redonner un peu de champ au citoyen, c’est l’argument de la dangerosité intrinsèque des armes qui est utilisé : même dans une maison, c’est si dangereux — comprenez-vous, malheureux ? — qu’on court à la catastrophe. Pourtant, si on regarde les statistiques aux USA, justement (cinq fois plus d’habitants et trois fois plus d’armes par habitant qu’en France), on constate qu’environ 140 personnes trouvent la mort (en tout) dans un accident en manipulant une arme à feu chez elle. Même le nombre de noyades dans des piscines privées, en France, est supérieur à ce nombre (et en valeur absolue, hein). L’argument de la dangerosité est, pour le moins, ridicule.

(Avec tous ces faits, on se demande dans quelle mesure les étatistes et tenants de l'interdiction totale ne projettent pas leurs propres peurs sur les autres : se sachant psychologiquement instables, ils n'hésitent pas à imaginer les mêmes troubles mentaux chez les autres, même si les faits, les statistiques et un peu de bon sens leur donne tort dans des proportions qu'ils voudraient nous cacher.)

Je remarquais pourtant, dans un précédent billet, que l’actuelle prohibition était surtout favorable à l’accroissement du problème et non sa résolution et permettait surtout aux états, dits démocratiques, de s’assurer d’une force minimale du peuple sous son joug. D’ailleurs, ceux qui prétendent nous représenter ont une envie régulière de retirer toute velléité de se défendre des mains d’une population qui a pourtant montré sa totale obéissance à l’État et une résignation quasi-morbide devant la ponction fiscale et les avanies administratives quotidiennes.

En outre, ce qu’il y a d’encore plus intéressant, c’est qu’alors que la violence par armes à feu fait de plus en plus souvent les gros titres en France, l’Amérique découvre, un peu étonnée, que la violence, chez elle, diminue dans des proportions si notables qu’on bat maintenant des records … de sécurité. C’est ainsi que la ville de New-York constate une baisse de 23% de son taux de crime, atteignant un point bas jamais atteint depuis 1960. Et à Washington, une ville qui pourtant enregistrait régulièrement des records dans le nombre de meurtres, on se dirige doucement vers une année remarquablement calme avec moins de 100 morts (là où on en enregistrait auparavant plus de 500), ce qui ne s’est plus vu depuis 1963.

De façon étonnante, on n’entend guère les journalistes français faire des reportages tonitruants sur ces excellentes nouvelles. On n’entend guère les journalistes faire de comparaison entre la situation américaine, les fusillades diverses et variées, les analyser, en comprendre les mécanismes, et essayer, intelligemment, de comparer avec la situation française. On n’entend guère ces journalistes écarter une fois pour toute l’argument de la législation des armes à feu qui, à l’évidence devant la différence de situation des deux pays, ne joue pas. On entend plus volontiers l’un(e) ou l’autre journaliste sortir d’incroyables stupidités sur les jeux vidéos plutôt que se renseigner.

C’est dommage : ce sujet mérite mieux qu’une avalanche de poncifs.

J'accepte les Bitcoins !

14LmNiS3pqdb4hcNXkWdYPuZbA7cE3mouc

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires174

  1. Typhon

    Oui ben, les journalistes français sont des tâches, ce n’est pas une découverte.

    Et puis, qu’est-ce qu’on voit dans cet article ?

    De la théorie du complot : « l’actuelle prohibition était surtout favorable à l’accroissement du problème et non sa résolution et permettait surtout aux états, dits démocratiques, de s’assurer d’une force minimale du peuple sous son joug »

    Et la suggestion que tout les gens qui sont partisans de la prohibition de la vente d’arme sont « psychologiquement instables ».

    Et vous vous croyez plus malin qu’un journaliste ? Vous êtes juste différemment biaisé.

    Typhon

    1. Lol.
      – pour la théorie du complot, tu es simplement fort mal renseigné. Ce n’est pas grave. Tous les pays qui ont viré au totalitarisme ont tous mis un point d’honneur à bannir les armes à feu. Sans sombrer dans le point Godwin, ce fut le cas en Allemagne hitlérienne, sous Mussolini, sous Castro, en URSS, sous Mao, etc… Bref : ce n’est ni une théorie, ni un complot, c’est un fait. Inversement, note que les nations les plus démocratiques (Suisse en tête) ont une vraie culture de l’arme à feu pour le citoyen. Coïncidence ? Je ne crois pas. J’attends de voir tes beaux arguments bien solides.

      – pour l’instabilité, c’est une simple suggestion, mais là encore, si l’on s’en tient aux faits, force est de constater que ceux qui la réclament sont ceux qui expliquent le plus clairement qu’ils n’imaginent pas les gens, avec des armes, se comporter de façon saine. Factuellement, tous les conducteurs automobiles ont le pouvoir de déclencher des massacres (il suffit de rouler à fond sur un trottoir d’une avenue passante) et pourtant, ce genre de cas n’arrive jamais. Même chose pour les armes : en très très grand nombre sur la planète, le nombre de « killing spree » est extrêmement faible. Devant ces faits, seuls les abrutis (il y en a, soyons honnêtes) ou les personnes psychologiquement fragiles et incapables de projeter autre chose que leurs propres problèmes sur les autres peuvent tenir un raisonnement autre que celui de bon sens.

      1. Typhon

        « Sans sombrer dans le point Godwin »

        Ben si, justement.

        Ce n’est pas parce que les régimes totalitaires interdisent la possession d’arme à feu que toute mesure visant à la restreindre voire à l’interdire est d’inspiration totalitaire.
        Ça me parait un procès d’intention assez ridicule.

        Je veux bien qu’on taxe les partisans de ce genre de législation de naïveté, mais leur prêter des arrière-pensées totalitaires ou une instabilité mentale qu’ils projetteraient sur l’ensemble de la population, c’est voir le mal partout.

        En outre, la comparaison entre voiture et arme à feu n’est pas très pertinente.

        Bien sûr qu’on peut tuer plein de monde avec une voiture, même sans le faire exprès, mais les psychopathe qui cherchent simplement à tuer « plein de monde » sont très rares et seraient probablement considérés comme des fous même par les assassins ordinaires.
        Ces derniers ont en général une victime bien spécifique en tête, et le pistolet est incomparablement plus pratique de ce point de vue.

        Typhon

        1. « Ce n’est pas parce que les régimes totalitaires interdisent la possession d’arme à feu que toute mesure visant à la restreindre voire à l’interdire est d’inspiration totalitaire. »
          Mais si, justement. Là, on frise – sauf ton respect – l’inculture de base. Il te reste à connaître les raisons invoquées tant dans les régimes démocratiques que les régimes totalitaires pour la prohibition des armes pour comprendre que cet interdit est d’inspiration totalitaire.

          « En outre, la comparaison entre voiture et arme à feu n’est pas très pertinente.  »
          Tu n’expliques pas pourquoi, et tu parles de psychopathes sans comprendre ce que c’est, très clairement (un psychopathe n’a pas une victime bien spécifique en tête, par exemple ; il peut, mais ce n’est pas une caractéristique déterminante du psychopathe, ou même du sociopathe). Et le couteau est bien plus pratique que le pistolet, du reste (là encore, les stats me donnent raison : les armes blanches sont utilisées plus souvent et sont plus létales que les armes à feu).

        2. Jesrad

          « Ce n’est pas parce que les régimes totalitaires interdisent la possession d’arme à feu que toute mesure visant à la restreindre voire à l’interdire est d’inspiration totalitaire. »

          Peta-LOL

          Un régime totalitaire se caractérise par le fait qu’il possède des réglementations contraignant massivement et sous pratiquement tous les aspects de la vie ses citoyens. Le mot important est « caractérise ». LA définition même de « totalitarisme » est équivalente avec le fait de passer des lois brimant la liberté et en particulier toute possibilité de désobéissance civile. Par conséquent, toute réglementation qui brime la liberté et la possibilité de désobéissance civile est totalitaire, par essence.

        3. Typhon

          H16 : « un psychopathe n’a pas une victime bien spécifique en tête, »

          Je ne vois pas en quoi ça contredit ce que j’ai écrit, j’ai même écrit à peu près le contraire, puisque je fais une opposition entre les psychopathes qui veulent « tuer du monde » sans plus de précision, pour qui la voiture est un instrument de mort parfait, et les assassins ordinaires qui ne tuent pas au hasard, et pour qui une arme qu’on peut transporter sur soi est donc nettement plus pratique.

          « Il te reste à connaître les raisons invoquées tant dans les régimes démocratiques »

          Je n’ai pas l’impression que « les armes ça tue les gens » soit spécialement une pensée totalitaire. À moins de penser que tout ce qui est simpliste est totalitaire.

          Jesrad

          Premièrement, ce n’est pas parce qu’un état va se montrer très contraignant dans un domaine qu’il le sera partout. Donc même un pays où la détention d’arme à feu serait purement et simplement interdite ne serait pas nécessairement un régime totalitaire.

          Deuxièmement, la lutte armée n’est pas une forme de désobéissance civile, cette dernière étant par définition non-violente.

          Typhon

          1. « Je n’ai pas l’impression que « les armes ça tue les gens » soit spécialement une pensée totalitaire »

            Ce n’est pas la raison pour laquelle les armes sont retirés des mains du peuple. Merde. Renseigne-toi un peu, c’est pénible, ce spoonfeeding.

        4. gem

          On peut toujours s’interroger sur le point de savoir si l’application d’une pensée totalitaire suffit (ou pas) à faire du régime un régime totalitaire, mais ça relève de la sodomie de diptère : totalitaire ou pas, l’interdiction de la détention d’arme à feu c’est à dire de l' »ultima ratio regis », retire toute autorité au DEMOS. Un pays qui désarme ses citoyens devient ipso facto non démocratique. Alors qu’il soit contraignant ou pas dans les autres domaines (mais pourquoi ne le serait-il pas ? si il arrive a désarmer le peuple, donc à le soumettre à n’importe quelle menace, que ne pourra-t-il exiger de lui ?) est de peu d’importance.

          Relisez Machiavel
          http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Prince/Chapitre_12
          http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Prince/Chapitre_20

          Noter accessoirement que les armes à feu sont relativement peu dangereuses, et que c’est pour ça que ce sont des armes de guerre, c’est à dire conçues pour forcer l’ennemi à battre en retraite en blessant et faisant peur (les vieux qui ont fait leur service l’ont appris : 1 mort = 1 combattant en moins, 1 blessé = une section en moins : le blessé et ses camarades qui devront s’occuper de lui ; l’effet moral est du même ordre : la mort appelle à la vengeance, la blessure suscite la crainte ). Les armes blanches, comme le plus bête des couteaux de cuisine, sont bien plus dangereuses qu’un fusil

        5. Typhon

          « Ce n’est pas la raison pour laquelle les armes sont retirés des mains du peuple. »

          C’est la raison que plein de gens invoqueront.

          Si vous répondez spécifiquement aux raisons d’un partisan précis des restrictions sur les armes à feu, vous devriez faire l’effort de le citer nommément.
          Je ne vais pas m’amuser à chercher à qui vous pensez, j’ai toutes les chances de ne pas tomber sur le bon.

          Si vous n’avez personne de spécifique en tête, ce que vous faites, c’est un homme de paille. Que vous détruirez sans aucun problème, je n’en doute absolument pas.

          Gem: Les armes blanches, comme le plus bête des couteaux de cuisine, sont bien plus dangereuses qu’un fusil

          Donc interdire les armes à feu mais laisser les gens s’acheter des hachoirs sans aucun contrôle est parfaitement démocratique, si je suis votre logique (mais j’ai peur de ne pas la suivre).

          1. Les raisons sont données dans les commentaires suivants. Il suffit de lire (Machiavel, notamment).
            Mais c’est de la politique de base, ça.

            (et pour votre gouverne, un homme de paille, c’est pas ça ;) )

        6. Théo31

          « Ce n’est pas parce que les régimes totalitaires interdisent la possession d’arme à feu que toute mesure visant à la restreindre voire à l’interdire est d’inspiration totalitaire. »

          Si c’est faux, expliquez-moi pourquoi les politiciens monopolisent une grosse partie de la police (donc des gens armés jusqu’aux dents) pour leur propre sécurité, expliquez-moi pourquoi il y a plus de flics dans rue de Rivoli que dans le département de la Seine Sait-Denis ?

        7. Typhon

          Les ministres et les députés ont une protection plus forte que le citoyen lambda parce qu’ils encourent plus de risque que le citoyen lambda. Il y a des centaines de millier de gens dans tout le pays qui peuvent vouloir s’en prendre physiquement à eux pour tout un tas de raisons. On trouve toujours un imbécile qui pense rentrer dans l’histoire en tuant le président.

          Mais quel rapport avec les armes à feu ?

          1. Le rapport est évident. L’arme à feu égalise le rapport de force. Ce n’est absolument pas souhaitable pour le prince.

            Vous lisez un peu les commentaires qui vous sont adressés, ou non ?

        8. Théo31

          En Suisse, les députés n’ont pas de sécurité particulière, ni voiture de fonction (ils prennent le bus ou le métro comme tout le monde) sauf le chef de l’Etat. Et pourtant, avec toutes les armes qui circulent en Suisse… Mais bon, faut croire qu’en Suisse, les hommes politiques ne croient pas que leur personne et leur vie soient plus sacrées que celles de leurs concitoyens.

