Taxons le vin, ce n’est pas assez sain ni assez Made In France !

Le présent billet est écrit alors que flotte dans le bureau d’épaisses volutes bleutées issues de la combustion assez prolifique d’un pétard puissamment ouvragé au diamètre quasiment obscène. Je voulais essayer. Pour voir.

Je ne sais pas ce qui m’a poussé à le faire. Le stress, sans doute provoqué par le typhon de bêtises gouvernementales actuel. Et aussi, bien sûr, ce besoin de me sentir jeune, hype, à la mode, en phase avec mon époque et surtout, synchrone autant avec les recommandations officielles de Gouvernemaman qu’avec les insinuations toujours nombreuses de ses membres qui louangent parfois à mots couverts la marie-jeanne et les amusantes cigarettes qu’on peut faire avec.

Tax Money

Notez que — pour des raisons évidente de lois rétrogrades et forcément réactionnaires — je me dois de ne pas vous inciter à en faire autant. C’est mal, tout ça. Notez aussi que le trafic de drogues est sévèrement puni et que la police, la gendarmerie, les douanes, pleins de membres du gouvernement et une partie de l’administration font tout, à vos frais, pour que cette consommation cesse (avec, au passage, un constat d’échec assez minable, mais ce n’est pas le sujet).

Bon.

Notez aussi au passage, dans cette cohérence un peu gluante qui enrobe généreusement toutes les actions de nos élus, que bien que les splifs, joints, et autres piquouses festives soient parfaitement interdits, Gouvernemaman comprend la douleur et les difficultés des drogués et envisage donc, par le truchement d’élus démagos solidaires, d’ouvrir des salles de shoot parce que bon, c’est interdit mais c’est mieux quand c’est encadré (à l’inverse du reste où c’est autorisé donc on l’encadre aussi, si vous me suivez).

taxe sur le vin - boire ou conduireKof kof. Excusez-moi, c’est un peu fort, ce pneu afghan. Mon dealer n’a manifestement pas les mêmes arrivages subtilement dosés qui sont délivrés dans les ministères par camions entiers. J’ai la tête qui tourne et les remarques désobligeantes du pétunia de mon balcon me déconcentrent un peu, je dois dire. Mais tout ceci posé, on se demandera donc pourquoi, après avoir eu ces petits mouvements pas trop cohérent sur la drogue, puf puf excusez-moi je dois puf puf raviver la combustion puf puf, le gouvernement est en train, discrètement, sournoisement, mais sûrement, de tenter d’encadrer encore un peu plus le vin.

Oui, je sais, j’en ai déjà parlé en mai dernier, apprenant que deux sénateurs préparaient activement toute une batterie de mesures, dont (évidemment) des taxes, sur le vin (déjà lourdement taxé).

Surtaxer le vin en France, pays viticole, c’est comme une drogue, la taxodépendance, c’est, littéralement … stupéfiant de bêtise. À l’époque, certains avaient cru halluciner devant cette proposition (alors qu’ils n’avaient ni bu ni fumé, ce qui était encore plus étrange). Rapidement, la folle rumeur est remontée aux oreilles des uns et des autres. Des journalistes ont relayé les inquiétudes. Des politiciens, goguenards et patelins, ont nié toute velléité de sacrifier la filière viticole aux lobbies et lubies sanitaires. Et la tension est retombée, bien sûr.

Mais en France, tout projet de taxes, tout projet de lois visant à restreindre un nouveau pan de liberté et à émincer un peu plus un bout de notre responsabilité d’adultes, toute tentative de mettre la société un peu plus en coupe réglée pour l’État n’est jamais vraiment abandonnée. Dès lors, il valait mieux rester vigilant.

C’est ce qu’a fait l’association Vin & Société qui a établi des tours de garde pour vérifier que le projet allait bien vite s’interrompre. Et elle en a profité pour lancer son site, Ce Qui Va Vraiment Saouler Les Français, expliquant assez bien les tenants et les aboutissants du consternant projet actuellement poussé dans les multiples tubulures chromées des institutions législogènes de la République. Et cela donne le petit tableau suivant :

mesures contre le vin

Oui, vous lisez bien : certaines de ces mesures visent à interdire de parler du vin sur internet, ou d’en parler positivement dans les médias, ou cherchent à durcir les mentions sur les étiquettes, etc… Pour la première, totalement, parfaitement et incroyablement grotesque, la Mission interministérielle qui est à l’origine de la performance excuse la présence de cette énormité par une erreur de copier-coller.

Mon pétunia toussote un peu. Pardon, il pouffe. Avec la fumée, je distingue mal la différence entre son gloussement hilare et ses éventuels problèmes pulmonaires (c’est un pétunia phtisique, que voulez-vous), et j’ai du mal à entendre les touches de mon clavier. Mais revenons à mon sujet.

Or donc, il s’agit d’un texte qui est présenté à des parlementaires, à des ministres, qui sera amené à être discuté à l’Assemblée Nationale, et pour lequel on aurait pu s’attendre à ce qu’une relecture un minimum attentive soit faite. Mais non, le truc fut torché si vite ou si peu relu qu’un bout de texte se sera inséré au mauvais endroit, et pouf l’interdiction de parler du vin sur internet, oh pardon excusez-moi j’ai ripé sur CTRL+V. À la mission interministérielle, ce n’est manifestement pas que du vin qu’ils boivent au petit-déjeuner.

Mis à part ces expériences informatiques malheureuses, on se demande un peu quelles excuses nos élus vont pouvoir trouver pour justifier l’apparition, sur les bouteilles de vin, d’images bien ragoûtante de foies cirrhosés, de voitures enroulées sur des barrières de sécurité avec des petits bouts de cadavre éparpillés sur la chaussée ou que sais-je encore. Parce que derrière le désir de « mieux sensibiliser » la population aux graves dangers de l’alcool, il y a cette mesure concrète… parfaitement catastrophique pour les viticulteurs qui vont avoir un argumentaire très subtil à développer pour continuer à exporter, malgré tout, leurs bouteilles de poison aux étiquettes macabres. Sans compter que médicalement, on est dans l’affabulation à peu près complète (non, boire un verre de vin par jour n’entraîne pas l’alcoolisme, les excès de vitesse, le scorbut ou l’éjaculation précoce, enfin, voyons !)

