Sylviane Bulteau nous répond

Parce que pour Sylviane Bulteau, les sites d’information ou les blogs, c’est compliqué, parce que la zone « commentaires », en bas de ces sites, c’est fort complexe, et parce que les trucs machins numériques, mis à part les taxer, elle ne sait pas trop comment procéder, elle a décidé, conformément au décret n° 2007-1527 du 24 octobre 2007 (fichtre), de nous demander un droit de réponse.

Pour situer, introduisons un peu de contexte. Hier, dans un vent de folie, mon blog et Contrepoints faisaient paraître deux billets, l’excellent du Parisien Libéral, et le second, de votre serviteur. En substance, nous y décrivions la question parlementaire de Sylviane Bulteau, député de la 2ème circonscription de Vendée, qui disait, in extenso, ceci :

Mme Sylviane Bulteau interroge M. le ministre des Finances et des comptes publics sur la concurrence que constituent certains sites d’annonces gratuites, notamment pour les professionnels de l’immobilier qui considèrent que celle-ci s’exerce de façon tout à fait déloyale, et même au détriment de l’État, en laissant s’installer un marché parallèle de l’immobilier. En effet, lorsqu’une transaction immobilière est réalisée par l’intermédiaire d’un professionnel, ce dernier pratique des honoraires qui sont assujettis à l’impôt (TVA). Ce qui n’est naturellement pas le cas dans le cadre d’un arrangement entre particuliers. Le principal site internet d’annonces gratuites en France, accessible sans inscription préalable, propose environ 260 000 annonces. Si l’on considère une somme moyenne de 6 000 euros HT sur ces transactions, à laquelle on applique 20% de TVA, on obtient 312 millions d’euros environ de manque à gagner pour l’État. La vente de particuliers à particuliers s’est donc indéniablement « professionnalisée » grâce aux nouvelles technologies. Aussi, elle lui demande quelle est la position du Gouvernement à ce sujet et s’il envisage de réglementer ces nouveaux usages.

Stupeur : voilà que notre amie Bulteau, parfaitement dans le moule socialiste, demande au gouvernement s’il va faire quelque chose pour règlementer tout ça. Et elle le fait en invoquant un manque hypothétique à gagner de l’État lorsque les particuliers s’organisent entre eux pour s’acheter et se vendre des biens immobiliers. Manifestement, Bastiat (député siégeant pourtant à gauche, Mme Bulteau), est resté lettre morte dans l’hémicycle.

Lisant l’analyse que j’en proposais, Sylviane a bondi (ou, plus précisément, son cabinet). Utilisant promptement l’argent du contribuable, il nous demande donc de publier sa réponse, que voici :

Une question que j’ai adressée au Gouvernement, relative à l’immobilier et à la vente de particulier à particulier, a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours. Voici quelques éléments de réponse que je tenais à apporter à ce sujet.

1°/ Sur la forme. Il s’agit d’une « Question au Gouvernement ». Cette procédure permet d’interpeller le ministre concerné par le sujet afin de connaître sa position ou celle du Gouvernement. Je le précise, car cela semble apparemment nécessaire, une « question au Gouvernement » n’est pas une proposition de loi. Elle n’appelle pas de décisions immédiates. Elle ouvre la porte à un débat et permet de faire « remonter » les préoccupations, les inquiétudes ou les interrogations qui viennent du « terrain », c’est-à-dire des particuliers, des professionnels ou des acteurs du secteur associatif. Oui, j’ai bien été sollicitée par un professionnel indépendant de ma circonscription qui est loin d’être un nanti ou le porte-voix d’un lobby. Ses inquiétudes sont-elles pour autant moins légitimes ?

2°/ En conséquence, et de façon plus générale, la très grande hostilité, voire la violence verbale parfois extrême, qu’a suscitée la publication de cette question démontre bien la sclérose actuelle du débat public. Est-il désormais impossible dans ce pays de susciter un débat ? Est-il désormais impossible de discuter d’une question, même sensible et complexe ? Avons-nous perdu toute capacité à nous parler sans nous lancer des anathèmes en pleine figure ?

3°/ Sur le fond, enfin, car c’est finalement le plus important. L’objet de cette question n’est pas de remettre en cause la vente de particuliers à particuliers. Il s’agit d’alerter sur les abus. Car oui, certains particuliers propriétaires de plusieurs logements, les louent ou les vendent uniquement via ces sites d’annonces. Des exemples de particuliers propriétaires d’appartements, organisés sous le régime de la SCI, qui louent via ces sites d’annonces et pratiquent illégalement des frais de dossier, il en existe désormais beaucoup dans les grandes agglomérations ou les zones touristiques. Ce faisant, ils agissent en agents immobiliers déguisés sans en subir les contraintes réglementaires ni en assumer les coûts. Internet a permis une « professionnalisation » de ces pratiques.

N’en déplaise, il y a donc en la matière un véritable sujet.

Voilà trois points qui méritent amplement quelques réponses.

Or donc, on apprend que l’intuition initiale était correcte : Sylviane, qui au passage ne mentionne nullement qu’elle est aussi administratrice de « Vendée Logement », a bien tendu l’oreille à un agent immobilier qui semble avoir tout compris à son métier et réclame qu’une taxe soit enfin assujettie à la méchante concurrence de sa profession (et sinon, pourquoi diable, ma brave Sylviane, introduire ce ridicule « manque à gagner » dans votre étonnante question ?), ou, à tout le moins, qu’il soit mis bonne fin à ces intempestives pratiques occultes entre particuliers consentants.