    2. taisson

      @ Typhon :
      – Notre ami h16 n’à pas à être plus « malin » qu’un journaliste moyen, il est seulement intellectuellement plus libre !
      – Vous nous le dites que les journalistes sont des lâches: pas nécéssairement, ils sont soit « biaisés » par la formation bien pensante citadino-socio-bobo que subissent tous les jeunes français depuis plus de trente ans, soit ce sont simplement de bon vendeurs, soit de papier, de radio/tv ou de connexion web, et ils ajustent leurs articles en fonction du politiquement correct ambiant, leur conformisme étant en général très bien rémunéré…
      – dans un pays ou la consommation de tranquilisants et autres est à un niveau record, il n’y aurait rien d’étonnant que la majorité des anti armes soient aussi « Psychologiquement fragiles » …
      – Le renforcement des interditions sur les armes ont bel et bien été motivées par l’interdiction de se défendre soi-même, sous la pression d’une magistrature déjà gauchiste depuis longtemps…(voire les commentaires menaçants ceux qui « essaieraient de se défendre » au moment des premières émeutes ethniques du sud de la france…)
      – J’ai été enfant dans les années 50/60, et à cette époque pas très éloignée de la guerre, il y avait encore des armes partout! Pourtant nous étions bien plus en sécurité qu’aujourd’hui!! mais le niveau de l’éducation à la vie en société et à la morale était bien plus élevé, même chez les petites gens…

      1. Typhon

        J’ai dit que les journalistes étaient des tâches, pas des lâches, même si beaucoup d’entre eux le sont également.

        Fragilité et instabilité psychologique, ce n’est déjà pas tout à fait la même chose. Et est-ce que le nombre de gens qui prennent des tranquillisants constitue vraiment une mesure fiable du nombre de gens instables psychologiquement ?

        1. Fergunil

          J’aurais tendance à dire qu’on ne tue personne lorsqu’on est heureux, et que si on prend des antidépresseurs, des tranquillisants ou autre, on est généralement pas très heureux.
          De manière générale, une arme est toujours mieux utilisé sans substances psychoactives.
          Je remarque toutefois ue vous n’apportez pas de réel arguments contre ceux d’h16

      2. Jean

        Personnellement je n’ai pas compris ce qu’apporterait un assoupissement de la législation sur le sujet.

        – Défendre sa maison : les armes d’auto-défense font mal leur travail ? Est-il préférable d’exploser la cervelle d’un type devant sa famille plutôt que de le neutraliser ?

        – Prendre les armes pour se révolter contre un Etat oppresseur : AMHA l’immense majortié de la population se contenterait de regarder la prise de l’Elysée devant BFM TV, bien au chaud et loin des bastos perdues. Les autres saurait où trouver des armes.

        – Un meilleur climat sécuritaire : je ne vois pas comment.

        En dehors de ça je vois bien un effet pervers : je suis un ado raillé et mal dans sa peau, le petit gros de la classe vient encore de me faire un sale coup, je suis humilié et très enervé :

        a) Je n’ai jamais vu une arme à feu en vrai de ma vie : je rentre chez moi pleurer sur mon lit.
        b) Je sais où mon papa cache son flingue : je rentre chez moi, j’ouvre le placard, je le prend et j’ai des chances de faire quelque chose de monstrueux.

        1. Fergunil

          Dieux a fait des hommes grands et d’autres petits, Samuel Colt les ai tous rendus égaux

          En quoi est-ce un effet pervers ? La peur de se faire exploser le crane est un bien meilleur vecteur de civilisation que les bisous et les câlins. C’est politiquement incorrect, c’est violent, dur, mais c’est comme ça. Les bullies, dans ma jeunesse, j’en ai connu plein, avec leur sentiment d’impuissance par même les profs ne peuvent rien faire contre eux (un prof se fait insulter, si il met une baffe à un élève il risque la prison)

        2. Jean

          Excuse-moi mais une arme d’autodéfense, c’est quand même autre chose que des bisous et des calins, je t’invite à te prendre une balle en caoutchouc dans le bide.

          1. Et quand en face, le méchant n’a pas les mêmes précautions et n’utilise pas la version « auto-défense » mais la version « je vais te maraver la tronche », tu choisis toujours la même arme ?

        3. « Défendre sa maison : les armes d’auto-défense font mal leur travail ? Est-il préférable d’exploser la cervelle d’un type devant sa famille plutôt que de le neutraliser ?  »
          lol.
          Parce que vous avez une arme à feu, vous imaginez que vous allez « exploser la cervelle » patati patata ? Vous ferez comme n’importe qui dans ce cas-là : vous tirerez au jugé, raterez complètement votre cible 2 fois sur 3 et toucherez au mieux le centre de masse la plupart du temps, incapacitant votre agresseur et ne le tuant au mieux, après plusieurs coups, qu’une fois sur 3.

          Les statistiques sur les armes à feu jouent dans les deux sens et montrent surtout qu’elles sont peu précises.

        4. Arsi

          J’aurais tendance à dire que vous avez l’inertie de notre gouvernement quand à votre réflexion sur la masse de gens plus occupés à regarder BFM TV qu’à réagir.
          Jusqu’à présent cela s’est à peu près vérifié, mais au rythme soutenu auquel le gouvernement creuse, je pense que BFM sera en manque de spectateurs le jour ça détonnera.
          Pour ce qui est des armes, je rejoins H16 sur ce point : non vous ne tuerez pas cet homme qui aura cassé la fenêtre de votre chambre pour vous cambrioler, et qui vous surprendra autant que vous le surprendrez, pensant que vous étiez parti.
          De même que https://www.youtube.com/watch?v=Sqz5dbs5zmo (cool guys don’t look at explosions) vous regarderiez si vous y étiez, car on est pas dans un film :)

        5. monoi

          Mais mon cher monsieur, RIEN ne vous forcerait a avoir une arme chez vous. Vu que vous n’etes probablement pas le genre a investir la maison des autres, vous ne risqueriez donc rien.

          Mais par contre, vous vous arrogez le droit d’interdire a d’autres d’etre armes chez eux. Sur quelles bases, on ne le sait mais vous savez mieux que les autres evidemment.

          Personellement, un gusse vient chez moi sans etre invite de nuit, et j’espere etre en mesure de faire plus que le neutraliser. Voyez vous, je suis de la vieille ecole, de celle qui pense que si quelqu’un ne respecte pas les autres et la loi, il n’a aucune raison d’esperer que ceux qu’il agresse le traite avec mesure.

        6. eheime

          « – Défendre sa maison : les armes d’auto-défense font mal leur travail ? Est-il préférable d’exploser la cervelle d’un type devant sa famille plutôt que de le neutraliser ? »
          > Avec une cervelle explosée, le type est neutralisé.

          « – Prendre les armes pour se révolter contre un Etat oppresseur : AMHA l’immense majortié de la population se contenterait de regarder la prise de l’Elysée devant BFM TV, bien au chaud et loin des bastos perdues. Les autres saurait où trouver des armes. »
          > il en suffit parfois d’un seul qui se rebelle et qui parle à la radio

          « – Un meilleur climat sécuritaire : je ne vois pas comment.
          En dehors de ça je vois bien un effet pervers : je suis un ado raillé et mal dans sa peau, le petit gros de la classe vient encore de me faire un sale coup, je suis humilié et très enervé :
          a) Je n’ai jamais vu une arme à feu en vrai de ma vie : je rentre chez moi pleurer sur mon lit.
          b) Je sais où mon papa cache son flingue : je rentre chez moi, j’ouvre le placard, je le prend et j’ai des chances de faire quelque chose de monstrueux. »
          >dans ce cas, vous prenez un couteau de cuisine, la voiture de votre père, de la mort au rat, vous bricolez un bombe comme expliqué sur internet …

        7. eheime

          « – Un meilleur climat sécuritaire : je ne vois pas comment.
          En dehors de ça je vois bien un effet pervers : je suis un ado raillé et mal dans sa peau, le petit gros de la classe vient encore de me faire un sale coup, je suis humilié et très enervé :
          a) Je n’ai jamais vu une arme à feu en vrai de ma vie : je rentre chez moi pleurer sur mon lit.
          b) Je sais où mon papa cache son flingue : je rentre chez moi, j’ouvre le placard, je le prend et j’ai des chances de faire quelque chose de monstrueux. »

          > ou plus simplement : vous allez acheter un flingue dans une cité

        8. Jean

          @eheime, @h16, @monoi, @arsi même réponse sur les armes :

          Un flashball fait EXACTEMENT la même chose qu’une arme à feu, moins la cervelle sur le mur et le fait de tuer un homme.

          Donc si vous préférez quand même une vraie arme, plusieurs explications :

          – Vous AIMEZ les armes à feu. Symbole de puissance, fascination, etc. comme un enfant aime les camions de pompiers. Très bien pour vous, mais ça ne vous dispense pas de posséder aussi un flashball pour accueillir les intrus. Très bien également !

          – Vous aimez le fait de tirer sur des choses. Chasser c’est cool, et ôter la vie, on a un peu honte de le dire, mais ça peut aussi l’être. Alors imaginez sur des hommes ! C’est bien décrit dans Tueurs Nés. Vous vous surprenez parfois à rêver que quelqu’un rentre chez vous pour le lui faire regretter.

          – Ca serait finalement un geste citoyen que de débarrasser cette ville d’une vermine.

          Dans les deux derniers cas vous avez un problème. Si vous voyez d’autres raisons qui vous feraient « dans l’idéal » préférer une arme à feu à une arme d’autodéfense puissante sans passer pour un détraqué je suis vraiment pressé de les entendre.

          Et ne vous méprenez pas, je suis moi aussi de la « vieille école », et je suis pour la peine de mort pour les meurtriers.

          1. « Un flashball fait EXACTEMENT la même chose qu’une arme à feu, moins la cervelle sur le mur et le fait de tuer un homme.  »
            Mais non, justement.
            Un flashball, tu loupes ta cible (très facile lorsqu’on ne sait pas tirer, qu’on est sous le stress, dans le noir, etc…) et c’est fini parce que tu n’as pas 7 coups.
            Mais mettons que ta 2ème cartouche touche ta cible dans une partie non incapacitante (un bras, une jambe), la cible continue de bouger, de représenter un risque très important, et sera encore plus énervée. En plus elle saura que le dernier des deux coups ayant été tiré, elle peut maintenant attaquer. Et il est très très peu probable que cette cible soit moins armé que vous, et encore moins probable qu’elle ne veuille pas vous faire de mal.

            Bref : vous proposez une solution irréaliste. D’ailleurs, pourriez vous me donner le nombre de vilains méchants qui ont été stoppés par des flashballs par des particuliers ?
            Tout le reste, c’est une projection de ce que vous, vous voulez voir chez les autres : des amateurs de pan pan, avec une belle conclusion « vous avez un problème ».

            Dans ce cas, statistiquement, un Français sur trois a un problème.

        9. hank rearden

          @Jean

          Allez Jean faites l’essai. Allez un jour au stand de tir avec un tireur sympa et vous verrez c’est magique. C’est comme monter en porsche et appuyer sur la pédale de droite. Tous les gars que j’y ai amenés même ceux avec des idées aussi rigides que les vôtres sur les armes en sont revenus avec une vision de choses bien plus sereine. Certains ont même pris une licence et sont devenus tireurs eux-mêmes.

          Idem pour la chasse, la réalité est loin des idées reçues des bobos parisiens. Encore faut-il faire l’effort de le découvrir par soi-même plutôt que de s’en tenir aux idées reçues.

        10. eheime

          @Jean

          Une arme à feu est dissouassive parce qu’elle fait des dégats justement.
          Lorsuqe les armes sont légales, avec le droit de se défendre (ce qui n’est pas le cas en France), si le voleur sait que potentiellement le propriétaire a peut-être une arme, et potentiellement sait s’en servir, il va bien réflechir avant d’agir. Tandis que s’il sait qu’il y a un flashball, il risque un gros ématome. Ca ne va pas le dissouader. Les voleurs ne sont pas des gens courageux, ils choisissent la facilité, pas le risque.

          L’important n’est pas de posseder reellement une arme à feu. L’important c’est que ce droit existe pour que le voleur sache que potentiellement, partout, la réplique pourrait être violente.

          Pour vous répondre, je n’ai pas d’arme à feu (mais je sais tirer au fusil), et je n’ai meme pas d’arme du tout chez moi. Je ne reve d’eliminer personne. Et honnetement, mes petits babioles je m’en fiche, je n’ai rien qui brille chez moi. Mais c’est pas parce que je n’utilise pas une liberté que je ne la défend pas. C’est une double question de principe : 1. ça me semble être un droit élémentaire de pouvoir se défendre en cas de légitime défense. 2. Surtout je veux compliquer la tache à la Gestapo ou le KGB le jour où ils se pointeront chez moi, et je crois d’ailleurs que c’est probablement seulement dans ce cas que je sortirais une arme.

        11. eheime

          @hank rearden

          Entierement vrai sur la chasse.
          Les parigos-bobos ne savent tout simplement pas ce qu’est la chasse alors que ca peut etre paradoxalement une vraie communion avec la nature.
          Bien sur qu’il y a des viandards (mais ça aussi c’est la nature) , mais si je suis une poule je préfère vivre dans les bois et etre chassé par un viandard que vivre dans une usine-batterie et egorgé mecaniquement à l’age de trois mois. Et le chasseur aura fait de l’exercice à l’air libre plutot que dans une salle sport qui pue. Parce que les bebetes dans les bois, ça se laissent pas attraper facilement.

        12. Jean

          @tous :

          Mon père est chasseur depuis toujours, j’ai grandi dans une maison avec des flingues autour de moi, donc prière de garder vos amalgames « tu n’es pas d’accord avec moi –> tu es un bobo parisien qui n’y connait rien » pour vous.

          @h16

          Bon finalement la seule chose qui vous bloque c’est la taille du chargeur des armes non létales, c’est bien ça ? C’est bon signe. Même si d’habitude vous avez un peu plus confiance dans les progrès de la science et de la technologie. D’ici quelques années le problème sera réglé pour vous.

