Histoires de TVA, de déficit et de Laffer

Six mois se sont écoulés depuis l’effarante constatation de la part de Cazeneuve, le ministre en charge de ce qu’on fait passer pour un Budget en France : les rentrées fiscales n’étaient pas à la hauteur attendue. La TVA, notamment, refusait alors de se plier aux injonctions de Bercy et de rentrer à gros bouillons comme il avait été prévu dans tous ses petits calculs. L’hypothèse retenue se résumait à un mot : fraude.

Et à l’époque, à part cette hypothèse, on nageait en plein brouillard. La Tribune s’en inquiétait dans un article titré « Le mystère s’épaissit autour de la chute des rentrées de TVA », qui constatait qu’une partie de cette baisse pouvait éventuellement être expliquée par une diminution de la consommation, mais bon, l’autre restait incompréhensible sauf, bien sûr, à considérer que les entreprises s’étaient massivement tournées vers la fraude, les coquines.

bernie cazeneuve 1L’hypothèse que tous les sphincters français se referment sauvagement en prévision d’une passe très difficile fut écartée, au motif que la Courbe de Laffer, purement hypothétique et construite sur un post-it au détour d’une conversation probablement arrosée, n’est en rien une construction théorique solide et reste un truc imaginé sur le pouce. Exit donc, cette explication qui, pour rappel, veut qu’à mesure que les impôts augmentent, leur rendement diminue.

Le mois de juin s’achèvera donc sur ce constat d’incompréhension feutrée : zut, les rentrées ne sont pas à la hauteur, et on ne sait pas pourquoi, zut et zut.

Courant septembre, le montant du manque à gagner en TVA atteint benoîtement 32 milliards, chose que l’ensemble de la presse française se sera empressée de ne pas mettre en Une, occupée qu’elle est alors de savoir si les soutiens Facebook au bijoutier de Nice sont réels ou non. Et pendant que les pisse-copies comptent et recomptent les likes, la Commission européenne fait paraître un rapport qui note que le repli du rendement de la TVA est constaté sur l’ensemble de l’Europe, mais que la France se classe largement en tête de la perte constatée. Point intéressant, la Commission fournit, pour l’écart constaté, quelques explications possibles : la multiplication des faillites d’entreprise, la méchante optimisation fiscale (et la fuite des entreprises des enfers fiscaux vers les zones plus tranquilles), il y a aussi la fraude, sous diverses formes, et … des « erreurs statistiques, entre les prévisions de rentrée de TVA du ministère des Finances et la réalité », ce qui ne veut pas du tout dire qu’il y aurait un effet Laffer, hein, ouh là qu’est-ce qu’il ne faut surtout pas écrire, lire et laisser entendre !

Malgré tout, ici, je vais m’auto-citer, ce qui est assez prétentieux, mais ça me fait des gouzigous dans le ventre de constater qu’après six mois, tout se déroule comme prévu :

Psychologiquement, tout se met donc en place pour une issue dont plusieurs (moi compris) se sont déjà fait l’écho : les rentrées vont continuer de diminuer, les dépenses allant toujours bon train, le déficit va continuer de se creuser, et la brochette d’incapables et de jean-foutres au pouvoir étant toujours aussi coincés idéologiquement, la situation passera de précaire à désespérée.

bernie cazeneuve 2Parce que voyez-vous, après le rapport commandé par la Commission qui fournissait quelques pistes sur l’évaporation des 32 milliards d’euros de TVA, les chiffres dévoilés jeudi 16 janvier au soir par Bercy sur le déficit budgétaire français ne laissent aucun doute : le dérapage continue, le déficit constaté est encore une fois plus lourd que prévu. Ayant atteint 74,9 milliards d’euros, il se situe donc 2,7 milliards plus haut que celui qui avait été envisagé en cours d’année.

Ceci veut dire plusieurs choses : d’une part, il semble évident que la maîtrise des dépenses dont on nous rebat les oreilles actuellement n’est absolument pas suffisante. En fait de maîtrise, il faudrait maintenant passer aux coupes sérieuses et profondes pour commencer à voir des résultats en terme de réduction effective des déficits. Pour le moment, encore une fois, l’année se termine avec un creusement énorme.

D’autre part, ceci veut dire que les rentrées fiscales n’arrivent toujours pas à calmer la soif du Léviathan. Très concrètement, cela veut donc dire que, les dépenses ne diminuant toujours pas assez vite, l’année qui vient se traduira encore par une hausse des prélèvements. On sait déjà que, leur rendement diminuant, ce sera peine perdue, mais attendez-vous tout de même à vous prendre encore une nouvelle salve de vexations fiscales.

Et parallèlement, cela confirme bien que les entreprises font tout ce qu’elles peuvent fiscalement pour éviter la faillite. Ceci se traduit donc mécaniquement par une augmentation du noir (et des paiements en liquide, plus faciles à débarrasser de leur TVA), certes, mais aussi par cette « optimisation fiscale » (éventuellement assortie d’un déplacement hors des frontières) volontairement gommée par la dissonance cognitive de Bercy. Au passage, cette optimisation fiscale est finalement de bonne guerre : l’État fait varier les assiettes et les taux, considérant que ses revenus ne doivent pas être une part constante de l’activité et les entreprises font pareil en faisant varier la part de ce que l’État prend sur leur activité, soit en diminuant leur activité, soit en l’expatriant, soit en en cachant une partie. Eh oui : si tout le monde restait tranquille au lieu de tripoter les taux et les lois, l’insécurité fiscale diminuerait largement et les entreprises serait nettement moins tentées de prendre le temps d’optimiser.

bernie cazeneuve 3Enfin et surtout, cela veut dire qu’encore une fois, les prévisions se sont avérées fausses. On ne peut que s’étonner que les chiffres fournis par Bercy soient aussi régulièrement faux, et toujours dans ce sens là : statistiquement, on frôle le miracle perpétuel. Cette constance dans l’erreur a quelque chose d’admirable puisqu’elle permet d’affirmer que les prochains rapports qui seront fournis à la presse seront donc aussi faux que les précédents. Vous le voyez, le gros mauvais dérapage des finances publiques de 2014, encore plus loin, encore plus fort ?

Quoi qu’il en soit, on apprend tout de même que par un coup du sort assez extraordinaire (des miracles à la pelle, je vous dis), les recettes de TVA sont en revanche un peu meilleures que prévues (600 millions tout de même), recettes que le gouvernement met sur le compte d’un regain de consommation des Français. Bien sûr, ce regain n’est corroboré par aucune statistique solide ou impression d’ensemble (et, aux dires des commerçants, c’est plutôt le contraire), et les prévisions de croissance ont bien du mal à accréditer les thèses du gouvernement, mais baste, passons : la TVA rentre maintenant à grosses brouettées.

point clouseau

Immédiatement, tous les journalistes économiques que compte le pays se sont empressés de confirmer la provenance de ces rentrées inopinées d’autant qu’elles se sont concentrées dans les 3 ou 4 derniers mois de l’année, alors qu’il y avait avant un manque à gagner conséquent… Ah tiens non, finalement, tout le monde s’en fiche : Bercy nous indique avoir dégoté 600 millions de TVA en surplus après les trois quarts d’une année catastrophique, et tout le monde estime que c’est correct et normal, n’en parlons plus.

Si, en prenant un peu de recul, cette soudaine amélioration des rentrées de TVA ne vous paraît pas très crédible, c’est sans importance : il faut bien comprendre que le but n’est en rien de convaincre le citoyen / contribuable français, mais de fournir une fumée statistique crédible et assez camouflante pour que le reste du monde, à commencer par l’Europe, continue à croire au mirage français, parce que si jamais les investisseurs institutionnels font mine d’hésiter à y croire, les finances publiques du pays partiront immédiatement pour une séance de montagnes russes mémorables.

