La France morte, c’est maintenant

En quarante ans, la France a réussi le pari de passer d’une économie dynamique à une nation vieillissante et arc-boutée sur des idées économiques qui sentent décidément la naphtaline. Avec François Hollande et son gouvernement, l’immobilisation de la société s’est étendue à toutes ses strates avec une rapidité confondante. Tout se passe comme si le cancer socialiste, colbertiste, étatiste et bureaucratique qui ronge le pays depuis trop longtemps venait de métastaser de façon fulgurante.

Et ce n’est plus de ralentissement ou d’immobilisme qu’on parle maintenant, mais, véritablement, de nécrose.

L’actualité est effrayante ; à raison d’un billet par jour, j’ai même du mal à recenser la véritable avalanche d’interventions catastrophiques d’une équipe gouvernementale en roue libre. Les poulets sans tête qui nous gouvernent continuent à courir en aspergeant de leurs idées rances chaque domaine qu’ils approchent.

Surtout, ne pas devenir propriétaire

L’immobilier est, évidemment, au premier rang de ceux-là : d’une part, c’est un marché tellement énorme qu’on voit mal un politicien s’en tenir à l’écart. C’est trop juteux, tant en commissions, pots-de-vins, influences et autres magouilles purement financières qu’en terme de levier électoral. D’autre part, c’est un marché qui est connexe à tant d’autre et repose si judicieusement sur la notion de propriété privée qu’il agit comme un véritable aimant sur tout ce que la politique contient d’envieux, de jaloux et de profiteurs. Pas étonnant, donc, que ce marché soit noyé dans les codes et les décrets.

hollande la france morte

Et, de lois en règlements, la possession d’un bien immobilier est devenue le marqueur pratique pour déceler le riche, le possédant, et lui faire violemment sentir le poids de son péché. On ne s’étonnera donc pas de découvrir que toute velléité de louer son bien à des touristes, en dehors d’un cadre de plus en plus strict (et de plus en plus étroit) va maintenant être poursuivie avec acharnement. Vous êtes propriétaire et vous désirez louer votre bien, aussi longtemps que possible, à des touristes de passage ? Sachez qu’il vous en coûtera : remplir des formulaires en pagaille, graisser — légalement ou non — des pattes bureaucratiques multiples, ne pas entrer en concurrence avec la myriade de lobbies (hôteliers, touristiques, immobiliers …) qui ont déjà des entrées au Sénat et à l’Assemblée.

Autrement dit, vous êtes à présent co-propriétaire minoritaire de votre bien, le premier étant l’État, et à parts égales avec tous les intervenants possibles et imaginables qui viendront se greffer sur la moindre possibilité pour vous d’en tirer profit : rassurez-vous, si tous font leur travail comme il faut, louer votre bien ou en trouver un usage rémunérateur sera impossible ou finira par vous coûter plus cher que ce qu’il vous rapportera.

On est en Socialie, après tout.

Surtout, ne pas fumer

Après cette immobilisation progressive du marché de l’immobilier duquel on expurge progressivement la notion de propriétaire, passons maintenant au marché de la cigarette électronique.

Pour ceux qui ne suivraient pas, il s’agit d’un dispositif électronique simple qui permet à son utilisateur d’inspirer de la vapeur d’eau mélangée de parfum et, éventuellement, de nicotine. Il remplace avantageusement la cigarette traditionnelle puisque les volutes relâchées ne contiennent plus aucun élément toxique qu’on associe habituellement au tabagisme passif, ne produit pas de cendres, pas d’odeurs nauséabonde de tabac froid et le procédé ne dépendant pas d’une combustion (le liquide est juste chauffé pour obtenir de la vapeur), ne dispose d’aucun des déclencheurs reconnus du cancer.

Et aussi, bien sûr, il n’est pas régulé en France, puisqu’il est relativement nouveau. Comme il n’y a eu aucun mort (personne n’a eu, semble-t-il, l’idée d’en croquer un ou de se le fourrer violemment dans un orifice inapproprié et d’en mourir), comme l’utilisation récente écarte toute épidémie cancéreuse de ces milliers d’utilisateurs reniflant de la vapeur d’eau, il était plus qu’impératif que l’une ou l’autre entité de l’État légifère sans attendre : un truc qui fonctionne, qui ne pose pas de dangers, dont personne ne se plaint et qui résout des douzaines de problèmes ? Pas de doute, il faut vigoureusement l’encadrer !

Sinon, on commence comme ça et les gens finissent par se rendre compte que ce n’est pas l’Etat qui construit et répare les routes, que ce n’est pas l’administration qui sauve les malades, que ce n’est pas Popol Emploi qui recase les chômeurs et que moins on entend parler des ministres, mieux on se porte.

Bref : il faudra donc envisager d’interdire la cigarette électronique dans les lieux publics. Bien sûr, le motif habituel (tabagisme passif, mauvaises odeurs, risques d’incendie) ne pouvant fonctionner, on utilisera l’un des motifs suivants, au choix :
– c’est moche
– cela fait un petit bruit bizarre
– cela incite les anciens fumeurs à retomber, et les non-fumeurs à fumer.

Le troisième semble le bon, tout comme, par exemple, les cuillères incitent les gens à manger, ou les vélos incitent les piétons et les automobilistes à enfourcher la petite reine pour pédaler comme des fous dans les rues citadines en criant « youpi ». C’est évident.

Surtout, ne pas innover

gustave labarbeEt d’une évidence à l’autre, puisque les innovations apportent, par définition, du changement, que ce changement entrave l’immobilisme (le caractère champignacien de cette image n’est pas fortuit : on est en France, que diable) que toute la douillette bureaucratie française entend installer moelleusement dans tous les cantons du pays, il faudra encadrer, réguler, légiférer afin d’éviter qu’une activité économique nouvelle ne se développe.

C’est ce à quoi s’emploiera donc cette inutile poterie décorative de Sylvia Pinel (qui occupe plusieurs cabinétards et un emploi bidon de minustre chargée de l’artisanat, du commerce et de l’augmentation de son patrimoine personnel) qui, on se le rappelle, avait déjà reçu comme mission plus ou moins officieuse de décaniller le statut d’auto-entrepreneur qui a le don, il faut bien le dire, d’enquiquiner tout le gouvernement puisqu’il évite de créer des dizaines de milliers de chômeurs en instaurant une concurrence fictive avec les artisans déjà installés.

Sans doute toute ragaillardie par l’efficacité déjà redoutable de ses exactions sur le régime d’auto-entrepreneur, la brave Pinel a décidé qu’on pouvait aller plus loin en encadrant fermement (lisez : faire furieusement chier) les entrepreneurs qui se lancent dans des « drives ». Il s’agit de ce nouveau concept pour lequel, entre deux lolcats et un billet de h16, vous passez commande de vos courses sur internet que vous venez ensuite chercher dans un magasin qui, finalement, n’est qu’un entrepôt sans ouverture au public. Et c’est là que réside l’astuce : puisqu’il n’y a pas d’ouverture au public, les normes et règlementations d’installations ne sont plus du tout les mêmes. Il ne s’agit ainsi plus d’une grande surface commerciale, mais bien d’un entrepôt. Les horaires n’y sont plus soumis aux mêmes contraintes.

On le comprend : l’idée marche de mieux en mieux puisqu’elle est très simple à développer côté entrepreneur, et très simple à adopter côté consommateur.

Fatalement, il faut vite vite interdire tout ça (ou, au moins, en fusiller l’attrait) ; en effet, (horreur des horreurs), comme le souligne la député PS de l’Hérault, Fanny Dombre Crétin Coste :

« Ces lieux ne sont pas soumis au passage devant la commission départementale d’aménagement commercial. Il suffit de déposer un permis de construire ou d’aménager un local. Cétabominabl. Cétroporibl. Célafindumond. Il faut réguler ! »

mangibougisme, programme nationale d'interdiction du fun

Rendez-vous compte ! Pas de passage devant la commission trucmuche ! Aucun besoin de faire des courbettes à des élus ! Aucune nécessité de lécher des douzaines de chaussures de pontes locales ! C’est intolérable ! Et comme il y a un vide juridique, il faut le combler.

Surtout, mangez des fruits et des légumes

Grâce au travail acharné de ses centaines de petits kapos de la législation, la France a su se faire un trou bien large et bien profond dans lequel elle entend s’enterrer le plus calmement possible. Tout en s’assurant bien sûr que le peuple sera très régulièrement nourri de fruits, de légumes, sans gras, sans sucre, sans sel et sans fun, que sans liberté, la fête est plus molle, le pays, gouverné par une armée de politiciens-bureaucrates terrorisés à l’idée qu’un changement infime pourrait arriver, a collectivement décidé qu’il valait mieux mourir doucement.

Et sans faire de bruit, s’il vous plaît.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires251

    1. Black Mamba

      Quand j’ai lu la première fois mon cerveau dyslexique a fait la correction
       » Ce pays est foutu »

  1. Black Mamba

    Il était un petit homme
    Pirouette, cacahuète
    Il était un petit homme
    Qui avait une drôle de maison {x2}

    La maison est en carton
    Pirouette, cacahuète
    La maison est en carton
    Les escaliers sont en papier {x2}

    Si vous voulez y monter
    Pirouette, cacahuète
    Si vous voulez y monter
    Vous vous casserez le bout du nez {x2}

    Le facteur y est monté
    Pirouette, cacahuète
    Le facteur y est monté
    Il s´est cassé le bout du nez {x2}

    On lui a raccommodé
    Pirouette, cacahuète
    On lui a raccommodé
    Avec du joli fil doré {x2}

    Le beau fil s´y est cassé
    Pirouette, cacahuète
    Le beau fil s´y est cassé
    Le bout du nez s´est envolé {x2}

    Un avion à réaction
    Pirouette, cacahuète
    Un avion à réaction
    A rattrapé le bout du nez {x2}

    Mon histoire est terminée
    Pirouette, cacahuète
    Mon histoire est terminée
    Messieurs, Mesdames, applaudissez! {x2}

    1. Black Mamba

      Désolé, j’ai mes neurones qui ont court circuité.
      Bientôt, on aura plus le droit de chanter .
      J’en profite

      1. Eole

        @Black Mamba: Vous aurez peut-être encore le droit de chanter, mais attention, vous DEVREZ payer!!!

        1. Sanksion

          Les droits d’auteurs, recopier de la musique, avec des cordes vocales, ce n’est pas si différent qu’avec un processeur.

    2. Yrreiht

      Je connais comme dernier vers : « Je vais vous la recommencer » au lieu de « Messieurs, Mesdames, applaudissez »

    3. Vitri Ol’

      Attention : êtes-vous en règle avec la SACEM SPEDIDAM ?
      Avez-vous informé Pascal Nègre ?

  2. aristarque

    Quand tu parles des courbettes et des lèches de bottes, tu oublies les bonnes oeuvres auxquelles contribution est recommandée vivement pour le bon avancement de ton dossier…

    1. gem

      +1.
      Dans une enveloppe en papier kraft, c’est parfait. On accepte aussi les emplois fictifs

  3. Emma

    «Tout se passe comme si le cancer socialiste, colbertiste, étatiste et bureaucratique qui ronge le pays depuis trop longtemps venait de métastaser de façon fulgurante.»

    Absolument. Le cancer socialiste est l’expression qui convient. Tous les jours nous en voyons une nouvelle manifestation. C’est ahurissant. De même que l’introduction de la théorie du genre à l’école, l’Etat bientôt partie civile dans l’affaire Tapie (une première si je ne me trompe), etc.

    1. oli71

      « l’Etat bientôt partie civile dans l’affaire Tapie ».
      Je ne vois pas très bien le rapport avec tout le reste.

      1. aristarque

        L’ Etat se porte partie civile dans une affaire où il est deja partie tout court en raison du Crédit Lyonnais. H16 parlant des poulets sans têtes qui courent de partout en faisant n’importe quoi, le commentaire est à sa place dans le sujet du jour…

  4. Dimitri

    Vous pointez une fois de plus le défaut majeur de notre société et de nos idiots politiques : l’excès de réglementation, et la suppression des libertés individuelles, en Socialie.

    Tout ce petit monde semble avoir oublié un principe simple et constitutionnel que l’on peut résumer ainsi : tout ce qui n’est pas interdit est autorisé. Pour des socialistes, quelle horreur !!!

    Longue vie à votre blog.

    1. Nocte

      Au moins jusqu’à Septembre… le CSA est prêt à protéger le citoyen du Web comme il le protège de la télé et de la radio. Remercions Lescure. Remercions la « culture ». Et les Français disent merci…

    2. Pandora

      « Tout ce qui n’est pas interdit est autorisé » en France.

      Churchill : En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis.

      Les temps ont changé et les bureaucrates font tout pour que la France se rapproche de feu URSS comme le dénonce H16.

  5. Josselin

    Heureusement que l’Etat est censé nous servir et non nous asservir

    Plus je vous lis, H16, plus je me dis que je serais mieux sur une autre planète. Mais pourquoi, pourquoi, le libéralisme n’a pas de crédibilité aux yeux des millions autres con-citoyens ?

    1. Josselin

      Et comment des millions de personnes peuvent encore croire au communisme vu les dégâts que ce dogme a infligés au monde …?

