Internet peut provoquer des maladies graves. Bercy va donc le taxer.

Dans l’état actuel de la France, taxer, c’est mourir un peu. C’est pourquoi les ministres de notre belle et grande république s’emploient à taxer avec minutie et précaution, sans que ça se voit trop, pour éviter de tuer l’hôte. C’est le cas de Fleur Pellerin, la ministre de l’interweb et des lolcats, et habituée de ces colonnes. Depuis son arrivée au gouvernement, elle veut absolument faire cracher Facebook et Google au bassinet. Elle a peut-être enfin trouvé comment faire…

Et comme dans les autres secteurs et pour les mêmes raisons, il faudra faire ça en douceur. L’idée de base est simple : Google et Facebook (ainsi que d’autres entreprises dont le développement est assuré par Internet) sont deux grosses sociétés bien dodues et bien juteuses, dont tout le potentiel fiscal n’a pas été exploité : du point de vue des suceurs de taxe, ces gros animaux sont, en effet, particulièrement appétissants mais, hélas, trop bien protégés et surtout installés suffisamment loin de l’enfer fiscal pour échapper au plus gros de la ponction. À cette situation désagréable d’un festin potentiel difficile à réaliser, il faut ajouter l’ambition habituelle du politicien moyen qui ne désire rien tant qu’accrocher à son palmarès l’une ou l’autre victoire médiatique qu’il pourra revendiquer sur les plateaux télés.

Fleur PellerinFaire s’agenouiller de grosses boîtes américaines, leur soustraire quelques centaines de millions (des milliards, peut-être), voilà qui est alléchant tant sur le plan financier que sur le plan médiatique. Pas étonnant, dès lors, que la ministre déléguée en charge de l’innovation fiscale, des réseaux d’affaires et des GIFs animés pousse à la roue d’une taxation générale de ces gros acteurs depuis qu’elle est arrivée en poste. On pourrait presque parler d’un trouble compulsif si sa motivation n’était pas, finalement, tout ce qu’il y a de plus rationnel : choper les grands de l’Internet, c’est tout bon pour elle.

Évidemment, les épisodes qui marquèrent l’innovation fiscale de Fleur furent remplis d’embûches : la dernière idée en date, qui consistait à découper internet en petite tranches amusantes et à proposer du forfait en fonction de l’usage, n’a pas reçu un accueil très chaleureux, tant de la part des internautes que de la part des Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) qui perdent pas mal de temps à payer des taxes par-ci, des cotisations par là et remplir des Cerfa trucs et muches le reste du temps sans, en plus, s’imposer une nouvelle segmentation de leur marché en proposant des forfaits ridicules « Tout Internet Sauf La Vidéo Pour Seulement 12.33€ HT par mois ! » ou « Youtube Non Stop Mais Sans Google pour 8.99€ TTC, c’est possible »

Fleur PellerinHeureusement, en matière de cascades fiscales débiles, les sicaires de l’État n’ont jamais de crampes. Puisque le découpage d’internet ne fonctionne pas, tentons une autre approche. Et si … Et si on taxait la bande passante générée en France par les acteurs français … et étrangers (surtout étrangers, hein) ? En plus, avec une telle proposition, cela pourrait facilement être soutenu par les principaux fournisseurs d’accès, non ?

Et pour mettre en place cette nouvelle ponction, il suffirait, pour la Fleur d’Oranger, d’imposer une taxe sur le volume de bande passante consommée en France par les utilisateurs de l’infrastructure. Autrement dit, on passerait de contrats internet forfaitaires à un contrat au débit, comme l’eau ou l’électricité ; le gouvernement français entend pousser un changement profond de tarification au bénéfice évident des fournisseurs : en effet, dans beaucoup d’endroits au monde, Internet est facturé à la consommation. La France a toujours été vue plutôt comme une exception puisqu’un abonné qui consomme plusieurs gigaoctets de données par mois y est facturé autant qu’un abonné qui, lui, ne consomme que quelques centaines de Mo. Du reste, l’internet mobile fonctionne ainsi, et personne ne semble s’en émouvoir.

Mais voilà : si l’on peut comprendre que certains fournisseurs sont donc tout acquis à cette nouvelle idée géniale, on a en revanche bien du mal à comprendre comment une socialiste, d’un gouvernement socialiste, dans une France où tout est devenu socialiste de bas en haut depuis quelques décennies, peut maintenant réclamer de façon aussi gourmande une … inégalité flagrante de facturation ! Bien sûr, les raisons logiques, financières et médiatiques, elles, ont déjà été exposées. Mais ce ne sont pas des raisons officielles, car bien trop terre-à-terre, bien trop petit bourgeois, même. La Fleur y préférera l’explication suivante :

« Il faut rétablir l’égalité devant l’impôt, mais sans pénaliser l’économie numérique »

Et youpi, en avant pour un double looping carpé avec rétablissement sur escarpins sans tomber : on va installer la facturation à la consommation ! Et comme c’est afin de choper les méchantes multinationales ricaines qui ne paient pas d’impôt, c’est donc permis. Et il est vrai qu’en matière d’égalité devant l’impôt, les ministres en connaissent un rayon, tout comme le Président lui-même. Bref : c’est décidé, on va mettre ça en place dans les prochains mois avec le soutien évident de fournisseurs qui trépignent déjà à l’idée de revoir un peu leur facturation. On se demande même comment Fleur va pouvoir camoufler le fait qu’elle pave aussi généreusement la voie pour les gros acteurs télécoms français, au premier rang desquels Orange avec lequel elle s’est toujours si bien entendu.

fleur pellerin, agent orange ?

Le défi, dans tout ça, n’est bien sûr pas de « rétablir l’égalité devant l’impôt », pour de vrai, mais plutôt de ne pas pénaliser l’économie numérique. Et pour le coup, Fleur est évasive à ce sujet et se contente des tornades de bons sentiments, de sourires et des petits poncifs habituels frottés sur la couenne solide du consommateur pour en atténuer les irritations. Pour toute pirouette rhétorique, on ressortira donc le bon vieux « Ce sont les entreprises qui vont payer, les consommateurs n’y verront que du feu ».

