Et la fraude fiscale continuera de plus belle

La France s’embourbe. Le gouvernement comprend, confusément, que pour la question «finances 2013», ça ne va vraiment pas le faire et qu’il ne s’agira pas d’un petit ajustement d’un ou deux milliards. Alors, pour changer, il cherche, fébrilement, de l’argent. Beaucoup d’argent. Dans sa panoplie, de plus en plus dépouillée, la lutte contre la fraude fiscale ressort, inlassablement.

L’idée générale est la suivante : la France est un pays de cocagne et tout le monde se bouscule pour y vivre. Pour conserver ce paradis sur Terre, il faut une armée de fonctionnaires, des syndicalistes précautionneux des droits des travailleurs, un système de protection sociale que le monde nous envie par son efficacité, des politiciens affûtés et des médias soucieux d’impartialité et d’informations toujours plus pertinentes. Toutes ces excellences ont un coût.

Ce coût sera, essentiellement, supporté par l’impôt. Pour éviter que les gogos contribuables ne s’aperçoivent du décalage entre ce qu’ils payent vraiment et ce qu’ils obtiennent en retour, on va multiplier les appellations rigolotes pour la ponction opérée : taxe, cotisation, prélèvement, contribution, l’inventivité sera sans fin. Malgré tout, certains comprennent qu’en fait de paradis sur terre, c’en est un pour l’avocat fiscaliste, l’inspecteur des impôts ou le douanier, mais pas trop pour le contribuable à mesure que son stock de vaseline s’épuise, et qui en vient donc à user d’évasion fiscale pour amoindrir ses souffrances.

cahuzac lutte contre la fraude fiscaleDevant son ampleur, le gouvernement agit… enfin, agite ses petits bras. Expliquant qu’il vaut mieux régulariser maintenant (i.e. : faire savoir qu’on s’est évadé, et payer en sus une bonne petite amende bien douloureuse, mais pas plus), il nous annonce maintenant que cette perspective a réussi à ferrer plusieurs milliers de pigeons contribuables, qui reviennent donc dans le giron français. Toute analogie avec les femmes battues qui reviennent malgré tout au domicile conjugal, pourtant lieu de leurs souffrances, parce qu’elles espèrent un retour d’affection n’est pas fortuit : les mécanismes psychologiques sont les mêmes. Du reste, la fin le sera aussi : l’Etat continuera de cogner copieusement sur eux (et les autres), jusqu’à ce que mort s’en suive. On est en France, après tout, et être riche est tout de même une sacré honte qu’il faut bien expier d’une façon ou d’une autre.

En attendant, un peu d’analyse sur ces chiffres fabuleux de repentis, revenus au bercail par gros troupeau bêlant et joyeux, nous est offert de façon perpendiculaire par un certain Pierre Condamin-Gerbier. Si ce nom ne vous dit pas grand-chose, c’est normal puisqu’il avait été relativement discret jusqu’à présent ; évidemment, maintenant qu’il explique vouloir dévoiler le nom de plusieurs personnalités politiques de haut rang, dans l’actuel gouvernement et dans le précédent, qui ont des comptes bien garnis en Suisse, on comprend que sa discrétion va s’épuiser. En effet, le 12 juin dernier, l’ex-banquier de Genève s’est entretenu au Sénat a déballé tout ce qu’il sait sur les combines actuellement en place pour, justement, exfiltrer des capitaux hors de France, fussent-ils détenus par des politiciens réputés honnêtes (ici : rires).

De cet entretien, on peut certes retenir qu’il a de croustillants dossiers sur des politiciens (qui, de nos jours, n’en a pas ?) ; pour ma part, j’ai surtout retenu, des propos qui sont rapportés par Slate, que ce sont surtout les petits poissons et les personnes pas forcément les mieux outillées qui reviennent dans le giron fiscal français ; selon Condamin-Gerbier,

« Les cellules de dégrisement que nous avons mises en place n’ont attiré que les petits. »

pierre condamin gerbier sur les évadés fiscaux

Et surtout, l’ensemble de la déposition de l’ex-banquier ne laisse aucun doute sur le caractère littéralement industriel de ces évasions, ni sur le fait, évident jusqu’à présent mais seulement supposé et chuchoté loin des micros journalistiques et des prétoires judiciaires, que les bonnes magouilles sont d’abord et surtout utilisées … par les politiciens, qu’ils étendent ensuite aux petits copains.

C’est parfaitement éclairant : en parfaits hypocrites que Cahuzac aura diablement gênés, tous les principaux politiciens sont à l’évidence entrés dans le métier pour le pouvoir et, une fois les rouages compris, auront vite usé de celui-ci pour accumuler de solides fortunes qui se seront, magiquement et de façon indolore, déplacées vers des cieux plus cléments. Condamin-Gerbier explique plusieurs méthodes qui permettent de passer de fortes sommes au nez et à la barbe de Bercy, et explique aussi le mécanisme qui permet à des politiciens d’en bénéficier. Autrement dit, nos élus, ceux-là mêmes qui nous agonisent de taxes et d’impôts tous aussi débiles et incapacitants les uns que les autres, tous sont parfaitement au courant que la France est un enfer fiscal, et tous font ce qu’il faut pour s’en échapper.

Pour nos politiciens, l’enfer, c’est pour les autres. Mieux : le fameux 1%, celui qui s’opposerait dans l’iconographie populaire aux 99% restants, ils en font partie, ils s’y complaisent joyeusement et ils font absolument tout pour y rester, quitte, d’ailleurs, à saborder le pays avec ce genre de « démarche solidaire » qu’ils nous préconisent sur tous les tons dès qu’ils sont à portée de micro. En somme, c’est la révélation, feutrée, discrète, peu médiatisée et pourtant évidente du Moquage de Visage le plus total de toute une caste vis-à-vis de ceux qui les ont porté là.

C’est même du Foutage de Gueule élevé au rang d’art à côté duquel la Chapelle Sixtine ferait figure de gribouillage rapide d’attardés mentaux : les informations de cette audition n’ont même pas encore été digérées par les journalistes et les Français que déjà, Jean-Marc Ayrault prend la parole et nous fait part de son opinion sur … la fraude fiscale, avec cette décontraction que seul un parfait hypocrite professionnel est capable de rassembler sans déchirer son pantalon.

Fiscal Park

Le pitre à l’actuelle place de Premier Ministre s’est en effet fendu, samedi dernier, d’une déclaration grandiloquente au sujet de la fraude fiscale, montrant qu’une hontectomie réalisée suffisamment tôt dans la vie d’un politicien ne laisse absolument aucune trace de remords ou de réflexion morale approfondie, et permet une carrière brillante de saprophyte dodu :

« Venez voir les services de l’État pour que vous puissiez régulariser votre situation. Le temps de la fraude, le temps des paradis fiscaux, ce temps-là est en train de disparaître. Ceux qui pensent qu’ils vont pouvoir se mettre à l’abri doivent en être conscients »

ayrault : j'ai merduEh oui les petits amis : tout sera fait pour choper l’impétrant qui tente de s’expatrier ou d’exfiltrer ses capitaux sans payer sa dîme, sa gabelle, sa taille et les 1232 autres taxes et impôts du code fiscal allégé. Bon, bien sûr, les fanfaronnades de Ayrault à ce sujet laisseront de marbre ses petits copains déjà affairés à trouver la prochaine tubulure chromée reliant leur compte bancaire français à un paradis fiscal de façon insoupçonnée et insoupçonnable. Il faut bien comprendre que Jean-Marc, là, il ne parle pas des élus. Il n’évoque pas le sénateur ventripotent. Il n’a pas en tête le député malin. Il ne pense pas à ces ministres qui déclarèrent des patrimoines à fort potentiel de LOL.

Ce qu’il veut dire, le Jean-Marc, c’est qu’il entend bien choper les petits, les sans-grades, les benêts, les sans-réseaux. Ceux-là, ils vont prendre cher. Les autres, bien sûr, auront tout son soutien, toute sa discrétion. Pour eux, la fraude fiscale continuera de plus belle.

Après tout, c’est lui et ses copains qui l’ont inventée, pour ainsi dire.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires222

      1. Mario

        D’ailleurs, quand on y regarde bien, H16 ne parle ici que des scandales français et au rythme d’un par jour….
        Ce qui ne suffit pas, le plus souvent…

      1. Bruno

        Ou se suicider en subtilisant habilement le pistolet du garde du corps fourni gracieusement par le pouvoir, par une belle après-midi de 1er mai au bord d’un canal . Près de Nevers, où un juge d’instruction traîne justement dans les couloirs, comme toujours le 1er mai et autres jours fériés chômés, et classe donc l’affaire dans les deux heures qui suivent, sur déposition du dit garde du corps.

        1. Aristarque

          Pour le premier mai, cela ne la fait pas pour cette année.
          Il va falloir trouver une autre date accommodante du même style : 14 Juillet ?

        2. AUTO-ENTREPRENEUSE

          Et s’il n’y avait que cet homme suicidé !, trucidé ?…. ; il y en a un paquet à la botte du Pouvoir, à cette époque, mort par suicide ou accident !.

    1. Deres

      Ses amis vont bientôt nous parler de sa santé mentale fragile et des risques de suicide afférents … Ils pourra ainsi revenir sur ses témoignages suite aux conseils des mêmes amis, ce qui réduira fortement son stress.

  1. Aloux

    Franchement une bonne vieille tyrannie bien oldschool par un seigneur de guerre, c’est peut-être pas si mal finalement. Oh certes il vit essentiellement de rapines, mais au moins lui ne s’en cache pas et ne raconte pas des histoires sur sa haute moralité et pourquoi vous devriez être heureux de lui laisser plus de la moitié de ce que vous produisez. Au moins lui, quand sa cupidité est satisfaite, on peut espérer qu’il nous foute la paix jusqu’au prochain prélèvement. Les socialistes par contre…

    1. Peste et coryza

      Pas dans une société moderne, et dévirilisée du fait des progrès techniques (arme à feu + mécanique + pillule, etc… qui fait que les muscles et l’agressivité testostéronée sont considérées comme nuisibles).
      Le bonimenteur main sur le cœur passe beaucoup mieux qu’un roi barbare auprès des masses.
      Le recours à la force dans un débat est considéré comme un signe de faiblesse.

      On le voit également dans le contrôle de la société par la force : comme les gens tolèrent de moins en moins la violence de l’état, celle ci est déléguée aux racailles…

      1. YP

        Tu te trompes… L’état devient au contraire de plus en plus violent – mais seulement avec les faibles ; il caresse les forts dans le sens du poil, c’est ce constat qu’on peut déduire que l’état est certes ominprésent, mais il est faible.

        Toumou est un magnifique représentant de notre état : petit être prétentieux, dont l’arrogance n’a d’égale que sa lâcheté, dont la seule réussite consistât à atteindre le sommet de l’échelle sociale en marchant sur les autres, mais que quelques baffes suffiraient à remettre à sa place.

        Si on regarde bien les élus, on y trouve une invraisemblable brochette de pervers imbus de leur personne (DSK, Lang, Danny…) qui donne une assez bonne idée de la moralité de la classe politique qui nous gouverne.

