Budget 2015 : et maintenant, un peu d’action virile !

Il aura fallu un peu plus de deux ans, un changement de premier ministre, un remaniement gouvernemental express, pas mal d’atermoiements et beaucoup de petites phrases sur twitter et dans la presse, mais maintenant, c’est sûr : le pays est entre de bonnes mains. Et déjà, les premiers signes positifs s’accumulent.

C’est ainsi qu’on apprend qu’enfin, la pauvreté recule en France.

C’est l’INSEE qui le dit, après avoir fait tout plein de petits calculs précis sur les grands et les petits agrégats économiques et sociaux dont il dispose, et ses conclusions sont claires : sonnez hautbois, résonnez musettes, la pauvreté a reculé en France entre 2011 et 2012, de plus de 200.000 personnes. Pas de doute : on va dans la bonne direction et on se réjouit déjà de savoir que le socialisme plus ou moins concentré que l’équipe actuelle applique avec obstination au tissu social du pays va produire des efforts encore plus mirifiques. Et en plus de la pauvreté qui diminue, les inégalités reculent et bientôt, l’égalité qui est, ne l’oublions pas, le but ultime de tous les socialistes, sera d’actualité pour les Français. Déjà, les 5% les plus favorisés de la population ont vu leur niveau de vie reculer davantage que celui du dixième le plus pauvre. N’est-ce-pas génial ?

Oui, bon, je sais qu’à côté de ces chiffres joyeux, certains, chafouins, me feront remarquer qu’en réalité, ce recul de la pauvreté n’est provoqué que par une baisse du niveau de vie médian et que la pauvreté est précisément calculée à partir de ce niveau de vie médian. Mais bon, on était, tous, prévenus dès mai 2012 : Hollande n’aime pas les riches, et les deux ans qu’il a passés à l’Élysée ont amplement démontré qu’il entendait les bouter hors du pays, ce qu’il est parvenu à faire avec un succès raisonnable. Voilà au moins un objectif de campagne rempli : les riches pas aimables (et les autres) sont partis, le niveau de vie médian a donc baissé ce qui fait mécaniquement reculer la pauvreté.

epic win full of gloryEt puis ça va, à la fin. Seuls les plus pointilleux m’obligeront à dire que la baisse des inégalités s’accompagne en réalité d’une augmentation du nombre des plus pauvres (qui « progresse » de 100.000 personnes), chiffres d’autant plus agaçants que les 2,5 millions de personnes les plus pauvres doivent désormais tenir un mois avec moins de 672 euros, ce qui est très éloigné d’un salaire de ministre, de député, ou même d’un chef de cabinet de sénateur. Donc, oui, il y a moins de pauvres, mais ceux qui restent le sont bien plus, et il y a aussi nettement moins de riches et tout le monde a dégringolé. Pas de quoi en faire un drame, hein ?

De toute façon, tout le monde sait déjà exactement pourquoi on en est arrivé là.

libération tractD’abord, bien sûr, il y a ces vagues puissantes et ininterrompues d’ultra-turbolibéralisme, qui est au libéralisme ce que l’acide fluorhydrique est au jus de citron, qui se sont abattues sur la France depuis ces dix, pardon, vingt, pardon trente dernières années, au bas mot, et qui ont provoqué le lâchage sauvage de néo-renards turbo-libres dans l’ultra-poulailler français avec les dégâts que l’on sait : une presse veule et toujours plus complaisante envers le Grand Kapital, des politiciens tous les jours plus putassièrement favorables aux entreprises (à tel point que le dernier discours de Valls devant des patrons à ce sujet a laissé les médias froids devant tant de platitudes), des libéralisations et des privatisations par milliers, depuis les taxis jusqu’au rail, aux ferries ou au gaz, sans arrêt et sans jamais tenir compte des plus faibles ou des syndicats… Et, bien sûr, l’annulation et l’abrogation ininterrompues de lois protectrices au point que les codes du travail, de la fiscalité, de la sécurité sociale ou de tant d’autres sont devenus de petits timbres postaux rikikis, aux rares articles se battant en duel, cachant à peine la nudité de la République vendue aux marchands du Temple, snif.

Et au delà de ce turbo-libéralisme sans freins ni lois, il faut tenir compte de l’austérité insoutenable, débridée et mortifère qui fut imposée, depuis la plus humble administration jusqu’aux plus hautes sphères de l’État, par une Europe inflexible et sans cœur, et qui n’aura que précipité la descente aux enfers de la France, en l’obligeant, quasiment l’arme sur la tempe, à contracter encore et toujours de la dette, parce qu’équilibrer un budget, dans ces conditions, c’est trop dur, quarante fois de suite. Ô rage ô désespoir, ô finance ennemie, tout s’est mal goupillé dans cette France meurtrie !

austérité pas pour l'état

Mais comme je l’ai dit, maintenant, fini de rire. Certes, il a fallu deux ans, confiés à Jean-Marc Ayrault, pour bien analyser en profondeur l’ampleur de la crise. Et les réformes qui furent mises en place, un peu à la hâte et sans cet indispensable examen approfondi de la situation, paraissent à présent un peu molles, à tel point que, tous comptes faits, il va falloir réformer les réformes. Mais allons, soyons cléments pour Jean-Marc qui a eu tant de mal à lutter à la fois contre la méchante conjoncture et sa terrible dépendance au Valium.

À la suite de quoi, un gouvernement de combat fut mis en place, non pas une fois, mais bien deux, parce que si le premier gouvernement de combat coupe le poil défaitiste, le second l’empêche de repousser en se séparant des éléments les plus navrants.

Maintenant, il faut faire front. On va donc faire des économies, version grand format ! Ou non. Ou si. Et si ça ne suffit pas, pardon, et comme ça ne suffira pas, on arrêtera d’en distribuer un peu partout, quand bien même les directeurs des administrations touchées par ces terribles coupes sombres claires de printemps ? rouspèteraient.

touche pas au grisbi

Reste que le budget qui se profile va demander un doigté inégalé. Quel chiffre mettre pour les prévisions de déficits ? (Ah oui, il y aura du déficit, une quarante et unième fois, que voulez-vous, on a encore ripé). Devra-t-on mettre, comme les années précédentes, un chiffre parfaitement ridicule d’optimisme béat, au risque de passer, pour la énième année consécutive, pour des guignols ? Ne vous inquiétez pas. De toute façon, le déficit explosera, comme prévu, et le chiffre, quel qu’il soit, sera faux, comme il l’a toujours été. D’t’façon, c’est la fotapadchance, et à cette misérable inflation bien trop faible pour atténuer les malheurs du pays. Et puis, d’allers-retours en compromis, de rétro-pédalages en promesses annulées, de messages contradictoires en discours confus, qui comprendra vraiment quelque chose à la politique économique française ? Vous verrez, ça passera sans problème.

Baste donc et hauts les cœurs ! Grâce à ce gouvernement de combat, on trouvera une solution. Comme promis, la TVA n’augmentera pas de trois points (Deux suffiront). Comme promis, on va économiser plein de trucs ici, là, et là aussi, avec des petits mouvements ici et là encore. Des milliards, pleins, je vous dis. Et on va faire très attention à ne pas relancer le bâtiment pour un milliard (oups, raté), éviter les gestes fiscaux à 1.25 milliards le package (oh, zut, loupé – de peu), et les allègements fiscaux seront millimétriques (aaaaattendez pas si vite oups et voilà, CICE et pacte truc machin, on y était presque, zut alors).

hollande et la tva

Non, vraiment, il n’y a aucune raison de ne pas voir un réel espoir dans les changements introduits dès le début de cette rentrée. Les frémissements sont là. Les inversions se font sentir. La virilité et le volontarisme poilu, que dis-je, violemment testostéroïné du gouvernement n’est plus à démontrer et le résultat prévisible sera grandiose.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires262

  1. Aristarque

    Le titre, c’est pour nous parler du budget Teuton de 2015, où zéro emprunt de sousous est prévu et acté. Non ????

    1. Calvin

      Il est interdit de parler de l’Ennemi.
      Je te rappelle que les HLPSDNA approchent…
      (Heures Les Plus Sombres De Notre Avenir)

      1. Théo31

        Les Boches ont une cagnotte, ils vont pouvoir cracher au bassinet du national-socialisme franchouille, foi de Montebourg.

  2. Le Gnôme

    Il convient de déclarer la guerre immédiatement aux casques à pointe qui osent présenter un budget en équilibre, insultant par là même la France, phare ultime de l’humanité qui lutte sans relâche pour l’égalité des hommes et des nations.

    Une fois vaincue, l’Allemagne paiera.

    1. Aristarque

      Nous faisons encore plus fort : nous lui intimons de payer sans même devoir nous fatiguer à la vaincre…

      1. Calvin

        On a dû leur faire signer le Traité de Fiançailles (Yvelines), où l’Allemagne apporte la dot, la bière, l’argent de la bière, et les petits fours (rien à voir avec les camps).
        Nous… on leur a apporté le SMIC.

        1. MadeInCH

          Et les serveuses dans des Sofitels construits par leurs soins.

          La France, elle, a fièrement inventé la TVA, adoptée partout dans le monde!!

        2. Aristarque

          La bière dont tu parles, c’est celle dans laquelle nous serons enterrés???
          CPETF. N’ a même plus les moyens de son inhumation.

      2. RBF

        Sauf que Angela ne l’entend pas de cette oreille et a envoyé une fin de non recevoir à la France !

        Hier, le journal allemand Handelsblatt publiait un article sur la situation française avec comme illustration, Michel Sapin en train de dormir. Je me pissais dessus !

