Arnaud Montebourg devrait s’occuper de trompettes

Pour Arnaud le Frétillant, ce n’est pas tous les jours simple de s’occuper à la fois des économies de la France et de son redressement productif. D’abord, des économies, le pays n’en a pas ce qui oblige son copain Michel, le Rameur des Finances, à ramer encore plus fort. Ensuite, pour ce qui est du Redressement, le pauvre Arnaud n’a pas franchement fait preuve, ces derniers temps, de beaucoup de vigueur. Cela ne se redresse pas des masses, dirait-on. Mais tout espoir n’est pas perdu !

Eh oui, Arnaud, mon petit Arnaud, j’ai une bonne nouvelle pour toi ! On a trouvé un dossier parfaitement adapté à tes compétences, et tu vas enfin pouvoir exhiber un exemple taillé sur mesure d’entreprise sauvée par tes bons soins. En plus, le cas est vraiment très simple et ne méritera pas d’y passer des heures de ton emploi du temps qu’on sait déjà fort chargé, notamment sur le pilotage discret mais précis et ô combien efficace de toutes ces entités administratives d’investissement qui, tous les jours, redressent le cap de la France à grands coups de pelle dans la nuque volants nerveux.

montebourg trouve un dossier facile - photo CCBYSA Benjamin LemaireEn plus, cette entreprise est un fleuron de l’entreprise artisanale proche de ses clients, à mi-chemin entre la grosse entreprise qui tutoie les plus grands services de l’État, et la gentille boutique de quartier qui sait fournir un service après-vente irréprochable, du conseil à la clientèle, le tout patiné par l’âge, l’expérience et cette proximité qui sent bon le vivrensemble républicain. De cette entreprise, pourtant en difficulté, on sait à la fois pourquoi elle n’arrive plus à boucler ses fins de mois, et à la fois comment résoudre ses problèmes.

Cette entreprise, c’est Cuivres et Bois. C’est un magasin spécialisé dans les instruments de musique et en particulier, comme son nom l’indique, dans les cuivres et les bois. Fondé par d’anciens élèves de conservatoires et des musiciens sans cesse à la recherche d’instruments de musique de qualité, ce commerce est dirigé par des gens conscients que seule une manufacture artisanale répond à une haute qualité de fabrication, et la fiabilité, l’originalité et l’élégance qui permettent au musicien de ne faire qu’un avec son instrument. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est eux-mêmes, et on est prêt à les croire, d’autant plus qu’ils n’ont pas hésité, pour le prouver, à passer moult contrats avec l’armée française.

Eh oui : en plus d’armes sophistiquées (comme des Mirages par exemple), l’armée française entretient aux frais du contribuable une troupe de fins musiciens qui se chargent d’emporter les troupes sous les flonflons rythmés de nos hymnes les plus chaloupés. Et pour ces musiciens, il faut, bien sûr, le meilleur, qu’on trouve – notamment – dans cette charmante boutique, qui livre depuis quatre ans de nombreux instruments (400) au ministère de la Défense. Sur les trois dernières années, ce sont de multiples trompettes de Cuivres et Bois qui sont allées retrouver les troupes tintinnabulantes de France.

Mais voilà, il y a un hic : les dettes s’accumulent. Selon le dirigeant de l’entreprise musicale, l’État lui devrait 381 000 euros. Entre les contentieux divers et variés et les délais de paiements qui s’allongent dangereusement, l’entreprise est maintenant au bord de la faillite pure et simple.

L’armée aura beau jeu d’exhiber quelques cas, forts suspects, de livraisons incomplètes — l’article de Médiapart relate ainsi le cas d’un lot de trois trompettes, à 2500€ pièce, dont le poids n’a pas varié entre son départ et sa livraison acceptée à Bordeaux-Mérignac, mais dont l’armée déclare pourtant qu’il ne contenait que deux éléments sur les trois attendus. Pour Pierre Vicogne, le commerçant, il y a clairement de l’abus de la part de l’armée :

« Le client doit vérifier la quantité reçue le jour de la livraison, puis a un délai de sept jours pour signaler un problème sur la qualité du matériel. Ces délais-là, l’armée ne les respecte jamais. »

Réclamant le retour de l’étui déclaré vide, Vicogne attend depuis deux ans, en vain. Des litiges s’amoncellent ainsi entre lui et l’armée à hauteur de 50.000 euros. Pire : à chaque contentieux, l’armée refuse de payer le moindre euro de la commande, impose un délai et une nouvelle facturation. C’est cette accumulation de problèmes qui aboutit à la coquette somme de 370.000 euros d’impayés par l’armée. Et avec ces impayés grandissant, les créanciers de la petite entreprise se montrent de plus en plus intraitables. Au point, bien sûr, que Bercy s’en mêle et menace d’un contrôle fiscal le commerçant fragilisé.

