N’aidez pas votre prochain, il pourrait en rester quelque chose

Avec l’aide de tous, la République du Bisounoursland progresse chaque jour. Bien sûr, cela demande régulièrement des efforts, quelques petits ajustements et l’inévitable coup de pelle derrière la nuque du récalcitrant, mais soyez assurés que ceci est pour le mieux. Et n’oubliez pas : dans cette République, par solidarité, vous serez obligé d’aider votre prochain, puis on vous châtiera. Aucune bonne action ne restera impunie.

Certains pensent ici que j’exagère. Ils ont raison. Il est évident que certaines actions charitables, si elles sont faites de façon suffisamment subtile et discrète, échapperont à une sanction. Mais pour les autres, ostentatoires donc méprisables, vous aurez ce que vous méritez. ‘ Fallait pas voter socialiste.

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

Bien évidemment, cela va provoquer quelques soucis. Lors d’une situation tendue, ne pas aider votre prochain risque bel et bien de vous mettre en situation délicate. On se souvient du cas épineux relaté dans ces colonnes récemment d’une agression dans le métro lillois qui avait illustré de façon évidente que la société, toujours plus vilaine, méchante, ultralibérale et individualiste, n’avait plus ces réflexes d’antan permettant d’assurer la sécurité d’une femme poursuivie par les avances et les tripotages grossiers d’un poivrot envahissant. On se rappelle aussi qu’une frêle sénatrice avait découvert l’étrange apathie de ses semblables alors qu’elle se faisait gentiment dépouiller par un individu aussi louche que rapide à la course et que personne n’était venu à sa rescousse. Dure leçon de vie pour les Lillois, dure leçon de vie pour Laurence Rossignol : la société, la collectivité, le groupe, les gens (les autres) laissent parfois faire des choses sans broncher, tout de même, ma brave dame, c’est inouï, c’est scandaleux, c’est vraiment lamentable.

Où va-t-on si dans le pays qui a, à ce point, sanctuarisé le vivrensemble et le bisou républicain, on ne s’entraide plus les uns et les autres à coups d’associations lucratives sans but qui distribuent des bons points et des anathèmes pour bien remettre sur les rails de la pensée positive ceux qui auraient le malheur d’en sortir ? Où va-t-on ?

aider les autresEh bien apparemment, on va aux urgences. Parce que justement, lorsque l’individu se décide à agir, il lui arrive parfois quelques désagréments : aider peut provoquer des trous graves, qui nécessiteront ensuite des interventions chirurgicales, un suivi psychologique pour la victime, pour celui qui l’a aidé et évidemment pour l’agresseur, beaucoup, beaucoup de paperasse administrative et une difficulté supplémentaire pour faire croire à tous que la police fait son travail, que la sécurité dépend de l’État, et qu’il n’est jamais utile, voire qu’il est dangereux donc défendu d’avoir sur soi de quoi se défendre.

En vertu de quoi, lorsqu’une passante se fait agresser, n’allez pas bêtement vous faire trouer. Essayez, autant que faire se peut, de changer de trottoir, d’appeler la police avec votre téléphone portable en précisant qu’il y aura des donuts gratuits (ça aide à booster la motivation des forces de l’ordre, probablement), et filmez la scène. Ça ne servira probablement à rien pour l’enquête de police (celui qui agresse est déjà « défavorablement connu des services de police ») qui aura lieu après l’homicide, mais cela peut faire un joli buzz sur Youtube ensuite.

Mais surtout, aider, c’est rentrer dans le cadre complexe d’un contrat, probablement tacite mais bien réel, entre vous et la personne que vous aidez. Et ce contrat, même si vous ne le saviez pas, comporte de nombreuses clauses, est évidemment encadré par toute une myriade de lois toutes plus subtiles les unes que les autres qui font que, quoi qu’il arrive, vous allez prendre cher ensuite, si ce n’est pas de la main de l’agresseur, au moins de la main de la victime à laquelle vous portez secours.

Eh oui. Vous ne le saviez pas ? Rassurez-vous, certains, eux, le savent très bien et utilisent cette information à bon escient. C’est le cas par exemple de l’inénarrable MRAP (le mouvement contre une certaine forme de racisme et pour l’amitié entre certains peuples) qui aide actuellement un groupe de sans-abris dans leurs démarches juridiques visant à traîner en justice une association qui a eu l’imprudence de les aider et l’impudence de manquer de moyens ce faisant.

Que voulez-vous, il ne fallait pas laisser impunie une bonne action : cet hiver, l’association LAHSo avait eu la bonne idée d’héberger ces sans-abri en urgence dans un « village mobile » à Villeurbanne. Lorsque le centre a fermé à la fin de la trêve hivernale, l’association n’ayant proposé aucune solution alternative (quelle bande de salauds !), les SDF, aidés du MRAP, l’ont attaquée parce que bon, ça ne se fait pas d’aider ainsi à durée limitée !

aidez le mrap

Quelle joie de vivre en France ! Quel bonheur d’aider ainsi des SDF pour savoir qu’ensuite, eux et le MRAP se retourneront contre vous pour abandon ! Quel plaisir de comprendre que la loi est si bien faite qu’aucune aide, même temporaire, ne saura être fournie sans que d’importantes conséquences en soient tirées ! Les gentils, les généreux n’ont que trop frimé à la surface de la Terre ! Il y en a assez de ces gens qui jettent ainsi leur bonté et leur charité à la face de ceux qui manquent de tout, même de décence !

Heureusement que l’État et ses lois sont là. Sans lui, qui pourrait se retourner ainsi contre son bienfaiteur ? Et d’abord, qui distribue des droits imposés à la société toute entière, si ce n’est l’État ? Qui, si ce n’est l’État, a réussi à faire disparaître derrière des tonnes d’associations légalistes et fielleuses les proverbes de bon sens comme « à cheval donné on ne regarde pas les dents » ?

Grâce à lui, on est passé d’une société d’entraide et de charité à une société où les interactions individuelles sont toutes régulées, normées, balisées par la loi. Tout devient explicitement contractualisé, et chaque manquement de l’une ou l’autre partie peut et doit se terminer au tribunal. Les gentils, les généreux, les charitables doivent être écrasés. C’est fini, il n’y a plus de « gentlemen’s agreement » qui a été remplacé par une soupe monstrueuse de petits caractères et de notes en bas de page, d’alinéas touffus et de paragraphes serrés de clauses qui ne pourront se terminer, in fine, qu’en arguties juridiques insupportables et coûteuses.

le silence de la loiPire, à ce légalisme galopant (d’ailleurs très bien décrit dans Le Silence de la Loi, de Parren, aux Belles Lettres, que je recommande chaudement) qui pourrait n’être qu’un encombrement de plus dans les relations entre les individus s’ajoutent maintenant les réclamations véhémentes de certains de ces individus justement soutenues par ces lois : après tout, si elles existent, autant les appliquer et réclamer alors goulument tout ce qu’on peut, tant qu’on peut, pour ne pas se sentir spolié de tous ses fameux droits ! Et tant pis si, dans la foulée, cela doit faire quelques dommages directs ou collatéraux ! Une association d’aide qui se retrouve poursuivie ? Bah, qu’importe : une autre se recréera aussi sec pour la remplacer, non ? De toute façon, l’argent ne manque pas, puisque c’est l’État qui paye, voyons…

On comprend bien que ce genre de raisonnement ne fonctionne qu’un temps. Au bout d’un moment, d’une part, les finances publiques ne suivent plus. Et d’autre part, les bonnes volontés s’étiolent. Et, comme dans le métro lillois ou devant les automates bancaires de Compiègne, les gens se lassent d’intervenir pour aider leurs prochains qui le leur rendront, bien violemment, au centuple et dans les gonades.

