Ségolène Royal, réchauffement climatique, recyclage et n’importe quoi

Comme je le mentionnais dans un précédent billet, l’opinion publique mondiale a de plus en plus de mal à gober tout cru le dogme d’un réchauffement climatique provoqué par les méchants humains avec leurs rots plein de dioxyde de carbone, les prouts méthanés de leurs bovins et les effluves toxiques de leurs voitures. Cependant, rassurez-vous : pendant que les doutes s’accumulent, en France, le gouvernement continue de bétonner sa position, quitte à ce que ce soit autour de ses propres pieds avant d’aller nager en pleine mer.

Libération et son inénarrable Sylvestre Huet, l’approximatologue officiel du climat, n’en ont pas parlé. Le Monde et Stéphane Foucart, le chef d’orchestre des instruments à vent météo, se sont fait raisonnablement tous petits, en sifflotant et en parlant d’autre chose. Mais pourtant, on trouve pas mal d’articles d’une presse un peu moins veule (et surtout nettement moins subventionnée par les appareils d’État), qui expliquent que la situation n’est finalement pas si catastrophique que ça, et — mieux encore — qu’elle se dirige plutôt vers un refroidissement.

Qu’on soit d’accord ou non avec ces nouvelles conclusions, qu’on prendra de toute façon avec les pincettes maintenant d’usage pour les prévisions climatiques, il est goutu de constater que la presse (anglo-saxonne ici) n’hésite pas à rappeler ce que la presse française fait tout pour cacher :

Despite the original forecasts, major climate research centres now accept that there has been a “pause” in global warming since 1997.(…) The changing predictions have led to the UN’s climate change’s body holding a crisis meeting…
Malgré les prévisions initiales, les grands centres de recherche climatique acceptent à présent qu’il y a eu une « pause » dans le réchauffement depuis 1997. Ce changement de prévision a obligé l’organisme des Nations Unies (le GIEC) a tenir une réunion de crise.

al gore climate change

Bref : pendant que le reste du monde commence à comprendre que toute l’excitation malsaine autour du climat aura surtout servi à une petite clique pour ratisser des fonds, des subventions, de l’aura médiatique (et une place au soleil), pendant que des éditoriaux de plus en plus nombreux apparaissent dans les médias internationaux pour remettre un peu les pendules à l’heure, rassurez-vous, l’exécutif français, pédalant vigoureusement de ses petites jambes de serin, garde le cap.

Et si le message réchauffiste commence à sentir un peu la sueur et la misère, au moins n’est-il pas perdu pour tout le monde. En plus, ça tombe bien : si balancer des inepties énormes finit par nuire à la carrière d’un politicien Outre-Manche ou Outre-Atlantique (on a vu Obama se débattre de plus en plus mal dans le récent scandale Gruber), en France, il n’en est rien.

D’une part, l’actualité fourmille tellement de petites phrases idiotes de la part de tous nos politiciens, quel que soit leur bord, qu’il est objectivement difficile de faire la recension exhaustive de tout ce qui leur passe par la tête, courants d’air inclus. D’autre part, on l’a compris, la presse nationale se garde bien de détailler les bêtises des uns et des autres lorsqu’ils font partie du Camp du Bien. Pas question de se tirer une balle dans le pied, voyons. Et lorsque la presse se fend d’une petite polémique, c’est parce que la cible est facile et que le sniper du journal saura qu’il ne prend aucun risque.

Malgré tout, ça n’empêche pas de tomber, parfois, sur des pépites. Ainsi, grâce au Ségorama (en Mondo-Diffusion presque permanente), le recyclage des chants liturgiques climato-réchauffistes continue sans faiblir pour la Dame du Poitou. Et cette fois-ci, c’est sur France-Info que la galipette sémantique aura pris place, avec un magnifique double salto arrière carpé et final en plat du ventre et du nez pour Ségolène Royal qui, s’exprimant sur Rosetta et Philae — un sujet qu’elle ne maîtrise même pas de loin — aura sorti ce magnifique chapelet de saucisses bien pensantes, climato-conscientes et citoyennes :

« C’est extraordinaire ce qui vient de se passer. C’est une prouesse européenne qui vient de se réaliser dans la conquête de l’espace. Nous allons peut-être en savoir plus sur l’origine de la vie humaine car cette comète est restée en dehors du réchauffement climatique, c’est une avancée fondamentale. (…) Les informations que l’on pourra en tirer nous permettront d’agir plus efficacement afin de protéger notre planète commune, car c’est là le but de cette mission. »

Voili, voilà, la comète est restée en dehors du réchauffement climatruc, youkaïdi, youkaïda, la mission Rosetta visait à protéger notre planète, patati, patata, Ségolène est payée par nos impôts. Prenons le temps d’une saine respiration.

stupid

Fouyaya, pas de doute, c’est encore un paquet de grosses bêtises format Famille Nombreuse que Mme Royal vient d’expurger de son système, d’une seul coup, sans prévenir. Pourtant, M’ame Ségo, une vague recherche rapide sur les interwebs ou l’intérêt même passager aux trivialités de la mission Rosetta vous aurait évité de sortir l’une de ces bourdes qui ne pourra même pas passer à la postérité tant votre production personnelle est intense. Tous ceux qui se sont un peu intéressés à Rosetta savent que sa mission consistait à analyser les propriétés physiques et la composition chimique de 67P/Churyumov-Gerasimenko — « Tchouri » — dont, comme toutes les comètes, on ne connaît qu’assez peu la formation et la composition. Autrement dit, on est très très loin du réchauffement terrestre, à un demi-milliard de kilomètres même, et protéger « notre planète commune » à partir de ce qu’on aura récolté comme données sur Tchouri relève de la plus parfaite fantaisie foutraque d’une personne qui parlait encore une fois sans savoir.

Mais qu’à cela ne tienne. Si cette ministre peut réaliser une telle performance au sujet d’une sonde spatiale, croyez-moi, elle en est aussi parfaitement capable concernant des infrastructures bien plus terre-à-terre comme ces satanés portiques Ecomouv’ de malheur — que la peste soit de ce contrat trop bien verrouillé, pourtant signé par Cazeneuve en son temps — dont il va bien falloir trouver à s’occuper un jour ou l’autre.

Rappelons que le Réchauffement Climatique, qui se dégonfle de par le monde, a servi d’excuse officielle pour l’installation scandaleuse de portiques de taxation, avec un beau contrat entre la société Ecomouv et l’État dont les épais fumets de capitalisme de connivence ont fini par exploser au museau de nos élites devant la vindicte populaire. Rappelons que Ségolène, depuis qu’elle se retrouve avec ce contrat dans les pattes, tente de se propulser loin de cette situation désagréable avec les mêmes mouvements de nageoires inutiles qu’une baleine désemparée entreprendrait sur un banc de sable ministériel et irritant. La dernière fois, probablement prise en embuscade au micro d’une radio, elle avait envisagé de rendre les autoroutes gratuites (mais un peu taxées tout de même), dans la confusion habituelle qui caractérise ses propos.

sego aime le gratuit

Et cette fois-ci, n’ayant toujours pas trouvé de solution réaliste à son problème, elle propose un grand recyclage de printemps. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se taxe : sapristi, et si on donnait les portiques à la gendarmerie pour monitorer les petites voitures et les gros camions ? Par exemple, ces coûteux bidules en acier pourraient servir pour mesurer les embouteillages ou prévenir les intempéries… Parmi d’autres pistes, que nous n’évoquerons pas, mais qui pourraient comprendre par exemple et sans grande imagination, prendre des photos des plaques d’immatriculation, horodater, faire des calculs de durée et en déduire la vitesse moyenne, charge ensuite à l’administration de faire parvenir l’amende inévitable à la bonne personne. D’autant que la ministre, tout en excluant clairement que ces portiques deviennent des radars (ménonbiensûrzinquiétezpas), a spécifié dans la foulée :

« Je veillerai à ce qu’il n’y ait aucun gaspillage et qu’effectivement cette technologie puisse resservir, et donc, ça va nous faire des entrées financières. »

Des rentrées financières amenées par la gendarmerie qui prévient des intempéries et mesure des embouteillages (sur des portions où, d’ailleurs, il n’y a que très peu d’embouteillages), voilà une proposition qui ne manque pas d’une dose certaine de foutage de gueule, et qui, comme les dépenses et autres transitions énergétiques pour lutter contre un réchauffement climatique anthropique chimérique, amènent doucement l’enfumage dans le niveau astronomique, ce qui permet de rejoindre gracieusement Rosetta. C’est génial, tout est lié, tout est dans tout et inversement, et remettez-nous en une lichette M’ame Ségo.