Manifestement, le souci n’était donc pas tant un manque à gagner de l’État qu’un groupe d’électeurs à ne pas perdre. Sur le principe, rappelons qu’introduire une taxe de plus entraînera inévitablement différentes distorsions de marché, et qu’elle amoindrira encore un peu le pouvoir d’achat de ses autres électeurs. Quant à une règlementation, on voit très bien que l’idée consiste essentiellement à créer autant de barrières que possible à l’entrée d’une profession, et, par voie de conséquence, à sabrer toute possibilité pour certains particuliers de gagner leur vie honnêtement. Si ce n’est pas du bon gros corporatisme qui tache, je ne sais pas ce que c’est.

Corporatisme

Mais Sylviane n’a pas fait ce calcul et a largement préféré poser une question introduisant à la fois la douloureuse question du « mankagagner », et, plus généralement, de savoir comment on allait bien pouvoir faire pour restreindre la liberté des individus de vendre et d’acheter leurs biens et propriétés privés. Toute cette belle liberté, ça gratouille, n’est-ce pas, m’ame Bulteau ?

Ici, c’est exactement les mêmes questions que posent, par le truchement de leurs députés, des patrons-taxis avec leur licence (« vite, taxons / règlementons Über »), les hôteliers (« Vite, taxons / règlementons AirBnB »), les commerçants divers et variés (« Vite, taxons / règlementons eBay ») et qui se résument toutes à une seule idée générale : la concurrence introduite par les nouvelles technologies est un insupportable affront à notre profession jusqu’alors protégée.

Vite, maman-État, aide-nous ! Protège-nous de toute remise en question ! Fais ce qu’il faut pour que les intermédiaires n’aient pas besoin d’innover, ni d’apporter un vrai plus à leur clientèle ! Vite, maman-État, amoindris tant que tu peux le pouvoir d’achat de ceux qui se passent de nous ! Vite, Sylviane, il faut sauver le soldat Cheval grignoté par la concurrence de la Voiture, ou, plus à-propos, le soldat Concessionnaire bouffé par les ventes de bagnoles entre particuliers ! Vite, Sylviane, aide ton électeur agent-immobilier qui aime tendrement le corporatisme, qui désire ardemment que le gouvernement légifère enfin contre ceux qui se passent de ses services ! En avant, Sylviane, luttons tous en cœur contre les technologies qui rapprochent les gens, les consommateurs des producteurs, les acheteurs des vendeurs, et qui leur permettent de survivre sous la pluie fiscale drue que les gouvernements, ces 40 dernières années, leur imposent !

À ces demandes incessantes des corporatistes, les autres Français, apprenant la question lourdement chargée de l’élue, n’ont pas apprécié la pilule. Habitués, sans doute, que ce genre de débats se terminent rapidement en proposition de lois idiotes puis en lois votées et en décrets scélérats, ils ont vivement réagi. Diantre, les remarques des uns et des autres sont poivrées. Palsambleu, les commentaires n’y vont pas de main morte !

Vertuchou, pour Sylviane, à l’évidence, des gens qui refusent de voir potentiellement leurs libertés amputées et vendues à la décharge la plus proche au prix de gros, qui expriment leur courroux et qui se fendent de billets acidulés, voilà qui est la marque d’une sclérose du débat ! Ventre-Saint-Gris ! D’habitude, lorsque le moutontribuable se fait tondre, lorsqu’on le mène gentiment à l’enclos dont il ne pourra plus sortir, il ne bêle qu’un peu. Pourquoi, d’un coup, ces cris et ces agitations ?

Voilà qui est fort mignon comme interrogation de la part de l’élue, qui découvre ainsi qu’un débat puisse être rude, sans fards, et qui expose vertement les désaccords des uns et des autres. Sylviane, vous êtes choquée par la très grande hostilité de certains Français à ce que l’État se mêle encore une fois de transactions parfaitement légales qui permettent à certains de s’en sortir en période de disettes ? Seriez-vous à ce point déconnectée de la réalité pour avoir oublié que les transactions de particulier à particulier sont déjà largement encadrées par des codes épais largement garnis de ces textes que vous nous pondez à un rythme stakhanoviste, vous et tous vos bruyants camarades, de droite et de gauche ?

Vous êtes délicieuse de naïveté, Sylviane. Pour la peine, je vais vous le dire avec un chaton mignon :

chaton mignon pour sylviane

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires281

  1. petit-chat

    De fait, le site d’h16 devient d’utilité publique puisque même les députés les plus intangibles (sinon les plus improbables….) s’y réfèrent. A quand la réduction d’impôt de 60% des sommes versées ? J’ai hâte de faire mon chèque, moi !

  2. Calgon

    Ohohoh, le beau communiqué d’un cabinet totalement déconnecté de la sacro-sainte « réalité de terrain » et qui vient lourdement (avec l’appui du tout puissant LeCodeCéLaLoi) nous dire que si on est pas d’accord ou que l’on émet quelques doutes sur la « question » (pas du tout orientée d’ailleurs), alors on est contre un « débat » (qui, manifestement, ne peut s’établir qu’entre gens d’accord entre eux).