Pour résumer, oui, il semble évident que les déficits ont dérapé. Mais, après élimination des causes peu crédibles, c’est simplement la faute à Pas De Chance. Les chiffres prévisionnels étaient encore une fois faux, mais c’est décidément la faute à Pas De Chance. Quant au rendement négatif à l’augmentation des impôts, cela n’a rien à voir avec la courbe de Laffer. C’est, évidemment, la faute à Pas De Chance.

Décidément, ce pays n’a pas de chance.

hollande le changement cest pas de chance

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires196

  1. Le Gnôme

    J’ai comme l’impression que les chiffres de fin d’année sont bidonnés et que les statistiques deviennent aussi fiables que celles de la Grèce avant son écroulement.

    Sinon, la ressemblance de Mimolette avec Droopy sur la dernière photo est frappante.

    1. Black Mamba

      « Qui est François Hollande ? Un petit jovial ou un redoutable manœuvrier politique ? Un « Flanby » de la gauche molle ou un socialiste aux idées fermes ? Un cynique ou un convaincu ? Un laxiste ou un autoritaire ? Il suffit de le voir en meeting pour savoir. Une bête de scène. Le contraire du petit homme invisible à tête de Droopy qui passe si mal à la télévision. »

      Ce trait de portrait avait déjà été mentionné dans un article
      http://www.lemonde.fr/primaire-parti-socialiste/article/2011/10/17/francois-hollande-l-homme-qui-est-passe-du-nous-au-je_1589189_1471072.html

      1. BenOui

        Black Mamba, tu viens de me faire perdre deux minutes avec ton lien de propagande a deux balles.

        Je te renvoie la pareille, l’humour en plus, pour une image parfaite qui résume la classe de notre président en chef :

          1. BenOui

            « Je ne t’ai point obliger à faire un commentaire »

            Oui, mais tu es la seule à ne pas me reprocher mes fautes… alors, j’abuse.

    2. Menfin

      Mais tout va bien puisque la dette de la France a diminué. J’avoue ne pas avoir bien compris le tour de passe-passe puisque le déficit continue de grimper inexorablement.

  2. Aristarque

    Comment espérer que les rentrées de TVA qui mesurent finalement la consommation nette réalisée en Grance puissent se maintenir lorsque le revenu , disponible après impôt sur le revenu et autres taxes qui ne cessent d’ augmenter en pourcentage et valeur, ne fait au mieux que stagner? Il faut une paie de ministre pour croire que les gens auront plus de dépenses réalisées avec moins de recettes! 🙁

      1. Higgins

        Idem pour le RSI. Quelques commerçants/artisans de ma connaissances se retrouvent à devoir payer des sommes astronomiques absolument infondés. A l’un d’entre eux (cordonnier) qui indiquait à cet aimable organisme que, s’il payait la somme demandée, il ne lui resterait que le cuir de ses chaussures pour manger, ce dernier lui a répondu qu’il n’avait qu’à s’inscrire au RSA (auquel il a droit). Ce qui confirme que dans ce pays, mieux vaut glander et vivre au frais de la société que travailler en honnête homme.
        J’ai bien peur, mon cher H16, que tu aies une fois de plus raison, « attendez-nous tout de même à nous prendre encore une nouvelle salve de vexations fiscales. »

        CPEF

        1. Kazar

          C’est pourtant simple : plus de libéraux et autres indépendants quittent le RSI, plus ce qui restent doivent payer… Quand à discuter avec cet organisme, inutile, ils s’en foutent et personne n’est responsable de rien.

        2. Aristarque

          La seule façon d’y arriver est de contester systématiquement par le TASS. Même si cette cour est clairement partiale en faveur des prédateurs institutionnels, elle n’ a pas (encore ?) l’ audace d’ estimer que 2+2=5 si ce n’ est 5,4… Là, comme il est de règle que le créancier doit établir et justifier sa créance, le RSI est bien obligé de se sortir les tripes au boulot et, ô miracle, il arrive à des créances toujours très nettement inférieures à celles qu’il affirmait certaines dans ses actes initiaux… Mais c’est usant parce que vous vous défendez seul contre au minimum une escouade de sicaires tout aussi hontectomisés que des HP et il faut une organisation stricte pour s’ y retrouver dans les différentes procédures en cours, compte tenu des délais judiciaires…

          1. Menfin

            Le RSI m’a fait le coup aussi fin 2012. Cela dit à coup de lettres recommandées et de beuglantes j’ai divisé la note par deux, mais c’est déjà trop, et estimant que j’avais mieux à faire que passer mon temps à me battre contre des moulins à vent, je me suis délocalisée. Ils n’ont plus rien de ma part. 2+2 = 8 sont passés à 2+2 = 0.

            1. Calvin

              Purée ! Mmais c’est de plus en plus dur, les maths !

              2 + 2 = 5 ?
              2 + 2 = 8 ?
              2 + 2 = 0 ?

              Qui croire, sachant que Black Mamba m’a expliqué hier soir que :
              1 + 1 = 3 voire 4 ou 5 !
              (Mais ça ne marche qu’avec des adultes de genres différents, et encore, au bout de 9 longs mois)

              Je comprends pourquoi le classement PISA de la France vacille.

            2. Black Mamba

              Ah! Non! Je ne lui enseigne que les mathématiques et je lui explique la partie purement théorique comment le butinement des abeilles permet aux fleurs et aux plantes de prospérer sur notre belle Planète Bleu ( Sciences de la Vie et de le Terre) , après il est vrai, qu’un jour, ce jeune élève voudra de lui même expérimenter et mettre en pratique l’enseignement durement acquit …

        3. Kékorésin

          Le RSI n’est que le reflet d’un système à bout de souffle qui est aux abois.

          Moins de cotisants (entre ceux qui font faillite – il parait qu’il y’en a quelques uns – et ceux qui quitte le Titanic) alors tout est bon pour faire rentrer la thune, y compris les malversations que l’on passe sous le compte d’erreurs informatiques. Car il s’agit bien d’agressions répétées et quasi-systématiques. Les médias asservis au pouvoir n’en parlent pas, mais le nombre d’agressions physiques explose dans les caisses du RSI. Ca donne une bonne excuse à toutes ces petites mains de la mafia étatique pour se foutre en ITT à cause du traumatisme d’avoir vu un de leur collègue se prendre une mandale par un salopard de déserpéré qui n’a pas la décence de se suicider en silence comme les autres! Sachant tout de même que le suicide n’arrête en rien la gestapo qui se retourne aussi sec sur la famille survivante (dettes pesonnelles donc priorité sur l’héritage mes amis).
          Higgins, si tu connais quelques commerçants, artisans ou entrepreneurs, j’en connais des centaines qui TOUS sans exception se bastonnent au quotidien contre le RSI. Non seulement il te vole (cotisations auxquelles tu n’as pas le droit – ex chômage), mais il le fait dans un mépris total. Je suis dans ce cas. Même si le TASS te donnes raison, tous les frais de justice, d’huissiers (…) sont pour ta gueule et, cerise sur le gâteau, tu paies des pénalités de retard le temps du jugement au mépris de la loi. Tu peux ainsi remettre le couvert et repartir à zéro. Une autre procédure…

          Dés témoignages plus ubuesques les uns que les autres sont dispos notamment ici: http://www.sauvonsnosentreprises.fr/actualite-166-temoignages-rsi.html

          Autre exemple, mon père (ancien boulanger) est dcd. Il a cotisé (et pas qu’un peu) toute sa vie en tant que commerçant. Ma mère n’a pas le droit à une pension de reversion car elle gagne plus de 2500€ par…trimestre, soit 833€/mois!!! Et hop, classé citoyen de seconde zone et on ramasse la mise pour renflouer les caisses de retraites déficitaires (SNCF, EDF…) Elle est pas belle la vie!

          1. Higgins

            Merci pour ton témoignage. Il rejoint mes propres constatations à savoir que le système étant à bout de souffle, il fait feu de tout bois pour survivre encore un peu. La devise de pays a changé, elle est devenu: Stupidité, médiocrité, malhonnêteté.

