Made in France, E12 : « Sylvia s’arrache les cheveux en quatre »

Tranches de vie ordinaires en République Démocratique (et Populaire) Française, imaginées mais pas dénuées de réalité – Épisode 12 : « Sylvia s’arrache les cheveux en quatre »

Par h16 et Baptiste Créteur.

Le plus difficile dans le long cheminement vers le bonheur ultime qu’ont entamé les citoyens français, c’est de ne pas se laisser abattre par les petites déconvenues que la route aura placées devant soi. D’autant qu’il s’agit de mobiliser plus de 60 millions de personnes qui n’ont pas toutes, exactement, les mêmes objectifs de vie. Pour Sylvia, c’est fort dommage, ces différences individuelles.

Sylvia, c’est cette citoyenne consciencieuse qui aime faire avancer les justes causes.

sylvia lapinJusqu’à présent, elle était de toutes les luttes. Il y a quelques semaines, elle a lutté pour la liberté des femmes d’avorter en soutenant le site lancé par le gouvernement et il y a quelques jours, elle a téléchargé l’application gouvernementale qui redonne, par paquet de douze, de la confiance en elles aux femmes pour favoriser le leadership, et l’entrepreneuriat au féminin bien sûr. Régulièrement, elle s’investit contre le sexisme, le racisme, la xénophobie, le conservatisme et la tyrosémiophilie (parce qu’elle croit confusément que ça implique des tortures sur les animaux) ; pour cela, elle produit des articles qui lui permettent d’exprimer son opinion et de répondre aux commentaires des autres.

Aujourd’hui, elle y pense en chevauchant son Vélib’ qu’elle a pris pour rentrer chez elle. Il lui a fallu tester plusieurs appareils (les premiers étant tous un peu dégradés). Tendrement convaincue par ce mode de déplacement urbain qui lui fait brûler des calories, ahaner lourdement et un peu sentir sous les bras, elle n’a jamais été autant convaincue de son utilité qu’après de petits écarts de conduite qui lui ont coûté son permis. Flashée plusieurs fois à 53 km/h au lieu de 50 km/h, ayant grillé un feu rouge de quelques mètres pour laisser passer les pompiers sans jamais avoir pu obtenir que l’infraction soit annulée, elle a perdu ses points, beaucoup d’argent et pas mal de temps.

Mais bon : la disparition des places de stationnement de son quartier, remplacées par de jolies voies de bus presque tout le temps vides et des bornes Vélib’ rarement pleines, l’auraient de toute façon poussée à renoncer à la voiture. Et sinon, cela aurait été la baisse des vitesses maximales autorisées, ou la circulation un jour sur deux, ou les embouteillages, ou l’évident cumul des trois.

Face au vent, sous une pluie battante, Sylvia accepte donc de se faire éclabousser par des bus bondés, des taxis vides, et le bruyant cortège d’un ministre en voiture entre deux réunions.

« L’harmonie ahan pfff avec la nature ahan pfff est à ce prix ahan pfff »

… se dit-elle en faisant progresser sa bicyclette blindée d’un coup de pédale à l’autre.

Arrivée chez elle, Sylvia se réchauffe avec un café ni bio, ni commerce équitable, mais à la cafetière design dont les publicités font intervenir George Clooney et Matt Damon. Peut-être peut-on changer le monde en achetant autre chose, mais comme le dit Georges, « What the hell ! » … Ah, pardon, non, c’est « What else ? » mais peu importe : Sylvia est une partisane du bon café, donc voilà. Et puis elle compense : elle promeut l’égalité des chances, sauvegarde l’environnement pour enrayer le changement climatique, livre bataille pour les droits de l’homme et votait socialiste jusqu’à récemment (mais faut pas pousser tout de même).

Cependant, depuis peu, elle s’interroge sérieusement : comment faire pour mener de front toutes ces justes luttes et admirables causes ?

sylvia chefCar la citoyenneté moderne, ce n’est pas aussi simple que ranger son frigo. Avant, il fallait voter, payer des impôts et aider les vieux à traverser. Mais maintenant, c’est bien plus encore ! Par exemple, ça comprend la lutte contre le gaspillage. Sylvia aime bien lutter contre, et commence même à aimer préparer les compotes (sans sucre, sans édulcorants, sans rien) et le pain perdu, mais bon, par moments, Sylvia se demande si le gaspillage est bien là où on le dit.

Par exemple, elle se demande si le meilleur moyen de réindustrialiser la France est bien d’équiper un Train de la Nouvelle France Industrielle pour sillonner les principales villes du pays. Peut-être serait-il plus judicieux d’arrêter ces dépenses farfelues et de réduire la pression fiscale… Et puis, si les éoliennes et les panneaux solaires sont vraiment si bons, pourquoi les riverains s’en plaignent bruyamment ? Pourquoi les scientifiques semblent-ils tant douter ? Est-il bien nécessaire d’offrir un iPad à chaque élève dans certains départements alors que l’école refuse d’intégrer les nouvelles technologies ? Est-il vraiment indispensable d’avoir des locaux spécifiques pour tel ou tel ministre ? Hein ? D’abord ?

Dans la tête de Sylvia, les questions se bousculent. Comme il y en a beaucoup et que sa tête est petite, même s’il y a pas mal d’espace vide, cela finit par s’entrechoquer :

« La lutte contre les discriminations justifie-t-elle de réduire la liberté d’expression ? » « Il ne faut pas stigmatiser certaines populations, mais peut-on s’abstenir de lutter contre la fraude sociale ? » « Les risques de la vie sont parfois difficiles à anticiper, mais doit-on protéger les citoyens contre les risques qu’ils prennent en connaissance de cause ? »

sylvia clooneySylvia pose sa tasse à café vide, à peine requinquée par les volutes de Clooney, et laisse son esprit vagabonder sur le web. D’un clic à l’autre, elle perd pied en lisant deux articles à la suite, le premier décrivant la surveillance des citoyens, le second racontant l’intense mobilisation des forces de l’ordre pour un enfant disparu n’ayant jamais existé ; comment justifier la surveillance étendue devant le merdoiement des recherches ? Il en faudrait encore plus ? À quoi bon ? Et puis elle se demande pourquoi ces questions ne sont pas posées. Peut-être est-ce à cause de la subventionite aigüe dont souffrent les journaux, normalement indépendants mais effectivement accros à leurs subventions plutôt qu’à leurs lecteurs et annonceurs.

Ces pensées (et l’enfilade de café cloonesque) l’empêcheront longtemps de dormir. Elle finira cependant par trouver le sommeil … peu avant que ne sonne son réveil (zut).

La tête en vrac et les pensées encore plus confuses qu’à l’accoutumée, elle découvre un peu plus tard avec effroi que les vélos qu’elle utilise d’habitude sont hors d’usage : dans la nuit, des militants d’extrême-gauche en ont crevé les pneus pour dénoncer l’esclavage moderne de prisonniers en réinsertion dont la contribution au fonctionnement du parc de JC Decaux n’est pas rémunérée.

Sylvia ne voit pas bien comment ce genre de militants peut promettre une vie meilleure dans une société plus juste tout en passant son temps à pourrir la vie des citoyens par des grèves et des manifestations violentes. Tout ceci n’est pas très cohérent. D’autant plus que, comme le lui fait remarquer un autre usager déçu avec une verve poétique,

Avec ce genre de conneries, c’est encore nous qu’on paye !

Cantonnée aux transports en commun, elle ne rencontrera pas l’amie qui lui avait donné rendez-vous. Suite à un incident technique aussi inopiné que répétitif, le métro s’est lui aussi retrouvé immobilisé. Et comme les conducteurs de bus se sont mis en grève pour dénoncer l’insécurité qui règne dans les transports en commun et leurs conditions de travail difficiles, pas question de trouver une alternative crédible à la marche.

Puisque c’est comme ça, elle n’ira pas non plus voter aux prochaines élections.

Elle est lasse d’une vie politique où les questions importantes ne sont jamais posées et où les questions futiles, enfilées comme des perles sur un collier de pacotille remis au condamné avant son étranglement, trouvent de mauvaises réponses. Elle désinstalle l’application gouvernementale sur le leadership machintruc-féminin. Elle annule son projet de visite du Train de la Nouvelle France Industrielle. Elle supprime son lien vers le site gouvernemental pro-IVG. Elle se promet de ne plus répondre aux commentaires des sites d’information. Et elle donne même (discrètement) un petit coup de pied à un Vélib’ accroché à sa borne, en étouffant un petit « merde à la fin ».

Elle ne renonce pas à changer les choses, au contraire ; mais comment ?

le changement c'est mollo

Vous vous reconnaissez dans cette histoire ? Vous pensez qu’elle ressemble à des douzaines de cas relatés par la presse ? Vous lui trouvez une résonance particulière dans votre vie ? N’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ci-dessous !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires286

    1. Deres

      Je précise qu’avec le prix que coûte les vélib à Paris, on peut payer 3 vélos tous les ans à chaque abonné. Donc quand on imagine que de nombreux utilisateurs s’en servent quasiment tous les jours où il n’y a pas de pluie on se demande où est la rentabilité. J’ajoute que si les parkings des vélib étaient des parking à vélos normaux bien plus denses, peut être que les gens utiliseraient plus leurs propres vélos … le problème des vols et des dégradations des vélos privés a juste été remplacés par le vol et la dégradation de vélos publiques et le coût induit reporté sur tous le monde. Bien entendu, cela a créer au passage je suis certain de joli poste de direction à la mairie pour surveiller tout cela. Et ces gros flux d’argent annuel c’est toujours pratique pour organiser des fuites.

      1. Calvin

        Tiens, d’ailleurs, il a une ou des applis Androido-iphone qui indiquent le taux de disponibilité de chaque station Vélib.
        Mais sont-elles fiables ?

          1. gameover

            Hors ironie, c’est vrai qu’on n’a jamais entendu le lobby des fabricants de vélo s’opposer aux vélibs… à moins que ce soit eux qui crèvent les pneus, ce qui n’est pas idiot pour attirer dans leurs boutiques les nouveaux pratiquants accros et déçus.

        1. GG

          L’appli « officielle » était à chier (mais genre complètement) pendant 5 ans, et il y a 4-5 mois elle a changé et c’est devenu fiable à 90%.

      2. jeff

        le problème des vols et des dégradations des vélos privés a juste été remplacés par le vol et la dégradation de vélos publiques

        Très juste. comme ça, le cout est réparti sur la communauté qui a très envie de payer !!!! 😉

      3. Aristarque

        La rentabilité n’ est pas dans le système Velib lui-même mais dans la concession exclusive des affichages publicitaires dans Paris. Rappelons que cette aggression permanente, cette pollution visuelle insupportable (dixit le conglomérat des Pastèques) sont devenues parfaitement bisou-compatibles dès lors de l’ instauration de ce système à la Tartuffe.