Tous, en réclamant toujours plus d’encadrement, toujours plus de droits, toujours plus d’interventions de l’État dans votre vie, vous avez réclamé ce qui vous arrive à présent. Les libéraux vous avaient prévenus, vous ne les avez pas écoutés.

Ne venez pas vous plaindre.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires209

  1. Le Gnôme

    Le prochain coup l’association ne s’occupera de rien, et comme je subodore que celle-ci est grassement subventionnée, cela fera autant d’économisé par le tribuable, ou quelques petits-fours de plus pour nos zélus.

    Mais comme il n’y a pas de raison, je vais demander des subventions pour l’association pour la protection des chatons mignons persécutés que je vais fonder. Il y a de l’oseille à se faire.

    1. gameover

      Perso je trouverais pas mal que l’état se trouve noyé dans des tonnes de contentieux qu’il a lui même généré avec sa logorrhée législative.

      Comme il empêche les citoyens de se défendre eux-mêmes chaque personne agressée ou détroussée devrait porter plainte contre l’état pour manquement à ses obligations. A mon avis il ne pourrait pas s’en sortir.

      1. gem

        Détrompe toi. L’état s’en sortira très bien. Il n’aura qu’à taxer un peu plus pour payer un peu plus de juges administratifs, et pondre un peu plus de lois pour couper un peu plus de cheveux en 4 pour à la fin donner généralement tort aux plaignants (faut pas déconner quand même !). « Généralement », parce que dans certains cas l’État sera très content de perdre le procès, vu que ça justifiera une action ou une régulation nouvelle de sa part.

            1. Calvin

              Tout à fait.
              Le Leviathan a donné le bâton pour se faire battre.
              On va déguster mais il pourrait ne pas s’en remettre…

            2. vegeta

              en tant que misérable étudiant futur exploité par l’ultra libéralisme néo-débridé, j’ai besoin d’aide( en pleurant beaucoup) et je demande à chaque organisation (pole emploi, conseil général etc.) des aides diverses et varié et je menace de porter plainte si je ne reçois pas toutes les aides … le bilan c’est qu’on me donne tous 🙂
              vive la résistance active

        1. Fred

          La justice administrative est une des absurdités du système juridique français. Le parfait exemple d’une personne juge et partie qui crée un droit dérogatoire au droit commun afin de protéger au mieux les intérêts de l’Etat… Tu parles d’un Etat de droit, Charles…

      2. Caton

        En invoquant l’article L111-1 du code de la sécurité intérieure, j’imagine?

        « La sécurité est un droit fondamental et l’une des conditions de l’exercice des libertés individuelles et collectives.
        L’Etat a le devoir d’assurer la sécurité en veillant, sur l’ensemble du territoire de la République, à la défense des institutions et des intérêts nationaux, au respect des lois, au maintien de la paix et de l’ordre publics, à la protection des personnes et des biens.
        Il associe à la politique de sécurité, dans le cadre de dispositifs locaux dont la structure est définie par voie réglementaire, les collectivités territoriales et les établissements publics de coopération intercommunale ainsi que les représentants des professions, des services et des associations confrontés aux manifestations de la délinquance ou œuvrant dans les domaines de la prévention, de la médiation, de la lutte contre l’exclusion ou de l’aide aux victimes. »

  2. Black Mamba

    Chacun pour soit et Dieu pour tous !
    Pour vivre en toute sérénité, l’égoïsme devient une vertu dans ce Pays

    1. infraniouzes

      Je dirais même que l’égoïsme devient une nécessité absolue pour qui veut vivre (vieux) en paix. Se prendre pour un shérif courant après les desperados est un gros risque que j’abandonne volontiers à mon voisin. Courage ! Fuyons…

    2. Cerf D

      En parlant d’égoïsme, petite anecdote HS. J’ai commencé il y a peu « La grève » d’Ayn Rand (vieux motard que jamais) (eh oui Nyamba j’ai d’autres références que le Donjon …). Hier, arrivé à peu près à la moitié du livre, j’arrive à la description de la manière par laquelle, grâce à sa médiocrité, Wesley Mouch arrive au pouvoir. « Ho l’andouille » me suis-je alors écrié en ayant l’impression de reconnaître l’ami molette.

      C’est grave docteur ?

      1. Higgins

        Bienvenu au club. J’ai toujours du mal à croire que le livre est sorti il y a un peu plus de cinquante ans tant il décrit si bien l’état de décomposition avancée de notre société. J’en ai offert à plusieurs amis qui ont été estomaqués devant tant de prescience. Quant à Wesley Mouch, il existe vraiment pour notre plus grand malheur et sa capacité de nuisance n’a visiblement pas de limite.

      2. Jeff84

        La récompense de l’excellence est une valeur capitaliste. Le socialisme, au contraire, a toujours encouragé la médiocrité.

        Donc, c’est grave, en effet, mais pour la France.

        1. Théo31

          A cette acceptation du communisme, Zinoviev donne plusieurs raisons. Le communisme fournit aux individus des plaisirs inférieurs, mais qui n’en sont pas moins des plaisirs. Si, préalablement avilis, les hommes finissent par se plaire dans la paresse et l’irresponsabilité crasses, s’ils finissent par aimer une vie végétative de clochard, d’asilaire ou de relégué, le socialisme leur donne d’infinies possibilités de les réaliser. La loi du moindre effort qui aboutit au socialisme règle aussi le socialisme. Une fois qu’on y est, on n’a plus envie d’en sortir et l’on tâche seulement d’aménager sa bauge confortablement.

          Une autre raison réside dans le caractère inversé de la hiérarchie sociale. Dans une société non communiste, les élites socialement reconnues recouvrent, malgré de très nombreuses exceptions, les élites naturelles, ce qui fait que la hiérarchie est fragile et combattue par la majorité. Dans la société communiste, les élites sociales sont composées de ceux qui sont adaptés au communisme, qui savent mentir, flatter, dénoncer, jouer du coude, écraser les subordonnés, faire trébucher les compétiteurs. Mais ce ne sont jamais et pour cause les plus intelligents, les plus instruits, les nobles. D’où l’accumulation, à la tête des sociétés communistes, de savants ignorants, de médecins nuls, d’artistes sans talent, d’administrateurs pagailleurs.

          Tous savent que dans une société non communiste, ils retomberaient dans les sphères inférieures. Tous ont donc une affection pour un régime aussi bienveillant, doux et tolérant à leur endroit. D’autre part, les masses incultes, ignorantes, sans talent se reconnaissent dans de tels chefs.

          Après tout, Lénine n’avait-il pas écrit que « les cuisinières devaient apprendre à gouverner l’Etat ? » Les cuisiniers le gouvernent, sans même
          avoir eu à apprendre. D’une certaine façon l’égalité socialiste est réalisée. Le plus profond, le plus envieux, le plus âpre des égalitarismes, celui qui en veut à la supériorité morale et intellectuelle, est enfin pleinement satisfait.

