Agression lilloise : doit-on vraiment compter sur la collectivité ?

Mercredi dernier, dans le métro lillois, une jeune femme se fait tripoter par un ivrogne. Appelant à l’aide les passagers de la rame, elle doit cependant subir l’individu alcoolisé sans que personne n’intervienne. Ce n’est qu’une fois hors du métro, au milieu de la circulation urbaine, qu’un automobiliste lui viendra en aide. Magie des réseaux sociaux couplés à une presse en désuétude trop heureuse de faire du drame social pour occuper ses colonnes, ce fait divers malheureusement banal a rapidement enflé pour finir par faire de gros titres dans la presse nationale.

En substance, l’affaire racontée par les journaux nationaux est brossée à gros traits : la jeune femme a été agressée sexuellement, a subi les attouchements d’un jeune homme en état d’ébriété, le tout sous le regard indifférent (ou torve et concupiscent, allez savoir) de nombreux passagers du métro qui se sont honteusement abstenus d’intervenir. Ceci n’a pas empêché la justice de passer puisque l’agresseur a finalement été rattrapé, est passé en comparution immédiate et s’est pris dix-huit mois de prison ferme assorti d’une interdiction du territoire de deux ans (le fait qu’il était, comme on dit de nos jours, « défavorablement connu » des forces de police a dû jouer quelque peu).

Mais voilà : tout ceci soulève plein de questions, dont une de société qui aura été posée par le procureur de la République de Lille, Frédéric Fèvre, et qui en a profité pour ouvrir une enquête préliminaire pour « non-assistance à personne en danger » : comment la société égalitaire, solidaire, citoyenne, multiculturelle, festive et éco-consciente dans laquelle nous vivons tous, et pour laquelle nous payons tant d’impôts afin que ça se passe bien, comment peut-elle dériver pour aboutir à cette hideuse indifférence de nos concitoyens devant les malheurs d’une femme agressée ?

indifference

La question posée, l’enquête débute donc. Il ne s’agit plus de châtier l’impétrant (c’est fait, n’y revenons plus), ni même d’en expliquer le comportement : tout le monde sait que c’est la société qui est au moins en partie responsable de la dérive de ce pauvre homme, que ce sont les conditions d’emploi difficiles, le turbo-capitalisme des patrons mangeurs d’enfants communistes et l’ultra-libéralisme doublé d’un individualisme double-couche molletonné de tous les individus qui traînaient par là qui ont produit ce résultat navrant, pas de doute. Non, ici, il s’agit de retrouver ceux qui n’ont rien fait et de les punir aussi un peu, parce que franchement, dans une société normale (égalitaire, solidaire, citoyenne, multiculturelle, festive, éco-consciente et aux bisous nappés de caramel) il est inconcevable qu’on laisse ceci se produire. Et puis ça tombe bien, c’est puni par la loi, d’abord.

Il faut bien ça. Le procureur de la République à Lille est d’ailleurs tout tourneboulé de l’intérieur et a bien rappelé le fond du problème :

« En tant que représentant du ministère public, je suis inquiet de ce visage d’une société où on est capable de prendre une autre rame en laissant seule une femme face à son agresseur. Il est là, l’effroi aujourd’hui, se dire que dans notre société, on ne pourra pas compter sur la collectivité »

Pansements "Hello Kitty"Voilà : c’est horrible de savoir qu’on ne peut plus compter sur la collectivité ! La collectivité, c’est l’alpha et l’oméga de la sécurité. C’est la béquille quand on boite, le coussin quand on doit mettre un genou à terre, le sparadrap Hello Kitty quand on est amputé. Et la collectivité qui n’agit pas, ce serait comme l’État qui n’apporterait pas de solution. Ce serait comme un service des urgences débordé qui laisserait mourir des gens faute de soin. Ce serait comme des gouvernants qui s’occuperaient plus d’air pur et de vélos que de chômage et d’entreprises. Ce serait insupportable. Il faut donc punir les individus individualistes.

Sauf qu’à première vue, cela ne va pas être totalement du gâteau de retrouver et mettre en examen les méchants égoïstes/individualistes indifférents au sort des donzelles en détresse. Et puis, on ne peut pas s’empêcher de se dire que cette recherche des coupables, de tous les coupables, ce pointage minutieux des défaillances cache un peu trop la nécessaire réflexion sur ce qui s’est produit.

Par exemple, on pourrait noter qu’à part la médiatisation très exagérée de ce fait divers, cette affaire est d’une triste banalité et n’est finalement qu’un nouvel exemple parfaitement ordinaire de ce qui se passe, régulièrement, en France. D’ailleurs, selon les propres paroles de la personne agressée,

« J’espère que ça n’arrivera pas à une autre fille. Arrivé une certaine heure, mieux vaut ne pas prendre le métro. Il y a des gens qui boivent, qui fument, qui sont désagréables. »

Apparemment, c’est donc quelque chose d’assez banal, à Lille, d’avoir des gens qui boivent, qui fument, et qui sont désagréables (on supposera ici qu’il s’agit en réalité de gens qui boivent plus que de raison, qui fument là où c’est interdit et des substances a priori pas autorisées, et qui sont plus désagréables que la faune habituelle de voyageurs en transport en commun). C’est d’ailleurs tellement banal qu’il y a quelques semaines, un groupe de militants du Groupe Identitaire avait organisé des « patrouilles sécuritaires » dans ce même métro, au grand dam de tout ce qui compte parmi les associations conscientisées, dénonçant l’apparition de milices (apparemment, le collectif, dans ce cas-là, ce n’est pas bien).

Eh oui : on est fort prompt à dénoncer l’absence de réaction des individus devant l’agression en cours, mais on oublie qu’apparemment, ce genre de faits divers est suffisamment courant pour que justement, plus personne ne s’en émeuve. Peut-être le problème réside-t-il en partie là, et il faut ensuite se poser la question : ces agressions ont-elles lieu parce que les gens ne réagissent plus, ou les gens ne réagissent plus, blasés, parce que ces agressions ont lieu régulièrement ?

Et là, la réponse est gênante quel que soit le cas.