        1. Lord Jordan C. Black-Mohr

          Magnifique, en effet! Et Mr Nemo rappelle en conclusion que seuls de humains instruits sont capables de comprendre les bienfaits du libéralisme. Et c’est là que ça coince dur, vu les kyrielles d’analphabètes et les chiées de lobotomisés de la pastèques que les quelques êtres doués de sens se trimbalent comme autant de boulets! CPEF, avec une notation scientifique, parce que les puissances de 10 seront toujours plus faciles à compter, à mois d’avoir les ordis de la NASA…

    2. YP

      Parce que le libéralisme, c’est être responsable et horreur ultime – c’est l’assurance de n’être rétribué qu’a hauteur de son talent.

    3. Tremendo

      Parce que le libéralisme est incompréhensible pour le beauf de la rue écervelé.

      Le socialisme lui fait rejaillir les pulsions primitives du grolandais (la jalousie, l’envie, la névrose, la peur). Sous des apparences pseudo-scientifiques il est très facile à comprendre et à appréhender pour le petit inculte et celui qui manque de curiosité.

        1. YP

          Du vol par procuration, en l’occurence – sans conséquences pour celui qui en profite.

        2. Black Mamba

          Les vols augmentent de plus en plus, la semaine dernière mes voisins octogénaires se sont fait cambriolé en plein jour.
          Les voleurs avaient repéré leurs habitudes et se sont introduit chez eux en leur absence.
          A la maison nous avons remarqué le nombre incessant de coup de fil qui augmente. Dès que l’on décroche on nous raccroche au nez, et les appels sont à différentes heures de la journée;
          Il y a trois ans j’avais repéré déjà une camionnette qui rodait et peu de temps après j’avais une croix sur mon portail que j’ai aussitôt effacé car j’avais vu Alibaba et les 40 voleurs.

          1. Lord Jordan C. Black-Mohr

            Àmoins que les gens fassent justice eux-même en butant les mecs foutant les cadavres ailleurs avant de les brûler, pour l’instant, c’est open-bar pour ces râclures de chiottes de plus en plus nombreuses!

          2. Nemrod

            Je ne cache à personne les conséquences fâcheuses du non respect de ma propriété privé.
            Du style rencontre entre des mobiles durs à 480 m/s ( chevrotine 21 grains) et des mobiles mous à 5 m/s ( je vous laisse devinez ).
            Comme ça… pour les bons entendeurs.

          3. Peace

            Attention je précise : toujours tirer 3 coups avec une arme à feu. Une fois dans le voleur, puis 2 fois en l’air ( pour le prévenir). Si ce con n’était pas armé, un grand couteau de la cuisine peut faire l’affaire. Et de grâce, ne le ratez pas : il va vous faire un procès et se foutre à la sécu….

            1. … Normalement, c’est 2 fois dans le voleur (centre de masse) et 1 fois en l’air, dans cet ordre. Mais même avec 2 coups, vous n’êtes pas sûr de le dézinguer. S’il survit, il n’est pas nécessaire d’appeler l’ambulance trop vite.

          4. Nemrod

            Le mieux c’est un vieux juxta calibre 12.
            Avec une munition qui prévient ( ou qui montre que vous avez prévenu) : chevrotine en caoutchouc dur.
            Une munition plus sérieuse : chevrotine 21 grains.
            Evidemment l’ordre de départ des coups est à votre appréciation.
            Doubler le tir sur l’intrus en telle configuration est inutile; pour les anxieux prévoir une cartouchière de crosse avec 2 cartouches.
            De toute façon de l’extérieur on entend : Pan, pan !
            Ne pas oubliez de scier le canon afin que les 21 grains couvre une porte de grange à 15 mètres.
            Il n’y plus d’instrument de visée mais ils sont évidemment inutiles.

          5. Black Mamba

            Gamine en Guyane ma chambre était adjacente à l’armurerie de mon oncle, tous vos détails me rappellent ma douce enfance.
            je sens que je vais investir dans le plomb aussi.
            Les chiens ne font pas des chats….

          6. Aloux

            C’est quand même triste qu’on en vienne à tenir ce genre de conversations. Je viens de voir que les marques de luxe ont protesté officiellement contre l’explosion des vols à Paris ces 12 derniers mois (tiens tiens…), qui créent une image désastreuse de la France à l’étranger et dissuadent les touristes de venir claquer des brouzoufs dans la ville lumière. A part ça, les agents de sécurité du Louvres ont fait grève le mois dernier pour protester contre l’augmentation en nombre et en violence des vols commis dans le musée.

            Sinon Présigland ne met plus le nez dehors sans mobiliser une centaine de crs (coucou Sarkozy). Tout va bien dans le bon royaume de France…

          7. Nemrod

            Aloux.
            Triste je ne sais pas.
            Nécessaire surement.
            Dans bien des situations passées, personne n’est venu défendre les biens ou la peau de gens qui n’avait même pas songé a assurer leur protection.

            Je ne dis pas que s’organiser en conséquence est l’assurance tout risque que tout va bien finir, mais ne rien prévoir est l’assurance de n’avoir aucune chance de s’en sortir.

            Les prédateurs attaquent toujours les plus faibles.
            Entre 2 propriétés prometteuses celle appartenant a un non violent insouciant est plus tentante que celle d’un teigneux armé comme un croiseur.

          8. Riguite

            Si vous tirez dans le voleur et que vous le flinguez sans que personne alentours ne vienne voir ce qu’il se passe chez vous, alors, conseil d’un ami flic : vous le roulez dans une couverture, vous l’égarez le plus loin possible de chez vous (dans un lac ou en mer c’est l’idéal) vous changez vos serrures, et surtout vous ne portez pas plainte.

          9. YP

            Une visite d’un logement est rarement effectuée en solitaire. En plus, les trois quarts du temps, un complice attends dans la voiture et surveille un allumage impromtu de lumière.

            Ce ne sont pas des combattants. Je vais vous raconter deux des histoires dont j’ai eu connaissance. Dans la première, les cambrioleurs s’en sont pris à un couple d’amis assez aisés. Ils ont percé le dormant de la fenêtre de la chambre et ont introduit un tuyau souple par lequel ils ont insuflés un gaz soporifique. Quand les propriétaires se sont réveillés, tout avait été vidé. Tout. Jusque la cave à vin.

            Dans l’autre anecdote, un client habitant un lotissement a été victime d’une tentative de cambriolage. Les voleurs ont jeté un pavé dans la fenêtre qui a tenu bon car c’était du verre feuilleté. Les voleurs sont simplement passés à la maison de son voisin, qui a été vidée.

            Deux choses à retenir : Soit c’est des amateurs et à la première difficulté (porte un peu costaud, coup de semonce en l’air) ils passent à une proie plus facile, soit c’est des pros qui savent ce qu’ils viennent chercher et puis vous ne ferez rien ; vous ne les verrez même pas venir…

          10. Black Mamba

            Cela devait être des amateurs, ils ont tous foutu en l’air, tout sacaggé .
            D’autant plus pénible que les petits vieux, ils sont très minutieux et des maniaques.
            Tout était nickels chez eux avant cette intrusion.

          11. YP

            Black Mamaba > non, non. Quand c’est des bandes qui sont la juste pour visiter sans trop savoir ce qu’ils viennent chercher, ca va très vite – 5 à 20 mn maximum. D’ou le bordel dans la maison, ils n’ont pas le temps de ranger…

            Une simple porte un peu costaud dont le forcage ferait trop de bruit, une lumière qui s’allume et ils changent de crèmerie. C’est pas les crèmeries qui manquent…

          12. Black Mamba

            J’avais précisé qu’ils avaient repérer leur habitude. Le papi bichonne sa vieille Peugeot de façon quasi religieuse avant de partir sur Paris pour la journée ou le week-end. Tous les voisins le savent, c’est systématique la façon que le papi annonce son départ. Donc on peut supposer qu’ils ont pris leur temps.

          13. YP

            Normal… Ce sont des voleurs, pas des femmes de ménage ! 😀

            Plus sérieusement, c’est le fait de retrouver l’habitation en bordel qui est le plus difficile psychologiquement pour les victimes, parait-il…

          14. Black Mamba

            Oui, un couple de dentiste nous ont dit d’avoir eu l’impression d’être violé dans leur intimité, savoir que des étrangers ont vu et fouillé le moindre recoin de leur maison.

          15. Aloux

            @Nemrod : oui nécessaire, c’était bien ce que je voulais dire, disons que jusqu’à cette année je ne m’étais jamais trop inquiété pour la sécurité en France, là juste ces derniers mois on a quand même un faisceau d’indices qui incitent à la prudence : les statistiques, les témoignages sur le net, mais aussi ce que me racontent les gens que je connais en France (cette année je suis à l’étranger), TOUT va dans le même sens. J’ai décidé que quand je serai de retour j’irai m’inscrire dans un club, histoire d’apprendre la base, ça peut toujours servir…
            Mais je disais que c’était triste, parce que cette situation est indigne d’un pays qui se veut civilisé. En particulier l’attitude des pouvoirs publics est tout simplement scandaleuse.

          16. parisien9999

            C’est quel conteneur de tri les sac poubelles de parties de corps de cambrioleur ?

          17. Black Mamba

            Peut-être utiliser aussi pour des barquettes de Lasagnes, on n’est pas à un scandal alimentaire prêt….

      1. Jean

        Le libéralisme est incompréhensible pour le beauf parce qu’on a jamais fait l’effort de le lui expliquer. A la place, on a mis en place une rengaine très simple à retenir, un pur orwellisme : le libéralisme, c’est la pauvreté et la misère.

        La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force.

        1. YP

          Le problème du beauf, c’est qu’il est incapable de remettre en cause ce qu’on lui a appris. Donc pour lui, le libéralisme c’est la pauvreté et la misère.

          Et de toutes manières, étant libéral, donc tu as bien dû lui voler quelque chose…

        2. Nemrod

          Le jour très lointain ou le glacis soc. aura fondu la première des mesures à prendre sera une obligation…si,si pour la bonne cause !
          Tout citoyen devra
          – lire 1984 et Atlas shrugged
          – regarder « brazil »
          – manger un enfant co…nan je déconne ( pour le dernier ).

          1. Helena blavatsky

            Si chaque Français mange un enfant co’ , on aura vidé un quartier de Pekin 😉

            Sinon, +1 pour la petite liste. J’ajouterais : Discours de la servitude volontaire.
            Simplement pour démontrer que l’esprit n’attends pas.

    4. Black Mamba

      Il est tellement plus facile d’avoir du confort au dépend des autres travailleurs que la majorité atteint de flemmite aigü ne veulent surtout pas de changement.
      Et puis c’est même enseigné à l’école
      j’ai ma fille aînée qui m’avait montré un essai littéraire et bien je fus choqué du contenu
      elle avait réinventé le communisme et elle en était très fière
      Quand je lui ai expliqué que le confort, les gadgets à la mode, le téléphone toutes ces choses qu’elle adorait avoir et bien elle en aurait plus car j’adore mon bébé je ne pouvais lui céder à tout ses caprices car notre travail était taxé, que la moitiéde ce que l’on gagnait partait pour justement pour faire fonctionner ce système qu’elle venait de recréer.
      Elle fût dégoûtée de son travail, elle trouvait que c’était injuste enfin de compte.
      l’Etat fait le nécessaire pour nous cacher que tous si on voulait vraiment par notre travail, on pourrait être riche sans les parasites qui nous entourent

      1. Pandora

        Voilà pourquoi les socialistes insistent autant sur le mot « gratuit » qu’ils accolent à tous services publics.

    5. Helena blavatsky

      @Josselin : Si le libéralisme était pratiquable, il aurait été pratiqué. Entendez bien, d’un point de vue théorique tout fonctionne. Mais une fois la balle entre les mains des Hommes dans le monde réel (celui de l’envie et du complot), le principe inhérent de justice nécessaire à la mise en place d’un tel système n’est plus.

      Certains pays ont appliqués des politiques très proche de celles pronées par nos amis autrichiens il y a quelques siècles de cela.
      Par exemple, la nouvelle Zélande :
      « Arrivé à une situation catastrophique en 1984, le nouveau gouvernement réformateur élu du prendre des mesures drastiques. Le revenu national par habitant avait chuté comparativement aux autres pays. le taux de chômage atteignait des niveaux très élevés (11.6%). Le budget de l’Etat s’alourdissait et se déséquilibrait d’année en année. La dette publique s’était élevée à 65 % du PNB. Le Public fuyait les emprunts d’Etat ce qui renchérissait le taux d’intérêt et le coût des emprunts. Le pays vivait presque dans un état de guerre ou de totalitarisme. Le contrôle des changes était draconien[1], le contrôle des prix s’étendait à tous les biens et services, quelle que soit l’activité et les salaires étaient gelés y compris les primes et autre bénéfices. Les jeunes personnes en âge de travailler s’expatriaient en masse en Australie, aux Etats-Unis et en Europe. Le pays était au bord du gouffre. Le gouvernement n’avait plus d’autre choix que de libéraliser la vie économique du pays. »
      (source wiki)

      Mais dès qu’il s’agit d’un pays de première importance, vous pouvez être sur que le pouvoir finira sous une forme autoritaire et que le marché sera dévoyé (L’attraction du pouvoir n’ayant de supérieur que l’envie de rester sur le trône une fois ses fesses positionnées dessus).

