Un système France si efficace que le monde entier nous l’envie

La tempête peut bien s’abattre, les vents peuvent bien souffler, les mauvaises langues peuvent bien persifler : il n’en reste pas moins que la France offre, c’est sûr et certain, un ensemble de systèmes, sociaux, politiques et pour tout dire philosophiques que le monde entier nous envie.

En effet, comment ne pas déclencher l’envie lorsqu’on voit ce que propose ce beau pays ?

LOL-emploi.gouv.frTenez (fermement, je vous prie), prenez la gestion de l’emploi en France. C’est tout un poème, surtout depuis que la Hollandie est devenu l’autre pays du chômage. Eh bien mes petits amis, en regardant ce qui s’y passe, il n’y a aucun doute : c’est du velours. Pôle Emploi, magnifique fleuron d’aide aux ressources humaines à l’échelle de tout un pays, s’acquitte tous les jours d’une tâche ô combien ingrate mais avec un brio qu’il est difficile de lui contester.

Qui n’est pas pris d’un petit trémolo dans la voix lorsqu’il constate le dévouement du personnel de Chômemploi Paul Employ, qui va jusqu’à donner des formations d’informatiques à des informaticiens, pour leur apprendre à allumer leur ordinateur et aussi à se servir d’un butineur internet pour y découvrir le — justement merveilleux — site de Pole Employ ?

Qui ne se sent pas le cœur étreint de fierté devant les messages courts à tendance buzz qu’émet joyeusement la vénérable institution, lorsqu’elle annonce modestement que son site internet, chôm-emploi.fr, est en tête des sites préférés des Français, avec ce petit soupçon d’humour noir qu’un croque-mort remerciant dans la rubrique nécrologique ses nombreux clients ne dénigrerait pas :

Bien sûr, les mauvaises langues turbolibérales ont tôt fait de déverser leur fiel putride sur cette belle réalisation de l’administration française en notant méchamment que cette dernière est surtout une administration qui aura trouvé un emploi à des gens dont le job est d’en chercher pour les autres, sans pour autant rivaliser, même de loin, avec des cabinets de recrutement dont l’historique et les performances sont autrement plus impressionnantes, pour un prix un tiers moins élevé… Ou ces mêmes sites rappelleront sans pitié qu’après 800 millions d’euros en 2011, l’établissement public a versé près de 812 millions en trop aux chômeurs l’an passé, suite à des erreurs d’estimations du montant de l’allocation (oh, zut alors !) ou par simple négligence, quand notamment les chômeurs ne font pas trop attention à leurs déclarations de périodes de travail…

Que voulez-vous, ces critiques acerbes sont la rançon d’un succès évident et la marque d’une jalousie mal contenue, à l’évidence. Et si Pôle Emploi déclenche fierté et patriotisme chez le Français qui se respecte, il en va de même avec la gestion de sa retraite, si finement ouvragée et mise en place de façon si pertinente alors que la situation n’était pas facile facile, dois-je vous le rappeler, puisque c’est le GrrRrrand Maréchal Pétain qui spolia utilisa les réserves de retraites par capitalisation dans les années de guerre pour passer à cette merveille de retraite par répartition que le monde entier nous regarde, envieux, utiliser avec tant de succès.

Retraites en failliteBien sûr, il faudra faire quelques ajustements, ici et là, répartis à raison d’un tous les deux ans, dans les cris, la douleur, les valses de ministres et l’alourdissement sensible, répété et irréfrénable de la législation correspondante. Il faudra en passer par une réduction des pensions, une augmentation stratosphérique des cotisations au moment où, justement, le coût du travail en France est déjà au beau fixe, et un accroissement plus que sensible de la durée de ces cotisations, le tout dans le sabir confus d’une ministre largement dépassée par le domaine. Bien sûr.

Mais le résultat en vaudra la chandelle ! Tous les calculs sont formels : ce sera bientôt une explosion de bonheur pour tous les retraités et tous les cotisants, vous allez voir, et les excellentes solutions de François Hollande laissent espérer le meilleur !

On pourrait en profiter pour parler de cette Sécurité Sociale que le monde nous envie à un point qu’il n’est pas bon d’en parler à l’étranger, de peur de se faire dépecer de jalousie et de frustration. Ainsi, qui, dans le reste du monde, peut se targuer d’avoir des hôpitaux aux services d’urgence si bien gérés et sans délai d’attente ? Qui peut prétendre à nos administrations si finement huilées comme par exemple le RSI, celle qui s’occupe du recouvrement des cotisations des indépendants ? Qui aura le cœur de rappeler les microscopiques erreurs de ces chaleureuses institutions et de pointer leurs petites dérives ? Tout le monde sait que lorsqu’il y a un problème avec elles, tout se passe très bien, voyons ! Tout y est si parfaitement géré qu’il n’y a aucun risque de blocage de comptes des URSSAF par des cotisants excédés de se faire harceler par ces incompétents.

Et tant qu’on parle sécurité (sociale ou plus générale), autant parler justice ! Chaque mois qui passe en Hollandie nous offre tant et tant d’exemples d’un fonctionnement idoine et bien calculé, grâce au travail de sape fond d’une Taubira experte en la matière : il n’y a pas de problème de justice en France, elle est rendue à la fois sereinement et efficacement, et lorsque les prisonniers sont relâchés sans avoir fait leur peine, c’est pour d’excellentes raisons. Et puis c’est tout. Circulez, il n’y a rien à voir. Et si vous ne circulez pas, vous irez en prison. Si on vous trouve de la place.

taubira : il faut que jeunesse se passe

Pour nos élites, c’est sûr : le monde entier a le regard braqué sur la France. Cette vision du monde était exacte, il y a seulement cent ans. Mais progressivement, sur ces cent années, la France a perdu chacun des attributs qui pouvaient lui faire espérer rester dans le haut du panier. Au début, bien sûr, la descente dans le classement fut lente, presque majestueuse et posée. Elle s’explique d’ailleurs autant sinon plus par la montée des autres puissances que par la perte réelle d’influence et de pouvoir du pays. Mais à mesure que la France s’est confite dans ses certitudes, que ses élites se sont auto-reproduites en conservant toujours à l’esprit que nos systèmes sociaux, institutionnels, moraux ou philosophiques étaient excellents voire indépassables, la descente s’est faite plus rapide, moins tranquille.

On atteint maintenant le petit trot : plus aucune journée ne passe sans qu’on découvre, à mi-chemin entre la consternation et l’hilarité, que tout part en sucette sous les applaudissements d’une foule ignorante, bercée des illusions que lui servent ces élites, politiques, médiatiques, journalistiques si surannées. Ce pays qui voulut jouer le rôle de phare du monde moderne n’est plus qu’une petite LED clignotante.

Et la pile qui l’alimente montre à présent des signes de faiblesses : ce pays est foutu.

La lumière au bout du tunnel, c'est une vieille ampoule qui va claquer.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires126

    1. Helena Blavatsky

      Le mensonge est pour le peuple. François, Nicolas et tous leurs amis savent à quoi s’en tenir. Faute de pouvoir (délégué bien sagement à d’autres technocrates n’ayant sans doute jamais posé les pieds dans l’hexagone), ils s’agitent sans but aucun dans l’espoir de maintenir les veaux dans l’illusion et continuer à vivre sur leurs dos.
      Tout geste politique leurs couteraient tous les bénéfices dont ils bénéficient (et dont leurs papa avant eux bénéficiaient), l’immobilisme semble de rigueur.

