Quelques prédictions pour 2013

Normalement, on est dans les premiers jours de janvier et c’est généralement le bon moment pour balancer des prédictions à la noix. Comme j’aime bien les noix et les prédictions, je me suis dit qu’un tel exercice méritait d’être tenté.

Bien évidemment, vous avez déjà pu lire quelques lignes ici ou ailleurs, disant en substance que la situation est franchement pas terrible et que l’ouragan de caca mou va s’abattre sur nous dans les prochaines semaines. Cependant, force est de constater qu’en prévoyant (même raisonnablement) ce que tout le monde prévoit, on ne pourra s’accorder qu’un succès d’une toute petite envergure : à vaincre sans risque, on triomphe sans gloire.

Comme je suis foncièrement contrariant et que j’aime sortir des sentiers battus, je vais profiter de ce billet pour lancer quelques prédictions plus risquées. À ce titre, elles seront probablement fausses, absurdes ou ne se réaliseront pas. Mes contempteurs se chargeront de les ressortir à la moindre occasion (c’est de bonne guerre, et le fait que ce sera très facile montrera au passage qu’ils sont rien que des microbes, et nananère). Mais ce n’est pas grave : l’exercice est amusant. Et cela peut vous donner l’occasion, dans les commentaires, d’y aller de vos prophéties personnelles.

Allons-y.

La vie du château élyséen va être un peu plus mouvementée

L’influence cosmique de Jupiter qui tournicote dans l’aire de Saturne avec un regard mauvais et la présence de Mars dans le Pipotrion auront tôt fait de mettre un peu de poivre dans les relations entre François et Valérie : Hollande ne profitera pas du passage en force du mariage pour les homosexuels pour s’unir légalement avec son homme ce qui agacera ce dernier, qui le quittera donc pour retourner à ses occupations journalistiques, au grand soulagement du service protocolaire qui ne savait que faire de l’encombrante mégère.

hollande trierweiler

Jean-Marc Ayrault va avoir plus de temps libre

ayrault : j'ai merduOui, je sais, la rumeur du départ de Ayrault est déjà d’actualité, et quand on comprend que le pauvret n’était là que grâce à son amitié avec le locataire élyséen, on sait que le premier ministre n’a jamais été qu’un stagiaire. Soit. Mais dans ce cas, qui va prendre sa place ? Et surtout, qui en voudrait ? J’écarte rapidement Ségolène Royale : ses désirs humides d’un avenir quelconque peuvent être oubliés, heureusement pour nous. On peut douter que Montebourg fera l’affaire, tant il est détesté par le patron. Valls est trop dangereux. Restent Sapin, Moscovici et certaines rumeurs gratifient Gallois d’un poste possible. Si Hollande est malin, il choisira ce dernier : il est suffisamment incolore, inodore et sans saveur pour ne représenter aucun risque. Et ce n’est pas avec lui qu’on frôlera le moindre libéralisme. La France pourra s’assoupir doucement.

Une économie toujours aussi flamboyante

Mario à la BCE, ça va donner !Dire ici que l’or va continuer à monter serait d’une grande banalité. En pratique, le métal précieux va probablement continuer son petit bonhomme de chemin vers le haut, mais essentiellement parce que les monnaies occidentales partent en sucette : le dollar et l’euro ne sont déjà plus, de fait, des monnaies de refuge. Et comme l’or est redevenu une vraie monnaie, surtout depuis que les principales banques centrales en achètent et depuis que les autres banques peuvent l’utiliser comme collatéral, on comprend que les petits papiers de Bernanke et Draghi intéressent moins. À ce sujet, je prédis que les prochaines versions des billets libellés en Euros, ceux qui seront estampillés de la jolie signature de Mario, ressembleront encore plus à des billets de Monopoly que les précédents. Et puisqu’on est dans la prédiction pure et dure, avec du poil au pattes, disons que l’année 2013 pourrait voir retourner l’étalon-or, au moins pour certaines économies émergentes qui n’auront pas de mal à se distancier des économies occidentales vieillissantes.

Un monde dont le changement s’accélère

Et pendant que notre Flanby national s’empêtrera à la fois dans ses problèmes de ménage, de premier ministre et l’inorganisation chronique d’un gouvernement composé d’arrivistes assez limités intellectuellement, le reste du monde va continuer à galoper vers une nouvelle multipolarisation bien trop complexe pour un Quai d’Orsay trop occupé à faire les fonds de tiroir afin de boucler ses fins de mois. Par exemple, si les Chinois investissement massivement en Afrique, ce n’est pas que pour se débarrasser rapidement des dollars de l’Oncle Sam : le continent, déjà riche de terres arables et de ressources minières, développe rapidement son commerce et ses technologies. On savait déjà que le téléphone portable y permet une véritable révolution économique, on apprend ces jours derniers que le Congo devient producteur de tablettes et de smartphones. L’année 2013 verra s’accentuer encore la perte d’influence européenne. Le pôle américain, toujours englué dans ses dettes, continuera de s’enfoncer : tant que ce peuple se fera trimballer par un mythomane socialiste, il en sera malheureusement ainsi.

Et pour les Français ?

Les Français ont réclamé le socialisme. Ils l’ont eu : sa version édulcorée, honteuse et mal assumée, avec Sarkozy, et maintenant, le mélange plein-riche, celui qui permet de décoller vraiment dans le vrombissement caractéristique du collectivisme à plein régime (totalitaire).

