Députés mal payés ? Mais qu’ils fassent grève !

Aujourd’hui, je vous invite à une réflexion d’été, réflexion gentiment impulsée par ces bandes de parasites geignards qui occupent actuellement l’Assemblée Nationale, au premier rang desquelles on trouve un Henri Guaino particulièrement en forme et dont l’éloignement avec la terre ferme le positionne à mi-course entre ici et Alpha du Centaure. Sa vitesse actuelle étant très supérieure à la vitesse de libération, on peut estimer l’avoir définitivement perdu pour la France. Heureusement, ce n’est pas le cas pour mes petits billets.

J’ai récemment évoqué, il y a quelques temps, l’actuel « blues » des députés et sénateurs dont l’année passée à légiférer a fini par peser sur leurs petits nerfs mis à rude épreuve. Que voulez-vous, il semble que les légisticulations actuelles fatiguent même les plus aguerris des politiciens pourtant rompus à la production législative intempestive. Mon aimable confrère de Contrepoints, Baptiste Créteur, est d’ailleurs revenu tant sur les déclarations du pauvre Henri que sur celles de ses autres confrères, toutes aussi amusantes les unes que les autres, pour noter qu’après tout, si les élus ne sont pas contents de leur sort, eh bien qu’ils démissionnent.

hontectomie by henri guaino

Et à la suite de cette réflexion somme toute parfaitement logique, je me suis demandé ce qui se passerait si, justement, les mécontents démissionnaient. Ou, disons pour faire plus simple, faisaient une grève complète, et s’ils arrêtaient toute législation. Évidemment, j’entends déjà les cabinétards et autres attachés parlementaires hurler à la mort et nous expliquer que cette interruption brutale de l’exercice des fonctions parlementaires nuirait grandement à la stabilité politique de la France. J’imagine sans mal toutes les théories d’arguments qu’ils nous aligneront pour nous démontrer, par A + B, qu’une telle vacance à l’Assemblée signerait la fin de l’État, l’écroulement de l’administration, le grippage total et définitif des institutions et, pour tout dire, le début de l’anomie dans ce qu’elle a de pire. Bref : l’enfer sur terre, des chatons torturés, et plus de café au troquet du coin, au minimum.

Je n’en crois rien.

D’une part, les éventuels problèmes de petits coups de tampons, de signatures et de procédures qui nécessitent réellement qu’un député, un sénateur ou un ministre prennent une vraie décision sont peu nombreux. Hormis, peut-être, quelques cas de catastrophes naturelles d’ampleur notable, ou l’ouverture d’un conflit armé avec un voisin, ou un truc vraiment maousse costaud, toute la gestion des affaires courantes est en pratique du ressort des administrations, qui se passent déjà très bien de tout contrôle réel et palpable par l’appendice démocratique du pays.

D’autre part, les éventuels problèmes seraient rapidement contournés : les budgets seraient simplement reconduits à l’identique, les circulaires non approuvées tomberaient dans l’oubli, les administrations se débrouilleraient comme devant et finalement, rien ne changerait. L’inertie bureaucratique étant ce qu’elle est, je parie qu’aucune conséquence néfaste ne ferait jour avant plusieurs années de disparition des deux chambres parlementaires.

La réalité, c’est que le pouvoir réel n’est plus, depuis longtemps, dans l’hémicycle ni même dans les couloirs des assemblées. Il est dans les administrations. Dès lors, supprimer l’Assemblée, c’est simplement officialiser ce que tout le monde sait déjà : la démocratie française est une blague et le travail des sénateurs et des députés, de la fumisterie coûteuse, encombrante et, pour tout dire, contre-productive voire parfaitement délétère.

Et c’est là que je veux en venir : à bien y réfléchir, qu’y a-t-il de pire qu’un groupe de plus de 900 personnes ergotant sur des milliers de lois, de procédures, de décrets et divers textes, en roue libre ? Quel espoir peut-on tirer d’une procédure législative devenue si complexe qu’elle ne peut être expliquée au quidam moyen sans prendre des heures ? (Au passage, notons que la procédure législative française est un poème de simplicité si on la compare à celle de l’Union Européenne, ce qui en dit long sur ce dernier édifice légal.) Ces 900 personnes, assemblées depuis des décennies pour produire des lois, ont amené les codes à un tel état d’obésité qu’ils ont maintenant des problèmes à suivre le rythme qu’ils se sont, eux-mêmes, imposés.

Autrement dit, la machine s’est totalement emballée, et à entendre les gémissements de ceux qui sont les plus à même de réduire la cadence, plus personne n’en a le contrôle.

Pourtant, qu’est-ce qui justifie, objectivement, le grossissement des lois depuis, mettons, 40 ans ? Cette période est un peu arbitraire, mais cela nous ramène juste avant le choc pétrolier, alors que la France affiche une dette très faible (inférieure à 60 milliards d’euros) et un excédent (oui, excédent) budgétaire. On remarque que le taux de chômage est faible, tout comme le taux d’analphabétisme. Et si la période ne permet pas d’affirmer que tout se passait toujours bien, s’il ne faut évidemment pas tomber dans le panneau facile d’une nostalgie difficile à soutenir avec les chiffres (le poste « nourriture » dans les dépenses des ménages était en effet très important à l’époque, par exemple), force est de constater que la France des années 70 est tout sauf une anomie.

fiche de paie, décembre 1973Bien qu’ayant un nombre de lois considérablement plus faible qu’actuellement, la France des années 70 est beaucoup moins encadrée, beaucoup plus libre. Il y est bien plus simple d’y ouvrir un commerce, de créer un atelier, une boulangerie. Il y est aisé d’embaucher ou de débaucher. Les fiches de paies ne rassemblent pas deux ou trois douzaines de lignes au sabir cryptique rempli de sigles et d’acronymes étranges. Les prélèvements sont faibles et pourtant, la police fonctionne, les hôpitaux aussi : les malades ne meurent pas entassés dans les rues, le baccalauréat semble encore avoir une valeur et pourtant, les impôts et, de façon générale, les prélèvements sur la richesse produite, sont bien plus faibles.

Il y a quarante ans de cela, si la France n’est pas un paradis (et loin s’en faut), si la France est encore très agricole et s’industrialise encore, si la France va prendre un choc pétrolier de plein fouet, elle n’en est pourtant pas un pays où règne la loi du plus fort, où le fameux vivrensemble n’existerait pas du tout. Ce pays d’il y a 40 ans ne présente pas du tout les stigmates qu’il affiche actuellement, alors que le nombre de lois, de décrets, de codes, est alors bien plus faible. Dans les années 70, on peut voir des articles de presse à la liberté de ton et d’opinion qui les qualifieraient immédiatement de scandaleux aujourd’hui et déclencheraient des chasses aux sorcières sanglantes actuellement. Dans les années 70, le locataire n’est pas outrageusement favorisé par rapport au propriétaire, par exemple. Pourtant, à cette époque, les gens ont non seulement survécus, mais cette époque est aussi celle qui aura vu se construire plusieurs fortunes mondiales, qui donnait à toute une génération l’espoir, d’ailleurs réalisé, de gagner mieux sa vie que la génération précédente.

Non, les années 70 n’étaient pas un paradis. Mais si, d’un coup de baguette magique, 40 années de lois et de décrets disparaissaient des codes, croyez-vous sérieusement que la société s’écroulerait ? Croyez-vous que le travail de nos députés et de nos sénateurs, sur les 40 dernières années, fut à ce point décisif qu’un retour à cet état des choses, 40 ans avant, provoquerait le chaos alors que l’histoire montre que cette époque fut tout à fait vivable ?

Et par voie de conséquence, croyez-vous vraiment que le pays pourra supporter 40 nouvelles années de folie législative comme il vient d’en connaître ? 40 nouvelles années de socialisme toujours plus débridé ? 40 nouvelles années de bien-pensance, d’auto-censure de plus en plus forte ? 40 nouvelles années d’accroissement des taxes, des ponctions, des prélèvements ?

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires157

  1. Aristarque

    Naguère, nos amis Belges ont expérimenté une absence de gouvernement exécutif pendant de nombreux mois. Si ce pays s’ était écroulé, cela se serait su, au moins à Lille! On peut donc tenter l’ expérience de la grève des dépités!…

    1. Waren

      C’est d’ailleurs durant ces longs mois « d’anarchie » que la Belgique a enregistré une des plus fortes croissances en Europe !