        Et hier encore, j’en entendais certains sur la RTS (radio suisse), que la France était gouvernée comme une monarchie. Nos voisins se foutent de notre gueule et n’entendent pas se faire envahir par « l’équité et l’universalité » d’une France en quasi-faillite…

        Si Flamby croit que ses voisins vont lui distribuer leurs excédents, il se met le doigt dans l’œil jusqu’à l’os.

        1. MadeInCH

          C’est vrai que je suis étonné de voir de plus en plus souvent des petites nouvelles pas très positives pour la France, de plus en plus, dans les medias de plus en plus mainstream…

          Sans parler des ricains, qui insultent ouvertement F. Hollande en le surnommant « Le Rat »:
          https://twitter.com/DanielGGirard/status/423747479637487616/photo/1
          Un comble innaceptable, d’insulter de cette manière un president en exercice! Quoi que l’on pense de l’individu!

          1. RBF

            Nos voisins ne font que répondre à notre arrogance. Ce n’est pas tant notre situation économique qui les irrite, mais bel et bien notre arrogance.

            Et dans ce registre, Montebourg a fait beaucoup de dégâts. On ne peut pas dire que ce minustre faisait dans la diplomatie.

            1. Caton

              Pourquoi? Parce que les socialistes « officiels » sont au pouvoir? Quand c’est les socialistes honteux, on peut y aller à coups de talonnettes et d’accent juif tunisien caricatural aux Guignols, c’est « différent » j’imagine ?

              Je conchie la « fonction de président » quel que soit le socialiste qui l’occupe.

            2. channy

              Du temps de W Bush, les américains que je rencontrais même s’ils pensaient que leur président était un gros naze demandaient quand même à ce qu’on le respecte en tant que Président.

                1. Quiet Desperation

                  Je crois que Calvin faisait de l’ironie… même si l’original de son avatar, celui de la Réforme, en était bien incapable…. tout change…

                  Ceci dit, on ne peut respecter que ce qui est respectable, et le mépris affiché, malgré le plat suivisme du bonhomme, me semble justifié. Cet homme prend rang dans les pires parmi ceux qui dirigèrent notre pays…

                  Les Yanks, nonobstant, auraient tort de plastronner : ils ont eu aussi quelques flèches parmi leurs leaders, tel celui dont on disait qu’il ne pouvait marcher tout en mâchant son chewing-gum, ou encore Dubyah…

              1. Black Mamba

                Joli , en tant que serpent je ferai qu’une bouchée de ce rat et je le recracherai pour éviter d’être indisposée :mrgreen:

            1. Black Mamba

              Bon , après réflexion , même si le Rat nous semble à première vue , un animal répugnant , qui propage toutes sortes de fléaux et de maladies , il est connu pour être très adaptable , d’être un survivant et d’être très intelligent juste après l’être humain …
              Donc pour l’insulter , il aurait pu mieux choisir … Je dirai qu’il rabaisse les rats en le comparant à Hollande …

        2. Angela fera comme d’hab. Elle pliera. L’Allemagne a toujours plié. Dernier replie en date : elle était contre Moscovici aux Affaires Économiques, et ne le voulait pas plus qu’à la Concurrence. Ben non, finalement, Mosco récupère quand même les Affaires Économiques. Un branquignole pareil. Ca donne une bonne mesure de la « détermination » de l’Allemagne et d’Angela.

          1. RBF

            Peut-être que l’Allemagne pliera une fois de plus, mais m’est d’avis qu’elle ne pliera pas indéfiniment. La lassitude des mensonges français à Bruxelles commence à se faire sentir. Et nos voisins (pas que l’Allemagne) ne croient plus aux petits bricolages de ce gouvernement et commencent à s’irriter sérieusement.

            Et je pense honnêtement que ce pitre de Mosco n’y changera pas grand chose, car manifestement sa venue à Bruxelles n’a pas été perçue d’un très bon œil par nos voisins européens.

            Bref, on verra. Mais un refus de l’Allemagne ne pourrait qu’être salutaire pour la France.

          2. christophe

            Merci de rappeler les faits H16.

            La force de la propagande au sujet de l’Allemagne et de Merckel est absolument stupéfiante.

            Rigueur, yeux noirs, Allemagne ceci, cela, pas contente, refuse les budgets fantaisistes français, n’aime pas Sans-Dents, refuse Moscouvici, et patati et patata…

            Et au final, comme vous le soulignez, c’est tout l’inverse qui se produit dans la réalité, les faits étant l’exact opposé de la fumisterie médiatique.

            Dans l’absolu, on s’en tape qu’un journal allemand conservateur vende le pot aux roses, et insulte Sans-Dents et ses complices.

            Ce qui compte c’est ce que fait Merckel.

            Et Merckel a systématiquement, depuis 2008, accompagné, voire initié le mouvement….

            Elle n’est pas une « victime »… Elle est bien entendu une « partner in crime ». Autrement dit une complice.

          3. lolo

            J’en suis tombé sur le fion. Comment l’allemagne a t elle pu finalement accepté moscouvichy !!!

            Doit y avoir des dossiers façon pasqua

          4. Calvin

            Angie (qui n’est pas Maggie) est engluée dans le concept de To Big To Fail.
            La France ne peut et ne doit pas tomber (surtout que l’exportation va chez les Froggies).
            Elle est embourbée dans son éducation Ostie (l’est, pas la ville).

          5. Toufou

            Que peuvent-ils faire ?
            Pas grand chose à part attendre que la France mette quelqu’un à la tête de l’Etat à la place du clown.
            Pour l’intant, ça ne sert à rien de discuter de quoi que ce soit, ce ne sera pas fait de toute façon.
            L’idée c’est sans doute d’attendre sans faire de vague pour pas paraitre comme les « méchants » (l’Allemagne a retenu la leçon en Grèce) en lachant un peu de lest quand ça n’a pas trop de conséquences pour l’Allemagne.

            Pour l’instant les marchés soutiennent la France en lui prétant à taux ridiculement bas, donc on peut dire qu’il n’y a pas de problème urgent. C’est à la France de se préoccuper de ses propres problèmes à venir, l’Allemagne n’y peut pas grand chose et ne peut pas aider la France malgré elle (sans passer pour des méchants nazis mangeurs de Grecs).

          6. LeRus

            Je ne suis pas vraiment d’accord. L’Allemagne est déjà la grande gagnante de la nouvelle équipe européenne.

            Le français Barnier était en lice, c’est Junker qui gagne, avec l’appui de Merkel. Son dircab, Martin Selmayr, est allemand. Le Parlement garde Schulz comme président, le directeur du mécanisme de stabilité européen (pour gérer les crises) est lui aussi allemand…

            OK, Moscovici est nommé aux affaires économiques, mais bon, il fallait bien prendre un français dans l’équipe! Alors on lui donne un jouet mais on fait bien attention de ne pas lui donner la régulation des banques (un brit) ni la concurrence (une danoise) ni les entreprises (une polonaise)… Il se retrouve donc avec la fiscalité, ce qui est sans doute le domaine où la souveraineté nationale est la plus forte, donc il ne va pas être en burn-out tout de suite.

            L’Europe est en train de devenir allemande après avoir été longtemps française. Personnellement, je trouve ça positif. Il était temps que ça change.

          7. Kazar

            Non, Angela ne pliera pas. Mosco est juste un os à ronger pour faire passer les mesures les plus dures à avaler pour la France. Au rang desquelles l’opposition à la relance par la dette.

              1. Jacques

                Il n’est pas exclus que les allemands se fatiguent dans peu de temps de voir Angela toujours plier, ad nauseam…

            1. RBF

              Je prends le pari aussi. Cette fois je pense que l’Allemagne ne pliera pas, ou alors pas sans contreparties non négociables.

              En Allemagne les gens disent qu’autrefois (sous entendu « après la guerre »), la France avait toutes les raisons de faire raquer l’Allemagne. Mais maintenant, c’est terminé, il n’y a plus aucune raison valable.

              D’autant que l’Allemagne n’est pas seule à penser au sein de l’UE. Wait and see…

              1. Bon.
                Imaginons que l’Allemagne ne plie pas. Merkel ferme ses petits poings dodus. Imprimer des euros ? Nein !
                Et ensuite ? Les taux de la France remontent, en flèche. Rapidement, le pays est à l’arrêt (cessation de paiement) ou sa population est sur le point d’exploser au moment où il faudra prélever sur les comptes. Du point de vue politique, les dirigeants ont un coupable tout désigné : les Allemands. Et la population, drillée à l’exercice, n’aura aucun mal à montrer les dents. L’Europe tremblera de peur (à l’idée que la France s’effondre, que l’Allemagne se barre, que la France se barre ou que l’Allemagne plie de façon piteusement diplomatique). Bilan : l’Allemagne aura contre elle toute l’Europe ou à peu près, à commencer par les pays du Sud. En outre, qu’aurait l’Allemagne à gagner que la France sombre ? Srsly ?

                Ce serait, en fait, une aubaine pour Mou 1er qui aurait son Méchant Expiatoire. Et je maintiens : en matière de track record, Angela a toujours plié. Sur le devant, ferme. Derrière : rien.

                1. Kazar

                  L’Allemagne pourra continuer à commercer sans problème, même si une partie de l’Europe (celle du Sud) s’effondre, car elle sera soutenu par l’Europe du Nord. Sans oublier que si la France coule, une bonne partie de ses habitants essaieront de partir encore plus vite, notamment en Allemagne (et ce sont les plus qualifiés qui partent, donc ceux aptes à apprendre le plus facilement l’Allemand).

