À droite, une avalanche de belles promesses

Lundi 2 mars, Nicolas Sarkozy a décidé de faire parler de lui en commentant un peu la politique économique du président Hollande. L’exercice n’est pas trop dur : après deux années de saccage de l’économie française par Hollande, Sarkozy peut enfin renvoyer un début de bilan désastreux à la face de son ancien adversaire qui ne s’était pas privé d’évoquer celui, presque aussi mauvais, du président sortant à chaque fois qu’il le pouvait.

Et comme d’habitude, la magie de l’éloignement politique joue à plein : dès lors qu’un homme politique n’est plus au pouvoir, les lunettes en peaux de saucisson qu’il avait chaussées semblent tomber et une timide lucidité s’installe à nouveau. En quelques réponses aux questions sur l’état général du pays et la loi Macron, le président de l’UMP rappelle quelques évidences que les libéraux, bien seuls depuis des années, s’évertuent à faire comprendre tant aux affidés de la droite qu’aux sbires de la gauche.

Par exemple, oui, il n’y a pas de réductions d’impôts dans la loi Macron. Non, le bricolage sur les dimanches ouvrés ne sera pas suffisant pour relancer autre chose que des polémiques stériles, et sera même probablement indolore puisqu’inappliqué. Et lorsque Sarkozy explique que le gouvernement s’emploie à libéraliser les lignes d’autocar pendant que les chefs d’entreprises réclament des baisses de charges, il ne fait finalement que redire ce qui fut dit, maintes fois, dans ces colonnes et ailleurs.

Une fois ces constats posés, le petit Nicolas est chaud-boulette pour, enfin, expliquer à quelle sauce il va manger la France en 2017 pardon comment il compte procéder pour redonner du tonus à ce pays s’il revenait au pouvoir : il va mettre l’entreprise au centre de ses préoccupations, avec des trucs périphériques ici, là et là, et au centre, voyez, ici, précisément, l’entreprise, parce qu’elle crée des emplois tout ça machin. Très concrètement, on ne sait pas encore exactement à quoi sa « révolution des esprits » et sa « politique alternative » ressembleront, mais comme c’est Nicolas qui propose, ça va roxxer du poney, c’est évident.

My-Soviet-Pony

Plus intéressant cependant que ces idées vagues sur les entreprises, Sarkozy s’étend un peu sur la dépense publique, qu’il faut selon lui redescendre à 50% (on ne saura pas pourquoi il s’est fixé ce chiffre et non 40%, ou même 35%, largement suffisant dans les années 60, période à laquelle la France n’était pas spécialement l’arrière cour de la civilisation occidentale, mais baste, passons). Les dépenses de personnel sont citées avec la résolution de diminuer le nombre de fonctionnaires à la solde de l’Etat… Le rythme, fort modeste, avec lequel leur nombre avait diminué pendant son exercice laisse dubitatif (d’autant que la fonction territoriale avait, comme actuellement, explosé). Les propositions d’alignement (progressif, partiel, calculé) de la fonction publique avec le privé sont intéressantes, mais marquent là encore par leur timidité, tout comme la proposition de redonner la possibilité aux entreprises de sortir, petit-à-petit, des 35 heures hebdomadaires.

Mais ce qui caractérise le plus ces propositions, c’est qu’elles ressemblent à s’y méprendre à ces promesses qu’on avait entendues pendant la campagne électorale de 2007 qui l’avait amenée au pouvoir. La suite, on la connaît : ces belles promesses furent rapidement noyées dans l’absence totale de courage et une incompréhensible ouverture mièvre qui avaient rapidement carbonisé toute possibilité de lancer des réformes importantes dans les trois ou quatre mois qui suivirent l’élection.

Dans ce contexte, la dose de libéralisme qu’il a introduite dans ses propositions serait intéressante … si l’on avait pas déjà une idée précise de ce que le personnage peut effectivement fournir sous la pression. À ce titre, il cite les mésaventures de Tsipras qui a du salement composer avec la réalité et revenir sur ses promesses, sans se rendre bien compte qu’il a suivi exactement le même chemin il y a sept ans. Si l’on y rajoute quelques maladresses (« Un mauvais patron peu payé fait davantage de dégâts qu’un bon patron bien rémunéré ! » – les bons patrons, ils font aussi des dégâts, mais moins. Ce sont de bons patrons, hein !) et sa petite tirade politico-politicienne visant à mettre le FN et le PS dans le même sac – et qui a fait mouche, semble-t-il – on retrouve bien les mêmes ficelles qui permirent à l’homme de se retrouver dans le fauteuil présidentiel en 2007.

sarkozy et les dégâts des bons patrons

Mais voilà, il faut se rendre à l’évidence : après sept années au pouvoir comme Ministre de l’intérieur puis comme président, après deux années à sillonner la planète de conférences chics en happenings huppés, après quelques mois à la tête d’un parti qui n’arrive toujours pas à exister de façon cohérente face à une majorité présidentielle pourtant complètement morcelée, bref, après toutes ces péripéties, Nicolas Sarkozy n’a aucune réelle possibilité de gagner en sympathie ni auprès des partisans de l’UMP, ni auprès des Français en général. En pratique, s’il est peut-être un candidat crédible (après tout, il a déjà été Président), il n’est toujours pas un candidat désiré. Dans le cadre d’une élection, c’est assez gênant.