Pouffons quelques instants. Déjà, on peut se demander comment une taxe sera bénéfique. Après tout, si on n’arrête pas de taxer les clopes pour en diminuer la consommation, pourquoi en ira-t-il différemment de la bande-passante ? La France veut-elle être, à nouveau, à la traîne des nouvelles technologies ? Chouette, voilà du projet d’avenir ! Attention, Monde Cruel, la France et son Minitel 2.0 reviennent again à nouveau wieder einmal !

taxer c'est voler

De plus, la hausse consécutive du coût des services, aussi justifiée soit-elle (et, on le verra, c’est discutable) sera de toute façon reportée sur le consommateur : une entreprise, par définition, ne peut faire supporter ses coûts, l’intégralité de ses coûts, et surtout leur hausse, qu’aux consommateurs. Il n’y a qu’au sein d’un gouvernement et d’un État qui imprime des billets pour évaporer ses dettes qu’on peut imaginer que ces coûts seront reportés, comme par miracle, sur d’autres entreprises, dans d’autres comptes, ailleurs, loin, loin de ceux qui les génèrent, les décident ou les imputent. Ce qui veut dire que les utilisateurs français de la bande-passante pour ces gros acteurs du net se verront refacturer, d’une façon ou d’une autre, cette nouvelle taxe. Ils n’y échapperont pas. Et comme en plus, l’État se servira au passage (afin d’en faire tous les mille et uns usages judicieux que vous pouvez deviner), on a du mal à imaginer autre chose qu’une bonne grosse perte de temps et de pouvoir d’achat de toute la ribambelle d’acteurs qui va se succéder dans cette farandole de nouvelle législation fiscale.

Et reste donc la question de savoir si c’est vraiment justifié. On peut se demander comment les fournisseurs d’accès français, actuellement, peuvent afficher d’insolent bénéfices si la gestion de leur bande passante est à ce point problématique. Que les déficits abyssaux de l’État poussent ce dernier aux derniers retranchements fiscaux (et intellectuels), ça peut se comprendre. Mais il sera plus dur de nous faire pleurer sur les sorts de Free, Orange ou les autres…

Mais Fleur, elle, s’en fiche déjà : si cette taxe passe, elle portera son nom. La Taxe Pellerin, c’est chouette, non ? Et question notoriété, c’est presque aussi bien que sur un bâton de rouge à lèvre.

panda

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires131

  1. mario

    Sur les cigarettes, l’ Etat vient de constater en 2012 que le rendement fiscal du tabac avait baissé en dépit des hausses de taxe… Or, la baisse de consommation était la motivation de toutes ces taxes en avalanche… L’ Etat est-il donc content de sa réussite par rapport à sa volonté affichée. Ben,euh, pas vraiment parce qu’il manque des pépètes dans la caisse et qu’il va falloir compenser par ailleurs…
    On peut donc redouter la transposition à l’ accès internet…

      1. aristarque

        Tu as pleinement raison! La hausse des taxes rapportant moins, il est urgent de les augmenter! Non mais quoi !
        On n’ est pas dans la perfide Albion, ici…

      2. Théo31

        Et c’est là qu’on voit que les accrocs à l’argent gratuit des autres sont encore plus dépendants que ceux qui clopent. Les politocards sont vraiment des malades mentaux.

    1. eheime

      Concernant les cigarettes, le marché noir est définitivement entré dans les moeurs. Les fournisseurs sont organisés. Il s’est produit ce que beaucoup avaient annoncés longtemps à l’avance. Les gouverneux n’en ont pas tenu compte, ils ont perdu une manneimportante et peu contestée. C’était stupide, il était donc normal qu’ils le fassent.

    2. dede

      Pas sur que la baisse de la consommation ait ete la motivation. C’etait la volonte affichee mais jusqu’a il y a peu, l’elasticite prix sur les cigarettes permettait d’augmenter la collecte malgre la baisse de la consommation, c’etait tout benef, ils pensaient avoir trouve la martingale…

    3. deres

      Face à une taxation trop importante sur le tabac, le marché s’organise progressivement pour contourner celles-ci. Contrairement aux pensées de nos homme politiques, l’économie n’est pas statique. Un réseau de marché noir s’organise progressivement, les gens demandent de plus en plus à leurs amis qui voyagent de leur acheter des cigarettes en duty free, le nombre de voyage vers les frontières dédiés à l’achat de cigarette et alcool augmente, …

    4. Orage

      Bah! Tous ceux qui vivent près des frontières y font un tour de temps à autre! Là où les cigarettes coûtent bien moins cher!

    5. Riguite

      Pour les cigarettes les consommateurs profitent d’un marché parallèle ou passent la frontière pour payer moins cher ailleurs. Pour Internet ça risque d’être plus dur…

    6. channy

      « le rendement fiscal du tabac avait baissé en dépit des hausses de taxe »
      de combien a augmenté le trafic illégal de cigarettes? Autour de moi personne n’achète ses clopes au bureau de tabac.

  2. Nord

    Cher Maître: « installés suffisamment de l’enfer fiscal » … manquerait pas un mot là, genre « loin » entre « suffisamment » et « de »?

    Ah non suis-je bête: il a été taxé 😀

    Bref – j’ai bien ri, mais je ne devrais pas … en même temps, je me félicite de ne point habiter l’hexagone.

    1. vengeusemasquée

      Chacun aura une dose légale d’internet par jour et interdiction de dépasser. En +, ça permettra de lutter contre les addictions dont chacun sait qu’elles ruinent la vie de centaines de milliers de no-life qui passent leur vie devant leur écran (mais si). Les pires étant ceux qui le font pour gagner du blé. Là c’est carrément fou. Il faut donc absolument les aider, les libérer de cet enfer !!

