Les déprimantes leçons de Chypre

Samedi, Chypre découvrait avec consternation que l’Union Européenne et le FMI ont demandé au gouvernement chypriote de lever une taxe (exceptionnelle, bien sûr) de 6 à 10% sur l’ensemble des avoirs bancaires, après un blocage des comptes en banque, pour sauver le système financier de l’île dont la situation économique devient préoccupante. Heureusement, en France, le week-end se passe sans aucun problème.

Et c’est ainsi que nous découvrons que Cahuzac, finalement, aurait bien eu un compte en Suisse (Saperlipopette quelle découverte ! Un politicien qui a un compte en Suisse, voilà qui est tout nouveau). Dans les gros titres de la presse, on apprend aussi que la part des CDD dans l’emploi en France augmente drastiquement. Montebourg déclare avoir sauvé 60.000 emplois et le veau sous la mère ; certains y croient. Pour rire, sans doute. Délit d’initié aux États-Unis. Un soldat français tué au Mali. Un viol collectif en Inde. Tristesse à Caracas : Chavez, claboté en réalité depuis bien trop longtemps, ne pourra pas être embaumé à la Staline.

Mais de Chypre, point.

Les captures d’écran de GoogleNews ce matin (10:30) ôtent tout doute : tant du côté de l’international que du côté de l’économie, les atermoiements chypriotes n’excitent pas franchement la curiosité.

gnews - international

gnews - eco

Il faut aller fouiller dans les pages « éco » des grands journaux pour découvrir quelques articles sur ce qui se déroule dans l’île. Ou alors, le lecteur, résigné mais lucide, laisse enfin tomber les pignouferies d’une presse française obstinément centrée sur son nombril, et se rend sur Contrepoints où l’on trouvera l’article scandalisé du président belge du Parti Libertarien, et un témoignage complet, in vivo, d’une habitante qui explique en détail ce qui est en train de se passer actuellement dans ce pays membre de l’Union Européenne et de la Zone Euro. Bref : ce qui se passe actuellement à Chypre n’intéresse personne, et la presse française sombre une nouvelle fois dans la facilité de n’y consacrer que le minimum syndical pour pouvoir dire « on a traité le sujet », sans cependant pousser le vice à le mettre en concurrence avec les gaudrioles d’un Cahuzac dont, il faut bien le dire, tout le monde se fiche et que personne ne peut décemment croire blanc comme neige (et en plus, il est socialiste).

Pignouferies de presse

Et justement, ce qui ne laisse pas de me surprendre est cette absence de réaction, ou, pour être plus précis, cette réaction particulièrement dosée d’une presse qui n’a pourtant jamais hésité à cogner sur les banques (ultra-néolibérales), les financiers (suppôt du capitalisme démoniaque), le FMI (inféodé à la fois aux politiques turbolibérales de l’Europe et des États-Unis, à Goldman Sachs et au Bilderberg, au moins) ou le reste. Ici, tout semble se passer sur du velours : quelques centaines de milliers d’habitants d’un pays membre de l’Union vont peut-être subir un vol, parfaitement anti-démocratique, en toute décontraction de la part de tous, et personne ne semble vouloir analyser ce qui se passe.

Certes, à mesure que la grogne des habitants de l’île méditerranéenne monte (et alors que tous les ingrédients d’un bank-run se mettent en place), que l’opposition au projet de loi scélérate s’organise, quelques articles apparaissent pour camoufler, peut-être, l’indigence des réactions initiales des médias : il y a protestations, et éventuellement matière à relater les bouillonnements populiste d’une foule mécontente devant son élite gouvernementale (et ça, ça fait vendre, coco !) …

Mais quand bien même : trois points ne sont toujours pas développés. Pourtant, ils sont essentiels dans ce qui se passe à Chypre et éclairent notre avenir d’une lumière bien triste.

