Ecotaxe et consentement à l’impôt

L’Écotaxe n’en finit pas de renaître. Il y a quelques jours, le conseil municipal de Paris s’entourait de mille et une précautions pour ne pas éveiller le moindre soupçon qu’une nouvelle dégelée de ponctions allait s’abattre sur le contribuable parisien et avouait, à mots choisis, que cette taxe, destinée à frapper (d’abord) les transports routiers de marchandises, serait de toute façon mise en place au début de l’année 2015, qu’on le veuille ou non, circulez, y’a rien à voir et tout à taxer.

Et effectivement, comme prévu, la lente progression administrative vers le flicage automatisé de toutes les routes de France continue, camouflé en droit de passage des méchants camions étrangers qui viennent jusque dans nos bras abîmer nos routes de campagne, aux armes citoyens et tout le tralala. Et quoi de mieux pour camoufler le camouflage qu’envelopper tout ça dans l’épais papier coloré d’un écologisme de bon aloi ?

ecomouv

C’est exactement ce à quoi s’emploie Ségolène Royal avec sa Ségotaxe. Las. Cette nouvelle ponction ne passe vraiment pas. Malgré toute la bonne volonté dont pourrait faire preuve le ministre de l’Écologie et des Punitions Environnementales pour mettre en place une ponction supplémentaire sans déclencher de cris, le contribuable ponctionné commence à émettre des grognements de plus en plus audibles : l’Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE) réclame ainsi l’abandon pur et simple du projet de péage de transit poids-lourds (cette fameuse écotaxe qui ne ferait pas de mal à une mouche, n’aboutira jamais à un contrôle routier supplémentaire et ne sera promis juré craché jamais adaptée pour les véhicules particuliers). Et histoire de bien faire comprendre que les routiers, jadis sympas, en ont assez de se faire rouler dessus, ils ont déposé un ultimatum et laissé au gouvernement jusqu’au 15 octobre pour revenir sur la nouvelle taxe.

Immédiatement, notre ministre, sentant sans doute que l’affaire prenait une tournure délicate, a rapidement tenté de calmer le jeu, avec une déclaration des plus limpides, sans aucun doute apte à apaiser les plus vindicatifs :

« Il faut se calmer un petit peu parce que les circuits qui relèvent de ce péage de transit ont été considérablement réduits. »

ségolène wtfLes circuits ont été considérablement réduits. Les klaxibules ont été renforcés. Les rotabidons seront parallélisés. Tout va bien.

Autrement dit, vous serez toujours ponctionné, mais sur une distance plus courte. Et tout ça sans renoncer ni au principe, ni au calendrier. Voilà qui doit mettre en joie, non ? Ce n’est pas clair, et c’est sans doute dû à la confusion dans laquelle s’ébroue péniblement Ségolène Royal. En effet, l’Écotaxe l’embarrasse de plus en plus, qui est contrainte à gérer un dossier qu’elle ne maîtrise pas, et dont elle a hérité tant de la précédente majorité (qui l’a initiée) que du gouvernement Ayrault qui lui trouvait suffisamment d’avantages pour la laisser en place (ou trop d’inconvénients à l’abandonner, au choix). Et paradoxalement, elle ne peut revenir en arrière sans dénoncer le principe même de pollueur-payeur dans lequel son action politique s’inscrit, sauf à devoir jongler avec un comportement schizophrénique trouvant nul l’installation de portiques dans le paysage français, mais louant tout de même l’idée d’aller tabasser de taxes les camions en transit.

Cette confusion promet, au moins pendant quelques jours, de laisser perplexes les différents acteurs de ce drame fiscal qui se met gentiment en place. Passé ce délai, on risque en revanche de voir les uns et les autres s’agiter.

Pour les taxés, il apparaît de plus en plus clair que les choses ne se passeront pas toutes seules. Il faudra attendre le 17 octobre pour voir si l’ultimatum est suivi d’effet, d’autant qu’on peut parier sans risque que le gouvernement ne va pas lâcher du lest tout de suite. Mais si, d’aventure, nos amis camionneurs se décident à bloquer les routes, la situation pourrait bien échapper rapidement à tout contrôle. En effet, à l’instar des agriculteurs, les camionneurs font partie de ces populations qui ont largement démontré ces dernières décennies leur capacité à se mobiliser et faire connaître leurs griefs de façon musclée. Or, la même Écotaxe a réussi, à la fin de l’année dernière, à mobiliser de façon durable les Bonnets Rouges bretons, excédés de voir pousser ces étranges portiques, et qui détruisirent proprement ce que l’envahisseur bobo-parisien écolo-compatible tentait de faire passer pour une mesure idoine afin de réduire la pollution.

Au passage, ce genre de mécontentement populaire et démonstratif est assez mal géré par la gauche qui, d’habitude, est plutôt du côté de ceux qui manifestent. La presse avait d’ailleurs fait un fier travail de diabolisation des révoltés fiscaux sans parvenir à convaincre qu’ils n’étaient qu’un ramassis de patrons et de bourgeois tentant une jacquerie mal à propos. Le bilan, on s’en souvient, avait été une reculade du gouvernement, montrant bien que la question était bien plus épineuse qu’il n’y paraissait au premier regard.

sapin et le consentement à l'impôt

En réalité, Ségolène Royal traîne son Écotaxe comme un boulet encombrant et doit avoir perçu que la moindre fausse manœuvre risquait d’entamer franchement ce consentement à l’impôt qui semble de plus en plus fragile dans le pays : depuis la rentrée de septembre, la nervosité grandit autour des bâtiments publics dédiés à la tonte fiscale, et on compte déjà quatre incendies de ces locaux pompeusement rebaptisés « Centre des impôts ».

Cette nervosité, visible chez les imposés, commence à se voir aussi chez le personnel imposant, au point que la presse s’en fasse le timide relais.

Oh, bien sûr, il serait plus que prématuré de s’imaginer voir plus, ici, qu’une petite série d’agacements locaux, et il reste encore assez peu probable que tout ceci s’aggrave, tant les ventres sont pleins et les têtes occupées avec les calembredaines télévisuelles et gouvernementales. Mais il n’y a pas besoin de faire beaucoup d’efforts pour comprendre ce que pourrait entraîner un mouvement de camionneurs excédés, bloquant de grands axes routiers, pendant plusieurs jours, et réclamant bruyamment l’abandon d’une taxe : la multiplication des revendications sectorielles, des expressions plus ou moins vives de ras-le-bol fiscal, et, pourquoi pas, la cristallisation de l’un ou l’autre mouvement de refus de payer un impôt devenu trop lourd et dont on peine franchement à voir où il passe.

portique multitaxe Bercy

Et du point de vue gouvernemental, s’il y a bien quelque chose qu’il ne faudrait surtout pas attraper maintenant, c’est une fiscalite aigüe, cette maladie grave d’un pays en faillite dont le peuple décide, du jour au lendemain, qu’il va chercher son bonheur ailleurs que dans une feuille d’impôt, aussi écoconsciente, citoyenne et festive soit-elle. Ce genre de maladies serait problématique à plus d’un titre : d’une part, cela accroîtrait les difficultés de bouclage d’un budget devenu un véritable casse-tête (bisous Sapin, hat tip Moscovici). D’autre part, cela montrerait au monde entier que la capacité de l’État français à recouvrer l’impôt, ce qui lui permet actuellement de rembourser sa dette, serait brutalement amoindrie. S’en suivrait probablement une longue spirale de gros soucis baveux, depuis la hausse des taux jusqu’à la fuite des investisseurs, en passant par les gros yeux de la Commission Européenne et de nos partenaires de l’Union.

Autrement dit, si jamais les petites tensions observées devaient cristalliser, avec ou sans l’aide de camionneurs, vous pouvez parier que la nervosité du gouvernement tournerait rapidement à la panique, bien mauvaise conseillère. Fiscalement, les prochains mois promettent d’être … intéressants.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires198

  1. Aristarque

    qui viennent jusque dans nos bras abîmer nos routes de campagne, et arroser de gazole impur nos sillons routiers !!!

  2. Aristarque

    Il faut se calmer un petit peu parce que les circuits qui relèvent de ce péage de transit ont été considérablement réduits. »
    Pareille déclaration n’indique pas que le projet est enterré… Enfin sir on comprend encore le français parce qu’en novlangue soce tordue, c’est peut-être cela qu’il faut comprendre à défaut de lire… :mrgreen:

    1. bob razovski

      J’avais compris ça dans le sens : il y aura moins d’intermédiaires par qui transitera le pognon.