      1. eheime

        On ne sait pas encore trop pourquoi, mais ce qui est certain c’est que ce sera pour notre bien. Peut-être même qu’on ne s’en rendra même pas compte (que c’est pour notre bien, car la taxe elle on s’en rendra compte je n’en doute pas).

        Mais c’est une bonne taxe : les socialo-voteurs seront touchés comme les autres pour une fois.

        Ca va entrainer plein d’effets pervers :
        – squat de wifi
        – internet au bureau ou dans les adminsitrations vont tourner à fond
        – des solutions dérivées vont arriver hors de porter des papattes du gouvernement (satellite, relais privés, ..)
        – on va encore se marrer !!

          1. vengeusemasquée

            Effectivement, je me demande quelle sera l’influence sur les réseaux ouverts gratos générés par les abonnés. Typiquement, moi si mon réseau local est taxé, je prends un free wifi gratos à côté et c’est réglé.
            Ca promet.

          2. bob razovski

            facile. Une « redevance » forfaitaire sera intégrée à la taxe d’habitation, comme pour la télé. Cela créera quelques centaines de fonctionn… d’emploi d’avenir pardon, de la manne d’électeur en plus. Comme ça, tu pourras pirater qui tu veux, tu payeras quand même.

          3. vengeusemasquée

            Je ne parlais même pas de pirater mais seulement d’utiliser un réseau public. Sinon ouais, tous ces voisins qui se rendent coupables de délit de « non sécurisation de ligne » sont de dangereux criminels !!!

  3. Flo

    Et dire que la fibre optique vient d’arriver dans ma rue et les pubs des opérateurs concernés dans ma boite aux lettres…
    Si on taxe leur bande passante au prorata de l’ADSL (et pourquoi pas de nos vieux modems tant qu’on y est?)…

    1. eheime

      Ah! Ça ira! Ça ira! Ça ira!
      Les tarés-énarques à la lanterne
      Ah! Ça ira! Ça ira! Ça ira!
      Les tarés-énarques , on les pendra!

      1. duff

        Pierre Chappaz :

        – Suppression de l’ENA.

        Je n’ai rien contre les grandes écoles (j’ai fait Centrale), mais je suis fondamentalement opposé à l’idée d’une école qui forme les dirigeants de l’Etat. Car cela crée une caste qui dispose de la réalité du pouvoir, quelle que soit la couleur du gouvernement. C’est un concept soviétique. L’Ena il ne faut pas la réformer, comme on en parle régulièrement, il faut purement et simplement la supprimer.

        Il est centralien je suis issu aussi d’une grande école (du même concours qui porte un nom partagé avec Centrale) mais je suis 100% d’accord. Plus globalement, la France ne peut pas entretenir un système parallèle Grandes Ecoles vs Université avec 350 ou je ne sais combien « grandes écoles ». Cela n’a aucune visibilité internationale et quant à l’ENA autre « exception française » elle permet l’opacité des recrutements qui ne sont plus fondés par la compétence et le parcours mais encourage des impétrants qui ne sont jamais passés par le privé…

        Alors oui, ça ira ça ira!

        1. YP

          Merci duff d’avoir synthétisé les griefs que l’on peut faire à l’ENA : c’est un réseau hermétique, destiné à la direction d’un pays, qui a fini par ne servir que ses intérêts propres.

          Cela dit, supprimer l’ENA est une chose, restera le problème des énarques en place (enfin le problème est surtout le réseau qu’ils servent) : aucune réforme ne peut se faire tant les postes clefs de l’administration publique et des grosses entreprises du pays sont noyautés par cette « guilde »…

          Ce réseau est le noeud central qui fait qu’aucune réforme qui limiterait le pouvoir de l’état n’est envisageable dans ce pays, car cela reviendrait à limiter le pouvoir des membres de la « guilde ».

          Il ne faut pas seulement casser la source du réseau, il faut casser le réseau lui-même (ou faire en sorte que les membres du réseau ne lui permettent plus d’avoir de prise sur le pouvoir…)

          C’est pour cette raison que la France ira toujours vers plus de socialisme : Les institutions (et les grandes entreprises) sont totalement asservies à ce réseau.

  4. aristarque

    Cela revient également à créer une taxe qui sera d’ une façon ou d’une autre renvoyée dans la facture du Client, au HT et donc bénéficiera indirectement à la TVA. Que du bonheur! Elle est appelée à monter en grade, Fleurette, avec des idées pareilles. Mais je ne suis pas d’accord, H16, quand tu évoques ce front renversé contre une tarification unique d’ accès internet que promeut subitement notre Etat. Ce n’ est au contraire aucunement surprenant dans l’ optique clientéliste habituelle de la gôche! Sortir 36 tarifs différents pour flatter telle ou telle catégorie sociale est au Coeur de sa préoccupation d’ autant que ce sont les FAI qui auraient à gérer la complexité administrative en découlant. On voit d’ ailleurs bien qu’il n’ y a pas de continuité d’ action dans ce jacquemart qui fait office d’ organe dirigeant puisqu’il n’y a guère de temps, les mêmes vitupéraient à qui mieux mieux sur la multitude de tarifs des mobiles où la pauvre clientèle de demeurés profonds que sont les Français dans leur esprit élitiste, ne pouvaient arriver à s’y retrouver. Free nous ayant probablement épargné une loi sur le sujet, cela était clos comme angle d’ attaque. Et comme cette extravagance de tarification sociale de l’ énergie a explosé en vol, il faut bien montrer que la connerie étant largement répartie dans ce jacquemart et qu’ on ne va donc pas se laisser intimider par une commission de vieux croutons qui comprennent rien à l’ édification du Français Nouveau, modèle socialiste 2012!