    A la question numéro 2 de ce « droit de réponse », je répondrais par une autre question (oui, même si mes parents m’ont appris que ce n’est pas poli … une carrière en politique m’est peut-être ouverte, qui sait) : Est-il impossible d’évoquer le moindre point en France aujourd’hui sans y trouver le mot taxe ou réglementation, adjoint des adjectifs plus, nouvelle ou encore ?
    Vous constatez un malaise ? une concurrence déloyale ? Au nom de quoi n’est-il jamais envisagé dans ces conditions d’alléger la pression sur les professionnels, au lieu d’augmenter celle sur les « autres » ?

    Le chaton mignon est amplement mérité. Et du coup, je vais m’empresser de partager aussi ce billet, afin que le ridicule de la politique actuelle soit un peu plus exposée à la lumière du grand jour. Qui sait, peut être que, tel un vampire, une fois suffisamment soumis aux UV, tous ces saltimbanques finiront par se désintégrer.

    Et dire qu’on paye tous ces inutiles … Eh beh …

  3. NicolasPimprenelle

    TOUT SIMPLEMENT EXCELLENT !!!!

    Merci, cher H16, de rappeler à ces zélus, en notre nom à tous, que :
    1°) la démocratie passe maintenant par des voies détournées que ne controle pas « encore » l’Etat (mais jusqu’à quand, cependant …)
    2°) faire plaisir à une minorité d’individus, corporatistes ou lobbyistes, au détriment de la majorité c’est aussi un mauvais calcul électoral
    3°) hier, nous les avons élus par dépit mais demain nous les démissionnerons avec plaisir

  4. calc80

    Je propose quelques nouveaux Cerfa dont la France a bien besoin :

    1) Un Cerfa « débat » (accompagné d’un timbre fiscal de 30 euros) permettant d’exprimer un désaccord sur une question républicaine afin d’éviter aux questionneurs une montée de tension trop brutale en plein sommeil en chambre des députés ou sénat. Ce Cerfa exige de pleinement justifier le désaccord (au moins trois raisons différentes, argumentées). Tout abus d’utilisation de ce Cerfa fera l’objet de poursuites (à pied, en courant) dans un camp de redressement.

    2) Un Cerfa « réquisition d’indemnités », à destination des seuls députés et sénateurs, pour demande d’indemnisations par suite de violences verbales provenant de gens non informés des efforts louables de notre représentation républicaine à vouloir leur bien (« leur » désigne on ne sait qui, les députés ou sénateurs, qui sait ?). L’indemnité se calcule par facteurs (de 1 à 10) de 3500 euros. De par son autorité naturelle et imprescriptible, le député ou sénateur fixe lui-même le facteur selon sa conscience et ses besoins.

    3) Un Cerfa « commentaire », permettant à des habitants équipés de cette nouveauté que les experts missionnés par l’Etat appellent « Internet », ce truc plein de trous taxiques, de disposer d’un droit d’ajouter un commentaire dans un blog, où que se trouve son hébergement. Outre le commentaire lui-même, ce Cerfa doit préciser la nature et le niveau de violence du commentaire, l’appartenance ou non au parti présidentiel, le genre du commentateur (homme, femme, autre, inconnu), le genre du blog (gentil, méchant, très méchant, très très méchant), enfin l’identifiant utilisé par le commentateur lors de son dépôt de prose. Le Cerfa doit en outre renseigner le digicode de son appartement ainsi que la localisation de la gendarmerie la plus proche. Ceci facilitera le fatiguant travail de la police politique républicaine taxophole de notre beau pays.

    Tous ces Cerfa sont a remettre en trois exemplaires au commissaire politique local. « Le Cerfa te protège, utilise-le ». « Saint Cerfa, brillez pour nous ».
    Avec ça, on va se sentir beaucoup plus libres.

    1. jyb

      Ah oui, bonne idée le CERFA « commentaire ». Ca va dé-scléroser les débats.
      Surtout expédié en RAR et accompagné d’un timbre fiscal.

  5. petit-chat

    Ce n’est pas la seule bourde qu’elle a commise : une, bien à la mode, incitant bientôt les enfants à dénoncer leurs parents à la kommandantur :

    « Question écrite n° 63635 publiée le 9 septembre 2014
    enfants – maltraitance – lutte et prévention

    Mme Sylviane Bulteau interroge Mme la secrétaire d’État, auprès de la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, chargée de la famille, des personnes âgées et de l’autonomie, sur l’interdiction des châtiments corporels infligés aux enfants. Alors que nombreuses sont les études qui démontrent de façon indiscutable le lien entre violence éducative (gifles, fessées, humiliations verbales) et la maltraitance caractérisée, l’interdiction de toutes les formes de violences physiques et psychologiques dirigées contre les enfants n’a à ce jour pas encore été réalisée. Ainsi, elle souhaiterait savoir si le Gouvernement envisage à ce sujet de proposer une évolution de notre législation. »

    1. gameover

      Je me propose de réaliser une étude sur elle en lui mettant des baffes pour voir si elle change de comportement.