      Voilà pourquoi, même si une libéralisation de la société serait un progrès, personne ne s’y essaiera. Personellement, je mets une pièce sur un retour en arrière (modèle chinois nous voilà, Etat Socialiste pour marché sous contrôle et main d’oeuvre esclave… Plus de problème de « productivité » quand 90 % de la population sera prête à accepter n’importe quel salaire pour un job).

      1. YP

        S’il y a dette publique et budget de l’état qui augmente, ce n’était pas libéral du tout, sans même parler des principes autrichiens…

        Cela dit, je suis assez d’accord sur ce vers quoi on se dirige.

      2. ph11

        Et il est praticable. Ne faites pas l’erreur de reprendre les pseudo-arguments marxistes.

        Lorsqu’on parle avec eux, les marxistes parlent souvent de libéralisme réel, tout comme on parle de communisme réel, afin de retourner les reproches sur leur communisme contre les autres politiques, comme si face au caractère utopique révélé de leur idéologie, ils avaient besoin d’affirmer que toute doctrine politique concurrente est utopie…

        Cependant, ils oublient que pour parler de libéralisme réel, il faudrait l’intention à priori de réaliser le libéralisme, qui n’existe pas.

        En URSS, face aux échecs politico-économiques, on disait que c’était parce qu’il n’y avait pas assez de communisme. Ici, on dit que c’est la faute à l’ultra-libéralisme. Et cela vaut pour tous les partis, de l’ultragauche à l’extrême droite, pour tous les cercles intellectuels, médiatiques, etc…

        N’oubliez pas : le socialisme géré de façon rigoureuse, ce n’est pas le libéralisme.

      3. pi31416

        « Le pays (Nouvelle-Zélande) était au bord du gouffre »

        C’est exact. Je vivais à côté, chez la grande-soeur. C’était ubuesque. Les bagnoles par exemple y coûtaient la peau du cul à cause des droits de douane faramineux. On se demande bien pourquoi car la Nouvelle-Zélande n’avait pas (et n’a toujours pas) d’industrie automobile, donc rien à protéger par des barrières douanières. Pour acheter une voiture il fallait la payer en devises du pays d’origine, pas en dollars kiwi, et comme il y avait un contrôle des changes drastique, et outre cela il y avait des listes d’attente de six mois minimum… ben… ben le même modèle, vieux de deux ans, coûtait plus cher que neuf, parce qu’on pouvait le payer en dollars kiwi et qu’il n’y avait pas de liste d’attente. Le plus beau c’est que ce beau système avait été mis en place par un gouvernement conservateur (Robert Muldoon) et a été démantelé par un gouvernement travailliste (David Lange). Vers la même époque, en Australie, c’est un gouvernement travailliste (Bob Hawke) qui a cassé les crocs des syndicats qui emmerdaient le monde depuis des années. Imaginez Miteux-Rance ou Flamby mettant fin au règne de la CGT. Remarquez, c’est normal: ces gens-là vivent aux Antipodes, alors évidemment ils marchent sur la tête.

    6. Théo31

      Le libéralisme ne promet pas de spolier votre voisin sans avoir à vous salir les mains.

      « le socialisme est la philosophie de l’échec, le credo des ignorants, le prêche de la haine et l’envie ».

      Winston Churchill

    7. laglute

      Parce que si c’est le libéralisme qui prévaut, alors les étatistes vous promettant les lendemains qui chantent n’ont plus droit de cité, ce qui n’est pas dans leurs intérêts. Mieux vaut donc déresponsabiliser les gens, et leur faire croire que vous gérez tout le merdier à leur place et donc, être toujours aux commandes, empochant toutes les prébendes au passage…
      Et dire que tous ces gens disent détester les intermédiaires ( surtout dans le privé, hein… ) : il n’y a pas pire intermédiaire que l’état…

  6. steackhe

    aïe…! il me semble que j’ai toutes les maladies de ce billet ! C’est grave Docteur H16 ? Combien de temps me reste-il a survivre ? Y a t-il un remède (efficace) ? J ‘ai peur (j’avais déjà peur… mais là)

    1. Black Mamba

      Je te conseille la Thalassothérapie très loin des cotes françaises pour avoir une chance de survie voir même vivre tout simplement

      1. Peace

        Il y a un cerfa : et oui un medecin peut faire une petite ordonnance pour ça….elle est pas belle la vie. Moi je dis profitons en ! Foutu pour foutu autant se gaver, non ?

        1. Black Mamba

          Oui, c’est consternant et très agaçant, notre femme de ménage dans l’entreprise depuis plus de 5 ans nous sort régulièrement son droit d’aller se faire bichonner au frais du contribuable sous prétexte qu’elle en a l’accord du médecin.
          La dernière fois qu’elle a osé m’en parler, elle a compris au ton que j’employais à quel point ses petites escapades m’irritaient.
          Elle a failli pleurer en me disant « Mais, j’en ai vraiment besoin…. »

  7. mlallier

    L’image du socialisme vu comme un cancer est optimale. Issu d’un clone (pas clown, hein, bien sûr) voici trois décennies, la maladie a évolué sournoisement, a développé des tumeurs très discrètes, puis prolifère désormais en paquets de métastases qui envahissent le corps entier.

    La différence entre le cancer et le socialisme est que le premier n’est pas particulier fier de ce qu’il a fait, tandis que le second, très content de lui, se demande déjà qui il va bien pouvoir polluer ensuite.

    1. YP

      Vous me corrigerez si je dis une connerie, mais la comparaison est encore plus frappante si l’on considère que le système immunitaire ne réagit pas a un cancer. Et la finalité d’un cancer non soigné est toujours la mort de son hôte.

      Comme en plus en plus on a droit à des toubibs qui soignent les tumeurs et cherchent à affaiblir les rares organes encore sains…

      1. Jeanpierre

        Euh, faux. Le système immunitaire bouffe régulièrement les petits cancers que tu crées tous les jours. Je ne dis pas qu’ils y en a beaucoup mais sur la masse de division cellulaire, il y a quelques erreurs de temps en temps. Ces cellules aberrantes se font phagocyter rapidement. Fin de l’histoire. Le cancer qui se développe, c’est un epic fail du système immunitaire. Le problème est qu’il faut éliminer une population cellulaire qui a encore une signature antigénique très similaire aux cellules saines. Le système immunitaire a des marqueurs de stress et autres moyen de communication cellulaire pour identifier les cellules cancéreuses. Mais pas les médocs. Donc les médecins achèvent le malade qui meure guéri. Mais ils n’ont pas vraiment le choix.

        Je dirai qu’un cancer évolue sur longtemps. Pendant des années, le cancer socialiste nous a rongé et les gens applaudissaient à des arguments sentimentaux. Aujourd’hui, les symptômes de ce cancer se font plus évident et la population choisit : soit elle est du côté du manche et elle est pour. Soit c’est le contraire.

          1. Black Mamba

            Maintenant pour avoir une chance de guérir d’un cancer, il est préconiser de faire un régime, diminuer sérieusement son apport alimentaire, ainsi on ralenti la multiplication des cellules cancéreuses

        1. Lord Jordan C. Black-Mohr

          J’ajouterai et je préciserai le propos, si tu permets.^^ Il y a défaillance de l’immunosurveillance à cause de ce que tu décris dans la première partie de ta réponse: l' »immuno-editing » des cellules tumorales: seules celles capables de s’adapter et d’activer des mécanismes d’échappement à l’immunité survivent et prolifèrent. De plus, elles recrutes des cellules spécialisées dans la suppression de ces réponses antitumorales. En étudiant la biologie cellulaire et l’immunologie je me suis aperçu que les cellules agissaient en fait selon une forme de libre arbitre, un peu à l’image d’une société humaine: la plupart décide de faire fonctionner l’organisme à leur échelle, en remplissant leur fonction sans faire de vague. Les autres, minoritaires dans un premier temps acquièrent la possibilité de faire ce qu’elles veulent et commencent à foutre le bordel et à asservir l’organisme à leurs besoins, détruisant les autres et produisant toujours de nouveaux clones, noyautant chaque ogane comme les strates et secteurs sociétaux, en effet. Jusqu’à la mort du système/de l’organisme dans d’atroces souffrances. Chaque homme qui meurt d’un cancer est comme un pays qui sombre dans le Chaos.
          La métaphore est excellente, à tout point de vue! Même biologiquement exacte! Chapeau H16! 😉 Et RIP France…

    2. Laurent

      L’autre différence c’est que le cancer on peut éventuellement en guérir, le socialisme par contre…

        1. Théo31

          Tu m’étonnes : il n’a même pas eu le temps de profiter de sa retraite et du joli milliard de dollars qu’il avait mis de côté pendant sa carrière.

  8. Tremendo

    Chaque gouvernement qui passe rajoute sa petite touche, son petit dispositif vexatoire à toutes celles déjà existantes. La voie vers le totalitarisme et la servitude est toute tracée.

    1. YP

      C’est la grande différence entre le système législatif francais et américain : Dans le dispositif américain, plus une loi ou une décision est ancienne, plus elle a de valeur (d’ou le fait que dans les feuilletons américains on voit parfois des avocats remonter a des jurisprudences antédiluviennes ou même à la constitution.)

      Alors que dans le système francais, plus un article ou une jurisprudence est récent, plus elle a de valeur : Ce système ne peut qu’aboutir à l’abolition totale de la liberté.

      1. Calvin

        Je n’avais jamais pensé à ce parallèle, mais il est assez astucieux et lumineux.
        En France, on gouverne dans l’instant, le temps d’une émotion, plus ou moins habillement médiatisée, rapidement oubliée, mais qui a laissé son large sillon béant : la LOI (comprendre LOI Obtuse et Inutile, où LOI signifie LOI Obtuse et Inutile, où…)
        Ceci couplé au principe de précaution, et aux Droits Zaquis Pour Tous, nous avons la recette magique de cette nécrose en mode sur-multiplié.
        Hollande, ses alliés et ses adversaires ne sont pas des Politiciens, mais des Nécromanticiens.

      2. Pascale

        J’ai aussi remarqué la référence, presque systématique dans les romans et les films US, au contribuable américain avec le respect du à ce dernier par ce que c’est lui qui paie in fine. C’est une chose qui m’a toujours étonnée et que je trouve pourtant parfaitement normal pour un pays civilisé.

      3. Pascale

        J’admire les Américains qui s’arc-boutent sur les amendements de leur vieille Constitution qu’ils respectent et qui ne cessent de brandir les droits civiques comme étendard de la Liberté.

        Entendons-nous une seule fois un journaleux ou un homme politique français parler des droits fondamentaux des Français et s’insurger du fait qu’ils pourraient etre bafoués par telle ou telle loi ? Au contraire, ils ne cessent de les piétiner chaque jour un peu plus.

        1. mlallier

          Pour en ajouter une couche, les socialnunuches veulent abolir le droit à la propriété privée – au motif spécieux que tout ce qu’on possède a été forcément volé un jour ou l’autre – au profit du droit au logement décent, arguant que les deux sont incompatibles.

          Un vieux machin sur le sujet : http://www.nicemassena.org/2010/06/17/quand-deux-droits-a-valeur-constitutionnelle-s%E2%80%99opposent-le-droit-a-un-logement-decent-ou-le-droit-de-propriete/

          Plus récemment, http://www.liberation.fr/societe/2013/05/21/il-est-urgent-de-remettre-en-cause-le-droit-absolu-a-la-propriete_904477

      4. Tea Party

        Très judicieux, et malheureusement réel. Belle analyse, c’est parfois des points simples qui expliquent bien des choses.

      5. Laurent

        Ce qui n’empêche nullement les politiciens américain de fouler au pied la constitution de leur pays (obamacare)

        1. Tea Party

          Des politiciens américains fouler au pied la constitution ! C’est du lourd que vous fumez, surement pas du vapotage de cigarette électronique ! et ce n’est pas un admirateur d’Hussein Obama, qui vous dit cela !!!

        2. PAK

          Eh oui hélas, le patriot act, le droit pour le président de décider l’elimination de personnes physiques y compris des citoyens américains, on s’éloigne de plus en plus de cette constitution.

  9. LeRus

    Une amie d’origine polonaise, immigrée en France depuis plus de 40 ans, me disait: « J’ai quittée un régime autoritaire pour la liberté, à présent quand je vais en Pologne j’ai l’impression que c’est le contraire.  »

    CQFD

    1. JS

      Oui et c’est valable dans la plupart des pays de l’Est contrairement a l’image que nous en donne notre presse servile.

    2. Alcide

      On est beaucoup plus libre de dire ce qu’on pense en Pologne, sans risquer la mort sociale.
      La Loi des Suspects reste la référence de notre droit.

  10. Pascale

    «  » »la véritable avalanche d’interventions catastrophiques d’une équipe gouvernementale en roue libre » » »

    Je m’étais fait la réflexion qu’il s’agissait d’une véritable diarrhée législative, certes initiée sous Sarko.

    C’est absolument ahurissant : réglementer les « drive », rigidifier le statut « auto-entrepreneur », interdire la cigarette électronique dans les espaces publics etc.