Et encore une fois, rassurez-vous. En France, tout finit par des chansons et des factures aux contribuables.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires222

  1. Le Gnôme

    En France, le réchauffement climatique est un dogme, et les dogmes, ça ne se discute pas. C’est la Sainte Parole de l’Etat, qui est omniscient et omnipotent.

    Vous êtes priés de vous incliner et de verser le contenu de votre portefeuille pour la quête.

    1. Deres

      D’ailleurs Ségo parle de ré-utiliser les portiques éco-taxe ! Sans flicage évidemment mais la gendarmerie serait intéressé, allez comprendre !!!

      Et on nous parle d’une vignette de circulation des poids lourds sur le réseau autoroutiers donc une troisième version de l’éco-taxe, en plus de l’augmentation du diesel !!! On a du mal à suivre cette fin de la hausse des impôts tellement cela se met à défiler !

    2. René de Sévérac

      Au fait, à propos de réchauffement,
      regardez l’astuce de Belges qu’on prend, en France, pour des billes :
      ils disposent de sept centrales nucléaires dont trois sont en révision.
      De ce fait ils annoncent des problèmes de chauffage/éclairage pour cet hiver.
      Ne serait-ce pas un test pour analyser la réaction de la Belgique-Bobo ?
      S’éclairer à la bougie, se chauffer au bois … nostalgie !

  2. Kazar

    Je continue à m’interroger sur ce qu’elle sait sur Toumou 1er pour avoir réussi à forcer ce dernier à lui donne un poste de Ministre…

              1. Nice-oliver

                Un truc à remplacer le conseil des sinistres du mercredi par une partouze ça!!!

                M’étonnerait pas que DSK pointe (aussi!!!) son nez…

      1. Nemrod

        J’ai toujours dit qu’un type qui se tape un tel engin sans y être contraint ne pouvait nous amener que des malheurs.
        Personne m’écoute…

        1. sam00

          C’est pas faux …

          Mais bon, regardez l’ensemble de la classe jacassante (pardon, politique) fraônçaise, et dites moi lequel ou laquelle n’est pas dans le même cas?

  3. David

    Le « Ségorama » : j’ai cru à une blague, ou à un site satirique.

    Mais non, c’est du sérieux : c’est un site consacré tout entier à chanter les louanges de Ségolène (et qui n’hésite pas à diffuser ses pires âneries).

    Le plus hallucinant, c’est la devise affichée en haut de la page d’accueil ; accrochez-vous, c’est du lourd : « Revenons aux fondamentaux de la démocratie : le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple ! ».

    ho misère ; je retourne me coucher …

    1. max

      Ah ouais ! Le site existe vraiment, c’est pas du Gorafi, et maintient la sortie sur la comète hors du réchauffement climatique. Mais peut être que Fleur est plus au courant, tandis que Segobricolage a lu Modiano… Finalement, je suppute que ce gouvernement est constitué d’extraterrestres envahisseurs, il n’y a pas d’autre explication.

      1. nocte

        Si c’est satirique, l’admin fait en sorte que ça ne se voit pas du tout, et j’admire la prouesse, surtout que le nom de domaine existe depuis 2007.

    2. MadeInCH

      Comme le rapelle de WEC, ça ne peut PAS être « par le peuple » et « pour le peuple ». Car le peuple est trop bête et ne voit pas assez loin.

  4. Aristarque

    Vos billets sont pas d’jeu, H16! Prendre Segogol comme héroïne est disposer ipso facto, d’ un réservoir débordant d’ inepties à haut degré d’ idiotie. Un impôt ou une taxe ne meurt jamais en Grance, même si sa naissance n’ a pas eu lieu. Nous aurons donc une écotaxe relookée qui tapera tout le monde roulant directement et non plus indirectement… 😥

    1. royaumont

      C’est vrai, on ne peut pas tenir le même niveau de déconne, même en se forçant !
      La comète non soumise au réchauffement climatique, il fallait oser. Le portique écotaxe recyclé en mesure statistique qui va rapporter de l’argent sans servir à verbaliser, c’est … surréaliste.
      Question stupide : elle est réellement folle à lier ou elle s’amuse à se foutre de nous ? Ou alors considère-t-elle que Mollusque 1er est soluble dans le ridicule ?

      1. Aristarque

        Misère! La contagion gagne du terrain! La comète soumise au réchauffement climatique terrestre , telle est la proposition de Segogol, et non pas comme vous l’ écrivîtes , l’ inverse… 😐

        1. Aristarque

          Aïe, aïe, aïe! Las ! C’est moi qui suis atteint du mal que je crus déceler chez autrui. Je n’ai plus qu’ à regagner ma thébaïde à moins de me réincarner en Eustache de St Pierre…

      2. vodkaman

        royaumont 18 novembre 2014, 13 h 05 min

        …Le portique écotaxe recyclé en mesure statistique qui va rapporter de l’argent sans servir à verbaliser, c’est … surréaliste.

        j’appelle cela de la promesse de politicien gascon alcoolique…

  5. Aristarque

    Entre nous, pour des soces éthérés désintéressés des viles contingences terrestres, taper financièrement les autres est une doctrine permanente. Taper sur les autres aussi, d’ ailleurs…

  6. Bisphénol

    Excellent billet !
    Un autre guignol de la même espèce : Jack Lang. Hier soir sur Europe 1, à la question de Taddeï sur l’espérance de la jeunesse française, voici la réponse (à peu près, je suis désolé, je n’ai pas noté exactement ce que racontait cette tanche) : « je crois qu’il y a une envie de plus d’Etat »…
    Je me suis étranglé avec ma quenelle.
    Je me suis fait une autre réflexion en écoutant ce cuistre : ce sont toujours les mêmes que l’on entend à la radio (ils ont un passe permanent ?) : Attali, Lang, Morin… Une brochette de types qui n’ont jamais rien foutu de leurs 10 doigts mis à part les fourrer là où ils ne devaient pas les mettre.

        1. Bisphénol

          oui entre autre. Il a aussi crée la fête de la zicmu. En fait, il n’a crée que des fêtes. Un vrai comité des fêtes à lui tout seul – avec les subsides qui vont avec. Of course.

    1. Nemrod

      Je l’ai déjà dit.
      La Tanche est un poisson discret et paisible qui fait sa vie sans faire chier le moins du monde ses congénères.
      Je trouve insultant pour le cyprinidé en question de le comparer à cette vieille raclure de bidet.
      Merci d’en tenir compte.

  7. lolo

    En effet ségogole se trompe, la comète à bel et bien subit le réchauffement climatique vu que l’on m’a toujours enseigné que les comètes sont des boules de glace et de neige sale, sublimé à l’approche de notre astre.

    et même pas de traces de névés, même sur les hauteurs ! Tout a fondu !