      (mais sa question n’est même pas en français correct et est incompréhensible)… re-baffe

    2. Nyamba

      Je me souviendrai toujours de ce reportage dans lequel une maman ours, à bout de patience, finissait par mettre une baffe à son ourson (et imaginez la baffe d’un ours. Ça doit picoter un peu.). Je demeure à ce jour très inquiète quant à l’équilibre psychologique de cet ourson, une fois devenu adulte. Il est temps que le gouvernement prenne une position ferme et définitive : à quand une législation pour les violences perpétrées d’animal à animal ?

    3. simple-touriste

      Et les études sur le lien entre violences politiques (impôts, taxes, vexations diverses) et la maltraitance caractérisée?

    1. petit-chat

      Un extrait, le meilleur selon moi, du lien de max :
      Copie 3

      « Chers Amis
      Considérant les données du problème, il est probable que la solution soit la suivante :
      I X TT = ATC
      (Indemnités) X (Temps Théorique restant à les toucher) = Absence Totale de « Cojones »

      C’est en fait un problème de physique-chime, car :
      1. Tout corps représentatif élu plongé dans une planque confortable n’a aucune velléité d’en sortir avant la fin programmée de ladite planque (Jour d’Election + 5 ans)
      2. Tout corps présidentiel élu de type socialiste ayant atteint la mi-mandat en battant des records d’impopularité et sans aucune perspective de rebond économique se caractérise par un immobilisme rugissant accompagné d’un serrage-de-fesses-pour-des-lendemains-qui-chantent.

      Et sans oublier la sacro-sainte règle numéro 3 :

      3. Tout socialiste se rendant compte de la vacuité de sa doctrine marxisto-généreuse-avec-l’argent-des-autres se heurtant aux réalités économico-sociales du pays, à savoir le non-consentement au plumage fiscal permanent, tend à s’auto-dissoudre mais une fois et une fois seulement après avoir rempli ses poches d’indemnités locales, régionales, nationales, les unes n’étant pas exclusives des autres. L’ex Sénateur Jean-Pierre Michel, par exemple, a découvert les bienfaits de la retraite une fois contraint de la prendre… parce que battu aux dernières élections sénatoriales…

      En conclusion :
      1. La probabilité d’une dissolution est proche de zéro, tant l’élu socialiste n’a pas vocation à se tirer une balle dans le pied, et encore moins dans la tête. Des calculs savants que je vous économiserai ici montrent en réalité que la teneur en courage d’un député socialiste est de l’ordre de 1 Angström de %, (1 Angström = 10 Puissance -12…).

      2. La probabilité de voir ce quinquennat se finir en Mac Carthysme est, elle, proche de 100%. Par Mac Carthysme, nous n’entendons pas la période anti-communiste étasunienne du siècle dernier mais plutôt la tentative d’art officiel du présent régime de la République Démocratique de France qui érige l’étron et l’excrément humain en oeuvre majeure.

      3. Enfin, également proche de 1, la probabilité de voir le bon peuple de France, qui se lève pour aller bosser (ou la partie de celui-ci qui aimerait beaucoup pouvoir le faire….) avoir besoin de s’oindre le fondement de toutes sortes de baumes apaisant tellement les dirigeants l’ont pris pour un canal de prélèvement obligatoire de type fiscal.

      Chers amis du Délanopolis, Cher Serge, merci à l’avenir de bien vouloir être précis dans vos énoncés : nous aiguiller sur un problème de maths alors qu’il s’agit d’abord et avant tout de physique-chimie, plus ou moins moléculaire, relève de la tromperie… Vous me direz qu’en ces temps troublés, on ne s’étonne plus de rien… Ainsi, pas plus tard que récemment, on m’a dit que la France avait un président et Paris un maire. C’est vous dire si certains nous prennent pour des cons. »

  6. Droopyx

    « a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours. »
    C’est la contribution des commentateurs à la sauvegarde du CNL par le biais de la taxe fleurie des toners et cartouches. !

    « Des exemples de particuliers propriétaires d’appartements, organisés sous le régime de la SCI, » …
    ce qui m’étonne c’est qu’à chaque fois que j’entends parler de SCI, il s’agit d’un politique… Ce serait donc eux ces vilains speculateurs qui prélèvent des frais de dossiers ?

    1. Higgins

      Entièrement d’accord. Il faudrait que je m’y intéresse moi aussi pour diminuer la spoliation dont je suis l’objet (IRx2 cette année. L’année prochaine?).

  7. yp

    (HS) Cri du coeur de hadeaupi : « Notre efficacité légendaire (19 condamnations) est menacée ! Le budget qui justifie notre existance est trop juste, c’est trop injuste ! Aboule le pognon, on veut des souuuuuuuus !  »

    pro.clubic.com/legislation-loi-internet/hadopi/actualite-735579-hadopi-bilan.html

  8. vegeta

    a l’intention de sylviane bulteau
    chère madame j’ai parcouru votre blog en lisant l’article traitant de la guerre Israël contre le hamas je tiens à vous clarifier certains point :

