Greenpeace nuit gravement à l’environnement

Bien souvent, les activistes politiques déguisés sous des atours agréables, comme par exemple celui de la protection de l’environnement, sont en réalité des gros bourrins qui font un peu n’importe quoi pour satisfaire à leur besoin de célébrité, de publicité ou obtenir cette satisfaction un peu puérile qu’on parle d’eux partout. En cette fin d’année, c’est Greenpeace qui a démontré cette tendance en parvenant à se tirer un boulet de canon dans le pied.

On apprend par voie de presse que, le 8 décembre dernier, des militants de Greenpeace, farcis de bonnes intentions et vides de toute culture locale, se sont fendus d’un énorme message jaune fluo sur le site de Nazca, célèbre pour ses immenses géoglyphes représentant des créatures vivantes, des plantes stylisées et des personnages imaginaires obtenus par des sillons tracés à la surface du sol, il y a 1500 à 2000 ans de cela. Ces figures, qui ne sont réellement visibles que du ciel, avaient probablement un rôle sacré en lien avec l’astronomie.

Et accessoirement, les géoglyphes sont classés depuis 1994 au patrimoine mondial de l’humanité et extrêmement fragiles puisque les sillons ne sont visibles, après autant d’années, que grâce à la spécificité du lieu : en altitude, les conditions atmosphériques qui règnent à cet endroit sont très constantes avec un vent quasi-nul et une presque-totale absence de pluie. Les joyeux militants, en installant leur gros slogan jaune baveux, ont marché sur un site interdit au public, et ont déplacé des douzaines de rochers.

greepeace ruine nazca

Luis Jaime Castillo, délégué au ministère de la culture péruvien, s’est étranglé en apprenant l’exaction de Greenpeace sur ce lieu, tout en expliquant :

« Ce sont des roches noires sur un fond blanc. Vous marchez là et l’empreinte va rester durant des centaines, des milliers d’années. Et la ligne qu’ils ont détruit est la plus visible et la plus reconnaissable de toutes. »

Et voilà : maintenant, les grosses traces de baskets Nike de nos idiots conscientisés anti-capitalistes vont côtoyer des dessins vieux de plus d’une dizaine de siècles. Les dommages causés, maintenant visibles à leur tour depuis le ciel, ont déclenché une véritable fureur au Pérou où la population est particulièrement remontée contre Greenpeace et ces activistes incultes et irrespectueux (et ce, sans même parler du fait que le slogan, en anglais, n’est dans aucune des langues officielles du pays). Si certains admettent volontiers leur préoccupation de l’environnement, tous sont d’accords pour rappeler que la fin ne justifie pas les moyens.

En tout cas, les autorités péruviennes ne comptent pas en rester là et ont déjà lancé des inculpations pour destruction de monuments archéologiques contre les activistes en question (avec une peine pouvant monter jusqu’à six ans de prison), en cherchant à empêcher ces derniers de quitter le pays.

greepeace time for a change

Au passage, on pourra encore une fois constater que cette consternante mésaventure pour le groupe écologiste, si elle a réussi à pas mal mobiliser l’attention des médias anglo-saxons qui ont rapidement compris l’ampleur de la bourde, n’a déclenché aucune espèce de relais de la part des médias francophones (et français en particulier). À quelques très rares articles près, personne n’a jugé bon de décrire l’exaction de Greenpeace et pourquoi l’Humanité allait pouvoir s’enorgueillir de traces de grolles de sport sur un site archéologique pendant les siècles à venir, ni de se demander si, pour leur prochaine cascade publicitaire, nos amis éco-conscientisés allaient tenter un petit graphe vigoureux sur les grottes de Lascaux.

Il faut dire que la nouvelle n’a pas été reprise dans le flux AFP, ou si discrètement qu’aucun des laborieux copistes ne l’a insérée dans les grands quotidiens dont 80% de la substance n’est plus qu’une resucée malhabile des textes de l’agence, fautes d’orthographe incluses.

Au-delà de ces remarques, on doit aussi s’interroger sur la pertinence des actions de Greenpeace en général. Ce n’est en effet pas la première fois qu’ils mènent des actions au minimum discutables, voire carrément illégales, dangereuses ou destructrices, pour tenter de faire passer un message avec autant de bruit que possible.