          @hank rearden

          Vous avez parfaitement raison : flingues, bagnoles, même combat. J’ai travaillé chez un constructeur automobile prestigieux, j’ai conduit des modèles surpuissant et je connais le sentiment que vous décrivez.
          C’est EXACTEMENT celui d’un enfant devant un camion de pompiers.
          Aujourd’hui quand je vois des personnes de plus de 25 ans recherchant ce type de sentiment, j’ai de la peine pour eux. Bloqués entre le 4 et 5ème étage de Maslow.

          @eheime

          Rien ne vous empêche d’immobiliser un intrus avec une arme non létales, et de lui éclater la tête à coup de pied ensuite. Ca soulagera tout le monde et ça lui donnera une bonne leçon.

          A vous lire j’ai vraiment l’impression que ôter la vie est un détail comme un autre dans l’histoire.

          (et avant que vous ne vous jetiez sur moi, cf mon message précédent, je suis pour la peine de mort dans certains cas).

          1. « Bon finalement la seule chose qui vous bloque c’est la taille du chargeur des armes non létales, c’est bien ça ? C’est bon signe. Même si d’habitude vous avez un peu plus confiance dans les progrès de la science et de la technologie. D’ici quelques années le problème sera réglé pour vous. »

            Ben non. C’est précisément l’aspect « force inégale ». Vous lisez ce que j’écris ou il vous faut en plus des sous-titres ?

            « quand je vois des personnes de plus de 25 ans recherchant ce type de sentiment, j’ai de la peine pour eux. Bloqués entre le 4 et 5ème étage de Maslow. « 

            Quelle infatuation !

        13. hank rearden

          Et jean

          Vous qui avez manifestement tout bu,tout vu,tout lu, gardez donc votre sagesse et votre condescendance pour vous-même et laissez donc les autres libres de faire ce qu’ils veulent, y compris jouer avec des armes et conduire des voitures puissantes même à plus de 25 ans du moment qu’ils ne portent pas atteinte à votre liberté.

          Live and let live

        14. Jean

          « gardez donc votre sagesse et votre condescendance pour vous-même et laissez donc les autres libres de faire ce qu’ils veulent »

          En quoi ai-je été condescendant svp ? J’ai dit que ces personne me faisait de la peine. N’en ai-je pas le droit ?
          Ai-je dit que c’était bien, mal, inférieur ou que sais-je ?
          Est-ce que je n’ai pas laissé les autres faire ce qu’ils veulent ?

          Non. J’ai dit que ça me faisait de la peine. A moi. Dans MA tête. Laissez les autres libres de penser ce qu’ils veulent svp. Je ne vous ai pas ni manqué de respect ni insulté.

          @h16 désolé je viens de relire votre commentaire et la SEULE chose que vous avez dite qui vient contre-arguementer le fait qu’un arme non-letale fait exactement la même chose qu’un arme à feu est :

          « et c’est fini parce que tu n’as pas 7 coups. »

          Lol, et vous osez me demander si j’ai besoin de sous-titres, H16 je vous mets au défi dans votre précédent commentaire de me trouver un autre argument.

        15. Jean

          C’est précisément l’aspect « force inégale »

          Holala bon puisque vous partez dans le fallacieux et le jeu sur les mots je vais poser la question en termes plus clairs, ça vous évitera de vous en sortir par une pirouette réthorique.

          Pardonnez les majuscules, j’ai juste envie que l’énoncé soit clair pour tout le monde :

          H16, QU’EST-CE QUI JUSTIFIE POUR VOUS L’USAGE D’UNE ARME A FEU PAR RAPPORT À UN FLASHBALL 7 COUPS ?

          1. Le fait que l’attaquant aura une arme qui sera, elle, létale et qu’il n’hésitera pas à s’en servir. C’est pourtant limpide. Tout indique que vous ne voulez pas voir cette évidence pourtant éléphantesque.

            Si votre argumentaire tenait la route, aucun Etat n’aurait eu cette envie pressente de posséder la bombe atomique.

        16. hank rearden

          @Jean

          Vous vous êtes montré condescendant, tout au moins indirectement:
          -en comparant les chasseurs à des guignols qui aiment tirer sur des choses vivantes et qui ont donc, selon vous, un problème (psychiatrique je suppose). Cela fera plaisir à votre papa chasseur s’il vous lit. D’ailleurs en tant que fils de chasseur, vous devriez savoir que si l’acte de tuer un animal est une finalité à la chasse, cet acte est précédé de bien des choses qui font tout l’intérêt de la chasse, chasse qui ne se résume pas donc au fait de tuer.
          -en comparant les amateurs de tir et d’armes (et les conducteurs de voitures sportives au passage)à des enfants, des êtres immatures qui n’auraient pas atteint leurs plénitude totale comparativement à vous-même (je suppose)(si vous étiez une femme, je suppose que nous aurions eu droit à la comparaison phallus/fusil/voiture etc..du style si tu aimes les armes c’est que tu as un tout petit kiki, etc…)
          -en plaignant tout ce beau monde comme si votre situation (implicitement supérieure ou éminemment morale? On ne plaint que ce que l’on juge comme étant dans une situation plus défavorable que la sienne) pouvait vous le permettre.

        17. Jean

          @hank rearden

          Non ce ne sont pas « les chasseurs » que j’ai comparé à tout ce que vous dites, mais « les chasseurs qui aimeraient bien avoir l’occasion de se servir de leur arme ailleurs que dans une forêt ou dans un stand de tir », ce qui n’est vraisemblablement pas la même chose.

          Quand on propose une solution non-létale à quelqu’un, et qu’il rejette tout en bloc, y compris les possibilité d’évolution technologique, avec une attitude du style « nan faut tuer et puis c’est tout » alors OUI, je remets en cause la santé psychologique de cette personne.

          Je ne parle pas du fait qu’on est sur un sujet qui doit selon mes estimations toucher 0,003% de la population (un colosse sanguinaire et déterminé s’introduit chez vous pour vous éliminer).

        18. paf

          Jean: votre solution non letale n’en est pas une, elle est inadaptee a l’auto-defense et specialement a la defense du logis.Le flash-ball a ete concu pour une utilisation par les forces de l’ordre dans des conditions specifiques.
          votre argument du colosse sanguinaire ne tient pas dans la mesure ou l’arme d’auto defense doit convenir a une femme ou une petit homme pas fort; une arme qui ne neutralise pas l’agresseur est un gros probleme dans ce cas puia

      3. PAF

        c’est exactement comme se defendre avec du gaz, un taser ou un pistolet a plombs: l’agresseur peut tres bien s’en relever et on se retrouve avec un impetrant non seulement agressif mais aussi tres colere.Avec une arme a feu la cible n’est plus etanche et se retrouve avec un urgent probleme de fuite a colmater.
        C’est pour ca que les armes non letales sont deconseillees dans tous les cas ou l’agresseur est clairement determine a la violence terminale ( a la difference des citoyens dans une manif) et prend sur lui toute la responsabilite des consequences pour sa personne.

        1. Jean

          Les arguments de tous ici tombent complètement à l’eau si les agresseurs sont plusieurs.

          Vous auriez beau manier votre flingue comme un super-héro qu’il ne vous servirait à rien contre plusieurs intrus en même temps.

          On en revient à la case départ :

          – On parle d’un fait extrêmement rare, il y a plus de gagnants du loto que de personne égorgées aléatoirement dans leur sommeil.

          – On parle d’un fait qu’il vaut mieux guérir que prévenir (blindage de porte ou de fenêtres par exemple), et encore si votre agresseur a eu la bonne idée de ramener un pote vous êtes cuits malgré votre fusil mitrailleur.

          – On oublie le fait que tuer un homme est quelque chose de grave, qui vous hantera toute votre vie.

          1. « Vous auriez beau manier votre flingue comme un super-héro qu’il ne vous servirait à rien contre plusieurs intrus en même temps. « 

            Mh. Vous avez déjà été à un cours d’auto-défense, systema, kravmaga, ou autre ? Vous avez déjà été en stand avec des gens un peu sérieux ?
            A vous lire, c’est pas compliqué, on ne peut arriver qu’à une seule conclusion : vous n’y connaissez à peu près rien.

            Je vous encourage à discuter avec des flics sur les agressions, la psychologie des agresseurs (et des victimes, dont tout indique que vous êtes un beau spécimen) et sur ce qui marche ou pas.

        2. PAF

          « Les arguments de tous ici tombent complètement à l’eau si les agresseurs sont plusieurs.  »

          n’importe quoi.c’est totalement faux, je ne vois pas pouquoi vous sortez ca.Sans meme mentionner le fait que s’il s’agit d’une invasion de propriete et que les agresseurs ont de forte chance d’etre a la queue-leu-leu dans un couloir.Et meme en pleine rue ca ne pose aucun probleme.Vous delirez.

          « – On parle d’un fait extrêmement rare, il y a plus de gagnants du loto que de personne égorgées aléatoirement dans leur sommeil.  »

          les home-invasion sont relativement frequentes dans plusieurs pays dont le Canada et la France.Elles se terminent presque toujours de facon dramatique pour les victimes non armees, et dramatique pour les agresseurs quand c’est l’inverse.Vous delirez toujours.

          « et encore si votre agresseur a eu la bonne idée de ramener un pote vous êtes cuits malgré votre fusil mitrailleur.  »

          la fonction premiere d’un fusil ou pistolet mitrailleur est PRECISEMENT de contrer l’assaut par plusieurs personnes d’une propriete, d’ou la fonction de mitraillage, tres efficace a courte portee.Vous parlez manifestement au dessus de vos pompes.

        3. PAF

          « Vous auriez beau manier votre flingue comme un super-héro qu’il ne vous servirait à rien contre plusieurs intrus en même temps »

          je n’en reviens pas encore que vous puissiez sortir une anerie pareille.A vous entendre on croirait que la seule solution realiste est de se rouler en boule par-terre et pleurer.
          Il y a des techniques de base pour affronter plusieurs adversaires avec un seul pistolet, armes ou pas.La moindre des choses si on veut se defendre avec un pistolet est de s’y interesser; par exemple je suppose que vous avez developpe vos propres techniques pour bien vous rouler en boule pour pleurer au sol.

    3. REBEL Olivier

      Je vous invite à lire d’urgence : » la france orange mécanique » de Laurent Bertone. C’est édifiant, sur la violence de ce pays et les armes !

  2. kelevra

    en parlant de liberte, signez la petition pour un internet libre https://www.google.com/intl/fr/takeaction/ plus d explications sur http://korben.info/un-internet-libre-et-ouvert-pour-un-monde-libre-et-ouvert.html

    quant aux armes a feu, en france elles s ont interdites tout simplement car nous sommes que des enfants et que papa et maman etat ont dit qu on y touche pas, et surtout papa et maman etat veulent pas ressembler a une passoire le jour ou le tit nenfant francais viendrait a defourailler au tromblon a force qu on lui fasse les poches et le prenne pour un con.

  3. xav

    Enfin sur la baisse de la criminalité aux US en temps de crise ….je rejoins Churchill :
    « Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées. »

        1. Yrreiht

          Moi non plus.

          Ôtez-vous de la tête la propagande d’état visant à établir un lien indiscutable et automatique entre pauvreté et délinquance (dans le but politiquement correct que l’on devine… C’est pas de leur faute, hein). C’est archi-faux.

      1. François Gerber

        Concernant la baisse de la criminalité aux Etats-Unis, on croit à la fiabilité des statistiques ou pas. Personnellement, je pense qu’il y a assez de contre-pouvoirs là-bas pour que ce soit fiable.

        Par contre, ceux qui sont allés à New York dans les années 80 et qui y sont retournés récemment (peu avant ou après le 11 septembre 2001), ont tous constaté que la ville était devenue beaucoup, beaucoup plus sûre.

        Il y a une explication à cela. Parfaitement rationnelle, démontrable et assise sur des statistiques. Un des principaux facteurs de la baisse de la criminalité n’est pas le renforcement de l’action publique, qui a bien eu lieu et qui a coûté des monceaux de pognon. Non, c’est la généralisation, à partir des années 1970, du libre accès à bas prix à la contraception et à l’IVG, notamment chez les délinquants et les criminels. Ceux-ci se reproduisant moins, ils sont moins nombreux dans la génération d’après.

        Horrible, direz-vous ? Oui, ou pas. Vous n’y croyez pas ? Lisez l’excellentissime FREAKONOMICS, de Steven Levitt et Steven Dubner. http://www.freakonomics.com/ A partir de 3,80 € chez Amazon.fr

        Le lecteur y apprendra à laisser ses préjugés de côté sur un grand nombre de sujets, à commencer par l’explication de la baisse de la criminalité américaine.

        1. Robert

          Effectivement, la criminalité a baissée spectaculairement à New York, et on le doit à la politique du chiffre de l’ancien maire Giuliani. Mais…. la ville de New York est maintenant pratiquement en faillite après les jugements des différents tribunaux New Yorkais, condamnant la ville et sa police à payer des dizaines de millions de dollars pour les dizaines de bavures, innocents abattus, etc… dans les années 1995 – 2005! Est on prêt à accepter la sécurité à ce prix là???

          1. « et on le doit à la politique du chiffre de l’ancien maire Giuliani. »
            Justement, l’article linké explique que cette cause ne peut pas être la seule et que la baisse criminelle observée est forcément multimodale.

        2. Fergunil

          Tout dépend de qui y a recours : dans Freakonomics, la thèse est qu’un criminel est souvent issue d’une famille pauvre, mère célibataire, minorité ethnique, quartier misérable et généralement non désiré.
          Dans ces conditions, si on laisse les gens décider si ils veulent avoir un enfant ou non, ils ne sont généralement rationnels et font tout pour ne pas en avoir.
          Généralement, car si on se place dans un contexte sociale imbue de religion, de tradition, ou d’allocations familiales, il apparait des raisons non rationnel de garder ou de vouloir un enfant (ou 2 ou 3 ou plus) sans vouloir/pouvoir pour autant l’élever par la suite.
          Je pense donc que la tendance va s’accentuer avec le temps, surtout en France où les allocations familiales ont été (et sont toujours) extrêmement favorable aux familles nombreuses.