  3. Aristarque

    En effet, à l’instar des agriculteurs, les camionneurs font partie de ces populations qui ont largement démontré ces dernières décennies leur capacité à se mobiliser et faire connaître leurs griefs de façon musclée. Or, la même Écotaxe a réussi, à la fin de l’année dernière, a mobiliser de façon durable les Bonnets Rouges bretons, excédés de voir pousser ces étranges portiques, et qui détruisirent proprement ce que l’envahisseur bobo-parisien écolo-compatible tentait de faire passer pour une mesure idoine afin de réduire la pollution.
    Si après cela, il n’y a pas quelques perceptions fiscales qui flambent dans les landes bretonnes, histoire d’égayer le paysage, Manouel et Sego auront de la chance…

  4. Le Gnôme

    Il n’empêche que je vais faire le plein de Titine. Comme un plein dure quatre semaines, cela excède la capacité de résistance du gouvernement .

    Et nous constatons que la folie taxatoire a atteint ses limites, d’autres pays, dont l’Allemagne, ont installé ce genre de taxes sans trop soulever de vagues. Mais il est vrai que les autoroutes sont gratuites, et que j’ignore s’il y a une taxe à l’essieu.

    1. Aristarque

      Et la ponction fiscale teutonne est plus basse que la grançaise, gérée ensuite par un gouvernement nettement plus soucieux des deniers publics que le nôtre. Cela contribue à soulager la douleur, un tel comportement…

      1. Adrien

        Remarquez qu’on a déjà commencé à culpabiliser le Français lambda dans les merdias locaux : et la déviation de tel patelin ? Ah, pour l’instant c’est gelé, ma brave dame, l’écotaxe devait en financer une partie. Et la ligne de tramway/métro/bus de telle agglomération pour laquelle l’État s’engageait à en financer 30% ? Ben finalement ce sera 3%, ou 0,3%, parce que les temps sont durs, et puis l’écotaxe, vous savez…

        Comme toujours, nos gouvernants avaient déjà promis le produit de la taxe avant même que celle-ci ne soit mise en place.

        1. gameover

          Oui, les défilés d’élus fustigeant les marches arrières sur l’ecotaxe juste parce que ça va contre-carrer leur petit projet personnel de transport eco-participatif-durable-bon pour la planète en faisant l’impasse complète sur l’origine de la ponction comme si elle était extra-galactique et c’est comme si ils venaient nous expliquer que le viol c’est bien car ça participe à la diversité et la sauvegarde du genre humain.

      2. max

        En même, les autoroutes allemandes c’est un peu de la daube, en travaux perpétuels avec une multitude de tronçons à 80km/hr. Les voitures ont déjà une taxe annuelle selon le CO2 émis et le carburant utilisé( grosse taxe sur les diesels ), une nouvelle taxe générale arrive pour toutes les routes :

        http://www.lalsace.fr/actualite/2014/07/08/l-allemagne-impose-la-vignette-auto-pour-tous

        Sinon, c’est facile de faire des éconocroques, il suffit de ne plus entretenir les infrastructures comme les ponts, le canal de Kiel… Le problème, c’est qu’un jour il faut passer à la caisse, et ça coûte plus cher que si l’entretien avait été fait dans les temps.

        http://www.medias24.com/chro14806Le-mirage-economique-allemand.html

        1. max

          En gros, les cadavres vont commencer à sortir des placards allemands, les exportations sont en chute, ce qui ne va pas améliorer la situation.

          1. Kazar

            Ne vous laissez pas intoxiquer par la presse qui, pour faire diversion, essayer de nous faire avaler que l’Allemagne, c’est fini et qu’ils feront faillite avant nous (je caricature à peine). Même s’ils ont un problème démographique, ils se portent infiniment mieux que nous et ont déjà réformé, eux !!! Et quoi de plus triste que de voir des vautours se réjouir d’éventuelles difficultés de nos voisins, tant ces mêmes charognards sont incapables de faire quoi que ce soit pour nous sortir de la merde.

            1. max

              Euh… J’y vis en Allemagne depuis 7 ans, donc je parle de ce que je vois et qui est aussi mentionné dans la presse allemande qui je pense ne cherche pas à intoxiquer les allemands.

              1. Kazar

                Oui, j’ai lu aussi des traduction provenant de la presse allemande, et alors, l’Allemagne vous semble-t-elle aller aussi mal que la France ? Car ce n’est pas ce que me disent mes amis allemands.

                1. max

                  Beaucoup d’allemands, pas tous car certains ouvrent les yeux :

                  http://www.theeuropean.de/daniel-dettling/9050-marcel-fratzschers-buch-die-deutschland-illusion

                  se font beaucoup d’illusions sur l’état de leur économie et n’y connaissent pas grand chose.

                  Regardez sur les 15 dernières années, les perfs allemandes ne sont pas si mirobolantes. Si l’Allemagne depuis peu va un peu mieux que la France, il n’est pas du tout dit que ça dure longtemps. La Chine avait besoin de leurs machines, mais maintenant qu’elle les a, ils vont pas en racheter tous les ans…

                2. max

                  De plus, ils ne se rendent pas compte que si les économies des autres pays de l’Euro plongent, alors le risque de défaut sur dettes publiques augmente, donc in fine perte pour les épargnants allemands qui misaient pour leur épargne.

                  1. dg

                    Je confirme pour les autoroutes allemandes, pleins de tavaux, des limitations de vitesses qui changent a tout bout de champs et un etat pas si génial que ca.

                    1. Calgon

                      Euuuuh, loin de moi l’idée de vous mettre la cervelle au court-bouillon mais … n’oubliez pas que si nos autoroutes (en tout cas, la plupart) sont en bon état, c’est sans doute parce qu’elles sont « concessionnées » à des entreprises privées qui, comme toute entreprise privée, veille à son gagne-pain (et en fait payer l’usage, au passage).
                      Le gouvernemaman, à mon avis, n’y est strictement pour rien, et nul doute que s’il en avait la charge, elles seraient dans le même état que … tient, le réseau de routes nationales, au hasard ?

                    2. Jean Bon

                      Pour connaitre aussi, à part les travaux à tout bout de champ, qui sont franchement super pénibles, c’est quand meme moins la pagaille, selon moi.
                      Les autoroutes ont des voies de décélerations, les flics vous prennent pas en traitre, les automobilistes serrent à droite tandis que ceux qui doublent laissent passer (à cause de la législation) ceux qui doublent plus lentement. Les feux de traffic ne sont pas masqués par les camions. Etc.

                      Et puis…, c’est quasi gratos à part un abonnement comme en Suisse, qui, elle, a toujours fait payer les étrangers, même pour faire 20 km, ce qui dans la mesure où ils utilisent le reseau, ne me choque pas.

            2. max

              Calgon

              Les autoroutes françaises privatisées s’en mettent plein les poches au frais des usagers, elles bénéficient clairement d’un monopole géographique qui a été bradé par Villepin lors de la privatisation pour redresser les comptes publics avant les élections :

              « Les bénéfices des sociétés concessionnaires n’ont pas à être réinvestis dans des investissements nouveaux ou dans des diminutions de tarifs. Par construction, ce modèle ne peut qu’aboutir à une hausse constante et continue des tarifs », résume la Cour des Comptes dans un rapport au vitriol paru en juillet 2013. »

              http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20140721.OBS4317/cheres-tres-cheres-autoroutes-le-scandale.html

              1. Kazar

                C’est bien vrai, l’état gère tellement mieux tout ce qu’il touche !!! C’est d’ailleurs grâce à ses prouesses en gestion que nous sommes à 2000 milliards de dettes, sans compter les 3000 milliards d’engagements de retraites…

            3. max

              Jean Bon

              Ceux qui roulent vite laissent passer ceux qui dépassent plus lentement ? Ah bon ! Vous avez de la chance, je vois autre chose ici. Quand je dépasse à 160, loin derrière les Porsche, grosses Merco, Audi et BMW envoient appels de phares hargneux car elle déboulent à 220, 260.

              Sinon, il n’y a aucun abonnement, un étranger roule gratos sur les autoroutes allemandes. Le système Suisse ou Autrichien me parait plus intelligent, les usagers d’autoroutes payent une vignette selon l’usage dans le temps.

              1. Baichette

                Petite correction en Suisse c’est 40 CHF quel que soit le parcours et/ou la durée.
                En Autriche il y a différents tarifs à l’année, au mois, la semaine ou quelques jours.

        2. guillaume

          Avant, nul besoin d’ecotaxe pour entertenir les routes. D’ailleurs, c’était une des contreparties qui faisait que les français acceptaient de payer des impots.
          Mais maintenant on paye plus d’impots, et en plus :
          – il faut prendre une mutuelle
          – on paye l’energie de plus en plus cher
          – il faut payer pour les routes
          Etc.