Mon pétunia, qui joue actuellement de la guitare électrique, insiste pour que je passe rapidement sur la cohérence de l’ensemble de cet édifice légalo-sanitaire, en collision frontale avec les épiphénomènes mousseux d’un Montebourg frétillant d’aise avec son Made In France : j’ai déjà parlé de cohérence en début de billet, on est ici encore en terrain connu du N’importe Quoi Épileptique.

… Zut, mon splif obèse est fini. Les nuages de rigolade s’estompent doucement, et mon pétunia est maintenant plus calme.

Cette histoire de bastonnade de la filière vini/viticole pourrait laisser croire à une poussée d’urticaire étrange, dans laquelle quelques élus et fonctionnaires se seraient lancés un défi sanitaire idiot et temporaire. Pour rire.

Il n’en est malheureusement rien : c’est bien un mouvement de fond auquel on assiste. Ce qui est vrai pour le vin l’est aussi pour les boissons énergisantes, par exemple. Après la suppression des alcools, des vins, des boissons énergisantes, après la nécessaire élimination des boissons gazeuses (trop de CO2 qui fait braire les écolos !), à ce rythme, il ne restera bientôt plus que l’eau plate, distillée et aseptique, incolore, inodore et sans saveur. Et lorsque les liquides seront enfin domptés, on passera aux solides, à commencer par les fromages, ces concentrations nauséabondes de miasmes, et notamment le camembert (plein de bactéries et dont le nom, après tout, commence par « came », si ce n’est pas un signe, hein, mon pétunia ?)

On sent bien là qu’on veut supprimer du paysage français, outre ce qui pourrait être typiquement français, tout ce qui pourrait aussi être un risque de santé, même vague, même exagéré, même hypothétique. Le principe de précaution est maintenant appliqué au-delà de toutes les limites de la raison, n’importe comment.

À l’instar des condamnés à mort dont on s’assure l’excellente santé par un check-up médical complet avant l’injection finale, ces démarches ressemblent à s’y méprendre à ces gestes précis et glaciaux d’embaumeurs de la société française avant qu’elle soit déposée, définitivement, dans un douillet cercueil.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires134

  1. Moggio

    Merci pour ce billet qui ensoleille ma journée, au ciel de plafond bas encore bien gris clair pas terrible. Je pourrais développer (quelle que soit la cohérence de tout cela, ces gens ne s’arrêteront jamais puisque c’est leur gagne-pain) mais j’ai un anniversaire en famille dans une heure. Bise.

  2. Le Gnôme

    Le vin sera interdit, et on ouvrira des salles de shoot appelées « bistrot ».

    D’ailleurs, il faut noter que la dernière cigarette est désormais interdite aux condamnés à mort, c’est mauvais pour leur santé.

    1. Black Mamba

      Non ! 😕
      Est-ce vrai cette histoire de priver la dernière cigarette à un condamné à mort ?
      Je ne supporte pas la cigarette ni les fumeurs en général mais là , c’est de la CRUAUTÉ de priver une dernière bouffée de liberté , un denier plaisir de vivre …

  3. Istvan

    Merci H16, vous arrivez à rire de tout…
    Pour ma part, j’ai plutôt envie de pleurer face à tant de c*nnerie… Et de haine législative.

    Un point intéressant à mon sens est que le lobby pharmaceutique s’arrange bien de cet hygiénisme ambiant puisque la consommation d’antidépresseurs et d’anxiolytiques a cru de manière inversement proportionnelle à la consommation de vin en France.
    Et au risque de passer pour un vieux con (j’ai tout juste 30 ans), je vois des repas sans vin qui ne sont en rien comparables à des repas arrosés (pas de beuverie, 2 verres par tête de pipe) : sans le lubrifiant social qu’est le vin l’ambiance n’est pas la même et la charge de bonheur et de détente n’est pas identique.
    Je ne dis pas que l’on ne s’amuse pas sans vin. Je dis juste que dans un contexte où les relations sociales se raréfient « IRL », le vin permet de se rencontrer davantage et plus facilement.

  4. Paroxystique

    Je suggère également d’imposer sur les étiquettes de bouteilles d’eaux, que l’excès de consommation peut entraîner la mort, voire la noyade…

    1. Eole

      J’ai lu récemment, qu’en Belgique, une jeune fille était tombée dans un coma non éthylique – mais avec de l’eau – à la suite d’un bizutage alakon. Elle a été réanimée avec difficultés.

  5. Philippe Leménager

    Pour la petite histoire, je travaille dans un établissement d’enseignement supérieur agricole et nous y avons récemment fait une « chaîne du livre » afin de transporter d’une cave insalubre à un local d’archive plus digne quelques centaines d’ouvrages anciens (jusqu’à plus de 150 ans) dont une bonne partie traite de la vigne, de sa culture, de la lutte contre ses maladies et parasites…
    Autrement dit, un établissement public conserve précieusement des ouvrages favorables à la viticulture…
    Mais chut ! Des fois que des adeptes de la secte Evinesque lirait H16…

    1. Black Mamba

      C’est encore l’image de la France qui va trinquer !
      Comment en effet vendre un produit si on ne peut plus parler sur le net !
      Ils sont en train de détruire le commerce vers l’international .
      À Dieu , les exportations !
      Déjà que certains produits français sont taxés pour pénaliser la France sur l’import export , allez hop , l’Etat français en rajoute une autre couche de taxe .
      C’est de la TAXOPHILIE INFECTIEUSE qui touche tout nos dirigeants , ils n’y a pas un pour rattraper les autres . 👿

      1. max

        Quid de la liberté d’expression en interdisant de parler du vin ?

        Là je crois qu’ils sont mûrs pour l’HP et une camisole, éventuellement chimique.

      2. Théo31

        « Ils sont en train de détruire le commerce vers l’international »

        Avez-vous déjà eu l’occasion d’acheter en fRance un article fabriqué en Corée du Nord ?

        La réponse est que les socialistes s’en foutent que le commerce soit florissant ou non. leur but est de créer une société d’esclaves dépendants de l’Etat, et donc d’eux, pour tous leurs besoins.

  6. max

    In vino veritas, la vérité est dangereuse, taxons la.