Ainsi, je n’ai pas encore vu, à cette heure, d’article expliquant pourquoi ce qui se passe là-bas, et qui ne concerne qu’un gros million de personnes, pourrait fort bien se passer en France dans quelques mois, ou, a contrario, pourquoi la France pourrait éviter ces affres financières. Je n’ai pas entendu de comparaison de l’état économique catastrophique de l’île avec celui de la France, de la Belgique, de l’Italie ou de l’Espagne, alors qu’il y aurait matière à faire le rapprochement, d’autant que les banques françaises, espagnoles, belges ou italiennes ont plusieurs fois défrayées la chroniques et pas pour leurs résultats sains et équilibrés… La presse semble marcher sur la pointe des pieds autour de ce sujet-là, pourtant si évident : rien n’interdit qu’un petit samedi matin, dans les mois, les semaines qui viennent, les Français se retrouvent devant des comptes bloqués, des distributeurs automatiques qui ne leur distribuent que des excuses et que tous doivent attendre le mardi suivant pour récupérer leur compte en banque, délesté de 4, 6, 10% …

Non, décidément, le nombre de personnes concernées, la taille des comptes et la puissance des banques ne sont pas des garanties que ce qui arrive à Chypre n’arrivera pas en France.

L’autre point évident, c’est qu’encore une fois, on assiste à une socialisation parfaitement scandaleuse des pertes de certains. Un gouvernement, une brochette de politiciens, quelques banquiers véreux, approximatifs ou incompétents, ont placé le pays dans une situation inextricable. Ils ne seront pas inquiétés. Ils ne seront pas poursuivis. Ils ne seront pas tenus pour responsables. Ils ne seront pas ruinés, leurs comptes saisis et leur capacité de nuisance réduite à zéro. Grâce à la socialisation des pertes, si typique d’un capitalisme de connivence qui ne marche que dans des démocraties sociales et socialistes indubitablement corrompues, tous les petits problèmes de ces aigrefins seront résolus sans douleur (pour eux).

Et surtout, ce ne seront pas les impécunieux, les dilettantes, les endettés et les voleurs qui sont le plus punis de ce genre de pratiques. Ce seront encore ceux qui ont été prévoyants, qui ont précautionneusement épargné, mis de côté, qui paieront les pots cassés. Au passage, on admirera l’énorme gain de confiance joyeux dans le système bancaire qui va résulter de ce genre d’opérations. De ce point de vue, ce qui se passe à Chypre est une excellente piqûre de rappel pour tous les Européens : en matière de monnaie, les états ont tous les droits et les particuliers, aucun.

Un dernier point me semble évident : la situation économique française me semble suffisamment mauvaise pour ne pas écarter, comme à Chypre, l’éventualité d’une ponction généralisée sur les comptes ; elle se met d’ailleurs en place, avec discrétion, sur le livret A et sur les assurances-vie. Au vu de la façon dont cela s’est passé là-bas, et de la façon dont c’est relaté ici, ne comptez pas sur la presse pour vous prévenir. Ne comptez pas sur ces individus qui prétendent vous informer. Quand ils vous en parleront, il sera déjà trop tard.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires151

  1. Pandora

    Billet pertinent dimanche mais un peu dépassé lundi : les journalistes sont à nouveau au boulot après leur fin de semaine et parlent enfin de Chypre (titre principal de BFM, du moins).

    1. Il fallait s’y attendre. Mais le lundi, cela n’a plus du tout le même sens. C’était vendredi soir qu’il fallait en parler, au mieux.
      Ceci étant, les trois points mentionnés (ça peut arriver en France, ce sont les prévoyants qui payent, et ne comptez pas sur les journaleux pour vous avertir) tiennent toujours.

      1. aristarque

        Vendredi soir…
        Tu es un peu exigeant de demander aux journalistes d’en discuter avant même l’ événement qui a eu lieu dans la nuit.
        Comme toi, néanmoins, je maintiens mes commentaires sur les journalistes fonctionnaires avec les vacances ainsi que sur ces branquignols de l’ UE qui, sous prétexte honorable d’associer les épargnants au sauvetage des banques, dont les épargnants déclarés douteux parce que représentant 50% des comptes et parce que détenant la majeure partie des 100Md en dépôt, vont taxer à tort et à travers, y compris la mémée qui a 3.000 euros d’épargne..Elle sera évidemment un peu surprise de savoir qu’il y a blanchiment d’argent, même avec une telle somme.
        Bravo pour ce nouveau cygne noir cher à N Doze qui donne un signal très positif sur la mentalité réelle de nos états de droit quand ils le veulent et pour qui ils le veulent…

