Le chantage écolo n’a pas marché. Et c’est tant mieux.

Horreur et abomination. Le gentil fantassin du changement, François Hollande, n’instaurera pas de taxe sur le diesel en 2014 comme le réclament les Verts. Dans les rangs du parti écolotaxatoire, ce fut la consternation pendant les premières minutes et, une fois le coup encaissé, la rage, la colère, l’explosion.

Il faut dire que le fier pédaloflanbiste n’y est pas allé avec le dos de la cuillère en argent puisque lors de son allocution somnifère du dimanche 15 septembre, à laquelle il avait convié une sémillante Claire Chazal du service de télé privé sans déclencher la moindre bronca de la part des zélés thuriféraires de la neutralité médiatique, il aura déclaré, avec une dose minimale d’hésitation :

« Il ne faut pas réduire l’écologie à l’impôt »

Et il a raison puisque l’impôt n’est qu’une mamelle de l’écologie en France, l’autre étant la subvention (Ok, soit, il y aussi la destruction du patrimoine ou des paysages, comme ici, mais c’est plus une excroissance qu’une mamelle, disons). Pas étonnant que les écolos se soient ensuite fâchés tout vert lorsque le président a précisé que la contribution « Climat-Énergie » sera correctement fourrée à la taxe, mais pas l’année prochaine. Saperlipopette ! Rien l’année prochaine ? Mais, c’est parfaitement scandaleux, ça, monsieur !

Et c’est d’autant plus scandaleux que, on se le rappelle, les écolos avaient clairement posé un bel ultimatum à Hollande, à la suite d’une semaine fort agitée où le gouvernement et les deux partis socialistes (le canal officiel et le canal naturophile) s’étaient chamaillés pour savoir s’il faudrait sur-cogner le diesel ou se contenter de la bastonnade habituelle : Pascal Durand, le secrétaire national de Europe-Écologie-Les-Vers-Et-Les-Tirets, avait ainsi déclaré

« Hollande a six jours pour nous dire ce que va vraiment être la transition énergétique. »

Il manquait cruellement le « ou sinon » traditionnel qui accompagne ce genre de sorties bravaches, mais le principe était clair (et le sous-entendu tout autant) : le président accepte le principe d’une nouvelle taxation du diesel, ou sinon… Ou sinon on peut supposer que les socialistes-écolos refuseraient de s’allier aux socialistes-qui-aiment-le-changement-maintenant aux prochaines élections municipales. Autrement dit : « tu taxes ou tu perds », qui n’est pas sans rappeler « la bourse ou la vie » et qui permet de mesurer de façon assez précise dans quels milieux et avec quelle mentalité les écolos de gouvernement vivent actuellement.

Bien évidemment, il faudrait être de la plus grande naïveté pour ne pas croire à la réalité de la menace écolo ainsi formulée ; en pratique, le parti socialiste sent de façon très claire que son électorat n’est plus exactement assis sur une base aussi solide qu’il le fut jadis. D’ailleurs, des notes internes des renseignements et des retours du terroir, par le truchement des députés, ne laissent guère de doute au point que des articles filtrent dans la presse montrant que les traditionnels soutiens du Parti officiellement socialiste sont agacés de la situation actuelle.

Mais si l’analyse des Verts est exacte sur la nervosité électorale de leurs copains socialistes sans chlorophylle, ils se trompent quant à leur poids réel dans l’opinion publique. Et si on ne peut guère retenir quoi que ce soit du soporifique courant d’air élyséen de dimanche soir, il surnage tout de même un fait, indiscutable : Hollande a envoyé bouler ad patres l’ultimatum écolo. Tellement vite, d’ailleurs, que le pauvre Mamère s’en est ouvert dans les colonnes de différents journaux avides de sensations molles :

« Notre ultimatum a fait pschitt. Il n’y a pas eu besoin d’attendre six jours pour savoir que, pour le Président de la République, l’écologie n’est pas une priorité. Il n’a pas mis en œuvre ce sur ce quoi il s’était engagé : une grande réforme fiscale qui inclut la fiscalité écologique. »

Et le député d’évoquer ouvertement son départ si les deux ministres écolos, Cécile Duflot et Pascal Canfin, ne quittent pas le gouvernement. Difficile de ne pas noter qu’une telle annonce revient encore à une espèce d’ultimatum bis, sur le mode « Ils quittent ou je pars », et prenons quelques secondes pour savourer la jubilation qu’elle provoque : d’un côté, Duflot et Canfin disparaissent du gouvernement, ce qui est une excellente nouvelle. De l’autre, Mamère disparaît d’EELV, ce qui est une aussi bonne nouvelle, puisqu’elle s’accompagnera possiblement d’une explosion en vol d’un parti résolument insupportable d’hypocrisie. Du point de vue du contribuable et de l’électeur, en tout cas, c’est un Epic Win quoi qu’il arrive.

epic win : zebra on a motorcycle !

Tout ce vaudeville montre en tout cas une chose fort intéressante : l’influence de l’écologie au gouvernement est en train de se réduire de façon sensible. Au delà de la petite guerre intestine qui va maintenant se dérouler entre EELV et le PS, on peut noter qu’un tel affichage public de dissensions était purement inenvisageable il y a un an, encore moins avant les élections présidentielles.

Que s’est-il passé ? Plusieurs choses.

D’une part, comme je l’ai déjà dit, le tabassage fiscal auquel sont soumis les Français actuellement a nettement réduit la marge de manœuvre du gouvernement en terme de rage taxatoire. En effet, chaque nouvelle taxe rend la suivante plus délicate à faire passer auprès d’une opinion qui, sur le sujet, commence à s’échauffer franchement. Et s’il est déjà difficile de promouvoir dans les médias des ponctions diverses au motif d’une meilleure répartition, d’une plus forte égalité, d’un nécessaire redressement des comptes et autres fadaises solidaires à base de bisous socialo-compatibles, il devient complètement impossible de justifier l’augmentation d’une taxe sur un produit déjà lourdement taxé comme le gasoil, et qui a été, sur les 40 dernières années, assez franchement favorisé par l’État notamment pour des motifs écologiques (foireux, certes, mais écologiques).

D’autre part, la crise touche maintenant tout le monde, à différent niveaux : les pauvres, c’est évident, dans leur pouvoir d’achat, dans leurs habitudes ou dans leur détresse quotidiennes ; les classes moyennes, par l’avalanche de taxes diverses ; les riches, par leur simple exfiltration de l’enfer fiscal français. Pour rappel, l’oppression fiscale française en un graphique, c’est ça :

oppression fiscale

L’écologie politique en France, très concrètement, est presqu’exclusivement pilotée par des socialistes, des communistes ou tous les tons pastels de ces tendances collectivistes ; les propositions de ces groupuscules effervescents de l’intervention étatique se traduisent toutes par une augmentation du rôle de l’État, des collectivités ou des administrations par la norme, la régulation ou la fiscalité. Quant au but essentiel de cette écologie politique-là, il est synthétisable en une recherche permanente, puérile et contre-productive, d’apaisement de conscience, une expiation par l’autoflagellation (fiscale ou physique) d’une faute inouïe : celle d’être en vie sur Terre et d’influer sur ce qui nous entoure.

