Faut-il qu’un Chinois rappelle les fondamentaux économiques aux Français ?

À l’occasion des université d’été du MEDEF tenues récemment, l’ancien ambassadeur de Chine en France, Wu Jianmin, s’est fendu d’un commentaire assez éclairant sur la façon dont sont perçus l’entreprise et l’entrepreneur en France, en comparaison de la Chine. Son commentaire sur les 35 Heures, notamment, est assez croquignolet.

Je vous laisse le découvrir dans la vidéo suivante.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires89

    1. yp

      Ah oui, c’est géant !

      Encore plus génial, c’est la réaction d’une partie du public et des gros cons (et connes), présents sur l’estrade (notamment celle du repris de justice qui n’ose même pas applaudir…)

      1. Théo31

        Normal que le repris de justice n’applaudisse pas. La droite mongaullienne a toujours fait plus pour le communisme que les socialistes officiels, et lui en particulier, en se couchant devant les trotskistes.

    2. Aristarque

      Tiens, je crus entendre que vous fûtes en plein sevrage de l’ addiction de ce blog et vous retrouve en primo-postante d’ un article de cours de journée? Resaississez vous! Il y a de la dérive en vue, tapie dans un recoin… 😆

    3. Nice-oliver

      Welcome back!!!

      Hors-sujet… Mais nous avons reçu durant nos vacances aoûtiennes une mise en demeure de la part de notre ami le Trésor de leur fournir une 1330 dûment remplie… Décidément, tous les ans ils nous en inventent…

      1. vodkaman

        Le soucis, c’est que la Chine était à un stade du collectivisme bien plus avancé. Tant que l’ensemble des foyers français ne sera pas forcé d’accueillir gratuitement un sdf ou étranger sous son toit, couvert et blanchisserie inclus, y compris pour les locataires, les mentalités ne changeront pas. Tant que le secteur privé ne sera pas réduit à néant en Farce (le nom de ce qui reste mon pays me semble mieux ainsi suite à la lecture des commentaires en lien plus haut) il ne sera pas possible de faire changer cette nazion d’assistés.
        (vais pleurer en silence et noyer mon chagrin dans l’alcool)

    1. Aloux

      J’aime toujours lire les clichés racistes des gauchistes quand on évoque la Chine, c’est comme les Américains ça va on peut raconter toutes les conneries qu’on veut.

    2. Kuing Yamang

      Y : « Mais si la Chine à réussi à évoluer, peut-être que nos gauchistes (mentalité majoritaire en France) aussi »
      ——————
      Franchement, je ne crois pas une seconde à l’évolution des mentalités des gôchistes fraônçais du moins pas avant des décennies (deux générations minimum).

    3. pi31416

      Les réactions des agoravoxiens valent en effet leur poids de chiasse de chameau. Un véritable engrouillamini (oui, enGROUILLamini, je sais ce que j’écris, N. de D.!) un engrouillamini, donc, d’abrutis teigneux, hargneux, malfaisants, je vous laisse compléter. Ça grouille, ces petits animaux-là, on les prendrait facilement pour des monstres en spaghetti volants.

    4. menfin

      Aïe, les commentaires sur Agoravox. Tous les trolls du PS et du PCF réunis ont dû y mettre leur grain de sel. Comme dit H16, ce pays est foutu.

    5. FaLLaWa

      @ Yoananda
      Bonjour!
      Sympa, je me suis joint à vous pour guerroyer un peu sur agoravox sur les commentaires de cet article 😛
      C’est en combattant les sots-cialistes qu’on fortifie son argumentation 😛
      A biento

  1. gameover

    Le chinois là rappelle au début de son discours que le chômage est une conséquence, un résultat. On ne lutte pas contre un résultat.

    C’est comme si on soignait un accidenté de la route en épongeant la mare de sang.

          1. vegeta

            non cette catégorie la c’est différent ils touchent de l’argent car ils ont étaient victimes de la vilaine colonisation, ils ont le droit de recevoir une compensation et de « niké la france »

  2. Calvin

    J’adore le lapsus de l’animatrice du débat :
    « C’est Deng Xia Ping qui a décidé qu’il y aurait des chefs d’entreprises en France ? »

  3. brucy

    Brutal.
    L’un est un petit pays a l’agonie dont la moitiee de la population ne paient pas d’impot et l’autre moitiee prend la fuite , l’autre une terrifiante puissance economique sur le point de dominer le monde , qui par philosophie recompense le travail.

    Jamais vu un film avec une fin aussi previsible.

