Pendant ce temps, Peillon relance la pompe.

L’année (scolaire) se termine donc avec d’encourageantes promesses : tout plein de postes vont être créés pour enfin réduire les tensions criantes de l’Éducation Nationale, les manques de moyen et de personnel et le mal-être de toute une profession. Parallèlement, l’économie semble montrer des signes clairs de ce redressement qu’attendait Hollande. Mais si. Puisque je vous le dis.

L’économie, c’est booming en ce moment. Regardez : IBM va s’installer à Lille et créer 700 emplois, d’ici trois à cinq ans ! La Martine de Lille est toute heureuse et frémissante à l’idée que, justement, sa ville puisse s’enorgueillir de la présence du géant américain. Certes, IBM va aussi et en parallèle, supprimer 700 emplois. Ceci n’a évidemment aucun rapport et n’y voyez surtout pas une simple opération de transfert. C’est complexe, la vie en Socialie. Mais en tout cas, je vous le dis, l’économie repart.

2 plus 2 égale 5

Bon.

Certes, il y a aussi ce petit problème gênant découvert inopinément par l’INSEE suite à un petit calcul récent et qui tendrait à prouver que le pays serait rentré dans une petite phase (tout à fait passagère, transitoire et sans conséquence) de récession. Le PIB français se serait donc contracté de 0.2% au premier trimestre 2013, contraction équivalente à celle enregistrée au dernier trimestre 2012, ce qui fait qu’il n’est plus vraiment possible de dire que le système social français et les efforts héroïques et musclés du gouvernement et du président actuels ont limité la casse et évité cette phase gênante au pays. Il semblerait aussi (tout ceci est à prendre au conditionnel tant, vous le comprendrez, les chiffres sont encore flous) que l’INSEE prévoit une économie plutôt atone en 2013, ce qui est très agaçant pour le pouvoir en place qui soupçonnerait bien, s’il le pouvait ouvertement, une complicité sarkozienne devant ce refus obstiné de la conjoncture de bien vouloir se plier aux désidératas hollandistes.

D’autant que François Paumé Hollande persiste à voir, au bout de l’année, une inversion des chiffres du chômage (Il veut sans doute dire qu’on passera de 10% de chômage à 1/10%, soit 1000% de chômage ce qui est fort handicapant pour un pays comme la France). Bref : l’INSEE, à l’évidence, fait preuve de mauvaise volonté avec ces chiffres renfrognés, même si — il faut accorder ça à l’institut — il prétend trouver un rebond de 0.2% du PIB au deuxième trimestre, pour compenser la déroute du premier, que le troisième soit nul et que le dernier tourne autour de 0.1%. Que tout ceci équivaille en réalité à une croissance sur l’année de 0.1% tombe finalement admirablement bien : ce pays est merveilleux qui permet d’accompagner chaque paire de claques de la réalité d’une bonne volée de bisous républicains.

Bon.

Mais il ne faudrait pas croire que cette récession pose un vrai problème ; elle était par ailleurs prévisible et probablement prévue dans les dépenses budgétaires par la fine fleur de nos dirigeants, placés aux postes importants suite à la démonstration éclatante de leurs compétences évidentes, et elle ne provoquera rien de plus qu’un peu d’ajustements ici et là. Même pas mal. Et les cris d’orfraie de l’opposition comme quoi les déficits ne feraient rien qu’à dériver, tout ça, c’est de la manœuvre politicienne de bas étage, messieurs dames, moi, je vous le dis. En réalité, on sait déjà, et la Cour des Comptes le confirmera sans aucun doute, que la République baigne actuellement dans un bonheur nacré et que ses comptes rutilent de précision, de justesse et d’honnêteté. Il n’y aura pas d’incidents de paiement en 2013, pas plus qu’il n’y aura de situation tendue à la fin de l’année lorsqu’il faudra annoncer un déficit de plus de 4% là où nos branquignoles élites gouvernementales l’annonçaient autour de 3.7%.

Et puis surtout, demain, on rase gratis pardon les dépenses de l’État vont diminuer. Et pas qu’un peu ! Jean-Marc Ayrault, le clerc de notaire un peu falot a qui on a fait croire (assez méchamment, je dois dire) qu’il était Premier Ministre, a déclaré sur le perron de Matignon, je cite :

« Pour la première fois depuis 1958, les dépenses de l’État vont diminuer. Elles seront en diminution de 1,5 milliard d’euros. »

Fouyaya, fouyaya, c’est du violent, ça mes petits amis ! 1500 millions d’euros tout d’un coup, ça en fait un paquet de jolis euros qui ne seront pas dépensés l’année prochaine (notez bien : l’année prochaine, pas cette année). Bon, rapporté au 1800 milliards de dette courante, ça nous fait presque 1‰ . Attention, malheureux, pas 1% ! J’ai bien écrit 1‰, « un pour mille » (un peu moins en fait). Et rapporté aux recettes du budget courant (333 milliards), cela veut dire qu’on explose le 4‰ (encore une fois : « quatre pour mille », et pas 4%, petit rigolo). Oui. On peut le dire, cela dépote.

Ayrault diminue les dépenses

Bon.

Il est vrai que cela n’empêche pas le déficit courant de déraper, lui, de quelques hahem 20 broumehmfrf millihhrfmrf hahem kof kof kof bon il y aura un petit manque à gagner cette année et voilà mais pas de quoi en faire un plat, puisque je vous dis qu’on va couper dans les dépenses à hauteur de quatre, pardon, QUATRE pour mille dans les prochaines recettes.

Non, vraiment, le gouvernement a pris les bonnes décisions.

J’en veux pour preuve Vincent Peillon. Tout comme les autres ministres, Vincent a, lui aussi, millimétré chaque coin et recoin de son ministère, évalué, soupesé, calculé chaque dépense de l’Education Nationale pour être bien certain que des économies seront faites : fini le gaspillage, fini les dépenses somptuaires, fini la courses aux moyens et autres réceptions coûteuses. Fini.

ikea klapsOn va juste embaucher 60.000 personnes en plus rapidement parce qu’il n’y pas assez de profs, c’est une évidence, et on va créer « 10.000 postes spécifiquement pour le secondaire et pour faire qu’il y ait plus de sérénité, de sécurité, d’adultes dans nos établissements. ». Rassurez-vous, tout est budgétisé, tout est prévu, tout va bien rentrer dans les budgets qui sont carrés ! C’est génial, tout s’emboîte comme prévu, on dirait du Ikea au niveau gouvernemental. Sérénité, sécurité, vraiment, Vincent, tu as fait du bon travail ! Ton armoire Glüps est intégralement montée, et le tout avec seulement une petite clé Allen un peu tordue, et on va faire reposer l’intégralité de la réforme scolaire dessus. Heureusement, tu l’as bien fixée, ici et là, et le poids va porter ici et là et crac boum badaboum oh pardon Vincent, désolé, j’ai touché alors que le scotch n’était pas posé.

Bref.

Il est vrai que tu as une justification du tonnerre de Brest pour ces 10.000 nouveaux postes : « Aujourd’hui, il faut réamorcer la pompe économique, il faut donner de l’espérance. » Oui, tu as raison, il faut réamorcer la pompe. Ca mérite même un intertitre :

Peillon va nous réamorcer la pompe

(avec sérénité et sécurité, hein, tout doux)

Les Français que nous sommes tous n’ont pas du tout le sentiment que la pompe tourne à pleine régime, et les agitations frénétiques des services fiscaux qui pompent, pompent et repompent de tous les côtés ne nous rassurent pas des masses. Et puis, la relance par l’intervention de l’État, ça marche. Mais si.

C’est une idée géniale d’embaucher 60.000 personnes de plus à l’Éducation Nationale, d’y ajouter un petit paquet de 10.000 supplémentaires, juste au moment où on découvre que 200.000 professeurs sont sous ou pas employés. Surtout avec les bénéfices budgétaires nombreux et dodus de ces dernières années.

Aaaaah.

Quel pays magnifique que la France où, d’un côté, le Premier Ministre nous fait passer une puce pour un éléphant et de l’autre, où le Ministre de l’Éducation embauche 70.000 personnes quand 200.000 se tournent les pouces. Ayrault pipeaute et Peillon pompe. Tout ceci est sous contrôle, tout ceci est normal.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires294

  1. Le Gnôme

    Ah, il faut donc réamorcer la pompe, il me semblait pourtant que la pompe à phynances était en surchauffe.

    Ubu roi.

        1. scaletrans

          Oui, mais en fait, on l’emploie surtout pour illustrer les âneries sur le DRCA (Dangereux Réchauffement Climatique Anthropique).

      1. carpediem

        j’adore : « pour qu’il y ait le moins de mécontents possible, il faut mieux taper toujours sur les mêmes » (proverbe shadok s’appliquant parfaitement à la socialie).

      2. max

        « Il faut pomper pour vivre et donc vivre pour pomper. »

        « Je pompe donc je suis. » ZoBuBuGa

  2. Marshaka

    Toujours les mêmes méthodes qui ne fonctionnent pas, il n’y a que le secteur marchand qui créé des emplois et qui apportent de la richesse, le secteur public ( même si le travail des profs et des infirmières par exemple est indispensable ) n’est qu’une charge ! C’est juste de l’économie

          1. vengeusemasquée

            et que dire de « créer » ? Ici il faut REDISTRIBUER et PARTAGER ! c’est quand même simple, non ?