En 2012, nous avons eu le droit à l’augmentation massive de taxes, au bon gros mépris des bien-pensants pour ceux qui avaient l’impudence de vouloir profiter du fruit de leur travail. On a eu droit, de façon explicite, aux tentatives directes de contrôle des biens et des personnes. Nous avons aussi pu goûter à la haine de ceux qui regardaient les vaches à lait fuir le pays quand elles le pouvaient.

En 2013, vous pourrez compter sur le durcissement fiscal croissant envers ceux qui veulent s’extraire de la prison socialiste, sur l’alourdissement de l’exit-tax, avec, pourquoi pas, une expropriation de ceux qui quittent le sol français autrement qu’en payant un lourd tribut. De fil en aiguille, on voit mal comment l’administration s’empêchera d’imposer des formalités spécifiques pour autoriser les individus à quitter le territoire ; au début, ce sera une simple extension du quitus fiscal. Ensuite, on peut imaginer ce qu’on veut : les vexations seront sans fin. La suite, elle semble évidente. Pour 2013, cela semble un peu trop rapide d’envisager les miradors et les chiens. Mais internet sous surveillance ou les téléphones sur écoute, ça, c’est déjà dans les cartons, comme l’expropriation des déviants, du reste.

Coincés entre des « réformes » sociétales en carton-pâte et un budget replâtré à la dette et aux emprunts toxiques qui ne lui donnera aucune marge de manœuvre, le gouvernement fera semblant, petite brochette de fanfarons incompétents dans un village Potemkine de moins en moins amusant. Certains prévoient un effondrement complet du système pour cette année ; si les années passées montrent une chose, c’est bien la capacité extraordinaire de nos hommes de pouvoir à trouver des bricolages improbables pour continuer à faire tourner le manège, pour être absolument certains que quelqu’un (n’importe qui) aura décroché la queue du Mickey avant que le carrousel s’arrête.

À mon avis, ça peut bien durer encore douze mois.

J'accepte les Bitcoins !

14iDvJqBQMALAsrjY5VkAakM9PsNGMPCfe

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires89

  1. Woland

    La photo du couple présidentiel et la tronche avenante de la (première?) copine, me fait penser à une vieille blague soviétique:
    Valérie réveille en sursaut son Flamby, au milieu de la nuit, et lui demande:
    « Dis, François, quel effet ça te fait de coucher avec la concubine du président? »

    P.S. L’original concernait Mikhaïl et Raïssa Gorbatchev.

    1. Ron Paul

      Toumou 1 er a tous les pouvoirs : gouvernement, sénat, assemblée nationale, régions, grandes villes sauf un, le plus important : Trierweiler.

  2. Bruno Liautaud

    Les systèmes tiennent souvent plus longtemps qu’on ne pouvait le penser, et finissent pas s’effondrer toujours beaucoup plus vite qu’on ne pouvait l’imaginer.

  3. Josselin

    Le point 2 mis directement en relation avec le point 1 pourrait faire arriver Royale au poste de première Daministre (deux pour le prix d’un, c’est bientôt les soldes), Hollande se sentant seul après ces deux ruptures.

    1. Pere Collateur

      N’oublions pas la tartine au brie. Elle a des vues sur le poste de premier minustre et on pourrait bien devoir la subir encore une fois.

  4. Théo31

    L’Europe a l’Euroland animé par le clown super Mario. La France a Zayrholland, le parc d’attraction national-socialiste animé par la Castrafiore, assistée de son eunuque Couillemolle, et son équipe de clowns à roulettes, qui assure le spectacle en attendant la faillite du communisme franchouille.

  5. Feu

    Prévision socialiste: Aprés la pluie, le beau temps.

    Prévision UMP: après le calme, la tempête.

    Pour l’or, cher h16, tu fais la prédiction qu’un bon sens revienne sur notre planète! en contradiction avec ta conclusion.

    Pour que l’or retrouve son éclat, il faudra astiquer la Bête.

    Quelques petites dévaluations monétaires sont à prévoir mettant dans l’embarras la Suisse. L’inflation sera donc déguisée, et tout le monde se sentira plus léger.

    Enfin, ceux qui ont des dettes…

    Bonne route à tous.

  6. Pascale

    Ce matin j’ai entendu qu’Ayrault voulait rétablir la « justice fiscale » à moins que ce ne soit la « justice sociale », je ne me souviens plus, mais ça n’a aucune importance puisque ça signifie la même chose pour les socialistes.
    Ce qui m’a surtout interpellée c’est le « rétablir », qui sous-entend qu’un jour, la « justice sociale » (ou « fiscale ») aurait régné en France. Et comme « justice sociale » (ou « fiscale ») n’ont absolument aucun sens, j’aurais bien aimé qu’Ayrault nous site des exemples de périodes où cette fameuse justice aurait régné ?
    Tout ça pour conclure que chaque parole prononcée par ces clowns à roulettes n’est qu’occasion de pouffer de rire.

    1. Nocte

      Au demeurant, la Justice étant aveugle et ne recherchant que l’Equilibre, taxer plus sous prétexte qu’une personne est plus riche qu’une autre au titre de la Justice (Sociale ou Fiscale) est une aberration et d’un point de vue sémantique, l’invocation de la justice sociale ou fiscale sous-entend qu’une personne qui a plus d’argent cause un préjudice.