  2. Aristarque

    Le manque de café dans les troquets et ailleurs! Cetroporible!
    Vite, implorons ces élites de ne rien faire qui puisse faire advenir pareille horreur…

  3. Le Gnôme

    Le Bundestag compte 598 députés, le Bundesrat seulement 69, pour 80 millions d’habitants. 435 élus à la chambre des représentants US et 100 sénateurs pour 313 millions. 577 députés et 348 sénateurs en France.

    Et ils sont épuisés les pov’chéris. Il faut laisser la place, c’est dangereux de trop bosser comme ça. C’est peut être pour obtenir une meilleure retraite à cause de la pénibilité du travail ?

  4. max

    Témoignage :

    La question des moyens dépasse donc largement les seules questions de chiffres et de niveau de salaires des députés. En plus, vu le nombre d’heures effectuées et la vie de chien qu’ont les députés, 5000 euros par mois, c’est pas cher payé ! Pour un même niveau de responsabilités et de compétences, dans le privé, c’est plutôt 20 000 euros par mois. On peut comprendre qu’Henri Guaino, qui aurait pu aller pantoufler dans le privé, ait le sentiment de s’être fait avoir en devenant député.

    http://authueil.org/?2013/08/14/2193-les-deputes-ont-ils-les-moyens-de-travailler

    1. Les arguments du blogueur sont tristounette. La seule question vraiment pertinente n’est pas posée : ce que nos députés font vaut-il 10k euros par mois ? Franchement ? Le peuple a-t-il besoin à ce point d’eux ?

      Non. Ergo, ils sont bien trop chers.

      1. Lambda Expression

        En effet, les types ne valent pas 10K. le job ‘theorique’ oui, suis assez d’accord avec Max. Le probleme ici est, comme l’ecrivait hier l’un de nous, est que la majeure partie d’entre eux n’est absolument pas au niveau et s’occupe d’abord d’autre chose que du ‘veritable’ bien commun.
        Alors « Le bon peuple a-t-il besoin a ce point d’eux (ceux la) » : reponse non. Ce qu’ils font vaut-il 10K ? reponse non. En revanche, une representation parlementaire de taille reduite, competante, et suffisemment payee pour ne pas cahuzer (copyright la dessus :-)) je pense que oui.

      2. Olivier Vitri

        À mon sens, la fonction politique stricto sensu ressort exclusivement du bénévolat : il s’agit bien d’un contrat moral au service des citoyens; voilà le seul moyen d’obtenir des édiles réellement intègres, sans motivation ni tentation de se payer sur le dos de la (des) bête(s) (que nous sommes – rappelons nous des ‘veaux’ de De Gaulle).
        Si la fonction est assurée bénévolement, il est alors possible que la collectivité prenne en charge le couvert et le logement (nourris/blanchis). Mais point barre.
        Les politiques deviennent alors des ‘levures’ bénéfiques pour faire croître la collectivité et non des cloportes phagocytes en passe de la ruiner.

        Un petit article très enfantin par ici :
        http://bit.ly/14MdC4Y

          1. Aristarque

            Je te trouve bien aigre avec Authueil, au moins sur cet article en lien qui décrit, malheureusement, ce à quoi on peut s’ attendre de la part des membres de cette auguste Assemblée dans la répartition des bureaux et où certains découvrent, mais un peu tard, ce que signifie concrètement l’ égalité pour tous, plus spécialement pour quelques uns. Je l’ai vécu, il y a une vingtaine d’années où j’ai subi un déménagement de société . Le service de la gestion d’ immeubles, gérance et syndic, dut se liguer et se battre pour que les bureaux les mieux adaptés en taille lui soient attribués puisqu’il y passait quasiment tout son temps de travail à l’ encontre des négociateurs qui initialement avaient tous pris les plus grands bureaux alors que très exceptionnellement, ils les occuperaient au mieux du mieux l’ équivalent de deux jours/semaines. Simplement, les negos étaient considérés par la Direction (lointaine car même pas située dans les mêmes locaux) comme les Seigneurs au vu du CA de la grande époque d’ avant 1993 où, là, subitement, la gestion a été considérée d’ un tout autre point de vue…
            Authueil est très plaidoyer pro domo, vraisemblablement convaincu que la députation est d’une utilité incomparable dans la marche du pays et ne paraît plus percevoir ce qui est exprimé à l’ extérieur du palais. Il est clairement à côté de la plaque dans son plaidoyer d’ hier mais peut-être œuvre t-il avec un député qui bosse convenablement, ce qui fausse un peu trop le point de vue sur l’ ensemble. Le parisianisme, au sens d’une prépondérance anormale de hauts revenus dans la population, doit aussi influer sur le jugement car beaucoup de ces gens semblent penser que des revenus à 10/12K€ sont légion alors que cela n’ est vrai que dans certains arrdts parisiens et quelques communes du 92…
            Mais il a aussi de bons articles qui donnent un autre point de vue, pas toujours inintéressant.

          2. Higgins

            Le blog d’Authueil est globalement intéressant mais il aurait du éviter ce pitoyable plaidoyer. Il me fait penser à Aliocha (http://laplumedaliocha.wordpress.com/). Elle a créé son blog pour expliquer son métier et la défense qu’elle en fait n’est pas sans intérêt. malheureusement pour elle, et elle le concède parfois d’un ton amer, la maladie est trop avancée. Il en est de même pour les représentants du peuple. A trop tirer sur la ficelle, elle finit par casser. Pourtant, Authueil a montré dans nombre de billets sa lucidité par rapport au triste spectacle offert par Guaino et consort. Tout ceci n’augure rien de bien pour l’avenir.
            Une solution à ce qui gangrène notre société pourrait être la division par deux du nombre d’élus et l’interdiction d’effectuer un quelconque mandat en cas de condamnation pénale. On respirerait un air plus sain. Mais l’exécutif est loin d’être propre non plus. Le Général s’était taillé une côte à sa mesure. Ses successeurs ne méritent en aucun cas un quelconque morceau de cette dernière. L’élection au suffrage universel du chef de l’état s’est transformée en piège mortel pour ce pays.

    2. Flo

      Ah ça serait donc par jalousie et dépit qu’ils publieraient toutes ces lois débiles.
      Ils ont tellement de responsabilités comparé à quelqu’un du privé qui gagnerait 20000 € par mois qu’ils jouissent d’une immunité attachée à leur fonction. Et quand ça ne suffit pas eux ou leurs successeurs se bricolent une loi d’amnistie sur mesure et au besoin rétroactive.
      Non désolé cet argument de responsabilité n’est guère recevable sauf si c’est de l’humour.

    3. Li Po

      vous ne voyez que le salaire, sans prendre en compte ce qu’aucun cadre du privé ne verra jamais : prêt immo à taux 0, retraites chapeaux, indemnité de retour à la vie civile, voyages en première payés toute l’année, remboursement de tous les frais ( téléphone, restau, troquet, cravates et abonnement à Libé/le figaro …. ), sans compter que la moitié de leurs revenus ne sont pas imposables .
      De plus, dire que dans le privé ils gagneraient bcp plus est très péremptoire, sachant que vu leurs compétences respectives, les 2/3 des élus ne seraient pas cadres sup, certains mêmes pas cadres . De ttes façons, la plupart sont fonctionnaires .

      1. Aristarque

        Si on peut avoir les rémunérations importantes mais aléatoires du privé en ayant un statut très privilégié dans la Puissance Publique, c’est évidemment quand même mieux ! Reste que pour justifier 550 K€ de coût annuel dans une entreprise sur un seul poste, il vaut mieux que la valeur ajoutée par l’ action de la personne soit palpable en ESETrebuchantes… Sinon, cela ne dure pas des décennies comme pour certains de ces gaillards qui ne font qu’ émarger sans laisser la moindre trace de leur (intense ?) activité. Comme très souvent dans ce genre de gros bazar, il y a 10 à 15% qui bossent vraiment, 25 à 40% qui bossent moyennement à normalement et le reste qui est à la remorque en voulant des jours paisibles aux frais de qui on sait. Je ne conserve pas le souvenir que les Hollande, Ayrault et consorts de gauche ou de droite (appellation habituelle employée faute de mieux immédiat) aient laissé des traces d’intenses travaux dans l’ Hémicycle…
        Il n’y a rien à faire, on en revient toujours à ce cumul des mandats importants qui pourrit toute la cléricature élective française. Avoir 500 parlementaires qui ne se consacrent qu’ à cette seule tâche ne peut qu’ avoir un meilleur rendement qu’ en avoir 900 qui bossent seulement qu’ à 40%…

    4. Théo31

      Cette vie de chiens, ils se battent tous comme des chiffoniers pour l’avoir. Et il n’y a jamais pénurie de candidats.