    Je propose une taxe par calorie achetée, une belle assiette fiscale, charcuteries, Mac Do, vin, bière, whisky, frites, purée, steak… Qui dit mieux ?

    1. max

      Les calories ça fait du cholestérol, de l’obésité… c’est vilain.

      Sinon, les dealers se frottent les mains, le vin fera partie de leur catalogue client.

      Ca a marché avec la beuh, donc ça devrait le faire avec le pinard.

  7. vincent

    A noter que l’arsenal législatif actuel est déjà très contraignant. Le projet ne fait « que » le rendre encore plus liberticide.

    Ainsi, en 2007, le « parisien » avait été condamné au titre de la loi… Evin (ça ne s’invente pas) pour un reportage sur le vignoble champenois jugé trop publicitaire. J’avais à cette époque découvert l’existence d’une para-administration dénommée ANPAA (assoce bidon créée par l’état pour s’affranchir du code des marchés), composée de 1300 gugusses grassement subventionnés dont le métier est de traquer la « publicité cachée » pour les alcools, tabacs et autres substances encore légales.

    plus de détails ici
    http://www.objectifliberte.fr/2008/01/voter-tue.html

    1. Val

      Fou ce que chaque petite loi liberticide pondue peut générer comme génération de fonctionnaires pompeurs du fric des autres . Pas étonnant qu ils nous éructent une loi par semaine !!!

  8. LM

    Les producteurs vont être ravis ! Déjà que les vins français deviennent hors de prix pour une qualité similaire par rapport aux vins du nouveaux monde. Tout cela va encore accélérer la chute.

  9. silent bob

    Il ya une chose que je ne comprends, c’est pourquoi? Pourquoi vouloir détruire la filière viticole? Le vin fait partie des choses qui donnent à la France un certain aura à l’international alors pourquoi vouloir sabrer cet avantage?
    je ne comprends vraiment pas quel intérêt il peut y avoir pour gouvernemaman de faire ça: moins de rentrées de taxes, moins bonne presse à l’international, c’est que du négatif et rien de positif.
    Encore parfois je peux comprendre leur idéologie complètement débile mais là ça reste un mystère. Y’a-t-il un lobby? Ca fait partie de l’idéologie débiles des socialos?
    Alors si quelqu’un peut m’expliquer qu’est-ce qui pousse ces cons à agir de la sorte, je veux bien!

    1. LM

      Moi je pense qu’ils s’en tamponnent. Ils n’ont plus fait les courses ou payé au restaurant depuis leur sortie de l’ENA ou leur entrée au Parti. Faire crever une industrie ne leur fera rien puisque que les responsables sont toujours les autres, jamais eux.

    2. ODE

      Bonjour, je me pose la même question à propos de l’enseignement. J’ai repris l’enseignement depuis peu et il est frappant de voir à quel point les « nouveaux » programmes sont abrutissants. Les nuls comprennent encore moins qu’avant, par contre ils restent là jusqu’au bac à ne rien f…, les bons sont de moins en moins bons (je suis prof de français). L’enseignement de la littérature est devenu un machin hyper structuré, avec des normes partout, des règles, des apprentissages de ci de là, parfaitement incompréhensibles, par contre les bases pour comprendre tout ça ne sont plus enseignées.

      Du coup comme vous je me demande depuis la rentrée: pourquoi??? y a-t-il un but derrière tout ça? Une idée logique, cohérente?

      Comme pour le vin: la France brillait par son savoir et son esprit, donc annihilons l’un et l’autre dès l’enfance??? Vraiment? un genre de complot général contre tout ce qui fait le « style » français – esprit, vin, charité (à partir du moment où la charité est faite par l’Etat, qui a besoin de St Vincent de Paul?), christianisme, esprit frondeur type saucisson pinard et vlan qu’on va leur mettre une raclée, famille, bref, toute cette image qu’on découvre au détour de vieux bouquins des années 50??

      Est-il crédible de penser qu’il y a une idée derrière toute cette c…ie, ou n’est-ce QUE de la c…ie à l’état pur?

      Bof, en tout cas dans l’enseignement pas de salle de shoot mais une flopée d’écoles hors contrat qui ouvrent chaque année.

      Mais si qqn a une idée de réponse au POURQUOI… peut-être qu’on aura un élément solide pour faire avancer les choses??

      1. Higgins

        Bine que je ne sois pas adepte de la théorie du complot, j’ai de plus en plus le sentiment est que nous sommes en face d’un plan savamment construit. Si par qui, j’ai quelques embryons de réponses, pourquoi, c’est plus difficile. Mais je constate comme beaucoup que ce pays s’enfonce.

        1. Taisson

          @ Higgins ;Tiens, tiens…Il y aurait donc des gens qui ont fait des études supérieures et qui, en dépit de leur « formatage » universitaire auraient conservé un peu de bon sens et seraient encore capables de réaliser ce tous les gens d’en bas muni d’un cerveau (si, si, il y en à!) voient tous les jours ? Tout ce qui devient visible aujourd’hui est le résultat de l’addition des petits morceaux de propagande distillée à petites doses par tous militants infiltrés a tous les niveaux des structures de ce pays…Tous ces « braves gens » sont simplement utilisés pour diffuser les idées d’une poignée d’intellectuels (surtout parisiens, pour ce qui nous concerne, mais les mêmes existent aussi au niveau international..) qui font la pluie et le beau temps sur ce qu’il faut penser pour être « in ». L’essentiel pour eux est de ridiculiser tout ce qui est considéré comme traditionnel et « normal ». On peut citer pêle-mêle : l’hétérosexualité, le mode de vie et la gestion « en bon père de famille », le vin , l’automobile, l’art figuratif, la religion catholique, etc.. Ces crétins surdiplomés sont persuadés que la liquidation de tout ce qui fait la cohésion d’une nation doit être liquidé pour progresser vers un monde idéal avec un gouvernement mondial, ou tous les individus se vaudront, sauf bien sur leur caste qui montrera le chemin… Et la, pas de bol! Les diverses factions lobbys et autres communautés prennent en marche le train de cette « bien- pensence » et s’activent pour en profiter!! Si il n’y à pas de complot réellement bien organisé, il y à bel et bien des comploteurs et les plus efficaces et dangereux sont à l’éducation nationale ! Le remplacement de population est un de leurs objectifs non avoué, et il faut donc faire place nette pour l’islam…qui est totalement contraire à leur idéologie, mais les utilisent bien! Tout est Foutu!!

