La joie subtile des taxes comportementales

Il faut bien comprendre une chose : ce n’est pas parce que des élections ont cours que la Terre doit s’arrêter de tourner, ou, encore plus sûrement, que le législateur doit marquer une pause dans son incontinence législative. Et donc, pendant que le petit peuple s’affaire à des tâches insignifiantes, le Sénat continue de plancher très sérieusement sur les taxes comportementales.

Et si vous ne savez pas ce que c’est, bien que le nom, pour une fois, soit particulièrement évocateur, rappelons qu’il s’agit tout simplement pour l’État de procéder sur vous comme il le ferait sur une population de rats : il va tenter de modifier vos comportements en vous infligeant de la douleur lorsque vous n’agissez pas comme il le veut. Bien évidemment, comme il ne peut pas vous tazer les fesses dès que vous commettez un acte qu’il juge moralement ou hygiéniquement répréhensible (mais autorisé par la loi), il a trouvé un autre système à peine plus subtil en cognant plus ou moins sauvagement dans votre portefeuille. Bonus supplémentaire : cela permet de faire croire que vous vous achetez une bonne conscience. Vous avez fauté, certes, mais vous avez payé pour. Et comme l’argent sert à la solidarité démocratique de la République Populaire, tout le monde est content.

taserBien évidemment, savoir qui détermine ce qui est moralement ou sanitairement acceptable est laissé à l’appréciation des députés et des sénateurs tant ils ont montré leur lucidité dans le passé. Et tant pis si le bonus n’en est pas un, puisque les taxes supplémentaires récoltées affaibliront la consommation, la production, et ne pourront même pas compenser les dettes accumulées depuis des générations par les décisions des mêmes députés et sénateurs tous bien imbibés de cette lucidité qui semble tant faire défaut au peuple qu’ils s’acharnent à taxer (ou à tazer, au choix).

Dans cette clique de policiers de la morale au Taser taxatoire fou, certains sénateurs sont décidément de fiers pistoleros et n’hésitent pas à dégainer dès qu’ils le peuvent. À ce titre, le comportement d’un certain Yves Daudigny, évidemment socialiste, laisse songeur : c’est déjà lui qui avait absolument tout tenté pour introduire la Fat Tax en France (quand bien même son application dans d’autres pays fut un échec cuisant), puis une taxe (supplémentaire) sur le vin et les produits alcooliques, heureusement abandonnée devant la grogne assez vive des viticulteurs. Et c’est aussi lui qui est à l’origine de la taxe spécifique sur l’huile de palme (dite « taxe Nutella ») afin de bien montrer au reste du monde qu’il n’entendait pas se laisser conter des salades par la réalité économique ou la réalité médicale, pourtant contraires à ses petits délires hygiénistes.

Lobbying discret mais persuasif ? Intérêts financiers étranges mais bien compris ? Drame personnel allant du pantalon taché par une cuillerée de Nutella fort mal tombée jusqu’à la perte d’un proche à cause d’une trop grande ingestion d’huile de palme ? On ne saura pas ce qui motive vraiment Yves Daudigny, mais il revient donc, encore une fois, à la charge. Ce n’est pas un homme à se laisser faire, et devant ses précédents échecs, il n’a pas renoncé : sous sa houlette, il a donc fait sortir du Sénat un nouveau rapport sur les taxes comportementales évoqué dans Contrepoints ce 23 mars.

Quel est le but de ce rapport ? Évaluer la pertinence des taxes comportementales, justement. Quelque part, il était temps : il existe déjà pas mal de ces taxes, qui sont imposées sur les cigarettes, l’alcool et, de façon générale, tout ce qui déplaît de près ou de loin aux sénateurs, qui plaît aux Français, et qui peut donc potentiellement rapporter gros au budget d’un État surendetté et particulièrement incontinent de ses finances.

austérité : "tu dois apprendre à vivre avec moins"

Et quelles en sont les conclusions ? De façon pas du tout étonnante, il apparaît essentiel à nos législateurs de continuer à distribuer de la taxe. La réalité n’a pas prise : quand bien même la Fat Tax fut un échec partout où elle fut mise en application, quand bien même l’élasticité des prix et les comportements des consommateurs ne permettent pas de contrôler leurs achats de façon suffisamment fine pour obtenir l’effet désiré à coup sûr, et quand bien même on obtient assez régulièrement l’effet contraire, la conclusion reste la même : taxer, c’est une bonne idée.

Dans le rapport d’information, on trouve ainsi des passages entiers décrivant les échecs et les dangers de ces taxes constructivistes : la taxation de l’alcool semble peu efficace pour lutter contre l’alcoolisme, celle contre les matières grasses porte préjudice à la consommation de nutriments essentiels à la santé, engendre des coûts en bien-être beaucoup plus élevés chez les ménages modestes que chez les ménages aisés, et n’induit que de faibles effets sur le poids des individus à court terme.

Mieux : le rapport évoque clairement les comportements alternatifs des consommateurs et des producteurs pour contourner les taxations (le fait pour les premiers d’aller acheter les marchandises hors frontières, et pour les seconds de modifier les recettes de fabrication, par exemple), et démontre à l’envi qu’un bricolage taxatoire supplémentaire ne saura jamais résoudre ces problèmes-là. Damned, le consommateur n’est pas aussi démuni que prévu, et le producteur n’est pas complètement stupide. Zut alors.

Mais comme je le disais, il en faut plus pour calmer les ardeurs de ces gens et le brave Yves ne se laissera pas faire ! Malgré les problèmes évidents, récurrents et insolubles, la mission qu’il dirige a tout de même trouvé que, je cite,

« les pouvoirs publics peuvent légitimement recourir à l’utilisation de l’outil fiscal à des fins sanitaires au regard des coûts humains et financiers associés au tabac, à l’alcool et à l’obésité. »

Oui, ça ne marche pas top, les individus contournent les effets directs de la taxe, les problèmes censés être corrigés par celle-là ne sont pas corrigés, et finalement, cela nuit à tout le monde, MAIS ce n’est pas grave, les pouvoirs publics peuvent recourir à son utilisation parce que, parce que, parce que bon…

Enfin, parce que bon, vous comprenez, le Trou De La Sécu, c’est de la faute du peuple, aussi, et il faut bien trouver une méthode pour à la fois le punir et combler les dettes, non ? Oui, je sais, dit comme ça, cela peut choquer. En revanche, il suffira de l’expliquer ainsi pour que cela passe mieux :

« Les arguments tendant à conduire les pouvoirs publics à recourir à l’outil fiscal pour modifier les comportements des individus ne manquent pas : l’importance des conséquences sanitaires et financières entrainées par certaines habitudes de consommation milite en effet contre un « laisser faire» que la théorie économique peine elle-même à justifier devant l’importance des imperfections du marché. »

small facepalmBen voyons, rappelons lourdement les imperfections du marché qui, taxé de tous les côtés, est composé de ces consommateurs et de ces producteurs qui doivent tous les jours faire un peu tout et n’importe quoi pour parvenir à vivre eux-mêmes ET, en même temps, à faire vivre l’État, composé notamment par ces sénateurs et ces députés, qui, eux, n’ont qu’assez rarement à payer pour leurs comportements, y compris alimentaires. C’est vraiment magique, et le fait que, depuis que l’État s’est entiché de gouverner nos comportements (alimentaires notamment), il n’y a jamais eu autant d’obèses sur Terre indique à l’évidence qu’il a magnifiquement réussi sa mission.

