Chinese World Order ?

Et tout se met gentiment en place. Presque « comme prévu » (au moins par certains), la crise au départ immobilière s’est transformée en crise de la dette publique doublée d’une crise monétaire carabinée. Et alors que les États-Unis se rapprochent sensiblement d’un défaut au moins partiel, la Chine propose discrètement mais fermement une nouvelle donne, avec le calme tout particulier qu’on peut avoir lorsqu’on sait que le temps joue pour soi.

En fait, j’avais déjà évoqué la question de la stratégie monétaire de la Chine dans un précédent article paru en janvier de cette année, dans lequel je notais que la Chine avait déjà commencé à placer ses pions. Je remarquais ainsi qu’en l’espace de quelques années, l’État chinois a décidé de s’approprier toute sa production interne d’or, absorbée par sa banque centrale ; dans le même temps, il en a profité pour racheter des mines d’or étrangères, et pour inciter sa propre population à posséder du métal précieux.

Quant à ses achats d’or, ou tout du moins ceux qui sont connus au travers de Hong-Kong, ils ne laissent que peu de doutes sur le fait que la Chine serait maintenant, très probablement, le deuxième pays en terme de réserves. En effet, comme le pointe fort justement le site ZeroHedge, les réserves déclarées par la Chine s’établissaient officiellement à 1054 tonnes d’or en septembre de cette année et, avec des importations se montant actuellement à plus de 2000 tonnes depuis septembre 2011, différents analystes estiment que les stocks réels de la banque centrale chinoise dépassent en réalité les 3500 tonnes, au-dessus, donc, de celles détenues officiellement par la France (2435 tonnes) ou même par l’Allemagne (3390 tonnes), et en dessous de celles des États-Unis (à 8133 tonnes) — si tant est que ces réserves existent toujours, bien sûr …

imports d'or chinois, sept. 2013

Jolie courbe, n’est-ce pas ? En tout cas, avec un rythme d’accroissement de l’ordre de la centaine de tonnes tous les mois, on comprend que Pékin ne semble pas vouloir s’arrêter en si bon chemin et vise peut-être un stock supérieur à celui des États-Unis, seuil qu’il pourrait atteindre dans les 4 ou 5 prochaines années. Et s’il est vrai que jusqu’à présent, l’Empire du Milieu stockait surtout des opposants politiques dans ces magnifiques camps qui sont l’apanage systématique des régimes communistes, on peut se demander pourquoi il se met ainsi à stocker de l’or comme une république bassement capitaliste.

reserve currency statusUn début de réponse pourrait se trouver dans cet intéressant graphique de gauche et dans cet article du Mises Institute qui note que le statut de monnaie de réserve n’a rien, intrinsèquement, d’éternel. Le dollar qui jouit actuellement de cette position, et qui a subi les assauts récents et répétés de la Fed, serait donc une cible potentielle des manœuvres chinoises, qui chercheraient à présenter le Yuan comme une monnaie crédible à l’international, et surtout appuyée sur un stock conséquent de métal précieux.

Cette hypothèse n’a rien de fantaisiste et elle est clairement émise par les autorités chinoises elles-mêmes, et ce, pas plus tard que le 14 octobre dernier : un commentaire de l’agence de presse officielle Xinhua explique ainsi qu’il est maintenant temps de réfléchir à construire un monde « désaméricanisé ». Et l’une des clefs pour y arriver serait, notamment, de se passer du dollar comme monnaie de réserve. Et bien sûr, ce n’est pas du tout un hasard que ce commentaire et cette proposition interviennent alors que d’âpres discussions sont en cours aux États-Unis pour tenter d’une part de sortir de l’arrêt du gouvernement (« shutdown ») et d’autre part de relever le plafond de la dette.

“The cyclical stagnation in Washington for a viable bipartisan solution over a federal budget and an approval for raising the debt ceiling has again left many nations’ tremendous dollar assets in jeopardy and the international community highly agonized. The world is still crawling its way out of an economic disaster thanks to the voracious Wall Street elites.” – Les interruptions cycliques du gouvernement américain pour trouver une solution bi-partisane viable à propos du budget fédéral et de l’augmentation du plafond de la dette ont encore une fois mis en danger les énormes réserves en dollar de la communauté internationale alors que le monde se remet à peine du désastre économique provoqué par les élites voraces de Wall Street.

Or, et c’est probablement le point le plus important, la Chine dispose pour elle d’une économie dont la taille grossit suffisamment pour qu’elle occupe à présent une place importante sur l’échiquier politique et économique mondial, place à laquelle elle aurait eu bien du mal à prétendre il y a seulement vingt ans de cela. De façon évidente, la Chine sait qu’elle a un coup à jouer.

D’une part, elle démontre tous les jours qu’elle rattrape ou a rattrapé son retard dans tous les domaines (y compris l’espace), et même si on peut raisonnablement douter que son économie soit aussi florissante que ce que ses chiffres, probablement bien bidouillés, laissent voir, elle n’en reste pas moins un pays de croissance dans lequel sa population constitue une vraie force de production et de consommation.

D’autre part, il faut bien voir qu’en faisant ce genre de déclarations maintenant, les Chinois appuient là où cela fait mal : les Américains ne sont pas, actuellement, au mieux de leur forme. Si on peut douter des chiffres de croissance, d’inflation ou de bonne santé économique chinois, les chiffres de l’Oncle Sam sont malheureusement peu brillants et au moins tout autant suspects de torture statistique honteuse ; et beaucoup sont bien près des seuils qui font la différence entre une croissance et une récession.

Bien sûr, le passage d’une monnaie de réserve à une autre promettrait, si elle devait avoir lieu dans les prochains mois, pas mal de mouvements sur les marchés. À l’évidence, le dollar en prendrait pour son grade. Et d’ailleurs, beaucoup s’interrogent sur l’intérêt que les Chinois auraient à voir cette monnaie s’effondrer, tant ils en ont en réserve… Je noterais cependant qu’à choisir entre un effondrement provoqué par eux, avec un passage au Yuan, qu’ils contrôlent, qu’ils peuvent adosser à l’or, et un effondrement engendrée par une cause exogène incontrôlable (une inflation galopante par exemple), je comprends qu’ils choisissent la première solution, qui, si elle fait mal, laisse au moins le choix dans la date et le rythme auquel le rodéo devrait avoir lieu, là où la seconde prendrait certainement le monde par surprise et ferait d’énormes dégâts.

La Chine dépasse les USA

Du reste, il ne faut pas se leurrer : la Chine est encore un état communiste et dictatorial. C’est encore un État dont les chiffres officiels n’ont rien de sûr, dont la croissance doit être prise avec des pincettes (ou des baguettes, disons). C’est un pays dans lequel le salaire minimum grimpe vite, trop peut-être pour rester l' »atelier du monde ». C’est un pays dans lequel la bulle immobilière est encore vivace et dont l’éclatement, loin d’être complet, pourrait encore provoquer des dommages. C’est aussi un pays fragile politiquement dans lequel tout peut basculer : si la croissance se réduit trop vite, trop longtemps, des frictions dans les populations apparaîtront inévitablement. Les jeunes, majoritairement dans des villes et venus des campagnes pour échapper aux conditions misérables qu’ils subissaient, pourraient se retrouver désœuvrés avec à la clef des problèmes humanitaires sérieux, pouvant mener à des émeutes. Démographiquement, la Chine est un pays qui est déjà vieillissant et qui n’aura pas le choix : elle devra réussir sa transition économique et politique en pays développé, ou sombrer dans le chaos voire un morcellement en plusieurs sous-blocs dont il est impossible de savoir ce qu’ils donneront.