      2. aristarque

        Sinon, pour tes trois points de conclusion, nous sommes en accord complet, notamment sur le point que cela pourrait se produire en France (et que cela se produira très probablement pour les « riches » avec plein de gogos qui vont découvrir leur niveau de richesse)…

        1. Lord Jordan C. Black-Mohr

          Une seule solution, organiser effectivement un bank-run, foutre son pognon dans un autre pays et regarder les banques chypriotes s’effondrer, entrainant lesn autres pour que cela finisse dans le chaos le plus total. Youpi, un véritable enfer en perspective! Cordes! Qui veut mes bettes cordes?! Sinon j’ai de très beaux sommets de falaises, aussi…

      3. Pandora

        Les trois points restent pertinents, mais que les journalistes nous informent ou pas, la saisie sur revenus sera opérée : les comptes avaient été bloqués avant l’annonce officielle de vendredi… les moutontribuables spoliés comptez-vous !

  2. Elphyr

    La leçon de l’Histoire à retenir : on peut tromper une fois 503’824’373 européens et on peut tromper 503’824’373 un européen.

    (Stats de la population européenne 2012 trouvée sur le net.)

    Le pire dans tout ça, c’est que ça ne fait que commencer.
    Je paris sur des violences historiques en Chypre dans les mois qui suivent. les gens ne vont pas se laisser faire…?

  3. johan

    Mouais, c est quand meme dans les 3 premiers titres bloomberg… Sans parler des taux et de l euro qui partent en sucette… le decalage est toujours emorme entre BB, les US et la France…

  4. Dams

    « Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas communiste.

    Lorsqu’ils ont emprisonné les socialistes,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas socialiste.

    Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas syndicaliste.

    Lorsqu’ils sont venus me chercher
    il ne restait plus personne
    pour protester. »

    Il n’y a qu’à remplacer les mots à bon escient… On peut être sûr qu’une petite taxe exceptionnelle sur l’épargne démange grandement nos socialos de service…

    1. aristarque

      Il est avéré qu’ils ne la taxent déjà au maximum qu’un tout petit petit petit petit peu…

  5. Aristarque

    H16 que se passe-t-il ?
    Tu censures les posts antérieurs à ce jour ??? 🙂
    On n’arrive plus à lire que les commentaires de ce jour alors qu’il en est annoncé 116???

      1. eheime

        @Aris

        cliquer sur « commentaire plus ancien »

        @H16

        VOus dites ça de façon générale, ou juste pour cet article ?
        J’ai eu l’impression que des posts étaient censurés sur d’autres articles (des commentaires à moi en plus !).

        1. Alors tout d’abord, ne pas confondre des petits soucis techniques avec des effacements volontaires de commentaires. Ici, on est dans le premier cas (méconnaissance du petit bouton idoine 😉 ).
          D’autre part, sur mon blog, je ne censure pas, je nettoie éventuellement.
          J’en profite pour faire un petit rappel (pas pour vous eheime, mais pour tout le monde 🙂 ) : la censure, c’est une opération menée par un état. Ici, vous êtes sur un lieu privé, où je choisis de laisser (ou pas) les gens s’exprimer. Libre à eux s’ils le veulent de s’exprimer ailleurs, je ne les empêche pas. Seront nettoyés les commentaires injurieux, stupides, ou dont le hors sujet est si manifeste et volontaire (troll) qu’il va simplement pourrir le débat.

          Voili voilà.

