Heureusement, l’Assemblée Nationale travaille pour vous !

Dans notre série « Que Sont-Ils Devenus », aujourd’hui je vous propose de nous pencher sur ce que fait notre Assemblée Nationale. En effet, le « débat » sur le mariage homosexuel est liquidéterminé. Le budget, plaisanterie à classer dans le comique de répétition, n’y est pas encore en discussion avant plusieurs mois et, à vrai dire, n’intéresse personne d’autant qu’il n’y a que le volet « impôts » à gonfler. Alors, que font donc nos députés ?

Eh bien ils turbinent dur pour notre avenir ! On les sent, tendus comme des cordes de piano, en résonance avec le battement rythmé de la démocratie frémissante française, prêts à en découdre et à défendre les moindres amendements, les plus petits alinéas pour s’assurer que chaque citoyen sera correctement dorloté, que chaque intérêt qui leur a été confié, en juin 2012, par un peuple haletant d’impatience socialiste, sera respecté scrupuleusement et porté haut vers les fonds baptismaux de l’adoption parlementaire. Trop chou.

Oui, bon, en pratique, ils font un peu de présence, et continuent sur la lancée actuelle : tant que les indemnités tombent, ils produisent de la loi, régulièrement, comme une bonne longueur d’intestin grêle suivi d’une autre bonne longueur de gros intestin en pleine digestion continue. Et la production obtenue est exactement à l’image de la tuyauterie évoquée, avec par exemple cette semaine l’adoption sans tambours ni trompettes de la réforme des élections anciennement cantonales et maintenant départementales.

À présent, on dira « Conseil départemental » au lieu de conseil général, on fera des élection départementales au lieu de cantonales, et les modes de scrutins seront un peu plus simples. Il y a quelques modifications dans la répartition et le nombre des élus municipaux dans la capitale, des bricolages plus ou moins pratiques ici ou là, et voilà, on a fait le tour. Une grande avancée de la démocratie, tsoin tsoin, un pas en avant pour la simplification administrative (et puis ça évitera aux journalistes de se perdre entre conseil général et régional), emballez, c’est pesé.

Comme on peut le voir, c’est du solide, du dur, du concret, du qui tache.

Bien sûr, au moment même où la France enregistre un quasi-record de chômeurs, le citoyen tatillon pourrait se demander pourquoi il n’y a pas un vrai travail de fond mené par toute cette brochette de clowns onéreux les députés afin de comprendre pourquoi on en est arrivé là. Il peut objecter qu’il est probablement plus urgent de simplifier le code du travail que celui des procédures de votes pour les élections truc machin. Mais le citoyen est bête, il ne comprend pas à quel point cette réforme était in-dis-pen-sa-ble à la survie de la démocratie en France. Donc le citoyen, il va fermer sa grande jatte, payer ses impôts et passer aux autres lois votées.

Parce que bon, faut pas croire, mais les députés, ils ont du pain sur la planche, hein. À part la réforme des élections départementales, ils ne chôment pas, eux (au contraire d’un nombre croissant de ces citoyens qui pourraient faire un peu amende honorable devant ces fiers élus bosseurs, des fois, hein, merde, non mais dites à la fin).

Ainsi ont-ils compris le message des incompétents élus happés dans l’enfer des prêts trop complexe (sans rire), comme ce pauvre Bartolone ou cet encore plus pauvre Gatignon, qui, emberlificotés dans des explications vasouillardes pour expliquer l’inexplicable (leur signature en bas de contrats très clairs mais très risqués), réclament maintenant et comme d’habitude une bonne socialisation de leurs pertes (de lucidité et de toute honte). Et devant leur désarroi, pourquoi ne pas voter une bonne petite loi de derrière les fagots qui obligera les emprunts souscrits par les collectivités territoriales à respecter quelques critères simples pour éviter toute méchante complexification introduite par de vilains banquiers avides d’horribles profits ?

Eh bien on va faire juste ça, tiens ! On va proposer de l’amendement sur la régulation bancaire, pour bien tout spécifier ce qu’il faut en terme de prêts, et interdire les montages bizarres. Bon, certes, les clauses de limitation d’évolution des prix dans les contrats existent en droit public depuis déjà pas mal de temps, et il suffit de se référer à la jurisprudence du Conseil d’État pour s’en convaincre, mais baste, passons : les zélus voulaient de la loi, ils ont eu de la loi. Et maintenant, ça y est : fini les méchants prêts toxiques ! Les communes vont être sages, à présent. Hat Tip Bartolone et bisous Gatignon.

Pfiou. Voilà. C’était essentiel. Pour les retraites dont on sent confusément qu’elles vont partir en sucette dans peu de temps genre hier ou même avant, on verra ça, mais plus tard. Il y a plus essentiel et le branlomètre est à 90, ce n’est pas le moment de faiblir.

Par exemple, on pourrait … On pourrait … Mmmmh… Tiens, si on interdisait les concours de Mini-Miss ?

vers l'interdire (et au-delà ?)Comme le reporte avec un titre joliment trouvé le MidiLibre (et d’autres fines feuilles du web qui reproduisent avec plus ou moins de fidélité la prose soporifique de l’AFP), Chantal Jouanno, la député dont la coloration politique a — un temps — pu s’apparenter à ce qu’on appelle « opposition » en France, propose donc d’interdire les concours de « Miss » aux gamines de moins de 16 ans, afin « de les protéger de l’hypersexualisation ».