    Il faut étendre la taxe carbone aux extraterrestres ! salauds de pollueurs !

      1. Nemrod

        Non !
        On pense que les martiens avaient beaucoup trop de flatulences en se nourrissant presque exclusivement de flageolets.
        D’ou effet de serre, désastre, catastrophe.
        C’est prouvé.
        Je l’ai lu sur Segorama .

        1. MadeInCH

          « Je l’ai lu sur Segorama ».
          .
          Je vais la ressortir, celle-là!
          .
          _LA_ phrase de référence qui cloue les becs. (pas encore les ongles).

  8. Pat

    La partie la plus navrante, c’est quand même : « Nous allons peut-être en savoir plus sur l’origine de la vie humaine », comme si une comète contenait des petites graines de vie prêtes à ensemencer un monde rencontré par hasard. C’est bien connu, la vie n’a pas pu apparaître sur terre toute seule sans un petit coup de pouce d’on ne sait quels aliens…

    1. MadeInCH

      Que des comètes aient pu apporter la base de la Vie biologique sur la Terre, éventuellement…
      Même si j’ai du mal à comprendre
      (Pourquoi apparition là haut et pas dans la mer? Comment résister à l’entrée dans l’athmosphère??? … )

      Que les comètes soient à l’origine de la vie Humaine spécifiquement… Heuuu…

      Giotto a montré que c’est Halley qui a apporté Adam et Lilith sur Gaïa! C’est prouvé!

      1. royaumont

        @MadeInCH : une théorie suppose que les comètes auraient pu être une source importante d’apports en carbone sur Terre. Cet élément étant fondamental au développement de la vie, il est donc possible qu’elles aient joué un rôle à une étape de ce processus.

        traduction en Ségorama : « si vous avez la chance de m’avoir, c’est que l’univers a été conçu pour qu’un objet céleste me conduise jusqu’à vous »

    2. bob razovski

      « Nous allons peut-être en savoir plus sur l’origine de la vie humaine »

      maismaismais…

      Moi qui croyais que c’était le socialisme, bon, grand, et magnifique qui était à l’origine de la vie humaine, le reste n’étant qu’animalerie et bas instincts. On m’aurait menti ?

      A moins que la comète soit socialiste.

      Car la politique socialiste en matière d’économie, de social, de transport, de justice, de défense, de. (etc etc…) ressemble fort à tirer des plans… sur la comète.

  9. Higgins

    A part brasser du vent, je vois mal quel est le rôle dévolu à Eolienne Impériale. Sa dernière saillie sur les portiques Ecomouv force le respect en matière de bêtise et de foutage de gueule institutionnel. Elle illustre parfaitement ce que Philippe, notre psy préféré (http://psychotherapeute.blogspot.fr/) énonce dans son dernier billet: « …la réussite à un concours(ici l’ENA) n’est qu’un process auquel même les baudets (NB: du Poitou, les baudets même si ces braves animaux ne méritent pas pareille engeance) sont admis et en aucun cas une preuve de grande intelligence… ».

  10. Christophe

    Enorme. Je n’avais pas vu ses perles au sujet de la comète.

    La Folle Du Poitou est ainsi définitivement en orbite.

    Encore un effort, et elle quittera notre système solaire, puis notre galaxie.

    Ségolène c’est Interstellar à elle toute seule, mais sans les wormholes.

    1. MadeInCH

      Vu qu’il faudra 40’000 ans à Voyager pour s’approcher à 1.5 année-lumière de la prochaine étoile… Il y a espoir que la demi-vie du Ségolonium entrainera une disparition de cette matière AVANT que la Poitoufolienne puisse endommager autre chose dans le système multiversel.

  11. pi31416

    Elle est belle, Marie-Ségolène, photoshopée en Femme-Qui-Rit (Victor apprécierait). Il ne lui reste plus qu’à se teindre en bleue. Bleue, blanche, rouge, ce sera la nouvelle Marianne truiecolore.

  12. pouf pouf

    En ce moment tout me tend, tout m’énerve, pour ne pas craquer je ris comme christophe lambert, enfin pas maintenant … il s’est fait prendre avec besson, ça va pas chier, ils feront une transaction, mais ça fait quand même chier, pauvre christophe, c’était une belle arnaque encore. Le hub-esson de roissy, le T-mille à luc. C’est con quand même, le mec se refait à l’international en deux fois, un petit coup avec de vieilles stars pour attirer les plus jeunes, puis un gros succès avec une étoilette fraiche plus tard, son prénom féminisé en guise de titre, et paf, le gouvernement français lui tombe sur le râble, c’est la guigne, non ? Hier matin, bêtement, j’allume la radio avant de me doucher, et là, soudain, j’entends éberlué qu’annie dalgo se fout pas mal qu’on construise la tour triangle ou pas. M’écrié-je dans un glouglou ? N’est-ce pas la même personne qui faisait entendre à qui le souhaitait qu’elle se foutait bien de l’accord du conseil et que la construction se tiendrait de toute façon ? Pourquoi se tendre inutilement alors qu’on en devient bilingue français/billevesées ? Pour prendre un dernier exemple, encore plus préoccupant, je n’ai même plus de café …

  13. Calvin

    Juste une remarque factuelle : il aurait fallu inverser rots et prouts dans la liste : les bovins libèrent plus de GES par leurs rots que leurs pets.

      1. vodkaman

        il fallait bien occuper les membres (pourquoi en même temps que j’écris ce mot, je pense « têtes de nœuds » ?) de celle qui a planché sur la taille optimale du réservoir des toilettes

  14. Deres

    Au sujet de l’autorisation « turbo-libérale » de Macron des trajets en, autobus, j’ai détecté un petit hic. Si la loi va certes les autoriser, elle va continuer à les soumettre à une autorisation administrative par une autorité locale des transports. La situation ne va donc pas changer car au sein de ces instances se trouvent la SNCF et le conseil régional qui finance les TER … Donc tout ce petit monde va s’entendre pour ne pas faire de « méchantes » concurrences « tueuse de chatons mignons » aux lignes SNCF vers Paris et aux TER vides coûtant des milliards de subventions annuellement. On sent bien venir que les seules lignes autorisés seront celles ramenant des clients vers les gares existantes au profit des intéressés.

    Encore une réforme macronesque qui ne sert que de paravent au désastre et qui fera pschitt dans un an ou deux avec strictement aucun changement en France.

    1. gameover

      D’ailleurs la SNCF en réalité sous-traite toutes ces lignes de bus au privé. On se demande où est l’utilité d’un service soi-disant public dans ces conditions.
      Surtout que pour rattraper leurs coûts internes astronomiques le service public asservi le privé en créant autant de travailleurs pauvres et des conditions de travail déplorables : cf la SNCF mais aussi La Poste et en final tous ceux qui travaillent en sous-traitance d’administrations publiques ayant un monopole.

  15. Calvin

    Cette idée de recycler les portiques serait, dit-on, imposée pour ne pas que leur démontage revienne cher à l’Etat.
    Or…
    Je ne sais pas vous, mais je suis prêt à démonter un max de portique, et, ce, gratuitement pour l’Etat.
    Et il y a un paquet de gens dans mon cas.
    Cette solution est la moins coûteuse : pas de centres de contrôle à déployer, pas de maintenance future de ces portiques…
    Soyons citoyens : aidons l’Etat à faire des économies !

    1. gameover

      J’ai vu un chiffrage de 5ME pour 150 portiques environ pour le démontage.

      Rien que la maintenance d’une structure inerte et dangereuse coûterait plus que ça en quelques années. Faut vraiment que les caisses soient vides.