            1. bob razovski

              Cher Jonathan, je me suis permis de récupérer « Stupidité, médiocrité, malhonnêteté », qui se retrouve dans ma signature sur divers forum. Accolé au nom de l’auteur, cela va de soi 😉

          2. gameover

            Des inégalités ? oh….

            Pour les fonctionnaires il n’y a pas de conditions de ressources pour avoir la pension de reversion d’un fonctionnaire:

            « Le montant de la pension est égal à 50 % de la pension dont bénéficie le conjoint décédé, sans condition d’âge, sans condition de ressources, sans condition d’activité. »

            Lien : http://www.xn--cfdt-retraits-mhb.fr/57-La-reversion-dans-les-regimes-des-fonctions-publiques

            Pour le privé :
            « Pour percevoir une pension de réversion, vos ressources annuelles ne doivent pas dépasser le montant suivant :

            19 822,4 € si vous vivez seul,

            31 715,84 € si vous vivez en couple.

            Lien : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F13106.xhtml

            Conclusion : même mort un salarié du privé est moins égaux :_) qu’un fonctionnaire.

          3. Higgins

            J’ajoute, que, compte tenu des choix sociétaux (je ne pense pas au mariage pour tous même s’il fait partie intégrante du panel) faits par Wesley Mouch et sa bande (à ce sujet, cf le billet de Franck Boizard: http://fboizard.blogspot.fr/2014/01/hureaux-et-hude-sur-le-gouvernement.html) et vu l’état des finances de ce pays et des médiocres perspectives à venir, je ne serai pas surpris si dans un avenir plus ou moins proche, on voyait la suppression progressive de la pension de réversion. Les socialistes souhaitant la disparition pure et simple de la cellule familiale traditionnelle pour la remplacer par une cohorte d’individus soumis à l’état. Pour cela, ils (et dans ce « ils » je mets l’intégralité de l’UMPS) mettent en œuvre ce que Aldous Huxley décrivait si bien dans son roman « Le meilleur des mondes »:
            « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes (nous y sommes d’une certaine façon). L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle (cf Peillon). Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste (c’est la cas avec l’EN). Que le fossé se creuse entre le peuple et la science (nous y sommes), que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif (merci les merdias). Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.
            On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée (merci aux Guignols de l’info), d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.
            Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu.
            Toute doctrine (le libéralisme) mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir. »

            Pardon d’avoir été un peu long mais Huxley décrit parfaitement cette bonne société française. Pour ceux qui veulent aller plus loin, je recommande entre autres la lecture du livre de Ortega y Gasset « La révolte des masses » (il est publié aux Belles Lettres): « La volonté de faire table rase, si propre aux révolutions (4), ne peut que conduire à la ruine, mener l’homme jusqu’à la barbarie : «Le vrai trésor de l’homme, c’est le trésor de ses erreurs. Nietzsche définit pour cela l’homme supérieur comme l’être «à la plus longue mémoire». Rompre la continuité avec le passé, vouloir commencer de nouveau, c’est aspirer à descendre et plagier l’orang-outang» (p. 77). » (http://www.juanasensio.com/archive/2010/11/14/la-revolte-des-masses-de-jose-ortega-y-gasset.html).

            1. gameover

              Ciomplètement d’accord sur la désagrégation lente et peu visible de la famille, des valeurs etc.

              J’essaie d’en faire prendre conscience à mes enfants mais le travail de sape depuis l’école a fait son effet.

              Posez autour de vous la question concernant l’incompatibilité entre la sécurité et la liberté… ben c’est pas gagné.

            2. bob razovski

              Ne baissez pas les bras.

              Mon fils de 11 ans n’hésite plus à reprendre sa prof après le cours lorsqu’il y a confusion entre « instruction » et « éducation »

              Dernière en date (propos rapportés par la prof):

              – Les enfants ont des droits : le droit à l’éducation à partir de 6 ans
              – Le droit à l’instruction madame
              – pardon ?
              – oui, à l’instruction. L’éducation démarre dès la naissance madame. Ce sont les parents qui s’en occupent. et s’ils ne commençaient qu’à partir de 6 ans, tous les enfants seraient mal élevés.

              Je me suis marré !

            3. aleister muramasa

              On dirait un résumé des livres suivants:
              – Le meilleur des mondes
              – 1984
              – Fahrenheit 451
              Lire aussi « retour au meilleur des mondes » et « le plus sot animal » d’Aldous Huxley, où toutes ces méthodes sont présentées, et ce dès les années 40/50.

          1. Black Mamba

            À la tête du client et de leur besoin d’argent des autres ….
            La machine s’emballe , il leur faut coûte que coûte trouver de l’argent pour nourrir le système qui se meurt …
            L’agonie est très douloureuse pour tous ceux qui exercent une activité rémunérante et honnête …

      2. Aristarque

        Perso, mon année 2013 (mes comptes ne sont pas encore finalisés) ne sera pas terrible. Elle sera meilleure qu’ escomptée en cours d’ année mais quasi uniquement par l’ effet augmentation de TVA à 10% qui a valu un afflux de commandes au dernier trimestre pour des chantiers importants que les gens programmaient pour ce semestre. Donc, il est possible qu’ un contrecoup à la baisse me tape d’ici quelques semaines… Pour 2013, ma contribution TVA sera donc à peu près celle de 2012, donc sans boni notable pour ces abrutis rêveurs… 😐

      3. Tess

        Je ne vois pas pourquoi des femmes ou des hommes qui ont recours à la médecine ou chirurgie esthétique pour des actes non médicaux et non thérapeutiques ne paient pas de TVA ! C’est un acte de consommation comme un autre.
        Se nourrir est vital TVA 5.5 % voir 7 %! passer du 85 B au 95C n’est pas vital il faudrait appliquer une TVA à 0 %! Cherchez l’erreur !

          1. Black Mamba

            Les médecins ne sont pas des marchands de tapis, ils ont assez de se faire taper par les patients pour des actes peu remboursés et donc, quand ils peuvent se mettre un peu de beurre sur les épinards sur des actes non remboursés , voilà que l’Etat leur tombe dessus pour réclamer une TVA qu’ils n’ont nul envie de le lui verser car c’est encore une fois leur tailler sur leur maigre bénéfice

            1. tess

              Alors pourquoi ne pas rembourser l’orthodontie pour les adultes. Certaines personnes naissent avec la mâchoire en arrière qui leur donne la dentition d’un lapin ou de la personne qui a les dents qui raille le parquet ou à contrario la mâchoire inférieure en avant avec le complexe et la difficulté de mâcher certains aliments. C’est bien de l’esthétisme dont on parle et non pas d’une maladie.
              Faire passer de la chirurgie esthétique pour une pathologie c’est se servir au frais de la princesse. Quand aux médecins qui « ne sont pas des marchants de tapie », excusez-moi mais certains en font partie (ce n’est pas la majorité je vous l’accorde) mais celui qui a accepté de transformer lolo ferrari en monstre est un apprenti sorcier. La différence c’est en tant que phénomène de foire, elle a pu déduire de ses impôts, ses opérations puisque son physique était son gagne pain. Tout comme font les artistes de la chanson et du cinéma.
              Cela ne m’empêche pas d’admirer le magnifique travail que font les médecins et les chirurgiens mais je suis désolée quand à la TVA sur les opérations esthétiques cela reste pour beaucoup de la consommation! On peut le voir tous jours dans la rue, ces pauvres femmes avec le visage et les lèvres gonflées, ce n’est plus de la médecine. Elles ont toutes la même tête.
              C’est d’ailleurs pour cette raison que je suis contre une sécurité sociale étatique puisque de toute manière ils ne vérifieront pas et c’est facile de faire passer des vessies pour des lanternes. Une sécurité sociale privée, là ils regarderont de plus prêt. Je ne parlerais pas des accointances entre l’état, la sécu et les mutuelles qui est un véritable scandale.
              Je connais personnellement des gens qui ont eu recours à la chirurgie esthétique et je peux vous dire qu’ils avaient les moyens, ils sont les premiers à discuter les prix et essayer de faire passer leur chirurgie dans la catégorie maladie quitte à aller voir un autre chirurgien qui sera, disons, un peu moins éthique.