De ce point de vue, les activistes de la cause écologiste, Greenpeace et autres, semblent tous baigner dans le même besoin de faire les gros titres, à n’importe quel prix, y compris celui d’écraser les droits fondamentaux (celui de la propriété privée, assez régulièrement bafoués par eux ou des militants du même acabit que les « faucheurs volontaires », par exemple) ou sans s’effaroucher des dommages qu’ils peuvent causer dans leurs actions ou leurs discours. Le climat de terrorisme qui règne lorsqu’il s’agit d’évoquer le nucléaire en est un exemple assez frappant au point que des pays comme l’Allemagne ou la Belgique se retrouvent cet hiver en difficultés pour produire l’électricité dont ils vont avoir besoin, par pure idéologie.

Cette fois-ci, cependant, les dégâts sont si importants et l’outrage si manifeste qu’il a été impossible pour l’organisation de s’affranchir de plates excuses. On peut souhaiter qu’elle en retirera peut-être cette nécessaire humilité qui devrait, normalement, animer ceux qui se prétendent humanistes.

On peut aussi souhaiter que cette destruction lui ait aussi appris une importante leçon : si « le futur est renouvelable », en tout cas le passé, lui, est irremplaçable.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires108

    1. Nocte

      Ils sont dans le camp du Bien…

      Quand il y avait eu le sketch avec la sécurité des centrales nucléaires, aucun journaliste n’avait demandé comment l’association de malfaiteurs aurait réagi si les gendarmes avaient tiré sur le blaireau en parapente avec sa voile géante estampillé greenpeace, ou même si les membres avaient réfléchi au risque… à moins que… ca ne soit qu’une mise en scène pour forcer la main de l’opinion publique…

      1. Bien sûr que ce n’est qu’une mise en scène ! Les autorités de la centrale nucléaire sont prévenues avant ce genre de coup d’éclat, sinon ils se feraient assez vite dézinguer.

        1. Woody

          Leurs opérations sont synchronisées avec le timing de bouclage des journeaux télévisés. Une fois dans la boîte, les militants sont démobilisés.

      2. Higgins

        Entre nous, les risques étaient minces. En France, on ne tire pas à vue. Ce qui serait plus inquiétant, ce serait le cas où un de ces agitateurs arriverait à pénétrer dans les locaux « sensibles » de la centrale.

        1. Je tiens de source sûre qu’en réalité, s’ils ne prévenaient pas les autorités de leurs cascades à la con, ils se feraient assez vite buter.

          1. Higgins

            Les clauses d’ouverture du feu sont très encadrées dans ce pays (j’en sais quelque chose). Si ce que tu dis est vrai, et je crois que ça l’est, on prend une nouvelle fois les citoyens de ce pays pour des imbéciles heureux. D’une part, l’État abdique sa souveraineté en jouant un jeu politique trouble avec des délinquants (Il prend moins de gants avec les automobilistes), d’autre part, il est tout à fait capable de surseoir aux règles qui lui ont été fixées si le besoin s’en fait sentir et le message ad-hoc a du être passé aux fauteurs de troubles éventuels. Se poser en parapente dans une enceinte de centrale est à la portée du premier imbécile venu. Aller plus loin par contre.

      3. petit-chat

        Les centrales nucléaires restent tout de même assez fragiles : le survol par des drones de plusieurs d’entre elles simultanément n’a pas semblé beaucoup affecter les zotorités. Et pourquoi ne pas évoquer la piste du greeno-terroriste (les avantages sont multiples, et les intérêts aussi) dans ce cas précis ?

      1. Aristarque

        (Isaïe 45:18) […] Car voici ce qu’a dit Jéhovah, le Créateur des cieux, Lui, le [vrai] Dieu, Celui qui a formé la terre et qui l’a faite, Lui, Celui qui l’a solidement établie, qui ne l’a pas créée tout simplement pour rien, qui l’a formée pour être habitée  […] (Edition du Monde Nouveau)

      2. Aristarque

        (Isaïe 45:18 Car ainsi parle Yahweh, qui a créé les cieux, lui, le Dieu qui a formé la terre, qui l’a achevée et affermie, qui n’en a pas fait un chaos, mais l’a formée pour être habitée (Edition de l’Abbé Crampon)

        Car ainsi a dit l’Éternel, qui a créé les cieux, lui, le Dieu qui a formé la terre et qui l’a créée, qui l’a fondée lui-même, et qui n’en a pas fait un chaos, mais l’a formée pour être habitée (Version Segond)

  1. Before

    En effet, aucun écho en France. J’ai appris la nouvelle au travers de Reddit. Au passage, c’est un site communautaire très éclectique, et, d’après ce que je lis, fréquenté essentiellement par des djeuns. Et il est très agréable de voir des commentaires libéraux (au sens français), voire libertarien, côtoyer des commentaires plus libéraux (au sens états-uniens).