      1. Deres

        Pur pipeau démagogique. Quand il s’agit de claquer de l’argent par centaine de millions pour des conneries, il n’y a jamais de problème. Mais là, 5 millions ce serait trop … A mon avis, leurs fumeuses idées de réutilisation coûteront facilement des dizaines de millions en nouveaux développements …

        1. Higgins

          Talonnette 1er s’est distingué avec ses panneaux radars qui indiquaient la vitesse. Ça a coûté la peau des fesses à installer et à démonter pour remettre les panneaux précédents.

      1. Calvin

        Étapes suivantes…
        Commençons par ces trucs. Ensuite, si quelques centaines de radars peuvent y passer, ce serait un soulagement pour tous.

  16. Borgowrio

    Vu a la télé … Alléluia ! la Chine et les U.S.A. ont promis de réduire leurs émissions de machin-truc . Voyez , même eux s’y mettent , preuve que la France a raison . Sauf que nos gauchos-editorialistes se gardent bien de dire que 84 centrales à charbon ont été mises en service en 2014 en Chine et qu’on a lancé la construction de 36 centrales nucléaires . Tout ça fournira une énergie à 40 € le méga-W ( toutes taxes) alors que l’éolien couterait 135 € ( toute subvention) ça ne fait rien , c’est l’état qui paye .

    1. gameover

      La Chine il me semble qu’elle s’est juste engagée à ne plus augmenter ses émissions à partir de 2030… mais sans donner de chiffres. Ce sera donc la valeur de 2030.

      1. Higgins

        Oui, les dirigeants chinois ne prennent pas de risque. Ils sont nettement moins c… que les nôtres (ce n’est pas trop difficile vu le niveau. N’oublions pas que nos clowns ont voté la trop fameuse loi de transition énergétique, ce qui est l’indubitable marque d’un crétinisme poussé). Ils n’oublient pas, eux, les chinois, que lorsqu’on mélange le blanc et le jaune d’un oeuf, il ne reste que du jaune.

        1. bob razovski

          Exact !

          Le réchauffement climatique peut engendrer un réchauffement, un refroidissement, voire même, un rien du tout.

          Je joue le réchauffement, je gagne c’est évident (*)

          (*) Serait-ce un alexandrin ?

      1. MadeInCH

        Mais nooonnnn!!! C’est globâââ!!!!
        Bien sûr, il peut y avoir des pics de frois exceptionnels, justement dûs aux dérèglement climatiques induits par le raîchauffement, mais sur l’ensemble de la planête, c’est un réchauffement tout de mêhêhêhêmmme!!!

  17. sam00

    Euh … comment dire H16 … merci pour ce moment …
    J’ai le cerveau qui m’a fait une erreur système ce matin à cause de ça!

    C’est pas possible! La comète est restée en dehors du réchauffement climatique! Non .. Arg … Reboot …

    Pardon, j’arrive pas!
    Et le journaliste qui lui sort « vous êtes très forte … je suis scotché, c’est remarquable » … j’arrive pas à dire si il se fout de sa tronche ou si il est sérieux! Mais le rictus est tel que je pense qu’il se retient de rire en ayant entendu l’abomination qu’elle vient de dire …

    Un grand moment en tout cas. Pour le coup, j’ai sauvegardé la vidéo au cas où elle viendrait à disparaître!

  18. NicolasPimprenelle

    Un sacré couple de winners :
    elle : la gratuité des autoroutes, c’est une bonne idée
    lui : ça ne coute pas cher puisque c’est l’Etat qui paye !

    Il a fallu que la France attende le 21ème siècle pour assister à ça.

    Il y en a un paquet qui doivent se retourner dans leur tombe : Louis XIV, Louis XVI, le général …

        1. MadeInCH

          Y zon oublié celui de LibreOffice.
          Bientôt le nouveau traitement de texte de l’assemblée : IPCop!
          Pour remplacer « edlin » encore d’usage de nos jours.
          .
          Je ne sais que dire. Seulement tenter d’ironiser…

  19. Bof

    J’avais loupé la Ségolitude du jour: la comète qui échappe au Réchauffement Climatique. Merci H16 !
    Ségo est la quintessence de l’homo politicus français: juste préoccupé par la prochaine phrase qu’il va sortir devant le premier micro qu’on lui tend. Au delà, elle ne sait plus. Le néant.

    Puisque la comète la passionne, et que le vide est son domaine, je propose qu’on l’envoie sur Tchouri avec sa pelle et son saut nous étudier le réchauffement climatique. Foucart et Huet l’accompagneront pour témoigner.

  20. Nyamba

    Entre ça, et la campagne promotionnelle vidéo de la CGT, j’ai un sentiment diffus de « WTF???!!?? » qui m’habite. Si c’est ça, l’élite de la nation, je veux changer de planète…

        1. Nocte

          xD

          Ah oué… Là… réussir à se faire passer pour Yoda alors que se sont les premiers à utiliser la violence, la haine, la colère, la casse, la menace, etc…

          Ah oué…

          Enfin… la vidéo estampillée « promoted » juste en-dessous s’ intitulait Night Call – Triple Homicide, merci DM, j’ai trouvé çà assez en accord avec mon humeur.

  21. Dexter

    Personnellement je suis sûr que Audiard a bien connu Sego, elle était très jeune mais il a tout de suite flairé son phénoménal potentiel. C’est pour lui rendre hommage qu’il a écrit sa célèbre réplique: « Les c.. ça ose tout, c’est même a ça qu’on les reconnait ».

    1. nocte

      C’est connu depuis perpète, mais l’immonde le découvre aujourd’hui…

      Aller, dans un an, ils découvriront, peut-être, que les impôts, charges et taxes sur les sociétés sont payés par le client final.

      1. Calvin

        Ils pourront bien l’avouer, ils n’auront plus les moyens de montrer que charges patronales et salariales sont prises sur le salaire des employés…

    2. gameover

      Ce n’est pas une inflexion du Monde, c’est juste parce que c’est une étude de l’INSEE.

      Bien lire que ce n’est pas une histoire de 25 à 30 Euros mais 60 à 80% de l’aide qui part dans une inflation des loyers.

      Le dernier paragraphe est calamiteux sur la solution à apporter : car si elle n’est pas globale elle aura un effet catastrophique… mais bon, si les socialistes savaient apporter une solution aux problèmes qu’ils créent, ça se saurait.

      Le mieux serait une baisse de 20% de l’aide tous les ans.

      Il fût un temps où la caisse d’alloc était largement excédentaire. Au lieu de baisser les cotisations employeur on a distribué la cagnotte et on a mis à contribution la caisse pour des charges peu en rapport avec son objet… maintenant la caisse est en déficit…

  22. LECOMTE René

    Ces merveilles de technologie, quitte à aider la gendarmerie, on pourrait les déplacer dans les zones sensibles (ou de non droit qaund on ne manie pas la nov langue). Les gendarmes pourraient efficacement surveiller ces zones dans lesquelles ils n’osent (ou ne peuvent plus aller faute de soutien politique) !
    Je sais, ils seraient brulés plus rapidement que par les bonnets rouges, et sans aucune condamnation, de surcroit…

    1. Calvin

      Un jour, un politicien dira que ces portiques serviront à surveiller les apprentis djihadistes, et ce jour – là, il y en aura beaucoup qui goberont et seront d’accord…

  23. Jazzman

    Sondage :
    Personne ne doute qu’un petit bidule à panneaux solaires puisse envoyer des photos à 500’000 km ?
    Surtout qu’on a fait construire une antenne de 35 m de diamètre rien que pour ce genre truc, si c’est pas une preuve.

        1. gameover

          Oui l’émetteur de Voyager fait 18.3 W et doit être à 20Mds de km maintenant.