Taxation comportementale il y aura donc, vous n’y couperez pas. Et pour faire passer la pilule, on apprend qu’on va remplacer le terme de « fiscalité comportementale » qui frotte un peu douloureusement sur les bords de parois épithéliales du contribuable par le terme « contribution de santé publique », qui, lui, glisse tout seul dans la citoyenneté et le vivrensemble. Souriez, vous êtes taxés.

Je ne peux m’empêcher de conclure en retenant de l’épais rapport d’information une phrase qui m’apparaît illustrer tout à fait ce que ces gens pensent réellement du bon peuple qui les nourrit. Cité dans le rapport p. 37, on trouve ceci :

« les taxes et subventions sont alors des mécanismes d’autocontrôle que les consommateurs, s’ils sont conscients de leur manque de rationalité, peuvent souhaiter voir externaliser dans les mains d’un tiers, en l’occurrence l’État. De surcroît, il est difficile d’accorder aux enfants un degré de rationalité similaire à celui que l’on prêterait aux adultes. »

argent de poche

Eh oui : les gens, trop peureux d’avoir une responsabilité dans les mains, s’empresseront bien sûr de la refiler à l’État. La comparaison contigüe avec les enfants est tout à fait éclairante et pas du tout fortuite : ces sénateurs sont nos parents, nous sommes leurs enfants à l’intelligence un peu amoindrie qui avons ce besoin mal défini de nous faire mener, gentiment, chaleureusement, vers les comportements idoines et l’abattoir fiscal.

Dans ce schéma, je reste cependant surpris de constater qu’au contraire d’une relation familiale saine, l’argent de poche va des « enfants » vers les « parents », et non le contraire. Il est peut-être temps que cela cesse, ne trouvez-vous pas ?

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires164

  1. Jesrad

    « Bonus supplémentaire : cela permet de faire croire que vous vous achetez une bonne conscience. Vous avez fauté, certes, mais vous avez payé pour. Et comme l’argent sert à la solidarité démocratique de la République Populaire, tout le monde est content. »

    Toute la Nouvelle Religion Progressiste résumée en quelques mots ! Bien joué.

    1. max

      Autrefois, ça s’appelait les indulgences, et les sénateurs-députés, le clergé,

      Au nom du Percepteur, du Fisc et du Simple d’Esprit, Aaaamène !

  2. LeRus

    Et oui, ce n’est pas d’élections que la France a besoin, mais d’une bonne psychanalyse, non? Et les sujets ne manquent pas en plus de cette relation parents/enfants! Tant de refoulés…

  3. LECOMTE René

    Un peu hors sujet, mais vous en avez besoin de vous détendre après le billet du jour de notre hôte. Petit jeu du qui a dit.
    Qui a dit (top chrono) :
    « Rarement un président de la République, après dix mois aux responsabilités, n’a connu d’échec plus cinglant, déconvenue plus grande, défiance plus affirmée. Il n’y a d’ailleurs aucun précédent à une telle défaite. La première exigence qui en découle c’est un remaniement du président de la République lui-même : cela vaut pour le comportement et cela vaut surtout pour la politique telle qu’elle est menée. »
    Vous séchez ? Un petit indice, c’était en 2008, au lendemain des municipales, quand l’UMP s’était fait ramasser…
    Bravo, bravo, vous avez deviné, il s’agit bien de notre dragueur émérite en scooter, actuellement président de la République Démocratique (et Populaire) Française.

    1. Aloux

      En même temps de son point de vue les deux premières années de Hollande sont une réussite complète : rien a changé, rien a été reformé, les petits copains sont tous casés au chaud et les Français n’ont pas encore fait entendre de désaccord trop bruyant. Mission accomplished!

      1. Deres

        Et la semaine prochaine, il va falloir serrer les fesses ! Le mécanisme des 50 milliards d’économies va être annoncé sans aucun préavis juste après les élections. Il faut donc s’attendre à un tonte bien rase. Les économies à base de baisse des dépenses fiscales donc en français clair de hausses d’impôts vont probablement pleuvoir. On va se faire tabasser.

        1. Deres

          En plus, on nous annonce moins de ministres à l’économie (7 actuellement qui se tire la bourre) mais en parallèle la création d’un super-ministère sociale pour Ségo qui va reproduire le même sac de nœud et de querelles politiques avec une pléthore de sous-ministres dans un autre bâtiment parisien … La fin des couacs ce n’est pas pour maintenant …

          1. LECOMTE René

            Ne pas oublier le chypriotage : de l’argent, tout de suite, en quantité, que l’on peut dépenser immédiatement. Pour le remboursement de la dette, on pourra recommencer plus tard…

        2. Flo

          A mon (très) humble avis les 50 milliards il sait déjà où il va (tenter de) les prendre.
          C’est pour ça qu’il attend le résultat définitif de dimanche.
          Et l’an prochain, s’il vont jusque là, il se prendront une telle raclée aux élections régionales qu’une nouvelle tentative d’économies à la source toute désignées sera décrétée.

          1. toufou

            « Le mécanisme des 50 milliards d’économies va être annoncé sans aucun préavis juste après les élections. Il faut donc s’attendre à un tonte bien rase. »

            Si on resume le bonhomme Hollande, il s’en fiche.
            Il promet monts et merveilles à ses administrés et ses sympathisants. Ensuite ils gobent s’ils veulent.
            Il propose des mesures sans trop reflechir aux conséquences. Ca passe, tant mieux, ça passe pas tant pis. Il promet qu’il fera et passe à autre chose.
            Il faut de l’argent ? Il augmente les impôts. Ca hurle ? il coupe la poire en deux. Etc ..
            Et sa clique, c’est pareil. Ils ne risquent rien, ils s’en fiche. Au pire, ils seront virés, sans comptes à rendre… avec une belle retraite.
            Vous vous inquiétez, pas eux.
            Alors le probleme des 50 milliards n’est pas vraiment un probleme. Si ils veulent bien rentrer dans les caisses, ils rentreront, et sinon, bah non.

            1. Duff

              Il n’y aura jamais de baisse des impôts mais une moindre redistribution pour les mal votants.

              exemples récents :

              Famille nombreuse financièrement bien portante => suspicion catho méchant réac hostile à l’égalité => baisse puis retrait des allocs familiales.

              Cadres dans le privé => cotisent beaucoup plus qu’ils ne touchent que ce qu’ils coûtent à l’assurance chômage => suspicion moins con sur les chiffres pourraient comprendre la courbe de Laffer => Augmentation des délais de carence.

              La Justice c’est maintenant!

              L’équité c’est maintenant!

              L’explosion finale c’est bientôt!

      2. Petit Poney

        Hmm… le désaccord est bruyant et visible, au contraire.

        La seule chance de Hollande, et il reste à démontrer qu’il y est pour quoi que ce soit, c’est:
        (i) l’absence d’une opposition forte et construite (pour l’instant l’UMP est en chantier, et le FN n’est pas assez implanté pour être déjà considéré comme disposant de leviers d’influence suffisants), et
        (ii) la non-mobilisation des syndicats traditionnels (qui ne rassemblent pas tant de monde que ça mais jouissent toujours d’une exposition médiatique démesurée, un peu comme les Verts en politique).

    2. Eole

      J’ai lu dans l’Opinion aujourd’hui que quelqu’un avait donné le nom de « zizi-rider » au dragueur émérite! Pas mal non plus!!! 🙂

  4. Le Gnôme

    Faut quand même être un peu masochiste sur les bords pour participer à des élections pour élire des gens qui n’ont de cesse de vous flageller. Jamais le dicton élection, piège à cons n’a été autant pertinent.