      Guaino = gros sac à merde. Les autres aussi.

    5. LaM

      Pauvre Guaino, partir tous les matins au travail avec ce même flingue collé sur la tempe depuis 20 ans. Non, franchement, augmentez ce brave homme.

  5. Lambda Expression

    Bonjour zatousse.

    Les belges il n’y a pas si longtemps se sont bien passe de toute cette plebe pendant un certain temps. Ils n’en sont pas mort pour autant en effet.

  6. Tribuliste

    Tout ceci n’est qu’une affaire de gros sous où la caste dominante laisserait libre cours à ses pulsions depuis 40 ans (pour rester dans votre fourchette). Ayant eu le temps de procréer et faire des adeptes il lui a ainsi fallu se faire place nette et encadrer de plus en plus étroitement les allées et venues financières de ses « semblables ».

    Nourrir le mammouth pour reprendre une expression.Et celui-ci grossit, est gâté pourri, mal élevé, fait donc des caprices. Voila ce qui se passe actuellement, nos enfants chéris d’un establishment doré trépignent : ils n’ont jamais connu la contrainte.

    Les mettre à la porte? Je ne pense pas, plutôt ligaturer dès la base pour faire tomber les branches pourris. Revigoré, le système s’assainira de lui-même.

    Pour ça il faudrait un peuple fort : abstentions record aux élections, désobéissance fiscale accrue, refus de l’assistanat.

    Pas si loin de nous se trouve l’Islande, peut-être avez-vous pondu un billet, et pourtant ce pays volcanique s’est transformé dans la douceur.

    1. hussardbleu

      « Les mettre à la porte? Je ne pense pas, plutôt ligaturer dès la base pour faire tomber les branches pourries. Revigoré, le système s’assainira de lui-même. »

      De branca in brancam degringolat atque fecit plouf !

  7. zen aztec

    Pffff…Cette fiche de paye(du père au fils semble t’il) avec 6 lignes de cotisations,franchement le moyen age,aujourd’hui les fiches de mes salariés(agriculture) comportent 15 lignes ça vous a une autre gueule quand même…

    1. Anankè

      15 lignes c’est petit joueur 🙂
      Ma fiche de paye tient maintenant sur 2 pages et ce n’est pas parce que c’est écrit en gros caractères je vous l’assure

      1. Black Mamba

        2 pages!
        Il y 15 ans je faisais mes fiches de paye moi même je copiais par rapport un modèle sur un magazine spécialisé à ma profession.
        Je me calculais mon salaire net et me le versait et les taxes n’étaient versé qu’aux organismes qui connaissaient mon existence et cela ce comptait sur 3 doigts.
        Je suis pas allée chercher à qui je devais verser quoi.
        Bon maintenant c’est notre comptable depuis 10 ans qui s’occupe des feuilles de salaire et des organismes pour les déclarations et les paiements. …
        la facture est plus salée.

          1. Tea Party

            Ha ! Cela est très élégant, de faire remarquer à une femme qu’elle n’est plus jeune !!! Les gens ayant fait du droit, font tout de travers après !! Black Mamba, vous êtes la plus jeune, et la plus belle, n’écoutez pas les médisants, peut être un peu jaloux aigris d’ailleurs !

          2. Black Mamba

            Bien, oui!
            Je ne suis plus toute jeune, mais j’ai moins de 45 ans et j’ai encore de la marge sur cette age donc à côté de vous je suis une jeunette espèce de goujat!
            Il n’y a pas si longtemps que cela lorsque j’emmenais ma fille aînée au lycée on me prenait pour une lycéenne espèce de vieux débris …
            🙂

          3. hussardbleu

            d’autant, que, même à 44 ans, une tenue de soubrette, hein ? mais on m’admirera pour lui avoir fait avouer son âge….

          4. Black Mamba

            Encore tout faux !
            J’ai 42 ans , je vous ai dit que j’avais de la marge et dans mon lieux de travail que ce soit des hommes ou des femmes on m’appelle encore mademoiselle pour vous dire que je suis loin de faire mon âge!

          5. Tea Party

            En fait hussarbleu a tapé juste, pour m’abattre le moral ! J’ai mon aînée, si mes calculs sont bons ! guère plus jeune que vous !!
            Heureusement effectivement, que l’image de la soubrette, avec son seul tablier, me redonne le peu de vigueur qu’il me reste !!! et peut être aussi ma compagne, beaucoup plus jeune que moi ! Vieux, mais pas con, du moins pas dans ce domaine !!! d’autant  » qu’obsédé un jour, obsédé toujours »

          6. hussardbleu

            Hmmm! jouer avec la vanité féminine, quel plaisir raffiné… mais il est vrai qu’elle pique, un peu comme son avatar, la petite BM….

          7. Aristarque

            Ignorerais-tu que c’est dans un vieux pot qu’ on fait la meilleure soupe, selon l’adage populaire ? Une femme d’expérience est souvent préférable à un tendron nouvellement éclos…

    2. Aristarque

      Je confirme que cette fiche de salaire se rencontrait dans les 70′. Ma toute première fiche de paie d’un boulot d’ été de lycéen, dans une usine de verrerie (produits plats et bouteilles) qui plus est, comportait 4 lignes de prélèvements pour un total salarial de 8,9% du brut nominal en 1971. Les Assedic n’ y figuraient que pour un taux symbolique mais à cette époque d’ odieuse exploitation du salariat, ils s’occupaient davantage d’ essayer de trouver de la M.O. que de placer des chômeurs…

    3. PAK

      Et seulement 8.5% de prélevement sur le brut,c’étaient des sauvages égoistes. Maintenant on a 30% ( a peu près) et le net versé est inférieur au net imposable, on est désormais dans un pays de vraie solidarité  » citoyenne et festive »

  8. Tribuliste

    J’ajouterais à titre d’exemple : la musique saurait-elle se passer des majors de l’industrie du disque?
    Suffit d’imaginer ce même système fonctionnant au mérite, la qualité et les coûts s’en trouveraient chamboulés!

    1. Aristarque

      Quand les citoyens éjecteront systématiquement les hommes politiques menteurs, hâbleurs, etc… de leurs fromages dès le moindre manquement d’ importance, ces HP seront nettement plus attentionnés ou devraient le devenir. Là, à peine élus, les HP n’ en font qu’ à leur tête sans plus s’ occuper des veaux qui les réélisent sans broncher…
      Personne ne change une formule qui gagne, surtout quand on en est le bénéficiaire…

  9. LeRus

    Retour d’une petite virée en France en Juillet. Quelques constatations:
    – Impossible d’acheter un billet de train banlieue au guichet le matin. Celui-ci ouvre à … 13h! Il s’agit de la gare d’une ville de 50.000 habitants.
    – Les trains sont d’ailleurs TOUS en retard, pas un seul à l’heure! D’ailleurs, j’ai découvert une nouvelle petite astuce: sur le quai est indiqué non plus l’horaire du train mais son heure d’arrivée prévue. Ca change 3 trois fois de suite, et miracle, il arrive « à l’heure » (mais pas selon son horaire d’origine).
    – Ces mêmes trains, dont le trajet de 5min coûte quand même la bagatelle de 2,60€, sont toujours les « petits gris » de mon enfance (mais ils arrivaient plus ou moins à l’heure à l’époque), ils ont au moins 40 ans, si ce n’est plus.
    – Métros bondés en période de vacances: « ils mettent moins de train parce qu’ils ont moins de personnel » (i.e. ils sont eux-même en vacance) m’explique t’on. Cool pour ceux qui bossent.
    – Affiches dans le métro me souhaitant un bon ramadan (plusieurs dans la même station), là aussi ça fait un peu bizarre et j’attends le moment où le sandwich jambon-beurre sera sacrifié sur l’autel du vivrensemb’ …
    – J’ai failli me prendre trois ou quatre vélos en pleine face (en voiture), mais on m’explique doctement que depuis un nouveau décret local, ils ont le droit de prendre les rues en sens interdit, toutes. Je suis curieux de savoir à partir de quel seuil d’accidents mortels le décret sera amendé…
    – Transformation, à très grands frais, de rues à deux ou trois voies en un sens unique à UNE voie, mais avec un couloir de bus de 4m de large pour pouvoir laisser passer le bus (toutes les 20 min) et qu’il puisse doubler un cycliste . Les automobilistes sont des monstres vivant dans le côté obscure, on leur fait bien comprendre.
    – Myriade de radars (je ne suis pas contre) à des endroits absolument pas stratégiques ni dangereux comme une ligne droite sur autoroute… (là je suis contre).
    – Petite ville de campagne (moins de 5000 pers) qui inaugure une nouvelle piscine ‘bio’, à côté de la salle des fêtes flambant neuve, d’une médiathèque et d’un espace ludique d’été (jeux pour enfant style fête foraine) gratuite! 5000 pers le bled!
    – Autre bled, celui-ci encore plus petit (400 hab), avec un éco-musée vide mais ultra-moderne, aussi une piscine toute neuve, un hôpital en construction et des activités ludiques pour enfants la aussi gratuites!