          Alain Besançon, La normalité du communisme selon Zinoviev.

          http://www.revue-pouvoirs.fr/IMG/pdf/Pouvoirs21_p151-158_communisme_zinoviev.pdf

          Des grosses tanches à la tête de l’Etat, ça ne vous rappelle rien ?

          1. Black Mamba

            Waouh ! Tout ça lire … Mais que t’ont-ils fait ? J’adore tes post car ils sont clairs et concis …. Point de bla bla 😉

          2. gameover

            Pas mal Theo.
            Ca m’a permis de remettre la main sur cette revue éditée par Alternatives Economiques et que je n’avais pas lue depuis bien longtemps. Surtout que les articles ayant plus de 3 ans sont maintenant en accès libre en pdf.

  3. Tribuliste

    Ne pas aider son prochain…volontairement? Je veux dire les impôts, toutes ces choses mignonnes et agréables financées par nos poches ne seraient pas une aide mais un devoir? C’est donc automatique et ciblé : « tu payes et on aide qui on veut comme on veut… Pas satisfait? Ne râle pas ou ça te coûterait plus cher »

    Un exemple contraire mais séduisant, le chantage à la solidarité : Un propriétaire terrien de haute savoie est actuellement en conflit avec sa mairie pour l’obtention d’un permis de construire, pour l’ouverture d’un petit parc à thème… Devant le refus de la Mairie il se propose de mettre à disposition son terain en vue d’accueillir un village pour Roms… le vilain ^^
    Bref, solidarité et moyens de pression font bon ménage en france.

    1. Kuing

      « Un propriétaire terrien ….il se propose de mettre à disposition son terain en vue d’accueillir un village pour Roms »
      ——
      You make my day ! Ce mec est génial ! 😉 Je sens que son idée va changer pas mal les rapports entre les maires et ceux qui veulent rendre leur terrain constructible. ^^.. dire que personne n’y avait pensé avant ! Bravo à lui.

          1. LeVertEstDansLeFruit

            Mwouais.. il aura la vie pourrie par les assoc’, les roms et les droidelomeux de tous (longs) poils si il obtient son permis et que le « village d’insertion » leur passe sous le nez..

            Il aura en face des bataillons de subventionnés plus des gens mal intentionés. Bonjour le pillage, le vendalisme et toutes ces joyeusetés diverses et duvoyage.

            1. gameover

              Regarde bien ce qu’il a écrit : village d’insertion.
              C’est ce qui est génial, il n’a pas écrit « terrain pour roms ».
              Mais pour les électeurs la peur est la même.

          1. Tribuliste

            Mince, son cas s’aggrave… il deviendrait presque dangereux l’animal! En tout cas il est parti pour assumer jusqu’au bout, là c’est moins drôle 🙁

            1. Black Mamba

              Pourquoi c’est moins drôle, le problème vient que l’on ne le prends pas au sérieux … Je ferais tout comme lui, il ne sert à rien de menacer si on n’est pas prêt à aller au bout de ses actes .

            2. Tribuliste

              Je partage votre point de vue quant à l’engagement, mais concernant le sujet traité admettez qu’aller au bout des choses fait froid dans le dos.

        1. Tribuliste

          @kuing : Merci ! Ce n’était pas un parc à thème mais un parc à trous, qui va se transformer en Parc à Tréfonds Publics 😆

      1. jean-marc

        ho si, j’ai stoppé une préemption communale il y a des années avec ça…  » tu me piques celle la, ok, mais celle-ci ( mitoyenne ) je l’ai deja… je la donne, et pas a n’importe qui…  » le maire m’a vite oublié…

  4. petit-chat

    Le MRAP inénarrable va se trouver peut-être confronté au Grand Lyon qui a saisi le Tribunal pour faire évacuer des sans abris qui refusaient de quitter le village fourni par LAHSo.
    Les seuls qui y trouvent leur compte semblent être les avocats.

        1. gameover

          En théorie 100% :

          Décret n° 2012-441 du 3 avril 2012 relatif aux conditions particulières d’accès à la profession d’avocat

          « Art. 97-1. – Les personnes justifiant de huit ans au moins d’exercice de responsabilités publiques les faisant directement participer à l’élaboration de la loi sont dispensées de la formation théorique et pratique et du certificat d’aptitude à la profession d’avocat. »

          Ainsi les députés, les sénateurs, les assistants parlementaires, les ministres, les conseillers peuvent directement s’inscrire au barreau après 8 ans d’activité et ils ne s’en privent pas.

      1. petit-chat

        J’entends bien, mais bon nombre de zélites autoproclamées sont avocats, il me semble, et la multiplicité de lois contradictoires et absconses favorisent la profession.

        1. Kazar

          Pas vraiment, car la plupart de ces « avocats » n’ont que le titre, et n’exercent pas la profession : pour ma part, je n’ai jamais rencontré au Tribunal un seul « avocat politique » et pour cause, ils vivent uniquement de leur carnet d’adresse, pas de la vrai profession d’avocat. Partant de ce constat, ils se moquent de la complexité des lois, ce n’est pas eux qui vont devoir essayer de comprendre ce que le législateur a voulu dire, et ce n’est pas eux non plus qui vont devoir se taper des tonnes de lecture indigeste avec un changement législatif tous les deux jours, avec tous les risques d’erreur et de mise en cause de la responsabilité que cela entraîne. Cela dit, même si notre boulot (eh oui, je suis avocat) est difficile, je compatis pour les juges civils qui, eux, doivent carrément décider qui a raison dans ce fatras juridique.

          1. gameover

            Oui Kazar pour le lobbying mais le gros avantage c’est qu’ils peuvent être payés par un cabinet d’avocats mais qu’on ne pourra jamais prouvé le conflit d’intérêt… grâce au secret professionnel.

            Voir Copé qui a empêché depuis 2009 une loi sur la fusion des avocats avec les CPI (conseils en propriété industrielle) d’être mise à l’ordre du jour de l’AN. Même Rachida n’a pas pu passer par dessus. Et Copé touchait 200,000E par an du plus grand cabinet d’avocats français travaillant sur la propriété industrielle… mais chuuut ! c’est un secret professionnel…

        2. Kazar

          Petite précision : notre profession est de plus fortement concurrentielle (il suffit de faire ses études de droit pour s’installer, pas de numerus clausus) et des avocats font faillite, comme tout le monde…