          1. lou59

            un avis qui exprime ce que je pense du monde actuel ! on supprime de plus en plus nos libertés….

            le monde de maintenant me fait de plus en plus penser au roman de George Orwell : 1984….

      2. LeRus

        Votre commentaire m’a interpellé. D’abord je suis content de savoir que même les profs de français trouvent la manière d’enseigner le français débile. Mais c’est un autre sujet.

        Pour répondre à votre question, j’ai essayé d’imaginer la réponse que je donnerai à un enfant. Et celle-ci est qu’il existe plein de gens avec plein d’idées différentes. Depuis trente ans, la majorité des gens qui votent préferre les idées alléchantes et qui donnent bonne conscience, sans doute pour apaiser la leur de conscience.

        Le résultat, c’est que peu à peu les idées les plus débiles, mais qui apparaissent les plus naïves, sont mises en place. L’enfer est pavé de bonnes intentions, n’est-ce pas? Ceux qui osent parler de réalisme sont imanquablement moqués, comme à la cours de récré.

        Entre nous, je ne crois pas qu’il existe de solution. Ca ne peut que devenir pire, jusqu’à l’anihilation, ou la prise de contrôle par une autre société plus forte.

      3. val

        Le socialisme chérit l’égalitarisme et carbure à la jalousie. Ils pratiquent partout le rabot implacable de l’egalité établie en dogme religieux . Tout est bon pour cela . On aboutit à l’égalité dans la nullité , l’inculture crasse, la pauvreté généralisée . Bien entendu , ils se gardent bien de se l’appliquer à eux mêmes . Ils ont même une réponse toute faite qu’ils sortent comme un joker quand on les pousse un peu (par exemple s’ils pistonnent leurs enfants ou les mettent à l’ecole privée: « Je ne sacrifie pas mes enfants à mes idées » , à quoi je réponds invariablement : « c’est tellement plus facile de sacrifier ceux des autres » .

        1. Jacques

          Je suis estomaqué ! « Je ne sacrifie pas mes enfants à mes idées » cela veut dire exactement: j’ai conscience que mes idées sont nocives et j’en protège mes enfants, mais je les promeus pour le reste de la société. C’est terrible ! La bonne réponse est de leur répondre: vous savez donc que vos idées sont mauvaises et nuisibles.

          1. val

            @Jacques
            Ce type de réponse ne marche pas . Ce sont des théoriciens . Pour eux , la théorie est bonne , point barre. C’est juste que pour leurs enfants , ils se trouvent toutes les excuses pour ne pas s’y plier. Exemple type : la carte scolaire , bonne pour les enfants des autres , pas pour les leurs : dérogations , la majeure partie des dérogations concernent les enfants d’enseignants . Autre exemple : la méthode semi globale , on l’applique aux enfants des autres mais , on enseigne consciencieusement la syllabique chez soi à ses enfants. Je pourrai citer mille exemples .

      4. hipparchia

        Pourquoi cette année ? Je veux dire parce que ça fait un moment que les programmes sont devenus n’importe quoi.

        Cela dit je vous rejoins et j’ai déjà eu l’occasion de le dire : les professeurs, sauf en philosophie, n’ont plus aucune marge de manœuvre.

        Très franchement, je ne me pose plus la question, depuis la loi Jospin, c’est le festival de la démagogie assorti à un bon lavage de cerveau des individus en présence. Or, pour que le lavage de cerveau soit bien efficace, il faut s’assurer que la liberté pédagogique du professeur soit bien écrasée sous des programmes idiots – typiquement la maîtrise de tous les usages du subjonctif en troisième alors qu’ils ne savent pas écrire correctement à l’indicatif présent – mais bien, bien identiques et rigides.

        Quant à chercher qui est à la manœuvre, je ne trouve rien de concret.

        1. janus

          les idéologues socialistes représentés par le protrosocialiste rousseau dont le livre sur l’éducation des enfants « l’émile » est un exemple effrayant de ce qui vous attend, et les francs-macs qui sont les héritiers des délirants illuminati et autres sectes de fous furieux en rébellion contre le christianisme et qui construisent une religion qui ne dit pas son nom et qui dans ses dogmes est une inversion infantile de la religion qu’ils détestent , parce qu’elle exige d’eux ce qu’ils ne sont pas capables de donner et qu’elle est un reproche permanent compte tenu de leurs lâchetés et perversités Quid novi sub sole ?

    3. PAK

      N’oubliez pas qui sont aujourd’hui nombre de vignerons. Proprietaires des « climats » en Bourgogne ou des chateaux en Bordelais, ce sont des riches! de répugnants bourgeois exploiteurs. Metzenlopoulos a Margaux, Arnault à Yquem, Albert Frère à Cheval Blanc et j’en passe, et nombre de vignerons payent l’ISF, à cause de la valeur du terrain comme a l’ile de Ré, mais tant pis, ce sont des Koulaks, il faut les éliminer en tant que classe! On commence par des taxes, puis une reglementation débile et quand c’est mort on subventionne. Et pour le pinard on subventionnera au final une piquette immonde mais JUSTE et égalitaire.

    4. Vodkaman

      silent bob a écrit :
      « je ne comprends vraiment pas quel intérêt il peut y avoir pour gouvernemaman de faire ça: moins de rentrées de taxes, moins bonne presse à l’international, c’est que du négatif et rien de positif. »

      pas grave, y’a un moyen de faire rentrer un peu d’argent vu le nombre de comptes paypal non déclarés

      http://www.lefigaro.fr/impots/2013/10/06/05003-20131006ARTFIG00117-ne-pas-declarer-son-compte-paypal-est-une-fraude-fiscale.php

          1. Black Mamba

            Comme dit mon époux
            Cela ne va plus du tout!
            STOP! Cela suffit , on ne les appartient pas.
            😡 Ce n’est pas parce que on possède un compte PayPal qu’on est un fraudeur !
            Bord*l !
            On paye suffisamment comme ça!
            Nous payons trop et en plus nous sommes considérés comme coupable quoi que nous fassions…

      1. Aristarque

        Quand je dis que des agents du fisc vont finir par se faire tabasser grave, voire davantage, je me fais à l’occasion recadrer par certains qui ont oublié soit le sieur Poujade, soit le sieur Nicoud (celui du Cid Unati) qui mettait à sac des perceptions dans les années 70 où les « confiscations » étaient quelques nombreux crans en dessous de maintenant…
        Je maintiens qu’on va finir par le (re)voir bientôt…

        1. yp

          Ca n’arrivera plus. Dans une écrasante majorité, les français ne sont plus que des veaux craintifs qui se complaisent sur la douillette paillasse confectionnée par gouvernemaman.