  11. Roman

    En Italie, la cigarette electronique est aussi en plein essor. Il y a de nombreux petits locals qui s’ouvrent un peu partout, et qui vendent ces cigarettes electroniques, recharges, adaptateurs etc etc…
    Et qui permettent donc la création d’une multitude de petits commerces qui dynamisent l’activité économique.

    Ce n’est évidemment pas en France qu’on permettra aux chomeurs de créer ainsi leur propre activité sur ce nouveau marché en plein essor….

  12. Pascale

    Mais les Français ne sont pas du tout à plaindre de ce qui leur arrive. De très nombreux sites proposent en ce moment le sondage : »faut-il interdire la cigarette électronique dans l’espace public ? » Les réponses sur tous les sites donnent une majorité de « oui ».
    J’en conclus que le Français aime à etre castré

    1. hipparchia

      Pas le français : le non fumeur frustré qui veut interdire aux autres ce qu’il n’arrive pas à avoir et cache sa frustration en s’érigeant en parangon de vertu. En plus, les remarques sur l’odeur sont complètement connes, tous les non fumeurs que je fréquente m’ont affirmé que cela ne sentait rien et qu’ils n’étaient absolument pas dérangés. En même temps, être dérangé par de la vapeur d’eau, ce serait le comble.

      1. Pascale

        En tous les cas, cela dénote une mesquinerie, une petitesse et une médiocrité abyssale

        1. Eole

          On sait bien que le Fraônçais moyen a la plupart du temps une mentalité de flic frustré.

          1. hipparchia

            Le problème à mon avis c’est surtout que les individus d’aspiration un peu libérale ne sont pas en train de brailler en permanence pour dicter aux autres leur comportement, par conséquent, les frustrés ont l’air plus massifs, plus nombreux mais c’est un effet d’optique directement lié à leur capacité de nuisance sonore.

            Enfin, je me dis peut-être cela pour me rassurer.

          2. YP

            C’est le problème des libéraux, ils acceptent les différences… Pas leurs adversaires.

      2. Damien Vasse

        C’est là où vous faites erreur. Je ne me positionne pas sur l’utilisation en lieux publics, mais d’une part il ne s’agit pas de vapeur d’eau qui sort de la plupart des cigarettes d’autre part j’ai expérimenté à répétition des maux de tête en fréquentant une personne qui en était utilisateur. Maux de tête que je ne peux imputer qu’à la cigarette vu que je ne l’ai réalisé qu’à posteriori et que cela s’est produit à chaque fois qu’il en utilisait à proximité (dans les 2 m maxi disons). C’est parce que quelqu’un (fumeuse) m’a fait part de ses propres maux de tête lors de l’exposition à la cigarette électronique que j’ai compris les miens.

        Sur la vapeur d’eau qui n’en est pas, il s’agit de vapeur de Propylène Glycol (PG), un produit utilisé notamment dans les médicaments aérosols, qui n’a aucune homologation pour l’usage aux doses très fortes et aux températures élevées que l’on rencontre à la sortie de ces appareils. Il n’y a pas de données toxicologiques sur ce genre d’usage. Un des autres composés génère notamment un composé toxique, l’acroléine, que l’on retrouve dans la cigarette. Et l’ingestion d’une recharge liquide de nicotine peut être mortelle.

        Bien sûr, c’est nettement moins pire à priori pour un accro à la nicotine, de recourir à l’eCig qu’à la cigarette classique. Pour un non fumeur, c’est loin d’être innocent.

        1. « doses très fortes et aux températures élevées »
          Lol.
          60°, température élevée ?
          Allons. Un peu de sérieux.

          « Il n’y a pas de données toxicologiques sur ce genre d’usage.  »
          Lol again. Renseignez-vous. Il y a d’abondantes littératures.

          « Et l’ingestion d’une recharge liquide de nicotine peut être mortelle. »
          Oh, vous savez, c’est pareil avec la caféine.

        2. Nocte

          « l’ingestion d’une recharge liquide de nicotine peut être mortelle »

          Et donc parce que bouffer une recharge de nicotine peut tuer, faut légiférer ?
          Alors dans ce cas, soyons fou, ajoutons la javel, l’eau de cologne, l’alcool à 90, etc…

          Putain que ça me gave, mais que ça me gave…

          Ah oui, et au passage, je ne suis pas fumeur, je n’apprécie guère la fumée de clope, et si quelqu’un fume à côté de moi, je me tire, je lui fous la paix.

    2. Tea Party

      Le français est déjà castré depuis longtemps, donc pour peaufiner, maintenant il adore se faire torcher par l’état maman, et se laisser bercer, par les contes imaginaires de toutes leurs Pravdas.
      Au passage, un collectif soutenant des sans-papiers, donc des des illégaux ! le 05/01/13 ont eux aussi, mis de force, un calicot rue Solférino, sur la même balustrade, du même balcon, du même PS, mais ce n’étaient pas des Identitaires  » à la droite, de l’extrêêême droite, issus du ventre fécond ……  » donc, pour eux aucune arrestation, aucune mise en examen, aucun qualificatif outrancier, et vomitif, aucun ministre de l’intérieur ‘’ outré, par des actes barbares, hautement répréhensibles ‘’ .

    3. skunker

      Les sondages sont toujours pipotés d’une certaine façon.
      Ajoutez y la possibilité de répondre « Mais … ils n’ont rien de mieux à foutre ces cons ? » et vous verrez que la plupart des gens commencent à remarquer l’ampleur du WTF national.

    4. bob razovski

      pardon pour cette petite déviation mais, je me pose de plus souvent la question :
      qui est donc ce « LE » français qui est « pour » ou « contre » dans les sondages, et dans la même veine qui est donc ce « LE » français qui aime à être castré ?
      Vous, moi, et d’autres, sommes Français, et n’avons strictement rien en commun avec ce « LE » français qui sert de base à toute discussion.
      Existe-t’il vraiment ? ou dans l’autre sens, sommes-nous réellement français ? C’est quand même étrange d’avoir un tel déphasage avec son pays non ?

      1. YP

        Oui, mais on est entre nous sur un blog à tendance libérale. Quand je discutte un peu autour de moi dans la vraie vie, à de rares exceptions près, j’ai l’impression d’être considéré comme un nazi.

        1. YP

          Quand au déphasage avec le pays, c’est la réflexion que je me suis faite : C’est moi le problème, puisque je suis inadapté à la mentalité locale.

          Au début, ça fait bizarre de se considérer comme un taré, mais il faut accepter la réalité. Ca permet d’avancer.

          1. Alex6

            Tare, il faut voir.
            Il est rare que je trouve en face de moi des arguments ou des debuts de reflexion un peu appuyes. En general, on a droit aux poncifs repetes par les medias qui se font ruiner en quelques secondes par la dialectique liberale.
            Le seul truc qui reste, c’est que je passe pour un egoiste et un individuel. Je dois avouer que c’est ma famille qui passe d’abord et les autres ensuite s’il me reste du temps et l’envie.

  13. hipparchia

    Ils sont complètement fous.

    Pour l’e-cigarette, entre le manque à gagner de l’Etat, les gentils buralistes qui racontent n’importe quoi, les pharmaciens qui vendent moins de patchs et de gommes à mâcher, les doux rêves d’un « monde rêvé (…) sans addiction, sans drogue et donc sans nicotine »… c’était prévisible qu’ils allaient venir réglementer toute cette dangereuse liberté.

    En réalité les utilisateurs d’e-clopes sont d’anciens gros fumeurs. Les non-fumeurs ne sont pas assez stupides pour avoir envie de vapoter, mais le bouche à oreille sur ce produit se fait précisément dans les lieux publics : l’y interdire va inévitablement condamner son expansion. Les emplois créés, les petites officines qui ouvrent régulièrement leur porte, vont être sacrifiés sauvagement sur l’autel des lobbys diverzévariés. Conclusion : sa mesure est néfaste pour la santé (parce qu’il vaut mieux vapoter que fumer, mais quel intérêt si c’est pour se retrouver sous la pluie, dehors, en hiver ?) et néfaste pour l’emploi. Brillant !

    Je suis simplement un peu déçue qu’ils n’aient pas vanté la nocivité des additifs alimentaires entrant dans la composition du bousin ou des grands dangers sanitaires de la vapeur d’eau. Cela aurait pu être épique.

    Sinon, je ne crois pas vous avoir vu parler des gentilles caméras qui vont servir à verbaliser absolument tout le monde et pour n’importe quoi (http://tinyurl.com/nmpp7j7). C’est terrifiant. (Si certains ont la force de lire les commentaires, ils seront encore plus terrifiés de constater que même dans un milieu normalement un peu au courant de la protection de la vie privée, certains trouvent cela très bien, parce qu’ils n’ont rien à se reprocher et que c’est juste une mesure contre les vilains délinquants.)

    1. Pascale

      Mais dans ce cas, le Français réagit de manière socialiste et peu lui chaut ses libertés fondamentales. Je discutais il y a quelques jours avec un ami qui va souvent à Londres et qui trouve très très bien que la ville soit truffée de caméras de vidéo surveillance : il se sent en sécurité.

      De manière sous-jacente, alors que cet homme es t un entrepreneur qui réussit plutot bien en France, il valide le système de l’assistanat socialiste.

      1. Black Mamba

        Nous avons des caméras sur notre lieu de travail mine de rien cela calme plus d’un.
        Surtout que la faune locale devient de plus en plus agressive du regard et cherche les failles dans notre système de surveillance.

  14. gem

    Pinel nous sort le mensonge usuel : « actuellement soumis à aucune règlementation ».
    Ça n’existe pas, en France, une activité lucrative « soumise à aucune règlementation ».
    Ou alors il faut vite en profiter

    1. Black Mamba

      Oui, seuls ceux qui savent s’adapter réussissent, ils faut savoir se diversifier et profiter du vent avant de faire un changement de cap.

      1. hussardbleu

        HS, mais à propos de Black Mambas :

        « Je m’assurais qu’une cartouche était bien chambrée dans le Model 12 : son magasin avait été « débridé » et contenait six autres cartouches… aussi prudemment que si je faisais une approche sur un couple de mambas noirs, je fis une approche sur un couple de mambas noirs : pour ne pas dire plus, j’étais d’une prudence absolument extrême… Je fus soulagé de voir que Silent m’accompagnait sans que je le lui aie demandé, le fer de sa sagaie fraîchement aiguisé et coupant comme une lame Gillette Platinum super super Plus…

        Nous n’avions pas fait dix pas dans les herbes et les cailloux qui les parsemaient, qu’il ne fut pas vraiment nécessaire de me dire que nous avions trouvé les serpents : en fait, c’était plutôt l’inverse…

        Avec un sifflement comparable à celui d’une chaudière qui fuit – un bruit que j’entendrai longtemps dans mes cauchemars à venir – une, puis deux, têtes couleur gris métal terne apparurent, comme par magie, à 1,20 mètre de mon visage….

        Le plus gros me faisait face, l’autre également mais plus près de Silent : je me rappelle m’être demandé si, comme dans la plupart des espèces de reptiles, c’était la femelle la plus grosse. Je m’étais figé, fixant les bouches ouvertes qui montraient leur effrayant intérieur noir, des fils de salive reliant les deux mâchoires comme de délicats fils d’araignée.
        Je n’ai jamais vraiment accordé de crédit à la légende des oiseaux ou des souris mesmerisées par le regard d’un reptile, mais finalement, je n’en suis plus aussi sûr. Nous sommes certainement restés une quinzaine de jours à nous entre-regarder, mais cela me parut un siècle… Les yeux de celui qui me faisaient face brillaient comme des escarboucles noires, me perforant jusqu’au cerveau sans s’arrêter à mes pupilles. Il ne se balançait pas comme un cobra, il était dressé comme la corde d’un fakir, sifflant et me regardant, me disant qu’il était décidément mon maître : il paraissait se demander avec sadisme où il allait enfouir ses crochets, beaucoup trop visibles à mon goût.

        J’ai une trouille bleue de tout ce qui mord : ma mère a dû avoir peur d’un hamster pendant qu’elle me portait. Mais la peur est parfaitement saine dans mon métier, qui la génère « au large », sauf si vous êtes idiot ou suicidaire… Elle aiguise la vue et les réflexes, sans parler de la concentration, hors le cas des pensées frivoles vous dérangent comme lorsque vous vous demandez si les femelles sont vraiment plus grosses. Le truc qui aide à survivre – et propager vos gènes si raffinés – consiste essentiellement à ne pas permettre à la peur de virer panique : c’est cela qui vous tue….

        Toujours fasciné par ses yeux, je sentis qu’il se préparait à frapper, reculant la tête d’un centimètre avant de lancer sa morsure foudroyante. Je ne sentais pas Silent, deux mètres à ma droite, comme une statue d’ébène, quand cela arriva. Le cerveau du reptile lança l’attaque à la même seconde où j’appuyais sur la détente du Winchester. La charge de plomb l’attrapa à environ 60 cm de moi, sa tête explosant dans un brouillard sanglant de cartilage, de viande et de venin : vrai coup de chance naturellement (j’ai reçu plusieurs médailles récompensant ma modestie naturelle…).

        Tandis qu’instinctivement je manoeuvrai la culasse, j’entrevis le mouvement flou de la lame de la sagaie de Silent, qui m’évita de quelques centimètres à peine. Le « Twink » de l’acier aiguisé coupant dans la chair vivante me parut singulièrement bruyant.