    1. Petit Poney

      Si vous voulez désespérer un peu plus, écoutez donc ce que pense ce député européen luxembourgeois du droit de vote. C’est appliqué à la Suisse (et au référendum récent sur la limitation de l’immigration), mais c’est révélateur d’un état d’esprit qui veut que la démocratie, c’est très bien quand les électeurs votent dans MON sens, sinon ce sont des abrutis.

  5. Aloux

    La dernière comparaison avec des enfants est vraiment trop belle pour être vraie, avoue H16 en fait tu es sénateur et tu trolles dans les rapports du Sénat pour avoir de la matière pour tes billets.

  6. Calvin

    Il ne manque que la formule magique de nos gouvernements successifs :
    « Ta Gueule, C’est Magique » !!

    (et une coquille :
    « à faire vire l’État » => « à faire vivre l’État »)

      1. tabbehim

        nan sergent Hartman,
        si on prend D&D, on doit pour faire un score de persuasion lancer un D20, additionner son score en bluff/diplomatie, et comparez au D20 de la cible + son score de psychologie 😀
        Sachant qu’ils existent une tables des bonus malus, et que des sort du type bagou ajoutant +30 en bluff existe ^^

        Dans Warhammer JDR, ça se fait au D100 ^^

        ce cours de JDR vous est offert par un vilain meujeu 😀

        1. Petitpatapon

          En esperant un beau fumble. Il n’y a pas de malus à ADD lorsque le coup a déjà été raté plusieurs fois ?

          1. tabbehim

            si, et déjà dès le premier foirage, la cible à un bonus de résistance de +5 (voir plus si fumble selon appréciation du vilain meujeu 🙂 )
            Plus amusant, la cible peu même avoir droit à un jet (si son niveau d’intelligence ou de sagesse le permet) à un jet pour deviner la véritable attention de son interlocuteur… 😀

            1. tabbehim

              la véritable intention de son interlocuteur (désolé)
              Je précise que D&D, le pégu moyen est trop con pour avoir le droit à ce jet.
              Seuls des personnages plus éduqués ou d’une classe plus intellectuelle peuvent le faire (le minima est 15 int et/ou 15 sag)
              quand ce jet est réussi par des PNJ, ça donne toujours le droit à de grand moment de solitude à base de buissons roulant mollement dans un arrière plan désertique ^^

        2. Petit Poney

          Peut être qu’un jour ils auront à lancer le test de panique ou de ralliement… aaaah, la politique JDR, ça serait tellement plus marrant 😀

          1. tabbehim

            heuuu, non,
            des enfoirés de Meujeu comme moi n’hésitant pas à offrir aux joueurs des situations où ils pourraient avoir à sacrifier un des leur à un diable pour plus de puissances avec un contrat somme toute assez aisé de prime abord (rappel, les diables sont loyaux mauvais) ^^ (et en les encourageant en primes en les prenant à part 👿 )
            Et puis, un test de panic, plus il y’a de gens qui ont besoin de le lancer, pire il est *.*

            En fait, ça ferait un pays où les plus tordu survivrai ^^

          1. tabbehim

            uniquement pour le MJ Laurent (et si ce dernier utilise à fond les add-on 🙂 )
            Regardez derrière le paravent du vilain Meujeu, il y’a une table des principaux rappels, le reste est souvent du par cœur ^^

          2. Sansintérêt

            Mes meilleures parties ont été celles ou l’on s’éloignait le plus des règles. Quand le MJ s’est mis à récompenser les joueurs les plus impliqués au doigt mouillé, ça a vraiment changé l’ambiance : les combats devenaient intéressants, le MJ était mieux respecté, les joueurs incarnaient leurs personnages. Et ça libère un peu le MJ, même si le cadre des règles reste d’une grande utilité hein. A ce propos, les néophytes doivent savoir que le choix de leur MJ compte beaucoup plus que celui de leur personnage ou autre.

            1. tabbehim

              +1
              on peut suivre les règles tout en laissant un peu de souplesse, l’un n’exclu pas l’autre.
              ça fait presque 9 ans que j’anime des tables sur deux JdR (Shadowrun et D&D 3.5)
              Les tables d’XP des livres sont bien trop bancal et ne respectes pas l’investissement, seul les gros billous peuvent y gagner….
              tout ce que je disais, c’est la partie caché du MJ 😉
              les joueurs, eux, doivent s’amuser autant que faire se peut ! la plus grande fierté d’un MJ est de voir les joueurs s’activer à savoir le plan tordu du Meujeu, et de démêler les intrigues dans les autres intrigues que ce dernier a monté. S’ils s’amusent vraiment, ils reviennent (et des fois, ils ramènent des gens *.* hélas, les tailles de tables étant limité, il faut préparer une nouvelle table et un nouveau créneaux…)

  7. olivier r

    La dernière citation du rapport est proprement hallucinante. Non seulement ils le pensent mais ils l’écrivent noir sur blanc maintenant.

    1. tabbehim

      oui, parce qu’ils savent que jamais le bon peuple ni la presse ne lira ce rapport. Ils s’en foutent royalement, on est dans une oligarchie de fait après tout.
      Ils ne garderont que le plus important : c’est une taxe pour votre bien et pour vous aider à économiser en n’achetant pas de saloperie 🙂
      tiens mon enfant reprend ces pilules bleues 🙂

        1. tabbehim

          chais pas, je n’ai pas encore pris une autre drogue que la défonce étatique à coup de JT publicitaire de socialement compatible…..il me semblait que l’héroïne était bleu……. ^^

            1. tabbehim

              arf ^^ j’y connais rien en drogue ^^
              bah, on va corriger mon propos :

               » tiens mon enfant, prend toutes ces pilules multicolores, avec elles, tu vas voir, entendre et faire des choses que tu ne pourrais pas faire et voir autrement 🙂 « 

    2. yp

      Ce n’est pas encore le moment ou « ils » écrivent ouvertement ce qu’ « ils » pensent. On reste dans les prétextes fallacieux.

      La relation état-assujetti sera clarifiée le jour où on pourra lire une phrase du type : « Afin de pouvoir préserver nos privilèges et notre train de vie, il nous faut accroître par n’importe quel moyen la pression fiscale sur nos assujettis. »

  8. Black Mamba

    « Dans ce schéma, je reste cependant surpris de constater qu’au contraire d’une relation familiale saine, l’argent de poche va des « enfants » vers les « parents », et non le contraire. Il est peut-être temps que cela cesse, ne trouvez-vous pas ?  »
    Vive la résistance passive, ne plus consommer que des produits achetés à la frontière ou récoltés dans nos jardins…

    1. tabbehim

      faites attention à ne pas trop le dire ici BM, ils seraient capable de pondre une taxe sur les fruits et légumes du jardin (si un truc du genre n’existe pas déjà….)