Et voilà, Arnaud, le moment précis et subtil où tu peux entrer en scène, drapé de ta cape bleu, blanc, rouge, de ta marinière et de ta frétillance communicative. Parce qu’après tout, Bercy, c’est ton domaine, non ? Il ne devrait pas être hors de tes cordes de recontacter ton copain Michel et de lui demander de faire un petit geste pour cette entreprise, par exemple en lui épargnant un contrôle fiscal qui ne manquera pas de l’envoyer directement au casse-pipe, non ?

arnaud sauve des instruments à vent

Et puis, c’est aussi de ton ressort de sauver les entreprises en difficultés, celles qui manquent de trésorerie, qui représentent un vrai savoir-faire national et ont de bonnes perspectives d’avenir. Après tout, Arnaud, c’est bien toi qui fanfaronne sur les ondes que tu as sauvé des milliers d’emplois, non ? Eh bien voilà pour toi l’occasion d’en sauver encore tout un paquet ! D’autant que le problème est simple : il s’agit d’un unique mauvais payeur. Là encore, on sent que c’est dans tes cordes, et que ta capacité de concentration sur le dossier ne sera pas trop mise à l’épreuve. Mieux, le créancier, tu le connais comme le fond de ta poche, c’est l’État ! Et mieux encore, c’est un socialiste, comme toi, Jean-Yves Le Drian, qui dirige le ministère incriminé, celui de la Défense. Nul doute que tu vas pouvoir le recontacter très vite (il doit y avoir des lignes directes de ton bureau au sien, j’en suis sûr). Allez, Arnaud, toi le ministre de choc : sois chic, fais un chèque !

Et puis tant que tu y es, regarde un peu le compte des autres commerçants en contrat avec l’État en général et l’armée en particulier. Il semblerait que ce soit un peu la panique actuellement, du côté des paiements, et le nombre des entreprises qui sont en contentieux avec l’État n’est pas mince : d’après Anne Grommerch, député de Moselle, dans un rapport à l’Assemblée Nationale de juin 2013, près de 3600 PME auraient constaté des retards de paiements.

Et comme on sait bien que, si le fournisseur carafe, le client peut discrètement garder son chèque, qu’il y a plusieurs milliers de fournisseurs pour l’armée et que cette dernière n’est actuellement pas très en fonds, on se demande si tout ceci ne serait pas une tactique délibérée pour éviter de payer les factures, et tant pis pour l’emploi. Rooh. Ce serait très mal, ça. Voilà qui ne serait absolument pas compatible avec ton Redressement Productif, mon brave Arnaud.

Alors, Arnaud, c’est le moment d’agir. Les contribuables et des milliers de salariés et d’employeurs français comptent sur toi.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires129

  1. NOURATIN

    C’est vrai qu’il lui serait facile de redresser les trompettes et les clarinettes, il est tellement habitué à nous jouer du violon que ce serait évidemment dans ses cordes, d’autant que depuis son arrivée aux affaires, il nous vend du vent…seulement, chi va piano va sano, c’est connu…alors flûte, on les redressera quand ils se seront cassé la gueule, comme tous les autres!
    Il connaît la musique, le grand Arnaud!

    1. royaumont

      Tant qu’il s’agit de faire du vent et de jouer du pipo, il s’y connait, Nono. La petite musique qu’il nous joue depuis 2 ans, il va falloir la continuer sans fausse note, et allegro ! C’est le moment de montrer qu’il ne veut pas l’appeau des entreprises.
      Allez Nono, sort du crin-crin quotidien et avanti la musica.

  2. Jesrad

    « qui sont aller retrouver » Mes yeux !

    Redresser productivement des cors en jouant du pipeau, voilà une tâche à la mesure de Nono.

  3. Calvin

    Cet excellent article est pourtant mille fois moins cynique que la stratégie de ceux qui gouvernent…
    À l’Armée… pardon, alarmé, Arnaud, qui a la larme facile, devrait prendre les armes et intervenir sous peu.

  4. Rastapopoulos

    Je comprends pas bien pourquoi l’armée achète 400 trompettes.
    Ils ont créé des orchestres dans chaque caserne ?
    C’est pour remplacer les trompettes usées ?
    Ca s’use une trompette ??

    1. Calvin

      C’est des trompettes de la mort !!
      Une arme redoutable, exclusivité de l’armée française, capable de faire tomber les plus grandes murailles… à moins que je ne confonde avec les trompettes de Jericho…

      1. Aristarque

        Je ne crois pas qu’ elles auront besoin de sonner pour que les murailles financières de la Grance s’ effondrent vu qu’ elles s’écroulent d’ elles-mêmes…

      2. royaumont

        Les trompettes de la mort, elles, elles se mangent en salade. Et il en faudrait plus de 400 pour nourir l’armée française.