          1.  » la thèse est qu’un criminel est souvent issue d’une famille pauvre, mère célibataire, minorité ethnique, quartier misérable et généralement non désiré. »
            Non. La thèse est qu’un criminel est souvent issu d’une mère célibataire et généralement non désiré, avant tout.

        3. Fergunil

          @h16 : Ma liste n’avais pas vocation à être ordonnée. je n’ai pas le bouquin sous la main mais il me semble qu’il y avait plus de critères de corrélation. Je suis d’accord sur les deux principaux, par contre.

        4. Jesrad

          Il me semble que l’arrêt de l’utilisation de peintures au plomb joue aussi: cela s’est fait également dans les années 70. Moins de peintures au plomb dans les logements (surtout des quartiers pauvres) -> moins de toxicité neurologique chez les enfants qui vivent là -> moins de délinquance et de criminalité constatées.

        5. Jean

          « Par contre, ceux qui sont allés à New York dans les années 80 et qui y sont retournés récemment (peu avant ou après le 11 septembre 2001), ont tous constaté que la ville était devenue beaucoup, beaucoup plus sûre. »

          Il y a quand même aussi le fait qu’on a foutu tous les cas socs à la périphérie de la ville, ça a aussi dû aider.

        6. François Gerber

          Edit

          J’ajoute que ce qui peut être constaté par n’importe qui à NYC peut l’être tout autant à Denver (Colorado) ou Chicago (Illinois). Je m’arrête là sur les villes qui amènent aux mêmes constats que dans la grosse pomme, mais il y en a évidemment d’autres. Je pensais naïvement qu’en prenant un exemple que tout le monde connaît, cela illustrerait factuellement mon propos sans relancer de nouveaux débats.

          Enfin, la dernière remarque de Jesrad sur les peintures au plomb est aussi gratuitement provocatrice qu’inutile. Je le renvoie donc (encore) aux lectures conseillées ci-avant, lectures dont le fondement scientifique est solide, et souhaite vivement qu’il aille trainer sa paresse ailleurs que sur mes interventions, que je souhaite rares mais néanmoins pas inutiles.

          Sur ce, bonne nuit, chers tous !

          1. « la dernière remarque de Jesrad sur les peintures au plomb est aussi gratuitement provocatrice qu’inutile. »

            Sauf qu’il y a bien des études très sérieuses et solidement documentées pour accréditer cette thèse.

        7. Théo31

          « on le doit à la politique du chiffre de l’ancien maire Giuliani »

          Faux et archi faux. La criminalité avait commencé à baisser bien avant lui.

          Et Giulani s’est attribué des mérites qu’aurait dû recevoir son « adjoint » (j’ai oublié son nom) qu’il a fait révoquer parce qu’il lui faisait de l’ombre.

  4. Aurélien

    Je ne crois pas aux bienfaits du port d’arme légalisé… Cependant si je devais le mettre en place dans un pays de mon choix, la France serait probablement l’un des derniers de ma liste de préférence.

    Pour que cela fonctionne – ou même pour que cela puisse simplement être envisagé – il faut à mon avis une certaine culture de la liberté individuelle. Or la France et les Etats-Unis (voire même l’Amérique du Nord), ont une culture de la liberté individuelle diamétralement opposée.

    En France, c’est la fameuse phrase: « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. »
    Au Etats-Unis, la liberté ne commence ni ne s’arrête, elle est.
    C’est une différence fondamentale que l’on constate par exemple dans le rapport aux signes religieux dans l’espace publique.

    On a beau prendre les américains pour un ramassis de rednecks, leur conception de la liberté me paraît bien plus puissante et ambitieuse, plus mâture et mieux ancrée dans les consciences.

    1. Monoi

      La liberté de chacun s’arrête la ou commencé celle des autres, que ce soit en Fraonce ou aux USA. Parce que si ce n’était pas le cas aux US, ce serait le boxon: j’ai le droit de faire ce que je veux, quelques soient les conséquences pour autrui. Je ne sais pas si vous y êtes déjà allé, mais c’est loin d’être le cas la bas.

      1. Aurélien

        Oui, j’y suis déjà allé. J’ai aussi vécu plusieurs années au Canada.

        Bien sûr qu’il y a des limites des deux côtés de l’Atlantique. Ça n’empêche pas les différences d’approche sur certains concepts tels que celui de la liberté.

        Essayez d’expliquer le principe bien français de la laïcité à un américain pour voir.

        1. « le principe bien français de la laïcité » est incompréhensible même pour un Français avec un peu de bon sens. Le charabia qui nous est régulièrement proposé n’est qu’un tissu d’incohérences.

        2. Fergunil

          La laïcité à l’américaine est bien plus saine qu’en France. En France, ce qu’on appelle laïcité, c’est de l’athéisme militant et de l’anticléricalisme, remplacée par la religion républicaine…
          Porter un niqab ne viole la liberté de personne. Si des femmes sont forcée par leur famille de le porter, ce n’est pas le niqab qui est à incriminer, sauf si vous voulez également interdire les pulls (Je ne pense pas être le seul qui est obligé de mettre un pull chez mes parents quand ma mère à froid)
          Ta liberté commence là ou commence celle de l’autre, c’est dans la définition de la liberté; tu n’es jamais libre de tuer quelqu’un, par contre, en France, on estime que si on t’attaques, tu n’as pas le droit de te défendre, ce qui est logique, l’état étant le plus grand agresseur de France …

          La question que je pose souvent est la suivante : Est-ce qu’à ton avis beaucoup de gens agresseraient une petite vieille si il y avait une chance sur quatre qu’elle ai un Glock dans son sac ?
          La sécurité se fait au moins en partie par équilibre de la terreur : tu ne prend pas ce qui n’est pas à toi car tu risques de perdre plus que ce que tu pourrais gagner dans le meilleur des cas.
          Dans une société de Bisounours, l’inventeur du lance-pierre devient le maître absolu.

        3. eheime

          « Est-ce qu’à ton avis beaucoup de gens agresseraient une petite vieille si il y avait une chance sur quatre qu’elle ai un Glock dans son sac ? »

          > ou qu’un mec qui passe par là en ait un et veuille défendre la vieille dame

    2. John Bigballs

      C’est sûr avec la culture française étatique infantilisante, autoriser le port d’arme aurait probablement des conséquences brutales à court terme.
      Comme tout grand écart dans ce pays je pense, comme diminuer drastiquement subventions et fonctionnaires, arrêter de rémunérer automatiquement la presse et les syndicats. Après sur le long term je sais pas

      Aux états unis, meurtre = peine de mort ou prison à vie.
      En France, sans doute 15 ans, sorti au bout de 8.

        1. Aurélien

          Pas pour un meurtre, mais pour un homicide involontaire (coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner), selon l’interprétation des faits de la justice Lituanienne.

      1. No_name

        « C’est sûr avec la culture française étatique infantilisante, autoriser le port d’arme aurait probablement des conséquences brutales à court terme. »

        Il suffit de l’introduire progressivement. D’abord avec un permis, comme aux US pour le port caché, dans la moitié des États: on exige un bilan médical, une formation, et une assurance. Et second point: on devient intraitable avec les ports non autorisés ! Paradoxalement, aux US, si vous portez une arme en dehors du cadre de la loi, c’est en prison direct ! En France, au pire, du sursis, ou une peine ferme de moins de 3 mois qui ne sera donc jamais effectuée.

  5. palamède

    Il y a toujours eu un amalgame volontaire, dans notre pays, entre armes détenues légalement, et la législation qui accompagne, et les kalachnikovs issues du trafic. Sans doute volontaire, pour des raisons idéologiques et politiques, il est plus convenable et sans doute plus simple de désarmer le citoyen lambda. Surtout pas ces temps où l’incurie gouvernementale (droit ET gauche) fait exploser la criminalité. Je crois surtout, qu’outre une tentative pour circonscrire la délinquance, sans lutter vraiment contre (le pensée de gauche absous toute criminalité dès lors qu’elle provient des banlieues), avec toujours plus.. de flics, de gendarmes, la vraie raison de cette attitude visant à renforcer la législation sur la détention LEGALE des armes, est que nos politicards ont une trouille que s’organisent en France, des groupes d’auto-défense, pour répondre à cette violence, dont tout le monde connait l’origine. Et que ne s’embrasent les banlieues..

  6. ANT1

    Bien vue la difference de traitement par les journalistes francais entre les meutres aux USA qui appellent systematiquement en France un « debat » sur la vente et le controle des armes a feux (enfin debat.. toujours les memes lieux communs) alors que quand le crime a lieu en France, la question ne pose jamais. Les criminels etaient pourtant armes, eux.

    Il y’a aussi pret d’un million de chasseurs en France et je ne crois pas en avoir vu beaucoup dezinguer des commercants!

    1. Heimdal

      C’est simple: que les armes soient légales ou non, les « méchants » seront toujours armés. La légalité permet simplement aux « gentils » de l’être également. La légalisation permet de changer les rapports de force.

  7. dede

    H16, je ne suis pas certain de comprendre sur le fond. Est-il interdit de posseder une arme a feu en France ou est-ce reglemente (il me semble que les chasseurs et les membres d’un club de tir on le droit de posseder un fusil ou pistolet)?

    Qu’il soit interdit de se balader sur un parking de boite de nuit avec un flingue ne me choque pas vraiment, meme si cela n’est pas tres liberal. Le risque de se servir dudit flingue ne valant pas vraiment la peine a l’egard de l’avantage que cela pourrait apporter (faire du gringue aux nanas? menacer un con? entrer dans la danse pour le cas ou une tuerie se declencherait?…)

    Quant a la baisse de criminalite aux US, tant mieux pour eux mais ils partent de haut il me semble (j’en retiens bien toutefois que les solutions avancees a certains problemes sont souvent des postures et que la logique de cause a effet reste bien souvent galvaudee).

    1. Yrreiht

      Oui les chasseurs et les membres d’un club de tir on le droit de posséder un fusil ou une carabine, à condition que le chargement ne soit pas automatique, qu’il n’y ai pas plus de 5 cartouches dans le chargeur et que le calibre ne soit pas utilisé par une armée quelconque (c’est idiot, hein ? les chasseurs utilisent des calibres PLUS PUISSANT que ceux de l’armée, un sanglier étant plus résistant qu’un homme. Typiquement français, nous sommes la risée des autres pays dans ce domaine aussi).

      Pour le pistolet c’est plus compliqué, il faut une enquête, et le permis doit être renouvelé régulièrement.

      Mais jamais, en aucun cas, ni chasseurs ni personne n’est autorisé à se balader avec une arme sur lui ou dans sa voiture. En tant que tireur je n’ai même pas le droit de faire en crochet en voiture ni de m’arrêter quelque part quand je me rend au stand de tir.

      1. Pandora

        Ma belle- mère a eu la visite des « gens d’armes » car son fils voulait s’inscrire dans un stand de tir, pour savoir s’il n’avait pas une vie de déprave.

        Un ami collectionneur de pistolets a entrepose sa collection dans un endroit bien cache pour éviter les délations parce qu’il sait qu’il risque gros.

        Non la détention d’armes n’est pas libre en France.

  8. Simon

    Attention H16 lorsque vous évoquez la législation sur les armes aux Etats-Unis avec de très grosses différences quant à la législation locale allant de la prohibition pure et simple de toute arme à feu (y compris des mousquets) à l’obligation de posséder une arme à feu.Il convient d’ailleurs de comparer les effets de la prohibition à travers le même pays et le temps pour s’apercevoir de ses échecs.

    Par exemple : http://www.justfacts.com/images/guncontrol/dc.png

      1. Simon

        De même que la liberté de presse était respectée en URSS. Lorsque vous devez franchir plus de barrières administratives qu’un entrepreneur français pour acquérir une arme à feu, cela revient à une prohibition de facto.

        1. Simon

          Et par ailleurs, il est tout à fait possible pour une commune de passer une loi anticonstitutionnelle… qui ne sera supprimée que des années plus tard. -le cas de Washington par exemple.

        2. Simon

          Pas exactement… La France est très permissive pour les armes de 7ème catégorie. Naturellement, ces armes restent lentes à charger, pas excessivement agréable à tirer et nettoyer, pas effroyablement sexy pour un gangsta et particulièrement méconnues.

          Bref, tout cela pour dire que la situation américaine reste à analyser à un échelon local et non national, à contrario de la France.

  9. A.g.

    force de l’ordre et fervent partisan de la population civile armée.
    Je ne crois pas qu’il soit bon de citer new york en exemple. Les bons résultats sont plus du a une saturation de forces de police (36 000 pour 8 M sur une très petite surface) qu’a l’obtention des armes a feu par la population. Le Maire actuel Bloomberg étant une figure du mouvement anti-arme aux USA.

    Anecdote, il est « curieux » que l’ONU constate nos observations, a savoir que le nombre d’armes en circulation dans la population civile n’a rien a voir avec la criminalité (Mexico qui l’interdit, la Suisse qui l’autorise) mais souhaite mettre en place un plan de bannissement des armes légères civiles. Grande peur des pro-armes US actuellement.

    1. Si vous lisez les liens fournis, vous verrez que, pour l’exemple de NYC, il est expliqué qu’on n’a pas une explication simple et évidente. Simplement, qu’on constate la baisse.

      1. Jesrad

        Bref: une correlation (entre armes à feu légales e criminalité) ne prouve pas une causation, en revanche une absence de correlation (entre les mêmes) prouve bel et bien une absence de causation.