      1. Black Mamba

        J’habite un village où tous nos voisins cultivent leur propres légumes et récoltent leurs fruits … Mon époux me propose de me remettre à cultiver cette année … J’ai la main verte :mrgreen:

        1. BenOui

          « J’ai la main verte :mrgreen: »

          Avec un doigté en or, vous n’avez pas besoin d’une main verte…cher Mamba. Le Panda n’a pas de soucis à se faire, au pire il négociera avec le voisin…

          1. Black Mamba

            Il aime voir les légumes pousser et il adore voir nos poules lui être très reconnaissantes, elles sautent même la barrière pour venir l’accueillir :mrgreen:

            1. white Panda

              L' »attaque  » des poules est une affreuse méprise.
              C’est le contenu du sachet qui les intéresse. On le voit bien à la fin de la vidéo.
              Et voila donc un souvenir dont on espère qu’il en rira plus tard. 🙂

            2. tabbehim

              pour punir les enfants quand ils ne sont pas sage, il suffit de leur coller des graines dessus et des lâcher dans la basse court niark niark niark j’imagine un vilain morpions devoir fuir devant une horde de poulet affamé *.*
              et en augmentant la quantité de graine proportionnellement à la faute mouhahahahahaha

              si ce petit en rira plus tard,
              ceux qui seront puni ainsi en seront traumatiser à vie 👿

            3. BenOui

              @Black Mamba,

              Alors, faites bien attention de ne pas passer du coq à l’âne, surtout si vos poules sont si affectueuses auprés du Panda… préférez la haute cour à la basse-cour… Bien que je n’ai point de conseils à vous donner, les poules c’est un œuf par jour TTC… Pour un bon rendement avec vos légumes, il faut quelques années d’apprentissages pour assouvir vos besoins, en plus d’une main verte et un peu d’huile de coude. Vos efforts seront alors récompensés, et le goût au rendez-vous.

            4. Black Mamba

              J’ai déjà tenté l’expérience, les voisins sont toujours là pour surveiller que l’on fait bien le boulot de jardinage et ils étaient fort impressionnés de nos premières années en tant que débutant :mrgreen:

      2. royaumont

        Ne leur donnez pas d’idée, la taxe sur les produits du jardin ne serait pas si difficile à concevoir.
        On va déjà vers les loyer fictifs, c’est déjà en bonne voie. Il suffit de calculer le rendement théorique de la parcelle pour déterminer la production et sa valeur potentielle. Celle-ci peut être taxée, qu’elle soit réalisée ou non.
        C’est assez proche de la gabelle d’autrefois dans son principe.
        Rien de nouveau sous le soleil.

        1. tabbehim

          j’attend la taxe sur le sel à chaque fois qu’on traverse un pont et la taxe sur les repas cuisiné à la maison pour compenser dans les poches de l’état les pertes des fabricants de plat pré-préparé et la TVA non perçu ^^

          (pour BM : https://www.youtube.com/watch?v=7hNVSmWL1ZU vous allez adorer ^^)

        2. Aristarque

          Taxer, tazer, taper, tâter: toutes actions où la situation n’ est pas équilibrée entre les parties…

      3. Eole

        @tabbehim: d’ailleurs n’est-ce-pas ce que veut faire ce gouvernement qui, pour trouver du pognon, aimerait taxer les loyers supposés que les propriétaires ne payent pas? C’est pas juste quand même! 😉

        1. Eole

          oups, je n’avais pas encore vu le commentaire de Royaumont. Le mien est donc de trop, sorry 😉

          1. tabbehim

            Pas grave 🙂
            j’attend de voir aussi la taxe sur les cheveux coupé chez soit (moins d’entré de TVA) la taxe sur les produits de beautés de ces dames (elles ne vont pas chez l’esthéticienne donc perte de TVA !)
            Quand tout les actes de tout les jours qu’on fait pour l’instant indépendamment et qui pourraient être fait par un travailleur seront taxé, alors là….on sera dans un pays de bisounours décérébré que même chavez il n’a pas réussit à aller aussi loin 😀

            1. royaumont

              Sans compter que tout cela, c’est du travaille dissimulé : donc URSAFF avec pénalité et tout et tout.

              Ton compte est bon !

            2. tabbehim

              ah, merci Royaumont !
              j’avais oublié le redressement productiviste de l’URSS-af 😀

            3. hussardbleu

              On annonce une Taxe sur l’Orthographe, applicable dès mardi prochain…

              C’est Vincent Peillon qui vient de l’annoncer (on aurait dû se méfier… avec pareil patronyme impératif… mais impératif dont il s’exclut implicitement de par la grâce de ses fonctions : quand on est dans l’élite politico-administrative, la taxe, c’est pour les manants…).

              On constatera utilement que nous sommes, dans le cadre de cette nouvelle taxe, en plein dans l’amélioration comportementale….

              Je serais de certains sur ce Blog… je sais pas… je commencerais à faire mes comptes….

            4. Black Mamba

              Y aura-t-il une dérogation pour les chances pour la France qui sont dyslexique ?

            5. gameover

              Oui HB… j’en ai entendu parlé aussi mais as-tu une idée sur le montant de cette taxe ? : par exemple 12 fautes dans le message de Tabbehim ci-dessus ça donnerait quoi ? 🙂

            6. hussardbleu

              Pfouuuu! dans son cas, je ne vois plus que la prison pour dettes….voire contrainte par corps et tout le toutim… dans cette dernière extrémité, je prévois de m’occuper personnellement de BM… après désarmement…

            7. tabbehim

              \o/
              je me rends
              ne sortez pas la machine à taxe, elle fait trop mal, même avec la crème de BM ^^

            8. Black Mamba

              Il va falloir m’arracher les ongles et les dents car même sans arme je me défends encore …

  9. LECOMTE René

    A se demander si le libéralisme, en France, n’est pas positionné à la droite de l’extrême droite, si l’on en juge sur le rejet et le combat pour l’abattre mis en œuvre par nos classes politiques, toutes réunies sur cet objectif.

          1. hussardbleu

            Tout le monde, ou presque, l’a oublié… un type bien, pourtant… ses « Mémoires » sont des plus intéressants.

    1. yp

      Les « Oints Du seigneurs » (copyright C.Gave) ont bien identifiés le libéralisme (au sens français) comme étant l’ennemi qui leur couperait les vivres. Vous n’en entendrez jamais parler en France, ou alors de façon négative.

      Etant donné d’une part les médias qui sont massivement subventionné par la mafia au pouvoir et d’autre part, l’inertie du peuple conditionné pendant des décennies à l’anti-libéralisme, ce n’est pas prêt de changer…

      No country for free men.

      1. Jesrad

        Copyright Thomas Sowell, plutôt. M. Gave a simplement traduit le terme d’origine ‘The Anointed’. Non ?

          1. hussardbleu

            selon les Savoyards, il y aurait beaucoup de Oints Oints du Seigneur dans le pays limitrophe…

  10. guitou73

    La dernière citation est édifiante. Envie de fracasser ce tas de parasites législateurs…

  11. Kazar

    « Les taxes et subventions sont alors des mécanismes d’autocontrôle que les consommateurs, s’ils sont conscients de leur manque de rationalité, peuvent souhaiter voir externaliser dans les mains d’un tiers, en l’occurrence l’État ». Que c’est beau, j’en pleurerais presque 🙂
    On paye des gens pour écrire des conneries pareilles ? J’ai cru un instant qu’ils avaient lu le livre de Zoé Shepard « Absolument débordée », ou sa suite dont je me délecte justement en ce moment…
    Bon, blague mise à part, plus ça va, plus il devient limpide pour moi qu’il faut tout faire pour éviter de donner de l’argent à l’Etat et toutes ses ramifications, en respectant la loi bien sûr. Donc vive les achats d’objets d’occasion pour les loisirs (pas de TVA, par exemple), les sites d’échanges de services, etc. Je regrette vivement que les SEL n’aient pas connu plus de succès. Quand à nos enfants, hors de question qu’ils passent leur vie à bosser pour payer les dettes de nos gouvernants, donc l’expatriation s’impose.