En substance, il faut absolument intervenir dans la vie des enfants dont les parents (ces fous) ne savent pas s’occuper, et surtout, interdire tout ça parce que ces concours comportent plein de risques « tant du point de vue psycho-affectif pour le développement des enfants que sociétal, du point de vue de l’apprentissage de l’égalité entre les sexes ». Comprenez-bien la brave Chantal : si les concours de Miss se déroulaient avec des fillettes habillées en camionneurs ou en grutiers, on pourrait discuter. Mais des fillettes maquillées et habillées en princesse, c’est, de toute évidence, une atteinte manifeste à l’égalité des sexes. L’État doit dire stop : les mini-Miss ne doivent plus avoir le droit de pavaner devant tout le monde !

(On ne m’ôtera pas de l’idée que Jouanno veut ainsi tout faire pour interdire à Taubira de rentrer dans l’hémicycle, mais bref…)

Et pour la violence quotidienne ? Eh bien mes petits amis, tout ceci n’est pas simple, il faudrait pouvoir insérer ce délicat sujet entre les importantes matières évoquées précédemment (les emprunts capés, les mini-Miss, les élections départementales) et un autre sujet, bien plus prégnant actuellement, et qui va, soyons-en sûr, mobiliser une partie de nos élus à un nouveau marathon parlementaire : bientôt, l’Assemblée Nationale devra accueillir une crèche pour ses jeunes parents !

Mais voilà (snif snif) : ce n’est pas simple, pour des députés jeunes papas ou jeunes mamans, ou pour le personne de l’Assemblée, de trouver des gens pour s’occuper de leur progéniture ! Les locaux de l’Assemblée sont exigus et peu adaptés à ce genre d’activités (encore qu’avec le niveau général de nos élus, la garderie semble fonctionner sans problème), et on comprend qu’avec les émoluments d’un député ou d’un personnel statutaire de l’institution républicaine, démocratique et détendue du slip quand il s’agit de claquer nos thunes, ce n’est pas toujours simple de prendre une nounou.

Assemblée : CPEF

Bref : comme vous le voyez, nos députés travaillent d’arrache-pied à nos vrais problèmes de Français. On les sent, le devoir chevillé au corps, prêts à déplacer des montagnes pour rendre notre avenir plus scintillant qu’il ne l’est encore. Avec un tel dévouement de leur part, avec autant de courage et d’abnégation chez nos élus, pas de doute, ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires122

  1. Marianne

    «tant du point de vue psycho-affectif pour le développement des enfants que sociétal, du point de vue de l’apprentissage de l’égalité entre les sexes»

    Dans le cadre de l’apprentissage précoce de l’égalité des sexes, et pour garantir l’expression libre de l’identité de chacun, pourquoi ne pas plutôt instaurer des concours de mini-Boys ?

  2. hussardbleu

    Nos députés me semblent dignes, la plupart du temps, d’entrer en triomphe dans le florilège des citations de Joseph Prudhomme, ce grand citoyen français. Ainsi, lequel ne pourrait être l’auteur de :

    « C’est l’ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d’artillerie, il serait encore sur le trône. »

    « Ôtez l’homme de la société, et vous l’isolez. »

    « Il faut craindre que l’ambition ne soit la couverture de l’orgueil, mais que la modestie ne soit qu’un prétexte à la paresse. »

    « Je jure de soutenir, de défendre nos institutions et au besoin de les combattre. »

    « Je l’ai toujours dit : les hommes sont égaux. Il n’y a de véritable distinction que la différence qui peut exister entre eux.

    1. Yrreiht

      « Je l’ai toujours dit : les hommes sont égaux. Il n’y a de véritable distinction que la différence qui peut exister entre eux.
      ____________________________

      Noté, enregistré, encadré !

      J’adore, à user sans modération

    2. Zendog

      Une autre qui nous faisait bien rire du temps de mon école, c’était: »le char de l’état navigue sur des eaux troubles ». Le prof. nous disait que c’était juste l’exemple à ne pas suivre mais c’était avant !

  3. mominette

    L’exemple est caractéristique : lorsque une fonction n’est plus un moyen de travailler, mais une fin en soi et à sa propre gloire, elle tourne nécessairement en eau de boudin.

    Les assemblées ne sont plus que des clubs sélects et conviviaux, traitant les problèmes en les prenant par leur plus petit commun dénominateur,et organisant de grands pugilats verbaux les jours de retransmission par France-3, avec une ponctualité digne des intermittents du spectacle.

    Admirons aussi l’inflation des législations, que chacun s’empresse de marquer de son nom historique comme un renard le fait au pied d’un arbre, mais sans jamais procéder à la toilette des textes précédents.

    Finalement, l’arsenal juridique est aussi dense et varié que les préceptes du Coran, et n’a plus d’utilité que comme arguments de plaidoiries, où de graves avocats se lancent comme des quolibets telle loi ou tel arrêté dans des joutes admirables auxquelles les juges ne mettent fin que par un jeu de fléchettes dans le secret de leur bureau. Ce qui, convenons-en, est gage d’une grande impartialité.