      Ajoutons à cela un gouvernement composés de bons amis tous incapables dans les domaines qui leurs ont été confiés. Ainsi même le peu d’influence qu’ils pourraient exercés sur le cours des évènements est gâché.
      Reste le facteur miracle, attendons de voir si les étoiles s’alignent.

  1. Le Gnôme

    Des plongeurs archéologues ont retrouvé les restes du phare d’Alexandrie au fond de l’eau, mais pour retrouver les restes du phare France, il faudra un bathyscaphe, parce que la fosse de Marianne est la plus profonde.

  2. infraniouzes

    Vous êtes dur, H16, comme d’habitude… Car vous savez très bien qu’avec une embauche massive de fonctionnaires, lourdement formés pendant 6 mois à 1 an, tout pourrait rentrer dans l’ordre. Ces braves fonctionnaires font ce qu’ils peuvent et sont même courageux pour la plupart. Mais des syndicalistes bien intentionnés leur susurrent à l’oreille « de ne point trop en faire, de bien prendre tous les congés maladie auxquels ils ont droit, d’exiger la formation lambda qui figure au catalogue et d’envoyer bouler leurs chefs sous menace de grève aussi immédiate que massive… »
    Donc tripler le nombre de fonctionnaires me semble un mesure efficace porteuse d’espoir pour l’avenir…
    PS: En ce qui concerne les prisons, regardons du côté de ces milliers d’hôtels qui sont loin de faire le plein. Une petite réquisition des chambres vacantes pourrait solutionner ce léger (mais récurrent) souci gouvernemental.

    1. Pascale

      Il n’y a pas que les réquisitions de chambres vacantes dans notre bon pays où paraît-il il fait si bon vivre. Il y a peu un couple de amis avait réservé une chambre d’hôtel avec ses deux enfants aux alentours de je ne sais plus quel aéroport parisien. Quand ils sont arrivés à l’hôtel on leur a appris que leur chambre avait été réquisitionnée par la Préfecture de Police.
      Je ne me souviens plus où ils ont trouvé à dormir mais je sais que les gamins ont dormi sur le sol.

  3. Hache

    Malheureusement, les exemples que vous citez, sont pour la plus part des gens , le dernier rempart contre un neo turbo ultra liberalisme révé qui accentuerai la descente aux enfers.
    C’est ça qui est triste et affolant, les gens protègent mordicus ce qui les tuent sans réfléchir à la solution.
    Triste chauvinisme français

  4. Mominette

    C’est vrai que le monde entier jalouse la France … 🙂

    Si on envoyait Popaul Employ bronzer ailleurs, et qu’on revienne aux bonnes vieilles agences de placement privées, qui n’ont jamais été rétribuées qu’à l’embauche (le patron demandeur laissait un mois de salaire net, le salarié 10 %, uniquement lors de la signature de contrat).

    Quand le salaire des placeurs n’est pas liés à leurs résultats, pourquoi se fatigueraient-ils ?

    1. Before

      Mèmondieumondieumondieu !!! ça voudrait dire que ces agences seraient payées en fonction de leurs résultats ! Kèlorreur !
      Et l’humain dans tout ça ? Et les formations qualifiantes ? Qui les proposerait ? Hein ? Les stages de qualification en jonglerie-patisserie, les forums-djeunes-employ, … ?

    2. felbacq

      « Quand le salaire des placeurs n’est pas liés à leurs résultats, pourquoi se fatigueraient-ils ? »

      le sens du service public…ça vous fait marrer? Apprenez que pas mal de gens font leur travail par goût de ce travail et non par crainte de le perdre ou d’être mal rétribué.

      1. Higgins

        Et puis, il y en a aussi beaucoup qui n’en foute pas une ramée et qui passe leur temps à: lire le journal, surfer sur le web, tailler des costards aux absents, gémir sur la pénibilité de leur poste et sur les maigres émoluments qui leurs sont alloués, etc… S’ils étaient virables et virés, on ne s’en rendrait même pas compte.

  5. Pascale

    En ce moment la presse fait semblant de soutenir l’optimisme béat de Mollande alors que pour tout individu normalement constitué et allant chercher l’info ailleurs que dans la presse subventionnée, la France n’est plus au bord du gouffre, elle est en pleine chute et la rentrée ne va pas être bizou bizou du tout.
    Les entreprises vont continuer à faire faillite, le nombre de chômeurs va exploser, les rentrées fiscales vont diminuer alors que les impôts vont encore asphyxier un peu plus l’économie, les « bousculades » style Troca ou Trappes vont non seulement se multiplier, mais encore devenir de moins en moins gentilles et notre benêt de président trouvera (avec justesse d’ailleurs) qu’il y a un « frémissement ».

      1. Aristarque

        Il y en a encore une bonne vingtaine de pour cent qui sont « satisfaits » de Normal 1er. Il est vrai que pour un fonctionnaire titularisé et encarté à un syndicat, l’ évolution de la courbe du chômage n’ a guère d’ importance…

          1. Alecton

            Vous en trouverez aussi comme votre serviteur, nous sommes rares j’en conviens, qui sont pour la suppression du statut de fonctionnaire aux agents non régaliens… Nous sommes tellement rares, qu’en fait je n’en n’ai croisé aucun à part moi…

      1. vengeusemasquée

        Ah oui, comme celui au bout du virage de St-Jacques-de-Compostelle? Oh je suis trop mauvaise langue. C’est pas gentil.

  6. Black Mamba

    Un système France si efficace que le monde entier nous l’envie
    Le monde entier de parasites sociaux nous envie.
    -Sécurité Sociale : CMU
    -Allocations en tout genre
    -Plus de place en milieu carcéral donc pas de risque d’être en prison
    -Priorité d’emploi pour ceux qui vienne de cité sensible..
    QUE DU BONHEUR EN SOCIALIE

  7. Nyamba

    Moi qui goûtais la désinformation (parfois de qualité) d’un site comme Le Gorafi, je suis scandalisée que cet article (http://www.legorafi.fr/2013/08/01/une-formatrice-de-pole-emploi-entame-un-atelier-de-3-jours-pour-apprendre-aux-chomeurs-a-saisir-leur-identifiant/) relate, en fait, la réalité.
    Je suis déçue, déçue !

    C’est toujours un plaisir de vous lire, M. H16, mais ça met franchement un frein à la bonne humeur post-petit déjeuner… de là à sombrer dans un désespoir impuissant, il n’y a qu’un pas !

    1. Mominette

      Voila qui va encore surqualifier ces formidables chômeurs, aux compétences infinies, et frémissants sur la ligne de départ de la course à l’emploi.

      Juste un détail : avant de leur offrir ce master en login, s’est-on assuré qu’ils savent lire et écrire ?

      1. Nyamba

        Ecrire ? Il suffit de copier les petits dessins (celui qui ressemble à un serpent ça doit être le « s », et le rond comme une bouche qui fait « o » doit faire… euh.. ben, « o »). En copiant dans l’ordre ça peut marcher.

