La CAF tousse. La France se gangrène.

Ce week-end, nous avons tous découvert que la ponction directe sur les comptes bancaires, c’est possible ! Aujourd’hui, nous allons découvrir que le dépeçage du système social français (que Le Monde Nous Envie), c’est possible aussi…

Pour la saisie directe, on me dira : « C’est pour Chypre. C’est loin, Chypre, et puis ils sont tous corrompus, là-bas, tout gangrené de mafiosi russes ; et puis ils sont comme les Grecs, ils l’ont bien mérité, et patati c’est bien fait et patata tous des tricheurs ! » , exemple délicat de discours pas du tout xénophobe et emprunt de cette solidarité si spéciale dont se gargarisent ceux qui prétendent, justement, socialiser les pertes. Délicieux.

Pour le dépeçage du système social français, je me doute que ça ne se passera pas dans la même dentelle que pour Chypre, mais je n’ai aucune certitude. La résignation, la soumission face au collecteur d’impôts, à l’autorité (aussi néfaste soit-elle) des Français me surprend souvent.

Prenons les allocations familiales. Soyons clair : c’est la foire la plus compacte depuis qu’ont été murmurés des projets ministériels de lui assujettir d’amusantes ponctions, de nouveaux modes de calculs et autres modifications pour en diminuer globalement l’enveloppe qui commence à peser furieusement sur des comptes sociaux dans un état catastrophique.

gustave labarbeEt par foire, j’entends bien « bordel généralisé d’ampleur biblique dans lequel une vache ne retrouverait pas ses chatons ». Il ne faut pas bien longtemps pour découvrir que, par exemple dans le sud de la France (Bouches-du-Rhône, en l’occurrence), on en est réduit à fermer boutique pendant deux semaines histoire de traiter les 100.000 dossiers en souffrance.

Et la situation, paroxystique à Marseille, est tout de même très dégradée partout ailleurs en France, au point que les articles se multiplient sur une Caisse d’Allocation Familiale au bord de la rupture. Pensez donc ! Pour qu’ils en soient au point d’écrire une lettre, le 6 mars dernier, adressée à la ministre déléguée à la Famille, l’illustre Dominique Bertinotti, c’est que toute les bornes des limites ont été franchies allègrement et foulées au pied par la poigne de fer qu’une situation économique catastrophique leur impose à tous (si vous me suivez).

Bien évidemment et comme d’habitude dans ce genre de cas où une administration croule sous le travail, le Revendicotron est allumé et fournit rapidement les demandes indispensables à la résolution du problème : il va falloir Plus De Moyens car Nous Manquons De Personnel.

caf - allocations familialesNotons que si nous avions à faire avec France Télécom, GDF ou un problème logistique à la Poste, le gouvernement aurait probablement agi prudemment, touillant soixante fois sa langue dans sa bouche pour parler, prendre une décision. Ici, le rendez-vous avec la ministre déléguée va avoir lieu dès ce lundi, le problème devra être réglé et des moyens seront trouvés, soyez en sûr. Bien évidemment, la presse semble ne faire qu’un écho pondéré et circonstancié, calme pour ainsi dire, de ce qui se passe à la CAF actuellement, indiquant, par ci, par là, que la situation est un peu tendue, relatant les problèmes avec un détachement mesuré, en insistant (par exemple au travers d’un titre bien choisi) sur une situation globalement contrôlée …

Il n’est pas étonnant, dès lors, que la gravité de la situation échappe à l’œil inattentif du Français moyen, baigné qu’il est par les consternantes niaiseries dont on remplit sa télévision, par exemple en relatant abondamment les aventures de Cahuzac ou les déboires de touristes en périodes de sports d’hiver. La réalité est cependant extrêmement préoccupante et on ne peut que la deviner dans les quelques articles qui parlent des problèmes des Caisses.

Par exemple, on peut lire ceci :

«Pour l’instant, nous arrivons toujours à payer les droits le 5 du mois, grâce aux efforts des agents», assure le responsable. «En revanche, nous affichons des retards conséquents pour les nouveaux dossiers ou ceux qui nécessitent des modifications.»

Ce qu’on peut comprendre assez facilement, c’est que la masse de travail et le manque de personnel provoque des tensions au niveau des paiements des prestations, au point que les dossiers s’entassent. Ce qu’on ne veut évidemment pas trop dire, c’est que le nombre de dossiers demandant des RSA, réclamant des droits, ou qui nécessitent des modifications (parce que le demandeur subit une période de chômage impromptue) enfle violemment. Ce que cela veut dire de façon limpide, c’est que la CAF est maintenant le thermomètre précis d’une situation sociale française explosive, où le nombre de chômeurs est très supérieur aux chiffres officiels aussi rigolos que bidonnés, où le nombre de ceux qui sont en fin de droit grimpe lui aussi dans des proportions inquiétantes, où le nombre des individus qui dépendent maintenant de façon vitale des prestations sociales fournies par la CAF atteint un niveau jamais vu auparavant.