    2. Scarlet Pimpernel

      « Lazare et Luc, Sylvia, où êtes-vous ? »…. la maison bleue, hein ? « Lazare », revenu d’entre les morts, c’est le redressement productif, n’est-ce pas ? Lazare Montebourg, cela sonne assez bien, d’autant qu’il est originaire d’Autun… où sont conservées les reliques du Saint…

      1. Sémaphore

        Félicitations pour l’ identification de San Francisco de Maxime Le Forestier… Faut-il être barbon pour la connaître??? 😆

        1. Scarlet Pimpernel

          Chanson idiote, mais jolie mélodie, et la voix de Maxime est agréable. C’est un imbécile, mais aussi un ancien para qui aimait bien Bigeard : je lui accorde une certaine dose d’indulgence…

          Barbon ? un peu sans doute, mais quand je vois le succès de H16 (qui frise la soixantaine malgré un début de calvitie) auprès de certaine dame avantageuse, je me dis que, finalement…

          1. Sémaphore

            Pourquoi idiote ? La nostalgie du mouvement hippie né sur la Cote Ouest dès la fin des années 60 qui s’exprimait à son travers… Ne peut-on aimer une chanson qui sonne convenablement, paroles et mélodie, même si son message n’ est pas des plus palpitants ou essentiels ? 🙂

            1. Scarlet Pimpernel

              Je t’accorde volontiers que c’est une pièce d’époque, mais son pathos n’est que la traduction musicale d’une période qui fait passer le « stupide XIX° siècle » pour un des sommets de l’Empyrée…

        2. kekoresin

          Assez clairement identifiable pour tous les vieux comme nous qui chantions autour des feux de camps, à une époque où ils étaient tolérés par le polit bureau!

          1. royaumont

            Identifiable par les vieux et les moins vieux…(tout dépend de la définition qu’on en donne).

      2. bob razovski

        « Lazare Montebourg, cela sonne assez bien, d’autant qu’il est originaire d’Autun…  »
        A ça, pour être hautain… à défaut d’être productif. Ca doit être une particularité communiste puisque Clémentine l’est aussi.

    3. René de Sévérac

      Sylvia, elle devait être dans le métro. Agressée sexuellement par un ivrogne face aux passagers sans réaction.
      Je me suis interrogé : si les proches ne sont pas intervenus, c’est que l’agresseur était une racaille (Chance pour la France) et on comprends les risques d’être accusé de DISCRIMINATION.
      Demandez à Mme Rossignol, devenue récemment ministresse.
      Mais d’un autre coté, ce ne peut être un musulman (qui refuse l’alcool).
      Bref, on ne saura jamais. De plus c’était dans le métro de Lille.

      1. Nemrod

        Marocain non musulman alors.
        A pris 18 mois (théoriques) et ensuite expulsable vers le Maroc avec interdiction de territoire français de 2 ans.

        1. René de Sévérac

          Merci pour l’info. Mon idée initiale était donc fondée.
          Avouez qu’un Marocain ivre …. n’obéit pas à la charia !

    1. Nemrod

      Adepte du consensus ?
      Ah un certain Jean Michel B. me dis dans l’oreillette que c’est avec !

  1. Sémaphore

    On s’étonne de la répulsion de Sylvia face à la tyrosemiophilie : que faire d’ autre devant cette inclination vers les tyrans du Proche Orient, à l’ exception notable de ceux du Qatar qui le méritent bien, après tout ce qu’ ils nous ont acheté et tout ce que l’ Etat aimerait bien leur fourguer prochainement… On comprend qu’ elle en fasse un fromage!

  2. infraniouzes

    Et la compassion Sylvia ? Tu ne « compassionnes » pas pour tout et rien à la fois ? Il FAUT avoir de la compassion pour tout et même le reste. Et beaucoup de compassion pour les hommes politiques qui n’y arrivent pas à faire notre bonheur alors qu’ils nous ont juré – avant les élections – que eux seuls pourraient, avec nos suffrages et notre argent etc…

  3. Sémaphore

    C’est Vegeta qui va être content (et probablement quelques autres). La conclusion paraît annoncer un article de résistance active niveau 2… Serait-ce possible ? 😆

    1. Black Mamba

      « Elle ne renonce pas à changer les choses, au contraire ; mais comment ?  »
      La suite au prochain numéro :mrgreen:

  4. val

    Je vous trouve optimiste sur ce coup. On sent poindre chez cette Sylvia une once de lucidité qui laisse soupçonner la présence d’un neurone valide en fin de parcours. Je n’en vois pas beaucoup chez ce type d’olibrius dans la vie réelle . Dans la vraie vie , ils restent collés à leur idéologie comme des moules à leur bouchot (moule fossile de type Hamon)

    1. Calvin

      Pas si sûr.

      Je donne mon exemple personnel.
      Je n’ai pas fait mon coming-out libéral auprès de mes proches et collègues.
      On ne sait rien de mes idées, si ce n’est que je suis vaguement abstentionniste, parfois (quand je râle) proche des idées anarchistes, et, quelques fois, donne même dans le « tous pourris, mais pas trop, en tout cas moins que le FN ».

      Donc, un authentique libéral qui me croise ne va pas savoir que je suis dans son camp.
      Au final, ce type qui me rencontre va se dire (comme tu le fais) :
      « Tiens, ce (Calvin) reste collé à son idéologie comme une moule à son bouchot »
      Ce qui est faux.
      En raison de l’hystérie actuelle, de la liberté d’expression limitée et de l’étroitesse d’esprit de certains de nos concitoyens les plus festifs, nous sommes sûrement beaucoup dans ce cas.

      En fait, je me reconnais pas mal en Sylvia.

      1. Before

        J’assume mon libéralisme auprès de mes amis, et je ne rencontre pas vraiment d’hostilité. Mon épouse s’est même affirmée « ultra-libérale » par provoc’, faut vraiment que je lui explique que ça n’existe pas…
        Bon, il est vrai qu’on reste dans un milieu social homogène (malgré tous nos efforts de vivransambl’) où les différences ne sont pas trop marquées.
        Je suis persuadé que beaucoup de gens adhèrent sans le savoir à nombres d’idées libérales…

        1. Calvin

          D’où l’optimisme !

          Je suis d’accord avec toi pour les amis et la famille.
          Mais je parle des collègues, des connaissances, des rencontres dans le cadre du travail.
          Là où je travaille, être libéral serait très très mal vu…

          1. Before

            On est tous plus ou moins libéraux, à mon boulot. C’est même là que j’ai réalisé que je l’étais…

          2. Black Mamba

            Tu m’étonnes que c’est mal vu d’être libéral , tu travailles pour la sécu .
            Tu ne peux être que considérer comme traître 😉

            1. Sémaphore

              Social-traître, ce qui encore bien pire! Circonstance exténuante: son jeune âge, peut-être? 😉

          3. Petitpatapon

            Depuis que j’ai fait mon coming out, je n’ai pas encore rencontré un (même très vaguement) libéral.
            Et mon stagiaire, viens de m’annoncer que son économiste préféré est Keynes. Me demande s’il mérite d’être formé celui-là.
            Pire, on sent bien qu’on est entré de plain-pied dans le catalogue des vaguements nauséabonds. Du coup, je retourne dans l’anonymat et tant pis pour la résistance active. Il faudrait peut-être un signe de reconnaissance secret pour se reconnaitre. :mrgreen:
            Heureusement qu’il y a la famille, l’avantage c’est que les libéraux font des libéraux.

            1. Nocte

              S’il n’a vu que Keynes, Krugman et Stiglitz, on peut lui pardonner sa préférence pour Keynes.

            2. Théo31

              « sa préférence pour Keynes »

              S’il vous lit de l’a haut, il risque d’avoir une érection. 😀

            3. La Coupe Est Pleine

              Ce serait génétique ?
              Si tel est le cas on peut donc dire que la « cause » est définitivement perdue !

            4. Black Mamba

              Cette question je me suis posée aussi , bien souvent les enfants des fonctionnaires se tournent aussi vers les postes de fonctionnaires 😕

            5. gameover

              Oui BM c’est ce que l’on appelle mobilité sociale dont fait partie le fameux ascenseur.

              Les études INSEE en général portent sur les CSP (catégories socio-professionnelles) mais fonctionnaires n’est pas une CSP puisqu’on y trouve des employés, des ouvriers, des cadres etc

              « Les enfants de fonctionnaires restent largement sur-représentés dans la Fonction publique.

              Avec un père ou une mère fonctionnaires, les personnes en emploi sont fonctionnaires dans 41 % des cas. À l’inverse,
              si aucun des deux parents ne l’est, les chances de devenir salarié de la Fonction publique sont divisées par deux. Plusieurs arguments peuvent être avancés pour expliquer cette très forte transmission du statut : il semble qu’elle résulte elle-même de la transmission d’un système de valeurs et d’un capital scolaire [6]. Les enfants de fonctionnaires font en moyenne des études plus longues que les autres, en particulier dans les familles de cadres. Or, on l’a vu, les fonctions publiques recrutent davantage de personnes diplômées que les entreprises. »

              Voir le tableau 1 page 12 du pdf qui indique la probabilité d’être fonctionnaire suivant que le père l’est, ou la mère, les deux ou aucun des deux.

              C’est ton destin !

              http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/hcFPS05d2.pdf

          4. vengeusemasquée

            J’ai parfois été très étonnée de découvrir de nettes tendances libérales dans les opinions, même parmi pas mal de collègues fonctionnaires. Je pense qu’il ne faut pas systématiquement hésiter à prononcer quelques opinions parce que sinon, on n’a aucune chance d’aider les autres à comprendre.

        2. gameover

          @ Before
          « Je suis persuadé que beaucoup de gens adhèrent sans le savoir à nombres d’idées libérales. »

          A mon avis mais on peut en discuter le libéralisme c’est un package, on prend tout ou on prend rien et c’est pour cela que l’on s’offusque généralement des préfixes néo-, ultra- etc…

          Le libéralisme c’est UNE idée et non des idées, une idée au sens d’idée directrice.

          Mais je vous rassure il m’arrive d’avoir des questionnements au cours desquels je me dis que pour tel problème et en tant que libéral il ne faudrait pas réglementer mais je n’ai pas de solutions et je n’en trouve pas chez les libéraux, sauf ceux qui disent « le marché se régulera tout seul ».