        Enfin, satire (et insulte gratuite à l’intelligence des chercheurs d’emploi, que je ne mets pas du tout dans le même panier) mise(s) à part, voici une anecdote parmi tant d’autres qui corroborent l’idée générale du billet : fraîchement diplômée, il y a quelques années, je me suis pointée chez Paul (sans à priori, et avec l’espoir au cœur, à l’époque) pour qu’il fasse son boulot (ha ha) et m’aide à démarrer ma carrière.
        Quelle ne fut pas ma déconfiture, quand ma « conseillère » m’avoua qu’elle ne comprenait pas la nature du poste que je recherchais, mais qu’il était bon que je continue de faire ce que je faisais : me démerder sans elle pour trouver un job.
        Quelque part, finalement, c’était un bon conseil… ça a marché.

  8. lunico

    un billet spécial RSI voir plusieurs serait nécessaire tant cet organisme
    opaque et toxique sévit de façon malhonnête.Sachez également sans aucun
    relais médiatique que depuis cette année les dividendes versés par une SARL au gérant majoritaire seront considérés comme SALAIRE et la cotisation via déclaration RSI obligatoire faisant donc passer de 15.5% à
    env 35.5% avec le fameux lissage sur deux ans même si ce versement est ponctuel , c’est du pur VOL. Il y à encore plein d’autres effets pervers à
    découvrir suite à ce changement qui est fondamental et pas le moindre
    mot de nos zélites analystes économique.

        1. Australopitheque

          Par pitié ne parlons pas du RSI.
          Je viens sur ce site pour me detendre mais « ca », non. Sinon je l’ai dit et je le ferai : je mettrai leur lettre de relance de cotisation pour 2013 adressées a ma boite fermee en 2009 dans le trou du cul d’un kangourou mort en bord de route.
          Sans rire.
          A part ca, la lecture sur VA du Scandale d’Etat Nicolas-Buss est a vomir. C’est digne de Dreyfus.

    1. Lambda Expression

      Avoir affaire au RSI, arco agirc et autres vampires du genre : c’est ce qui a fait que je me suis barre de notre beau pays. PLUS JAMAIS je ne recommencerai, j’ai dit.

    2. menfin

      Non la cotisation ne va pas passer à 35%, elle va passer à 15,5 (CSG/CRDS) + environ 56% (cotisations sécu, ursaff) soit plus de 71%pour un gérant majoritaire (mais pas pour ses associés). Sauve qui peut : ceux qui le peuvent doivent aller voir ailleurs et les autres ont intérêt à faire rentrer leur caniche dans le capital… Ensuite le RSI pourra pleurer car les cotisations ne rentrent plus…

  9. val

    Notre beau pays est devenu le paradis des assistés et l’enfer des « assistants » .
    Je souhaiterais cependant apporter un regard relatif à tout ce constat malheureusement réel.
    Ayant vécu longtemps à l’étranger (en Europe principalement) , ces signes sont assez semblables ailleurs (chômage insécurité communautarisme incapacité des gouvernant tétanisés comme le serpent devant sa mangouste).
    Mais l’exception culturelle bien française celle là , consiste à être la championne du monde occidental de la fuite de ses élites.
    Le renouveau viendra peut être des pays de l’est de l’Europe, ils ont connu le communisme, ils ont été « douchés » à la chute du mur par ce qu’ils ont vu de ce que nous sommes devenus. « Que vous est il arrivé ? » une refllexion de l’un d’entre eux après un voyage à Paris .
    Bon ne désesperons pas , soutenons nous le moral et bougeons nous .

    1. DiasW

      Plus le pays s’enfonce sous le poids de la dette et du socialisme, plus les journalistes et socialistes et une bonne partie du peuple avec (celle qui ne peste pas avec racisme contre leurs voisins basanés) pérorent sur le même refrain de l’ultralibéralisme et du saccage des sévices publics.
      Gramsci a gagné par KO.
      Pays de cons…

  10. Marabout

    Je ne résiste à l’envie de faire cette vieille blague : « Aux USA, ils ont Steve Jobs, en France, on a Paul Emploi. Chacun son domaine ! »

    1. Philippe Leménager

      À noter que dans Steve Jobs, Jobs est au pluriel (plus de 60 000 employés) alors que dans Pôle Emploi, emploi est au singulier.
      Pas étonnant que notre service public soit incapable de trouver du boulot aux chömeurs !

  11. LaM

    Blague:

    « Que fait-on avec les crapules en France ? On les gracie. »

    variante:

    « Que fait-on avec les crapules en France ? On les élit. »

  12. Woodi

    « la descente dans le classement fut lente, presque majestueuse et posée »
    (j’aime beaucoup celle-là)

    Excellente synthèse qui, une fois imprimée et photocopiée en mille exemplaires, pourra être distribuée à tous les amis et la famille. Certes, ça ne servira sans doute à rien, mais on aura le mérite d’avoir essayé.

  13. Jacques

    Pourquoi s’en faire ?
    Tien, je vous fiche mon billet que, tous autant que nous sommes, plus un seul intervenant ici ne parlera de ce problème dans un siècle. Autant dire qu’il s’agit d’un non-sujet !
    Positivons !

    1. Gomuge

      Un non-sujet ? Etes-vous sérieux ?

      La france de 2013 (notez bien le « f » en minuscule) est au bord du gouffre à cause justement de la légende rose franco-française de notre système « que le monde nous envie », tout arc-boutés que nous sommes à ne pas vouloir les faits, trop douloureux qu’ils sont.

      Alors oui, probablement que dans un siècle plus aucun d’entre nous n’en parlera, puisque nous ne serons plus la pour parler. Mais nos petits-enfants tireront probablement avec ce recul, le même constat affligeant que peuvent faire aujourd’hui les Russes qui se remémorent la situation de leur empire sous le règne de Nicolas II.

  14. La Coupe Est Pleine

    « Le site pole-emploi.fr reste cette année en tête des sites préférés des français dans sa catégorie > »

    => Affirmation totalement mensongère !
    Aujourd’hui pour recruter ou chercher du travail il faut passer une annonce gratuite dans Le Bon Coin.
    L’an dernier j’en ai fait l’expérience :
    – 12 postes à pourvoir
    – 1 annonce Pole Emploi = un entretien avec le conseiller, deux RDV téléphoniques, et 3 trois candidatures en 2 mois, qui ne seront pas retenues.
    – 1 annonce sur Le bon coin = 22 entretiens dans les 8 jours !

    Oui mais chez Pole Emploi on sélectionne, on cible …. du flan oui ! Ils vous envoient les gus dont personne ne veut en priorité !

    Par contre il n’en reste que la motivation des candidats est toujours un problème, mais ça c’est une autre histoire.

      1. Lambda Expression

        Imposture !
        Ne pas confondre « site préféré » mais « site obligé ».
        Tel le site de payment des impots en ligne qui a probablement une tres grosse frequentation. Seuls les SM le prefereront. Pour les autres, ce sera une obligation.

        1. Duff

          Oui et le clin d’œil aux pompes funèbres, marché qui curieusement est libre et soumis à la concurrence. Il me semble qu’il y a peu les PFG ont été vendues à une société étrangère.