          Celui de Rosetta (orbiteur) doit être de 1W (500M de km).

          Personne n’en parle mais le gros fail de cette mission est que l’ESA n’a pas la technologie de générateurs thermoélectriques à radioisotopes à Uranium 238 qui permet de se passer des panneaux solaires et de disposer de plusieurs centaines de watt : 470W à l’origine sur Voyager et environ 300W actuellement).

          Autre gros fail consécutif : même si Philae arrive à voir le soleil il faudra déjà que la température interne de l’atterisseur remonte au-dessus de 0°C avant que l’électronique redémarre… mais si elle prend le soleil un peu trop rapidement elle pourrait fondre avant d’avoir assez de jus pour gérer sa clim.

          Y’a pas à dire… celui qui maîtrise l’énergie, c’est le boss.

          Pour info, à l’origine la NASA faisait partie du projet et il y avait un retour de mission.

          Concernant les signaux radio on arrive à capter des signaux d’une puissance de 10^-18W c-a-d 0.0000000000000000001W et il suffit effectivement d’avoir une antenne balaise sur terre : celles qui suivent voyager font 70m de diamètre.

          C’est un autre fail de la mission Rosetta, l’ESA ne peut suivre la mission de manière autonome que 12 heures par jour. Pour le reste il aurait fallu louer les antennes américaines… et donc les détourner de leurs missions. Habituellement les antennes sont dédiées H24 à leur mission et donc construites spécialement dans ce but. D’où les blancs dans la réception des données de la sonde, blancs qui ne sont pas uniquement causés par l’occultation de l’atterisseur.

          Euh… ça fait beaucoup de fails…

          D’où les

          1. Deres

            Le problème avec les générateurs radioisotopique est qu’ils contiennent des matières très radioactives de type plutonium. Un échec au lancement devient dès lors très critique avec dispersion de ces produits. On ne s’en sert donc généralement que pour les missions très lointaines où les panneaux solaires ne marchent tout simplement plus. Pour Curiosity sur Mars, leur usage était justement contesté.

            Au sujet des antennes, il faut noter que pour les missions lointaines de type Voyager ou Pluto, les sondes possèdent des antennes aussi grandes que la sonde soit le maximum possible.

            1. gameover

              Oui l’antenne de Voyager fait 3.7m.

              Bah sinon la question ne se pose pas pour les générateurs… vu qu’ils n’ont pas la techno dixit wiki :
              « Cette technologie n’étant pas disponible en Europe…. »

              Faut être gonflé pour utliser un atterrisseur qui a des panneaux solaires qui ne fournissent que 10W à 3UA du soleil (dans de bonnes conditions d’orientation: fail) et ne compter donc que sur des accumulateurs de chaleur pour climatiser.

              Quand on pense que Voyager n’était prévu pour fonctionner que 5 ans (si mes souvenirs sont bons) et que 37 ans après il fonctionne encore… vive l’obsolescence programmée !

          2. Jazzman

            Avez-vous un lien, ou une piste quelconque pour vos 10^-18W ?
            Il me semble qu’il faudrait pouvoir comparer cela à une puissance de bruit, donc savoir aussi de quelle bande passante de signal on parle ?
            Donc finalement quelle est la puissance de bruit/Hz dans les antennnes dont vous parlez ?

            1. gameover

              C’est sur le site du Jet Propulsion Laboratory :

              « Data from all the instruments are transmitted to Earth in real time, typically at 160 bits per second, and captured by 34- and 70-meter Deep Space Network stations. After data are transmit- ted to JPL, they are made available to the science teams located around the country for processing and analysis. Voyager mission controllers still talk to and/or receive data from the Voyagers every day. The signals are very dim now. The Voyager transmits signals at about 20 watts — the power of a refrigerator light bulb. By the time the signals get to Earth, their power has diminished to a fraction of a billion-billionth of a watt. »
              _________________
              Donc 10^-18W.
              Je mets le lien dans le message suivant.
              Vu la distance ils n’utilisent plus que la bande X à environ 8.4 Ghz (avec une antenne de 3.7m à 48.2db) ce qui donne 316.95 db d’affaiblissement d’espace libre en comptant 20Gkm de distance (sauf erreur de calcul hein !).

              Les 160 bits par seconde c’est uniquement pour le temps réel sinon j’avais lu sur un autre document que les données stockées sont actuellement envoyées à 1.4Kbps.

                1. Jazzman

                  Merci. Je crois avoir compris que votre raisonnement est que puisque la NASA/ESA nous dit qu’ils recoivent un signal, c’est la preuve qu’on peut recevoir un signal aussi faible. Pourquoi pas ? Mais je les trouve quand même très discrets sur le niveau de bruit. Muets même.
                  J’ai quand même trouvé un chiffre sur le site astrosurf, mais une phrase m’a fait tiquer  » comme en radioastronomie » disent-ils.
                  Or la radioastronomie s’occupe de signaux constants pendant…pff…longtemps. Donc leur bande passante tend vers zéro.
                  Ce qui fait que je ne sais pas que penser de tout ça…

                  1. gameover

                    Oh de la désinformation ?

                    Perso je ne suis pas surpris vu les progrès fait dans les transmissions radio numériques avec entre autres l’interférométrie, la précision des horloges et la qualité des antennes (rendement, directionnel).

                    Il semble qu’avec ses techniques et en se calant sur un quasar on arrive à avoir la position de Voyager à un mètre près.

                    Toutes les infos expliquant les techniques mises en oeuvre sont sur le DSN (Deep Space Network) opéré par le JPL.

                    1. Jazzman

                      Le fond de ma pensée c’est qu’un grand nombre de ces « Deep Space Communications » sont bidons car elles sont physiquement impossibles en terme de rapport signal sur bruit et surtout avec la bande passante prétendue.

                  2. Jazzman

                    De la désinformation ? Même pas mal.
                    Vous parlez d’interférométrie, de précision des horloges alors que je pose une question toute bête sur le rapport signal sur bruit…
                    D’ailleurs le rendement des antennes est une simple question de géométrie, je ne pense pas qu’il ait beaucoup changé ces 50 dernières années (en parlant de désinformation).
                    Et justement à cause du développement des transmissions numériques, je crains que le bruit radio-électrique ait plutôt augmenté sur notre planète et dans l’espace proche (satellites de télécoms).
                    En surfant je suis tombé sur la description des 2 sondes Viking qui s’étaient posées sur Mars en 1976 et avaient déjà envoyé des photos. La vérité si je mens sur la tête de ma soeur. Sans ces fameuses technologies développées depuis. On dirait du Jules Verne tourné vers le passé.
                    J’avais déjà fouiné sur le site du JPL et ça me faisait plutôt penser à un catalogue publicitaire, mais je vais y retourner voir puisque vous me le conseillez…

                    1. gameover

                      Bah justement l’interférométrie permet d’augmenter, et d’une l’amplitude du signal et de 2 de discriminer le signal dans le bruit et de 3 la résolution donc la provenance géographique du signal.

                      Les horloges utilisées sur Voyager étaient déjà ultra précises pour les années 70 (10^-12s sur 100s de mémoire, les horloges césium n’existant pas à cette époque)… je ne connais pas trop ton niveau en radio mais quand tu dois chercher un signal et que tu as un super signal de synchro avec un quasar connu, une position connue des émetteurs-récepteurs, une horloge précise et un débit en modulation de phase de seulement 160 b/s, un code permettant un gain de 8dB et une fréquence qui n’a pas été choisie par hasard, des récepteurs à très faible bruit (165dBm 10Hz)… c’est quand même plus facile de chercher un signal là où on doit le trouver.