    1. MadeInCH

      Hé!
      Spoil pas! Raconte pas la fin!

      J’aime bien le suspense, moi!!!

      Sinon, je range mon paquet de pop-con et ma bouteille de Rivella Bleu, depuis mon balcon en BernerOberland!

  4. hugeus

    Quelqu’un a-t-il le passage où Wu Jianmin explique les conséquences de l’égalitarisme à Juppé, la réplique de celui-ci, et la victoire du premier à l’applaudimètre ?
    J’ai du garer la voiture pour sourire pleinement. Oui, je voulais avant tout savourer, et c’était tellement bon que j’ai eu peur de provoquer un accident.

    1. Calvin

      +1
      Autant sur le passage ci dessus, on peut penser que le Meilleur d’entre nous ((c), ™, etc) écoute et réfléchit (hum, oui, faut bien rigoler), autant j’aimerai l’entendre sur l’Etat Providence.

  5. George Kaplan

    L’ambassadeur avait déjà donné une interview au figaro en décembre dernier.
    -je suis vraiment étonné que l’on décourage le travail en France (…) Lorsque j’étais ambassadeur en France, le gouvernement a promulgué la loi sur les 35 heures. Lorsque j’ai raconté cela aux dirigeants chinois, ils ont ri et ne pouvaient plus s’arrêter. Ce n’est pas si vieux ».

    -De quoi riaient t-ils ?

    -« Face à la mondialisation, ce qu’il faut, c’est renforcer sa compétitivité. Que fait la France ? Elle prend des mesures qui cassent sa compétitivité. Ce n’est pas très intelligent ! l’acharnement à conserver les 35 heures, y compris dans la conjoncture actuelle est incompréhensible. Le travail créer la richesse. C’est ça qui faisait rire les dirigeants chinois ».

    Patrick Saint-Paul correspondant en Chine
    Le Figaro 31 décembre 2013 p16

  6. Honorbrachios

    c’est du lourd !
    la différence entre la chine et la france, c’est qu’ils ont touchés le fond (du socialisme et de sa résultante, la misère) . la france, pas encore. tant que les gauchistes n’auront pas vus les résultats de leurs propres yeux, ils continueront avec leurs théories débiles

    1. Le Gnôme

      Ils ont des yeux et ils ne voient pas, le regard obscurci par l’idéologie. Ils continueront donc avec leur idéologie débile, c’est un dogme, et discuter un dogme, c’est une hérésie et ça mérite le bûcher, ou la balle dans la nuque selon l’époque.

    2. channy

      Le pire c est que pour les Grançais..la France et les grançais ne peuvent pas toucher le fond.;nous sommes le peuple élu..;et puis c’est à l’état de s’occuper de cela?

  7. Kékorésin

    Les chefs d’entreprises étaient considérés comme des exploiteurs et des malfaiteurs. Il semble que nous vivions comme les chinois il y a 35 ans!

    Autrefois, les chinois roulaient en vélo et nous en voiture. Le rêve collectiviste écolo français c’est le vélo et les « transporcs » en commun pour tout le monde; c’est le joyeux retour aux années Mao avec une révolution culturelle à la Filippettine aromatisée à la fleur de Pellerine. Les chinois visent le progrès et nous le déclin à l’image de la tête du maire de Bordeaux qui devrait en boire un peu plus…

    Comme le dernier de la classe, notre seule qualité est de faire marrer le monde entier en attendant de finir lamentablement balotté entre des petits boulots merdiques et les assédics!

    1. Le Gnôme

      Le prochain ouvrage du petit timonier de pédalo sera donc le petit livre rose, qui sera le seul enseigné à l’école révolutionnaire républicaine et prolétarienne.

      1. Calvin

        Najat est à l’EdNat justement pour réformer les programmes en ce sens.
        Il n’est pas beau le timing ?
        Et dire que certains croient que tout n’est qu’improvisation…

        1. Kazar

          Oui et bien ça ne va pas le faire avec NVB. J’ai une fille qui entre en CP et pas question qu’on vienne lui bourrer le crâne avec quoi que ce soit qui est sans rapport avec l’enseignement des matières normales. De toute façon, avec un affreux père comme moi qui persiste à lui acheter des jouets pour fille au lieu de la forcer à prendre une perceuse pour bricoler, ils auront du fil à retordre…
          Bon, ok, je ne dis pas que vers8/9 ans, je ne vais pas lui proposer de faire du tir, mais ça, ça peut être utile.