          Si on peut privatiser le marché de la mort, on doit pouvoir se débrouiller pour privatiser celui du travail…

    1. vengeusemasquée

      Ce n’est pas bête ça. Je vais scruter les annonces sur le Bon coin pour m’échapper de la fonction publique. Thanx for the tip!

  15. Ludovic

    « Ce pays qui voulut jouer le rôle de phare du monde moderne n’est plus qu’une petite LED clignotante.  »
    Bravo pour la métaphore 😉

  16. christophe

    Il n’y a aucun espoir

    http://tinyurl.com/n5emnc5

    -les uns disent simplement : « c’est illégal »
    -les autres disent : « l’état doit nous aider financièrement »

    … mais personne, personne, ne remet en cause ce délire qui consiste à accueillir… des milliers d’enfants seuls (parfois fake) en provenance d’Afghanistan, du Pakistan.

  17. harrisburg

    Il ne faut pas comparer les performances de Pôle Emploi avec celles d’un cabinet privé, pour aider un chomeur à décrocher un emploi.
    Les cabinets privés s’occupent, souvent, d’aider des personnes qui ont des références et de l’expérience et ont eu la malchance de se retrouver dans une boite qui a coulé; donc davantage de chance de trouver un emploi.
    Pôle Emploi doit se coltiner des masses de gens non-qualifiés sans la moindre expérience, des fainéants qui se sont fait licencier pour vivre tranquilles quelques mois avec l’allocation chomage, des cinquantenaires qui attendent leur retraite et ne sont pas pressés de retrouver un job en attendant.
    Cette situation contribue a diminuer l’efficacité globale de Pôle Emploi.
    La comparaison avec des officines privées n’est pas pertinente.

    1. vengeusemasquée

      Je ne suis absolument pas d’accord. C’est parce que Paul Employ et les énormes alloc existent que ces gens sous-qualifiés peuvent continuer à se dorer la pilule aux frais de la princesse. Il y a du boulot pour les candidats non-qualifiés mais ils ont la flemme de le prendre ou de se former pour pouvoir le prendre donc si, la comparaison est pertinente. Si une vraie culture du résultat et non des moyens existaient dans ce pays, placer des gens sans qualification ne serait à ce point mission impossible.

    2. Non seulement, c’est pertinent, mais Popol les mandate pour faire une partie de son travail (qu’ils font mieux que lui, ce qui a défrayé la chronique en son temps). Les liens sont dans les articles liés.

  18. ironbooboo

    Paul Employ … Tout ce qu’ils ont à proposer ce sont des formations inutiles qui ne sont suivies que parce qu’ils coupent le robinet à pognon en cas de refus. Le site est fréquenté car il évite de se coltiner les agences alors qu’il est foutraque et bourré de bugs, c’est dire le niveau des agences sus-nommées.
    En plus les gens y sont désagréables, ce qui est le comble quand on voit le temps qu’il faut y passer avant de faire quoi que ce soit.

    Les agences d’intérims font ce travail 1000 fois mieux, que ce soit du point de vue de l’employeur ou de celui de l’employé. Le service est rapide (un rib, carte d’identité/sécu et CV pour s’inscrire me semble, pour pôle emploi il faut rajouter des factures, des fiches de paie, il faut prendre rdv etc …), on peut y aller à l’improviste et l’accueil est correct. En plus ils ont des sites qui marchent !

    Petite anecdote pour finir : ils m’ont fait faire 80kms d’allers retours pour chercher des papiers qui n’existaient pas pour suivre une formation que je n’avais pas demandé. ÔÔôô rage ….

  19. Tribuliste

    J’adore ce site, je l’ai même mis en page d’accueil au taf : effet immédiat et irréversible! A chaque envie de glandouille web PAF! mise à mort immédiate de toute velléité, et retour à l’efficience du fumiste pourtant non nicotiné.

    J’ai aussi un portrait de François dans un de mes tiroirs : en cas de coup de mou / de pas envie / de rejet des responsabilités / et autres inutilités propres à l’esprit qui subitement s’infantilise HOP! je le sors… et tout de suite je me sens coupable, et me dis qu’il y a vraiment pire que moi et mes petites souffrances.

    Du coup mon patron m’aime et me paie tous les mois, et du coup l’Etat m’aime aussi parce qu’il me dose tous les jours.

    Ma vie est magnifique n’est-ce pas?

  20. harrisburg

    @ironbooboo
    Par comparaison avec Pôle Emploi, les agences d’intérim te demandent peu de papiers et peu de formalités . Mais si tu ne travaillent pas , est-ce qu’elles te payent en fin de mois ?
    Gros comique.

    1. vengeusemasquée

      Ok Paul Employ est parfait. On a juste besoin que des interlocuteurs plus raisonnables que nous viennent nous le rappeler donc merci. Surtout ne changeons rien à cette suprême félicité que connaît notre pays avec ses services publics inégalables.

      1. harrisburg

        @ ironbooboo

        Tu es un gros comique en mettant sur le même plan Pôle Emploi avec une agence d’intérim qui n’est qu’un employeur futé et te paye, si et seulement si, tu parviens à travailler pour eux. Si tu n’es pas choisi par leurs clients, ils s’en foutent, ils te gardent simplement inscrit dans leurs fichiers, mais tu n’a aucun revenu.

        1. C’est peut-être un gros comique, mais les faits sont là : ces agences (et les cabinets) ainsi que les sites privés d’annonces placent plus de chômeurs que Pole Emploi. Sans que cela coûte un rond aux contribuables.

          Popol employ, c’est de la mayrde.

          1. ironbooboo

            @ h16 :

            Marrant comme on finit par adopter la doctrine socialiste à l’insu de son plein gré : sans votre commentaire il ne me serait probablement pas venu à l’esprit que je paie aussi pour ça avec mon argent gratuit.
            Donc en votre honneur un grand merci à mon assurance chômage qui me verse difficilement ce qu’ils me doivent après moult pertes de temps …

  21. Tea Party

     » L’inversion de la courbe du chômage est à l’horizon » : Tout faux, Moulande, une fois de plus, d’ après ce que nous avons appris : l’horizon est une ligne fictive qui recule au fur et à mesure que l’on avance.