                  1. turlututu

                    …. Et la population, drillée à l’exercice, n’aura aucun mal à montrer les dents…
                    il faut se dépêcher alors car bientôt que nous n’aurons plus de dent et n’auront d’autre choix que de rejoindre l’europe des pauvres

                2. Aristarque

                  Mouais! Sur ce coup là, je vous trouve H16 un peu trop optimiste en posant comme acquis que ce qui a déjà eu lieu, se reproduira immanquablement. Imaginons donc que la Grance croule sans que la Teutonie lui jette le moindre filet…Certes, Solexine Rex aurait beau jeu de l’ accuser, etc… Cela ne remplira cependant pas les estomacs ni les réservoirs des Mercédès. Mais concrètement, l’ étape d’après, c’est quoi? On passe le Rhin ? Avec armes et bagages nach Frankfurt oder nach Gross Berlin ? Pour piller les Saxons ? êtes sûr que cela va le faire? Gu…er, c’est une chose mais cela ne modifie pas la réalité d’ un iota.

    2. Deres

      C’est un casus belli un budget en équilibre. Nos politiques affirment depuis 40 ans que ce n’est pas possible.

      1. Calvin

        Mais, ce n’est pas possible.

        Les Allemands vivent dans l’illusion : ils n’ont pas compris que Hollande a changé la réalité, ces idiots !!

  3. Higgins

    Le peintre en charge du bordel affirme sans rire qu’on « va assurer le financement du boudin par des économies » ! Sic!
    J’écris d’une tablette aussi je ne peux pas mettre le lien mais la lecture du dernier billet de JP Chevallier ne laisse place à aucune ambiguïté, nous ne sommes pas prêts de sortir de la mouise.

  4. Aristarque

    La pauvreté a reculé sous le règne de Sarkohiznogoud ? Comment cela peut-il être? Notre bon président aime à répéter qu’ il n’y eut pas pire régime sous le soleil et depuis la nuit des temps, que celui-là. On lui aurait menti ???

    1. Black Mamba

      « sous le règne de Sarkohiznogoud » , mes impôts sur le revenu étaient au plus bas, on nous a même remboursé le trop perçu … que ce temps me semble loin … était-ce un songe ?

      1. dede

        Generalement, un impot sur le revenu au plus bas, c’est mauvais signe en ce qui concerne ledit revenu… Etait-ce grace a Sarko ou faute a la crise?

        1. MadeInCH

          Citation de mémoire:

          Néron avait promis des baisses d’impôts.
          Il l’a fait.
          Une année après, le peuple de Rome se rendait comple que Néron était fou!

        2. Black Mamba

          Au fait , non, … nos revenus voisinaient aux alentours de 10 000 euro par mois et je ne sais par quelle pirouette administrative et légale de notre comptable …on avait eu zéro , je répète « ZÉRO  » euro sur l’impôt sur le revenu , donc l’administration nous avait remboursés à l’époque les sommes versées d’avance …

            1. Black Mamba

              Les voies de la fiscalité sont multiples, mon comptable est une mine d’informations sur les niches fiscales …

      2. Kekoresin

        Les impôts sur le revenu certes, mais une taxation tous azimuts et une courbe de la dette qui se prend 1000 milliards de dénivelé sous le reigne du nain hydrocéphale! Aujourd’hui, l’impôt sur le revenu des français qui peuvent encore le payer ne couvre même plus le remboursement des intérêts. plutôt qu’un songe, c’est un putain de cauchemard dont on a peine à émerger dans la moiteur d’un lit crasseux.

        La véritable prouesse c’est que le pluviomètre qui nous sert de chef a réussi l’exploi d’oblitérer dans les mémoires la nocivité du nabot…

        1. Calvin

          « le pluviomètre qui nous sert de chef »
          Drôle… mais c’est juste un instrument qui mesure ou c’est lui qui fait pleuvoir ?

        2. Deres

          Je pense sincèrement que si le nain n’avait pas claqué le pognon pour atténuer le gros de la crise, Flamby se serait chargé de le faire dès 2012 avec brio. Cela aurait claqué de la retraite à 60 ans pour tous, des augmentations systématiques de toutes les prestations sociales, un SMIC sur orbite, des constructions massives de HLM, des embauches démentielles de contrat machin-truc, des éoliennes et des panneaux solaires pour tous, des TGV à gogo, etc … La situation serait donc encore pire car le déficit structurel serait encore plus important avec encore plus de conneries passés à éponger. Il ne faut pas oublier que si la gauche n’applique pas le programme commun de Mitterrand en 1981 mais un succédané, c’est juste par manque de moyen, non par manque d’envie. La réindustrialisation de Montebourg est exactement la même chose que les plaintes de l’époque sur la dépendance de l’étranger qui font pendant aux velléités d’autarcie des années 30 … Les fonds d’investissement étatiques sont juste une version soft avec moins de moyen des nationalisations des années 80. Etc …

          1. Honorbrachios

            @deres : ça dépend, si sarkoidoze n’avait pas fait n’importe quoi avec le pognon, n’importe quoi avec la dette et les déficits, bref, s’il n’avait pas été si socialaud, il aurait sans doute été réélu et on aurait jamais eu à subir nos glands actuels

            1. Théo31

              On aurait eu Juppé PM ou aux finances. Tu parles d’un progrès. Les gens préfèrent avoir l’original marxiste-léniniste corrézien plutôt que la copie marxiste- keynésienne des beaux quartiers.

            2. LECOMTE René

              On rêve. Il aurait été battu avec plus d’écart. Il y a tant de français qui croient encore aux utopies des s….

        3. Kazar

          A propos du nabot, celui-ci aurait déclaré au Nouvel Obs que La Manif Pour Tous, c’est le fascisme en loden…et que la loi sur le mariage pour tous ne peut pas être abrogée.
          Quand je pense à tous ces braves gens qui vont continuer à voter UMP !!!

          1. Aristarque

            Depuis quand une loi ne peut pas être abrogée? Nous ne sommes plus, sauf erreur, dans l’ empire des Mèdes ou des Perses…

      3. Calvin

        IR baissé mais TVA augmentée, ou TVA baissée mais IR et CSS augmentés, ou Impôts baissés mais taxes augmentées, ou…
        Bref, tripoter des curseurs pour le même but : ne pas toucher à l’Etat.

    1. Calvin

      Moi, je dirais « sept indispensables examens » :
      – un examen de conscience,
      – un examen d’aptitude au changement,
      – un examen de conformité constitutionnelle,
      – un examen médical et psychologique,
      – un examen de probité et d’honnêteté,
      – un examen de moralité et de vertu,
      – un examen de conduite et de gestion.

          1. Caton

            Impossible: la préparation colique exige un régime spécial sans fibres pendant 4 jours environ. Ou alors on arrête de faire semblant et on remplace la sonde par un pal une bonne fois pour toutes…

              1. Caton

                Ah, dans ce cas, je recommande le scaphisme, qui semble esthétiquement intéressant. Il pourrait y avoir, toutefois, des problèmes d’odeur.

      1. colvert01

        Un examen de ce type c’est bien, mais qui sera le correcteur, un plus fou, plus malhonnête, plus malin (entendu ici dans le mauvais sens du terme) ? Un des siens en somme … les dés sont pipés !

        Pour être policier ou gendarme, on vous fait passer un examen psychologique (souvent éliminatoire) car vous allez porter une arme durant votre service (faudrait pas que ça dérape…), celui au pouvoir détient le feu nucléaire, qui prouve qu’il est sain d’esprit ?

  5. w@z@

    Merci pour l’info, H16, je suis maintenant pleinement rassuré quant à l’avenir radieux et serein que nos branquignoles nous préparent …….
    Et dire que l’on nous a menti si longtemps !

  6. mlallier

    Un ministre quelconque – ils le sont tous, malheureusement – s’est présenté hier à une conférence de presse pour expliquer que la France était de retour au moyen-âge et entendait bien le rester.

    Il répétait sans cesse le mot « vérité », mais je n’ai pas compris son expression : « au delà de la vérité ».

    Est-ce que quelqu’un sait ce qu’on trouve au delà de la vérité, et qui ne soit pas un mensonge, bien sûr ?

    1. Dom

      Bonjour mlallier je decouvre ca chez Vincenso Blasco Ibanez « il y aura toujours autant de verite que d interet »,dans Les 4 fils d’Eve,allez sur ce site de grande utilite qu’est litteratureaudio,des centaines d auteurs,des milliers de textes lus et telechargeables,plaisir a ecouter reecouter des critiques,nouvelles,pamphlets de differentes epoques;a n’en point douter il y eu des auteurs visionnaires! »Vous n’etes que des poires » « la France une Marianne agenouillee devant le trone des autocrates »:Zo d’Axa il y a 130a env.

    2. colvert01

      « Est-ce que quelqu’un sait ce qu’on trouve au delà de la vérité, et qui ne soit pas un mensonge, bien sûr ? »

      Sans doute le socialisme …

      1. bob razovski

        Au delà de la Vérité, avec un grand V, l’officielle, il y a la contre-vérité.

        La Vérité, c’est ce que dit un politique, il ne peut pas dire autre chose. (Vous avez déjà entendu un politique mentir ? Hein ? bon… suffit)
        La contre vérité, c’est ce que dit un opposant, un gars pas d’accord. Un menteur, forcément 😉

  7. Othello

    Encore une fois, le chiffre de la pauvreté publié par l’INSEE n’est pas une métrique de la pauvreté (ou si peu), mais uniquement de la répartition des revenus des ménages…

    Est considéré comme pauvre quelqu’un dont les revenus sont inférieurs à 60% du revenu médian.