Mais quoi qu’il arrive, l’hégémonie américaine semble, bel et bien, remise durablement en question, et face aux changements qui s’annoncent, on peine beaucoup à voir la moindre stratégie de l’Europe, et à plus forte raison, de la France.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires221

    1. Peste et coryza

      Même question pour l’Allemagne… son or est aux USA et en France.
      Et ils ont dits qu’ils faudrait 7 ans pour en rendre une misérable part…

      Quant aux USA…
      – les barons voleurs ont tapé dedans.
      – une ancienne fabrique d’obus au tungstène était juste à coté de Fort Knox.
      – Ben « the printer » refuse de faire un audit.

      1. MadeInCH

        « – une ancienne fabrique d’obus au tungstène était juste à coté de Fort Knox. »

        Tiens tiens… Je ne la connaissait pas, celle-la.

        Merci pour l’info. Je vais un peu creuser. Question de disposer d’un peu de munition à l’uranium appauvri lors de duiscussions…

        1. Marc Aurèle

          Petit point technique et minute culturelle: pour faire simple, les « obus » au tungstène n’ont d’obus que le fait qu’ils sont propulsés par une charge dans un canon (à l’aide d’un « sabot »), ici pas de charge creuse ou explosive. Le tungstène est employé à la fabrication de la « flèche », qui est en fait un barreau totalement inerte de ce métal qui ira impacter l’objectif à une très haute vitesse. Dans la réalité, lorsqu’une flèche impacte un blindé, elle passe à travers le blindage comme si c’était du beurre. Pas grave me direz vous. En fait, si: à l’intérieur du blindé, la flèche après avoir pénétré le blindage, provoque un flash d’environ 1200°c: cela provoque un bronzage instantané à l’intérieur et l’explosion du carburant, des munitions etc…

            1. Marc Aurèle

              @ Peste et coryza
              Wikipedia dit beaucoup de choses, mais ne dit (une fois de plus) pas tout et se plante littéralement sur de nombreux points. Quant à cette obsession de l’auteur de l’article avec l’uranium appauvri (inutile dans la réalité sur les obus flèches) qui le mène à faire des comparaisons de niveau classe de 6ème (comparaison du fumeur et du soldat exposé à de l’uranium par ex.), elle permet aisément de déceler son appartenance politique (où l’on parle beaucoup, où l’on distord les faits et où l’on s’appuie sur l’émotion pour faire passer n’importe quoi…).

            2. Peste et coryza

              C’est vrai qu’on peut y lire de belles perles…

              Mais pour explorer une thématique sans avoir à commander des publis en anglais, ça reste pas mal.

      2. yarr

        @ Pest & Coryza 9h13 + #16 <>

        D’un autre cote rien ne dit qu’ils n’ont pas plus d’or qu’ils le disent…ca clouerai bien le bec de pas mal de mecs de voir que la reserve est bien la … et bien plus grosse que prevue…

        Je serai les USA, avec la capacite d’imprimer de la monnaie, j’echangerai des beaux dollars tout neuf en beaux lingots sonnants! … acheter de l’or avec du papier d’imprimante!!! 🙂

    2. On en avait 2700 tonnes et Sarko en a vendu 400. Le compte semble bon. Comme la France a son or sur son sol, ça devrait être ok. Pour les Allemands, en revanche, il est plus que probable qu’une partie de leurs 3300 tonnes est … en Chine.

            1. HerveLE

              mais c’est bien marrant quand meme. On se dit que meme si la chine nous bouffe complètement dans 10 ou 20 ans, on pourra toujours rigoler sur leur dos en faisant des contrepèteries! lol

            1. Marc Aurèle

              @BM
              En voici une pas facile:
              « aucun homme n’est jamais assez fort pour ce calcul »

              ps: je préférais votre PAF (petit avatar fessu) précédent…
              🙂

  1. Higgins

    Analyse extrêmement pertinente dont je doute qu’elle existe dans nos chars médias. Je serai cependant moins pessimiste que toi quant à l’avenir des USA. D’une part, ils ont, grâce à (ou à cause de) l’inculture économique des élites européennes, tué la monnaie unique et les mirifiques promesses attenantes (http://chevallier.biz/2013/09/zone-euro-1°-guerre-monetariste-mondiale-actualisation-fin-aout/), et d’autre part, ils tiennent en partie la Chine de part l’importance de la dette en dollar détenue par cette dernière. Cela ne veut pas dire que les USA soient sortis d’affaire mais la partie ne sera pas facile pour la Chine. Par ailleurs, la Chine, malgré le fait qu’elle a fait sortir de la pauvreté près de 300 millions d’habitants depuis trente ans (chose unique dans l’histoire de l’humanité), accumule au fur et à mesure de nombreux handicaps dont un des moindres est l’état désastreux de ses ressources en eau. Je dirai que si elle est devenue un colosse, c’est avant tout un colosse aux pieds de porcelaine.

    1. Peste et coryza

      De plus, l’armée US reste la meilleure du monde, et économiquement, même si de nombreuses zones sont sinistrées, les USA ont encore des régions extrêmement performantes.

    2. « la partie ne sera pas facile pour la Chine. »
      Clairement, oui.
      Mais elle a des atouts (à commencer par sa population, et la bombe atomique).

      1. Christophe

        Etes vous sûr que sa population soit un atout ?

        Vous devriez regarder de près le « mur du vieillissement » qu’ils vont se prendre en pleine poire… Ca va être épique… Et ça déjà commencé.

        La Chine pourrait déjà avoir atteint son peak employement.

        Qui va financer tous ces vieux ? Leurs frais médicaux, car en plus ils auront le mauvais goût de vivre… longtemps. Poids énorme sur les infrastructures de santé.

        A côté, les problèmes de notre système de retraite sont liliputiens.

        Avec la politique de l’enfant unique… vous imaginez le poids sur les épaules des actifs : chacun va devoir payer -seul- pour ses 2 parents.

        1. « Etes vous sûr que sa population soit un atout ? »
          Oui et non.
          C’est un atout parce que c’est une force de production et de consommation.
          C’est un handicap parce qu’il faut la nourrir, l’occuper et la sortir de la pauvreté, la canaliser.
          Bref, c’est juste « pas simple ».

        2. Eole

          Il me semble qu’ils ont déjà considérablement lâché du lest quant à la politique de l’enfant unique. Cette politique n’est plus aussi rigoureuse. Quant à la médecine, il ne faut pas oublier la médecine chinoise qui, je crois, est moins coûteuse que la médecine occidentale et toujours pratiquée avec pas mal de succès.

        3. channy

          J ai lu il y a quelques mois que le gouvernement chinois envisageait de creer un systeme de pension, pour amortir le choc ,
          Enfin n oubliez toutefois pas que la solidarite familiale chinoise n est pas une legende contrairement a chez nous..la vieille generation chinoise ne reclame pas de partir en thalasso, en voyage organise et de changer de voiture tous les 2 ans..
          Mon epouse malaisienne chinoise, a ses 2 parents a charge , hormis, la bouffe, quelques vetements , la tele cablee pour les programmes chinois et la 100cm3 honda pas d autres depenses extravagantes.