    Conclusion, quelque soit la taille du village, on est dans une orgie de dépenses publiques (gratuites, forcément), et partout des Commerçants/Paysans/Entrepreneurs qui n’en peuvent plus de payer des impôts sur tout et n’importe quoi. C’est d’ailleurs étonnant de constater que très peu d’entres eux ne fassent le lien entre leurs cotisations et ce qu’ils ont sous les yeux.

    Je suis finalement très content de rentrer dans notre petit pays qui n’a ni l’arme nucléaire, ni les ponts les plus hauts du monde, ni des piscines pour les bleds de 500 habitants, ni des allocations de rentrée, ni des séjours en cure remboursés à 100%, ni des vélibs; mais des trains plus ou moins à l’heure avec quelqu’un au guichet pendant les heures d’ouvertures, des bus à l’heure (oui, les autobus sont à l’heure) et des impôts entre deux ou trois fois moindre qu’en France.

    Ca fait du bien de revenir en France de temps en temps… pour se souvenir pourquoi on est parti!

    1. Aristarque

      Malvenue en France dans ce que le monde entier est censé nous envier sans pour autant en copier quoi que ce soit bien qu’ il n’y ait pas de copyright. En ce qui concerne les vélos remontant les sens interdits, cela leur a été concédé il y a quelques années à Paris d’abord (Delanoë, of course) mais exclusivement dans les rues où un balisage spécifique était peint au sol, lesquelles rues étaient au moins larges d’ une voie et demie. Bien entendu, esprit français à l’ œuvre, les vélos n’ont pas tardé à emprunter n’ importe quelle voie à contresens, quelle que soit sa largeur réelle et hésitant pas à invectiver copieusement tout automobiliste refusant de monter sur le trottoir pour leur laisser passage. Jusqu’ à il y a peu, ces cyclistes paraissaient bénéficier d’ une impunité totale voire même bienveillante de la part des policiers qui « regardaient ailleurs » mais il me semble que le vent tourne pour eux aussi car cela fait deux fois récemment que deux d’ entre eux se font intercepter en flagrante violation du CDR et que cela se passe avec de hauts cris de la part de l’ intercepté qui croyait à son impunité: il faut dire que s’ aventurer à traverser le Bld Haussmann au niveau de l’ Opéra, au rouge et sous le nez de la Maréchaussée qui y est pratiquement toujours postée pour des tas de raisons, est quand jeter le gant un peu beaucoup trop loin…
      Sinon, quel est ce pauvre pays ignoré du monde entier avec son système où tout fonctionne a peu près comme escompté et pour un coût raisonnable ?
      Cette affreuse Helvétie qui fait rien que de nous voler de la richesse taxable à satiété?

      1. hussardbleu

        « au rouge et sous le nez de la Maréchaussée qui y est pratiquement toujours postée pour des tas de raisons, est quand jeter le gant un peu beaucoup trop loin… »

        Throw down the gauntlet, and risk running the gauntlet…. ces vieilles coutumes avaient du charme, et évitaient généralement la récidive…

  10. Mortimer

    Ah ce pôvre Henri Guaino, ces pauvres députés.
    Si mal payés alors qu’ils travaillent pour la France, pour nous!
    Et lorsque je vois les fabuleux résultats de leur admirable gestion de la maison France je me dis que la principale qualité d’un élu représentant la Nation (pardon, je l’dirais plus) est d’être culotté, ou, comme le dit H16, d’être propulsé dans l’espace inter-sidéral.
    Dans le privé, il y a belle lurette qu’une majorité de ces gens là pointerait à Paul Emploi, pour absence de résultat.

    Et puis il y a les indemnités et ce qu’on ne voit pas…

    1. Nyamba

      Et pourtant, c’est pas comme si c’était googlable en 2 secondes : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9mun%C3%A9ration_des_acteurs_institutionnels_en_France

      « Oh, mais faut s’méfier de ce qu’on lit sur Wikipedia ! ».
      Oui, mais là, je n’sais pas… quand il y a un petit tableau de synthèse du coût mensuel du salaire brut des acteurs nationaux, je suis encline à me dire que c’est assez bien foutu, cet article…

      Excellente journée à vous 🙂

      1. Tribuliste

        Merci, de bon matin un petit rappel stimule!
        Ca m’a permis d’aller mettre un chiffre sur ma Communauté de Communes, à peine plus de 20000 hab… 9 vice présidents à 940€ mensuels. J’en connais personnellement trois, ce qui permet d’affirmer qu’au mieux les deux tiers de ces 9 vicieux bosse… Mais je ne peux encore juger des autres, dans le doute je suis sympa 😛

  11. Ayunkel

    Je ne parlerai pas de la partie sur l’Assemblée Nationale bien que je pense être l’un des rares à estimer qu’une démocratie avec tout ses défauts est préférable à une technocratie. C’est un point de vue, on pourrait en discuter.

    Mais alors si jamais cela ne parait pas évident, ne serait-ce que par la mondialisation et Internet nous ne sommes plus dans le cadre des années 70, où avoir le bac faisait de vous une élite. Si justement de nos jours avoir le bac ne signifie plus rien, c’est que le niveau général de la population a augmenté, les règles se sont complexifiées et la vitesse d’avancée technologique crée de plus en plus vites des vides juridiques, s’accompagnant de la mondialisation où les règles diffèrent d’un pays à l’autre. D’où un besoin croissant de régulations (même a minima) pour éviter les dérives.

    Le monde a changé et le seul vrai problème de la France est justement d’être restée bloquée (pour diverses raisons) dans les schémas des années 70. Ne surtout pas s’adapter aux divers changements, préférant la politique de l’autruche et la nostalgie/tradition à la dure réalité. Sinon au passage je rappelle que dans le béatement nostalgico-mielleux du « c’était mieux avant » que le taux de syndication était très important (21.7%) de même que les corporatismes/reproductions sociales avec d’immenses barrières à l’entrée ainsi que bien entendu la promulgation des fameux « avantages acquis » et autres régimes spéciaux. Bref tout ce qui empêche la libre concurrence dont il me semble, milite toute personne qui se dit libéral.

    1. « c’est que le niveau général de la population a augmenté, »
      Ou que le niveau du bac a dégringolé.
      Et quand on voit le niveau moyen des journalistes, des politiciens, etc… on a du mal à choisir l’option « le niveau général a augmenté ».

      1. Franck Boizard

        Particulièrement frappant, et facilement mesurable, le niveau de la langue, qu’on n’ose plus dire française : fautes d’orthographe et de syntaxe à gogo. Pas un article du Monde ou du Figaro, journaux prétendus « de référence », où il n’y en ait au moins une.

    2. hipparchia

      « Le niveau général a augmenté », c’est une blague ? Les bacheliers, dans leur majorité, n’ont même pas le niveau du feu certif’ en orthographe. Je ne parle même pas du niveau des journalistes et de certains khâgneux…
      En matière d’instruction également, un petit retour quarante ans en arrière ne serait pas malevenu.