Et alors qu’en temps de prospérité, l’honnête homme peut consacrer une part de son temps et de ses bénéfices pour apaiser sa conscience (ou faire taire les crins-crins lancinants des écolos médiatiques), il en va bien différemment lorsque la bise est là : le bénéfice n’existe plus, et le temps ou les moyens à consacrer aux salamalecs éco-conscients grèvent rapidement l’essentiel de ce confort qu’on aura chèrement arraché à une Nature qui n’a, en réalité, absolument aucune pitié ni aucune facilité à offrir à l’Homme.

Dès lors, il devient quasiment impossible de donner une place aux excités de la taxe carbone, de l’isolation thermique obligatoire ou des lampes fluodéprimantes : ils coûtent trop cher fiscalement, et de plus en plus cher électoralement (surtout si l’on se rappelle que les saillies des uns et des autres, régulièrement au panthéon de la crétinerie, accroissent le besoin de les tenir éloignés). Si l’on ajoute le fait que, petit à petit, les citoyens se rendent compte de l’ampleur de la fumisterie écologique du Réchauffement Climatique Anthropique, le crédit des adorateurs de Gaïa s’effondre.

Je ne me réjouirais pas trop vite : je suis sûr qu’on entendra encore un trop long moment les babils insupportables des cuistres écolos. Il leur reste tant de sujets idiots à développer n’importe comment qu’on peut être sûr qu’ils combattront pied à pied leur perte d’influence.

Mais la tendance est là, prometteuse.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires211

  1. Aristarque

    A 2,qq chose de l’ électorat, les pastèques peuvent fournir un appui léger mais pas un soutien pour les cas désespérés. Si bien que leurs ultimatums (on s’en tamponne le c…) 😐

    1. deres

      Les règles électorales des municipales font qu’en fait ce sont les écologistes qui ont besoin des socialistes et non l’inverse. Ces règles ont d’ailleurs été promulgués par les socialistes eux-même à destination des écologistes et des communistes. En effet, si on obtient entre 5 et 10% au premier tour, on n’est pas au deuxième mais on peut se rallier officiellement et avoir des places dans les listes électorales qui sont alors modifiés … On comprend bien l’intérêt car contrairement aux ministres venant de nul part, les responsables politiques municipaux sont nécessairement des conseillers municipaux (sauf le chef de cabinet du maire qui peut être bombardé genre la femme ou le mari du maire …). On comprend mieux au passage le besoin d’ostraciser le FN afin d’éviter que l’UMP fasse de même avec eux.

  2. Le Gnôme

    Même le Giec mets un glaçon dans son réchauffisme, c’est pour dire que toutes les taxes instiruées pour sauver Gaïa sont inutiles, que les subventions aux éoliennes et autres tartufferies pourraient l’être aussi, à la plus grande satisfaction générale.

    Mais les écolos n’ont pas encore compris.

    1. Théo31

      Pour être inutiles, les taxes déjà instaurées seront quand même maintenues. Les gens verront bien que les alibis éscrologiques ne sont que des moyens pour les pastèques de pouvoir se taper des putes et des petits fours à leurs dépends.

      1. Deres

        Pour être réaliste, c’est surtout une question de curseur. L’indépendance énergétique est aussi un objectif intéressant. Certaines de technologies peuvent se justifier localement. Le problème est que tout cela n’est pas analysé objectivement et en tenant compte de toute les conséquences mais de façon purement mensongère et idéologique.

        Quand on voit qu’en quelques années, les nouvelles normes d’isolation ont augmenter les prix du neuf de plus de 20%, on peut se dire à juste titre que cela va trop vite … Cela ne fait que créer une inflation des prix de l’immobilier qui participe à la bulle et créer une demande forte pour l’ancien non rénové beaucoup moins cher !

        Idem pour les éoliennes qui peuvent être de bonnes idées localement. Sur des îles isolés et utilisant déjà systématiquement des groupes électrogènes, une éolienne est très rentable. Des éoliennes marines à proximité directe de grand centres urbains sont aussi probablement intéressantes car il n’y aurait pas de problème d’acheminement et de demande. Mais des éoliennes en grande quantité perdus dans la pampa loin des centres de consommation , autant directement brûler des billets dans des centrales au charbons.

        Idem pour les véhicules électriques. Autant pour des flottes d’entreprises avec des trajets bien définies cela peut être intéressant, autant pour des particuliers, c’est particulièrement idiot. Si le gouvernement voulait vraiment pousser à avoir des véhicules électriques urbains pour les trajets domicile travail, il subventionnerait massivement les scooters électriques qui sont d’ailleurs des succès dans d’autres pays sauf en France. Étonnamment, les subventions sont réservés aux voitures …

        1. vengeusemasquée

          Je suis d’accord avec l’idée que l’indépendance énergétique puisse constituer un objectif de politique publique, s’il est approuvé par les Français qui en comprennent les enjeux. En revanche, l’habiller dans un costume écolo me semble hautement contestable, pour ne pas dire franchement scandaleux. C’est tout le problème.

            1. tobor

              ahaha , elle est très bonne en effet…
              J’aimerais bien savoir si ce sont vraiment les paroles de la chanson en chinois qui sont traduites …

          1. Deres

            Justement, ce genre de projet est typique. Il est clairement à l’initiative du maire. Les études n’en sont pas mais sont des encarts publicitaires et servent juste à démontrerv le bine fondé d’une décision à postériori. De toute évidence, les éoliennes sont gérés plus ou moins en direct par la municipalité et non par une structure privée prenant des risques financiers et donc réfléchissant beaucoup avant d’avancer le pognon … Tout ce qu’il ne faut pas faire en fait …

  3. Nyamba

    Cela fait quatre mois que je suis vos publications, cher hôte.
    C’est la première fois qu’un billet suscite chez moi un sentiment de soulagement – fugace, mais bien réel !
    Merci donc ! Ma journée peut se poursuivre le cœur un peu moins lourd 🙂 (Il n’en fallait pas beaucoup, quand on y pense…).

    1. Elphyr

      Faut rester relatif : c’est Hollande (qui a un record d’impopularité) qui envoie bouler les écologistes. C’est une honte pour eux mais ça ne les détruit pas.

      1. Nyamba

        Ah non alors, vous allez me ruiner ma bonne humeur 🙁 ! J’ai bien dit que le sentiment était fugace… il n’en est pas moins précieux !

  4. SebMtp34

    Et une écolotaxe sur les automobiles qui va augmenter pour les grosses cylindrées (importées bien sur) parce que prétendument le bonus coute trop cher…

    Et si on supprimait les deux ? Ca ne couterait rien en bonus, plus besoin d’aggraver le malus, et en plus on économiserait les frais de recouvrement.

    oups, c’est pas écolo… désolé.

    1. Deres

      Il y a des règles générales de politique sur la taxation en France :
      – une taxe temporaire ne l’est que temporairement
      – une taxe indolore (autour de 1%) croîtra de 1% par an en moyenne
      – un bonus/malus se transformera progressivement en malus/malus
      – les taxes se reproduisent par mitose en faisant un petit ayant exactement le même objet tous les 10 ans environ (par exemple, il y a 5 contributions sociales similaires sur les revenus du capital: CSG + CRDS + prélèvement social + contribution additionnel + prélèvement de solidarité). Cela permet de camoufler les impôts et par exemple de dire que les impôts étaitentbeaucoup plus important en 1910 en ne regardant que l’IR.