Si les individus ne réagissent plus parce qu’il y a trop d’agressions, peut-être est-ce le signe clair d’un problème fondamental de sécurité. Peut-être est-ce la démonstration que la société, voulue si bisou, ne l’est plus depuis suffisamment longtemps pour que personne ne s’émeuve plus qu’une femme se fasse peloter lourdement par un poivrot agressif. Peut-être cette société est-elle devenue suffisamment violente pour que chaque individu fasse un calcul, sordide, d’importance de l’agression, et que celle-ci se soit classée bien trop bas dans le niveau de danger pour justifier une action… En tout cas, le collectif appelé de ses vœux par le naïf procureur, ici, est clairement en faute de n’avoir su endiguer cette insécurité galopante. Au fait, quelle entité collective est en charge, justement, d’assurer la sécurité ? La foule ? Les individus qui voyagent dans le métro ? Ou l’État par sa police ?

Au contraire, si les agressions ont lieu parce que les individus ne réagissent plus, peut-être est-ce parce que chacun d’entre eux sait qu’intervenir peut lui coûter fort cher. On ne compte plus, dans la presse, les cas où le bon samaritain, venant à la rescousse, se retrouve à son tour troué. D’ailleurs, Laurence Rossignol, sénatrice PS, avait fait l’expérience de cette « indifférence », et s’était étonnée que personne ne soit venu à sa rescousse ; mais voilà, lorsqu’à l’inverse de Laurence, on est défavorablement inconnu des services de police, on évite d’intervenir et de passer ensuite de longues heures au commissariat du coin à expliquer ce qui s’est passé, ou aux urgences à tenter de survivre. Sans compter qu’ensuite, l’agresseur, devenu agressé, peut aussi se retrouver à réclamer des dommages et intérêts. Et les obtenir.

laurence rossignol

Alors oui, comme le dit le gentil procureur, c’est fort désolant et très très mal de n’avoir pas observé de réaction. C’est bien triste que la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui autorise ce genre d’inaction. Mais voilà, monsieur le procureur : tout ceci n’indique pas franchement un problème au niveau des individus qui sont très rationnels, finalement, et qui ne réagissent pas parce que c’est devenu trop banal ou trop dangereux. Cela montre plutôt que vous et les juges, les politiciens et tout l’appareil d’État, avez parfaitement réussi à faire pénétrer le message important que seul l’État peut intervenir sur ce genre de problèmes.

Vous et tout l’appareil d’État avez persuadé tout le monde efficacement que la défense concrète du citoyen ne passait que par l’État. Et maintenant, vous vous plaignez que, l’État n’assumant pas les missions qu’il s’est lui-même arrogées, les citoyens soient les bras ballants ? À force de collectivisme, vous avez durablement désarmé les individus, physiquement d’abord, puis psychologiquement, en leur ôtant toute possibilité, puis toute envie, de défendre leur prochain. Et maintenant, devant l’échec lamentable de la collectivisation de la force, vous vous plaignez et vous versez des petites larmes ?

Allons. Un peu de cohérence, que diable !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires331

  1. Oui oui

    Quant à et quant au prennent un t, mais quand on, non ?
    Me trompeje ?
    C’est plus pour moi, en fait.

    Histoire, d’une vie « normale ». La fin est très bien et résume très bien le problème.
    Perso j’ai chez moi piolets (un grand et un petit qui pique bien) ainsi qu’une bâte de baseball xxl.

    Si un connard vient m’emmerder la nuit (comme je suis insomniaque) il risque d’etre percé et/ou la tête défoncée.

    Ceci, est, de la légitime défense. Circulez, il n’y a rien à voir.

    1. Black Mamba

      Petit joueur ! Va !
      J’ai une paire de Katana très aiguisée , mon époux peut dormir tranquille , je veille sur son sommeil 😈

      1. Oui

        Aie….pour couper le saucisson ?
        Faire des sushis ?

        Perso, je préfère le côté gore du piolet ou de la BATTE (avec TT). En tout cas, c’est toujours ça dans les films de zombies.
        Vous êtes plus Kill bill à priori 🙂

        Et puis pour la montagne, les katanas, ça sert à rien.
        Finalement comme le dit lateo, on a pas le droit en France d’user de légitime défense. Quant (t) à moi, je vous laisse, je vais finir de noyer mon voleur dans MA piscine.

      2. Kazar

        Si votre ramage se rapporte à votre pseudo…
        Pour ma part, rien, de tel qu’on bon vieux 9 mm et 18 coups dans le chargeur 🙂

            1. solutionstechniques

              Les munitions supersoniques ne sont pas adaptées au silentieux. En 9×19, presques toutes les balles de 147gn tirées d’un canon court sont subsoniques.
              http://tinyurl.com/kjdfydh

              Sinon, le Malfatti liste plusieurs charges subsoniques. Les munitions subsoniques, c’est un peu light en énergie (100-150J en 9mm), mais elles évitent d’être obligé de porter un casque anti-bruit sur les oreilles. 😉

            2. Caton

              La .22LR, tout comme le 9×19, est supersonique. Un silencieux est sans intérêt. Privilegiez un .45 pour l’utilisation avec un silencieux.

            3. Scarlet Pimpernel

              Le calibre « per se » n’est pas supersonique ou subsonique : c’est la munition utilisée qui l’est ou ne l’est pas en fonction de sa charge… On trouve sans pb des 22LR subsoniques, et le seul bruit perçu est celui de la balle touchant la cible si celle-ci est susceptible de résonner.

            4. kekoresin

              Perso, je fait dans le 10 mm auto. C’est pas discret mais ça sépare assez facilement le bas de la jambe du reste de l’agresseur!

            5. Caton

              @solutionstechnniques & @SP
              C’est exact, on trouve des munitions subsoniques tant en 22LR qu’en 9 para. Elles sont souvent un peu plus chères et doivent parfois être commandées parce que pas en stock. Leur qualité est par ailleurs souvent médiocre (voir cet avis sur le site proposé par ST: http://tecmagex.com/fr/review/product/list/id/6381/). Ceci étant dit, l’immense majorité des munitions vendues en 22LR et 9×19 sont supersoniques, là où la quasi-totalité des monitions vendues en .45ACP sont subsoniques. Si vous n’êtes pas un amateur d’armes à feu, et que vous souhaitez utiliser un silencieux, privilégiez le .45ACP.