    Mais si on suit Keynes, finalement, tout cela est bon pour l’emploi 🙂

    1. Jesrad

      « lorsque une fonction n’est plus un moyen de travailler, mais une fin en soi »

      C’est là le résultat inévitable de faire de ces fonctions des mandats à durée fixe, en nombre déterminé, et impossible à résilier. Lorsque l’on a pas besoin de fournir quoi que ce soit pour rester employé, on détourne la fonction à son propre intérêt.

      1. Sceptique

        « C’est là le résultat inévitable de faire de ces fonctions des mandats à durée fixe, en nombre déterminé, et impossible à résilier. Lorsque l’on a pas besoin de fournir quoi que ce soit pour rester employé, on détourne la fonction à son propre intérêt. »

        Ce ne sont pas des employés , ce sont les représentants de la nation : c’est une charge , pas un emploi.

        1. vdf

          Toute l’astuce pour eux consiste à faire peser cette charge sur les contribuables.

          C’est aussi ce qui leur permet de s’exonérer de toute responsabilité pour les actes ou les choix faits durant leur mandature.

          S’ils étaient responsables, à l’image des chefs d’entreprise, pour toutes les erreurs commises, il est sûr qu’il y aurait moins de volontaires.

          1. vengeusemasquée

            Les nouveaux textes devraient avoir pour seul objectif de supprimer les anciens, de diviser la masse règlementaire par 10. Après on pourra rediscuter. Mais c’est moins glam évidemment.

          2. Sceptique

            Oui mais l’état n’est pas une entreprise . Et les députés ne sont pas des chefs d’entreprises. J’entendais le mot charge au sens noble du terme , pas comme une charge pour le contribuable. Ils votent la loi , ils ne font pas du commerce.

  4. Peste et coryza

    Pour les mini miss, j’approuve, mais il n’y aurait pas besoin de loi si le fond moral de la société n’était pas aussi bousillé (remercions aussi les socialos au passage)
    Ces concours font très… pedobear. Je vois déjà Jack L. baver…

    Les gosses n’ont rien à faire dans des concours de beauté. C’est dans la famille ou à l’école qu’est leur place.
    Les concours sont une activité d’adultes, point barre.

    Pour le reste, vous avez tout à fait raison :
    Moscovici est une b*rne en plus d’être un vendu, l’échelon départemental (voire régional) n’est maintenu que pour filer de la gamelle aux élus, et pour le reste, c’est « branleurs mot compte double » comme vous l’avez si bien montré.

    1. « Les gosses n’ont rien à faire dans des concours de beauté. »
      Parce que tu sais mieux que les autres ce qui est bon pour eux.

      Il ne s’agit en rien de discuter de la pertinence de ces concours ou pas, ni de l’intelligence des parents qui supportent et encouragent ça. Mais il s’agit de comprendre que la loi / l’état n’ont pas à mettre le nez là-dedans. C’est pourtant pas compliqué.

      À CHAQUE FOIS QUE L’ÉTAT FOURRE SON NEZ ET CRÉE DES CRIMES SANS VICTIMES, À CHAQUE FOIS QUE L’ÉTAT DÉCIDE DE CE QUI EST BON POUR CERTAINS EN LIEU ET PLACE D’EUX-MÊMES OU DES RESPONSABLES, À CHAQUE FOIS CELA SE TERMINE DE FACON CATASTROPHIQUE. À CHAQUE FOIS. À chaque putain de fucking fois.

      Mais cette fois, ce serait différent ?

      1. Sceptique

        Là On dirait lysander Spooner ! Parfois je me demande si vous êtes pas anarchiste !

          1. Martin-Lothar

            Renseignez-vous sur l’étymologie des deux mots « anarchiste » et « libéral », padawan Sceptique et vous apprendrez sans doute que la force de la liberté et de la responsabilité est avec vous ou contre vous.
            Un anarchiste est tout sauf un terroriste, un partisan ou un brigand. C’est de l’humanisme pur et dur en fait qui n’est ni de droite, de gauche ou d’autres extrêmes et incalculables centres.
            Oui, il y a des anars et des libs charitables, sympas, efficaces, et plein d’humour.

          2. simple citoyen

            « Oui, il y a des anars et des libs charitables, sympas, efficaces, et plein d’humour »… Quelqu’un m’a appelé? 😉

      2. dede

        D’autant que sa proposition est deja contradictoire : si elle ne veut pas que les minettes soient des objets sexuels, pourquoi interdire en-dessous de 16 ans plutot que 18, qui a ma connaissance, correspond a la majorite sexuelle en France?

        Ceci dit, ca m’arrange parce qu’a 16 ans, il y en a quelques unes qui sont bonnes et si je n’ai pas droit d’y toucher, les regarder m’enchante (gros degeulasse!)…

        1. Peste et coryza

          Au japon, c’était 13 ans jusqu’à récemment, si ma mémoire est bonne…
          Les japonais sont assez salaces en fait…

          Les mini miss, ça me dérange moralement car c’est mon éducation catho tradi qui parle, pas parce que ça devrait être interdit par la loi.
          Autre chose : la « pré adolescence » est un concept marketing pour fourguer à des mômes des objets d’ados…

          @dede
          C’est pas interdit pour tout le monde… certains socialistes sont très performants dans ce domaine. Certains UMPistes aussi (un s’est fait gauler pour détournement de mineure).