  5. chrome

    Mouais, concernant l’Epic Win, j’attends de voir avant de me réjouir. N’oubliez pas qu’ils ont tous été débarrassé chirurgicalement de tout sentiment de honte. Les deux connards de minustres vont rester et 25 décembre Parent Un (ou Deux, je ne sais plus) va rester aussi. Il ne faut pas prendre au pied de la lettre ce qui n’est qu’une figure de rhétorique à deux balles destinée à donner le change.

      1. Pffffffffft

        Le parent 1 ( ou 2 on ne sait plus ) de Térébentine en a remis une couche contre Manu … D’ici à ce que ce soit Hollande qui vire parent 2 ( ou 1 on ne sait plus … ) avant qu’elle ne claque la porte …

    1. Duff

      Je pense aussi. Quand on se rappelle le soir de l’élection d’Hollande à la Bastille de la tête de ravie de la crèche de Buflot et de Jean Patrick Michel Bernard Vincent Placé, ils ont tellement voulu leurs places qu’ils ne les lâcheront pas. Les verts font aussi pression pour que le PS leur laisse des mairies l’an prochain. A certains endroits, il y a bien quelques pastèques qui vont éclater : Je serais résident de Sevran, je préparerais le goudron et les plumes…

          1. vengeusemasquée

            Oui parce que de vous à moi, que ce soit Hidalcoco ou Kosciuskoko qui remporte la timbale, rien ne changera pour les parisiens et les banlieusards. Le massacre de Paris continuera de plus belle et les bouchons poursuivront tranquillement leur petite croissance.

            1. Minou

              Qui sait peut être qu’après les élections j’aurais une bouche de métro dans le village (200 habitants quand même). Non! tant pis je prendrai ma voiture qui a 20 ans, je rassure nos amis les zécolos c’est une essence.

            2. Duff

              Tant que les parisiens ne paieront pas le prix exact des fumisteries de leurs élus, ça continuera. La taxe d’habitation même en forte hausse – comme ailleurs d’où le tour de passe passe des droits du mutation pour masquer (un peu) cette hausse avant les municipales – elle reste faible à Paris.

              Vous allez voir comment après avoir été virés partout des villes à plus de 10 km de Paris, les écobobohomo-compatibles vont enterrer le tarif unique dans les transports dans le jardin…

  6. christophe

    OK mais ne faisons pas de Hollande, pour le coup, un chevalier blanc.

    C’est « quand même » Neuneu 1e qui a frayé avec et nommé les hystériques Duflot, Batho etc.

    Ok le voir maintenant leur filer quelques baffes, bien entendu, ça fait plaisir.

    Ce qui est encore plus jouissif c’est de voir à quel point l’attrait de la soupe est plus fort que tout pour ces petits apparatchiks « écolo ».

    On sent que la Duflot POUR RIEN AU MONDE ne quitterait son petit ministère. On sent qu’elle aime, qu’elle s’y sent bien. Son petit chauffeur, les loufiats, les grands bureaux, les bouffes, les voyages, les lumières, c’est son truc.

    Corollaire, elle souffrira toutes les humiliations, elle avalera tous les pythons…. afin de pouvoir rester. Elle n’est qu’une poupée (moche) entre les mains de Hollande.

    Ce spectacle de la veulerie humaine est fascinant.

    1. LeRus

      Bien sûr que si, elle quitterait facilement son petit ministère: pour un job mieux payé (mais quand même avec chauffeur, loufiats, voyages etc)!

        1. Deres

          Ambassadeur de France chargé des négociations internationales relatives aux pôles Arctique et Antarctique ==> Michel Rocard …

          Les ambassadeurs itinérant sont une magnifique invention de Jacques Chirac ! Quand distribuer les placards dorés de la République ne suffit plus, il faut en créer de nouveaux …

          1. Deres

            26 ministres itinérants avec 13 millions de budget.
            Le gros est bien entendu constitué de frais de mission donc de l’argent non imposable …

            Un sénateur socialiste, Richard Yung : « Sur les 26 postes d’ambassadeurs thématiques certains ont une activité réelle. D’autres, sont plus problématiques et donnent parfois l’impression d’aider quelqu’un que le suffrage universel n’a pas voulu reconduire ».

            Ouf, certains sont utiles. Alors tout va bien ! une chance que nos élus surveillent finement les dépenses de l’Etat.

          2. Duff

            Michou en plus sucre gentiment les fraises, les dernières fois que je l’ai entendu, faire la promo de son livre avec le pipoconomiste larumachin, il racontait n’importe quoi, se plantait dans les dates enfin bref une belle déchéance. M’enfin pour un pingouin c’est une promotion assez logique en fait.

            1. Deres

              C’est beau d’avoir un emploi honorifique à 500 000 € par an. En plus de sa retraite bien entendu. Et comme cela ne suffit pas, il fait prète-nom pour des livres d’économistes idéologique à la con. De toute façon, en tant qu’inventeur de la CSG, il doit être maudit sur au moins 7 générations. On en a guillotiné pour moins que cela en 1789 je rappelle …

  7. jacqueshenry

    Il faut rappeler que c’est Martine Aubry (madame 35 heures), une habituée des cures de désintoxication pour alcooliques anonymes, qui a été en charge de la magouille électoraliste entre PS et EELV en 2011. Elle a certainement abusé de schnaps lors de ces négociations pour que les vertes obtiennent ce qu’ils voulaient, un groupe parlementaire à l’Assemblée et des marocains au gouvernement. L’écologie en France, c’est comme les syndicats, elle n’est pas représentative et surtout nuisible !

    1. Aristarque

      Les écolos ont dû la faire carburer au genièvre (liqueur forte des Flandres)… Mais à l’époque, ils pesaient quasiment le double en poids électoral et paraissaient en mesure de l’ augmenter encore…
      Et comme Meremptoire a toujours le don de parier sur le tocard faussement prometteur du moment… 🙁

    2. Le Gnôme

      Laissons les marocains au Maroc, que les escrologisyes se contentent de maroquins.

      Sinon, à Lille, ce n’est pas le genièvre ou le Picon-bière ?

  8. Aristarque

    Les escrologistes peuvent donc se barrer du gouvernement, cela fera plutôt du bien à la Grance, vu la médiocrité et l’ ineptie de leur action (mis à part leur créativité fiscale où ils sont au niveau des SS -socialistes standarts-) En quoi la loi Alur de Duflot reflète t elle qq chose d’ écologiste si ce n’est éventuellement dans de fumeux prolégomènes? On peut donc parfaitement les renvoyer à leurs guerres picrocholines internes. Quant à L’amer Noël….

    1. Tribuliste

      Je rêve d’un départ non remplacé comme dans le privé qui dégraisse, avec impossibilité de se présenter à d’autres mandats… Retour à leur petit monde associatif auquel on coupera lentement mais sûrement le robinet à subventions, les voir dépérir petit à petit, s’entre dévorer et finalement disparaître.

      Ah si cela arrivait, je lirais la presse tous les jours juste pour les voir se plaindre pour rien obtenir en retour, si ce ne sont les sarcasmes d’une population en éveil… le bonheur (soupir).