Et bien évidemment, alors que les agents sentent monter l’agressivité des usagers de ces administrations tentaculaires et distributrices de tickets de rationnement camouflés en chèques sociaux, la presse se fait fort de ne quasiment pas s’étendre sur les modifications législatives récentes (au 1er février) élargissant le champ des rémunérations saisissables par l’administration fiscale ou les huissiers, dans lesquelles on retrouve justement les prestations familiales, jusqu’à 50% de leur total.

À l’évidence, le terrain se prépare doucement : le système est à bout.

D’un côté, le nombre de bénéficiaires augmente sans arrêt. De l’autre, le nombre de ceux qui abondent au tonneau des Danaïdes diminue. De surcroît, l’État et les administrations de Sécurité Sociale sont, pour être clair, exsangue alors que les marges de manœuvre en matière d’emprunts sur les marchés se sont réduites drastiquement (et avec la dernière petite cascade chypriote, on peut s’attendre à une tension encore plus grande à ce niveau).

Pas étonnant, dès lors, que des sondages sortent commodément en ce moment, découvrant (ô divine surprise) que les Français sont prêts à des concessions, à des sacrifices concernant les allocations familiales : alléluia, une petite baisse des prestations n’est plus un tabou !

Il est maintenant difficile de ne pas brosser l’état des lieux réaliste d’une situation à proprement parler catastrophique. Et le mot « catastrophique » n’est pas trop fort : il ne faut pas perdre de vue que, dans les populations qui bénéficient actuellement des prestations de la CAF, il en existe une frange qui n’a plus rien à perdre et qui, si le robinet se referme un peu trop, n’hésitera pas à user de violences parce qu’il ne lui restera que ce moyen pour subvenir à ses besoins.

Ne vous y trompez pas : lorsque ce gouvernement socialiste baissera effectivement les prestations sociales, cette distribution gratuite d’argent des autres à ces populations qu’ils ont eux-mêmes nourries pour qu’elles votent pour eux, vous aurez un signal clair qu’il est aux abois.

Ce jour là, les cabrioles bancaires de Chypre ressembleront à une blague.

kitty fail jenga blocks demotivator

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires103

  1. David Brabant

    « c’est que toute les bornes des limites ont été franchies allègrement et foulées au pied par la poigne de fer qu’une situation économique catastrophique leur impose à tous »

    On dirait un discours du Maire de Champignac 🙂

      1. Ernest

        Eh oui, superbe bonhomme!

        « Jamais, vous m’entendez, je ne laisserai la dent des démolisseurs fouler au pied ces vieilles pierres dont le front chargé d’histoire a bercé le cadre où nos pères ont fait leurs premiers pas et dans le sein desquelles dort un passé glorieux qui tient l’oeil fixé sur ses fils respectueux… »

        « Je suis heureux d’être aujourd’hui présent parmi toutes ces magnifiques bêtes à cornes à la tête desquelles Monsieur le Préfet nous fait l’honneur de s’asseoir, lui qui, debout à la proue du splendide troupeau de la race bovine du pays, tient d’un oeil lucide et vigilant le gouvernail dont les voiles, sous l’impulsion du magnifique cheval de trait indigène, entraînent sur la route toute droite de la prospérité, le Champignacien qui ne craint pas ses méandres, car il sait qu’en serrant les coudes il gardera les deux pieds sur terre afin de s’élever à la sueur de son front musclé, vers des sommets toujours plus hauts ! »

    1. Bugbreeder

      « Quand les bornes sont franchies, il n’y a plus de limites », sapeur Camembert, un illustre inspirateur de beaucoup des plaisanteries de nos gouvernants, comme l’évidence de devoir creuser un autre trou pour en boucher un autre, ce qui règle le problème (juste pour un énarque).

  2. David Brabant

    « De l’autre, ceux qui abondent au tonneau des Danaïdes diminue. » => diminuent

  3. Josselin

    On peut sans doute remercier la crise, partout dans le monde, les systèmes socialistes s’effondrent avec une synchronisation effrayante.

    1. aristarque

      Bâtis avec les mêmes plans, les mêmes matériaux et des opérateurs synchrones, que voulez-vous qu’il se passe de distinct entre eux face aux mêmes problèmes?…

      1. Josselin

        On peut imaginer des populations plus réticentes à la ponction, plus à l’aise lorsqu’il s’agit de bouter les parasites hors des fonctions de pouvoir. Visiblement, ce n’est pas le cas.

        1. Aristarque

          Pour l’instant.
          Cf les Geonpis, en soft.
          Lire ma réponse à Emma, SVP.