    Si tout le monde gagnait 500 euros par mois, il n’y aurait pas de pauvres!

    Si le salaire médian était de 6000 euros mensuels, tous les gens gagnat moins de 3600 euros seraient considérés comme pauvre…

    On voit bien que l’utilisation de cette métrique (contrairement aux US, où la mesure n’est pas reaative mais absolue) favorise non la lutte contre la pauvreté mais bien celle contre l’inégalité des salaires.

    Egalitarisme, quand tu nous tiens…

    1. Pat

      Donc, si je comprends bien, en baissant le smic à 500 € (et en payant les smicards à ce niveau), on aurait d’un seul coup au moins 1 million de pauvres en moins. Super, ce mode de calcul !

    2. gameover

      Dans le lien INSEE de h16 :

      « Le taux de pauvreté monétaire s’élève à 13,9 % de la population, soit une baisse de 0,4 point par rapport à 2011. Ce recul du taux de pauvreté au seuil de 60 % du niveau de vie médian s’inscrit toutefois dans un contexte où ce niveau de vie médian recule lui-même de 1,0 % ; il n’est pas le signe d’une hausse du niveau de vie des catégories les moins favorisées.

      (j’adore le « il n’est pas le signe d’une hausse du niveau de vie »)

      – le niveau de vie median baisse de 1%
      – le nombre de ceux en dessous de 60% baisse de 0.4%

      C’est donc que le niveau de vie median des pauvres qui est de 784E (ceux en dessous de 60%) a baissé, ce que l’insee appelle l’intensité de la pauvreté en faisant le rapport des niveaux de vie médian des pauvres / niveau de vie median général :

      « les personnes pauvres sont globalement plus éloignées du seuil de pauvreté. Le taux de pauvreté au seuil de 50 %, qui cible une population plus pauvre que le taux au seuil de 60 % (seuil retenu le plus souvent au niveau européen) passe d’ailleurs de 7,9 % en 2011 à 8,1 % en 2012. »

      Les pauvres plus pauvres : l’indicateur à 60% censé mettre en exergue des inégalités se retourne contre leurs auteurs puisque c’est celui à 50% qui les montre. Fail.

      1. gameover

        typo : h16 si ci-dessus tu me mets une balise <> « fin italique » après les caractères en gras, je ne dirai pas que t’as fait une faute à « auX ferries »

      2. LECOMTE René

        C’est pour cela qu’en Corée du Nord, il n’y a aucun pauvre (mais la quasi-totalité de la population a faim). Et le régime dirigeant familial a bien raison de limiter la nomenklatura excessivement riche. Sinon, il y a risque que 99 % des sujets deviennent d’un seul coup pauvres… On vous le dit, que c’est beau le communisme !

      3. lxy

        Les statistiques de l’OCDE indiquent que c’est en Slovaquie que le taux de pauvreté est le plus faible. La France est très bien classée puisqu’elle est en 5ème position. La « pauvreté » est l’alibi des grands bourgeois du PS pour justifier leur ambition et leur démagogie politique. Hollande fils de spécialiste de Neuilly, Aubry fille du fonctionnaire européen le mieux payé après avoir été ministre, Fabius fils d’un richissime antiquaire, Cambadelis fils de diamantaire, Moscovici fils de psychanalistes du 16ème, Royal fille de colonel, petite-fille d’un polytechnicien général, Straus-Kahn, Touraine, Macron, Sapin etc Ou comme les « grandes consciences socialistes » : Pierre Bergé, BHL, Pigasse, Perdriel, Olivenne ?
        Comment peut-on avoir le culot de dire « j’aime les pauvres » quand on vient de ces milieux archi-favorisés ? Lorsque Jacques qui était un commerçant aisé à manifester son désir de rejoindre Jésus afin de devenir lui aussi un apôtre, celui-ci lui a répondu « Si tu veux me suivre commence par vendre tous tes biens » Lequel de ces pharisiens serait prêt à abandonner son confort pour vivre au milieu des pauvres comme seuls osent le faire quelques rares prêtres ou saints laïques ?

        1. lxy

          Evangile de Mathieu « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! car vous ressemblez à des sepulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, mais qui, au dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute sorte d’impureteés »

        2. Théo31

          « Hollande fils de spécialiste de Neuilly »

          Fils de directeur de clinique à Rouen, excusez du peu. Et cet empafé qui vient encore de mentir sur ses origines sociales pour se justifier. Ce pays est plus que foutu.

        3. Joe

          Surtout, quand verra-t-on un homme politique dire : je n’aime ni les riches, ni les pauvres, j’aime les gens, quand ils le méritent. On est a fond dans Atlas Shrugged, on aime les pauvres pour leur pauvreté (par ailleurs savamment entretenu, le fameux Tough Love) indépendamment des qualités / défauts individuels.

  8. passim

    Chacun sait (sauf les journaleux, qui ne sont pas là pour penser) que l’établissement du seuil de pauvreté est une foutaise, puisqu’il est calculé en fonction d’une moyenne des revenus, et non en fonction des besoins élémentaires d’un ménage (ce qui est le cas dans d’autres pays, USA peut-être).
    Si le curseur se déplace vers le haut, le nombre de pauvres augmente, mécaniquement. S’il se déplace vers le bas, il diminue.
    On retrouve des « pauvres » avec trois télés, un logement, une machine à laver, et patin couffin.
    Ce qui m’exaspère, ce n’est pas la propagande gouvernementale, c’est leur boulot. C’est que les abrutis de service, dans les salles de rédaction, reprennent en choeur ce genre d’âneries.
    Si la France est foutue, la responsabilité du « quatrième pouvoir » est particulièrement évidente.

    1. Before

      J’ai entendu hier à la radio, je sais plus si c’est sur BFM ou Europe 1, quelqu’un qui expliquait exactement ça. Parfois la vérité se faufile…

  9. Quiet Desperation

    « Quand la confiance publique est perdue, quand il n’y a plus ni crédit ni commerce possibles, quand la détresse, le désespoir, la passion, ont mis les armes à la main de la classe qui vit de son travail, il faut la guerre… ».

    Ce brave Armand Carrel, en 1830….

    Mais ne vous semble-t-il pas que Monsieur 13% joue maintenant les va-t-en-guerre à chaque occasion ? après le Mali et la RCA, l’Iran (flûte, loupé, là…) et maintenant l’Etat Islamique ?

    Les Girondins avaient eux aussi déclaré la guerre à l’Europe pour détourner les yeux des Français du désastre économique et social… Bon, Poutine, numérote tes abattis, bonhomme, because François-le-Terrible va te faire ta fête….

    J’oubliais…. on n’a plus d’armée… ou si peu…

    1. MadeInCH

      Ce n’est pas l’Armée qui va se batter. C’est surtout la Légion, et des troupes volontaires pour OpEx.
      Le budget est séparé et il est garanti.

      La France est-il le seul pays à avoir une corps armé spécialement conçu et existant pour aller faire la guerre à l’extérieur? La Légion?
      Donc un corps armé qui ne peut QUE faire des intervention extérieures -> impérialistes?

      Que dire du pacifisme d’une nation qui entretient une armée destine uniquement à intervener hors de ses frontiers?

    2. Kekoresin

      Mais où sont donc passés nos fiers hussards prompts à rompre les rangs de l’ennemi dans une charge inexorable, taillant les ennemis de la nation à grands coups de sabres brillant au soleil!

      Il est certain que la guerre est un excellent paliatif à la médiocrité. Sauf que, choisis bien ton ennemi car c’est lui qui défini ta grandeur. Jusque là, Solex s’en est pris au … Mali, ou plutôt à une poignée de pick-up avec des singes rhésus à bord! Et même là, on a pas assez d’avions pour amener du PQ à la troupe. Alors s’attaquer à l’Iran…En plus, il est maintenant question de considérer l’Iran comme un allié dans la croisade, Iran qui est soutenu par Raspoutine.

      Décidément, le destin est facétieux avec cette géopolitique dans laquelle la barcasse France est ballotée dans le sillage chaotique d’un porte avions américain qui défend ses intérêts et n’a cure du rat occupé à contenir la mutinerie de la coquille de noix qui prend l’eau…

              1. gameover

                Un fournisseur payé trop rapidement par l’administration… ou des rapports de contrôle non destructif (CND) bidouillé.

                Ayant eu à faire couler des pales avec des formes et des matières exotiques dont certaines tournant à 3000rpm je confirme que trouver un fondeur digne de ce nom est vraiment difficile et ce sont souvent de très petites structures avec du personnel agé.
                En UK ils sont vraiment bons.

                1. Quiet Desperation

                  Je ne comprends pas comment un garçon de ta classe, GO, n’a pas missionné pour tes hélices n’importe quel pingouin soce : pour couler ou faire couler, ils ont pourtant la classe mondiale…

                    1. Quiet Desperation

                      « puissance de feu » ! attention, Keko, y’a des intégristes sur ce Blog… faut pas jouer avec Musardin !

                    2. Kekoresin

                      Pardon à FEU Audiard pour cet odieux sacrilège.

                      J’espère que tu ne me réserves pas le même traitement que dans ta vidéo + bas où des scouts barbus (mais pas barbouzes) font régner l’ordre dans les rangs catho!

          1. bob razovski

            Quelle mauvaise langue. Si le CDG était si petit, c’est simplement parce qu’il lui manquait ces fameux mètres rajoutés depuis.