            6. Kazar

              Ravi de voir qu’il y a nombre d’amateurs d’armes, voire de tireurs, en ces temps où même osez dire à des amis qu’on pratique le tir sportif m’a valu l’indignation d’amis (de gauche bien sûr, car le tir n’est pas bisou-compatible).

    2. Aristarque

      Puisque vous aimez les T, une batte de base-ball en requiert deux pour le prix d’un!
      Sinon, cela fait âne bâté!
      Quant est avec un T quand on peut le remplacer par « à propos de » ou « au sujet de », sinon c’est bien le D qui est requis… C’était la séquence de Maître Cap’ Hello! (veni, vedi)Vici… 😆

        1. petit-chat

          Il est obligatoire de signaler les espaces sous vidéo surveillance afin que les malfrats mettent leur cagoule à temps, il est prudent, de même, de leur signaler toute alarme qui pourrait les effrayer par leur « stridulence » vraiment insupportable et pouvant générer un trouble psychologique définitif et incompatible avec leurs activités.

        2. petit-chat

          Pire : un chien de garde, dressé, a empêché en le mordant un malfrat de s’adonner à ses activités rémunératrices après être entré par effraction, malgré les aboiements.
          La « victime » a porté plainte, le chien a été piqué.

    3. Djefbernier

      J’espère que ce procureur a le temps de lire tes analyses cher H. Vivement que l’amérique s’occupe de faire tomber quelques normes environnementales du genre port d’armes pour tous. Au plaisir

  2. Aristarque

    L’ insécurité du métro de Lille? Elle fait débat depuis trente ans, dès qu’il a été mis en service. Sa conception en a cependant tenu compte puisque les stations souterraines sont très peu enterrées (du aussi au fait que le sous-sol lillois est facilement gorgé d’ eau) et sans couloirs ou coursives interminables et pleins de recoins propices au guet-apens. Il est en plus rempli de caméras de surveillance mais un des commentateurs habituels (G O ?) parlait, il a qq jours de seulement une trentaine d’ écrans en poste de surveillance, avec en sus commutation entièrement manuelle! Et je ne crois pas que les caméras soient placées dans les rames, si bien qu’il est possible que la télé surveillance soit restée inopérante durant l’ agression… Quand j’ en étais utilisateur, je n’ai jamais rien vu mais je ne le prenais qu’ à des horaires de grand trafic et plusieurs de mes couples d’amis en sont utilisateurs pour aller/revenir du travail, sont dans le même cas. Il y a aussi une forte incidence de l’ heure dans le risque de la sécurité.

    1. Nocte

      Oui, c’est GO qui avait ajouté cela. Quant à l’agression, celle – ci ne s’est pas faite que dans le métro : elle a débuté dans des couloirs sous vidéo, puis dans le métro et s’ est poursuivie sur les quais, eux aussi sous vidéo surveillance.

        1. Calvin

          Non, Nocte a tout vu, tout entendu, mais il n’a rien dit ni averti personne. Un des nombreux témoins qui disent rien.
          Juste été émoustillé par l’incident.
          C’est un très vilain citoyen, ce Nocte !!

        2. Nocte

          C’est ce qui ressortait des différents atermoiements… 20 minutes de calvaire : personne n’a rien fait (et les caméras n’ont rien vu)

    2. Adolfo Ramirez Jr

      C’est quand même incroyable qu’avec autant de caméras (payées par la communauté) on ait rien vu d’une agression qui a duré 30 minutes et qui s’est déplacé!
      après on a beau jeu de s’en prendre aux passants, avec une grosse dos de moraline anti-individualisme.

      1. gameover

        Vu qu’on n’avait pas des précogs on a mis des caméras.
        Pas persuadé de leur utilité car la violence se déplacera dans des zones non couvertes.

        1. Kazar

          La principale utilité des caméras est pour l’identification des auteurs. En ce qui concerne le déplacement de la criminalité, l’argument n’est qu’à moitié vrai : de fait, un grand nombre de délinquants et de criminels sont des abrutis ne prêtant aucune attention à l’existence ou non de caméras, ce qui est somme toute logique, car si ils étaient moins crétins, ils ne commettraient pas lesdites infractions !!

          1. bob razovski

            Je plussoie.

            La violence ne se déplacera même pas en zone non couverte. Une capuche, des vêtements amples et hop, vu peut-être, mais pas reconnu 😉

        2. LeRus

          Depuis que les précogs ont été titularisés dans la fonction publique, c’est un peu la pagaille.

          Ce soir là, le premier précog était en arrêt maladie, le second en formation sécurité et le troisième avait une permanence syndicale…

          1. bob razovski

            Mouuuais…

            Ce sont de faux précog, puisqu’ils n’avaient pas prévu cette pagaille. Pagaille que nous, habitués que nous sommes, avions bien anticipés 😉

    3. Ano59

      Pour répondre à Aristarque, dans les rames VAL 208 (celles de la ligne en question, par exemple) il y a bien des caméras au plafond. 😉

      Bon après s’ils sont toujours trente pékins pour surveiller comme dit ici, ça suffirait même pas pour toutes les rames, je parle pas de toutes les caméras des rames, et n’évoquons même pas les stations…

  3. Tracy LA ROsiére

    Si j’en crois la somme des réactions ce problème semble concerner une partie assez large de la population ( citoyenne ).
    Je n’ai pas tout lu mais je suis assez d’avis d’un correspondant qui prétend que « La population prendra un jour les chose en main ».
    C’est souhaitable, faute de quoi cette société deviendra totalement ingérable, incohérente et dangereuse – Notons que c’est la pente sur laquelle nous glissons.
    Évidemment ça piquera un peu les yeux au début.

    1. Black Mamba

      Quand la population prend en main la sécurité , c’est que c’est devenu invivable donc on a encore malheureusement , tout dépend de quel coté on se trouve de la marge 😉

      1. malicorne

        Pour que la population prenne en main sa sécurité, il faut entendre que ni l’armée, ni la police ne sont plus en mesure de l’assumer. Cela ne peut se produire qu’en cas d’effondrement de l’Etat. Généralement en conséquence à une faillite économique. Mais avez-vous réfléchi à qui vous aurez en face de vous ? aurez vous les moyens d’assurer votre propre sécurité. Seule, n’y pensez-même pas. Vous aurez en face de vous des bandes organisées ou des prédateurs isolés, mais déterminés et souvent expérimentés.