    2. yoananda

      Ils achètent des trompettes : parcequ’ils savent qu’ils n’auront pas à les payer. Les fournisseurs d’armes sont plus coriaces, et de toute manière, c’est tout ce qu’ils peuvent s’offrir en ce moment. L’armée Française est en short, ils vont bientôt devoir faire la guerre avec des sabres et des baillonettes.

    3. bob razovski

      C’est juste une erreur de commande.

      L’arme du trouffion français, le FA-MAS, est surnommé « le clairon », à cause de sa forme spécifique.

      On aura simplement demandé à l’intendance de commander 400 nouveaux clairons, et le gars, mal embouché, n’aura pas saisi toute le subtilité de l’affaire.

      a quoi ça tien, la défense d’un pays… 😉

  5. Aristarque

    Que peut-on attendre comme paiements d’une entité qui a déjà bien du mal à payer les soldes de ses personnels ? Cette entreprise a malheureusement été bien imprudente de laisser se créer un pareil tas de créances dont la plupart peuvent déjà être comptabilisées comme douteuses et, in petto, irrécouvrables… Le cas du client qui se met subitement, quand on le presse de régler son solde arriéré à contester l’exécution du contrat sur des prétextes évidents qui auraient dû valoir depuis belle lurette des protestations, tous ceux qui sont entrepreneurs le connaissent et ont différentes manières de le résoudre.

    1. Calvin

      Imprudente ? Alors qu’elle a dû être rassurée par des coups de fil sympa, des promesses politiciennes, des arguments à base de « too big to fail »…
      Ces artistes ne savaient pas encore que ces procédés étaient la base de cette grosse entreprise d’extorsion de fonds qu’est l’Etat.
      Pourvu que cette histoire amène les autres boîtes à plus de discernement…

      1. yp

        Capital social : 65K€
        CA : 900K€
        EBE : 39K€ / REX : 25K€ / Net : 12K€

        http://www.manageo.fr/fiche_info/492425905/22/cuivres-et-bois-instruments.html

        A l’echelle de cette boite, 370K€ représentent quand même 30 années de bénéfice net…

        Cette boite se retrouve donc avec quasiment la moitié de son CA en écritures ouvertes sur un seul compte client… L’entreprise n’avait pas les reins assez solide pour prendre une commande aussi importante : Imprudence.

        1. Calvin

          Ma question était ironique !
          Je voulais rappeler que, certes, il y avait imprudence, mais qu’ils devaient avoir des garanties « sérieuses », craché, juré, croix de bois, croix de fer, si je meurs je vais en enfer (fiscal).
          Ils savent maintenant ce que ça vaut.

          Voilà une autre des nuisances de l’interventionnisme d’Etat.
          A tout moment, les subventions (vraies ou déguisées) peuvent s’arrêter, en fonction des contingences du moment.

          1. Deres

            On note aussi au passage la bizarrerie de la facturation à 90 jours donnant tout pouvoir au client surtout si il a les reins plus solides que le vendeur. Pour les particuliers, le paiement a lieu avant réception du produit … Imaginer qu’Amazon vous livre mais vous fasse payer à 90 jours …

            1. Hartman

              Cela fait maintenant longtemps que le delai de paiment a ete rammene a 30 jours. Au dela, des interrets moratoires courrent. Ils sont justes trop derisoires pour inciter a la simplification des procedures.

              1. gameover

                Sauf certaines entreprises publiques pour lesquelles c’est 60 jours :

                « Entrent notamment dans la définition de l’entreprise publique EDF, France Télévision, SNCF, RATP, les sociétés d’économie mixte locales, les sociétés publiques locales…

                http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2013/04/cir_36812.pdf

                Tout ça c’est du pipeau car ce délai court à partir de la réception des travaux… il suffit juste de repousser la réception ou de créer un litige.

                Perso, dès que je vois un indicateur flirter avec les 100% j’active le pipomètre. Dans une boîte où je travaillais le service achat avait un indicateur « on time » à 99.8%, ce qui m’étonnait un peu car on avait quand même quelques retards importants dans les livraisons.

                Résultat du pipomètre :
                1- chaque poste de commande pour des fournitures de bureau, nettoyage des locaux etc… faisait l’objet d’une commande séparée. C’est vrai qu’on n’a jamais eu une bôite de trombones en retard. Donc pour une commande en rapport avec la fabrication il y avait 100 commandes d’indirects ou des commandes en régularisation qui étaient effectivement à l’heure puisque éditées après livraison.

                2- les délais étaient systématiquement mis à jour dans l’ERP suivant le suivi fait auprès des fournisseurs… donc tout bon… mais sans rapport avec le besoin des utilisateurs… sauf dans la commande originale dont on avait copie mais qui depuis avait été amendée électroniquement 10 fois.