          Maintenant quand le nombre de « nouveaux riches » augmentera en deça d’un seuil de revenus situé fort bas de façon surprenante, cela peut changer brutalement et à propos éventuellement d’une mesurette insignifiante de plus.

          A Chypre, si on peut comprendre qu’il est scabreux d’apporter une aide officielle et importante pour soutenir un système bancaire douteux aux agissements troubles sans que les bénéficiaires de cette sauvegarde n’en paient une partie, il est encore plus scabreux d’entendre les branquignols de l’UE se déclarér benoîtement prêts à taxer au premier euro vaillant sur TOUS les comptes même ceux ou la moyenne du dépôt a pour unité la centaine d’euros jusqu’à et y compris celui de la Mamie retraitée et ses petites économies tirées de ses petits revenus au motif d’une activité bancaire de blanchiment d’argent d’oligarques russes ou moyen-orientaux (dont l’unité doit plutôt être le M€ sans que cela ait l’air de leur poser le moindre problème moral ou de compassion chrétienne…
          Cela revient à dire que puisque des crimes sont commis avec des couteaux, commençons à taxer tous les couteaux même ceux qui ne quittent pas les cuisines de leur existence…
          A l’heure de l’informatique généralisée depuis au moins 50 ans dans les banques, on serait dans l’incapacité de distinguer ceux des résidants de ceux des non-résidants, justifiant ainsi un pareil tapis de bombes.

          1. NoName

            Comme le faisait remarquer Hashtable hier, ce qui me tue, c’est que les politicards qui ont fait ça ne paieront pas. l’innocent paiera pour le coupable.

            Mais le pire, ce que j’ai vu des commentaires qui justifiaient cela par le fait que Chypre servirait de base de blanchiment d’argent: c’est peut être vrai. Mais dans ce cas là, qu’on fasse une enquête. « Punir » tous le monde sous prétexte que quelques uns ont fraudés, ça serait déjà intolérable. mais il ne s’agit même pas de justice. Juste un hold-up d’Etat, fusil au point s’il le faut.

            J’ai l’impression d’avoir assister à la fois à l’acte de naissance d’une dictature à Chypre, et l’ouverture d’une boite de Pandore pour tous les autres dirigeants européens. Maintenant que l’un d’entre eux à osé le faire, qu’est ce qui va les empêcher de faire pareil ?

          2. Nocte

            @noname : « boite de pandore » c’est ainsi que c’est vu.
            Ou alors un test live d’un projet r&d comme le disait Pere Collateur sur l’article d’hier.

            Quoiqu’il advienne, le monstre s’ est éveillé et il a foutrement la dalle.

        2. mario

          Les Grecs en exemple de ceux qui n’aiment pas la ponction ???
          Leurs politiciens sont blanc bonnet et bonnet blanc, comme les nôtres, à distribuer faveurs et prébendes dont ils ne possèdent pas le premier sou.
          Pourtant les Grecs les supportaient très bien tant que les pépètes tombaient drues et se contentaient de les faire s’alterner en fonction de la couleur de la cravate ou des chaussettes, pas plus.
          Sommés depuis quatre/cinq ans de réduire leur énorme fonction publique (la France est plus que largement battue en proportion, c’est dire), les Grecs réussissent la prouesse de l’avoir encore augmenter de plus de 50.000 exemplaires (soit un équivalent de 350.000 pour la France). On fait mieux comme rébellion, me semble-t-il ! Non ?

    2. Mominette

      Hélas, Josselin, si tous les systèmes socialistes s’effondrent, les gens y sont si viscéralement attachés que le produit de remplacement risque d’être pire !
      On le voit très bien en Russie, où si les possibilités d’un système libre sont en place, les gens ne se départissent pas de leur confortable passivité.

      S’il est évident que des pays aussi profondément à gauche que la France ont poussé le système jusqu’à l’absurde, et n’ont plus rien dans les manettes, ils exigeront encore plus de protection compassionnelle, ou tenteront des solutions désespérées comme un retour au protectionnisme, au franc français, au bêrêt alpin et aux espadrilles, ou alors organiseront de nouvelles chorales pour chanter la Carmagnolle …

      Bref, la société est totalement dé-stabilisée, et cet état n’a jamais donné rien de bon.

  4. Emma

    Bon billet, H16, merci.
    « La résignation, la soumission face au collecteur d’impôts, à l’autorité (aussi néfaste soit-elle) des Français me surprend souvent. »

    Comme vous, je suis toujours surprise de la résignation des Français devant l’impôt. Il paraît que c’est la raison pour laquelle l’état français obtient de bonnes notes sur le marché de la notation : la facilité avec laquelle les moutons français se font tondre.