          Donc y’a un truc qui coince. L’ecotaxe, j’en veut bien si on baisse les autres impots.

          1. Théo31

            L’écotaxe existe déjà. Elle rapporte 25 milliards par an mais son nom est différent : c’est la TIPP.

        3. deres

          C’est certain que nous on a de magnifiques autoroutes à 130 km/h empruntés certains jours par moins de 100 voitures par heures. Et je ne vous parle même pas de la nuit. C’est bien mieux … Idem pour nos superbes canaux empruntés par endroit majoritairement par les touristes. Mais tout cela est entretenu rubis sur l’ongle sans tenir compte le moins du monde de la moindre logique économique.

      3. Caton

        Le mode de fonctionnement du péage poids-lourds, lié à un dispositif installé dans le camion, a aussi son importance. Tout le monde comprend qu’un dispositif de reconnaissance des plaques d’immatriculation a pour vocation d’être élargi à l’ensemble des véhicules — tandis qu’un boitier installé dans le véhicule sera déjà plus difficile à généraliser.

        1. Kazar

          J’avais pourtant lu quelque part sur le net que l’UE envisageait ça pour lutter contre la délinquance (je veux dire que c’est l’alibi envisagé). Je n’arrive pas à retrouver mais cela semblait très sérieux.

        2. deres

          L’UE veut rendre obligatoire des dispositifs de sécurité qui appellent spontanément les secours en cas d’accident de voiture. On comprend bien qu’un tel dispositif sera nécessairement muni d’un GPS et d’une liaison GSM. Donc toutes les voitures auront des mouchards potentiels … Il sera donc facile de changer la législation pour se servir d’un matériel déjà existant. Uniquement besoin de mettre à jour les logiciels.

            1. Caton

              Le système eCall doit déclencher un appel vocal vers un centre de secours en cas de déclenchement d’un airbag dans le véhicule. Le centre pourra ainsi s’entretenir avec les occupants (s’ils sont vivants et conscients) et déterminer quel type de secours envoyer. Et l’UE a déjà promis qu’ils ne se serviront pas du dispositif pour écouter les conversations dans les véhicules.

                1. Caton

                  C’est intéressant de noter que l’UE est consciente de l’aversion des sans-dents à l’espionnage généralisé, non?

                  Il est par contre ahurissant qu’ils pensent que qui que ce soit puisse encore faire confiance à un polytique.

    2. Caton

      Selon l’endroit où vous vivez, il serait peut-être prudent de faire quelques réserves de riz et de pâtes, et remplir votre congélateur. Dans aucune ville française il n’y a 15 jours de stocks de nourriture dans les magasins, et sans camions les livraisons seront plus difficiles.

  5. Aristarque

    Cette nervosité, visible chez les imposés, commence à se voir aussi chez le personnel imposant, au point que la presse s’en fasse le timide relais.
    Sans aller jusqu’à penser que certains de ces personnels connaîtront leur petit Ouradour sur Glane avec la perception en guise d’église, il devient de moins en moins assuré que certains ne se fassent pas tabasser directement par la non-consentitude exaspérée de l’avalanche des taxes et impôts ainsi que des mesures vexatoires prises par certains employés dont la micro-parcelle de pouvoir monte à leur tête. peu avant 1989, l’aristocratie et le clergé (gros propriétaire foncier) en étaient à explorer de vieux grimoires pour ressusciter d’antiques droits ou taxounettes pourtant tombés en désuétude… Nous connaissons la suite…

  6. Aristarque

    Fiscalement, les prochains mois promettent d’être … intéressants. J’ai comme l’impression, aimable taulier, que vous inclinez à vous égarer, de temps à autres, chez Charles Gave et son IDL. Non ???
    On croirait le lire dans le texte , pourtant…

  7. lolo

    « qui viennent jusque dans nos bras abîmer nos routes de campagne »

    Du grand Art !

    Maintenant, j’espère qu’ils ne reculeront que quand ils n’auront plus de petits fours, car finalement ce gouvernement est providentiel par sa capacité à transformer le lent déclin de la france en une pétaudière qui sera dure mais salvatrice. (principe de la grenouille dans la casserole)

  8. Toutatis

    Il n’y a pas que l’Allemagne qui pratique les taxes sur les poids-lourds, il y a aussi la Suisse. Et c’est compréhensible qu’on n’aime pas se faire envahir par un trafic qui n’est que du transit dans sa grande majorité. Il y a aussi en France une multitude de villes qui sont abimées, parfois coupées en deux, par le trafic des poids-lourds. Alors moi dans ce cas le péage ne me choque pas, il est juste qu’on paye les dommages que l’on cause.

    1. Le Gnôme

      Notons toutefois que si les autoroutes étaient gratuites, les nationales seraient moins encombrées.

    2. Higgins

      Je suis d’accord. A ce titre, avec leur politique et ses effets, on peut taxer les politiques français, les socialistes en particulier, sans vergogne. En deux ans, la dette est effacée.

    3. Aristarque

      Les déviations poids lourds ou de contournement sont impossibles à concrétiser ??? Que fiche leur Conseil général en dehors des gueuletons et autres joyeusetés ???
      Comme sont rares les communes exclusivement ravitaillées par les corbeaux, elles reçoivent pourtant aussi leurs subsistances et autres commodités de vie par la route ? Non ??? Principe de NIMBY, quoi!
      Ôtez de ma vue ces vils camions que je ne saurais voir sauf quand j’en ai besoin… :mrgreen:

        1. Higgins

          L’état ponctionne suffisamment d’argent à côté. Qu’il s’occupe en priorité des ses fonctions régaliennes dans lesquelles, je place l’entretien du réseau routier par exemple en confiant la mission au privé. Pas de DDE.
          Sur cette dernière, petite histoire:
          – par la fenêtre, un type voit arriver un camion orange avec deux individus à bord. Le camion s’arrête devant et les deux agents se mettent à travailler. Le premier creuse des trous que le second les bouche aussitôt. Intrigué, l’observateur leur demande ce qu’ils font. Un des agents répond: « On est payé pour planter des arbres. Normalement, on est trois: un qui creuse, un qui plante et un qui rebouche le trou mais aujourd’hui, celui qui plante les arbres est en RTT! ».

        2. gameover

           » En 2012, les recettes de TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques) se sont élevées à 24 milliards d’euros environ pour les produits pétroliers, se répartissant en 13,5 milliards d’euros pour l’Etat, 4,3 milliards d’euros pour les régions et 6,2 milliards d’euros pour les départements. La TICPE est la quatrième recette fiscale de l’Etat derrière la TVA, les impôts sur le revenu et sur les sociétés. »
          __________________

          24Mds d’euros de taxe sur les carburants alors que le montant total de TOUS les travaux routiers et autoroutiers pulics et privés de construction et d’entretien en france y inclus les infrastructures lourdes (autoroutes, pont, tunnel etc…) est de 15.3Mds (lien), ce qui inclut donc les infrastructures payantes. Et on pourrait aussi ajouter les montants de TVA perçus sur toutes les activités de l’industrie automobile, la TVA sur les péages d’autoroute et les parkings, les taxes fiscales sur les immatriculations, les taxes sur les essieux des poids lourds… Le secteur paie largement les routes.

          http://www.usirf.com/economie/chiffres-cles-de-la-route/lactivite-de-lindustrie-routiere/

        3. Aristarque

          Comme en Grance, chaque commune a plusieurs autres communes à ses limites territoriales, chacune d’ entre elles est enclavée par les autres. Vos camions que vous acceptez parce qu’ ils vous ravitaillent sont nécessairement passés ailleurs en transit avec toutes chances qu’ un Belenos autochtone peste contre ces p… de camions qui font rien que de traverser son beau canton… NIMBY, confirmé!

    4. petit-chat

      Y avait un guignol qui voulait supprimer les voitures au profit des transpires en communs, et qui voulait que le ferroutage traverse toute la France et qu’aucun pneu de camions ne souille plus notre goudron : la Méluche.
      Aux dernière nouvelles, il est encore vivant, et avec lui, le ferroutage par des fonctionnaires grévistes ne pèsera pas très lourd sur les entreprises : il n’y aura plus d’entreprise, sauf d’État.
      A côté, la taxounette Segolorigolo fait pâle figure, donc Hollandouille a encore de la marge.
      Sauf si ces cons de Français commencent à gratter des allumettes nerveusement près de bouteilles de gaz posées là, par hasard (par exemple pour éviter un péage) tout près d’un de ces guichets-aspirateurs-Bercyens.