          1. eheime

            @H16

            Merci pour cette précision. Je crois avoir eu un post supprimé un fois (pas juste une typo). Je soupsonnais justement une erreur. C’est pour cela que je n’étais pas affirmatif. Ca ne me paraissait pas coller avec l’esprit du propriétaire des lieux 🙂

            Un petit ‘conseil’, si je peux me permettre, et si les moyens techniques les rendent possible. Sur certains sites, lorsqu’ils suppriment un post, ils mettent une mention « supprimé pour xxx raison », ce que je trouve être une bonne façon de procéder.

            note : je pense que le mot censure est l’action exercée par une autorité, mais peut-être pas necessairement celle d’un Etat, si je m’en réfère au Larousse (pas la meilleure source, je vous l’accorde) qui parle par exemple de « censure paternelle » :
            http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/censure

            Wiki parle de « censure médiatique »
            http://fr.wiktionary.org/wiki/censure

            Encore un truc (comme je sais que vous êtes assez vigilent sur l’orthographe et comme le mot est employé souvent ici), je crois qu’Etat prend une majuscule (http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/etat/31318#31250)
            (http://forum.wordreference.com/showthread.php?t=1546974)

            Allez, j’arrête de casser les pieds, merci pour l’article et bonne journée 🙂

      2. Aristarque

        En ce qui me concerne, je parlais de ce billet sur Chypre où seule la liste des posts du jour était « exclusivement » visible.
        Ce qui me surprenait parce que je ne vous sa(va)is pas adepte de Frau Anastasie.
        Mais les choses peuvent changer tellement vite et les cygnes noirs apparaître là où on pensait que c’était mais to-ta-le-ment im-po-ssi-ble.
        D’où le smiley pour que mon ton réel soit perçu.
        Et merci pour que l’on puisse avoir maintenant la liste des derniers commentaires.

  6. Guillaume_rc

    Ce que je trouve surtout extraordinaire, c’est que pas mal de « journalistes » se sentent obligés de nous rappeler que Chypre c’est un paradis fiscal, un haut lieu du blanchiment de l’argent, ouh là là c’est pas beau.
    Du coup, c’est tout juste si les « journalistes » ne nous disent pas que la spoliation en cours, c’est bien fait pour leur gueule !

  7. Diasw

    Ne vous inquiétez pas, cet acte de force de l’État chypriote est déjà requalifié d’acte libéral et de flat tax par les vipères orwellienes et socialistes.
    La paix c’est la guerre.
    L’ignorance c’est la force.
    Le vol est libéral.

  8. NEV

    Quand j’ai appris cette histoire (qui n’intéresse personne sauf nous apapremment), j’ai été scandalisé, si il restait un léger espoir que la situation se redresse sans passer par la case merdier total, cet épisode est pour moi le franchissement d’une frontière sur laquelle on danse depuis plusieurs années.
    Bienvenue au paradis rouge, faucille marteau et… pinceau.

  9. peste et coryza

    Un voleur est un libéral.. selon Machiavel :
    Très avare de son argent, et très généreux avec celui des autres.

    L’affaire chypriote montre qu’il est maintenant stupide de laisser son argent durement gagné aux mains des banques européennes. La question est maintenant de savoir où le planquer ?

    1. M51

      H 16. Ca réagit sur le journal de france 2. Le journaleux de 13 H trouvait injuste de taxer à 6% les avoirs en dessous de 100 000 euros. Il a osé faire un parallèle avec les radars sur une autoroute, en effet c’est un peu comme flasher toutes les voitures y compris celles qui respectent les limitations de vitesse. On rêve !

      1. Elphyr

        C’est pas idiot comme comparaison. Au lieu de s’attaquer aux fraudeurs, incapables politiques et bancaires, on s’attaque au « faible », au vulnérable, à la proie facile.

  10. Marc Aurèle

    Vous allez penser que je « rabache »: ce qui s’est passé à Chypre est un mini exemple de ce qui s’est déjà passé ailleurs:
    – au Brésil en 1990 sous le gouvernement Collor (vidage de tous les comptes en banque privés – en y laissant l’équivalent de 15 euros + un gov-bond sans valeur): faillites et suicides de masse ont suivi,
    – en Argentine (2002), le gouvernement De La Rua et successeurs ont vidé (oui, entièrement) les comptes en banque de tous les particuliers pendant un week end, là aussi. Un exode de la plus grande partie de la classe moyenne a suivi et a fait ce que l’Argentine est devenue aujourd’hui: un pays riche peuplé de pauvres, durablement pauvres.