          1. Higgins

            Je suis personnellement contre les numerus clausus mais on doit se poser la question du pourquoi de cette inflation de vocation pour la carrière d’avocat (idem pour tout ce qui touche au médical et au paramédical). Faire son trou devient difficile surtout quand on est moyen. Je connais des avocats qui « cachetonnent » à l’aide juridictionnelle (forcément insuffisante) et qui font feu de tout bois (même humide) d’où une partie de l’encombrement des tribunaux. Indépendamment de toute autre considération, je fréquente d’assez prêt le milieu judiciaire pour savoir que certains juges se tirent des balles devant certaines requêtes et devant l’amas de textes indigestes pondus par nos (très) chers législateurs.
            Comme l’a si bien dit Portalis: « Le législateur exerce moins une autorité qu’un sacerdoce. Il ne doit point perdre de vue que les lois sont faites pour les hommes, et non les hommes pour les lois…qu’il faut être sobre de nouveautés en matière de législation, parce que s’il est possible, dans une institution nouvelle, de calculer les avantages que la théorie nous offre, il ne l’est pas de connaître tous les inconvénients que la pratique seule peut découvrir…qu’au lieu de changer les lois, il est presque toujours plus utile de présenter aux citoyens de nouveaux motifs de les aimer ; que l’histoire nous offre à peine la promulgation de deux ou trois bonnes lois dans l’espace de plusieurs siècles ; qu’enfin, il n’appartient de proposer des changements qu’à ceux qui sont assez heureusement nés pour pénétrer d’un coup de génie et par une sorte d’illumination soudaine, toute la constitution d’un État… Tout simplifier est une opération sur laquelle on a besoin de s’entendre. Tout prévoir est un but qu’il est impossible d’atteindre. Il ne faut point de lois inutiles ; elles affaibliraient les lois nécessaires ; elles compro­mettraient- la certitude et la majesté de la législation… L’office de la loi est de fixer, par de grandes vues, les maximes générales du droit ; d’établir des principes féconds en conséquences, et non de descendre dans le détail des questions qui peuvent naître sur chaque matière. C’est au magistrat et au jurisconsulte, pénétrés de l’esprit général des lois, à en diriger l’application. » (http://ledroitcriminel.free.fr/la_science_criminelle/penalistes/la_loi_penale/generalites/portalis_discours_code_civil.htm)

            Ce texte devrait être distribué à tous les peintres qui nous gouvernent.

            1. gem

              N’insulte pas les peintres.
              Et n’oublie pas que si Portalis décrit cet idéal (ce que le législateur « doit » faire), c’est que déjà de son temps (comme de tout temps !) la réalité législative était déjà ce qu’elle est : un service au plus offrant. Il se trouve que Portalis et les autres rédacteurs du code ont bénéficié d’une circonstance historique rare : le plus offrant c’était Napoléon, qui aimait et connaissait les avantages (militaires) de l’ordre et de la simplicité, et n’avait pas besoin de lois à son profit…

            2. Tribuliste

              « on doit se poser la question du pourquoi de cette inflation de vocation pour la carrière d’avocat » Je crois que l’opacité des armoires de cette profession permet d’ajouter un second fusible à l’immunité parlementaire, sans compter la puissance d’information directe que cela représente. Nos amis politiques s’entourent de cancres officellement, officieusement ils planquent leurs fesses dans les plus aboutis des pare feux.

  5. Calvin

    Jolie charge contre la solidarité entre inconnus.
    On la connait, on la suit ici même, au grès de nombreux articles et on se fait mal au crâne au rythme des facepalms que l’on s’inflige.

    Mais le mal est plus insidieux.
    Je pense que l’on commence à s’attaquer à la solidarité intra-familiale. Certes, de manière presque légère, plus subtile que chez les Khmers Rouges ou autres marxistes historiques, mais cela commence réellement.
    Par touches.
    Par think tank et « esprits éclairés » interposés.
    Sans l’air d’y toucher vraiment.

    J’espère que là commencera la vraie résistance.
    Parce qu’autant on n’a peu d’impact sur les lois issues des votes stupides de citoyens infantilisés, autant toucher à ce qui nous touche et sur lequel nous avons un vrai pouvoir, sera un test fatal sur notre capacité à survivre.

    1. Higgins

      Assez d’accord. La famille est une cible privilégiée des modernœuds et ils n’auront de cesse de faire tomber ce dernier bastion des vraies solidarités. La méthode utilisée est assez subtile et leur permet d’avancer masqué. On commence par un innocent rapport parlementaire (http://argent.boursier.com/impots/actualites/un-rapport-recommande-la-fin-de-limposition-commune-des-couples-maries-et-pacses-1484.html) qui, n’en doutons pas un instant, trouvera un écho favorable chez tous les décérébrés fabriqués à la pelle par ce pays. L’argumentaire est brillant: frein à l’emploi des femmes (qulqu’un est contre?), caractère inéquitable de l’imposition en commun (qui ne profite évidemment qu’aux « riches ». C’est insupportable.), etc… Ce pays glisse vers l’enfer.

    2. royaumont

      Complètement d’accord : la loi se permet d’encadrer et de fiscaliser les dons et cadeaux entre membres d’une même famille. Totalement scandaleux.
      Ce n’est pas surprenant : Marx avait déjà pointé la famille comme un problème car elle permet de structurer les individus et de créer des liens et des solidarités qui échappent à l’emprise de l’Etat.
      Toutes les charges actuelles contre la famille « traditionnelle » se comprennent par ce biais. Il s’agit ni plus ni moins d’une volonté totalitaire.

      1. petit-chat

        « Toutes les charges actuelles contre la famille « traditionnelle » se comprennent par ce biais ». Pour nous transformer en bétail.

        1. Higgins

          Je confirme après avoir terminé ma déclaration de revenu. Je savais que j’allais manger froid mais là, c’est de la glace à -270° c. Je vais désormais inscrire comme profession: payeur d’impôt.
          Si j’avais su que Wesley Mounch et consort seraient un jour à la tête de ce pays, j’aurai rien foutu à l’école et serai devenu un assisté parmi tant d’autres. A vous dégoûtez à vie de travailler et d’avoir des enfants.

          1. royaumont

            Tout pareil. J’ai fais ma déclaration (papier, je ne vais pas bosser à leur place, en plus) hier et j’ai encore du mal à m’asseoir aujourd’hui !

            1. Black Mamba

              Nous avons confié la tâche à notre expert comptable … J’espère que l’addition sera moins douloureuse que l’année dernière 😕

          2. Théo31

            Liste des personnes à charges à joindre à la déclaration :
            16 ministres
            348 sénateurs
            577 députés
            5 millions et demi de fonctionnaires
            6 millions de chômeurs
            13 millions de retraités
            😀

            1. Calvin

              Et si l’administration te répond que tu as fait une erreur, tu répliques :
              « Ah, j’ai oublié quelqu’un d’autre ? »

      2. Calvin

        Les cocos sont jaloux : la famille est le seul endroit où une forme de communisme fonctionne réellement et correctement.
        Les autres expériences n’ont été que des fiascos.

        1. Tribuliste

          Comparer famille et communisme me parait hasardeux 😆
          Mais le résultat de siècles de consanguinité dans certains villages ruraux pourrait s’y rapporter après tout 😉

          1. Calvin

            Je dis ça sérieusement.
            Dans une famille, certains travaillent, d’autres rendent des services (ex : invalides, âgés), d’autres s’instruisent… La propriété privée est partagée par choix dans la famille. Et ça marche. L’assistance est interne.
            Les cocos ont voulu imposer cette organisation en dehors de la famille, pour tous les humains.
            Et pour cela, bannir l’égoïsme, la propriété privée, … et la famille !

            1. Tribuliste

              Le problème de toute doctrine généraliste est de niveler les qualités, aptitudes et responsabilités des uns et des autres ; à contre courant de l’ordre naturel des choses. Forcement ça ne peut guère être productif, et ne parlons même pas de la dépréciation de l’individu.

        2. André Rosa

          Le seul endroit où le communisme fonctionne, c’est le monastère. Ceux qui font le choix d’y vivre renoncent volontairement à toute propriété pour des raisons spirituelles. C’est un choix de vie très particulier, minoritaire.
          Or, le communisme athée ‘moderne’ s’est ingénié à détruire tout ce qui rend… ce communisme possible.