  5. bernie

    On remet les choses a leur places. Ce sont les FAI qui veulent taxer a la conso et depuis longtemps. Et comme tout bon gov de larbins ils se soumettent aux desideratas des FAI. Flower Power fait ce que les gros lui ordonnent. Le resultat c’est que les gens vont fermer leur free wifi par exemple vu que la conso des autres (ya des listes plein le net) leur sera facturee.

    1. Oui et non. Les FAI ont demandé à Fleur qui a accepté d’autant plus facilement qu’on lui a intimé l’ordre de trouver à taxer internet (et les gros acteurs comme eBay, Facebook, Google et d’autres). Les opérateurs ont un pouvoir de lobbying, c’est clair (HADOPI, coucou) mais l’acte final est bel et bien dans le camp politique.

      1. YP

        Pas pouvoir de lobbying. Copinage et retours d’ascenseurs.

        Même si Didier Lombard n’a pas fait l’ENA, FT est un repaire de nuisibles (comme la plupart des boites francaises.) il ne faut donc pas s’étonner des coups de fils qui s’échangent pour se retourner des services entre anciens de l’Ecole.

        Alors il n’y a bien sur pas que les énarques qui cultivent leurs réseaux, mais en matière de mafia, je crois qu’il n’y a pas pire en France…

  6. Tortue joviale

    Ca ne me donne franchement pas l’envie de rentrer en France.

    Je pense que le principal problème est que ça tuera tout sentiment de fun.
    Penser chaque seconde que nous sommes en train de payer quand on se détend sur internet. Ca refroidit.

    1. channy

      Non c’est le retour au bon vieux temps du 56kbps des années 90 avec facturation à la minute des FAI et comme le gouvernement aime promouvoir les nouvelles technologies cela sera inffation oblige 20 euros pour 20 heures d’internet..(contre 100 francs pour 20 heures il y a 13 ans..la changement..pardon le retour en arrière c’est maintenant

  7. max

    Pourtant, le tarif unique ça devrait plaire au PS, c’est une forme mutualisation, qu’est ce qui leur prend ?

    Pour la partie fiscale, les coups de bâton de Pellerin s’accroissent, c’est ça la foi.

    Sinon on peut dire « wieder einmal », mais peut être plus adapté, il y a  » Nochmal « .

    1. Lord Jordan C. Black-Mohr

      Je suis d’accord sur le « Nochmal » ( Tiens! Comme Mou Présiflan!), bien que je connaisse plutôt « noch einmal ». Cette jolie insistance volontairement redondante me fait penser au « come-back du retour: II »! ^^ C’est bien sympathique, ça aussi!

  8. Istvan

    @tous : j’ai du mal à comprendre le principe de cette future taxe… quelqu’un peut-il m’éclairer sur le projet ?
    L’idée c’est que si une entreprise X génère Y Go de Bande passante depuis la France, elle recevra un papier du fisc pour un montant de Z centimes par Go de Bande passante générée en gros ?
    Et un site gratos dans son coin il fait comment ?
    Et dailymotion, il fait comment pour pas être concerné ?
    Et deezer ?
    … d’ailleurs ces derniers sont fortement appuyés par Orange au niveau pépettes … un espoir que fleur change son fusil d’épaule du coup? 🙂

    Semi Hors sujet : qui se porte volontaire pour surveiller la suite de la carrière de Fleur (genre pantouflage chez Orange) ? Et qui dispose du temps et de l’équipement pour faire de jolies photos à la sortie du conseil des ministres histoire de voir si nos élites qui déclarent des vélos décathlon à 200 euros dans leur patrimoine n’ont pas oublié de déclarer quelques montres suisses…. (genre Moscovici qui dans un magazine de montres dit avoir accompli son rêve de posséder une patek philippe – à partir de 15-20k€ la montre la moins chère – alors qu’elle est bizarrement absente de sa déclaration de patrimoine).

      1. JMG

        Montre et vélo de fonction. Ne rentre bien entendu pas dans le patrimoine. Faut arrêter de chercher des problèmes la ou il n’y en a pas 😉

  9. RTP

    Une publicité sur un site, c’est de l’octet supplémentaire qu’on charge. Avec une telle taxe, cela revient à faire payer au consommateur internet la publicité qu’il n’a pas demandée. Par effet boule de neige, les consommateurs qui pouvaient jusqu’à présent passer outre les publicités sur certains sites, seront plus regardant et sélectionneront leur site en fonction du poids général de ce qu’ils vont charger. Et donc restreindre leur visite sur les sites payés par des pub. Je vous laisse poursuivre le raisonnement en vous invitant à jeter un oeil, notamment, sur les sites de nos grand journaux à subventions.

    1. aristarque

      Pas grave. Le produit de cette taxe nouvelle pourra servir à augmenter les subventions à la presse d’autant qu’il devient urgent de tirer sur la laisse : certains journaux se laissant aller à la critique de sa Normalitude Eminente, de ses ministres et de ce qui serait une politique claire, lisible et apaisée en évoquant par exemple le bidouillage de photos de manifestations récentes, la dégringolade de popularité de tous et ainsi de suite…

    2. Mouais. Peut-être.
      En pratique, dans les pays où la facturation est à la conso, les gens font juste une balance en allant moins sur les sites gourmands (moins de torrent, moins de vidéo, etc…) C’est, finalement, les plus gros qui perdent, et la taxe rapporterait donc de moins en moins.

      1. Florian

        +1 !
        Les publicités ne vont rien changer: ce n’est pas quelques petits mégaoctects qui vont pencher la balance.
        Par contre, les gros utilisateurs de torrent, jeux online, streaming vont prendre plus.

        Au passage, en Amérique du Nord, on a la facturation à la conso il me semble (du moins, on a une bande passante limité par mois en fonction du forfait pris)

  10. Josselin

    Je n’arrive pas à voir le rapport entre « taxer la bande passante » et « faire cracher les grands de l’Internet ». En quoi taxer la bande passante du côté du FAI reviendrait à faire payer Google ou Facebook ?