    1. Deres

      Si on regarde les chiffres de la catégorie C (+8 000) et que 36 000 personnes ont brutalement disparu du radar de Pôle Emploi, on retrouve notre chiffre moyen de 40 000 chômeurs supplémentaires en mai. C’est juste un entrainement préparatoire pour l’inversion des courbes de la fin de l’année. Cet essai préparatoire a permis de constater que personne ne conteste vraiment les chiffres. Tous les feux sont donc verts pour la grande opération d’enfumage de fin d’année. En effet, cette manipulation comptable permet d’arrêter la hausse du chômage mais ne contient pour le moment aucune hausse des contrats aidés (catégorie E). Quand celle-ci va battre son plein à la fin de l’année, le chômage va donc diminuer dasn les catégories A+B+C …

    2. Aloux

      Même si notre presse si indépendante que le monde entier nous l’envie ne proteste pas sur le coup, il joue quand même à un jeu dangereux en maquillant autant les chiffres du chômage, enfin je veux dire encore plus qu’avant. En même temps se faire cramer le troufignon par le retour de flamme c’est bien tout ce que je souhaite à ces enfoirés.

  3. Kazar

    Ce n’est pas Peillon qui voulait raccourcir les vacances d’été en prolongeant les jours de cours en juillet ?

    Tiens si : http://www.lemonde.fr/education/article/2013/02/24/peillon-preconise-six-semaines-de-vacances-d-ete-avec-deux-zones_1837978_1473685.html

    Mais la dure réalité est là : mon enfant qui est en 4ème a fini les cours hier, pour cause de bac. A noter : le collège fait garderie (si, ce n’est pas une blague) en proposant aux volontaires de venir participer à des « activités »…

    Du grand n’importe quoi, comme d’habitude.

  4. Josselin

    Peillon va nous réamorcer la pompe
    (avec sérénité et sécurité, hein, tout doux)

    J’espère pour la sécurité qu’il va enlever le dentier.

    1. mlallier

      Le dentier n’est pas un problème. N’a-t-on pas vu descendre d’un avion notre bon mètre la braguette ouverte ?

  5. infraniouzes

    Vous avez vu l’astuce; les dépenses baissent depuis 1958, façon de dire « on fait mieux que de Gaulle ». Pauvre naze de Ayrault, mais en ce temps là, le gouvernement pouvait augmenter (malgré la guerre d’Algérie) ses dépenses car le PIB croissait régulièrement. Et le naze de Ayrault oublie de dire que les gouvernements successifs de De Gaulle ont toujours eu des budget en équilibre. Bref, les mensonges, comme les trains, peuvent en cacher un autre…

  6. Aristarque

    Une petite étourderie dans ton texte, H16. Tu parles de l’ armoire Glüps mais tu illustres avec la notice de montage de la boîte Klaps qui, normalement, en suédois, s’ écrit Klamsë.

      1. vengeusemasquée

        C’est-à-dire qu’en ce moment, c’est le grand déchaînement dans les commentaires. Je dois me retenir de pouffer de rire avec mon café devant ma collègue de bureau. 😆

        1. Black Mamba

          J’ai mon époux lui, il n’arrive même pas à se contenir, à la fois pour les articles de H16 et pour les commentaires.
          Dès fois je me dit qu’il va vraiment klamsë

          Voici une vidéo à ne pas manquer sur YouTube :

          1. vengeusemasquée

            C’est dur dur, surtout que je suis fonctionnaire, donc cernée par l’ennemi !

  7. jacqueshenry

    J’avais aussi laissé ça sur mon blog le 10 décembre 2011 :

    Tout le problème des déficits de la France peut se résumer en une phrase courte : les « acquis sociaux » sont ingérables s’il n’y a pas de croissance.
    Les trois principaux postes budgétaires français sont : 1 – la charge de la dette (autant de richesse non réinvestie ), 2 – l’éducation nationale (personnel pléthorique et mal géré), 3 – la défense nationale (pharaonique pour un petit pays comme la France).
    On ne peut pas réduire la charge de la dette qui augmente chaque jour puisqu’on emprunte pour payer les intérêts de cette dette et les titres arrivant à maturité.
    Restent l’éducation nationale et la défense.
    L’éducation nationale. Au risque de choquer beaucoup de français, l’éducation nationale est devenue un prestataire de service employant un nombre choquant de personnes (850 000 enseignants et 250 000 autres fonctionnaires qui n’enseignent pas) soit une personne pour 12 élèves ! De toute évidence il faut dégraisser ce mammouth monstrueux.
    La défense. Faut-il rappeler que le maintien de la dissuasion nucléaire française coûte plus de 4 milliard d’euros par an ! L’armée française compte 230 000 fonctionnaires hors gendarmerie nationale. C’est aussi un monstre qu’il faut dégraisser.
    Alors, les « acquis sociaux », gratuité des soins médicaux et de presque tous les médicaments utiles ou inutiles, le régime des retraites très avantageux par rapport à la majorité des autres pays de l’OCDE, faut-il le rappeler clairement au risque de choquer encore, … alors avec des coupes budgétaires drastiques dans l’éducation et la défense par une réorganisation en profondeur de ces deux postes de dépense, alors les « acquis sociaux » que veulent à tout prix défendre les syndicats (très peu représentatifs, faut-il aussi rappeler ce dernier point) alors, oui, ils pourront être maintenus en période de faible croissance voire de récession comme le seront les années à venir, n’ayons pas peur des mots !!!

    1. bob razovski

      SVP, pourriez vous mettre « gratuité » des soins entre guillemets ? Quand je vois que mon petit check up annuel (une petite analyse de sang) m’a coûté dans les 3000 euros l’année dernière…

      D’où vient ce chiffre ?

      (Cotisations maladies + prix payé lors de l’analyse) – remboursement SS

      1. Jicébé

        Le calcul est bien vu mais pas tout à fait exact. Le prix réel de votre analyse correspond au remboursement sécu + ce que vous avez payé sans être remboursé + les frais de gestion de la dite sécu (selon elle aux alentours de 5 % mais en fait, c’est à peu près impossible à savoir). Le reste c’est de l’assurance. Et le principe de l’assurance c’est que c’est mieux de ne pas avoir besoin de ses remboursements ; c’est vrai pour la voiture, le lognement, etc.
        Le problème c’est que l’existence de la sécu (l’assurance maladie dite obligatoire) fait croire aux gens que ce n’est plus de l’assurance mais un puit d’argent gratuit dans lequel on peut puiser sans fin.

        1. bob razovski

          « Le reste c’est de l’assurance. Et le principe de l’assurance c’est que c’est mieux de ne pas avoir besoin de ses remboursements ; c’est vrai pour la voiture, le lognement, etc. »
          Vous avez raison. Mais je m’insurge surtout sur l’usage du mot « gratuit ». A partir du moment où l’on paye, ce n’est plus gratuit 😉

        2. Aristarque

          Un article récent sur le blog d’ Acrithene (je ne mets pas le lien, intervenant par Smartphone) montre bien que la SS n’ est plus une assurance depuis longtemps mais un énième moyen de redistribution planqué sous le vocable d’ assurance.

    2. Peste et coryza

      Permettez moi de m’insurger contre votre dégraissage du soit disant mammouth militaire.

      Singapour a une armée très performante, pourtant c’est un pays minuscule. Mais elle a de gros voisins…

      Pour la France, 6eme puissance mondiale, 1% de la pop mondiale, qui dépend de l’extérieur pour ses approvisionnements… avec les ennemis héréditaires (boches et britons) juste à coté, il faut une armée qui en impose.
      Le problème de l’armée française c’est que c’est une armée mexicaine…

      Quel est ce dé-militarisme, alors que le monde réarme à fond ?
      « si vis pace, para bellum »

        1. Peste et coryza

          Certes…
          Historiquement, à chaque fois qu’il y a une m*rde en France, les bouffeurs de gelée ne sont jamais très loin…

          Note : les britons ont bien tenté d’annexer la France en 1940
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_franco-britannique
          Avec l’aide de traitres français… la trahison du peuple français par ses élites est vraiment une constante.

          1. Deres

            C’est une idée française comme décrite dans le lien … Churchill n’était pas très chaud dans les faits … C’est assez caractéristique des dirigeants français qui fasse à une défaite militaire prépare une réponse politique !

          2. Peste et coryza

            Vu les noms, on a là une belle brochette de cuistres (Reynaud), des généraux déconfis (De Gaulle, pas chaud pour le projet non plus), le tout piloté par un Uber traitre (Jean Monet).
            Pour une fois, disons merci au maréchal.

          3. Pseudopode

            Traiter les britons de bouffeurs de gelée et les pro-annexion de traître est assez fort, l’union (et non annexion) devait seulement durer le temps de la guerre.

            Et entre un Pétain collabo et un Churchill prêt à envoyer la flotte de ses ex-alliés par le fond… Je choisis celui qui a défendu la liberté !!!

      1. channy

        #Singapour a une armée très performante, pourtant c’est un pays minuscule. Mais elle a de gros voisins…#
        Mouais gros voisins, vous voulez dire Voisin..Singapour etant un ancien etat de la Malaisie, les malais(bumiputra) ne sont pas du tout d accord pour envahir et reprendre cette ancienne province qui ne ferait qu asseoir encore plus la domination economique de l ethnie chinoise..l independance de Singapour a bien sauve la malaisie d un premier ministre d origine chinoise(chut c est pas la version officielle juste celle des malaisiens chinois)
        Ensuite viens le cas Indonesien qui bizarement a plus de comptes a regler avec son cousin Malaisien qu avec Singapour, croyez moi la meilleur arme de Singapour c est bien son secteur financier, tous les politocards et autres corrompus indonesiens ayant un quelconque pouvoir y ont leur fric planque au chaud la bas.
        Bref l armee Singapourienne c est plus pour le show et faire voir sa puissance(financiere) aux yeux des autres pays de l Asean qui ont pour la plupart du materiel militaire obsolete .