  6. Higgins

    Merci de rappeler l’existence du petit livre (que je vais acheter) de Cédric Parren « Le silence de la loi ». Sur son blog, qui se revendique libéral, Francis Richard dans ses commentaires sur l’ouvrage a noté ceci: « Le régime démocratique confère à la loi le statut d’impératif catégorique. Subitement, la liberté n’est plus synonyme d’autonomie vis-à-vis de l’autorité; elle devient une simple participation à la prise de décision. Dans cette optique, ne pas se plier aux injonctions de l’état est un geste incompréhensible, puisque sa légitimité est assurée par son caractère démocratique. Dès lors toute contestation est soit une manifestation de stupidité, soit un acte terroriste. » (http://www.francisrichard.net/2014/04/le-silence-de-la-loi-de-cedric-parren.html). Je ne pourrai pas dire mieux.

    1. Tribuliste

      Bien dit en effet, une sorte de vis sans fin qui se met en route à la révolution et stoppe au totalitarisme? La démocratie participative donne foi à la majorité et donc tout pouvoir ; toute remise en question revient à obliger cette majorité à revoir ses positions, c’est forcement plus que compliqué. La Suisse offre à son peuple un réel contre pouvoir, mais si ce système est fiable dans ce petit pays, je crains qu’à plus grande échelle les initiatives populaires ne s’apparentent à nos syndicats ?

  7. Béatrice

    Bonjour,
    Tant que ça dure, il faut donc profiter de la possibilité de réduction d’impôt pour tous dons aux œuvres : grâce à ça, l’Etat nous laisse quand même « choisir » notre solidarité, jusqu’à 20% du montant de notre revenu imposable : comme ça, non seulement, comme on dit au comptoir, « je sais où vont (une partie de) mes impôts », mais en plus, c’est moi qui ai choisi QUI je voulais aider : Petits frères des pauvres, Emmaüs, Raoul Follereau, secours catholique, etc… : et, en ces temps de douloureuse déclaration, ça fait vraiment du bien quand on déduit 65 à 75% de ces dons de son montant d’impôt, et qu’on se dit qu’ils ont servi une cause qui nous tient à coeur !
    Je me dis qu’un jour, il y a bien un de nos gouvernants qui va tomber sur cette manne, et monter au créneau contre cette liberté inouïe et pas bisounours du tout qui nous est laissée….

        1. Cerf D

          Tout dépend si la personne est aux frais réels ou non. Si oui la cotisation est comptée dans les frais, sinon elle ouvre à une réduction d’impôts.
          D’ailleurs, de ce fait l’adhésion aux syndicats n’entre pas dans la même case que les dons aux œuvres. Nos gouvernants peuvent don supprimer la réduction portant sur ceux-ci sans toucher à la première.

          1. Calvin

            Tout à fait.
            Et je rappelle qu’en cas de frais réels, il ne faut pas les compter dans les réductions d’impôts et bien dans le détail des frais. L’administration fiscale ne corrige pas et c’est perdu.

          2. bob razovski

            C’est séparé pour une question « d’égalité », éternelle et toute puissante.

            En effet, un travailleur non imposable désirant se syndiquer se verra déségalitarisé ( 😉 ) car ne pouvant pas déduire sa cotisation de ses impôts, puisqu’il n’en paye pas.

            Il est donc question que l’état rembourse au travailleur(euse) cette cotisation par un crédit d’impôt.

            http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1.xhtml

      1. royaumont

        Pas de souci pour eux : si les dons viennent à manquer, ils iront puiser dans les caisses de l’Etat. Pour eux c’est open-bar.
        Pour les syndicats, 90% de leur revenus proviennent de fonds publics. Alors les cotisations… c’est décoratif, mais pas vraiment utile.

        1. Nocte

          C’est utile au contraire : sinon, comment justifier qu’ils sont représentatifs ? (bon, je l’accorde bien volontiers, ça ne changerait rien, puisqu’ils ne représentent qu’eux-mêmes, mais ça laisse un petit vernis)

    1. Black Mamba

      Un jour pendant la période de Noël j’ai fait un généreux don à la Croix Rouge, ils l’ont chaleureusement remercié mais depuis je regrette … ma boîte aux lettres est inondée par toutes sortes d’associations qui me sollicitent , cela m’a découragé de donner 😕

      1. Béatrice

        Pourquoi ?… de toute façon, maintenant, vous êtes dans les listings des donateurs potentiels, alors, tant qu’à recevoir des courriers, autant donner… ! en plus, je trouve qu’à travers tous ces courriers, on découvre des gens et des associations incroyables qui se donnent un mal fou pour venir en aide aux autres, ça donne envie de leur donner un coup de main, non ?

        1. Black Mamba

          Aider les gens je suis pour, mais pas à être emmerder comme ça …
          J’aime venir en aide mais seulement quand je le souhaite. .. je ne leur avais pas donné mon autorisation pour utiliser mon adresse ainsi.
          Tous les ans je fais un don à l’école de mes enfants, c’est un acte volontaire et désiré , le jour où l’école se mettra à harceler pour faire un don je n’en ferai plus.

          1. Calvin

            Tu peux aussi faire un don à Contrepoints/Libéraux.org.
            Ils ne vendent pas leur mailing-list, et, en plus, c’est encore plus utile !

        2. Black Mamba

          Le fait d’être sollicité parce qu’on a fait jour un don , est du même ordre que le sujet du jour … Il n’y a qu’un pas à faire pour que les associations poursuivent les généreux donateurs sous prétexte que ces associations comptaient sur leur générosité .

          1. gameover

            ah oui ça serait pas mal ça… on comptait sur vous… vous êtes responsable de votre don pour l’avenir comme dit harry.

            Il y a parfois des questeurs qui demandent de signer une autorisation de prélèvement pour mensualiser ton don… là ça me rappelle clairement un truc !

            1. Black Mamba

              Cela me fait penser qu’il faudrait que j’arrête mon prélèvement mensuel de SOS Médecin … Ils sont bien gentil mais le budget communication ne doit pas être négligeable non plus 😕

      2. Fll

        idem pour la réception des lettres, mais honnêtement, c’est que recevoir des lettres, ca se traite comme les pubs, tu veux pas donner, tu jettes. Mais ne pas donner juste pour les lettres, c’est dommage.
        Ce que je constate, c’est le nombre de gens qui crèvent dans ce pays, ca me fait mal au cœur, ces enfoirés de socialiste sont en train de tuer le peuple à petit feu …
        Par contre, détail, mais quand je donne, je ne déduis pas. Jamais. C’est purement personnel, mais j’estime que si je donne, c’est pas pour faire baisser mes impôts, mais juste parce que je donne. Je sais, c’est purement moral, mais c’est la mienne, et comme il n’y à plus de moral dans ce pays de merde, heureusement qu’il reste les nôtres.