      Je vomis cette expression.

    2. eheime

      Moi j’ai entendu que Montebourg voulait être le « ministre de l’hospitalité industrielle ».
      J’ai failli m’étrangler. Ca m’a fait comme si Arnold Schwarzenegger affirmait serieusement vouloir être danseuse étoile et qu’il avait déjà acheté les petits chaussons à sa taille.
      Quand on pense que ce mec est au gouvernement et qu’il a au moins une vingtaine de clones, j’ai pas si on passer une année 2013 si bonne que ça …

    3. Mominette

      Moi, j’ai eu des larmes de joie en lisant que la justice sociale allait enfin régner !

      A mes yeux, cela signifie que ceux qui se défoncent à travailler depuis la maternelle pourront jouir du fruit de leurs efforts dans l’approbation générale ;

      Que ceux qui prennent de gros risques seront enfin considérés s’ils échouent, et félicités s’ils réussissent ;

      Que ceux qu’un accident de la vie met en situation physique ou mentale de ne pouvoir assurer leur susbsistance bénéficeront de toute l’aide possible de la société.

      Et que ceux qui se les roulent dans la farine en seront extraits pour être roulés dans le goudron et les plumes, remballés d’où ils viennent s’ils ne sont pas nés français, et mis au travail de gré ou de force s’ils le sont.

      Mais j’ai comme un doute … Ma notion de justice sociale est-elle celle de Mollande ?

  7. Higgins

    Lu ce matin dans un hebdomadaire bien connu spécialisé dans l’Automobile les réjouissances annoncées en matière de (in)sécurité routière pour 2013: la liberté de se déplacer n’a qu’à bien se tenir, l’Etat veille.

      1. Nocte

        je pense qu’il doit parler des radars mobiles (vraiment mobiles). Cette nouvelle génération serait capable de prendre un contrevenant en roulant et dans les deux sens de circulation.
        Je ne sais pas s’ils ont reçu leur agrément, mais nul doute qu’ils le recevront : une façon comme une autre de renflouer les caisses de l’Etat.

      2. Higgins

        Il est question des radars embarqués ou non, de la présence ou non de panneaux de signalisation, de l’interdiction de posséder des appareils indiquant les dits radars, de la mise en place progressive de dispositif dans les voitures signalant les dépassements de vitesse limite en fonction du lieu de circulation, etc… Ce pays est déjà un enfer fiscal, l’enfer routier, lui, se met en place progressivement mais sûrement (la SNCF est précurseur dans ce domaine: http://philippeherlin.blogspot.fr/2012/12/la-sncf-pire-que-la-grece.html).

        1. Nocte

          outch ! j’avais entendu parler des radars dits mobiles mobiles, mais là… le coup des voitures qui signalent les dépassements de vitesse, c’est flippant… (j’imagine que les voitures signaleront à l’automobiliste qu’il roule trop vite, mais si cela s’installe, la voiture se transforme en boite de Pandore)

    1. Aristarque

      Il y a un moyen indirect de lutter contre cela qui est de contester systématiquement toute infraction constatée au passage sans interception en réclamant photo,etc…
      Soit une première chance que l’officier refuse votre contestation ou propose une autre sanction, ce dont il n’a pas le pouvoir, ce qui sera automatiquement cassé par le tribunal.
      Puis en allant au tribunal poursuivre le litige.
      La photo, souvent prise par l’arrière, ne peut attester du conducteur si bien que le tribunal ne peut ordonner aucun retrait de point. Vous avez une chance non négligeable que le ministère public ait été dans l’ incapacité de vous fournir à temps ladite photo mais aussi de l’ apporter au tribunal,etc…
      Le but est d’obtenir l’engorgement du système répressif pour qu’il finisse par exploser de lui-même!
      C’est bien pour parer à ce risque élevé que le rabais sur amende a été mis en place, nullement pour atténuer la douleur du contrevenant!

      1. eheime

        L’autre alternative c’est de rouler à 30 à l’heure, pour ne pas faire rentrer de sous dans les caisses de l’Etat. En tous cas pas les votres, mais plutot ceux des benêts qui trouvent que l’autoflagélation c’est très bien.
        Et vous refusez catégoriquement de conduire toute personne qui se déclare favorable à l’oppression routière.
        Si le type conduit correctement, laissez lui prendre le risque de perdre son permis à votre place et faites vous conduire en lisant un bon bouquin.
        Ceux qui n’ont pas leur permis mais se permettent de se prononcer sur le sujet .. qu’ils prennent le train.
        Il n’y a que lorsque les gens favorables à la démagogie assumeront leur propre politique qu’ils deviendront une minorité et qu’en définitive les choses changeront. Pour l’instant électoralement c’est payant, donc ça continuera.

        1. janus

          Ou bien refuser de se déplacer en voiture ou en train pendant une semaine : Les différents lobbies foutront une telle rouste au Gvt que les mesures seront rapportées : Il n’y a qu’à entendre les soupirs désespérés des journalistes collabos de gauche (ils ont toujours été collabos en tant que de « Gôôche ») en parlant de l’effondrement des ventes d’automobiles françaises…
          Personnellement, je ne me déplace plus, je fais des visio conférences : Avantage, je ne m’emmerde plus et la durée de la visio est calibrée , donc je ne perds plus mon temps en réunions inutiles, ni en déplacement vers la capitale du zanzibar …

    2. vengeusemasquée

      Coyote protège votre permis.
      Les petits internautes, entrepreneurs et autres bidouilleurs, bien que très surveillés, seront toujours plus créatifs que les abrutis qui nous gouvernent. Je ne me fais pas de soucis pour ça.