    5. Deres

      Sauf qu’ils ne paient pas pour les dommages mais pour faire continuer la fête dans les ministères … Ceux qui subissent les désagréments des transports routiers ne toucheront pas un kopeck de cette taxe. de plus, cela ne diminuera pas les nuisances car, soyons sérieux, on ne consommera pas moins ou marginalement à cause de cette taxe !

      J’ajoute que le pire est que même si elle est mise en place, elle rapportera bien entendu moins que prévu car ils ont encore probablement fait des hypothèse hyper-optimistes sur la croissance du trafic alors que celui-ci diminue globalement à cause de la crise qui s’intensifie dans ce pays. C’est bien clair quand on voit les montants prévues en centaine de millions, ce qui fait de grosses marges d’erreur à 13 centimes du kilomètre !!! Ils devront donc rapidement compensé de toute façon …

  9. Kazar

    Comme prévu, Moscovici a été nommé commissaire européen, tout roule pour lui. Quand à une révolte fiscale, cela demande de l’organisation et malheureusement, les plus motivés potentiellement sont ceux qui payent des impôts et donc aussi ceux qui ont le plus à perdre lors de la révolte. Cela demanderait également une véritable organisation en amont, de façon à ce que l’ampleur de la révolte dépasse complètement les pouvoirs publics, ainsi que la mise en place d’un pot commun (oui, je sais, horrible mot) fonds destiné à aider les contribuables dont le gouvernement voudrait faire un exemple, l’idée étant que l’union fait la force.

    1. Caton

      Les quelques actions entreprises pour l’instant sont plus incendiaires qu’une grève des impôts.

    2. Higgins

      Sur ce point, ce qui s’est passé à Morlaix il y a un mois inquiète fortement les zotorités. L’incendie du centre des impôts n’a pas eu lieu au bout d’un mois de crise et de manifestations comme on aurait pu s’y attendre mais tout de suite et très spontanément. Je me souviens d’avoir lu qu’un des leaders avait déclaré: « Ça fait des années qu’on nous parle de simplification administrative . Vu la manière dont ça se passe (je pouffe jaune), nous allons donc, nous, simplifier nos rapports avec l’Administration. Ça ira mieux. »

  10. Higgins

    L’écotaxe n’est hélas que l’arbre qui cache la forêt. Entre la mise sous conditions des allocations familiales en fonction des revenus (ce qui revient à transformer un instrument de politique familiale en impôt déguisé), l’éventuelle mises sous tutelle des allocations logements des étudiants en fonction des revenus des parents (même raisonnement), l’intégration des œuvres d’art dans le calcul de l’ISF, l’imagination fiscale est malheureusement sans limites chez les malades qui sont à la tête de ce pays (sur le dernier point, on se demande si les inutiles de la chambre d’enregistrement sont au service de la population ou de l’état, la proposition venant du groupe UDI). Désormais, sur les formulaires, à profession, je mets « payeur d’impôts ».
    La relecture des écrits de Bastiat sur la spoliation, si réconfortante soit-elle compte tenu de la clairvoyance de l’auteur, ne change rien au cauchemar dans lequel ce pays se vautre avec complaisance. Il n’y a plus de politique fiscale, il n’y a qu’une politique fistale. La seule chose qui soit sûre, CPEF.

    1. Caton

      L’intégration des œuvres d’art dans le calcul de l’ISF ne passera jamais. Le tabassage fiscal c’est uniquement pour les sans-dents.

      1. Higgins

        A dissuader de vouloir décorer sa maison avec un tableau. Après, on pourrait taxer les livres (là, je suis très mal barré) au prétexte qu’une fois lu, on peut le relire ou le donner ou le prêter et que l’auteur, l’éditeur, le libraire et l’état ne touchent plus leur rente. Mai 68 et son « imagination au pouvoir » ne sont pas une vue de l’esprit.
        La fiscalité acteur incontournable du nivellement par le bas, la Grance peut le faire.

        1. Kazar

          Je trouve assez normal d’intégrer les œuvres d’art dans l’assiette de l’ISF (ce qui suppose tout de même d’avoir un patrimoine de plus de 1.300.000 euros, ce qui place l’heureux détenteur dans les 1% des Français les plus riches), même si on devrait plutôt le supprimer purement et simplement.

          1. Caton

            La suppression de la fiscalité sur le patrimoine (qui est simplement du vol à main armée) serait effectivement une bonne chose pour le pays.

            Ceci étant dit, pour défiscaliser une partie de patrimoine en le plaçant en œuvres d’art, il faut avoir un patrimoine bien plus important que la limite de l’ISF: pensez Bernard Arnault, Liliane Bettencourt, Gérard Mulliez, François Pinault ou Vincent Bolloré. Ou Laurent Fabius.

            Aucun gouvernement socialiste, assumé, honteux ou nationaliste, n’osera s’attaquer à ceux-là.

            1. Kazar

              Je suis on ne peut plus d’accord avec vous, la prise en compte de la limite de l’ISF était juste pour la réponse à Higgins, et je suis évidemment persuadé que l’amendement visant à intégrer les oeuivres d’art dans l’assiette de l’ISF n’a AUCUNE chance de passer. S’agissant de Laurent Fabius, j’ai constaté non sans surprise que sa déclaration de patrimoine n’inclut aucune œuvre d’art, même pas une statuette …???

                1. Deres

                  Son prêt est garanti par des comptes bancaires à l’étranger. C’est un secret de polichinelle. Cette méthode de blanchiment d’argent (ou de rapatriement sans impôts) est bien connu. Cela s’appelle le prêt lombard si je me souviens bien.

                  Si cela se trouve, il n’a d’ailleurs pas rembourser et la banque a mis fin au prêt en se payant sur le compte en Suisse. Ni vu ni connu 4 millions d’euros rapatriés en France à la barbe du fisc.

            2. Higgins

              « la France est un pays fertile, on y plante des fonctionnaires, il y pousse des impôts »

              Georges Clémenceau

            3. Deres

              De toute façon, le patrimoine est déjà taxé via la taxe foncière, les taxes de transaction (TVA, droits de mutation, frais d’immatriculation, taxe sur l’or, …) et l’imposition des plus-values. L’ISF n’est que la cerise sur le gâteau pour les idiots qui dépasse le seuil (ce qui n’est le cas d’aucun de nos politiques dont le patrimoine est tellement optimisé qu’il n’évolue pas d’une année sur l’autre …).

              1. Adolfo Ramirez Jr

                Pire! il touche surtout les petites fortunes, les plus grosses « investissant » dans l’ard à hauteur de plusieurs dizaines de millions et ne payant donc pas à la hauteur de ce qu’ils devraient (y compris Fabius d’ailleurs).
                Mais bon l’ISF il faudrait purement et simplement le supprimer. Un patrimoine n’est pas aussi liquide qu’un revenu monétaire, donc si vous avez un gros patrimoine et un faible revenu vous êtes obligés de vous en débarasser (ie le brader)

          2. Higgins

            J’ai pas mal de tableau chez moi (entre autres grâce à un père peintre. Et je ne parle pas de tous ceux que j’aurai après son décès) et j’aime l’art mais je suis très loin d’avoir un patrimoine de 1300000 euros. D’ailleurs, vu ce que l’état me ponctionne, j’en suis assez dissuadé et je regrette de plus en plus d’avoir bien travaillé à l’école, d’être honnête et de croire qu’avoir un bon travail, bien rémunéré, rend libre. Connaissant nos malades, on commence à taxer les Picasso et on termine rapidement par taxer la moindre croûte au prétexte qu’il vaut mieux un impôt qui repose qui une large assiette avec un faible revenu que l’inverse (sachant que les propriétaires d’œuvres réputées et onéreuses n’auront aucune difficulté à échapper à cette taxe imbécile).

            1. Gerldam

              Concernant les propriétaires riches, savez-vous que le Luxembourg a créé sur le périmètre de son aéroport une building « hors douane », appelé Freeport, destiné à conserver des objets de valeur sans payer aucune taxe (hormis le droit de garde) et particulièrement destiné aux oeuvres d’art de prix avec salles climatisées à température et humidité constantes, etc.?

            2. Nemrod

              Ah , vous aussi.
              Moi aussi je regrette d’avoir usé ma jeunesse sur les bancs de la fac et en ai bien dissuadé mes enfants qui sont dans une filière courte et qui je l’espère se barreront …loin !
              Voilà comment un pays se ruine.