      2. channy

        #Singapour a une armée très performante, pourtant c’est un pays minuscule. Mais elle a de gros voisins#

        Gros voisins , vous voulez dire gros VOISIN,
        Les Malais n ont aucune envie de voir revenir dans leur giron cette ancienne province devenue tres prospere, ou les chinois en plus sont majoritaire…
        Trop dangeureux, les bumiputras(malais de souche) ont trop peur de perdre le controle politique de leur pays ( et surtout la discrimination positive tres particuliere qu ils en retirent)
        A l epoque on fut bien content de donner l independance a Singapour car laissez le pays aux mains de l ethnie chinoise etait une chose impensable
        Reste le gros cas Indonesien, qui curieusement a plus de compte a regler avec son voisin Malaisien qu avec Singapour..mais bon la meilleur arme de Singapour c est bien son secteur financier…tous les politocards, militaires, businessmen etc ayant une quelconque influence y a son fric bien au chaud la bas…la rupiah mon bon Monsieur c est pas tres sur par les temps qui courent..et puis le dollar singapourien n a quasiment pas souffert de la crise asiatique en 97…un simple gel des comptes et cela calme bien des ardeurs

        Non le high tec militaire de Singapour c est pour le Fun, pour asseoir sa position de leader sur L asean, ( dont Singapour est la Suisse)..et ainsi montrer aux autres pays de la region que leur armee est obsolete technologiquement malgre de gros effectifs.

    3. PhD

      La défense, comme tous les ministères, est mal gérée, mais de là à dire qu’elle est pharaonique, il y a un gouffre, 1,5 ou 1,7 % du PIB d’autant que tous les pays, dont certains sont potentiellement hostiles, réarment à tour de bras.
      La mauvaise gestion est d’ailleurs en partie due aux règles absconses de la comptabilité publique que les commissaires appliquent à la lettre, en rajoutant une couche de contraintes.
      Churchill disait (à peu près)
      « Si vous dépensez de l’argent pour une armée qui ne sert à rien, vous aurez perdu de l’argent. Si vous ne dépensez pas cet argent et qu’un jour, vous avez besoin de votre armée, alors vous aurez tout perdu. ».
      Qu’il y ait des réformes à faire, des capacités à redéfinir, c’est probable, mais il y a des capacités qui manquent terriblement (transport stratégique,…), certaines qui sont insuffisantes, et d’autres qui sont en limite de saturation.
      Par ailleurs, certains savoir faire peuvent se perdre très vite alors que les réacquérir prend un temps fou.
      C’est un outil délicat, très complexe, à manier avec précaution, et surtout sans préjugés, en analysant quelles peuvent être les conséquences de décisions à l’emporte pièces.
      Quant à la dissuasion nucléaire, c’est une assurance vie (qui a fonctionné jusqu’à présent).
      Précision : les militaires ne sont pas fonctionnaires (même si leur solde est basée sur la grille indiciaire de la fonction publique) et les deux tiers sont en CDD.

        1. Peste et coryza

          Sachant que la retraite militaire, c’est plus de 17 ans de service, pour 600 euros par mois (primes éventuelles non comprises)… sinon, c’est comme pour les fonctios.
          La plupart des militaires français sont des CDD (y compris pas mal d’officiers subalternes, les fameux « sous contrat », et une partie des univs. Par contre, pas de souci pour les saint cyriens)

          1. Alecto

            72% de contractuels dans l’armée de terre. Les militaires du rang sont contractuels toute leur carrière, les sous-offs pendant au moins dix ans, et une partie des officiers aussi. J’ajouterai pour la bonne bouche une pléthore d’examens a tous les stades de la carrière, qui en cas d’échec vous conduiront chez pôle emploi à relativement brève échéance. Sinon, on commence à appliquer ce système quand pour le reste de la fonction publique?

          2. M51

            C’est vrai c’est pas grand chose. Autant rester peinard dans son logement payé avec l’argent des autres en touchant le RSA.

          3. rico

            Je m’insurge 🙂

            On ne parle pas de retraite mais de pension à jouissance immédiate. Le droit à retraite lui est ouvert (dans mon cas par exemple mais ça change souvent même si ce n’est pas relaté chez nos médias ‘favoris’) à 60 ans.
            16 ans de « CDD » avant de passer en « CDI », si je pars maintenant c’est avec moins de 900€/mois de pension.

            Rico

      1. Tea Party

        Pour envahir un pays, finit les armes, les armées. Il suffit d’instaurer le regroupement familial, abreuver toute la smala d’aides, de CMU, AME, de RMI, d’allocations braguettes, de les loger, les éduquer, les soigner….

        1. PhD

          Parfaitement d’accord
          Mais quand dans ma paroisse, je dis que je suis pour la suppression des allocs, on me regarde comme si j’avais des cornes et des pieds de bouc.
          Mais ce système d’aides peut être stoppé.
          L’armée sert à autre chose, même si vous en aurez besoin pour maintenir l’ordre après avoir coupé les robinets à pognon gratuit.

        2. channy

          Cela permet d attirer tous les misereux des pays alentours..car bizarement les classes moyennes et les riches de ces pays la ils ne viennent qu en week end chez nous..
          D ailleurs ils s etonnent toujours de la facons dont on traite si bien ces gens qui n on t droit qu a des coups de pied dans le C chez eux..

    4. max

      Si François Hollande pouvait compter sur une caste de fonctionnaires conscients de leurs responsabilités et capables de diriger leur administration, le problème se poserait avec moins d’acuité. La difficulté tient tout entière à l’incompétence généralisée de la haute fonction publique, très attachée à ses privilèges, et très sûre de la supériorité de sa vision du monde. Mais qui, pour rien au monde, ne jouerait sa tête sur des résultats financiers tangibles. La tragédie ne fait que commencer.

      http://www.eric-verhaeghe.fr/#sthash.wyqXxJnV.dpuf

      1. Grass

        Oui chaque successeur fait comme le précédent, en un peu plus pire, pour ne pas énerver les jaloux.
        Qu’un vrai manager d’exception se pointe et la confrérie des médiocres aura tot fait de la pousser au suicide

      2. Aristarque

        Il vaut mieux pas qu’ elle parie sa tête sur ses résultats. Actuellement (1er trimestre 2013), la France s’ endette au rythme de 12 Mds€ le mois. Et le 2me trimestre est du même tonneau. Soit une trajectoire à 150Mds pour 2013, puisque tout augmente… Comme le PIB ne va pas fort, cela veut donc signifier que le déficit sera plutôt à 5 ou 6% du PIB pour un objectif initial de 3% corrigé à 3,7 puis à 4% pour le dernier enchérisseur (momentanée, sa position). Toutefois, seuls les esprits chagrins peuvent s’ inquiéter de cette situation puisque l’ année prochaine, les dépenses d’état baisseront d’ un gros milliard et demi pour l’ année, même pas le mois… Donc, si H16 affirme que la trésorerie de l’ état est très tendue, je ne peux que le suivre par raisonnement sur les infos disponibles (site de Challenges, ici).

    5. eheime

      @jacqueshenry

      Sur l’EdNat faudrait comparer le ratio employés/eleve avec un pays où l’éducation est aussi performante (par exemple l’allemagne) car un chiffre brut, ça n’apporte pas gd chose.
      Je crois savoir que cela vous donnerait raison effectivement.

      Sur la dissouasion nucléaire. Pas d’accord. La liberté, c’est aussi avoir les moyens de defendre. Freedom is not free (pris au pied de la lettre, car ce n’est en réalité pas le vrai sens).

      Puisqu’on a laissé des pays dangereux en posséder (en préférant faire la guerre à d’autres sur ce motif, à la différence près que cela ne cherchaient meme pas à l’avoir), le jour où un enturbané barbu nous menacera d’une bombe, je préfère qu’il sache qu’on aura les moyens le lui rende la pareille.

      Rappelez-vous que si le Front Populaire avait un tout petit peu reflechi à s’armer correctement et pris mesures (au besoin en intervenant) , il y aurait eu « l’escarmouche de 1939 » plutôt que la « seconde guerre mondiale ».

      Une armée, en démocratie, ça sert à ne surtout pas servir.

    6. Pseudopode

      Tout comme Peste et Coryza je me pose en faux concernant un prétendu « mammouth » militaire !

      On demande actuellement à l’armée française de mener des missions de sécurisation de ses voies d’approvisionnement, notamment maritime, de mener des missions de « maintien de la paix » sujettes à controverse, et ce non seulement pour la France mais aussi pour l’Europe (il n’y a pas dans l’UE d’autres armées capables de mener ces missions, la RAF et la Navy ayant subies des coupes plus brutales encore)… le tout bien entendu dans une remilitarisation globale (entre une Chine qui montre ses dents, une Corée du Sud qui veut une flotte capable de tenir tête et à la Chine, et au Japon… pour ne citer que ceux-là) !

      Bref concernant l’armée on tire la queue du diable !