D’un autre côté, Alain Juppé ne fait guère mieux. Il est maintenant si désespérément à gauche qu’on se demande de plus en plus quand il va faire son coming out socialiste, histoire de remettre un peu d’ordre dans le paysage politique français qui n’est plus qu’un vaste camaïeux de rouges et des roses. À ce titre, on comprend qu’il soit devenu la coqueluche de toute la presse et des sympathisants socialistes, tant ses idées niaiseuses se mélangeraient fort bien avec celles du futur candidat socialiste officiel, original que les Français ont bien des chances de préférer à cette copie douteuse au passé transformiste qui aura montré qu’on peut parfaitement être droit dans ses bottes en conservant son pantalon sur les chevilles tout en retournant sa veste.

youpi juppé fillon raffarin

Quant à François Fillon, les teintes libérales de son discours ne parviendront pas à faire oublier qu’il fut, avec Sarkozy, aux commandes du pays pendant de (très) longues années, et qu’à ce titre, on connaît déjà l’étoffe du personnage. En politicien habile, il a compris qu’un discours plus résolument droitard lui permettrait d’intéresser son électorat naturel. Mais son penchant pour les politicailleries ne laisse aucun doute sur ce qu’il pourrait faire du pouvoir une fois en poste : rien ou à peu près, à la mesure d’un Hollande qui devait retourner la table et s’est contenté de s’y faire servir deux fois des frites, ou d’un Tsipras qui allait tout péter et qui ajuste maintenant ses mesures économiques au nanomètre avec le microscope à effet tunnel que Varoufakis lui prête à l’occasion. Bref : du flan, celui-là même qu’on se tape depuis plus de deux ans et dont les premiers kilos, fort indigestes, sont en train d’étouffer tout le pays.

Dès lors, une seule question surnage au-dessus de cette soupe tiède aux grumeaux peu appétissants : si on a maintenant une assez bonne idée du minimum qu’il faudrait faire et des réformes de base à lancer, qui pourrait, même vaguement, incarner un candidat assez solide pour les mettre en œuvre ?

Je n’en vois aucun.

Quelque part, c’est normal : la droite agonise dans les souffrances logiques d’un être rongé par la schizophrénie, la corruption, les querelles internes, la disparition du cerveau et l’ablation de la colonne vertébrale. Mais d’un autre côté, il faut bien comprendre qu’à gauche, c’est le même constat. Or, l’absence de quoi que ce soit qui puisse ressembler à un leader à droite ne profite guère à cette gauche éparpillée, et l’absence de tout dirigeant crédible à gauche ne semble pas profiter non plus à la droite. Bilan : le FN, éternelle voiture-balai de la politique française, est quasiment obligé de faire un score mémorable.

En définitive, ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires462

      1. Lafayette

        non mais c’est toujours les même vieux qui se représentent pour 2017, on voit ou le changement ? Le nain il tremble encore plus qu’avant et les autres ils font des sourires à la caravane qui passe…

        1. Lafayette

          le bon patron ne fait du mal qu’aux employés , le mauvais fait des mauvaises affaires. Allez faire la différence…

            1. Lafayette

              Oh un méchant qui n’aime pas son argent, mais ses employés, c’est si rare, qu’on l’oublie presque.

        2. Deres

          Cela va être magique 2017 ! Sarko va utilisé son programme de 2007 remaquillé et Flamby celui de 2012 réactualisé. Les deux n’ont pas servi et sont donc en état quasi-neuf. Pour des raison écologiques, il faut donc les recycler …

          Il est dévident que ce n’est pas avec des cadors de la politique suffisamment vieux pour toucher leur retraite que nous aurons la moindre réforme dans ce pays. Les seules politiques alternatives proposés sont des changements à la marge du système actuel. Il ne faut pas espérer un grand coup de barre pour changer de direction. Le navire va continuer à s’égarer au large (il n’y a pas de mur sur lequel s’écraser en mer …)