        Mais ce ne fut pas suffisant : la lame avait attrapé le deuxième serpent par le milieu du corps, alors qu’il plongeait pour me piquer, trop tard toutefois pour produire un effet autre que de changer son point d’impact, qui ne réussit pas à m’atteindre au visage ou au cou, ce qui aurait eu une certaine influence sur la suite de ma carrière…

        Je ne suis pas absolument certain de la séquence authentique des évènements : je me revois immédiatement après, à genoux, le fusil à terre, tandis que la moitié nord du serpent, encore très active, était collée à ma main droite, ma main gauche le tenant par l’arrière de la tête..

        Ma terreur s’accentua quand je vis que le crochet gauche avait perforé totalement la peau et la chair de mon auriculaire au niveau de la deuxième phalange. Je serrai de toutes mes forces ce corps d’une force sauvage qui continuait à se tortiller en projetant du sang, et réussit à l’arracher de ma main, le crochet se détachant sous l’effort, restant comme une sorte de brochette au travers de la peau de la phalange. Aussitôt, Silent cloua ce qui restait de l’animal au sol, lui coupant la tête : les mambas étaient finis, et ce qui m’importait maintenant, c’était de savoir si je l’étais aussi !

        Je commençais à me ressentir du choc, qui me donnait des débuts de nausées, alors que je comprimais mon doigt et le bas de ma paume pour empêcher le venin de diffuser. Je n’ai même pas vu, ni senti Silent qui prenait mon Randall dans ma gaine de ceinture, et coupait la peau et la chair au dessus du crochet, pour le sortir par le haut sans injecter d’autre venin. Il suça alors la plaie, recrachant le sang…

        Bon Dieu ! mon sang…

        M’éloignant des deux serpents sans aucune réticence, je m’assis par terre, respirai à grandes inspirations et attendis pour voir ce qui allait arriver, sans même penser à la trousse anti-venin. Je gardai le bras en position basse pour essayer de faire couler le plus de sang possible et après quelques minutes, décidai que j’allais sûrement survivre, au soulagement de mes nombreux créanciers…

        J’accordais sur le champ une jolie augmentation à Silent, et analysant les choses, parvint à comprendre que le serpent coupé en deux avait manqué son coup, n’atteignant que la main qui tenait la crosse du fusil. Le crochet gauche avait perforé en séton le doigt, sans avoir le temps d’injecter le venin, tandis que le droit heurtait le bois de la crosse, répandant sur celle-ci de quoi empoisonner deux ou trois buffles du Cap, mais le sang en coulant l’avait empêché de rentrer dans ma blessure… L’initiative de Silent, de couper la peau et la chair de la phalange pour retirer le crochet, avait été géniale…

        Le premier mamba mesurait 12 pieds, et l’autre 11 et demi…

        J’avais eu beaucoup de chance, ou de malchance, selon la façon de voir les choses : en tout cas, ce qui m’importait, c’était qu’il n’y ait pas de cairn dans la brousse, portant le nom de Votre Bien Dévoué, et ses dates… Enfin, pas encore…

        1. Black Mamba

          Joli récit, est-ce un de vos cauchemars ou un essai littéraire?
          Personnellement j’aime bien même si mes petites sœurs Mamba y laissent leur vie.
          Enfin, c’est comme ça! Tout Mamba ou tout homme doit mourrir c’est la loi du plus fort ou du plus malin! XD

          1. Nemrod

            C’est du Capstick ( excuses moi Hussard si j’écorche le nom).
            Un guide de chasse africain du à l’ancienne qui a couché sur le papier ses nombreux souvenirs.
            Un véritable régal d’humour glaçant mais décontracté comme l’épisode des Mambas nous le montre.
            La description d’une charge d’hippopotame au campement est également prodigieuse.
            A moins que ce ne soit la traduction d’Hussard car Capstick n’a jamais été traduit en français.
            Plus certainement les deux.
            Une fois encore chapeau bas l’ami !

    1. yoyo6963

      Bonne image la surmultipliée…
      Ou comment on qualifie d’un sobriquet « dynamique » un rapport de boîte étouffant les performances du moteur pour des prétextes écolo-bisou-compatibles, avec ce qui se voit : une consommation moindre à 130 stabilisé sur une autoroute plane, sans virage, et sans autres voitures; et ce qui ne se voit pas: une voiture moins agréable, mois sécurisante, et qui probablement consomme au moins autant sinon plus plus dans la vraie vie qui n’est pas faite que de cette configuration idéale…

  15. Le Gnôme

    S’il y avait eu un gouvernement du temps de la préhistoire, il aurait interdit le feu, car très dangereux, et le silex, qui coupe et qui peut servir aux incendiaires, voire même à tuer des mammouths, espèce protégée.

    Le mammouth est d’ailleurs toujours espèce protégée..

    1. aristarque

      Mais celui là que vous évoquez, il faudra autre chose de plus consistant que du silex pour le tuer…

  16. RooH

    Au niveau de l’e-cigarette, je ne vois qu’une raison pour qu’elle soit interdite dans les lieux publics : Si un fumeur voit quelqu’un fumer sa e-cigarette, ça peut lui donner envie de fumer, et donc d’enfreindre nos lois chéries.
    A moins que les gens puissent se maîtriser, mais nous sommes dans un monde socialiste : L’Etat se doit de bouffer la moindre parcelle d’intelligence et de remise en question pour que nous soyons tous de joyeux robots solidaires.

    1. Moi, quand je vois un éboueur, j’ai une envie irrépressible de manipuler des poubelles… Ah tiens, non…

      1. hussardbleu

        si l’on sait que Poubelle fut préfet de la Seine au XIX° siècle, et quand l’on voit son actuel successeur, on se dit que, finalement, l’antonomase est décidément réversible…

      2. Yrreiht

        Soyons honnêtes, l’éboueur ne manifeste aucune joie dans son travail, tandis que l’e-fumeur qui avale sa première bouffée, si.
        Ceci dit, ce n’est toujours qu’un prétexte évidement.

      3. aristarque

        Moi, pas président, quand je vois une feuille d’impôts, j’ ai une envie irrépressible de signer le chèque correspondant. Ah, tiens, non…

    2. gem

      Et je te dis pas, quand je vois une femme dans la rue, comme je dois me retenir. Un vrai scandale, ces filles. Faut les interdire.
      Ou au moins les mettre sous une cloche opaque ; en tissu par exemple. Il parait que ça se fait dans les pays vraiment civilisés. Suivons leur exemple.

      1. Black Mamba

        Cela ne va pas tarder et tu regretteras cette belle époque où tu pouvais voir sous les jupes des filles…

    3. ph11

      Ou tout simplement que les fumeurs se rabattant sur l’e-cigarette, non nocive pour la santé et donc non taxée, ça fait des recettes fiscales en moins.
      Quand l’État taxe le vice, ce dernier devient sa vache à lait et l’État n’a dès lors pas d’intérêt à le voir disparaître ou diminuer.

      1. mlallier

        On pourrait leur suggérer de taxer les non-fumeurs, sous prétexte que leur non-vice est, en réalité, une optimisation fiscale déguisée.

        Je crois me souvenir que, durant le gros délire socialiste suédois, les habitants de pays de feu n’avaient pas le droit de changer les ampoules grillées, car ce geste aurait privé l’Etat des charges et de la TVA qu’auraient dû payer l’électricien.

  17. babarabobo

    Très belle synthèse de l’état actuel de la situation de ce beau pays…
    Elle en serait risible s’il n’y avait pas de quoi en pleurer: je vends de la haute technologie aux organismes de recherche et cette année c’est assez stupéfiant: les chercheurs ont toujours le goût des dernières technologies mais visiblement il n’y a plus d’investissement, ni embauche ni même renouvellement de matériel, au alors à la marge…
    Je continue à équiper des laboratoires étrangers ou la recherche à littéralement changer d’étage et je m’inquiète de voir l’outil de recherche français devenir obsolète: on peu avoir l’opinion que l’on veux sur le secteur de la recherche: tout n’est pas public ( CIRAD, IFREMER etc… sont sous statut privé), le fait est qu’un pays qui cesse d’investir dans la recherche condamne son avenir: ce pays est foutu…

  18. max

    Ces drives, c’est plutôt pas mal, besoin de moins de M2 pour les parkings et les linéaires, donc des M2 qui peuvent être utilisés pour du logement. Possibilité à venir d’automatiser la collecte des produits dans les zones de stockage, au client de venir quand ça lui convient dans des plages horaires plus larges. Bref, une réduction des coûts importante…

  19. Martin T

    « Pas de passage devant la commission trucmuche ! Aucun besoin de faire des courbettes à des élus !  »

    et sourtout pas les « pots de vins » (encouragements au « monoralisme » électoral, pour sonner « politiquement correct ») qui vont avec…une source de financement de moins pour nos politocards parasites, que l’on peut qualifier « d’incrustacés ».

    Intolérables « Drives » en effet!

  20. Lord Jordan C. Black-Mohr

    Merci H16! Merci une fois encore de nous gratifier d’un billet qui défouraille (pardon d’une telle familiarité jeunesque, mais la joie de cette lecture me transporte! :’)), et de conchier les divers programme d’interdiction de la liberté de pouvoir choisir ce que chacun va faire chez lui! Merci aussi pour le calembour « Dombre Crétin » et la référence à Spirou, avec Champignac! \o/ Des années que j’essaie de faire comprendre aux gens qui m’entourent que les programmes comme mangébougépouinhéfferre ne sont que des petites atteintes silencieuses, sournoises, portées à nos libertés les plus naturelles, destinées nous formatter non seulement mentalement mais physiquement. A quand une police politique du trou des gogs spécialement dédiée à analyser nos crottes afin de traquer les éventuelles protéines animales et les traces de gras ou de sucre, traduisant une nourriture trop riche, capable de le maintenir en bonne santé, traduisant l’existence de moyens de subsistance pour le potentiel traitre à la patrie qui aura réussi à gagner de quoi bouffer? Manger? Pas bieenn!! Pas hallal? Chien d’infidèle! Boire? Pas bieeen, tu t’enfonces! Fumer? Peloton d’éxécution! Être heureux? Tu seras torturé, éviscéré, démembré, empalé, pendu et brûlé devant la foule des bons socialistes pour servir d’exemple!
    Partir ou mourir, il faut choisir! Dans un premier temps, investir dans l’or et le plomb, et foutre le camp avant que le nombre de zombies soit trop nombreux! Socialisme = Virus G!

    1. Lord Jordan C. Black-Mohr

      Et je vous parle même pas des myriades de « robots » débiles, « sportifs », au teint aussi vert que les fruits « Biiiiööö » (lire Billâââ avec la bouche grande ouverte et la voix d’une fillette) qu’ils s’enfilent à longueur de journée, commandés comme des légions pour lobotomiser ceux qui pourraient résister! >PAN<

    2. hipparchia

      Je ne la trouve malheureusement pas sur internet, mais la nouvelle publicité pour le site mangerbougersalésucré, qui propose des idées de menus pas trop gras pour toute la semaine, s’inaugure sur un magistral « ce service gratuit ».

      C’est fini, ils ne se cachent même plus.

        1. Je cite le premier paragraphe :

          Afin d’aider les Français, qui sont tout de même un peu émoussés question intelligence, à la mise en pratique des recommandations palpitantes du Programme national nutrition santé (PNNS) que tout le monde attendait comme un treizième mois, dans la vie de tous les jours et avoir une alimentation favorable pour la santé, les pandas et le transit intestinal, l’Inpes lance la « Fabrique à menus ».

          C’est pathétique. On sent d’ici l’odeur sucrée du Cajoline dans lequel a baigné l’énorme serviette éponge que représente ce programme et qui viendra envelopper les petites fesses rose du Français tout nu.

          1. Black Mamba

            J’adore votre façon de citer.
            Ne dois-t-on pas respecter le vocabulaire, le texte lors des citations?

          2. gem

            un service qui me coute rien à moi, qui allie sodomie du cochon de payant et joie de le prendre pour un con

    3. mlallier

      mangébougépouinhéfferre est le résultat de la négociation entre les industriels de la mal-bouffe et l’Etat, celui-ci souhaitant diminuer les conséquence de celle-là. Le compromis fut cette petite ligne sous les pubs.

      Je ne sais même pas si ça correspond à un site réel, d’ailleurs. Il n’y a guère que les amateurs de daube (2nd sens) qui doivent tenter l’expérience.

  21. docludo

    je l’ai entendu ce matin à la radio la pinel, mon dieu ! le journaliste a essayé de lui expliquer sa connerie. ma pinel elle explique que limiter le statut d’auto-entrepreneur à 2 ans va permettre de transformer les auto-entreprises en tpe de 4, 5 salariés (si si mais faut dire hocus pocus ). bon ça va, elle avait bu que du café, elle a pas osé dire en multinationales.

    1. zecrocwhite

      J’attends justement de voir la vidéo. J’ai senti que Stéphane Soumier n’était pas loin du facepalm.

    2. Nemrod

      Oui, je trouve qu’elle a joué petit bras sur ce coup.
      Autour de moi je sens bien les autoentrepreneurs dans les starting blok pour embaucher les chomistes par paquet de 12.
      Si, si je vous assure.