      1. hussardbleu

        Je trouve très régulièrement des fautes d’orthographe dans les jugements, malgré les correcteurs automatiques et les matrices pre-rédigées…. et, dans le dernier courrier de mon bon Procureur, il y avait seulement trois fautes… oui, en effet, on peut dire que le niveau général de l’illettrisme a augmenté…

        1. vengeusemasquée

          Tous mes supérieurs hiérarchiques, donc des gens normalement plus diplômés et/ou expérimentés que moi (et généralement biiiiieeeennnnn mieux payés que moi), ont toujours fait des fautes d’orthographe et de français tellement grossières que ça m’arrache les yeux. Hontectomie là aussi.

    3. kobus van cleef

      J’irais pas jusqu’à dire que le niveau s’est amélioré
      Enfin,c’est complexe….
      On en revient à votre post
      Si vous dites que les choses »se sont complexifiées »au lieu de dire qu’elles se sont compliquées, effectivement on peut douter que le niveau monte…

    4. kolokotronis

      Des syndicats plus représentatifs ne sont pas synonymes de marché du travail moins flexible. En Belgique, on doit être à 60% de taux de syndicalisation, et pourtant nos syndicats sont beaucoup plus résonnables que leur homologues Français.

      Ensuite, la question des vides juridique. C’est un terme que je déteste particulièrement, il suppose que l’état normal d’un secteur est d’être régulé par l’état, et que l’absence de régulation est un vide. NON, quand l’état « régule » un secteur c’est dans le meilleurs des cas pour lui imposer des règles inutiles primant la pratique du moment qui se transformeront en étaux quand le secteur évoluera, mais le plus souvent les nouvelles règles servent à couler/taxer le-dit secteur suite à la plainte de ses concurrents.

    5. sam00

      « Si justement de nos jours avoir le bac ne signifie plus rien, c’est que le niveau général de la population a augmenté »

      Sérieusement, vous plaisantez?
      Pour avoir enseigné à l’université, je peux vous dire que le niveau est très loin d’avoir augmenté!
      Que voulez-vous faire en première année de sciences, avec des étudiants avec leur bac S tout neuf en poche, mais qui n’ont jamais vu (même de loin) un logarithme ou une exponentielle?
      Le calcul différentiel? c’est compliqué monsieur.
      Le calcul intégral? On l’a juste vu une fois en cour l’an dernier monsieur.
      J’en passe et des meilleures.

      Beaucoup de personnes se soucient de illettrisme des « jeunes », mais l’innumérisme progresse encore plus vite; au point qu’une proportion inquiétante des bacheliers fraichement diplômés n’est même plus capable de calculer un pourcentage.

    6. Aristarque

      Le niveau d’ instruction a augmenté?
      En orthographe, j’ai connu une époque où on mettait au minimum en jeu quatre ou cinq points de sa note de rédaction ou de dissertation à cause de l’ orthographe, syntaxe et concordance des temps. Un contresens était la honte suprême garantie par une remontrance pédagogique devant toute la classe hilare…
      Quand ont été ressorties de la naphtaline des copies de certif des années 20, on n’ a pu que constater que les écritures étaient régulières et aisément lisibles, que les fautes d’orthographe, syntaxe, etc… étaient nettement plus rares que maintenant, etc… Seul bémol, le contenu des rédactions était plus « plat « , convenu que maintenant, justifié par le fait qu’ à l’ époque, l’ information générale délivrée en vrac par la télé n’ existait pas et qu’il fallait se limiter aux livres, toujours peu illustré.
      Cela dit, ne jetons pas la pierre aux actuelles générations qui ont perdu, paraît-il, près de mille heures d’enseignement du français sous tous ses aspects, au long du cursus primaire et secondaire. On devrait s’ attacher à remettre les pendules à l’ heure dans ce domaine comme dans d’autres, hélas!

  12. parisien9999

    Une idée simple pour réduire le déficit de l’Etat et des collectivités territoriales : supprimer un maximum d’échelons et de postes. En effet, tout élu est incité, pour se sentir exister, à dépenser. Moins ils seront nombreux, moins de dépenses seront engagées.

    1. vengeusemasquée

      Exact et, surtout, supprimer totalement le cumul de mandats. On supprimera donc toutes les communes pour conserver l’échelon intercommunal, généralement plus logique (ou à rediscuter dans certains cas) ainsi que les régions qui n’ont aucun sens, sauf la RIF qu’on conservera au détriment des Départements 75-92-93-78-95.
      Cela permettra également de faire dégager toutes les préf de Régions parce que faut pas se foutre du monde, ça sert à rien. On écrème dans

      1. vengeusemasquée

        zut commentaire pas fini.
        Bref, on écrême dans les services décentralisés et dans les services déconcentrés. Ca ira bien mieux après !
        De surcroît, les élus n’ayant pas la possibilité de cumuler responsabilités et indemnités auront tout intérêt à regrouper les petites collectivités pour avoir quelque atôme de pouvoir/influence. Ce sera donc tout bon.

  13. Pere Collateur

    Bon, et bien qu’ils nous disent ce dont ils ont exactement besoins et on se fera fort de leur expliquer comment s’en passer.

    Veuillez recevoir, Mesdames, Messieurs les députés, l’expression de nos sentiments les plus divers.

  14. Franck Boizard

    Revenons aux fondamentaux :

    Comme disait Georges Pompidou : «Prenez un fonctionnaire. Posez le sur une chaise. Au bout d’une heure, il a trouvé un papier et un crayon. Au bout de deux, il a émis une circulaire, un arrêté ou un décret.»

    C’est normal, c’est sa nature, c’est son boulot.

    Le seul moyen de libérer la France, c’est de diminuer le nombre de ceux dont le boulot consiste à écrire des lois, des circulaires, des arrêtés et des décrets ; autrement dit, diminuer le nombre des ministres, des députés, des élus en général, et des fonctionnaires.

    Tout le reste, c’est de la littérature, de l’urinage dans un violoncelle.

  15. labolisbiotifool

     » le rythme qu’ils se sont, eux-mêmes, imposés.  » Ahem …

    Il y a 40 ans, je changeais de patron en 5 minutes sur une dispute
    ou une vraie engueulade, fastoche … Ou je montais ma boite,
    sans trop de soucis . Ma fiche de paye était faite à la main, sans
    ordi !
    Là, pour le coup , on a vraiment envie de revenir en arrière 🙂
    Billet jouissif 🙂

  16. kobus van cleef

    Je vais vous étonner
    Je serais prêt à les payer plus cher
    Mais, condition préalable, faudrait qu’ils réduisent leur nombre et surtout qu’ils arrêtent de faire chier
    En gros, qu’ils se taisent, et qu’ils élaguent dans les textes, lois, décrets, et arrêtés divers
    Ça doit pas être bien dur
    Genre »à partir de doré de l’avant et jusqu’à nouvel ordre, les lois qui obligent les particuliers à laisser passer la populace sur leur terrain en bord de mer sans compensation, sont abrogées »
    Ou »les lois qui créent des obligations asymétriques pour le proprio au bénéfice du locataire et du squatter sont abolies à compter d’aujourd’hui »
    Essayez d’autres trucs, vous verrez ça fait du bien

    1. sam00

      Plus rapide encore

      Première loi votée par la nouvelle assemblée:

      « Article 1:
      Le vote de toute nouvelle loi implique l’abrogation de trois autres »

      Vu la taille des textes actuels, les lois à abroger ne manqueront pas pour au moins une mandature …

      1. vengeusemasquée

        Plus radical : plus aucune loi ne sera votée tant que le volume du droit positif n’aura pas été divisé par 4. Ensuite oui, le vote de toute nouvelle loi implique l’abrogation de trois autres.

        1. Black Mamba

          Il faut faire table rase de toutes lois et on reprend tout à zéro car beaucoup de lois se contredisent déjà ,autant avoir un livre vierge
          😉

        2. hussardbleu

          Et on impose la lecture hebdomadaire de l’Esprit des Lois :

           » Il ne faut toucher aux lois que d’une main tremblante. »

          idem avec la République de Charondas, exemple et modèle de ce qu’il faut imposer, cette République de Charondas

          « où l’on ne pouvait demander une modification de la loi qu’en montant à la tribune la corde au cou ».