  8. dede

    Pour ma part, je ne crois pas a l’or comme base monetaire, ne serait-ce que par la difficulte de mise en place.

    D’apres ce que je trouve en cherchant vite, il y a environ 160000 tonnes d’or dans le monde et le PIB mondial est de l’ordre de 60000 milliards de dollars. Si la vitesse de circulation de la monnaie est de 1, cela fait que le kilo devrait valoir 375000 dollars, si elle est de 12 (tout le monde est salarie et touche mensuellement), cela fait 31250 dollars le lingot. On en est encore loin.

    Comme en outre, il faudrait que cela se fasse plus ou moins d’un coup, le chiffre de 375000 dollars n’est pas completement farfelu et cela signifierait que le detenteur d’un lingot aujourd’hui pourrait se payer 1/160.000.000 de la richesse mondiale…

    Ma prevision, c’est plutot le bon vieux proverbe : « brouillard en septembre, noel en decembre »

    Quant a ma prevision sur l’economie, ce n’en est pas vraiment une : nous avons les deux pieds dedans et ne sommes pas prets d’en sortir!

    1. dede

      Je crois que j’ai dit une betise : j’ai confondu le prix de l’once et du kilo… Nous sommes a 54000 dollars donc mon raisonnement ne tient pas vraiment la route.

      Ceci dit, je n’y crois pas quand meme!

      1. eheime

        Cette concurrence existe déjà. Rien ne vous empeche d’acheter de l’or et de le revendre à l’étranger sans frais si l’euro vous déplait par exemple. Vous pouvez sinon vous couvrir avec des options/cfd avec d’autres monnaies. Et en plus ce n’est pas encore trop trop taxé. Et les variations des cours des monnaies montrent bien que les décisions politiques ont, à terme, des conséquences financières. Vous pouvez même en profiter ! Honnêtement, on a jamais été aussi libres qu’aujourd’hui à ce niveau. Et qu’est-ce qui vous empeche de facturer en or ou en argent (ou tout autre monnaie de votre choix comme des SEL ou bitcoins ou Ayrault-coins) ? Si le client est d’accord vous le qualifierez juridiquement en échange, mais pour vous ce sera un paiement.

        1. « qu’est-ce qui vous empeche de facturer en or ou en argent (ou tout autre monnaie de votre choix comme des SEL ou bitcoins ou Ayrault-coins) ? »
          Ben justement, c’est interdit (code des impôts). Vous pouvez faire ça si vous utilisez une monnaie pivot (exclusivement l’Euro dans la zone euro, par exemple).

        2. eheime

          C’est pour ça que je précisais qu’il faut le faire sous forme d’échange. Vous stipulez dans le contrat que la valorisation de l’échange sera exprimée en euros au jour du paiement effectif.
          L’obligation de votre débiteur restera bien une quantité d’or prédéfinie, peu important alors son équivalent de change en monnaie que vous n’aimez pas. Dans la mesure où c’est un échange, il pourrait même pas vous forcer à accepter l’euro au moment du paiement puisqu’il vous a promis de vous remettre une marchandise (de l’or ou des bitcoins). Les prêts souscrit par nos chers élus indéxés sur le CHF, c’est la même idée ! Je vois deux vraies limites. 1. La taxation. On vous taxera en plus-values le cas échéant sur ce qui pour vous ne constituera qu’un banal paiement en monnaie bien solide, sans intention spéculative. 2. En cas de litige se réglant au tribunal, le juge pourra demander à votre créancier de se délier de son obligation en vous payant en euros et là vous subiriez temporairement la dépréciation (ou appreciation) entre le prononcé du jugement et le versement.

          1. Je maintiens : cet échange est requalifié en vente illico presto par le fisc, qui non seulement taxera (TVA et tout le reste) puis vous infligera une amende pour avoir essayé. C’est bien pour cela qu’on parle de monopole de la monnaie étatique. Du reste, les SEL et autres systèmes sont régulièrement visés par le fisc pour éviter tout débordement et sont généralement lourdement encadrés.

        3. eheime

          Initiative interessante : https://www.veracarte.com/ . Un dérivatif qui permet concretement de payer/recevoir des payements immédiatement convertis en or. Ca ne resoud pas la question de la monnaie de paiement, c’est à dire en fin de compte du prix, mais ça résoud déjà la question des effets apres perception du prix.

    2. Stéphane

      Mon principal souci est la stupidité.

      Je m’explique: les élites des pays émergents (BRIC) sont à peu près aussi stupides que celles des occidentaux, ou peu s’en faut. Question de rayonnement culturel, si j’ose dire. Cela signifie que si les occidentaux dévaluent leurs monnaies prétendument pour renforcer les exportations, les pays émergents – qui reposent réellement sur l’exportation – vont se sentir obligés de faire de même.

      Nous allons donc assister à une course à l’échalote de l’inflation des monnaies-papier, à l’échelle mondiale. Cela profitera aux détenteurs d’or, mais certainement pas aux plus pauvres, quel que soit leur pays.