          1. « Les mini miss, ça me dérange moralement car c’est mon éducation catho tradi qui parle, pas parce que ça devrait être interdit par la loi. »

            Dans ce cas, bien sûr, ok.

          1. Franz

            Oh, mais ça c’est fini depuis longtemps (et puis c’était « et trois mois », hein !). Ayant réalisé que ces âges permettent des « mariages arrangés » avec des « amis » qui sont « au pays » sans laisser à la fille la possibilité de se défendre légalement… La majorité sexuelle est repassée à 18 ans pour tout le monde.

      3. Lord Jordan C. Black-Mohr

        J’aime bien le rempilage de couches « putain de fucking » XD Et je suis d’accord. J’attend rien de l’Etat, je lui demande rrrrrrrrrrrrien, et j’aimerais bien qu’il en fasse autant! Le fistfucking étatique est généralisé voire institutionnalisé et ce serait bien la seule fois où ça ne serait pas le cas. Donc soyons prévoyants et investissons dans la vaseline. La seule chose qui pourrait motiver une exception dans le fourrage de dindon populaire serait un brusque accès d’ironie franchement sarcastique et franchement encore plus dégueulasse.

      4. Lib

        « putain de fucking fois », je trouve ça un peu répétitivement redondant.

        my 4 cts.

    2. H.

      C’est quand même pas compliqué de comprendre que ce qui n’est pas interdit n’est pas non plus obligatoire.
      Valable pour les mini-miss parmi lesquelles vous ne risquez pas de trouver ma fille. De quel droit pourrais-je interdire à la votre ?
      C’est la même chose que l’avortement ou le mariage par derrière: liberté individuelle de choix et INTERDICTION A QUI QUE CE SOIT DE VENIR ME DICTER MA VIE.

      1. Fergunil

        Pour l’avortement, la question est plus complexe, c’est la liberté de la mère contre la liberté de l’être humain en devenir …

        1. H.

          C’est ça, c’est la mère qui est en première ligne et finalement la seule à avoir droit au chapitre, certainement pas quelque opposant que ce soit à l’avortement.

          1. Franz

            Heu, en fait il y a trois personnes concernées. La mère, le père, et le « bébé/fœtus ». Chacune humaine, vivante, et sensément « libre et égale en droit ». On voit mal par quelle argutie la mère imposerait son choix sur les deux autres. Surtout que le dit choix est un peu définitif, et largement coercitif contre la plus faible des trois personnes concernées.

            Cela dit l’argument « c’est mon ventre, j’fais ce que j’veux » tient… tant que l’ADN de la « matière fœtale » est bien 100% identique à celui de la mère (en fait, jamais). Sinon on a bien eu meurtre/destruction (n’importe quel mot au choix), d’une personne autre. Ce qui ne va pas très bien avec le principe de non-agression, je dirais.

          2. H.

            Prenez la décision que vous voulez, avec la mère, le père et qui vous voulez, mais ne venez pas me taper des thunes pour élever le rejeton: pas mon problème.

          3. Franz

            « Tenons-nous en aux fondamentaux: liberté –> responsabilité. »

            C’est évident. D’ailleurs il y aurait beaucoup moins de grossesses non désirées chez les « jeunes » si cela était le cas.

            Et personne ne vous tapera de thunes pour élever le gamin… De même qu’il ne filera pas un centime pour votre retraite.

          4. H.

            Ah!? Vous construisez le ponzi démographique de la retraite par répartition ?
            Vous avez remarqué comme ça marche bien ?
            Les cotisations de retraites que l’on m’extorque depuis 30 ans sont mon pire placement…

        2. Ce n’est pas en ces termes que le débat de se pose. Le foetus, même toupiti, est un être humain et pas en devenir (c’est d’ailleurs rappelé dans la loi légalisant l’avortement).

    3. Deres

      Par extension de cette loi, il faut aussi obligatoirement interdire les déguisements (surtout de princesse qui sont particulièrement sexistes), les carnavals des enfants (exhibitions des enfants en publique) et surtout les spectacles de famille traumatisants. Je me demande si faire danser mon môme et le faire chanter « Au clair de la lune » chez moi ne fais pas de moi également un criminel en puissance …

      1. Aristarque

        En ces temps de mariage homosexuel, qui sait ?
        Peut-être « incitation de mineur(e) à la débauche par personne ayant autorité sur elle… 🙂

        1. Lord Jordan C. Black-Mohr

          On dirait que le passage par le petit chemin boueux devient systématique jusque chez les enfants! C’est plus qu’une mode, bientôt avec notre gouvergement (l’orthographe est intentionnelle, vu la bande de tête de pines!), ça deviendra une loi… C’est M. Dutroux qui va être content! Il va venir en France!
          De mon côté, je sens que j’vais foutre les bouts… Eh! Vlad’! T’as pas un passeport en rab à me filer? XD

  5. Boutros

    L’idée de la crêche est extrêmement intéressante : les députés pourraient y profiter du bac à sable pendant que leurs enfants, dans l’hémicycle, feraient enfin quelque chose de sérieux.