        1. 314ns

          Non même pas; une absence de corrélation peut parfaitement masquer deux corrélations concomitantes, indépendantes, mais de sens opposés.

          Par exemple, si une bande de viandards bute du sanglier à tout va et que, dans le même temps, une association écolo réintroduit des sangliers dans le même espace, nos chasseurs concluront que leur chasse est sans effet sur la population globale des sangliers.

    2. max

      En l’occurrence le problème mexicain provient de la prohibition des stupéfiants aux USA dont le seul effet est d’enrichir les mafias mexicaines.

  10. Monoi

    On a l’interdiction des armes à feu au royaume uni depuis quelques années.

    Bizarrement, les criminels n’ont jamais été aussi armés et les incidents impliquant des armes sont en hausse.

    Coïncidence?

  11. Simon

    « H16, je ne suis pas certain de comprendre sur le fond. Est-il interdit de posseder une arme a feu en France ou est-ce reglemente (il me semble que les chasseurs et les membres d’un club de tir on le droit de posseder un fusil ou pistolet)? »

    En simplifiant beaucoup :
    Sont légales de détention les armes à poudre noir à chargement par la gueule datant d’avant 1870 plus une liste d’exception et quelques revolvers à cartouche PN pour l’ensemble de la population majeure de ce pays.

    Je possède moi-même deux revolvers PN.

    Les chasseurs et membres d’un club de tirs peuvent posséder aussi des armes, avec de nombreuses contraintes administratives. Cela ne concerne ni les armes tirant un calibre militaire (comme un Lebel par exemple) ni les armes automatiques quel que soit leur calibre.

  12. Simon

    Quant au port d’arme, il est tout simplement prohibé, ainsi que l’a précisé H16. Cela concerne aussi les couteaux dont la lame peut être bloquée en position fermé.. Il vous est donc interdit d’avoir un Opinel dans votre poche, par exemple.

  13. HerbeDeProvence

    Quelques chiffres pour 2005:
    USA: population 295,753 millions d’habitants et 10000 morts par arme à feu.
    France: population 62,9 Millions d’habitants et 450 morts par armes à feu.

    Il y a donc eu en 2005, proportionnellement à la population, 4,72 fois plus de morts par armes à feu aux états-unis qu’en France.
    Bon, c’était en 2005, faudrait voir aujourd’hui..

    1. Fergunil

      Si tu veux tuer quelqu’un, arme à feu ou pas, tu trouves une solution. L’arme à feu est une solution facile, mais tu as une infinité d’autres méthodes, au pire tu y va a main nue.
      C’est autant vrai pour les suicides que pour les meurtres.
      Ce chiffre seul ne prouve donc rien

    2. DiD ArT

      2010.
      France: 909 homicides pour 308.745.538 habs: soit 1.44 pour 100.000 habs.

      TOUTEFOIS, contrairement à la France, dans les homicides aux US sont comptabilisés les « justifiables homicides ». En 2010 les policiers ont abattus 387 criminels et des particuliers ont abattu 278 criminels en état de légitime défense.
      Le taux d’homicides réel est donc, au niveau des Etats-Unis, de 4,56 pour 100,000…
      On notera que dans 67,5% des homicides, une arme à feu a été utilisée, que 53% des victimes connaissaient leur meurtrier, et pour 24,8% le meurtrier était de leur famille.

      Ce chiffre peut paraitre élevé: 3.16 fois plus qu’en France.

      Pour bien analyser le phénomène, il faut tout d’abord constater qu’il y a quelques états qui plombent les stats:
      – Le District of COlombia: 21.94 homicides pour 100.000 habitants, et les lois sur les armes parmi les plus dures des US.
      – Louisiana: 11.25 homicides pour 100.000 habitants, et des lois sur les armes assez libérales.
      – Maryland: 7.45 homicides pour 100.00 habitants, et des lois sur les armes assez dures.

      par contre, en bas de classement, nous avons:
      – Iowa: 1.28 homicides pour 100.000 habs, avec des lois sur les armes assez souples.
      – Vermont: 1.12 pour 100.000, avec des lois sur les armes assez dures.
      – New Hamshire: 0.99 pour 100.000, avec des lois sur les armes assez souples.

      J’ai essayé de vérifier l’existence d’un lien entre les lois sur les armes et les homicides aux USA: J’ai eu beau retourner le probleme dans tous les sens: je n’en ai pas trouvé (ce qui n’est pas le cas pour les autres formes de criminalité violente, mais je vais pas vous assomer d’un coup avec tout ça, on en reste aux homicides ici).

      Par contre, j’ai effectivement trouvé un lien entre les homicides et la population. Un lien HAUTEMENT politiquement incorrect qui pourrait me couter des poursuites pénales en France…
      Je ne vous donnes pas ce lien, juste ce que j’ai constaté quand à la démographie des états US et les homicides…

      – District of Colombia: 34.8% de blancs, 4 % de latinos, 50.7% de noirs
      – Louisiana: 60.3% de blancs, 4.2 % de latinos, 32% de noirs
      – Maryland: 54.7% de blancs, 8.2% de latinos, 29.4% de noirs.

      – Iowa: 88.7% de blancs, 5% de latinos, 2.9% de noirs
      – Vermont: 94.3% de blancs, 1.5% de latinos, 1% de noirs
      – New Hampshire: 92.3% de blancs, 2.8% de latinos, 1.1% de noirs.

      la courbe des homicides, sur la totalité des états US, suit la courbe de la proportion de résidents blancs, de manière inversement proportionnelle.

        1. Merci pour ces données très intéressantes qui corroborent ma conclusion : il est pour le moins difficile d’établir une causalité « armes à feu libres » => « augmentation de la criminalité » :)

      1. ph11

        Vous êtes certains pour les contrôles élevés dans le Vermont ?
        Dans le texte de Lemieux sur les armes à feu, j’ai lu :

        « C’est au Vermont, petit état de la Nouvelle-Angleterre limitrophe du Québec, que droit de porter des armes est le mieux respecté partout aux États-Unis. Le Vermont est le seul état où un individu, pour porter une arme dissimulée ou non, n’a jamais eu à demander quelque permis que ce soit. Les contrôles fédéraux, bien sûr, s’appliquent concernant l’acquisition des armes à feu, les individus habilités à en posséder, la réglementation du commerce inter-États, et cetera. Mais la législation du Vermont sur les armes à feu interdit peu de choses et n’impose souvent que de faibles amendes aux contrevenants[17] »

        http://www.pierrelemieux.org/artdroit.html

        1. DiD ArT

          Vous avez entièrement raison.
          Honte sur moi, c’est une coquille dans mon texte d’origine qui avait été corrigée. Hélas j’ai fait un copier coller depuis un brouillon de travail non corrigé.

    3. DiD ArT

      ps: hdp: vos chiffres sont inexacts…
      france 2005: 1180 homicides soit 1.93 pour 100.000 hab (60.963.264 habs)
      la proportion d’armes à feu impliquées n’est pas notées dans les stats françaises… Nous n’avons que des approximations: Il n’y a qu’un rapport de 2004 qui decrit la situation de 95 à 99. Il y est dit que sur cette période il y a eu en moyenne 207 homicides apr arme à feu en France. On va estimer que c’est à peu pres proportionnel au nombre des homicides et dire qu’en 2005, il y a eu entre 250 et 280 homicides par arme à feu en France.
      SOIT: 0.45 pour 100.000 habs.

      Le FBI fournit des stats beaucoup plus détaillées…
      USA,2005: 16.692 homicides soit 5.63 pour 100.000 (inclus les justifiable homicides: 341 par la police et 192 par des citoyens en état de légitime defense, ce qui nous fait un taux reel de 5.45 pour 100.000)
      Une arme à feu avait été utilisée dans 72.6% des homicides: 11731 homicides (exclus les justifiables)
      SOIT: 3.95 pour 100.000 habs.

      Comme dit plus haut, il faut tenir compte des états dont les chiffres catastrophiques plombent très sévérement les stats, et surtout comparer avec les autres types de criminalité violente, ce que je ne fait pas ici pour rester focalisé sur les homicides.

    4. DiD ArT

      @H16: effectivement, il n’y a pas de lien entre armes à feu (qantité, disponibilité, etc… ) et homicides, puisque le lien est démographique.

    5. ph11

      Et est-ce du aux différence de règlementation entre les pays ?
      Quel est le taux au Canada ? En Suisse ?
      Quel est le taux en Russie où le contrôle des armes est le plus répressif ?
      Quel est le taux dans le Vermont où le controle est quasi inexistant où dans les grandes villes où les armes sont interdites ?
      Comment ont évolué les stats selon l’évolution de la règlementation ?

      Il doit y avoir à peu près autant de morts par propriétaire d’arme à feu que de morts par propriétaire de voiture. Faut-il interdire la voiture ? C’est pas la même chose ? Défendre sa vie serait moins utile que se déplacer ?

  14. Luc Astier

    @Dede : Puisque vous semblez méconnaitre la Loi sur les armes en France, récapitulatif :

    Chasse = armes de 5ème catégorie, besoin d’un permis de chasse pour l’acquisition de l’arme et des munitions (acquis à vie) mais en cours de validité (donc tamponné pour l’année en cours). Besoin de rien du tout pour le conserver ad vitam, inutilisé, à la maison.

    Tir sportif = 1ère catégorie, 4ème catégorie, 5ème catégorie, 7ème catégorie et 8ème catégorie

    Armes blanches, Lacrymo, arc et arbalètes et autres = 6ème catégorie, port et transport interdit (oui il est interdit de porter un couteau ou une lacrymo, sans rentrer dans les détails pour les quelques dérogations soumises à l’appréciation de l’OPJ)
    ==========================================================================================
    La 8ème catégorie : ce sont les armes de collection à poudre noire (Far West ou Mousquets par exemple) et celles qui sont totalement neutralisées.
    Acquisition : 100% libre du moment que > à 18ans.
    Conservation : Besoin de rien. C’est votre propriété.
    Port & Transport : Les armes d’épaule (longues) peuvent être portées librement (je vous déconseille néanmoins l’expérience), mais pas les armes de poing. Transport libre pour toutes ces armes.
    Tir à domicile : autorisé, pour peu que les voisins ne soient pas dérangés par les nuisances sonores et que vous maitrisiez la sécurité + RC.

    La 7ème catégorie inclue des armes soumises à déclaration en préfecture et d’autres non. Celles soumises à déclaration sont les armes à feu (22Lr principalement) et les armes à air comprimé > à 10 joules.
    Acquisition : Il faut une licence de tir, ou de ball trap ou un permis de chasse en cours de validité pour l’acquisition de l’arme et des munitions, et il faut déclarer l’arme à la préfecture.
    Conservation : Besoin de rien. C’est votre propriété.
    Port & Transport : port interdit. Transport uniquement avec justificatif (la licence ou le permis validé valent justificatifs)
    Tir à domicile : autorisé, pour peu que les voisins ne soient pas dérangés par les nuisances sonores et que vous maitrisiez la sécurité + RC

    La 5ème catégorie comprend les fusils de chasse (sauf les fusils à pompe, reclassés en 4ème et totalement interdits pour délit de sale gueule) et les carabines de grande chasse. Les armes semi-automatiques de cette catégorie sont limitées à 3 coups.
    Acquisition : Il faut une licence de tir, ou de ball trap ou un permis de chasse en cours de validité pour l’acquisition de l’arme et des munitions, et il faut déclarer l’arme à la préfecture.
    Conservation : Besoin de rien. C’est votre propriété.
    Port & Transport : port interdit. Transport uniquement avec justificatif (la licence ou le permis validé valent justificatifs)
    Tir à domicile : autorisé, pour peu que les voisins ne soient pas dérangés par les nuisances sonores et que vous maitrisiez la sécurité + RC

    La 4ème catégorie inclue grosso merdo les revolvers, les armes semi-automatiques de petits calibres (22Lr par exemple) et certains calibres particuliers mais considérés comme « civils ».
    Acquisition : Il faut une autorisation préfectorale (laquelle s’obtient via une demande remplie au commissariat/gendarmerie de votre commune, accompagnée de votre carnet de tir rempli de 3 tirs annuel, espacés chacun de minimum 2 mois) + une preuve d’acquisition d’un coffre-fort (où vous êtes sensés conserver l’arme chez vous). Il faut apporter l’autorisation + la licence de tir en cours de validité pour l’acquisition de l’arme et des munitions chez un armurier, seul habilité à faire une transaction. Le permis de chasse ou la licence de ball-trap ne vous donnent pas accès à cette catégorie.
    Conservation : Autorisation à renouveler tous les 3ans. Si pas renouvelée pour XYZ raisons : obligé de se séparer de l’arme.
    Port & Transport : port interdit. Transport uniquement avec justificatifs (la licence + l’autorisation valent justificatifs) + arme démontée ou avec un verrou de pontet.
    Tir à domicile : interdit, uniquement possible dans un stand de tir militaire, public ou privé dûment homologué par la Préfecture

    La 1ère catégorie inclue toutes les armes dites « de guerre » (uniquement en mode semi-automatique), que ce soit des armes de poing ou d’épaule.
    Acquisition : Il faut une autorisation préfectorale (laquelle s’obtient via une demande remplie au commissariat/gendarmerie de votre commune, accompagnée de votre carnet de tir rempli de 3 tirs annuel, espacés chacun de minimum 2 mois) + une preuve d’acquisition d’un coffre-fort (où vous êtes sensés conserver l’arme chez vous). Il faut apporter l’autorisation + la licence de tir en cours de validité pour l’acquisition de l’arme et des munitions chez un armurier, seul habilité à faire une transaction. Le permis de chasse ou la licence de ball-trap ne vous donnent pas accès à cette catégorie.
    Conservation : Autorisation à renouveler tous les 3ans. Si pas renouvelée pour XYZ raisons : obligé de se séparer de l’arme.
    Port & Transport : port interdit. Transport uniquement avec justificatifs (la licence + l’autorisation valent justificatifs) + arme démontée ou avec un verrou de pontet.
    Tir à domicile : interdit, uniquement possible dans un stand de tir militaire, public ou privé dûment homologué par la Préfecture

    Tout ce qui est automatique (comprendre qui tire en rafales) est complètement interdit en France.