          Comme j’aimerais voir un Cahuzac, ou un Valls, ou une Taubira la corde au cou…
          Ces braves gens, si peu Français pour les deux derniers, mais qui ont si bien assimilé l’esprit du pays, tel que le voyait Bismarck :

          « N’imitez pas la sottise et la vanité des Français, de ce peuple de vantards et d’écervelés, qui n’admire que les siens et qui est ainsi seul à s’admirer. La France est une nation vaniteuse, orgueilleuse jusqu’à la folie, que tous les désastres passés ne corrigeront jamais et qui doit être considérée comme ces hommes atteints par moment de delirium auxquels il faut passer la camisole de force… »

          J’ai comme le sentiment que Mme Merkel envisage de nous habiller de la sorte, bientôt…

          1. raimverd

            « Dans un pays (la France) où le moindre rat est administré policièrement, … cette immense fabrique de lois qui, en France, enserre toutes choses. » (Chapitre X, VI, note 3)
            Marx Capital Livre 1

          2. Pascale

            Par contre ce qu’a dit Bismark de la France est largement dépassé. Depuis le temps qu’on nous culpabilise, qu’on nous demande de nous repentir, qu’on nous traite de racistes, d’homophobes, d’islamophobes, qu’on nous enferme dans un code du travail de 1000 pages, de lois mémorielles, qu’on nous empêche d’exprimer nos opinions, qu’on nous traite comme des enfants ou des abrutis, les Français ont bien courbé l’échine et je les trouve plutôt avachis qu’orgueilleux. Que voulez-vous, des décennies à castrer un peuple, ça finit par en faire une chiffe molle.

  17. Higgins

    Si Henri Guaino voulait que les citoyens de ce pays prennent leurs représentants pour des c…, c’est réussi. Total respect.
    A titre personnel, je regrette que Cahuzac ne se soit pas représenté. Il serait la mauvaise conscience visible de tous à l’assemblée et symboliserait ainsi la grande décrépitude de cette institution.
    Même si Authueil tente très maladroitement de défendre les povptichoux, il rapporte suffisamment souvent dans ses billets les dérives des parlementaires (comme celui-ci: http://authueil.org/?2013/07/23/2188-l-ecriture-de-la-loi) pour inverser une tendance de fond. Ce parlement est avant tout une coquille vide, un théâtre d’ombre, qui creuse lentement mais sûrement, avec le concours désintéressé de l’exécutif, la tombe où il finira tôt ou tard. Les parlementaires me font penser aux journaleux, un de bon pour dix de mauvais. On connaît l’état de la presse en France, les politiques suivent le pente avec zèle et enthousiasme.

      1. hussardbleu

        Association d’idée, qui me rappelle une très vieille histoire du temps du Rideau de Fer, années 50 :

        C’est un Hongrois qui veut de suicider, mais il n’a pas le moyen d’acheter même une corde. Alors, il se met à courir dans la rue en criant « A bas Anna Pauker, à bas la buveuse de sang! » en pensant que le KGB local va l’abattre sur le champ…

        Il entend un bruit de course derrière lui et se prépare à mourir ,et il voit deux policiers communistes qui arrivent et le serrent dans leurs bras en disant : « alors, ça y est, les Américains arrivent? »…

        Mutadis mutandis, on pourrait presque la ré-actualiser… avec la Daubira…

  18. ébène

    La prétention de ce monsieur n’a d’égal que le niveau de son incompétence.
    A quand la pointeuse à l’entrée de l’ assemblée ? Peut -être que la CGT pourrait le soutenir?

  19. Tea Party

    Pauvre Guaino ! tous les matins, il part au boulot : le dos courbé, vertèbres usées par le travail, avec sa petite gamelle, pour le repas de midi, préparée par sa gentille femme. Dans un sac de plastique de magasin, il a son bleu de travail bien propre, bien repassé, et prend le métro pour de longs trajets, avant d’attaquer son travail harassant. Si Zola revenait, il écrirait bien pire que Germinal, en constatant les conditions inhumaines de nos élus.
    Jusque où, nous qui les payons, croyez vous, qu’ils puissent nous prendre pour des arriérés mentaux ?

  20. Ober Mallow

    Avez vous au moins lu son livre « le jour et le nuit » à Henri Guaino, avant de porter un jugement aussi méprisant à son sujet ?

    Il faudrait lire le livre de ce comique pour pouvoir dire que c’en est un ? Allons. C’est quoi, cette nouveauté ? Il a, prétendument, un cerveau. Qu’il s’en serve et arrête donc de sortir conneries sur conneries.

    Je ne parle pas de sa remarque sur le fait d’être dépassé par le travail engendrė par le travail de député, je suis surpris de cette remarque venant de sa part et elle doit être sortie de son contexte. L’Homme est infirment appréciable et respectable (pour l’avoir rencontrė)

    Un type qui a faire commissaire au plan (!) ne peut pas être tout à fait respectable. Sa pensée socialoïde voire soviétique n’est pas un hasard, c’est une marque de fabrique. La France crève de ce genre de bonshommes.

    et le fait d’être aux responsabilités au plus haut niveau (aux côtés de l’ancien president) dans un pays aussi divisé implique de marcher sur des œufs en permanence et de ne pas faire exploser la société comme flamby le fait. Lui en est parfaitement conscient contrairement au yacafocon si répendu ici ou la et ailleurs.

    Mébiensûr. Le pauvret ne marche pas sur des oeufs, il ouvre sa gueule pour sortir des inepties. Il est parfaitement et congénitalement déconnecté de la réalité de terrain. Et le fait qu’il fut aux responsabilités montre a/ que ses pairs ne valent pas mieux que lui et b/ à quel point la reproduction sociale est poussée dans le milieu des apparatchiks. En tout cas, ce n’est pas un argument du tout en sa faveur.

    L’objectif de cet homme est aussi de limiter drastiquement le champs de l’état et de libérer les entreprises mais il est parfaitement conscient que ça ne peut pas se faire en deux jours et

    Tu parles. Lui comme les autres ont eu des années pour se bouger le fion et faire ça. Ils n’en ont rien fait. Fin du ban.

    qu’une explosion sociale n’est pas forcément la meilleure chose à espérer.

    Personne ne l’espère. Tout le monde y aura droit.

    Et croyez moi (ou non), il ne navigue pas entre le soleil et profila centaure

    C’est entre nous et Proxima du Centaure. Et si, et il s’éloigne.

    1. J’ai répondu dans le corps, pour plus de lisibilité.

      De façon générale, si vous me lisez régulièrement (ce qui semble être le cas), je ne peux pas abonder dans votre sens. Guaino, c’est l’exemple typique, parfait et vraiment symptomatique de ce que sont les députés et les gens de pouvoir en France.

      Qu’à titre personnel ce soit un type rigolo, charmant, gentil, qui écoute et qui pense des trucs sympa, je veux bien. Malheureusement, ce n’est *jamais* cette partie là qu’on voit en hémicycle, ni sur les plateaux, ni lorsqu’ils écrivent des lois. C’est l’autre, le Mr Hide qui reprend le dessus, « big time ». Merci, mais on a déjà donné.

  21. Ober Mallow

    Appuyé trop vite sur valider le commentaire, quelques corrections s’imposent après le passage du correcteur automatique intégré…

        1. hussardbleu

          « Personne ne l’espère. Tout le monde y aura droit. »

          Et vlan ! Magnifique formule, H16 ! tu deviens, chaque jour davantage, le Tacite de notre triste époque…

          Quant à Ober (Marsh) Mallow, le « slough of despond » sera sa récompense…

          1. vengeusemasquée

            Son commentaire est ridicule. Moi aussi j’ai rencontré plein de députés hein et même l’avorton grisonnant du perchoir, plein de fois, beaucoup trop souvent. Ca ne change rien au fait que ce sont de sombres incompétents.
            Inutile de se la jouer « nan mais moi je le connais, c’est un mec bien ! ». Ouais, cool. Ca me fait une belle jambe, comme dirait l’autre.

          2. hussardbleu

            VengeuseMasquée : et si on commençait une collection des « plus beaux Cons que l’on ait rencontrés » ? il y avait une rubrique de ce genre dans le vieux Selection du Reader’s Digest….

            Pour ma part, j’ai un Major de Polytechnique de toute beauté, le clou de ma collection, classe mondiale, qui m’a permis de comprendre pourquoi tout allait de mal en pis dans c’pays. Il a exactement mon âge, et vient de prendre sa retraite, mais le mal est fait, et ses épigones sont du même calibre, je le crains…

          3. vengeusemasquée

            Et on appellerait ça le mur des cons ? 😆
            Pour ma part, DSK, Vlad Bartolona, comte des Lilas et Moscovisqueux me semblent être des références difficilement dépassables cher ami.