    Sinon, j’ai bien une proposition pour Miss Flower : les abonnements limités en nombre d’heures par mois. Avec des 56K. Une technologie qui a déjà fait ses preuves en plus.

    1. dede

      Il n’y a pas de rapport : comme l’explique H16, c’est le consommateur qui paye mais la n’est pas le probleme, le but est de faire rentrer des sous en expliquant qu’on les prend aux mechants.

    2. eheime

      @ Josselin

      En fait c’est Youtube qui est visé
      D’abord parce que derriere c’est Google
      Mais ensuite parce que c’est en train de tailler des croupières à la télé.
      En fait progressivmeent mais surement, les gens regardent moins bourrage-de-crane-TV mais un peu plus Youtube .
      Or Youtube demande plein de bande passante.
      Donc dans la tete d’un socialiste la conclusion est rapide :
      Youtube = plein de bande passante DONC bande passante = Youtube
      DONC taxer bande passante = taxer Youtube DONC = taxer Google
      simple non ?

      1. Alexandrov

         » c’est en train de tailler des croupières à la télé »

        C’est d’ailleurs intéressant que la facturation au forfait de la télé n’ait jamais posé de problèmes à toutes ces bonnes âmes qui veulent au plus vite « rétablir l’égalité devant l’impôt »…

  11. val

    Moi je propose une taxe piéton , pour payer l’usure des trottoirs. Elle sera proportionnelle à la taille des godasses et à la vitesse de marche puissance le nombre de foulée par jour .

          1. YP

            Non, c’est un délit krékré méchant, c’est le passage au tribunal de police assuré ; ça coute jusqu’a 6 points sur le permis de l’humain, si vous ne faites pas partie d’une minorité revendicatrice.

      1. val

        Quelle bonne idée : le permis de balade de chiens ! Avec les écoles étatiques aux couleurs rigolotes comme dit H16 et aux prix tout aussi rigolos , assortis de leur cortège d’examens à questions débiles et d’examinateurs sadiques … de grands moments en perspective .

        1. zecrocwhite

          Je suis même pour le diplôme officiel de promeneur de chien, dont seul les détenteurs seront autorisés à promener leur chien et celui des autres.

  12. Serge Cheminade

    Puis-je reprendre l’affiche taxer c’est voler pour la mettre en page d’accueil de mon portail ? Je mettrai un lien vers ce texte. Cela s’intégrera bien en dessous du sous-titre « Concurrence de la SARL Orvinfait » de ma page d’accueil. http://www.orvinfait.fr/ ATTENTION je suis un capitaliste il y a de la publicité sur mon site. 😉

    Je vais aussi la mettre pour qu’elle paraisse chaque fois que je met un nouveau lien vers mon site sur Facebook.

    Cette affiche pourrait être mise en avant par l’ensemble des sites libéraux.

    En tant qu’entrepreneur français sur Internet je fais de la résistance, l’Etat ne m’a pas encore coulé. Par révolte j’ai refusé de payer ma cotisation foncière des entreprises en 2012. Je ne serai pas poursuivi. En 2013 je vais faire de même et je prépare le terrain pour ne pas être poursuivi cette année aussi.

      1. Black Mamba

        Par révolte j’ai refusé de payer ma cotisation foncière des entreprises en 2012. Je ne serai pas poursuivi. En 2013 je vais faire de même et je prépare le terrain pour ne pas être poursuivi cette année aussi.

  13. calc80

    Apprenons à respirer doucement, un jour l’air qu’on respire sera taxé.
    Et surtout, ne lisez plus de sites qui accélèrent le tracassin, ça augmente dangereusement votre dépense en air.
    Et l’air, le gouvernement en brasse pas mal ! Finalement, l’air comme future monnaie, c’est pas mal ; ils ont déjà l’habitude de le dépenser par wagons entiers..
    H16, proposition de future affiche de promotion : « Inspirez puis expirez profondément, vous êtes taxé ! », sur le ton de « Souriez vous êtes filmé », le tout sur une image de jeunes (ou d’un papi) faisant de l’exercice (genre mouvement de jeunesse socialiste, avec leur macaron rouge bien visible, bien sûr).

    Ah au fait, aucune remarque sur le fameux mur des cons dont on entend parler ? Ce mur ressemble beaucoup à un mur des grands taxables..

    1. calc80

      Un « Mur des Cons », mais dans l’autre sens, à commencer pas nos clowns étatiques ? Ce mur va ressembler à la Muraille de Chine..

      1. mlallier

        Il y a deux sens possibles au mot « cons ».

        Dans le premier, celui que l’on comprend d’abord, des photos de cons sont affichées.

        Dans le second, ce mur a été construit par des cons.

  14. Fll

    En fait, comme d’habitude, ils n’ont rien compris.
    Le problème pour certains FAI, c’est que les clients vont en masse sur un site tel que youtube et que cela coute une blinde en bande passante. Donc ces FAI demandent à Youtube de faire un peering avec eux (peering = une baie télécom ou les acteurs peuvent se plugger ensemble, le cout est modique et permet donc de faire baisser drastiquement les cout de bande passante entre eux).
    Les politiques qui ont toujours 80 ans de retard (ha, on me souffle dans l’oreillette qu’en fait, c’est de octobre rouge que date leur retard) se disent, hoooo les méchants violeurs de chatons énucléés, ils faut que ces gros enfileurs paient !!!
    Et voila d’où vient cette demande.
    Ensuite, pour ne pas la nommer, Orange, qui sait gérer la télécom, comme moi un jardin, a aussi un ensemble de bras cassés à payer, donc ils cherchent comment rentrer plus de pognon. (pas besoin de rappeler que beaucoup d’anciens du / des gouvernement(s) sont dedans)
    Pour mémoire, l’adsl en France: Brevet et invention française, n’a pu être déployée en France, qu’avec quelques années de retards, car France Téléloucoum avait le « minitel » et donc bloquait sont déploiement.
    L’installation de d’ADSL a donc démarré au canada.
    Free à lutté quelques années pour lancer l’adsl et à fini par gagner. FT a du suivre. Mais à contre cœur, faut pas déconner, un produit lent, pourri à 5.57 Frs la minutes, pourquoi vouloir déployer une merde d’ADSL. j’en passe et des meilleurs.
    Il ne reste plus qu’une solution, si jamais ces raclures arrivent à passer ça, les DDOS en masses sur leurs sites gérés n’importe comment.
    Le risque existe vraiment et je pense qu’ils s’en méfient.
    Ceci dit, les cons ca osent tout, c’est d’ailleurs à ca qu’on les reconnait.