              1. Pheldge

                Puisque j’ai cru reconnaitre quelques héroïnes de Marvel, je crois qu’il y en a encore d’autres très … intéressantes 😉

                HS: je n’oublie pas le petit memento guitare promis 🙂

                    1. Black Mamba

                      Elles leur ressemblent mais non 😉
                      De simples guerrières qui sous leurs apparences et leurs appâts ne rêvent que d’émasculer les hommes 😈

                    2. Pheldge

                      Elles leur ressemblent mais non : effectivement , mais il faut agrandir les vignettes 🙂
                      De simples guerrières qui sous leurs apparences et leurs appâts ne rêvent que d’émasculer les hommes

                      Mais pourquoi tant de haine ? est-ce pour revenir au sujet du jour une forme de F-haine ? F pour « Femme » bien sûr ?

                    3. Black Mamba

                      Pourquoi tant de haine ?
                      C’est mon véritable « Moi » , j’ai dû apprendre dès l’enfance à me défendre des hommes , ma féminité est devenue une arme 😉

                    4. Pheldge

                      Et concrètement , l’émasculation ? vraiment ? Mr WP qui si j’ai à peu près compris est ton keum , il s’est laissé faire par Amoooour ? 🙂 🙂
                      T’as tout coupé, ou t’en laisse un bout pendouiller , histoire de rappeler qui commande ? 🙂

                    5. Black Mamba

                      WP étant très respectueux de ma personne, lui laisse le loisir de jouer au mâle .

                    1. Black Mamba

                      J’ai utilisé la tablette de WP et le correcteur d’orthographe est pénible …un plomb pour qu’il accepte le verbe « émasculer » par exemple donc je n’ai pas vu du coup pour Marvel que la tablette avait des siennes 🙁

                    2. Pheldge

                      je cite « Marc Dorcel luxure depuis 79 » . 😉
                      Ça c’est du sérieux , un artisan amoureux du « fait main » qui a su développer sa petite affaire . C’est ça la « French Touch » 🙂

                    3. Black Mamba

                      Si on peut éviter la pornographie , tout est dans le mystère, dans la promesse , les préliminaires …

                    4. Calvin

                      BM : « tout est dans le mystère, dans la promesse, les préliminaires … »
                      Attention, il y a un mot en trop, qui fait ressembler ta féminité à de la vulgaire politique…
                      D’ailleurs, je ne vois aucune différence entre politique et pornographie.

                    5. Black Mamba

                      Les préliminaires commencent au restaurant ou si tu veux à la place « imaginaire »

                    6. Calvin

                      C’est sur le mot « promesse » que je tiquais !
                      Il ne doit pas y avoir de promesse, juste un espoir.

            1. Black Mamba

              Non, il est râleur de nature, il a fini d’évoluer …il ne faut pas le vouloir 😉

        1. pactol

          Oui, je l’ai lu. On reste dans le vague et le généraliste. Mais on apprend une chose que tout le monde subodore, c’est que la dette grec est a passer par perte et profit ! Et que le problème actuel de nos dirigeants est de savoir comment faire passer cette perte en loucedé ….
          Autrement rien de nouveau sous le soleil.

  1. Le Gnôme

    Dans ce pays, ce ne sont pas les cinquante nuances de Grey qui sont à l’honneur, mais les cinquante nuances de rose. On ne peut pas échapper au socialisme rampant. Barrez-vous si vous le pouvez.

  2. gameover

    Et Madelin s’y est collé aussi genre si j’étais candidat… mais je dis ça je dis rien… et un programme qui a sacrifié le libéralisme sur l’autel des aides et de l’interventionnisme…

    Typo : tant ses idées niaiseuses se mélangeraiENt fort bien

    Sinon pas mal le « qui aura montré qu’on peut parfaitement être droit dans ses bottes en conservant son pantalon sur les chevilles tout en retournant sa veste. » :mrgreen:

    1. Deres

      Il le dit clairement dès le début. Il propose un programme « réaliste » vis à vis de la société française et de son système politique. Il explique directement que cela ne correspond pas uniquement à ce qu’il pense qu’il faudrait faire (une politique libérale), mais à ce qu’il serait possible de faire de positif. Cela me semble sincère de ne pas faire de propositions que l’on sait de toute façon politiquement inapplicable dans ce pays sclérosé. Flamby n’a pas hésité à le faire pour acheter des voix avant de se cacher derrière le manque de majorité pour certaines réformes.

      1. Pheldge

        De toutes façons on est encore loin de la campagne, et son boulot à Nico, c’est de rassembler son parti actuel, pour refonder un nouveau partie de Droite + centre droit.
        C’est trop tôt pour donner des détails, il s’agit pour lui de prendre ses marques, et de bien montrer la différence avec Juppé.
        Et pour l’instant c’est pas mal joué. Donc pas d’affolement …
        De toutes façons le pays ne va pas se réveiller tout d’un coup libéral !
        Pareil pour l’UMP. Il y a les discours, et il y a les actes.
        Moi j’attends.