          4. Aristarque

            Compte tenu de la taille du mur indispensable pour n’ en seulement accrocher que la moitié, appelons le la muraille des cons… 🙂

  22. Karamba!

    C’est justement parce que la France de 70 était okey, qu’on s’est cru par suffisance avoir la marge pour faire Mai 68 qui modela les 40 années qui suivirent. Et on ne corrigera le tir que quand ça ira vraiment mal. Là ça va juste pas très bien, on a encore espoir de pouvoir continuer sur le même régime de sabordage. Quand on aura tout réduit à l’état de ruines, on se trouvera un grand homme pour tout reconstruire. Et quand ce sera fait, on le reniera ou on le collera carrément en taule pour pouvoir rejouer les termites révolutionnaires…

  23. Obéir Mallow

    5 années pour se bouger le fion face à la cgt, sud rail, cfdt, les corporatismes de l’édnat, des taxi, des camionneurs, des corps intermédiaires, des hôpitaux, les medias subvantionnés, etc etc, je vois pas comment s’y prendre aussi vite face à tout un édifice construit sciemment depuis Mitterrand…et ses dépenses gargantuesques du pognon des trentes glorieuses pour construire son électorat.
    Je rêve de vous voire aux commandes pour voir si vous avez les couilles de vous frotter à tout ce bordel ambiant.
    Je partage 99,9% de tout ce Que vous écrivez en general ainsi que contrepoints, blog d’Acrytene, institut des libertés, atlantico &Co mais c’est sur la methode, méconnaissance des gens et les interprétations de leurs dires (pour certains) où je ne vous rejoins pas.
    Le plus dur dans ce pays est de FAIRE, Les idées fabuleuses que l’on prône ici (moi le premier) bcp de politiques ont les mêmes mais des qu’il s’agit de taper dans la bute, vous avez des Elckabach & CO pour rabaisser le niveau sous la merde. Ça fait vendre. Donc, je persiste sur ce que j’ai dit, je respecte cet homme et ses intentions que je partage et je prefere sa methode sur le fond (certes largement moins divertissante, désole d’être un con irréaliste entre proxima et gaia si loin des réalités du quotidien comme vous semblez le soupçonner).

    1. « Je rêve de vous voire aux commandes pour voir si vous avez les couilles de vous frotter à tout ce bordel ambiant. »

      Mais justement, c’est là toute la différence entre moi, vous et la brochette de clowns qui nous gouvernent.
      Vous en rêvez, ils en rêvent, je n’en veux surtout rien entendre !

      C’est précisément parce que ce sont tous des glandus attirés par le pouvoir qu’il faut absolument s’en méfier. Et m’ayant lu, vous devriez avoir compris qu’il ne faut plus FAIRE comme vous écrivez, mais DEFAIRE, en grande partie, et surtout, ARRÊTER D’EMMERDER TOUT LE MONDE AVEC SES ACTIONS.

      C’est quoi, la partie compliquée de « Foutez Nous La Paix » ?

  24. Tea Party

    Lire le livre d’un homme politique !! vous plaisantez j’espère ? Ou alors pour s’amuser à repérer ce qu’il essaye de nous cacher, et ses mensonges ? J’ ai commencé ma carrière comme dir com, formateur en vente, avant de vendre, ma propre  » tambouille », et apprendre comment le faire. Sur leurs écrits, je retrouve le même phrasé, les mêmes tournures de mots  » positifs, non fermés » (pour les spécialistes) , les mêmes astuces de vendeur à longueur de pages, pour vendre leurs soupes, comme mes vendeurs l’ont appris pour vendre la mienne. Le fameux  » Bonne question, merci de me l’a poser » de Giscard, et toutes ses déclinaisons, pour ne pas y répondre, m’avait été appris par les américains en FAC , quasiment au même moment qu’il l’ avait prononcé.
    On vous explique : un politique, quelque soit sa couleur, à besoin d’électeurs, comme une société à besoin de clients. Mais nous nous le disons ouvertement, et je suis certain qu’un bon vendeur, ment beaucoup moins. (hussardbleu, je vous vois venir avec vos gros sabots : pour vous aider !! j’ai allègrement passé la soixantaine ! )

    1. hussardbleu

      (hussardbleu, je vous vois venir avec vos gros sabots : pour vous aider !! j’ai allègrement passé la soixantaine ! )

      Bienvenue chez les vieux débris !

        1. Black Mamba

          Mais non pas vous!
          Juste ces messieurs!
          Restez fraîche tel un bouton de rose, ne vous laissez pas aller .
          C’est une question de mental.
          A 61 ans ma mère prêtant en avoir 14 ans dans sa tête. ..

          1. Tea Party

            Ce sont plus plus âgés, qui sont parmi les plus indisciplinés du blog ! Ha ! si jeunesse savait ce que vieillesse fait !! (Mieux qu’elle, plus souvent qu’elle  !!)
            Black Mamba, je suis tellement jeune, dans ma tête, que ma cadette ne veut plus me confier ma petite fille ! Véridique, il semblerait que je ne lui apprenais pas que des gros mots. Pas de ma faute, cela l’a faisait rire aux larmes, quand je m’accroupissais dans une cabine d’essayage, de supermarché, laissant passer la main, en disant  » S’il vous plaît, il n’y a plus de papier ». Les jeunes, n’ont plus d’humour !! surtout pas ma fille, les vendeurs, chefs de rayons, directeurs de magasins quel que soit leur ages, non plus d’ailleurs …..

    2. vengeusemasquée

      Les livres des hommes politiques sont généralement très utiles pour allumer les barbec’ (ça tombe bien, c’est la saison) ou caller des meubles.

      1. Tribuliste

        Pas le meilleur usage : entre idées nauséabondes et pourriture je crois que même dans ce cas ces « (j)’ai lu » vous desserviront.

        1. Pascale

          Ben vous voyez, chère Black Mamba, dans les 50s’ le PQ ça n’existait pas même à Paris (dans les campagnes, n’en parlons pas!) et on utilisait le papier journal….

          1. Black Mamba

            On peut toujours leur apprendre à récurer les WC.
            On les nommerait les intouchables, avec le peu de culture ils seraient tout fière de leur nouveau titre. ..

          2. hussardbleu

            C’est ainsi que la répartie d’Henri Jeanson – au sujet d’une critique d’un journal le concernant – a perdu de son sel :

            « oui, oui, je l’ai lue, d’un derrière distrait »…

    3. Higgins

      Rares doivent être ceux dont les ventes dépassent 1000 exemplaires. A quoi bon lire un torrent d’ineptie, généralement mal écrit et qui tient plus de la brosse à reluire que de la plus élémentaire prospective. On ne devrait même pas en parler.
      Ceci dit, j’en ai un à vous recommander, c’est ce lui écrit par un certain W. Churchill alors qu’il voyait sa carrière politique terminée vers 1930 et intitulé « Mes jeunes années ». C’est chez Texto, c’est drôle et c’est foutrement bien écrit mais c’est avant tout de ce bon vieux Winston (http://www.amazon.fr/Mes-jeunes-années-Winston-Churchill/dp/2847344772). Un vrai bon livre pour l’été.

      1. Pascale

        Dans leur biographie on pourra y lire : « auteur de tel et tel livre » . Et ça, ça vous classe tout de suite un bonhomme !

      2. hussardbleu

        Il avait du caractère et de l’humour, mais il était bi-polaire comme on dit maintenant, et alcoolique à une bouteille de scotch par jour… et ses conceptions stratégiques étaient souvent bizarres… mais un grand Anglais, sans aucun doute… dommage que l’on ait plus le modèle, surtout en France…

        J’ai visité son manoir de Chartwell dans le Kent, pas bien loin de Watership Down : comme il était honnête, il était ruiné à la fin de sa vie, et c’est le National Trust qui a acheté la propriété pour lui en laisser la jouissance viagère. Ce chateau est assez laid, et pour comble d’horreur, décoré de tableaux du maître des lieux : Winston était pauvre mais il pouvait toujours se nourrir de ses croûtes…

        1. kobus van cleef

          Alcoolique ?
          Moi aussi
          Un des seuls reconforts qui nous reste, avec les femmes nues, une fois qu’on a payé ses impôts, élevé ses gosses, marié sa fille, transmis ses connaissances et ses petits trucs sauvegardés, avant de finir au trou
          Enfin, et c’est ça qu’on voudrait nous interdire…
          Tout le monde, d’ailleurs, l’État, l’islam, la miniss’ de la santé, les assoces de tempérance

      3. Tea Party

        Là, vous faites une sacrée vacherie à Guaino ! le comparer à Churchill ! c’est un coup bas ! Ceci, dit bonne idée, pour l’été, de telle lecture, ne peut que laver, les déjections verbales ou écrits, de nos piteux de l’assemblée.