  2. Bonsaï

    Bon dimanche et merci à vous sieur H16 pour cette information pas piquée des hannetons, que je n’ai vu rapportée nulle part ailleurs. Les gros sabots de Greenpeace … et leur manque de culture.
    Mais « visibles à leur tour depuis le siècle » ? ne serait-ce pas plutôt le ciel ?

    1. George Kaplan

      rapporté nulle part ailleurs ? ben si ! Le Figaro du 13-14 décembre a publié page 16 une photo de… 28 cm de large montrant le site de Nazca, saccagé par Greenpeace, c’est pas assez grand ?
      La chose a été reporté aussi dans d’autres journaux, je ne sais plus lesquels mais je suis sûr de l’avoir vu plusieurs fois.

      1. Oui, ça a été reporté dans quelques journaux papiers, mais le « buzz » francophone est franchement rikiki (parce que sur les sites majeurs, y’a nib).

  3. pouf pouf

    Toutes les choses que je sais faire, d’autres les font mieux que moi, soit, et je leur accorde sans mal ; cependant, alors que je connais énormément de gens biens, sur le papier ou à la télé, une fois par semaine ou une fois par mois… quand il s’agit de payer les additions, c’est toujours vers moi que l’on se tourne, il apparait probablement dans un listing quelconque de mes habitudes que je suis un gens biens en vrai, enchainé à sa chair et ses os comme tout le monde, partagé entre la comédie et le drame, le drame de devoir mourir et la comédie d’être obligé de vivre quand même. Ce n’est pas quand tout fait chier qu’il faut le montrer, de la souplesse dans le verbe, imaginons un sujet léger. Par exemple, pour immatriculer mon entreprise de meurtres en série, certains me disaient chambre des métiers pour les artisans fabricants de faits divers et d’autres, chambre de commerce en ce qui concerne la communication destitutionnelle et révocatoire, soit, changeons notre fusil d’épaule et donnons des conseils. iéna+, ma société de conseil en conseils doit son nom à l’adresse de mon esprit taquin, iéna+, je vous le laisse ? Je peux faire gagner beaucoup d’argent aux gens qui en ont énormément, on m’écoute comme dans les séminaires de lacan en son temps écoutaient les participants qui guident maintenant l’esprit de notre temps, éclairant de leur lumière courbe les idées, terrorisées par le faisceau aveuglant. Pour commencer j’avais écrit hyéna+ mais mon richissime patron préféré m’a conseillé de cacher un peu plus mon jeu. Va pour iéna même si ça rappelle étrangement le nom d’une écrasante bataille livrée sur les deux fronts d’un aigle bifide. Merci beau-papa.

  4. Pere Collateur

    J’avais vu passer cette news sur slashdot. RAS dans les médias français comme vous l’avez relever.

    Espérons que les Péruviens arriveront à faire condamner ces pignoufs comme il se doit.

    C’est juste inadmissible des cons pareils.

    1. petit-chat

      Quand on voit avec quelle légèreté le Président Maduro a été traité, on peut avoir un doute raisonnable sur l’impact de la sanction (éventuelle) contre le Camp du Bien et du Vrai.

  5. Higgins

    Rien dans les médias français? C’est pas possible. Avec les journaleux de qualité qu’on a! Heureusement qu’il y a encore le net (je l’ai lu en début de semaine sur je ne sais plus quel site).

            1. Calvin

              C’est ça qui est étonnant. Autant les histoires racontées dans les journaux peuvent paraître crédibles, autant lues bout à bout, elles laissent un goût étrange d’irréel.
              Leurs inventions ne collent plus entre elles.