    Il est donc possible sous 6 mois, avec inscription et pratique dans un club, de posséder n’importe quelle arme semi-automatique en France, y compris la tristement célèbre Kalashnikov (AK-47 pour les intimes).
    Sans aucun problème.

  15. Fergunil

    Pour l’AK-47, il est toutefois plus simple d’en acheter une pour quelques centaines d’euro dans la banlieue de n’importe quelle grande ville :)

  16. Elphyr

    « Guns dont kill people, people kill people. »

    Cette phrase résume assez bien la pensée libérale (et ma foi logique). Si un jour je souhaite tuer quelqu’un, arme ou pas, ca se fera (c’est pas comme si le corps humain était très résistant).
    Pire encore, dans notre pays, si j’ai réussi à me procurer une arme (trafic ou arme légale) j’aurais un avantage indéniable sur ma victime potentielle.

    Regardez le fait divers du taré qui tire sur ses voisins parcequ’ils font trop de bruits…

    Où sont l’Egalité et la Justice si chères aux gouvernements ?

    Encore heureux que tout ce qui est Opinel, sanbre, katana ou diverses épées soient disponibles. En plus de faire très esthétique chez vous et de couper le saucisson comme pas d’autre, ca se révèle d’une efficacité certaine (dissuasion hein) contre de petits brigands peu armés (bonus s’ils ont trop vu Kill Bill).

    Puis bon, la France vend ses armes à presque tous les pays du monde sauf le sien… achetez francais qu’y disaient…

    1. Pascale

      «  » »Pire encore, dans notre pays, si j’ai réussi à me procurer une arme (trafic ou arme légale) j’aurais un avantage indéniable sur ma victime potentielle » » »

      D’ailleurs Breivick aurait-il eu les cojones de s’attaquer à son projet s’il avait craint que quelques membres de la foule qu’il visait possédaient une arme sur eux ? Il savait qu’il n’avait RIEN à craindre et surtout pas pour sa vie. Il avait des proies faciles à sa portée …

      1. gem

        Des socialistes, même jeunes et scandinaves, ne sont pas des proies, mais de redoutables prédateurs. Malheureusement pour eux leur arme favorite, l’état, quoique d’une puissance sans égale, est aussi d’une lenteur et d’une inefficacité monstrueuse, et leur a été de peu d’utilité dans la situation.

  17. Le Parisien Liberal

    bon post, h16.

    Et pour tous ceux qui finassent (ils ont raison, mais bon), ce qu’il faut retenir c’est qu’à Marseille ou dans le 93, les possesseurs d’armes de guerre se passent des autorisations préfectorales et des carnets de tirs, ce qui, toutes choses égales par ailleurs, désavantagent les honnêtes citoyens.

    Après, on peut effectivement discuter de la situation US, mais l’exemple Suisse montre clairement qu’on peut être surarmé et en paix.

  18. Mominette

    A contre démonstration de notre doxa concernant les armes à feu, l’exemple d’une grosse bourgade américaine (dont le nom m’échappe)qui avait un taux ce criminalité record.

    Excédée, la municipalité a décrété qu’aucun citoyen majeur ne pourrait sortir en rue sans être armé.

    Résultat bluffant : les tueurs ne sont pas des courageux, et quand ils savent qu’il y a un colt 45 dans le cabas de la ménagère, un 38 dans la poche du laveur de carreaux, que la boulangère est armée jusqu’aux dents, et voient les minettes un pif glissé dans la ceinture de leur jeans, ils n’insistent pas.

    5 ans soudain sans un seul crime de sang, qui dit mieux ?

    Songeons à tous les massacres en série : si les profs de Colombine, les assistants, les étudiants et le concierge avaient été armés, le cinglé aurait été raide avant sa seconde victime …

    La Police n’a pas le don d’ubiquité, et chacun a le DROIT de défendre sa vie …

    Actuellement,on trouve de tout, même des armes de guerre, en quelques minutes, et donc un tueur ne sera jamais démuni.

    Pourquoi faut-il traiter les citoyens comme des moutons à l’abattoir ?

    1. Eh ouais.

      Pourquoi croyez-vous qu’il y a si peu de tueurs fous qui roulent sur les passants en ville ? Parce qu’il ne faudrait pas longtemps avant qu’un autre conducteur l’arrête. Et que le tueur fou est lui-même souvent passant.

      Posez-vous la question : combien de conducteurs n’ont pas attenté à ma vie aujourd’hui ? Combien de personne n’a pas saisi un couteau pour me tuer ? Combien de fou ne m’a pas poussé sur les rails ?
      En pratique, les humains sont incroyablement plus raisonnables que ce que veulent nous faire croire les prohibitionnistes.

    2. YP

      Kennesaw, Georgia

      Extrait wikipedia :
      « Gun rights activist David Kopel has claimed that there is evidence that this gun law has reduced the incident rate of home burglaries citing that in the first year, home burglaries dropped from 65 before the ordinance, down to 26 in 1983, and to 11 in 1984.
      Another report observed a noticeable reduction in burglary from 1981, the year before the ordinance was passed, to 1999.
      Kennesaw’s crime rates have continued to decline and are well below the national average, making citizens feel safer and more secure.
      The Later research claims that there is no evidence that [the law] reduced the rate of home burglaries , even though the overall crime rate had decreased by more than 50% between 1982 and 2005. »

      http://en.wikipedia.org/wiki/Kennesaw,_Georgia

  19. DiD ArT

    Il est facile de constater sur un deux département Français que la quantité d’arme n’a pas de lien avec les homicides et les agressions violentes…

    La Corse… deux département, où, objectivement, les armes à feu sont extremement répandues (légales commes illégales)…
    Oui, cette année, les reglements de compte mafieux ensanglantent notre ‘île.
    Oui, des présidents, des ministres, veulent tuer la culture des armes en Corse.
    Et OUI, il y a vraiment beaucoup d’armes à feu en Corse, y compris des armes illégalement détenues.

    Je ne connais personne qui n’ait pas au moins une arme à feu à la maison.

    Les médias et les anti-armes essayent de nous faire croire que la Corse est DANGEREUSE, que des fous criminels armés jusqu’aux dents y sèment la terreur à coup de fusil…

    VOICI LES VRAIS CHIFFRES OFFICIELS 2011!

    Chiffres ONDRP 2011.

    Coups et blessures volontaires criminels ou correctionels.
    – France: 192.263 faits enregistrés soit 307 pour 100.000 habs.
    – Corse du sud: 308 faits enregistrés soit 42 pour 100.000 habs. (10e departement le plus sûr).
    – Haute Corse: 386 faits enregistrés soit 56 pour 100.000 habs. (16e departement le plus sûr).
    – Nord: 11.469 faits enregistrés soit 7132 pour 100.000 habs. (2e departement le plus dangereux)
    – Seine et Marne: 9632 faits enregistrés soit 7903 pour 100.000 habs. (1e departement le plus dangereux)

    Homicides (sauf reglements de comptes mafieux et homicides à l’occasion de vols):
    – France: 592 faits enregistrés soit 0.95 pour 100.000 habs.
    – Seine St Denis: 24 faits enregistrés soit 19.67 pour 100.000 habs. (1e departement le plus dangereux)
    – Nord: 24 faits enregistrés soit 14.93 pour 100.000 habs. (2e departement le plus dangereux)
    – Corse du sud: 6 faits enregistrés soit 0.83 pour 100.000 habs. (50e departement le plus dangereux, en dessous de la moyenne nationale)
    – Haute Corse: 6 faits enregistrés soit 0.81 pour 100.000 habs. (51 departement le plus dangereux, en dessous de la moyenne nationale)

    Et la totalité des chiffres d’homicides.
    – France: 856 faits enregistrés soit 1.37 pour 100.000 habs.
    – #1: Seine st Denis: 33 faits enregistrés soit 27.08 pour 100.000 habs.
    – #2: Nord: 38 faits enregistrés soit 23.64 pour 100.000 habs.
    – #39: Corse du Sud: 14 faits enregistrés soit 1.93 pour 100.000 habs. (a peu près la moyenne française)
    – #43: haute Corse: 13 faits enregistrés soit 1.75 pour 100.000 habs. (a peu près la moyenne française)

    Alors voila, les deux départements les plus armés de France ont un taux d’homicide comparable à la moyenne nationale, et un taux de coup et blessures parmi les plus bas…

    Eh oui messieurs les bien pensants: ces fous de corses sur armés sont plus en sécurité que vous autres sur le continent!

  20. Acrithène

    Mouai,

    Enfin les chiffres américains sont délirants. L’ordre de grandeur est au dessus de 12 000 tués par balle par an (chiffre de 2000 trouvés sur wiki).

    En France, c’était dans les 150. http://www.cepidc.vesinet.inserm.fr/inserm/html/pdf/FeuFin.pdf

    Vous devriez aller jeter plutôt un oeil à la Suisse et à la Finlande, la Suède, des pays où les citoyens sont lourdement armés.

    D’ailleurs, la France est assez armée aussi vu qu’il y a 31 armes à feu pour 100 habitants. Les armes sont déjà là, et les chasseurs ne s’en servent pas tuer leurs femmes ou leur voisins bruyants.

  21. DiD ArT

    si tu veux des chiffres délirants, faut aller au Brésil:
    Plus de 49.000 homicides en 2010 soit 26.2 pour 100.000 habs.
    Dommage que l’on n’ait pas la répartition des homicides selon le moyen employé.

    Toujours est-il que le Brésil a une loi sur les armes aprmis les plus restrictives au monde.

    1. DiD ArT

      ah, trouvé un chiffre pour 2008: 34,678 homicides par arme à feu sur 57,271 homicides.

      La loi au Brésil:
      – la possession d’arme au Brésil n’est pas un droit.
      – il faut un permis de posséder des armes: « Applicants for a gun owner’s licence in Brazil are required to prove genuine reason to possess a firearm, for example, hunting, target shooting, personal protection, security », permis de plus en plus difficile à obtenir.
      – Chaque arme à feu doit être enregistrée (taxe à payer tous les 3 ans pour chaque arme, et repasser les vérifs du permis original)
      – Le port d’arme est légal, mais depuis 2002 les permis de port ne sont plus délivrés ni renouvelés: donc le port d’armes est banni de fait.

      -

  22. Ron Paul

    Ce matin, décalage horaire oblige, j’ai envie de me faire aimer !

    J’adore les armes, et suis fanatique des anciennes, de préférence celles du bon vieux Far-Ouest qui trônent sur certains murs de la maison, mais sont non actives.

    Par contre, il y a toujours une arme dans ma voiture, elle en parfait état de fonctionnement (non ! pas dans la boite à gants !)

    Dans la maison, tout aussi bien caché, c’est pareil, avec beaucoup mieux !

    Je suis inscrit dans un club de tir, je sais tirer et j’adore cela.

    Je considère que mon principal devoir de chef de famille est de pouvoir défendre les miens, pour le cas où, et moi-même par la même occasion.

    Bien que cela ne me soit jamais arrivé, quand un délinquant est en face de vous, et qu’il sait que vous, victime désignée ! vous pouvez être aussi armé, je certifie, de part le témoignage de beaucoup d’ amis, que cela arrange bien les choses, quoi qu’en disent les moutons bêlants en accords avec nos journaleux de caniveaux et partisans.

    Les mêmes scribouillards, tous endoctrinés et seulement en action d’endoctrinement d’autrui, quand ils évoquent les problèmes dues aux armes aux USA en faisant monter la mayonnaise, oublient consciencieusement de coreller ceux-ci, avec la densité de la population, qui relativiserait grandement les choses, mais détruirait leurs mensonges.

    Toujours les mêmes, dansaient un peu sur des charbons ardent avec le massacre d’Anders Behring Breivik. Il disposait tranquillement d’un bel arsenal, avec munitions adéquates, dans un des pays socialiste, comme par hasard ! les plus draconiens dans ce domaine ! Raté !

    Comme en France, grâce à la législation, il n’y a plus que la racaille, qui est armée ! quel beau résultat ! c’est leur outil de travail, les honnêtes gens, n’ont cas servir de chair à canon.

    Ne dites pas que j’ exagère, mêmes les forces de l’ordre, (défense de rire) n’ont pas de droit à la légitime défense ! Ou du moins, il faut que celle-ci, soit proportionnelle à l’attaque, donc, pour être viable, il faut prouver que vous êtes mort, pour avoir le droit de répliquer !!

    Je rassure, ceux qui pourraient être inquiets ! j’ai élevé deux enfants aux USA, j’ai régulièrement mes petits-enfants, jamais il n’ont su, où se trouvaient mes armes, d’autant qu’elles étaient inaccessibles pour eux.

    Contrairement aux idées française trop répandues, qui croient, car on les a obligé de le penser : un amoureux des armes, n’est pas forcément un frapadingue fou furieux.

    1. Jesrad

      « Je considère que mon principal devoir de chef de famille est de pouvoir défendre les miens »

      Malheureusement trop de gens négligent cet aspect, en France bien sûr mais ailleurs aussi.