                      D’autre part ne pas oublier que les récepteurs sont dans l’hémisphère sud et donc dans des zones très peu perturbées par le bruit radioélectrique ambiant. J’ai eu l’occasion d’utiliser une station radio astronomie amateur (mm) en Australie dans le désert avec moins de 0.5mm de pwv, le silence et la pureté du signal est assez impressionnant.
                      ___________
                      Comme ce fil de discussion est peut être suivi par d’autres, l’interférométrie dans le domaine de la radio permet en couplant 2 ou plusieurs antennes paraboliques de quelques dizaines de mètres de diamètre distantes de 20 km de disposer vituellement d’une antenne de 20km de diamètre. La qualité directionnelle d’une antenne (sa résolution angulaire) dépend entre autres de son diamètre. Plus on ferme l’angle, moins on est sensible au bruit ambiant. Mais cela nécessite un traitement numérique du signal. En mettant plusieurs antennes en réseau d’un bout à l’autre de la Terre on peut éliminer presque complètement le bruit proche vu que la partie commune des signaux reçues c’est juste le signal. La distance étant différente entre chaque antenne ou système d’antennes et l’origine du signal on peut se focaliser facilement sur la source car la durée du trajet est différente, d’où la nécessité d’avoir des horloges super précises.

                      C’est un peu le même raisonnement qui est mis en oeuvre avec le principe du GPS : c’est le temps de parcours d’un signal qui permet de connaître la distance d’un mobile par rapport au satellite. En faisant une triangulation on a la position du mobile à l’intersection. Pour info une erreur d’un nano seconde (10^-9s) peut conduire à une erreur de plusieurs mètres.

                    2. Calvin

                      Vraiment passionnant.
                      On utilise tellement la technologie qu’on en oublie que c’est mille et une choses mises bout à bout !

                    3. gameover

                      …sinon la distance de Mars à la Terre (pour les sondes Viking) va de environ 55 à 400 millions de km. Aucun rapport de près ou de loin 🙂 avec Voyager qui est à 20Mds de km puisque c’est à ce sujet que je parlais d’un signal de l’ordre de 10^-18W.

                      D’ailleurs elles émettaient prinipalement en bande S ce qui était permis par la faible distance.

                    4. gameover

                      @ jazzman
                      Tu opposes les technologies de Viking (lancement 1975) et de Voyager (1977) … mais à 2 ans près elles ont été lancées à la même époque… j’avais pas réagi !

                    5. Jazzman

                      Comme ce fil de discussion est peut être suivi par d’autres, je précise que l’interférométrie est utilisée en radioastronomie et pas du tout pour les communications qui étaient le sujet de la discussion.
                      Les horloges au césium ont été inventées en 1955, prises comme étalon en 1960 et commercialisées sous forme de rack par Hewlett-Packard en 1964.
                      Alors dire qu’elle n’existaient pas à l’époque de Voyager, c’est du grand n’importe quoi.
                      La vérité c’est que ça n’est d’aucune utilité dans un cas comme celui-là, le césium ne servant qu’à contrôler la dérive absolue d’un oscillateur à quartz.

                    6. gameover

                      Ah bah ça faisait lontemps que je n’étais pas tombé sur un … [là j’avais mis un gros mot]… et bien c’est fait jazzman avec un double award… et certainement un prix Nobel…

                      Interférométrie :

                      Extrait du site Deep Space Network de la NASA (Canberra Complex – Australia)

                      « • VERY LONG BASELINE INTERFEROMETRY
                      The purpose of the Very Long Baseline Interferometry (VLBI) System is to provide the means of directly measuring plane-of-the-sky angular positions of radio sources (natural or spacecraft) , DSN station locations, interstation time and frequency offsets, and Earth orientation parameters. »

                      cdscc.nasa.gov/Pages/antennas.html

                      HORLOGE AU CESIUM :
                      On a certes commencé à construire des horloges atomiques bien avant le lancement de Voyager mais ce n’est qu’en 1967 que la seconde atomique a été définie par rapport à la fréquence du césium mais aucune horloge ne donnaient le même temps à tel point qu’il faut faire une moyenne entre un panel d’horloges dans le monde et que l’heure du GPS avance actuellement de 16s par rapport à l’UTC, nécessite d’être compensée et il faut dans chaque satellite 4 horloges de 2 types différents Césium et Rubidium. Les horloges sont également sensibles à la différence de gravité même sur Terre suivant l’altitude (un peu chiant quand même pour un truc qu’on envoie dans l’espace) mais aussi à la température car la référence est le zéro absolu (1997).

                      Lien pour tous ces problèmes :
                      en.wikipedia.org/wiki/Second#Modern_measurements

                      Il y a un programme de la NASA qui porte bien son nom « Primary Atomic Reference Clock in Space » qui devait être testé sur l’ISS en 2008 mais je ne sais pas où ça en est… (voir lien ci-dessous) donc les maser hydrogène/rubidium (stables sur quelques heures) et les oscillateurs tels que ceux de Voyager ont encore de beaux jours devant eux.

                      en.wikipedia.org/wiki/Primary_Atomic_Reference_Clock_in_Space

                      have a good day !

                    7. gameover

                      (suite de ci-dessus)…
                      J’aime bien enfoncer le clou….

                      Sur l’interférométrie appliquée aux spacecrafts (et non uniquement aux sources radio naturelles) :

                      Wiki > Huygens (Cassini étant l’orbiter de Huygens sur Saturne mais la liaison décrite ici a lieu directement avec l’atterrisseur)
                      « Very large radio telescopes on Earth were also listening to Huygens’ 10-watt transmission using the technique of very long baseline interferometry and aperture synthesis mode. At 11:25 CET on January 14, the Robert C. Byrd Green Bank Telescope (GBT) in West Virginia detected the carrier signal from Huygens. »

                      JPL Deep Space Network (en haut à droite de la 3ème page) :
                      jpl.nasa.gov/news/fact_sheets/DSN-0105.pdf

                      « When a single antenna is unable to capture a spacecraft signal by itself, the network uses a tech- nique called “arraying” to combine the signal from two or more antennas. The improvement in perfor- mance from arraying may be the only way to capture an extremely weak signal, or, in some cases, to allow for a higher data rate. The network’s ability to array its own antennas together, as well as arraying with antennas from other agnecies, has been used several times to increase the science data capture from deep space missions.  »

                      Lien sur les horloges du GPS qui est géré par le DoD (département de la défense américain) :

                      usno.navy.mil/USNO/time/gps

                      En final, ce qu’on appelle horloges atomiques ne sont que des systèmes relativement stables sur des intervalles de temps assez courts et donc utiles pour faire de la synchronisation de trames lors de communications ou du calcul de position mais seulement après avoir donné un top zéro commun, chacun ayant alors la même heure relative devant quand même être compensée localement à cause des phénomènes de gravité ou de la relativité ou même de la tectonique des plaques (effets de marée).
                      Sur uniquement la relativité l’erreur en 24 heures due à la vitesse d’un satellite et la différence de gravité est de 40 micro secondes soit 12 km quand rapporté à la vitesse de la lumière.

                    8. Jazzman

                      Tu aimes bien enfoncer le clou…dommage que tu n’aies pas remarqué que tu te l’enfonces dans le pied…

                    9. gameover

                      Je dois dire Jazzman que ton intervention et sa finalité devraient te faire te poser certaines questions et éventuellement consulter un spécialiste :

                      Tu fais part de ton doute (légitime pour un profane) concernant la possibilté d’obtenir des communications radio avec des spacecrafts très éloignés, tu demandes des liens sur des infos que j’ai communiquées et expliquées sommairement pour des profanes au cas où… puis tu viens affirmer tout de go 🙂 et comme un pro (sans même demander un lien sur les infos comme précédemment) que l’interférométrie en communication radio n’existe pas et que les horloges dans ce cas là ne servent donc à rien.