        1. Aristarque

          Holà, Holà, Holà !!!
          Comment qu’il parle de notre bien-aimé Lui-Président, lui qui va se décarcasser contre le chômage avec la virulence d’un affamé cherchant sa pitance ?…
          (On est prié de le croire sur parole)
          😉

          1. AUTO-ENTREPRENEUSE

            Je ne m’inquiète pas pour lui question de se nourrir et vivre à nos frais depuis qu’il a fait l’Ena !.
            Cet homme veut nous faire croire que sa « normalité » est la nôtre ; mais il est complètement déconnecté du monde de tout les jours.
            En début d’année je l’ai entendu dire en direct sur Bfm  » je suis le président des socialistes », puis vite se reprendre  » je suis le président de tous les français ».
            Les journaleux n’ont pas relevé dans leur commentaires et  » interprétations » post discours !!!!!.

        2. JS

          Exactement.

          Et pour ceux qui le peuvent, essayer de vous impliquer au niveau local, dans la fonctionnement de votre Mairie par exemple.

          C’est juste sidérant de voir la veulerie et la corruption (des esprits et des comptes en banque) déjà a ce niveau !

          1. Aristarque

            Tiens, dans mon patelin de résidence, l’ opposant local en chef, de droite mais sans étiquette, a dégotté il y a six mois que le premier adjoint au maire(aux finances, bien sûr) bénéficiait d’ un logement communal (maison ancienne type 6), correctement rénovée et entretenue sauf peut-être un ravalement de propreté à faire, pour un loyer mensuel de l’ ordre du symbolique, depuis onze ans. Mme le maire, forcée d’ y voir un problème, a commencé par le grand air habituel du « pas au courant », ce qui est croustillant parce qu’ elle était deuxième adjointe, en charge de l’ urbanisme (dans un village de 4.300 hab, on ne recule pas devant les titres ronflants) depuis une bonne dizaine d’années avant d’être élue maire, trois mois après les dernières élections municipales, à la suite de la démission surprise du maire réélu pourtant largement (bien qu’il soit PS, côté Front de gauche si cela avait existé à l’ époque, il avait convenablement géré la commune en la dotant d’ équipements convenables et raisonnables sans trop endetter la commune, ce qui était apprécié ici). Puis comme ce « pas au courant » était un peu léger,elle en est actuellement à proposer une majoration du loyer A 250 € le mois avec effet rétro-actif de cinq ans alors que l’ opposant réclame, pour aligner le loyer au tarif HLM, une indemnité de 500€ mensuels x 110 mois… outre ce qui a été payé en temps et en heure…
            Petite précision, ici, sur le marché libre, cette maison s’arracherait à 1.300€ mensuels minimum minimorum…
            (Déjà posté le 9 courant)

          2. Peste et coryza

            1300 euros par mois pour une baraque en patelin ?
            C’est où ?

            Parce que dans celui de mes parents, c’est plutôt 500 euros, avec terrain + une vache.

      2. Aloux

        @peste : oui je sais, mais je voulais juste pointer le fait qu’à l’oppression « fiscale » que les deux systèmes ont en commun se rajoute une forme de pression morale totalement hypocrite dans le système socialiste. Ce que je veux dire, c’est qu’un tyran « à l’ancienne » ne va pas chercher des excuses pour te ratisser, c’est le plus fort, tu payes ou tu prends cher. Les socialistes ont certes moins recours à la violence physique (quoique d’ici 5 ans au train où vont les choses…), mais compensent par la violence psychologique. Personne ne va être battu à mort dans une geôle sordide pour s’être rebellé, mais par contre les vexations bureaucratiques et judiciaires sont là et bien là, et peuvent broyer un individu aussi sûrement que des coups de rangers dans la gueule, c’est juste plus long. Plus un aspect « dictature du bien », rendu possible par l’asservissement des principaux média : vous n’avez pas remarqué à quel point les socialistes aiment torturer les mots, et finalement saccager jusqu’à la culture et au bon sens de tout un peuple ? Dernier exemple en ce qui me concerne : une normalienne qui me parle de « justice sociale » pour justifier les taux de prélèvement spoliateurs. Ca me paraît d’autant plus grave, qu’on peut se rebeller contre l’oppression d’un tyran, tout le monde la sent, alors que l’oppression socialiste déboussole les gens et rend extrêmement difficile l’organisation de toutes formes de résistance. Comment s’opposer à une dictature socialiste quand on est persuadé que tous nos problèmes sont causés par le turbo-libéralisme ?

        1. Aristarque

          Bien vu.
          On noie les gens dans la moraline dégoulinante et ceux qui n’en veulent pas passent pour des ingrats sans coeur qui refusent anormalement toute cette assistance conçue (soi-disant) pour leur agrémenter la vie…

          1. Nocte

            Voui, et quiconque lutte contre le « progrès » social est contre le progrès et si on est contre le progrès on est forcément mauvais (en revanche, si on est contre le progrès technologique, alors c’est bien… le progrès technologique, ça n’est pas du progrès, c’est ultra-turbo-neo-liberal-capitaliste… nourrir des gens avec l’argent des autres, reste mieux que leur permettre de se nourrir sans aide)

        2. Nocte

          « Dernier exemple en ce qui me concerne : une normalienne qui me parle de « justice sociale » pour justifier les taux de prélèvement spoliateurs. »
          Ou le Syndicat de la Magistrature qui signe avec les « antifas ».

          D’ailleurs, rien que le mot est un mal : antifa, c’est sympa, ça sonne bien et puis ça permet aux antifascistes de faire moins milice d’extrême gauche : « tiens je suis allé à une manif antifa » ou encore « j’ai fait une soirée antifa », ça poutre de la maman bisounours (et du fasciste, avec le poing américain qui n’est autre que le logo de ma pacifique associations de bienfaiteurs de la pensée unique)

          1. Aloux

            Votre exemple illustre parfaitement ce que je voulais dire plus haut. Par contre amusez-vous à faire un mouvement « antisoc(ialiste) », je pense que vous allez avoir rapidement des problèmes.

  2. Black Mamba

    Est-ce que les banques peuvent-elles aussi s’évader ?
    Partir avec la caisse quoi?
    Chaque article de H16 est une piqûre de rappel pour se tirer de France !

    1. AUTO-ENTREPRENEUSE

      Les banques ?, mon dieu !. Et le fond de garanti de notre épargne s’il arrivait malheur ?.
      Le discours est au top !.
      La Réalité des comptes ?….. = de quoi avoir des sueurs froides !.
      C’est vérifiable et ouvert à tous sur le site ! ; il suffit de se décarcasser pour le trouver et vérifier !.
      Ils disent bien toutes la listes des banques qui sont couvertes au prorata de leur « cotisations ». Mais au total du fond, cela ne fait pas le poids. Et cette assurance de fond de garanties des banques renvoie, en cas d’insolvabilité, vers l’Etat français !. Quand on sait les comptes de l’Etat français !………. .

  3. infraniouzes

    Ah là là ! H16 joue encore les rabat-joie. Mais qu’on nous laisse la fraude fiscale, sport national où on excelle ! En foot 0-3. En rugby 0-30. En tennis 30 ans sans vainqueur à Rolland-Garos. En vélo…. je cherche le dernier vainqueur du Tour. Etc. Et puis la fraude fiscale ça ne fait de mal à personne puisque tout le monde fraude (sauf le gratin politique) et qu’en plus, on ne sait pas qui fraude… Donc laissez nous ce magnifique sport indolore où tout le monde gagne sauf… ceux qui n’osent pas s’y risquer !

      1. duff

        Oui mais pour avoir à nouveau vainqueur du Tour, il suffirait de cesser les contrôle anti-dopage. Vu qu’il a bien 25% des coureurs du peloton qui sont français, statistiquement au bout de 4 ans on devrait en avoir un…

        1. YP

          Oui, mais sans contrôle anti-dopage, le tour ne durerai plus que quelques jours tout au plus…

  4. Woodi

    Avoir son compte bancaire à la banque of China… why not ? Les grandes banques françaises sont en manque de liquidités et la Banque Postale semble être dans le top 5. Bref, pour les riches comme pour les pauvres, « la vérité est ailleurs ».

  5. Pascale

    «  » »une hontectomie réalisée suffisamment tôt dans la vie d’un politicien ne laisse absolument aucune trace de remords ou de réflexion morale approfondie, «  » ».

    Ce qui est l’un des symptômes du psychopathe, parmi la dizaine établie par le FBI. Parmi lesquels on trouve le parasitage et la qualité « beau parleur ».

  6. Black Mamba

    Le nombre de 5000 repentants est -il vrai ou est-ce encore des mensonges proférés pour inciter à des gogos de s’y plonger tête baissé sans réfléchir?
    Qui sont ces malheureux qui osent penser qu’ils font là une bonne affaire?
    C’est encore une propagande Nazis pour repérer les riches et les mieux tondre!

    1. Aristarque

      Pour moi, c’est de la pure propagande tentant de décramponner les petits fautifs d’évasion fiscale.

  7. Aristarque

    Une technique du fisc est aussi de chipoter relativement légèrement sur les montants déclarés, notamment en ISF et pour les biens immobiliers, pour émettre des petits redressements de l’ordre de quelques centaines d’euros, annihilant ainsi la tentation pour le contribuable de contester au delà d’échanges de courriers.
    Ma mère en a été victime il y a quelques années.
    Le recours à un avocat et à une procédure ne se justifiait pas par l’enjeu et le fisc qui s’en doute, y va donc au flan et à l’esbroufe en finissant par reconnaître « la bonne foi ».
    Multipliée par quelques dizaines de milliers de contribuables, cela doit quand même rapporter des millions d’euros chaque année.

    1. Deres

      Surtout que l’avancement des inspecteurs fiscaux se fait à la somme des redressements effectués. Ils doivent donc avoir une vrai mentalité de commerciaux avec leur variable … et n’hésite pas à jouer les gagnes petits pour accélérer leur avancement …

      1. Monge

        Non, ils n’ont pas de pourcentage. Du temps de Sarkosy, c’est à peine si j’ose l’écrire, ils avaient des indicateurs de performance à atteindre mais depuis l’arrivée du régisseur c’est terminé.
        Et en plus c’est totalement inutile, un fonctionnaire du fisc qui n’est pas de gauche ça existe, mais c’est comme les poissons volants, c’est pas la loi du genre. Dès lors pour eux tout ce qui ressemble à un riche doit être taxé !
        Donc l’agent de la DGFIP, peu formé, sauf s’il le fait à son compte, va effectivement contester aveuglément comme nous le dit Aristaque. La plupart des « assujettis » à l’ISF étant âgés ne vont pas contester (faut déjà comprendre les textes et la lettre du fisc!) et vont payer.
        Tient, pour rire, l’an prochain et aider le remplaçant, allez donc déposer votre déclaration de revenu dans la belle urne de votre centre des impôts au lieu de la télédéclarer.
        Et pour goûter la saveur du sévice public et son honnêteté demandez un accusé de réception ! Si on refuse (on refusera…), et pour préserver votre belle sérénité, lisez d’abord et emportez avec vous ceci, la dernière ligne surtout :
        Code général des impôts, annexe 3
        Livre premier : Assiette et liquidation de l’impôt
        Première partie : Impôts d’État
        Titre premier : Impôts directs et taxes assimilées
        Chapitre premier : Impôt sur le revenu
        Section II : Revenu global
        III : Présentation et contenu des déclarations
        Article 45 Modifié par Décret n°96-805 du 12 septembre 1996 – art. 1 JORF 15 septembre 1996
        Les déclarations dûment signées sont remises ou adressées par les contribuables au service des impôts du lieu de leur résidence ou de leur principal établissement dans le délai prévu à l’article 175 du code général des impôts.
        Il en est délivré récépissé.