      1. aristarque

        Quand on voit la moyenne du profit annuel engendré, on ne doute pas que l’ étape suivante est l’ embauche immédiate de la douzaine de travailleurs en attente…

        1. Nemrod

          Allons !
          Un peu de sérieux
          Si en plus le type qui monte une boite le fait pour l’argent ( le profit beurk !), ou vas t’on mon bon monsieur ?
          Il le fait pour embaucher des chômeurs.
          Non ?
          Ah ben merde alors !

          1. YP

            Un mec qui monte une boite pour faire de l’argent doit être réhabilité dans un camp de l’Unité de Rééducation Solidaire Spécialisée pour Assujettis Frondeurs.

            Après le passage des gens de cette organisation, il ne fera plus d’argent. Salo’

          2. zecrocwhite

            Les exemples cités par le journalistes étaient plus sur ceux qui ont choisi ce statut afin d’avoir un salaire « décent » et sortir de Paul Employ et dont l’objectif n’est pas de faire de l’argent => parfaitement bisous compatibles donc.

  22. raimverd

    « vous êtes à présent co-propriétaire minoritaire de votre bien »

    en gras h16, en gras!

    Pour tous les biens!

      1. Deres

        A part le caractère agricole, je pense que c’est bien le statut actuel des français vis-à-vis de l’Etat. Les profits sont partagés entre ceux qui les font et le propriétaire du pays. Ce dernier prend au moins 44.3 % en ce moment. Cela va d’ailleurs fortement monter l’année prochaine avec la hausse de la TVA et la chute du PIB. Pour la TVA, le taux courant passe de 19.6% à 20% donc cela va grosso-modo augmenté les prélèvements de 0.4% à 44.7% !

      2. Aloux

        Ce qui serait intéressant, ce serait d’avoir des estimations du taux de prélèvement obligatoire à la fin de l’Ancien Régime, même si c’est rendu difficile par les variations très importantes qui devaient exister d’une région à l’autre. Je suis persuadé qu’on serait de toutes façons très en dessous des taux actuels.
        La seule différence en fait c’est qu’au XVIIIe siècle si on piquait 25% de la récolte d’un bouseux il crevait de faim les mauvaises années et s’énervait très fort, alors qu’aujourd’hui on peut prendre plus de 50% de la richesse générée par un smicard, il ne mourra pas de faim, pourra même avoir un ordinateur et internet, et donc ne se révoltera pas.
        Ca fait réfléchir sur la hausse de productivité absolument stupéfiante des méchantes sociétés capitalistes quand même, et l’ironie c’est que toute cette richesse jamais vu dans l’histoire de l’humanité permet finalement à une classe de parasites de se goinfrer comme elle n’aurait jamais pu à aucune autre époque, avec un risque de révolte absolument minimal.

  23. Stephane

    J’ ajouterai forzefun que les impôts incitent à la sodomie.
    Je ne suis pas certain qu’ il est si difficile intellectuellement de comprendre le libéralisme, et que le socialisme soit plus accessible. On est simplement bombardé par le socialisme, ça commence chez le toubib, et ça finit à la pharmacie, on ne paye rien ou trois fois rien. C’ est ça le socialisme. Le libéralisme, et bien tu payes toi-même ton assurance santé, avec les options que tu veux, et si tu chopes un rhum, et bien un bon grog et hop au lit!!

  24. Paul H

    Concernant la cigarette Electronique, il ne s’agit pas de vapeur d’eau, mais de vapeur de propylène Glycol ou de Glycérine végétale (ou les deux mélangé). Bon alors attention rien de grave, ce n’est absolument pas nocif pour le « vapoteur » (et oui curieusement le fumeur de cigarette Electronique s’appelle un vapoteur). En effet le propylène Glycol (et non pas l’éthylène glycol qui lui est de l’anti gel, donc rien à voir) et une substance chimique utilisée dans bons nombree de crème de soin, dans les inhalateurs, la mayo, la moutarde etc, et même dans les cigarettes…….. . Celui-ci se vaporise à très basse température (environ 60 degrés), ce qui permet de produire une magnifique vapeur avec différent gout bien agréable. Personnellement, après avoir fumé pendant 30 ans, j’ai totalement stoppé la cigarette en utilisant pendant 2 ans la cigarette Electronique.

    Un petit article : http://www.comme-une-cigarette.com/guide-cigarette-electronique/propylene-glycol-danger-pour-la-sante

    1. hipparchia

      Effectivement, ce n’est pas que de l’eau. Je caricature volontairement parce que s’entretient le bon vieux mythe du « on ne sait pas si… » qui enclenche systématiquement le bon vieux principe de précaution. En réalité, si on sait. On sait que c’est mieux que la cigarette, dont le tabagisme passif n’est même pas avéré, on sait que leur argument vient directement du pays de la reine de cœur, on sait aussi qui perd des thunes et se moque de nous.

      Comme d’habitude. L’article est bien, d’ailleurs, parce que c’est les trois fois le même schéma sur des variations thématiques.

    2. duff

      Les buralistes veulent l’exclusivité de la vente.

      Bin oui le premier réflexe en France c’est de se chercher une rente plutôt que d’accepter une concurrence libre…

      C’est pathétique comment ces professions réglementées, avec des numerus clausus ou autres conneries bureaucratiques ont des réflexes bien plus nocifs que les produits qu’ils vendent !

      1. YP

        On en revient toujours à la règle suivante :  » Une procédure est toujours mise en place par ceux qui en profitent. « 

  25. chris

    Pr Dautzenberg : « C’est une incitation à fumer »
    Bien. Il faudra aussi bien sûr penser à interdire dans les lieux publics les cigarettes en chocolat, pour les mêmes raisons.

    Quand à la mise en place d’une autorisation pour ouvrir un drive, il faudra le faire aussi pour tous les dépôts actuels non soumis aux CDAC. Bon courage.

    1. Tea Party

      N’oubliez jamais que les socialos-communistes, excellent dans le pire ! La vente de cigarettes en chocolat est interdite !!!! car elle est considérée comme un moyen de faire de la publicité ou de la propagande en faveur du tabac au titre des articles L3511-3 et L3511-4 du code de la santé publique, délit punissable d’une amende de 100.000 euros, excusez du peu ! rien ne leur fait peur dans la répression (des gens honnêtes) au titre des articles L3512-2 et L3512-3 du même code.

    2. aristarque

      Cela ne se trouve plus les cigarettes en chocolat. Pourtant, en en ayant fumé des cartouches entières à la queue leu peu dans ma prime enfance, je ne suis pas devenu fumeur pour autant…

      1. Tea Party

        Beaux souvenirs que vous soulevez là ! Gamin, j’adorai les cigarettes chocolat, j’aurais été en manger sur la tête d’un pouilleux ! Voire de préférence dans le vagin d’une syphilitique !! Bien qu’un peu jeune ! et ne connaissant pas encore Clinton ! Mais comme c’était devenu une récompense de sagesse, ce que je ne le méritais pas assez souvent ! je suis devenu gros fumeur !!!

        1. hussardbleu

          une Chanc(r)e pour la France ? vraiment ? dommage que je ne puisse te passer quelques photos, voire a Harlot’s progress….

  26. chris

    A propos des CDAC, qui étaient prévues à l’origine pour empêcher l’extension des grandes surfaces en France :

    – la difficulté d’obtenir une autorisation par rapport à un simple permis de construire a créé une rareté et une protection des surfaces existantes, donc une augmentation du prix de l’immobilier ayant obtenu l’autorisation.

    – cette augmentation du prix de l’immobilier a entraîné une augmentation des loyers des sociétés d’exploitation et donc des prix à la consommation,

    – elle a entraîné aussi une augmentation des plus-values sur les terrains, donc une augmentation des demandes d’autorisation, ce qui explique la très grande quantité de grandes surfaces en France par rapport aux autres pays.

    Encore un bel exemple des effets pervers de l’intervention étatique, aboutissant aux effets contraires du but recherché.

    1. aristarque

      Et pourtant, c’est restreindre la concurrence qui fait baisser les prix selon la doxa socialiste…
      Y’a comme un défaut dans le réel, sommé de se plier à la théorie…

  27. Marc

    C’est dommage quand même de tuer les drives dans l’oeuf et ne même pas laisser le temps à nos fiers coqs de l’Académie française nous pondre una traduction francisée tout à fait officielle.

      1. Marc

        Je viens de faire un tour sur le site internet (tiens donc! il est passé à travers les mailles de l’épuisette académicienne celui-la) de l’Académie et c’est assez amusant. Ils ont une catégorie « On dit, on ne dit pas » qui contient les néologismes et anglicismes. Pour les néologismes, ce n’est bon que quand ça sort tout droit de leurs têtes bien faites: courriel, mél (tentative de stratégie du coucou?).
        Je parierais, en ce qui concerne le drive, plus pour un retour aux sources, mais agrémenté d’un qualificatif 21ème siècle, du style: le dépôt-minute (qui aurait aussi l’avantage de rentrer au chaud sans faire de bruit dans notre code civile).

    1. Vodkaman

      Non mais ça va pas? Laisser se développer les drives ? puis quoi encore !!!

      d’abord, ça crée de l’emploi, donc autant d’assistés chômeurs en moins pour voter pour l’état providence.

      En plus, quand ces ex-chômeurs auront suée sang et bière (au début) pour faire vos courses, pour gagner le smic, mais en perdant « droit » (gloups) aux différents tarifs sociaux et au final vivre moins bien qu’avant, ils risquent de voter soit pour Kim Jong Un, soit pour MLP.
      Rien d’acceptable pour nos poly-tocards

  28. Wapi

    les billets de h16 avec mon café du matin me font et rire et pleurer! Vous êtes l’héritier de Cyrano! Vos envolées (et volées de bois vert) sont dignes de Montherlant !

    Les racines du cancer sont structurelles: Administratifs (Énarques) et enseignants à tous les niveaux qui n’ont jamais posé leur cartable hors des forteresses de l’Éducation Nationale, cette Grande Maison (secte) dans laquelle ils sont bien à l’abri du monstre néo-libéral, nourri par le grand Satan américain … Professeurs d’économie qui n’ont jamais travaillé en entreprise… système éducatif qui tue dans l’oeuf l’initiative personnelle …

    En France hors de L’État Providence tout puissant régulateur de tous les aspects de notre vie, point de salut. C’est le catéchisme communiste servi aux enfants depuis la maternelle. La messe est dite. Je fus enseignante un court (très court) temps avant de démissionner (question de survie de mon intellect) puis je devins un peu plus tard auto-entrepreneur… Pas question d’embaucher qui que ce soit, et risquer de me retrouver esclave des divers organismes pervers inventés par nos énarques : Urssaf, et consorts…et après trois ans d’exploitation, au lendemain de l’élection du Petit Père Peinard du Peuple j’ai tout liquidé, fermé, clôturé, mis la clef sous le paillasson…

    Mon conjoint (un horrible travailleur indépendant profiteur) a fait de même. Nous sommes partis… loin très loin de France. Facile a dire, pas facile à faire. Perdre le petit confort routinier, se déraciner, perdre ses droits de retraite, devenir responsable de chacun de ses actes, devoir payer ses médicaments, choisir sa propre assurance maladie, faire jouer la concurrence, décider seul de son destin…. Mais le sentiment de liberté vaut tous les sacrifices si ils en sont? Les français ont subi un lavage de cerveau qui les rend apeurés face à l’inconnu, à la libre économie,au libre-arbitre, aux changements, aveugles aux profondes mutations du monde qui nous entoure. Le réveil sera amer. C’est un peu l’histoire du paquebot France, ce joyau démantelé par l’Asie.

    Je remercie h16 d’avoir crée cette communauté de pensée, ce blog vit et respire, (j’utilise le masque à gaz pour lire la presse grand-public) et je salue aussi la grande qualité et l’humour dans les échanges des commentateurs . Je me régale et me dis que peut-être tout n’est pas perdu et restent quelques nobles Jedi sur une planète lointaine ?

      1. wapi

        @Black Mamba,MDR, mais j’en ai vécu des plus absurdes et même kafkaiennes….
        du style administration et serviteurs de l’état qui ne conçoivent pas dans leurs pires cauchemars que vous osiez vouloir démisssioner de L’2ducation Nationale… Madaaame aveezvous bien pris lamesure des conséquences graaavissisiimesdevosactesinconsidérés????(elle est complètement jetée, dérangée, suspecte….etc.)
        Absolument,et je suis encore en vie pour en parler!!!!! Et quand on se retrouve loin du système, on se dit que vraiment on ne reviendrait pas en arrière. Que la force soit avec vous!

  29. Gran’ppa

    C’est toujours avec jubilation que je viens sur ce site, depuis longtemps déjà.
    Cependant, jusqu’à maintenant, je n’y fait aucun commentaire. Ce qui m’a fait réagir c’est:
    « tout ce qui n’est pas autorisé est interdit ».
    C’est encore vrai pour un temps très court, parce que la prochaine étape, pour l’Europe sera:
    « tout ce qui n’est pas obligatoire est interdit ».
    Bon courage à tous!