    1. aristarque

      Ce ne sont que les abominables riches qui se font tondre…
      Protester ne vous attirera aucune sympathie ni soutien au motif que si vous raquez, c’est que vous n’êtes qu’ un salaud de riche qui a bien mérité son sort…

      1. Emma

        Oui, Aristarque, vous avez raison. Quand je me suis insurgée sur l’augmentation de 270 % en dix ans des prélèvements de « ma » communauté de communes je me suis vue répondre 1. que tout augmentait 2. qu’on était à ma disposition pour m’expliquer le fonctionnement de la structure.
        J’ai trouvé bien méprisante cette réponse du prédateur.

        1. Aristarque

          Ne me dîtes pas que vous êtes à Lille où Méremptoire s’autorise (avec sa bienveillance coutumière) de généreuses augmentations d’impôts tant par la commune que par la CUDL (qu’elle préside) mais octroie de généreux dégrèvements voire exonérations dans son bastion électoral de Lille Sud.
          Ceux de Lille Nord peuvent raquer, ce sont des riches.
          La preuve, leur immobilier vaut plus cher! Na!

          1. mario

            Je suis mauvaise langue!
            Il me revient que Méremptoire fait savoir urbi et orbi (surtout urbi) que 2013 est une année de transition pendant laquelle il n’est pas besoin d’augmenter les ressources autrement que de la simple inflation. On se demande ce que cette délicate attention peut bien avoir en rapport avec 2014 (un fin de son monde annoncée ?)

    2. Phil aus Berlin

      Si tout le monde paie de la TVA en France, il ne faut pas oublier que près de 50% des foyers fiscaux ne paie pas l’impôt sur le revenu. L’impôt sur le revenu est donc particulièrement concentré en France sur peu de foyers (y compris les smicards célibataires qui paie un peu de IRPP!). Et puis jusqu’à présent les ‘niches fiscales’ permettaient de diminuer la douloureuse, donc in fine TOUT LE MONDE y trouvait son compte…. jusqu’à présent.

  5. Josselin

    Paul sans emploi avait une autre méthode pour tricher sur les statistiques il y a quelques mois. Pour faire croire que le nombre de chômeurs n’augmentait pas tant que ça, ils ont radié plusieurs centaines de milliers de demandeurs de leurs listes. Tout ça de chômeurs en moins dans les statistiques pour faire croire que le niveau n’augmente pas trop.

    1. Ernest

      Ne peut-on pas calculer le nombre réel de chômeurs simplement en soustrayant le nombre de travailleurs à la population active totale?

        1. gem

          c’est compliqué surtout parce que c’est pratique pour les manipulations. Sinon Ernest a raison : le seul indicateur valable c’est la différence entre le potentiel de travail et l’activité réelle (salariés, indépendants, etc.). En fRance sur une année on travaille 40 milliards d’heures ; au royaume unie je crois que c’est 48 milliards, pour une population active comparable.

          1. peste et coryza

            Je l’ai fait en partant des chiffres du DARES (oui, je n’ai que ça à faire les weekends, mis à part écrire ma thèse)
            Sinon, il y a un type sur agoravox (patdu..) qui le fait tous les mois, et détaillé s’il vous plait.

            En gros, mes calculs (arrondis) donnent ça pour fin 2012 :

            – Radiations de pôle emploi : listes A,B,C,(D,E) : 300000
            – Ceux qui ont trouvé un « emploi » : Stages (30000), arrêts maternité/maladie (37000), emploi (95000, y compris emplois aidés).

            Les radiés sont donc très majoritaires dans les sortis de pôle emploi.

            Demandeurs d’emploi par catégories :
            A : 3200000
            B : 600000
            C : 900000
            D : 260000
            E : 360000
            TOTAL : 5,4 millions environ
            + les DOM TOM :
            5,6 millions (chiffre exact en page 15 du rapport du DARES)

            Les chiffres qui tuent :
            Chômage Longue durée ( entre 2 et 3 ans ) : + 7 % sur 1 an
            Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 18,6 % sur 1 an
            La moitié des chomeurs inscrits à pôle emploi sur 2 ( 51 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITÉ, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité ( ASS, AER …)

            Nombre d’offres d’emploi dispos : 112 937, y compris offres bidons.

            Ajoutons les invisibles :
            RSAstes socles : suivis par la CAF et non par pôle emploi : 1,4 millions
            + 1 millions bénéficiaires de l’AAH ou invalides.
            + des centaines de milliers, voire peut être 1 million de sans droits :
            – jeunes de moins de 25 ans
            – dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 650€ d’allocation chômage, ou 743€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 608€ par mois, si vous êtes NON SDF.
            – retraités qui cherchent une activité complémentaire
            – des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA, et qui n’ont pas encore l’age pour la retraite ou le minimum vieillesse ( 67 ans), récupérable sur le patrimoine au décès.
            – des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA
            – on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres ( même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voir gratuits)
            – auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

            Allez, à la louche, 9 millions de demandeurs d’emplois. Heureusement que le black permet de tenir, sinon le pays aurait pété depuis longtemps.