    2. Sindbad

      En somme la conclusion est qu’il faut que la population prenne les choses en main. Inutile de vouloir pratiquer des arts martiaux, ou s’armer d’un 22 long rifle ou etc… Prenons déjà en main, notre destin politique. Ne laissons pas des lobbys dénaturer les lois que nous voulons faire appliquer. Ne laissons pas nos députés, sénateurs à la merci de pouvoirs occultes de la finance, finance qui en toute logique ne défend que SES intérêts. Ne laissons pas les banques jouer avec notre argent et quand elles perdent c’est nous qui payons. Faisons qu’en sorte le partage des richesses soit plus équitables, plus notre voisin est bien et moins il nous pose problème, c’est du gagnant gagnant. On se recroqueville tous, derrière des protections de plus en plus contraignantes, nous devenons de plus en plus démunis face à un monde de plus en plus injuste. Nous voyons tous que nous sommes dans un train qui se dirige directement vers un mur, et on attend tous la collision… Prenons nous en charge, voyons les choses autrement que ce que l’on propose, des recettes éculées inadaptées et inefficaces. La croissance qui y croît encore ? Osons un autre regard sur la politique, autre regard sur le système qui nous régit depuis des décennies. Reprenons la main ! Les européennes s’y prêtes … allons y.

      1. gameover

        … et la princesse s’est mariée avec le beau chevalier et ils eurent beaucoup d’enfants.

        Envoyez le générique :

        Voici venu le temps des rires et des chants, dans l’île aux enfants c’est tous les jours le printemps, c’est le pays joyeux des enfants heureux, des monstres gentils eh oui c’est un paradis…..

  4. gem

    Qui n’entend qu’un son, n’entends qu’une cloche. Je déteste subir une injonction de condamner des gens sur des on-dits. La cloche, la fille ou les autres.
    Agression sexuelle ? indifférence des présents ? c’est la version de la fille. Dont on ne me fera pas croire qu’elle n’a pas de téléphone, qu’elle n’en connait pas les touches 1, 7 et « appel » sur très littéralement le bout des doigts (pour les faire du fond de sa poche) …
    L' »agresseur » ? son affaire était médiatiquement faite. La police, qui le connaissait, lui a écrit ses aveux, il les a signé sans dessaouler et sans avocat, c’était plié pour lui.
    Rideau.
    C’était un pénible bjorn ? sans doute. Elle, une gueularde habillée comme une pute ? possible. Les autres présents inactifs, des lâches individualistes dignes de la kolaboration ? certains le pensent et le disent … yavéka, faudrécon ? mouais …
    Moi je n’y étais pas, je n’ai rien vu, j’ignore comme j’aurai évaluer la situation et ce que j’aurais fait (ou pas) à la place des uns ou des autres (la fille, le poivrots les autres, le mec derrière les caméra de sécurité, les flics, etc.) ; le plus sage est de se taire.
    Ce fait divers monté en épingle par tout le monde n’est que ça : un fait divers. En tirer des conclusions est hautement risqué. Et ça vaut dans tous les sens : il n’est pas plus juste de condamner l’État que de condamner les présents, la cloche ou même la fille (mais si, il y a des gens qui y pense).

    1. petit-chat

      C’est vrai ça, si la fille n’avait pas été là, rien de ce scandale ne ce serait produit. Où est la note modifiée de Manu-l’envahisseur… :
      « interdiction d’être présent en réunion pouvant créer un désordre ou une gène pour une minorité » …

        1. gameover

          Mouais curieux de connaître la menace.
          Rien dans les commentaires de youtube

          Et vaut mieux pas pour les passants hurler au fascisme car il y en a une qui semble s’être fait embarquer pour ça.

        2. kekoresin

          Très bonne vidéo qui prouve l’efficacité de nos force de l’ordre face à ces menaces terroristes fomentées par des ménagères place Vendôme!!! La suite non filmée c’est la gentille garde à vue qui durera plus longtemps que celle d’un Rom arracheur de sac, et qui sera ponctuée par un gentil prélèvement ADN (Fasciste? Vous avez dit Fasciste!)

          Vu le déploiement, il est un peu normal que l’on manque d’effectifs dans les transport en commun et dans les quartiers tranquilles comme les 4000!

          1. Théo31

            Si vous êtes honnête et n’avez rien à cacher, vous avez tout à craindre en régime socialo-communiste.

            Le message envoyé ici aux socialement proches est clair : ils n’ont rien à craindre.

    2. « il n’est pas plus juste de condamner l’État « 
      C’est toujours juste de condamner l’Etat. Si tu ne sais pas pourquoi, lui, il le sait.

      1. gem

        Prend garde. Quelle différence avec cette autre théorie qui accuse « lasociété » de produire les malfrats et que c’est bien fait pour elle vu qu’elle est raciste, sexiste, etc. ? L’État n’est qu’une fiction, qui n’a pas plus d’existence que le Père Noël ; derrière il n’y a que des gens réels qui font mal ou bien. Des Laurence Rossignol, par exemple (là oui, je te suis à 100%)
        En l’occurrence, je ne condamnerai ni l’Etat ni le père Noël ni aucune abstraction parce qu’une « agression sexuelle » (sic) s’est produite.

        1. Calvin

          Je suis assez d’accord avec toi.
          Mais le point de vue d’H16, c’est que c’est la nature même de l’Etat qui pousse à l’existence des Rossignol et autres oiseaux de proie que sont les ministres.

        2. kekoresin

          L’État, c’est nous; le gouvernement c’est autre chose. Ce sont ces gens investis d’une mission sacrée d’intoxication populaire. Les gouvernements imposent les lois et les applique à qui bons leur semble. En attendant une chose est sure en France, c’est que le droit de se défendre ou de défendre les autres (et encore moins vos biens) est interdit.