      2. Marc Aurèle

        Elle dispose d’un autre atout, le temps. Ne nous avisons pas de comparer la Chine aujourd’hui à l’Europe ou aux USA. Pensons à comparer la Chine de dans 20 ans à ce qui restera de nous. Et là, ça fiche la trouille…

        1. Higgins

          Je crois que c’est Coluche qui disait dans un de ses sketchs: « la preuve de la supériorité du jaune sur le blanc est facile à démontrer. Dans un œuf, tu as les deux. Quand tu les mélanges, il ne reste que le jaune!!! ».
          Plu sérieusement, la notion de temps est un facteur important dans la psychologie chinoise mais je tiens les américains pour de redoutables joueurs d’échec. Si j’étais chinois, j’éviterai de les sous-estimer. Les Han, l’ethnie dominante en Chine, souffre d’un important, voire démesuré, complexe de supériorité. Ça a valu à l’empire du milieu la déconfiture vécue au XIXème siècle (sac du palais d’été, instauration des concessions internationales, etc…). L’Histoire, parfois, repasse les plats!

          1. channy

            #Les Han, l’ethnie dominante en Chine, souffre d’un important, voire démesuré, complexe de supériorité#

            Oui Higgins, c est d ailleurs l une des raisons pour lesquelles les chinois sont detestes par les autres peuples d Asie.
            Vos propos peuvent aussi s appliquer aux minorites chinoises d outre mer..comme les hokkiens, hakkas, teo chew etc.

    3. Duff

      Je suis d’accord, la Chine a des atouts, mais peut être moins que les USA en fait… Comme c’est dit dans le billet, la Chine va devoir gérer le vieillissement et de possibles aspirations démocratiques de sa classe moyenne qui voyage de plus en plus.

  2. Rick la Trick

    même au sein d’un sujet aussi sérieux, notre hôte se permet de placer une (au moins) contrepèterie, l’air de rien.

    toutes mes félicitations.

      1. Martin T

        Je l’avais vu également, très bien placée. Au sujet des contrepèteries, lorsque l’on en voit une, il faut prendre la chose en riant tout en faisant une drôle de bille.

    1. MJ

      « je comprends qu’ils choisissent la première solution, qui, si elle fait mal, laisse au moins le choix dans la date  »
      tout un programme…

  3. Le Gnôme

    Je n’ai guère confiance dans les statistiques d’un pays communiste. Je n’ai guère confiance dans un pays qui peut changer totalement de ligne politique du jour au lendemain. Idem pour la corruption endémique des apparatchiks qui s’en mettent plein les poches, où seuls les plus gourmands se font pincer. Il y a encore du boulot pour que ce pays devienne incontournable autrement que par le nombre de sa population.

      1. Black Mamba

        D’ailleurs quel gouvernement actuel n’est pas corrompu ?
        Il suffit de fouiner et on découvre des perles de bouses un peu partout 😉

  4. LaM

    Je vis en Russie actuellement et ma foi c’est fort dynamique ce pays, les magasins ferment très tard (20h minimum, même le dimanche), la flat tax à13% fait plaisir, tout comme l’essence à 80 centimes.

    Si le pays arrive à nettoyer sa bureaucratie infecte (et aussi purger son marché immobilier) il surprendra bien du monde je pense.

      1. ertyu

        Il est clair que la Russie et la Chine s’entendent bien et vont devenir des puissances majeures. Elles seront sans doute rejoint par le Brésil. En revanche l’Inde n’émergera pas aussi vite à mon sens, trop de complications bureaucratiques, trop d’abus impunis.

        L’Allemagne, je me demande ce qui va leur arriver…

        1. LeRus

          Les Russes et les Chinois ne peuvent pas se blairer. Ils se méprisent foncièrement. Ils ont été en guerre plus ou moins froide pendant la moitié du 20è siècle.

          A l’heure actuelle, il s’agit d’un mariage de raison pour ne pas avoir l’air célibataire (qui sont, objectivement, les partenaires des Russes, et les partenaires des Chinois?)

          Les relations actuelles sont surtout commerciales: La Russie vend ses ressources (pétrole, gaz, métaux et terres cultivables à l’Est) et la Chine lui vend tous les produits du commerce qui vont des vêtements aux livres (électroniques ou papier) en passant par les voitures.

          Mais pour des partenaires (ils sont ensemble dans un paquet de d’organisations locales), ils n’ont pratiquement rien en commun. Pas de coopération technique du style MKS (station internationale), pas de coopération financière (les réserves russes n’ont pas de Yuan, les chinoises pas de roubles), pas commerciale (Gazprom exporte l’immense majorité de son gaz en Europe, pas en Chine), ni vraiment diplomatique (chacun garde ses vaches mais c’est tout).

          Les immigrés chinois en Russie sont très méprisés, considérés comme des sous-fifres, surement pas comme des potentiels partenaires.

          Quand à l’Inde, il y a bien eu à l’époque soviétique des coopérations dans le domaine médical (les russes importaient des médocs indiens, pas l’inverse), mais c’est plus ou moins nul à présent si l’on exclus la vente d’armes bien sûr (et là aussi, ça change, cf le Rafale). Le Brésil n’apparait pas sur le radar russe, sauf si on considère le centre commercial Rio comme un signe de proximité 😉 .

          Les Bric sont un peu comme quatre loulous qui boivent ensemble des coups dans une boite de nuit à 4h du mat parce qu’ils n’ont pas réussi à séduire des filles. Du coup ils sont une bande, enfin, ils croient.

          1. Vladimir Vladimirovich

            C’est vrai, Poutine aurait prefere de loin cooperer avec les europeens et les americains, avec lesquels il reconnait avoir une « identite culturelle commune ».

            Le partenariat avec la Chine se fait par defaut, et sans passion, parce qu’a force de planter la Russie sur tous les sujets, les occidentaux auront reussi a durablement l’eloigner.

          2. channy

            Interessant commentaire Lerus, J aurais tendance a vous donner raison..tant la chine prospecte furieusement en asie du sud est, inombrables accords commerciaux, le yuan sert deja de monaies d echange, la chine peut s appuyer la bas sur une puissante et riche communaute chinoise..la chine finance et/ou offre de nombreuses infrastructures
            un simple exemple la Malaisie et l Indonesie viennent de relancer les pourparlers pour un pont reliant melacce a dumai qui serait le plus long du monde, et au beau milieu du detroit de Malacca , une des routes maritimes les plus frequentees au monde…on en est encore aux discussions que la bank of china est deja d accord pour aligner les 10 milliards de dollars Us necessaires..
            La thailande, malaisie , indonesie ont tous l ambition de devenir des pays avances avant 2020
            Pour l inde, singapour n a jamais cache son ambition de devenir la tete de pont entre l inde et la chine de part le fait de sa population chinoise/indienne..il suffit de voir les relations entre indiens singapouriens et chinois singapouriens pour voir que l inde et la chine n ont rien a faire ensemble sinon du business.

  5. NOURATIN

    Que les Chinois veuillent garder le choix dans la date, même s’il s’agit d’une contrepèterie, cela me semble parfaitement logique. Sachant qu’ils ont l’énorme avantage par rapport aux démocraties d’avoir des gouvernants qui ont les mains libres, ils peuvent se permettre de construire des stratégies sur le long terme pendant que les Etas-Unis pataugent dans leurs dissentions intestines. De là à penser que le dollar serait balayé comme fétu de paille, il reste encore pas mal de marge.

  6. af

    La Chine est encore pour quelques temps la manufacture du monde. Mais d’ici cinq à dix ans, elle fournira de la haute technologie aussi performante que celle de L’Europe ou des usa. Et là, elle sera de taille à rivaliser avec les amerloques et pas seulement un réceptacle à billets verts. C’est pour ça qu’un défaut us aujourd’hui serait dans le bon timing ( de la part des ricains) pour retarder l’accession chinoise à la première place.