    1. Aristarque

      On ne met plus de bac à sable depuis longtemps à cause des renards qui font rien que de faire sous eux sans faire toilette de ce qui a précédé…

  6. infraniouzes

    Vous avez dit « ABSO-LU-MENT DEBORDE » en parlant de nos chers et illustres députés, n’est-ce pas H16 ? Vous l’avez dit ? Oui.. Non… Oui ou Non ? Attention H16 si tu continues ton persiflage ce n’est pas 2 heures de colle que tu auras mais 6 mois de mise à pied et d’interdiction de blog. La police de la pensée veille au grain et fourbit ses outils pour mettre fin à tes agissements. Encore heureux si tu échappes à la question…

    1. Aristarque

      Allons, allons! De la mesure, de la retenue, que diantre!
      Depuis l’abominable règne de l’ affreux roi Louis Croix Vé Bâton, il n’ y a plus de question autre que fiscale…
      Il est cependant évident que certaines de nos pseudos élites verraient son retour d’ un bon oeil « républicain », bien sûr , contre ceux qui auraient l’ idée de mal voter ou de s’ exiler en privant l’EF du fruit de sa prébende coutumière…

  7. Higgins

    Encore un vrai problème traité au fond: http://institutdeslibertes.org/la-bonte-de-letat-perdra-letat/

    Les députés et les sénateurs sont les premiers acteurs de leur propre déchéance tant ils s’ingénient à creuser la fosse dans laquelle ils finiront enterrés. L’erreur qu’ils commettent est d’imaginer que le refus et le mépris de plus en plus importants qu’ils suscitent dépend avant tout du comportement « poujadiste » d’une partie de la population et que eux seuls détiennent la Vérité. Rien n’est plus faux. En oubliant les devoirs qui sont les leurs, en ne regardant le monde qui nous entoure qu’à travers le prisme idéologique, en niant les réalités pour leurs substituer un monde qui n’existe que dans leur monde douillet, ils ne font qu’accentuer leur chute. Celle-ci sera, n’en doutons pas, très rude. Le chiffre croissant de l’abstention est la manifestation la plus frappante de cette chute qui se rapproche.

    CPEF

    1. JS

      Ils ont d’ailleurs trouvé une solution : rendre le vote obligatoire !

      Solution qui a les avantages suivants à leur yeux :

      – Solution de facilité évitant de se poser les bonnes questions (ils ont l’habitude)
      – Besoin d’une loi (c’est leur « métier »)
      – Possibilité de mettre une amende au passage à ceux qui n’iront pas voter et de récupérer ainsi un peu de sous (la cerise sur le gâteau en somme !)

      1. Nocte

        Étape d’après : interdire le vote blanc
        Puis interdire le vote à bulletin secret
        Puis interdire les autres partis

        1. Peste et coryza

          Cela fera comme en Algérie ou au Zimbabwe

          2 candidats : Abelaziz Bouteflika/Robert Mugabe et Bouteflika Abdelaziz/Mugabe Robert
          2 parti, en fait le même, avec de vrais morceaux de tribalisme et de généraux dedans.
          Participation estimée : 30%.
          Devinez les résultat ?

          D

          1. Lord Jordan C. Black-Mohr

            D? La réponse D? J’aurais dit Obi-Wan Kenobi,mais je peux me planter, hein! XD
            Eh oui, la mollesse de lui-président, fait à coeur sans que l’autre péquenot ait à bouffer son galure (souvenez-vous, la pub…) cache en fait la traditionnelle hargne hégémonique des nains et des impuissants, quand ils ne sont pas monoboule (=>Coller ici un point Godwin<=), qui vise à asservir le monde par les leviers de la bassesse et de la domination des imbéciles qui sont plus que légion, à croire qu'ils se reproduisent par division comme les bactéries. On se croirait dans les prémices des sociétés décrites dans Soylent Green, V for Vandetta (la BD, la vraie) ou plus exactement dans 1984 malgré le fait que cette dernière oeuvre ait assez mal vieilli. Je flippe. Modérément, mais je flippe.

          2. Peste et coryza

            C’était en fait 😀

            Ce genre d’élections si prévisibles est adorée par plein de démocrates en herbe.

      2. vdf

        À moins de mettre des enveloppes transparentes, rien n’empêche de remplacer le bulletin par un morceau de pq (rien à voir avec la politique canadienne)

        J’aimerais imaginer un élu perdre contre 60% de papier toilette. Pas sûr qu’il reste crédible.

        1. channy

          Ou bien de glisser un beau modèle de bulletin déja crée par notre cher H16 avec la mention « bande d’E….és

      3. hipparchia

        Bonjour,

        Juste, parce que j’aime bien appeler un chat un chat, l’expression correcte devrait normalement être « vote contraint ».

        Le vote obligatoire c’est ce qui existe puisque l’obligation consiste à faire quelque chose parce que l’individu estime devoir le faire : par conséquent, l’obligation s’accorde parfaitement avec l’idée de liberté.
        La contrainte, c’est une autre paire de manche puisqu’elle désigne une pression extérieure exercée sur un individu dans le but de modifier son comportement ou sa pensée.

        En l’état, menacer d’une amende la personne qui n’irait pas voter parce qu’elle estime, pour x raisons qui ne concernent qu’elle, que cela n’est pas un devoir, rentre bien dans la jolie case de la contrainte.