          1. Eole

            Oui, pour le flingue, mais faîtes quand même attention. Vous avez vu ce qui s’est passé aux USA, une petite fille du même âge que la vôtre dans quelques temps, a tué par accident son
            instructeur 🙁

            1. Kazar

              Pour info, la détention et l’usage des armes automatiques est strictement interdite en France, contrairement aux USA. Je ne veux pas dire que ce type d’accident ne peut pas arriver en France, mais qu’il est impossible de se retrouver avec un UZI passant au mode automatique comme c’est le cas aux USA.

          2. Kékorésin

            J’ai commencé le tir à 12 ans en France. J’ai initié mes filles. Elles ont pu tirer aux US quand elles avaient 9 et 12 ans. Le nombre d’accidents est extrêment faible dans les pas de tir règlementaires. Les accidents sont toutefois bien plus nombreux aux US car ils tirent souvent en plein air avec une sécurité toute relative et l’utilisation d’armes de guerre. Quelques survivalistes achèvent ironiquement leur carrière de cette façon.

            1. Kazar

              Ce mois-ci dans Cibles, un édito très intéressant sur les stats des accidents et crimes par armes à feu aux USA qui vient démontrer que ces stats sont en baisse constante contrairement aux idées propagandistes en France.

    2. channy

      « Autrefois, les chinois roulaient en vélo et nous en voiture. Le rêve collectiviste écolo français c’est le vélo et les « transporcs » en commun pour tout le monde; »
      Cela me fait penser aux « bobos gaias » qui ont lancé des services de pousse-pousse(vélo taxi) dans certains villes.;alors qu’en chine et même en Asie..un pousse-pousse.;rêve d ‘acquérir une moto puis une voiture.;symbole de réussite et gage d un meilleur revenu pour lui et sa famille..chez nous Non…le pousse c’est gaia compatible, vert et cela coute aussi cher qu un taxi.;
      Ce pays marche sur la tête..

  8. carpe diem

    Jubilatoire la tronche de juppé légèrement crispé. Quand je pense que ce mec songe vraiment à diriger le pays j’en ai froid dans le dos.
    C’est un pur technocrate comme les autres, il excelle à faire danser l’anse du panier rempli de beaux billets et ses déclarations d’islamophile béat lui valent bien des critiques.

  9. lxy

    On parle beaucoup de la Chine, mais la mutation du Vietnam est encore plus spectaculaire. Ecrasé par la colonisation, puis par deux guerres meurtrières et dévastatrices, puis par des dizaines d’années de communisme il affiche un dynamisme et une croissance à couper le souffle. Il est devenu une infatigable fourmilière.Les anciens ennemis américains y reviennent en masse et sont accueillis avec empressement comme touristes ou partenaires commerciaux.

    1. channy

      Si je peux me permettre une remarque:
      la nouvelle génération vietnamienne à su faire table rase du passé ,elle ne vit pas dans la nostalgie et a décidé d’avancer, de bâtir son propre avenir,sa propre histoire…ayant pleine confiance en un avenir meilleur et en leur capacité de travail énorme
      je n en dirais pas autant de la chine..ou l’idéologie et la nostalgie de la grande chine est plus ou moins ancré chez les gens..
      « Les anciens ennemis américains y reviennent en masse et sont accueillis avec empressement comme touristes  »
      Hélas avec tous les excès liés au tourisme de masse…

  10. cc

    Pour ceux qui se prenaient à rêver….. Macron, les entreprises, le changement, tout ça…

    Chassez le naturel, il revient toujours au galop. Par la porte de derrière

    Des déclarations stupéfiantes de notre nouveau ministre de l’éco « turbo libéral ».

    http://tinyurl.com/kglvgu4

    C’est un véritable running gag. 😉

    1. yp

      « Le groupe de radio du service public est financé à 90 % par les recettes publiques dont la contribution à l’audiovisuel public. »

      Payé par tout le monde. Ecouté par quasiment personne…

      En fait, ça ne gênerait personne si radio france devait se satisfaire de moyens proportionnels à son nombre d’auditeurs. Enfin si, ça gênerait les gugus dont les revenus dépendent de la générosité d’un patron dont le moyen d’augmenter ses moyens consiste à ponctionner toujours davantage le contribuable.

      « A chacun selon ses besoins ». Tout le problème est là…

  11. Christophe

    Parfaite illustration de la démence collective à l’oeuvre dans ce pays : « Toujours plus ».

    François De Closet fut au fond un visionnaire avec son bouquin éponyme… publié il y a 30 ans.

    « Toujours plus ».

    Le sinistre qui dirige Radio « France » (?) trouvera toujours n’importe quel prétexte pour augmenter sa part de rapine, lui servant à arroser les siens et son petit système.