    1. « Mais d’ici cinq à dix ans, elle fournira de la haute technologie aussi performante que celle de L’Europe ou des usa. »
      Là, je ne serais pas aussi catégorique.

      1. Peste et coryza

        Faut voir le nombre de thésards chinois qui se forment en Europe ou aux USA. Rien que dans mon labo, c’est 30% des effectifs.
        Rentrés au pays, ils sont sur de trouver un poste dans leurs cordes.

        Soit dit en passant, je ne comprend pas pourquoi les autorités françaises méprisent l’agro…
        L’agro, c’est 20% du PIB américain, et vu les tensions sur le marché des terres arables et les engrais, tout porte à croire que l’agro sera un secteur stratégique…
        Les chinois forment également beaucoup de thésards en agro.

        1. LeRus

          Ça fait combien de thésards compétents pour l’ensemble de la Chine? Pas des masses.

          Personnellement, mon expérience avec le monde académique chinois est plutôt, comme dire, décevante. Beaucoup de publications, pas beaucoup de citations par exemple.

          1. Peste et coryza

            Citations et publis ne sont pas reliées…
            Par exemple, le papier le plus cité de mon centre de recherche est une méthode d’étude automatisée des acides uroniques… inutile de dire que toute personne bossant sur les polysaccharides cite cet article…
            Et de toute façon, on est payés pour publier.

      2. gem

        Il faut voir les publi-documentaires « infrastructures ». Ils sont pleins de pub et de faux suspens, mais sur le fond quand ils prennent pour sujet un aéroport, un métro, un train, un gratte-ciel ou un pont chinois (et c’est souvent le cas !), il est très clair qu’ils n’ont pas grand chose à envier à l’occident.
        Historiquement, tous les caïds de la période N ont commencé par faire de la camelote à la période N-1, et on pensait à chaque fois qu’ils n’avaient pas le niveau. les allemands (fin XIX). les ricains (début XX). les japonais. les coréens. et maintenant les chinois…

        1. af

          Je plussoie. Les chinois apprennent vite. Et en 1200, leurs forges marchaient déjà au gaz naturel puisé avec des bambous. Ils ont cette capacité d’innovation dans leurs histoire et elle revient …

      3. Epicier vénéneux

        Moi je le suis, catégorique. C’est mon métier d’organiser et de financer des transferts de technologie entre l’Ouest et la Chine, ainsi que d’accélérer le développement de Biotechs locales. Certes, ce n’est pas encore San Diego ou Boston (ou Lyon, haha)… mais ça ne va pas tarder. 6-7 ans, 10 ans max.

        1. Eh bien c’est intéressant, mais on ne se place pas au même plan. Vous avez raison, sauf qu’à 10 ans, je suis bien incapable de dire si la Chine (dictatoriale) aura tenu bon, par exemple…
          (Mais c’est logique et dans l’ordre des choses, oui)

          1. LeRus

            Et puis il ne faut pas croire que l’Ouest va attendre en se tournant les pouces. Ça fait un bail que la Silicon Valley tient le haut du pavé. J’attends toujours les innovations des Bangalore ou de Shenzhen.

            Désolé d’être rabat joie mais je mets la montée en puissance des Brics au même niveau que le réchauffement de la Terre: Beaucoup de potentiel, pas beaucoup de preuves.

            1. Le diable est dans les détails ; la montée des BRIC est discrète mais bel et bien là, et il suffit de regarder le niveau de vie moyen de chacun des pays, le niveau d’éducation, pour comprendre qu’il y a bien émergence.

            2. LeRus

              Oui, ça monte, mais le reste du monde aussi. A terme (quand?) les Bric seront peut être au même niveau que les pays déjà développés, ils seront des concurrents sérieux, c’est évident. Mais là ou je ne suis pas convaincu, c’est que l’émergence des Bric précède la domination de ces pays vis à vis des puissances actuelles. La Chine, oui, est bien partie pour devenir une (la?) puissance d’ordre mondiale, les autres, c’est moins évident.

      4. tess

        L’espionnage industriel est devenue une spécialité chinoise notamment en plaçant leurs étudiants tous frais diplômés à l’étranger dans des entreprises statégiques. Comment à fait le japon pour rattraper leur retard technologique ? Par l’espionnage industriel

    2. max

      Avec la montée des salaires, ça réduit les investissements de productivité et ils sont encore très importateurs de technos occidentales, allemandes par exemple.

  7. MarieDom

    Ils avaient voulu faire rappatrier leur or des US et n’en n’avaient obtenu qu’une partie.
    Quant à l’or sur le sol français, je suis sceptique… cf l’avion décollant pour la suisse avec 300 tonnes d’or français dedans…
    Et l’Etat qui relève les taxes sur l’or (cf http://www.jovanovic.com/blog.htm )
    Mais je ne parviens pas à croire au reversement de la balance mondiale en faveur des chinois, qui ont intégré le « package occidental » à bras ouverts, au lieu d’élargir leur cercle d’influence nécessaire à la réussite d’un projet impérialiste (ainsi qu’à une victoire culturelle dans Civilisation V).

    1. Jesrad

      l’A380 en version fret est capable d’emporter 150 tonnes de cargaison. Donc pour faire voler 300 tonnes, il va falloir se lever tôt. Le lien parle d’ailleurs de 300… kilos d’or.

  8. Tribuliste

    D’autant plus que leur politique expansionniste se traduit aussi par l’acquisition de quantités astronomiques d’entreprises/terres/brevets dans le monde entier. Ils achètent TOUT, et même des pays dans peu de temps.

    1. Peste et coryza

      Faut dire que nos élites sont assez abruties pour accepter de vendre… ce dont que les chinois se gardent bien de faire.

      @Trbuliste
      En Papouasie, dès qu’une mine est rachetée par une boite chinoise, une petite ville de 5000 habitants pousse une semaine plus tard…

    1. FBM

      C’est d’une bêtise assez exceptionnelle.

      Ça sous-entend que les gens font exprès de gaspiller, ce qui est très con. On ne jette pas de la nourriture par plaisir. On la jette parce qu’il y a eu un imprévu, ou parce qu’on a oublié qu’on l’avait, mais je ne connais personne qui achète de la nourriture avec pour but de la jeter.

      Donc, le mieux est de ne rien faire : chacun tente naturellement et logiquement de gaspiller le moins possible, et je ne vois pas comment on pourrait vouloir réduire le gaspillage, sachant que tout le monde gaspille déjà le minimum possible.

      1. Higgins

        « …chacun tente naturellement et logiquement de gaspiller le moins possible… » Pas d’accord, les socialauds gaspillent bien l’argent qu’ils n’ont pas!!!

      2. Calvin

        « … je ne connais personne qui achète de la nourriture avec pour but de la jeter. »
        Pas d’accord, les socialauds gaspillent bien les ressources pour fabriquer des trucs qui ne servent à rien (rond-points gigantesques, œuvres pseudo-artistiques pseudo-contemporaines, …).

        Demandez à Krugman, des trucs inutiles pour faire (enfin, du moins le croit-il) redémarrer la croissance, il en a plein ses cartons.

      1. Duff

        De combien de clayettes dois-je espacer un Camembert à du Maroilles?

        C’est pas très clair sur le site.

        Une suggestion à proposer à l’administration tiens.

      2. douar

        Samedi soir, j’étais invité chez des amis qui ont décidé de n’acheter que du fromage local. Devant ma mine consternée, mon épouse, à coup de pieds sous la table, m’a incité à éviter l’incident diplomatique.