  9. Flo

    Il y a deux jours je suis tombé sur une débat sur la fiscalité du diesel sur France Info.
    Yannick Jadot d’EELV s’y est fait ridiculiser par un ingénieur de PSA, et même par un professeur en pneumologie à la grande surprise de la « journaliste » qui menait les débats!

    Sur un tout autre sujet que vous appréciez H16, très belle émission sur Arte hier sur à quel point notre système éducatif il est vraiment trop méchant et de pire en pire en plus.
    http://www.tv-replay.fr/17-09-13/stress-scolaire-arte-10617001.html
    J’espère que vous avez un stock de mouchoirs.
    J’aime tout particulièrement le cursus scolaire de ceux qui dissertent
    doctement sur la question et trouvent le système vraiment trop dur pour les povtichoux.

        1. Duff

          Ha tiens bonne question! Il sert à quoi Sapin? Dans toute la dream team de crétins qui « gèrent » l’économie et les finances, on a vu (heureusement rarement) Benoît Hanon, Montebourde a été très grand depuis le départ, Moscouvici dont le jeu d’acteur crève autant les écrans que les bourses. Cahuzac, par générosité on va pas en parler. Bernard Nazneuve un peu mais Sapinou? Il sert à quoi?

          S’il ne fait rien c’est peut être le meilleur ministre.

          1. Calvin

            Ce gouvernement est en avance sur tout : dette cumulée annuelle, quotas de lois, ratio de lois idiotes, promesses, effets d’annonces et rétro-pédalages, hausse du chômage, etc…
            C’est comme du Sarkozy, mais on a changé de Président.

  10. anafesto

    … l’ampleur de la fumisterie écologique du Réchauffement Climatique Anthropique… ???

    Je ne suis pas un fondu d’écologie bobo, plutôt de la paysannerie, mais sur ce coup il faut m’expliquer H16.

    1. douar

      En deux mots, ça risque d’être un peu juste. Mais le RCA, c’est à dire le A de anthropique n’est pas franchement une évidence, contrairement à ce qui a été clamé depuis plus de 25 ans. Par exemple, En dépit de modèles sophistiqués, on ne comprend pas pourquoi le réchauffement s’est arrêté depuis maintenant plus de 15 ans et ce, malgré un CO2 en augmentation. Va consulter le site pensee-unique.fr pour te faire une idée.

      1. anafesto

        Merci beaucoup. Je suis assez d’accord sur le fait que modéliser le réchauffement climatique est compliqué. Mais je suis aussi un paysan de la montagne et les glaciers qui fondent sous mes yeux depuis 50 ans c’est une réalité que je constate de mes yeux tous les jours.
        La consommation des énergies fossiles ny est ama pas étrangère.
        Quant à la manipulation, elle fonctionne dans les deux sens. Même si ce que vous avancez est fondé et je pense qu’il y a du vrai, il est évident que les lobbies du pétrole le mettront en avant de façon aussi peu fine que nos ecolos bobos le font pour justifier leurs propres intérêts.
        Mon côté paysan : je me méfie des maquignons et ils sont légion.

        1. douar

          Pour envahir Rome, Hannibal a pu passer des cols aujourd’hui inaccessibles, avec des éléphants, parce qu’il n’avait pas de glaciers ou névés. Je ne crois pas qu’à l’époque, nous consommions des carburants fossiles. Les glaciers qui avancent ou pas sont une dynamique assez complexe (lire Robert Vivian à ce sujet). Bien sûr, beaucoup y voit là , la preuve du RCA, comme la montée des eaux des océans (bien visible au Mont St Michel par exemple ;))

        2. carpe diem

          Bien sûr anafesto, vos doutes sont très pertinents. Vous parlez de la montagne et de la fonte des glaciers, mais si vous allez sur le site « la pensée unique » , que vous essayez de comprendre les mécanismes très complexes du climat (j’ai du m’accrocher pour assimiler ce qui est très technique) vous constaterez : que la climatologie est une science relativement récente, qu’il est extrêmement difficile de mesurer la température de la terre, que le plupart des phénomènes que l’on nous présente comme liés au réchauffement sont souvent des phénomènes cycliques. L’hyper médiatisation des « événements climatiques » comme les ouragans, tornades peuvent nous laisser penser à tort qu’ils se multiplient. J’ai appris également que les photos aériennes prises lors de la 1ère guerre mondiale, je crois, ont été récemment relevées du secret défense par divers pays, elles ont permis de constater que la fonte des glaces polaires s’est déjà produite. Je suis comme vous, jeme méfie des élucubrations dans un sens comme dans l’autre, mais ce site a le mérite d’être géré par un scientifique qui me semble objectif et qui ne fait partie d’aucun lobby ! Bonne journée à tous

    2. Calvin

      Je vais essayer de faire dans le consensuel.
      Le GIEC a été institué pour prouver le Réchauffement Climatique par l’Homme, à cause du CO2 libéré par ses activités.
      La hausse du CO2 est avérée, mais pas son rôle dans le réchauffement.
      Donc, soit l’homme agit par un autre procédé, soit son impact est moins important que d’autres facteurs, naturels, eux.
      La fumisterie a constitué en une obligation pour les entreprises et les citoyens à payer pour le CO2 rejeté.
      Ces taxes ou subventions (bonus/malus), cet argent donné à des officines ou à l’industrie chinoise, font qu’en période de crise, c’est assez malvenu.

      Mais bon, en 2015, avec le plein emploi, le boom de la croissance et la décrue importante de la dette, on pourra peut-être s’y remettre…

      1. anafesto

        Merci Calvin. En 2015, tous les problèmes seront resolus pour sûr. Plus de dettes, plus de déficit, plus d’ecolos au pouvoir peut être même. Ouaip ! En 2015 on pourra s’y remettre. ( c’était au cas où certains, plutôt rares sur ce blog n’auraient pas saisi maintenant je préviens ça évite de me justifier ).
        Un conseil météo pour finir, d’un type de la terre, conseil sérieux celui là : quand l’orage gronde, vaut mieux rentrer les foins avant de se prendre une averse de grêle.
        Et là, avec une OAT qui grimpe grimpe, des dirigeants économiques au QI inférieur à la température rectale, et des financiers qui se paieront sur la bête, j’ai une furieuse envie de mettre le betail à l’abri.
        Comprenne qui pourra.

      1. Duff

        Tabassage en règle et très propre ce matin dans les experts au sujet de la crédibilité de la parole politique et de Moscouvici en particulier. Pour faire suite aux commentaires du billet d’hier et sur le fait que la France va aller au tapis, les invités de Doze ne le cachent même plus, c’est dire!

    1. Black Mamba

      «Nous demandons un effort aux Français, notamment mais pas seulement, j’en ai conscience, à ceux qui ont des revenus plus élevés. Mais ceci nous le faisons pour préserver notre modèle de solidarité»,
      👿
      Avec ce genre de déclaration entendu jour après jour et d’action à l’encontre de notre pouvoir d’achat , le français lambda peut agoniser la bouche grande ouverte 😡

    2. Calvin

      Bah, la pause fiscale n’est qu’une pose, une posture… une imposture, en fait.

      De plus, c’est le sens premier des « impôts », réclamés à l’époque par les imposteurs (ancêtres du Fisc).