          Même chez les voyous, on respecte le principe du « on ne mord pas la main qui vous nourrit. »

          Ceux que la situation énerve votent avec leur pieds.

          Pour en revenir au sujet : Obligation de déclarer les comptes paypal comme étant des comptes à l’étranger… Joli !

  10. bsadacheng

    bon ben apres les trafic de came, sont venus ceux de clopes, demain ceux de pinard. Avec les problemes sanitaires qui vont aller avec, les labos peuvent se frotter les mains. Et puis le trafic de came ne permet plus de nourrir les millions de miséreux, il fallait trouver une autre source de revenus. Tout est bien dans le meilleur des mondes. J’ai une pensée emue pour les urgentistes …. les pauvres …

  11. Black Mamba

    La prochaine étape se sera quoi ?
    -Interdire les cours d’eonologie ,
    -le métier d’eonologue sera comme les trafiquants de drogue , on les mettra aussi en prison car ils seront entrain de faire du racolage ,
    -et les foires au vin , comment vont ils communiquer sans la publicité sur internet !
    Des fous ….

    1. max

      Dans l’ensemble, c’est irrationnel comme un mec qui trouve plus de sous, alors il racle les fonds de tiroirs en les démontant comme un maboule, il trouve rien, alors il s’énerve encore plus en faisant n’importe quoi.

  12. Jesrad

    Le socialisme a déjà réussi à faire de l’Argentine un pays importateur de viande, du Vénézuéla un pays importateur d’essence, et de la Thaïlande un pays importateur de riz.

    C’est donc tout naturellement qu’il va aussi faire de la France un pays importateur de vin.

      1. Higgins

        Madagascar est pratiquement un cas d’école. En d’autres temps, ça a été un grenier à céréales pour le reste de l’Afrique. Idem pour l’ex-Rhodésie.

    1. Val

      @jesrad
      Le socialisme : plus fort qu attila ! Enfin j espère pour le délire de h16 que l’herbe va encore pousser après leur passage 😉

  13. aristarque

    Ce serait néanmoins étonnant que les vignerons français restent sans réagir. Lancer un truc pareil à six mois des municipales dans des régions viticoles qui votent largement rosé va sûrement obliger quelques députés à quérir la force publique pour rentrer chez eux en attendant d’expérimenter le mandat unique… Rappelons le courage des députés chypriotes quand il a fallu valider la ponction des comptes… On ne pleurera cependant pas sur le sort de ces guignols qui méritent amplement de recevoir la rétribution en retour de leurs amoncèlements permanents de con….ies.

  14. hussardbleu

    Mais, Hache16, vraiment vous pétunez !
    Qui d’intoxication passive, plainte va déposer?
    Votre pétunia… mais, complice, en vain…
    Il fera mieux, alors, de déplorer l’effet du vin

  15. kloupa

    Le sentiment de totalitarisme qui se dégage de notre gouvernement et du PS se confirme chaque jour davantage. A bas les interdiseurs-taxateurs!
    Vive les libertés individuelles.

  16. val

    Le bon côté des choses , c’est que tout ceci fini par pénétrer les esprits. Je commence a entendre des gens me dire , alors qu’ils me savent libérale, »j’ai voté à gauche toute ma vie, jamais plus je ne voterai pour eux de ma vie » . C’est un peu réconfortant tout de même.

  17. exodus 61

    plus de vin en France,ce pays se prépare tout doucement à la vie hallal.
    gageons que l’étape suivante sera la destruction de la filière porcine…..
    Et puis l’importation massive du kif et autres résines maroco afghanes,(plus dans la culture musulmane )permettra sans doute de relever les économies de ces pays!
    Mon pays est foutu!

  18. calc80

    En grande forme H16, j’ai bien ri !
    En bon résistant, je lève mon verre vinicole à la santé de H16 !
    Un verre qu’ils n’auront pas, les c* !

  19. Karamba!

    Toujours stupéfait par cette capacité qu’ont nos élites à tenter de nous pourrir la vie. Essentiellement pour prouver qu’ils existent, qu’ils ont encore un pouvoir à exercer.
    Parce que pour le reste on sait très bien qu’ils ne peuvent plus rien faire appliquer. Même exercer les fonctions régaliennes, ça devient compliqué. On prendra en exemple la lutte contre la vente de stupéfiant. On sent que le problème dépasse les capacités de réaction de nos gouvernements qui choisissent le laxisme progressiste (salle de shoot) face à l’invasion narcotique. Donc s’ils nous gavent avec le pinard (probablement dans une volonté de casser un lobby à l’identité trop française à leur goût) il faudra opposer la désobéissance civile, la négation de leurs lois débiles. Une vague de refus que leur justice de toute façon vacillante ne sera pas en mesure d’endiguer. Ces mécréants doivent être désavoués, ils ne sont pas dignes de leurs fonction.

    1. Higgins

      A ce niveau, c’est du harcèlement moral niveau supérieur.
      Les allemands disaient de la France et des français « Heureux comme Dieu en France ». C’est bel et bien fini. On peut dire « Pénible (et inutile) comme un homme politique français ».

  20. Martini

    J’ai des amis qui se scandalisent de ce genre de mesure. Je meurs d’envie de leur dire: « C’est ça de voter à gauche » mais je passerais irrémédiablement pour un facho.

    Bref; il semblerait que le débat démocratique ne soit plus possible au vu du totalitarisme appliqué, va t il falloir prendre les armes pour défendre nos libertés ?