          3. Aristarque

            Pitié, Kazar, ne commencez pas à rentrer dans ces considérations soces de niveau de fortune. C’est exactement faire leur jeu et aller dans leur sens d’exciter les envieux. Quand l’ Arsouille a instauré l’ ISF, il y a 31 ans, la barre était alors de 4 MF ( env 600K€). A l’ époque, avec un budget de 500KF, vous pouviez vous offrir un très joli pavillon avec beau terrain dans les meilleures communes de la périphérie lilloise. Soit 1/8me du total admissible pour ne pas être riche. En 83, le Figaro a organisé un concours dont le premier prix était un pavillon neuf en belle banlieue parisienne pour un budget de 1MF. Soit la quart du total maxi. On voit déjà la première ineptie de mettre un même seuil pour toute la Grance en retenant comme base taxatoire un bien dont la valeur varie fortement selon le lieu. Ces temps-ci, l’ équivalent actuel du Nord se négocie aux environs des 500.000€ alors qu’ en proche banlieue parisienne, le million d’€ est en vue… Or, je ne crois pas que les gens en question sont plus riches maintenant que ceux d’ il y a trente ans avec toute l’ inflation qu’ il y a eu jusqu’ au milieu des années 90 et la question de la gigantesque baisse des taux d’intérêt qui ont solvabilisé bon nombre de gens tout en faisant augmenter les valeurs immobilières de façon vertigineuse.

            1. Kazar

              C’est bien pour ça que je dis simplement que je suis sur le principe pour sa suppression pure et simple. Et ce n’est pas moi qui fixe les seuils, je cite simplement les dernières statistiques.

        2. Pat

          Qu’un livre puisse être prêté ou donné, lu et relu gratuitement, c’est inadmissible. C’est de la « lecture au noir ». Je propose la mise en place immédiate d’une redevance annuelle par livre détenu, redevance qui sera éventuellement peut-être un jour on verra reversée très partiellement à chaque auteur, à hauteur maximale de 1%, s’il en fait la demande et s’affiche publiquement de gôôôche…

    2. Deres

      Le débat sur les allocations familiales est encore un pur mensonge politique. A ma connaissance, il y a 7 aides différentes pour les parents et il n’y en a qu’une qui ne soit pas sous condition de ressource … Donc dire que les aides aux familles ne dépendent pas des ressources en France, c’est du grand n’importe quoi. La droite et la gauche jouent avec ce point de détail pour faire de la pure politique politicienne avec des mesures symbolique de leur bord. Aucune réforme de fond en vue.

      D’ailleurs, ils veulent encore mettre un magnifique seuil fixe donc avec un maximum d’effet de bord prévisible … Je rappelle d’ailleurs qu’avec une bonne optimisation fiscale, on peut diminuer son revenu fiscal et donc touché toute les aides possibles … Idem pour le décalage d’une année qui fait que des gens touchant des aides n’en ont parfois plus besoin, la galère ayant eu lieu l’année d’avant (la première année de travail par exemple). Ou les gens qui ont une forte épargne qui demande un HLM (on revend son bien, on récupère un HLM puis on réinvestit dans le locatif … ).

  11. james

    Vivement une petite révolte, cela promet d’être plus qu’intéressant. Quelques Ministres et centres d’impôts brulés feraient de jolis titres.

  12. passim

    Les routiers, qui sont sympa mais musclés, n’iront pas par quatre chemins, pour démontrer que la Ségo fait fausse route.
    Je me réjouis d’avance du bordel à venir.
    J’observerai tout ça à distance, encore une fois heureux d’avoir quitté ce pays en état de décomposition accélérée.

  13. La Rédac des News du Système

    La grosse actu du jour :

    ••• Manuel Valls reporterait les prochaines élections locales à 2085

    Lors de sa déclaration de politique générale à la mi-septembre, Manuel Valls a évoqué devant les parlementaires le calendrier qu’il comptait proposer pour la tenue des prochaines élections départementales (ex cantonales) et régionales, à savoir respectivement mars 2015 et septembre 2015. Après une nouvelle période de réflexion, le premier Ministre envisagerait finalement de les repousser en 2085, toujours en mars et en septembre. Dans un court communiqué de quelques lignes transmis ce jour, le cabinet de Matignon cite sans les expliciter « plusieurs raisons particulièrement valables » qui justifient le report des scrutins. La rédaction des News du Système a voulu en savoir davantage et a contacté Emmanuel Fons, conseiller spécial en charge des rythmes électoraux auprès du premier ministre, qui a bien voulu répondre à quelques questions.

    La suite sur http://wp.me/p55j1d-4w

    1. Deres

      Ce report violent est très exagéré ! La technique usuelle est soit de repousser d’un an tous les ans, soit de faire des petits reculs très souvent et un grand recul juste au pied du mur avant de repartir dans les petits reculs. Une autre technique pour les projets est d’annoncer des dates de plus en plus précise : tel année, deuxième moitié de l’année, dernier trimestre, décembre, fin décembre, 31 décembre avant d’annoncer un ou deux ans de retard …

  14. Kazar

    Cher H16, il n’y aurait pas un bug, les réponse se placent en bas de page et non sous le commentaire visé ?

  15. cc

    Ne tombons pas dans le piège : on se contrefiche de ce que fait l’Allemagne (ou pas), avec des taxes écolos machin (ou pas)…

    La position est claire : un refus, obstiné, borné, violent de tout ce qui émane des « cerveaux » des dégénérés réunis sous l’appellation trompeuse de « gouvernement ».

    Et à ce titre, la Folle du Poitou est une championne.

    Donc éco taxe, un peu, beaucoup, remaniée, tordue, raccourcie, modifiée on s’en tape. C’est non. « C’est non plus une grande baffe dans ta gueule en prime ».

    Il faut tout faire pour les pousser à la faute, littéralement.

    Et pas besoin de gros efforts… A peine 50 % des contribuables furent assommés par leur 3ème tiers… Paf… on nous sort la « contribution audiovisuelle » élargie, les coupes dans les allocs, blablabla.

    Chaque jour, ils sortent une bêtise qui énerve le camionneur et le bonnet rouge qui sommeillent en chacun de nous.

    A croire qu’ils font un concours, qu’ils la veulent leur révolte, bien velue, bien saignante. Pour mieux fuir à l’étranger ?

    En tout cas, la guerre est désormais totale.

    Et on va la gagner.

    1. royaumont

      J’ai du mal à me faire une opinion sur ce gouvernement. Est ce que :
      – ce sont des nuls incompétents qui font bourde sur bourde
      – ce sont des fous, aliénés ou autre qui agissent en fonction d’une logique absurde et démente
      – ce sont des pervers qui haïssent le pays qu’ils dirigent et cherchent à le détruire.

      1. petit-chat

        Le cumul est interdit, comme les mandats ?
        L’exacerbation du communautarisme, les attaques contre la famille, sont bien destinées à générer une guerre civile. Et c’est bien connu, comme dans toutes les guerres modernes, mêmes propres (!), c’est toujours les civils qui trinquent, surtout ceux pas armés ni groupés.

        1. royaumont

          Si, si, on peut cumuler les tares, les 3 propositions ne s’excluent pas.
          Par contre l’incompétence peut rendre la perversité inopérante : notre dernier espoir ?

      2. Adrien

        N’oubliez pas que les ministres ne sont que des représentants publics, à savoir des gens qui parlent bien et qui présentent beau (ou presque). Je reste persuadé que ce sont les cabinets et les gardes rapprochées de hauts fonctionnaires qui appliquent toujours les mêmes recettes, sans capacité de remise en cause, et qui en font les frais presque quotidiennement. J’imagine assez bien que les renseignements généraux et autres cellules spéciales qui prennent la température de l’opinion doivent continuellement freiner des quatre fers ces temps-ci.

      3. Aristarque

        Plus simple! La thune devient encore plus rare que la neige au Sahara et nous savons tous, au moins depuis Margaret T. que le problème du socialisme enfle quand il arrive au bout de l’argent des autres. Mais c’est amplifié par les causes que vous suspectez… :mrgreen:

      4. Nemrod

        Je pense que ça dépend des ministres.
        Certains cumulent.
        – La dinde du Poitou est aliénée et incompétente.
        – Belkacem est une perverse incompétente.
        – Taubira est je pense simplement animée de la haine du pays.