      3. vengeusemasquée

        On notera aussi que l’Etat est très fort pour donner des leçons au citoyen mais pour améliorer ses propres pratiques dans le domaine, c’est une autre affaire. Si chacun d’entre nous gâche un trognon de pomme par jour, sachez qu’en restauration scolaire, ce sont chaque jour 25% de la bouffe qui sont gaspillés, entre les surplus de prod et ce qui reste dans l’assiette.

  9. MadeInCH

    Les chinois ne sont plus acheteurs des bons du trésor américains depuis un moment.

    Le scénario qui disait que l’US$ s’effondrerait lorsque les chinois cesseraient d’acheter des bons est faux. Les chinois ont cessé d’acheter, et le US$ est encore là.

    Actuellement, c’est la Fed qui achète presque tous les bons du trésor.

    Les chinois ont pleins de bons du trésor USA. Mais pour l’utiliser, les chinois doivent vendre leurs titres. C’est une action délibérée, active, et non “passive” comme décider de ne plus acheter. Il y a un saut politique quantique.

    Mais ce que je voulais dire, c’est que c’est les producteurs de pétroles qui sont le nœud du problème.

    L’un des scénarios déclencheur théorique de la fin du US$ est apparu (La Chine n’achète plus de bons US), et le US$ est encore là.

    D’autres scénarios déclencheurs théorique de la fin du US$ existent. Ils apparaîtront sans doute.
    Mais tant qu’il y a exclusivité US$-pétrole, le US$ sera encore là comme monnaie dominante.

    Même si la chine se débarrassait de ses bons américains, pour la majorité du monde le US$ resterait une obligation pour acheter du pétrole.

    De fait, le US$ n’est plus lié (je ne dis pas “adossé!”) à l’or, mais il l’est au pétrole.

    Le fait d’avoir des US$ garanti de pouvoir acheter du pétrole.
    Le fait d’avoir des US$ est indispensable pour pouvoir acheter du pétrole, pour la majorité des pays.

    Or le pétrole est indispensable pour l’industrie. Fondamentalement pour l’agriculture et l’industrie alimentaire (besoins fondamentaux que l’on oublie de par chez nous car ne semble pas menacé du tout), et accessoirement pour faire des iPhones et TV-3D (besoins accessoires qui semble si important de par chez nous pour s’acheter son statut social dans la meute).

    Quoi qu’il arrive, tant que cette exclusivité US$-pétrole existera (pour la majorité des pays), alors le US$ restera LA ZE monnaie pour les transactions mondiales.

    Cette exclusivité est aujourd’hui le DERNIER rempart de l’US$.
    Il y en avait d’autre, des remparts (Confiance dans l’économie ricaine, convertibilité en or, affirmation d’amitié politique, etc.), mais il me semble qu’ils ont tous disparu.

    Si/[dès que] ce lien n’existera plus, le US$ vaudra moins que le papier qui lui sert de support, car celui-ci il aura été gâché par l’encre qui lui a été appliqué.

    Le US$ tiendra aussi longtemps que les monarchies pétrolières, les plus grands producteurs de pétrole, n’acceptent exclusivement que le US$ pour acheter/vendre le pétrole.

    Ainsi, les pétromonarchies tiennent les US$ par les c0u!ll3s.
    Pour ruiner les USA, il s’suffit d’accepter d’utiliser d’autres monnaies ou de l’or contre du pétrole.

    Mais ces mêmes pétromonarchies doivent réfléchir avant d’activer ce levier ultime, car il n’y aura pas de retour. C’est un “one shot”.

    Ensuite, il n’y aura plus de levier.

    Et leurs propres réserves de US$ ne vaudra plus rien.

    De plus, ce serait facile pour l’opinion occidentale de pointer du doigt la tyrannie que subissent les populations de ces pays, de montrer une manif et de déclarer une qu’une “révolution populaire démocratique pacifique durement réprimée dans le sang par les armes (« chimiques » si usage de lacrymo)” est en cours, et de décider d’agir militairement “par devoir de protection des faibles et pour la démocrassie”! Au final, mettant en place un gouvernement pourri mais fidèle au US$.
    Rappel: Saddam Hussein a voulu utiliser des €uros pour vendre son pétrole. KakaDelFifi, grand amis de Sarklownzi, a voulu mettre en place le Dinar-Or.

    Un beau changement merdiatique, précédant et justifiant un intervention chez ces anciens “amis”, qui pourrait se faire très vite, si nécessaire. En rappelant, par exemple que la condition des femmes est pire au en Arabie Saoudite et au Qatar qu’en cet Iran si souvent pointé du doigt.

    Ce serait amusant que ces pétromonarchies décident l’utilisation exclusive d’une autre monnaie. Mais il faudrait que ce soit celle d’une nation forte, capable de les aider/protéger militairement. Les seuls candidats me semblent être le rouble ou le yuan. Mais ça me semble impossible actuellement.

    Si quelqu’un veut finir le US$, il doit arriver à mettre en place des bourses pétrolières non liées au US$.

    1. « les chinois doivent vendre leurs titres. « 
      Ce qu’ils font.

      L’un des scénarios déclencheur théorique de la fin du US$ est apparu
      Non, ça c’est parfaitement périphérique. L’USD tombe le jour où les gens choisissent une autre monnaie jugée plus sûre pour les échanges internationaux. Les accords de swap bilatéraux Chine / RDM sont de plus en plus nombreux, par exemple. Et le jour où une nation dit « Ma monnaie est garantie contre de l’or », c’est la fin de la partie.

      De fait, le US$ n’est plus lié (je ne dis pas “adossé!”) à l’or, mais il l’est au pétrole.
      Vu les variations de l’un et l’autre, j’en doute. En revanche, vu la non variation du baril en once d’or, c’est bien toujours l’or qui sert psychologiquement d’étalon.

      « les pétromonarchies tiennent les US$ par les c0u!ll3s »
      C’est plus compliqué que ça. Les US sont devenus 1er producteur de pétrole depuis l’année dernière, par exemple : http://h16free.com/2012/12/19/19747-la-production-de-petrole-americaine-talonne-et-depasse-celle-de-larabie-saoudite

      Saddam Hussein a voulu utiliser des €uros pour vendre son pétrole. KakaDelFifi, grand amis de Sarklownzi, a voulu mettre en place le Dinar-Or.
      Aucun des deux n’avaient la bombe. Et ils étaient petits et peu nombreux. Et n’avaient pas de bons du trésor américain.
      Si la Chine décide de se départir du dollar en larguant ses bons « à tout prix », c’est fini. Ce serait douloureux pour la Chine (très), mais dévastateur pour les USA. C’est évidemment fort peu probable et aucun des deux n’a intérêt à antagoniser l’autre.

          1. wapi

            Délicate certes, mais vu les mouvements des troupes US dans la zone Asie-Pacifique, transferts stratégiques dans cette partie du monde, on peut se demander si un conflit avec la Corée du Nord ne serait pas ce Proxy?
            Les bases américaines en Afghanistan, Irak, Arabie Saoudite se vident et les pions sont déplacés… Singapour Guam et Séoul sont les nouveaux nids d’espions…

      1. MadeInCH

        « D’autres scénarios déclencheurs théorique de la fin du US$ existent. Ils apparaîtront sans doute.
        Mais tant qu’il y a exclusivité US$-pétrole, le US$ sera encore là comme monnaie dominante. »

        Donc, un autre scénarios déclencheurs théorique de la fin du US$ est apparu. Et le US$ est encore « la » monnaie mondiale.