    1. hop hup

      ils doivent etre en vacances de fin d’année faut les comprendre c’est très dur le métier de journalistes pour bien sélectionner les nouvelles et sujet qui doivent bien coller a leur ideologie

    2. Danny

      Vous auriez pu obtenir cette info., à partir du vendredi 12 décembre au moins, en vous connectant sur Les Chroniques de Rorschach.
      leschroniquesderorschach.blogspot.fr

      « La gaffe du jour : Greenpeace pourrait avoir endommagé définitivement un des sites des lignes de Nazca au Pérou »

      Certes, j’imagine aisément que ce blog n’appartient sans doute pas à la liste de vos favoris puisqu’il chronique les dernières convulsions d’un monde voué à la destruction. Rien de moins.

      Vous me rétorquerez, à juste titre, qu’ici on chronique, de façon souvent pertinente, les dernières convulsions d’un pays à l’agonie. Et vous aurez raison.

  6. Calvin

    Évidemment, j’attends que mes nombreux amis qui relayent sans cesse des pétitions contre Monsanto, Coca, etc, me demandent de signer une pétition contre Greenpeace.

    1. Aristarque

      Veille à ta provision de coca parce que j’estime que cela va prendre du temps. Ce n’est pas pour rien que Greenpeace est du Camp du Bien (TM)…

    2. channy

      On notera aussi le beau travail de Greepeace avec l’huile de palme..sous couvert de santé et d’extinction des orang outan …les mêmes orang outans que les bobos devenus anti huile de palme convaincus vont voir a prix obscène dans les parcs naturels de Bornéo ou Sumatra…Mais bon comme les émotions ça creusent.(surtout si un orang outan leur a piqué leur appareil photo) pas problème pour manger un plat de riz frit cuisiné avec de l huile de palme tout en vous mettant en garde contre la toxicité de l huile de Palme .

  7. Aristarque

    qui ne sont réellement visibles que vues du ciel,
    Il n’y aurait pas comme une répétition fort-mal-t-à-propos ?
    (…) réellement visibles que du ciel(…) conviendrait mieux, cher Hôte.
    Je dis cela, je dis rien puisque vous restez maître à bord…

  8. Bonsaï

    Par ailleurs on pourrait commencer à se demander pour qui roule vraiment Greenpeace. Quand on examine de plus près la teneur de leur message : « C’est le temps du changement et le futur est renouvelable », on peut légitimement et sans être particulièrement paranoïaque sentir comme un petit vent frisquet qui passe …

  9. Sandra

    « les grosses traces de baskets Nike de nos idiots conscientisés anti-capitalistes »: c’est vrai qu’en regardant la photo, on ne peut pas dire que ces crétins portent des chaussures de chanvre certifiées bio, fairtrade, fsc, msc et j’en passe. Cohérence quand tu nous tiens…

  10. Théo31

    « eh bien, qu’ils aillent se faire foutre ! Péruviens ? T’en connais, toi, des Péruviens ? J’en ai jamais vu un moi ! ».

    En plus, ce sont des salauds de pauvres !

  11. Moggio

    Merci pour billet.

    J’en profite pour poser une question peut-être bébête : un écologiste contemporain, à partir du moment où il devient conséquent, ne doit-il pas alors se suicider sur le champ ?

    1. MadeInCH

      Non, il DOIT survivre! Car faire passer la Bonne Parole à plusieurs x-oïdes qui passerait à l’acte, ça a un effect plus grand que si l’entité originelle du mème passe à l’acte.

      De la même manière qu’un imam envoie d’autres aller jeroindre les houris et beaux jeunes gens.

  12. Adolfo Ramirez Jr

    Gros scandale ici au Pérou… Mais vite remplacé par les spots publicitaires pour pratiquer les bons gestes écolos à la maison : éteindre les lumières, couper le robinet quand on se brosse les dents et mettre un couvercle sur la casserole d’eau bouillante. Le gouvernement a bien compris que préoccuper les gens pour l’environnement et la planète, c’est leur faire oublier la situation du pays et les scandales…

    1. petit-chat

      Et pour prendre encore plus les gens pour des cons, je viens de voir que sur la viande ils mettent des « + » en fonction de la non dureté de la barbaque.
      J’imagine déjà les redressements vertueux d’une bande de fonctionnaires dédiés qui contestera le nombre de « + » (maximum 3).
      Ça s’ajoute à la longue liste infantilisante destinée aux décérébrés dont le résumé médiatique est « la ménagère de moins de 50 ans », expression méprisante s’il en est.