          Si le violeur potentiel avait été molesté dans une tentative de secours à victime, le bon Samaritain en aurait été pour ses frais. Le juge aurait opposé un solide « vous n’avez pas le droit de faire justice vous même! » Point barre et dommages et intérêts pour le violeur qui aurait porté plainte du fond de sa cellule sur les conseils de son avocat commis d’office. Des histoires comme celles-ce sont nombreuses et pour tout vous dire, cela m’est arrivé perso.

          Voir l’aventure du pauvre Roger dans « une dure leçon de vie pour Laurence Rossignol »

      2. Adolfo Ramirez Jr

        Le « poivrot » avait, j’ai lu quelque part, déjà été condamné pour attaque A MAIN ARMEE.
        Que faisait il encore en France après de tels faits? La Préfecture, responsable du séjour des étrangers, est coupable.
        Que faisait il libre après de tels faits? La justice est coupable.
        Comment se fait-il qu’on ait les vidéos pour juger l’attitude des usagers, mais qu’aucun « service » ne voit l’agression? Ce sont les vigiles du CHR (pourquoi un hôpital aurait il besoin de vigiles) qui ont interpellé l’individu. La police est coupable.
        ET Maintenant, on vient cherches des noises aux passants, qui avaient le choix entre se faire blesser à coup de bouteille de vodka ou se faire condamner par la justice pour peu qu’ils aient la main trop lourde.

        1. Adolfo Ramirez Jr

          Rectification : vol avec violence.
          Difficile de trouver les infos. En même temps, la presse « institutionnelle » se garde bien de préciser ce genre de détails…

        2. gameover

          C’est vrai qu’en ce beau pays (RIP) il faut toujours trouver un coupable et on dépense un pognon fou pour ça, pour que la procédure dure 20 ans et qu’on ne se rappelle même plus la question.

          – Sang contaminé : non coupable
          – Vache folle : non coupable
          – Amiante : non coupable (j’anticipe, ça devrait pas tarder)

          Concorde : ah… y’avait une crotte de nez sur la piste, ADN, toussa… et hop Delta Airlines… l’honneur est sauf, faut pas déconner.

          1. gem

            le premier ministre coréen démissionne à cause du merdoiement des secours à un ferry. Fabius qui s’est dit lui-même « responsable » (mais pas coupable) … est toujours là.

    3. Scarlet Pimpernel

      @Gem : « Les autres présents inactifs, des lâches individualistes dignes de la kolaboration ? certains le pensent et le disent »…

      Voui… assez logique… cet article du CP remonte à l’Etat Français (Vichy)….

  5. Tracy LA ROSIÈRE

    Petit commentaire à l’usage des  » cloches »…
    De « l’agresseur » nous ne connaîtrons rien, seulement qu’il se nomme Abdelnour B.
    Nul doute que s’il se fût agit d’un Berrichon nous aurions eu sa photo dans la gazette, nous connaîtrions son patronyme et nous saurions si Mein Kampf trônait sur sa table de nuit (évidemment, un Berrichon…).
    Cette discrimination résulte de la Loi No 90-615 du 13 juillet 1990 tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe (JORF No 0162 du 14 juillet 1990 – p. 8333) qui dans un article « SUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE » stipule : « Art. 13-1. – Le droit de réponse prévu par l’article 13 pourra être exercé par les associations remplissant les conditions prévues par l’article 48-1, lorsqu’une personne ou un groupe de personnes auront, dans un journal ou écrit périodique, fait l’objet d’imputations susceptibles de porter atteinte à leur honneur ou à leur réputation à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. »
    Autrement dit, lorsqu’un délit est commis par un immigré très bien identifiable, la presse se gardera bien d’en publier la photo ou son identité, sous peine de voir les associations anti-racistes porter plainte ( car ce droit n’a été accordé qu’à ces associations). Par contre, si il s’agit d’un Berrichon, nous aurons son portrait dans la presse, nous saurons son nom, son métier, ses petits travers et même si Mein Kampf trônait sur sa table de nuit…

    1. val

      Oui mais vous comprenez , le francais moyen risquerait « de faire des amalgames » TM appellation soce contrôlée , c’est fou les risques d’amalgames à croire que tout le monde est dentiste

    2. kekoresin

      Et en cas d’intervention d’un citoyen blanc, nul doute que la justice saura lui coller sur le dos un acte raciste en cas de bobo sur le pauvre violeur rendu fou par une société intolérante et xénophobe, qui l’aura poussé à l’alcoolisme et donc à la délinquance.

      C’est l’enfer pavé de bonnes intentions égalitaires qui provoquent juste l’effet inverse. A vouloir protéger les soi-disant minorités, on stigmatise tout le monde. Les musulmans face aux juifs (intouchables), les noirs face aux asiatiques, les blancs face à…tous les autres…Tout ça dans un sentiment d’injustice pour tous et la frustration de ne plus pouvoir dire quoique ce soit car on tombe inévitablement sous le coup d’une loi quelconque. La légitime défense doit être proportionnée (si l’agresseur a un couteau de 25cm, veillez à répliquer avec une arme blanche de taille inférieure; ça ne vous évitera bien sur pas les emmerdes mais vous laissera une petite chance face à la broyeuse judiciaire) De même pour les propos, mieux vaut être noir pour lancer du Pépito, être Magrébin pour répliquer avec du bougnoule, blanc pour balancer du Blanche Neige…On est vraiment dans une société Schizophrène et les lois bien pensantes que nous pondent les associations de malfaiteurs comme SOS racisme rendent le communautarisme extrêmement virulent. En parallèle, les groupuscule antifascistes ou les groupements de juifs extrêmistes semblent jouir d’une tolérance coupables de la part de la justice française. Pour ma part, tous les actes de violence doivent être réprimés sévèrement, mais un vrai droit à la légitime défense doit être reconnu pour que les citoyens puisse répliquer dans le métro de Lille par exemple.

      1. brondillant

        vous avez oublié : »sale P…de français » n’est pas une insulte dans la bouche d’une « chance pour la France », d’un maghrébin, d’un noir, d’un chinois, etc….. C’est la juste expression d’un opprimé face à une société raciste, xénophobe et …..française. Nous , le peuple français, blanc, chrétien, travailleur et payeur d’impôts et multiples taxes sommes effectivement coupables de tous les maux , c’est pas moi qui le dit c’est nos ministres . Et ils ont doublement raison, y sont socialistes et y gouvernent.