          Le chèque éducation instruction par exemple, je pense que c’est une bonne idée pour remplacer le mammouth dans le système actuel mais pas dans un système libéral sauf à mettre en place un $?*2gf/§?? pour éviter que le chèque soit détourné de son utilisation.

          Pour info je ne considère pas comme un problème quand 10% des gens trichent avec un système, il faut faire avec et on ne peut pas l’empêcher.

          h16 répondra (je lis dans les pensées) que le système éjectera de lui-même les malfaisants, je n’y crois pas trop du tout.

          Et comme en tant que libéral on ne va pas lier la génèse d’enfants à la possibilité des parents de payer l’instruction de leurs enfants…

          1. val

            Argll , au plus profond de notre GO est tapi un collectiviste sanguinaire !!
            Bon toute blague à part , je vous/te rejoints, toute théorie/idéologie appliquée en dogme sans confrontation avec le réel et sans « tuning » (pas trouvé en français) est de la tyrannie pure pour l’une ou l’autre des populations en présence, donc libéralisme :oui , mais avec du tuning et validation par le réel

            1. La Coupe Est Pleine

              C’est à peu prés ce que je pense aussi !
              Le libéralisme total est absolu de H16, je demande encore à être convaincu. Je reste persuadé que certains sujets ont besoin de régulation forcée ….
              Mais je reviens toujours sur ce site pour trouver ou des réponses ou une confirmation de ma pensée ….

          2. « h16 répondra (je lis dans les pensées) que le système éjectera de lui-même les malfaisants, je n’y crois pas trop du tout. »
            Non. En réalité, le taux de triche est connu dans un système libéral (il est inférieur à 5%). Comme le chômage frictionnel, comme plein d’autres choses.
            Et on doit faire avec.

            Vous me prêtez des pensées qui ne sont pas les miennes. Je suis probablement plus pragmatique que vous imaginez 😉

            1. gameover

              A défaut de pensées, je veux bien vous prêter du pragmatisme à un taux d’intérêt proche de l’usure…

              1. L’usure, je la frôle tous les jours. Mais heureusement, les commentaires de mes habitués me l’épargnent.

            2. kekoresin

              Je gère une centaines de locations saisonnières depuis plus de 20 ans et j’ai choisi de globalement faire confiance aux locataires (petite visite de fin de séjour mais pas d’inventaires fastidieux et vexants pour 99% des gens). Résultat, je dois effectivement remplacer un peu de matos chaque année mais comparé au cout engendré par le personnel qualifié vérifiant le logement entre chaque location, c’est peanuts! Les propriétaires sont souvent sur les dents quand ils leur faut rajouter un peu de couverts et d’assiettes au bout de 5 ans, mais lorsque je leur annonce les frais que couterait l’embauche massive de personnel pour ce faire (avec contrats précaire, le samedi et très peu d’heures chacun = super taxé!), alors ils conviennent que c’est mieux ainsi.

              Voilà, en France on décide de construire d’immenses usines à gaz pour contrôler les citoyens, et contrôler les contrôleurs parce qu’on sait jamais 🙂

            3. gameover

              Oui kekoresin j’ai remarqué ça dans les locs de vacances et même dans les hotels : rare que quelqu’un vérifie le mini bar ou les serviettes, peignoirs etc…

              Mais ce n’est pas de la confiance stp mais un calcul coût-bénéfice.

              Dans ma boite actuelle là on ne vérifie pas les achetés-revendus avant de les envoyer au client. C’est juste qu’il faudrait une personne à temps plein par an pour déballer-vérifier-remballer et que ça nous couterait 130,000E au bas mot alors que les défauts nous coûtent bon an mal an 30,000E avion compris quand il y a une connerie.

              Mais ce n’est pas non plus de la confiance.

          3. Before

            Je ne suis pas d’accord avec votre vision du libéralisme qui serait un tout. Il y a d’ailleurs plusieurs écoles, plusieurs courants, mais je crois en un socle commun, comprenant un certains nombre d’idées non négociables.
            Il faut savoir s’adapter en se confrontant au réel, en étant pragmatique; c’est, je pense, un des traits caractéristique du (des ?) libéralisme. Et il en découle que les libéraux doivent aussi admettre que leurs idées sont adaptables en fonction des situations.

            1. gameover

              Socle commun, oui c’est le principe de mon idée directrice.
              La législation sur la période de chasse de la galinette cendrée n’en fait pas partie.

            2. royaumont

              Je suis d’accord avec Before : le pragmatisme, trait essentiel du libéralisme s’accomode assez mal d’un dogmatisme trop rigide.
              Bien plus, en appliquant le principe du « laisser-faire », le libéralisme permet à une multitude de solutions adaptatives d’émerger, dont certaines sont… communautaires (cf les Kibbhoutz israélien ou les coopératives qui s’insèrent dans le tissu social et économique libéral). Cette diversité renforce le libéralisme plus qu’elle ne le remet en cause.
              Par ailleurs, la diversité des écoles libérales avec des points de vue très divers (en particulier sur des éléments structurant comme le rôle dévolu à l’Etat ou la monnaie) montre qu’on ne peut pas parler d’un package insécable.

            3. gameover

              Royaumont c’est certainement mon coté chef de projet qui me pousse à anticiper les problèmes à venir. Il faut être parano dans ce métiersi on veut vivre vieux en faisant de l’analyse de risque continuelle : si le sous-traitant me fait défaut, si le container tombe de la grue,…

              Pour ce qui est du libéralisme, une analyse simple ne permettra certes pas d’envisager tous les détournements possibles mais au moins de quantifier leur impact et de voir s’ils sont acceptables ou pas, puis de valider sur le terrain.

              Moi qui suis aussi adepte des périples en voilier je ne me vois pas partir en me disant que je solutionnerai les problèmes au fil de l’eau. Mes passagers risqueraient d’en garder un mauvais souvenir si tu vois la métaphore.

            4. Scarlet Pimpernel

              Encore un effort mes amis, et, tous ensemble, vous allez découvrir l’empirisme organisateur….

            5. gameover

              SP rigole pas !

              Quand tu discutes avec des proches de libéralisme, certes les gens sont ouverts mais se focalisent sur des points particuliers.

              Ces points particuliers pourraient sembler être des détails mais c’est un peu comme les queues de distribution qui concentrent 50% des « détails » et qui en final deviennent aussi importantes que le corps même de la distribution.

              On ne peut certes avoir réponse à tout et on peut dire on s’en fout, on verra bien… mais comme « programme » ça fait un peu léger et ça reste donc de l’utopie.

              Dernière minute : dorénavant je dirai « on créera un observatoire »…. ça devrait plaire !

          4. Before

            A propos du chèque éducation (qui fait débat chez les libéraux), il est évident que ce genre de subvention ne peut se faire sous forme de cash. Il faut en pratique que la somme allouée aille exclusivement et totalement à l’établissement éducatif choisi.

            1. gameover

              Well, un établissement d’éducation c’est quoi et quid de ceux qui veulent faire l’instruction à domicile par choix ou obligation.

            2. Before

              J’ai justement utilisé cette locution à dessein, pour être le plus général possible.
              Je suppose que pour des cas particuliers il serait toujours possible (dans mon monde idyllique !) de trouver des solutions particulières.

      2. val

        Merci pour ton poste Calvin ! Bon ça laisse donc de l’espoir et donc des cauchemars pour les véritables collectivistes : horreur malheur au plus profond de beaucoup sommeille une libéral sanguinaire !!

      3. Scarlet Pimpernel

        Séance d’auto-critique masochiste, Calvin? regardez-moi, je suis un « cabinet neoliberal » … donnez moi le fouet, chers collègues de travail… exterminez en moi la Vieille Taupe du Laissez-Faire Laissez-Passer…

        Où est le Cyrano du « On n’abdique pas l’honneur d’être une cible »?

          1. Scarlet Pimpernel

            Il suffit de se grimer en – je ne sais pas moi… – tiens, au hasard, en Cécile Duflot…. ses collègues seraient terrifiés…

            1. royaumont

              Parler libéralisme grimé en Cécile Duflot ? Allons, la supercherie serait éventé en un instant !

  5. La Coupe Est Pleine

    « Elle ne renonce pas à changer les choses, au contraire ; mais comment ? »

    Vaste dilemme !

  6. Jesrad

    « Arrivée chez elle, Sylvia se réchauffe avec un café ni bio, ni commerce équitable, mais à la cafetière design dont les publicités font intervenir Georges Clooney et Matt Damon. »

    Allons, H, ne savez-vous donc pas que les capsules Nespresso, pleines d’aluminium, nous empoissonnent et polluent de manière scandaleuse notremémèregaya et qu’il faut nous seulement les boycotter mais carrément créer une hautototorité qui empêche à quiconque (d’un vigoureux coup de pelle sur la nuque je présume) même d’inventer quelque chose d’aussi polluant, comme le réclame un mème fayssebouc virulent de ces dernières semaines ?

    Aucun lien, hein, non non quallezvousimaginer, avec:
    http://www.lefigaro.fr/societes/2011/01/11/04015-20110111ARTFIG00731-united-coffee-s-attaque-a-nespresso.php
    http://blogs.lexpress.fr/conso/2009/06/29/non_les_capsules_nespresso_ce/
    http://www.consoglobe.com/nespresso-vraie-prise-conscience-environnementale-cg/3
    http://blogs.rue89.nouvelobs.com/dessous-assiette/2012/06/17/autopsie-dun-scoop-rate-les-cafes-nespresso-sont-bourres-daluminium-0

    Nous vivons une époque formidable.

    1. La Coupe Est Pleine

      Dans mon canton il y a une boite qui fabrique des capsules en « maïs écrasé ». Ils s’appellent VégéPlast, on ne peut pas dire que c’est de la matière plastique, parce que au vu du procèss …. C’est assez primaire !
      Quand je vois comment les boites espagnoles sont capables de démultiplier les applications avec des processus chimiques de haut vol …. On fait vraiment peine à voir, l’Afrique de demain c’est nous !

          1. Scarlet Pimpernel

            Antoine Blondin, tout dernier paragraphe, et fin, de « l’Europe Buissonnière » :

            « Un jour, ils croisèrent un nègre: ils surent alors qu’ils étaient rentrés en France »…

            On imagine les piaillements si quelqu’un osait écrire cela de nos jours….

            1. Scarlet Pimpernel

              Bon…. je citais de mémoire, j’ai vérifié et le texte exact est :

              « Ils marchèrent jusqu’au jour où ils rencontrèrent un nègre. Ce jour-là, ils comprirent qu’ils étaient de retour chez eux ».