  30. GrandNicolas

    Je suis atterré moi aussi par le fait « qu’ils » (on va de plus en plus les désigner comme une entité, comme on le ferait des extraterrestres) s’en prennent à l’une des meilleures idées de ces dernières années, à savoir Airbnb, même si je me suis douté le 1er jour où j’ai visité ce site qu’ils n’allaient pas le laisser en paix longtemps …
    Dans le même registre, je suis étonné qu’il n’y ait pas encore eu de velléité marquée de s’en prendre à covoiturage.fr , mais je suppose que là aussi, c’est une question de temps.

  31. Aloux

    Bon pour remonter le moral de tout le monde : aujourd’hui j’ai lu du Bastiat avec mes étudiants chinois (dont un ouvertement communiste), ça s’est très bien passé.

  32. Tea Party

    Comme par hasard, le ministre qui mit en œuvre la loi, des auto-entrepreneurs, ne fit pas carrière dans l’administration, mais est dirigeant de deux PME ! ( Hervé Novelli). Beurk !! il n’est pas du sérail, qui plus est, pas de gauche !! à la poubelle lui et sa loi.

  33. Australopitheque

    Bon sang j’apprehende severement ma visite en France dans les prochains jours. Moi qui comptais aller lourder quelques Krugs rue Vivienne et les depenser dans forces conneries vendues pas cher je me demande si je ne ferai pas mieux de thesauriser ces piecettes quelques temps de plus. A quoi bon alimenter l’economie de ce pays de malades ! Bon, la lecteur d’H16 indique qu’il reste des poches de resistances mais le reste de cette country est définitivement disjoncted, a l’west comme on dit a Brest.
    Comme je dis souvent a maman, je me demande comment ils tiennent le coup. Moi j’aurai pété un boulon si je ne m’etais pas barré. Comment on fait pour supporter les Batho, les Pinel, les Najat, les D-sir, les Mosco et le grand Timeunier Tudor sans sortir une kalach, quitte a la fabriquer maison entre deux stages de fraisage ? Comment on fait pour pas retourner un pince a linge contre soi et en finir devant tant d’incapables? C’etait quand meme un beau pays avant qu’ils se fasse diversifié et reduire en une espece de bouille festive et metissée, avant que ses forces armeds et ses industries partent en quenelles comme Saint Jean par a Tonerre!
    Le seul regret que j’ai de la France, mis a part ses paysages, c’est quand je pense que dans ce pays une dent en ceramique me coutait 200 euros avec ma mutuelle et qu’ici mlagré la mutuelle j’en prends pour 1200 dollars. A part ca ? rien, je ne regrette rien. Et rien que de penser au batho, Mosco, Royal, Copé, Tiberi, Fillon, Borlo, Melanche…ca me donne envie de fleurir le monument aux morts.

    1. Nocte

      La résistance va s’amenuiser pour une raison simple :

      rester et subir ou fuir et vivre plus libre ?

      Quand je vois libération qui donne une tribune au maire de Pantin qui estime qui faut en finir avec le caractère sacré de la Propriété, parce qu’avec le droit au logement, celui-ci se doit d’être digne et bon marché, et que l’action républicaine se doit de pourfendre les marchands de sommeil en les dépouillant si besoin…

      Oui, en 2013, en France, un maire peut ouvrir grand son claque-merde en réclamant la mise à mort de la propriété, sur un quotidien nourrit aux subventions, et ça ne choque personne ou si peu…

      1. Aloux

        Non, maintenant ils ne se cachent même plus ? Vous êtes sûr qu’il a dit explicitement qu’il fallait en finir avec la propriété ? Sans détours ?
        Il y a une véritable accélération ces derniers temps, même parmi les gens « normaux » c’est le genre de choses que j’entendais pas avant ou alors limite honteux avec beaucoup de précautions, que maintenant on ne prend même plus.
        C’est pas plus mal, au moins maintenant les choses sont claires : il faut partir.

        1. Nocte

          réponse ici :

          http://www.liberation.fr/societe/2013/05/21/il-est-urgent-de-remettre-en-cause-le-droit-absolu-a-la-propriete_904477

          Et voici un extrait (fin d’article)
          « Au delà des solutions opérationnelles, le problème de l’habitat indigne pose un problème de taille pour nos sociétés, un problème d’ordre philosophique et moral. La lourdeur des procédures qui existent aujourd’hui et qui quelque part protègent les marchands de sommeil, est liée à la suprématie du droit de propriété qui est en France un droit «naturel et imprescriptible», «inviolable et sacré» depuis 1789. Ce n’est qu’avec le préambule de la Constitution de 1946 que sont apparus les droits sociaux comme le droit à la sécurité. Or ce droit n’est pas, lui, reconnu comme «inviolable», ni même «sacré».

          On est alors en droit de se questionner : le droit à la propriété, droit d’user, de jouir et de disposer de son bien, a-t-il une limite qui est celle de la dignité humaine ?

          En tant que maire, garant de la sécurité de mes administrés, il est urgent pour moi de remettre en question ce droit absolu à la propriété qui ne doit en aucun cas être un droit contre la sécurité et la dignité. »

          1. Aloux

            Mon dieu mon dieu… Il y a un an, je trouvais malgré tout un peu exagéré de parler de soviétisation de la France, maintenant j’y crois, si ça continue à ce régime la fin du quinquennat de Flamby sera aussi le débat de la RSSF (République socialiste soviétique de Frâonce). Le plus consternant c’est quand même les commentaires, mais j’en attendais pas moins des mollusques qui lisent Libé.

          2. Nocte

            Y a ça, et un membre du CSA qui vient d’ouvrir grand sa gueule en disant que cette organisation allait devenir le régulateur d’internet… bah oui, rien que ça…

            http://bit.ly/12R2LTY

            Chose amusante, rien n’a été acté, ni voté, le gouvernement attendait le rapport pour faire sa loi… non, elle n’est pas prête… pourtant le CSA semble bien sûr de lui…

            Ca n’est pas du goudron et des plumes qu’il faut, mais un truc qui fait un petit orifice en entrée et un trou béant en sortie.

    2. Black Mamba

      J’en connais des personnes qui étaient en Australie qui viennent faire leur céramique ici, révision au grand complêt avant de repartir en Australie.
      En France, les français vont en Roumanie pour leur céramique et ils reviennent avec plein de problème à résoudre en urgence, les gros radins!

      1. Helena blavatsky

        Le prix des soins en France est en hausse constante. Cela reste un simple constat du quotidien, que ce soit lorsque j’achète les médicaments de ma grand mère ou lorsque je me rends moi même chez un spécialiste.
        Certains de nos concitoyens n’ont plus les moyens de suivre pour certaines opérations jugées « non essentielles » par les mutuelles. (d’où l’option Roumaine je suppose.)

        Quand à la France, peut être suis-je bien seul dans mon cas, mais je ne la quitterais pas. Malgré les opportunités s’étant présentées à moi par le biais de mes études.
        Je suis tombé amoureux de mes montagnes il y a bien trop longtemps pour leurs tourner le dos aujourd’hui. Et même si la plupart de mes concitoyens ne me considèrent pas des leurs (enfants d’immigrés, d’un coin du monde qui fut très prolifique pour les « racailles » de banlieue), même si les politiciens sont des traitres à la nation, même si la ruine nous attends, même si la bétise y prolifère; je m’y accrocherais XD

        1. Black Mamba

          Les prix des soins et des médicaments en France sont les plus bas d’Europe .
          Tu vas au Maroc tu payes 80 euro pour l’extraction d’une dent , ici en France pour 34 euro radio comprise.
          Je n’ai pas de mutuel, ma fille a eu un accident de Cheval, bras cassée. Chirurgie d’urgence avec broche en plus , anesthésie,et trois jours d’hôpital , j’ai à peine réglé 300 euro il y a 6 ans et je sais que les tarifs non pas bougés.
          Les gens payent des mutuels à perte sous prétexte  » on ne sait jamais » . La vraie valeur des soins se fera sentir quand ce système tombera.

          1. Helena blavatsky

            @Blackmamba : Merci des precisions, je ne me suis jamais rendu compte de la différence de prix (j’me demande qui a les moyens d’aller au dentiste au Maroc ^^)

            @hussardbleu : La France est sans doute l’une des nations les plus riches par son Histoire et son patrimoine (naturel par la variété de ses paysages et immobilier evidemment). C’est de là que je tire ma confiance dans l’avenir de notre pays.

            Esperons simplement que la ruine vienne vite. Lorsque H16 dit très justement « ce pays est foutu », j’ai tendance à penser « cet Etat est foutu ». La nuance est faible, mais elle est présente.

          2. YP

            Helena > Il y a un problème avec l’état, mais il ne faut pas se voiler la face : ce n’est qu’une conséquence du problème de culture des électeurs, qui ont voté durant plus de trois décenies pour les élus qui ont rendu ce carnage possible.

        2. hussardbleu

          @Helena Blavatski : je partage ce sentiment… je suis trop vieux pour partir, d’une part, et, d’autre part, je ne me vois pas quitter mes collines bleues, mes églises romanes, mes rivières sauvages…
          Je peux tout à fait comprendre le « ingrate patrie, tu n’auras pas mes os » de beaucoup sur ce blog, mais mon attachement sentimental à la terre de mes ancêtres est invincible… Le plus beau royaume sous le ciel, comme disait Maurras… la terre et les morts, de Barrès…

        3. monnom

          C’est pas le prix des soins qui augmente de façon constante, c’est le prix de la vie en général ! Le prix de votre café ou de plombier n’augmente pas dans votre coin ?
          En tout cas, les prothésistes et les vendeurs de matériel (médical en général), eux suivent l’inflation (pas l’officielle). Comme on dit, ils répercutent ! La sécu aussi !

        4. Alex6

          « La France est sans doute l’une des nations les plus riches par son Histoire et son patrimoine (naturel par la variété de ses paysages et immobilier evidemment). C’est de là que je tire ma confiance dans l’avenir de notre pays »
          Oui enfin ca n’est pas l’histoire d’un pays ou sa richesse (passee??) culturelle qui va donner un avenir a vos enfants (ou petit-enfants)
          Votre propos illustre a merveille le pourquoi du declin de ce pays: tout le monde vit dans un passe magnifie et reve d’un retour aux annees 70.
          La verite crue, c’est que cela n’arrivera pas. Il faudra d’abord purger les 1800 milliards (plus 2-3000 milliard de provision retraite) de dette ce qui signifie que les generations a venir vivront SANS le systeme social actuel. Prenez vos revenus et imaginez que vous soyez oblige de TOUT payer (education, assurance chomage, sante, retraite) et SANS aucune subvention. Les revenus moyens actuels ne suffiront meme pas a couvrir ces frais, le confort actuel ne sera pas connu des prochaines generations a cause de cela et c’est une honte sans precedent.
          Qu’y a-t-il de pire qu’une societe qui condamne l’avenir de ses enfants pour proteger la paresse et le manque de courage du peuple actuel? C’est LA raison pour laquelle il faut pouvoir se barrer de ce pays, il y a des paysages magnifiques partout dans le monde, cessez de croire que la France est exceptionnelle (meme si c’est un tres beau pays indiscutablement)

          1. hussardbleu

            Pour moi, c’est sentimental, c’est tout… le romantisme de « from my dead cold hand », et des causes perdues… mais sur un autre plan, dites vous bien que quel que soit le pays d’exil choisi, la race blanche y est en danger.

            On ne peut garder aucun espoir, aucune confiance, en des classes dirigeantes européennes – ou de descendance européenne – qui se détestent pathologiquement au point de favoriser systématiquement l’étranger ou l’anormal.

          2. Helena blavatsky

            @Alex6 :

            « Oui enfin ca n’est pas l’histoire d’un pays ou sa richesse (passee??) culturelle qui va donner un avenir a vos enfants (ou petit-enfants) »

            Vous avez parfaitement raison. Le commentaire qui vous suit l’illustre bien (Egypte).

            Néanmoins, ce que vous avez dit de la France peut être dit de beaucoups de pays (Les Etats Unis en tête de file, le Japon juste derrière). La dette n’est pas remboursable en situation. Il n’y aura donc vraisemblablement pas de remboursement (Sans doute la guerre tapera à notre porte, ou une autre sortie moins/plus sanglante…)
            Ainsi nous ne sacrifions pas l’avenir de notre nation. Nous avons simplement préparé le terrain pour notre propre mort. Mais la mort n’est que passagère. Ceux qui resteront batiront, et la France s’élevera de nouveau, comme elle l’a toujours fait.

            De plus, ce sont MES montagnes auxquelles je tiens. Je sais qu’il y en a de plus grandes, de plus enneigés et sans aucun doute de plus somptueuses. Mais ce ne sont pas celles qui ont bercées mon enfance.
            Question de caractère sans doute. Certains sont attachés à leurs canton, leurs villes, leurs régions, leurs pays. D’autres ont une âme plus aventureuse et se ressentent citoyens du monde.
            Ainsi, même si il est sans doute plus aisé de se construire un avenir en Asie aujourd’hui (ou en Amérique, on m’a dit beaucoup de bien du sud), je resterais sur la Terre des Francs.

      2. PAK

        Ben ils sont cons, c’est pas en Roumanie qu’il faut aller mais en Hongrie, et ça marche.