        Je pense que même si le US$ dévalue, il restera la monnaie de commerce mondiale aussi longtemps que le commerce u pétrole se fera exclusivement en US$.

      2. peacefulJoe

        J’ai bien peur qu’une grande partie de ce qui fait d’une monnaie la monnaie de « référence » c’est plus la puissance militaire du pays qui l’émet qu’une quelconque autre considération.

        Maintenant pour ce qui est d’une analyse d' »où va le monde », comment expliquer qu’un pays aussi bureaucratique et communiste que la Chine s’en sorte aussi bien ?

        J’ai beau chercher, il n’y a que deux raisons:
        – le coût du travail beaucoup plus faible (pour des travailleurs relativement qualifiés)
        – doublé d’un taux de change de la monnaie locale artificiellement bas.

        D’où l’argument avancé par les « dévaluationnistes » de dévaluer massivement notre monnaie pour ne plus être concurrencés par les chinois (argument évidemment repris par notre MLP nationale).

        Comme vous le faites justement remarquer, le smic chinois augmente, sa bureaucratie n’a que peu de chances (comprenez 0 chances) de diminuer et donc le seul levier chinois est la valeur de sa monnaie.

        Or si le « yuan » devient monnaie de référence ça devient beaucoup plus difficile de jouer avec le cours, ce qui explique peut-être aussi les réticences des chinois à passer à l’action. (D’accords les US fabriquent 85 milliards de nouveaux dollars par mois et ça n’a pas l’air de gêner grand monde….)

        Enfin, comment expliquer que certain pays et entreprises (en Allemagne, aux US et même en France) s’en sortent bien avec des monnaies « sur-évaluées » et des salaires plus hauts ?

        Là encore une seule raison, ils sont les seuls à savoir concevoir et produire ces biens ce qui fait qu’il continuent à les vendre même plus cher.

        C’est peut-être à ce niveau que se situe le calcul chinois: quand toutes les usines qui manufacturent des produits relativement « simples » seront situées en territoire chinois et que les autres nations ne sauront plus les produire, alors la Chine pourra faire le « switch » de monnaie de référence et ainsi garantir son hégémonie.

        Mais pour ça elle a besoin d’une chose, que les pays occidentaux soient aussi étatistes qu’elle et que soit éliminé toute notion de concurrence… Et ça on en prend bien le chemin.

        1. gem

          L’argument du « taux de change de la monnaie locale artificiellement bas » étant diffusé et répété en boucle essentiellement par des escrocs politiques notoires, il est hautement suspect à mes yeux. Mais des preuves de cette prétendue sous-évaluation, on n’en montre jamais… Et pourtant c’est le genre de trucs qui se voit facilement : qui dit sous-évaluation dit possibilités de « trafics de piastre » hautement lucratifs

          1. peacefulJoe

            Effectivement, il nous faudrait pour ça l’avis d’un expat en chine.

            Si les chinois sont prêts à vous donner pleins de renminbi en échange de vos dollars ou de vos euros c’est indubitablement la preuve que la monnaie est sous-évaluée.
            (Maintenant ça ne marche que si des boutiques locales acceptent vos paiements en dollars et en euros ou si les chinois ont un problème pour obtenir des devises par les voies officielles, sinon ils n’en ont rien à faire de votre papier).

            Mais la question est pertinente et honte à moi de n’avoir pas remis en cause cette affirmation….

            1. pi31416

              Les Zinzinbabouins étaient prêts à vous donner plein de zim-dollars en échange de votre euro ou dollar US. Des millions de milliards de zim-dollars. Le dollar zinzinbabouin en était-il pour autant sous-évalué?

  10. BA

    Le FMI vient de donner ses prévisions pour l’année 2014. La situation des pays industrialisés peut se résumer en quatre mots :

    ils sont en faillite.

    1- Japon : dette publique de 242,3 % du PIB.

    2- Grèce : dette publique de 174 % du PIB.

    3- Italie : dette publique de 133,1 % du PIB.

    4- Portugal : dette publique de 125,3 % du PIB.

    5- Irlande : dette publique de 121 % du PIB.

    6- Etats-Unis : 107,3 % du PIB.

    7- Espagne : 99,1 % du PIB.

    8- Royaume-Uni : 95,3 % du PIB.

    9- France : 94,8 % du PIB.

    Le FMI ne parle pas de la Belgique. En mars 2013, la dette publique de la Belgique était de 104,5 % du PIB.

    http://www.imf.org/external/pubs/ft/fm/2013/02/pdf/fm1302.pdf

    1. Martin T

      Raisonnement très partiel cher BA pour la simple raison qu’une des variables d’ajustement les plus importantes reste l’endettement des ménages (60% en Belgique contre 80% en France).

      La Belgique c’est plus ou moins 390 milliards de dettes, pour une population de 10,5 millions d’habitants, l’épargne court terme des Belges c’est plus de 250 milliards, et le patrimoine total des belges est estimé à plus de 1500 milliards.

      A noter que le CDS souverain de la Belgique traite 10 points de base plus serré que la France. En 2011, le CDS de la Belgique était 150 points de base au-dessus de la France à 405 points de base. Maintenant il est à 54 points de base. La courbe France / Belgique s’est inversée.

      Ne prendre en compte que l’endettement public et pas l’endettement privé pour estimer de la « solvabilité » d’un pays est une erreur de raisonnement, chiffres du FMI ou pas.

      Cordialement,

      Martin T

  11. mps

    La Chine est sage, tout simplement, et ne dépense jamais plus que ce qu’elle produit. La recette pour être riche.

    Le pouvoir d’achat de ses citoyens grimpe chaque année, elle détient une bonne partie de la dette américaine, elle investit énormément en Afrique et ailleurs, et l’or est pour elle ce qu’est le livret intérêt pour le petit épargnant : un potentiel immédiatement disponible pour ses grands projets suivants.

    Une trajectoire normal pour un pays géré convenablement.

    1. Je me trompe peut-être, mais il me semble qu’ils ont même une « fenêtre » spécialement dédiée à la Fed pour leurs reventes discrètes (ce qui expliquerait qu’on ne les verrait pas passer).

  12. Martin T

    Au sujet de la Chine,

    Bonnes remarques ce jour de Ambrose-Evans Pritchard dans le « Telegraph »:
    http://blogs.telegraph.co.uk/finance/ambroseevans-pritchard/100025792/watch-what-china-does-with-us-debt-not-what-it-says/

    L’endettement en Chine est passée de $9 trillion à $23 trillion en 5 ans soit 200% du PIB.

    Egalement à parcourir:
    http://www.bis.org/publ/qtrpdf/r_qt1309.htm

    Le dernier rapport trimestriel de la BIS:
    « the US dollar remains by far the most important currency of issuance for Chinese firms, accounting for 77% of corporate issuance in OFCs. Again, this could reflect differences in the cost of funding. Dollar-denominated rates are below comparable renminbi rates and many players expect an appreciation of the Chinese currency. »

    Bonne lecture,

    Martin

  13. Kazar

    La fin de votre article me semble receler l’hypothèse la plus probable, celle de l’éclatement à terme de la grande Chine, de façon assez semblable à ce qu’a été l’éclatement de l’ex-URSS.
    De fait, il y a de telles différences entre les diverses composantes de la population chinoise que l’unité n’est maintenue que parce qu’il s’agit encore et toujours, comme vous le soulignez, d’une dictature.
    Mais maintenant que le mouvement vers une économie de marché entraîne par la nature même des choses un relâchement de l’emprise de la dictature, l’issue me semble inéluctable.
    Il y a donc d’assez grandes chances que la superpuissance de la Chine ne dure guère…

  14. MadeInCH

    Un peu contraire à l’opinion que je défends, mais intéressant tout de même.

    http://www.romandie.com/news/n/USAdette_la_Chine_et_ses_rrves_de_USD_suspendues_n_dut_de_paiement_RP_161020131329-17-410089.asp

    Rappel de mon opinion:
    Tant que les grands producteurs de pétrole (monarchies pétrolières) n’accepteront exclusivement que des US$ comme payment pour du pétrole, alors le US$ restera la monnait principale pour les échanges internationnaux -> Le US$ peut dévaluer plus ou moins, mais ne s’effondredra pas.