        1. Ron Paul

          Je suis d’accord avec vous.
          Il y a deux possibilités : soit particulier, on considère l’or comme une valeur refuge absolue, ce qu’elle est, en cas de crack boursier, de crises graves, d’effondrement des monnaies. Là, on privilégie l’analyse fondamentale, même si on perd un peu, (ou plus), ont aura sauvé l’essentiel.

          Par contre si c’est pour de l’investissement pur, avec une analyse graphique cela sent effectivement à plein nez le surachat, voire la bulle. On peut se moquer de Goldman Sachs, mais ils n’ont pas toujours dit que des bêtises.

          Pour les états, c’est une autre histoire.

        2. gnarf

          Oui gaffe avec l’or. Ca ne monte plus tellement depuis 1 an alors que tout indique que cela devrait monter…c’est curieux.
          C’est toujours sur une bulle que les gros poissons gagnent leur vie…plus de bulle informatique, plus de bulle immobiliere…que font les gros poissons?

    3. gem

      Si j’en cois wikipedia (et notamment http://fr.wikipedia.org/wiki/Or#Statistiques ) et la BCE ( http://www.ecb.int/press/pr/wfs/2012/html/fs120704.fr.html )
      La zone euro fonctionne avec 3 000 milliard d’euro BCE environ, et représente environ 1/4 du PIB mondial. Ce qui veut dire qu’il faut environ 10 000 milliard d’euro d’or pour couvrir les besoins de l’économie mondiale
      Actuellement l’or cotant environ 40 000 € le kg, il faudrait 1/4 milliard de kg, 250 000 tonnes. Il y en a dans le monde entier 120 000 tout compris, et environ 30 000 déjà centralisés en banques centrales.
      Le compte n’y est donc pas, mais les ordres de grandeur sont compatible moyennant une hausse forte mais pas déraisonnable de la valeur de l’or ou de la vitesse de circulation de la monnaie (que la généralisation des paiements par téléphone rend possible et probable).

      1. dede

        H16, vous indiquez que les Banques Centrales achetent de l’or : oui mais elles en ont vendu a tour de bras dans la decenie 2000, au plus bas.
        Acheter au plus haut, vendre au plus bas, c’est l’erreur de debutant de tous les investisseurs. Les banques centrales sont plus ou moins controlees par les politiques, je ne m’etonne donc pas qu’elles fassent des betises, par-contre, je ne vais pas les suivre…

        1. On peut voir ça comme ça. On peut aussi se dire que les comportements des BC indiennes, chinoises, brésiliennes et russes n’est sensiblement pas motivé par les mêmes ressorts que celles d’Europe, du Japon, de Grande-Bretagne ou des États-Unis.

          Mais plus fondamentalement, je rappelle que parier avec l’or, c’est parier contre les monnaies papiers. À l’aune de l’exact même raisonnement (ie : la monnaie papier est gérée, in fine, par des politiciens incompétents), on en déduit que le sort final de ces monnaies papier est d’aller au drain. De surcroît, l’histoire tend à montrer que c’est le cas dans le passé pour 100% d’entre elles… Bref : le pari sur l’or, actuellement, est un pari assez logique.

  9. JB7756

    Au sujet de l’histoire de la taxe à 75% et de son « invalidation », elle reflète les profondes divisions du gouvernement.

    On a trois camps :
    - Hollande et son compère Ayrault, le seul type en qui il doit avoir confiance.
    - les pragmatiques (les capables) : Sapin, Cahuzac, Moscovici…
    - les gauchistes (les incapables) : Montebourg, Duflot…

    Il y a conflit constant entre :
    Hollande qui résonne en politique car il est sans doute nul pour le reste. Il essaye de contenter sa base électoral en marchant en crabe.
    Les pragmatiques qui essayent de faire une politique efficace et donc pas de gauche (pas libéral quand même, faut pas rêver).
    Les gauchistes qui participent au gouvernement pour profiter de la bonne soussoupe mais en marquant leur différence pour essayer de ne pas couler avec le navire (Montebourg s’en est bien sorti avec Florange).

    Ce qui a du se passer pour la taxe à 75% :
    Hollande la propose (promesse emblématique), les gauchistes la soutienne. Problème, ils sont totalement incapables de rédiger les textes correspondants. Les pragmatiques s’en chargent mais la sabotent sciemment car ils y sont opposés. Le Conseil Constitutionnel n’a plus qu’a la rejeter.
    Il a du se passer la même chose pour la loi Duflot invalidée et aussi pour la taxe carbone de Sarkozy.

    En fait on a un président isolé, sans autorité, et complètement dépassé entouré par deux camps qui se tirent dans les pattes (voir aussi l’épisode du compte en Suisse de Cahuzac).
    Un jour Hollande va devoir faire un choix et sûrement prendre un premier ministre pragmatique qui se débarrassera des gauchistes et des dernières promesses gauchistes. Mais quand ? Ce bordel va durer encore combien de temps ?

    1. « - les pragmatiques (les capables) : Sapin, Cahuzac, Moscovici… »
      Malheureusement, ces trois là ne sont même pas capables au sens standard. Ils sont certes les moins cons du lot, mais sont largement à la ramasse en économie.

      Pour le reste de l’analyse, je la suis tout à fait. Hollande est isolé, et les autres sont perdus, incompétents ou dogmatiques ou un mélange des trois.

    2. Jean d’Ibelin

      Tout à fait d’accord avec vous!
      Mais il faudrait que Normal 1er se dépêche de nommer un « capable ». Quand on lit les prédictions de certains économistes anglo-saxons (plus « neutres » que les économistes français) sur l’avenir économique de la France, on prend peur!