        1. Quiet Desperation

          Keko fait du vrai Audiard redux quand il est en forme comme aujourd’hui… mais je relève que c’est toujours vers l’heure de l’apéritif…

          1. Kekoresin

            Pas faux! L’heure du hamac est moins exitante. Ordre du médecin pour faire baisser la tension provoquée par les nuisibles au pouvoir 🙂

  10. Kazar

    Ils sont trop fort !!! Lu ce Matin dans le Parisien, une petite retraitée d’origine portugaise qui ne peut pas payer ses hausses d’impôts et qui va retourner au Portugal, car elle a l’impression qu’en France, on lui prend tout…Pas de chance, ceux qui partent sont ceux qui ont bossé toute leur vie et qui aiment la France, alors que ceux qui arrivent sont ceux qui n’ont absolument rien à faire chez nous et viennent pour profiter.

  11. Kazar

    A lire absolument : EURABIA, écrit par BAT YE’OR qui explique comment le Dialogue Euro-Arabe a permis d’imposer à l’Occident une immigration islamique dont l’objectif n’est pas de s’intégrer mais de permettre la conquête de l’Europe par l’islam. Passionnant. Et non, il ne s’agit pas d’une théorie complotiste, tous les documents des réunions officielles du DEA sont cités, et il s’agit purement et simplement pour l’Europe d’un échange économie-politique.
    Assez incroyable.

      1. Kazar

        J’ai entendu très récemment la même phrase près de chez moi prononcée par un de ses compatriotes, avec une seule nuance, il parlait du ventre de « nos filles ». Ça fout un peu la rage…

        1. vegeta

          le projet « eurabia » est très connu, le but idéaliste était :pétrole bon marché et pas chères suite a l’augmentation brutale des prix ce qui a abouti à la fin des trente glorieuses chez nous contre une immigration massif de musulmans que l’ont doit formé à des métiers, nourrir et entretenir car les pays arabes ne savent pas quoi faire de tous ses musulmans illettrés, analphabètes et intolérant qui peuvent menacer les royaumes et régimes en place (assad, kadafi, ben ali etc)
          en gros on a du pétrole mais on récolte la merde

          1. Kazar

            Très connu peut être, mais je suis novice en politique (encarté en mai 2013, ,date à laquelle je commence vraiment à creuser le sujet). Mais il semblerait que ce soit un pue plus nuancé : avantages économiques pour l’Europe (pétrole et contrats) contre avantages politiques pour les Arabes (immigration, et surtout implantation de l’islam en Europe au nom du multiculturalisme, un islam qui n’a d’autre but que son expansion jusqu’à la conquête de l’Europe).
            Et c’est en 1970 avec le dialogue euro-arabe (DEA) que tout cela se réellement en place, depuis 40 ans avec les résultats que l’on connait.

            1. vegeta

              c’est un accord passer en douce (secret d’Etat ? ) entre les pays islamiques et l’Europe tous a était fait de façon silencieuse perverse et sournoise tous ce que tu voit et entend concernant l’immigration découlent de cette accord comme :
              – des slogans type « l’immigration est une chance pour la France » et pour ceux qui n’y adhèrent pas sont attaqué avec des mots censé être violent comme « raciste, facho, islamophobe etc » et autre culpabilisation tous aussi hideuse ( ton grand père doit être un esclavagiste, colon etc)
              -reportage téléviser, débats intellectuelles et livres ainsi que des témoignages vantant la grandeur de l’islam qui à fait naître l’occident ( on leur doit tous, on a une dette éternelle envers eux)
              – encourager l’islam par la construction de mosquées parfois avec notre argent
              -les médias doivent mentir et nié au maximum les effets de l’islam (califat, attentats etc) et diaboliser israel

            1. bob razovski

              Avant, on les appelait des « idées ».

              Je me rappelle de la pub : « en france, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées »

              C’était donc ça !

    1. carpe diem

      « le grand remplacement » un titre ronflant inventé par l’extrême droite, mais pas si complotiste que ça. Quand j’en parle autour de moi, tout le monde rigole, je leur dis qu’ils riront moins quand la première mosquée et tout ce qu’elle engendre, fleurira (avec leurs impôts) dans leur canton bien tranquille, et là ils rient jaune.

  12. Calvin

    Ce que montre cet article, c’est que Coluche avait faux.
    Le problème, ce n’est pas que les politiciens mentent, ni, plus grave, que la presse relaye les mensonges tels quels ou en les justifiant, mais aussi et surtout parce que les citoyens acceptent de les croire.

    1. Pat

      L’important n’est pas qu’ils y croient, ou pas, mais qu’ils ne puissent pas s’exprimer. Les français ne sont pas des moutons, en tout cas pas plus qu’ailleurs, ils sont simplement bien ligotés et bâillonnés. Et Internet, c’est maaaal !

      1. petit-chat

        A ce sujet, Dieudo a « vu » ses vidéos supprimées de Youtube.
        Elles sont toutes sur Rutube.
        J’ai écrit un tuto pour les télécharger, mais je ne sais pas comment le diffuser…

  13. royaumont

    Toute façon, la maîtrise des déficits est désormais prévue pour … 2017, contre 2013 initialement. La classe. Si les engagements ne sont pas tenus, ce sera la faute des autres, leurs successeurs. Le seul problème c’est s’ils sont réélus : mais même avec un concurrent du calibre de l’UMP, c’est peu probable.

    Si j’étais dirigeant allemand ou scandinave, je quitterais l’UE en courant pour éviter de trainer un boulet de la taille de la France.

    Je trouve la réponse allemande formidable :
    « c’est de votre faute, vous n’investissez pas assez, ne faites pas assez de dettes !
    – Nein !
    – Si, il faut dépenser plus que je vous dit.
    – Nein !
    – allez quoi, Angie, tu peux faire ça pour moi.
    – François, tu m’énerves, puisque tu insistes lourdement, l’an prochain c’est 0 dettes.
    – Mais, Angie…
    – Nein, si t’insistes on nomme Mosco à l’aide humanitaire.
    – Bon, il faut choisir les priorités. OK, on coule la France, mais on booste la carrière de Crâne d’Oeuf.

    1. passim

      Que les Allemands quittent l’UE (sous une forme ou une autre), c’est plus que probable, à terme.
      Ce n’est pas pour autant qu’ils donneraient raison à MLP.
      Quitter la table en position de force, ou en position de faiblesse, ce n’est pas la même chose.

      1. Calvin

        Les allemands ne partiraient pas seuls : ils entraîneraient autrichiens, néerlandais, anglais, etc… Bref l’Europe plus sérieuse.

        1. MadeInCH

          Et a Suisse!

          Ah, non, on me rapelle que la Suisse ne fait pas partie de l’UE.

          Y rentrera-t-elle après l’explosion de l’UE??? 😀

          Pas inertie mentale et dogmatique, sûr que le PS Suisse insistera pour que l’Helvétie remplace les « méchants », juste pour montrer l’exemple! Mais jamais ça ne passera un référendum.

      2. Kekoresin

        Les allemands ne quitteront pas l’Europe pour la simple raison que l’Euro leur permet des exportations vitales. A l’époque des monnaies nationales, l’Allemagne et son Deutchmark fort était peu compétitive.

        Le cas est inversé pour la France qui n’hésitait pas à dévaluer le Franc, solution certes facile pour pallier à ses faiblesses structurelles…

          1. Kekoresin

            La dette est faite pour ça mon ami. L’allemagne équilibre ses comptes sur le dos des états du sud dont nous faisons maintenant parti!

            1. Kazar

              Pas tout à fait d’accord sur « elle équilibre sur le dos », elle est meilleure dans le commerce, c’est un peu différent, et elle s’en donne les moyens, elle.

              1. gameover

                P’tain kazar je suis d’accord avec toi… champagne !

                Effectivement cette idée de l’allemagne qui vit sur le dos des autres ça participe de la même croyance que les riches vivent aux dépens des pauvres…. méchante, méchante, méchante l’Allemagne !

                1. Aristarque

                  Vous savez bien que les Teutons sont réduits à prendre en otages les passants grançais pour leur vendre leurs voitures, leurs appareils electro-ménager Miele et depuis peu, leurs viandes… Dans de telles conditions, fastoche de casser la baraque, non ?

            2. Kekoresin

              Je ne dit pas que l’Allemagne n’a pas raison ni le droit de le faire, c’est juste un constat. Les allemands ne vivent pas « sur le dos des autres » évidemment mais leur commerce extérieur bénéficie d’un euro fort et que cette situation est plus confortable qu’un Deutchmark fort entouré de monnaies faibles. Ceci étant dit, l’Allemagne est infiniment meilleure gestionnaire que nous et la population allemande ne méprise pas ses entreprises à l’inverse de la nomenclatura française.

              Je laisse à Kazar la responsabilité de l’équilibre sur le dos. Quand on met des guillemets, on peut croire que je l’ai écrit ce qui est totalement faux.

              Je suis tout de même ravi de voir que la carpe ait pu se marrier avec le lapin. Je veut voir la tête du rejeton de GO et de Kazar, ça dit valoir un paquet dans un cirque de freaks 🙂

              1. Kazar

                « L’allemagne équilibre ses comptes sur le dos des états du sud » Marrant, je relis et je vois toujours la même chose, avec ou sans guillemets …A moins qu’il ne s’agisse d’un sous-entendu… De toute façon, même pas mal.