      Un capitaine de vaisseau m’a un jour dit « l’armée française est comme un fusil à un coup qu’on recharge par la gueule : elle ne peut pas se défendre, elle ne peut tirer qu’un seul coup, contre un seul ennemi, dans une seule direction et mettra beaucoup de temps à être rechargée »…

      Vouloir dégraisser le « mammouth » militaire, c’est comme vouloir abandonner nos 11 000 000 de km² de ZEE et TOUTES les ressources qui s’y trouvent, ou comme laisser la possibilité aux Egyptiens de nous refermer le canal de Suez à la tronche quand ils le veulent !

      Même si c’est déjà le cas…

      Quant à la dissuasion nucléaire, elle est une des dernières raisons pour laquelle nous avons un siège permanent à l’ONU, que nous sommes accueillis au G8 et que USA et Chine ne nous crachent pas à la figure

  8. Woland

    Pour ceux qui ne comprennent pas le russe:
    «Arithmétique du contre-plan industriel et financier:
    2+2 (plus l’enthousiasme des travailleurs) = 5»

    1. Aristarque

      Et cela s’ est plutôt terminé en 2+2= 1! (en étant charitable au delà de toute mesure).

        1. Aristarque

          Heureusement que le journal Pilote avait été lancé avant l’ époque Shadok sinon il n’ aurait guère eu de clients…

        1. Aristarque

          Dans la même veine, un discours de Léon Blum, vers 1935, expliquait avec lyrisme que, libérés de la dictature du grand capital des 200 familles, les ouvriers mettraient tant d’ ardeur au travail que tous les objectifs de production seraient pulvérisés à la hausse… On connaît, hélas, la suite advenue…

          1. eheime

            Quand on connait le contexte de l’époque, ça fout vraiment les jetons de voir à quelle point les gouverneux français (mais pas seulement) étaient à côté de leur pompes.

  9. Mominette

    En fait, vous n’êtes jamais contents !

    Si votre gouvernement aussi qualifié que clairvoyant arrive à économiser un milliard et quelques quand la Belgique, 6 fois plus petite, trouve 4 milliards sans toucher à l’impôt ni à la TVA, ni aux allocations, c’est la preuve éclatante que la France est si bien gérée que de nouvelles économies sont impossibles …

    Pour Peillon, les enseignants rémunérés non occupés sont des gens méritants, luttant contre le burn out, et qu’un horaire plein achèverait …
    Les économies doivent donc venir d’ailleurs, par exemple en supprimant cette habitude discriminatoire de faire doubler des cancres.

    Et pour juguler les troublions espiègles qui vandalisent écoles et même les profs si besoin, on va leur engager des dames de compagnie, qui « dialogueront » avec eux …

    Mais Peillon ne cède pas à la sur-communication, et prépare en secret son grand projet pour l’an prochain : une start up est en train de mettre au point un distributeur automatique de diplômes. Chacun pourra choisir le titre, et la mention, et clic, le précieux parchemin sera délivré moyennant insertion d’une pièce de 50 cents.

    Cela donnera une France réconciliée, et un niveau de diplômes que le monde entier lui enviera …

    1. mlallier

      En ce qui concerne les diplômes, étant donné que le bac coûte une fortune et qu’il n’est pas nécessaire de savoir lire et écrire pour l’obtenir, pourquoi ne pas l’attribuer gratuitement à la naissance, plutôt que de mettre encore à contribution les familles ?

    2. Aristarque

      Déjà que les Belges n’ ont pas bonne réputation par chez nous, ce n’est pas en nous foutant la honte qu’ ils vont remonter dans notre estime. Rassure-nous : vous n’ avez tout de même pas des socialistes au pouvoir ou alors ils forcent sur la gueuze lambic kriek pour y arriver, sans savoir ce qu’ils font en réalité?…

  10. doh

    Le bateau Fraônce prend la flotte de tout les côtés… Mais si M. Payons (nous, pas lui, évidemment) dit qu’il réamorce la pompe, me voilà rassuré.

    On sait tous que les profs génèrent une richesse infinie: des petites têtes blondes au cerveau bien rempli, qui permettront de faire briller notre beau pays demain.
    Ah zut, le peu qui sort pas trop déformé de ce moule à gaufre s’expatrie(ra) à l’étranger. Tant pis. Il reste toujours « les chances de la France ».

    1. Kazar

      On dit plutôt CPF (chances pour la France)…

      On apprend plein de choses sur le net, ainsi je suis un vilain FAF !!

  11. Jerome

    J’adore le style et l’humour de cet article: ça fait du bien, même si le fond de l’histoire est malheureusement à pleurer.

    1. Grass

      Il devient un peu vitriolesque H16 en ce moment la; il est énervé plus qu’avant il me semble; faudrait pas lui confier l’armée et son budget en ce moment

  12. Peste et coryza

    Pour les fameux 150000 profs qui manquent à l’appel (dixit une collègue avec copain agrégé)
    – nombre de profs du public : 712 625
    Les absents :
    – une partie de ceux délégués à la correction des copies du bac/concours, etc…
    – les « en formation »
    – les « en dépression »
    – enfin, les planqués, ceux qui forment le cœur des syndicats.

    1. Bruno

      Personne ne peut de but en blanc savoir où sont les individus payés par l’Ed Nat sans que rien ne justifie la dépense. Et ce n’est pas par hasard, mais délibéré.
      Les plus évidents que j’ai pu repérer personnellement, en dehors de ceux déjà évoqués par les uns ou les autres sur ce blog, sont :
      Les TZR, une magouille inventée sous Jospin en 99 : le gars ou la dame est »à la disposition du Rectorat » de son choix, pour pallier toute défaillance dans les tableaux d’effectifs des établissements. Magnifique idée, n’est-ce pas ? Habitant une région où le soleil et la mer sont très attirants, j’en ai vu des dizaines sur la plage toute l’année, et année après année. Pourtant des cours n’étaient pas assurés, à quelques kms de là. Par quel mystère ?
      C’est bien simple : quand il est sollicité au cours de sa sieste sous le cocotier, l’impétrant est en droit de refuser pour x raisons de refuser d’y aller ! Et de continuer sa sieste payée au tarif outre-mer. . .
      Les profs délégués à toute organisation, association, parti de gauche. J’en ai connu un assez emblématique de la défense du prolétariat style Mélenchon, pas St Vincent de Paul.
      Il cumulait des émoluments de maire, conseiller régional, député européen, et une paye de prof titulaire à plein temps (un malveillant s’était procuré sa feuille au Rectorat, portant la mention : Obligation d’heures de cours = 0). Je pense que ce régime a du être, est peut-être encore celui de JM Ayrault et de nombre de ses collègues des partis de gauche. . .

      1. vengeusemasquée

        Vous êtes vraiment sûr que les TZR peuvent refuser leur affectation provisoire ? Parce que ce n’est pas vraiment comme ça que tous ceux que j’ai connu m’ont présenté la chose. Mais je crois que c’est parce qu’ils étaient consciencieux…

        1. hipparchia

          Normalement, ils ne peuvent pas. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont envoyés n’importe où et que l’on retrouve des contractuels dans les établissements de centre ville car eux peuvent refuser une affectation.

          Ainsi, j’ai connu quelqu’un qui n’avait pas de véhicule et avait été affecté dans un bled paumé sans gare à qui le rectorat avait suggéré d’y aller en stop.

          Après, je pense que cela dépend des académies.

    2. Grass

      Le coeur des syndicats – ouh la la; la ca doit sentir le souffre et le souffle des damnés quand on s’approche

  13. Pascale

    «  » »D’autant que François Paumé Hollande persiste à voir, au bout de l’année, une inversion des chiffres du chômage («  » »

    Inverser la courbe du chomage peut etre interprété de deux manières : 1/ soit le taux de chomage baisse réellement 2/ soit c’est la baisse tendancielle du taux de chomage qui se produit.
    Comme Flamby est un excellent commercial (au sens qu’il peut se faire dire n’importe quoi pour vendre son bousin) qui n’a donné aucune précision sur ce qu’il entendait vraiment sur « la courbe du chomage », si, en effet, c’est le taux d’augmentation du chomage qui baisse, il pourra se rengorger et claironner : « je vous l’avais bien dit ».
    Sauf que ce qu’il avait annoncé procédait du flou artistique le plus abouti. Retors et ambigu, comme d’habitude, le Flamby.

    1. Pandora

      C’est Alfonse Allais qui a lancé la formule en 1885 dans un livre se moquant des économistes. C’est aussi lui qui a lancé la formule « patriotisme économique » si chère à notre ministre du dressement reproductif.

  14. Aristarque

    H16, quand on y regarde bien : quelle semaine où tes billets pulvérisent des records de commentaires les uns après les autres…

    1. Pascale

      H16 explose sa notoriété. Peut-on y voir une découverte du libéralisme et de ses vertus par les Français ? On l’espère.

        1. Duff

          Je veux pas jouer les rabat-joie mais les mangas (très drôles au demeurant) de BM booste les stats. Le seul juge de paix ce sont les fréquentations uniques. Nous sommes, lecteurs de H16, de plus en plus échaudés par la montée en puissance de la nullité gouvernementale stimulée par le clap de fin qui semble vouloir se rapprocher de plus en plus vite.

          http://www.contrepoints.org/2013/06/26/129078-que-penser-de-lexplosion-des-taux-dinteret
          Le game over se rapproche.