  22. Fausto Consolo

    Vous nous gâtez nos dernières pina coladas avant la rentrée ! Les français, un peuple bonhomme et bon vivant subit depuis bien longtemps les gouvernements les plus pénibles. Ce grand pays, généreux, bien situé et de riche culture n’aura cessé de faire les frais d’ambitieux dangereux s’acharnant à diriger leurs contemporains. Quelle pathologie pousse les élus à se faire élire ? Au delà de la recherche d’une (très) bonne carrière quelle penchant les pousse à vouloir commander ? Quelle impérieuse nécessité d’interdits, décrets, Lois, rond points et autres médiathèques absurdes ? Ils ne sont savants en rien mais bateleurs de foire. Grossier au verbe vindicatif, tour à tour intimidant, rusé, séducteur et calculateur, le politique est bien ce petit enfant qui, dans la cour de l’école, frappe, veut avoir toujours raison, monopolise la maitresse, vole et nuit à tout ses camarades. Capricieux, manipulateur, pervers, la réalité n’existe pas pour ces individus. Leurs discours sournois ne sont qu’ enfumage creux pour les rendre légitimes à leur poste inutile. Qui fera l’étude psychologique de ces malades, imbus au point de vouloir régenter chaque détail de la vie de leur proches ? Paranoïaques centrés sur eux même et faisant leur entourage les servir. Incapables d’empathie, exaltés par l’idée qu’ils puissent être en symbiose avec leurs proche sans jamais être parmi eux. Bercé dès l’enfance au nom de l’Etat français, ce chiffon substitué à la Nation par une bande de tristes marquis. Comment couper court à ces élans maniaques dès l’enfance ? Mon boulanger, mon agent immobilier ne ressentent pas ce besoin de gouverner tout le monde. Tout au plus gèrent ils en bon père de famille autant que faire se peut leurs petit monde. Et nous, quelle faiblesse nous pousse ? Idolâtres (de Tassigny), heureux sous le fouet d’exister, même un peu. Pauvres femmes battues qui n’ont nulle part où aller et restent là. Fonctionnaires minuscules pensant faire partie de l’élite, arrogants puis fatigués. Quelles nouvelles forces pour changer d’air ? Vieux français centristes contre jeunes Musulmans ? Si vous avez une idée… moi je vais me refaire une pina bien tassée et m’allumer un corona de chez Ramon.

  23. Simon

    Bonjour,
    Je me suis livré à un petit travail de statistiques amusantes très élémentaires (merci Monsieur Excel) sans prétentions et surement sans grand intérêt sur les commentateurs de ce blog (H16 y compris) à propos du billet « Une justice si ordinaire ».
    Des métadonnées en quelque sorte.

    Entre le 7 Août à 9 heures 14 et le 8 Août à 6 heures 16 le blog a reçu 113 interventions de longueurs diverses et de contenus que je ne saurais juger.
    Et comme on dit à la cérémonie des Césars et autres remises de médailles en chocolat : « les nominés sont » :
    25 on émit un seul commentaire.
    7 ont écrit deux fois.
    4 trois fois.
    1 quatre fois.
    2 cinq fois.
    3 six fois.
    1 sept fois.
    1 onze fois et c’est H16 lui-même.
    1 douze fois.

    Je n’ai pas comptabilisé le nombre de mots par intervention et pourtant le temps passé à dire tout le bien qu’on pense de H16 sur un laps de temps aussi court serait pourtant intéressant.
    Je suis un fidèle et admiratif lecteur de ce blog mais je me suis interrogé au-delà des sujets que traite brillamment H16 qui étaient les autres « chers téléspectateurs ».
    Sur 113 interventions, il y a 25 lecteurs qui lisent apprécient et écrivent mais il y en a tout de même 88 qui en redemandent et qui en redemandent jusqu’à 12 fois.

    Je pense que ce blog, comme d’autres, est une mine pour sociologues desoeuvrés. Pas besoin de Prisme ou autre usine à gaz de la NSA pour connaître ses contemporains. Ils se chargent eux-mêmes de fournir la matière première.

    1. vengeusemasquée

      Ouch ça met très mal à l’aise. Ca me donne à la fois envie d’aller compter tous mes commentaires et d’arrêter de commenter.

    2. Pascale

      Quelle est la proportion de commentateurs par rapport à la fréquentation d’un blog ? Cette proportion est-elle identique pour tous les blogs comme par exemple la proportion qui indique que sur 100 invités 10% ne viendront pas à coup sûr ? Ou bien que sur 100 candidats au bac 85% seront reçus à coup sûr ?

      1. C’est très variable. On estime à la grosse louche qu’il y a 10 lecteurs pour 1 commentateur.
        Si vous voulez tout savoir, un billet comme celui d’hier a reçu 2700 hits sur 36h. Ça peut monter à 70.000 …

        1. Aristarque

          On est au mois d’août, tout les participants actuels n’ ont pas forcément accès à internet ou un Smartphone et il y a des sujets plus ou moins motivants selon ses humeurs, centres d’intérêt, dadas, phobies, etc…

  24. Before

    Je vous trouve gentil, H16, en comparant le phare France à une LED ! C’est trop moderne, une LED… J’aurais utilisé l’image d’un vieux bout de chandelle (qu’on est très loin d’économiser).

  25. Tea Party

    Autre vieille blague, soit disant, ultra-turbo-hyper-néo-libérale :  » Zut, avec l’instauration des trente cinq heures les fonctionnaires vont devoir travailler plus », fut bien réelle chez popol emploi Antilles-Guyane !

    Comme là bas, les jours fériés sont encore plus nombreux qu’en métropole, qu’ils ont glanés d’autres avantages majeurs pour leur bien être, ils travaillaient en fait officiellement, 32 heures par semaine ! Donc gréve très dure, de plus de sept semaine dans toutes le secteur. L’état en douce, comme d’habitude, à finit par payer les jours de gréve ! Pour qu’ils reprennent le travail, après avoir cédé, en prime ! à toutes leurs exigences. Il faut dire que le fameux indépendantiste Domota, est cadre chez popol.

     » Dans les DOM, le poids des effectifs de la fonction publique, qu’elle soit d’État ou territoriale, est hypertrophié par rapport à celui du secteur privé local mais aussi par rapport à la fonction publique de métropole, déjà bien plus importante que celle des autres pays de l’OCDE. Alors que le secteur « non-marchand » représentait en métropole en 2004 19,5% du PIB, dans les DOM, sa part oscillait entre 30 et 34,6%. » Source iFRAP. http://www.ifrap.org/Trop-de-fonctionnaires-dans-les-DOM,11720.html

    En plus du surnombre, ils sont payés 40% de plus qu’en métropole ! (Jusqu’à 53 % à la Réunion). Merci, les sales blancs racistes, et ex-colonialistes, mais il ne fait pas bon, être libéral, et bien connaître ces secteurs ! Avec, cerise sur le gâteau, une connaissance vécue, malgré tout cela leur  » efficience » !

    1. carpe diem

      le Domota : ça s’appelle un branle-musard. Il est à Paul Employ ce que Taubirette est à la justice. »Je crache dans la soupe mais j’ai presque tout bien mangé avant ».

    2. Nyamba

      Attention en parlant de la Réunion ! (ça peut heurter des sensibilités -_- )
      53%, c’était le temps béni d’avant où non seulement les îliens, mais aussi pas mal de métropolitains avides de soleil et de primes (il en arrive encore chaque jour, damned !), pouvaient accéder à la bourgeoisie et au bronzage gratuit ; le temps où être prof des écoles était la panacée et un symbole de réussite pour les locaux. Sans vouloir étaler ma vie à outrance, je suis née dans une telle famille de fonctionnaires réunionnais moyens, donc je parle d’expérience. (et j’aimerais juste signaler que le racisme anti-blanc ex-colonialiste, à la Réunion, ce n’est pas tout à fait la réalité que je connais… enfin, brisons là ^^).
      Mais prenons en compte la lenteur de l’Âdministration, et rappelons que lorsque ces bonus ont été « inventés », les îles étaient des territoires de brousse sauvage et dangereuse, peuplés de cannibales assoiffés de sang, et qu’il fallait motiver les esprits éclairés du pays pour daigner apporter leur lumière à ces colonies lointaines… il a fallu quelques décennies pour qu’on se rende compte que finalement, question qualité de vie, il y avait eu du changement depuis.
      Bref, les pourcentages ont fini par changer, en leur défaveur. (oh la la, c’est *que* du 35% maintenant chez les profs !)