    1) Israël a reçu plus de 4000 missiles sans leurs moyens de protection (dome de fer) ils y auraient eu des milliers de morts coté israélien.
    2) l’armée d’Israël est la seul au monde qui prévient la population qu’elle va attaqué à un endroit précis ( un centre de commandement, un lieu ou sont tiré les missiles etc) en prévenant la population par tracts sms et même en appelant chez les gens sans oublier que Israël a demander a de très nombreuses reprises le hamas a cessez les tire de missiles
    3) le hamas a violé à de très nombreuses reprises le cessez le feu
    4) le hamas tirent des missiles aux milieux de la population en violation avec le droit international
    5) sur les 2000 morts la moitié sont des terroristes et les civiles morts sont du a cause du hamas qui refusaient que la population quittent leurs maisons pour fuir
    6) les femmes sont aussi des combattantes chose que vous sembler ignorer
    7) l’Egypte impose un blocus total a gaza sans que cela ne vous émeuve
    8) israel est rentré dans gaza pour faire cesser les tire de roquettes, en sachant que Israël avait offert gaza a l’autorité palestinienne qui c’est fait exterminé par le hamas qui a pris le contrôle de gaza par la force (plusieurs centaines de mort dans le conflit hamas vs autorité palestinienne)
    9)l’Afghanistan l’Irak le mali et la Centrafrique ne représente aucun danger pour la France pourquoi l’armée française tuent des gens et envoient des bombes sur des villages et des villes ou vivent des femmes et des enfants ?
    10) que ferais la France si des ennemis tiraient plus de 4000 missiles visant nos principales villes et tué notre population ?
    11) le hamas est classé « organisation terroriste » par plusieurs pays y compris des pays arabes le saviez vous ?
    12) vu vos connaissances approfondi dans ce conflit pouvez vous : me cité le nom d’un roi ou président palestinien avant 48 ? leur monnaie ? leurs textes de loi (civil et pénal) ? leur histoire ?
    13) en syrie pays victime d’une guerre civile ils y a des milliers de palestiniens morts tué par les « rebelles » ou par l’armée syrienne pourquoi n’en parlez vous donc pas ?

    1. petit-chat

      Ouais, c’est ça, les pôvres Israéliens persécutés par les populations à qui ont a pris leur pays.
      T’aurais dû lire comment les Américains, Canadiens, Américains Latins actuels ont pratiqué pour dégommer les anciens habitants.
      Mais c’est de bon ton d’être du côté du mieux armé. Voir BBB…

      1. Pat

        Tout ces méchants palestiniens, pourquoi ne restent-ils pas tranquilles dans leur enclos ? Et d’abord, ils n’avaient même pas de roi avant 1948, alors pourquoi ne pourrait-on pas les chasser et les massacrer ? Et puis laisser plus de 500 enfants jouer dehors et se faire tuer, quels parents indignes, ces palestiniens ! Et au moins, ils sont massacrés en dehors d’une guerre civile et par un pays civilisé, pas de quoi se plaindre. C’est vrai quoi, ils l’ont bien cherché, ils n’avaient qu’à pas être là. Etc. Etc.

      2. vegeta

        tu sait qu’arafat était egyptien ? tu sais aussi que les soit disant palestiniens ne sont que des immigrés en provenance de jordanie principalement et qu’ils sont venu sur la terre d’Israël pour travaillé ?
        le royaume de judas et d’Israel il y a plus de 3000 ans sa te dit quelque chose aussi ?
        tu sais qu’en Israël il y a environ 2 millions de musulmans et bizarrement ils n’y aucun problème ?
        tu veut discuter du fait qu’arafat n’a jamais voulu un état indépendant alors qu’Israël lui offrait gaza et la judée samarie ?
        tu veut qu’on parle de la visite de l’émir du qatar qui voulait faire de gaza un « mini dubai » a coup de milliers de milliards mais que les musulmans ont refuser pour converser leur statut de « pauvre victime » ?
        tu veut aussi que je te parle des massacres commis par l’état islamique avec les décapitations les viols d’enfants les lapidations les tortures ?
        on peut aussi parlé de la guerre d’irak et des millions de bombes lancer par l’Otan
        on parle aussi de la colonisation dénoncer par l’ONU de la france concernant la polynésie 🙂

          1. vegeta

            c’est assez intriguant les pro-palestiniens non jamais d’argument réelle et sérieux ils ne savent que parlé en jouant sur les émotions et comme je le dit toujours la vérité triomphe sur les mensonges et puis avec la presse gauchistes cela n’arrange rien

        1. Caton

          En Europe aujourd’hui il est impossible de discuter sereinement du conflit israélo-arabe. Presque 50 ans de propagande antisémite de la classe jacassante dans tous les pays européens, et quelques millions de colonisateurs mahométans, en sont la raison. Laisse tomber.

          1. Pat

            C’est vrai, ça. Pourquoi ne discute-t-on pas aussi sereinement du conflit judéo-nazi ? Surement à cause de cette incessante propagande pro-nazi depuis 50 ans !

            1. vegeta

              après la guerre de 73 (guerre de kippour) les pays arabes ont demandé et imposer à l’Europe d’être pro arabe et de soutenir les mouvements terroristes palestiniens en échange d’un prix du pétrole stable et bon marché et tu (vous) verrez bien que quand la France exploitera le gaz de schiste ( plusieurs milliards enfoui en France ) ou développera d’autre alternative au pétroles la propagande pro palestine cessera

              1. dede

                « ont demandé et imposer à l’Europe »

                Quand vous ne savez pas comment conjuguer un verbe, vous proposez une option au lecteur? Vos textes sont bourres de fautes, c’est un peu lourd : je suggere que vous ecriviez sous Word et donniez un petit coup de correcteur orthographique avant de copier/coller votre prose en commentaire.