        1. Béatrice

          Dommage, car le but n’est pas de faire baisser les impôts, c’est de pouvoir donner au moins 2x plus…, et c’est l’association qui en bénéficie…

          1. Fll

            Le dommage est de trop, car je pourrai ne rien donner et la ce serait « dommage » non ? donc on commence par dire merci et ensuite on explique comment on pourrait donner le double 😉

            1. Béatrice

              moi, je ne sollicite rien, mais je veux bien dire merci… !
              Le principe,si vous donnez 10 euros à une association qui vient en aide aux personnes (75% de déduction fiscale) :
              – soit vous décidez de ne rien déduire, vous avez dépensé 10 euros et l’association a reçu 10 euros
              – soit vous décidez de déduire, et dans ce cas vous donnez 40 euros, et vous en déduisez 30 au moment de vos impôts : au final, vous avez toujours dépensé 10 euros, mais l’association, elle, en a reçu 40…. ! c’est pour ça que je dis dommage, car avec le même montant dépensé , on a donné beaucoup plus (à condition de payer des impôts et d’avoir la trésorerie au moment où l’on donne)…

            2. Black Mamba

              D’accord avec Nocte, nos impôts dépendent directement de ce qu’on dépense , plus je dépense plus nous payons d’impôt … Donc mon acte volontaire de faire un don va induire directement une augmentation de nos impôts déduction ou pas …

            3. Béatrice

              @Nocte : « non, vous avez toujours dépensé 40 euros »
              Ben non, au final, si j’ai donné 40 euros à noël, et qu’en juin, je paie 30 € d’impôts en moins, ce don ne m’a coûté que 10 € !

            4. gameover

              Béatrice : si je mets de l’eau des chiottes en bouteille avec une étiquette « Bénédictine » : c’est de l’eau des chiottes ou de la Bénédictine ?

            5. Béatrice

              Je vois bien où vous voulez en venir, mais ce n’est pas ça qui compte : disons qu’au lieu de donner 10 euros à une association dont la cause me tient à coeur, et 30 euros à l’Etat qui va s’en servir pour subventionner l’association qui met de l’eau de chiottes dans les bouteilles de Bénédictine, eh bien, là, je donne 40 euros à l’association de mon choix : c’est plus « comptablement correct » comme ça ?

            6. gameover

              Perso je pense que les aides et le bénévolat ne font que soutenir et maintenir un système à bout de souffle et qu’il se casserait la gueule beaucoup plus vite sans.

              Je pense que s’il n’y avait pas les restos du coeur ça ferait longtemps que beaucoup auraient penché pour un autre système ou du moins seraient plus ouverts sur ce sujet.

            7. Béatrice

              Sur l’idée, vous avez raison : s’il n’y avait pas les Restaus du coeur, le Secours Catholique, et autres Emmaüs , la misère serait sans aucun doute totalement insoutenable : mais une fois qu’on a dit ça, on fait quoi ? on stoppe tout, on ne donne plus d’argent, on arrête le bénévolat, et on laisse les gens crever, en se disant qu’au moins les choses bougeront ?….

            8. gameover

              No sé

              Emmaüs c’est intéresssant car ils ont prouvé que le niveau du SMIC était trop élevé : les entreprises d’insertion sont les seules à pouvoir rétribuer leurs salariés avec un bol de soupe, un matelas et un pécule.

            9. Nocte

              La question n’est pas d’être comptablement correct, ou non, la question est d’être dans le vrai.

              C’est exactement par ce même raisonnement que les politocards arrivent à dire qu’ils font des économies alors qu’en fait, ils ont juste moins dépensé que prévu.
              A la base, on dépensait 100 milliards de plus par an, là, on va juste dépenser 83 milliards de plus, on fera donc 50 milliards d’économie sur 3 ans.

            10. André Rosa

              Gameover: « Perso je pense que les aides et le bénévolat ne font que soutenir et maintenir un système à bout de souffle »

              Certes, mais il n’y a pas que les associations caritatives.

              L’établissement scolaire où je travaille est hors-contrat et ne reçoit pas un centime d’argent public.

              Globalement, nous coûtons deux fois moins cher que l’Education nationale. Scolariser ses enfants en hors-contrat, c’est créer l’occasion d’économiser sur l’Education nationale… (Ce n’est pas de ma faute, si l’Etat ne saisit pas cette perche qu’on lui tend!)

              Nos bienfaiteurs nous permettent d’investir dans les infrastructures et d’aider les familles qui ont peu de moyens. C’est bien la moindre des choses qu’ils puissent déduire leur don…

              Avec eux, nous créons les circonstances pour sortir du tout-Etat.

            11. gameover

              Oui André, d’accord avec ça.
              J’ai juste un problème à donner sur ce que l’on appelle les bonnes causes en général, donc le caritatif.

              Je préfère donner à Contrepoints entre autres.

              J’ai même envoyé 200E à un gars qui avait fait un site recensant les abus au niveau de sa commune sur la région parisienne et qui était attaqué au tribunal par le député du coin. Je l’ai fait juste pour ré-équilibrer les 2 camps vu que la défense du député-maire va être assurée par la commune. Voilou.

        2. Black Mamba

          La pub je ne reçois pas , c’est écrit en gros pas de PUB . Il y juste les prospectus de la Mairie qui va directement à la poubelle, idem le journal de la paroisse , je l’ai confessé au curé 😉

          1. Fll

            Idem, gros « STOP PUB », ca fonctionne assez bien, j’étais surpris. Donc, je reçois une fois par mois les « pubs » croix rouge et autre, donc ca ne me gène pas beaucoup.

      3. pouf pouf

        tu vas rire, j’ai fait la même « bêtise » que toi, puis, après deux courriers culpabilisants d’autres associations, avec papier à lettre personnalisé unicef, monsieur pouf pouf et une dame de couleur avec un enfant dans les bras, le bic en forme de seringue de l’unicef, etc, etc, j’ai renvoyé un petit mot qui disait simplement ma façon de penser, et, ô miracle, plus rien. J’ai certes été un poil énergique dans l’exposé, mais sans plus, mousse et pampre, tu me connais …

        1. Béatrice

          J’ai un peu du mal à comprendre… C’est quoi, votre façon de penser « énergique » ?… Quoi, des gens qui mouillent leur chemise pour les autres ont l’outrecuidance de venir vous solliciter jusque dans votre boite aux lettres ?…
          … et quand vous recevez des pubs pour la Redoute ou pour changer vos fenêtres, vous leur écrivez aussi pour leur dire votre façon de penser… ?

          1. Fll

            OULLA ! Béatrice, nouvelle lectrice/contributrice ici non ? parce que tenter d’avoir une conversation avec Pouf Pouf, ca demande une tournure d’esprit que l’on ne saurait qualifier en fait 🙂 c’est pas le clown blanc, mais pas loin. C’est l’art de l’absurde 🙂 et ce n’est pas pour plaisanter, suffit de lire ses anciennes contributions 😀 donc, lui répondre oui, le lire oui, tenter une discussion avec lui, heuu, comment dire, « vous aimez le thé ? oui, avec des pneus neige ! »

            1. Black Mamba

              Pouf pouf apprécie tout de même les personnes qui essaient de communiquer avec lui…C’est un acte de générosité :mrgreen:

            2. gameover

              Bah… il a des éclairs de lucidité en ce moment je trouve…
              C’est le 3ème post que je comprends ! :mrgreen:

              BM t’es pas gauchère par hasard ?