              2. sam00

                C’est quand même un peu un raccourci facile …

                L’Allemagne à vécu plus de 40ans avec la monnaie la plus forte du monde, et ça n’a pas semblé les gêner
                Le ma de un Germany s’exportait très bien avec un mark très fort, même en Italie quand les italiens passaient leur temps à dévaluer

                Je doute fortement que revenir au mark gênerait les allemands

                1. Eole

                  AU contraire, un nouveau parti dans le Land de Saxe vient d’obtenir 10% des voix aux législatives de ce Land (la semaine dernière) sur la base de son programme de retour au DMark! 😉

        1. Aristarque

          La monnaie allemande n’ était peut-être pas compétitive mais cela ne gênait guère le quarteron de constructeurs automobiles allemands de nous fourguer leurs productions à partir du milieu des années 70, comme si de rien n’ était. L’ euro n’ est là que depuis moins de quinze ans et la capacité exportatrice des Teutons n’ a pas commencé à croître de ce jour -là.

    2. Quiet Desperation

      Angie…. ain’t it good to be alive….

      maybe not for very long, though….

      Angie, Angie
      When will those clouds all disappear?
      Angie, Angie
      Where will it lead us from here?
      With no lovin’ in our souls and no money in our coats
      You can’t say we’re satisfied
      But Angie, Angie
      You can’t say we never tried

  14. MadeInCH

    J’aimerais bien savoir pourquoi/comment la France arrive a emprunter à taux negative à court terme?
    Qui est assez fou?
    Ou bien c’est en partant sur l’idée que l’élastique n’est pas encore tout-à-fait sur le point de casser à cour terme, et que la « cavalerie » de la dette garantit un remboursement à court terme?

    Des avis/analyses?

    1. Disons que la situation va devenir assez délicate. Mais ne pas oublier que
      a/ une partie des bons est achetée discrètement par la BCE
      b/ ceux qui en achètent sont obligés de le faire pour plein de raisons
      c/ les autres placements avec ces volumes financiers sont tous assez risqués et un bon d’état, c’est à peu près comme du cash. En période de déflation, avoir du cash sur un compte ou un bon d’état, c’est pareil.

      1. gameover

        N’oublions pas non plus que l’argent mis en pension à la BCE a un taux d’intérêt négatif depuis 1 ou 2 ans c-a-d que la BCE fait payer les banques pour cela.

        Pour rappel : l’argent scriptural n’existe que s’il est écrit sur un compte quelque part, compte qui ne doit pas être dans la banque du propriétaire de cet argent : on n’est pas débiteur de soi-même.

        1. petit-chat

          Go, j’aimerais comprendre :
          Pour rappel : l’argent scriptural n’existe que s’il est écrit sur un compte quelque part, compte qui ne doit pas être dans la banque du propriétaire de cet argent : on n’est pas débiteur de soi-même.
          N’oublie pas qu’il y a des incultes ! (au moins un ! :lol:)

          1. gameover

            Bah je pensais que c’était clair… on n’a pas de créances sur soi-même : on ne se doit pas d’argent à soi-même. L’argent scriptural d’une banque ne peut pas être dans ses propres livres. Il est soit dans les livres d’une autre banque, soit en pension à la BCE (intérêt négatif).

            Car l’argent est une écriture avec un débiteur d’un coté et un créditeur de l’autre. Si tu as 10,000E à la BNP ton compte est créditeur et leur compte est débiteur.
            Mais pour leur argent à eux (à la BNP) ils ne peuvent pas être créditeur et débiteur sur le même compte.

            C’est ce qui oblige les banques à prêter ou à acheter des obligations, à acheter des actions, de l’immo, du tangible etc… surtout depuis qu’elles n’ont plus confiance les unes dans les autres.

            Chaque banque a normalement un compte chez les autres mais ça ne sert actuellement qu’aux compensations d’écriture (les + avec les -).

            Le seul échappatoire jusqu’à récemment était de mettre ces fonds à la BCE mais ça leur coûte depuis que l’intérêt est négatif.

            Je suppose que c’est difficilement compréhensible car les gens ne comprennent pas trop le circuit de l’argent et que peu comprennent que l’argent des crédits est créé de toute pièce et est détruit au fur et à mesure des remboursements : les gens assimilent cela à de la planche à billets mais ce n’est pas vrai.

            Is that clear enough ?

            1. petit-chat

              J’aurais dû répondre : « Ouais, mais moi j’ai 4 000 € à La Poste, ça marche quand même ? ».
              Mais, bon, c’trop tard.

    2. passim

      L’avis d’un ignorant en matière financière : quand le débiteur est solvable (la prédation fiscale peut toujours augmenter), on a intérêt à l’endetter toujours davantage. Jusqu’au moment du tour de vis, pour récupérer à bon compte ses avoirs.
      Je sais, c’est primaire.

        1. lolo

          vui, il y aurait aux alentours de 4.000 milliards d’épargne à ponctionner facilement: dépôts, assurances, plus 10.000 milliards en immobilier, c’est plus long a saisir mais on fera comme à chypre, une loi vient d’être votée pour que les saisies ne durent pas plus de 6 mois :D.

          Une condition du FMI pour leur débloquer un peu de pognon 😀

          1. Deres

            Vous savez, pas besoin de « chyprer » quoi que ce soit. Les outils existent déjà. Il suffit de baisser les seuils de l’ISF pour prélever tous les ans une partie de l’épargne et de l’immobilier. Actuellement, le plafond est vers un million d’euros (c’est pour cela que le patrimoine de nos ministres s’arrête à ce chiffre merveilleux …). On peut aussi augmenter les taxes immobilières et d’habitation ce qui revient au même sur l’immobilier. On peut aussi augmenter les taxes des banques, qui devront discrètement reportés ces impôts sur les épargnants.

            1. Le Gnôme

              Ca ne suffira pas, il faudra du lourd, du massif, du style 25 ou 30 % de la totalité de l’épargne, de 1000 à 1500 Myards. Ce n’est pas une augmentation homéopathique des taxes qu’il faudra, ce sera du niveau des soins palliatifs, juste avant l’euthanasie.

              1. Deres

                Un ISF de 4 ou 5% par an revient vite au même. Ils préfèreront probablement cela à un « chyprage » brutal. Bien entendu, il faudra ajouter une interdiction de quitter le territoire et une police des réquisitions, mais cela est une autre histoire.

              2. Deres

                Ils peuvent très bien mettre une taxe « indolore » et « temporaire » dont ils ont le secret de 1% sur l’épargne et l’immobilier qui rapporterait près de 150 milliards par an soit 7.5% de PIB. En théorie, avec 3% d’excédent, en 10 ans, on revient au 60% de déficit … Le vrai souci est qu’une telle augmentation massive des taxes achèverait notre économie de manière définitive. La taxe sur l’immobilier par exemple ne se retranche pas de l’immobilier mais de l’épargne ou du revenu. Les loyers aussi serait impacté par de tels taxes.

            2. Théo31

              Un abaissement du seuil de l’ISF ferait rentrer dans le lot des redevables un gros paquet de fonctionnaires socialistes qui ont acheté à crédit (on ne prête qu’aux riches hein !).

            3. Kazar

              Pour ceux qui n’ont pas suivi, les Etats Européens se sont mis d’accord le 11 décembre 2013 sur une directive prévoyant le sauvetage des banques par le « bail-in ».
              Cela signifie tout simplement qu’en cas de faillite d’une banque, les actionnaires et les « créditeurs », c’est à dire les clients, devront couvrir au moins 8% des pertes.
              Extrait d’un article du Monde :
              « Selon la directive, lorsqu’une banque sera en difficulté, les autorités nationales pourront intervenir pour l’empêcher de sombrer. De source européenne, on a indiqué qu’une recapitalisation préventive et des instruments publics de stabilisation étaient prévus sous de strictes conditions. La recapitalisation ne concernera ainsi que les banques solvables, qui seraient soutenues en cas de faiblesses identifiées par les tests de résistance. Si une banque est proche de la faillite, le renflouement interne ou bail-in s’appliquera, par opposition au bail-out privilégié pendant la crise et qui faisait appel à l’argent public, creusant ainsi les déficits.

              « LES BANQUES DEVRONT METTRE DES RÉSERVES DE CÔTÉ »

              Les premiers à payer seront les actionnaires et les créditeurs, qui devront couvrir au minimum 8 % des pertes de la banque avant que l’on puisse faire appel à des fonds nationaux de résolution, abondés par le secteur bancaire. Les dépôts seront garantis jusqu’à 100 000 euros. Au-dessus de cette somme, les personnes physiques et les petites et moyennes entreprises bénéficieront d’un traitement préférentiel par rapport aux autres créanciers. Chaque Etat membre devra mettre en place des fonds de résolution nationaux qui devront atteindre un niveau de 1 % des dépôts couverts dans les dix ans. »
              Comme vous le voyer, l’épargne pourra bientôt être prélevée directement sur les comptes pour renflouer les banques.

    3. bulltrap

      Est il possible que, ne pouvant plus acheter du bund allemand sur de nouvelles émissions (cet état n’emprunte plus), les acheteurs se reportent mécaniquement sur les pays comme la France?

      1. sam00

        Oui, c’est même probable hélas …

        Pour autant, ce n’est pas parce qu’un pays qui ne fait plus de dettes supplémentaires n’a pas besoin de faire rouler sa dette passée

        Disons que ça risque devenir rigolo est très instable …

    4. royaumont

      Je ne suis pas non plus expert en finance donc je peux me permettre en toute bonne fois de proclamer des vérités absolues…
      Je vois les choses ainsi :
      La BCE émet par différents biais de liquidités à tour de bras.
      Les banques sont obligées de ce fait de placer beaucoup et donc sans être trop regardant sur la qualité de la créance.
      De ce fait, les créances douteuses se multiplient, mettant en péril la rentabilité du portefeuille, le risque n’étant pas compensé par des taux élevés.
      La BCE, pour faire tenir le système bancaire rachète ces créances douteuses et passe donc à son bilan des masses d’actifs potentiellement sans valeurs, tout en continuant à émettre de la monnaie censément gagée sur ces actifs.
      Les précédents historiques sont la banque de Law (faillite) et les assignats (faillite). Par un enchainement de causes que je maîtrise mal, il faut s’attendre à la même chose.