    3. Pascale

      De toute ce n’est pas de pause que le pays a besoin, mais d’arrêt total des augmentations + une décroissance du poids de la fiscalité dans tous les domaines
      Avec leur histoire de pause on encore dans l’escroquerie sémantique comme l’histoire de l’inversion de la courbe du chômage. Ils essayent de faire gober aux Français que pause signifie arrêt, comme Abruti 1er essaye de faire passer des vessies pour des lanternes, a savoir une baisse tendentielle du taux de chômage pour une baisse effective du chômage.

    4. effigy1

      il en est de la pause fiscale comme du non-cumul des mandats: remis aux calendes grecques (un comble) elles seront pour la prochaine législature, quelle qu’elle soit !

  11. DirtyBond

    Puisque l’on est dans l’écologie. Petite question concernant l’utilisation des ressources naturelles : comment sont déterminés les droits d’exploitation des mines/réserves de gaz, eau (volvic, evian, etc…) en France ? Ce sont systématiquement des sociétés privées ?

    Je serais curieux de connaître aussi le point de vue libéral sur ce sujet.

    1. gem

      l’état est propriétaire, et comme il est généralement incapable d’exploiter il concède à une entreprise privée moyennant finances (enveloppe kraft bienvenu) tant que c’est rentable, après quoi il nationalise pour faire encaisser les pertes aux contribuables.
      Variante : il nationalise dès le départ et assure un partage équitable du profit : 1/2 politiciens, 1/2 employés, 1/2 clients (politiques) ; oui, ça fait 3 moitié, ce n’est pas une erreur, le contribuable (toujours lui) fournit la moitié manquante

  12. Tribuliste

    Nous avons Mère Nature(peinture) Duflot qui serre les fesses là : pourvu que tout le monde ait bien saisi qu’au gouvernement elle n’est pas Verte! Oui oui, les idées jusqu’au boutistes restent au vestiaire ou à la maison avec Copain.
    Une vraie pro qui fait son taf sans se laisser envahir par les mauvaises ondes alentours.

  13. Mominette

    Même râclée pour les écologistes anglais, belges, hollandais etc etc …

    Dire « réchauffement climatique », « éolienne » ou « écolo » est devenu universellement un joke absurde, qui provoque automatiquement des éclats de rire … m-eme en Allemagne.

  14. Sabrauclair

    Je vois mal la DUFLOT quitter son ministère. Car le pouvoir c’est l’essence même de son « combat ».

    Oh bien sûr, même en démissionnant elle garderait acquis ses « droits » à la retraite bien mérités (hum) et après tout ça aussi c’est le but final poursuivi…

    Ah, si elle pouvait se casser, pardon: avoir la décence de démissionner pour mettre ses actes en conformité avec ses idées, ce serait un petit moment de bonheur comme le gouvernement ne nous en a pas donné depuis l’opération « les yeux dans les yeux » de Cahuzac.

  15. Black Mamba

    Hier , nous avons téléphoné à différents distributeurs de FIOUL domestique , il a encore augmenté 20 à 25 centimes depuis le mois de Janvier.
    J’aimerai bien que notre gouvernement fasse un effort la dessus , nous n’avons pas eu notre réchauffement climatique mais bien au contraire .
    👿
    Nous consommons au moins 3000 litres par an!

    1. Duff

      Mais non il n’y a pas d’inflation! Dans mon Franprix les pâtes Barilla viennent de prendre 15% en 6 mois, pas grand chose. Certainement la faute à de mauvaises récoltes en Alaska.

    2. Nemrod

      Dans mon coin bourguignon, j’ai coupé le chauffage fin juin et rallumé le 10 Septembre…soit environ 10 mois aux tisons.
      A ce rythme de réchauffement, le maïs d’ensilage va geler avant la récolte ( 3 semaines de retard)
      Heureusement que ça se réchauffe…qu’est ce qu’on aurait pris !

        1. Flo

          Et vous vous allez finir par vous geler les fesses si vous restez habillée comme ça!
          Mettez des pulls avait dit Lagarde avant que tous les clignotants ne passent enfin au vert.

          1. Black Mamba

            😆 Mon époux est toujours étonné de me voir me balader en string et de porter un gros pull et un cache nez.
            Je n’ai pas froid aux fesses 😛

            1. Martini

              Black Mamba, sachez que à cause de vous (enfin surtout de votre avatar :mrgreen: ), je ne peux plus lire h16 au boulot : je serais très embarrassé par le fait que mes collègues pensent que je vais sur des sites, disons… osés. Sans parler du fond noir qui n’arrange pas les choses :mrgreen:

    3. carpe diem

      Comme nous: en région Nantaise nous avons consommé un max de fuel, obligés de remplir la cuve au mois de Mai, le réchauffement climatique ça craint!
      Un site excellent pour se faire une idée, bien que très technique : « la pensée unique pour les scientifiques ». On y démonte régulièrement le discours des nouveaux totalitaires que sont les écolos-bobos.

    4. Yrreiht

      C’est beaucoup 3000 litres, êtes-vous bien isolé ? Je suggère d’envisager des travaux d’isolation. un simple changement de fenêtre et une isolation des combles ont eu chez moi un effet spectaculaire.

      1. gem

        effectivement, sans céder aux délires de la RT 2012, il est particulièrement rentable d’investir dans quelques plaques de polystyrène ou rouleaux d’isolants sous les combles, et des huisseries correctes

      2. Black Mamba

        J’habite une maison de 300 m carré.
        Je pense qu’il faut changer la Chaudière, elle date , c’est une antiquité.
        Les entreprises ont une fâcheuse tendance à augmenter les devis dès qu’ils apprennent le métier de mon époux. Nous avons été tenté de changer de fenêtres mais c’est de l’ordre de 30 000 euro. 🙁

  16. Olivier Vitri

    Les kamarades « Il faut une nouvelle orientation pour « permettre aux salariés de changer de motorisation » 🙂

    Et cela « ne peut pas se faire du jour au lendemain », (…) en rappelant les politiques d’encouragement au diesel pendant 30 ans.
    Pour la CGT, il est également indispensable de « rendre plus accessibles les transports publics ».

    La CGT « n’est pas opposée » à une fiscalité 🙂 écologique carbone/énergie, mais elle estime qu’elle doit « s’inscrire dans une réforme globale du système fiscal 🙂 »

    Ben voyons.

    1. Calvin

      J’adore les arguments de la CGT : « cela ne peut pas se faire du jour au lendemain ».

      L’instabilité fiscale des PME et TPE, le changement de règles, normes, formulaires, décrets, lois (et pour quasiment tous, de façon rétro-active) à la semaine ne les gênent absolument pas.
      Pathétique.

      1. Olivier Vitri

        Petite gestion, petite mentalité, petite vision à la petite semaine, forcément ça mène à un petit pays avec un nombre de pauvres de plus en plus grand.

  17. Pascale

    En tous cas, s’ils ont été obligés de reculer, Bufflot vient de faire passer son projet de loi liberticide pour les propriétaires et ça c’est encore un coup assassin qui fait basculer encore plus le pays dans soviétisation.
    Se rend elle compte la petasse, qu’elle a ainsi définitivement tué le marche locatif, sclérosée qu’elle est dans son corset idéologique ? Même question pour les députes qui ont voté pour.
    Quand je pense que cette nana au gouvernement qui tue les libertés de chacun, ne représente que 2% de l’électorat et qu’elle a un tel pouvoir de nuisance, je suis révoltée.