    Maintenant, la partie qui donne le plus envie de ge*ber, c’est cette explication donnée de matin sur BFM par une députée européenne, sommet de l’hypocrisie et du mensonge en pleine face – et avec le sourire de ces reptiles face à la souris, en résumé: Chypre est un surtout un refuge pour des capitaux sales et aussi pour les contrebandiers fiscaux de tout poil. Il est normal que le gouvernement chypriote ait ainsi prélevé, c’est justifié.

    De deux choses: une révolution éclate et fiche cette coterie de voleurs et parasites professionnels institutionnalisés à la porte ou bien nous devons nous casser nous. Devant l’absence de réaction violente à Chypre, je vous fiche mon billet que certains parmi notre pseudo élite, salivent déjà à l’idée de faire de même en France.

  11. BA

    Lundi 18 mars 2013 :

    Chypre : les banques de l’île vont rester fermées jusqu’à jeudi.

    Lisez cet article :

    Le Parlement chypriote a reporté à mardi son vote sur le plan de sauvetage européen très impopulaire sur l’île, dont la clause sans précédent prévoyant de prélever une taxe sur tous les dépôts bancaires fait trembler les marchés financiers.

    Malgré ce report, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés devant le Parlement en milieu d’après-midi, clamant : « non à l’euro », ou encore : « L’Europe existe pour ses peuples, pas pour l’Allemagne ».

    Pour éviter une ruée aux guichets, les banques de l’île vont rester fermées jusqu’à jeudi, selon un responsable de la Banque centrale.

    http://www.romandie.com/news/n/Chypre_le_plan_de_sauvetage_inqui_les_march_le_vote_report_RP_180320131749-30-334569.asp

    1. eheime

      J’ai toujours soutenu la position allemande depuis le début, une politique consistant à s’attaquer aux sources du problème qui est la dépense publique en évitant le recours aux « solutions miracles » qui ont un effet court terme mais une facture à long terme. Dans ces solutions miracles, je mettais la monétisation, l’impôt démesuré, le soutien à la croissance par la dépense publique. Voici aujourd’hui la piraterie bancaire à laquelle je n’avais jamais pensé. Cette solution est injustifiable. Le fait que 99,9 % des comptes seraient des mafias, ne justifie pas d’appliquer leur methode au 0,1% honnetes. Et surtout on punit les mafias avec des peines définies à l’avance, pas avec de la piraterie qui pourrait entrainer un effet panique sur sur toute l’europe. Je suis vraiment étonné que les allemands, jusqu’ici les presque toujours les seuls à être clairvoyants, se mettent les doigts dans les yeux.

  12. aristarque

    Il y a un excellent billet de Charles Gave sur Institut des Libertés qui vaut le détour, y compris la plupart des commentaires qui complète bien ceux d’ici. (on ne peut importer le lien sans une autorisation de ce site).

  13. Aristarque

    A lire les dernières infos sur les fils continus, le gouvernement de Nicosie est beaucoup moins « sûr » de sa taxe à 6,75% en dessous de 100.000 euros et parle maintenant de la supprimer et de monter celle à 9,9% (comme au supermarché) à 15% sur les dépôts de plus de 100.000 euros exclusivement pour trouver les 6 Md€ que maintient l’UE comme participation obligatoire à l’effort de redressement et sauvetage des banques.
    On dirait que tous ces politiciens « découvrent » qu’il y a encore un peuple qui pourrait bien leur faire une « conduite de Grenoble » comme on dit dans l’Isère, voire davantage puisque les courageux députés représentants du peuple renvoient chaque jour au lendemain, le moment de la douloureuse décision de légalisation…
    Quant à M. POUTINE, dans la mesure où on va toucher à ses potes oligarques, il est maintenant très colère contre l’U.E. et se laisse déjà aller à ses diatribes menaçantes comme à son habitude dès la moindre contrariété.
    Bref, une opération rondement menée avec rien que des résultats positifs à la clef…

    Questions subsidiaires peut-être idiotes : ces banques qui manipulent annuellement entre 5 à 7 fois le PIB du pays ne font aucun profit depuis des années ??? elles ne margent plus ??? ce sont toutes des entreprises philanthropiques totalement désintéressées qui font leur métier uniquement pour la beauté du geste et la seule élévation de l’esprit ??? elles n’ont aucun actif ou patrimoine propre tangible en dehors des sommes inscrites ans les comptes clients ??? pourquoi semble-t-on éviter de les impliquer dans leur sauvetage en devant apporter des garanties au moins en partie ???