          2. Black Mamba

            La pression de la part des patients pour éviter UN la TVA et DEUX le remboursement de la part des mutuels est devenu très importante face au contexte économique, certains praticiens vont jusqu’à dire et écrire que ce n’est pas un acte esthétique mais bien médical
            Pour exemple, j’ai une cousine qui s’est fait rectifier le nez, il faut dire que son pif était balaise… et bien pour pouvoir bénéficier d’un remboursement son chirurgien a déclaré qu’il y avait une malformation de la cloison nasal donc cet acte était absolument nécessaire pour sa patiente

            1. vengeusemasquée

              A partir du moment où tu es bien convaincue qu’en fRance, dès que tu gagnes quelque chose, cela signifie que tu gagnes TROP, tu comprends aisément le raisonnement que tu décris. Comment donc, ils osent gagner de l’argent en exerçant la digne profession de médecin ou de chirurgie ? Ce n’est pas validé par le politbüro. Une nouvelle taxe sera donc mise en oeuvre pour aligner leurs revenus avec ceux qui se farcissent les urgences dans les hôpitaux publics !

    1. Aristarque

      Il est vrai que le particulier ne peut pas faire ce que l’ Etat réalise depuis 35 ans : dépenser 120% de son revenu. Forcément, cela déforme quand vous avez pareille licence depuis aussi longtemps… 😐

  3. figarocifigarola

    Je pense que nous avons tous le même reflex… Soit par ideologie soit par obligation financière… De consommer moins et/ou différemment… Vacances ? Air bnb… Cadeaux ? Leboncoin… Et hop toujours ça de moins dans le ventre de l’obèse…

  4. Aristarque

    Dans les causes du dérapage pas artistique des dépenses, il est étonnant que Branleur 1er et sa cour n’ incluent pas les deux guerres africaines lancées en 2013. Je ne me souviens pas que le budget 2013 établi en 2012 en tenait compte à titre d’ éventualités. Certes, un partie du coût de celles ci est comprise dans le budget militaire des paies des trouffions, maintenance, acquisition du matos mais tout le coût propre aux opérations: primes d’ opérations, logistique déployée, location d’ avions et autres matériels aux copains, etc… ne peut s’ y trouver par avance. Comme il n’y a eu AUCUNE économie ailleurs pour en tenir compte, c’est donc du déficit pur qui s’ajoute à la masse générale de celui-ci.

        1. vengeusemasquée

          Oui mais il faut bien admettre que militaire ou autre chose, chaque travail mérite salaire. Ce ne sont peut-être pas les fonctionnaires les plus inutiles. Je ne voudrais pas qu’on m’accuse de faire du corporatisme de bas étage, naturellement. Je connais certains fonctionnaires légèrement plus inutiles (suivez mon regard 🙄 ).

    1. Deres

      Si ils en ont malheureusement tenus compte ! Le coût des OPEX a été comme d’habitude puisé dans le budget équipement et maintenance, principalement en repoussant et en diminuant des acquisitions (en plus des diminutions déjà prévue bien entendu). Le plus amusant est que comme ils avaient promis la main sur le coeur de ne pas le faire, ils ont eu recours à des artifices comptables en transférant des fonds via les gels et surgels de budget …

  5. hussardbleu

    Ooohhhh! ….. « Enfin et surtout, cela veut dire qu’encore une fois, les prévisions se sont avérées fausses ».

    Unless…. à moins que… ce ne soit du second degré ? ce qui serait assez fin, je trouve…

    1. Greg

      J’allais le relever…
      Par contre :
      Et les entreprises serait nettement moins tentées ?
      Une séance de montagnes russes mémorables : séance ou montagnes, mémorable ?

  6. Black Mamba

    Un truc qui m’avait fait sourire à mon retour de Sydney , c’était l’obligation de déclarer à la douane les objets achetés sans taxe au-dessus de 460 euro ( je ne suis pas sûr du plafond)
    🙄 Comme si on allait être docile et se prêter au jeu …

  7. Kazar

    C’est marrant, en regardant la photo de Clouseau, j’en viens à me demander s’il ne fait pas une quenelle 🙂 OK, son bras droit a été censuré par Valls…

    1. hussardbleu

      Hmmm ? en effet ! superbe ! mais Sellers était un garçon extraordinairement en avance sur son temps… j’ai au demeurant un faible pour sa version de « She Loves You », qui devrait plaire dans nos hautes sphères…. et je ne parle nullement de BM….

      1. Higgins

        Je ne peux qu’approuver. Un de mes films préférés est « The Party » de Blake Edwards, film que je rapproche de « 1941 » pour le côté déjanté et destructeur (dans tous les sens du terme).

  8. germain

    petit exemple d’enfumage.

    McDonald’s : Bercy soupçonne une évasion fiscale de 2,2 milliards d’euros
    Selon L’Express, les 300 restaurants franchisés en France versent leurs redevances à deux succursales du groupe en Suisse et au Luxembourg.
    Dans le viseur du fisc

    Faux et archi-faux !!
    Cet article fait scandale à Mc Do car c’est de la pure diffamation.
    Je suis bien placer pour savoir que tous les resto s’acquittent de la TVA et de l’IS car j’en fait les déclarations. Amusant je trouve !

    1. Sabrauclair

      Moi ce que je trouve « amusant » c’est la propension de nos chers dirigeants à trouver des boucs émissaires pour masquer leur incompétence.

      C’est une constance des régimes socialistes.

      Le 1er exemple fut celui des koulaks, sous la nouvelle URSS, accusés de détourner le blé pour affamer le peuple.

      Ah non, en fait on me dit que cette accusation fut également déjà en vigueur sous la Révolution Française.

      Dans les 2 cas les « ennemis du peuple » furent éliminés…

    2. hussardbleu

      Une chose m’échappe dans votre post : les franchisés sont des sociétés indépendantes chacune – avec siège social et activité commerciale en France – et versent donc leur TVA et l’IS au fisc français, ce qui est normal, prestation de service dont vous vous occupez en ce qui concerne leurs déclarations.

      En revanche, quid des redevances de franchise, que chacun des franchisés susdit doit au franchiseur, c’est à dire la société Mc Donald, pour pouvoir utiliser son nom et ses services ? Où sont-elles effectivement payées ? c’est ce qui semble être mis en cause par le fisc français…

      1. gameover

        Bah… tu connais la réponse vu comme tu poses la question.
        La dernière boite de 3000 personnes dans laquelle j’ai travaillé faisait pareil. Le droit d’utiliser la marque et les diverses royalties étaient versés au Luxembourg et le taux a été multiplié par 2 en 2012.

        Autant quand il s’agit de prix de transfert l’état peut mettre ses gros doigts dedans pour vérifier l »adéquation avec les prix de revient, autant quand il s’agit d’IP (Intellectual Property) c’est perdu d’avance pour le fisc.

        h16 a oublié un truc dans son analyse c’est que quand une société fait le pas de l’optimisation fiscale elle ne reviendra pas en arrière même si les conditions initiales sont rétablies.

        Pour un particulier il me semble que c’est pareil : il y a du travail au noir non détectable. Il suffit d’être déclaré une vingtaine d’heures par mois pour échapper au controle et ainsi être couvert en cas d’accident du travail et d’en faire 160.

        1. Deres

          Et pour la retraite, par le biais des minimum vieillesse si vous avez de toute façon une carrière décousue et peu payé, vous toucherez de toute façon la même pension …

      2. germain

        Pour répondre à la question les redevances des franchisés sont versées auprès de Mc Donald’s France pour toutes les enseignes détenues à plus de 50% par Mc Do.
        La seule incertitude réside au niveau au niveau des franchisés « totalement indépendants » , ils font eux-mêmes leur comptabilité vérifiée par des cabinets d’expertise comptable et nous ne la voyons pas à notre niveau. Mais pour avoir fait des rachats de sociétés, j’ai bien vu des factures de redevances passer au nom de Mc Donald’s France SA.