        1. Nyamba

          Heeeeey ! La chance pour la fRance que je ne suis pas mais dont j’ai l’apparence s’insurge (comme d’hab’) à « peuple français, blanc ». Quid des mulâtres ? Et ne me lancez pas sur les polynésiens et autres métissés du bassin Indo-pacifique…

  6. passim

    Tristement banale, cette indifférence…
    Il y a quelques années, à Munich, dans le métro, un quinquagénaire était courageusement venu à l’aide d’ados se faisant racketter. Les deux voyous l’avaient tabassé à mort. Quinze personnes se trouvaient à proximité.
    On réfléchit trop. Parfois, il faut y aller. Sans écouter les « si », les « mais », les « p’têt que ».
    L’escouillé n’est pas à proprement parler un lâche. C’est un homme dont les génitoires se sont atrophiées, à force d’entendre maman-bisous lui répéter que la violence, c’est pas bô.

    1. val

      Je ne crois pas , c’est juste que le français moyen sans histoire sait que l’équité ne sera pas de son côté . Les autres auront toujours des circonstances atténuantes , pas lui . Alors il ne bouge plus , il sait qu’il a perdu d’avance .
      C’est : un : tu perds , deux : je gagne .
      Certains juges ne sont plus équitables (cf le mur des cons avec le père d’une victime sur le mur ) , et consultez http://www.institutpourlajustice.org/ pour avoir d’autres témoignages et infos

      1. bob razovski

        Absolument.

        Et faut être con (ou socialiste) pour se mettre en porte à faux dans ce genre de situation, alors que la balance ne penche clairement pas en notre faveur.

  7. Flo

    Il semblerait dans notre beau pays qu’on doive attendre de la collectivité qu’elle intervienne pour protéger la victime dans la cas d’une agression comme celle subie par la jeune femme à Lille sous peine de poursuites pouvant entraîner de lourdes condamnations.
    A tel point que ça a fait le titre d’ouverture du JT de 20h il y a quelques jours.
    Mais exactement en même temps deux fonctionnaires de police ayant (au moins) regardé deux autres fonctionnaires de police (mis en examen pour viol) commettre leur possible crime dans les locaux de la PJ ne sont pas poursuivis pour non-assistance à personne en danger!

    1. Black Mamba

      « La non-assistance à personne en danger est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende. Un peu moins de 300 personnes sont condamnées pour ce délit chaque année en France, précise Dominique Verdeilhan. »

      Donc une personne qui a peur pour sa vie, risque bien plus que celui qui commet un crime … A mon avis autant participer … Une partouze publique, çà vous branche les Mecs !

      1. Théo31

        Ce délit a été instauré par le régime de Vichy. Marrant de voir des juges marxistes-léninistes l’appliquer avec zèle.

        Mais rien d’étonnant à cela : l’Etat providence franchouille doit tellement plus à Pétain qu’à Blum.

        1. bob razovski

          Le nombre de casseroles qu’on traine depuis l’époque vichy… C’est affolant !

          Finalement, l’expansion hors de contrôle de cette administration clairvoyante et cancérigène date des HLPSDNH.

        2. kekoresin

          300 condamnations, j’appelle pas ça du zèle mais c’est déjà trop pour cette loi qui contredit celle de faire justice soi même! A côté de cela, je serais curieux de connaitre le nombre de condamnation de bons samaritains qui blessent le malfaisant en venant au secours d’une victime. Je suis sur que ça calmerait le peu d’ardeurs qu’on encore les super héros du quotidien!

  8. Marco33

    1) Quand il y a un cambriolage (ou tout autre acte illégal), la police, les élus répètent sans cesse qu’il ne faut pas intervenir, mais prévenir les autorités.
    2) Si vous intervenez, vous devez appliquez à la lettre la loi sur la légitime défense, sinon vous êtes mal.
    3) Le voyou est généralement armé, habitué à la violence et à se battre, le citoyen normal non.
    4) Appeler les secours? : ils arriveront quand tout sera terminé.
    5) Si vous agissez, vous aurez à rendre compte, à vous justifier, à démontrer la légitime défense : de longues heures, des risques judiciaires certains.
    6) Le voyou saura qui vous êtes…..

    Déjà entendu : »Quitte à se défendre, autant faire en sorte que vous soyez le seul témoin vivant… »

    1. Adolfo Ramirez Jr

      Pour mémoire:
      http://www.ladepeche.fr/article/2009/10/22/699488-juvignac-agresseur-tue-professeur-etait-ancien-eleve.html
      et
      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/11/04/01016-20101104ARTFIG00777-non-lieu-pour-un-professeur-apres-une-agression-mortelle.php

      22 heures de GaV, plusieurs mois de procédure, des frais de justice, des journées perdues, des nuits blanches et du stress à n’en plus finir… Cet homme a eu un courage extraordinaire de faire face à tout ça. Et tout le monde ne l’a pas, surtout pour être venu en aide à une personne inconnue.

      1. gameover

        Il y a quand même un truc qui tourne pas rond : la mise en examen est pour homicide volontaire !
        Il y a bien une volonté de nuire car si l’enquête avait révélé des faits nouveaux il est possible de requalifier.

        Et bien sûr le juge ne sera pas pénalisé… justice de m…. pays de m….

      2. kekoresin

        Tu oublies les années qu’il aura fallu à cette justice de merde pour prononcer un non-lieu dans cette affaire pourtant limpide. Ca aurait du être plié en 2 mois!

        Cette justice qui pleurniche sans cesse pour plus de moyens et un législateur qui aime à produire des lois comme les poux des lentes, vous garantiront un traitement épouvantable dans pareil cas. Retenez bien deux choses dans cette affaire:
        1- l’homicide volontaire!
        2- si le prof avait pratiqué un art martial, il aurait peut être écopé de 15 ans de réclusion car dans ce genre d’affaire, c’est quitte ou double!

        Moralité, laissez-vous faire! Vous connaitrez le paradis au lieu de l’enfer judiciaire.