  15. guitou73

    Non seulement Obama et les républicains lui ont laissé comme tu dis le choix dans la date. Mais surtout, ils sont arrivés à pieds par la Chine.

  16. eheime

    Il ne faut pas faire l’erreur des communistes : se focaliser sur la thésorisation plutôt que sur l’outil productif.
    La force des USA ça n’a jamais été son or ou ses réserves, ça n’est même pas sa capacité à créer de l’argent accepté partout.
    Le « crédit » des USA c’est son outil productif : son inventivité, sa capacité d’armement, de s’industrialiser, de vendre, etc …
    On le sait très bien, même ruinés totalement, les USA pourraient s’en relever vite. Et tenir à nouveau tête à la Chine si un jour elle les dépassait.
    Un peu comme l’Allemagne s’est vite relevée au niveau de ses opposants victorieux après guerre(s).
    Pourquoi ?
    Parce que la force d’un pays, c’est son organisation, son savoir faire, sa méthode. Ce n’est pas la richesse accumulée.
    Et ce qui ruine vraiment un pays, ce n’est pas la disparition de son or (comme la France en 1870 qui s’en est remise) mais la désorganisation totale .. tel que le communisme ou dans sa version edulcorée, le socialisme. Il n’y a pas d’exception à la règle.
    Les pays assis sur des tas d’or ne sont pas tous riches et inversement.
    C’est pour ça qu’on pas besoin d’or pour commercer en réalité (je sais que H16 n’est pas d’accord). Ce qui compte c’est la confiance dans les échanges.
    Commercer avec un pays qui possede de l’or dans ses coffres, c’est interessant un moment, le temps qu’il le dilapide. Mais commercer avec un pays qui pourra échanger sa production avec la votre, c’est beaucoup plus interessant sur le long terme.
    C’est l’organisation qui fait la richesse des pays occidentaux (en maintenant asiatiques). Ce n’est pas leur or. Qu’il soit dans leur coffres ou non.
    La richesse de la Chine d’aujourd’hui, c’est son organisation, son outil productif. Ce n’est pas son Or, qui n’en est qu’une conséquence.

    L’interet de l’or, c’est de garantir que vous ne pourrez pas imprimer. Ce n’est en rien une garantie de succes économique à long terme.
    Il ne faut donc pas s’inquiéter de savoir si les USA ou la Chine possedent de l’Or dans leurs coffres pour connaitre la future valeur de leurs monnaies respectives. Il faut regarder leur capacité à produire et échanger à l’avenir. C’est ça qui fait la valeur d’une monnaie.

    1. Higgins

      Assez d’accord avec toi. La grande différence entre les deux pays est que les USA se croient doter (ou se sont octroyer) d’un destin messianique. La Chine, elle, se suffit à elle-même. C’est là sa force et sa faiblesse. A l’inverse des américains, les chinois ne cherchent pas à convertir les autres pays à leur système de valeur. Tout ce qui les intéresse, c’est de retrouver la place qu’ils avaient autrefois, à savoir redevenir l’empire ethno-centré qu’ils étaient (cf le complexe de supériorité des Han et l’orgueil qui l’accompagne). C’est pour cette raison que les occidentaux doivent se méfier. Les chinois n’ont jamais pardonné, et ne pardonneront jamais, les humiliations vécues.

  17. Dahu

    J’avais une amie Pékinoise, étudiante à Paris, il y a de ça 3/4 ans. Sa mère lui disait de ne pas rentrer en Chine et de se faire une nouvelle vie en Europe, car la situation sociale se dégradait à vive allure et que « ça allait péter » bientôt. Bon, elle est retournée en Chine tout de même, rien n’a pété depuis, mais je pense que c’est assez symptomatique d’une population qui se rend compte qu’elle est le dindon de la farce. C’est un sentiment que m’a confirmé d’autres amies pékinoises (ouais j’en connais des filles, moi) qui vivent là bas: la vie est devenue insupportable à cause des inégalités qui se creusent trop vite sans aucunes règles, si ce n’est celle du plus fort.

    1. eheime

      En même temps on lit tous les jours que « ça va péter » ici.
      Si vous écoutez un Delamarche sur BFM, on vous dira tous les jours que ça va péter.. depuis 5 ans déjà :).

      1. C’est un peu tout le problème : en fait, on ne sait pas combien de temps l’état peut faire durer le plaisir, mais il a des moyens non-conventionnels assez étendus, en effet.
        Mais mathématiquement, c’est sûr, ça tombera.

        1. eheime

          Mathématiquement il y a une certitude :
          Au dela de 50-100% de dette/pib (fourchette volontairement large), à euro constant, la dette n’est plus remboursable par les supposés débiteurs que sont les contribuables (dont on peut d’ailleurs se demander s’il n’y a pas un conflit générationel à payer avec des emprunts ce qui aurait du l’etre avec des impôts).

    2. Eole

      Mais il faut leur envoyer Bejat Vallaud-Belkacem. Vous ferez une bonne œuvre pour nous les Fraônçais/es, et pour les Chinoises qui du coup
      auront quelqu’une pour les défendre. C’est pas bisous-bisous tassa?

    3. channy

      C est partout pareil en Asie, Mais tant que vous etes du bon cote de la barriere et que vous avez du fric pour faire ce qu il vous plait vous faites abstractions des pauvres qui vous entoure.
      Marc Boulet dans son dernier livre sur la chine #ma vie en jaune# ne disait rien d autre quand son epouse a revu ses anciens amis etudiants devenus des cadres dans des journaux, stations tv etc..
      je recommande d ailleurs les livres de Marc Boulet qui sont un vrai contrepied auxautres publications.

    1. Duff

      Les américains sont friands de scénarios catastrophe mais à la fin le gentil roule une pelle à la bimbo dans un décor tout gentil. Le trésor a du cash en réserve donc ça laisse encore plusieurs jours de négociation enfin de chamaillerie.

    2. Nemrod

      Happy End voyons !
      Du cinoche pur jus.
      La fuite en avant est obligatoire.
      Si le système explose tout de suite, plus de petits fours, putes et champagne…impensable.

  18. Karamba!

    On s’en fout, en France notre seul problème étant l’expulsion un peu trop musclée d’une collégienne kosovar avec sa famille en situation irrégulière. Sinon tout va bien, ça roule, Mosco est optimiste, il maîtrise like a boss…

    1. Nemrod

      2 hypothèses :
      Le machiavélisme intégral mode L’arsouille pour faire monter le FN et repasser en 2017
      le branquignolisme ( ?) intégral.
      J’hésite.

      1. Kazar

        « pour faire monter le FN »

        A force de jouer avec le feu, ils vont se bruler.

        Comme je l’ai déjà écrit, je vote et milite FN, même si je ne partage pas, loin de là, tout leur programme économique.