        1. gameover

          Ca m’intéresse car je suis en train d’étudier le système des licences, royalties etc et j’ai effectivement l’intention de monter une structure avec comme intermédiaire le Luxembourg vers le Delaware ou le Maryland. C’est pas de l’optimisation fiscale, c’est du bon sens surtout poiur une structure aui pourrait avoir un développement international.

          J’ai donc jeté un oeil sur le dossier Mc Do et il me semble effectivement qu’ils pourraient avoir fait une bourde si tant est que :
          – Les redevances soient globalisées sans faire apparaître la part revenant aux moyens humains déployés sur l’hexagone

          – Que les prospectus commerciaux puissent avoir valeur contractuelle puisque ce sont eux qui parlent de ces moyens humains pour assister les franchisés vs les redevances.

          Il semble bien que « Si le bénéficiaire est résident dans un état situé hors de l’UE, aucune TVA luxembourgeoise ne sera due » (source lien ci-après).

          Article exclusif de l’expansion :
          http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/mcdo-dans-le-viseur-du-fisc-francais-pour-une-evasion-de-2-2-milliards-d-euros_424781.html

          Territorialité TVA licence (page 18) :
          http://www.dgdr.cnrs.fr/mpr/pratique/Finances/Fiscalite/Guide_TVA_CNRS_mai2012.pdf

          TVA sur IP au Luxembourg :
          http://www.centuria-capital.lu/Nouveau-regime-fiscal,61?lang=fr

        2. channy

          Germain suivez ce qu’à dit Adolfo Ramirez un peu plus bas, je bosse pour une franchise dans la grande distribution , autour d un café entre franchisés on échange des tuyaux, des adresses et des petites combines comme par exemple ne pas scanner une bouteille d’alcool, mais « la taper en manuelle » en article épicerie avec un taux de 5.5%…c’est risqué mais beaucoup n ont pas d autres choix .

    3. Adolfo Ramirez Jr

      j’ai quand même connu un Mc Do où quand je disais que je mangeais « sur place » (TVA à 19.6%), par miracle apparaissait « à emporter, TVA 5.5% » sur mon ticket de caisse.

      1. ironbooboo

        Vous résumez tout le socialisme en 3 lignes, c’est magique.
        Chacun tente de tourner le système à son avantage via x stratagème persuadé que nous sommes tous de donner trop en échange de pas assez. C’est la razzia perpétuelle …

  9. corto74 (@corto74)

    « la TVA rentre maintenant à grosses brouettées », je veux bien sauf, et quasiment personne n’en a parlé, pour la TVA applicable aux sites d’information en ligne tels que Médiapart qui ont vu leur taux applicable passer miraculeusement de 20% à… 2,1% . Le manque à gagner se mesure en pas grand chose, certes, moins de 20 millions d euros sans doute mais l’amende que mettra l’Europe à la France pour avoir bravé la directive européenne en ce domaine risque de nous plomber un peu plus…

    si je peux me permettre, en complément:

    http://corto74.blogspot.fr/2014/01/comment-francois-hollande-sachete-les.html

    cordialemnt

  10. kloupa

    Comment peut on être aussi nul, et se voir confier la responsabilité d’un pays? La réalité dépasse la fiction en France…Mais Bruxelles fait mine d’admettre maintenant que la France ne respectera pas ses engagements budgétaires, pourtant revus de deux ans de délai, sous prétexte que « peut-être que les impôts des ménages baisseraient en 2015 »: ça vous a plu, les petits enfants?

  11. royaumont

    Au registre des promesses, où en est le déficit ? D’abord c’était 3%, promis-juré. Puis 3,6 au printemps, mais là, hein, c’est du sérieux. Vient l’été et une nouvelle prévision à 3,9. La barre des 4% est passée à l’automne.
    Heureusement que l’année n’a que 12 mois.
    Quel est le chiffre définitif ? Bizarrement, les média n’en parlent pas beaucoup.
    Pas plus que des taux qui remontent, remontent.
    Seule la croissance est là, officiellement. Au moins jusqu’aux éléctions.

    1. Deres

      Le plus effarant sont les ministres se plaignant d’avoir des erreurs de seulement quelques milliards sur les budgets alors qu’en fait ils comparent avec les budgets prévisionnels à fin novembre … Donc sur un mois, ils ont fait plusieurs milliards d’euros d’erreurs ! Cela donne l’idée du niveau des prévisions sur un an !

    2. Théo31

      Calculer le déficit par rapport au PIB c’est de l’emfumage total.

      Si vous avez 100 millards de trou pour 2000 de PIB, ça fait 5 %
      Si vous avez 100 pour 2100, ça fait 4,76 %
      Vous faites donc croire que le déficit a baissé alors qu’il est resté constant.

      Le seul vrai ratio c’est déficit/dépenses : il est de près de 20 %. Vu le chiffre, on comprend mieux l’enfumage.

  12. Harry Tuttle

    Une petite anecdote : ayant acquis via eBay un objet de collection auprès d’un internaute étranger, chose que je fais régulièrement ayant des collectionneurs impulsifs parmi mes proches, quelle ne fut pas ma surprise de constater que sur mon dernier achat peu avant Noël les douanes me réclamèrent 44 euros de TVA sur un objet vieux d’un siècle…

    1. mlallier

      Il faut éviter de passer par ups, tnt ou similaires pour les achats à l’étranger. Ces transporteurs déclarent systématiquement les colis à la douane.

      Par contre, les postes chinoise ou russe fonctionnent en direct, et on évite les mauvaises surprises. Par contre, il ne faut pas être pressé…

      1. Black Mamba

        La poste chinoise ! J’ai essayé une fois mon colis n’est jamais arrivé … Perdu dans les abysses ou intercepté par la douane …

      2. channy

        les postes singapouriennes, thaïlandaises fonctionnent très bien..compter 1 mois et demi maxi pour un colis par bateau, 10 jours par avion
        La poste Malaisienne, qui transite par Hanovre est un peu plus longue par bateau(3 mois) mais très fiable
        Testé et approuvé depuis l’an 2000

  13. Bugbreeder

    La cause des bonnes rentrées de TVA des derniers mois de l’année ne sont un secret que pour nos minustres et consorts : avec le tsunami de nouvelles taxes pour l’année à venir les particuliers se sont empressés de faire des commandes pour la fin de l’année en cours, mais évidemment attendez vous à un arrêt presque absolu de l’économie dès le début 2014.

  14. calc80

    L’état est dans une logique Shadock. Il pense qu’il existe une chance sur 100 de réussir sa politique ; Il tâche donc de bien vite planter les 99 premières tentatives pour réussir la 100ème… Donc tous nos problèmes s’expliquent : les rentrées de TVA baissent, pas grave, juste une des tentatives normalement bien ratées ; on se rapproche de la 100ème. Les cocktails et petits-fours sont en vue. Allez, vite un comité Théodule pour contrôler l’approche de cette 100ème…
    On est mal barré (au sens marin, et dans tous les sens).

  15. peacefulJoe

    Suis le seul à trouver que Moscou-Vichy à l’air plus intelligent, crédible et sérieux AVEC le nez rouge que sans ? Pour un peu, on aurait même presque l’impression qu’il est capable de réfléchir…

    1. Le Gnôme

      Un peu court, jeune homme, Alésia est le point de départ, d’ailleurs les querelles sont toujours en cours pour situer ce lieu, malgré que le doute ne soit plus de mise.

      1. Calvin

        Je ne mélange pas la France, Républicaine depuis, euh… Charlemagne (!), et la Gaule, ce ramassis d’individualistes incapables de se fédérer.