      Ensuite, le traitement varie d’un corps de métier à l’autre : que je sache, la fonction publique territoriale est le parent pauvre de ce système (et c’est pas parce qu’ils se battent en duel régulièrement pour faire appliquer des réglementations parfois contradictoires, mais systématiquement consternantes, qu’il faut leur jeter la pierre. Ils font ce qu’ils peuvent !).

      Bon, tout ça pour dire que oui, il y a BEAUCOUP de fonctionnaires par chez moi. Mais ils souffrent. Tous les jours. Si, si.

      1. GG

        La Réunion, ça mériterait un article entier !

        Et le racisme anti-blanc colonialiste, en effet, est pratiquement inexistant 🙂

      2. Tea Party

        Vous avez raison pour le racisme anti-blanc à la Réunion est plus édulcoré, surtout par apport aux Antilles-Guyane, de part les 7  » ethnies » principales, elles même sous divisées. Disons plus largement que le brassage de population fut plus important. C’est pour cela comme dirait hussardbleu ! que les réunionnaises sont très métissées, en général magnifiques et très attrayantes !

        Au tout début, il n’y avait que les métropolitains qui avaient ce sursalaire, en défraiement des déménagements et car effectivement, les demandes étaient peu nombreuses.

        Cela c’est vite étendu à tous, de part de très nombreuses frictions, jalousies, bien qu’à travail égal, cela était un peu gros, d’avoir son collègue, payé, moitié plus.

        C’est Michel Débre  » pére de notre constitution » député de la Réunion ! ( car éjecté d’ Inde et Loire !) qui obtient plus pour  » son » département, et pour se faire élire et réélire dans un fauteuil.

        Il semblerait même que la France, fut un temps voulait supprimer tout cela, et d’après Edgar Faure, qui ne parlait pas pour ne rien dire, avait avoué que les américains, nous incitaient avec acharnement à le laisser, éventuellement en nous aidant, de peur panique que Cuba,  » polluent » tous les West French Indies. Bien avant que le mur de Berlin ne tombe bien sur.

        Le sursalaire, petit à petit suivant certains ministères est légèrement entamé depuis quelques années, mais c’est lui qui fait tourner l’économie artificielle des Antilles, et des DOM, car sans aucune production industrielle, et les rares agricoles : Canne à sucre, bananes, éventuellement ananas, sont archi-subventionnées.
        Le keynésianisme dans sa plus grande splendeur.

        1. Nyamba

          Oui. Et, le pire : ça ne surprend personne (ou alors personne n’enrage, je ne sais pas trop)… Monsieur-dame (?) GG a tort, la Réunion ne mériterait pas un article, mais un blog -_-
          J’ai réagi vivement à l’évocation du racisme anti-blanc, mais je vous rassure (?), M. TeaParty : bien que la couleur de peau ne soit plus tellement un problème, le Réunionnais moyen a trouvé sa bête noire – c’est le Maorais (attention, pas le Comorien ! pas pareil !).
          C’est la une source intarissable d’émerveillement : on peut toujours trouver des cibles à détester si on cherche suffisamment longtemps ^^’ (à Mayotte, par exemple, les locaux détestent les Anjouanais).
          Sur vos autres points : je vous avoue que question histoire de l’île pré-« ma naissance » (et même vingt ans après, d’ailleurs), je suis une buse. Je ne peux donc que vous remercier de ces divers éclairages 🙂

          1. GG

            Monsieur !

            Et c’est vrai que c’est les Maoré les pires ! Les Anjouanais je ne sais pas, en revanche j’ai eu l’occasion de mettre les pieds à Moroni (notamment à l’époque du crash), et les locaux sont plutôt sympa…
            Par contre j’avais été surpris de voir là-bas (à Grande Comore donc), un panneau géant avec la phrase :
            « MAYOTTE EST FRANÇAISE… ET LE RESTERA A JAMAIS »

          2. Nyamba

            Et voici donc une nouvelle déclinaison de cette merveilleuse généralité chantée (faux) par Didier Super : « Y en a des biens ». Il y a, aussi, des Maorais très bien (j’en ai rencontrés, pourdevraidevrai, sisi !)…

            Autant je pense que la Réunion est un des meilleurs exemples de pluralité culturelle – et cultuelle – qui fonctionne [presque], autant ma mention sur l’attitude de mes concitoyens (et parfois, la mienne, j’en suis navrée ! O_o) envers certains membres de la population vise à dénoncer ce qui est, malheureusement, très très humain dans une foule : le rejet de l’Etranger.
            (Ceci étant, je m’y laisse prendre aussi parfois : ces Maorais ne font aucun effort d’intégration, goddamnit ! pourquoi qu’ils veulent pas être comme nous ?)

            Minute « j’ai ouï dire », petites pièces un peu tristes d’humanité contemporaine de l’océan Indien :

            A propos des Anjouanais, à Mayotte : Il y a une espèce de dicton maorais atroce, qui dit grosse modo qu’à Mayotte, quand on voit quelqu’un en train de bosser, c’est un Anjouanais. Les locaux emploient leurs cousins illégalement présents sur le territoire de Fraônce (souvent arrivés au péril de leur vie dans des canoës faits main, mais on s’en fout !) pour tous les chantiers pénibles (tels que construire une maison sans permis…) et, au moment de payer la note, les dénoncent à la maréchaussée qui les réexpédie fissa dans leur île. Ces « reconductions à la frontière », je les ai vues de mes yeux : ce sont des gens en cage (et en haillons), les hommes menottes aux poignets, les femmes et enfants quand même pas (criminels, mais pas dangereux, hein ! De toute façon y peuvent pas passer à travers les barreaux, niak niak !). Il n’en demeure pas moins que les anjouanais jouissent d’une réputation sordide, et que cela soit « justifié » par des éléments tangibles n’a plus vraiment d’importance à ce niveau…

            Sur Mayotte, île françaisàjamais : Grosse propagande, Mayotte étant la seule île des Comores à avoir « choisi » de rester française lors du référendum machin (je suis une buse intergalactique en histoire, l’ai-je mentionné ?)… Le taux d’illettrisme (voire l’absence de maîtrise du français élémentaire) laissant rêveur pour cette île, on se demande si quelque part les résultats du vote n’étaient pas quelque peu biaisés, ou au moins bidouillés. Ceci étant, les Maorais sont contents, et pour cause…

            … ils ont tout compris au système : M. H16 proposait dans un récent billet de faire de la résistance active en Socialie, en « affamant le Léviathan ». Quelque part, c’est ce que font des familles entières de maorais, qui ne vivent (et vivent même trrrrès bien) que des aides sociales. C’est fou, ils ne parlent pas français (paraît-il), mais ils maîtrisent toutes les ficelles de l’Etat-providence. Nouveau dicton populaire – raciste, mais on s’en fout, au point où on en est – réunionnais : « Va à la CAF, y a que des Maorais ».