      3. Caton

        Les civils israéliens ont été bombardés en effet, et pas par les palestiniens, mais par un mouvement terroriste islamiste qui tue bien plus de palestiniens que d’israéliens.

        Je peux comprendre que tu soutiennes le peuple palestinien. Mais Israël n’est pas le pire ennemi du peuple palestinien : le Hamas et le Fatah sont aujourd’hui les oppresseurs de ce peuple. Ils l’instrumentalisent autant que la Ligue arabe l’a fait depuis 1948.

        1. Quiet Desperation

          J’ai lu quelque part que les analyses ADN des juifs sépharades et des arabes palestiniens avèrent des origines parfaitement identiques… alors… le problème est insoluble à vue humaine… on ne se hait et se massacre bien qu’entre cousins… mais il y a un aphorisme que j’aime bien : « la plupart des Etats ont une armée ; Israel est la seule armée qui a un Etat »…

          1. pi31416

            A l’origine cet aphorisme concernait la Prusse, et non pas Israel, qui d’ailleurs n’existait pas plus que l’Allemagne, ou… la Belgique !

    2. Théo31

      14) Les Jordaniens occupent une partie du « territoire » palestinien, mais comme ce ne sont pas des sionistes, ils ont le droit.
      15] Hamas = Frère musulmans = nazis

      1. vegeta

        16) Israël construit (bénévolement) des maisons uniquement pour les bédouin musulmans dans le désert du neguev mais la presse socialiste accuse cette acte de colonisation
        17) Israël soigne des milliers de musulmans (palestiniens syriens jordaniens bref de partout et gratuitement
        18) Israël fournit gratuitement et sans interruption l’électricité à gaza
        19) chaque jours des tonnes de nourritures et matériel passent d’Israël à gaza
        et le meilleur pour la fin 20) le hamas appellent à la guerre mais leurs chefs sont tranquille caché dans des hôtels 5 étoiles dans des pays du golfes à boire du champagne et à coucher avec des escorte-girl de luxes

  9. RBF

    Je viens de lire le billet dans sa totalité, j’en reste muet. H16, on dirait bien que tu n’as pas que des amis. Ce qui ne m’étonne guère, mais je ne pensais pas que tu avais des relations pour le moins privilégiées avec nos stars du gouvernement !

    Un blog que j’ai découvert parfaitement par hasard est consulté par nos élus du plus haut rang. Des élus qui s’intéressent à une poignée de libéraux silencieux, qui ne cassent rien et qui n’injurent personne. Qui ne font que dire une vérité manifestement pas bonne à dire dans un régime qui se veut de plus en plus totalitaire…

  10. Jean Level

    Toutes ces « professions réglementées » qui préfèrent se battre pour qu’on impose leurs entraves à leurs concurrents, plutôt que d’utiliser leur énergie pour demander à être libérés de leurs propres entraves.

  11. Aristarque

    En fait pour qu’un débat ne soit pas sclérosé aux yeux de notre représentante, il faut et il suffit qu’on soit d’accord avec elle. La question qui reste est de savoir si on peut encore parler de débat à ce stade…
    ON en apprend tous les jours en Socialie!

  12. Aristarque

    Des exemples de particuliers propriétaires d’appartements, organisés sous le régime de la SCI, qui louent via ces sites d’annonces et pratiquent illégalement des frais de dossier, il en existe désormais beaucoup dans les grandes agglomérations ou les zones touristiques. Ce faisant, ils agissent en agents immobiliers déguisés sans en subir les contraintes réglementaires ni en assumer les coûts. Internet a permis une « professionnalisation » de ces pratiques.
    Donc si les mots ont encore un sens partagé par tous et entériné par les dictionnaires de référence, le propriétaire qui a plusieurs biens agit comme un agent immobilier sans carte professionnelle dès lors qu’il s’occupe de gérer ses affaires tout seul comme un grand et comme son droit de propriété lui en confère apparemment mais seulement théoriquement, pleinement la faculté…
    Donc moi qui maintient en état un lot de tas de ferraille sur roues, j’agis comme un garagiste marron quand je leur fais l’entretien ou des réparations…
    Donc mon voisin, quand il reçoit des membres de sa famille à manger, il se comporte comme un restaurateur non patenté…
    Je ne sais pas pour vous mais moi, j’ai l’impression que des prisons par centaines vont être nécessaires pour rééduquer tous ces déviants qui font rien que de sucrer de la belle et bonne TVA dodue et dégoulinante à ce pauvre monsieur Etat qu’a plus un kopeck pour ses fins de mois, outre d’empêcher d’honnêtes prestataires de service de bosser…
    De véritables pourvoyeurs de chômage qu’ils sont ces infects propriétaires…

    « N’en déplaise, il y a donc en la matière un véritable sujet. » Le rédacteur de cette réponse d’anthologie n’a pas entrevu qu’il y en avait un superbe, de sujet de mécontentement ??? :mrgreen:

    1. gameover

      D’autre part je me demande bien quelle pourrait être l’intérêt d’un propriétaire de percevoir des frais de dossier si le bail est fait en privé, mais même s’il percevait 50E pour la rédaction du bail, je ne vois pas où serait le problème puisque ce sera toujours moins cher que des frais d’acte notarié ou des frais d’agence.