        1. Aristarque

          Dans le cas de ma mère, cela n’a pas été fait aveuglément, du moins en apparence. La motivation était que ma mère ne respectait pas exactement le prix au m² des quartiers où se situent ses deux maisons dont une de rapport, dont le fisc se servait pour contrôler à priori les évaluations des biens. Mais évidemment, le fisc a accès, lui, aux bases de données issues du cadastre, donc des déclarations de notaire quant aux prix de transaction et ceci en permanence évidemment au contraire des contribuables qui disposent plus difficilement de ces données. Après échanges de courriers où je l’ai assistée, ma mère, au total, y a laissé pour 1.500 euros après remontage de l’évaluation sur les trois ans (au lieu de six, comme on le risquait initialement).

        2. eheime

          Meme la rédaction des textes est naze. Meme ça.
          « Les déclarations dument signées sont remises .. »
          Par qui ? Par Nestor, par Medor ? Trop compliqué d’écrire : « le contribuable doit remettre sa déclaration .. »
          Idem ensuite :
          « Il en est délivré récépissé. »
          Par qui ? Le Pape, la Bureaucrassie, Mister Hollande Himself ?
          Trop compliqué d’écrire : « l’agent contrôleur doit délivrer un récépissé ».
          Tout est comme ça dans ce pays, imprécis, alambiqué, idiot.
          C’est déprimant

          1. Nocte

            Suffisamment flou pour laisser une part d’interprétation, mais pas assez flou pour un fonctionnaire qui peut agir car il a des directives et les interpréter comme il lui convient.

        3. menfin

          Suite à des « pertes » répétées de déclaration au service des impôts j’ai pris l’habitude d’aller la déposer au guichet et de réclamer un reçu détaillé de toutes les PJ. Ça les énerve mais ils sont forcés de s’y plier.
          Sinon il y a une nouvelle arnaque : la Télédéclaration obligatoire des PME, obligeant le comptable à acheter un logiciel 800 euros, valable seulement deux ans. En prime ça ne marche pas, donc il faut quand même faire une déclaration papier et on prend une pénalité.

          1. Black Mamba

            Oui, notre comptable est désespéré , nous devons régulièrement déposer les déclarations ….
            😕

        1. AUTO-ENTREPRENEUSE

          Je confirme les propos de Déres, à savoir que les inspecteurs fiscaux touchent des primes sur les redressements. C’est écrit bien sur dans l’un des innombrables Code français, et consultable par tous à condition de se lever le Q pour trouver les écrits !, autant dire pas à la portée de tous !!!!!.
          C’est incroyable comme les élus par le Peuple et pour le Peuple, pour le représenter, s’en défient une fois sur le Trône de la République et le renie ensuite……
          Comme quoi ce qu’on apprend à l’école de la République, ce ne sont que des balivernes à endormir le Peuple !.

          ( Nota : la touche « répondre » ne se colle pas au post précédent et s’en va je ne sais où, là où c’est pas sa place ).

  8. LeRus

    Très franchement, je ne pense pas qu’Ayrault ait de l’argent planqué à l’étranger: je pense qu’il est bien trop c*n pour ça.

    1. YP

      Ce n’est pas parce qu’Ayrault dilapide l’argent du contribuable qu’il se fout du sien…
      Notez bien qu’il dilapide l’argent du contribuable à la seule fin de rétribuer son électorat afin de rester au pouvoir.

    2. Aristarque

      Il n’y a pas qu’Ayrault.
      Dans les déclarations de patrimoine, comme bien d’autres, j’ai été frappé par la « modestie » générale des biens et autres patrimoines détenus alors qu’il s’agit pour la plupart d’excellences qui cumulent les revenus d’élus multiples depuis des années ou des dizaines d’années. Je veux bien croire qu’elles ont un train de vie en rapport avec leurs revenus et paient tout de même de l’IR mais je serais étonné que quasiment toutes claquent leur argent en jouissances immédiates sans jamais investir dans une résidence principale « à la hauteur » (§la turne de Bartolone qui en coût de construction, hors terrain et plus-value d’emplacement doit être de l’ordre de 700K€), surtout quand on connaît le nombre d’affaires immobilières en politique).
      Rappelons-nous qu’il y a eu en, d’autres époques, des polémiques autour de l’appart de Jack L, place des Vosges, certains se demandant comment un ex-prof issu d’une modeste famille avait pu s’offrir, sur la base de ses seuls revenus déclarés, un appartement dans ce lieu emblématique et prestigieux à 5MF (il y a 25/30 ans)…
      A l’évidence, ces pseudos listes sont très incomplètes quant à la réalité, laquelle n’est pas non plus forcément (complètement) avouable.
      Après tout, Cahuzac n’a été repéré que par un concours de circonstances dignes d’un roman policier de Conan Doyle ou Agatha Christie, pas par le travail des fins limiers de Bercy ou de TRACFIN.

      1. alpharuper

        Cahuzac a surtout été reperé par sa procédure de divorce, comme d’autres avant lui… moralité, si on a un compte en Suisse, il faut être célbataire ou fidèle en amour…

      2. AUTO-ENTREPRENEUSE

        Je suis bien d’accord avec vous Aristarque.
        Et sans une communication d’un élément ( enregistrement d’une conversation téléphonique ! ) à média-part, jamais cette « affaire » ne se serait su !.
        Quand les collègues de ce Cahuzac, au Gouvernement, disent qu’ils sont bluffés et qu’ils n’étaient pas au courant ?, c’est vraiment prendre les enfants du Bon Dieu pour des Canards Sauvages !. A d’autres mais certainement pas à moi.

      1. Stephane

        c’ est sûr, il a utilisé son pouvoir afin de ficher les opinions politiques des électeurs nantais. Je le trouve à tout point de vue fétide. Quant à ses politicards véreux, on devrait les juger pour haute trahison.

        1. eheime

          Ceux qui se font chopper s’en sortent sans la moindre égratignure.
          Une petite inéligibilité temporaire histoire de, quelques regrets public, et vogue la galère.
          Et cerise sur le gateau, ils sont réélus avec les compliments de leur électorat abruti par leur idéologie. Et moi c’est ce dernier aspect que je ne comprendrai jamais. Comme vous, j’estime que dans la mesure où on détient un pouvoir public, que le public vous fait confiance, alors lorsqu’on trahit cette confiance, ça releve de la haute trahison. Quand on détient des pouvoirs spéciaux on doit être absolument irreprochable sinon on doit prendre double peine.

      2. Stef

        D’ailleurs, la détermination sans faille à défendre son aéroport n’aurait-elle pas été achetée?

    3. Pouic Pouic

      Bof ! On parlait bien de l’intègre et admirable Raymond Barre 🙂

      Je connais l’histoire de l’acquisition de son terrain de Saint Jean Cap Ferrat qui appartenait à un ami.

      Ca été du vol pur et simple.

        1. menfin

          Sauf erreur il s’était servi de sa position politique pour rendre constructible un terrain acheté à vil prix précisément car il n’était pas constructible. Mais c’est trop vieux je n’ai plus les détails.

        2. Pouic Pouic

          En gros c’est l’histoire de @menfin.

          Mon ami avait hérité avec sa soeur d’un terrain à Saint Jean Cap Ferrat.
          Il était classé en réserve naturelle et on lui avait expliqué qu’il ne serait jamais constructible. Protection du littoral, oiseaux rares tout ca, tout ca …
          Un jour, un intermédiaire l’appelle pour lui dire que quelqu’un est intéressé par son terrain.
          Mon ami lui explique que le terrain n’est pas constructible et qu’il ne le sera jamais. L’intermédiaire lui répond que ce n’est pas pour construire mais pour venir s’y promener les week-end et qu’il est prêt à lui en donner un peu plus que le prix du m2 agricole. (à l’époque le m2 à Saint Jean Cap Ferrat se négociait entre 1000 et 1500 Frs le m2).
          Il demande donc à sa soeur si elle est d’accord pour vendre la parcelle étant donné qu’ils n’en trouveront jamais plus du fait de son inconstructibilité.
          Ils vendent. Quelques temps plus tard à l’Assemblé en session de nuit, le statut de réserve naturelle est suspendu. Les services compétent le classe constructible et le permis de construire est déposé.
          Mon ami et sa soeur on tenté de se plaindre en estimant qu’ils avaient été floués.
          Mon ami n’a reçu pour réponse que des contrôles fiscaux à répétition (il avait une grosse agence d’assurance) et des menaces. Il a fini par une dépression carabinée et à laissé tomber l’affaire.
          Si ce n’est pas du vol, je me demande comment on peut qualifier ce comportement ?

    4. eheime

      @ Le Rus

      Souvent les idiots font des choses avec un tact que quelqu’un d’averti n’oserait pas. Ca laisse la porte grande ouverte aux plus improbables combines.
      Ensuite quand ils se font gauler, ils disent le plus inocemment du monde « ah bon c’est illégal, oh zut désolé. Mea culpa. Je le refererai plus. » Une petite tape sur les doigts et l’affaire est oubliée.

  9. Mominette

    Consolation pour le contribuable, il va pouvoir fait ce qui est difficile à réaliser par un politique …

    1°. Déclarer le magot et payer ce qu’il faut. En fait, c’est assez peu puisqu’on ne paie sur sur les intérêts de 5 ans, alors que généralement il s’agit d’assurances-vie ou de sicav qui n’en ont pas délivré. En France, l’enfer fiscal ajoutera encore sans doute une couche d’ISF et autres tortures locales, mais bon …

    2°. Le magot étant régularisé, il peut parfaitement rester en toute légalité à l’étranger et être organisé pour ne jamais délivrer d’intérêts.
    Si le propriétaire a besoin d’argent, il le fera pas ventes. (Je crains encore que la France ne ponctionne des plus-values et des impôts sur la fortune, à voir …)

    3°. L’argent étant en tout cas très légalement à l’étranger, il suffit alors d’établir son domicile fiscal hors hexagone, et salut Bercy !

    Ce qui est fun, c’est qu’on voit mal un type faire de la politique en France en étant domicilié à l’étranger 🙂

    1. Black Mamba

      Notre hôte est en Belgique.
      H16 fait de la politique nullement besoin d’avoir un poste de fonctionnaire ou dans un parti
      Il suffit d’avoir un blog et d’avoir un public.

  10. Guillaume_rc

    Sans aller jusqu’à l’évasion, ne pas oublier que le petit gros de l’Elysée a donné l’exemple en matière « d’optimisation fiscale » et autre foutage de gueule dans sa déclaration de patrimoine.
    Le pékin lambda se serait mangé un bon redressement des familles mais lui, non, il est passé au travers.
    Il aurait été de droite, les journalistes s’en seraient donné à coeur joie, mais comme il est dans le camp du bien….
    Et ça vient donner des leçons de morale…. Je crois que c’est ça le plus insupportable.

    PS – merci H16, j’ai appris le mot saprophyte ce matin (qui va être difficile à replacer cependant).

  11. Aristarque

    Ce matin, sur BFM RADIO, ils relataient qu’Eric Schmitt, patron de Google, avait dressé un tableau de tous les sites vantant pour chaque pays développé, les conditions exceptionnelles offertes aux investisseurs étrangers dans ledit pays et qu’en somme, celui qui finit par choisir un pays pour y installer son entreprise devient immédiatement un fraudeur fiscal pour les autres pays…

  12. JS

    D’ailleurs tous les Etats s’y mettent en ce moment, il faut qu’ils trouves des sous pour assurer leur survie…à n’importe quel prix.

    Ca couine, ca couine..