  6. Higgins

    J’ai trouvé la raison de ce malencontreux retard de paiement: « L’impôt sur le revenu a rapporté 10 milliards d’euros de moins que prévu. La différence entre la prévision initiale et la dernière estimation est essentiellement due à un rendement plus faible de l’impôt. » (http://www.lefigaro.fr/impots/2014/08/19/05003-20140819ARTFIG00333-l-impot-sur-le-revenu-rapporte-dix-milliards-d-euros-de-moins-que-prevu.php). Le brave ministre des veaux sous la mère n’y est pour rien et je reste persuadé que la mise en œuvre par les immondes capitalistes, qui détiennent cette entreprise, des règles de saine gestion en vigueur dans les administrations nationales leur éviterait bien des déboires. C’est bien connu, quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu’il a la rage!

    Plus sérieusement, j’ai l’intime conviction qu’un des meilleurs indicateurs de la paupérisation (et de la chute) d’un pays reste l’évolution et la gestion du budget alloué à la Défense. Autant dire que dans ce domaine, les compteurs explosent. La grande muette ne l’ouvrant pas, ou difficilement, nos histrions patentés y trouvent largement de quoi satisfaire leurs lubies d’un jour et financer leur incompétence notoire (sans que cela empêche le premier d’entre eux d’envoyer nos petits gars faire la guerre un peu partout dans le monde, à charge pour les petits gars de financer une partie de leur équipement et de leur vie sur place). L’armée française vit actuellement sur les derniers acquis de la politique gaullienne. Mais depuis le passage de la nuit à la lumière et je dois l’avouer, depuis l’action entreprise par Charles Hernu, c’est la dégringolade à coup de restructurations sauvages et de savants replis sur des positions préparées à l’avance. La ligne « Maginot » qui deait servir d’ultime rempart s’avère n’être qu’une ligne « Potemkine ». Désormais, il n’y a plus rien. Un des mes amis, officier de réserve, vient ainsi d’apprendre qu’il n’y a plus de budget « réserve » pour la fin de l’année!!! Pourtant, la Réserve est officiellement une des pierres angulaires de la nouvelle armée!!! Et je passe sur tous les problèmes de gestion courante (chauffage, nourriture, entretiens des locaux, etc,…), de renouvellement de matériels usés jusqu’à la corde (nos braves hélicoptère Puma ont 40 ans) et d’entretien de ces matériels (ce qui s’appelle en langage technocratique le MCO: maintien en condition opérationnelle). Il ne reste que la 14 juillet et encore, la moitié du spectacle est assuré par des éléments extérieurs (il y aurait d’ailleurs une intéressante comparaison à faire avec les défilés d’il y a trente ou quarante ans que ce soit en matière de personnel ou de matériel).

  7. Aristarque

    Vous êtes tous en forme, ce matin. Dans l’armée, en raison de leur comportement, il y en a certains qui, sûrement, mériteraient d’ être mis au violon.

  8. yp

    Quand même… Laisser monter son encours à 370K€ (donc quasiment 50 livraisons de 3 clarinettes à 2500€), surtout quand on a déjà un litige avec le client : voila qui s’appelle chercher les emmerdes, ou je ne m’y connais pas…

    (Ce qui ne dispense en rien l’armée de payer ses fournisseurs.)

    1. Deres

      Quand cela va mal dans une PME, c’est la fuite en avant obligatoire … Refuser les clients alors que l’on est en danger est du suicide pur et simple. Les PME capotent donc souvent suite aux prise de risque nécessaire pour franchir une mauvaise passe. Quand tout va bien, c’est facile de faire la fine bouche en triant ses clients sur le volet !

      1. yp

        C’est un biais que j’ai vu chez beaucoup de petits patrons ; cela m’a conforté dans mon idée qu’il existe une chose pire que de ne pas rentrer de commande : signer une commande, l’exécuter et se prendre une carotte…

        1. Deres

          Après, c’est toujours pareil. Si le risque permet de passer le cap difficile, on crie au génie, sinon on conspue le décisionnaire … Le fait qu’un risque veut dire qu’il y a un aléas non contrôlable n’est pas pris en compte.

  9. Aristarque

    Typos (à effacer après correction) : entreprise à sauver ou entreprise sauvéE… à grands coups de volant (sans S puisque je doute qu’ il puisse y avoir deux ou plus volants en action dans le même véhicule), trompettes qui sont alléEs, cas fort (sans S, adverbe = invariable) suspects.

  10. Serpico

    Je tiens à noter tout de même que l’Armée fait partie des rares appendices de l’Etat qui ne fout pas totalement le camp actuellement. Certes, on peut critiquer des tonnes de choses sur elle, mais à la comparaison avec d’autres trucs comme la transitudation énergétique ou l’égalité réelle jusque dans les couples femme-homme, femme-femme, et caetera ad infinitum, j’me dis que ça passe quand même.

        1. Nyamba

          Certes, mais qui ferait la vaisselle des vainqueurs ?
          Dans ce bon vieux temps où on tuait, égorgeait et pillait à la main (la guerre « bio », en quelque sorte), on imagine d’ailleurs volontiers que les femmes fussent – relativement – moins massacrées (ou alors de façon moins définitive) que les hommes… C’est juste une idée stupide de ma part (ce ne serait pas la première fois, notez) ?