    Redevance sur les tablettes aujourd’hui. Sur les toilettes, les mouchoirs en papier demain.

    Toujours plus.

    C’est bêtement humain.

    Voilà pourquoi, ce système ne peut être « réformé ».

  12. LM

    C’est pas mal, sauf que le MEDEF représente les sociétés qui couchent dans le même lit que l’Etat et qui ont intérêt à voir émerger des lois débiles qui provoqueront la disparition de leurs concurrents moins bien connectés et moins gros. Je me demande donc pourquoi ils ne font pas tous les même tête que Juppé.

    1. Pat

      Et ces « patrons » du MEDEF sont-ils de vrais entrepreneurs possédant une part importante de leur entreprise, ou de simples employés haut gradés et surpayés placés là par leurs copains (à charge de revanche) ?

  13. Toutatis

    Ce Chinois est complètement dépassé. La principale source de richesse aujourd’hui n’est pas le travail. Ce n’est pas moi qui le dit, mais des libertariens comme Mike Shedlock. La principale source de richesse en 2014 c’est l’argent imprimé par les banques centrales et la spéculation qui s’en suit de la part de ceux qui y ont accès, qui créent des bulles d’actifs. Aujourd’hui quasiment tout le monde est d’accord pour constater que les cotations à la bourse par exemple n’ont aucun rapport avec les performances réelles des entreprises concernées.

    D’ailleurs, à un niveau beaucoup plus modeste (le mien), on peut constater qu’ici en France l’enrichissement, parmi l’entourage, vient beaucoup plus de la bulle immobilière que du travail.

    1. Pat

      Il me semble au contraire que ce chinois parle bien de la vraie richesse, celle produite par le travail ou l’innovation, et non la quantité de monnaie mise en circulation par les banques.
      Une bulle immobilière n’est pas le signe d’une augmentation de la richesse, mais d’une inflation cachée. Si l’immobilier double globalement de prix, c’est le signe que la monnaie a perdu la moitié de sa valeur. Idem pour la bourse qui devrait être au plus bas. La bourse n’est remontée depuis le début de la crise économique que parce que la valeur réelle de l’Euro (et des autres monnaies) s’est écroulée.

    2. Kuing Yamang

      Toutatis : « La principale source de richesse en 2014 c’est l’argent imprimé par les banques centrales »
      ———–
      Erreur classique, vous confondez richesse et monnaie, donc je vais vous donnez l’image que j’utilise pour les enfants :
      Tu vois mon p’tit gars, la richesse, c’est le sucre et la monnaie, c’est l’eau dans laquelle tu le dissous.
      Si tu ne fais qu’augmenter la quantité d’eau (émission de monnaie), tu ne fais que diluer la même quantité de sucre dans plus d’eau, donc c’est juste moins sucré car moins concentré en sucre, mais tu ne crées pas de sucre, donc tu ne crées pas de richesse.

      1. Toutatis

        Je comprend bien cet argument, mais moi je parle de « richesse » en terme de possibilité de consommation et de consommation effective. Et sous cet angle, les bénéficiaires (provisoires probablement) des bulles sont bien en plein enrichissement. En quantité d’€ il est clair pour moi qu’en France ceux qui ont vu leur patrimoine immobilier doubler ou tripler en une douzaine d’années ont ramassé beaucoup plus que ceux qui ont créé des entreprises pendant le même temps.

        1. Pat

          Le patrimoine immobilier est d’abord la résidence principale, qui reste la même, quelque soit sa valeur marchande, et on ne la vend pas pour se payer des vacances ou une croisière. Si l’on vend pour racheter, ce qui est généralement le cas quand on déménage, les divers coûts (droits de mutation, commissions diverses) vous obligent à remettre de votre poche environ 20% pour retrouver un bien immobilier équivalent au précédent.
          Pour la plupart des propriétaires, le bilan de la bulle en terme de consommation effective est nul (au mieux) ou négatif.

  14. Laurent

    Les leçons de l’ambassadeur d’un pays qui ne respecte pas les plus élémentaires libertés me donne la nausée.
    Les libéraux ont tellement d’autres sources d’inspirations ! Qu’ils ne deviennent jamais les complices, même de loin, d’un tel régime !