    1. YP

      En même temps il ne faut pas trop s’inquiéter, presque tous les politiciens ont des billes en offshore… C’est juste du vent…

      1. JS

        Je ne m’inquiète pas pour les politiques et leurs protégés, comme dit dans le billet c’est les autres qui vont prendre cher..

        1. YP

          Je vous rappelle que parmis ceux « qui vont prendre cher », plus de la moitié a voté pour ce programme ; du coup, c’est moitié moins injuste.

          1. Mario

            Ils ont pas vu venir le coup que des « riches », la traque s’abaisse maintenant aux « zézés » avant le prochain décroché vers la catégorie en dessous. On est passé des ceuses à 4.000 roros mensuels aux ceusses à 3.000 en attendant ceux à 2.500…

          2. Nocte

            Oui, il est comique d’entendre un prof venir dire : « j’ai voté hollande, il s’en prend à mon argent »

            J’ai juste envie de dire : bien fait pour ta gueule.

  13. Grosben

    Personne n’a jeté un oeil à l’interview de Hollande hier ?
    Il était particulièrement pitoyable, très mal à l’aise et déstabilisé pour un rien.
    J’ai bien du mal à croire qu’il va pouvoir tenir encore 4 ans, et je mise 2 piècettes sur un malaise en direct lorsque la crise va s’amplifier.

    1. Mario

      Pour entendre quoi d’intéressant sur les sujets abordés ?
      Ce matin, en cinq minutes maxi et en insistant lourdement (au moins 1 mn) sur sa formulation de « mort de faim » (vraie incongruité sortie d’un corps aussi rondouillet de la couenne que du portefeuille), le rapport de l’émission était plié.
      Si sa politique était « lisible », il n’aurait nul besoin tous les mois d’aller se pavaner sur une chaîne de télé à pérorer qu’il terrassera le chômage avant ou après la prostitution parce qu’au bout d’un an, on commencerait à voir de bons effets.
      Or, on ne voit que du désastre à tous les étages comme est bien contraint de le relater, notre taulier préféré.
      Il vient donc pour enfumer et nous entonner une version mise à jour de « Tout va très bien, Mme la Marquise… » pour la politique intérieure et de « On ira pendre notre linge sur la ligne Siegfried » pour les relations extérieures…
      C’est dire si on risque d’en apprendre, des choses!…

      Au fait, combien de CRS dans les rues avoisinantes de M6 hier soir ?

  14. jiminito

    J ai bien rigolé hier soir avec capital.
    Hollande: rendez vous compte, ça rapporte 1 milliard à l état. 1 MILLIARD!

  15. HiHi

    Cette histoire commence à moisir et dégage une sale odeur de souffre.

    Est-ce une nouvelle-nouvelle-nouvelle puanteur d’un bas chantage, Enfer contre Paradis Euro/Suisse/City/Luxembourgeoisé?
    Ou un simple rappelle de circonstances diplomatiques incontournables ?
    Une chose est certaine, en plus de 50 ans d’une lutte acharnée, la multiplication des évadés prouve que la France est une passoire fiscale en plus d’être un enfer.
    Mais juré, les portes du pénis d’ acier vont se refermer !

    Et le libor, ils en sont où ?

    1. AUTO-ENTREPRENEUSE

      Le Libor ?, mais c’était un piège à « gogos » ( je suis désolée de devoir m’exprimer ainsi envers vous ) pour sauver la situation du moment.
      Et la suite des stratégies fumantes arrivent !.

  16. Christophe

    Ayrault est une engeance. Et Hollande hier soir était pathétique… Il n’y a vraiment rien à en tirer.

    Nous sommes perdus. Mais c’est paradoxalement un motif de joie.

    L’enfer fiscal devient de plus en plus « réel ». Avant on le rangeait au rayon théorie du complot et tout et tout.

    Les « gros » fuient en effet. Et les « petits » sont rincés, broyés.

    Bilan : la « base » fiscale se réduit (les derniers chiffres le prouvent). Et va continuer à se réduire. Voilà le point fondamental.

    Chaque fois que Ayrault ou Hollande, ou un autre guignol, ouvre la bouche ou pond une mesurette : des PME crèvent, des chômeurs sont créés, et des riches exfiltrent leur pognon.

    L’Etat est en train de crever à petit feu, car sa base de rapine se réduit. Et ca c’est une excellente nouvelle.

    Bref, je ne partage pas le désespoir de H16… Tout au contraire me rejouit. L’accélération de la vélocité du bousin qui va s’écraser contre le mur, est ontologiquement réjouissante !

    Bref : la banane.

    Ayrault et Hollande sont à l’état, finalement, ce que la déflation est à l’économie : un piège mortel.

    1. Taisson

      Quel âge as tu Christophe?
      L’espoir de voir arriver le pire pour ensuite reconstruire ça prend du temps…
      Le temps, je n’en ai plus assez devant moi pour espérer voir mon pays se remettre à fonctionner à peu près normalement!
      Je comprend donc bien les pessimistes, mais bon courage tout de même, il n’y à pas d’espoir sans rêve….

  17. JS

    Petite digression, les sujets du bac de Philo cette année :

    Série ES (économique et social)

    – Que devons-nous à l’État ?

    Pour ne pas se faire sacquer j’imagine que certain points de vue ne sont pas les bien venus…

    1. gem

      c’est un classique, il y a toujours un sujet sur l’Etat. Voir ça comme une question de cours philosophique (« il faut rendre à césar etc. ») sur le devoir et l’autorité, et non comme un pensum économique sur ce que l’état a fait pour nous.

    2. Nemrod

      Ouah la vache !

      J’espère que le fiston a su jouer les faux culs, car il tient de son père une haine viscérale de « l’état maman ».
      Sinon il faut espérer tomber sur un correcteur pas trop rouge.
      Comme disait quelqu’un plus avant : c’est comme les poissons volants, ça existe mais ce n’est pas la règle du genre.

          1. Black Mamba

            Oui, c’est un régal.
            Plus jamais je ne verrai un rôti ou une dinde de la même façon.
            Merci H16 🙂

  18. Pandora

    La lutte contre la fraude fiscale est un argument politique populiste au sens où il flatte les plus aigris : ah enfin, les autres (riches de préférence) vont payer ! Il ne fait que rassurer les petits.

    Le plus marrant, c’est l’argument (politique encore) rasséréné que l’évasion fiscale coûte très cher aux finances publiques : il faut lutter contre le travail au noir car c’est vilain (l’Etat ne peut pas se servir). Seuls les petits patrons sont visés : les artisans….
    Mais on apprend qu’au plus haut niveau de l’Etat, certains touchent des primes non fiscalisées (et Guéant n’est que le haut de l’iceberg) : faites ce que je vous ordonne de faire (payer des impôts) mais pas ce que je fais (glisser des enveloppes).
    CPEF.

  19. Danyzucco

    Alors vous qui avez une tribune, que proposez vous ? On laisse tout ce petit monde bien tranquille ? Puisqu’on ne peut attraper les gros, cessons la chasse !!! Les « petits fraudeurs » dont vous parlez ne fraudent pas pour quelques centaines euros mais pour des millions voire des centaines de millions d’euros… puis seulement viennent les « gros fraudeurs » !!! (soit disant intouchables)
    La fraude, c’est la fraude ! Plus il y en a, plus la pression fiscale repose sur les autres. Personnellement, je suis pour une chasse aux sorcières de tout bord et pas pour votre verbiage politisé qui n’a d’autre but que de nous détourner de l’essentiel : la FRAUDE. Ce qui est indigne ce n’est pas la politique appliquée (même s’il y a beaucoup à redire) mais que des articles comme celui là se trompe de cible. Ne nous leurrons pas, la fraude a toujours existé et existera toujours, seulement aujourd’hui c’est un sujet. On disait les contrôles antidopage inefficaces et qu’ils ne servaient qu’à attraper les seconds couteaux…et puis c’est devenu un sujet : Amstrong est tombé, le système est tombé. Il y a toujours du dopage mais le risque est plus grand et les dopés dorment moins bien !

    Signé : un Eternel Optimiste

    1. Et comment, par des images fallacieuses (celle du dopage, par exemple), on mélange tout et n’importe quoi et on raconte des bêtises.

      La fraude fiscale n’existe que parce qu’il y a un système fiscal délirant. Ce n’est pas une affirmation gratuite : il n’y a pas de fraude fiscale dans les paradis fiscaux. Hong-Kong et Singapour n’ont pas d’exilés fiscaux. Pourquoi la France ne fait pas exactement ce que font ces paradis ?

      La fraude fiscale n’est qu’un mot crasseux pour désigner les tentatives désespérées des gens qui ont acquis une fortune à la force de leur travail de tenter d’échapper à la spoliation de l’état. Ceux qui fraudent, ce sont exclusivement ceux qui ont acquis cette fortune de façon illégale (et dans ce cas, l’exfiltration de la somme n’est qu’une toute partie de la fraude). C’est cette fraude initiale qu’il faut combattre, car issue d’un vol dont les politiciens sont les premiers coupables.

      Et si tu veux, toi aussi tu peux avoir une tribune : il te suffit d’ouvrir un blog et de ressortir tes petites idées qu’on lit partout ailleurs, dans la bouche de tous les cocos, les jaloux et les aigris. Facile. Pas très original, mais très facile.

      1. Black Mamba

        +1
        Enfant issus de l’immigration ainsi que mon conjoint nous avons profité du système sociale.
        Mon conjoint, lorsqu’il a commencé à travailler et à gagner sa vie; il me disait qu’il serait très heureux et fière de payer ses impôts et autres taxes.
        Comme je connaissais comment fonctionnait le système,:
        je lui ai dit O.K je vais t’aider à devenir riche mais sache que tu vas le regretter.
        En moins de trois ans, nous étions pris à la gorge par les taxes et impôts en tout genre.
        Nous n’avons jamais triché, nous avons tout déclaré au moindre centimes, impossible de s’en sortir puis nous avons découvert un comptable fiscaliste.
        Il a remanié notre structure sur le papier.
        Des niches fiscales en France.
        Nous avons enfin pu respirer un peu.
        La phase qui nous a permis de nous en sortir des difficultés financières fut de quitter la Secu.
        Nous ne sommes pas contre à participer au système de solidarité mais il y une limite à la tonte.
        Pour sauver la France, pour sauver la solidarité, il faut penser à sauver ceux qui créent la richesse.
        Point de salut pour les pauvres si l’Etat persiste à détruire les riches avec autant d’impôts et de taxe à gogos.
        Il faut sauver les riches.

      2. Danyzucco

        Ma question reste sans réponse : que proposes-tu (puisque nous nous tutoyons) ?
        La France reste un modèle. Certes un modèle vieillissant, de moins en moins adapté aux mondes émergents…et après ! Les paradis ne sont paradis que pour l’argent, pas pour ceux qui y vivent. Faut-il que l’argent régisse tout ? L’argent, l’argent, toujours l’argent…s’il n’était encore que le fruit du travail, comme tu dis ! Mme Liliane Bettencour, Mr Serge Dassault et consort en voilà de bons travailleurs DESESPERES, qui non content d’avoir reçus un joli cadeau de naissance (bien leur en fasse) n’ont qu’une hâte c’est de le planquer, le maquiller, le détourner de la loi. Moi ce que je critique, c’est la FRAUDE pas les RICHES moins encore les entrepreneurs (les vrais).
        Mais tu as raison, ceux qui nous gouvernent sont tout aussi coupables, coupables de partager le même « lit », coupables de laxisme, coupables de consanguinité, coupables d’un cruel manque de curiosité… Mais a-t-on déjà vu un chien de chasse se lancer à sa propre chasse ? (attention je bascule dans le populisme que je critique).