        Et puis, mon instit est formelle : « Non, nous ne sommes pas les descendants des Gaulois ».

        Sur ce, je retourne à notre cours d’histoire de CE2.
        On attaque la problématique des peuples sémites de la Chine à l’époque Ming, à travers la poésie bucolique inspirée par les Mayas.
        C’est foutrement plus rigolo que l’histoire du pays ou de l’Europe, qui vient d’être supprimée du programme.

  16. Calvin

    ** Dernières Nouvelles – Annonce importante **

    L’ART signale qu’un bug informatique impactant les serveurs d’Orange a empêché les différents collaborateurs de Bercy de recevoir des messages importants lors de la réalisation du Budget 2013.
    En effet, les SMS se sont croisés et perdus dans ce que les informaticiens appellent un vortex quantico-nihiliste.
    Les autorités pensent que c’est la NSA qui est derrière ce bug rarissime mais gravissime.
    De ce fait, les experts de Bercy savent désormais pourquoi il y a eu des erreurs prévisions de rentrée de TVA durant l’élaboration du précédent budget.

    Pour fêter cela, toutes les équipes du Portique sur la Seine sont conviées à un apéro dinatoire, demain, de 11h30 à 18h30.

    1. Calvin

      Ecoutons la sage parole des Saints Apîtres.

      « Les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers. Mais surtout, ne jette pas la pierre à ton César lorsqu’il est démasqué pour prendre nouvelle maîtresse, car, quand tu vois l’adultère devant toi, tu ne vois pas la souillure arriver par derrière. »

      (Saint François de Zélande, Apître de Tulle, verset 20-14)

        1. Black Mamba

          Je ne suis pas responsable du choix de ses lectures …
          Ce garnement est très malicieux, plus d’une fois, je crois le voir lire les Saintes écritures mais en réalité, il lit discrètement des apocryphes interdits … je me demande bien , comment arrive-t-il à trouver ces écrits, je vous soupçonne de lui fournir sa dope…

          1. Aristarque

            De la part d’ un lecteur de Paul Morand, de Lucien Rebatet, probablement de Drieu La Rochelle et de Brasillach Robert, il faut s’ attendre à tout et au reste… 😉

            1. Calvin

              Vi, j’ai piqué des bouquins de ces auteurs dans la gigantesque bibliothèque du Hussard.

              En même temps, durant mes lectures, je me suis aperçu que :

              – Lucien Rebatet, sans BT, donne l’anagramme : « énucléerait » (encore que j’aurais choisi l’autre anagramme si je n’avais pas 8 ans),
              – Brasillach Robert, sans BT, donne l’anagramme : « rhabiller Oscar »,
              – Quant à Drieu la Rochelle, sans HL, cela nous donne « Oeil de raclure ».

              D’une, je ne crois pas au hasard.
              De deux, mes cours accélérés avec BM portent enfin leurs fruits.

            2. Aristarque

              Et où suis-je corrigé par BM? Sa main invisible fut si légère que je n’ai rien senti! Ne me confonds-tu pas avec ce garnement de Calvin, ami Werther ?

            3. Black Mamba

              Vous aviez écrit  » il fait s’ attendre à tout et au reste… » et moi, aussitôt de mon plumeau armé, je constate la faute et rectifie  » il faUt s’ attendre à tout « 

            4. Aristarque

              Mais comment avez-vous fait ?
              H16 vous obéirait-il au doigt et à l’oeil ?
              Il me paraissait qu’il était impossible, même en qualité d’émetteur du commentaire, de pouvoir y revenir sauf à implorer notre hôte de corriger coquilles et incongruités. Et là, vous intervenez sur les textes d’autrui…
              D’autre part, que dire quant à l’amélioration textuelle de vos commentaires ? C’est WP qui s’y colle à réécrire votre prose ou vous avez investi dans un super logiciel de correction automatique? (je ne crois pas à l’hypothèse d’une grâce orthographique qui vous soit tombée dessus ces derniers jours)?

            5. Aristarque

              A HB :
              (extrait de Daniel : 6)
              Méné, méné, teqel, parsîn (ou pérés)…
              Heureusement que je ne suis pas le roi Belshatsar ou Balthazar (selon les traductions), sinon je passerais une prochaine mauvaise nuit!
              Comme je n’ai pas de royaume, je ne me sens pas concerné.
              Merci néanmoins de la mise en garde.

            6. Aristarque
            7. hussardbleu

              BM parlait des Evangiles Apocryphes, ce qui m’a tellement sidéré que je me suis amusé à l’altérer en « hippogryphes »… ne cherche rien d’autre…
              A propos de mes auteurs préférés, j’ai trouvé à l’instant « Parfaite de Saligny » du vieux Paul…

              Pour Korsor : il y a avait plusieurs Céline d’époque (pas les Pamphlets) en fort bon état, mais chers…

            8. hussardbleu

              Il avait, dans les années 60, une rubrique du Reader’s Digest qui s’intitulait « l’Etre le plus extraordinaire que j’ai rencontré ».
              Je garde souvenir, entre autres, d’un savant afro-américain, George Washington Carver qui s’était distingué dans le beurre de cacahuètes, un ami, sans doute, de Jimmy Carter et de Maame Christine.

              Pour ma part, j’ai rencontré deux personnes que l’on pourrait probablement classer dans cette rubrique :

              Le premier était un célèbre « raider », fameux pour sa gestion du crash de 1987. Ne navigant pas habituellement dans ces eaux surdorées, c’est par raccroc que je fus invité, il y a un quart de siècle, sur son domaine bourguignon, où la chasse fut magnifique, et la réception encore davantage, parmi de séduisantes journalistes et femmes du monde, généralement accompagnées de banquiers, jeunes et moins jeunes.

              Notre hôte, que tout le monde appelait par son prénom – sauf moi qui lui donnai du « sir James », ne lui ayant jamais été présenté, moyennant quoi il me salua d’un « Maître » prouvant qu’il savait qui j’étais, malgré mon obscurité sociale – notre hôte donc, encore dans l’afterglow de son fabuleux coup de bourse, était un homme impressionnant : près de deux mètres avec carrure à l’avenant, une calvitie avancée et des yeux bleus perçants.

              Avec ça, un charme, un charisme qui auraient pu lui permettre de retirer une antilope des mâchoires d’un crocodile, et une intelligence, aussi visible et impressionnante que son physique.
              Un homme aussi éclairé que JF Revel ne put s’empêcher d’être séduit par « cette force qui allait »…

              Je fis en cette occasion la connaissance d’un jeune banquier, qui commençait une carrière de chasseur sanguinaire, révélatrice de son caractère profond : il tirait tout, y compris les laies suitées, au désarroi des piqueux du domaine. Il sombra plus tard dans le sado-masochisme, où une cochonne vengea cruellement ses cousines sauvages.

              La passion cynégétique me fit connaître également, vers la même époque, le second de mes « Mémorables » :

              Il ne chassait plus, étant âgé de 98 ans, mais en paraissait 75 au plus, avec beaucoup de présence d’esprit et d’humour. Un petit homme – comme sortant d’une boite, parfaitement tiré à quatre épingles – grand oncle par alliance de l’ami belge qui m’invitait.

              Titré prince dans son pays d’Europe Centrale, où sa famille était jadis aussi riche que célèbre, il descendait à fois des Lusignan, des Comnène, et même, était-il murmuré, de Gengis Khan de qui, sans doute, il tenait des yeux légèrement bridés.

              Il parlait un très beau français classique, absolument sans accent, ayant été en grande partie élevé en France avec les enfants d’une famille quasi-royale, dont relevait l’une de ses grands-mères.

              Très sourd – seule visible des disgrâces de l’âge l’affectant – il entendait mal les interventions, ce qui lui permettait de monopoliser la parole, qu’il avait abondante.