    2. Nemrod

      Celui qui réfléchit un minimum a compris depuis longtemps qu’il n’y a absolument rien à attendre de la force publique pour sa protection immédiate, celle ou tu dois sauver ta peau là tout de suite pas dans deux heures si tout va bien.
      Intrinsèquement, je pense que c’est obligatoire en raison de l’urgence absolue.

      Comme évoqué plus avant, il ne faut plus (du tout) compter sur l’intervention d’un tiers que la justice enfoncera en cas d’usage disproportionné de sa force.

      Il ne faut pas compter non plus sur les forces de l’ordre pour être protégé de la vindicte de l’agresseur ou de sa famille.
      D’ailleurs, ils vous conseillent de déménager quand c’est le cas…

      Coton, tout ça.
      Effectivement, en cas d’agression potentiellement mortelle, la meilleure option est si possible d’être le dernier témoin vivant.
      Là, pas de problèmes.
      – vous avez fait les sommations, plusieurs fois.
      – vous avez d’abord envoyé le pruneau en caoutchouc non létal ( de toutes façon les voisins entendrons pan…pan !
      – l’agresseur était armé ( post mortem si besoin).
      Bon, si quelqu’un attendait dans la bagnole, il faudra quand même déménager.

      1. gem

        et surtout : quand le flic interroge (en fait : propose la réponse), fermez votre gueule, ne signez rien, et attendez l’avocat (même commis d’office parce que vous n’êtes pas un habitué des prétoires). Parce que tout ce que vous aurez reconnu sera un « aveu » retenu contre vous.

    3. passim

      Conseil de la police donné au Venezuela en cas d’attaque de pirates…
      Vous tuez l’intrus ;
      vous balancez le cadavre à la mer ;
      Vous levez l’ancre.
      Sancta simplicitas.

  9. vegeta

    et si un français serait intervenu pour corriger notre belle chance pour la france, le PS, le MRAP sos racisme-bisounours etc aura tous porter plainte dans la joie et la bonne humeur

    1. Théo31

      D’ailleurs, où étaient nos féministes de combat qui auraient fait du raffut si l’agresseur avait été un berrichon catholique pratiquant mais qui s’écrasent toujours devant les musulmans/chances pour la France ?

      1. bob razovski

        Tiens, c’est vrai ça. Pour le coup, le silence de belkassine est assourdissant.

        Allons… un peu de courage… non ?

  10. Calvin

    J’ai une question !
    Imaginons qu’on arrête un type soit-disant témoin de l’agression.
    On lui dit que c’est un gros vilain méchant, parce qu’il n’a pas porté assistance, et qu’il risque gros.
    Doit-il « confesser » avoir abusé lui aussi de la jeune femme, pour éviter plus de prison qu’en tant que simple agresseur ?

    1. bob razovski

      Ca me semble évident.

      C’est comme pour le vol de voiture. En rigolant, un ami m’avait dit : si jamais tu te fais arrêter au volant d’une voiture volée, dis bien que c’est toi qui l’a volée. Ca coute moi cher que de de dire « non », et donc de se retrouver receleur 😉

  11. fredr31

    C’est très savoureux d’autant plus que cette loi a été votée par le Gvt de Vichy sous l’exigences des autorités allemande (La loi qui prévoit le délit de « non assistance à personne en danger » avait été prise par le gouvernement de Vichy en réaction aux français qui ne portaient pas secours aux militaires allemands lorsque ceux-ci se trouvaient en difficulté).
    Cette loi est une exception dans le droit français qui ne prévoit pas de sanctionner une personne pour ce qu’elle n’a pas fait.
    Par contre c’est possible en droit allemand.
    Apres l’heure (he oui nous vivons a l’heure de Berlin depuis juin 1940 ce qui est très rigolo, je voyais a l’est de la Pologne l’été dernier et l’heure était inchangée par rapport à ma bonne ville de Toulouse), le sport a l’école, le fanta, etc, les bienfaits de la législation germanique sont vraiment légion

    1. Black Mamba

      « On veut rentrer en France, parce qu’ici on se sent mal, affirme Leonarda. On meurt de faim, on n’a pas de travail. Comment ma mère, qui va accoucher dans deux mois, va-t-elle nourrir le bébé? Ils vont nous mettre dehors! Ils nous ont déjà coupé la télé et Internet!»
      Lol , c’est sûr qu’en douce France , c’est la belle vie . Oh ! Monde cruel …

      1. gameover

        Cétroporibe…

        Leonarda :
        Saison 1 : Arrivée irrégulière en France (2009)
        Saison 2 : Rejet de la demande d’asile par l’OFPRA (2009)
        Saison 3 : Rejet de la demande d’asile par l’OFPRA en appel (2011)
        Saison 4 : Rejet de la demande d’asile par l’OFPRA réexamen (2011)
        Saison 5 : Obligation de quitter le territoire par la Préfecture(2011)
        Saison 6 : Confirmation par le Tribunal administratif (2012)
        Saison 7 : Confirmation par la Cour d’appel (2013)
        Saison 8 : Rejet demande de régularisation svt circulaire Valls (2013)
        Saison 9 : Rétention admnistrative et expulsion (2013)
        Saison 10 : Confirmation par le tribunal de Besançon (2014)

        and coming soon :

        Saison 11: Cour d’appel de Nancy (2015)
        Saison 3 : Conseil d’Etat (2015)
        Saison 4 : Cour Européenne des Droits de l’Homme (2017)

        Enjoy !

        1. Adolfo Ramirez Jr

          Cétroporible! ils vont être mis dehors du logement qui leur a été prêté pour un an, où ils vivent sans la télé ni internet! quelle horreur!

          1. kekoresin

            Alors qu’en France, on leur aurait trouvé un logement gratos avec un tarif spécial traine savate menteur pour le web, le téléphone, l’eau, l’électricité…Et on se demande pourquoi les français en on marre de voir leur impôts être distribués entre les politiciens véreux et les éternelles victimes du monde si cruel (tout le monde s’accroche, ça pousse à la porte du pays du lait et du miel!)