    2. Fll

      A cause de lui, je suis en train de découvrir des livres subversifs !! Hayek par exemple en ce moment … La route de la servitude.
      De plus, je fais de la pub GRAVE pour son blog.
      Faut juste choisir les personnes à qui on pense qu’ils commencent à être mur pour le lire sans se faire exploser la tronche comme des fascistes 🙂

      Exemple du jour, ma femme, depuis que je passe par le site d’H16 et de contrepoint, ouvre elle aussi les yeux, et bondissait ce matin, sur les propos de Bufflot. Elle me dit, donc ca gène personne que quelqu’un va arbitrairement choisir le montant des loyers ?
      Je lui ai répondu qu’elle commençait à voir les choses, mais pas encore complétement. Qu’elle n’avait pas encore vu le parpaing qu’elle prenait en réalité. Le fait que c’est plutôt une intervention d’un fonctionnaire dans une propriété privé, donc de l’état dans un bien privé et qui va te dire quoi, comment et à quel prix. Donc que tu n’as plus la jouissance d’un bien comme tu veux, mais comme ILS veulent.
      Donc destruction de la propriété privé.
      Avant, je voyais comme elle. Comme quoi, faut du temps pour vraiment voir ce qui se passe, sans tomber dans la paranoia.
      En gros, Merci H16 et merci Contrepoint.

      1. hussardbleu

        Mais, mais… mon cher F11… voilà que tu découvres l’Amérique ? bah 1492, ce n’est pas si loin…

        En matière locative, il y fort longtemps que le Droit de Propriété n’existe plus :

        Il y a eu le « loyer scientifique » de la loi de 1948, qui était une farce amusante, mais, au moins, on essayait en ce temps là de camoufler l’arbitraire… et le « maintien dans les lieux »… superbe…

        En matière commerciale, le décret de 1952, qui a créé la farce de la « propriété commerciale », c’est à dire que le locataire commerçant est chez lui chez le bailleur, et si le bailleur veut reprendre ses murs, il doit racheter le fonds au commerçant… sans parler des loyers quasiment intangibles (on voit ainsi des boutiques, avec logement, se louer à moitié, voire moins, du loyer de l’appartement seul)…

        Et en matière agricole, depuis les années 60, avec le merveilleux Code Rural, et les baux obligatoirement renouvelés de 9 ans, et le droit de pré-emption du fermier, avec même le droit de chasse, et la Safer…

        Et en matière d’habitation, la loi Quilliot de 1982 devenue loi Méhaignerie en 1986 (la « droite » n’avait pas osé, comme d’habitude, revenir sur une réforme de gauche…), modifiée Mermaz en 1989, puis… et maintenant Duflot…

        « Gauche » et « Droite », même combat contre le Droit de Propriété, surtout celui des autres…

        Au fait, je ne suis pas bailleur…

        1. Vodkaman

          concernant le décret de 1953 (et non 52) techniquement, ce n’est pas le rachat du fond de commerce mais une indemnité d’éviction qui se calcule en fonction de plein de paramètres selon le commerce considéré. cela peut en outre inclure les frais de déménagements et de réinstallation du locataire dans ses locaux et même dans les cas les plus extrêmes (devant le tribunal commercial) une indemnité correspondant au delta de loyer entre les deux locaux….
          c’est pas pour rien que consentir un bail commercial est considéré comme un acte d’aliénation et ne peut se faire, par l’usufruitier sans le consentement du nu-propriétaire.

          1. hussardbleu

            Dis Vodkaman, tu chicanerais pas un peu ? on n’est pas sur le Village du Droit, mais sur un Blog libéral où j’essaie dans ce cas de figure de donner des éléments d’analyse à des non-juristes (de même que les scientifiques ou les économistes d’ici nous épargnent, en général, leurs imbitables équations ) :

            Décret de 52 ou 53, ce n’est plus de toutes façons maintenant que les articles L145-1 et suivants du Code de Commerce… et l’indemnité d’éviction et les loyaux coûts etc. c’est au minimum la valeur du fonds… et l’autorisation du nu-propriétaire est nécessaire également pour le bail rural, et les baux emphytéotiques… de minimis non curat predator, n’est-ce pas ? l’essentiel étant la démonstration que le Droit de Propriété est le cadet des soucis de nos élites….

        2. Aristarque

          Même avant 1948, il y avait déjà eu des blocages de loyers qui avaient entraîné une atonie de la reconstruction dans les zones dévastées de la première GM.

      2. Grass

        Oui moi aussi;
        Si j’en sors une bonne, tout le monde rigole; si je dis qu’elle est d’inspiration libérale, tout le monde s’étrangle entre deux Ha! Ha!.

        Alors sur facebook j’en sors des bonnes, en la jouant faux cul, sans dire qu’elles sont d’inspiration libérale. Et ca marche plutot bien; 🙂 a supposer que je lache le morceau – c’est libéral – je te jure ils retirent leurs j’aime!…

      3. Marcus Aelius Aurelius

        Presque minuit en France et 254 messages! Et comme souvent lors de mes vadrouilles, j’arrive après le gros des interventions. Mon plaisir de la lecture du texte n’a d’équivalent que dans celle des commentaires, dont certains sont à se tordre. Et aujourd’hui, je suis gaté.

        L’impression de ne pas être seul est une bénédiction. Contrairement à ces sites / blogs de gauche où la haine de l’autre (surtout s’il a réussi) suinte à chaque phrase, ici, juste de la bonne humeur et un humour parfois pathelin qui me met de bonne humeur pour le reste de la journée.

        Maintenant, se marrer c’est bien mais n’oublions pas, que la meilleure chance que ces gens là possèdent c’est que les hommes et les femmes de bien ne fassent rien.

    3. vengeusemasquée

      Pensez au nombre de personnes que vous avez converties à la lecture quotidienne du blog et faites le calcul du nombre qu’elles ont elles-mêmes converties et vous comprendrez.

    4. Pandora

      Duff a raison : ce n’est pas le nombre total de commentaires de BM qui est important car les images font pas avancer le débat.

  15. Nocte

    Je connais quelqu’un qui a fait une courte incursion dans l’EdNat (on trouve le taf où on peut :\ ) pour remplacer un type toujours officiellement professeur, en arrêt maladie (pour « dépression » à 2 ans de la retraite…), qui ne rend de compte à personne, qui continue à être payé parce qu’il revient une semaine ou deux entre chaque arrêt maladie, en assurant à peine le 10ème des cours qu’il avait à faire, il oubliait parfois qu’il avait cours, ou alors était trop souffrant pour revenir… c’est sûr que s’acoquiner avec une bouteille de pif ou de whisky avant même 08h du mat’, ça doit pas aider à se sentir bien.
    Bref, les mecs comme ça, sont relativement nombreux, dégoutent un maximum d’élèves, coutent un pont, mais plutôt que de faire le ménage, et arranger le fonctionnement interne de l’EdNat, on préfère ajoute une surcouche, qui coutera encore plus cher, permettra plus de dérives, et surtout : plus de clientèle (et puis, tant que ça peut aider à faire baisser les chiffres du chômage, que les créations soient hors du secteur marchand, les politocards s’en foutent…)

    1. Pascale

      Mais cette population c’est toute la base électorale des socialos. Ils ont intéret à etre chouchoutés.

      1. Nocte

        C’est un sacré repaire de différentes nuances de rouge. Certains libéraux réussissent à survivre dans cet enfer, mais en se dissimulant, d’autres n’ont pas supporté, ayant l’impression de ne plus être eux-mêmes et ont quitté le navire au bout d’un an ou deux.

        1. JS

          Je les comprends, quand je vois ce que certains profs mettent dans la tête des gamins que j’ais dans mon entourage. Ca fait froid dans le dos !

          Encore un en 4e la semaine dernière qui m’a sorti que ses profs lui avait dit qu’il n’y aurait bientôt plus de forets sur Terre…

          Mon Dieu ayez pitié..

        2. vengeusemasquée

          Tous mes amis profs sont désespérés et je me demande tous les jours comment ils tiennent le coup. Evidemment, ils ne sont pas bisous donc ils souffrent le martyr.

    2. Maximilien

      Tiens, c’est la description préciser de ma prof de français… en première.
      Sauf que elle, elle était absente suffisamment souvent pour qu’on n’ait jamais cours mais faisait acte de présence suffisamment souvent pour qu’on n’ait pas de remplaçant.
      Perso, à l’époque déjà, je ne comptais pas du tout sur l’éducation nationale pour m’instruire et j’ai donc eu des notes raisonnables au bac mais je vous raconte pas la moyenne moyenne de ma classe.
      On aurait du passer le français à l’académie d’Orléans, c’est moi qui vous le dit !

      1. JS

        C’est la beauté du système collectiviste dont nous avons hérité. Plus les années passent et plus on doit compter sur soit-même pour s’en sortir.

        Au final ce système va faire bien plus pour la responsabilisation des Français que tous les beaux discours..

        1. Pascale

          Oui mais uniquement pour les Français lucides. Pas pour les autres biberonnés à l’assistanat, et maintenus dans un état d’infantilisation et de déresponsabilité totales.