        Ni coco, ni aigris, ni jaloux, ni encarté, je paye beaucoup d’impôts, sans gaieté de cœur, mais sans envie d’évasion. Je n’ai de haine envers personne et suis épris de probité, d’intégrité, de justice et d’éthique…on peut trouver toutes les bonnes excuses à ceux qui FRAUDE, mais la FRAUDE reste la FRAUDE !

        1. Black Mamba

          Il a répondu.
          Pour arrêter la fraude, la France doit revoir à la baisse toutes ces impositions pour être compétitive avec les autres pays dit paradis fiscaux.

          1. Danyzucco

            Ah ben oui, j’suis con, c’est si simple !!! Et comment on fait ? On claque des doigts !

            1. Il est vrai que tu es con.
              Et il est vrai que claquer des doigts est insuffisant puisqu’il faut aussi abroger un paquets de lois fiscale (tout le code fiscal par exemple) et le remplacer par une seule et unique taxe à 10% sur toutes les transactions.

              Et de grâce, renseigne-toi avant ta prochaine intervention, sinon ton inculture m’ennuiera et tu gicleras très vite.

          2. Black Mamba

            Vous n’êtes pas con, mais désespéré.
            Pourtant c’est assez clair plus il y a de taxe plus les français fraudent.
            La classe politique n’a pas le courage nécessaire pour faire les réformes fiscales, ils ne pensent qu’à leur carrière.

        2. Nocte

          La France, un modèle ? de médiocrité alors… l’exemple à ne surtout pas suivre.

          Les pays dits « paradis fiscaux » n’ont pas l’air d’être si monstrueux à vivre, à moins,
          – qu’une presse et une justice indépendantes soit une idée infernale,
          – qu’avoir un chômage proche des valeurs structurelles, soit un cauchemar syndicaliste,
          – qu’avoir des élus qui n’hypothèquent pas les générations futures pour financer leurs lois du jour, soit une aberration
          – que se retrouver devant ses responsabilités (une visite chez le médecin devient un acte seulement nécessaire, et non un acte « paske lundi, gpa envie de travail, é pis, ch’pai pa »), se soit inconcevable.
          – etc…

          Quand je vois tout ce merdier, je comprends les gens qui refusent de payer pour ce qu’est devenu la France, le Paradis du grand n’importe quoi financer à grand coup d’emprunts sur les marchés, toutes les dépenses promises et les autres, avec la légèreté du gamin qui vient de recevoir sa première paye.
          Le plus beau restant que parmi les plus gros fraudeurs, il y a des élus de la République, ceux-là même qui osent venir faire la morale.
          Et ne pas me ressortir le cas huzac, lui, c’était la victime désignée, la poupée qui accompagne le prestidigitateur: pendant qu’on regardait ce type, les autres pouvaient agir à leur guise…

        3. BN

          L’impôt dans sa forme actuelle n’est ni plus ni moins qu’une forme d’extorsion.
          Dans cette optique, la fraude n’a rien d’immoral, au contraire.

          Comment revenir à une imposition acceptable, qui éliminerait la fraude fiscale par manque d’intérêt ? Il me semble que c’est assez simple pour le gouvernement : il suffit de voter une loi. C’est leur boulot. Bien sûr, ça ne se fera pas, parce qu’ils n’en ont ni l’intérêt ni la volonté, mais cela n’engage en rien celui dont on fait les poches.

        4. – Ce que je propose est déjà expliqué dans plusieurs billets sur ce même blog. Fais des recherche.
          – La France est un modèle, mais un modèle de ce qui ne faut pas faire.
          – Pour le reste, tu dis « je ne suis pas jaloux », mais je vois qu’un discours d’un type qui ne rêve que d’une chose : du pognon des autres. Eh oui : les socialistes, ils sont obsédés par l’argent, surtout celui des autres.

          Occupe-toi plus d’en gagner pour toi avant d’aller prendre celui des autres. Tu verras, c’est ça, le vrai bonheur.

          1. duff

            ça me rappelle la mine déconfite de Clémentine Autain prise ne flag par une blague de Gaspart Proust :

          2. Danyzucco

            Contrairement aux raccourcis simpliste, je ne veux que l’argent de mon travail et n’ai aucune obsession de l’argent. C’est fout qu’on entende ARGENT alors que je ne parle que de JUSTICE.
            Je remets simplement à sa place le mot FRAUDE, pour ce qu’il est. Il semble qu’ici ce mot dérange et qu’on cherche par tout artifice à en détourner son sens. Pourquoi ? à quelle fin ?

            J’aime ce pays et le défends. J’aime sa culture et ses valeurs. Elles permettent à ceux qui, comme nous, ne partagent pas le même avis et de pouvoir l’exprimer.
            Je refuse la fuite en attendant que la loi change. Je préfère la pression de l’intérieur par le débat contradictoire sur les blogs mais plus encore par la pression auprès de nos élus.
            Sans pour autant être socialiste, coco, idéaliste, naif…
            Il est, à ce titre, regrettable que l’insulte soit aussi prompte à jaillir. Je ne suis pas sûr que de me traiter de con ou d’inculte soit à ton honneur.

            1. Ah mais c’est toi qui t’auto-traite de con. Moi, lucide, je ne fais qu’acquiescer.
              Tu pipeautes justices, mais que veux-tu ? L’argent de ceux qui ont fraudé. Tu ne veux pas de la fraude, et que veux-tu ? Que tout le monde paye, paye, paye. C’est bien d’argent qu’il s’agit. Les fraudeurs ne fraudent pas sur autre chose que les montants, les types de montages, etc…
              Et dis-moi, si je te prends 100% de ton salaire parce que ce sera juste des impôts, tu trouveras ça normal, juste ?
              Non, bien sûr.
              Alors, mon sujet, ma question à celui qui veut défendre sa position, sa douce France, cher pays de son enfance : « à partir de quel pourcentage du considère que l’impôt est juste ? »

              Tu as 2h.

          3. Danyzucco

            Ah ça, c’est une bonne question et je te remercie de l’avoir plus élégamment posée !
            Je ne compte pas tomber dans le piège un peu grossier du 100%.
            La réponse est, me semble-t-il, dans ta question. La seule façon pour moi de considérer que l’impôt est juste et ce, quel que soit son pourcentage (100% pourquoi pas, même si je ne tiens pas à être catalogué de Coco pour un simple raisonnement), c’est que personne n’en soit exempté ou ne s’y soustrait. Je dis bien PERSONNE. Je prône l’EXEMPLARITE de chaque citoyen, de nos élites, de nos politiques !!! Et je te l’accorde le chemin est long pour qu’il en soit ainsi. Mais hors de question pour moi de baisser les bras, d’alimenter les messages fatalistes ou de fuir mes responsabilités. Je paye et payerai mais je veux qu’on traque les fraudeurs et qu’on punisse plus lourdement encore ceux qui ont une responsabilité liée aux pouvoirs qu’on leur a octroyés.
            Qu’on vive, étudie, travaille ou fasse travailler, qu’on commerce ou même qu’on ne fasse que passer sur le territoire, l’impôt EST dû par tous (même de façon symbolique pour les moins favorisés d’entre nous, ce qui n’est pas toujours le cas). Les biens, les services, l’éducation, la défense, les savoir, les ressources, la culture, le patrimoine, l’image…chacun de nous y a accès, tout a un coût, chacun paye.
            Quant au % tout n’est qu’une question de redistribution et de priorités. Je n’ai ni dit, ni écrit qu’elles me convenaient, j’ai dit que l’argent n’est pas, et ne peut être un pivot de la vie. En tout cas pas de la mienne…la justice, si ! Ce n’est donc pas une question de pourcentage, ou d’argent des autres mais d’effort partagé et d’équité.

            1. Ah donc en fait, c’est simplement que tu vis dans un autre monde, un monde parallèle et merveilleux.
              Dans ce cas, pas de souci.
              Ca peut marcher, bien sûr (ainsi que les fleuves de miel et de lait).

              Ceci posé, tu n’as pas répondu à ma question, primordiale. C’est dommage, mais ça montre que tu as compris que quoi que tu dises, l’impôt reste un vol. Tu le sais, tu l’as compris, tu ne veux juste pas l’admettre ici et dans ton for intérieur (parce que ça foutrait en l’air ta vision du monde).

              De façon générale, tu ne peux pas demander l’équité si elle n’est pas ressentie par celui qui la subit. Un impôt juste, c’est un impôt que chacun est prêt à payer sans sourciller. On parle alors de don. Ou alors, si on le veut totalement efficace et totalement juste, on fait une flat tax sur les transactions (dont j’ai déjà parlé).

              Mais dans *tous* les cas, il s’agit d’un vol. Consenti. Admis. Toléré.

              Mais un vol tout de même.

          4. Nocte

            @Dany, Justice dans un pays dont les magistrats sont plus proches du pouvoir qu’ils ne le devraient pour rester impartiaux ?

            Lutter contre la fraude alors que le président en personne fraude, sans que le Fisc ne bouge ne serait-ce qu’un cil ? (oui, sa déclaration ISF est un faux grossier)
            Lutter contre la fraude alors que les « représentants » du peuple nous font un bel étalage de leur patrimoine qui donnerait presque envie de leur filer 30€ pour aller manger un morceau dans la brasserie du coin malgré ce qu’ils encaissent par mois depuis le temps que leur carrière à commencer ? Et là dedans, il n’y a pas de fraude, pas du tout ?

            Voyons… à ce niveau-là, ça n’est plus de l’optimisme, c’est de l’aveuglement.

          5. Peste et coryza

            @Dany
            T’es un mignon toi…
            Reprenons :
            A la base, l’impôt est une extorsion de la richesse des producteurs vers les guerriers et les clercs, du genre « tu me file du fric, je te protège ».
            Cela se défend, surtout si l’époque est troublée et l’armée du seigneur de guerre qui « t’impose » est plus conséquente que celle des seigneurs voisins…

            Avec le temps et l’instillation des sociétés, c’est devenu le moyen d’organiser la société en payant les infrastructures publiques, l’armée, etc… avec plus ou moins de bonne gestion.

            Dans le cas de la France de 2012, on a :
            – des cuistres et des enf*ures aux commandes
            – un pouvoir qui ne protège plus
            – des taxes dont tu ne vois pas le retour…
            – de la propagande tellement intense que Goebbels peut aller se rhabiller
            – une gestion… quelle gestion ?

          6. Danyzucco

            h16, mon utopie vaut la tienne :
            TOLÉRANCE 0 % vs IMPOSITION 10%
            Merci à ceux qui ont échangé et à toi H16 même si nos points de vue diffèrent et ne sont à priori, pas conciliables. Pour les autres, les aboyeurs, les sarcastiques, les haineux, les suiveurs qui fréquentent ton blog puisqu’ils SAVENT…!!!

      3. AUTO-ENTREPRENEUSE

        Et que dire des petites gens qui ne s’en sortent pas et travaillent au noir 10 € par ci par là pour pouvoir manger !!!!…
        Sans compter les gens « bien comme il faut », qui n’hésitent pas à recourir aux travailleurs au noir parce que cela leur coute moins cher !!!!.