    2. kekoresin

      Y’a vraiment qu’en France qu’un cas comme ça puisse trainer aussi longtemps avec autant de polémiques. Au fait, il n’ont plus internet les pauvres chéris mais qui paye l’avocat qui va jusqu’à la cour européenne. Je vous garantis que si vous avez une affaire avec autant de recours sur une période aussi longue, la note de l’avocat va vous piquer les yeux très fort, jusqu’à vous faire pleurer et vendre la maison familiale! Il semble que Me Bertin, leur avocat, pratique des tarifs très avantageux!!!

      1. lasolutiontechnique

        Souriez, la note de l’avocat sera payée par vos impôts…

        « Vous pouvez aussi prétendre à l’aide juridictionnelle si vous êtes étranger, sans avoir à justifier d’une durée de résidence ou d’un titre de séjour, si vous êtes :
        (…)
        ou destinataire d’un refus de carte de séjour temporaire ou de carte de résident soumis à la commission du titre de séjour,
        (…)
        ou frappé d’une mesure d’éloignement,
        (…)
        ou dans une situation particulièrement digne d’intérêt au regard de l’objet du litige ou du coût du procès.
         »

        http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F18074.xhtml#N10076

        Alors… Heureux ?

        1. Popeye

          Et vous savez quoi? En matière fiscale, vous n’avez pas droit à l’aide juridictionnelle. Donc quand l’état veut vous piquer encore un peu plus de pognon, vous vous défendez à vos frais. Quand on connait les tarifs d’un bon avocat fiscaliste, ça fait frémir…

      1. Black Mamba

        C’est moins dur que de trouver du travail ou des subventions l’avocat va faire le boulot à leurs places , ils n’ont plus qu’à se tourner les pouces et d’ouvrir le bec.

  12. kekoresin

    Un post de Février sur l’aide à personne en danger:

    Bon j’ai une expérience perso qui remonte à quelques années.
    J’étais venu en aide à un patron de bar qui était à terre pendant qu’un apprenti footballeur était en train de s’entrainer au tir de pénalty avec sa tête. J’immobilise l’impétueux qui finit de mauvaise grâce par se calmer. Un tour au toilette et il revient, camé jusqu’aux oreilles et me saute dessus. Pas de courtoisie, pas de Pampa, je me défends mais je suis obligé de le neutraliser assez fort car, le speed aidant, il ne sentait rien des coups que je lui assénais. Résultat, multiples fractures et 3 semaines d’ITT. Le gus attend le lendemain pour aller porter plainte, histoire de faire descendre les concentrations de produits dans ses urines! J’apprends que ce crétin est éducateur spécialisé 🙂 et qu’il se sert également de ses origines sud méditerranéennes pour appuyer sa plainte (salopard de caucasien va!)

    Bref, ne jouez pas au chevalier blanc parce que ça coute très cher. Le rapport conscience / poids des emmerdes est trop lourd dans notre pays de bien pensants. Le jour ou une juge de quartier sera violée devant un parterre de témoins qui regardera dans l’autre direction, je rigolerai très très fort. J’en arrive à souhaiter que cela se produise, car ma petite aventure m’a laissée un gout un peu fétide.

    Si je dois me défendre, je ne reste pas sur place; J’ai récemment éclaté un pickpocket dans le métro qui me faisait les poches, mais je me suis barré une fois le mec à terre. Arrivé chez ma sœur, le manteau déchiré, je lui raconte. Elle me traite de fou; j’aurais du lui donner mon portefeuille.

    C’est comme ça maintenant, vous n’avez aucun autre droit que celui de vous incliner et de céder à tous les conards « connus des forces de police » que la justice ne sanctionne pas. Pour vous qui êtes solvable ou qui croyez avoir un avenir, les magistrats ne seront pas aussi aimables.

    En France, vous n’avez aucun droit de protéger vos biens ou votre famille. C’est une réalité: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/11/04/01016-20101104ARTFIG00777-non-lieu-pour-un-professeur-apres-une-agression-mortelle.php

  13. HerveLE

    Bien dit.
    Car ici les lois sont surtout responsables.

    C’est d’ailleurs toujours typique de la gauche d’accuser le peuple… et vouloir que la nature humaine soit différente de ce qu’elle est et a toujours été.

  14. Inspecteur Juve

    On vit dans une république schizophrène. Le type qui intervient, et qui explose la tronche de l’agresseur, sera poursuivi car il ne pourra pas justifier de la légitime défense. Le type qui ne fait rien sera poursuivi pour non assistance à personne en danger. Aux fous !

  15. Gilles

    Condamner le public, condamner l’agresseur… s’interroger sur la victime, comme le disait l’un des commentateurs, nous n’y étions pas.
    En revanche cela soulève 2 questions :
    – quid des caméras installées pour notre protection ?
    – et pourquoi ne pas se demander (puisque les armes à feux sont interdites) si l’école ne serait pas l’endroit idéal pour enseigner quelques automatisme de défense aux enfants, dans un cadre strict s’entend.

    Je vous soumet la réflexion
    http://www.masterfight.net/26336-lenseignement-self-defense-il-commencer-lecole

    1. gameover

      « si l’école ne serait pas l’endroit idéal pour enseigner quelques automatisme de défense aux enfants…

      Oui, super idée ! mais avant ou après les cours de macramé ?

      A ce rythme l’école ça va être comme les stations services on y trouve plus facilement un pack de bières qu’une ampoule de phare.

      Pidabor les colles sa serre ari1.

  16. mps

    Et celle dont tout dépend, la victime ? Qui examine son comportement ?

    Elle est face à un type bitu, ui l’agresse très modérément : une doudouce, l’effleurement d’un sein ou d’une fesse, ce n’est tout de même pas l’outrage suprême. La scène dure environ 30 minutes si j’ai bien lu …

    Elle fait quoi, la fille importunée ? Elle hrule, elle se pend à la sonnette d’alarme, elle fout une baffe à son agresseur, lui enfonce l’estomac d’un coup de coude, utilise son genou plus bas, sa bottine pour son tibia, elle le rosse, le terrifie, le met en fuite ?

    Non, elle subit ! Sait-elle que ces « agresseurs » sont en général des lâches, faciles à mettre en déroute ? Et qu’il ne faut pas attendre Big Brother à tous les carrefours ?

    Ce sont ces poules mouillées qui favorisent l’essor des voyous. Moi, je condamnerais la dame à 100 heures de self défense 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.