      <- deux revolvers de gros calibre à la maison + 1 non-létal

      1. Pascale

        Oui, mais ce genre de réflexion, c’est terriblement has been. C’est à dire terriblement anti-féministe. Vous n’êtes plus le chef de famille ! MDR

        1. Ron Paul

          Bien vu ! par contre tout le monde sait chez moi, qui va ouvrir les portes, qui va passer la première! dans le couple qui va faire les petits travaux, et qui va faire le gros bricolage lourd et pénible, qui va transporter les choses très lourdes ….. Ils vont être embêtés les ‘’ nouveaux mariés’’ pour savoir répartir les rôles entre autres !!!!

          D’ailleurs, dans une autre vie, accompagné d’une personne avec qui j’aurais bien aimé ‘’ aller plus loin’’ un soir, nous nous sommes fait dangereusement apostropher par un individu malsain et vindicatif. Par réflexe, j’ai mis ma ‘’ conquête ‘’ derrière moi, pour faire face. Le soir nous faisions un câlin ! Enfin !! Comme toute femme non féministe, car très belle et intelligente !! elle avait besoin de protection ‘’ misogyne ‘’ venue d’un vrai homme, chef de famille !!

    2. Alex6

      L’argument de l’arme qui traine sur la table du salon c’est vraiment du bull sh it de premiere categorie. Si l’on possede une arme chez soit, c’est une responsabilite que de rendre absolument impossible son acces aux enfants ou a quiconque par ailleurs. Ca ne me semble vraiment pas difficile a faire, a moins d’etre un imbecile complet.
      Pour appuyer tout ce qui a ete dit plus haut, en Australie il est strictement interdit de porter une arme et la possession est fortement reglementee. Resultat, de nombreux quartiers modestes de Sydney sont le theatre de fusillades (150 cette annee de memoire), prouvant que ceux qui veulent des armes en ont et n’hesite pas a s’en servir.
      La criminalite est bien plus fortement correlee a la population et a son profil qu’a l’autorisation ou a l’interdiction du port d’arme. Pour ma part, je pense qu’il n’y a donc pas de raison de l’interdire.

      1. PAF

        les armes doivent etre inaccessibles aux enfants mais pas tout le temps: les enfants aussi doivent etre formes a assumer les bons reflexes lorsqu’ils tombent sur une arme abandonnee:
        -ne pas toucher
        -aller chercher un adulte
        et a partir d’un certain age il faut leur en apprendre le maniement et les regles de securite, ce qui prepare un comportement responsable.

  23. BA

    Jeudi 6 décembre 2012 :

    Enregistrement clandestin : Jérôme Cahuzac pris dans la tourmente.

    «Ça me fait chier d’avoir un compte ouvert là-bas, l’UBS c’est quand même pas forcément la plus planquée des banques (…). Surtout qu’il n’est pas exclu que je devienne maire au mois de mars, donc je ne tiens vraiment pas du tout à ce qu’il y ait la moindre ambiguïté.»

    Se pose naturellement la question de l’authenticité et de l’origine de cette bande-son. Celui qui la détient a toujours confié depuis des années à son proche entourage et quelques amis sûrs qu’elle résultait d’un incroyable scénario.

    Les propos attribués à tort ou a raison à Jérôme Cahuzac remonteraient à l’époque où le ministre s’apprêtait à briguer avec succès la mairie de Villeneuve-sur-Lot, vers la fin de l’année 2000. Jérôme Cahuzac, alors qu’il était semble-t-il dans les locaux de l’Assemblée nationale, aurait eu une conversation avec une personnalité du Lot-et-Garonne.

    Après avoir raccroché, il aurait fait une fausse manœuvre et rappelé son interlocuteur sans s’en apercevoir et sans que ce dernier ne s’en rende compte. C’est un peu plus tard que son correspondant aurait découvert en écoutant son répondeur les fameux propos que Jérôme Cahuzac aurait tenu à une personne présente à ses côtés.

    Selon nos informations, après les avoir fait extraire de son répondeur par un expert, son interlocuteur les aurait fait déposer chez un notaire. Selon toute vraisemblance, l’original de la fameuse bande-son se trouve aujourd’hui en Lot-et-Garonne. L’utilisation de cette conversation piratée ne va pas sans poser des difficultés juridiques.

    Raison pour laquelle son détenteur, honorablement connu, refuse toujours de dévoiler son identité. Mais pourra-t-il résister longtemps à la pression médiatique et à la nécessité de vérifier si cette bande-son est authentique ou pas ?

    http://www.sudouest.fr/2012/12/06/cahuzac-pris-dans-la-tourmente-900578-647.php

  24. HR

    Comme je me suis fait traiter de noms d’oiseaux quand j’ai fait remarquer ici que l’idéologie dite « libérale » est dénuée de portée politique pratique, raison pour laquelle il n’existe aucun « Parti libéral » au pouvoir dans un Etat significatif, je vais profiter de l’article pour répondre.

    D’abord pour répondre directement à ceux qui m’ont rétorqué immédiatement « Crétin, les partis au pouvoir au Luxembourg, en Australie et à pétaouchnok », etc, sont « libéraux »… »:
    – Non, le parti au pouvoir en Australie est le Parti travailliste, pas le Parti libéral. Au Luxembourg, c’est le Parti populaire chrétien social.
    – Le Parti libéral n’est qu’un allié minoritaire de la coalition au pouvoir en Grande-Bretagne et en Allemagne, et ils seraient bien incapables d’y exercer le pouvoir autrement.

    Un parti libéral en réalité, parce que le « libéralisme » n’est qu’une idéologie dépourvue de programme politique pragmatique, ne peut pas exercer le pouvoir au niveau d’un Etat significatif.

    Cet article et la manière dont les « libéraux » patentés de ce blog le commentent est une bonne illustration de ce que j’ai écrit.

    D’abord, la question de la possession des armes à feu est présentée comme une question de liberté, ce qui est juste, en prenant exemple sur l’Amérique, où la liberté de porter des armes serait une sorte de symbole de la politique « libérale », ce qui est faux, ou plutôt ne veut rien dire.

    En effet la question du port d’arme aux USA et en Europe, ou dans le reste du monde d’ailleurs, ne se pose pas en termes de liberté mais fondamentalement en termes de démocratie.

    Avant tout, j’estime quand même nécessaire de résumer mon point de vue politique général:
    – La France, l’Europe, n’ont jamais connu la démocratie, telle que cette théorie pragmatique du pouvoir politique est exercée avec la Constitution des USA, inchangée sur le principe depuis plus de deux siècles.
    – L’histoire de la démocratie en Europe, c’est l’histoire de la défaite de la démocratie. L’Union Européenne est là pour en témoigner.

    Ceci dit, pour en revenir au sujet de l’article et à sa conclusion: « ce sujet mérite mieux qu’une avalanche de poncifs. ».

    En effet, oublions les poncifs, y compris ceux de l’article, pour revoir la question du port d’arme en termes politiques du discours de la démocratie.

    Aux USA, ce droit a donc été démocratiquement accordé par la Constitution Américaine en 1789, et donc par « We, The People Of… etc », selon les principes démocratiques institués juste avant par la Constitution elle même, puisque le droit de porter les armes et le Deuxième amendement de cette constitution, le Premier amendement étant la liberté d’expression.

    On peut déjà observer qu’en Europe, nous n’avons pratiquement aucun de ces deux droits.

    Nous n’avons pas le Premier amendement. Il m’est interdit d’écrire que Jérôme Cahuzac a eu un compte secret en Suisse, sous peine de poursuites judiciaires, alors qu’aux USA, un américain peut librement écrire que Barack Obama est né au Kenya et publier une photo de Michèle Obama en maillot de bain sur n’importe quelle plage où n’importe qui peut la voir.

    On peut remarquer également que cette liberté d’expression, donnée démocratiquement par une élection majoritaire, pour faire court, ne fait plus vraiment l’objet de débats en termes démocratiques aux USA. Rares sont ceux qui veulent remettre en cause le Premier amendement.

    Par contre la liberté de porter une arme, qui n’est pas directement donnée par le Deuxième amendement, mais est interprété comme tel par la troisième branche du gouvernement américain, la Cour Suprême, est contestée en permanence par une grande partie de la population américaine, et fait l’objet d’enjeux politiques permanents.

    Lois, réglementations diffèrent sur l’application de cette liberté selon les différentes circonscriptions électorales. Mais le fait est là, la Cour Suprême des Etats-Unis continue d’indiquer que le droit de porter une arme est bien un droit constitutionnel fondamental.

    Et malgré tous les efforts des partisans de l’interdiction de la liberté de porter une arme, aucune élection, ni au Congrès, la première branche du gouvernement, ni à la présidence, la deuxième branche du gouvernement, ni à la Cour Suprême n’ont permis de mettre fin à cette liberté.

    Tout juste des élections locales, au niveau de la ville, du comté ou de l’Etat, ont permis de limiter ce droit. Et il faut remarquer que ces limitations sont sans cesse contestées à chaque élection ou devant les Cours Suprêmes de chaque Etat et de l’Etat Fédéral américain.

    Arrivé à ce point, il est quand même nécessaire de noter que le gouvernement fédéral américain interdit en gros à un individu de posséder un Panzer ou un char Abrams en état de marche…

    Pour simplifier, nous, en Europe, sur la même période, au cours de ces deux siècles et plus, nous n’avons jamais eu cette liberté. Notamment parce que les Européens n’étant pas gouvernés par au moins une Constitution démocratique, nous subissons toujours la loi de régimes bureaucratiques qui s’impose à la majorité de la population. Notamment, en se réservant, dans la majorité des cas, l’usage des armes. Et même si, depuis 1789, les Européens bénéficient de plus en plus de droits démocratiques, sur le fond, on en est toujours là concernant cette liberté de porter une arme.

    Alors ici on s’envoie les chiffres à la figure, on compte les morts, de la semaine dernière, de l’année dernière, en Suisse, en Corse, comparé aux chiffres cités par Michael Moore au lendemain de Columbine, etc.

    Tout ça pour dire quoi?

    Il vaut mieux poser cette question qui permette de résumer ces deux siècles en termes démocratiques, comme je l’ai fait, pour mieux mesurer ses conséquences.

    Donc, pour comparer ce qui est comparable, c’est à dire les Etats-Unis et l’Europe, et en proportion de leurs populations respectives:

    – Où la liberté de porter une arme ou l’interdiction de porter une arme a fait le plus de morts par arme à feu?

    – C’est aux USA ou c’est en Europe que les armes à feu ont fait le plus de morts, directement ou indirectement, depuis 1789?

    Tiens, je vais en profiter pour carrément aller jusqu’au bout de la problématique « armes », « liberté de porter une arme », « armes de guerre » et « forces armées ».

    Je prétends que tout ce que je viens d’écrire à propos des armes et de la liberté, de la constitution et de la démocratie, a un rapport avec deux faits qui sont en quelque sorte les réponses concrètes aux deux questions que je viens de poser:

    – Evidemment, les USA interdisent aux Européens de se promener armés sur le territoire américain, d’une part.

    – D’autre pas nous, en Europe, on a ça:
    http://www.eucom.mil/

    1. DiD ArT

      les USA interdisent à un « no immigrant alien » d’acheter ou de détenir des armes à feu. Comme à peu pret tous les pays du monde d’ailleurs.

      SAUF si le non immigrant alien a une dérogation.
      SAUF que le non immigrant alien peut en acheter pour chasser sur place en payant le permis de chasse correspondant, et les porter en action de chasse.
      Sauf que le non immigrant alien peut porter des armes là où c’est autorisé. En Alaska, hors des villes qui l’interdisent explicitement, je porte un Smith & Wesson 29 canon court afin de me proteger sans qui quiconque y trouve à redire.

      1. Ron Paul

        Je suis citoyen français et non américain malheureusement !! mais je n’ai jamais eu de problème pour porter une arme, tout en restant dans la stricte réglementation effectivement.

        1. Ron Paul

          ‘’ Un parti libéral en réalité, parce que le « libéralisme » n’est qu’une idéologie dépourvue de programme politique pragmatique, ne peut pas exercer le pouvoir au niveau d’un Etat significatif.’’

          Par contre, là, sans être insultant, ce n’est pas le genre de la maison, vous êtes particulièrement dur, dans l’erreur, et cruel.

          Mon idole Ron Paul, lui-même admirateur de Ludwing Von Mises, et de toute l’école autrichienne de libéralisme, dont il s’est inspiré, Frédéric Bastiat, A. Hayek, Mary Sennholz, Murray Rothbnard ….. liste non exhaustive … .

          Là, vous faites disparaître une grande partie de ma bibliothèque !! c’est vraiment dommage, j’y tiens ! et ce n’est pas parce que aucun pays pour le moment n’est vraiment libéral, que cette doctrine n’est pas cohérente et la meilleure.

          De toute façon la France va y arriver ou sans rapprocher, non pas par idéologie ! Mais de par les caisses vides et à sec.

    2. DiD ArT

      - Où la liberté de porter une arme ou l’interdiction de porter une arme a fait le plus de morts par arme à feu?
      Pour pouvoir répondre à cela il faut faire appel aux stats que tu dénigres… et compter chaque homicide, le moyen employé par le criminel et les moyens déployés par la victime pour tenter de se défendre.

      La liberté ou l’interdiction de porter une arme, établis dans une loi, n’ont que très peu d’influence sur les homicides avec armes à feu puisque les criminels n’obéissent pas aux lois: mêmes aux US, où les armes sont accessible avec facilité globalement, les homicides avec armes à feu sont majoritairement commis avec des armes illégales. La question de savoir si la loi permet ou pas le port d’arme est donc sans objet ici.
      Les legislations sur les armes sont différentes en France et en Angleterre (très très dures): il y a autant d’homicides, et la proportion d’homicides par armes à feu est à peu près la même.