        Bien d’accord que si ces règles ubu n’existaient pas en France, il n’y aurait pas de fraude ni d’évasion « fiscale ».
        Et tout le pays profiterait, parce que l’on est toujours le pauvre d’un riche !.
        A-t-on vu un monégasque ou un luxembourgeois ou un suisse ( pour ne parler que de ceux qui nous sont proches ) venir investir ses sous en France ?… . Les étrangers de la planète entière ne veulent même plus y investir leurs finances, et nos usines crèvent les unes derrières les autres. Et leurs salariés avec.

        La France et son mode de fonctionnement ( demandes d’aides et mensonges opportunistes ) se rapproche dangereusement de la Grèce.
        Balance du commerce extérieur au regard de nos importations ?, il est de combien le montant en négatif cumulé ?…., à ajouter bien sur à notre déficit de dettes cumulées via l’emprunt. Celà ne date pas de mai 2012.
        Quand le Fmi et consorts pour dicter à Hollande ( président bien malgré lui, soyons un peu honnête !… ) l’austérité à la mode grecque ou espagnole ?…

          1. Aristarque

            Vous avez vu l’oiseau vous aussi !
            C’est sûrement un mamamouchi du royaume de YAKA dans le district du FAUKON

          2. Aristarque

            (Peste soit de cette fausse manoeuvre) Je reprends :

            de la province d’YFODRAICON au pays d’UTAUPIK du continent de YAPUCA.

          3. Aloux

            Seb musset et son blog « tout est LOL », c’est quand même pour les estomacs solides et ceux qui aiment leur humour bien corsé, sinon les risques de brûlures d’estomac et de nausées sont assez élevés (concentration spectaculaire de conneries marxisantes à la ligne).

    2. gem

      Naif.
      Fraude ou pas, tu paieras autant. Plus, même : sans la peur de la fraude le fisc ne se gênerait pas pour te taxer encore plus. C’est grâce à la « fraude » que la TVA est descendue pour les travaux à domicile.

    3. Nemrod

      Oh le beau !
      Mon pauvre Danyzucco.
      Tu crois vraiment que si les vilains fraudeurs seront pris, la pression fiscale va retomber pour toi ?

      La plupart des métiers ou exercent les petits fraudeurs dont tu es jaloux…oui jaloux, ne trouveraient plus preneur si la fraude n’existait plus.
      Cette (petite) respiration est absolument indispensable avec le niveau de spoliation actuel.

  20. Black Mamba

    Vraiment ?
    C’est l’un des sujets?
    Ils veulent repérer les graines de libéraux.
    D’ailleurs je fus surprise d’avoir vu autant de jeunes lors de la conférence pour la Faustérité .
    Je pensais rencontrer que de vieux « croûtons », il y a de l’espoir….

        1. Aloux

          Non ?! Si ! Ce qui me tue, c’est quand même qu’on nous dit que ça fait plusieurs années, c’est toujours au même endroit, mais les gendarmes n’ont jamais interpellé personne…

          Riez pas c’est avec vos impôts.

          1. Aristarque

            Cela, ce n’est pas sûr à la base (le manque apparent de sérieux du boulot des gendarmes).

            N’oubliez pas que la ménagerie de Taubira a la relaxe facile à en juger par le risque pénal réel encouru de se faire un RER en RP ou un train de banlieue du côté de Marseille dans le plus pur style des attaques de trains à vapeur du Far West, les canassons en moins tout de même (vraiment trop datés d’apparence et de commodité d’entretien parce que sinon, pour la vitesse de ces trains, ceux là iraient encore).

            Et quant aux gendarmes, il y a des coins de France où ils ne sont pas nombreux au km²

            Il y a presque 100.000 gendarmes en France (dont 17.000 mobiles qui font le même boulot grosso modo, que les CRS), le reste étant dans les brigades territoriales soit 3.600 points chargés de contrôler à peu près 90% du territoire français, compris les DOM TOM…

          2. Aloux

            Dans le reportage de F3, ils interviewent les gendarmes du coin, qui explique « oui oui regardez c’est de là qu’ils sautent sur les bateaux pour les faire chavirer », après la voix-off nous dit qu’ils n’ont jamais procéder à une interpellation. Peut-être que ce n’est pas la faute des gendarmes. Peut-être aussi que c’est pas la faute des flics qui ont envoyé chier mon amie qui s’est faites agressée le mois dernier en France. Toujours est-il que les Français paient des impôts (phénoménaux) pour ne PAS être protégé, et même souvent pour que la police protège les malfrats et enferme les honnêtes gens en cas de tentative de résistance.

            Simple expérience de pensée : croyez-vous que les gendarmes, tout faibles et en sous-nombre qu’ils soient, resterait longtemps les bras croisés si deux ou trois vacanciers grognons refaisaient le portrait d’un facétieux pirate d’eau douce à coups de pagaie ?

          3. YP

            Les gendarmes, c’est pour faire peur à ceux qui ont quelque chose à perdre.

            Quand ils doivent faire face à des minorités, ils deviennent respecteueux. Par contre, le pékin qui a un travail, un crédit sur sa maison et roule 1km/h trop vite, là ils ont le courage de jouer au kékos.

            Fort avec les faibles, faible avec les forts…

    1. Sentinel

      @Black mamba
      on peut dire que les gens (jeunes) s’intéressant au libéralisme ont plus de mérite que les autres, parce qu’il faut du courage en Hollandie pour vous trouver. Erreur de mon prof d’éCOCOnomie de l’époque d’avoir esquissé la pensée libérale par « la liberté d’entreprendre » à partir de là, il pouvait me parler des heures de relance et tout son charabiat mou. La pensée libérale me paraissait sacrément plus couillus.

    1. Black Mamba

      Pirouette Cacaouette …
      Vraiment tout est bon.
      Il n’y a pas de petit profit.
      Qu’ils ferment France Télevision and Co.
      Raz le bol

    2. Michel Drucker (via YP)

      Oui, ce serait une initiative souhaitable. Le plus vite sera le mieux, car j’ai reçu une facture dantesque pour la révision de mon hélico.

      Comme l’a montré l’exemple grec, la fermeture de Trance Télévision serait un coup mortel porté à la démocratie. Ma fille tient quand à elle, à délivrer un sevice public de qualité, en continuant de présenter ses opinions objectives loin de toute idéologie partisane dans son journal télévisé.

      Nous comptons sur votre soutien sans faille. N’oubliez pas de déclarer vos ordinateurs.

      Michel Drucker

    3. Nocte

      « Il faut que cette contribution reste le pilier central du financement de l’indépendance de l’audiovisuel public »

      Ah oui… l’audiovisuel public est indépendant de quoi ? j’aimerai savoir… parce que j’ai beau retourné le bordel dans tous les sens… je ne vois pas.

      « Donc de ne plus l’asseoir uniquement sur les téléviseurs, mais sur la capacité dans chaque foyer de capter l’audiovisuel public. On paierait donc la redevance quand il y a un capteur permettant de recevoir l’audiovisuel public : ordinateur, tablette [on ne paierait qu’une fois, même si on a plusieurs écrans]… »
      Ben voyons… on peut faire plus simple à la limite : tu es domicilié en France ? alors raque la redevance ! tu dois bien avoir une tablette, un téléphone, un ordinateur ou un téléviseur… cochon de fraudeur !

    4. Nocte

      Putain, c’est une mine d’or ce truc, j’avais raté le dernier paragraphe…

       » Pourquoi refuser à France Télévisions le rétablissement de quelques coupures de publicité entre 20 et 21 heures ?

      Il y a eu un moment où on pouvait être favorable à cette proposition, car on pouvait espérer que ce qui avait été défait par le pouvoir précédent pouvait être rétabli. Mais la marché de la publicité a évolué à la baisse. Si l’on accordait à France Télévisions de nouveaux écrans de publicité, cela casserait le prix de l’écran pour toutes les chaînes.

      Je suis un fervent défenseur du service public, mais l’apport des chaînes à l’ensemble de la création audiovisuelle, qu’elles financent, ne doit pas être déstabilisé. Et pour France Télévisions, l’apport financier ne serait de toute façon pas à la hauteur des besoins. »

      Le mec avoue sans sourciller que FT coûte tellement cher, que la pub ne pourrait même pas suffire à nourrir la bête…(et dixit le couplet sur l’indépendance… putain… mais… RHAAAAAAAAAAA), et c’est sans compter que tout le monde s’attendait à une montée en flèche de la pub, et des recettes pour TF1 qui allaient crever le plafond, etc… euh… ah bah… non en fait, mais c’est de la faute de Sarko ! (non pas que j’aime le bonhomme, mais bon, la justification sur le thème « c’est la faute à sarko », ça me hérisse le poil)

      1. duff

        Les programmes de qualité c’est quoi?

        Plus belle la vie? Cymes qui fait des blagues de cul pour conclure si vous avez mal partout, consultez? Calvi qui mousse son témoin de mariage (Barbier) 2 à 3 x par semaine? Serge Moati qui vous fait vous confesser sur le pécher de ne pas être socialiste? Un commentateur de tennis qui a Roland Garros vous rappelle que c’est le dernier jour pour déclarer? Derrick? Des compléments d’enquête pour voir ces enfoirés de riches qui se planquent en Suisse (sans jamais qu’on dise de quoi…) ? Le plus grand cabaret du monde avec un visuel sonore et olfactif de Mr Methane? CSOJ avec toujours au moins 2 ou 3 « intellectuels » communistes? L’Opéra (à 4h du matin)? Gérard Holtz et sa mèche?

        1. reeko

          Derrick ! Le comédien était un ancien Waffen S.S. si je ne m’abuse ! Sympa la reconversion en parasite de l’argent des autres !

    5. Mario

      Que ne faut-il pas lire dans la rose novlangue de l’ Immonde : rendre l’ audiovisuel public indépendant…
      Celui qui n’ y voit pas d’oxymore est mûr pour la canne blanche.

  21. ChrisDeFouRire

    « se mettre à l’abri » de l’impôt… voilà un terme qui en dit long… On ne se met pas « à l’abri » de quelque chose de bon, de gentil, de normal. On se met à l’abri d’un danger.

  22. Tea Party

    A propos de fraude fiscale : j’ai discuté via Skype, avec un ami, il y a quelques temps, chef d’entreprise dans le bâtiment, dans une grande ville, parfaitement bien implanté et réputé , 150 employés environ.
    Je précise, que ce dernier est d’une honnêteté à tout crin, amoureux du métier, ayant gravit toutes les marches, venu d’ Espagne, avec une simple pelle sur l’épaule.
    Il me certifiait, que depuis de nombreuses années déjà, s’il ne truandait pas, il aurait mis la clef sur la porte, et que se n’est pas maintenant que cela s’arrange.
    C’est peu de dire, que les prix d’acceptation de ses devis descendent de plus en plus, pour avoir une chance d’ être retenu, et faire le  » chantier  », soit, il truande sur la qualité, (ce dont il se refuse bien sur, catégoriquement) soit sur tout le  »reste », plus aucun autre choix possible.