    1. Black Mamba

      Cela devient de la curatelle renforcée … on n’aura plus le droit de consommer ce que l’on veut 👿

      1. tabbehim

        ben, c’est déjà le cas non?
        On ne peut même pas manger de chatons mignons ou d’adorable petits chiots 🙁
        et le but du « consommer français » va venir, patientez 😉

        1. Black Mamba

          Tu crois que les « chinois » se gênent pour ne pas manger du chien … en Guyane, on faisait très attention à ne pas laisser traîner nos chiens sans surveillances :mrgreen:

        2. Black Mamba

          Et puis si les chatons sont français, il n’y a rien qui contredit de ne pas les manger 😀

          1. tabbehim

            rhooooo, je croyais que vous aimiez les chatons mignons 😀

            un croc chaton au petit déjeuné ^^
            (viens de se faire des millions d’ennemis en une phrase^^)

            1. Black Mamba

              Ben oui, c’est tout tendre le chaton mignon , surtout élevé au lait 😀
              Je vous ai dit que j’aimais les chats mais pas de quel façon 😈

            2. Black Mamba

              Mon fils réponds:
              -Ooookéeee… Je comprends pourquoi Edgar se débarrasse des chats dans le dessin animé de Walt Disney. .. C’est enfin de compte pour sauver les pauvres chatons d’un destin atroce … pour éviter d’être transformé en croc chaton 😯

            3. tabbehim

              Hahahaha, le pauvre, il va être traumatisé ^^

              tenez, une petite sélection de délicieux chats *.*
              https://www.youtube.com/watch?v=i_mKY2CQ9Kk

              mais il comprendra, plus tard, le goût si unique d’un croque chaton, il faut juste commencer par un crousti poussin ^^ un adorable petit poussin, ça croustille bien sous la dent 👿

  12. yann

    Dans le contexte actuel, avec la secu obligatoire, ça ne me dérange pas de devoir payer une taxe sur mes cigarette, en échange de pouvoir bénéficier de soins performant lorsque je développerais mon cancer du poumon.

    De la même manière, les problèmes d’obésité étant en passe de devenir le premier post de cout pour la secu, je ne trouve pas anormal de faire payer ceux qui consomme du gras…

    mais bon ça c’est en théorie, en pratique vu comment est géré la secu…

    1. LeRus

      Il serait peut être plus simple de baisser les contributions. Par exemple, pourquoi ne pas payer sa Sécu en fonction de ses habitudes comportementales plutôt qu’en fonction de ses revenus?

      Ça revient au même, sauf qu’une grande partie de la population paye moins, et que pour le coup, les « mécanismes d’autocontrôle » seraient bien explicites pour ceux qui payent plus!

    2. Le problème est que l’État est juge et partie dans l’affaire (il a intérêt à voir les gens fumer, cela réduit leur espérance de vie en retraite, et rapporte des taxes ; c’est lui qui édicte les règles de nutrition, complètement connes). Donc poubelle.

    3. Jesrad

      « je ne trouve pas anormal de faire payer ceux qui consomme du gras… »

      Sauf que ce n’est pas le gras qui rend les gens obèses et malades. Mais ça, l’état ne l’admettra jamais, et continue de faire le pompier pyromane. Ce qui serait vraiment normal, en fin de compte, ce serait de faire payer les politiciens responsables et tous leurs complices de cet énorme scandale sanitaire…

    4. gameover

      Yann si tu dois taxer tous les comportements à risque tu n’as pas fini… les skieurs, les motards, les baiseurs. D’ailleurs à ce niveau, soyons logique, taxons les homos car eux peuvent dire qu’ils coutent cher à la sécun avec les tri- ou quadri-thérapies.

      Mais taxons aussi les politiques car le métier va devenir risqué pour certains… je prends les paris… d’ici 1 an il y an a au moins un qui va se faire agressé, ça a failli avec NVB…

  13. kloupa

    Et tout cela nous mène à un Etat joyeusement totalitaire, dont nous avons chaque jour les conséquences dans nos vies, sur nos libertés.

      1. Bruno

        La Sécu, c’est bien ce truc para étatique soviétoïde géré par les copains coquins des syndicats parasites, le tout mis en place par le camarade Thorez en 45 avec la bénédiction du Grand Charles?

        Je viens encore d’en tâter les bienfaits ubuesques. Histoire simple; besoin de remplacer mes lunettes rayées et mal en point vieilles de 4ans. J’avais vu un ophtalmo il y a 2 ans, car ma vue baisse; au bilan : pas de changement de correction en vue, c’est le reste qui se dégrade avec l’âge. Avec ce constat en mémoire, je vois uun opticien: oui, vos lunettes sont à remplacer vu leur état. Bien, dis-je, on fait comment? Vous voyez d’abord un ophtalmo, sinon je ne peux pas vous les remplacer. Je demande à ma Mutuelle: même réponse. Tel aux ophtalmo du département: rdv s’étalant entre août et novembre!
        Ce système a je crois des avantages pour la Sécu: tous ces spécialistes (car c’est la même chose pour les autres) ont des rdv pour dans six ou huit mois. D’autre part les cas graves et urgents donc aboutissent à nos célèbres urgences que le monde entier nous envie, pour claquer dans les couloirs ou être soignés par des internes pakistanais de sixième année qui n’ont pas dormi depuis 24 heures. Il y a donc une probabilité que le détenteur d’un rdv meurt avant l’échéance, et cette économie améliore les comptes de la Sécu. Youpi!
        Et moi je peux marcher à tâtons. Dire que j’avais remarqué naguère qu’ à l’Ile Maurice (pays sans sécu ni allocs, ce qui les met à l’abri de l’immigration), on pouvait se faire faire des lunettes pour moi cher que le coût de la part non remboursée par les mutuelles classiques françaises; de plus l’opticien m’avait expliqué qu’il commandait ses verres en . . . France! Comprenne qui pourra – détaxes à l’export incluses.

  14. Adrien

    Je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête, mais un jour, quelque part, un type a dû réellement croire que davantage de dépenses publiques, ça commençait à bien faire. Il avait dû passer une mauvaise nuit. Et comme il devait être haut placé dans l’organigramme des nuisibles, il a décidé d’instituer un article 89 dans le règlement de l’Assemblée Nationale — il doit y avoir le même dans le règlement du Sénat — ledit article 89 renvoyant à l’article 40 de la Constitution qui affirme vaillamment, le torse bombé et la crinière au vent : « les propositions [de loi] et amendements formulés par les membres du Parlement ne sont pas recevables lorsque leur adoption aurait pour conséquence soit une diminution des ressources publiques, soit la création ou l’aggravation d’une charge publique. » Et voilà, poussage de ouf de soulagement généralisé, la France est sauvée, les Veaux avec, on ne pourra plus augmenter les dépenses publiques comme on veut, non mais oh. Et pour cause, c’est écrit en toutes lettres dans la Con-stitution ! Imaginez ça, madame Chombier, la Con-stitution ! La Révolution, la Bastille, tout ça ! Les heures les plus claires de notre histoire !

    Or donc ? Bah prenez au hasard n’importe quel projet de loi ou velléité d’amendement qui prétend traiter un vrai-faux problème donné à coup d’argent des autres, parce que quand même, c’est leur métier de dépenser l’argent des autres. Vous y trouverez sans doute une formule magique, toujours la même (parce que c’est pénible de réfléchir trop), qui stipule que « la perte de recettes résultant pour l’État des dispositions [ci-dessus] est compensée, à due concurrence, par la création d’une taxe additionnelle sur [quelque chose qui vous plait bien ou qui ne vous plait pas vu qu’il faut changer] ». De cette façon, votre bout de texte devient conforme à la Con-sitution et à son article 40. Eh oui : quand on crée une taxe additionnelle à hauteur de la future dépense, il n’y a pas de pertes de recettes pour l’Etat. Donc ça passe.