  14. pp

    Certes la taxe n’est pas passée dirait-on (pour le moment). Mais les chypriotes n’ont toujours pas accès à leur compte. Serait ce là un chantage pour finalement leur faire accepter ce deal immonde?
    Cette taxe a été voulue par la troïka, qui s’est ravisée vu le scandale, et qui après s’être pris les pieds dans le tapis doit être en train de se demander comment sortir de se merdier. Quant aux politiques chypriotes ils ne sont pas tous à mettre dans le même sac, le parlement a rejeté cette taxe immonde.

  15. skunker

    Je ne sais pas trop quoi penser de la situation; j’ai l’impression d’entrevoir les débuts de la grande dégringolade.

    Je ne crois pas que l’UE renégociera les conditions du plan d’aide. Ils ont installé (les chypriotes et l’UE) un rapport de force, à partir de là il n’y a pas 36 façons d’en sortir sans passer pour des cons. En plus pour Bruxelles ce serait admettre implicitement que leur méthode tient du vol et donc se l’interdire définitivement.

    Reste donc deux solutions :
    -Chypre peut demander l’aide de la Russie qui n’espérait certainement plus avoir une telle position de force. Après il y a fort à parier que la différence avec les propositions de l’UE portera surtout sur la quantité de vaseline à appliquée avant le viol collectif.
    OU
    -la faillite.
    Dans un cas comme dans l’autre je pense qu’ils vont quitter l’UE assez rapidement.

    J’espère honnêtement qu’ils choisiront la faillite.
    Je n’ai aucune envie de voir la Russie aussi bien placée en Méditerranée, pas quand ils soutiennent le régime syrien et encore moins quand je constate qu’ils ré-équipent leur marine et qu’ils y font s’entrainer leurs 4 flottes (mer noire, baltique, du nord et pacifique) conjointement.

    Quelqu’un de plus calé que moi en géopolitique pourrait me donner son avis sur ce que peuvent bien être leurs objectifs ?

  16. La nouvelle resistance contre le monde de la finance

    Non aux plans de renflouement
    Non à l’austérité

    Chypre pourrait être comme l’Islande le grain de sable qui fait dérailler la machine de destruction des peuples.

    Soutenez le plan B avec la séparation strictes des banques afin de mettre les spécualteurs en faillite.

    Signez la pétition : https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/a-tous-les-d%C3%A9put%C3%A9s-chypriotes-chypre-doit-scinder-les-banques-en-deux-cat%C3%A9gories-bonne-mauvaise-banque

    La nouvelle résistance contre le monde de la finance

    1. Lehman Brothers n’était pas une banque de dépôt et cela n’a rien empêché.
      Des dizaines de banques de dépôt ne font pas banque d’affaire et sont tout de même dans le caca.
      Le Glass-Steagall ne changera rien : cela tape minutieusement à côté du problème (aléa moral).

  17. Aristarque

    Dernières nouvelles ce jour :
    la banque LAIKI (la seconde du pays) qui va être mise en liquidation
    les dépôts intouchés jusqu’à 100.000 euros
    une taxe importante de 30% sur tout ce qui dépasse ce seuil.

    Les Russes sautent de joie…

  18. sarah

    Encore une mesure hallucinante de l’UE ! J’étais à l’étranger quand l’annonce a été faite et tous les médias en parlaient…quand je suis arrivée en France à ma grande surprise les médias étaient plutôt discrets sur le sujet !!! Aberrant mais oui, pourtant le sujet aurait valu un scénario d’anticipation pour le cas francais par les journalistes.

Les commentaires sont fermés.