    1. Le Gnôme

      Ce qu’une loi a institué, une autre loi peut le défaire. Bon, je ne vois pas les socialistes de droite le faire, mais il n’est pas interdit de rêver.

      D’ailleurs, notons que le parti socialiste honteux est aux abonnés absents, toujours en train de se livrer une guerre picrocholine pour savoir qui sera candidat au poste de calife, ce qui conduira à un 21 avril à l’envers.

      1. Calvin

        Le Gnome : « Ce qu’une loi a institué, une autre loi peut le défaire. »

        Non-sens.
        En France, c’est « Ce qu’une loi a institué, diverses lois supplémentaires peuvent le nuancer. Ou pas. »

            1. Nyamba

              Comme l’énonçait Coluche (et je suppose que Christiane avait cela en tête quand elle a pondu cette loi aussi profondément humaniste que paraplaquiste) : « Dieu a dit : l’Homme est égaux ».
              En dépit de tout cela, demeure cette question fondamentale : pourquoi pisser debout est-il si salissant quand c’est moi qui essaie ?
              Non, la Loi ne peut pas tout faire… et c’est bien triste 🙁

  18. Martin T

    Mamère et ses amis « grenades » (vous savez le fruit vert à l’extérieur et rouge à l’intérieur)…ben les grenades sont en plâtres…grenades d’exercice.

    Lui et sa clique de pignoufs brassent plus de vent qu’une éolienne subventionnée…Si on pouvait transformer en énergie leurs débit de bêtises en tout genre, notre bilan énergétique serait largement positif.

  19. Karamba!

    Ah nos écolos français, il le maudissent ce jour où le singe est descendu de son bananier, se redressant sur ses deux pattes postérieures pour voir ce qui se passait dans la savane… Maintenant il faut payer le prix de l’évolution… Vas y Cécile, remonte sur ton arbre…

    1. Lambda Expression

      Genial ce gars.
      Cahuzac return, le cave se rebiffe.
      Je l’applaudi moi.
      Ba oui. Dites, vous preferez que les Dabes s’engraissent sur la populasse ou sur Novartis ?
      600k, ca fait combien d’impots ? Pour un gars de ce volume je suis etonne.
      Le risk return etait nul. Il s’est vu trop gros. Mal conseille le Breton.
      Les autres Bartolonne et Co on eu du mal a montrer l’epaisseur du larfeuille et quand on voit leur taule, on s’etonne encore.
      Faut dire que c’est moins rique de tondre depuis le public.
      Je me dis qu’il ont pas eu l’occasion de fricoter avec le prive ceux la, sinon ils aurait tate le goujon sur les bords du Leman, faut pas douter.
      En attendant j’aime bien le doigt qu’il leur fait a nos vierges affarouchees.
      Dites, zavez lu comme moi ? pas de disfonctionnement de l’etat a son sujet, pas d’entrave a la justice.
      Ouf ! on avait cru. WTF ?

    2. Calvin

      C’est un petit joueur par rapport à Guérini, le Président du Conseil Général des BdR; qui veut (et a semble-t-il eu gain de cause) se faire rembourser ses frais d’avocat par le CG qui l’a assigné en justice…

          1. hussardbleu

            « Es gibt ein RechtKammer! »…. le meunier de Sans-Souci savait qu’il y avait des juges à Berlin…. ici, et à Marseille notamment, nous n’en avons que les ombres… et un Ciceron finirait comme l’autre…

            1. Calvin

              Ah, si on passe à l’Allemand, j’en perds mon latin !!

              Le Meunier de Sans-Souci écrit par François Andrieux a-t-il un (très) lointain rapport avec les affres de Guérini, torpillé par les turpitudes de son Andrieux (Sylvie) à lui ???

            2. hussardbleu

              Andrieux n’est qu’un compilateur : l’anecdote citée par Voltaire, je crois, concernait le Vieux Fritz qui voulait arrondir son petit domaine de Sans Souci aux dépens d’un pauvre meunier qui s’y trouvait enclavé.

              Quand le Hohenzollern, Eclairé mais néanmoins Despote, fit connaître ses prétentions apparemment non négociables, le petit meunier s’écria « Il y a des juges à Berlin! » soulignant à la fois la créance qu’il avait en la Justice, et le respect certain à ses yeux que le Roi de Prusse accorderait à une décision de la RechtKammer.

              Des juges respectables et respectés, quelle belle idée !

  20. val

    Un écolo c’est un animal qui vit en centre ville dans un appartement douillet, qui déteste la campagne , et qui passe sa vie à expliquer aux autres comment vivre sans offusquer (selon leurs critères) dame Nature. Je rêve de faire passer une année à ces pastèques en montagne ds une bergerie à garder des moutons assiégés par les loups.
    Dans nos montagnes , ces nuisibles ont fait des lâchers de vipères, et se gargarisent de l’augmentation des loups.
    Je rêve aussi de faire un lâcher de cobras/rats/punaises de lits/poux/vermine/moustiques/nounours-tueurs dans l’appart de Duflot et consorts.

    1. topolou

      Dans les pyrénées : lachage de vautours. Comme par ailleurs, il y a obligation d’enterrer le bétail mort le plus vite possible, les vautours n’ont rien à manger et attaquent le bétail encore sur patte, mais  » malade ».
      Une personne que je connais s’est retrouvée à un col, entourée de plusieurs vautours.. il parait que la bestiole est haute est impressionnante. Elle n’en menait pas large ( ne sachant pas quel était leur état de réplétion)
      A quoi sert le lacher de vipéres ?

      1. anafesto

        Je confirme. Au printemps une randonneuse s’est faite bouffer en deux heures par les vautours après avoir fait une chute mortelle. Ils s’attaquent aux agneaux car ils ont faim et pas de carcasse à dévorer. Ey ce sont de gros bestiaux je confirme.
        Sinon avec des copains on avait envisagé de monter un comité de réintroduction de la vipère au coeur de Paris, à Saint Germain des Prés… Dans les parcs et jardins, comme avant quand les parisiens vivaient heureux entassés dans des chaumières.
        Pourquoi faudrait il réintroduire l’ours chee nous et pas les vipères à Paris ? Hein ?

      2. Grosben

        Si les vautours ont très faim depuis quelques années, c’est parce que que l’Espagne a interdit les « charniers » à ciel ouvert. C’est vrai qu’ils attaquent parfois du bétail affaibli (sur le point de mourir), mais rassurez-vous les vautours sont encore très loin de s’attaquer aux humains vivants.
        Le délice est de voir la réaction pathétique de déni de la LPO sur le sujet, alors que des dizaines de témoins ont pu observer le vautour en action sur des bêtes malades et qu’il y a même des vidéos sur Youtube…

  21. jeanpierre

    La carte me perturbe. La Corée du nord, par exemple, prélève à 100% le salaire des ouvriers qui est intégralement reversé à l’état. Pourquoi ce pays figure-t’il en vert sur la carte. Parce que l’argent ponctionné en Corée est un impôt et donc qu’il n’y a pas juridiquement de prélèvement obligatoire?

    1. Calvin

      Tu la cherches où la Corée du Nord ? Dans l’hémisphère Sud ???
      Cécile, sors de ce corps !!!!