              Mais je ne m’en plains pas, car ses histoires étaient fascinantes : après avoir vécu une première partie de vie fastueuse, féodale sur ses immenses latifundia, boulevardière en France lors de visites régulières, et monarchique dans l’intimité du roi (et de sa favorite qui l’attira, dit-il, dans son lit), il fut totalement dépouillé en 1945, et envoyé en camp de concentration par le nouveau régime communiste.

              Il y resta cinq ans, avant d’être expulsé vers l’Europe occidentale, « sans un patard » disait-il, comme Chateaubriand. Pendant ces années d’enfermement, le seul autre prisonnier d’envergure intellectuelle qu’il y rencontra était un Rabbin traditionnaliste, fort féru de tradition talmudique.

              Notre prince, qui avait fait de solides études classiques, se prit d’amitié pour lui, et en apprit l’hébreu. L’amitié étant devenue réciproque, le rabbin l’initia également à la Kabbale, et le prince de me faire, sur le coin de la table, une démonstration de numérologie dont il était devenu fervent.

              J’aimerais vous dire que mon sort futur me fut révélé, mon caractère déchiffré, et les brumes couvrant l’avenir du pays dissipées, mais hélas, les prédictions chatoyantes étaient aussi immatérielles que poétiques, presque autant que le prince lui-même…

              Pourquoi, au fait, suis-je en train de vous conter ces histoires ?

              Aah ! oui… cela me revient…c’est pour prévenir un jeune garçon trop précoce, du nom d’Alcuinus, tant au sujet de jeunes femmes séduisantes, telle celle qui conduisit à sa perte le pauvre Edouard S…, que de l’analyse de caractère – basée sur des anagrammes bancales – d’écrivains que l’on n’a pas lus.
              La chose est primaire, comme l’école qu’il fréquente…

            9. Aristarque

              Quand je disais qu’ il fallait s’ attendre à tout et surtout au reste…. Imagine-tu, ami Werther, qu’ un gamin pris dans les rets de l’ Ednat ait la constance d’attention supérieure à dix secondes pour lire pareille tirade d’ avertissement? Nous sommes loin du style lapidaire d’ e pericoloso sporgersi…Ce n’est pas avec ton entame de localisation spatio temporelle durant le siècle dernier qu’ on retient un gamin curieux de découvrir les attraits du Beau Sexe, en clair les Meufs pour ces galopins! Que veux-tu faire d’ autre que de constater que ce siècle nous est de moins en moins accueillant?…

            10. Black Mamba

              J’ai réussi à aller jusqu’au bout de votre texte monsieur Hussardbleu, exercice difficile de si bon matin…
              Je ne suis point dangereuse, juste malicieuse ….

            11. hussardbleu

              @Harry : la sottise aggravée d’agressivité, parfois, en arriverait presque à me faire perdre mon sens de l’humour, mais pas tout à fait ma bienveillance naturelle.

              @BM : cette pique – sans méchanceté – n’était que pour les besoins de la démonstration : admettez que vous tendiez la perche….

          2. Black Mamba

            @ Aristarque
            « que dire quant à l’amélioration textuelle »
            White Panda ne s’y colle pas du tout. Il craint trop ma morsure et n’ose intervenir.
            J’avoue que c’est incompréhensible d’autant que je m’oblige à lire tous les soirs avant de me coucher un texte dans la langue de Shakespeare or il se trouve que je fais plutôt des progrès dans la langue de Molière…
            C’est à n’y rien comprendre 🙄

  17. Korrigan

    Cazeneuve, çà s’écrit bien au singulier ?
    Ce qui signifierait que le pauvre en est équipé d’une seule probablement trouvée sur leboncoin.fr et donc loin d’être neuve.

    Et puis moi je suis courophobe (peur des clowns).

    « Pourquoi les clowns nous font peur
    C’est très simple: leur histoire est celle de psychopathes ».

    (Anaïs Bordages)

    Pause H16/café terminée, je retourne bosser, j’ai de la TVA à payer.

  18. papa

    vu sur BFM que la collecte sur les livret a est passée de 35 a 12 milliards. Bizarre comme ça correspond a peu prêt aux hausses d’impots hein …. Et les gens vont consommé encore moins, car eux n’ont pas droit au déficit, c’est plutôt huissier, saisie sur les comptes etc …. En plus avec les dernières hausses d’impots divers d’environ 10 milliards un débile mental peut prévoir que la collecte sera nulle en 2014 voir négative. Et comment on va financer le logement si ya plus de sous sur le livret a? Les gens du batiment ils la sentent la faillite de 2014 et en 2015 pour ceux qui y arriveront? Les banques vont jamais financer les projets immo alors que partout les ventes ne se font plus. Et les agences immo (celles qui restent …) elles la sentent aussi la faillite qui vient? Et tous les sous-traitants? Et les assurances et banques qui possedent bcp d’immo de toute sorte, sans acheteur elles la sente la baisse des profits? Quelques faillites?

    Tout ça va être mega bon pour l’emploi, megaaaaaaaaaaaaaa !!!!!

    Et à part dans les co-pro ou les travaux sont obligatoire (donc encore des baisses de conso pour compenser ces charges , donc du chomage quelque part en plus ….) les individuels qui vont plus faire les travaux, encore du chomage, et tous les services à la maison HOP SUPPRIMES!! Encore du chomage.

    On pourrait continuer comme ça des heures sur la spirale infernale mise en route. Un feedback positif disent les scienteux. POSITIF on vous dit!

  19. infraniouzes

    Ah quel beau billet ! Grace à H16 on apprend que la Commission européenne, dans son classement mensuel des mauvais élèves de l’Union a décerné le premier prix à la France. Voilà enfin une récompense méritée… Quand on est premier il faut le faire savoir, ne pas jouer les timides, les complexés. La France socialiste excelle en tout, y compris dans la dégringolade économique et financière. Qu’on se le dise ! Et n’oublions pas la devise du capitaine du pédalo:
    Plus tu pédales moins fort, moins t’avances plus vite….

  20. Karamba!

    A chaque fois que je revois la tronche de Flanby en campagne (ultime illustration de l’article), le souvenir cinglant de ce que fut son élection (une remarquable escroquerie tirant sur l’aberration) se rappelle violemment à ma mémoire. Son visage émacié par un régime sévère qui lui permit de faire oublier à certains qui il était vraiment en cherchant à se faire passer pour un autre. Non, je ne suis surtout pas le minable qui a laissé mon parti moisir durant de longues années avec une paresse fonctionnarisée exemplaire. Non, je suis un autre gars, un mec qui va vous changer la vie…
    Aujourd’hui, on a retrouvé le pépère bouboule. Le fumiste qui joue la montre avant d’aller pointer tranquillement en fin de journée sans se soucier si le boulot a été fait…

    1. Deres

      Oui, toute une litanie de mensonge pour avoir une bonne image et se faire élir :
      – je suis mince (c’était le résultat d’un régime express temporaire)
      – j’ai une relation stable avec VT (en fait il était déjà sur un autre coup dasn son dos)
      – je ne suis plus monsieur petite blague
      – la crise est finie

  21. Vladimir Vladimirovich

    @H16

    « si jamais les investisseurs institutionnels font mine d’hésiter à y croire, les finances publiques du pays partiront immédiatement pour une séance de montagnes russes mémorables. »

    Certes, mais ce qui me derange, dans votre demonstration, c’est que precisement les taux de refinancement n’ont pas encore explose. Etant donne l’ampleur du desastre qu’un tel manque a gagner devrait representer, le calme des marches montre bien que les institutionnels n’y croient pas vraiment.

    Pourquoi? Je ne sais pas. Mais ca m’etonnerait qu’une bafouille de plus de nos pieds-nickeles suffise a distraire la City a ce point 🙂

    1. Parce que pour le moment, l’épargne des Français est à peu près égale au montant total de la dette. En gros, s’il devait y avoir un problème, les zinzins estiment que l’Etat peut tout prendre et remettre les compteurs à zéro. Evidemment, si le contexte politique / social devait changer et transformer le pays pour le placer au bord de l’émeute, ce serait différent.