          2. YP

            Dans ton listing, il manque une partie des bénéficiaires du RSA qui sont payés (et donc comptabilisés) par le conseil général de leur département de résidence.

          3. Peste et coryza

            @YP

            Je les ais mis.
            ce sont les RSAstes socle (les miséreux, en somme). 1.4 millions tout de même.

          4. YP

            peste et coryza > Tu est sûr ? J’ai crû lire un jour (je ne sais plus ou), que les RSAistes sont suivis pour partie par la CAF et pour partie par les conseils généraux…

          5. YP

            peste et coryza > Je viens de faire un tour sur le site de l’insee. Pas de distinction sur leurs stats : tu dois avoir raison.

    2. YP

      Oh, tu oublies le CSP, qui concerne les plans sociaux et à l’issu duquel… Il faut aller s’inscrire chez Paul Employ.

    3. Théo31

      Les radiations juste avant les élections, c’est un grand classique. On se souviendra que Tartine Au Brie s’était employée à faire radier un max de monde faire gagner Jospin.

    1. aristarque

      Oui pour l’expression habituelle de subvenir à ses besoins mais le fond du propos est que cette catégorie n’ a plus que ces prestations pour subsister, avant obligation de passer à d’autres moyens…
      H16,ce matin est dans sa phase maire de Champignac comme il le reconnaît bien volontiers… 🙂

  6. aristarque

    Un gouvernement socialiste dans l’ âme et la moelle a fait voter par ses chambres majoritaires une décision de saisissabilité des prestations sociales, cela dans le silence assourdissant des agneaux du Capitole veillant sur les petites gens….
    Pas de doute, le changement c’est maintenant…
    Et c’est bien la faute à Sarko qui n’ a pas pris cette juste décision contre laquelle nos élites auraient pu gloser à loisir sur son injustice…

  7. kelevra

    quand la CAF arretera de verser de l argent a des gens qui ne vivent meme pas en france, a des enfants inconnus, aux polygames, aux meres celibataires mariees, aux beneficiares inscrits sur plusieurs departements, la liste a la Prevert est infinie

    1. YP

      Non. On continue a verser le 5 du mois. C’est pour les nouveaux dossiers, c’est à dire ceux qui ont bossés jusqu’à il y a 24 mois (durée max des droits au chômage), qui ne seront pas indemnisés.

      De toutes manières, la CAF c’est trop symbolique. Ils ne laisseront jamais tomber (tant qu’ils le peuvent) car ils savent que cette population là n’aime pas se faire tondre. C’est un coup à y laisser sa tête.

    2. Aristarque

      … de verser… à des bénéficiaires se déclarant chacun » parent isolé » avec enfant(s), of course, et habitant tout à fait tranquillement en concubinage dans UN appartement dans un immeuble d’angle de deux rues avec deux adresses dont l’unicité de terrain est indétectable sauf à y aller voir sur place. J’ai des documents pour un cas à LAMBERSART (Nord) qui doit bien exister ailleurs…

  8. gem

    la France est morte depuis longtemps, mais on ne l’a pas encore annoncé.
    L’embaumement n’est déjà plus possible.
    L’Alien qui la ronge de l’intérieur va bientôt montré son museau, en lui explosant comme il se doit les entrailles.

    1. Nocte

      On pourra faire un remake d’Alien vs Predator après…nouveauté : les « marines » seront divisés et se foutront sur la gueule, les vainqueurs se feront bouffer soit par l’Alien, soit par le Predator ou une alliance des deux.

  9. Nemrod

    Tout à fait.
    D’ailleurs si je me réfère au film culte ( le premier pas les navets suivants…), le symptôme principal avant explosion des entrailles et sortie du monstre est une boulimie extraordinaire pour subvenir aux besoins de l’Alien.
    Toute ressemblance avec la voracité actuel de l’état Français est surement fortuite.
    Et puis la SF, c’est pas sérieux…voire ( Orwell par exemple).

      1. Nemrod

        Si tu a vu le film, tu remarqueras que le « Monstre » te poursuit dans la navette de secours.
        La encore ressemblance extraordinaire avec les projet de taxation des expatriés.

    1. mario

      Dans le premier opus, Ridley Scott réussissait à vous faire ressentir complètement l’atmosphère oppressante du Nostromo après chargement de la bestiole.
      Je me souviens encore d’avoir été cloué sur le fauteuil de cinéma comme si je faisais partie de l’équipage.
      L’évolution du monstre en rajoutait dans la crispation, si c’était possible.
      Certes une telle sensation ne fonctionnait que la première fois mais tout de même quel film (pas vu les autres, même à la télé car les resucées m’ennuient)!