          1. Calvin

            Ah j’ai compris.
            Tu veux dire que les femmes ne sont pas en masse dans l’armée car elles sont utiles soient comme prises de guerre, soit comme repos du guerrier ?
            C’est à dire qu’elles ne servent pas dans l’armée, mais que l’armée se sert d’elles ??
            (Je demande, hein, je suis trop jeune pour avoir les réponses)

            1. Nyamba

              Peu ou prou, oui ; j’avoue avoir fort peu creusé la question. Ça me paraît juste une sorte de prolongement logique d’un mode de fonctionnement masculin : une fois qu’on a viré le vieux mâle dominant, maté les autres, et gagné le contrôle du territoire, on s’offre du bon temps avec les femelles. Si on gère le tout correctement, on peut même les envoyer chercher la bouffe… et faire la vaisselle.

    1. Flash

      L’Armée a encore un sens de l’honneur et du collectif.

      Etrangement, les autres ministères infestés de fonctionnaires socialisant n’ont pas ce sens du collectif (ce qui est amusant, pour des socialistes).

      C’est d’ailleurs pour ça qu’elle prend cher, l’Armée : ayant un sens aigu de la discipline et de l’intérêt supérieur de son pays, elle subit sans broncher, on peut donc l’abaisser encore et encore.

      Moralité : les politiques sont des lâches. Ils préfèrent ponctionner là où il n’y aura pas de clash syndicaux à là où c’est nécessaire.

      1. Honorbrachios

        @flash : certes, mais l’armée ça peut aussi servir de protection aux dirigeants le jour ou le peuple prend d’assaut les palais et c’est bien imprudent pour eux (mais tant meiux pour le peuple!) de se démunir ainsi

        1. Calvin

          A mon avis, l’armée sera déjà disloquée et c’est la police qui sera leur dernier rempart.
          Et la police est capable de toutes les collaborations…

        1. Calvin

          Aheum, et sinon, comment ça va au boulot, aujourd’hui ?
          Tu as lu le dernier entretien d’Hollande au Monde ?
          Oh, et ce Juppé qui veut se présenter à la Présidence d’Une Mort Programmée !!!
          Et tu ne m’as toujours pas dit ce que tu pensais des commémorations du 70e anniversaire du soulèvement de la préfecture de Paris…

                  1. Calvin

                    Enorme ? Le « job » ou le jeu de mot ?
                    :mrgreen:

                    D’ailleurs, ça me fait penser à la blague :
                    « Chéri, j’ai trouvé un nouveau job ! »
                    Ça vous fait pas rire ? Moi non plus, ma femme a un défaut de prononciation…

          1. yp

            Tentative de réhabilitation de la police, pour faire oublier l’obéissance de l’administration en général (et de la police en particulier) à l’occupant allemand.

            Des résistant de juin 1944, il y en a eu beaucoup…

            Si ça continue, Klaus Barbie et René Bousquet vont se retrouver grand’croix de la légion d’honneur…

  11. Calvin

    H16, tu es sûr de ce que tu avances ?

    Il y aurait (le conditionnel est de mise) une ligne téléphonique privilégiée entre les différents ministères ??

    Allons, ce n’est pas parce que l’on n’a plus le droit de parler de couac que les ministres se parlent avant de sortir des conn…

    1. royaumont

      Les vieux combinés à roue ont été remplacés par des téléphones à touche. Trop compliqué pour un geek accompli comme Sapin.

  12. RBF

    Et oui, en plus d’être un racketeur, l’État français est mauvais payeur et les exemples ne manquent pas. Ainsi l’État ne paie plus à la Suisse une partie des impôts des frontaliers perçus par la France. Il met ainsi en danger plus de 150.000 emplois, c’est aussi ça le redressement productif.

    Sans parler de ces milliers de citoyens qui se font plumer par les radars automatiques, qui ne reçoivent qu’un seul courrier celui d’un notaire, qui avancent les 420 et quelques euros parce que oui, pour prouver sa bonne foi il faut raquer mes amis, et qui ne se font jamais rembourser.

    Ce pays est en ruine et ça commence à suinter de tous les côtés. Ce n’est pas pour autant que l’État commence à dégraisser dans ses propres rangs.

  13. petit-chat

    Je soupçonne h16 de donner à ses (ces ?) personnages qui habitent ses billets des qualités qu’ils n’ont pas :
    l’intelligence : arranger ce qui manifestement ne va pas
    la réactivité : ils ont encore 3 ans…
    la sensibilité : 63 500 boîtes coulés en 2013 ne les empêchent pas de dormir
    Ils ne manquent à ces guignols que le sens de l’humour de notre hôte : ‘sont trop cons pour ça, ils s’imaginent être tout-à-fait dans leur rôle, hélas.