  15. aristarque

    Et il n’y a pas si longtemps, le jacquemart gouvernemental faisait de la retape pour qu’ un max de Français utilise de plus en plus internet pour les relations avec l’ administration en général et fiscale en particulier. Je sens que je ne vais pas abandonner la déclaration papier de sitôt.
    Un des commentateurs évoquait le 56K comme solution d’ avenir déjà éprouvée, en plus, pour la taxation à la durée réelle. En fait, Fleurette tient sa solution : avec un telle capacité de débit, le chargement du moindre mail à la mode actuelle prend allègrement entre 30 à 60 secondes l’ unité sachant que j’ en reçois environ 120/jour pour 10 à 12 utiles mais qui ont le mauvais goût d’ être éparpillés dans la masse. Il faudrait donc payer 1H30 d’ internet, rien que pour cela. Quant à envoyer des photos par ce biais, vive la Poste!
    Bref, on est avec un jacquemart réactionnaire visant au retour vers le passé. Pourquoi pas non plus revenir aux bonnes vieilles impulsions de France Telecom qu’ on pouvait augmenter ad nutum. Bref, revenons au bon vieux monopole garantissant le même tarif à tous les assujettis, la concurrence étant bien trop d’ essence libérale pour que les Français s’ en trouvent bien.

    1. eheime

      « le jacquemart gouvernemental faisait de la retape pour qu’ un max de Français utilise de plus en plus internet pour les relations avec l’ administration en général et fiscale en particulier. »

      C’était une rare démarche de réduction des couts (papiers, timbres, fonctionnaires pour saisir les déclarations, etc ).
      C’était pas idiot
      Et en plus ils avaient eu l’intelligence de proposer une réduction symbolique de 20€.
      Mais ce dernier point a été jugé « injuste ».
      Pensez vous ! La réduction de cout profitait à l’administration donc à tous les français. Certainement en centaines d’euros par déclaration.
      Et les 20€ profitaient au déclarant pour son « effort ».
      Mais c’était encore une façon d’enrrichir les riches !
      Bernard Arnaud pouvait d’un seul cout posséder 15 milliards … +20 euros ! Tropinjuste.
      Non, le mieux c’est de rester avec une administration archaique ruineuse et lente, mais qui fait des saisies manuelles pour « sauver des emplois » …

      1. skunker

        Vous imaginez la sécu passer au tout numérique ? Pour qu’ils nous disent qu’ils n’ont pas reçu les mails plutôt qu’admettre avoir perdu un dossier ?
        On devrait peut-être leur laisser le temps de maitriser le papier d’abord.
        Pendant un moment il a été envisagé de les faire revenir aux bonnes vieilles dalles de pierre gravées mais finalement on a pensé que puisqu’ils les perdraient aussi bien autant ne pas prendre le risque de voir des clients mécontents débarquer avec des duplicatas de 15kg.

  16. Black Mamba

    Pauvre France:
    Je viens de voir une affiche du front de gauche

    Marche citoyenne le 5 mai contre la finance et l’austérité

    1. Black Mamba

      Voici les paroles ou lyrics de Rap tout interprétées par Les Inconnus :

      Salut mec, ça va, tu vas bien
      On se présente, mais non tu connais déjà
      On est là pour te pomper
      T’imposer sans répit et sans repos
      Pour te sucer ton flouze
      Ton oseille
      Ton pognon
      Ton pèze
      Ton fric
      Ton blé
      Tes économies
      Tes sous
      Ton salaire
      Tes bénefs
      Tes bas de laine
      Tout ce qui traîne
      C’que tu as sué de ton front
      On te le sucera jusqu’au fond

      On est là partout
      Même quand tu joues
      Pauvre idiot, on est là partout
      Le loto, c’est nous
      Le bingo, c’est nous
      Le tiercé, le quarté , le quinté
      C’est encore nous
      Le quinté plus, on te re-suce

      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Pas possible que t’en réchappes
      Nous sommes les frères qui rapent tout

      T’a pensé à payer ta
      Taxe foncière
      Taxe immobilière
      Taxe professionnelle
      Taxe sur le personnel
      Taxe d’apprentissage
      Taxe si t’es pas sage
      Taxe sur tout ce qui bouge
      Sur tes clopes et sur ton rouge
      Sur tes cachets d’aspirine
      Sur ta vodka, sur ton gin ah ! ah !
      Majorations relevées
      Vignettes et timbres fiscaux
      Cartes grises et assurance auto
      PV droit d’immatriculation
      Crache, crache
      Essence, péage, héritage, partage, ménage, concubinage
      On est là à tous les étages

      Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS
      Qui que tu sois, quoi que tu fasses
      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Pas possible que t’en réchappes
      Nous sommes les frères qui rapent tout.

      Je t’offre un pot !
      Et oui un pot
      Impôts fiscaux
      Impôts locaux
      Impôts directs
      Et indirects
      Impôts fonciers
      Impôts rentiers
      Impôts sur les grandes fortunes
      Impôts même si t’as pas de tunes
      Impôts sécheresse
      Impôts richesse
      Impôts nouveaux
      Impôts rétros
      Impôts recto
      Impôts verso
      Impôts sur le revenu
      Impôts sur les revenants

      Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS
      Qui que tu sois, quoi que tu fasses
      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Pas possible que t’en réchappes
      Nous sommes les frères qui rapent tout.