              Il s’agit de garçons rentrant du STO en Autriche, à pied, après le 8 mai 1945.

              Edition Jean Froissart 1949

      1. Can-Eye

        Je connais bien Vegeplast pour avoir essayé ses matières.
        Pour simplifier, il y en a deux types :
        – celles qui contiennent majoritairement des résidus végétaux et qui se comportent comme… des déchets compactés (instables, perméables, dégradables…),
        – celles qui contiennent majoritairement des matières plastiques et qui se comportent comme… des plastiques dégradés.
        Pas de surprise, pas de magie, mais il a tout de même des cas d’applications intéressants, éventuellement subventionnés…
        C’est bô, c’est bio, et ça crée de l’empoix…

        1. La Coupe Est Pleine

          C’est très « marketing » en effet !
          Mais c’est surtout microscopique, quand on compare les activités d’une petite boutique comme Syral à Sarragosse. Nos boites Françaises sont de petites épiceries à côté des simples supérettes Espagnoles !
          Quand on voit ce que produit VégéPlast, et les multitudes de dextroses spécifiques de Syral …. Le tiers-monde c’est chez nous !

  7. GG

    ça me rappelle ceci : http://www.liberation.fr/societe/2013/08/12/les-velib-plus-voles-que-jamais_924387

    «  » »
    A l’heure actuelle, une vingtaine de stations de cette zone (couvrant le 18e, 19e et 20e arrondissements ainsi que Pantin, Aubervilliers et Bagnolet) ont été fermées «jusqu’à nouvel ordre». Il y est donc impossible de déposer ou de retirer un Vélib’, obligeant les usagers de ces quartiers à déposer leur vélo de plus en plus loin de leur lieu de déplacement, voire à abandonner temporairement le service. (…)
    «  » » »

    On ne s’étonnera pas que ce soient, une fois encore, les habitants des quartiers « populaires » qui trinquent…
    En bas de chez moi, c’est l’inverse : toutes les stations (pourtant de grosse taille) sont systématiquement pleines à craquer, impossible de ranger un vélib en arrivant 🙁 Mais j’habite plus à l’Ouest…

    1. Higgins

      « On ne s’étonnera pas que ce soient, une fois encore, les habitants des quartiers « populaires » qui trinquent… » De là à penser que ce sont des habitants des quartiers riches qui viennent pourrir la vie des habitants des quartiers populaires (« Salauds de pauvres » disait Jean Gabin dans « La traversée de Paris ») en les privant de Vélibs, il n’y a qu’un pas que je vais me dépêcher de franchir…

      1. LeRus

        Sans parler des Suisses (encore eux!) qui exportent clandestinement les vélib vers Lausanne ou Zurich… Si, si, des photos circulent sur le net!

          1. Calvin

            Bamako Bas ou Bamako Haut ?
            Non parce que entre Kouliba qui est en haut, et Koulouninko qui est en bas, on ne s’y retrouve plus…

            Quoi, qu’est-ce qu’il a mon commentaire idiot ???

            1. Greg

              Prononcez-le très très vite sans espace entre les mots :

              si la pie niche haut et l’oie niche bas, ou l’hibou niche ?

  8. Sabrauclair

    …Et puis un jour, par hasard (et parce que qu’un de ses collègues lui en avait susurré le nom) elle découvre le blog d’H16 et se met maintenant à rêver de libéralisme et de coller les oligarques à la lanterne lors du grand soir. 😆

    1. La Coupe Est Pleine

      Qu’il est loin le temps où l’on pendait quasi systématiquement le trésorier du dernier roi déchu ….

  9. royaumont

    On ne va pas faire tout un fromage de son combat contre la tyrosemiophilie…

    Petite précision sur le café : les capsules clooneysques ont toutes les qualités : agriculture-raisonnée-commerce-équitable-recyclable-bon-pour-la-planète-tout-ça-tout-ça. C’est à ce demander si on nous vend du café au de la bonne conscience en capsule.
    Cela dit, j’en suis fan : commode d’utilisation et réellement bon.

    Cette Sylvia me fait penser à certaines collègues sur le même format cruchasse socialo-dupe. L’avantage, en ce moment, c’est que ces socialolâtres (très « in » d’habitude) se font discrets. C’est peut-être le seul bienfait du gouvernement actuel.

    1. yann

      Au moins, les pubs télé nous épargnent le côté équitable-gnagnagna.
      J’ai des envies de meurtre quand j’entends la voix du grand prêtre de la pub concurrente, commerceéquitable-obsolenceprogrammée-tout ça.
      Je frappe le premier type qui me parle avec la même voix !

      1. Before

        Ah non. Il y a de plus en plus de pub de marques « éco-citoyenne » ou « responsablo-durable ». La pire est peut-être celle des supermarché U, « Le commerce qui profite à tous ».
        Bon, ça pue le faux-cul, mais ça peut avoir quand même des effets positifs (et ça démontre au passage que le marché peut s’adapter aux demandes des clients).

    2. gameover

      Je suis assez bon dans les technologies industrielles mais a priori complètement nul dans le marketing car certainement trop calculateur des rendements d’investissement.

      Ainsi il ne me serait JAMAIS venu à l’idée de commercialiser ce concept de machines avec capsules quand on regarde le coût d’usage qui heurte mon porte-monnaie et le fait d’être captif du fabricant qui lui heurte mon coté libéral (les dosettes j’en parle même pas, c’est pas du café mais de la flotte).

      Alors quand je vois le succès de ce type de machine c’est là que j’ai plus qu’un doute sur les capacités de calcul de mes concitoyens et par contre aucun doute sur leurs capacités à se faire berner d’où certainement le fait qu’on arrive à leur faire avaler n’importe quoi… que ce soit des capsules hors de prix ou, à un autre niveau, des taxes bisous.

      Et comme on aime bien partager son bonheur on n’hésite pas à les offrir ces jolies machines histoire que l’on ne soit pas tout seul, y a pas de raison, nan mais !

      A une époque pas si lointaine on offrait pour Noel un Nokia à 10€ qui ne fonctionnait qu’avec un abonnement – non compris – à 50€ par mois… et on se faisait plein de bisous… oh, merci cétrobien, merci d’avoir choisi l’opérateur pour moi.
      Entre adultes consentants, passe encore, mais c’est quand même mieux quand on l’offre à vos enfants… et hop, un lot de 3 !

      1. Si tu observes un comportement massif de la part des gens, et que tu penses qu’ils se font berner, peut-être est-ce simplement que tu n’as pas analysé correctement ce qui motive les gens à faire ce qu’ils font. Comme il n’y a aucune contrainte derrière (Nespresso ne braque pas ses clients avec un flingue), tu n’as simplement pas pris le temps de comprendre pourquoi, même avec la captivité et le prix, les clients achètent.

        1. royaumont

          Tout à fait.
          L’achat d’une machine Nespresso se fait en toute connaissance de cause : le prix unitaire des capsules est de 30 à 40 centimes, ce qui rend ce café 4 ou 5 fois plus cher au kilo qu’un autre. Mais cela, on le sait à l’avance.
          Cela dit, la concurrence s’installe sur ce créneau.
          La motivation pour ce produit est double (triple ?)
          – la qualité du produit final (espresso)
          – la commodité d’utilisation
          triple si on se laisse séduire par le coté « classe » du système (pouvoir de la marque…)
          Quant au coût, tout dépend de la fréquence d’utilisation. Dans mon cas, cela revient beaucoup moins cher que les hausses d’impôts, pour une satisfaction incomparablement plus importante.

        2. gameover

          J’attendais que les adeptes du rail de Rosabaya des hauts plateaux de Colombie noyés dans les nuages s’expriment.

          h16 on pourrait appliquer ta remarque à la politique :
          – comportement massif : 1/3 c’est massif quand même
          – ils se font berner : je le pense « oui » (je rajoute: c’est la réalité « oui » quand on voit le % de mécontents)
          – donc : on a une mauvaise analyse qui motive les gens à faire ce qu’ils font.

          Suivant ton principe mon analyse (de la politique) quelle qu’elle soit pourrait être fausse alors que je ne l’ai même pas énoncée !?

          Par contre pour revenir au café je ne pense pas qu’ils se font berner : ils ont ce pourquoi ils ont payé, ce n’est pas une arnaque (au contraire de la politique quand on voit les insatisfaits).

          Comme dit Royaumont ci-dessous c’est en toute connaissance de cause : c’est un concept intéressant.
          C’est comme « être heureux » c’est une notion toute personnelle et objective pour soi-même.
          Je ne peux pas penser à la place de quelqu’un d’autre : pour moi il pourrait souffrir le martyr mais lui se sentir heureux (SM ou pas).
          Il me dira : je suis heureux. Je n’ai rien à dire.

          La bourse marche sur le même principe lors de l’acte d’achat/vente : des gens achètent ce que d’autres vendent et chacun en pensant faire une bonne affaire.

          Pourtant, hormis la durée du trade, et sous réserves que les 2 recherchent le profit, un seul sera gagnant. L’un a donc été berné par les infos dont il disposait. En bourse il n’y a pas de win-win.
          Il me dira : je suis heureux. Je lui dirai : « soit, mais tu as perdu 20,000 Euros ». Il me répondra : « oui, mais j’ai été patriote et c’est ce qui me rend heureux » (c’était montebourg)

          Montebourg c’était sa motivation.

          L’amateur (ou pas) de café sa motivation c’est d’après ce que j’ai lu ci-dessous et dont je me doutais : c’est pratique, c’est propre, c’est bon, je voyage pour 50cts (sans risque, pas comme Malaysia Airlines) et c’est bon de savoir que George Clooney is inside. Soit.

          En plus ça leur évite de prendre du Tranxène et c’est cool : expat dans son canapé et George à la maison.

          Contrairement à petit-chat je ne critique pas la pub, elle est utile pour être libre. De plus elle me permet d’avoir un regard sur mes contemporains et de m’améliorer dans le marketing.

          Quand on voit une voiture de 20,000E à 249E par mois je sais que le principal est que les gens pensent : c’est possible, surtout si c’est filmé sur la Great Ocean Road…
          (moi, trop pragmatique je fais de tête 250×48=12,000E)

          Les politiques disent : « ensemble c’est possible » ou « le changement c’est maintenant » avec 60 mesures… mais les gens ne comptent pas.

          Dans les 2 cas on a vendu un truc pratique, propre, bon, un voyage, un rêve et l’amateur est toujours dans son canapé mais George is away alors que p’tain j’ai même pas acheté les capsules génériques.

          Alors je me dis que tant que de tels produits se vendront en masse c’est que les gens n’achètent pas le produit pour ce qu’il est mais pour le rêve.