    1. royaumont

      Mais si, ils ont de l’humour : quand Michel Pin-pin proclame qu’il est « fier » de son action justement le jour où on annonce un déficit/chomâge/nombre de faillite record, c’est nécessairement de l’humour. C’en est une forme que tout le monde ne partage pas, c’est tout.

      1. Calvin

        C’est de l’humour noir, j’adore.
        C’est dommage que les chômeurs soient autant « premier degré ». Ils pourraient rire, zut de zut !!

      2. Othello

        Ce n’est pas Michel Pinpin, ni Michel Mapin, ni Michel Sapin, C’est Michel TAPIN. Et vu la gueule qu’il a ca devrait pas rapporter lourd. Même Merkel… bref

  14. Calvin

    Au fait, vous aimez bien le titre de Médiapart :
    « Trompettes impayées, délais non respectés : comment l’armée ruine une PME »

    Et oui, c’est l’armée, cette salope, qui ruine les TPE.
    Pas l’Etat, pas les Finances, pas Bercy, pas le Chef des Armées.

    Non, le fautif, c’est ce repaire de crypto-fascistes qui crament notre pognon en faisant des trekkings au Mali.
    Moi, je serai aux manettes, je les punirais.
    D’abord, je suspendrais leurs payes (non mais, y a que ça que les gens comprennent : les toucher au porte-monnaie), et je ferais des coups budgétaires histoire qu’ils se ramassent en plein transfert dans le désert ou qu’ils soient à court de logistique.
    Et j’irais pas les chercher, na !

          1. Deres

            Même pas. C’est juste que cela flatte l’égo de Flamby de jouer au petits soldats dans un bac à sable. Au moins eux, ils obéissent et atteignent leurs objectifs contrairement à cette saleté de croissance et de chômage qui ne fait rien que l’embêter

      1. Calvin

        Me suis emporté, Maître…
        Désolé d’avoir écorché vos yeux fragiles et votre cerveau sénile…
        Oups… la boulette…

        Bon, j’ai un avion à prendre pour la Malaisie…

      2. Nyamba

        Pour un tout petit « s » que je suis persuadée qu’il a tenté de taper mais qui a dû échapper à la pression de son petit doigt de bambin chétif ? Et les « coups budgétaires », c’était probablement voulu… Vous êtes d’une sévérité, hein !

      3. petit-chat

        😆
        qui aime bien châtie bien, et tout ça…!

        Rien à voir, mais ça m’amène une réflexion :
        C’est fou ce que les socialauds doivent aimer les productifs, les épargnants, les winners…

  15. Calvin

    HS au billet du jour, mais peut-être une idée d’article.

    Ça y est, on a atteint une séquence.
    Valls n’en est plus à critiquer Sarko et les incapables de droite, mais commence à taper sur Ayrault et surtout Duflot, en reconnaissant que la politique logement de la givrée était calamiteuse.

    Il commence à griller ses dernières cartouches…

    Un lien, parmi d’autres : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/08/20/25002-20140820ARTFIG00060-pour-manuel-valls-cecile-duflot-est-responsable-de-la-faible-croissance.php

        1. gameover

          C’est vrai qu’elle a un gros c**. Mais même 100kg ça fait 100 millions le kg !
          Pour chaque kg de duflot tu as 2.5 millions de kg de filet de charolais.

          1. Calvin

            Après ça dépend du morceau, tous ne sont pas de même valeur.
            Par exemple, son cerveau, il vaut cher : il n’a jamais servi…

            1. Nyamba

              Euh… est-ce que mettre Duflot et du charolais dans la même phrase c’est pareil que pour Taubira et certains mammifères arboricoles génétiquement proches des humains ?
              Je suis d’accord avec toi, sinon : c’est vrai que son physique, vaut mieux pas y toucher.

    1. Aristarque

      Quand on constate qu’ une loi ne vaut rien pour ne pas dire qu’ elle est purement nuisible et si on est un PM qui veut redresser la Grance autrement qu’ en blablatant, on met à l’ ODJ du parlement une loi avec un seul article annonçant que la loi n° tant est abrogée et on fait voter en urgence. Emballé, c’est est pesé. Mais s’il faut commencer à s’ arrêter aux piaillements de 3% des Grançais que représente la rétive jument, c’est sûr que rien ne bougera avec la menace de décrets non pris, certes mais prenables. Avec pareille épée de Damoclès au dessus, la tendance ne peut qu’ être à la remise à plus tard s’ il n’y a pas d’ urgence du besoin… Autant dire que les maires des communes des zones vacancières vont bientôt gémir devant la faiblesse des droits sur mutation…
      Alors après, on peut toujours aller parader en matamore d’ estrade avec la mâchoire contractée mais cela ne trompe plus grand-monde, ce genre de posture. :mrgreen:

      1. royaumont

        Méchant, mais vrai…
        Au lieu d’une abrogation rapide, facile et il se peut efficace, on va se retrouver avec un plan de relance « pensé » par Solexine Rex. Il n’y a qu’un énarque comme lui pour croire (le croit-il, d’ailleurs ?) qu’une nième usine à gaz règlementaire va servir à quoi que ce soit.