    5. Honorbrachios

      @ madeinCH
      il y a plein de raisons, de fait les principales étant bien expliquées ici par Charles Gave : http://institutdeslibertes.org/argent-trop-cher-ou-argent-gratuit-ce-quil-faut-retenir/

      On peut aussi ajouter que par exemple les japonais impriment des tonnes milliards de yens qui ne vaudront plus rien dans quelques temps, donc il faut mieux investir dans de la dette qui sera remboursée (dans pratiquement tous les cas) que garder des billets dans son coffre. C’est à peu près la même chose pour le dollar : mieux vaut avoir des actifs, quels qu’ils soient, qu’en avoir en banque, surtout à la fin du mandat d’obama

  15. Adrien

    C’est pas très grave tout ça, les budgets, les déficits, toussa, c’est pénible, c’est plein de chiffres et on n’y comprend rien. Et puis maintenant que Moscouvici est à Bruxelles, il va nous arranger la situation. Un coup de fil ou un texto, et hop, quelques miyars par ci, un ptit pourcent par là, et ça tiendra bien encore un an ou deux.

  16. hop hup

    http://live.lesechos.fr/33/0203767193833.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter#xtor=RSS-8
    Le PIB italien dopé par la drogue et la prostitution
    Ça se passe en Europe. Selon les nouveaux calculs de l’ISTAT italien, les revenus du trafic de drogue et de la prostitution ont représenté un surcroît de 15,5 milliards d’euros de PIB en 2011 et l’économie souterraine représente 11,5% du PIB.

    faut prendre exemple sur les Italiens pour faire repartir la croissance

  17. Toto pas bo

    Arrêtez bande de malheureux ! Vous dites tous n’importe quoi ! Tout est sous contrôle et des décisions COURAGEUSES sont prises: Michel Sapin (de Noel ?) vient d’annoncer courageusement, la volonté courageuse, que non « il n’y aura pas de nouvelles économies sur la fonction publique ». Oui, messieurs dames les râleurs, il faut du courage et de la testostérone pour tenir contre vents et marées, et pour protéger ainsi des valeurs aussi nobles. Ne vous inquiétez pas: l’édifice aura beau s’effondrer en écrasant tous ses occupants, ses saines fondations auront été maintenues et consolidées.

  18. Kloupa

    « Ces choses-là nous dépassent! Feignons d’en être les organisateurs. » Devises des dirigeants Français, énarques et Cie. Le résultat approche la perfection; ce que les plus lucides avait prévu est très largement atteint, comme les objectifs de plans quinquennaux dans les ex-pays communistes étaient régulièrement atteints et dépassés, jusqu’à la faillite finale. La France, dernier néo-pays de l’Est, est en bonne voie. Et encore heureusement qu’i ly a l’euro, sinon on devine ce que feraient les petits doigts de nos politiciens sur le tableau de commande de la planche à billet.
    L’euro est très critiquable dans son essence même, mais il sert de grade-fous au sens propre.

    1. passim

      En effet. L’euro, c’est un peu comme la camisole de force. Cela a du bon contre les cinglés de la planche à billets. Le problème, c’est le personnel hospitaler.

  19. Kekoresin

    Encore une fois, il est plus facile de trafiquer le thermomètre que de résoudre les problèmes en mettant les couilles sur la table.

    Le crédo de nos élus à vie et pour lequel on dépense sans compter en études en tous genres, c’est redonner la confiance! Si on vous dit qu’il y a moins de pauvres c’est pour vous remonter le moral! La confiance est la clé pour créer plein d’emplois et que le soleil brille pour tout le monde sans donner de rougeurs pelantes. Sauf que les français commencent à s’apercevoir que le lapin n’apparait pas magiquement du chapeau et que l’illusion éculée du miracle collectiviste est un miroir aux alouettes.

    Reste quelques poches de résistance fortement blindées et tout aussi déconnectées du monde réel que nos dieux de l’Olympe: les syndicats financés par nos impôts, les médias fourmillant d’ex militants associatifs de fac, les hauts fonctionnaires tapis derrière de hautes piles de paperasses angoissantes, les bas fonctionnaires rompus dès leur plus jeune âge à l’égalitarisme…Je gage qu’en cas de révolte, les barricades seront subventionnées!

  20. Kekoresin

    Pour illustrer comment nos indignes représentants et leurs laquais cachés dans les limbes administratifs se foutent royalement (!) de notre gueule, voici un petit exemple.

    J’ai un ami qui possède des terres agricoles en bord de mer. La région, soucieuse du bien être du bon peuple, a aménagé une aire de stationnement et de repos aux normes Fenshui à côté pour que les touristes puissent aller sereinement à la mer. Sauf que, les experts FINNEMENT SELECTIONNES (en provenance de Finlande donc) se sont plantés et ont sérieusement débordés sur les terres de mon ami. Ce dernier était prêt à un arrangement en échange d’une petite concession urbanistique très mineure qui ne portait pas conséquence au budget. Les interlocuteurs régionaux lui ont répondu qu’ils préféraient tout casser pour reconstruire et peu importe le coût de l’opération (en l’occurence un nombre à cinq zéros).

    Vous mettez le gag à la puissance 100 et vous avez un aperçu de l’utilisation judicieuse de nos impôts par une armée de connards surdiplômés! Le pire c’est l’impunité totale de ces parasites qui prolifèrent dans les couches moisies du millefeuille administratif, avec à la clé un discours lénifiant sur la création d’emplois pour faire et défaire!!!!!

    1. MadeInCH

      A se demander si l’erreur n’était pas voulue à la base, pour assurer du travail à l’entrepreneur, probablement ami du décideur.

      1. Kekoresin

        Je ne pense pas. Ces gens là ont pour beaucoup une conscience affutée de la différence entre l’épouvantable enrichissement personnel et l’honorable gaspillage de l’argent public qui se matérialise du néant. Il s’agit notament de sous officiers du Polit Buro et non de l’élite qui elle n’a cure de telles nuances. Ces derniers ont évolués naturellement vers le pillage systématique des ressources à leur profit et celui des copain, famille…

        http://www.europe1.fr/societe/une-enquete-sur-l-attribution-de-marches-a-des-proches-de-kader-arif-2227479

        1. gameover

          ah bah si maintenant on ne peut plus sous-traiter des travaux à sa propre famille… D’ailleurs question : j’ose espérer que le dépité n’a pas pris par au vote, ni son suppléant ?

          1. Kekoresin

            Qui sait? Dans le monde phantasmagorique de la politique exagonale, tout est possible.

            A minima, un proche a du trouver la petite opposante idéaliste sans étiquette, éternelle combattante de moulins à vents, pour lui expliquer qu’elle n’avait pas intérêt à toucher au grisbi la la salope!

    2. Petitpatapon

      Comment, ils n’ont pas fait appel à la SAFER et prempté le terrain de ton ami à vil prix ? c’étaient sans doute des ultra-méga-turbo-néo-libéraux. Décidement le mal se cache partout, même au sein de notre merveilleuse administration :mrgreen:

        1. Kekoresin

          Ca se fait généralement avant!

          Implanter quoique ce soit sur un terrain qui ne t’appartient pas, même par une entité administrative aux contours mal définis, n’est pas légal…

          Quant à la SAFER et son nid de technocrates paysans, elle n’intervient en général que dans la redistribution égalitaire donc forcément obligatoire des espaces agricoles et pas dans l’implantation de parkings!

          1. Petitpatapon

            L’existence de la SAFER (et de ses vils technocrates pas vraiment paysans) est l’une des nombreuses raisons de mon abonnement à Vaudou mag’ 😆

        2. gameover

          La préemption concerne UNIQUEMENT un bien mis en vente en faisant jouer une priorité sinon c’est de l’expropriation.

          Bien que la préemption soit aussi souvent vécue comme une expropriation car il n’est pas nécessaire que le prix proposé soit mieux disant.

          1. Kekoresin

            La préemption doit se faire quand un bien est officiellement vendu. L’autorité étatique (commune, communauté de commune, département, région ou état) peut se substituer à l’acheteur sous les mêmes conditions financières.

            Cela donne lieu quelques fois à des manoeuvres un brin mafieuses du genre trouver un acheteur complaisant à un prix déraisonnable. Préemption avec l’argent gratuit du contribuable et répartition du butin en fin de partie. J’ai quelques exemples en tête comme celle de la vente d’un hotel dans lequel la mairie envisagait de placer quelques services indispensables au bien être du con-citoyen (l’urbanisme notamment en doublon de la communauté de commune). Le notaire, qui était au conseil municipal (!%¤µ?), a trouvé un acheteur miraculeux. La commission communale a donc préempté l’hotel à un prix défiant toute concurrence sensée et le notaire a empoché 60000 euros d’honoraires. Je ne spéculerais pas sur la distribution non officielle du magot.

            Alors, elle est pas belle la vie d’élu dans l’éden démocratique?

            1. gameover

              Non, la préemption ne peut se faire que dans une zone faisant l’objet d’un DPU (Droit de Préemption Urbain) et que quand le bien est officiellement en vente (et non vendu) : la préemption éventuelle est une condition suspensive de la vente et il faut attendre 2 mois suivant ce que dit le DPU.