          PS: j’ai une machine expresso 15 bars avec broyeur de café intégré et j’achète mon café ou je veux et ça m’a couté 400E et j’ai juste à appuyer sur le bouton. 🙂

          1. En gros, la politique, c’est très très différent parce qu’il n’y a pas le choix de refuser ce qui fausse complètement les comportements.
            Et le coup du « En bourse il n’y a pas de win-win » est faux. Il faut relire ses classiques (en substance, il n’y a échange que si tout le monde y gagne).

          2. Nocte

            Le produit est bon et c’est bien tout ce que je lui demande.

            Rien à foutre de Clooney ou du prétendu rêve c’est un café de bonne qualité.

            C’est comme une bonne bouteille… ni plus ni moins.

          3. Aristarque

            Sauf que cette machine prend une place pas possible, que tout l’ immeuble sait quand elle fonctionne et que son fabricant (Jura ?) en est encore au concept des machines à écrire IBM à marguerite des années 60 et 70 qui avaient abandonné le ruban tissu pour le caractère transfert. La bécane coûtait de mémoire dans les 7.000 balles (le prix d’ une voiture d’ occasion)mais la fourniture des cartouches d’impression était en revanche d’un coût modeste. Même attitude chez Rank Xerox pour la photocopie. Jusqu’ à ce que Canon trouve la martingale de (quasiment)donner la photocopieuse mais de se rémunérer sur la fourniture captive… La méthode n’ était pourtant pas nouvelle puisque son promoteur était Rockfeller de la Standart Oil Company pour écouler son pétrole en Chine (nous sommes au XIXme siècle)…

          4. Théo31

            Tu compares deux marchés différents : quand tu n’achètes pas de la politique, tu te fais quand même gravement enculer. Une machine à café, c’est 60 euros. si tu n’es pas content, c’est poubelle et on en parle plus Le socialisme, c’est 30 000 par tête de pipe même si tu n’es pas preneur sans compter le hors bilan qui fait monter la douloureuse à 70-80.

            1. gameover

              Theo31, pas d’accord de calculer la dette avec des engagements hors bilan sinon ta dette perso il faudrait compter aussi ce que tu vas coûter jusqu’à la fin de ta vie en nourritrure, logement, santé etc…

              Petite question :

              Préfères-tu que tes enfants viennent au monde en france avec une dette de 30,000E chacun ou en Lybie où la dette est de pratiquement zéro ?

              Nota : c’est l’un ou l’autre, pas d’autres choix. :mrgreen:

            2. Théo31

              Entre le cancer généralisé lybien et le sida français, je ne choisis pas. La Suisse, la NZ et l’Australie me paraissent de bien meilleures options puisque j’ai le choix au final, encore que la NZ, c’est encore trop près du goulag national-socialiste franchouille. Pis je n’a pas d’enfants et comme ce n’est pas au programme d’en avoir, le problème est donc réglé : les seuls enfants que j’aime sont les bébés communistes que je mange au petit déjeuner.

              Quant à la dette hors bilan, il faut quand même la comptabiliser car un jour, il faudra la payer.

            3. kobus van cleef

              Ha mais on peut toujours revendre la machine à café sur le bon coin point com
              Pour le socialisme…. personne n’achète…

      2. petit-chat

        Accrocs à la télé ou aux radios, inondés de pubs débiles (en infantilisant les gens, ceux-ci se comportent comme des gamins de 3 ans), les « coups de coeur », les « vus à la télé » ont de beaux jours devant eux.
        Et bien sûr, la suprême astuce consiste à faire croire aux victimes qu’elles sont libres de leur choix, tu parles.
        Chuis d’accord avec GO.

        1. Eh bien vous faites une erreur d’analyse. Ce n’est pas grave, mais ça fausse votre vision du monde, ce qui peut entraîner des coûts incompris pour vous, ensuite 🙂

          1. wapi

            D’accord avec vous H16, nous avons acheté la première nespresso Krups vendue sur le marché voici 25 ans… pas de Clooney ni de Damon en vue, c’était très confidentiel,pas de pubs TV, ni ciné….attirés par le pratique, la qualité de la machine, la propreté ( fini la chasse au marc de café dans les recoins les plus sombres du plan de travail) et la constante qualité du café… Pas captifs, juste convaincus parce que c’est un formidable produit. On est libre de ses choix et j’assume pleinement l’aluminium, la marque, le mode de vie… même si c’est encore plus cher au Canada! Et je ne regarde plus la TV. Mon prochain achat sera peut-etre la machine a faire des bulles ( vantée je crois par une pulpeuse actrice), et boycottée par les grenouilles de benitier bien-pensantes du tiers mondisme… plus de caisses de bouteilles en verre lourdes à porter au marché et poser au recyclage..bien moins cher, et des bulles à la demande…! avec l’eau merveilleuse de mon chateau-lapompe préféré…

            1. Black Mamba

              Bonjour Wapi , cela fait bail que tu ne commentais plus , c’est le printemps, on sort son hibernation 😉

            2. Scarlet Pimpernel

              « La machine à faire des bulles » ? elle existe depuis longtemps, et elle est des plus dispendieuses : c’est le Gouvernement Français….
              On me signale qu’il existerait un concurrent plus ancien, la Papauté…

            3. Eole

              Dans mon enfance pour faire de l' »eau qui pique »… on allait à la pharmacie acheter des sachets de poudre mystérieuse. Il en fallait deux sortes différentes, une bouteille à fermeture (comme pour la bière dans l’ancien temps…) on versait ces poudres dans la flotte château-la-pompe ou pas, et on fermait rapidement, et voilà 😀

            4. bob razovski

              « On me signale qu’il existerait un concurrent plus ancien, la Papauté… »
              @Scarlet : Concurrent qui a été repris et adapté. Car nous constatons que les gouvernements qui se succèdent ne font que papoter 😉

            5. Scarlet Pimpernel

              papotage et grenouillage sont les deux mamelles de la France actuelle… et pis, il y a aussi l’enfumage… j’allois oublier

            6. Wapi

              Cher Scarlett, vous avez commis un grand crime.. À la lecture de votre commentaire j’ai manqué de m’etouffer sur un grand éclat de rire alors que je dégustais mon nespresso politiquement incorrect du matin agrémenté de chatons socialistes! Au prix de la capsule et de son voyage pour me rejoindre dans ces arpents de neige! Pire que voler son cheval à un cow boy… On pend haut et court pour moins que cela!
              Bonjour Black Mamba, en effet j’hibernais! Plus sérieusement je travaillais, pas le temps de commenter, mais je lisais…et comme la France me semble de plus en plus lointaine, j’avoue avoir parfois du mal à entrer dans la danse des commentaires…le printemps est là depuis deux jours, la riviere a calé,je regarde passer les grawlers…

            7. Scarlet Pimpernel

              @Wapi : heureux d’avoir participé à une telle joie matutinale… mais à propos des growlers, j’espère qu’il y a dessus des ours polaires en perdition, sinon je perdrais toute foi en le GIEC…

            8. Wapi

              SP sorry for the growling grawlers…à ce jour pas d’ours polaires en vue, et je serais fort contrite d’en trouver un sur le pas de ma porte, car à cette latitude je ne suis pas au sommet de la chaîne alimentaire… Les bulles du Giec valent bien les bulles papales, du vent du vent du vent!

        2. Nocte

          J’ai acheté une Nespresso en sachant parfaitement que j’étais captif. Mais je l’ai fait pour une seule raison : la qualité du produit (j’ai découvert en 2001, grâce à un collègue); si la qualité du produit baisse, je me rabattrai sur autre chose, à qualité égale ou produit moins onéreux.

          1. Scarlet Pimpernel

            Un Hédoniste ne peut être un Libéral de stricte observance. Vous croyez que Bastiat rigolait tous les jours? Nan, Monsieur, il est mort encore jeune et pauvre!

            1. Scarlet Pimpernel

              D’ailleurs, le vieux Blaise, un type tout ce qu’il y a de plus sérieux – attention, hein – il le disait fort bien, après avoir lu l’article de H16 consacré à la Chine : « Je ne crois que les histoires dont les témoins se feraient égorger »…

              Or donc, Messieurs, au lieu de batifoler devant vos écrans, prenez la bure, un bâton noueux (je suis bourguignon) et, sur les chemins, allez prêcher toutes les Sylvia et autres pécheresses que rencontrerez….

            2. Nocte

              Cher Hussard,

              Dois-je confesser que j’apprécie aussi un bon verre de Lagavulin ou de Caol Ila, tout comme je ne refuse pas une bonne assiette, histoire d’ajouter à cette image d’hédoniste ?

              Au plaisir de vous lire !

            3. royaumont

              Comme ce cher Blaise, je parierai bien que ce n’est pas à propos de la Chine qu’il parlait de témoins égorgés (encore que, de nos jours, la remarque pourrait bien s’y appliquer).
              Par ailleurs, il n’était pas beaucoup sur les chemins, il ne sortait que lorsque la pression était trop forte…

            4. Scarlet Pimpernel

              Ommigod ! et je gage que si tu prenais la voie du prêcheur, ton bâton serait le Bourdon? ce qui produirait un curieux effet, si l’on pense à Sylvia…

              A propos de dame impudique, et recherchant cette Sylvia Bourdon, aux fins de vérification, je tombe sur une autre Sylvia, dont l’intellect va encore faire des jaloux :

               » avec un QI de 165, Sylvia Kristel a pu sauter quatre classes à l’école. Fille d’un champion de tir, elle parle néerlandais, français, anglais et italien. Après ses études secondaires, elle travaille un temps comme secrétaire dans un bureau. Elle commence le mannequinat à 17 ans et, en 1973, gagne le concours Miss TV Europe.
              Elle obtient la notoriété pour la première fois grâce à un spot publicitaire pour un tampon périodique. »

              Bon, allez, Othello et GO, sur ce dernier point, vous ne risquez rien, en principe….

            5. Nocte

              Point besoin d’accessoire, car je me tiens droit, toujours, c’est une question d’honneur !