      (En même temps, pas tout le monde est diplômé d’un DEA de géographie… euh, wait…)

  22. Martini

    «C’est quoi notre sociologie électorale aujourd’hui? C’est simple, nous n’en avons plus aucune. Les jeunes, c’est mort. Les catégories populaires, pareil. Les retraités, ils vont voter FN. Toute notre assise électorale est à rebâtir»

    Mouais. Honnêtement je n’y crois pas concernant les jeunes, ceux ci votent encore massivement à gauche, du moins dans mon entourage proche et loin. C’est assez consternant parce que l’attirance à gauche se fait simplement via l’image du « camp du bien », de son pseudo côté « humaniste » (humaniste le vol légal ?) ou bien encore parce que « ce sont pas des fachos eux ». Vivement que je me casse de ce pays, h16, n’y croyez pas, les jeunes sont encore plus cons (allez naïfs on va être gentil, ce sont mes amis tout de même :mrgreen: ) que les 68tards. CPEF.

    1. Karamba!

      A la différence des 68tards qui restent cons jeunes dans leur tête toute leur vie du fait de leurs privilèges qui les déresponsabilisent, les jeunes d’aujourd’hui vont grandir dans la crise permanente et s’ils veulent survivre, ils seront forcés de devenir adultes, eux.

    2. Calvin

      Les jeunes ont l’âge des 68tards en… 1968…
      La différence, c’est qu’aujourd’hui, nos jeunes n’ont plus la possibilité de faire la même chose que ces abrutis-là.
      C’est les mêmes jeunes, mais sans argent de poche. Ou du moins, il doivent chacun 30.000 euros d’argent de poche aux autres camarades.

    3. Ils sont naïfs, oui. Beaucoup sont simplement suivistes. On leur a bourré le mou depuis tant d’années avec le collectivisme qu’ils le trouvent super. Mais beaucoup, confrontés à la dure réalité, modifient rapidement leur point de vue. Certains deviennent certes FN ou FdG. Mais un nombre croissant remarque que l’attitude rebelz, de nos jours, c’est libéral… Pour le moment, c’est encore trop tôt pour le noter vraiment. La crise aidant, je parie sur un accroissement de tendance. Nous verrons.

      1. Duff

        Lâcher à un communiste que je suis contre le SMIC me procure pour le moment qu’une subtile jubilation intérieure mais pas de quoi susciter la cool attitude chez les autres.

        J’ai fait lire à un centriste la tribune de Pierre Chappaz publiée dans l’opinianian : Il a dit OK à tout sauf la retraite par capitalisation. Preuve du mensonge incroyable autour de cette prétendue solidarité collectiviste. Je pensais qu’il tiquerait sur d’autres points. En lui faisant avouer que la loi Bufflot était communiste et sa déresponsabilisation va faire payer les gens honnêtes pour les fumistes qui méritent de se faire dégager pour impayés, il a fini par reconnaître qu’il cotisait peut être un peu trop pour les buveurs de kro de la sncf pas foutus de vérifier une éclisse à Bretigny.

        Comme par hasard, ceux qui on l’encéphalogramme qui remue s’informent librement sur internet…

        1. Duff

          D’ailleurs quelqu’un m’a reproché de l’avoir traité de nazi car exprimant le souhait de voter FN. Ce n’était nullement mon intention et du reste que le FN soit à 30% l’an prochain, tant mieux au fond.

          La droite signe des traités européens qui confient de la souveraineté française à une sinistre bande de bureaucrates bruxellois ne rendant des comptes à personne et même pas au parlement de Strasbourg qui n’a même pas l’initiative des lois (!!!!). Faut pas que l’UMP vienne chialer en voyant le FN lui tailler des croupières.

          Quant à la gauche, après 5 années merveilleuses de Jospin qui a vu son candidat faire un score catastrophique et éliminé au premier tour, voilà qui s’étonne de l’attitude des français alors qu’elle nous refourgue exactement les mêmes conneries. Mêmes causes mêmes effets.

          Donc s’il faut que ça pète, alors que ça pète un bon coup.

      2. hipparchia

        Honnêtement, ce n’est pas qu’ils trouvent super le collectivisme, c’est qu’ils considèrent que si c’est comme ça, c’est probablement parce que c’est formidable même s’ils ne comprennent pas pourquoi.

        Pour le reste, je vous rejoins.

        1. Calvin

          Pareil.
          C’est pas la meilleure solution, le collectivisme festif à base de relance volontaire, c’est la SEULE solution, qu’ils disent dans les médias/cénacles/écoles.

      3. anafesto

        Ils sont… jeunes. Tout simplement. Certains d’entre eux sont débrouillards et vaillants, ont faim. Ceux là malheureusement se cassent à Londres ou en Australie. Hélas pour ce pays.

      1. vengeusemasquée

        Pareil pour moi et je ne suis pas la seule. Parmi mes amis qui ont, pour la plupart, moins de 40 ans, il n’y en a qu’une petite poignée qui vote encore. Je n’ai rien fait pour les convaincre et certains sont mes amis depuis fort longtemps. Il y a bien sûr quelques irréductibles gauchistes mais ils sont très peu nombreux.
        Comme H16, je parierais plutôt sur un accroissement de la tendance, puisque moi-même je la constate dans mon entourage.

        1. Calvin

          Et tu penses que cette accroissement de la tendance va se faire avant la fin de l’année ? Ou c’est un effet d’annonce façon Dessert Fromager ?
          Hu, hu, hu, désolé, je sors…

      2. Martini

        C’est pour cela que j’ai précisé dans mon entourage proche et lointain. Bien entendu que tous les jeunes ne votent pas à gauche, certains votent à droite ou d’autres au FN/FDG (de plus en plus d’ailleurs) mais rien ne change: c’est toujours pour avoir plus de recours à l’Etat. Evidemment qu’il existe des libéraux jeunes, mais ca représente quoi ? 5% à tout casser des jeunes en France ? Même pas…

        L’inversement de la tendance je n’y crois pas: impossible de parler de libéralisme sans se retrouver avec tous les clichés du monde et sans faire un travail de fond sur la durée. Parce que soit: la personne est convaincu sur le moment, le lendemain, elle a tout oublié et s’en fout royalement, soit la personne en question ne veut pas admettre que le libéralisme marche puisque il n’y a aucune parole de ce genre dans les médias. Et même si les jeunes sont dans la merde, dans leur tête il faut plus d’état c’est évident : ils ne connaissent que ça.

        Voilà pourquoi au lieu de m’épuiser à débattre pour leur faire comprendre qu’ils gagneraient énormément en dégageant l’Etat, je vais plutôt me consacrer à ma vie loin de France. Ce sera pas faute d’avoir essayer.

        1. Duff

          Je comprends votre position mais tout découle de l’accès à l’information et son rapport personnel à la réussite et à l’échec et donc de sa maîtrise personnelle de sentiment bas comme la jalousie.

          Le sentiment de jalousie est probablement favorisé chez ceux qui en bas de l’échelle sociale et donc modestes pensent qu’ils sont plus victimes de profiteurs que leur propre manque d’initiative pour échapper à leur condition. Ce n’est pas systématique et je crois même que plusieurs contributeurs ici échappent à cette forme de piège intellectuel alors même que leurs situations sont modestes. A presque 34 ans seulement, un de mes amis doit gagner 10 x plus alors que je ne suis pas à plaindre… Me suis-je réfugié dans l’ISF et conformé à l’idéologie dominante imposant un barème progressif de l’impôt? Non.