        1. Nyamba

          Hum… Il y a s’inspirer d’un régime, et s’inspirer d’un discours…
          Evidemment, on n’entend que ce qu’on a envie d’entendre en général (là, en l’occurrence, j’ai acquiescé avec enthousiasme à presque tout ce qu’il a dit, en particulier la jolie baffe « vouloir la richesse sans le travail », à mettre dans la gueule de tous les tire-au-flanc). M’enfin bon… Si vous n’êtes pas d’accord avec ce que dit ce monsieur, et trouvez attaquable son exposé – c’est tout à fait possible, pas de problème là-dessus – dans ce cas quels sont vos arguments ? « Il vient d’un pays de bourreaux totalitaires » n’en est pas un, m’voyez ? ^^

        2. Allons. Que les dirigeants chinois ne soient en rien des modèles, soit. Mais force est de constater que lorsqu’ils disent un truc de bon sens, quand bien même ce sont des zordures communistes, ça reste un truc de bon sens. Même Hitler, Staline ou Mao devaient, une fois de temps en temps, dire un truc juste ou drôle.

        3. Laurent

          Même si je partage les goûts des nazis (point Godwin) pour les grands compositeurs classiques allemands, je n’ai pas envie d’aller écouter de la musique avec eux. Et encore moins de leur taper dans le dos à la fin du concert.

          Il ne s’agit pas d’un pékinois lambda, mais d’un représentant politique de ce régime immonde. Et même si on peut être d’accord avec l’individu, ce qu’il représente publiquement devrait tous nous faire fuir immédiatement.

          Sans compter le message désastreux du Medef envoyé au français moyen…

        4. Aloux

          Allons, personne n’a parlé d’en faire nos amis ou nos modèles, et même en restant des pourritures communistes, ils ont au moins compris pour l’avoir expérimenté en long en large et en travers que le communisme c’est de la merde, et avoir mis en place ces trente dernières années un système économique qui nous paraît encore à nous, libéraux, bien insatisfaisant mais qui, objectivement, a transformé l’économie la plus pourrie du monde en une économie qui marche et qui enrichit un nombre considérable de Chinois et pas seulement des apparatchiks.
          Le fait que ce soit le représentant d’un régime communiste qui ne respectent pas les plus élémentaires libertés qui viennent en France dire des trucs de simple bon sens, mais que personne n’est prêt à mettre en oeuvre ou même simplement à approuver publiquement dans la classe politique française, c’est malheureusement cruellement ironique et révélateur d’un problème gravissime. Se contenter de dire « bouh, communiste, enculé », même si c’est vrai, est un peu… à côté de la plaque.

          1. Laurent

            On pourrait parler pendant des heures des moyens et méthodes employés par le gouvernement chinois pour obtenir cette formidable croissance économique…
            Corruption, pollution, esclavage, censure, emprisonnement, etc.
            Formidable !

            1. Aloux

              Mais bon sang, ça n’est pas, le sujet, de ce billet ! Personne ne se fait d’illusion sur la croissance chinoise ici, ni sur les intentions et la moralité de ses dirigeants. Sauf que ce billet et cette vidéo parle de la France, pas de la Chine à laquelle vous continuez obstinément de ramener les choses.

              1. Laurent

                Oui je m’obstine car quand je vois des libéraux rirent avec le représentant d’une telle dictature, j’ai la nausée.
                « On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui… ».

                Mais vous emballez pas, j’ai compris votre point de vue sur les propos de cette personne 😉

    1. Pat

      Où l’on voit bien que la gauche française ex-communiste et maintenant « anti-capitaliste » n’a jamais rien compris au film, puisqu’elle met depuis toujours en opposition une système politique et un principe économique.
      C’est vrai que le fait qu’un représentant d’une dictature d’origine communiste ayant adopté une économie de type capitaliste vienne donner des leçons est choquant (même s’il dit vrai en l’occurrence).

  15. labradorchocolat

    Cher Monsieur Laurent de quand date votre dernier voyage en Chine?Ne m’y etant pas rendu j’eviterais de porter les injures de « bourreaux ». Par contre ici en France j’ai pu observer les forces de l’ordre deverser des gazs lacrymogènes sur des enfants, j’ai appris qu’une citoyenne avait été condamnee a la prison pour un montage photo, qu’un etudiant avait été incarcere a Fleury Merogis pour un motif tres futile et que les criminels se balladaient librement.

  16. Hugues001001

    Ce qui est délicieux surtout, c’est son commentaire acerbe sur Mao à la fin. Il y a encore peu de temps, cela aurait suffit pour l’envoyer au Laogai.

    1. Pat

      Membre de l’Union des Étudiants Communistes ! Sidérant ! Ce mec à probablement applaudi l’évacuation de Phnom Penh par les Khmers Rouges ! A vomir…

Laisser un commentaire