      Les frais de dossier ce sont en général les marchands de liste qui font cela et ils y ont intérêt puisque c’est leur ressource principale.

  13. Aristarque

    Oui, j’ai bien été sollicitée par un professionnel indépendant de ma circonscription qui est loin d’être un nanti ou le porte-voix d’un lobby.
    Et un petit coup de lutte des classes en loucedé…
    Zorro Bulto se doit de venir au secours d’un pauvre agent immobilier claquant du bec qui contemple de méchants multi-propriétaires agir seuls comme des grands en se passant de ses services…
    Mais Zorro Bulto ne semble attribuer cette situation qu’à ce seul fait. L’avalanche de réglementations, type loi Duflot, de ponctions, type hausse de taxes en tous genres, la baisse du pouvoir d’achat après passage des hordes fiscales d’Attila, n’ont évidemment aucune responsabilité dans la situation de son pote agent immobilier. Le recul constant depuis des trimestres des ventes immobilières ne résulte que de ces vilains multipropriétaires, c’est sûr…

  14. Aristarque

    Voulant explorer le CV de la dame, j’ai cliqué par erreur sur le lien de son blog comme député.
    C’est de la langue de bois, niveau olympique !…
    La lèche d’allégeance envisagée comme un des beaux arts !…
    Si vous voulez éclater de rire tellement c’est trop, allez-y!
    Je recommande les pages « ne pas confondre sérieux budgétaire et austérité » (sic) ou « Normal 1er (CDLR): deux ans de présidence courageuse » (resic)

    1. gameover

      J’y suis allé hier soir et moi aussi je me suis senti concerné par cette attaque homophobe… et du coup j’ai repris 2 fois des moules…

    2. petit-chat

      Question : « un chef de l’État courageux, combatif et à l’initiative »
      Réponse : François Hollande : 2 ans de présidence courageuse
      Apprenant : sylvianebulteau.fr

      Pas vu à la télé (j’en ai pas) mais sur son site.

  15. Wane

    « Oui, j’ai bien été sollicitée par un professionnel indépendant de ma circonscription qui est loin d’être un nanti ou le porte-voix d’un lobby. »

    Franchement, il a une réaction de gagne-petit, le professionnel indépendant qui n’arrive pas à vendre face aux particuliers et il ferait sans mieux de se professionnaliser plutôt que d’aller pleurer dans le giron d’un député.

  16. bidibul

    Je suis syndic. Parmi mes copropriétaires j’ai plus de 10 marchands de sommeil, qui souvent viennent pleurer parce que les charges sont « élevées » (les immeubles où investissent les marchands de sommeil sont dégradés et nécessitent beaucoup de travaux).
    Bien entendu, il ne déclarent pas de revenus fonciers, logent 3 à 6 personnes dans 40 m² (probablement 1000-2000 € de revenus par appart) et ne font aucun travaux de rénovation (beaucoup d’appart sont des taudis), causant de réguliers dégâts des eaux.
    La dernière fois, l’un de ces marchands de sommeil m’a donné RDV à l’immeuble. Il se plaignait de payer beaucoup de charges. Il parle mal le français. Un (abru.i) de socialo verrait bien dans cette scène le pôôôôôôvre Français d’origine étrangère étranglé par le méchant syndic white heterosexual male exploiteur et mangeur de chatons. Ce copropriétaire avait eu le culot monstrueux de venir avec sa voiture : une Mercedes neuve toutes options intérieur cuir couleur crème très très haut de gamme…. Il possède plusieurs immeubles, qui doivent être gérés avec la même honnêteté.

    Si Mme Bulteau veut récupérer de l’argent, qu’elle attaque les marchands de sommeil, qui ai-je besoin de le rappeler (si, j’ai besoin de le rappeler aux socialos), sont des hors-la-loi, par exemple en donnant une prime aux syndics pour balancer les copropriétaires fraudeurs.

  17. hop hup

    Dans son dernier livre attali ne concoit plus aucune solution pour la france vu la qualité de nos hommes politiques et estime que notre seul salut resident dans l immigration.
    Il definit les resignes reclamants que moi j apelai des zombies et que je faisait parti de ceux qui essayait de survivre.
    Les resignes reclamants sont ceux qui feignent de croire nos hommes politiques et qui attendent tout d eux reclamant priorités derogation et avantage et qui lorsqu ils sont decut par un parti, ils courent vers un autre avant que celui la, puis encore un autre, de plus en plus extremes, ne les déçoivent a leur tour.
    Résignés a ne pas choisir leur vie reclamant quelques miettes a leur servitude.
    J ai honte de ce que j ecris .issus de l immigration de seconde generation j aime la france mon pays mais ne voyant aucune issue car le nb de resignes reclamants ne cesse d augmenter…je ne sais plus quoi faire ou penser.Ayant un patrimoine je songe et de plus en plus a tout claquer et vendre pour partir comme le disait attali dans un pays qui captent le plus de non resignes reclamants pour y faire une vraie depocratie pour y fonder une famille avec un avenir.actuellement je ne songe meme pas a faire des enfants qd javai entendu la senatrice ps qui disait que les enfants n appartiennent pas aux parents.