        Mais quand on martèle que c’est la société qui est responsable de la délinquance, quand on démantèle l’armée, quand on soutient les criminels au lieu de soutenir la police, quand on distribue subsides et logements aux ROMS prioritairement par rapport aux nationaux, il ne faut pas s’étonner que nos rangs s’étoffent de jour en jour !!!

        1. LeRus

          Mon cher Kazar, j’ai une question de béotien: Pourriez-vous m’indiquer de manière claire 5 ou 6 points majeurs que propose le FN et qui, à votre avis, valent la peine de voter pour ce parti?

        2. channy

          # quand on distribue subsides et logements aux ROMS prioritairement par rapport aux nationaux#
          Je comprend pourquoi ils n immigrent pas en Asie du Sud Est, ou le logement gratos n existe pas,les allocs quand elles existent sont reserves aux locaux de souche je precise bien de souche et ou l immigre n a qu un seul droit: bosser quand on l y autorise et fermer sa gueule…
          Ah zut j oubliais les pays d asie ce sont de sales racistes..nous en Fraonce nous sommes zumains Mosieur

  19. labolisbiotifool

     » et un effondrement engendrée par une cause exogène incontrôlable  » … je sais bien que le gender est un must , mais
    quand même 🙂
    Billet passionnant , j’ attend avec gourmandise la conclusion
    de ce mélange contre nature Usa / Fils du ciel …

  20. bof

    il y a quelques siècles bof pensait comme h16 à un éclatement possible de la chine
    depuis bof a appris que les hans représentaient 92% de la population chinoise (wiki)
    les hans ont été très expansifs dans l’espace qui est aujourd’hui la chine et au delà
    ils semblent avoir une forte identité ethnique (vilan, vilain mot!)
    bof devient dubitatif

  21. Nemrod

    Ouf ça y est !
    Accord sur la dette US.
    C’était vraiment insoutenable comme suspense !
    Genre « Colombo » : quand on connait la fin dès le départ.
    J’aurais du parier mais les « bookmaker » ne devaient donner que du 1.00001 contre 1 …et encore !

  22. vengeusemasquée

    Pendant qu’on parle d’or, est-ce que certains parmi vous ont déjà acheté des piécettes au Canada ? Ca se fait facilement ? *légèrement intéressée*

    1. Mhm pour l’argent, c’est rigolo (mais ça occupe vite du volume) ; pour l’or, les dénominations sont peu pratiques (le maple à 1 oz, ça fait beaucoup).

          1. Wappen

            Pour mes achats de métaux précieux en pièce ou piècettes au Canada je vais toujours ici :

            silvergoldbull.com/gold/gold-coins

            Jamais eu de problème, livraison toujours rapide et puis ce n’est pas déclaré au gouvernement 🙂

            1. vengeusemasquée

              Effectivement, je cherche à acheter en boutique une fois sur place la semaine prochaine. Cela dit, je constate qu’on trouve du mini maple sur ce site, ce qui est une très bonne nouvelle. Merci !

            2. Wappen

              En boutique il n’y a pas grand chose sur Montréal , surtout si on cherche des prix concurrentiels ! Et sinon on ne parle pas de la poste mais plutôt de Fedex pour ce qui est de la livraison.

              En tout conne bonne vacances/exploration à VengeuseMasquée 🙂

  23. Golum

    J’ai demandé un relevé détailé pour ma TF. J’ai comme l’impression que l’on me balance des impôts dans la tronche avec le : crache mon gars !
    Je demande des infos, des explications, et surtout des solutions pour baisser ceux ci. J’espère que vous tous et toutes en faites de même…..
    J’ajoute bien sur un ou plusieurs Euros, et je fais des chèques d’un montant différent de l’avis d’impots relatif….C’est obligatoire de faire cela. SI on va au restau et que l’on paye une salade 30% de plus à chaque fois que l’on y mange, ne va t’on pas changer de restau ? Peut on changer d’Etat ? Non, donc je peux dire que nous sommes pris en otage. Et nous avons le syndrome de stockholm, car nous aimons ça (enfin pour ceux qui bavent la bouche ouverte)

  24. Dahu

    Tiens, puisqu’on parle de la Chine, vous voulez un exemple de l’état d’esprit qui règne là bas? Toujours au sujet de ma copine pékinoise, une histoire qui lui est arrivée: en Chine les gens ont ce qu’ils appellent un « animal du thé ». C’est une espèce de petite sculpture dans une pierre particulière. Comme on jette généralement la première infusion du thé, on la verse sur cette sculpture. Avec le temps (en années si on boit tous les jours), la pierre prendra des teintes particulières et rares.

    Voici pour l’introduction balzacienne. Ce qui est arrivée à ma copine, donc, c’est qu’elle a donné son animal du thé à un grand magasin de thé pour le réparer (une oreille de l’animal s’était cassée). En retournant récupérer son bien, on lui a dit qu’une riche femme était passé entre temps, avait trouvé l’animal très beau, et l’avait acheté. Strictement aucuns scrupules de la part du magasin. La rareté de l’objet avait fait qu’on pouvait gagner pas mal d’argent avec. Même sans le posséder et sans rien donner en retour au propriétaire légitime.

    C’est comme si vous confiez votre bagnole à un garagiste pour la révision, et qu’il la revend en vous annonçant fièrement « ben quoi, j’en ai tiré un bon prix, cassez vous maintenant ».

    Encore une fois, ça en dit long sur l’état d’esprit chinois qui s’est totalement fourvoyé ces dernières années… La pensée confucéenne est bien lointaine…

      1. Dahu

        Représentatif d’une société qui s’est transformée très rapidement en 10 ans, où le moteur de la vie est désormais de marcher sur la gueule des autres pour se faire le plus d’argent. A mettre en parallèle avec les scandales du blé ou du lait artificiel frelatés, aux gens et enfants qu’on laisse crever dans le caniveau, etc…

    1. channy

      Il y a quelques mois ici en Fraonce, avec mon boss nous avons achetes quelques palettes de coca cola a un tres bon prix, comme nous n avions pas de place on a demande au magasin cash and carry turque pres de chez nous s il pouvait nous stocker les palettes temporairement.
      2 semaines plus tard je vais chercher les palettes(faut pas abuser de la gentilesse des gens) et je decouvre que mon voisin turque avait vendu nos palettes a un client …l explication fut:# de quoi tu te plaints je t ai vendu tes quatre palettes non?#

    1. Sauf que cette déclaration est en ligne avec celles de type un tout petit peu en vue comme le patron de la Banque Centrale chinoise, par exemple. Et de nombreux articles montrent, sur la durée, que cette idée d’un renversement du dollar n’est pas neuve du tout. Bref : si je veux bien discuter du bien fondé de ce renversement et des moyens réels que la Chine met en face, si j’admets sans problème qu’il y a loin de la demande à l’acte, croire que les Chinois se camouflent derrière leur petit doigt pour dire « ah mais non en fait on n’en pense rien du tout », c’est juste grotesque.

      http://www.zerohedge.com/contributed/2013-07-25/china%E2%80%99s-yuan-set-become-global-reserve-currency-gold-backing
      http://www.zerohedge.com/news/2013-04-13/china-takes-another-stab-dollar-launches-currency-swap-line-france
      http://www.zerohedge.com/contributed/2012-21-22/will-china-make-yuan-gold-backed-currency
      http://www.zerohedge.com/contributed/2013-01-29/china-just-threatened-currency-war-if-fed-doesnt-stop-printing

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.