    De temps en temps, nos très chers élus (ou ceux qui sont exploités pour leur compte) oublient de mettre la phrase adéquate. Forcément, ça retoque pour non conformité, histoire de dire. Pas grave, on repasse l’amendement un peu plus tard avec la phrase magique, et hop, ça va mieux. D’ailleurs, ça doit arriver assez régulièrement, du coup le Sénat a mis en ligne un guide pour rendre recevables les textes qui y transitent : http://www.senat.fr/rap/r13-263/r13-26335.html

    Ce pays est foutu.

    1. gameover

      Le but à l’origine était d’éviter que le parlement asphyxie le gouvernement, ce qui donnerait un peu le même résultat que les US avec les parlementaires qui refusent d’augmenter le plafond de la dette.

      En fRance la seule initiative de baisse des dépenses revient donc à la loi de finances édicté par le gouvernement.

  15. jeff

    J’ai une solution !!!! supprimons l’Etat ! Et plus de problèmes ! ni de taxes d’ailleurs…

  16. GrosBen

    La taxation de l’alcool semble peu efficace pour lutter contre l’alcoolisme, mais en revanche la taxation du travail lutte diaboliquement bien contre l’emploi 😉

    1. LeVertEstDansLeFruit

       » la taxation du travail lutte diaboliquement bien contre l’emploi  »

      .. et donc a comme effet de bord d’augmenter la consommation d’alcool, de tabac et de carburants..

      1. Nemrod

        Mheu non ! Ou avez vu jouer ça.

        Bon d’accord :+ 31500 chomistes en Fevrier ( après bidouilles…vous raconte pas sans !).
        Un léger accroc dans l’accession de la Fraonce à la félicitée socialiste.

        1. Nemrod

          31500 …en un mois !
          – un bon gros stade bien rempli
          – une grosse ville par chez moi
          – tout l’effectif a peu près mobilisable de l’armée française.
          Quel naufrage !
          D’ampleur biblique, on se croirait dans un péplum de B2000.

  17. Karamba!

    J’avoue être étonné, pensant que cette taxe comportementale existait déjà sous ce règne socialiste. Pour corriger les citoyens contrariants (Dieudonné, Numéricable…), beaucoup de ministres ont en effet systématiquement recours au redressement fiscal. Ca semblait pourtant être l’arme absolue…

    1. royaumont

      Oui et non. C’est diablement efficace, même contre un quidam qui serait assez exentrique pour respecter la loi dans son intégralité. Le paquet de temps, d’argent et d’emm… nécessaire pour réussir à prouver son innocence (pas de présomption d’innocence, avec les sous-sous de l’Etat, faut pas déconner) est une punition assez dissuasive.
      Cependant, comme il faut une brigade de censeurs suspicieux et malveillants sur chaque dossier, ça limite le nombre de victimes possible.
      Efficace contre ceux qui ont le malheur de se montrer, inefficace contre la foule.

  18. Marianne

    La taxation comportementale me paraît tout simplement être la digne héritière des indulgences papales : tant que vous en en les moyens, payez, vous serez pardonnés, vous pourrez continuer à pécher tranquillement, et la papauté s’enrichira.

    1. hussardbleu

      @Marianne : hmm…. on commence comme ça, et on finit en parlant à Dieu, directement, depuis le siège des toilettes…. j’adore le TurmErlebnis….

  19. Hermès Honshappo

    « Que ce soit pour protéger les adultes ou les enfants, la taxe a ici un objectif
    clairement comportemental, justifié par un paternalisme bienveillant parfaitement compatible avec l’éthos spécifique au secteur de la santé publique »

    C’est terrifiant!

    1. Kazar

      Les socialistes sont les pires idéologues, car ils revêtent toutes leurs idées mortifères du sceau du BIEN, puisqu’ils croient incarner le BIEN en opposition à tous les autres. Brazil ou 1984, vous avez le choix (et c’est d’ailleurs bien la dernière fois qu’on vous le laisse).

  20. Celes

    Oh que oui il est temps que ça cesse. Travail au black et paiement du moins d’impôts possible.

    1. Hugeus

      Évidemment, il existe quelques taxes sur le travail, ce qui apparemment vous attire vers le côté obscur…
      Mais concernant les impôts, à moins de gagner très bien votre vie, il est assez simple et légal de ne rien laisser à l’État, ou presque : il existe des milliers d’associations, parmi lesquelles vous pourriez en trouver une qui défend vos intérêts ou subventionne votre temps libre, à qui vous pourriez faire un don… d’accord, l’argent sort de votre poche, mais il ne va pas engrosser la Bête ! C’est déjà ça !

  21. Toutatis

    en ce qui me concerne je boycotte tout ce qui contient de l’huile de palme, pas pour des raisons médicales, mais parce que ça a été produit en grande partie sur des terres volées à leurs légitimes propriétaires (à Bornéo).

    1. Adolfo Ramirez Jr

      que faites vous de l’Huile de Palme produite en Afrique, Cameroun, RCI, etc…?

    2. gameover

      Tu devrais aussi boycotter tout ce qui est américain car ils ont tué plein d’indiens pour s’approprier leurs terres, le pétrole car cette ressource est TOUJOURS détournée contre le peuple qui est exproprié (Vénézuela, Gabon, Arabie Saoudite etc…); l’électricité car une grande partie de l’uranium extrait baigne dans le sang…

      Voilà tu peux éteindre ton PC qui est fabriqué et fonctionne grâce à toutes ces ressources ci-dessus…

  22. gameover

    Dans le rapport, Jerome Cahuzac à propos des taxes comportementales sur les boissons sucrées :

    « Je me réjouis que le discours ait évolué s’agissant des industriels de la boisson. L’exigence de santé publique, chacun l’avait deviné, était plus un affichage qu’une raison de fond même si la ministre du budget a, devant nous, défendu vigoureusement l’opinion contraire. Depuis, toutefois, les choses ont évolué. Il me paraît inutile de stigmatiser ces industriels en plus de les taxer. »

    Cahuzac, un gars pragmatique !

      1. Nyamba

        J’ai lu « un gars qui savait se sucrer », mais sans le « r » médian à « sucrer ». Je crois qu’il est temps d’aller dormir…

  23. gameover

    Sur ce rapport toujours (page 33-34):

    Une grande part des taxes comportementales n’est pas affecté au budget de la Secu comme on l’entend souvent mais uniquement à la caisse agricole (CCMSA et MSA entre autres) pour pallier l’indigence des cotisations.

    D’où la recherche de taxe qui ne taxent pas le domaine qu’elles aident réellement.