      Penses à nous, penses à nous
      Tu sais ce que ça veut dire IFA
      Impôts forfaitaire annuel
      C’est moi qui l’ai inventé
      Cotisation supplémentaire de 0,1%
      Contribution sociale de solidarité
      Attends, attends, c’est pas fini
      Majorations, relevés
      Charges sociales et plus value
      Cotisation pré-retraite
      T’as pensé à payer la
      Taxe foncière
      Taxe immobilière
      Taxe professionnelle
      Taxe sur le personnel

      On est là pour te pomper
      T’imposer sans répit et sans repos
      Pour te sucer tout ton flouze
      To oseille
      Ton pognon
      Ton pèze
      Ton fric
      Ton blé
      Tes biftons
      Tes ronds
      Tes actions
      Tes sicav
      Ton liquide
      Tes pourliches
      Ton salaire
      Tes bénefs
      Tes magots
      Tes lingots
      Tes napos
      Tes bas de laine
      Tout ce qui traîne
      Ce que t’as sué de ton front
      On va t’le sucer jusqu’au fond

      Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS
      Qui que tu sois, quoi que tu fasses
      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Pas possible que t’en réchappes
      Nous sommes les frères qui rapent tout.

      Salut !TVA bien !
      Toi qui croyais gagner dans l’ombre
      Tu vas te retrouver avec un prélèvement sans gain

      Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS
      Qui que tu sois, quoi que tu fasses
      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Pas possible que t’en réchappes
      Nous sommes les frères qui rapent tout.

      Nous comprenons votre douleur
      C’est une triste disparition
      Mais dans votre malheur
      N’oubliez pas de régler vos droits de succession

      Au nom du père, du fisc, du cent pour cif.

      1. YP

        « Nous sommes les frères qui rapent tout. »

        Mensonge et diffamation ! Ils ne rapent que 56,4% : Il reste encore 43,6% à prendre…

        Enfin, comme une partie des 56,4% est financée par la dette, il reste moins, mais c’est vos enfants qui vont payer. Rendormez vous.

  17. Ysolo

    Mince, j’ai donné ma clef wifi a pas mal de monde qui vient chez moi, il va falloir que je fasse une quette à l’entrée… A votre bon cœur .

    Un soucis va se poser pour ceux qui ou la télé via la box, a moins de taxer différemment un octet TV, d’un octet internet….

    Voici une bonne idée de startup, le logiciel qui maquille vos octets.

    1. doh

      En effet, c’est très contradictoire avec la tendance qui pousse à dématérialiser un maximum de choses et où toujours plus de débit est nécessaire.

      Il est déjà possible de « maquiller » ses octets au travers d’un VPN, si je ne dis pas de bêtises 🙂

    1. Black Mamba

      Excellent!
      ce n’est pas pour rien que l’Etat a muselé les artistes !
      ah les intermittents du spectacle avec leurs statuts

  18. Anankè

    Cette façon de faire me fait furieusement penser au domaine de l’énergie:
    On refuse les gaz de schiste, on ne veut plus des centrales nucléaires, on fait subventionner à perte des filières « vertes » discutables genre éolien ou solaire. Résultat la facture énergetique grimpe, les plus pauvres ne peuvent plus payer. Ensuite on vient faire les Zorro et « sauver les pauvres » à coup de tarif social de ceci-ou- cela, ou en essayant de nous enfiler une tarification de l’énergie « eco-compatible ».

    Ici pareil, on casse un système qui fonctionne. Les plus pauvres ne pourront plus s’offrir le haut débit. Zorro socialiste viendra les sauver grâce à un tarif social de l’internet. Bien sûr l’état déterminera aussi quel est la consommation « normale » d’un citoyen et celle au delà de laquelle on (cad les méchants riches) devra payer plein pot.

    Le socialisme: créer des pauvres pour pouvoir ensuite les aider. Rien ne change.

    1. Vodkaman

      Vous oubliez le dommage collatéral : la classe moyenne ou aisée, qui a vu son tarif grimper suite au tripatouillage étatique et doit continuer de payer plein pot…c’est à se demander si ce n’est pas fait sciemment pour pouvoir conserver son électorat de base qui de toutes façon ne capte rien en économie ni en quoi que se soit d’ailleurs…

  19. Lord Jordan C. Black-Mohr

    Une chose m’échappe: alors même que mou-présiflan, se prenant dans sa salle de bain pou un staline de pacotilleen se dessinant des moustaches avec le kohl dupitt-bull qui lui sert de con-pagne, envoie ses sbires pour brider l’internet par la voie fiscale (plus bisous que la censure chinoise fleurant bon le goulag), limitant de ce fait la liberté d’accès de chaque internaute à fdes informations indépendante et carrément pas mainstream comme votre blog, cher H16, les prétendus défenseurs de la liberté du ouèbe AKA les Anonymous, ne lèvent pas le moindre micropoil de leurs sourcils de hackers patentés. Où sont donc leurs fameuses légions salvatrices, dont ils savent si bien vanter la puissance, lorsque des millions de personnes sont menacées? Eh bien je ne cherche plus. Je me suis fai mon idée: les Anonymous ne sont en fait qu’une poignée, se servant des machines de leurs adhérents (adeptes?) comme de relais, générant ainsi un super-ordinateur sur la base de milliers de PC, pouvant alosr attaquer de toutes part la firme ou l’agence définie par les gourous. Pourquoi? Pour finir probablement par verser dans la criminalité avec la complicité passive de millions de moutons/pigeons/débiles/geeks utopistes lobotomisés, pour le fric. Pareil.
    Par où qu’on regarde, vers qui qu’on puisse se tourner, CPEF.