    Avez vous lu ce livre ?qu’en pensez vous?
    Sommes nous voué a quittez la france si nous voulons survivre, proteger le peu que l on a pour assurer un futur descend a nos enfants?
    Merci de ne pas me juger je m interroge

    atilla est plutôt mal placé pour donner des leçons sur le manque de courage des politiques ,vu qu’il vient de la même école ou il a été former que le politiques.

  18. Higgins

    Les propos de l’impétrante sont cités sur BFM Business ce matin à 8h36. Stéphane Soumier a noté le caractère très précis de la « question » et a subodoré l’exigence d’un texte en préparation. Il a cependant fait remarqué qu’il y avait peu de chance que ce texte soit adopté… maintenant.
    Comme beaucoup de ses confrères si ce n’est tous, ce député n’est qu’un sous-marin de l’administration et du gouvernement et ne défend aucunement les intérêts de la population qu’il est censé représenter face aux prétentions exorbitantes du Léviathan.

  19. Aristarque

    Cette dame Bulteau, dans les justifications de ses épanchements épistolaires, indique donc avoir dans ses électeurs de rares vertueux prêts à tout et au reste afin d’ avoir des occasions d’ acquitter de la TVA pour compenser le faible niveau des taxes… Enfin, c’est ce qu’ elle dit maintenant… Quelqu’un de son canton aurait-il eu la bonne idée de conserver sa profession de foi ? (qu’ on rigole un peu plus de sa fille) :mrgreen:

  20. Calvin

    Je n’ai pas eu le temps de vérifier, mais il me semble que pour le paquet de questions idiotes que Sylviane B. pose, le gouvernement ne daigne même pas répondre. C’est dire le niveau catastrophique de cette élue.

    1. Calvin

      Et selon la logique étatiste, ce serait très logique.

      Promis, si ma mère taxe mon argent de poche, ça va tatanner grave.

      J’exigerai une augmentation de 120% et une indexation sur l’augmentation du smic, namého !

  21. Krek.

    Excellent article. Marre des professionnels qui – au lieu d’améliorer leurs services ou baisser leur prix – se tournent vers la politique ou même la justice pour casser les affaires des nouveaux concurrents. La Loi Hoguet, pour eux, c’est un ‘dôme de fer’ contre ces méchants sites immo entre particuliers. Tu sais il y a même un mouvement parmi les AI qui veut simplement interdire les transactions entre particuliers? http://blog.immogo.com/…/concurrent-de-son-propre…/

  22. Jonathan

    Sa manière de dire « ce pays » montre déjà bien à quel point elle semble déconnectée de la France, pour ne pas dire francophobe.. Car quand le ton devient aussi méprisant, on peut se poser la question.

  23. Olivier

    Propriétaires de toutes les cafetières, unissez-vous!

    Pour la cafetière, c’est encore plus facile de déterminer le revenu fictif que sa détention procure. Dans un bar, et sans être assis, le café vaut, généralement, 1,20 euros. Même avec un modèle de cafetière à capsules, le café, à la maison, revient à 35 centimes. Considérant qu’un couple de deux adultes, boit, chez, lui, au moins quatre cafés par jour, le gain est quand même de 1.241 euros par an… Et il échappe à l’impôt ! Et comme peu de gens achètent leur percolateur à crédit, il n’y a même pas lieu de déduire les intérêts d’emprunt. Considérant que chaque ménage dispose d’une cafetière, un peu à l’instar d’un téléviseur, cela nous fait une base imposable de plus de 3 milliards !

    La suite ici:

    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20130918trib000785790/imposition-des-loyers-fictifs-mais-ou-va-t-on-.html

    Retenons donc que tant que la chienlit est a l’heure au rendez vous, Il y a matiere a des baffes …

  24. vigneron

    deux questions:

    – Il y a vraiment un « t » à « Bulteau »?

    – Sinon avoir un « vrai débat » signifie t’il toujours: créer une taxe supplémentaire?

    Je demande…je suis bête!

  25. Ciderking

    Puis-je suggèrer à monsieur petit-chat de changer la photo de son profil (que je trouve fort drole au demeurant) mais visiblement, celle-ci perturbe la file des commentaires… (cf échanges entre Monsieur Vegeta vs Monsieur petit chat)
    En effet, il me semble que cette photo de profil fasse déconnecter la file de commentaires… genre dérapage sous incontrolé vers des sujets proche de l’insoluble…
    j’ose affirmer que si Monsieur H16 souhaite ouvrir la réaction sur le sujet à l’issue d’un article (très souvent extremement bien pondu), il est en droit de disposer de son absolue liberté à le permettre ou non (c’est son blog merde ! oups pardon !)
    Très amicalement, bien à vous, avec tout mon respect, je vous aime, si si…

  26. Ecole Maison

    Ajoutons ce point léger. On lit dans le propos de la députée : « Car oui, certains particuliers propriétaires de plusieurs logements, les louent ou les vendent uniquement via ces sites d’annonces.  »
    Et alors ? Quel est le problème ? Sont-ce les agences immobilières qui vous mandatent ?
    Rappelons à la dadame que le Bon Coin vend plus de logements que Century21 et même, trouve plus de travail que Pôle-Emploi…

Laisser un commentaire