      1. eheime

        C’est un peu tard. A un moment, peu importe le capitaine du Titanic s’il est trop près de l’iceberg. Le défaitisme actuel qu’on entend ici et là résulte d’une usure de longue haleine. Les 6 mois de Hollande n’ont évidemment pas tout changé. C’est juste la goute d’eau qui fait déborder le vase.

    3. Ron Paul

      Un peu couillu à mon humble avis de qualifier Sapin, Cahuzac, Moscovici de pragmatiques. A moins effectivement qu’ils aient mis à profit ces quelques jours de repos, pour apprendre les bases essentielles de l’économie, de la finance, de la monnaie, des marchés et de bien d’autres choses.

      Toumou 1er, quel que soit ses intentions, en admettant qu’il en ait, car il navigue à vue, ne peut en aucune manière se séparer des gauchistes, sans eux sa base électorale déjà bien effritée, se réduirait à la portion congrue, et il ne gagnerait plus aucune élection, en commençant par la sienne.

      Il n’y a que tous nos médias toujours en pointe pour essayer de nous vendre des mensonges, pour le qualifier de social-démocrate, car c’est en fait un authentique trotskiste- léniniste. Le seul vrai social-démocrate, que nous avons eu, fut Sarkozy, et encore ! pour ne donner qu’un exemple, son ami Tony Blair du Labour, à gauche, en fait était plus à droite que lui.

    4. Pascale

      Je ne crois pas Hollande capable de faire un choix. Toujours entre deux eaux, il est incapable de s’engager dans sa vie privée (il ne se marie pas) , c’est la même chose dans la vie publique. Ce type est une anguille qui se débrouillera toujours pour glisser entre les doigts de ceux qui exigeront une attitude carrée, franche et nette.

      C’est ce qui fait d’ailleurs toute son habileté à être un politicien doué pour la politique politicienne. Personnage assez répugnant, à l’instar de Mittron, qui n’apportent strictement rien au pays qu’ils dirigent.

      1. janus

        Tout à fait d’accord avec vous Pascale : Relisez les chroniques parues dans Valeurs Actuelles sous la plume de « Rastignac » : On y décrit avec esprit et finesse les vices de cette immonde tanche. Et ces cons de français ont voté pour ce glaire.
        CPECF !

    5. Aristarque

      Hypothèses possibles en effet.
      Mimolette a raflé les primaires socialistes sans avoir une base enthousiaste et avec de sérieux ennemis en conserve qui lui savonneront la planche tant qu’ils pourront…
      Il n’est que de voir la tronche de bouledogue à qui on a piqué son os que Méremptoire affiche dans les articles récents de la Voix du Nord, sans la moindre honte pour déclarer en sus qu’elle n’a que Lille dans son coeur…. après les avoir zappés (les lillois) sans vergogne ces cinq dernières années…
      C’est de la commédia del arte permanente que ces parties de billards à quinze bandes pour faire croire aux uns qu’on les « défend » sans s’aliéner les autres, qu’on promet des réformes déglinguantes pour satisfaire l’ultra-gauche en les rédigeant de telle sorte qu’elles seront retoquées et qu’on « subira » donc la loi de la réaction, und so weiter, pour se prémunir de l’avenir…
      Pendant ce temps là, le temps tourne….
      Pendant que les maxi-conneries s’échouent, celles de « taille normale » ou moins signifiantes continuent leur bonhomme de chemin malfaisant et le pays se déglingue tranquillement de tous les côtés et par tous les bouts… et le ciel finira bien par tomber sur les ex-gaulois…

    6. Deres

      Hollande ne changera rien. Il est dans son élément. Ce gouvernement est à l’image d’un congrès du parti socialiste. Il contient des motions divergentes qui s’affrontent en permanence. C’est la stratégie du Roi Soleil, qui maintient tout les nobles à la cour à courir après des faveurs. Mais si une telle stratégie renforce le pouvoir du Roi, elle ne garantit en rien au contraire la prospérité du pays …

  10. Jacques

    Je pense que vous oubliez un facteur important, l’union européenne, qui garantit théoriquement la libre circulation des biens et des personnes, l’enfer fiscal français ne pourra pas s’établir de plein droit et comme le voudrait la clique au pouvoir actuellement. Le conseil constitutionnel peut aussi agir en tant que frein au tout-socialisme triomphant. Paradoxalement, cela pourrait donner un sursis à Normal 1er. Ou une excuse.

      1. Jacques

        Ceux qui ne fuient pas le pays ont un moyen largement usité, par ailleurs, de contrer le système: la grève du zèle. Ceux qui sont trop taxés ont la faculté de moins gagner d’argent! J’ai un cousin dans la finance qui, à une époque, prenait minimum 4 mois de vacances par an, parce qu’il préférait ne rien faire plutôt que de donner 85% de ses gains supplémentaires à l’état. Et ça, c’est imparable.

        Il me semble qu’il est très facile de passer du statut de productif payeur de taxes à celui de ponctionnaire, quelque part, même en étant salarié.
        Et c’est forcément la mort de la redistribution, ça.

        1. breizh06

          Vous oubliez les options « free-riders ».