      1. hussardbleu

        et qu’on vient juste de « libéraliser » le 30-06, le 8x57JS, le .303, et toussa ? venir prendre tout l’actif des braves Français ?

        1. Aristarque

          Et comment se procure-t-on tous ces vieux calibres ? Chez l’ armurier du coin à qui il manque une chose : qu’ il y ait encore un armurier!

          1. hussardbleu

            Aucun problème : il faut détenir un permis de chasse ou une lience FFT pour être autorisé à acquérir les armes de ces calibres.
            Depuis la libéralisation, on en trouve en quantité sur Naturabuy, qui sortent des greniers tout soudainement…

            http://www.naturabuy.fr/Armes-reglementaires-calibre-origine-cat-1286.html

            Ceci étant, tu peux aussi acheter des armes neuves en 30-06 ou mieux encore en .308 (calibre Nato) chez les armuriers, voire sur le même Naturabuy

  22. Tioman

    Déclaration du patron de Total à Davos:

    Christophe de Margerie, head of French energy giant Total, said the Old Continent was still struggling to break free from stagnant growth and address an unemployment problem that has become chronic amongst youth.

    « Don’t take it as being provocative, (but) I think Europe should be reclassified as an emerging country, » De Margerie said.

  23. Mikhill

    Petit contrôle de TVA en cours dans ma boite depuis Aout 2013, 25% de la treso désormais bloquée , bon à compter de fin fevrier on pourra facturer des interêts moratoires, ça ne sera plus de la treso gratuite pour l’Etat..entre temps ben forcement moins de treso et donc moins de CA tant pis un peu ( 1/3) pour moi et un gros tant pis pour eux ( 2/3). Ou ça devient bon c’est qu’ils doivent aussi me rembourser des acomptes d’IS ( 500K ) forcement sans treso ça gagne moins… Oh oui ça sent le contrôle fiscal pour pas rembourser tout de suite ! Super venez vite comme ça en 2014 je me débrouille pour faire une perte et par ici le carry back ! Entre temps puisque j’ai du temps j’étudie la meilleur délocalisation pour qu’il reste juste le minimum vital ici ( je peux malheureusement pas partir divorcé et garde partagée ). En gros 2Mo de manque à gagner pour l’état pour 2014/2015, c’est fou le plaisir que ça procure . Moi en optimisant ( on reste dans le légal!) je vais rien y perdre ! Je me délecte à l’idée que le fonctionnaire qui me contrôle et qui prend sa retraite cette année risque fort de ne pas se la couler douce jusqu’à la fin de ses jours .

  24. hussardbleu

    J’aime bien Margerie, attention, hein, vieille famille noble vendéenne, diplomatie et toussa… un brin atypique…mais un vrai caractère… il avait été mis en GAV en 2007 dans l’affaire Iran/Irak, et comme il était quasiment garroté en cellule, il avait considéré qu’étant traité comme un chien,il ne répondrait plus aux questions des enquêteurs que par des aboiements… ce qu’il fit, au grand désarroi des flics… et magistrats…

    Alors… j’aurais tendance à lui faire confiance, à ce garçon, ne serait-ce que pour avoir le courage de porter pareille moustache (moins belle que la mienne, toutefois).

            1. Calvin

              Merci, Semaphore, de parfaire mon éducation artistique !

              Il me manque maintenant un spécialiste de la cosmologie pour m’initier à « l’origine du monde » …

            2. Calvin

              @BM : « Ces dames semblent peu active , il y a un certain laxisme… »

              Tu ne voulais donc pas dire :

              Ces dames semblent peu laxatives, il y a un certain activisme…

            3. Aristarque

              Ah, je suis rassuré.
              Ce logiciel laisse passer des perles :
              « énormeS » siouplaît BM !
              Ce n’est donc pas une grâce qui fut déversée une récente nuit sur votre toison (d’or?)
              (merci de l’action de votre plumeau magique)

            4. Semaphore

              HB à 15H33
              Cela pourrait se faire d’en trouver des plus actives mais outre Calvin bien trop précoce à qui certaines choses de la vie peuvent attendre d’être portées à sa connaissance, les rouleaux à pâtisserie seraient probablement rapidement de sortie avec les manches à balais.
              Rien que vos avatars en sont le prétexte dans certains ménages, à en croire de récents commentaires…
              Certes les illustrations fournies…
              Là c’est de l’art plutôt que du cochon.
              (Bon, je sors avant le retour de flammes)

  25. Flo

    Ils sont tombés sur la tête mais ce qui va leur tomber sur la tête dans les mois qui viennent va faire encore beaucoup plus mal.
    En attendant quelqu’un plus haut parlait de Molière qui s’inspirait parfois de la Comedia Del’Arte.
    Et vraiment à les regarder et les entendre tous, politiciens, syndicats de salariés et du patronat obséquieux, et médias serviles on se dit que c’est bien ce qu’ils nous jouent : une comédie complètement déconnectée de la réalité économique quotidienne.
    Pour débiles profonds en plus, comme l’avait dit en des termes plus crus le regrettable G. Frèche.
    Qui de raisonnablement sensé peut donner à penser qu’il croit ou adhère à leurs balivernes et pactes de ceci-cela, à moins d’être un remarquable comédien doublé d’un fieffé coquin?
    Même sur BFM business ils passent les plats. Hier ils parlaient sans rire « des résultats du pacte de responsabilité » (quel nom!) « détaillé » (la veille!) par l’homme dont Melle gayet vantait la constance dans son interview de soutien pendant la campagne présidentiel.
    Si on a avait une seule chose à leur demander après qu’ils aient fixé le taux de spoliation du moment qui leur semble convenir à la satisfaction de leurs lubies, de l’achat de voix, ou pour faire le bonheur de tous (cumul possible), ça serait qu’ils nous foutent la paix.
    Nous demander de leur faire confiance est obscène et insultant.

    1. Nocte

      J’ajouterai qu’un pacte, ca se signe… même avec le diable, or, là, je ne sais pas pour vous mais, pour ma part, je n’ai rien signé.

  26. Korrigan

    Après eux le déluge
    —————————-
    Dette américaine: le Trésor ne pourra plus payer ses factures fin février

    WASHINGTON – Le Trésor américain a de nouveau pressé mercredi le Congrès de relever le plafond de la dette, estimant n’avoir de quoi remplir ses obligations financières que jusqu’à fin février.

    (Suisse Romande)
    —————————–
    Suggestion pour les amateurs de musique baroque :

    Il diluvio universale par Michelangelo Falvetti (1642-1692)
    Le déluge universel

    A chacun(e) de préparer pour lui/elle et les siens sa propre arche.

  27. zed

    @ Black Mamba,
    Moi je commande souvent en Chine, mais HongKong (et j’ai commencé à commander aussi en Corée du Sud), j’ai toujours reçu les colis (sauf une fois et ils ont renvoyé l’objet manquant sans problème!). Pour la Chine Populaire, j’ai essayé 2-3 fois mais les trucs sont bousillés dés que tu souffles dessus.
    Pour le reste, c’est plutot cool en Australie, l’autre jour j’ai reçu un gadget culinaire à 200 $ des USA et pas de frais de douane.

    1. pi31416

      On ne dit pas « frais de douane » on dit « TVA sociale ».

      Si c’est « social » c’est cachère halal garanti. Exemple: les plans sociaux.

  28. Moggio

    Juste pour information, cette note de lecture du (dernier ?) livre de l’économiste de centre-gauche Élie Cohen nous apprend que « En fin de chapitre 4, l’auteur explique la problématique de la courbe de Laffer et avance qu’il se pourrait bien qu’un effet Laffer soit à l’œuvre en France à l’heure actuelle. » Malheureusement, l’auteur de la note de lecture indique ensuite à son lecteur qu’Élie Cohen n’en dit pas plus…

    http://econoclaste.org.free.fr/econoclaste/?page_id=10370&codenote=214

Laisser un commentaire