    1. umadrabe

      Je vous assure qu’on peut très bien reprocher à quelqu’un de voter à gauche sans passer pour un facho. Pour ma part j’assume très bien d’être « de droite » et si quelques uns me traitent de facho, je m’en bats les roupignons…. si ça leur fait plaisir ! J’ai ma conscience pour moi, je n’ai jamais gazé de juif ni même noyé de chats. Bref, si ce sont vraiment des amis et que vous ne cachez pas des portraits de Mussolini sous votre lit, assumez ! (et vous risquez de découvrir que vos amis pensent comme vous mais qu’ils avaient peur de le dire au risque que vous les traitiez de fascistes)

      1. Martini

        Parmi mes amis proches j’affirme clairement mes positions libérales, que ça leur déplaise ou non, j’en ai converti un ou deux, mais j’ai encore la grande partie contre moi haha. Mais jamais en public, c’est trop facile de foutre sa popularité en l’air en tenant un discours alternatif, tant la jeunesse est embrigadée version gauchiste, malheureusement. Vous n’imaginez pas le nombre de jeunes qui hurlaient au scandale sur facebook à cause des 1.6 millions de soutiens au bijoutier, et le radicalisme qui va avec, je vous assure que cela fait très peur.

  21. regis33

    Je vois les vignobles de Loupiac de ma fenêtre , ceux de Sauternes sont à 3 km et j’ai le Graves qui arrive presque sur l’évier .
    Les Bobos tarés qui ont pondus ces inepties ne connaissent surement pas les viticulteurs , car ce ne sont pas des gentils quand on touche a leur sacro saint Pinard , et du rouge sera répandu à terre si ce genre de conneries continu ….; mais ça ne sera pas du vin à mon avis .

  22. cyprus ill

    Pétard du matin, chagrin …
    Ah non c’est l’inverse : espoir !
    Le pétard est un produit résolument libéral, car assujetti à strictement aucune taxe !

  23. Boxer

    Ben moi, tout ça me donne furieusement envie d’aller remplir ma cave. D’ailleurs ça serait y pas un meilleur placement que l’or.. à condition d’avoir un gros cadenas , visible depuis la tête de lit, et le fusil sous l’oreiller.. Ah mince j’aurai pas le droit de m’en servir.

  24. topolou

    un grand merci pour ce texte, H16, vous avez un talent incroyable.. 🙂
    votre pétunia est également peu commun, j’aime quand il joue de la guitare électrique.
    ceci dit,  » ils  » vont nous rendre complétement zonzons.. faut avoir un moral d’acier en france, s’accrocher à ce qui ressemble à un reste de cohérence, et essayer de garder sa santé mentale..

  25. DiasW

    Je ne sais pas si c’est le mode panique, mais pfiou, les nouvelles antilibérales à la con s’accélèrent.
    Je trouvais le précédent gouvernement (pourtant de droite) plus socialiste que celui de la gauche plurielle. Le mur est devant nous et ces cons ne pensent qu’à accélérer en ayant en tête de pulvériser le mur…

    1. Théo31

      Depuis que les socialistes qui n’ont pas honte de l’être sont revenus, H16 passe plus de temps à écrire qu’à manger des bébés communistes. 😀

  26. Dominique

    Excellent!Eniéme faculté analytique et une belle touche d’humour,j’ai eclaté de rire surtout au départ de votre article!:-))
    J’etais a me dire, »ils »,n’ont ils pas un interet,connu d’eux seuls,a « araser » la richesse d’une region viticole par rapport a celles qui ne le sont pas..Nos autocrates sont capables du pire comme du pire,cette histoire d’etiquettage n’etant qu’une escarmouche,un preliminaire,pour « tâter » le terrain »..
    Dom.

  27. paroxystique

    Le nouvel impôt EBE est abandonné… L’impôt sur les sociétés sera tout simplement augmenté en proportion tout à fait indéterminée pour l’instant.

    Peut-être une indexation sur la force des vents contraires basée sur le rapport du GIEC permettra un taux à la pertinence chirurgicale bien connue de nos champions du monde de la tuyauterie quantique.

    1. Vodkaman

      « Il n’y aura pas dans le projet de loi de finances pour 2014 cette taxe sur l’EBE/ENE, elle n’aura pas lieu », a dit Pierre Moscovici lors de l’émission Le Grand Jury RTL, LCI, Le Figaro.

      « Ce que nous proposons (…), c’est une surtaxe temporaire sur l’impôt sur les sociétés », qui viendra combler le manque à gagner de 2,5 milliards d’euros, a-t-il ajouté.

      copié/collé d’une dépêche Reuters.

      Moi, je comprends que les entreprises y échappent en 2014 moyennant un coup de taser dans les couilles mais ce n’est que temporaire… ou pas… sans interdiction d’un cumul, coup de taser + manche de pioche derrière la nuque.

      Si le manque à gagner est supérieur à 2.5 M €, que se passera-t’il ?

      1. Aristarque

        Bref le minustre à portefeuille moscoabruti parle d’un « manque à gagner » d’un impôt pas créé (qui le sera probablement bientôt – laissons lui 72 H de grâce pour le prochain revirement) mais qui sera remplacé par une rehausse d’un autre…
        Logiquement, dans ce cas là, il n’y a « plus de manque à gagner » qui vaille.

        Et d’ici à ce que cela se termine par une ponction sur l’EBE, puis sur l’ENE puis sur le bénéf en sus de celles déjà existantes… 🙁

        1. yp

          Je crois savoir que vous êtes indépendant… Comment faites vous pour arriver à gérer votre boite avec des règles du jeu qui en plus d’êtres complexes, changent toutes les 24 heures ?