      Bien vu pour l’analogie avec notre Etat qui de mignonne créature toute attentionnée (en 1945) à ses ouailles devient un loup garou éventreur de coffres-forts dans ses dernières évolutions…

      1. Nemrod

        Tu n’as rien manqué.
        Seul le 3 (je crois) qui se passe dans un pénitencier intersidéral est correct.
        Les autres sont des merdes innommables avec des aliens partout que des marines dézinguent avec la version futuriste du M16.

        Le premier est LE film de SF pour moi.
        Avec Starships Troopers et 2001 odyssee de l’espace.
        Fin du HS.

    2. MadeInCH

      Ils sont pas si mal les deux autres.
      Non! Il n’y a jamais eu de 4eme. Le pseudo 4eme est une verrue accidentelle!

      Mais votre analogie est assez intéressante.

      Enfin. Comme vous dites… Les romand de SF ou d’anticipation ne sont que des fafeluteries. Comme ce livre écrit en 1948, auquel l’auteur sans imagination a juste donné un chiffre comme titre.

  10. Yrreiht

    Tiens, si j’étais anarcho-terroriste, je viserai les CAF, histoire de bien mettre la pagaille dans le système.

    Nous venons peut-être d’identifier le point le plus faible de « l’enemi »…

    1. YP

      Une attaque informatique bien menée sur la CAF, c’est l’assurance d’un merdier comme on en aura jamais vu. De quoi transformer la France en Yougoslavie en moins de deux mois.

  11. Zefran

    Témoignage personnel : la fermeture pendant 2 semaines des bureaux de la CAF pour écluser le retard sur les dossiers les plus urgents n’est pas une pratique nouvelle. En 1998, lorsque je faisais mes études à Cergy-Pontoise, cela arrivait déjà. Et tout le monde avait l’air habitué… Si ça a tenu jusque là, ça devrait pouvoir tenir encore sans moyens supplémentaires, enfin j’espère. C’est vrai qu’à l’époque, la part des prestations sociales dans les revenus n’avait pas encore atteint 32,4% :

    http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF04266

  12. JS

    Tres bon billet… toujours aussi deprimant !

    Et ce week-end deux conversations dans la mm veine avec des connaissances :

    L’un qui m’assure qu’il a construit sa maison grace aux Allocs (8 gosses qd-mm). En sachant que je ne l’ais jamais vu bosser en 15 ans et que ces enfants prennent le meme chemin..

    L’autre qui me raconte les histoires de cambriolages et home-jacking a repetitions dans son quartier.

    CPEF

    1. Meuhnon, ce sont des impressions de fraudes et des sentiments d’insécurité. C’est tout.

      1. Before

        😀 ! Un castor, c’est un peu comme un lapin ? (mais avec la queue plate, alors; et je ne veux pas savoir ce que font les canards).

  13. peste et coryza

    Pourquoi il se ferait ch*er à bosser ?
    Il a compris le système, lui !

    Il gagne plus avec les allocs et un peu de black que nous autres, sans avoir à justifier de résultats auprès d’un chef/directeur/patron, et sans passer 9H au boulot + 1H de transport, pour un salaire dépassant même pas le SMIC + 20 à 30%…

    Petite anecdote :
    J’avais contacté une fois la CAF, à l’époque où j’étais au RSA et nolife, pour me proposer de bosser chez eux. Ils m’ont répondu : trop diplômé et trop blanc (oralement)…

    1. Bob Razovski

      J’ai connu exactement la même situation, mais on disait RMI à l’époque. La CAF avait besoin de « petites mains », justement pour faire accélérer la machine en retard de saisie… Désolé monsieur, ça va pas le faire. Et pourtant, j’avais purgé à fond mon CV de tout ce qui pouvait être subversif aux yeux de ce type d’organisme (notamment mon passage « chef d’entreprise »).

  14. hussardbleu

    L’année dernière, pour une affaire juridique, j’ai été amené à me rendre dans la CAF de ma ville (préfecture) : hormis l’un des deux filles de l’accueil, j’étais le seul pinko-grey (comme disait Orwell) parmi la cinquantaine de personnes qui attendaient leur tour…. et quand je considère pensivement le montant des mes « cotisations » AF, j’ai tendance à voir un peu rouge….

  15. MIA

    Rue89 a écrit un article récemment sur les différences entre deux familles, une travaille et l’autre au RSA. Preuve que le lobby s’active en cas de baisse des prestations. L’article était d’une naïveté confondante car il n’imaginait pas que la famille au RSA pouvait travailler au black ayant plus de temps que les autres salariés. Rue89, (toujours les mêmes) avaient déjà mis en ligne le témoignage d’une jeune chômeuse. Oui, c’est dur mais de là à faire croire que la jeune fille était en recherche d’emploi 12h sur 24. On a de quoi sourire. Surtout qu’elle cherchait nimporte comment (en candidatant à tout et nimporte quoi).