            6. Aristarque

              Cher SP (ex HB, sniff), je ne pense pas que Sylvia Kristel ait accédé à la notoriété probablement mondiale par le fait de son QI. Seule la partie la plus visible et palpable lui fut nécessaire… Game Over qui court après son Pulitzer est prévenu! 😆

        3. kekoresin

          Miââââou! Vilain marketing qui asservi les masses. Ben ouais! Les mal comprenant et les incultes sont généralement perdants et pas qu’en se trompant de machine à café. Les Chtits à Consumland quoi 🙂

      1. Black Mamba

        « L’avantage, en ce moment, c’est que ces socialolâtres (très « in » d’habitude) se font discrets. C’est peut-être le seul bienfait du gouvernement actuel. »
        :mrgreen: je remets ici le com’s de royaumont , ton commentaire me semblait bizarre après ce débat sur le café de Georges 😀

          1. Scarlet Pimpernel

            Dis donc, GO, et le QI de Sylvia Kristel ? pas de commentaires ? bien la peine que je m’épuise à te trouver, comme avec Sharon Stone, des dames de haut parage intellectuel…

            1. gameover

              SP t’en as pas des plus fraîches ?
              Mais j’aime bien les femmes intelligibles plutôt qu’intelligentes et seulement les brunes. 🙂

              « Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit se jeter sur la première gourde. »

            2. Black Mamba

              Plus fraîche en effet , ce serait mieux , car elle est morte et enterrée la Sylvia 🙄

            3. Scarlet Pimpernel

              Petit cela… petit… mais quand j’ai regardé les clichés de SK entre ses 20 ans et sa mort en effet récente, le vieux coeur qui bat encore dans ma poitrine a saigné devant la tragédie de cette vie et de cette beauté anéantie…. SP est un sentimental, devenu cynique par protection…

            4. Black Mamba

              Pas si petit que ça …si GO avait jeté un oeil sur wiki, il vous aurait fait aussi la remarque.
              Je suis d’accord que son destin fut plutôt tragique et un beau QI ne garantit en rien un meilleur destin .

  10. Minou

    « Dans la tête de Sylvia, les questions se bousculent. Comme il y en a beaucoup et que sa tête est petite, même s’il y a pas mal d’espace vide, cela finit par s’entrechoquer »

    Voila ton problème Sylvia tu te pause des questions (beaucoup trop) et encore plus depuis que tu lis H16 et Contrepoint, alors s’il te plaît dans le but de préserver ta santé (ne mange pas trop gras, trop sal…) laisse toi faire, écoute les hommes et femmes politique eux seuls savent ce qui est bon pour toi (surtout ceux de goche).

    1. kekoresin

      Entre Petit Chat et Minou, ça va finir par l’énerver H16 (vous savez, celui que met passe les chatons au shaker (pas à la cuillère), avant de les faire rissoler jusqu’à ce que l’agonie les emporte dans un râle maounesque…

  11. Anatole

    Les auteurs ont oublié de préciser que Sylvia est titulaire d’un master II en ethnosociologie post structuraliste de la prestigieuse université de Paris VIII et qu’elle a décroché (avec un p’tit coup de piston) le concours d’adjoint de deuxième classe au sous chef du service de taillage des crayons à la mairie de Paris.

        1. gameover

          Fais gaffe il y a une nouvelle loi sur le harcèlement.
          Mais bon, tant que tu n’en es pas à 15,000 comme Eric Raoult…

            1. Scarlet Pimpernel

              On en a vu un exemple, allusif mais clair, hier soir, après que je sois allé au lit… Ce Blog évolue lentement vers l’Escadron Volant …

            2. Black Mamba

              Ben, oui , Scarlet Pimpernel pensait que j’étais entrée dans les ordres , il trouvait que mon nouvel avatar avait l’air fort innocent,… un parfum de sainteté
              http://i.imgur.com/Kx1V6.jpg
              Comme vous pouvez le voir il est encore très porté sur le charnel :mrgreen:

    1. val

      Tout à fait , elle clame urbi et orbi que son travail est harassant , qu’elle croule sous les crayons mal taillés et qu’elle « gagne un salaire de misère » (appellation contrôlée a usage exclusif de la fonction publique)

  12. Anatole

    Ah oui, et pis aussi, ils ont oublié de dire que de temps en temps elle fumE avec sa copine une cigarette avec des morceaux de drogue dedans. Bon d’accord, ça la fait tousser un peu, ça s’accorde assez mal avec la conduite rectiligne d’un vélib, mais je la cite: « c’est complètement hyper top dans ma tête au niveau du vécu convivial ».

    1. Claribelle

      Meuh non ! Elle s’est mise à vapoter parce que fumer c’est pas bien, ça fait mal aux poumons (les siens et ceux des autres) et ça empeste les vêtements et les cheveux.
      Ceci dit, vu le manque à gagner des buralistes à cause de cette concurrence déloyale d’Internet qui crée des chômeurs partout (mais donne un choix infini y compris le dimanche), elle se demande si elle ne doit pas, par solidarité, passer à la e-cigarette vendue exclusivement par les buralistes (Ploom ploom tralala…) mais comme il y a du tabac dedans (80% quand même), elle hésite encore…

  13. Higgins

    Excellent. Pour moi un des meilleurs de la série car terriblement crédible (encore plus que d’habitude). Et puis, j’adore cette charge justifiée contre la tyrosémiophilie. On ne parle jamais assez de la tyrosémiophilie et de ses ravages chez les êtres faibles. Vite créons un collectif.

    1. Zendog

      Je plussoie. Et ce billet fait plus pour décrire la situation que des invectives ou des indignations. Vive l’humour !

      1. gameover

        Oui, sous un air extérieur impassible (*) : tempête sous un crâne.
        Le meilleur billet dans cette catégorie.

        (*) : que vient trahir le petit coup de pied au Vélib’

  14. Le Gnôme

    Elle a du pot, Sylvia, elle ne s’est pas fait agresser dans le métro, car le public témoin de la scène n’aurait pas fait un geste pour lui venir en aide, tétanisé par la peur que l’agresseur se retrouve avec un gnon, et que le bon samaritain se retrouve en garde à vue, au tribunal et condamné à de lourdes indemnités pour s’être mêlé de ce qui ne le regardait pas.

    1. Calvin

      Tiens, ça pourrait faire l’objet d’un nouvelle épisode de cette chronique, où Arnaud – mais oui, rappelez-vous de l’Episode 3 Jeu de mains, jeu de vilains, le gars qui a crû qu’il pouvait se défendre et qui est accusé de violence envers son agresseur – est un simple passager et ne peut se résoudre à défendre la jeune victime d’une agression dans le métro.

      D’ailleurs, le fait qu’en France, seuls les criminels et les policiers ont réellement le droit désormais d’avoir une arme, aide dans ce genre de situation.

      1. gameover

        Sans vouloir donner dans la stigmatisation l’agresseur sexuel de mardi à Lille était marocain (pas ministre hein !) et l’accent de sa victime fait penser aux même origines : en général le genre d’agression dont il ne faut pas se mêler car ça a vite fait de se retourner contre vous, c’est malheureux mais c’est comme ça.

        18 mois de prison et expulsion du territoire pendant 2 ans seulement : pourquoi pas à vie ?

        1. GrosBen

          Et puis dans ces cas-là quand t’as un physique lambda face un agresseur armé et bourré, il n’y a pas de juste milieu:
          – Soit tu lui portes un gros coup par surprise pour le sonner direct avec toutes les conséquences judiciaires que ça peut impliquer.
          – Soit tu t’abstiens d’intervenir car l’arme pourrait très vite se tourner contre toi.

          Quant au fait qu’aucun témoin n’ait prévenu les secours, ça sent la pignouferie de presse. A tous les coups, c’est la police qui n’a pas jugé bon de se déplacer. Moi la dernière fois que j’ai appelé les flics c’était pour signaler que 2 individus armés de bâtons poursuivaient un autre type, on m’a répondu que c’était pas interdit de se promener avec des bâtons…

          1. Nocte

            Il y a pléthore de caméras sur la zone, pourtant aucune alerte remontée…

            « Ahem… oui, bon, alors, ça peut peut-être s’expliquer par le fait qu’on ne peut peut-être pas avoir du direct »

            1. gameover

              Oui j’ai rigolé quand j’ai lu que les gars de la sécurité ont 1000 caméras à manager mais que 30 écrans et toussa en contrôle manuel.

          2. Nemrod

            J’ai envoyé ce commentaire au « Bigareau »en réponse aux courageux citoyens scandalisés.
             » en d’autres lieux je serais intervenu avec mes 2 copains …Smith et Wesson.
            Mais ici et maintenant c’est pas possible.
            Faut savoir ce que l’on veut mes amis. »

    2. Nocte

      Curieusement, l’analyse du JT de F2 omet cette piste dans sa liste des raisons qui peuvent faire que les gens n’ont pas agi.

  15. Adrien

    Aaaaah, Sylvia, ma référence, mon modèle dans la vie, mon mentor…

    Mais que la vie est dure… Et tous ces hérissons écrasés sur le bord des routes ? Et les abeilles qui disparaissent ? Et tous les insectes qu’on écrase quand on marche dans la forêt ?

    HS concernant les Européennes : « Selon un sondage du CSA pour Nice-Matin et BFMTV, le Front national obtiendrait 24% des suffrages, en faisant le premier parti de France devant l’UMP (22%) et le PS (20%). L’UDI (9%), le Front de gauche (7,5%) et Europe Écologie-Les Verts (7%) arrivent loin derrière. » source Le Figaro

  16. Before

    « Elle ne renonce pas à changer les choses » : Attention, vous vous laissez aller !
    Vous frôlez l’optimisme, là !

        1. gameover

          En fin d’année 2012 le CC s’est auto-saisi (!) et a retoqué l’exonération des droits de succession en Corse :

          Dans sa décision n°2012-662 DC du 29 décembre 2012, le Conseil constitutionnel a censuré la prorogation d’un dispositif dérogatoire prévoyant l’exonération totale des droits de
          mutation applicable aux biens immobiliers situés en Corse.

          dérogatoire… ça devait faire 200 ans que ça durait.

          Vaut mieux pas traîner rue de Montpensier…

            1. gameover

              Perso ça ne me gênerait pas que leurs droits de succession soit exonérés si c’est appliqué partout.

              Bien qu’un tel raisonnement ne soit pas forcément libéral puisque certains prônent l’abolition de l’héritage. Ca se discute.

      1. Higgins

        Déjà, le simple fait de voter un tel texte en dit long sur la mentalité de ses auteurs. Et puis, pour avoir vécu quelques années sur place, ce n’est qu’un épiphénomène de plus. Le mot de Napoléon sur Talleyrand s’applique parfaitement à cette contrée. Dommage, les autochtones, les vrais, valent beaucoup mieux.

  17. Marco33

    « Et sinon, cela aurait été la baisse des vitesses maximales autorisées, ou la circulation un jour sur deux, ou les embouteillages, ou l’évident cumul des trois. »
    -> Sans compter les défilés de grèves….