        1. Tea Party

          Montgomery a dit un jour : « Je ne bois pas, je ne fume pas – et je me porte à cent pour cent ! » Churchill n’a pas tardé de répondre : « Quant à moi, je bois et je fume – et je me porte à 200% ». De mémoire, il avait dit aussi :  » La fumée de mes cigares asphyxient les microbes, le whisky que je bois les tuent ». Ce grand homme… était un grand homme.
          J’ai fais des plongées en Martinique, sur son ancien bateau, (modeste) qu’un club avait racheté, du nom de sa nièce, très jeune, qu’il avait épousé !!! bis repetita : un grand homme !!

          1. Peste et coryza

            Je préfère Montgomery…Le coté ascétique, sans doute.

            De plus, Montgomery avait pour lui une rigueur morale que n’avait pas Churchill…

          2. Higgins

            On doit à Monty la longue bataille de Caen en juin-juillet 44 et la désastreuse opération d’Arnhem. Et puis, il ne devait pas être drôle à vivre. A ma connaissance, il n’a laissé aucun bon mot!!! Churchill, lui!!!!!

          3. Peste et coryza

            Montgomery était fils de pasteur : il avait une discipline personnelle très stricte.
            Ses hommes le redoutaient car il avait obligé ses soldats d’Afrique à appliquer cette discipline.
            C’était aussi le genre à faire des omelettes en cassant beaucoup d’œufs, si j’ose dire.

            Notez que Churchill a lui aussi connu pas mal de déboires militaires.
            Et que Monty n’était pas le seul responsable du foirage hollandais de 44.

          4. Aristarque

            C’est vrai que Churchill était anormalement attiré par les Dardanelles, ce qui a beaucoup couté aux Britons et à la Royal Navy.

  25. Pascale

    «  » »qu’une telle vacance à l’Assemblée signerait la fin de l’État, l’écroulement de l’administration, le grippage total et définitif des institutions et » » » ô horreur la fin de la démocratie !!!

  26. gem

    faut pas idéaliser 1973 ( ORTF, pas de radio ni de TV libre, « affaires », loi de 1948 bien vivante, avortement clandé, etc.) mais il est vrai qui si on pouvait choisir qu’entre la législation de l’époque et celle d’aujourd’hui ça serait vite vu.

    1. Tribuliste

      A se demander si l’explosion des moyens de com n’est pas la source de nos soucis. Pour se montrer efficaces et présents, nos élus ont dû se bouger fissa…et voila le résultat, du travail bâclé pendant 4 décennies

  27. Lambda Expression

    « Nous étions en train d’intervenir mercredi soir pour un malaise à domicile lorsque des individus ont essayé de chaparder notre ambulance »

    Comme c’est plein de bisous ca… chaparder. C’est mignon ca hein ?
    quels sont donc ces garnements si taquin ?

    Un taquet oui ! et direct sans commission, delivre avec la plus grande souplesse par Jerome (Le banner).

  28. PhD

    Il y a 40 ans, le président Pompidou décédait.
    Le remplaçant est un polytechnicien énarque, le premier ministre science po et énarque.
    Des technocrates pur jus
    Début des malheurs

    Pour Olivier Vitri : il faut les payer, suffisamment pour qu’il soient à l’abri du besoin et de la tentation.
    Mais :
    deux mandats maxi, consécutifs ou non, pour le même type de fonction, mais deux mandats de députés ou sénateurs interdisent tout autre mandat.
    obliger les fonctionnaires à démissionner s’ils sont élus (sinon, ils renoncent à leur mandat), avec interdiction de retourner dans la fonction publique, y compris comme contractuel.
    Perso, qu’un député ait des attaches municipales, pourquoi pas si ça peut lui permettre de rester au contact du terrain, mais à préciser.

  29. Ober Mallow

    @h16
    Je suis 1000 x d’accord pour défaire mais il faut le faire avec méthode et sans heurter la « foule » et les mentalités pour que ça tombe dans la boucherie sociale.
    Les consciences ne peuvent pas passer d’un état de fait a un autre juste en stoppant tout, les répercussions seraient énormes pour le société.
    Et il me semble qu’il faut des hommes pour manipuler ça avec des pincettes avec cet objectif sur les courts moyen et long terme, il s’agit des pouvoirs régaliens enfin seuls et responsables dans l’intérêt de l’échange entre les hommes.
    Ou alors on accepte ce postulat du « je me fous de ce choc » et on est dans la destruction créatrice violente, c’est un choix.

    1. Nyamba

      Je ne comprends pas pourquoi, d’ailleurs, les hommes politiques libéraux (s’ils existent) n’appliquent pas les même méthodes que leurs homologues : accéder au pouvoir par la manipulation et le mensonge, promettre la lune dans un programme aussi stupide qu’orienté sur la bienpensance et le vivrensemble (bon après, pour le cheval de bataille, faut faire son petit marché, hein : insécurité, pouvoir d’achat, chomage, etc, etc.), et puis une fois au pouvoir PAF ! faire exactement ce qu’on a envie de faire et…

      Hmm, non, j’ai rien dit…

    2. Greg

      Qui a jamais prétendu qu’une cure de désintox pouvait se faire sans quelques petits désagréments ?

      La cure se fera tôt ou tard, version sevrage complet, brutal et sans succédanés. Et cela fera des morts violentes et stupides, mais l’histoire de l’humanité nous montre que cela à déjà été souvent le cas…

    3. « il faut le faire avec méthode »
      Cela fait 20 ans qu’il aurait fallu le faire. Maintenant, c’est trop tard. On n’y coupera donc pas, au choc.

  30. Aristarque

    Faut pas idéaliser 2013 : radios, presse papier, télévisions sous perfusion permanente d’ argent public leur inoculant la bactérie soumissionna tetefroc abaissa, des « affaires » (faut-il vraiment donner une énumération à un lecteur assidu de ce blog?), loi de 1948 moribonde mais lois de 1982 et 1989 bien vivantes et revitalisées-dopées par Mère Duflot pour leur dernière dame-patronesse en titre, avortement pris en charge par la SS mais réapparition de la prison pour délit d’ opinion, prise d’ assaut des RER ou TER à la Jesse James au risque épouvantable d’ un rappel à la loi, chômage galopant, endettement vertigineux, etc…
    Mais ayant connu 1973, j’ y reviendrai plutôt volontiers comme vous, je pense…

  31. hussardbleu

    1973…. J’avais vingt ans (ou à peu près). Je ne laisserai personne dire que ce n’est pas le plus bel âge de la vie.

    Mais vous ne me ferez pas aller à Aden…

    1. kobus van cleef

      J’en avais 12…..
      J’ai lu chez un auteur sud africain dont le nom m’échappe »seigneur, ne me laisse plus souffrir comme dans mon enfance… »
      Mais j’ai l’impression de souffrir PLUS que dans mon enfance
      Et j’ai le sentiment que mes enfants vont souffrir plus encore…

  32. Helena Blavatsky

    Dit comme ça, c’est tentant de la bruler l’assemblée. Ou alors on en fait un musée, c’est plus éco-acceptable;
    et le departement de la culture dépensera peut être un peu moins à l’année (<- mensonge éhonté).

  33. channy

    #le poste « nourriture » dans les dépenses des ménages était en effet très important à l’époque, par exemple#
    A noter que cela correspond a la periode ou l on a tout fait pour reguler l ouverture des grandes surfaces( loi Royer par exemple)..il fallait proteger #le petit commercant# , les grossistes et semi grossistes..bref une myriade d intermediaire qui prenaient leur marge au passage..au final le consommateur payait la note.( le japon pratique encore ce genre systeme de distribution)
    c etait encore le bon temps ou les marques refusaient de livrer les grandes surfaces qui pratiquaient des prix bien trop bas a leur gout..
    mais Bon grace a ces lois nos politocards s en sont mis aussi plein les poches.

  34. samuel

    Avait-on encore un doute sur lui ?
    Guaino a t-il confirmé par sa posture et ses déclarations qu’il est un authentique étatiste ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.