          1. aristarque

            C’est une TPE, ce qui la met théoriquement à l’ abri de ces délires taxatoires… Mais c’est théorique parce que nous finissons toujours par recevoir au moins des éclaboussures et débris de tous les missiles anti-économie socialistes. Quelque part, on en est réduit à être entièrement dépendant de la qualité de travail de l’ expert comptable, de son sérieux dans son suivi des nouvelles règlementations et leur mise en oeuvre concrète. Cela oblige aussi à bloquer quasi stérilement de la trésorerie (les comptes à terme sont rémunérés une misère au niveau de ce que je peux y bloquer) pour pouvoir répondre à une variation brutale de la fiscalité. Exemple : je redoute la CFE de cette année parce que, année pré électorale, les maires y sont allés très mollo sur les TF et, probablement TH sans que, pour autant, leurs dépenses aient suivi la même restriction. En pareil cas, la TP prenait un coup de bambou et je ne vois pas pourquoi il en serait autrement de la CFE qui l’a remplacée… Notez d’ ailleurs qu’ il n’ a fallu que deux ans (ou trois ans pour les chanceux) pour que la CFE revienne exactement au niveau antérieur de la TP alors que la base de calcul s’ était réduite aux seuls locaux de l’ entreprise (plus de voitures, plus d’informatique dans ses bases). En conclusion, il faut être d’ une prudence de Sioux dans tout ce que l’ on fait et éliminer tout risque important du mieux qu’ on puisse le faire. En ce qui me concerne, cela se traduit par aucune embauche depuis 2009 et aucune n’ est prévue pour 2013 et 2014…

          2. Bob Razovski

            Je me permets une intervention dans votre post, car j’ai été gérant, et votre question n’appelle chez moi qu’une seule et unique réponse :

            J’ai arrêté. Point.

            Géré une boite aujourd’hui, c’est comme naviguer en plein brouillard au passage du Cap Horn.

    1. Black Mamba

      H16 n’est nullement l’auteur de ces horreurs, tel un enquêteur , il nous révèle l’ampleur de l’Absurdistan et de ces méfaits sur pauvres consommateurs 🙁

  28. inanouchka

    Ils auront la peau de l’industrie viticole … Qu’importe ! Il nous restera toujours le tarpé. Il suffit d’une graine, un peu de terre du soleil du temps et quelques soins et vous voila servi à domicile.

  29. David Jeames

    J’ai eu ouï dire qu’au niveau de l’Europe des discussions ont été engagées pour – à terme – interdire la consommation de viandes rouges, la raison invoquée étant l’importance de l’émission de gaz à effet de serre de cette industrie. Est-ce que l’un de vous en a aussi entendu parlé ?
    @H16 : j’ai remarqué votre rubrique «kiwis», résideriez-vous en NZ ?

    1. Black Mamba

      Cela doit être encore cacher un désir , une lubie de végétarien pour interdire la consommation de viande .
      -d’un cote nous avons les religions interdisant la consommation de porc
      -de l’autre nous avons les soit-disant pastèques qui veulent protéger la planète
      http://www.youtube.com/watch?v=JA5ftCNunRE&feature=youtube_gdata_player

      LAISSEZ-NOUS TRANQUILLE , NOUS GÊNONS PERSONNE , NOUS VOULONS JUSTE VIVRE EN PAIX ET PROFITER DES PLAISIRS DE LA VIE.
      MÈRE NATURE EST DÉJÀ LA POUR NOUS BRIDER , NUL BESOIN DE GARDIEN POUR NOUS POURRIR L’EXISTENCE

    2. douar

      Oui, ce n’est pas nouveau. Les écolos sont bien implantés dans les instances publiques et petit à petit, l’idée d’associer la viande rouge aux gaz sataniques fait son chemin. En plus, ajoutons à cette hystérie, l’équation à deux balles, 1 kg de viande rouge, c’est 1000, 10000 litres d’eau consommée (rayez la mention inutile), c’est bien connu, que nous manquons d’eau.
      Le pire, ce sont les professionnels des dites viandes, qui ne voient pas la menace réelle pour leur filière.

      1. Nyamba

        Il me semblait qu’il ne s’agissait pas tant des rejets gazeux, mais du besoin en pâturages conséquent qu’un tel élevage nécessite en version extensive (l’alternative étant l’élevage intensif dans lequel ces pauvres veaux-vaches-cochons-et-couvées sont traités comme… euh, comme de la viande – on est pour ou contre, et là il suffit d’acheter ou non les produits bouchers, pas besoin de loi pour ça – et pour lequel, et là c’est un souci un poil plus important, la production s’accompagne d’une nécessaire épuration, très souvent insuffisante [qui n’a jamais été témoin d’un lâcher d’eaux de nettoyage d’un élevage porcin dans une rivière ne peut pas comprendre à quel point ces traitements sont indispensables ] [Mais dans ce cas, faut vraiment éviter de vivre à proximité d’une station de traitement de lisiers, grillage de sinus garanti. Troporrib’, l’épuration.]).

        De fait, les arguments restants, pro ou anti, sont, souvent, davantage d’ordre moral qu’écologique. Par exemple, pour faire plus de pâturages on doit couper des arbres, et les belles forêts à la Fangorn, c’est beaucoup plus joli et attrayant pour les zoiseaux, les biches et les lapins que les pâtures (écologie +1). Cependant, il me semble que la fRance n’a jamais été aussi verdoyante et forestière que depuis le Moyen-Âge, donc c’est un peu un faux problème (sauf à manger du bœuf brésilien et cautionner la disparition de la forêt amazonienne, ce qui est vraiment troporrib’ mais je ne vois pas en quoi une réglementation fRançaise y changerait quoi que ce soit. Donc, on est là plutôt sur un choix moral…). Autre exemple bateau, l’abattage à tire-larigot de petits ou gros animaux à fourrure ou à plumes (bizarrement, à écailles tout le monde s’en fout) dans des usines qui ne sont pas sans rappeler les HLPSDNH, mais pour les zanimaux, évidemment, c’est pas très bisou. Mais, là encore, on est pour ou contre, et là encore c’est le choix du consommateur qui devrait orienter le marché (mais je suis peut-être une grande naïve à ce sujet).