    1. petit-chat

      Et en cas de pic de pollution, il faut rester chez soi, et éviter tout effort physique (bon, pour les fonctionnaires c’est pas trop dur (c’est méchant ça )!)

    1. royaumont

      Il s’est fait largué par sa Julie et il rampe pour essayer de faire revenir Valérie.
      Bref, en ce moment, il en est réduit aux travaux manuels (pas Valls).

      1. Anatole

        Mon arrière grand mère disait que ce genre de travaux manuels rendaient sourd. Apparemment elle n’avait pas tord.

            1. Black Mamba

              C’est un excellent exercice musculaire pour garder une peau ferme et une mâchoire bien dessinée 😀

  18. Je la connais

    Je la connais, elle vient même souvent sur Contrepoints !

    Si je peux dire que l’histoire du petit chat mort m’avait particulièrement touché au cœur (pauvre Laurent, et surtout pauvre chat), là par contre je dois dire : heureusement qu’il y a un bon café.

    Cette personne est détestable….

    1. Black Mamba

      les féministes sont peut’être détestables mais elles sont les voix de toutes celles qui n’osent pas s’exprimer …

      1. gameover

        Il y a un article today dans le figaro d’un mouvement féministe qui trouve que les femen leur font du tort. Je vais peyt être me mettre à soutenir les femen alors !

        Un truc marrant hier dans le grand journal de canal + au sujet de la directive de Ségoreine d’interdire le décolleté dans son ministore :
        Sapin (comme un sapin) a demandé si c’était une blague… et du Gorafi a précisé un autre intervenant.

        Comme quoi la réalité dépasse l’affliction.

        1. LeRus

          Ah, oui, j’ai vu ça et ça m’a bien fait marrer! Des féministes que personne ne connait sauf les assos où on tâte plus souvent du petit four plus souvent que du pavé!

          Je respecte beaucoup les Femen dont l’existence même montre à quel point leur combat est nécessaire. Qu’on puisse simplement choquer en 2014 en montrant ses seins est bien la preuve de la régression de beaucoup de pays dans le monde…

          Par contre, je trouve que le choix de leurs cibles est discutable.

          1. Nocte

            Qu’elles montrent leurs seins, ne me choque pas, et à dire vrai, si c’est leur trip…
            En revanche, leurs invectives parfois physiques, ou aller troubler un lieu de culte (et pour certaines, uriner sur un autel)…

            1. Nyamba

              -1 sur ton premier point. Certaines poitrines sont vraiment moches, tombantes, toutes flasques, en mode gant de toilette non essoré. C’est une agression visuelle, et le principe de non agression, c’est ‘achement important.

            2. Black Mamba

              Je suis d’accord sur ce point avec toi Nyamba alors quand Game Over parle de soutient … je dirai qu’il leur faudrait de la chirurgie plastique pour donner envie…

            3. LeRus

              @ Nyamba:
              C’est vrai que depuis qu’elles ont déménagé de l’Ukraine vers la France, elles ont perdu, comment dire, de la légèreté… 🙂

              Mais, je suis bien trop biaisé pour avoir un avis utile.

            4. Scarlet Pimpernel

              Je l’avais déjà relevé dans un passé pas si lointain (ce devait être à propos des errements esthétiques de la Trierwailer) mais cela se vérifie, comme WP peut nous le confirmer :

              And Man knows it! Knows, moreover, that the Woman that God gave him
              Must command but may not govern—shall enthral but not enslave him.
              And She knows, because She warns him, and Her instincts never fail,
              That the Female of Her Species is more deadly than the Male.

          2. Théo31

            « Par contre, je trouve que le choix de leurs cibles est discutable »

            Et les catholiques qui voient ces horreurs débouler dans leurs églises se disent toujours opposés à l’avortement.

  19. Karamba!

    Bah que Sylvia ne se désespère pas, on lui a déjà créé un nouveau gadget pour parer à sa frustration socialiste et éviter que les précieux votes s’égarent n’importe où. Ca s’appelle Nouvelle Donne…

      1. Oui oui

        Non, j’ai décidé de faire le deuil de ce bon Golum. En fait, j’essaye de disparaître pour soulager les autres de ma folie. C’est que c’est pas évident !

        Bises à vous beau serpent.

        1. Black Mamba

          Pour moi, tu resteras mon Golum adoré avec tes gros beaux yeux tout mignon tout plein 😉
          Bises à toi aussi

  20. JS

    Une semaine comme les autres dans notre petite URSS:

    – Vacances scolaires + RATP = retards répétitifs dans les transports en communs. Et quand je dis retards je parle en heures, et tant pis pour ceux qui vont bosser, z’avé qu’à être en vacances.

    – Mouvements de grève dans mon ancienne entreprise : les CGTistes qu’on ne voient jamais bosser le reste de l’année s’en prennent…aux clients ! Si si c’est possible..

    CPEF

    1. LeRus

      Wowowo… Les transports en URSS n’étaient pas réputés pour être en retard, (le métro russe est toujours particulièrement efficace), et… les grèves étaient simplement interdites dans le paradis communiste! 🙂

      Non, non, la France est au niveau supérieur, une société où le travail est ridiculisé, la réussite diabolisée et l’incompétence récompensée.

      1. petit-chat

        France : « une société où le travail est ridiculisé, la réussite diabolisée et l’incompétence récompensée »
        Remarquable résumé.

        1. val

          Tout à fait, on a réussi le tour de force d avoir les défauts du communisme (sauf goulag) sans les avantages forts nous sommes très forts…..

          1. gameover

            Bah le goulag faut voir ça comme un lieu de méditation 🙂
            La preuve, Soljenitsyne a écrit quelques bouquins.

    1. Nocte

      Selon elle, le quotient conjugal aurait des effets sexistes

      Et on fait comment pour justifier ça auprès des couples lesbiens ou gays qui sont mariés ou pacsés ?

      1. gameover

        Un peu de libéralisme :

        «  »la neutralité du système fiscal au regard des choix de vie individuels », estimant que « ce n’est pas à la fiscalité de décider ou d’influencer le mode de vie des citoyens ».

        et beaucoup de socialisme :

        « Autre avantage d’une éventuelle surpression du dispositif : une économie pour l’Etat d’au moins 5,5 milliards d’euros. »

        Mais l’idée directrice c’est le libéralisme hein !
        Ca leur viendrait à l’idée de faire des mesures à recettes égales ?

        1. gameover

          Oui une recette pour l’état on appelle ça une « économie ».
          Ca fait 2 ans qu’on entend de plus en plus ce concept.

          Le mariage est une niche fiscale… toutes des chiennes !

            1. Anatole

              Laissez tomber ce misérable sexiste de Gameover, BM, et rappelez vous le célèbre proverbe Inuit: La caravane aboie mais le chien passe.

            2. Black Mamba

              Cher Anatole, je ne suis point choqué par son sexisme, je m’en amuse même … :mrgreen: j’adore jouer

          1. Scarlet Pimpernel

            « Le mariage est une niche fiscale… toutes des chiennes ! »

            Joli !!!! (sauf Maman, naturellement)

          2. Nocte

            Si, c’est une économie… ce sont 5,5 milliards qui ne seront pas empruntés sur les marchés, donc c’est une économie.

  21. vegeta

    les français apeurer d’être traité de « facho » ou de faire parti de l’extrême droite ( peur aussi des procès de SOS racisme, les droits de l’homme, le PS etc ) on laisser une chance pour la France violé une jeune fille dans le métro de Lille sans rien dire et sans rien faire

  22. LeRus

    Un commentaire HS, mais je ne savais pas où le poster.

    On aime critiquer (et c’est justifié) les volontés du gouvernement français et parfois US de contrôler internet. En parallèle, je suis toujours étonné de constater combien la Russie et son leader sont attirant par certains commentateurs.

    Voici un lien vers RSF qui explique assez bien les nouvelles lois russes relatives à internet. Ces lois ont été votées. Dans le tas:
    – Obligation de tout blogueur ayant plus de 3000 visiteur par jour de s’enregistrer auprès des autorités comme étant un média de masse,
    – Interdiction de critiquer le gouvernement ou l’armée

    http://en.rsf.org/russia-will-the-russian-internet-soon-be-18-04-2014,46167.html

    Du grand libéralisme.

  23. Anatole

    La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a annoncé aujourd’hui vouloir créer 100.000 emplois en trois ans « grâce à la transition écologique et énergétique ». Non vous ne rêvez pas! 33 333 emplois créés par an soit entre 0,5 et 1% (selon les sources) du nombre de demandeurs d’emploi actuels. Ca c’est de la transition énergique! Je crois que l’on n’a pas fini de rigoler avec la 1ère ex.

    1. Nemrod

      En tous cas moi l’escrologie m’a permis de rencontrer une ambassadrice aujourd’hui.
      Une « ambassadrice de tri » : rigolez pas c’est vous qui payez !
      Elle m’a remis mes sacs poubelles transparents dans lesquels j’ai pas encore compris ce que j’avais le droit de mettre.
      Elle m’a aussi donner un joli magazine « Dechets Mag »avec pleins d’articles super intéressants sur mes poubelles…si, si !
      En édito y a un brûlot sur les vilains qui font rien qu’à mettre des déchets pas prévus pour dans les containers à bouteilles , boites de conserve et journaux.
      Et pis y un gentil article sur la deuxième vie des dechets qu’on peut racheter dans 2 magasins : »la boutique du coeur » et  » la boutique pour … pour ?…Pour tous, bingo, y’en a qui suivent !
      Ah et pis aussi y disent que la décheterie, et ben, elle récupérera plus les aiguilles des diabétiques à cause du secret médical.

      Bon, je résume.
      Ca nous coûte un bras.
      Ca marche pas : ces crétins n’ont pas pensé que leurs containers à la con allaient être remplis des merdes que les gens ne peuvent plus mettre dans leur poubelle vue qu’elle est fouillée = amende !
      Mêmes connards qui sont d’une discrétion de jeune fille avec les diabétiques mais qui fouillent tes poubelles et savent quand tu as tes ragnagnas ( pour les dames).
      Depuis leur putain de bordel de tri sélectif, le moindre chemin est une décharge et les gens font brûler leurs ordures dans leur jardin.

      Magnifique !
      CPEF de chez Foutu.

      1. Nyamba

        J’ajoute que les déchets (donc, en gros, les emballages qu’on a déjà payés à la caisse et qu’on nous a aussi taxés, parfois deux fois – TVA + écoparticipation – et pour lesquels on paye une jolie taxe d’enlèvement des ordures) sont ensuite revendus (à l’Inde, en ce qui concerne ma petite île perdue). Personnellement, je me déteste de continuer à séparer les cartons propres des papiers gras et des feuilles de salade.