          En fait les médias subventionnés et la caste journalistique qui détient de ce fait un pouvoir immense tandis que les pigistes sont prolétarisés comme jamais, comme dans tous les métiers où la sélection ne se fait ni au mérite, ni au talent ni à la prolixité, ils cachent un fait historique pourtant sautant aux yeux dans notre pays : Les français sont travailleurs, ils ne sont pas les vilains jouisseurs montés les uns contre les autres comme on les décrit.

          Cerveaux lavés en grande partie certes mais le fond reste bon et nombreux sont libéraux sans le savoir. Dernier exemple en date qui me donne espoir :

          http://www.atlantico.fr/decryptage/electorat-udi-est-plus-proche-ump-ou-modem-ifop-844437.html

          Du modem, UDI et UMP ce sont les sympathisants UMP les plus libéraux, qui l’aurait cru? Doze, qui a de plus en plus de boulot avec la bande d’incapables au gouvernement lui doit bien sentir les sujets porteurs pour que ses interventions fassent le buzz: Il nous parle de retraites par capitalisation, de la fin du monopole de la sécu et surtout qu’en off, histoire de bien impliquer les politiques, qu’au fond ils savent pour beaucoup ce qu’il faut faire. Juste pas de corrones…

          Réponses dans les prochains mois : Sois je suis une buse naïve soit les choses vont franchement bouger et je le crois pas uniquement car c’est nécessaire. Comme dirait le gouvernement sur la croissance, ça frémit..

          1. vengeusemasquée

            A vrai dire, je pense que j’ai fait preuve d’un optimisme inhabituel et totalement inadapté hier, probablement la faute à cet article un peu moins désespérant que d’habitude !
            😆
            Plutôt que de voir une vraie tendance en faveur du libéralisme parmi les jeunes, je dirais que ce à quoi on assiste, c’est une polarisation comme on n’en a jamais vu. Des débats sur fesses de bouc qui se terminent en pugilats, où des amis de 20 ans se tournent le dos et ne veulent plus se parler alors qu’ils habitent à 3 kilomètres, des socialococos conscientisés qui vous expliquent avoir des « valeurs humaines fortes », comme si nous n’en avions pas en étant libéraux et vous demandent de bien vouloir vous la fermer parce que vos propos sont vraiment trop fachos.
            Je sais que c’est le quotidien mais je n’avais jamais vu ce genre d’attitude complètement extrême de la part de gens qui se connaissaient depuis si longtemps. J’y ai pourtant assisté parmi mes amis. Ca fait bizarre. On se demande un peu ce qui se passe.

            1. Nyamba

              Constat effarant, que je plussoie malgré tout.
              Maviemonoeuvre : J’évite de me lancer dans les débats qui fâchent sur FB, même si j’ai tenté de diffuser quelques points de la parole libérale qui me semblaient justes, histoire de donner matière à réflexion. Les réactions – quand elles existent, la plupart de mes « amis » préférant balancer des likes quand ça parle chiffons, resto ou vidéos de lolcats – me laissent parfois songeuse.
              Bref, peut-être suis-je en train de tomber, moi aussi, dans l’extrémisme. L’anti-collectivisme primaire…
              Ce blog, en fait, ça doit être une secte ! 😀

            2. vengeusemasquée

              Parmi mes amis, nous sommes quelques uns à utiliser facebook quasiment exclusivement comme d’une tribune politique. Je ne vois aucun intrêt à raconter ma vie privée sur la toile donc je parle politique. Je ne vois pas à quoi facebook peut servir d’autre.
              Sauf que là, c’est bataille rangée.

            3. Martini

              « des amis de 20 ans se tournent le dos et ne veulent plus se parler alors qu’ils habitent à 3 kilomètres »

              Totalement d’accord. C’est ce qui est entrain d’arriver à un de mes meilleurs amis d’enfance, qui se sent « mal entouré » parce que certains de ses amis ont rejoins la page de soutien du bijoutier (dont moi). Je vous dit pas le choc quand j’ai vu son statut, et le nombre de likes qui allaient avec. Je n’ai pas réagi sur FB sinon je n’imagine même pas le lynchage et la côte de popularité qui baisserait d’un coup mais dés que je le revois, il va m’entendre.

              De l’autre côté j’ai des amis UMPistes à fond, gaullistes dans l’âme qui ne font plus que parler de politique en soirée, c’est horriblement insupportable.

              C’est aussi pour cela que je dis que la jeunesse est de plus en plus con.

  23. Vladimir Vladimirovich

    @H16

    Votre planisphere de la taxation est en fait assez indulgent, car recemment la Suede est sorti des 3 pays qui taxent plus que la France.

    « L’exception francaise » s’affirme toujours un peu plus…

    1. Duff

      C’est un fait intéressant, un autre c’est sur la Belgique : Pendant les longs mois durant lesquels le pays était sans gouvernement, la dette a baissé. Si c’est pas un vibrant hommage au laisser faire!

      1. val

        +1 J ‘y habitais à l’époque, je confirme , l’absence de gouvernement n’a absolument rien gêné. Il faut dire aussi que les belges ont un admirable sens pratique du compromis qui les fait surmonter toutes les difficultés. Nous aurions beaucoup de leçons à recevoir des Belges . Car nous notre truc , ce serait plutôt le suicide collectif en restant arc-boutés sur des idéologies débiles (le tout en faisant la leçon au monde entier, bref , on a la palme mondiale de la tête à claque)

          1. Duff

            J’avoue avoir retranscrit une parole prise pour argent comptant. Pas bien. En fait ça ressemble plus à une économie à la Moscouvici après quelques recherches : Pendant qu’il n’y avait pas de gouvernement, les déficits se sont creusé moins vite que prévu et peut être bien aidés par la baisse de la charge de la dette avec des taux d’emprunt en baisse comme en France où faire un budget avec une hypothèse à 2.9% et tenir l’année à 1.9% c’est [coup de cymbale] 10 milliards d’économies de réalisées…

            1. Deres

              C’est certain que quand ce gouvernement affiche des économies virtuelles, cela ne l’empêche pas d’inventer de nouvelles dépenses … Je rappelle que malgré la crise il a sans la moindre hésitation lancer l’embauche de nouveaux enseignants et donner 2 milliards et plus en prime de rentrée. Quand on pense à l’avalanche parallèle d’impôt, c’est quand même hallucinant d’annoncer tous les semaines ou presque de nouvelles dépenses, genre plan pauvreté ou aide écologique. Oh, pas grand chose à chaque fois, mais à coup de 100 millions par mesure par semaine on aboutit à des dérives de 5 milliards par an. Et comme les estimations sont faites au doigt mouillé pour ne pas parâitre trop grosse, en réalité, elels glissent toutes rapidement ….

  24. effigy1

    après avoir rebaptisé les partis « majoritaires » UMPS, pourquoi ne pas renommer « Europe-nécrologie-les -vers » toujours avec-les-tirets

  25. Morovaille

    Hum, la carte date un peu maintenant ; en 2013, on doit être en première place, non ? (cocorico)

    Enfin, c’est vrai, il y a la Corée du Nord qui triche… les salauds…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.