    1. Fergunil

      Elle ne cherchait pas 12h/24, elle « bossait » comme pigiste également, forcément, si on considère qu’un emploi précaire n’est pas un emploi, comme c’est de plus en plus le cas en France, on ne va pas s’en sortir …

  16. Buchanan

    Les français sont prêts à des concessions, je ne pense pas. Comme dans le sondage il n’y a pas de seuil, à mon avis, il faut plutôt lire 66% des français pensent qu’ils seront en dessous du seuil à partir duquel on baissera les allocations familiales. Il n’y a qu’a voir sur les retraites : « les français refusent tout effort supplémentaire ». C’est la raison pour laquelle ils se laissent tondre. Ils pensent que les autres payeront et prennent ensuite l’avalanche de taxes en pleine poire. Hollande a été élu grâce a un concept très simple : les riches payeront.Ca marche à chaque fois.

  17. lechenu

    « La résignation, la soumission face au collecteur d’impôts, à l’autorité (aussi néfaste soit-elle) des Français me surprend souvent. »

    Mais comment voulez-vous faire autrement ? On prend les armes ? Bien sûr, que les moyens et modestes sont résignés. On a en face de nous la police, le tribunal et la taule ou la confiscation, ou les deux, tout simplement. Les victimes sont victimes, pas coupables de lâcheté et de collaboration active avec le fisc.

    Par ailleurs, les français prêts à des réductions des allocs… pour les autres, hein. Ok sur l’idée, mais on ne lit pas sur MES allocations dans les articles.

    1. Faire autrement ?
      Déjà, on peut éviter de voter n’importe quoi. Voire de voter tout court. Ensuite, on se débrouille pour avoir la partie taxable la plus faible possible. On attaque au tribunal pour tous les motifs valables au moindre problème. On organise sa non solvabilité en France. On se casse du pays. On achète de l’or, on sort des billets des banques.

      Mais ici, je veux surtout parler des réactions des gens, visibles sur les commentaires des grands médias : beaucoup sont d’accord pour des ponctions supplémentaires. Rien que le fait d’aller gueuler comme un putois sur tous les commentaires possibles de tous les médias, c’est à la portée de n’importe qui. Personne ou quasiment de ne le fait. Et à la fin, on a des trucs comme « 70% des Français sont pour une diminution des allocs ».

      Certes, tenir un blog prend du temps. Mais combien de blogs ou d’articles de gens outrés par ce qui se passe à Chypre ou ce qui se trame en coulisse des CAF actuellement ? Un ici, un là, et c’est tout. Normalement, pour des Français non résignés, ça devrait être le MégaFlood avec emails courroucés et autres protestations virulentes, commentaires & SMS vers les députés. En pratique ?

      Rien.

      1. Nemrod

        Bien dis h16 !
        Dis donc, c’est moi ou j’ai l’impression qu’il règne ici et là un petit parfum de Bank Run.
        Ca va être fun…
        Perso, comme j’encaisse des espèces,je pense que je vais me garder un magot sous extrème vigilance de mon alarme +chien + calibre 12 et chevrotine 21 grains.
        Comme ça.
        Au cas ou.

        1. Peste et coryza

          Et n’oubliez pas l’hymne officiel du nouveau régime pour ne pas attirer l’attention des ponctionnaires.

      2. Nocte

        Pour ma part, j’ai décidé d’attaquer (j’ai besoin d’une mise à niveau en économie et libéralisme, entre autres, et j’y travaille) la partie commentaires de news car je ne me sens pas d’attaque pour un blog; le temps que ça consomme, c’est une chose, avec un peu d’orga et de pratique, si on se concentre sur un certain type de sujet, ça doit être gérable (d’ailleurs, chapeau bas pour réussir à générer un article 6 jours sur 7, parfois plus, et sourcés svp ! la classe H16), en revanche, le style lui, c’est autrement plus délicat , ensuite, vient le problème de l’audience, si c’est pour finir par avoir l’impression de hurler seul dans la nuit, ça doit démoraliser (alors que l’audience, ça n’est pas le problème des commentaires des sites de news). Et un dernier point : les connaissances ! elles s’obtiennent avec du temps et de saines lectures (à condition de les comprendre), mais elles se doivent d’être solides car tomber face à de la mauvaise foi socialiste et police de la pensée unique, une erreur de raisonnement, et on se fait rouler dessus (histoire de paille et de poutre, je sais :D).

      3. Simon

        « Rien que le fait d’aller gueuler comme un putois sur tous les commentaires possibles de tous les médias, c’est à la portée de n’importe qui. ».
        J’ai souvent eu envie de le faire. Mais sont peut-être pignoufs mais pas fous « les grands médias »: Il faut être abonné pour râler.