          Dans mon hypermarche, j’ai pu observer que presenter un billet de 500E il y a 5 ans declenchait une procedure de verification lourde.
          Alors qu’au Noel dernier on pouvait voir de nombreux achats en especes avec un simple controle visuel des billets.

          Le black se democratise,

        2. eheime

          Exactement ce qui s’est passé en URSS :
          - démobilisation (« passer du statut de productif payeur de taxes à celui de ponctionnaire »)
          - black-market qui palliait les carences du « marché » légal et était accepté tacitement par les autorités

      2. gem

        La fuite c’est comme le reste, ça se démocratise. Les outils juridiques sont déjà disponibles, s’en servir n’est pas si compliqués. Après, on s’en sert ou pas comme pour le reste : une balance avantage/cout. Vu les les avantages augmentent en raison directe de la température des flammes fiscales …

      3. janus

        Et l’Europe comme paradis, c’est un peu chaud, peut-être un purgatoire, mais un purgatoire pour vigoureux pécheurs qu’on n’a pas pu faire entrer en enfer, faute d’avoir pu réquisitionner à temps les hauts fourneaux !

  11. ph11

    « si les années passées montrent une chose, c’est bien la capacité extraordinaire de nos hommes de pouvoir à trouver des bricolages improbables pour continuer à faire tourner le manège »

    Ça a bien tenu durant 74 ans en Ouerressesse…

    1. Aristarque

      Oui, mais dans quel état ont-ils terminés, du moins ceux qui n’étaient pas déjà dans le système oligarchique…
      Quand on reprend d’anciens reportages sur la découverte du littéral délabrement général de la RDA, on aimerait autant ne pas avoir à y goûter pour de vrai, comme disent les mômes…

  12. trabuc

    Non ça ne chauffe pas du tout pour les collectivités locales qui pourront toujours emprunter en 2013.
    Il est assez agaçant de trouver sur ce blog des gens qui depuis plusieurs années fantasment sur l’arrêt complet des financements publics en France.
    En France, les villes, les régions, les institutions publiques,ont besoin de se financer et il n’est pas question de remettre ça en cause.
    Des diminutions d’investissements oui, mais il n’y a aucun ultimatum des marchés pour « mettre en faillite » .C’est de la pure élucubration de personnes (très) mal informées que d’écrire ça.

    1. Je lole. Je lole même très fort. Il y a ici des gens (très) bien informés qui pensent exactement le contraire. Et force est de constater que les marchés ont tendance à plutôt les rejoindre que vous (et de grâce, ne me sortez pas le « la France n’a jamais emprunté aussi peu cher » qui signerait là une belle incompréhension des systèmes en jeu).

    2. Jesrad

      @trabuc:
      Je vous suggère alors de racheter à bas prix les obligations des collectivités, si vous êtes si sûr d’être mieux informés. Vous allez vous faire des testicules en platine incrusté de diamants si vous avez raison.

      Et moi pendant ce temps je vais acheter encore un peu d’or pour profiter de la baisse engendrée par les ventes, réalisées en catastrophe fin décembre pour sauver leurs bilans médiocres de 2012, par pas mal de traders et de banques centrales.

      Rendez-vous dans un an pour comparer les résultats.

      1. Ron Paul

        Allons, allons ne soyons pas trop méchants avec notre ami trabuc : Le contribuable franco-belge- luxembourgeois va devoir éponger les 605 milliards de pertes ! L’action Dexia a perdu plus 94 % de sa valeur, effectivement tout va bien !! Aucun problème à prévoir, on ne va pas chipoter.

        Pour tout cacher nos amis les socialauds mirent en place suivant leurs bonnes vieilles habitudes une autre usine à gaz étatiste : La banque publique d’investissement ou BPI, qui d’après Sapin, Moscovici, (interdit de rire) est le remède miracle, mais que le sapeur Camembert aurait appelé faire un autre trou, pour combler le précèdent, comme pour toute ‘’ dernière’’ crise d’un pays européen.

        Pourquoi s’inquiéter ? Tout va bien ! Effectivement rachetons des ‘’obligues’’ des collectivités !!

        Trabuc : ‘’ En France, les villes, les régions, les institutions publiques, ont besoin de se financer et il n’est pas question de remettre ça en cause.’’ Justement si, remettons cela en cause, d’autant que maintenant les caisses sont vides, pillées et qu’elles arrivent au bout de leur pouvoir de remboursement. Figurez-vous, c’est ballot, mais quand on emprunte, tôt ou tard, il faut rembourser ! qui l’eut cru ? D’autant que toutes ces dépenses, ne furent jamais occasionnées pour du productif, mais pour de plus beau palais régionaux, et embauche de fonctionnaires.

        Pour ne parler que de l’Europe : Islande, Grèce (grande habituée, et grande spécialiste, six fois en faillite, soit le moitié durant l’ère industrielle), Irlande, Portugal, Allemagne, Grèce, Hongrie, Roumanie ont déjà fait faillite. Même la France en 1812. «La quasi-totalité des pays ont fait défaut sur leur dette au moins une fois, et plusieurs fois pour beaucoup d’entre eux, au cours de leur phase d’émergence» (Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff.)

        Donc tout va très bien madame la Marquise !! Tous nos économistes distingués, invités sur tous les plateaux, ces fameux spécialistes qui eux connaissent ! nous le serinent sans arrêt : ‘’ Un état, une collectivité, ne peut pas faire faillite’’ !!!!