              Le montant quant à lui nécessite l’avis de France Domaine qui peut très bien diminuer le prix même en cas d’offre supérieure et dans ce cas ça se résoud devant le juge.

              1. Kekoresin

                C’est exact, merci gameover de cette précision.

                Ma commune a droit de préemption sur tout les biens (hors copropriété, zones de prémption départementale et domaines).

              2. Deres

                Bref, le bonheur si tu as un prêt relais d’attendre des années avant d’être (peut être) dédommagé …

                1. gameover

                  Il y a une astuce assez énorme quand tu sais que tu vas faire l’objet d’un droit de préemption (pas toi, hein… ton terrain sinon ça s’appelle le mariage)

                  C’est de déclarer pour l’ISF une valeur exagérée… et l’administration au bout du délai légal de 3 ans ne peut pas se dédire ! puisqu’en ayant perçu l’impôt sur la valeur elle a reconnu la valeur… Big Fail !

    3. Adrien

      Dans une collectivité territoriale, il existe (existait ?) une « prime de chantier » versée à chaque début d’intervention sur le domaine public, et dont le but était de dédommager l’agent qui se déplaçait de son bureau pour aller sur le terrain vérifier que tout était en place (respect des emprises, signalisation des déviations éventuelles, derniers calages à la volée, etc.). Pour différentes raisons, dont une partie sans doute liée à la lutte des classes et autres injustices flagrantes des camarades face au grand kapitââl, cette prime avait atteint un montant ma foi fort sympathique et à trois chiffres (sans virgule).

      Soit maintenant une rue R où il faut refaire à la fois une conduite d’eau potable E, un réseau téléphonique enfoui RT, l’éclairage public EP et les bordures des trottoirs T1 à Tn au niveau des passages piéton PP1 à PPn. Selon vous, y’avait-il un seul chantier unique, bien coordonné, bloquant quelques jours (ou quelques nuits) de façon à grouper les interventions et la gêne, ou une multitude de petits chantiers lissés dans le temps et bien ennuyeux pour tout le monde… sauf pour une personne ?

      1. gameover

        et on ajoutera aussi le 1% du coût des travaux pour une oeuvre d’art… à chier…Tiens on ne les compte certainement pas dans le budget de la culture celles-là et pourtant l’étron semble être la norme !

  21. gameover

    Intéressant le lien du billet sur le site de Challenges (ferries) qui indique que l’état ne peut pas se comporter comme un investisseur privé qui n’aurait pas eu de chance avec son investissement, ce principe ayant été soutenu pour valider des aides mais venant d’être mis à mal par la CJCE.

  22. Gerldam

    Tant que la France n’acceptera pas:
    1. de réduire son personnel étatique (y compris les collocales) d’au moins 30%
    2. de subir la récession qui s’en suivra pendant environ 3 ans
    le bateau continuera de couler.
    Certes il faut faire plein d’autres choses en même temps, comme l’abrogation du Code du travail et la baisse générale des impôts, rendue possible par le 1.
    Mais cela, tout le monde le sait, sauf les idiots socialistes

    1. Théo31

      Les socialistes le savent mais ce sont de grands malades qui croient que la réalité peut se plier à leurs désirs obsessionnels.

    2. LECOMTE René

      Non, ils le savent. Mais le dire reviendrait à nous montrer toute l’étendue de leurs mensonges depuis 1981. C’est ce qui se passe depuis mai 2012, mais à une moindre échelle. Je me demande s’ils font tant de lois irréfléchies en apparence juste pour rendre quasi-impossible tout retour arrière ou pour le moins contrer aisément (avec l’appui des syndicats et autres associations) toute tentative d’assainir la situation. In fine, asseoir leurs revenus à court terme, seul but inavouable.

  23. gameover

    Vous avez certainement entendu FH dire que ;
    «La spirale de la dégradation» est finie

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/09/09/97002-20140909FILWWW00181-hollandela-france-ne-perd-plus-en-competitivite.php

    Cette affirmation s’appuyait vraisemblablement sur le fait que dans le classement de compétitivité établi par l’OCDE nous sommes 23ème comme l’année dernière… oubliant le principe que qui n’avance pas recule comment veux-tu…

    Peu (ou pas) de liens dans les articles de journaux de droite comme de gauche sur ce classement pas jojo du tout… surtout quand on rentre dans le détail des classements par catégorie (fiscal, travail…)

    http://reports.weforum.org/global-competitiveness-report-2014-2015/

    1 Switzerland
    2 Singapore
    3 United States
    4 Finland
    5 Germany
    6 Japan
    7 Hong Kong
    8 Netherlands
    9 United Kingdom
    10 Sweden
    11 Norway
    12 United Arab Emirates
    13 Denmark
    14 Taiwan, China
    15 Canada
    16 Qatar
    17 New Zealand
    18 Belgium
    19 Luxembourg
    20 Malaysia
    21 Austria
    22 Australia
    23 France

    Pour les non-anglicistes « red tape’ c’est la régulation bureaucratique excessive (ça vient du fait que le bundle de paperasses administratives étaient anciennement reliées sous forme de dossier avec une sangle rouge)

    1. Aloux

      Pas de panique, il y a encore une centaine de pays derrière nous, la chute ne fait que commencer. 121e place pour la catégorie « burden of government regulations », ouch !

  24. royaumont

    Le cauchemar de Hollande du jour : Aquilino Morelle, l’homme aux chaussures cirées, compare, dans le Point, les remaniements à de « l’épuration ethnique ».
    Pour la France, le mur se rapproche, mais, avec un peu de chance, on sera morts de rire avant l’impact !

    1. Kekoresin

      C’est digue ce qu’ils deviennent lucides quand ils sont exclus du banquet!

      Aquinono n’est qu’une petite croute qui démange mais si l’on gratte un peu, l’hémoragie n’est pas loin. Sont éviction sent bien sûr le sacrifice de l’arbre pour sauver la forêt de corruption, forêt de bananiers pour une république bananière…

    2. Kazar

      Marrant, il vient de dire que ce n’est pas vrai, comme la communication de Sarko qui déclare qu’il n’a jamais traité La Manif Pour Tous de « fascistes en loden ».
      C’est fou ce que les journalistes entendent mal en ce moment…

  25. David

    « les 5% les plus favorisés de la population ont vu leur niveau de vie reculer »

    Ceci s’applique-t’il aux hommes/femmes/créatures politiques ?

  26. royaumont

    Petit calcul. J’ai entendu hier que les députés PS « frondeurs » allaient s’abstenir lors du vote de confiance. Ils seraient 71.
    Donc on a :
    290 PS +15 PRG – 71 frondeurs = 234 pour
    71 frondeurs + 18 écolo + 16 PG = 105 abstentions
    199 UMP + 30 UDI + 9 NI = 238 contre

    On comprend que Manolito soit un rien tendu…

      1. royaumont

        Thévenoud a déjà annoncé qu’il voterait pour la confiance. Il tient trop à son fauteuil de député pour chercher une dissolution.

        1. Petitpatapon

          Oui mais Valls a annoncé hier qu’il n’en tiendrait pas compte, alors sauf à dire que Manolito ne serait pas homme de parole….

          1. Théo31

            Le piège politique serait qu’une partie de la droite vote la confiance. Ca en serait fini pour Valls et son chefaillon sans couilles

            1. royaumont

              Je vois plutôt des frondeurs ou des écolo se rallier à la dernière seconde, de peur de perdre leur siège.
              Les convictions c’est bien, les indemnités de député, c’est mieux.

    1. Petitpatapon

      S’il pouvait ne pas avoir le vote de confiance d’une voix (si possible celle de Thévenoud) quel panard !

        1. gameover

          oops… j’m’y perds dans leurs noms alakon vu qu’ils sont tous démocrates et républicains… Ce que j’ai donné au-dessus n’est pas le PRG mais le FDG

          1. royaumont

            Si chacun tient ses promesses (oui, je sais…), il va y avoir du sport.

            Sinon, pour l’anecdote, notre député (Jacques Myard) a fait coller des affiches qui ressemblent à s’y méprendre à des affiches de campagne électorale.
            Etrange.

    1. Kekoresin

      C’est certain que nos jeunes tweeter sur Iphone 12 n’ont aucune epèce d’idée sur le monde qui les entoure! Ceci dit, je n’ai aucune envie que ce « populisme » devienne réalité chez nous!

      Là au moins, ça pue pas le fake de la décapitation de Foley!
      http://reseauinternational.net/execution-james-foley-fake/

      Je ne mets pas le lien mais allez sur Rutube pour voir la vidéo de son exécution avec analyse video (Le canular de l’exécution de James Folley…)

    1. Aloux

      Silence malheureux ! Les gauchistes seraient capables de prendre l’ultralibéral Ceaucescu en exemple de pourquoi l’austérité c’est caca.

  27. lxy

    Mais enfin, h16, nos dirigeants et les economistes qui les conseillent ne sont quand même pas idiots. Le déficit est en fait une relance keynesienne qui va booster l’économie française.Plus le déficit est important, plus la relance est forte, c’est l’effet miraculeux du « multiplicateur d’investissement » . Voyez comme ça a marché pour la Grèce avec son déficit qui approchait des 10%.

  28. Mifn

    Nos ex présidents de la République ,donc actuellement 3 super retraités avec toutes les valeurs ajoutées qui en découlent n’auraient pas l’idée de participer à l’effort demandé aux AUTRES retraités???

  29. Lafayette

    Et après tout ca on s’étonne des conditions de travail des industriels chinois qui fournissent ‘ensemble des distributeurs français.

    C’est à qui que l’on va encore prendre de la marge ?

Les commentaires sont fermés.