        C’est mon combat, mais il me semble que si les gens parlaient plus systématiquement de « vote contraint », le caractère complètement liberticide de l’idée pourrait chatouiller l’opinion, qui, pour le moment, trouve que c’est très bien de punir les méchants qui s’en foutent de la jolie démocratie et que le vote c’est tellement super qu’on doit tous y participer – de gré ou de force.

  8. Woodi

    Moi qui pensais que l’Assemblée Nationale avait été depuis longtemps recyclée en maison de repos et que nos députés pratiquaient depuis leur fief le télé-travail afin d’être proches de leur électeurs et d’éviter des dépenses aussi grasses qu’inutiles. Zut. On m’aurait menti ?

    1. Aristarque

      Quant on a la SNCF gratos, on a tendance à ne pas se sentir concerné par une éventuelle logique d’économie…

  9. Deres

    Le pire est que toute ces lois sans intérêts (ou pour les leurs uniquement) sont passés grâce aux nouveaux temps de liberté accordé par la précédente réforme constitutionnelle afin que le parlement ne soit pas uniquement aux ordres du gouvernement. Cela montre bien leur incompétence notoire : on leur donne plus de pouvoir et ils n’arrivent pas à trouver quoi en faire d’utile. C’est d’autant plus affligeant dans cet période de calme où le pays roule tranquilelment vers des lendemaisn qui chante …

    Je soulignerais d’ailleurs qu’en réalité, c’est en grande partie le résultat de l’influence des partis et de la masse. Il y a en permanence des députés qui demandent des réformes courageuses en individuel. Mais leur voix est noyé dans le brouhaha, leurs propos jamais repris dans la presse et leurs amendements refusés par toutes les voix contre une.

    Le pire est que la réforme bisounours des élections est un retour en arrière sur la réforme précédente qui visait à diviser le nombre d’élu par deux. Du quinquennat précédent, Hollande n’a conservé que les hausses d’impôts et ce qui l’arrange. Il a annulé sans sourcillé tout le reste.

    Il faudra d’ailleurs noté que cela n’avait quasiment jamais été fait avant. L’esprit était que les réformes précédentes ayant été mise en place démocratiquement, elles étaient nécessairement légitimes. Hollande n’en a rien a carré de la démocratie donc il annule sans vergogne tout pour mettre en place sa république socialiste rêvé. Cela n’augure pas dans le futur d’une républqiue apaisée. Ajouté à la chasse au sorcière massive qui a eu lieu, cela veut dire que dans le futur ils feront tout valser sans hésitation en se servant de la jurisprudence Hollande. Toute alternance donnera lieu à des annulations partielles ou complètes des réalisations du quinquennat précédent plus un changement complet des administrations et de tous les placards dorés. L’insécurité législative actuelle risque donc de s’aggraver …

    1. douar

      Effectivement, avec ce comportement qui divise, plus qui n’apaise, notre Président prépare des lendemains difficiles pour une partie de ses militants souvent salariés des collectivités territoriales ou autres associations sous perfusion publique: si les prochaines élections voient une partie des villes ou département passer à droite, ça va saigner, l’opposition actuelle n’aura pas de scrupules à épurer.

      1. vdf

        L’épuration, c’est ce que pratique sans complexe la gauche lorsqu’elle obtient la propriété d’une ville.

        Pourquoi faudrait-il reprocher cela, par anticipation, à d’autres groupes politiques ?

        1. Deres

          Le reproche est que la gauche en allant plus loin dans l’épuration va enclencher une course aux armements avec la droite à chaque alternance. Progressivement, les hauts fonctionnaires et la loi va se politiser de plus en plus. Cela entraînera de nouvelles incertitudes pour les français et les entreprises donc encore moins de croissance. Par exemple, le pays sera complètement paralysé au moins un an avant les élections car on saura à l’avance que les lois, les impôts et les niches fiscales seront complètement tourneboulés après les élections.

        2. La gauche est le camp du Bien. Elle a le droit. Les autres, par opposition, sont donc le camp du Mal. Et l’épuration dans le camp du Mal, ça sent trop fort les HLPSDNH.

          1. Peste et coryza

            « Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes » Winston Churchil.

            Un fasciste aujourd’hui a plus de chances d’être en fait un démocrate qu’un socialiste…

  10. Elphyr

    Ce que je ne comprend pas dans l’Assemblée Nationale c’est l’absentéisme.
    Non mais,c’est un peu l’institution de base des lois et de la France, c’est le cerveau de l’animal, le centre décisionnel d’un pays entier et les rares élus qui ont la lourde tâche (la principale tâche, ce pour quoi ils sont élus, payés et privilégiés) bah ils n’y vont pas ou peu.
    C’est honteux et les électeurs au mieux s’en foutent et au pire cautionnent.

    Alors, l’Assemblée Nationale décadente, symptôme ou cause d’un pays en perdition ?

    Et le pire dans tout ça, c’est qu’on a toutes les variables devant les yeux, qu’on voit la catastrophe arriver et que la majorité ne bouge toujours pas…

    1. vengeusemasquée

      C’est-à-dire qu’envisager de rendre le vote obligatoire dans un tel contexte, ce n’est pas du tout l’hôpital qui se fout de la charité.