        1. Deres

          De toute façon, avec les bravades de Montebourg qui sous-entend qu’il va peut être baisser les frais de notaire l’année prochaine, pas de risque que le marché immobilier redémarre. Donc critiquer une nuisible à terre tout en encourageant un autre nuisible encore actif n’a pas beaucoup d’intérêt.

          Le pire est que si il le fait réellement, il ne faut pas s’attendre à une simple baisse nette et sans bavure mais à une nouvelle usine à gaz qui empêchera les acheteurs de prévoir à l’avance combien cela va leur coûter … On sent bien venir le remplacement d’un simple pourcentage par une valeur forfaitaire plus des pourcentage avec des paliers suivant les prix, le tout dépendant des secteurs définies par la loi ALUR ! Nos hommes politiques adorent mettre des potards partout histoire de pouvoir les toucher compulsivement tous les ans.

    2. Deres

      Le pire c’est que c’est pas faux …
      Noter bien au passage que c’est une manière indirecte de critiquer Flamby car le gouvernement Ayrault était son pédalo pendant 2 ans !

    3. Aristarque

      Peut-être que Manouel, se rendant compte du désastre qui s’ approche, commence aussi à préparer son terrain pour partir en claquant la porte sur un affrontement avec Solexine Rex afin de se ménager une aura favorable pour 2017, si tant est que le rafiot Grance tienne la mer d’ ici là (ce que j’imagine de moins en moins)…

    1. Pere Collateur

      En effet. On ne joue pas avec des tricheurs notoires.

      Mais ca rejoint ce que j’entends ici et là: Les PME (surtout de BTP) rechignent de plus en plus à bosser avec l’etat et les collectivités.

      Ces derniers temps, la mode est à demander le paiement intégral d’avance. Logique me direz vous…

      1. Marcel Bidochon

        Absolument d’accord.

        Avec un mauvais client comme l’administration, payement de la marchandise avant livraison, au cul du camion.

    2. David

      Je suis un peu d’accord. Au début de mon activité, mon client était une université : paiement à 180 jours minimum.

      Depuis, vacciné à vie.

      De temps en temps je reçois des appels d’offre de collectivités -> direct poubelle.

  16. Winch

    Bon article, merci.
    Mais j’ai l’impression que vous découvrez le bonheur d’avoir des « services publics » innombrables, inamovibles, inattaquables, omniprésents, omnipotents, incompétents, qui phagocytent le pays.

  17. vegeta

    l’armée française appartient au Qatar, vu que l’armé exécute ces moindres désirs comme attaqué la lybie,le mali le Centrafrique, donner des armes aux kurdes

    1. Calvin

      Sur le coup, ce serait plutôt l’Arabie Saoudite.
      On récapitule :
      – les cités françaises sont vendues aux Qatar,
      – l’armée à l’Arabie Saoudite,
      – Lafarge à la Suisse,
      – Lagarde au FMI,
      – et les rafales à personne.

        1. Calvin

          Vendus mais pas livrés !
          Un peu dans la lignée de ce que fait l’Etat avec ses propres citoyens.
          Mais pas sûr que Poutine apprécie les « réussites des services publics à la Française » !!

          1. Calvin

            Pour illustrer :
            VP : François, où sont les mistral que toi avoir promis en contrepartie de mes dollars ?
            FH : ah oui, euh… c’est vrai… euh… tu… tu as vu avec Lolo ? C’est lui qui… euh.. s’occupe des affaires étranges… étrangères…
            VP : Moi attendre réponse.
            FH : bon, écoute, c’est pas que je veux pas, mais euh… au fait, tu connais la dernière ? C’est Merkel et Obama qui sont sur un bateau…
            VP : … ?
            FH : Oh, ça va… mais euh… c’est une tradition française… euh… Vladimir, chez nous, nous avons une obligation de moyens, pas de résultats !

            (Je vous laisse imaginer la prise de karaté adéquate)

            1. vegeta

              l’histoire de l’embargo est assez marrante hollande et son gang ont cru que poutine expert et ancien du KGB n’allait pas répliquer mdr aller embargo sur tous les produits alimentaires francais 1300 entreprises dans la merde 1 milliards de chiffres d’affaires en moins merci les socialistes

              1. petit-chat

                Et ça l’incite (Poutine !) à se rapprocher de l’Inde, de la Chine, du Brésil, à créer un réseau internet, un réseau GPS, une banque, une monnaie amenée à être composée de multiples devises.
                Les fanfaronnades étazuniennes et mhollandaises, pour dangereuses qu’elles soient, sont bien ridicules en regardant simplement une carte du monde.