      1. Calvin

        Oui, mais là, c’est en France, pays de l’irresponsabilité érigée en philosophie.
        Quel ridicule coûteux qui nous enferme dans la bêtise la plus insondable…

  13. vegeta

    et les centaines de millions de courriers, détruisant autant d’arbres,
    que reçoivent les français chaque années par l’Etat pourquoi greenpeace ne fait pas d’action ?

  14. Bonsaï

    Le fonds de l’affaire sur cette pitrerie de Nazca est certainement lié à une démarche plus pécuniaire qu’écologique. J’y vois par exemple planer le projet, que dis-je, le concept d’un calendrier 2015 atypique et original, à distribuer aux généreux sponsors. Du coup, avec le scandale des traces de pas, l’objet deviendra vite un collector : c’est tout bénéf pour qui ?

  15. vegeta

    l’ETAT du bélarus a bloqué les sites de ventes en ligne et d’informations pour imposer leurs taxes sur les monnaies
    jusqu’où l’ETAT va aller dans la violence contre les libertés fondamentales de l’être humain ?
    Sommes nous des êtres humains libre ou sommes nous des esclaves exploité par une entité qui s’appel l’ETAT ?

    1. Higgins

      La Belarussie est loin d’être un exemple d’état de droit. Avec tous ses défauts et les idées saugrenues de ses responsables, la France en est quand même plus proche. Nihil novi sub sole donc.

  16. dg

    A rapeocher de nos escrologistes qui pleurnichaient sur l’abominable defiguration du Larzac et ses consequences sur la faune et qui maintenant se rejouissent des parcs d’eoliennes qui enlaidissent (euphemisme!) le paysage et zigouillent pleins de petites bestioles.
    Mais bon cépapareil ils ont raison eux.

    1. Calvin

      Oui.
      Le silence complice des médias envers Greenpeace rappelle celui envers les éoliennes tueuses (et coûteuses et inefficaces).
      Quand l’hypocrisie devient si régulière, c’est que la corruption n’est pas si loin.

      1. Aristarque

        Les éoliennes ne sont pas inefficaces quand il y a du vent. C’est juste un mauvais concept que de les utiliser en éléments structurants de production d’ électricité puisque leur fonctionnement est, par nature, inconstant en volume et en durée… D’ où leur excès en coût par voie de conséquence…

  17. Adolfo Ramirez Jr

    Greenpeace a agit pour le bien de l’humanité en saccageant ce site : En effet ils ne sont visibles que depuis les airs, bonjour le bilan carbone avec tous ces avions de touristes!!

    1. Calvin

      Surtout que pour les voir bien, il faudrait des hélicoptères.
      Sus au carbone ! C’est mal le carbone !
      Pour preuve, les godasses des militants qui ont saccagé Nazca étaient en carbone.

  18. George Kaplan

    un des plus gros scandale attaché aux basques de Greenpeace est l’affaire du Riz Doré, un riz enrichi en vitamines A. Selon l’Unicef, 8 millions d’enfants meurent chaque année, dont 28 % en raison de carences en vitamines A (ou plus précisément de suites à des carences en vitamines A).
    L’inventeur, Ingo Potrykus de l’École polytechnique fédérale de Zurich, a abandonné tous ses droits pour qu’il n y ait pas la moindre ambiguïté.

    Potrykus a rencontré en suisse un dirigeant de Greenpeace pour lui expliquer en détail la nature du riz doré, rien n y a fait, le dirigeant de Greenpeace déclare comprendre l’intérêt du riz doré mais persiste dans son refus au titre que le riz doré représenterait UN CHEVAL DE TROIE pour les autres OGM s’il était accepté.
    ..L’histoire jugera

    Greenpeace accusé de Crime contre l’humanité :
    http://wikiagri.fr/articles/riz-dore-greenpeace-accuse-de-crime-contre-lhumanite/1151

    1. Calvin

      L’OGM, l’autre scandale des écolos…
      Et les médias ont bien servi la soupe aux dangereux mythomanes anti-sciences comme Serallini, le fossoyeur de l’honnêteté et de la recherche réunies.