    Moi j’aime bien cette recommandation du rapport :

    Recommandation n° 10 : réexaminer la nécessité de maintenir les contributions de santé publique assises sur les produits dont l’innocuité est scientifiquement prouvée

  24. Nocte

    A terme, j’ai l’impression que le seul choix qui restera sera :
    -la haine et la violence primal la plus brute
    -la soumission

    L’une des deux propositions ci-dessus m’est impossible (à moins de finir en EEG plat)

    1. tabbehim

      la même chose que le vénézuela peut être?
      Hollande, pour remonter sa côte d’amour et sauver par la même occasion le PS ordonnant le pillage des centres commerciaux et de toute entreprises privé….hollande devenant un Chavez d’occasion pour plaire aux crétins et aux moutons… ça ne m’a pas l’air impossible en fait 🙁

  25. Dahu

    « les consommateurs, s’ils sont conscients de leur manque de rationalité, peuvent souhaiter voir externaliser dans les mains d’un tiers, en l’occurrence l’État.  »

    Personnellement, c’est précisément le moment où je manque de rationalité, où je sais que je vais là où je ne devrais pas aller si je voulais garder un corps pur et et un esprit sain tels que l’affirme la norme ISO9001-56-648…. enfin bref, c’est le « verre de trop », « la rondelle de saucisson de trop » ou bien « le cookies à l’huile de palme de trop », bref, c’est celui là que je trouve le meilleur.

    Celui là qui dit « va te faire fout…re » à toutes les normes. Celui là qui dit « je suis libre, ta gueule connard ». Celui là qui dit « sale conne » à sa mère qui trouve qu’on a les cheveux trop long. Celui là qui dit « pauvre vieux schnok » au papi qui comprend rien au rock.

    L’Etat nous considère comme des enfants? Très bien, montrons lui que nous sommes des ados rebelles. Fuck.

  26. tabbehim

    et parce qu’il n’y a pas que les taxes comportementales, et que des « dons » peuvent être fait par l’état en prenant dans votre poche :

    http://www.20minutes.fr/economie/1333878-le-gouvernement-prepare-t-il-une-mesure-fiscale-pour-les-menages

    http://www.20minutes.fr/politique/1334010-hollande-veut-creer-un-rebond-post-electoral-avec-des-annonces-sur-le-pacte-de-responsabilite-et-la-fiscalite-des-menages

    Oo
    on ose remettre en cause la compétence de comique ultime, de mafioso parfait, de maitre chanteur de don Arleone !

    http://www.20minutes.fr/television/1333802-video-zap-tele-montebourg-n-est-pas-competent-hollande-a-des-atomes-crochus-avec-un-media

    ahhh, les dépêches AFP 🙂

  27. dede

    166 pages a lire pour m’assurer que le billet ne tord pas l’esprit du texte avant de diffuser: H16, vous etes pervers!
    En plus, j’ai quelques obligations professionnelles qui vont m’empecher d’y consacrer du temps, je me gratte la tete pour trouver une solution et j’y perds une touffe de cheveux.

    Quel est votre secret pour trouver le temps de lire ces sources: etes-vous au chomage ou patron d’une multinationale?

      1. hussardbleu

        @Eole : H16, c’est l’Alexandre Dumas des billets polémiques et des feuilletons rebelles… mais il a des nègres, aucun doute… ce serait surhumain sinon…

        On a oiseusement vu en lui l’Hercule Farnese du Libéralisme, mais il y a une impossibilité majeure si l’on en croit son auto-portrait, dans l’ordre de ses avantages physiques…
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Hercule_Farn%C3%A8se

          1. Black Mamba

            L’avantage avec les asiatiques, c’est qu’ils ne font pas les difficiles pour la nourriture…

            1. hussardbleu

              voui… et puis, pour les ornements, ils ne sont pas tellement avantagés, selon ce qui se dit…

          2. Nemrod

            Ca me rappelle l’histoire du chinois qui 10 enfants.
            Elle est courte mais elle est bonne.
            Pour HB.

            1. Aristarque

              Moi, c’est celle des Papous à poux mais elle est nettement plus longue, n’ est -ce-pas, Werther?

    1. gameover

      Du Delamarche… je suis sûr que s’il s’occupait de la météo il finirait par dire que les tempêtes c’est la faute à l’europe. Il annonce la fin du système pour demain. Il ferait mieux de s’occuper de sa boutique.

      Performance de son fonds Platinum gestion en chute libre depuis 2006 :

      http://www.zonebourse.com/zbcache/charts/ObjectChart.aspx?Name=7121800&Type=Custom&Intraday=1&Width=360&Height=360&Cycle=NONEWEEK&Duration=120&TopMargin=10&Render=Line&ShowCopyright=2&ShowName=0

      Les gens aiment bien les prophètes de malheur car ça leur donne un thème pour rester en état de veille, ça les met en état de sécurité un peu comme s’ils avaient fait un feu : les comportements grégaires font le reste.

  28. Nemrod

    « Le vrai sociétal consisterait à prendre acte du fait que le libéralisme au sens d’un antiétatisme n’est pas une monstruosité, ce qui implique que l’état providence et la morale publique ont fait leur temps »
    Mr Maffesoli Professeur à la Sorbonne dans une tribune dans Le figaro.

    Je n’ose y croire !

  29. Calvin

    Je n’avais pas bien lu la dernière phrase !
    C’est à MOI de donner mon argent de poche à mes parents ???
    Déjà qu’ils ne veulent pas que je commande une kalachnikov pour Noël ???
    Ce pays n’est plus pour moi !

    Allez jouer dans le mixer….

    1. Black Mamba

      Et oui, cela fait des décennies que nous donnons notre argent de poche à l’insu de notre plein gré à nos aînés et aux parasites en tout genre.

      1. Calvin

        Moi, je veux décider à qui je le donne !
        Aux marchands de bonbons,
        Aux marchands d’armes,
        Aux fabricants de jouets,
        Aux magasins de bricotrucs débiles et inutiles,
        Mais, franchement, engraisser les politiciens, c’est en dernier sur ma liste de 522 pages…

    2. Aristarque

      Ce n’est pas nouveau sous le soleil! C’est toi qui paies la retraite de tes parents…

      1. Calvin

        La retraite AUSSI ???
        Non, mais je vais déclencher une guerre intergénérationnelle !!!!

        Nan, tu m’as fait peur, l’Harry !
        C’est quand même pas si la Retraite Française était un système de Ponzi, hein ? dis ?
        Hein ? DIS ????

    1. Adolfo Ramirez Jr

      « Côté sorties, les reprises d’emploi et les entrées en formation reculent, tandis que progressent fortement les… radiations administratives (+28 % sur un mois !) et les cessations d’inscriptions pour défaut d’actualisation (+11,2 %). Au final, ce sont 34.000 personnes de plus qu’en janvier qui sont sorties des listes de Pôle emploi pour ces deux derniers motifs.

      si on est très méchant (ce que je suis quand il s’agit du gouvernement) on additione l’augmentation des radiations et la réelle hausse, on obtient qqch comme 60 000 nouveau chômeurs réels… si Game Over veut bien me pardonner ce petit calcul mental…

      1. Aristarque

        Soyons optimistes! Dans les radiations pour défaut d’ actualisation, il y en a dont la négligence ou la volonté de nuire un max au gouvernement leur ont fait oublier cette indispensable acte administratif, tout à la joie qu’ ils étaient d’ aller au taf…

        1. hussardbleu

          « nuire un max »…. familier cela, M. Stark… how about « empapou-outer » ?

  30. passim

    Suggestion au gouvernement, s’il veut des sousous.
    Vu le prix des carburants, de nombreux véhicules roulent à l’huile de frite.
    Taxer les frites (et en plus, ça doit bien être fat ou cancérigène quelque part).