          1. JS

            Oui mais quand le mur de la réalité commencera à devenir dangereusement concret il faudra bien qu’ils passent par les étapes suivantes:

            – Négation
            – Colère
            – Acceptation

        2. Blueglasnost

          Non, ce système ne fera pas de bien, car ceux qui sont suffisamment lucides pour se rendre compte que l’on ne peut compter que sur soi-même vont dégager. Ce que dit Maximilien, je le comprends, car j’ai du m’auto-enseigner l’anglais pour arriver à le parler et je suis devenu bilingue sans summer schools et professeurs, entièremment par mes propres moyens : la méthode Assimil, les films, les livres et des amis anglophones. L’année dernière : rebelotte ; je me suis auto-formé à la comptabilité en prévision d’un stage en audit. Puis, cette année, je me forme moi-même à la fiscalité et comptabilité luxembourgeoises (puisque j’y émigrerai bientôt). Les gens qui sont autodidactes dans l’âme sont aussi ceux qui ont le plus de chances de déguerpir, précisémment parce qu’ils constatent la décrépitude du système et se rendent compte que c’est sans espoir. Ergo, ils émigrent et privent la France de ressources humaines importantes et n’aident pas à entraîner le mouvement qui ferait que la broyeuse étatique s’arrêterait. Normal, car en bon libéral, je ne veux être tenu pour responsable que de mes propres agissements et je n’entends pas payer l’addition d’un système que je ne cautionne pas.

      2. vengeusemasquée

        J’ai eu la même chose en philo en terminale. Ca va qu’on était en section S et que le coeff n’était pas lourd au bac mais on n’a pas été très nombreux à avoir le moyenne, même si on a eu qq mois une remplaçante.

    3. hipparchia

      Moi, une fois, j’ai remplacé un mec qui souffrait de « phobie de la classe ». Il est toujours phobique, continue à toucher son salaire d’agrégé, lequel continue d’augmenter à l’ancienneté. Véridique.

      Autant j’estime que la protection du statut est nécessaire (le patron étant l’Etat, cela nous permet de ne pas appliquer leurs idées idiotes type théorie du genre) autant les branleurs devraient pouvoir être dégagés. Au final, c’est agaçant d’être moins payé qu’eux.

      1. vengeusemasquée

        Encore une fois, dans la fonction publique, on est sous-payés parce qu’il faut aussi payer les branleurs. Si on dégageait déjà tous les bons à rien de toutes les administrations, sans aucune réforme de politique publique ou d’orientations générales, on réduirait de moitié les effectifs. J’en suis sûre et pas qu’à 4‰.

        1. hipparchia

          C’est pire, ils préfèrent les branleurs et emmerdent ceux qui tentent de bosser.

          Des fois, je me demande pour quoi je continue à faire mon travail.

        2. vengeusemasquée

          D’expérience, je ne peux qu’approuver vos propos. D’ailleurs, là je glandouille consciencieusement puisque dès que je l’ouvre, je n’ai droit qu’à regards de travers et propos désapprobateurs.

          1. Fred

            J’ai un énorme défaut bpour un fonctionnaire : je travaille bien plus que les autres. Ces derniers profitent de ma capacité de travail et de mon côté « bonne poire » pour me refourguer davantage de boulot dès que j’ai le dos tourné. Quant à eux, ils ne cessent de piailler et de prendre des pauses à rallonge…. La belle vie quoi !

          2. Grass

            @Fred

            dans une perception dans laquelle j’eu bossé (eh ouais), tout le service reposait sur les épaules d’UNE nana, qu’on appelait « la mitrailleuse » a caus ede ses talons hauts qui crépitaient serré dans les bureaux. Et tout le monde la regardait comme une malade.
            Bon elle était un peu rigide et avait la conscience professionnelle a fleur de peau : un vrai danger et une véritable curiosité dérangeante pour les autres.

          1. Blueglasnost

            Non, comme la Suède et le Canada dans les années 1990 : la solution à 33% (dans un premier temps).

    4. Grass

      Ben oui, un prof absentéiste est sans doute un traumatisé, un blessé de guerre; et on abandonne pas les blessés de guerre

  16. Deres

    A l’origine, Hollande annonçait 60 milliards d’économie sur le quinquennat soit 10 milliards par an ne comptant celle déjà lancé par le Nabot.

    Ils ont augmenté les dépenses fin 2012, promesse oblige. Et rien économisé, ils ont dit, pas de problème, ce sera 15 milliards par an ! Nom de dieu, on va voir ce que l’on va voir, ça va dépoter !

    Ils ont lancé la MAP en fanfare pour remplacer la RGPP qui n’était pas assez câline. je recommande d’ailleurs leur site où on peut voir avec émerveillement que la MAP est effectué par la SGMAP et supervisé par le CIMAP, tout un programme : http://www.modernisation.gouv.fr/. A propos, tous les beaux indicateurs de la RGPP ont disparu aux oubliettes de l’histoire …

    Et mi-2013, miracle, Zayrault annonce des économies de 1.5 milliards ! C’est bizarre, il y a un facteur 10 de différence … cela doit être une erreur d’impression …

    Le plus amusant est que la moitié viendra des collectivités locales et un quart des agences de l’Etat. Le fait est que ces 2 entités ont des ressources propres qu’elles peuvent augmenté en toute économie pour compenser. Attendez vous donc à des augmentions des impôts locaux, où des emprunts pour cause d’élections … Indirectement, les agences de l’Etat vont sur-facturés leurs services (IGM, Météo-France, INSEE, …)

  17. calc80

    Et pendant ce temps là, notre Grand Clown 1er que-le-monde-nous-envie et son cirque sont allés parader au Ka Tard pour rencontrer le Gand Bachibouzouk local.
    Il lui a fait tellement d’effet que ce dernier a immédiatement démissionné dans la foulée au profit de son fils…
    Bigre, pourquoi Clown 1er ne fait pas le même effet sur ses minustres ?

    1. calc80

      Ah, on me dit dans l’orreillette que Clown 1er lui aurait demandé des myards, beaucoup de myards. Le grand Bachibouzouk aurait alors été pris d’une violente apoplexie rigolarde qui l’aurait conduit à l’abdication…

      1. mlallier

        Il est allé au Qatar pour rendre hommage à Sarkozy, sa crypto-idole (comme on dit dans les milieux autorisés).

  18. Deres

    Ces 10 000 nouveaux emplois à l’EdNat sont une merveille. En fait, comme les emplois aidés du gouvernement ne décolle pas assez vite, c’est le gouvernement lui même qui va les embaucher. Ils en ont marre des ces français qui ne font pas ce qui est prévu.

    Pareil pour l’utilisation du CICE. Je suis quasiment certain que le gros des bataillons des demandeurs est constitué des grosses boîtes dont les semi-publiques en tête. Si La Poste, France Télécom, EDF et la SNCF en bénéficie, cela fait déjà un paquet de monde. En ajoutant les gros employeurs que sont les grand distributeurs (Auchan, Carrefour), cela fait déjà plusieurs millions de salariés …

    1. Maximilien

      Ah non hein ! Pas d’emplois aidés à la Poste, par pitié !
      J’ai pas envie que tout ce que j’achète sur Internet soit livré par un stagiaire qui va me piquer mes emplettes…

      1. Kazar

        Trop tard, j’ai entendu ce matin un « zyvas » (à prononcer avec l’accent racaille svp) qui était trop content d’avoir été embauché à La Poste parce que « c’est une grosse boite qui risque pas de fermer demain » !!!

  19. Cyrielle

    Encore un super papier qui parvient à nous faire sourire alors que nous devrions pleurer sur une France qui ne cesse de se déliter au fil des jours.

    Il est peut-être bon de préciser que le calcul du chiffre riquiqui des + 100 nouveaux demandeurs d’emplois en Mai prend en compte la radiation de 36 400 chômeurs dont les allocations ont été suspendues provisoirement pour défaut de présentation à un entretien ou de justificatif de recherche d’emploi. La part des radiés a augmenté de 20 % par rapport au mois d’Avril.

    Finalement, en radiant 50 000 chômeurs chaque mois + quelques autres tour de passe-passe qu’il est parfaitement capable d’imaginer, Normal pourrait bien tenir son pari d’inverser cette fameuse courbe qui mobilise toutes les attentions….

    Pour ce qui est de la situation financière du paquebot France (bravo à Black Mamba pour le choix de ses dessins !), on peut constater que la Cour des Comptes, en y mettant forme et prudence, rend un verdict assez proche de celui de G. Carrez qui s’est attiré les foudres du Gouvernement pour avoir osé, il y a 3 jours, proférer quelques prévisions hautement pessimistes.

  20. Guillaume_rc

    Au passage, puisqu’on parle d’Education Nationale, savez-vous qu’on a, là aussi, un super exemple du faites-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais ?
    Tous les salariés sont obligés de passer entre les mains de la médecine du travail (et toutes les entreprises doivent payer ces visites).
    Eh bien les profs ? non. Ma femme est prof depuis plus de quinze ans et, à part un examen médical lors de son recrutement, jamais une seule visite.
    Ce qui illustre non seulement le décalage entre ce que l’Etat impose aux autres sans le respecter lui-même, mais aussi la gestion parfaitement bordélique de l’EN.