    Cela m’a remué les tripes, de voir un ami, quasiment les larmes aux yeux, arrivé au summum de son rêve, en fin de carrière, me dire franchement :  » Tu te rends compte, je risque une amende colossale, la prison, mais c’est cela, ou la clef sous la porte, et tous mes employés chômeurs. »
    Autre petite précision, il est évident qu’il fallait revoir la sécurité sur les chantiers, mais d’un excès, on est très vite tombé dans l’autre, chaque passage, doit maintenant, résister au passage d’une troupe d’éléphants: cela a un coût de mise en place, de matériel, d’amortissement, mais on ne va pas parler chinois, à nos dirigeants, fonctionnaires, qui ne savent pas ce qu’est une truelle.
    Ah ! petite précision, les bakchichs, pour les hommes politiques, eux, ne sont pas à la baisse, et toujours aussi systématiques, mais là, ayant œuvré dans la promotion, je ne fus pas étonné !!! Fut une époque, pour s’amuser, nous avions fait entre professionnels, un barème, suivant certaines communes, sur le  » coût d’acceptation »  » obligatoire, (mais en liquide)  » d’un permis de construire important d’un programme immobilier de standing ! Notre syndicat national professionnel nous avez demandé de la détruire, car si elle arrivait entre de mauvaises ou bonnes ! Mains, c’est nous, qui aurions de graves problèmes ! Vous voulez un autre exemple, pour vous convaincre ? Comptez, le nombres de ronds points, inutiles pour ceux qui aiment les pléonasmes, (la France est champion du monde dans le nombre de ces derniers) dans votre commune, ville, bled. Renseignez vous sur les prix payés, puis après, auprès d’un professionnel, du coût réel, même à la louche, ou la brouette, vous seriez étonné !!. C’est le nouvel eldorado, pour certains hommes politiques, qui nous font la morale, à longueur de journée, surtout s’ils sont de gauche !
    Oui ce pays est foutu, et les socialos attise l’agonie vitesse grand V.

    1. JS

      Ça me rappelle une étude que j’avais lu il y qq années qui concluait que l’ont pouvait jauger assez facilement du niveau de corruption des autorités locales au nombre de ronds-points..

    2. PAK

      Il me semble qu’en plus, les rond points se sont multipliés quand ces grands serviteurs de l’Etat et du peuple français à savoir les membres du corps des ponts et chaussées ont commencer à toucher des primes de rond points dans leur rémunération. Par contre je ne suis pas sur que ces primes soient incluses dans le calcul de la pension de retraite de ces hauts fonctionnaires dévoués, mais est ce important?

    3. Porfirio

      Quand j’étais étudiant à l’ESTP, c’était effectivement ce que l’on nous avait confié pour évaluer le degré de magouillerie du coin (en plus du fait que tout bô rond-point qui se respecte doit avoir tout un tas de fanfreluches sculpturales ou culturelles du coin, le tout dans une facture des plus immondes qui soit.
      A ce petit jeu, le triangle Emmanuelli-Labeyrie-Vidalies est mon plus gros gagnant (12-13 ronds-points -tous inutiles- sur 20 km de route entre Mont de Marsan et Aire sur Adour si ma mémoire ne flanche pas).

      1. Aristarque

        Quand on parcourt les délicieuses routes nationales ou départementales de France, il n’est maintenant plus besoin d’attendre longtemps pour trouver des ronds-points « au milieu de nulle part » avec seulement, en dehors de la route sur laquelle la greffe a eu lieu, deux ou trois « amorces » d’autres chemins (avec talus de blocage en attente) qui finiront probablement bien par être transformés en route au cours des trois ou quatre prochains siècles…

  23. Tea Party

    Comme j’ai deux minutes devant moi, autant vous faire perdre les vôtres !
    Petite combine, classique, sur des gros programmes : imaginez, une société nationale unique et étatique, qui fournit l’électricité ! Obligé de passer par elle, la corde au cou, imaginez que cette dernière  » se trompe  » et fait les calculs pour son devis obligatoire », de section des câbles d’alimentation, par exemple au hasard, trois fois plus importante que nécessaire, donc avec un coût de devis, trois fois plus important. Imaginez toujours, simple hypothèse, qu’un cadre quelconque, vienne vous voir, en vous disant, que tout pourrait revenir à la normale, avec  » un petit effort  » en liquide. Miracle, tout rentre dans l’ordre ! Le transformateur d’alimentation, les sections de câbles, le transformateur lui même, reviennent à un coût normal, si on ose dire ! Connaissant les prix ! Et qu’ils sous-traitent ! Tout est fait dans les normes, et tout le monde est content !!! Vive notre service public, que tout le monde entier nous envie.

    1. Aristarque

      Il y a neuf ans, EDF demandait sans rire 3.600€HT pour créer un point d’ alimentation en bordure de terrain, câble électrique cheminant le long de deux façades de maison (environ douze mètres en partant d’ un poste de dérivation sur pylône (dans cette commune, les réseaux électriques sont encore largement aériens, même en 2013) pour l’ amener à un coffret agréé dont l’ implantation était d’ ailleurs à notre charge. Ceci en vue d’installer un portail électrique et des lumignons façon coursive de bateau pour baliser les piétons dans le noir. C’était plus cher que le devis du portail motorisé, hors les bips… Coût réel d’ exécution du devis sur la base d’une journée d’équipe (pour 4 heures de boulot réel grand max) estimé à 750€HT…

      1. duff

        Je viens de réaliser à quel point le manège enchanté propose des métaphore subtiles…

        Tenez voici un épisode très intéressant : Au figuré, imaginez une idée socialiste à la place de l’œuf…
        http://www.youtube.com/watch?v=19dI3KKRjiI

        Ils se la refilent tous en pensant en avoir l’exclu et ça les fait courir de façon pavlovienne et quand on déballe enfin le bordel de poupées russes, il y a 3 sucres pour un chien…

    1. Nocte

      Ils adorent ce mot « indépendance », c’est devenu un terme un peu fourre-tout…

      « afin de laisser au CNR toute son indépendance »

      Comment être indépendant à ce poste en étant directeur adjoint du cabinet du président… (ça pourrait être le cas, si en France on préfèrait les compétences aux relations, mais sachant que c’est le Réseau avant tout, côté indépendance, on repassera)

      1. Fwh

        C’est comme le mot « justice ».

        Il semblerait que désormais, pour qu’une réforme/loi/mesurette soit « juste », il suffit que le politocard qui la pond décrète que c’est une réforme juste/une loi pour la justice/une mesurette pour rétablir la justice.

        Si on écoute Hollande et sa clique d’idiots, on peut tous les entendre dire qu’ils œuvrent pour que la France soit plus juste.

        Bien sûr, la définition de « juste » n’est jamais donnée.

        1. Nocte

          D’ailleurs, dans leur bouche, Justice Sociale sous-tend l’idée que le riche a fait quelque chose de mal, et doit donc payer pour son forfait (sachant que riche étant une définition à géométrie variable, sans avoir gagner au loto, demain, on peut être désigné riche…)

          1. Fwh

            Petit dictionnaire socialiste :
            Justice sociale = augmentation d’impôts
            Meilleure redistribution = augmentation d’impôts
            Économies à venir = augmentation d’impôts
            Tout le monde fera un effort = augmentation d’impôts
            Stabilité fiscale = augmentation d’impôts

            etc…

          2. YP

            C’est la base même du socialisme :  » Si tu as plus d’argent que moi, c’est forcément que tu me l’as volé. « 

        2. Aloux

          Si la définition de « juste » pour un socialiste, c’est « la loi », émanation de la volonté populaire (insérer rires enregistrés).

          Si nos représentants votaient une loi disant que vous êtes un ennemi du peuple, et vous condamnant à être réduit en esclavage, dans des centres de travail qu’on appellerait, je sais pas moi « Grolag », il n’y a donc rien à redire pour nos charmants jeunes socialistes.

          1. YP

            Normal, ils se battent pour la Justice, eux.

            Vous êtes quoi vous, déjà ? Libéral ? Vous êtes donc un ennemi du peuple non recyclable et les ennemis de la Justice doivent être occis !

  24. Buchanan

    La guerre mondiale non déclarée au sujet de l’évasion fiscale dépasse largement la capacité de compréhension limitée de nos politiciens nationaux.
    L’enjeu est de récupérer des milliards de dollars et prendre une com au passage.
    Par exemple, Fatca, l’échange automatique d’information mis en place par les US. Les européens, comme toujours idiots du village mondial, nous nous précipitons pour accepter (parce que nous, en Europe, on lave plus blanc) mais réclamons en retour la réciprocité. Les américains disent oui, oui, mais seulement, voilà, on est aux USA et finalement ça sera peut-être non.
    http://www.miamiherald.com/2013/04/22/3358762/florida-and-texas-bankers-sue.html
    Quant au secret bancaire, c’est de l’évasion fiscale low cost et la Suisse va trinquer. Au profit des USA et de Hong Kong, aux mécanismes beaucoup plus sophistiqués et qui donc coutent plus cher.
    http://www.etudes-fiscales-internationales.com/archive/2013/05/28/secret-bancaire-les-anglos-saxons-contre-la-suisse.html#more
    Il n’y a pas que la France qui est foutue, l’Europe aussi.

  25. Peste et coryza

    Ben oui, car les élites européennes sont vendues à l’étranger (en particulier US).

    Les USA protègent farouchement le Delaware. La chine a HongKong et Macao.
    Nous, le marché transatlantique… bref, on est cocufiés, une fois de plus.
    Les USA vont pouvoir racheter nos derniers actifs de valeur avec des monceaux de PQ.

  26. Le Gnôme

    Sujet du bac en série économique et social, en philosophie: Que devons-nous à l’Etat?

    A mon avis, pour avoir une bonne note, mieux vaut citer Marx que Tocqueville.

    1. Tea Party

      Effectivement ! Même si Karl Marx, n’était pas keynésien ! mais là, les grands écarts sémantiques et tronqués, cela ne leur fait pas peur.

      1. Duff

        C’est hallucinant de citer Marx en philosophe (depuis quand Philosophie = sociologie?) et ne jamais contre-balancer avec un contemporain pas franchement du même avis… C’est comme les lumières… Oui oui on tartine bien sur l’égalité…

        Une anecdote qui parlera à tous je suppose : Pendant la première moitié de l’année, je rédigeais mes dissertations avec la plus grande application. En m’appuyant sur les cours, des citations qui servaient mon propos développant des idées personnelles, je plafonnais à au mieux 8/20. Au bout d’un moment, las de l’évidente subjectivité de la prof qui accordait à peine moi à des camarades qui plaçaient des mots provenant d’une liste établie préalablement (avec « baleine », « tronçonneuse », des noms de sportifs présentés comme philosophe etc. Quoique BHL et son « Botul »…) j’en ai assez et j’ai intégralement pompé dans un bouquin de philo sans réfléchir et pour arriver à une conclusion bien tiède, bien mielleuse.

        J’ai évidemment eu la meilleure note de la classe. Depuis je n’ai plus la moindre considération pour cet enseignement…

        1. Black Mamba

          Oui, ce fut idem pour moi.
          La prof ne comprenait pas pourquoi je n’y arrivais pas pourtant sur les autres matières scolaires je m’en tirais plutôt bien.

          Un jour j’ai découvert les livres pour les annal du bac,j’ai recopié les mêmes schémas, les idées toutes faites.
          Miracle j’ai eu enfin de bonne note à 2 mois du Bac.
          La prof m’avait cuisiné comment je me suis pris:
          Réponse:
          Jusqu’ici je ne comprenais pas ce que vous vouliez que je mettes sur ma feuille.
          J’ai juste repris sur les bouquins et ça marche!
          Elle fut hébétée!

          1. reeko

            Bienvenue en pays où la scolastique socialiste est en marche… même constat pour moi. Surtout ne pas inciter la réflexion en cours de philo. Cela pourrait donner des armes intellectuelle aux jeunes.

          1. Duff

            Comme je le mentionnais dans mon commentaire, mon me paraît généralisable : La philo faisant débat j’ai l’occasion à maintes reprises d’en discuter avec des proches et tous mes amis. La conclusion est implacable, il n’y a pas de matière aussi subjective dans son évaluation.