            Ce qui est triste, c’est que tout ça est vrai 🙁

          3. GG

            « Ils ne parlent pas français »
            C’est vrai. Je connais bien Mayotte, je dirais que c’est le cas pour un gros tiers de la population.

  26. GrandNicolas

    Autant je trouve le gouvernement et son président assez consternant, autant j’aimerais quand même mettre un bémol : je ne soutiens absolument pas le Taubira Bashing. Déjà, on peut difficilement considérer son action comme laxiste : il y’a 10000 personnes de plus en prison aujourd’hui que à la fin de la mandature Sarkoziste. Le laxisme, ce serait qu’il y’en ait 10000 de moins.
    Au contraire, j’apprécie qu’elle ne fasse pas ce que nous détestons tous, à savoir à chaque fait divers, sortir une loi émotion qui ne résolve aucun problème et ne vienne rendre que plus inefficace le système. Le problème de Taubira, c’est que ce pays ait dérivé à un point tel qu’il faudrait doubler le nombre de places de prison disponibles pour que la justice puisse appliquer la loi fermement et la faire craindre à nouveau, donc rendre paradoxalement ces places inutiles. Mais en soit, les critiques contre Taubira me semblent totalement injustifiées et même pour tout dire, et encore, de mauvaise foi.

      1. Tea Party

        De grâce Black Mamba, vous êtes une femme bien sous tous rapports, restez tel quel, sans répéter mes énormités provocatrices, pour attiser les féministes qui m’horripilent !

        GrandNicolas : Taubira est une authentique indépendantiste, qui par définition hait la France, les ex colonialistes. Je reste certain, que son but final, est de nous saborder. Elle a crée le Walwari, en 1993 très hard. Je ne peux pas vous traduire certaines paroles de ses membres éminents dont son frère, certains de ses tracts, d’autant que le créole diffère suivant l’intonation, et que le guyanais ne ressemble pas du tout à celui des Antilles, mais croyez moi, cela enflammerait toutes nos associations  »bienpensantes », si le racisme anti-blanc existait, bien entendu!
        Quant aux chiffres, la justice c’est peu de le dire est très longue. Les résultats de la politique carcérale de Taubira, si on ose dire, sachant qu’elle prépare beaucoup mieux !! se verront d’ici quelques mois, voire quelques années, et là, il sera trop tard.

    1. « il y’a 10000 personnes de plus en prison aujourd’hui que à la fin de la mandature Sarkoziste.  »
      N’importe quoi.
      Il y avait (chiffres officiels) 66 915 détenus sous écrous au 01/06/2012. Il y en a 67 977 détenus au 01/06/2013, soit 1.6% d’augmentation en 1 an et donc un peu plus de 1000 (une petite erreur x10, rien de grave, donc). Dans le même temps, les condamnations sont passées de 77K à 80K, soit 3.2% d’augmentation et 3K condamnés de plus. Autrement dit, il y a maintenant 2000 détenus DE PLUS qui ne sont pas écroués.

      Les critiques de Taubira présentes ici portent sur son idéologie, d’une part (la citation illustrée est authentique, renseignez-vous), et sa façon de traiter le sujet en général. Notez bien que j’en avais autant pour le précédent gouvernement (une recherche google sur ce blog devrait vous en convaincre si vous n’êtes pas, justement, de mauvaise foi). Maintenant, c’est vrai qu’elle ne réagit pas à chaque fait divers, parce que précisément, lorsque la foule demande plus de fermeté, elle n’est pas du tout d’accord. Certes, sombrer dans l’agitation frivole comme Sarko et ses ministres était stupide et contre-productif, mais il n’empêche que détricoter une partie de ce qui avait été fait les précédentes années pour des raisons exclusivement idéologiques, c’est aussi de l’agitation néfaste (et bien plus discrète, pour le coup). Quant au différentiel de traitement judiciaire entre les manifestants pour tous et les casseurs du Troca, par exemple, il n’a rien de fortuit.

      1. GrandNicolas

        Au temps pour moi, je ne sais pas où j’ai vu ce chiffre erroné pour Juin 2012. Ceci étant, le nombre de prisonniers n’a pas pour autant baissé, et vu les condamnations répétées des prisons Françaises pour leur coté gentiment moyen-ageux, on peut comprendre que l’on ne cherche pas à y caser encore plus de prisonniers alors qu’elles sont déjà surpeuplées (67 977 détenus en France pour 57 325 places) ?

        1. GrandNicolas

          Sur la mauvaise foi : H16, tu sais que je suis ton blog avec assiduité et que j’en partage nombre d’opinions. Ici, je voulais juste souligner que Taubira, après les désastres Perben, Dati et Mercier, ne me semble pas mériter toute la haine qu’elle suscite. A défaut d’être la meilleure, c’est loin d’être la pire, ce qui dans le gouvernement actuel, vaut tous les lauriers.

          1. « je suis ton blog avec assiduité »
            Et je t’en remercie 🙂

            J’ai bien compris que tu voulais, comme tu le disais, apporter un bémol. Malheureusement, Taubira n’est absolument pas à ranger dans la catégorie des « loin d’être la pire ». En fait, Valls, par exemple, est bien moins délétère qu’elle. Taubira, avec Peillon et NVB notamment, sont les trois pire aigrefins de ce gouvernement, parce qu’au contraire de bien des autres, qui sont objectivement cons et suffisamment opportunistes pour ne pas avoir de religion, ces trois-là ont, effectivement, un agenda précis qu’ils entendent mener à bien.

            Là où Valls est en route pour lui-même, là où Fafa est là pour la gamelle, Duflot pour la carrière et les autres pour le prestige, la thune et le réseau, ces trois-là ajoutent à ces petits avantages le fait de vouloir pousser leurs lubies catastrophiques. Et ils s’en revendiquent ouvertement.

            Sérieusement : Taubira est extrêmement dangereuse.

          1. johnny_rotten

            Je voudrais savoir si aux Etats-Unis, il existe aussi un tel système stupide et injuste, de non-execution d’une peine de prison par manque de places ?

          2. Tea Party

            Deux fois de suite, je me suis permis de vous dire, hier, que je n’étais pas d’accord avec vous ! Donc tout aussi sincèrement, pour me rattraper ! là, je ne peux que vous approuver pleinement.
            Taubira est d’une dangerosité redoutable, car elle intelligente, connaît ses dossiers, à plus  »d’attributs » que tout le gouvernement réunis, y compris le  » grand chef  », et qu’elle adhère de tout temps à tes idéaux  » anti-France ».
            Je ne sais pas si je fais de la diffamation, auquel cas, vous me  » sucrez », mais sur place, c’est elle qui attise en douce, les demandes très pressentes, de tous les élus, pour avoir beaucoup plus d’argent, vraiment plus ! de part la découverte , de pétrole au large de la Guyane. Bien sur au nom de la réparation de l’esclavage. De plus  » C’est leur pétrole! »

      1. GG

        Au rythme où ça va, il n’en restera bientôt plus guère.

        Il sera obligé d’en créer de toutes pièces pour pouvoir les dissoudre aussi sec, d’un serrement de mâchoire.