      5. Jga

        Il y a bien plus de 10 ans que j’ai décidé de ne plus deviner la ou les motivation(s) des humains, mais si je peux me permettre une hypothèse: ils ont peur de manquer. Peur de perdre leur place par manque de budget. Ils se voient tous élus en poste à vie, donc il faut préparer le futur (le leur, hein). Peur que les privilèges qui leur sont enfin accessibles disparaissent parce que la source de la mane financière, perpétuelle corne d’abondance, viendrait à se tarir. Donc ils ponctionnent à tout va. Et comme ils remplissent le tonneau des Danaïdes…

    2. Honorbrachios

      @cc : on va la gagner…bof pas sur. pour une taxe qu’ils ne font pas passer, ils en augmentent ou crééent 10 autres (taxe sur le gasoil, sur les rivieres, sur les terrains non batis, sur les appareils connectés, etc…rien que pour cette rentrée…au 1er janvier, il y en tout plein d’augmentations de « prélèvements » déjà prévus.
      et l’éco tare ne passe pas avec les routiers (on l’avait déjà prévu ici) – devine qui va la payer (on ouvre les paris) : les voitures !
      @royaumont : pour ton opinion du gouvernement, il faut simplement additionner tout ce que tu as écrit …simple non?!

  16. Dominic

    L’idée de devoir sortir (en voiture 😉 ) de la grande ceinture parisienne pour aller faire mes courses à Carrefour ne me rejouit guerre 🙁

    Le Camion : transporte 97% des marchandises consommées quotidiennement.

    – Les produits venus de loin peuvent eux être transportés en Avion (hyper ecolo) et Kangoo
    – 1 camion qui consomme 20 cartons consomme moins que 20 voitures qui en transportent 1
    – Les pousse-pousses ne sont pas autorisés à circuler sur l’autoroute (pour le moment)

    Mais ces magnifiques péages sont des merveilles technologiques qui permettront de se transformer en radar automatique et en péage urbain pour tous comme à Londres 🙂

      1. gameover

        Mouais… t’avais dit « le gouvernement annoncera la suppression ou le report de la réforme vers 17h ou 17h30. » … ils ont 5 heures d’avance… :mrgreen:

  17. Kazar

    Même pas drôle, Ségo vient d’annoncer la suspension de l’écotaxe avant même le début du bordel…Plus ça va, plus ils reculent vite, c’est dire le niveau de peur atteint chez ce gouvernement !!!

    1. royaumont

      tu me prends de vitesse. C’est vrai que Ségogo s’est dégonflée en un temps record.
      A mon avis, chaque mouvement leur fait peur car ils craignent à chaque fois qu’il serve de catalyseur à une explosion généralisée.
      Le problème, c’est que s’ils ne font rien, nos partenaires (européens en particulier) et nos créanciers risquent de perdre leur flegme et leur courtoisie…

      1. petit-chat

        Oui mais ce sera à cause du peuple qui est trop con pour voir son véritable intérêt.
        Ça rejoint les propos de ce (ou cette) député européenne qui disait que le peuple ne devrait pas avoir le droit de voter car il ne comprend rien, ou quelque chose d’approchant.

        1. bigredebougre

          petit-chat 9 octobre 2014, 12 h 47 min.
          Ce n’est pas Voltaire qui disait :  » le peuple doit être conduit, et pour cela il doit rester dans l’ignorance »

      2. Il semble en tout cas évident que la nervosité ambiante à Bercy a du monter de quelques crans.
        Amusant 🙂

    2. Flash

      Elle a cédé?

      Mais c’est donner raison aux bonnets rouges, ces régionalistes nationalistes bourgeois ayant des rapports malsains avec des druides nazis !

      C’est un scandale !

      Et le vivrensemble? L’avenir de la Terre? De l’Humanité? Des tramways? Hein?

      C’est irresponsable ! Encore une preuve qu’il s’agit-là d’un gouvernement ultra-libéral de droite.

      1. Aristarque

        Pour l’ Humanité, on lui fait des remises gracieuses de ses emprunts… Cela permet de rêver à ce que nos créanciers abandonnent toute prétention quant à leur 3KMds € évanouis dans nos popoches…

  18. cc

    Bingo ! Exactement comme nous l’avions prévu.

    La Folle du Poitou se couche, comme tous ses complices et a dû ravaler au passage sa bravitude, et son sourire niais de maîtresse d’école.

    Elle a senti les gros bras plein de cambouis et de sueur de nos amis camionneurs… et bien sagement a fait un tour (croisière permanente, tous frais payés) à Canossa.

    Coup de buttoir après coup de buttoir, on va tous les renvoyer à leurs chères études.

    Ils sont foutus. On va les démonter, les uns après les autres.

    1. Deres

      Cela ne me fait pas rire. Ils vont se rabattre vers des cibles moins capable de se défendre pour trouver le fric, c’est tout. Et si c’est trop dur, ce sera 2% de TVA pour tout le monde.

      C’est d’ailleurs une des raisons des couacs permanent au sein de ce gouvernement. Quand l’un dit que ce n’est pas prévu, il parle du mois prochain. C’est pour cela qu’un autre le contredit car il parle de dans 3 mois ou un an. Pas de mensonge juste des timing non explicités !

        1. Deres

          Le fric de l’éco-taxe est en effet déjà dans le budget 2015.
          Tout comme 9 milliards d’économies non explicités.
          Donc ça puire.

        2. Caton

          Voyons voir… +2 centimes de taxes sur le gazole c’était pour compenser 400 millions de recettes perdues sur l’écotaxe… donc là ça va être encore 4 de plus pour les 800 millions suivants.

          1. lolo

            il y a déjà +2 cent dans les cartons courant 2015, marrant les médias n’en cause pas des masses

      1. cc

        Mais c’est exactement le plan.

        -les rendre fous par une opposition frontale, systématique
        -sont alors obligés de ravaler leur fierté, passent des mauvaises nuits, font des déclarations contradictoires, perdent un temps infini en réunion de « crise »
        -se rabattent ensuite sur un énième plan pour augmenter la rapine
        -cela se voit, cela énerve les « camionneurs » en nous
        -ça fait monter le ressentiment
        -ils parviennent à voler davantage de pognon, mais en étant trop visible (exemple hausse TVA)
        -on boucle à l’étape 1

        Vous voyez ?

        L’idée n’est pas tant d’échapper à cette énième taxe poitevine, mais bien de les pousser à la faute.

        Plus ils papillonnent en mode panique, plus ils augmentent la rapine… plus l’élastique se tend.

        Et à la fin, boum.

        Gros retour de clé de 12 dans la gueule.

  19. cc

    Savourons les échos délicieux du « Il faut se calmer », lancé hier à coups de cravache en guimauve pa l’Ex’.

    Il s’en passe des choses en moins 24h dans le cerveau vide de la papesse de la bravitude, hein ?

    Que du bonheur.

    Allez, qui est le prochain sur la liste ?

  20. Adrien

    HS mais info destinée à la fine équipe de commentateurs de ce blog : les faux appels de Microsoft continuent en France. Votre fixe sonne, vous décrochez, une voix inconnue parle en anglais avec un fort accent indien et vous informe d’un truc bidon (virus, expiration de votre licence) qui nécessite votre numéro de carte bancaire à la fin… C’est bien évidemment une arnaque ! Il y a des infos sur Gougueule.

    1. royaumont

      fishing, c’est assez classique.

      C’est encore mieux par mail, on peut admirer la qualité de leur prose, souvent assez savoureuse. Malgré les efforts de l’EdNat, les communications institutionnelles sont tout de même mieux troussées. (Même s’il s’agit de nous détrousser)

      1. Adrien

        Par mail c’est courant, par téléphone un peu moins. Ca me paraissait utile de signaler.

        « Aille ame collinne-gue iou frome zi Maille-kro-soft offissize. Dou you spike some woeurds ofe inn-gliche ? »

        1. sam00

          Y’a aussi ceux qui vous laissent un message disant que votre colis est arrivé et qu’il faut les rappeler pour organiser sa récupération parce que sinon il sera renvoyé à l’expéditeur.

          Evidemment, il faut les rappeler au 0899 xx xx xx … histoire de faire chauffer la facture 😉

          Des comme ça, j’en ai trois par semaine en ce moment

    1. Jga

      Mouais. La hontectomie de l’homo politicus (non genré) lui permet de revenir autant de fois que nécessaire par toutes les voies directes ou détournées dès qu’il est attiré par une bonne odeur de pognon frais du contribuable (de moins en moins frais, en revanche, le contribuable, enfin ceux qui payent). Que ce soit l’actuelle madame le ministre ou son successeur ou un autre, il faudra bien de plus « dédommager » ceux qui espéraient s’en mettre plein les fouilles avec Ecomouv. Ca reviendra.