                      C’est drôle ou dramatique, c’est selon.

                    10. Jazzman

                      Je voulais voir si éventuellement quelqu’un avait d’autres arguments que de la bouillie pour gogos. Il semble que non.

                    11. Jazzman

                      Le fond de ma pensée c’est qu’un grand nombre de ces « Deep Space Communications » sont bidons car elles sont physiquement impossibles en terme de rapport signal sur bruit et surtout avec la bande passante prétendue.
                      (pardon pour le doublon, je me suis embrouillé dans les niveaux)

                    12. gameover

                      Des amateurs allemands ont formé le projet de recevoir les signaux en provenance de Voyager 1.
                      Ci-dessous la feuille de calcul de la transmission.

                      Reception of Voyager 1 the best DX ever!
                      http://www.uhf-satcom.com/misc/datasheet/dh2va.pdf
                      ______________
                      La déclaration officielle sur le site de Amsat :

                      « On 31 March 2006, it is the AMSAT-DL / International Office team for the first time been able to receive the US space probe Voyager 1 with the plant in Bochum. The distance covered at this time was 14.7 billion km and set a new record for AMSAT-DL and the International Office Bochum. The received signal was clearly identified by the Doppler shift and the position in the sky. Furthermore, the receiving frequency was measured by means of a rubidium frequency standard and compared with the data from NASA. »

                      http://www.amsat-dl.org/index.php/pressemedien-othermenu-87/press-releases-othermenu-144/86-voyager-1-empfangen
                      ______________
                      Les félicitations du JPL de la NASA

                      « JPL Voyager Flight Team congratulates AMSAT-DL »

                      http://www.amsat-dl.org/index.php/news-mainmenu-97/142-jpl-voyager-flight-team-congratulates-amsat-dl
                      ______________
                      En 2009 la NASA demande à ce collectif d’amateurs de les aider et d’enregistrer les données émises par des sondes étudiant les vents solaires car ils sont un peu débordés.

                      « In January 2009, we received a call from NASA by for assistance when receiving the « Space Weather » data of the two STEREO (Solar Terrestrial Relations Observatory) -Raumsonden was advertised. »

                      http://www.amsat-dl.org/index.php/news-mainmenu-97/169-weltraumwetterausbochum
                      ______________
                      Une bonne base documentaire en accès libre en pdf sur les communications :

                      http://descanso.jpl.nasa.gov/monograph/mono.html

                      Deep Space Communications and Navigation Series

                      Volume 1
                      Radiometric Tracking Techniques for Deep-Space Navigation

                      Volume 2
                      Formulation for Observed and Computed Values of Deep Space Network Data Types for Navigation

                      Volume 3
                      Bandwidth-Efficient Digital Modulation with Application to Deep-Space Communications

                      Volume 4
                      Large Antennas of the Deep Space Network

                      Volume 5
                      Antenna Arraying Techniques in the Deep Space Network

                      Volume 6
                      Radio Occultations Using Earth Satellites: A Wave Theory Treatment

                      Volume 7
                      Deep Space Optical Communications

                      Volume 8
                      Spaceborne Antennas for Planetary Exploration

                      Volume 9
                      Autonomous Software-Defined Radio Receivers for Deep Space Applications

                      Volume 10
                      Low-Noise Systems in the Deep Space Network

                      Volume 11
                      Coupled-Oscillator Based Active-Array Antennas

                      Volume 12
                      Low-Energy Lunar Trajectory Design

                      Volume 13
                      Deep Space Communications
                      _____________
                      Tout un tas de liaisons établies par des amateurs vers les sondes envoyées par la NASA. Quelques liens sont morts mais sont faciles à retrouver sur les sites. C’est comme ça que j’ai trouvés ceux de AMSAT.

                      http://www.uhf-satcom.com/oldnews.html

                    13. Jazzman

                      Merci pour ces liens. Notez que c’est ce que je vous avais demandé au tout début, mais vous avez préferé passer d’abord par l’insulte [retenue] et divers enfumages, dont l’interférométrie.
                      Je me doute bien que vous ne faites pas ça parce que vous êtes gentil (j’aurais pu dire altruiste, mais ce serait moins drôle). Je vais donc étudier cette doc, car je n’ai pas d’a-priori, dans tout enfumage sérieux il y a des morceaux de vrai dedans.
                      Peut-être qu’il y a une vraie sonde spatiale quelque part de temps en temps. Mais pas les bidules décrits par la NASA et dont le contribuable a payé jusqu’au dernier boulon de magnétomètre. Je mettrai un lien dans mon post suivant.
                      Votre premier lien est un site d’amateurs allemands. Sérieux. Radôme de 20m, récepteur cryogénique à 189 K qui compte recevoir la porteuse non modulée de Voyager 1 (SNR de 8 db à 1 Hz de bande-passante)…
                      Ils ne parlent pas de bruit radio-électrique, faut croire que yapa. Bon, d’autres s’installent dans le désert australien où le silence est impressionnant sans le moindre passage crachotant de satellite militaire russe…Va savoir…

                    14. Jazzman

                      http://nssdc.gsfc.nasa.gov/nmc/masterCatalog.do?sc=1975-075C
                      Extrait :
                      Communications were accomplished through a 20 W S-band transmitter and two 20 W TWTA’s. A 2-axis steerable high-gain parabolic antenna was mounted on a boom near one edge of the lander base. An omnidirectional low-gain S-band antenna also extends from the base. Both these antennae allowed for communication directly with the Earth.

                      Donc 20W en bande S et une antenne omnidirectionnelle permettent de communiquer avec la Terre depuis Mars. C’est la NASA qui le dit.

                    15. gameover

                      Mon insulte « retenue » était la juste réponse à ce que tu venais de dire et sinon tu manques pas d’air, je ne m’appelle pas google.

                      Et je vais arrêter là… je regrette déjà de t’avoir instruit comme dirait Audiard.

            1. gameover

              Oui c’est pour cela que j’ai écrit Rosetta (orbiteur) pour la puissance d’émission mais n’empêche que les batteries HS là sont celles de Philae et les occultations sont tour à tour celles de Rosetta (orbiteur) / Philae et celle de Rosetta / Terre.

      1. MadeInCH

        Plus l’émetteur est faibe/loin, plus l’antenne réceptrice doit être grande.
        .
        Sur Terre, on peut faire des émetterus puissants pour que même une sonde lointaine avec une « petite » antenne puisse nous entendre.
        .
        Mais l’énergie est coûteuse là-haut. Alors il est préférable de placer sur une sonde un émetteur « pas trop puissant » et de faire des groOosses antennes sur Terre.
        .
        Et oui, je crois à l’Homme sur la Lune en 1969. De plus, des télescopes assez puissants en trouvent les traces.
        .
        Concernant le 11 Sept, c’est autre chose. Mais si il y a des conspirations, considérer que tout ce qui est spectaculaires comme une conspiration, c’est contre-productif.
        .

    1. David

      Pour reconstituer un signal, il suffit de quelques photons.

      Les astrophysiciens arrivent à étudier les propriétés d’objets éloignés de plusieurs milliards d’années-lumière (1 al = 10 0000 milliards de km, BEAUCOUP + que la distance de la comète), avec une poignée de photons.

      1. Jazzman

        Pour une poignée de photons, ouais. Sauf que l’astrophysique s’occupe de signaux constants pendant…longtemps, donc à bande passante presque nulle. On ne peut pas comparer cela à une transmission de données.