            3. Béatrice

              Ah, ok, merci pour l’avertissement !
              Ca fait en fait très longtemps que je traîne sur ce forum, toujours passionnant, sans intervenir.. mais aujourd’hui, le sujet me tient particulièrement à coeur : je connais tellement d’associations qui se défoncent comme des fous pour aider les autres, et qui sont sans arrêt à court de moyens et au bord de l’asphyxie financière, alors que d’autres trucs ou machins bien « lobbyés »vivent grassement en étant over-subventionnés par l’Etat ou les collectivités locales, que je trouve vraiment dommage que l’on ne se serve pas plus de cette possibilité de décider qui on aide, avec de l’argent qui était destiné à l’Etat…

            4. Black Mamba

              Au fait j’ai appris à utiliser ma main gauche avec le piano , et je pratique la technique des deux sabres , donc ça aide 😀

            5. Sémaphore

              Je ne sais pas si H16 devrait laisser certains encourager la propagation d’ustensiles rendant les femmes intelligentes. T’es célibataire, GO pour avoir des idées pareilles ? Tu veux que leurs essais perpétuels de domination soient couronnés de succès? Tu es lassé d’ arriver à leur faire prendre ton service trois pièces pour un sucre d’orge ou un bâtonnet de réglisse?…

            6. gameover

              J’avais pas vu ton message Semaphore.
              Une femme intelligente, je sais pas… mais intelligible c’est déjà pas évident à trouver !

            7. Black Mamba

              Pour trouver une femme intelligible , il faut chercher une qui pense comme un mec , or c’est ce côté d’inaccessibilité qui vous fascine vous les hommes. Une femme intelligible est une femme bête à vos yeux car trop simple d’esprit , trop simple à comprendre …
              Je ne pense pas que tu serais heureux avec une femme intelligible …

            8. gameover

              Autrement dit BM une femme qui dit « non » il faut comprendre « oui »… mais en ce moment y a une pub contre les viols qui dit que quand c’est non, c’est non… va comprendre :mrgreen:

            9. Black Mamba

              Tout est une question de circonstance 😉
              http://www.amazon.fr/gp/aw/d/2290336726
              Je te conseille de lire ce livre mon époux avait les larmes aux yeux quand il a lu … « Ah ! Enfin quelqu’un qui comprend ce que je ressent  » avait-il dit :mrgreen:
              Personnellement quand je l’ai lu j’ai plutôt ressenti de la colère , va savoir pourquoi 😈 Il existe aussi une suite …

          2. pouf pouf

            le don se fait autour de soi, à des personnes physiques dans le besoin, en aucun cas à un organigramme. Ce qui est le principe des associations, un organigramme en générosité, 100 euros à la croix rouge = 50 euros pour les salaires, 35 euros pour la communication … fuck la croix rouge et son organigramme, basta, mais sinon, je n’aime pas trop m’expliquer.

            1. Black Mamba

              Le Budget pour la communication doit être en effet important quand on voit le contenu de chaque courrier , je me dis que je ne vais pas cautionner se gaspillage en faisant un don supplémentaire 😕

  8. val

    Petite anecdote pour agrémenter cet excellent billet criant de vérité :
    une centre d’hébergement alors tenu par des soeurs catholiques recueille des sans abris (venus par le 115) . Un jour un homme de religion musulmane est ainsi recueilli. Donc cet homme est hebergé , nourri etc.Pour les aider à se réinsérer, les soeurs proposent (sur la base du volontariat bien sûr ) des activités simples ou non , cohérentes avec le profil du recueilli.
    Tenir l’accueil qq heures par semaine a donc ete proposé à cet homme. Il a donc fait cette activité quelques temps. Il est à noter que le reste du temps cette activité des tenue par des bénévoles (pas possible des gens qui font un travail gratuit , je vois d’ici les sourcils des collectivistes se hausser dangereusement) .
    L’homme a attaqué les soeurs en justice pour abus de faiblesse , disant que les soeurs avaient abusé de lui en le faisant travailler et ………….. il a gagné .
    Rare de voir une soeur en colère mais la , ils y sont arrivés !!
    Voila voilou . Bon pour en rajouter une couche , dans cet endroit , un jeune ramassé récemment par le 115, s’est plaint de la qualité des repas et a demandé ou était la salle de sport (????) , inutile de dire que dans ce lieu , ouvert à des tas d’autres activités, les seuls à se plaindre des repas sont les sdf …. évidemment , ce sont les seuls qui ne les payent pas !!
    bon , on marche sur la tête .

    1. royaumont

      Un musulman qui accepte de travailler pour faire plaisir à des femmes ? Il a été drogué, c’est sûr !
      Un salaire sans travail, oui, un travail sans salaire, non ! On est au pays des bisounours, non de non.

  9. gameover

    Réduction d’impôts :

    Valls,: les impôts c’est beaucoup trop !

    Le psy : faites pas gaffe, sa main gauche parle à sa main droite

  10. Sémaphore

    Bref, dans cet article, H16 n’épargne pas le lecteur égaré qui a voté socialiste et qui n’ a que le lamentable résultat de son action. Mais pour ceux, les plus nombreux, qui n’ ont pas voté socialiste et qui doivent néanmoins se fader tout cela, pas un mot de compassion! C’est pas juste! Vite, le Cerfa bobo!

    1. val

      @sémaphore , désolée , mais je ne vous suis pas : la totalité des votants a voté socialiste, apres on peut discuter sur le nom de la boutique , la couleur du badge, la taille des ratounes et la longueur du kiki, mais à l’arrivee c ‘est toujours du 100% soce et du rance. Seuls les abstentionnistes les votes blancs ont fait autre chose .

        1. val

          @gameover , semaphore , oui c ‘est vrai , mais c ‘est plus fort que moi , quand on fait référence aux éléctions je démarre au quart de tour 😉 ,
          à Pouf Pouf 🙂 merci pour la tendresse et la poesie dans ce monde de fourbes (je ne parle pas du petit home h16ien bien sûr , lequel est ouaté et funissime)

      1. Aristarque

        Sémaphore doit évoquer ceux qui votent blanc ou mieux, ne votent plus du fait du brouet infect identique proposé sous plusieurs marques…

  11. gameover

    Pour ceux qui se posaient la question : voilà pourquoi la rétroactivité des lois est nécessaire pour l’état

    http://www.lepoint.fr/economie/emprunts-toxiques-l-etat-refuse-de-payer-pour-les-collectivites-locales-12-05-2014-1821566_28.php

    Résumé des épisodes précédents : Dans les emprunts toxiques 2 ou 3 communes ont sauvé leurs fesses car le TEG n’était pas indiqué dans le contrat. Le taux de leurs prêts qui à l’origine était indexé sur par exemple la parité EUR/CHF a été remplacé par le taux d’intérêt légal soit 0.04% en ce moment.

    Mais comme l’état est caution de Dexia il va vite falloir faire une loi rétroactive pour éviter que tous les prêts soient remis en cause à cause de points de détail sinon les 50Mds d’économie vont servir à Dexia.

    Curieux de voir comment les élus vont voter sur un texte auquel ils devraient être opposés en tant qu’élus locaux : ça sent l’ordonnance.

    Nota : perso avant que cette affaire éclate il y a 2-3 ans il me semblait que la formalisation stricte des conditions de prêt s’appliquait uniquement au crédit pour les particuliers… ben non.

    1. Calvin

      Je devrais pas, mais ça me fait marrer…
      Et comme toujours, les coupables ne sont pas inquiétés.

      Vive la France, Vive la République…

      1. Aristarque

        Des hommes politiques coupables ? Ce que tu fumes, Calvin, est visiblement trop fort pour ton âge! Je vais devoir appeler ta mère…

    2. Kazar

      Sauf que ça ne passera pas, ils ont déjà essayé…comme le rappelle l’article. Et dans les deux cas, c’est le contribuable qui paiera, soit au niveau local, soit au niveau national.