        1. gameover

          En suisse, vu qu’ils paient leurs poubelles au kg, j’ai vu dans les années 90 les gens enlever les suremballages en sortie de caisse et les laisser là… démerde-toi avec ça…

          Toute mesure de ce type en france (poubelles au kg) verra nos bords de route ressembler à des décharges comme quand il n’y avait pas les déchèteries.

          Nyamba, si j’ai bien compris tu te refuses à trier. donc la douche stp ça sera 15 minutes maintenant au lieu de 30. :mrgreen:

          1. Nyamba

            Ma raison me hurle que le tri, c’est du foutage de gueule, mais mon corps le fait par réflexe… Je garde mes 30 min, merci !

            1. gameover

              Ta raison a raison

              http://www.lepoint.fr/societe/et-si-le-tri-selectif-ne-servait-a-rien-15-09-2010-1236746_23.php

              Un jour où je passais à la déchèterie qui nous a couté 650KE pour un bassin de 5,000 habitants j’ai vu le camion grue benner le container des plastiques dans la benne des non recyclables.

              J’ai demandé au chauffeur « que se passe-t-il qu’il se passe? » « le container est euh…plein » ok, merci.

              La déchèterie a fermé il y a un an.

            2. petit-chat

              Un commentaire du lien de GO :
              « C’est magnifique, on fait semblant de découvrir maintenant ce que tous ceux qui suivent la chaîne de bout en bout savent depuis des années ! Le tri sélectif est une arnaque, un sacrifice inutile au Dieu de l’écologie, l’équivalent moderne du sacrifice d’un poulet pour faire tomber la pluie : -). »

        2. Théo31

          Dans ma rue, le tri sélectif a quasiment disparu : les poubelles étant tout le temps dehors, tout le monde y balançait n’importe quoi.

      2. gameover

        Tu connais l’histoire des 3 gars qui se demandent ce qu’ils vont faire ce week end. Y en a un qui va au supermarché et qui achète 3 packs de bière et une boite de tampons.

        Ces collègues lui demandent pourquoi les tampons ?

        – Bah j’ai vu à la télé qu’avec des tampons on pouvait faire du vélo, du cheval, aller à la piscine…

        1. Aristarque

          Elle est plutôt éculée, celle-là qui se racontait depuis les années 60, au moment où certaine marque d’ outre-Atlantique insérait systématiquement, dans les hebdos féminins, des pubs vantant la capacité des femmes utilisatrices à pouvoir continuer leurs activités sportives…

        1. Scarlet Pimpernel

          Anatole, je suis certain qu’en Anatolie, le langage est plus châtié, au reste les bachi-brouzoufs en sortaient…
          Cependant, le Mouron Rouge étant toujours disposé à aider les aristos en danger, je te propose à la suite les termes vulgaires et leur traduction en langage noble :

          « à la con » = alakon tm
          « putain de bordel » = hétaïre de maison close
          « merde » = nuts
          « connards » = chaganards
          « ragnagnas » = Dieppe 19 août 42
          « jeune fille » = l’article a disparu si l’on en croit nos commentatrices

      3. Théo31

        « les gens font brûler leurs ordures dans leur jardin »

        Sans oublier « les ordures qui font brûler les gens dans leur jardin » qui coûtent quelques ponts.

      4. bob razovski

        J’ai essayé le tri sélectif:

        Un coup dans la poubelle de droite, un coup dans la poubelle de gauche… Ca reste des ordures qui s’auto-recyclent en hémicycle.

      5. LeRus

        Chez mes bohémiens, on paye environs 100€ par an pour la poubelle. Ça donne droit à un ramassage d’une poubelle de 140l, une fois par semaine. On peut aussi payer moitié moins cher et la poubelle est ramassée une fois toute les deux semaines. On peut aussi prendre une poubelle de 240l, c’est… deux fois plus cher.

        A moins de 500m il y a des containers de recyclage, permettant de diminuer la taille des déchets domestique.

        Ah oui, j’oubliais, la taxe locale (en fait pour les égouts) est de 200€ par an pour une famille de 4. Pas de médiathèque, pas de piste cyclable, pas de d’assos subventionées, etc… Mais trois bistrots! 🙂

  24. Nyamba

    Qu’elle est choupi, la Sylvia ! On la sent presque prête à basculer dans la critique constructive du système, pour peu qu’elle passe moins de temps à mater des pubs à la télé…
    Finement observée, l’écoconscience adaptative (« J’ai des ampoules basse consommation, je peux bien passer 30 min sous la douche, merdalors ! ») ; j’aime beaucoup. Je pratique, aussi 🙂

    1. petit-chat

      Jamais compris pourquoi les femmes passaient 30 minutes dans leur bain (enfin, j’ai bien une petite idée, mais Calvin est sur le site…)

      1. Nyamba

        Jamais compris pourquoi les hommes s’imaginaient que les femmes dans le bain, ça donnait un truc du genre : https://www.youtube.com/watch?v=-tcJKk9Xb_o (les 25 premières secondes en tous cas). Dans ma fratrie complète, figurez-vous qu’on est tous traumatisés par mon Auguste Mère, qui nous interdisait de passer plus de 3 min à faire couler l’eau (si l’humanité était calquée sur le modèle de ma Môman, on n’aurait pas eu besoin d’inventer le mot « gaspillage »…), donc on passe notre vie d’adultes à compenser.

        1. Black Mamba

          WP (pour nous éviter de nous casser la voix à répéter les mêmes instructions à nos enfants ) il a réduit le débit au maximum qu’il pouvait dans la salle de bain de nos enfants . Ils passent autant de temps mais le débit est 10 fois inférieur :mrgreen:

          1. Nyamba

            C’est cruel, tout bonnement cruel.
            Il est peut-être bon de préciser que, compte-tenu de la localisation de ma maison d’enfance, il n’y a JAMAIS eu de fort débit au robinet. Ma mère n’a jamais jugé bon de mettre un surpresseur, et s’en fiche de passer 2 min à remplir une bouteille d’eau…
            Aparté : Ma mère est la créature la plus adorable et la plus terrifiante que je connaisse. Et elle se bonifie avec le temps, ce qui ne gâche rien ^^ .

            1. Black Mamba

              Cruel , peu être bien, mais au moins depuis qu’il a fait ça je n’ai plus besoin de me boucher les oreilles car c’est lassant de l’entendre rouspéter pendant des heures … Il est pire qu’une bonne femme quand il se met à maugréer et à monter dans les décibels . Et comme il sait que je deteste entre hurler quelqu’un dès mon réveil , c’est la meilheur solution qu’on a trouvé et tout le monde en est satisfait .

          2. Scarlet Pimpernel

            Tout le monde sur ce Blog se doutait bien de ce que WP était un psychopathe… j’irais jamais prendre une douche chez vous…. sacré Norman…

            1. Black Mamba

              Il est vrai que je le classe volontiers dans la catégorie psychopathe … son côté maniaque et mon laxisme dénote énormément … Il a cessé d’essayer de me transformer en une Lady bien comme il faut, ma grand-mère n’y ai pas arrivé, il fait petit bras à côté d’elle :mrgreen:

            2. Scarlet Pimpernel

              J’aime bien laisser traîner de petits hameçons comme cela, car BM possède une âme de fouineuse persévérante…. elle trouve assez bien, en général…

  25. Théo31

    Sylvia a dû se dire, se découvrant cocue alors qu’elle n’a jamais été mariée ni en couple : avec Hollande, en France, en 2012, on a juste changé le mongaullio à la tête de l’Etat.

  26. BRI-Gnoles

    ‘tain, vu de là, elle est bien triste la vie de cette Sylvia.
    Je connais personnellement une Sylvia. Il y a quelques différences entre ces Sylvia : celle que je connais continue à voter socialiste et elle n’aurait jamais mis un coup de pied à un vélib en utilisant un terme aussi grossier. Elle a aussi une machine à café dont certains ici font la promotion avec un style très justificateur.

    C’est à dire que pour Sylvia, le regard des autres sur sa vie et ses coutumes a une énorme importance (l’inverse est tellement vrai).
    « Quoi, tu n’as pas une machine nexpreso chez toi ? Parce que tu comprends si tu en avais une, nous pourrions aller dans ce magnifique magasin ensemble avec les copines pour choisir un nouvel arôme; tu sais, le produit est d’une grande qualité, les vendeuses sont très bien habillées et y’a même un vigile à l’entrée. »

    Elle ne peut pas dire qu’elle utilise encore une cafetière à piston (non mais c’est trop l’age de pierre quoi !), l’objet est remisé dans un carton et Sylvia n’ira plus chez le petit torréfacteur du coin qui lui vend du très bon café et non mélangé afin de satisfaire le palais du plus grand nombre et que désormais l' »échange » avec le vendeur se limitera à un discours scripté sans intérêt, dénué de tout, aseptisé, le tout emballé uniformisé dans une capsule bourrée d’aluminium.

    Oui mais voilà, c’est tellement rassurant de faire (et de penser) comme les autres, être habillé pareil; l’inverse est suspicieux.
     » Ouf, je suis tranquille, je vais pouvoir me concentrer sur l’achat du machine à faire de l’eau qui fait psshit (elle en vient même à penser qu’ouvrir un bar à eaux qui font pssshit pourrait être un concept intéressant). »

    Mais entre temps la mairie a basculé de l’autre côté et Sylvia a perdu son emploi surpayé.

    « Elle ne renonce pas à changer les choses, au contraire ; mais comment ? »

    Sylvia n’a pas réussi à changer les choses.
    En revanche, et le processus fut rapide, elle a réussi à changer de vie.

    Une petite maison modeste sur un terrain fertile, quelque part en Provence. Les oliviers ont remplacés les immeubles et la terre le goudron.
    Le matin, la mésange s’est substituée à la machine qui nettoie encore bruyamment son ancienne adresse où le prix de son loyer était plus élevé que le coût de son crédit actuel. Bon ok, la connexion internet n’est pas bien rapide mais la taxe d’habitation a été divisée par deux ce qui finalement tombe bien parce que son salaire aussi a été divisé par deux et elle ne paye plus d’impôt sur le revenu.
    En changeant de vie les choses ont changé autour. D’ailleurs elle a même connu l’amour alors qu’avant elle n’avait fréquenté que le désir.

    Ah, elle a gardé sa machine nethprezo mais se procure maintenant (malgré sa connexion internet pas très rapide) des capsules bio ayant un impact nul sur l’environnement avec du très bon café torréfié artisanalement inside.

Les commentaires sont fermés.