  27. Mominette

    Pour que la fête soit complète, voici les premières conséquences du subit engouement sociétal pour les gays et lesbiennes …

    Suite aux simagrées françaises largement médiatisées, les passeurs ont recensé les pays les plus « homo-compatibles » et y dirigent désormais des vagues de clients à la socio-immigration. Il suffit qu’ils se présentent deux par deux, et se prétendent homos victimes de persécution dans leurs méchants pays d’origine …

    La Belgique a subitement vu tripler son contingent d’africains surtout, qui utilisent cette combine … Et a répliqué en soumettant les malheureux « couples » à des tests subtils qui permettent de détecter plus de 75 % de vilains menteurs 😉

    Faut pas demander le succès de cette nouvelle martingale en France !

    Vous allez donc être envahis de faux gays, qui vont se reproduire comme des lapins 🙂

    1. Aristarque

      Sont vraiment pas bisou-compatibles, les Belges! Ce n’ est pas dans LE PDDDLHEDLF qu’on se permettrait pareille intrusion dans la vie privée…
      Non, mais !…

  28. Stephane

    Peillon ok. C’ est un véritable ayatolah. Il croit en son discours. Je suis moins convaincu par la Taubira et la Belkacem. Donnez-nous un exemple de leur religiosité s ‘il vous plait.

      1. Stephane

        Oui c’ est sympa, je vais vous faire la réponse du grand Nicolas: je vous lis avec assiduité (d’ abord parce que le fond est drôle et que se marrer n’ est pas encore taxé). Par contre, pas depuis des années, seulement depuis quelques mois, via Atlantico. Je suis tout de même allé cherché quelques billets plus anciens sur le petit Nicolas…Et je viens de m’ offrir votre dictionnaire.
        Bon, voilà pour la pommade. Pour la gentille et jolie et intelligente porte parlote, pour la Taubira je dirais personnellement qu’ elles sont dangereuses non pas pour les idées qu’ elles portent mais plus pour la haine qu’ elles inspirent.

        1. Duff

          Qu’elles inspirent la haine, on s’en fout. Les haineux sont des cons de tous bords. Taubira et NVB sont connes, je l’affirme sans misogynie, et que leurs idées sont déviantes essentiellement par leur croyance en certains dogmes qui évidemment leur a permis de gravir des échelons qu’il aurait été impossible de gravir par la force de leur seul talent.

          Seconde remarque, j’ai découvert le blog d’H16 par Contrepoints et non par Atlantico, voilà les deux filières actuelles majoritaires. Sachant qu’Atlantico s’adresse un peu plus à la droite en général quand j’ai vu la première fois un billet d’H16 relayé sur le site, je me suis demandé si les lecteurs n’allaient pas pousser des cris d’indignation… En général ce n’est nullement le cas même sur des repost de Charles Gave initialement publié sur son site de l’institut des libertés.

          Voilà qui est intéressant et optimiste : Un site qui s’adresse à la droite « classique » peut publier sans commentaire haineux ou stupidement catégoriels (exception faite des rares trolls professionnels) à la différence de rue89, des articles libéraux.

          Le libéralisme n’est pas de droite mais tant que la gauche est super marxisante, planiste, constructiviste, ce n’est pas étonnant que ce soient les électeurs de droite, lassés de voir leurs champions successions mener des politiques économiques socialistes, accueillir favorablement les idées libérales. C’est sain. L’échec de Hollande fera peut être, je l’espère, émerger des libéraux de gauche. Quand aux assises de l’entrepreneuriat on récite Schumpeter et que derrière on monte tous les impôts et charges sur l’entreprise, il n’est nul besoin d’être de droite pour constater le décalage entre les paroles et les actes…

          Stéphane, si vous lisez Atlantico, si vous aimez les analyses de Serge Federbusche, du pirate Eric Verhaeghe, lisez Contrepoints.

          1. Tea Party

            Duff : Pourquoi diable, avec une certaine constante, vous vous appliquez à préciser sur nombre de vos post, que le libéralisme n’est ni à droite, ni à gauche ?
            Nous aussi, les ouvrages de nos glorieux anciens trônent en bonne place dans notre bibliothèque, mais ne faisons pas, ce que nous reprochons justement à toutes les gauches qui s’ arc-boutent avec leurs idées fixes, leur dogme, dans un tout autre contexte, celui de notre époque, de la France et l’Europe, ce qui devient complètement obsolète et ravageur. Sur le curseur de la gauche des pays Européens, de nos jours, nous sommes les antithèses parfaites de celle-ci, même la plus édulcoré, comme l’UMP !
            Hier vous avez rappelé, que l’immigration n’est pas un problème. Pour un libéral, effectivement, mais remis là aussi, dans la politique actuelle  »distributrice, sociale, égalitariste », de la CMU, AME, du droit au logement, du droit à l’éducation, du regroupement familial, de moult associations partisanes, là l’immigration est un vrai boulet nuisible, surtout s’il elle dépasse certains chiffres.
            Vous citez Charles Gave, pour lequel j’ai une admiration certaine, il n’est pas de gauche !!
            et a même une certaine aversion pour cette idéologie, comme nombre de vrais libéraux.
            Je suis venu chez H 16, via la Révolution Bleue, de Claude Reichman, pas franchement de gauche, non plus.
            En tant qu’adhérant des Tea Party, inutile de vous dire que nous sommes les pires cauchemars des Républicains, déjà pas franchement à gauche eux aussi !
            N’ essaierez vous pas de nous vendre le Gloubi-Boulga
            infâme du PDF, cher à de trop nombreux auteurs de Contrepoints, au sein des centres décentrés à gauche, qui n’ont même pas le courage de le dire, si leurs actes et paroles le prouvent ?
            De toute façon en France, ou ce qu’il en reste, il n’y a aucun parti à droite, donc …..

          2. Tea Party

            Oups ! lire PLD, et non PDF ! qui m’énerve, pour le moment, pour raison professionnelle actuellement, lapsus révélateur.

          3. Duff

            @Tea parce que j’apprécie le libéralisme comme défense des droits et de la liberté individuelle. Ensuite selon vos valeurs vous êtes de gauche ou de droite, vous êtes de droite, je le suis aussi mais je ne fais pas le lien avec le libéralisme.

          4. Duff

            Vous me citez toutes les aides sociales, le vrai facteur d’intégration des populations immigrées, c’est le travail, pas des aides à la con qui déresponsabilisent. Que ces aides existent et qu’elles soient gracieusement arrosées aveuglement, c’est juste une double faiblesse française envers le socialisme.

  29. Théo31

    La gestion des prisons françaises ressemble étrangement à celle du goulag sous Staline :
    – beaucoup de gens emprisonnés pour des crimes imaginaires ou en attente d’un procès
    – explosion du nombre de prisonniers par rapport à la capacité d’accueil
    – grande facilité pour de nombreux prisonniers d’échapper à l’exécution de leur peine
    Est-ce un hasard ?

    1. hussardbleu

      « – grande facilité pour de nombreux prisonniers d’échapper à l’exécution de leur peine ».

      Une affirmation qui laisse un peu accoisé…. le Goulag de la période stalinienne, vous êtes sérieux ?

  30. Karamba!

    Oh non pas le RSI, pitié pas les mises en demeure pour cotisations imaginaires dues faute de savoir gérer un dossier. Non ce n’était qu’un cauchemar. Pincez moi. Bon sang je suis réveillé !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.