      1. JS

        Exactement: avant de penser à rendre le vote obligatoire ces jeanfoutres devraient déjà commencer pas mettre des amendes à ceux qui sont absents 1 jour sur 2…

        1. Aristarque

          Si ce n’ était qu’un jour sur deux…(soupir d’outre tombe)…
          Beaucoup ne se montrent dans l’ hémicycle qu’au moment où la télé y tourne…

          1. vengeusemasquée

            Exactement. La présence moyenne doit être d’une quinzaine, voire une vingtaine de députés tout au plus. Enfin, quelque chose de complètement décent quoi.
            Moi je vais faire pareil et venir bosser un jour sur 10. Je me sentirai plus proche de mes voisins citoyens comme ça.

    2. Lord Jordan C. Black-Mohr

      Tout le monde politique s’en cogne: de toute façon, il y a un gugusse dont c’est le boulot (grassement rétribué, le goret!) de venir tourner la clef de validation au poste de chaque député pour dire Ouida à chaque proposition de cagade législative avec de vrais morceaux de rétorsion et de confiscation autoritaire de l’argent des autres dedans, garantie 100% bio sans colorant ni conservateur, le tout dans un emballage en bouse séchée recyclée full Gaïa-compatible aux couleurs excessivement bisou.

    3. channy

      Ah bon c’est juste l’absentéisme qui vous indigne? et ceux qui dorment en pleine séance cela ne vous dérange pas?

  11. Benquoi

    Une fois que le point de non-retour est dépassé, il n’y a plus de discussions possibles.

    Si certains pensent que la ligne rouge n’est pas dépassée, c’est qu’ils pensent pouvoir encore garder leurs têtes sur leurs épaules.

    Donc pas besoin de faire un dessin, pensez simplement du quel côté de la ligne vous vous situez.

    Tout est simple. Entre les putes et les députés, les plus pourris sont ceux qui sentent bon !

    Vive la merde !

    Merci h16, de ce magnifique tableau surréaliste et pourtant si réel.

    Ce pays est vraiment foutu.

  12. El Gringo

    (On ne m’ôtera pas de l’idée que Jouanno veut ainsi tout faire pour interdire à Taubira de rentrer dans l’hémicycle, mais bref…)

    Taubira serait donc une de ces « fillettes maquillées et habillées en princesse »

    Il n’y a pas de doute, vous avez beaucoup d’imagination, Monsieur H16!

  13. johnny_rotten

    J’ai vu hier que le Sénat a rejeté la proposition de loi demandant de comptabiliser les bulletins blancs en tant que votes exprimés.Les députés vont très probablement faire de même.
    En rejetant la comptabilisation effective du vote blanc, ça leur permet de légitimer l’election de guignols clientélistes qui n’atteignent même pas 30% du corps electoral .
    Il va bien falloir qu’un jour les Français se reveillent contre les politocards pour mettre fin à ces magouilles de mafieux. La posture du Français moyen consistant à continuer à « faire l’autruche » ne peut plus durer.

    1. Nocte

      Réponse d’un encarté avec qui j’avais eu une discussion sur le sujet du vote blanc et de l’abstention : « oui, mais si on compte les votes blancs et l’abstention, on met à mal la stabilité de l’Etat »…

      Facepalm de rigueur, j’ai abandonné le champ de bataille.

  14. Porfirio

    J’avais vu le projet contre les mini-miss en me fendant d’un bô gros facepalm, tout en m’étonnant que de telles turpitudes n’aient pas été prohibées auparavant, mais tudieu, une crèche? Et pas pour des boeufs et des ânes. Quoique…

    Si c’est dégrevé intégralement des revenus de député, ça ne me chamboulerait pas trop mais j’imagine évidemment que ce ne sera pas le cas. Et puis, il n’y a pas de raison que les citoyens l’état ne mette pas au pot, ce serait par trop inégal que les entreprises bénéficient d’une aide publique (à laquelle chacun sait qu’elles ne contribuent nullement) et pas nos représentants qui eux sacrifient vie professionnelle et familiale, tout cela en grande humilité: http://www.aladom.fr/blog/creche-entreprise-qui-paie-quoi-492.html

  15. Ripaille

    « Eh bien ils turbinent dur pour notre avenir ! On les sent, tendus comme des cordes de piano, en résonance avec le battement rythmé de la démocratie frémissante française, prêts à en découdre et à défendre les moindres amendements, les plus petits alinéas pour s’assurer que chaque citoyen sera correctement dorloté, que chaque intérêt qui leur a été confié, en juin 2012, par un peuple haletant d’impatience socialiste, sera respecté scrupuleusement et porté haut vers les fonds baptismaux de l’adoption parlementaire. Trop chou. »

    Votre prose est à tomber par terre. C’est à pleurer de bonheur de voir qu’il y a encore des gens qui savent écrire ! Avouez tout : fan de Desproges ?

        1. mlallier

          Attendez un peu : vous pourrez reprendre de la choucroute. A force d’aller dans des endroits dangereux (salon de l’agriculture, mali, poutine…), notre bon mètre va finir par ramasser un mauvais coup.