  24. Toro Er

    N’est-ce pas notre hôte qui suggérait dans un récent billet la création du « Point Ségolène », atteint lorsque l’entendement n’est plus de ce monde ?
    Eh bien, la susnommée vient de briser toute frontière. Elle a atteint le « Point Ségolène Intersidéral ».

  25. Tyz43

    Autant j’apprécie le ton caustique et le recul usuellement perçant de tes posts, et autant les propos absolument ridicules de Ségogo méritaient un bon foutage de gueule en règle, je ne cacherai pas ma déception devant le parti que tu prend sur le réchauffement climatique. Ce phénomène de grande ampleur soulève tout de même d’un large consensus de la communauté scientifique, et ce ne sont pas des politiques. Ils sont bien plus difficile a manipuler et il y a peu a gagner à soulever le problème, au contraire.
    Prendrais-tu le parti des compagnies pétrolières et autres entités prêtes à polluer pour continuer à produire à bas prix? Nierais-tu l’influence qu’a indubitablement l’être humain sur son environnement? Peut-être n’est tu pas assez familier de la physique des phénomènes en questions, car il est vrai que tu semble intéresser plus à l’aspect politique de la chose et que celle-ci est certainement semée de petites accaparations personnelles, mais je t’enjoins à te documenter plus sur le sujet : les phénomènes sont compris et les modèles validés (même s’ils peuvent être affinés). J’osais espérer que le problème était enfin accepté et que le débat sur les solutions à prendre ainsi que sur les rythmes à adopter pourrait commencer…
    Voilà pour mon commentaire, continue ton bon travail, tes critiques et ton style me plaisent mais fais attention à ce que tu écrit : tu es lu!
    PS: Je t’ai tutoyé, j’espère que cela ne te pose pas de problèmes, je trouve cela plus convivial.

    1. « Ce phénomène de grande ampleur soulève tout de même d’un large consensus de la communauté scientifique, »
      Non. Renseigne-toi. Mes précédents billets sur le sujet donnent régulièrement des liens qui battent en brèche cette affirmation.

      Peut-être n’est tu pas assez familier de la physique des phénomènes en questions
      Lol. Du reste, le coup de la pause de 17 ans, ce n’est pas de moi, c’est de l’IPCC lui-même dans son rapport AR5 et son président, Pachauri, l’a confirmé en entretien : http://www.contrepoints.org/2013/02/26/116205-le-giec-reconnait-17-ans-sans-rechauffement
      http://www.contrepoints.org/2013/10/11/142105-fuite-en-du-giec

      les phénomènes sont compris et les modèles validés
      Lol²
      Celle-là est extrêmement couillue. Tiens, lis : http://www.pensee-unique.fr/news.html , http://www.drroyspencer.com/2014/02/95-of-climate-models-agree-the-observations-must-be-wrong/ , http://wattsupwiththat.com/2014/03/05/the-lewis-and-crok-exposition-climate-less-sensitive-to-carbon-dioxide-than-most-models-suggest/ , http://wattsupwiththat.com/2013/11/05/climate-models-worse-than-we-thought/ , http://a-sceptical-mind.com/why-the-ipcc-climate-model-is-wrong , etc… Tous ces sites sont tenus par des gens qui en savent un brin question climatologie.

      Je te recommande aussi des sites avec de vrais morceaux de scientifiques dedans :
      http://skyfall.fr/
      http://wattsupwiththat.com/
      http://www.pensee-unique.fr/

      Je suis bien content d’être lu. J’aimerai bien être compris, et quand je fournis des liens (dans certains billets, des douzaines), j’aimerai bien qu’ils soient consultés.

      1. Higgins

        Tu m’as devancé pour la réponse.
        Pour info, consensus ne vaut pas preuve en matière scientifique, loin s’en faut (et il faut se méfier des merdias français).
        Des livres à lire sur le sujet (et pas de propagande): « L’histoire du climat depuis l’an mil » par Emmanuel Leroy-Ladurie (j’ai commencé par là) où l’auteur montre que par le passé récent, les phases de refroidissement et de réchauffement se sont succédées sur cette terre et qu’il n’y a aucune raison qu’il n’en soit pas de même dans l’avenir, « Le Mythe climatique » de Benoît Rittaud et « La servitude climatique » de Jean-Michel Bélouve.

      2. Caton

        Ceci dit, l’homme peut influencer le climat, mais c’est beaucoup de travail: le FNJ a planté 250 millions d’arbres pour faire reculer le désert du Negev de quelques kilomètres…

        1. bob razovski

          Oui, mais dans le cas des soces, il y a une volonté de lisser le climat terrien comme ils lissent l’humanité : en plantant des taxes et non des arbres 😉

          De plus, la planète n’a que faire des tentatives de lissages par des cloportes. Elle fait ce qu’elle veut, de façon outrageusement turbo néo libérale d’ailleurs.

          Finalement, que la comète soit exemptée de réchauffement climatique est une bonne chose, ça motivera peut-être les écolobobo et les socialos à déménager pour un monde meilleur, en promenade dans l’univers.

      3. Tyz43

        Je ne nie pas qu’il y ait des articles et un certain nombre de personnes qui s’expriment contre l’existence du réchauffement climatique tout comme il y en a qui nient l’efficacité des vaccins, ou il y a peu de temps encore de la nocivité du tabac. Il me semble pourtant bien plus probable que ce soient eux qui cherchent à travestir une vérité qui ne plait pas beaucoup à tout un tas de groupes de pression.
        Je prendrais le temps de parcourir tes liens et j’espère trouver celui de faire une réponse plus complète.
        Juste avant de retourner travailler : non, la science ne se décide pas à la majorité, elle se fait peer-reviewed.
        Bonne journée à vous

        1. Les sites liés fournissent amplement matière, PEER REVIEWED. Et le coup du « groupe de pression » est particulièrement comique, lorsqu’on voit les sommes englouties dans le RCA, et l’absence de moyen de ceux qui ne le défendent pas.

        2. Higgins

          « … Il me semble pourtant bien plus probable que ce soient eux (NB: les climatosceptiques) qui cherchent à travestir une vérité qui ne plait pas beaucoup à tout un tas de groupes de pression. » Inversez la problématique quant à la nature et au positionnement des groupes de pression, vous aurez des surprises (par exemple, le rôle désintéressé d’Al Gore dans cette mascarade).

    2. RBF

      L’homme pollue son envirronement, oui. Mais est-ce que cela induit obligatoirement un réchauffement climatique ? Pas sûr du tout. D’autant que dans toute la panoplie de polluants rejetée par l’homme, seul le CO2 est attaqué et lourdement taxé. Le CO2 qui au passage, n’est pas un gaz polluant. Même si je pourrais admettre qu’une overdose de CO2 puisse altérer l’atmosphère, mais là on ne parle que de quelques malheureux PPM…

      Et aussi de quelques malheureux dixièmes de degrés, sans parler des prévisions dont les intervalles de confiance sans cesse grandissants, laissent pour le moins, perplexe…

      Sans parler de la précision des mesures. Quand on voit que l’on n’arrive pas à faire un thermocouple précis au degré en mesure absolue à notre époque, et que le GIEC tripotte les dizièmes avec des époques loingtaines, pardonne-moi mais je ne peux que m’interroger sur la fiabilité des études, surtout quand celles-ci sont comparées à celles faites par des instruments qui n’étaient même précis à 3°C.

    1. Nocte

      Et raser des forêts ? Zetes pas bien dans vot’tete mon brave ! Non, le caillou, l’age de pierre et sans l’feu (ben oui, on brûle des trucs, ca fait du CO2, et puis ca, c’est des coups à raser des forêts et reprendre le chemin du capitalisme, nanmého)

Laisser un commentaire