  19. Martin-Lothar

    Comme quoi, s’il y a bien quelque chose sur cette planète de renouvelable et de recyclable à perpétuité, c’est la connerie.
    Ils auraient pu mettre une peinture verte au moins…
    Sain Darwin protégez-nous.

  20. Théo31

    « Nous admettons qu’il peut y avoir non seulement un droit, mais un devoir de ce qu’on appelle les races supérieures, revendiquant quelquefois pour elles un privilège quelque peu indu, d’attirer à elles les races qui ne sont pas parvenues au même degré de culture et de civilisation… »

    Léon Blum, 1925.

    Sortis d’Europe, certains pensent avoir tous les droits chez les autres : cette affaire, comme celle des ampoules bbc à Madagascar ou l’arche de Zoé, l’attestent. Le colonialisme n’est pas mort.

  21. hop hup

    STEREOTYPES – Sur Twitter, la secrétaire d’Etat chargée des Droits des Femmes s’offusque de la campagne publicitaire de la ville pour Noël.
    A Saint-Brieuc, les stéréotypes ont la vie dure. Une campagne publicitaire de la ville pour Noël a fortement déplu à Pascale Boistard, la secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes. « Regrettable que la campagne de Noël de la ville de Saint-Brieuc perpétue les stéréotypes avec l’argent public… », a t-elle écrit sur son compte Twitter.

    aller une dernière pour bien finir l’année

  22. Aristarque

    HS mais je tombe sur cette info qui montre bien le très (trop) surprenant mélange des genres dans les entreprises publiques :

    http://www.leparisien.fr/economie/immobilier/sncf-batir-et-renover-3-000-logements-par-an-dans-les-quatre-ans-07-11-2014-4273273.php

    Est-ce bien le rôle d’une entreprise qui a charge de faire rouler des trains que de s’occuper de bâtir et de rénover des logements ???
    Avec quel argent (je tremble à l’idée que la réponse qui me vient à l’esprit, soit la bonne)???
    La SNCF, future Pan Am ???
    😥

    PSSTT H16 : les deux billets quotidiens en 7/7 deviennent de plus en plus obligatoires si vous voulez suivre le rythme

    1. Deres

      Ce sont les logements à « prix d’ami » pour les salariés de la SNCF. Les grands groupes parapubliques (SNCF, EDF, RATP, BdF, …) ont des systèmes de HLM internes réservés à leur salariés au frais des clients/usagers/contribuables. Et tout cela ce ne sont bien entendu pas des logements de fonction à déclarer en tant qu’avantage ne nature. Y compris pour les cadres inclus les dirigeants. A la SNCF, il y a aussi les foyers.

  23. Karamba!

    Oui en même temps ces abrutis de gauchistes écoloprogressistes ne respectent pas notre Histoire, nos coutumes, notre identité française, donc il est normal qu’ils en fassent autant pour les autres. A la rigueur il est presque aberrant quand Hullot ou un autre hurluberlu vert milite pour que les indiens d’Amazonie puissent conserver leurs vieilles habitudes folklos et rester ainsi de parfaits réacs étanches à toute idée de modernisme quand il nous est interdit de ne pas succomber au progrès obligatoire de Terra Nova ou autre LGBT.

    Après quand je vois les militants intégristes de Greenpeace, je remarque qu’ils ne sont pas tant bourrins qu’ils présentent assez fréquemment de sévères troubles comportementaux voire de véritables déséquilibres mentaux. On n’a jamais eu autant d’activistes sauveurs de planète depuis qu’on a vidé nos asiles…

    1. Nyamba

      Hum, concernant les Indiens d’Amazonie, ils ont le droit de vivre comme bon leur semble chez eux, hein. On ne peut décemment pas encourager le fait qu’ils se fassent exproprier de leurs terres, au nom du progrès et de la modernité (quoi que dans ce cas il s’agisse davantage de gros sous et de pillage). L’Amazonie, c’est loin, et ce sont leurs affaires, mais je n’aurais pas un avis aussi tranché que le vôtre sur cette question précise, sans davantage d’infos.
      Quant à Hulot, il cristallise tout ce que je hais chez les figures de proue écolobobos : avec une appréhension très limitée de l’écologie, il déborde (devant les caméras) de bons sentiments roses et bleus parfum barbe à papa pour une Nature fantasmée, qu’il parcourt à dos de putain d’hélico, en remerciant ses liaisons satellite pour son quart d’heure d’antenne. Ah ! Je le supporte encore moins que Petitrenaud*.