      1. Calvin

        Je suis d’accord.
        L’Eco-Tache (celle qui sert de Minustre de l’Escrologie) nous la ressortira, sa taxe.
        Avec comme argument : célafotaleurope…

  21. Dom

    A l arriere des camions de nos jours vous lisez « pl ou sk ou lv lt let rou et autres,ces « hommachinaconduire »ne se mobiliseront pour rien.ils sont tres nombreux sur les gros axes,un detail montrant comme ils sont « machines »:il urineront en conduisant pour ne pas perdre de temps bien sur,la bouteille ayant servie,parsemera les bords de routes,quelque peu..suides je trouve ceux-ci!
    Je crois que si un camionneur s’aventurait a bloquer l acces a un lieu strategique,depot de carburant,il aura droit comme il y a 20 ans env a un manurhin 357 mag dans les trous d’nez,l’invitant a laisser son camion geneur a la disposition des forces de l’ordre.
    J’ai un ami qui a 20a de transport PL,il n’en peut plus,resolu a quitter son volant,je crois que ce travail de chauffeur,est devenu particulierement ingrat.

    1. Sauf que pendant que vous écriviez votre commentaire, les camionneurs ont rencontré Ségo et … elle a cédé encore plus vite que prévu.

  22. Caton

    Ne vous réjouissez pas trop vite, la ministre de l’écologitude a annoncé une suspension de l’écorapine, pas l’abandon de ce vol qualifié. Et si vous lisez le communiqué de presse, c’est bien les routiers qui ont cédé et participeront à un « groupe de travail de co-construction » (sic!).

    L’époque des routiers sympas mais couillus est révolue, apparemment.

    1. gem

      xylolangue pour sauver la face.
      Une mesure n’est jamais abandonné, elle est repoussée ou suspendue. sine die.
      Et le comité Théodule est un passage obligé, lui aussi.
      L’affaire n’est évidemment pas terminée et le monstre peut refaire surface à tout moment, mais pour l’instant il est bien contenu.

      1. Higgins

        Chassez le naturel, il revient au galop: « ….Mais la, on va taxer des sociétés d’autoroutes, le principe pollueur/payeur s’écroule donc…
        Donc en fait, l’écotaxe n’avait rien d’un impôt « écologique », c’était juste pour voler encore un peu plus d’argent aux contribuables… (http://newskandal.wordpress.com/2014/10/09/on-nous-aurait-menti-4/)

        Les dites sociétés d’autoroute, pas dirigées par des imbéciles, vont très vite répercuter la taxe sur leurs « usagers » captifs! Elle est pas belle, la vie, en Socialie?

        1. Oui. On ne peut d’ailleurs pas écarter que tout le raffut avant était purement communicationnel pour en arriver là.
          (pour être précis, on peut même partir du principe que tout a été fait pour ça, disons)

          1. Calvin

            Je ne suis pas si sûr…
            Cela sent quand même l’improvisation de dernière minute.
            Une nouvelle reculade, mais comme le montant devait être récupéré, on a paré au plus pressé.

            Allez, je vois plutôt une situation hybride entre les deux points de vue (complot par la bande / mode panique):
            Les idées existent déjà chez plein d’élus, et, lorsque le gouvernement recule sur un point, il y a toujours une mouche du coche pour sortir son idée hyper-géniale.

            La bonne idée, c’est la dernière lancée en l’air…

        2. Flash

          Oui, c’est un principe bien connu en fiscal : il faut bien distinguer celui qui paye de celui qui va supporter le coût final de l’impôt.

          Les sociétés d’autoroutes vont payer (sous les applaudissements, ces salauds s’enrichissent sur notre dos)…et vont répercuter sur les péages. Voire uniquement sur les poids-lourds (ce serait piquant).

  23. HerveLE

    Pourquoi cet abandon de l’écotaxe?
    -coup de fil de M. Touraine à S. Royal: « hé, ségo, lache l’affaire, j’ai trouvé 2 milliards faciles: on va faire payer les familles en supprimant les allocs, elles n’ont ni camion ni tracteurs ca se passera comme un lettre à la poste »

    1. Deres

      Ils ne peuvent pas protester car on peut leur faire du chantage facilement avec leurs gosses qu’ils laissent à l’école dans les mains de l’Etat toute la journée …

      Qui a été obligé de prendre sa demi-journée hier car l’école était fermé hier car les enseignants et leur ministère faisaient des réunions de « refondation de l’école » ?

      1. gem

        Au contraire, on a vu la terreur du ministère et du gouvernement lorsque trois voilées et deux barbus ont refusé d’envoyer leurs enfants à l’école dans l’affaire de la théorie du genre …

        1. Caton

          La réaction lorsque trois familles décident de ne pas laisser leurs enfants côtoyer d’autres de retour de Guinée est également intéressante.

          1. HerveLE

            oui, mais le fait que des parents boycottent des journées d’école ne coute pas un kopek à l’état, et il n’y a que l’argent pour les faire plier…

      2. Calvin

        Marrant.
        Dans l’académie d’Aix-Marseille, ou en tout cas à Marseille, cette demi journée était lundi.
        Comme si l’EdNat voulait, dans cette ville frondeuse, mettre de l’huile sur le feu..
        Les rythmes scolaires, une autre politique clivante…

  24. carpe diem

    une question me taraude, ça ne défrise pas la dinde du Poitou de créer une taxe qui va engraisser des actionnaires privés avec une érosion de combien? 20% au moins? c’est vachement socialiste ça.
    Et n’existe-t-il pas un principe fondamental de droit public qui dit « qu’une recette de ne peut être affectée à une dépense particulière »,on nous refait style écolo le coup de la vignette pour les vieux dans les années 70, mais là on a compris un petit peu, qu’il s’agit de ponctionner à mort sous couvert d’écologie. Les pastèques écolos bavent d’envie devant un avenir radieux qui se profilerait (notez le conditionnel) : des véhicules neufs équipés d’un boîtier mouchard qui débite automatiquement votre compte bancaire, parcmètres, radars, infractions, gros mots, insultes à agent, regard arrogant, joie de vivre trop évidente, refus d’user de la novlangue, critique du vivre ensemble, une amende vexatoire! ce serait le summum du totalitarisme vert!
    autre réflexion: on parle du « consentement à l’impôt » qui devient sérieusement écorné dans ce beau pays, ce qui va entraîner la débrouillardise comme en Grèce, mais ne va-t-on pas au delà : qu’en sera-t-il du « consentement à la loi » bafouée et vidée de son sens, car source d’inversion des valeurs ?

  25. royaumont

    News : Emmanuelle Cosse (EELV) s’insurge contre l’abandon de l’écotaxe.
    Un nouveau conflit en vue avec les poids lourds ?

    OK, je sors.

    1. rocardo

      Ha ha ha!Très bon!Si tout le monde avait un cul comme la Cosse ou la Duflop,il faudrait au moins quatre planètes.

      1. Calvin

        On n’avait dit : pas le physique…
        En plus, c’est faux, ce qu’elles ont en bas est compensé par ce qu’elles n’ont pas en haut (je parle du cerveau, bien sûr).

  26. gem

    « schizophrénique » est un barbarisme (probablement issu de l’anglais). En français « schizophrène » suffit.
    Sinon j’attends avec impatience la sortie de l’universalité des allocations familiales : même les cocos de 1945 avait bien compris que c’était la condition (morale et politique) pour que le système existe parce qu’accepté par ceux qui payent.

    1. deres

      Noter qu’ils veulent généraliser cela sur tout. Y compris remboursement maladie et chômage. Attali est un des grands apôtre de cela. Dans les faits c’est déjà partiellement le cas pour le chômage car les allocations sont plafonnées alors que les versements ne le sont pas pour la part générale.

      1. Higgins

        Ils vont réussir à battre Attila: plus d’herbe mais aussi plus de terre. Le néant absolu, quoi!

    2. Higgins

      Lors de la première tentative, sous Jospin, ce sont les cocos qui avaient sauvé la mise. Je ne les aime pas mais ils sont moins tartuffes que les socialauds.

    3. Calvin

      Non, gem !
      Schizophrène est un nom commun et représente celui (ou celle) qui est atteint de schizophrénie.
      Schizophrénique est l’adjectif pour les qualifier.

      C’est comme pour citoyen (enfin, citoyen-n-e ^^), c’est un nom commun.
      Il est interdit de parler d’une école citoyenne, d’une taxe citoyenne, d’une loi citoyenne, etc…
      Citoyen n’est utilisé en adjectif que relativement à des personnes. Sinon, il faut employer le terme « civique ».

      Donc, h16 a raison, et aurait commis une erreur sinon.
      Et Harry et moi, on lui serait tombé sur le râble !