        Bref, je plussoie Mme Black : j’aimerais bien qu’on nous foute un peu la paix, et qu’on laisse qui le souhaite manger et boire ce qu’il souhaite sans user de contraintes, au nom de principes alakon – qui sont à l’écologie ce que le café est aux manchots empereurs. J’espère donc que M. Jeames se trompe quant à ces histoires d’interdiction de consommation de viande rouge…

        1. David Jeames

          Il me semble que la première attaque sur la viande rouge se fera en «démontrant scientifiquement» que sa consommation est un risque pour la santé. Ajoutant à cela un risque environnemental, il y aura toutes les raisons pour taxer l’industrie et le consommateur, afin de «faire prendre conscience» du danger.
          Pour résumer, on reprend le fameux «fumer tue», mais on l’applique à d’autres produits …

          1. vengeusemasquée

            Ouais et en face, on te met des gentils végétariens, voire végétaliens, sexy comme des feuilles de carton ondulé et on t’explique que ça, c’est la santé et la morale et tout. Si certains veulent avoir la santé de Steve Jobs, pas de problème hein. Ca l’a mené loin. 🙄
            On oublie aussi qu’il faut aussi en dégommer un certain nombre de bestioles pour cultiver du maïs, du blé et toutes ces saloperies. Détail sans doute.

          2. Nyamba

            Oh, ben oui je suppose qu’à très fortes doses, la viande rouge, c’est dangereux. Pour preuve, je tiens le pari que manger une vache -allez, même une moitié de vache – d’un coup, ça peut faire du vilain sur votre estomac. Mais c’est comme tout, non ? A très forte dose, même la vie peut être mortelle…

            @VM : Tu vires anti-céréales, attention ! 😛

    1. Zazou

      Je vais donc retourner à mes vendanges puisque je suis une de ces vilaines vilaines que dénoncent les ayatollahs sanitaires.
      Encore merci h16 pour ce petit billet matinal qui me met du baume au cœur.

  30. hugo

    Concernant Madagascar et l’intervenant qui en fait un  » cas d’école », j’aimerais juste préciser que ces pauvres Malgaches ont quand même vécu une vingtaine d’années de socialisme pur et (très) dur..ce qui, forcément,n’a pas véritablement contribué à développer l’économie locale…

    1. aristarque

      C’est bien ce qu’ il sous-entendait dans son commentaire…
      Partout sous le soleil, les résultats du socialisme en action se révèlent une catastrophe…
      On ne voit pas pourquoi il en serait autrement en Grance…

  31. val

    N’empêche , nos gauchistes sont pires que les cocos « canal historique » , au moins en Europe de l’Est , on pouvait faire des galipettes et se poivrer copieusement. Ils nous ont pondu un drôle de mélange coco-islamico-ecolo ça va pas rigoler tous les jours . Je ne sais pas combien de temps nos compatriotes bons vivants vont supporter ça ….

  32. Tribuliste

    Quoi de plus logique pour la lie de nos politiques qui taxe pinard depuis ses bureaux.

    Harlem Désir va d’ailleurs bientôt s’offusquer sur le partage du vin les dimanches, si si.

    1. val

      +1 , on s’est collé une joyeuse bande de pharisiens , comme quoi , en 2000 ans , rien de nouveau sous le soleil. Bon j’espere qu’en joyeuse bande de pieds nickelés libéraux ils ne nous colleront pas sur une croix , quand même …

      1. Bob Razovski

        Ca fait longtemps que les Libéraux ont été crucifiés, écartelés, empalés, brulés vif (écorchés avant), sacrifiés, sur l’autel de l’Incompétence Socialiste.

        Il faut bien un bouc émissaire.

        Mais aujourd’hui, c’est encore pire. Ils tentent de nous rééduquer.

  33. La Coupe Est Pleine

    Bah, un secteur économique qui « exporte » ? Il fallait absolument que la situation soit égalitarisée !

    Pour le céréales on en prend vite le chemin aussi :
    L’an prochain on produira 33% de maïs en moins !
    Pluri-culture oblige !
    Je vous parie que les 5 millions de tonnes qui vont manquer seront importées ….
    Mais c’est pas tout, on va aussi interdire les semences traitées, et réduire de 50% les apports d’azote. On peut dire que l’agriculture aussi va prendre un gros dégraissage !

    Je n’aime pas le comploïsme non-plus.
    Mais à y bien regarder je trouve que ça ressemble beaucoup à un scénario bien établi à l’avance !
    Par contre dans quel but ?????

    Si ce n’est la plus totale destruction économique, sociale, et culturelle du continent …. (n’oubliez pas que c’est le cas de toute l’Europe)

    1. val

      C’est un peu la thèse de Lupus (blog de B. bertez), les politiques sont connivents avec les banquiers centraux lesquels sont tous issus de Glodman Sachs. Je pense personnellement que les US nous euthanasient economiquement pour ne pas se noyer. Notre clique gouvernante actuelle est grandement issue du programme « young leaders » http://french-american.org/actions/echanges/young-leaders/
      http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2012/05/24/washington-sur-seine-ces-ministres-de-francois-hollande-qui-ont-ete-formes-par-les-americains/
      bref , le programme que nous avons n’est peut être pas celui qui nous sied le plus …. à nous … mais arrange peut être d’autres.
      Les Us ont été de bons alliés jusqu’a present , mais peut être plus à ce jour.

      1. Aloux

        On est bien assez cons pour se suicider tous seuls, peut-être que ça arrange les Américains (et encore c’est loin d’aller de soi) mais ils ne sont certainement pas les responsables de ces politiques nocives. Faudra arrêter de chercher des boucs-émissaires un jour.

        1. La Coupe Est Pleine

          Je pense aussi que l’on est assez stupides pour se fossoyer nous-même.
          Toujours est-il que sur l’agriculture (le sujet que je vit le plus près) on voit clairement le déroulement de la partition depuis plus de trente ans.
          Depuis que je consulte les forum Internet, je constate que les autres secteurs aussi ont souvent le même sentiment.

          Sans incriminer les illuminatis, les ricains ou même les martiens. Il faut reconnaître qu’il est étrange de voir comment le « plan » se déroule contre vents et marrées.

          1. David Jeames

            Récemment, Contrepoint a publié de nombreux articles sur le Chili d’Allende. On y apprend que le pays a été sciemment «déconstruit» (mot à la mode), afin de mettre en place l’idéologie soviétique. Au bout de 3 ans, Allende a été déposé par Pinochet.
            Je pense qu’en France ils ont tiré une leçon de cette Histoire : il faut «déconstruire» plus lentement pour empêcher toute velléité de révolte.

  34. Olivier Vitri

    Quand on jette un œil sur le logo de la « MilDt », on comprend déjà mieux la dose d’hallucinogènes ingurgités durant sa conception…

Laisser un commentaire