      *J’ai pris en grippe Petitrenaud par pure jalousie. Il avait, à mes yeux, le meilleur job du monde, consistant à voyager, bouffer, et faire des commentaires dessus. ‘foiré ! … Bon, s’il est mort depuis le temps, je retire le  » ‘foiré ! ». Faut pas être garce avec les défunts.

        1. Deres

          Avec sa fondation déclaré d’utilité publique qui sert par des dons d’entreprises semi-publiques à financer ses voyages/publi-reportages pour lui … C’est trop fort …

  24. Nyamba

    J’en ai encore mal au coeur, de cette histoire. Je l’avais vue passer quelques temps avant mon départ. A cette époque (lointaine), les « excuses » présentées par Greenpiss au gouvernement péruvien n’en étaient pas – et ils refusaient de divulguer les noms de leurs militants à QI d’huître. Ces enfoirés ne se sentent aucunement coupables, ils ne sont pas outillés pour. Et ils ne voient certainement pas à quel point ils sont pathétiques (Nike aux pieds et T-shirts fabriqués en série, avec j’espère une étiquette « made in China », sans compter tous ces bons gros gaz à effet de serre qu’ils ont dû brûler pour arriver à Nazca…). Et c’est même pas la première fois qu’ils démontrent leur bêtise crasse ! Le fait qu’ils aient encore des militants, que dis-je, des donateurs, me laisse définitivement perplexe…

    1. Calvin

      Le pire, c’est qu’en exagérant le risque de la destruction du monde et des animaux qui le peuplent, à coup de réchauffement climatique et de pollution aux OM et aux ondes, ce genre d’actes et le nombre de militants radicalisés risquent d’augmenter énormément.

  25. Jean Bon

    Je crois que les dessins historiques de Nazca et les inscriptions de Greenpeace sont la manifestation d’une meme chose : une croyance religieuse. On s’emerveille des dessins primaires fait par des américains d’il y a 1500 ans car leur simplicité nous touche et parce qu’ils nous apprennent sur la civilisation de ceux qui les ont dessinés. Dans 1500 ans, on s’emerveillera sans doute des de la simplicité (bêtise ?) de ces petits inscriptions primaires faites par des « habitants du monde » car ils toucheront les terriens du futur et parce qu’ils leur apprendront sur la civilisation de ceux qui les ont dessinés (le fait qu’ils portaient des chaussures avec des semelles cramponnées, qu’ils maîtrisaient, déjà! rendez-vous compte!, l’art de la fabrication du plastique fluo, etc ..).
    Dans les deux cas, on pourra se dire: »L’homme se donne beaucoup de peine pour dessiner des inscriptions sur des sites incroyables, pour une raison insondable et parfaitement grostesque. Il ne change pas à travers les siècles. ».

  26. Deres

    C’est d’autant plus idiot que la photo aérienne de leur banderole donne vraiment l’impression d’un écrit incrusté sur une photo … Destructeur et moche, c’est bien dans la lignée actuel du plug-gate.

  27. Cata

    Le Pérou a porté plainte à l’UNESCO. La proc de la région poursuit également Greenpeace. Les excuses embarrassées des dirigeants ont été refusées. Bien.
    Maintenant, j’aimerais qu’ils prennent le maximum. Quelle est la différence avec la destruction des Bouddhas de Bâmiyâm ? Aucune. Ces sociopathes, imbus de leur bon droit, de leur cause supérieure, ont causé des dommages irréparables.
    Ils n’ont même été foutu d’écrire leur texte dans une des langues officielles du pays. Quel mépris…

    1. Calvin

      Le message ne s’adressait qu’aux occidentaux.
      C’est comme pour Tchernobyl : Greenpeace avait manifesté à l’Ouest pour l’arrêt des centrales occidentales. Pas fichus de cibler les bons coupables.
      Ou plutôt si : le Mal c’est le capitalisme.

Laisser un commentaire