      1. Lord Jordan C. Black-Mohr

        Comme l’a dit jadis ce grand homme qui nous fut trop tôtenlevé par le cancer, « La colère gronde au sein des masses! » et je le constate chaque jour sur ce blog avec délice. N’y aurait-il pas une contrepèterie, là-dedans, d’ailleurs… Je m’interroge. X)

  16. Jc

    LEs mini miss en grutiers….marseillais?
    non pas possible ça couterai beaucoup trop cher.

    1. Aristarque

      Et avec la gréviculture qui va avec, je te vous pas le boulot de titan d’organiser la tenue du con cours…

      1. vengeusemasquée

        stop. Elles seraient tentées de rester coincées en haut de la grue pour obtenir la reconnaissance de leurs droits de mini-miss abusées.

  17. Pascale

    «  » » ils produisent de la loi, régulièrement, comme une bonne longueur d’intestin grêle suivi d’une autre bonne longueur de gros intestin en pleine digestion continue. » » »

    «  » »plus il y a de règlements et de prohibitions, plus le peuple s’appauvrit. Plus le flot des règlements et des lois monte, plus il y a de malfaiteurs et de bandits » » ». Lao-Tseu – 500 ans avant JC. Un libéral avant l’heure …

    1. Peste et coryza

      La grande sagesse chinoise qui parle.
      Sun Tzu est pas mal dans le genre, aussi…

      Rappelons que Lao tseu, avec son contemporain Confucius, est également le créateur des… examens et concours de la fonction publique.

      1. gem

        concours qui disparaissent sans bruit. On les remplace par des concours speciaux que ne peuvent passer que les contractuels choisis par le chef. CPEF

  18. Buchanan

    Nous sommes une société d’irresponsables hébétés, dans un monde ou 7 milliards d’individus sont en compétition pour des ressources finies et une vie meilleure. On va se faire croquer tout crus.

  19. Higgins

    Entendu sur France Intox il y a à peine dix minute: les alcootests seront bien obligatoires dans les voitures mais en cas d’absence, il n’y aura pas de sanction!!!! (http://www.franceinfo.fr/politique/les-ethylotests-restent-obligatoires-en-voiture-mais-leur-absence-n-est-pas-907147-2013-03-01).
    Les peintres ne se cachent même plus. L’imbécilité devient la marque de fabrique (avec AOC à la clé) de ce pays et de ce gouvernement. Pitoyable.
    On connait la raison: 1500 emplois à la clé (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/26/97001-20130226FILWWW00556-ethylotest-1500-emplois-menaces.php). Pauvre Frédéric Bastiat et pauvre France.

    1. Aristarque

      Vous êtes sûr du « 1.500 »?
      Il me semblait avoir entendu, lors de l’annonce des hésitations initiales de Manouel, qu’un plan social de 12 personnes (chez le principal intéressé à l’arnaque) allait être déclenché si cette obligation disparaissait…

  20. RTP

    Moi qui croyais qu’ils n’en faisaient pas une rame…
    Je suis encore plus inquiet d’apprendre que finalement, ils font des trucs. C’est effrayant.

    1. Aristarque

      Selon lui, c’est évidemment de la faute à la méchante opposition qui fait rien que de s’opposer et de l’empêcher d’aller se coucher de bonne heure…

      « On a la droite la plus ringarde d’Europe. En Angleterre, le mariage pour tous a été adopté en 6 heures et chez nous, le débat dure déjà depuis plus d’une semaine », conclut-il. »

  21. Jeanpierre

    Rien à voir avec le sujet mais un petit point s’impose : en folâtrant sur ce blog, pour mon plus grand plaisir, c’est entendu, je suis tombé sur un billet : « ceci n’est pas un poisson d’avril ». Ce dernier avait comme objectif de nous présenter une anthologie détaillé mais non exhaustive (impossible vu le volume) des différentes pignouferies de presse au 1er avril 2011. Dans le fatras indigeste des pisseurs de copie, H16 avait retenu une pépite parmi tant d’autres : Hollande est un candidat sérieux pour les primaires socialistes. A l’époque, il y avait vraiment de quoi rire. Et pourtant… il est passé. Le billet nous présentait Hollande comme l’improbable candidat, celui qui mettrait d’accord tout le monde sur un non! bien senti. Comme quoi, même H16 a encore, de temps en temps, une secrète espérance que ce pays n’est pas si totalement foutu qu’on voudrait bien le croire et croit que des personnes de bonnes volonté pourront se lever pour dire non! La désillusion a dû être rude. H16? tu veux qu’on en parle?

    1. Vu d’avril 2011, ça se tenait. Personne n’imaginait l’explosion de DSK, ou plus prosaïquement, qu’il n’y aurait *aucun* autre candidat pour contrer Moullande. L’avenir en a décidé autrement, effectivement.

    1. Aristarque

      Vers 20 H 00, le ministère annonçait que c’était une (mauvaise) blague de qui vous savez…

  22. Bruno Liautaud

    ho pitin, c’est long, pour trouver ou faire son caca, ici.

    J’ai failli désespérer, mais bon.. j’ai trouvé.

    De liberté. On parle de liberté, ici, non ?

    Stop la logorrhé.

    1. Oui. Ils s’occupent de nous comme le charcutier-traiteur d’une bonne pièce de bœuf.

      Ou de cheval. Ne soyons pas sectaires.

Les commentaires sont fermés.