        1. Black Mamba

          Oui, certains vont aussi en Hongrie, ils font des implants dentaires et un an plus tard l’implant ne tient plus et quand les professionnels dentaires leur disent à ses braves gens  » Nous ne touchons pas au travail d’un autre confrère même étranger, vous devez absolument retourner voir celui qui vous a fait ça. Le conseil de l’ordre nous a formellement interdit »
          Je vous dis la tête de ces personnes à l’idée d’y retourner

      3. Alex6

        C’est le genre de personne que je deteste le plus. Si tu pars, tu en assumes les consequences et ne viens pas en douce profiter du systeme que tu as quitte (et sur lequel probablement ils crachent en societe pour faire bonne figure)
        Ce genre de cretins profiteurs, on en veut pas ici. Qu’ils retournent donc a leurs petites magouilles en France.

    3. Deres

      « Le seul regret que j’ai de la France, mis a part ses paysages, c’est quand je pense que dans ce pays une dent en ceramique me coutait 200 euros avec ma mutuelle et qu’ici mlagré la mutuelle j’en prends pour 1200 dollars.  »

      Certes, mais quand tu paie 800 euros de solidarité par mois pour cela, en fait ce n’est rentable qu’en apparence …

    4. channy

      « @Comme je dis souvent a maman, je me demande comment ils tiennent le coup.  »
      Facile un petit excité sur talonnette nous avait bien rodé pendant 5 ans.

  34. calc80

    Arrg ! Moi, Présigland 1er, dit le Malien, viens de réaliser qu’il existe des blogs non conformes à ma doxa, et gratuits en plus ! Oui, Marie-Jeanne Seize par exemple !
    Quooa ? personne pour valider ces sites Veb ? Mais qu’est ce qui font les dépités ? Et mes préfets ?
    Vite, une loi !
    Bon, Valérie, tu penses à qui pour une loi pareille ? Fleur de pissenlit ? Bon. Comment, qu’est ce que tu dis Arnul ? Une grosse taxe Tobin appliquée lors de la consultation de chaque site du Veb ? avec crédit impôt pour les sites de la socialosphère ? Pas mal cette idée ! Et en plus, on les laisse libre ! Je vais en parler à Zéro… Ça va faire des sous. Oui Valérie, on va les mettre dans notre île crocodile. Mais non, je ne l’ai pas nommée. De toute façon, mon bon peuple est sourd, donc pas de risque.
    Chouette (frottage de mains), une nouvelle loi et une nouvelle taxe !
    Bon, j’ai bien travaillé, je me rendors. Faut que je me repose, ce soir, y a fête à neuneu à Montpellier.

    1. Tea Party

      Je suis pas certain que la : ‘’fête à neuneu’’, soit le bon terme, pour parler du premier mariage gay !!!

        1. calc80

          Et encore, Arnul Montarebours n’y est pour rien dans le redressement des doubles nœuds !

          Allez, j’arrête, il est tard et je frise la perdition graveleuse de bas étage..

  35. johnny_rotten

    Dans le journal gratuit « Direct Matin », on apprend que l’Inspection Générale des Finances tire la sonnette d’alarme concernant le taux d’endettement des hôpitaux publics en France qui est passé sauvagement de 9 milliards d’€ en 2003 à…… 24 milliards d’euros fin 2011 ) ! ! !
    Et les directeurs d’hôpitaux publics continuent d’emprunter pour payer les salaires ! ! ! !
    ça ne peut plus durer, il faut vraiment que ça explose grave.

  36. douar

    Purée, si on rajoute le maire de Pantin et sa conception de la propriété privée, les fous sont lâchés. Déjà que pendant mandature précédente, ils faisaient déjà fort, mais là, j’avoue mon admiration: des champions du monde! Attention H XVI, ils vont finir par t’épuiser!

    1. aristarque

      Le maire de Pantin a causé de son projet à Bartolone, rapport à sa petite cabane à lapins de Les Lilas avec vue imprenable sur Paris????
      L’ élite ne doit elle pas montrer l’ exemple ?

  37. Black Mamba

    La vache!
    Cela vient de tomber….
    30 000 euro I.R pour l’année 2012.
    Bon, il faut dire qu’on sait fait plaisir l’année dernière, nous avons dépenser sans compter.
    R.I.P Black Mamba
    Ils crèveront avant moi! Foi de Black

    1. YP

      Lénine à dit : « Si vous êtes malheureux de payer des impôts alors vous n’avez qu’à devenir pauvres. »

      1. Black Mamba

        On a débuté pauvre, nous savons ce que c’est d’être pauvre.
        Vraiment pas envi de revivre ça.

  38. Duff

    189 commentaires! Quel succès, il faut viser la barre des 300 maintenant! Avec le soucis de devoir passer plus de temps à lire les commentaires que le billet en lui-même.

    Il y a quelques temps de cela, j’ai eu une discussion avec quelques collègues dont les propos étaient généreusement imbibés de bisous et de câlins marxistes. Me souvenant d’un billet sur le sujet, je leur ai envoyé un lien sur ce blog. Le seul commentaire auquel j’ai eu droit en retour c’est :

    « Mais qu’est-ce que c’est?, ça veut dire quoi : « Petites chroniques désabusées d’un pays en lente décomposition… » »

    Le ton, l’incompréhension, le poids de l’a priori, tout y est : Un socialiste est fondamentalement convaincu que les difficultés sont passagères et le « progressisme » triomphera. Le monde avance de sorte qu’il n’est pas nécessaire d’esquisser des règles sur les événements passés. Ce n’est pas dit comme cela mais je le résume ainsi. Ils ignoraient que 1% de la facture d’EDF va dans le CE, géré par la CGT ce qui lui vaut quelques procès fort peu médiatiques hélas… Mais non, pas de réaction.

    Le fait de toujours se projeter dans l’avenir et de faire passer ses adversaires comme de risibles passéistes sentant la poussière a d’inénarrable conséquence : Proposer inlassablement les mêmes idées qui ont échoué et ne jamais retirer la moindre leçon de l’expérience. En 1997, Jospin voulait renégocier les traités européens signés par Chirac pour y ajouter un volet « croissance ». DSK ne s’était pas enfui avec la « cagnotte fiscale », en fait le gouvernement avait moins dépensé que prévu mais plus que ce que les recettes autorisaient… Sur la cagnotte de la MNEF, je serais moins affirmatif… Cécile Bufflot veut encadrer les loyer et confier encore plus de responsabilités aux élus locaux en matière de logements? Fort bien, c’est comme ça qu’entre 1981 et 1986 on a divisé par 2 le nombre de mise en chantier de logements neufs… La liste est interminable.

    Einstein était-il socialiste? A l’entendre on peut en douter, bien que je reconnaisse qu’aujourd’hui un prix Nobel de physique français payé à peine 5000 euros par mois et disposant d’un sophistiqué Michelson de 1921 en contreplaqué d’époque pour faire ses expériences ne doit pas nourrir d’aussi hautes ambitions horriblement matérialistes qu’un affreux turbolibéral :

    «La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent.»

  39. Fausto Consolo

    « la folie c’est se comporter de manière différente et avoir le même résultat »
    Je vote différent : même résultat (en pire même).
    Oui c’est la folie.
    Et oui il y a plus de commentaires que d’article ! J’aime bien, je converse, merci beaucoup!

    Oui oui oui toutes ces petites entraves quotidiennes sont pour moi les plus dures à supporter. Je suis assez insensible aux millions du Cahuzac.
    Je ne supporte pas le gilet jaune ; la propagande incessante pire qu’à Cuba (Ici l’Etat/la Région investi 4M€ pour votre sécurité -un rond point de merde à 110000€) ces pubs tv pour les programmes du gouvernement ; les interdictions de fumer, boire, être nazi (être coco ou jihadiste c’est ok), gros, maigre, fainéant, travailleur.
    Normes étouffantes, règles omniprésentes, aucune valeurs.
    Tiède. Pesant, humiliant, chiant.
    Cette chape pèse, irrite le petit peuple qui ne peux s’échapper (en regardant des gif de chats).
    Les donneurs de leçons : des Tartuffes accomplis.
    Pour avoir vécu en Allemagne, c’est plus cool et plus respectueux.
    Ici l’Etat impuissant n’a plus que votre vie privée à mettre en coupe réglée.
    Ils observent nos trous du cul et comptent nos émissions de pets.

    1. Aristarque

      @ Fausto
      Sur la somme du rond point, il ne manque pas un zéro ?
      Parce que quand je vois un panneau de chantier de construction de rond-point (ce n’est pas difficile à trouver), le montant du chantier est le plus souvent de l’ordre du million d’euros HT !

      1. Fausto Consolo

        @Aristarque
        un M majuscule pour dire millions, désolé pour cette fainéantise,
        @Alex6
        je vous prie de bien vouloir m’excuser : je ne cherche pas à vous offenser, ni vous ni personne dans cet espace gracieusement mis à disposition par notre hôte.
        Si articles et commentaires ne me plaisaient pas je n’y viendrais pas, aussi je vous remercie de me lire, quel que soit votre avis, il vaut autant le mien.

    1. Aristarque

      Enfin, mettez-vous à la place de ces pauvres gens.
      Sans emploi, ils traînent à longueur de journée dans leur maison et devront donc supporter les vilains camions pas beaux qui serviront indirectement à payer les taxes qui leur permettent de vivre aux crochets des assurances sociales. Ce n’est pas parce qu’on a le beurre qu’on ne peut pas avoir envie de l’argent du beurre et du sourire de la fermière…
      Quant à redouter la poussière dans le Midi !…

    2. Aristarque

      H16 s’était déjà fait l’écho d’une histoire similaire dans les Yvelines.
      ET il doit sûrement y en avoir plein d’autres à l’images des bobos parisiens ou d’ailleurs qui prennent une retraite à la campagne et se plaignent des coqs, des vaches, des tracteurs, etc…

      1. YP

        Et encore, c’est quand ils ne se plaignent pas que les cloches de l’église sonnent toutes les heures…

        En fait c’est assez symptômatique de la mentalité : « J’arrive et vous devez vous adapter à moi ».

    3. Nocte

      Si Monsanto gagne, ils pourront continuer à faire ce qu’ils font le mieux, beugler comme des cons.
      Si Monsanto perd, le chômage, ça sera de la faute de l’industriel, et il pourront continuer à faire ce qu’ils font le mieux : beugler comme des cons.

  40. greg

    Me fait bien marrer le commentaire sur les maux de tête après vapotage passif…

    La seule étude sérieuse montre que la durée de demie vie de la fumée de cigarette est de 15 minutes contre … 11 secondes pour la vapeur de cigarette electronique!!

    Une étude a montré qu’une pièce close, après vapotage, pouvait contenir des traces d’aldehydes (100 à 1000 fois moins que la cigarette) mais une autre étude à démontrer que le simple fait de faire pénetrer un humain (avec ses habits et ses produits cosmetiques) donnait le même résultat…

    Au fait ils mettent quoi dans les patch??

    Sinon, toujours en ce qui concerne la cigarette electronique je suis mort de rire quand je vois qu’elle pourrait inciter les jeunes à passer à la vraie cigarette. Autant interdire le champomy que l’on donne parfois à boire à des enfants de maternelle!!

    Bah sinon c’est toujours pareil, diabolisons un truc pour pouvoir le taxer à mort plus tard!!

    1. chris

      Il y a quand même des scientifiques qui sont tordus, à mettre en oeuvre des expériences consistant faire pénétrer des humains sans leur enlever leurs habits …

  41. socialovici

    peut etre que tout ce que dit Karine Berger dans »les trente glorieuses sont devant nous » est un petit peu excessif.mais je lui conserve ma confiance vu que j’ai acheté le bouquin neuf(22 euros quand meme!)j’éspère donc qu’il y aura un cycle de croissance en juillet.après tout c’est logique:si comme vous le prétendez l’économie est tombée a zéro,alors on ne peut que remonter!

      1. socialovici

        je plaisantais!j’allais quand meme pas mettre 22 euros dans une daube pareille.La Berger,j’ai compris comment elle fonctionnait en l’entendant mentir en direct sur RMC:le débat tournait autour de la suppression du statut d’autoentrepreneur,elle était pour evidemment parce que selon elle les AE ne payaient pas de charges sociales.Je ne pense pas qu’elle soit conne,je crois qu’elle est très vicieuse,ce qui est sur c’est qu’elle est nulle en économie(vu qu’elle a jamais vraiment bosséde sa vie).moralité :faut lui tailler un costard en permanence se servir d’elle pour plomber le ps

    1. doh

      Pas étonnant, connaissant la mentalité du français moyen, il ne peut en être autrement.

      « Benjamin Planche témoigne de sa rencontre avec d’autres Français, un soir durant son périple dans l’outback australien, à travers son récit “Le voyage d’Ozcar”. Alors que les deux groupes discutent tranquillement, ils donnent leur vision de l’Australie. Voici ce que Benjamin décrit : “[…] ils [les autres voyageurs] ne déboursent jamais un sou pour leurs provisions et pratiquent le vol dans les grandes surfaces et les petits commerces. C’est visiblement très simple et c’est rapidement devenu pour eux une sorte de drogue”. On cerne ici les traits du “french shopping”, décrit plus haut. Il poursuit : “Le plus étonnant dans leur histoire, c’est qu’ils refusent également de travailler. Ils sont persuadés de se faire exploiter et n’ont aucune envie de se fatiguer à la tâche.” »
      Ils feraient de merveilleux syndicalistes dans notre doux pays.

Les commentaires sont fermés.