  18. Dahu

    Il y a environ un an la manufacture de pianos Pleyel a fermé. Plus possible de rivaliser avec les cuirassés Yamaha ou Steinway. C’est juste le son français du piano qui disparait pour laisser place au son uniformisé, mondialisé, du piano industriel. Aux 4 coins du globe vous aurez le même instrument. Quelques passionnés pourront toujours écouter du Erard ou Pleyel dans les musées et conservatoires, au mieux sur disque. Pour les autres, tant pis pour la musique.

    Il y a 50 ans on ne jurait que par Pleyel, dans 50 ans on se demandera ce que c’était. Une station de métro de la ligne 13?

    Et personne au gouvernement pour s’en apitoyer. Le livre France se referme et ne laisse que de l’Histoire, et ça ne choque personne.

    1. Calvin

      Bah, il suffit de renommer l’entreprise
      « Cuivres et bois »
      en
      « Cuir et Bear »
      et c’est reparti pour le vivrensemble à la française !!!

    2. David

      Pleyel était la plus ancienne fabrique de pianos au monde. Etrange que MonteHameau, qui adore jouer du pipeau, ne se soit pas emparé du sujet.

  19. Kloupa

    Plaignons ces entreprises qui ont l’Etat comme client: H16 nous rappelle qu’en France, l’Etat n’est pas la solution, mais que c’est notre problème.

  20. Lambda Expression

    HS mais ça fait toujours un bien fou…

    « Les cachotteries de Jean-Vincent Placé
    L’élu a omis de déclarer sa société de conseils à la Haute Autorité de transparence de la vie publique. Et s’embrouille dans ses explications. »

    Source:
    http://www.lepoint.fr/politique/les-cachotteries-de-jean-vincent-place-20-08-2014-1855216_20.php#xtor=CS1-32

    Mais c’est quand même invraisemblable d’être capable de se foutre de la gueule du monde a ce point. Je sais bien qu’il n’y a rien a attendre de cette bande guignols mais tout de même c’est rajouter l’insulte a l’injure.
    Je sais..je sais…Les cons ça ose tout….

    1. Deres

      Il faut quand même éviter de trop généraliser sur les hommes politiques… JVP est quand même un expert du plus haut niveau du point de vue foutage de gueule. Avec lui, on atteint le niveau de l’art.

      1. Deres

        D’ailleurs son soutien actuel sans faille du gouvernement est d’un lamentable fini … Il est facile de comprendre qu’il lui lèche les bottes et le derrière car il espère que lors du prochain remaniement un poste ministériel en remplacement de Duflot. Il est prêt à toute les compromission pour un maroquin alors que quand Duflot l’avait il critiquait tout azimut. C’est vraiment un pignouf ce jean-Vincent Placé.

    2. Calvin

      C’est juste une histoire de PV non retranscrits, non ? (Je me devais de la Placé)
      Pas de malhonnêteté, non ?
      Il serait pas stupide à ce point, si ?

  21. channy

    « Arnaud, le moment précis et subtil où tu peux entrer en scène, drapé de ta cape bleu, blanc, rouge, de ta marinière et de ta frétillance communicative.  »
    H16 vous avez oublié le slip bleu blanc rouge, offert à Nono lors d une remise de médaille « redressement productif »
    Franchement un Monteboug en slip bleu,blanc,rouge,marinière avec une cape tricolore cela à une autre allure que votre vulgaire superman.;
    Ajoutez y un casque avec deux ailes et vous aurez le super héros français Asterix sans sa potion magique…Mais bon est en grance, et on se contentera d ‘assurancetourix

  22. balt

    h16,je suis moi meme commerçant dans les instruments a vent.Je voudrais fournir quelques précisions:si tu veux bosser avec les conservatoires,faut arroser les profs.Les commissions en général se passent comme cela:au bout de 3 ans le prof force l’élève a passer sur un instrument professionnel,qu’il va souvent choisir lui meme,l’élève va payer plein pot au lieu d’avoir les 15% de reduc sur le prix catalogue et on devine ou passent les 15%.Pour en revenir a cuivres et bois on peut se douter que pour passer de grosses commandes a l’armée il faut un interlocuteur facilitateur,bref ,faut arroser.Alors pas de pitié pour ce magasin qui a joué et qui a perdu.Je précise que je ne suis jamais rentré dans ce jeu et que donc je n’ai jamais travaillé avec les écoles de musique.Ceci se passe sur toute la France.

    1. Je suis assez d’accord sur le principe (le magasin a pris, comme je l’ai écrit, un risque très couillu en contractant avec l’armée). Cependant, si on veut que les choses marchent dans le pays, il faudrait que les contrats soient respectés, les factures payées et les débiteurs indélicats poursuivis. C’est aussi l’autre versant de la pièce.

Laisser un commentaire