  18. LeRus

    Le lien entre la situation des CAF et la réalité de l’état de la France est très pertinente.

    Ce serait intéressant d’avoir des infos de l’intérieur. Les informations fournies aux CAF doivent pouvoir donner une bonne image de la situation financière des foyers français. Si j’étais un journaliste inspiré, j’irai faire la sortie des bureaux.

    1. Faites une recherche CAF ou Allocations familiales dans Google News, et là, vous verrez que les problèmes, au plan national, sont nombreux et profonds. Mais le tableau d’ensemble n’est brossé par à peu près personne.

  19. Peste et coryza

    Le tableau global est simple à faire :
    – trop de demandes.
    – clientélisme électoral assumé envers les « chances ».
    – boxon administratif.
    – personnel peu qualifié voire incompétent.
    – personnel de traitement trop peu nombreux et débordé.

    Sans parler des APL, qui entretiennent les loyers élevés en France

    1. Théo31

      Ils devraient être contents alors de se faire enculer de 2,7 millions d’euros pour le congrès de Toulouse. :d

    2. aristarque

      Seulement près de la moitié seulement. Ce doit être ceux qui recourent à la SNCF qui râlent…

  20. Easy

    Pour information : les allocations familiales sont saisissables pour des dettes bien déterminées comme les cantines des enfants (on ne peut pas s’en servir pour éponger un impôt impayé) Ce n’est d’ailleurs pas une nouveauté. En revanche, la quotité saisissable a peut être évolué (???).

    Un agent du contentieux aux finances publiques 😉

    1. Agent du contentieux des finances publiques qui me lit ?
      Vous devriez vous mettre en relation avec ceux des RG 😉

  21. Jopechacabri

    La CAF au départ c’est quoi ?
    une idée saugrenue qui a tenue durant toute la seconde moitié du XXème s. selon laquelle la croissance la plus pérenne était la croissance démographique => d’où : inciter et aider les gens qui font des enfants…
    Aujourd’hui c’est une oeuvre tentaculaire censée résoudre tous les manquements des autres aides sociales.
    Aucune des deux fonctions n’a de réelle justification : la croissance démographique est devenue un fléau du fait de la surenchère avec l’immigration, et les autres fonctions font double emploi avec les diverses prises en charge incomplètes, inappropriées, et surtout incontrôlées (logements sociaux, hlm, rsa, rsi …)

    Mais de toute façon quelle que soit l’issue du socialisme (qu’il soit d’ailleurs de gauche, du centre, ou de droite), il sera toujours générateur de « dissonance cognitive » garantissant à ses porte-paroles la légitimité absolue et irrévocable, même devant la preuve irréfutable de son inefficacité.
    « Démagotie, démagotie ! »

    1. Théo31

      Un million d’années d’histoire prouvent qu’on n’a pas besoin de la caf pour avoir une croissance de la démographie.

  22. sarah

    l’état des lieux de « peste et coryza » sur les actifs « inactifs » est affligeant, et je ne vois pas comment nos dirigeants pourront solutionner un problème de chômage récurrent qu’ils ne souhaitent, ne veulent et s’empêchent de regarder en face !!! et tout les systèmes de « protection sociale » sont à la fois indépendants (il faut bien créer des postes de présidents pour les copains!) mais interconnectés dans leur dysfonctionnement, le malheur des uns fait le malheur des autres (augmentation du chômage = bordel à pôle emploi créant panique à la caf par l’envolée du nombre de famille dans le besoin de l’aide de l’état sauveur=trou financier de plus en plus insupportable sur les caisses de retraites, la formation,…). On est mal !!!

  23. Aurora

    Merci H16 pour cet article,
    Je te le confirme le système s’écroule : en regardant de près mes stats, je viens de réaliser que le nombre de gens qui arrivent chez moi en se renseignant sur les retards de la CAF a totalement explosé.
    La fin d’un monde se prépare ?
    En tout cas, si on se retrouve en galère, il faut immédiatement s’ouvrir au principe du système D si l’on veut survivre. Si on attend après les aides, c’est la fin des haricots.

  24. sarah

    Pour rebondir encore sur les commentaires de Peste et coryza sur les chiffres globaux des actifs (malheureusement) « inactifs » (finalement une caractéristique française depuis au moins 2 décennies) qui s’élèverait à 9 millions alors que la population active se situe aux alentours de 28 millions….ca laisse rêveur ! Un peu moins de 30% de la population en âge de travailler est en mesure de subvenir aux besoins gargantuesques de la France ! C’est normal que nos charges sur les salaires soient si élevées qui elles mêmes sont un énorme frein à l’embauche ! Le serpent se mort la queue

Les commentaires sont fermés.