      1. Black Mamba

        Personnellement la médecine du travail c’est encore du Foutage de Gueule
        Expérience perso:
        Une employée s’était arrangé pour être en arrêt maladie pour dépression, plus de 9 mois d’arrêt et donc très difficile de trouver quelqu’un valable pour le poste car c’était à coup de relance d’arrêt pour 15 jours ou un mois, on de disait qu’elle allait reprendre bientôt , bientôt , bientôt !..
        Au bout des 9 mois , elle est allé à la médecine du travail qui l’a déclarée apte pour travailler mais inapte pour le poste actuelle pour cause de DANGER IMMÉDIAT!
        WTF!

        http://www.mikymas.com/wp-content/uploads/2013/01/wtf-is-this-shit_640_417_s_c1_center_top_0_0.jpg

        Notre avocat nous a signalé qu’il nous fallait faire très vite pour contrer la décision de la médecine du travail sinon la sentence serait de la payer INTERNAM VERTAM à rien faire

        1. Aristarque

          S’ il te plaît, ma soubrette préférée, outre de monter la tension de mes coronaires (ce qui attriste tant Blaü Uhlan), n’y ajoute pas des piques pour mes yeux et ne massacre pas le latin qui ne t’a rien fait : æternam vitæ sied bien mieux… 🙂

          1. hussardbleu
    1. Nemrod

      Ah la médecine du travail…
      L’optimum de ce que peut nous donner ce système vérolé.
      Je paie 2 fois plus cher qu’il y a 5 ans pour un service 2 fois moindre car mes employés y allaient 1 fois l’an et maintenant 1 fois tous les 2 ans (et encore…).
      Quand ils y vont, le toubib ne les examine pas mais les questionne pour connaître leur degré d’aliénation au travail…clic ( bruit du chien que l’on arme).
      Encore un truc que je paie pour me faire emmerder.
      Je pense qu’au stade ultime d’évolution, nous paierons le bouzin sans que jamais les employés n’y aille…ça sera mieux finalement.

      1. hussardbleu

        Un peu ce sentiment là aussi… mes employés détestent au demeurant y aller, ressentant la chose comme corvée presque humiliante.. je préférerais payer chaque année à chacun deux visites chez leurs généralistes, la facture serait bien moindre…
        Bruit du chien qu’on arme ? quioue/quleuquse/qulanne….

  21. scaletrans

    Ouh ouh, j’ai bien rigolé, et les commentaires étaient bons aussi !
    Plus sérieusement, 2+2 = 5 m’a rappelé un livre portant le même titre, mais avec le sous-titre « de nouvelles mathématiques pour une nouvelle société ». Edité à compte d’auteur dans les années 70, et depuis longtemps épuisé, ce livre décrivait les dessous de la réforme des maths concoctée à l’époque par le groupe Bourbaki et les conséquences sociétales de la praxis introduite à cette occasion dans l’enseignement. C’était un livre prophétique montrant comment, par l’enseignement axiomatique on préparait une société à mi-chemin entre Orwell et Huxley: nous y sommes pratiquement.

    1. Aristarque

      Par notre consommation d’ eau potable, nous finançons les voies navigables de France. Le rapport est aussi évident que celui des FAI avec le financement de la télé hertzienne.
      Et on peut trouver des dizaines d’exemples du même tonneau, bien probablement…

  22. Vaclav Olmac

    Justement, ce matin est paru au J.O. un décret pondu par Peillon :

    « Il est créé pour une durée de cinq ans un Conseil national éducation économie, placé auprès du ministre chargé de l’éducation.
    Le Conseil national éducation économie est chargé d’animer une réflexion prospective sur l’articulation entre le système éducatif et les besoins du monde économique et un dialogue permanent entre leurs représentants sur toute question relative à la relation entre l’éducation, l’économie et l’emploi »

    Faut croire qu’on a jamais réfléchi à la question avant ou que le schmilblick n’a jamais avancé. Ou alors il pense vraiment qu’il faut commencer à penser à la question car c’est sans doute un sujet d’avenir…

    Donc il faut bien sûr que ce Conseil comporte 26 membres (dont, au passage, 10 syndicalistes…) et qu’il se réunisse au moins 2 fois par an (des fois qu’on l’oublie…).

    Un comité de plus, des tonnes de rapports en perspective qui ne mèneront nulle part, un exemple parfait de centralisme soi-disant démocratique, véritable étouffoir destiné à faire croire qu’on agit,…alors que les solutions elles sont sur le terrain, dans les mains des acteurs locaux.

    Je confirme : nous sommes bien à bord du Titanic et l’équipage se met à redessiner les plans du navire pour essayer de savoir où pourraient se trouver les canots de sauvetage

      1. Vaclav Olmac

        Ils disent que les membres du conseil ne sont pas rétribués mais il y aura des indemnités pour les déplacements, frais d’hotel, restaus etc…

        1. vengeusemasquée

          Ouais puis pendant que tous ces branleurs s’astiquent le saucisson dans ce conseil de merde, ils ne sont pas en train de faire autre chose (pour quoi ils sont payés, je le rappelle). Cela dit, est-ce une mauvaise chose ? 😆

    1. hipparchia

      Espérons que les rapports ne mènent nulle part ! Ils risquent plus probablement d’accoucher d’une nouvelle absurdité pédagogique.

    2. Pascale

      Nous sommes à bord du Titanic et Zéro pompe, pompe, pompe (ou fait semblant de pomper) pour que le navire qui prend l’eau de toutes parts ne finisse par sombrer corps et ames …

    3. Nemrod

      Non, non ils se réunissent en comité pour décider quelle marque de stylo ils vont utiliser pour refaire le plan…pas de précipitation !

  23. hipparchia

    Ce mec est complètement schizophrène. Il y a même pas quinze jours, il parlait de baisser les rémunérations des professeurs débutants parce qu’il fallait faire des économies. C’était déjà pas super cohérent avec son envie de restaurer l’image du métier mais là on touche le fond.

    En gros, attendez-vous à voire se multiplier les profs précaires, non qualifiés, pour une instruction de qualité. Enfin, une halte garderie de qualité : leur nouvelle idée qui TUE va consister à supprimer les punitions. Youpi.

  24. Black Mamba

    Jean marc Ayrault et Francois Hollande sont dans un avion Hollande dit : je jette un billet de 200 et je fais un heureux, Ayrault dit : moi je jette 10billets de 20 et je rends 10 personnes heureuses ! Le pilote soupire et dit a son co-pilote : écoute ces abrutis ils se rendent pas compte que si je jette ces 2 cons par dessus bord je rends 62millions de français heureux. Fais tourner, il faut que cet blague soit dans
    toute la France avant le 31 juin…

    1. Aristarque

      Les cinq millions de Français qui ne sont pas heureux, ce sont les satisfaits de Flanby? 🙂

  25. Klepsy

    Je lisais ça (pourquoi, alors là j’en sais rien) : http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/06/26/une-enquete-inedite-revele-le-faible-niveau-des-eleves-en-histoire-geographie_3436772_1473688.html
    Et je tiens à remercier Benjamin M. qui explique que certes, ces élèves sont de grosses quiches affaissées mais :  » « Attention, les évaluations de cette discipline sont très tributaires de la maîtrise du français par les élèves. Parfois leur niveau réel est masqué par les problèmes en langue. »
    Ah ! Me voilà rassuré ! Ils sont pas forcément si nuls qu’ils ont en l’air, les p’tits malins ! C’est « juste » qu’au collège, ils ne maitrisent pas le français.
    Ouf !

      1. Peste et coryza

        A force de ne parler que des royaumes africains, de la shoananas et autres billevesées colonisatrices… + le manque d’autorité à l’école et le chouf à 400 euros/mois, faut pas s’étonner que le niveau baisse.
        Bientôt, nos gosses seront plus nuls en hist-géo que les gosses américains des écoles publiques genre Détroit…

        En même temps, c’est bien joué de la part de nos truellistes.
        Pour comprendre le présent, il faut connaitre le passé. Pour appréhender le futur, il faut comprendre le présent.
        Pourrir l’enseignement de l’hist-géo participe à la déculturation, et rendra ces futurs citoyens plus dépendants de l’état que notre génération l’est.
        L’homme nouveau est en marche…

        1. hussardbleu

          Je rappelle que Duflot (la belle-soeur de B.Cantat, moi, je serais d’elle, dans les réunions de famille, je lui tournerais pas le dos, vu ce qu’on apprend sur le bonhomme), bon, hein, Duflot, certifiée de Géographie, plaçait le Japon dans l’hémisphère Sud….

          Alors, les élèves, n’est-ce pas… avec ce genre de profs… encore un coup d’El Nino, sûrement…

  26. Wapi

    Billet jouissif, mais la triste réalité est que les concernés sontirrémédiablement bouchés et non receptifs á l’argumentaire….il faudra brutalement arracher le biberon de leur bouche…
    J’adore les affiches détournees…..

  27. jacqueshenry

    @black Mamba
    Il n’y a que 30 jours en juin, mais vous qui êtes perspicace dans vos commentaires, je suis surpris que vous n’ayez pas commenté mon mot sur l’Education nationale que je considère comme un vulgaire prestataire de service …

      1. Black Mamba

        http://images.ados.fr/1/medias/photo/hd/1317404131/2127833ff3/img_title-big.jpg

        Pour l’éducation de mes enfants cela fait maintenant 20 ans que je ne compte pas du tout sur le publique.
        Mon aînée , elle en a bavé pour retrouver un niveau dit correcte voir passable après avoir échoué par inadvertance dans une ZEP .
        Mon histoire je l’ai déjà raconté
        Elle a fait confiance en ces prof du ZEP qui lui ont dit » N’écoute pas ta mère, c’est une folle allié, tu n’as pas à bosser comme tu fais, tu ne dois pas apprendre par coeur, tu ne dois pas développer autant en math pour nous seul le résultat compte…. Et je passe. »
        Arrivé en seconde, elle a failli tout arrêter car elle était dégouté des études, elle n’arrivait plus à se concentrer en classe, les maths qu’elle adorait elle se trouvait complêtement largué.
        Elle était devenu une rebelle en puissance et manquait tous les cours car de toute façon elle se disait que tout était perdu.
        Là, je suis entré en scène armé de mon shinaï , je l’ai obligé à suivre tous ces courts, je l’accompagnait jusqu’à la porte de la classe, oui, je rentrais dans l’établissement avec le consentement de directeur .
        J’appelais à différent moment de la journée le lycée pour être certaine qu’elle n’avait pas quitté son établissement et on envoyait un surveillant vérifier que ma fille y étais.
        Elle a eu droit au redoublement .
        J’ai revu tout le programme de seconde avec elle.
        Puis elle a été admis en première S,
        Je lui ai fais travailler tous le programme de physique et de math pendant les vacances.
        Elle était une bête de concours au point qu’elle corrigeait son prof de math.
        Son prof de 1er n’a pas voulu croire qu’elle avait capable de se consacrer toute seule sur le programme.
        Maintenant ma fille fait des études d’ingénieur, elle rame mais elle est heureuse que je ne l’ai pas abondonné.
        Pour ma part j’ai un trop grand respect pour les prof pour oser les critiquer, mais je dirai que ce sont les gens qui nous gouvernent qui sont responsables du foutoirs et les profs ne peuvent que suivre ….