      Il n’y a qu’un pays où on peut compter les morts dû à « la liberté de porter une arme ». Les US ont des stats très très détaillées et il y a entre 250 et 350 morts par ans où des citoyens ont légalement tué un criminel en état de légitime défense.

      – C’est aux USA ou c’est en Europe que les armes à feu ont fait le plus de morts, directement ou indirectement, depuis 1789?
      On compte les deux guerres mondiales ou pas? On comptes les guerres civiles?

    3. Théo31

      « les USA interdisent aux Européens de se promener armés sur le territoire américain »

      Normal, quand on voit des dégénérés comme DSK et Polanski venir tirer sur tout ce qui bouge.

  25. Ron Paul

    Pour tordre le cou, à une ânerie sans arrêt bidouillée, ou pour le moins tronquée : si le fameux deuxième amendement américain autorise tous citoyens d’être armé, c’est avant tout car, historiquement, il est prouvé que  » les tyrans éliminaient la résistance en retirant les armes au peuple et en rendant illégal le fait d’en conserver afin de supprimer les opposants politique’’

    Même Wikipédia hautement socialisant, l’affirme, donc on peut le croire, pour une fois, car c’est la vérité, et le vrai fondement de cet article.

    Personne en France, n’a le courage, ou l’honnêteté, de bien expliciter, et d’aller au bout de l’énoncé du deuxième amendement. On se demande bien pourquoi !

    Il parait que la France est un pays démocratique !! Le pays des droits de l’homme….. mais uniquement s’il est de gauche, voire d’extrême, pour les autres, circulez il n’y a rien à voir, soyez désarmés, avec en prime les lois Gayssot, Pléven qui vous obligent à bien penser, bien parler, sous menace de la justice, les associations partisanes anti française vivant à vos crochets, via vos impôts qui veillent, qui ont le droit de vous fliquer, d’ester en justice, d’obliger les patrons de boites de nuit, de bars, ou autres à ne pas avoir la clientèle de leur choix, voire pour obliger les autres patrons à embaucher, uniquement leurs amis petits protégés de la gauche.

    Inutile de rappeler le nombre de députés, sénateurs escrologistes, par apport au nombre de leurs électeurs …… Que tout cela est démocratique !! Pauvre France !!!

    1. Théo31

      Rappelons que deux catégories de personnes ont recours à des gardes du corps : les stars et les truands.

      Les politiciens appartiennent à la deuxième catégorie. S’ils ont des gardes du corps, c’est parce qu’ils chient dans leur froc quand ils faut se jeter dans la vraie vie avec des vrais gens.

      Pendant 40 ans, ils ont pu acheter leur tranquillité avec de l’argent gratuit des autres mais voilà, cet argent ne va pas tomber des poches des contribuables éternellement. Il arrivera donc un moment où les drogués à l’argent gratuit des autres vont se rebeller. On comprend ainsi mieux pourquoi ces enculés sont pour la prohibition.

    2. PAF

      c’est un grand classique des amateurs d’armes, argument maintes fois repete chez ceux qui savent, et du domaine de la revelation magique chez tous les autres.
      Savez vous pourquoi les armes automatiques et magasins de grande capacite sont interdits?
      Le democrate tranquille reponde benoitement: pas besoin d’un chargeur de 30 coups pour aller a la chasse (en meme temps recharger tous les 5 coups est particulierement chiant).
      En fait c’est parce que le tir soutenu (tir de suppression en francais ?) est tactiquement si efficace qu’il est la bete noire des forces de l’ordre, terrorisees d’avoir affaire a des terroristes ou revolutionnaires qui sauraient s’en servir.

  26. Marc Aurèle

    Moi aussi, me voila avec un petit décalage. Quelle intéressante discussion.

    Dire qu’aux USA ça se calme est vrai, en tout cas pour les stats. Par contre, et c’est toujours le cas, les média de gauche se jettent sur les quelques rares faits divers qui peuvent parfois renforcer leurs thèses. Et aujourd’hui, c’est la curée.

    En début de semaine, on apprenait qu’un certain Jovan Belcher, 25 ans, Africain Américain et joueur renommé de football américain s’était suicidé dans les vestiaires sous les yeux horrifiés de son entraineur. Dans l’heure qui a suivi, Ms-Nbc, CNN annonçaient la nouvelle avec pour thème « s’il n’avait pas eu d’arme à feu il n’aurait pas commis de suicide ».

    Et ce n’est pas tout ! dans les heures après, l’on apprenait que le Belcher en question avant de décamper de chez lui avec sa Bentley, avait froidement assassiné sa copine de 9 balles, devant sa mère. Croyez vous que la marée anti-arme se serait inversée, en disant ouais, bon, ce gars était en fait un assassin? . Et bien pas du tout, et on a vu passer des « minoritiy leaders » tous du clan démocrate, à la télé, pour certains dans des états proches de la fureur démentielle, dénoncer ce complot qui visait à donner des armes aux pauvres Noirs pour qu’ils s’entretuent. Et que Belcher était bel et bien une victime de la société ou pire d’un complot. De sa copine assassinée, pas un mot.

    Pendant ce temps, de l’autre coté du pays dans le Wyoming, un enragé, Christopher Krumm, assassinait son père de DEUX FLECHES tirées avec son arc puis allait poignarder mortellement la compagne de celui-ci avant de se suicider. De cet assassinat suivi d’un suicide… pas un mot. Vous vous imaginer devoir bannir les couteaux, les arcs et les flèches?

    Il y a bien aux US dans le camp Socialo-démocrate la même volonté, le vieux rève qu’en France chez les socialistes de désarmer la population. Non pas pour la sauver d’elle même, les dirigeants n’en n’ont rien à braire, mais plutôt pour se protéger eux de la populace qui reviendrait prendre le pouvoir usurpé. Les veinards américains ont inscrit ce droit dans leur constitution. Nous, non.

    Et j’ai bien l’impression que le pouvoir dans notre beau pays, sentant la révolte gronder, va tout faire pour désarmer le peuple de France. Pas seulement par doctrine, mais tout simplement par la peur abjecte d’une réalité qui se manifesterait devant leur porte sous forme d’une population armée venue reprendre ce qui lui appartient, le pouvoir.

    1. Ron Paul

      Effectivement là même chose qu’en France !! Quelle tristesse. ! Et dire qu’Obama va continuer ses dégâts socialisants encore quatre ans !!!

      Dans le même ordre d’idée, je fus effaré de lire les commentaires, d’écouter les journaux américains lors de la prestation de Clint Eastwood pour la convention Républicaine ! On se serait cru en France !! sur Rance Télévision ! ou tous autres médias.

      L’hallali ! hors qu’il fut fidèle à lui-même, très percutant, mais pour en revenir au présent sujet dans beaucoup de ses films, il tire quand il le faut, même en bon flic intègre comme dans l’Inspecteur Harry, qui sait que si la société engendre des génies, de la même manière elle est porteuse d’asociaux pathologiques incurables à supprimer pour le bien de tous, qui sont ses idées d’homme, dans la vraie vie.

      Quand il fut maire, de la petite ville balnéaire de Carmel, il doubla, ou plus d’emblée, le nombre de flics en leur octroyant les pleins pouvoirs. Horreur !! tous les chiffres de la délinquance dégringolèrent à la verticale !! à bas les fachos !!!

      Le fait, décidément c’est un multirécidiviste !!! qu’il soit aussi un membre éminent et influant de la National Rifle Association (NRA) Beurq !! ne doit pas être étranger à tout cela !

  27. BA

    Jeudi 6 décembre 2012 :

    UMP : Copé-Fillon, énième tête-à-tête pour rien.

    Jean-François Copé et François Fillon se sont brièvement revus jeudi lors d’un tête-à-tête toujours pas conclusif et reprendront leurs discussions en début de semaine prochaine, après un week-end où l’UMP va affronter des législatives partielles très délicates.

    Le rendez-vous bilatéral à huis clos – le quatrième depuis lundi – a duré une demi-heure, entre 17 h 30 et 18 heures, dans le bureau de l’ex-Premier ministre à l’Assemblée.

    Ces rencontres entre Jean-François Copé, président proclamé de l’UMP, et François Fillon, qui conteste la victoire de son rival, visent à résoudre la crise qui secoue le parti depuis l’élection du 18 novembre.

    Une issue positive paraît encore très hypothétique, tant chaque camp semble résolu à faire bande à part.

    « Les discussions se poursuivent. Ils se reverront en début de semaine prochaine » à une date non encore arrêtée, a-t-on précisé dans l’entourage de M. Fillon.

    http://www.lepoint.fr/politique/cope-fillon-enieme-tete-a-tete-pour-rien-06-12-2012-1545886_20.php

    1. Ron Paul

      Ce post, est là, dans ce sujet, pour indiquer les gens à flinguer sur le champ ?

      Car on s’en tamponne le coquillard à coups de pattes de homards asséchés, de ce que font les deux guignolos de la fausse droite molle et flaque, absolument pas libérale, voire anti libérale.

      1. Aristarque

        Exactement !
        Deux contre-libéraux socialistes de droite qui refont en pire le congrès de Reims n’ont strictement aucun intérêt pour les participants d’ici.
        Mimolette peut dormir tranquille pour son boulot de dans 4,5 ans avec deux « champions » pareils…

  28. Napoli

    Bonjour,
    en lisant les débats ci-dessus, je me pose la question de savoir si la France a une chance de sortir un jour de son carcan idéologique.
    La possession d’une arme est un acte hautement responsable, ne pas reconnaître le droit de posséder une arme à feu à un citoyen ne relève nullement de la sagesse ou de quelconques billevesées, c’est juste une position de force exercée par un pouvoir, une contrainte assimilable en fait à une idéologie totalitaire…
    Il est du reste intéressant de comparer les statistiques des morts par armes à feu entre les US et l’UE, cette dernière présente un bilan particulièrement négatif en la matière.
    En résumé, et comme souvent, la France (entre autre) se drape dans une vertu supposée, pointant du doigt une paille dans l’œil du yankee tout en étant elle même assise sur une poutre.

  29. BB 63

    J’arrive un peu en retard, je me permets quelques remarques et questions. Je vous prie de bien vouloir excuser l’aspect « bazar » de mon commentaire.

    – D’abord, petite précision : la fusillade de Caen a eu lieu en 2010, pas il y a quelques semaines.

    – Oui, la législation française en matière d’armes est idiote.

    – Je crois me souvenir qu’en Ecosse, des génies avaient proposé d’interdire les couteaux pointus, parce qu’ils étaient utilisés lors d’altercations…

    – Je ne pense pas que le taux d’armes influe sur le crime, cf. la Suisse ou le Canada, très armés, vs l’Angleterre, extrêmement dure dans sa législation sur les armes à feu.
    Je crois plus en d’autres facteurs. Sur les armes, je note que la Suisse a une culture très développée autour de l’arme à feu. En tant qu’ex-tireur, j’ai tendance à penser que cette culture est fondamentale. Développable en France ?

    – Une arme est un objet potentiellement dangereux, au même titre qu’une voiture. Pour pouvoir conduire une voiture, il faut prouver qu’on est apte à le faire, suivre un enseignement et passer un examen. Je suis totalement ouvert à une législation très souple sur les armes, à condition qu’il y ait cet enseignement. Cela contrevient-il à la liberté de l’individu ?

    – Un dernier point : j’ai travaillé dans la presse. Très instructif. Vous caricaturez souvent les journalistes sur votre blog. Ce que j’ai pu constater, c’est surtout qu’ils vendent une « soupe » à laquelle ils ne croient souvent pas, mais en pensant que l’article tel qu’il est écrit va plaire au public. En « privé », ils sont souvent bien plus intéressants et riches que ce qu’ils laissent transparaître dans leurs écrits. Etrange phénomène.

    My 2 cents OFF.

    1. « ils vendent une « soupe » à laquelle ils ne croient souvent pas »
      C’est précisément ce que je leur reproche. J’en connais, dans le privé, et effectivement, ils sont comme tout le monde.

  30. janus

    Les trolls restent des trolls. La France est un pays de chasseurs et il y a en France bcp d’armes à feu, des plus banales aux plus dangereuses.
    Donc, les moyens de la liberté ne sont pas en vente libre, mais il y a quelques stocks…

  31. Napoli

    Beaux débats mais, citons Audiard qui par ses dialogues et tirades, nous ramène à l’ordinaire :

    « Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y’a des statistiques là-dessus »

    1. hussarbleu

      ha ha, on connaît Monsieur Fernand ?

      Juste deux autres citations :

      un proverbe suisse : « un citoyen désarmé n’est qu’un contribuable »

      une américaine : « une société armée est une société courtoise » de Kent Anderson dans Sympathy for the Devil…

  32. Dom

    Bonjour ici,remerciement particulier a « H16″;personne pleine de sagesse et connaissances,appreciable,j’apprecie le fait qu’il ait dans ses liens une personne que j’apprecie aussi particulierement pour ses analyses sons sens critique trés bien affuté!:l’Insolent!:-)
    Pour une note d’humour,a Marc Auréle:l’article que vous citez,ou un homme tue a l’arc son pére,se suicidera par la suite…se suicide t il avec son arc??:-))
    J’ai pris soins de lire tous les commentaires je crois,je crois que vous faite l’impasse sur une chose fondamentale dans le cadre du droit au port d’arme:le fait qu’elle soit totalement invisible (des armes de poings donc,certaines ont eté fabriquer dans ce souci de discretion);moi je m’imagine vivre dans un pays donnant ce droit de port,je crois que ce droit serait logiquement dissuasif pour un ou des eventuels agresseurs potentiels..enfin,vaste et incommensurable débat que le port d’arme ou pas!:-)
    PS:et tant pis si mon commentaire passe inaperçu dû au fait que le sujet date un peu sur votre blog!
    au plaisir de vous lire.
    Dominique.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)