  31. Duff

    Petite réflexion rapide sur les chiffres calamiteux parus ce jour : M. Sapin qui a été d’une parfaite discrétion ces derniers temps a tout de même été réélu au premier tour et le voilà divulguer des chiffres de hausse du chômage sans précédent depuis plusieurs mois à quelques jours du second tours des municipales. Comme personne ici je n’ai cru à la « boite à outil », à l’effet temporaire et inefficace des emplois d’avenir ou des contrats de génération, je n’ai pas été dupe non plus sur le bricolage éhonté des chiffres de Paul Employ et encore moins sur les soucis circonstanciés de SMS. Il est tout de même singulier que d’aussi mauvais chiffres sortent aussi vite après la prétendue stabilisation du chômage du début d’année/ fin d’année dernière conformément aux incantations magiques de Hollande, qui avait pour but de dissimuler la vérité jusqu’aux scrutins de 2014, éventuellement européennes comprises.

    On le voit bien cette semaine, la fébrilité de la gogoche les poussent à se tirer dans les pattes, JM Zéro est dead et enterré plusieurs mois après son décès, on se retrouve à OK Coral. Pascal Lamy ne brigue rien, l’alcoolo Martine est en ballotage avec du FN dans les pattes, Collomb à Lyon n’a pas eu droit à son triomphe romain bref… Tout confirme que le problème de la gogoche, c’est Hollande qui pue du cul, pour parler trivialement… Et c’est vrai : Changer de premier ministre alors que les partis se sont arrangés pour ne plus vivre la troporible cohabitation avec le quinquennat, le fusil à deux coup de la Vème République du président a pris du plomb de l’aile : Changer de premier ministre c’est tirer une balle à blanc…

    Avec la poissonnière qui annonce que si elle arrive en tête, elle va réclamer la dissolution de l’assemblée nationale (le second et dernier coup du président) elle installe un climat encore plus délétère… Et merde elle a raison vis-à-vis des institutions, des De Gaulle et Pompidou après un camouflet comme celui que risque de prendre Hollande aux européennes après celui des municipales, la logique c’est de dissoudre. Son courage et ses brillantes analyses foudroyantes l’en interdisant.

    Les français ne glandant rien entre juin et septembre, la rentrée de septembre / octobre 2014 va être marrante à suivre surtout si les menaces de déflation s’accentue au sud de la zone euro se concrétisent : Attachez vos ceintures, on n’a encore rien vu 😉

    1. Nyamba

      « On a encore rien vu » : Ah, ben bravo ! Ca m’a pourri mon petit déjeuner, tiens 🙁

      Plus sérieusement, est-ce que la dissolution de l’AssNat et le remaniement ministériel seront autre chose qu’une nouvelle tripotée de psychopathes à la place des anciens ? La question est de pure forme, évidemment… Odieux Connard résume bien l’idée dans son récent strip électoral : « Selon vous, le message des Français c’est de virer 3 secrétaires d’Etat et d’intervertir deux ministères ? »
      Je ne suis pas sûre que ces zélites aient encore bien pris pied dans la réalité. Il en sont encore à repeindre les murs alors que la maison brûle.
      Quant au bon peuple, le petit échantillon que j’en vois autour de moi essaie de (sur)vivre comme si de rien n’était, en se bouchant les oreilles et les yeux pour ne pas péter les plombs (autour de moi, la distance à la mère patrie aide, les problèmes ne sont pas les mêmes : même si le FN a fait quelques % dans les urnes, mes con-patriotes ont choisi les pourris habituels, et en redemandent encore). Franchement, les derniers chiffres calamiteux du chômage, quelle différence font-ils ? Que sont 34 k chômeurs de plus, quand il y en a des millions (surtout quand on en fait partie, de cette masse énorme) ?
      La presse d’Etat a atteint son objectif : l’anesthésie est générale, le petit peuple est groggy et appelle au secours son bourreau. CPETF.

      1. Duff

        Changer des fous pour des idiots ne risque pas en effet de changer la donne… Bien d’accord sur le fait que les français ne sont pas prêts et encore moins mûrs pour botter le cul des brigands et les corrupteurs qui achètent les voix à coup de dette.

      2. gameover

        Des éléments de réponse concernant le fait que les gens ré-élisent ceux qui ont des casseroles voire des cocottes-minute :

        E n premier je mettrai qu’un chef n’est pas quelqu’un de juste mais quelqu’un de prévisible : imaginez un chef qui fait un sondage avant chaque prise de décision ou dont chaque décision vous désoriente.

        En deuxième, qu’un chef ne transige pas, il garde son cap quelque soit les critiques : on ne fait pas 2 pas en avant et trois en arrière.

        En troisième, un chef est connu : imaginez que vous vous pointiez quelque part et qu’on vous demande qui est votre chef… c’est qui ? connait pas ! Par contre s’il est connu, vous avez déjà à moitié gagné.

        En quatrième un chef qui transgresse les règles et qui s’en sort, ça rajoute à sa puissance : il est plus fort que le système et accessoirement on aime bien baiser le système, c’est le chef qui commande, pas le système.

        Et plein d’autres raisons certainement. Mettez vous dans la peau d’un groupe et imaginez celui que vous prendriez comme chef : Hollande, Ayrault ou Cahuzac…

  32. Hugues001001

    Merci H16. J’adore l’image du gros porc (le dessin, pas Hollande). Je peux te la piquer ?

  33. Moggio

    Cela a peut-être déjà été dit dans les commentaires précédents mais, ce que vous ne dites pas dans votre billet, c’est que vos deux-trois citations envoient le signal clair que le(s) rédacteur(s) dudit rapport usent de concepts de l’analyse économique qu’ils ne comprennent pas mais qu’ils invoquent pour impressionner et (tenter de) mieux justifier leurs objectifs méprisables. (D’ailleurs, à ce sujet, qu’entendez-vous par « élasticité des prix » ?)

    1. gameover

      L’élasticité des prix mesure l’évolution de la demande (volume) par rapport à une modification du prix : si j’augmente le prix de 20% et que le volume de la demande diminue exactement de 20% j’ai une élasticité de -1, si le volume de la demande diminue de 10% seulement : élasticité -0.5.

      Dans le cas du billet est « y-a-t-il réduction de la demande quand le prix est taxé ? ».

      Perso je pense que oui dans une certaine mesure mais si la taxe est trop élevé le consommateur trouvera un dérivatif : le nutella est un bon exemple car bcp se retournent vers les produits premier pix qui sont de moins bonne qualité… mais on peut en acheter 2 fois plus !

      Sinon j’ai étudié les théories mises en oeuvre dans le rapport et ça me semble maitrisé. A mon avis il y a du avoir du lobbying quand on voit la façon dont les concepts ont été rapportés dans de brefs paragraphes.

      1. Moggio

        Mouais… En économie, ce ne sont pas les prix qui sont élastiques, c’est la demande (ou l’offre) qui l’est (plus ou moins) et, pour les prix, on peut raisonner en prix direct ou en prix croisés. Il y a vraisemblablement du lobbying, comme souvent voire toujours, mais je persiste à penser que parler d' »imperfections du marché » (au lieu de défaillances de marché), de « manque de rationalité » (alors qu’il y a, à la rigueur, manque d’informations et qu’il est tout à fait rationnel, au sens économique, de ne pas être suffisamment informé étant donnés les coûts qu’implique tout supplément d’informations) et d' »externaliser dans les mains d’un tiers » (alors qu’on parle plutôt d’internalisation d’effets externes ou d’externalités) n’envoie pas le signal d’une maîtrise des outils d’analyse de base de l’économiste. Si le rapport parlait de biens sous tutelle ou tutélaires (merit good) et de paternalisme, ce serait plus clair et plus honnête.

Les commentaires sont fermés.