        1. hipparchia

          Un prof de mathématique qui oserait dire que seul le résultat compte ? Vous êtes tombé sur une rareté.

          Ce qui pourrit tout c’est la loi jospin et la suppression du redoublement, assorti d’une perte massive de respect pour la connaissance. C’est vrai que le savoir c’est superflu quand l’état pense pour vous.

        2. max

          L’alliance traditionnelle entre la famille et l’école est rompue. La famille et l’école assumaient jadis des fonctions différentes mais complémentaires. Elles s’épaulaient mutuellement dans l’intérêt de l’enfant. La famille assurait l’éducation et transmettait les règles de bases de la vie collective : propreté, politesse, savoir-vivre… Par l’instruction, l’école formait l’esprit et développait la raison. Mais elle procédait aussi à une socialisation d’un tout autre ordre, en arrachant pour un temps l’enfant à son milieu familial.

          http://www.mezetulle.net/article-pourquoi-et-comment-restaurer-l-autorite-a-l-ecole-par-v-blanc-blanchard-118672491.html

          1. Peste et coryza

            @BM

            J’espère que votre fille est en école d’ingé cotée, avec « l’annuaire » qui va bien.

            Dans le domaine des IAA/bio, en ce moment, ça tourne au massacre dès qu’on a affaire à une école pas trop cotée. Sur des promos de 12 étudiants, il y a 9 reconversions…
            Apparemment, ces écoles ont pris les tares de la fac : monter le bourrichon de leurs étudiants avec des conneries… et les laisser encaisser le choc de la réalité.

            Si votre fille subit ça, et vu ce qu’elle a déjà encaissé, son mental sera flingué pour un bon moment…

          2. Peste et coryza

            Alors elle (vous?) avez bien choisi.

            En tant de guerre comme en tant de paix, l’aéronautique, ça marche.

    1. Aristarque

      Ne sommes nous pas dans une période de changement, maintenant? Alors pourquoi le calendrier devrait être épargné? 🙂

      1. hussardbleu

        Mais tout simplement parce que Black Manga a lu Marcel Aymé ! et notamment la nouvelle « La Carte » dans le recueil « le Passe Muraille »…

  28. Peste et coryza
    1. Guillaume

      Je suis fan du « Des personnes », genre on sait pas exactement ce que c’est (d’ailleurs, quelle est cette créature ?)

        1. Peste et coryza

          Il va vraiment falloir qu’on m’explique.
          Déjà, comment il a pu fonder une famille…
          Et pourquoi il change de sexe alors qu’il est marié et père, a une situation… et à 40 berges… ses mômes sont pas encore élevés !

          Je suis sans doute trop obtus ou trop « pagu de la campagne », mais je ne comprend pas.

          Quoique, vous me direz, il y a des dingues et des types étranges de partout, et certains qui s’en sortent très bien. Il suffit de regarder nos élites…

        1. Peste et coryza

          @grass
          Vous êtes désespérés à ce point là ?
          Vous savez, l’abstinence, c’est pas si dur…

    2. Grass

      énorme la facon qu’ont ces gouvernement de monter en épingle et en cause nationale des sujets qui concernent une fraction infime de la population.

      La derniere fois que je me suis fait cette réflection c’était sarkosy et les lois spéciales – bien liberticides aux entournures, et pour tout le monde – sur les pédophiles violeurs récivistes ou un truc comme ca; c’est a dire la encore, ue communauté pas franchement représentative en nombre de la population francaise.

      A chaque fois on nous bassine et on nous clive sur des sujets qui concernent 4 bonhomme; ca ne mangera pas de pain, en ca occupe le terrain.

      En attendant on tape sur les majorités de moutons dans l’indifférence générale. Que fais t on pour la liberté du peuple? Le liberté de choisir son sexe?? Comme liberté dont la majorité n’a rien a branler on aurait pas pu trouver mieux

    3. calc80

      Dire qu’on en a à peine fini avec la Parité que déjà il faut parler de Tririté (homme, femme et, heu .. truc ou chose pas genré) 🙂

  29. Théo31

    Il faut rappeler que l’appel massif à des remplaçants à l’EdNat est dû aux activités syndicales des titulaires. Pendant que les remplaçants partent au charbon sans formation et se font massacrer lors des inspections, les autres se la coulent douce avec l’intégralité de leur traitement.

    1. vengeusemasquée

      Ca s’appelle la décharge syndicale et C’EST UN DROIT, bordel de merde… -_-

      1. Théo31

        Ah oui, les fameux droits syndicaux financés par l’argent gratuit des autres. Vu le temps libre des profs, les délégations devraient être bénévoles.

  30. Duff

    3 chtites remarques en passant :

    J’ai parlé de billet polémique hier : H16 n’a rien laissé passer et a répondu aux nombreux lecteurs déboussolés par la stratégie du pourrissage, sur un billet de bastonnade classique des incompétents du gouvernement, pas la peine de répondre, tout le monde est d’accord sans trop réfléchir, par instinct. J’ai bien aimé ce billet mais celui d’hier était à mon goût le plus fort depuis plusieurs semaines voir quelques mois.

    Petite question due à la différence entre le texte et l’illustration : Doit-on dire 1.5 miyard ou 1.5 miyards? 😉

    Dernière chose, pardon si ça été posté (je ne l’ai pas vu à priori) : Dans la voiture de retour de déplacement on a entendu sur les ondes de FranSSe Info Jean-Marc Z contredire son ministre Moscouvici en reconnaissant que qu’il y avait un petit souci sur le déficit, pas grand chose! Trois fois rien…

    http://youtu.be/QDitgRBHKBw?t=57s

    1. Il y a surtout que certains jours, j’ai du mal à suivre tous les commentaires.
      Il faut voir : 251 commentaires en 12h, ça en fait une vingtaine par heure, et si jamais on est parti pendant 3 ou 4h, on se retrouve avec des douzaines de commentaires à lire et le reste à faire.

      Désolé 🙁

        1. Prenez aujourd’hui : le billet paraît, je suis les 5 premiers commentaires, je vaque à mes occupations, je reviens, paf 100 coms.

      1. hussardbleu

        Comme je l’ai déjà dit, j’ai fort mauvais esprit : le Marché a toujours raison, mon cher H16… me demande si tu ne devrais pas passer d’une TPE à une PME… embaucher des nègres… passer Pro, quoi….

        Nan, je rigole, on t’aime comme ça ! change rien…

        1. Grass

          Sinon il y a le générateur aléatoire de discours automatiques, qui s’ils semblent parfois un peu hors sujet, arrivent a donner le change. Dans le style langue de bois, s’entend.
          Mais la technologie va s’améliorer; on pourrait mettre les politiques en R&D la dessus, tiens; enfin une chose qu’ils savent bien faire!…

  31. calc80

    Puisque la théorie du genre nous est imposée par la morale-du-progrès-alors-quoi-comment-enfin, je souhaite choisir mon genre :
    Est-ce que Gauchophobe est disponible ? Non ? Tant pis ! Je veux et j’exige d’être libre de choisir.

    Donc, Gauchophobe sera mon genre, ascendant masculin, façon virile.

    Et je n’ai pas attendu les exactions morales des Socialos pour le devenir… Synonymes à la pelle : socialophobe, communiphobe, collectiviphobe, npaphobe, antifaphobe, maophobe.
    Existent également en rayon : impophobe, taxophobe, hollanphobe, bisousphobe, etc..
    Et ici, « phobe » est pris dans l’acceptation « rejet », pas seulement « peur ».

      1. Peste et coryza
  32. vivalatina

    C’est rassurant de savoir qu’on ne manquera pas de professeurs de latin, de grec, de musique et de technologie dans les collèges pour préparer les élèves à leur avenir.

  33. Peste et coryza

    Faudrait déjà qu’ils sachent lire et écrire…
    Si vous saviez le nombre de nullards qui arrivent en L1… les prépas aussi doivent refaire des mises à niveau.
    Heureusement, ils giclent au bout de 6 mois.

  34. Karamba!

    Je n’ai pas vérifié, mais la fabuleuse réduction (minable pour faire plaisir à Ayrault) des dépenses de l’Etat de 1.5 milliard d’euros, ce n’est pas juste un transfert de responsabilités vers les régions? Parce qu’en général c’est souvent le cas et ça se traduit par une inévitable augmentation des impôts locaux (sans que les impôts nationaux ne baissent bien au contraire…)

Les commentaires sont fermés.