            J’ai fait des maths. C’est normal de donner 0/20 à un couillon qui vous dit 2+2=5.

            Sauf qu’il y a trop de profs de philo médiocres et partiaux pour ne pas jeter l’opprobre sur le job : Il paraît – j’ai pas de chiffres j’avoue – que le niveau d’entrée au concours de prof est si faible que l’EdNat sait pertinemment que parmi les nouveaux profs de philo chaque année un grand nombre n’ont pas le niveau du tout.

            C’est tout le problème de la crise des vocations pour le métier de prof d’ailleurs. En embaucher 60 000 de plus si c’est pour prendre que des nuls en plus, encore un argument en défaveur de ce sinistre projet.

          2. Aloux

            La philo a été ma spécialité en licence, et je ne me souviens pas être jamais tombé sur des profs particulièrement partiaux. En même temps j’ai fait assez peu de philosophie politique à l’époque, et il y a bien d’autres choses à reprocher à cette discipline, une fois ma licence obtenue j’ai préféré changer de canasson…

  27. Tea Party

    Les gros bourrins menteurs et incapables. Depuis Sarkozy, ils hurlent contre la fraude fiscale, les paradis fiscaux ! Ils en cherchent ! Allez, nous allons les aider, comme ils ne connaissent pas Andorre, Monaco, le Liechtenstein, San Marino, Jersey, Guernesey, tout prés de chez eux, voire l’Irlande (elle paradis fiscal, mais ils ne savent ce que c’est : taxes, taxes, taxes …) ou l’Autriche, nous qui sommes moins intelligents qu’eux, du moins c’est ce qu’ils croient. En France ! Saint-Martin, pas de TVA, une frontière théorique avec les Pays Bas, bien pratique pour aller faire le plein ! Entre autres….
    Saint- Barthélémy, là où, tous les bobos du show-business, se dorent au soleil quand c’est l’hiver en Métropole : pas d’impôt, ou si peut. Une étude du très consensuel torche fesses local :  » France-Antilles », prouvait que plus de 67 % des sociétés inscrites, n’ont pas un seul employé ! (Holding, bien pratique, si domicilié là, bas)
    De plus personne ne sait, au Gouvernement, que ce secteur est une plaque tournante, pour le trafic de drogue, venue d’Amérique du Sud, et qui après le dispatching, transite vers toute l’Europe.
    En plus l’argent sale, tôt au tard, revient dans le secteur économique, et est utile aux finances des pays. Certains principalement à gauche, disent que l’économie de certaines banlieues, (autres paradis fiscaux !) s’effondrerait si, le trafic de drogue disparaissait (loyers impayés, petits commerces de proximité, déjà pas brillant ..). Les mêmes crasses de meule, qui ne comprennent pas que des sommes multipliées, par mille, dix mille, un million, sont tout aussi utiles, aux économie mondiale, qui reviennent dans le circuit économique. Je crois, qu’il y a eut déjà des études sérieuses, prouvant que si le trafic de drogue, ou d’argent sale, ainsi que celui non passé aux pressoirs fiscaux, disparaissaient, l’économie mondiale s’écroulerait.

    1. JS

      Oui d’ailleurs je me souviens d’avoir lu qq chose après la crise de 2008 qui disait que certaines banques et donc une partie de l’économie mondiale avaient du leur salut en partie à l’argent « sale » des trafics, « fraudes » etc qu’elles avaient alors accepté sans trop y regarder de près..

      1. Peste et coryza

        Entre barons voleurs, mafieux et autres grosses pointures du milieu, on se comprend…

        Comme Wachosia, qui lave l’argent des cartels mexicains plus blanc que blanc.

        @Tea party
        Ce la pose néanmoins de gros problèmes :
        1 : prise de contrôlé de l’économie par des gens disons peu intéressés par l’intérêt général, pou ne pas dire carrément monstrueux.
        2 : forcement, le modèle dominant devient celui de l’économie mafieuse. La cooptation systématique le montre.

        Cela est générateur de crises, d’insécurité, de prise de pouvoir politique et économique, et donc inacceptable pour le commun des mortels, qui vont se faire battellement rincés.

        D’où le point trois : pourquoi devrions nous le tolérer ?

        Dans le cas des banlieues, c’est simple : à la mexicaine ou à la brésilienne : avec du plomb.
        Étouffement des flux financiers liés à cette activité -> émeutes -> répression à balles réelles -> élimination de masse de chances pour la france.
        Et les roms ? déportation.

        1. Aloux

          Mais mais mais, c’est pas bisous du tout ça !

          Blague à part, concernant le problème des banlieues et du poids du trafic de drogue dans leur économie, j’avais imagine une solution un peu plus soft que la vôtre il y a quelques années. Légaliser la drogue et proposer une amnistie à tous ceux dans la filière qui seraient prêts à convertir leur business à la légalité. Par contre pour ceux qui refuseraient je vous rejoins sur les mesures à prendre.

          1. Peste et coryza

            Ils ne seront pas intéressés.

            C’est parce que la marchandise est illégale qu’elle permet un fort taux de profit.

          2. Aristarque

            Idem P et C.
            Toute la chaîne de production/distribution de substances illicites (pour lesquelles il y a un marché en demande) se voit acheter sa production à très bon prix à chaque stade ou étape bien qu’ illicite mais parce que des trafiquants estiment que la marge à tous les stades est suffisamment attractive pour mettre en balance les gains contre les « frais de production/distribution » + les ennuis risqués pour cause d’illicité.

            L’idée de légaliser la drogue pour mieux contrôler sa vente et faire disparaître les filières illicites de commercialisation par une marge devenue intenable et inattractive face aux risques encourus, pour intéressante intellectuellement qu’elle soit, ne l’est pas autant en réalité.
            Elle implique ipso facto de contrôler la fabrication/distribution/commercialisation de la matière première.
            Sinon les producteurs de chaque stade vont éventuellement chercher à faire jouer la concurrence entre acheteurs officiels et non-officiels, ces derniers n’acceptant sûrement pas d’être privés d’un marché aussi lucratif sans rien tenter en retour.
            Il faudra également contrôler et protéger des attaques de banditisme toute la filière production/transformation/livraison pour éviter « l’évaporation » ou que les anciens truands ne se remettent en selle en volant un produit fini qu’ils pourront vendre moins cher que par le réseau officiel en raison de son coût économique d’acquisition rendu marginal.
            Au total, l’activité officielle sera obligée de consacrer un budget conséquent à l’achat et/ou pour surveiller les producteurs pour éviter la double comptabilité de production et s’assurer de l’exclusivité de la fourniture puis bâtir un réseau de production solide et peu vulnérable aux attaques, idem pour la commercialisation et son contrôle.
            Et je ne parle pas du problème de la qualité de la marchandise qui vient encore compliquer le problème.
            Il n’est donc même pas certain que la filière officielle puisse opérer à des coûts suffisamment bas pour que les anciennes filières opérant autrefois dans l’illégalité, « laissent tomber », l’équation économique étant trop inégale.

          3. Aloux

            @ peste : illégalité>risques>fort profit, en passant à la légalité on baisse certes les profits mais aussi les risques, et je pense que même parmi les chances beaucoup ne seraient pas insensibles. Bon ça implique aussi d’augmenter pas mal le risque sur l’activité illégale, genre si on avait le même genre de lois anti-drogue que Singapour je garantis que la plupart des dealers signeraient tout de suite, la sélection naturelle se chargeant rapidement d’éliminer les autres…

            @ Aristarque : j’entends vos arguments, et ça se passerait certainement comme ça dans un premier temps, mais est-ce que vous avez l’impression que la filière de l’alcool soit gangrénée par ce phénomène ? Par ailleurs, à moins de surtaxer le produit, la drogue « légale » serait finalement bien moins cher que la drogue « illégale » non ? Quel serait donc l’intérêt de se mettre dans l’illégalité ? Avec le libre jeu de la concurrence, ça devrait pouvoir s’équilibrer à terme.

          4. Peste et coryza

            @Aloux

            Je suis plutôt d’accord avec Aristarque : rien ne ditr que le rpix « officiel » sera assez compétitif.

            On le voit avec les clopes et l’alcool de contrebande…
            Les taxes de l’état couplées au faible risque rend l’achat au marché noir plus intéressant.

            Une autre chose qui rend le débat plus complexe est la grande prégnance de l’économie mafieuse, et cela bien au delà des banques.
            (cas de Pernaud Ricard : un indice ? Charles Pasqua).
            http://www.liberation.fr/economie/0101108198-pernod-ricard-accuse-de-deal-avec-les-cartels-de-la-cocaine
            On a aussi eu le cas de cigarettiers de mèche avec des contrebandiers fourguant leurs clopes…
            http://www.rfi.fr/actufr/articles/052/article_27289.asp

            Dans le cas de Philip Morris, c’est comme Goldman sachs et JPM quand elles se font prendre la main dans le pot de confiture : pot de vin aux autorités pour classer l’affaire.

          5. Aloux

            De toutes façons aucune chance qu’on tente vos solutions ou bien la mienne, les choses bougeront s’il y a un grand reset, ce qui me paraît loin d’être improbable maintenant, et là on verra bien ce qu’il en ressortira…

  28. doug

    vous allez voir que, comme par hasard, ils vont finir par accepter l’idée d’appliquer l’accord Rubik.

  29. Fausto Consolo

    Drogue, argent, bobos du show biz qui se dorent au soleil??

    Saint Bart’ ?…. mmmh QUAND PARTONS NOUS ?

    En attendant en France le gouvernement n’attrapera que les petits avec son bluff.

    Ils ne feront et ne sauront rien. Ils sont les premiers clients de ces banques.

    Du vent, des moulinets pour le vulgus, naïfs natifs votant PS. Chien qui mord n’aboie pas.

    Et un fameux aveux d’impuissance. Ces gouvernements ne règnent que sur des souchiens.

    Si tout marchait bien ils (exécutif+parlementaires+sénateurs+haut fonc) ne seraient pas en train de brandir le martinet. Des flicaillons vous dis je. Jetez leur des pièces et ils se courberont bien bas.

    Tout ce blabla sur la fraude c’est vraiment pour les niais.Inquiet pour les pauvres ? Participons à la vie de notre paroisse, les cathos souvent font 10 x plus que toute les autres collectivités.

    « Déclarations de patrimoines à forts potentiels de LOL » excellent !

    1. Black Mamba

      D’ici 2017 j’espère être loin de France.
      Dans cas oui, s’il se présente pourquoi pas le soutenir , on ne sais jamais.
      Il a intérêt d’avoir des gardes du corps…..

  30. Riguite

    On va rire (jaune) quand la liste va sortir, si elle sort un jour… Mais il semble qu’avec le soutien servile de la presse et de la tv le gouvernement en place soit indéboulonnable. Il a déjà résisté à l’affaire Cahuzac, au mur des cons, au mariage pour tous et maintenant ça… Indéboulonnable je vous dis !

    1. bob razovski

      C’est moins médical. Je me permets de mettre l’expression de côté, elle va vite resservir 😉

    1. Aloux

      Malheureux, vu la taille des godes que le fisc destine à ton fondement, tu voudrais vraiment classer ça en « autres médecines douces » ? C’est plutôt traitement de choc et chirurgie lourde !

      1. YP

        On commence à entendre des bruits de couloirs, selon lesquels ils vont arrêter le programme « vaseline + gode » pour passer à la méthode « huile de coupe + alésoir ». Question de rendement…

Les commentaires sont fermés.