  20. aristarque

    Antienne du jacquemart gouvernemental : ce sont les entreprises qui paieront et pas les consommateurs!
    Ben tiens ! Comme si le client final au bout de la chaîne de production d’ un bien quelconque ne payait pas tous les coûts exposés + le bénéfice par la ou les entreprises productrices du bien! Faut-il que les Français soient des neux neux de premier ordre pour gober de telles inepties!
    Notons toutefois que l’ entreprise peut aussi choisir, en cas de marché tendu et de très vive concurrence d’ absorber tout ou partie du surcoût nouveau en réalisant des blocages de rémunération ou des licenciements/departs volontaires ou en retraite ou en réduisant sa sous traitance, etc…
    Il y aura donc bien des pénalisés par ce surcoût. Mais comme tous ces fonctionnaires de toute éternité n’ ont jamais eu besoin d équilibrer un compte d exploitation, aucun risque que cette retombée leur vienne à l’ esprit, surtout si les pénalisés le sont en collatéral…

    1. BN

      Malheureusement, à moins d’un exploit de pédagogie homérique des libéraux avant la chute (ce qui ne laisse pas beaucoup de temps…), je crains que les ouvriers ne portent plutôt au pouvoir un socialiste plus dur, qui lui « tiendra ses promesses et fera plier le grand capital ». Ce sera assurément moins grandguignolesque que les tartuffes actuels, mais je ne suis pas sûr qu’on y gagne au change.

      Ceci dit, ne boudons pas notre plaisir : cette stèle est méritée pour Hollande.

  21. aristarque

    @H16,
    Serait-il possible qu’ il y ait une zone au début ou à la fin de ton article, qui permette d’ aller directement à la fin des commentaires, soit pour ajouter le sien, soit pour accéder à la liste des derniers commentaires ?
    Parce qu’ avec le nombre de commentaires, les faire défiler est fastidieux avec un Smartphone, spécialement si le débit local n’ est pas terrible.

  22. hussardbleu

    Et un petit article sur le « mur des cons » pour ajouter une analyse libérale à cette cataclysmique « erreur » de nos amis justiciers-de-gôche ?

    A mon sens, et vu la panique qui règne dans le milieu, avec des toutous journalistes de l’Internet qui essaient de faire passer la chose comme une gaudriole sans importance, blague de potaches et autres fariboles, on aperçoit le début des conséquences prévisibles…

    Devedjian a fort bien vu la chose, en avocat : c’est la possibilité de récuser maintenant les magistrats rattachés au SM, dès lors que l’on figure parmi les cibles, au sens large, de ce « mur »…

    Le Pen avait essayé, en son temps, pour être débouté sèchement de sa demande de récusation, y compris au niveau de la CEDH : la chose serait impossible maintenant… et pourtant, c’était comme de faire juger un torero par des militants anti-corrida…

    Quant à la Taube, qui suggérait aux victimes désignées de déposer plainte pour injures non publiques, et être jugées alors par des affidés, on mesure là, à la fois, et son impudence, et sa vaine sottise…

  23. mominette

    C’est quand la bête se meurt qu’elle devient la plus agressive …

    Or Thatcher l’avait bien dit : « le socialisme ne dure que tant qu’il y a de l’argent à dépenser ».

    Quels que soient ses spasmes d’agonie, ses essais de râcler les fonds de tiroirs, et de détruire totalement le pays avant avant de passer l’arme … à gauche (!), le monstre n’a plus aucune ressource, ses poules aux oeufs d’or et ses vaches à lait étant exangues …

    Le prochain programme vise sans doute, au nom de la protection de la planète, à taxer les citoyens sur leur capacité pulmonaire, les chétifs consommant moins d’oxygène que les autres. Mais encore faudra-t-il créer des exceptions, pour exonérer de cette taxe les hommes politiques, les syndicalistes et les journalistes de gauche … (pour les filles-mères ou les homos, on réfléchit).

  24. Ganeshou

    Messieurs et mesdames les politiques, vous savez quand je n’ai plus eu de travail, j’ai arrêté de cotiser pour ma retraite, j’ai payé moins d’impôts et même plus maintenant vu que je n’ai plus les revenus escomptés, mais bien sur je suis toujours assujetti à toutes vos taxes et impôts qui ne cessent d’augmenter !
    Vous comprendrez un jour qu’il faut du TRAVAIL et vous aurez vos rentrées d’argent et éviterez tous les trafics en tout genre pour éviter VOS TAXES !

  25. Vorneus

    Pour ce qui est du permis de chien, je viens de voir pas plus tard qu’aujourd’hui dans les archives de ma commune que la ville avait instaurée une taxe sur les chiens (plus ou moins élevée selon les bestiaux….), taxe qui ne fut supprimée qu’en 61. Comme quoi, la connerie appliquée à l’impôt n’est pas d’aujourd’hui…

    Et pour en revenir au sujet, la taxe de la péronnelle au numérique risque de foutre en l’air un des rare secteurs français qui se distingue, celui du jeu vidéo, qui s’appuie de plus en plus sur le dématérialisé, donc sur internet… Mais vu que l’objectif est dans ce pays de flinguer ce qui marche…

  26. Dwizer

    Je vais me faire l’avocat du diable, et je vous jure que globalement je suis plutôt un anti-taxe. Il n’y a que 2 réponses à tout problème politique en France : la répression et les taxes. Rien d’autres.
    Cependant, Il faut bien comprendre que le système français dont on est si fier coûte très cher, et qu’il faut bien trouver les sous quelqueparts. Et regardez toutes ces manifs voir menaces, qui ont lieu à chaque fois qu’un gouvernement tente une réforme. Au final, c’est toujours pour ne pas perdre ces petits avantages et pour en demander plus… et en temps de crise, ça gêne personne d’en demander toujours plus. Et donc… faut bien trouver le pognon quelques part pour tous ces gens qui en veulent toujours plus. Un jour, il faudra bien remettre les pendules à zéro.

Laisser un commentaire