        1. janus

          Et pour financer les machines de l’ile, le nec plus ultra de la « culture » à la mode socialauds. Regardez donc les emprunts dits « toxiques » de notre bon maire de Nantes ! Il en a croqué le bougre et pas qu’un peu !

    3. vengeusemasquée

      Je reviendrai me marrer ici quand ma collectivité aura fait faillite. Effectivement, les élus sont totalement aveugles et démago au dernier degré. Ils n’ont plus un rouble et pratiquent gaiement les économies de bouts de chandelle (véhicules de service pas entretenus, plus de fournitures administratives, ordinateurs jamais remplacés…) pour faire genre mais continuent à dépenser des centaines de millions d’euros dans des projets absurdes et ne comprennent pas quand la banque dit NON.
      Mais la banque commence déjà sérieusement à dire non, et elle le dira de plus en plus et moi je vais bien me marrer en voyant mes élus tout déconfits.

    4. Rémi57

      Une petite question d’un humble citoyen de base qui ne connait rien à l’économie mondialisée : quand une personne est surendettée, est-il opportun de continuer les emprunts ? En quoi les états sont-ils si différents des humains qu’ils regroupent ?

  13. channy

    Prédiction 2013:

    -Jean Marc Ayrault sort un disque en Allemand
    -Jérôme Cahuzac se reconverti comme magicien chez pinder
    -Montebourg va se perdre en visitant une usine qui va fermé, on le retrouvera 10 jours plus tard très affaibli mais vivant..une ambulance de marque Hyundai l’emmènera à l’hôpital
    -Ségolène Royale devient ministre de l’intérieur …pour les besoins de la série Julie Lescaut
    - En visite sur lac d’ Annecy, Toumou 1er sera violemment percuté par un pédalo..le capitaine de celui ci aura perdu le contrôle de son engin, devenu subitement fou
    Pour les Français:
    -grosse pénurie de Vaseline.
    - pôle emploi annonce le recrutement de 500 000 personnes pour des postes de chômeurs.

  14. Emma

    Excellent cher H16 comme d’habitude. Merci de nous faire commencer l’année aussi bien.

    Rien à enlever à votre dernier paragraphe et surtout à son introduction : « Les Français ont réclamé le socialisme. Ils l’ont eu : sa version édulcorée, honteuse et mal assumée, avec Sarkozy, et maintenant, le mélange plein-riche, celui qui permet de décoller vraiment dans le vrombissement caractéristique du collectivisme à plein régime (totalitaire). »

    En effet, nous sommes en plein collectivisme et pas depuis hier : il n’est jusqu’au moindre conseiller intercommunal qui vous remâche son couplet sur la solidarité, la nécessité du vivre ensemble, etc. Il faut les voir dans les petites communes jointes en communauté pour le croire tout imbus d’eux-même qu’ils sont avec le suprême pouvoir de lever l’impôt. Pour ma part je me suis fendue d’une missive ironique à ces prédateurs qui ont augmenté leurs taxes de 270 % en dix ans.

  15. Calvin

    Bonne initiative que ce genre de prédictions.
    Cela permet de mesurer notre perception des événements, mais leur arrivée ou non fait appel à d’autres phénomènes concomitants.
    En tout cas, j’en apprécie la justesse des prémices, en fait une conclusion de ces quelques mois d’(in)action en marche de changement tout azimut (et azimuté).
    J’ai quand même l’impression que Hollande va conserver son PM le plus possible (je pensais à 2014 et une hypothétique claque électorale, mais je ne suis plus sûr).
    L’épisode des femmes du président est drôle, mais à mon sens irréaliste : La Valérie est bien où elle est, et se contentera de tout, quand à François, je ne le vois prendre aucune décision même d’ordre personnel et intime.
    La fin n’est même plus une prédiction, c’est un déroulé normal, la conclusion d’un exercice de logique.
    Bah, CPEF.

  16. ANT1

    Voici quelques prédictions pour 2013:
    - Retour en récession de la France, nouvelle panique en Europe
    - DSK, acquité reviendra à l’économie
    - Les médias continueront de dire que Hollande est un social libéral malgré sa politique sans ambiguité (sur ce point)
    - Sarko sera condamné et quittera le conseil constitutionnel
    - Les ventes de marinières, devenues soudainement ringardes, s’éffondrent.

    Je crois que ce qui peut arriver avec de tels gogos dépasse mes capacités d’imagination…

  17. Toni

    h16 a écrit : « Oui, mais tout le monde n’est pas mobile. Tout le monde ne peut pas fuir l’enfer fiscal, et ça, les socialauds comptent dessus. »

    c’est une menace de la part des socialos h16 ?

      1. Théo31

        La fin justifie toujours tous les moyens pour les socialos. Les voleurs et les salauds n’aiment pas que les victimes leur échappent. Si tous les riches se barrent, avec quoi tous ces parasites vont-ils vivre ?

    1. vengeusemasquée

      Eh oui. Quand on est fonctionnaire animé de bonnes intentions, quand on est attaché à son boulot ou… quand on a de la famille un peu âgée et pas trop mobile, c’est compliqué de s’enfuir. Et ça fait peur.

  18. Waren

    « Valls est trop dangereux » ou peut-être le seul véritablement populaire ?
    D’un autre côté, je le vois mal appliquer naïvement la rhétorique dogmatique de Flamby. C’est peut-être aussi une façon de le griller plus facilement pour 2017.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)