      1. gameover

        « Une première mouture, dévoilée à l’automne 2013, n’avait pas passé la rampe des sages de la rue de Montpensier, au motif qu’elle était d’application trop générale puisqu’elle s’appliquait aussi à des entités de droit privé. »

        Ca ça peut se rectifier.
        Quand à la justice européenne elle s’en branle complètement de ce genre de truc.

        Oui c’est le contribuable qui paiera au niveau local certainement. J’espère qu’un de ceux là engagera la responsabilité de l’élu qui a signé un tel prêt car à voir la copie du contrat qu’on avait lu ici (il me semble) c’était super clair.

        Fut un temps les TPG étaient responsables sur leurs finances personnelles…. mais ça c’était avant…

    3. Le plus drôle, c’est que même pour les particuliers, la plupart des emprunts sont souscrits avec des TEG mal calculés (et comme ils sont faux, ils sont attaquables).

      1. gameover

        Oui et il y a une bonne raison à celà c’est que les frais de garantie du prêt doivent être intégrés dans le TEG mais ces frais ne sont pas connus au moment de la signature car gérés par le notaire.

        Le notaire prend des frais sur le déblocage du prêt (hors hypothèque) et ces frais là c’est sûr ne sont jamais inclus dans le TEG. C’est même assez compliqué de les retrouver dans le décompte du notaire

        On a 5 ans pour faire un recours et il faut une différence de 0.1% pour considérer que le taux est faux.

    4. David

      En effet l’Etat va essayer de s’en sortir avec un bricolage juridique a posteriori.

      L’Etat est actionnaire majoritaire d’une banque qui se casse la gueule, banque liée au collectivités, et l’Etat se retrouve en porte-à-faux avec … lui-même !

      Exemple typique de l’effet pervers de l’intervention étatique dans un domaine non-régalien. Quand on montre ça aux gens, ils disent que c’est la faute au capitalisme !

      Ca finira bien sûr comme avec le Crédit Lyonnais, et bye bye les 50 milliards d’économie ; quelle misère

      J’avais en compte chez Dexia Lux., fermé en 2010 … ouf

      1. Calvin

        Comment ça, ouf ?
        Ce ne sont pas les déposants de Dexia qui vont mettre la main à la poché, pas plus que ceux du Lyonnais à l’époque.

        1. David

          Le nouveau processus de gestion des faillites (« Union bancaire européenne ») précise que les 1ers à casquer seront les créanciers des banques, dont les déposants font partie (bail-in).

          Après, s’il n’y a pas assez de soussous, on ira chercher de l’argent ailleurs (bail-out), dans un fonds spécial prévu à cet effet ou dans la poche des tribuables.

          Je ne sais pas si Dexia est concernée par cette disposition, mais ce qui est sûr c’est que les dépôts des clients seront insuffisants pour la renflouer (et j’en ferai plus partie).

  12. val

    Totalement HS mais saisissant : concours grandes écoles aujourd’hui épreuve de LV1 , dictionnaires interdits pour toutes les langues sauf pour l’arabe . Et voila comment on pousse une jeunesse dans la haine de l’autre . Ils sont forts , tres forts .

  13. Kazar

    Ce sont des Français qui passent l’épreuve d’arabe, des Arabes qui passent l’épreuve d’arabe, des jeunes de cités (peu probable dans les grandes écoles) qui passent l’épreuve de Français, c’est du thème, de la version, un peu de précision que diable. Bon, c’est pas tout ça, je retourne à mes cours de russe 🙂

  14. Théo31

    J’imagine que la plainte déposée par le Mrap a pour but d’extorquer de l’argent et de faire ainsi de la victimologie un business très lucratif comme les erreurs médicales aux USA.

    1. Calvin

      Ou comme les syndicats avec les ouvertures dominicales*.

      (*) pour plus de précisions, « ouvertures dominicales » n’a rien à voir avec DSK…

        1. mario

          Pour les Teutons, il vaut mieux qu’ il utilise DSK plutôt que KSD (kraft durch sexualitat) qui rappellerait trop une époque révolue… :mrgreen:

  15. Karamba!

    Entendre Delanoë enfin en retraite s’apercevoir que la capitale française est un cloaque repoussant, ou il devient normal de se faire accoster au choix par une pute sans papier, un miséreux made in Schengen qui tend la main quand vous essayez de retirer du blé à un DAB quand il ne vous pique pas carrément votre pognon si vous ne vous montrez pas compréhensif, des marchands à la sauvette planqués derrière tous les abris bus, etc… et justifier le bordel par le fait qu’il n’a pas eu les moyens de tout conserver en ordre (ce n’est pas comme s’il n’avait pas augmenté les impôts locaux)…

  16. Petit caillou.

    Bonjour à tous. J’espère qu’il n’est pas trop tard pour commenter en tout cas je dois soulever que l’engouement de réponses face aux billets de ce Blog est vraiment magnifique.
    J’ai lu quelques commentaire mais surtout la’article et je l’ai vraiment apprécié : sympa, rigolo, assez réaliste. Tout pour charmer. De plus les petites illustrations parodiques sont réellement représentative, et d’une réalité et de l’Etat. Vraiment : chapeau bas !
    L’idée politique du lecteur est peu définie bien que nous puissions la distinguer ! Cependant c’est très réussi. D’après moi aussi, aider ne devrait pas devenir un automatisme. On ne devrait pas forcer son prochain à aider car on en perd l’envie. Par ailleurs il est possible qu’on se le reprenne dans la poire ! Moi même je développe mes idées politiques à propos des différents partis sur mon Blog « Changer le monde en parlant ».
    Je trouve important de partager ses points de vue comme le fait ce Blog. Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée à tous !

      1. Black Mamba

        Tu n’es pas sympa d’accueillir ainsi un nouveau contributeur, donne lui une chance … Petit caillou deviendra Grand :mrgreen:

  17. pouf pouf

    raaaaaah sapin sur france cul … c’est magique, que des mots magiques les uns derrière les autres : « le dialogue a trois » « la loi décide » « la fabrication de la croissance » le tout avec des pneus neige qu’il a oublié de faire enlever de son véhicule. La france, m’emploie comme cadre pédagogique, pour … broumph, groumph, proumph, et hop c’est fini, je pars chez valls raconter d’autres fourberies de sapin …

  18. pouf pouf

    pendant le même temps, à tout hasard, au 7h50 de FIP : « la torture est nécessaire pour obtenir des informations pour protéger les populations » voilà, comment mal commencer une journée quand tout est dit …

  19. gameover

    « Jean-Vincent Placé propose une loi contre les injures sur les réseaux sociaux. »

    P’tain c’est un vrai sale con celui-là !

      1. gameover

        Oui j’ai vu ça tout à l’heure après mon 5ème café.
        Tu penses bien que j’ai lu ce livre il y a au moins 10 ans, du moins le début car après c’est du repeat… et j’ai rien appris.
        Je savais déjà que quand une femme parle il faut surtout écouter et ne pas donner son avis et que quand elle dit « il faut qu’on parle » il est temps de choisir une remplaçante :mrgreen:

        1. Black Mamba

          Regarde au moins la vidéo , je trouve amusant …
          Il est important aussi que ta compagne le lise ou le regarde pour moins te prendre la tête :mrgreen:
          L’incompréhension est dans les deux sens 😉

  20. pouf pouf

    chuis désolé, c’est bouleau, il m’a énervé … quel aplomb, un pneu neige qui ne se démonte pas ça me tend.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.