      1. Aristarque

        Mouais! Il y a du boulot pour ce pauvre Harry dans la rude continuation de ton éducation syntaxique : On n’ avait dit…
        Pourquoi pas : On navet dix (fois, tu le copieras)… 😥

              1. Bonsaï

                Ah! voilà qui ouvre bien des perspectives !
                Merci de m’avoir répondu, et certainement à plus tard, quelque part dans les jardins de H16 … loué soit-il pour son hospitalité.

  27. sam00

    Merveilleux! http://www.liberation.fr/economie/2014/10/09/segolene-royal-annonce-la-suspension-sine-die-de-l-ecotaxe_1118084

    Maintenant, c’est chez Ecomouv que ça grogne fort!
    Je cite:

    « «Quelle valeur a la parole gouvernementale à partir du moment où celle-ci change tous les trois mois sur une question aussi importante que l’écotaxe ?» s’est interrogé le syndicaliste, en rendant le gouvernement responsable d’«une situation anxiogène» pour les salariés, qui se retrouvent sans garantie de perspective de maintien des emplois. »

    Si même les syndicalistes commencent à se poser la question de la valeur de la parole gouvernementale, c’est le début de la fin!

    « En cas d’abandon définitif du dispositif, les douaniers demandent au gouvernement «un maintien à résidence des agents», a expliqué Pascal Martin. «Que le gouvernement commence à penser à un plan B pour reclasser les agents», a-t-il suggéré. »

    Enormissime!

    1. Higgins

      A la question sur la valeur de la parole gouvernementale, la réponse est simplissime: elle n’en a aucune.
      « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent » est l’adage n°1 à apprendre quand on se lance en politique.

      1. Calvin

        Même si les doigts niaient, ils devraient savoir qu’ils ont une place toute trouvée : la proctologie…
        Et, en plus, c’est le même genre de métier qu’avant.

    2. sam00

      Ce que j’aime le plus, c’est qu’entre les lignes on entrevoit un message magnifique. Je vous l’écris à ma sauce:

      Ouin ouin! C’est pas juste! La taxe qui devait servir à payer les salaires chez ecomouv est morte. C’est la faute de l’État qui n’a pas tenu ses promesses. Il faut que l’état paye nos salaires quand même, et cela même si notre travail de prélèvement de l’ecotaxe n’existe plus.

    3. Higgins

      L’ami Corto rappelle très justement sur son dernier billet qu’en cas d’abandon de l’Ecotaxe, l’état, donc les contribuables, devra une très grosse somme d’argent à la société Ecomouv: « De lourdes pénalités, payables par l’Etat donc le contribuable, sont prévues et exigibles par la société Ecomouv’ si l’écotaxe n’entre pas en vigueur. » (http://corto74.blogspot.fr/2014/10/lecotaxe-une-histoire-la-con-bien.html)
      Il rappelle également que c’est l’ensemble de la classe politique qui a voté pour cette nouvelle spoliation. Comme le dit très bien Corto: « Ecotaxe ou l’exemple d’une histoire à la con bien française… « .

  28. Lambda Expression

    Pour continuer dans le HS

    http://www.lefigaro.fr/medias/2014/10/08/20004-20141008ARTFIG00331-le-fisc-condamne-a-retroceder-366-millions-a-vivendi.php

    ah ah ah !!! 366 patates a rendre ! mais j’adooooooore ! mouahaha !!

    J’ai entendu tous ces cons de deputes, quand ils on vote cette loi, assurer devant les cameras que la mesure était sans risques juridiques.
    Et pas qu’un en plus. Ils avaient l’assurance du juste, péremptoires.
    C’est au delà de l’humiliation. Quel bonheur.

    1. Calvin

      De tout façon, célafotassarko !
      Et l’UMP organisait une vente de T-shirt chez ses militants pour payer Vivendi ?

  29. Borgowrio

    Une centrale à charbon , mise en service, par semaine en Chine . Nous avons fermé les nôtres . Le bilan carbone de la France est très bon grâce aux centrales nucléaires . Malgré tout nous devons sauver la planète à nous tout seul . Pépère a promis 1 milliard de dollars … Moi qui n’ai jamais manifesté de ma vie , je prends des cours  » comment foutre le feu pour les nuls )

  30. passim

    Donc, Ségo-hyène a reculé. Elle s’attaquait à trop lourd.
    Mais les charognards ne sont jamais rassasiés. À la différence du poids-lourd, qui vit en bande organisée, il y a une espèce de proie sur laquelle on peut toujours tomber, compte tenu de son comportement individualiste, qui le rend vulnérable : l’automobiliste.
    Taxer les sociétés d’autoroute ? Et sur qui retombera la facture, comme le dit flash ? Sur l’éternel(le) crétin(e) à quatre roues, que la seule évocation du gendarme, assortie de campagnes du style « génocide routier », suffit à liquéfier.
    Les motards sont moins cons.

    1. Calvin

      Ils avancent, ils reculent, ils avancent…
      Mais, au final, c’est toujours nous qu’on en… euh… tube… ?

  31. Calvin

    Je vous parie que s’ils retentent de remettre l’ecotaxe, ce sera en laissant la taxe sur les autoroutes.
    Ce sont des malades. Des gros malades….

    1. bob razovski

      Non, ils ont raison.

      Je suis même persuadé que tout ce cirque n’est que l’enjeu d’un pari entre eux, du genre : « tu vas voir, on peut tout faire avaler à ces abrutis de français. « 

  32. Niko

    La cristallisation des mécontentements est chose acquise. Mais contre Big Brother, il faut une action concertée et décisive.
    Et seule la masse silencieuse peut générer cette révolution.

  33. Lafayette

    Le pire c’est que si il voulait améliorer le transport de marchandise ou diminuer le gaspillage alimentaire, ce n’est pas en tapant sur le porte-monnaie qu’il faut commencer pour que ça s’améliore.

    Car au final dans toute cette m. c’est le consommateur qui paye les mauvais choix des distributeurs. Comme quoi il n’y a pas que Bercy qui nous prend pour des billes.

  34. Christophe

    Pour illustrer le « con-sentement » à l’impôt… regardez le minable tour de passe du Catalan concernant sa déclaration de patrimoine.

    http://tinyurl.com/l8rprfv

    Monsieur joue avec les SCI… En fait il possède, via sa femme, plus de 200 m2 carrés à Bastille (au lieu du modeste 44 m2 qu’il déclare).

  35. george Kaplan

    OCTROI
    Toute ressemblance avec l’écotaxe, les bonnets rouges etc. ne peut être que fortuite :

    1785 Le roi Louis XVI fait ériger 57 barrières d’octroi autour de Paris
    En 1789, la sévérité accrue de cet octroi est l’une des causes de la Révolution ; quelques jours avant la prise de la Bastille les insurgés ont mis le feu aux barrières de l’octroi, à Lyon, une émeute les détruit et tue plusieurs soldats.
    L’Assemblée constituante les supprime le 20 janvier 1791. Le Directoire les rétablit le 18 octobre 1798. La suppression des barrières de l’octroi a été promise à plusieurs reprises en 1815, 1847 et 1869 (et ainsi de suite jusqu’en 1943)

    1. Aristarque

      A noter qu’ une forme d’ octroi, la douane de mer, existe toujours dans nos riantes colonies ultramarines…

  36. Aristarque

    Hier soir, nous avions Frédéric Cuvillier, ci-devant maire de Boulogne-sur-Mer (qui a survécu au cataclysme électoral des municipales, apparemment) et actuellement avec un strapontin au bord de la piste de danse, sur RTL à 18H00. Lequel surjouait son émotion de la mise temporaire au rencart de l’ ecotaxe, en donnant l’ impression qu’ il était au bord des larmes devant pareil désastre. Mais comment allait-on faire pour entretenir les routes, en créer d’ autres, éviter le chômage et les faillites chez les goudronneurs??? A croire littéralement qu’ il avait lu la prose de notre aimable taulier qui lui avait ainsi fourni la liste des poncifs lacrymogénérateurs dans les humbles masures campagnardes, à son corps défendant, certes. Celui qui a remarqué ici que cette mesure avait probablement été très bien vendue auprès des notables locaux pour la mise en oeuvre de trois lignes de tram-trains dans leur chef- lieu de canton à 25.000 habitants, est dans le vrai. Et j’ajouterai que moi, je perçus dans ses intonations grosses d’ une détresse sans fond, l’ affliction de toutes ses bonnes œuvres privées d’ un juste financement par cette mise en terre sans fleurs ni couronnes…

  37. Calvin

    Quand on voit la loi sur la transition énergétique voté dernièrement, l’ecotaxe apparaît comme un joujou inutile.
    Elle a bien faut la Dinde de retirer cette taxe vu le désastre économique promis par sa grande loi.

Les commentaires sont fermés.