        1. Théo31

          Attendre pour découvrir une fois de plus qu’on est cocu et qu’il faut encore payer la chambre ?

      2. HussardBleu

        « Il y a un art des princes, et vous l’apprendrez, pour faire miroiter les phrases, de manière que, par un phénomène d’optique, elles fassent voir au peuple tout ce qui lui plaît. On arrive à se composer un langage qui a la diversité d’aspect du caméléon. Chacun, selon son préjugé, y voit la couleur qui le flatte. Tous les moyens de régner sont bons, suffisants, légitimes, pourvu qu’on maintienne l’ordre matériellement »

        la Reine Hortense à son fils Louis Napo…

  3. pouf pouf

    « Disparition d’un défenseur inlassable des banlieues » au premier abord cette phrase parait creuse, rien de plus naturel, dans un monde plein de signifiants, qu’il est doux d’entendre siffler le vent dans les avenues dégagées où passent les trams glorieux qui réduisent les décibels de l’augmentation de dette ; mais attention, le creux est souvent le premier pas vers le gouffre dans lequel on s’enfoncerait bientôt si l’on continuait à manquer de perspicacité. Titulaire d’un diplôme de deuxième cycle option stabilisateur ou « petites roues » issu directement des réunions sans fond des réservoirs à penseurs de la fin du début de l’ère qui démarre et des émeutes parisiennes du onze janvier deux mille quinze, je propose la solution immédiate aux problèmes nouvellement causés par les stigmatisations linguistiques itératives et maintenant presque séculaires ; les banlieues, couronnes heureusement intempestives des centres historiques des foyers de population urbaines sont étonnamment associées à l’incivilité et à l’absence de légitimité de l’état de droit. La réappropriation ludique de l’espace par les hordes démocrates sur lesquels la domestication bienveillante de la république n’a pas prise est une chance pour la nation qui en redemande. Le premier pas vers une réappropriation salvatrice d’une vie ensemble apaisée et tendue toute entière vers des lendemains qui miaulent enfin d’aise passe par une dénomination positive lavée de l’infamie substantivée. Vivendéo ? (Didascalies : petite musique au flutiau de fin de démonstration) Et que s’appellerio vivendéo en zac ex zup au plu pacifié…

  4. Aristote

    Il faudra passer par la case catastrophe. qui que ce soit qui gagne les élections en 2017.

    1. Patatrac

      Je le crains aussi. Quand bien même un vent véritablement réformateur soufflerait sur le pays, l’inertie et les résistances corporatistes sont telles qu’il ne peut rien se passer, si ce n’est regarder la déferlante qui arrive en accusant l’autre bord de l’avoir provoquée. La situation actuelle signe la fin des partis politiques classiques. Il y a un fait peu avoué, je crois : ce ne sont pas les méchants libéraux qui veulent flinguer du fonctionnaire à tout va et sabrer la taille de l’Etat ; c’est le Monde qui a changé ! Aujourd’hui on peut très bien se passer d’une grande partie de ces super structures et cohortes qui ne représentent plus l’intérêt général (si jamais ce fut le cas) mais seulement une corporation comme les autres.

    2. Gerldam

      C’est précisément ce que disait Jean Pierre Petit hier chez N. Doze. Il faudra passer par la case FN, voir que c’est encore pire que Hollande, ce qui n ‘est vraiment pas peu dire, pour qu’enfin on nettoie les écuries d’Augias qu’est devenue la France à grands coups de lance d’incendie.

      1. Val

        @gerldam , certes mais il y en a qui ont essayé par le passé et ils ont eu des problèmes … et pas qu’eux d’ailleurs … D’un autre côté , s’ils n’avaient pas essayé , ils auraient eu de toutes les façons des problèmes …. nous sommes dans une config loose loose , holly shit

  5. Dom

    Billet memorable!la relative fatigue de travail de nuits m’a fais lire au dernier paragraphe « les quenelles internes »..hi hi bon,direction pays des songes.
    Au plaisir.

  6. Doff

    Comment faire confiance un gus qui annonçait se retirer de la vie politique en cas d’échec… il a perdu, il revient. Ca donne envie.

    1. Deres

      Ceci dit si l’alternative à droite est de choisir entre Copé et Juppé, les sympathisants de droite le réclame peut être à juste raison …

      1. Théo31

        Choisir entre deux méga-têtes de bites, au secours !

        En France, voter revient finalement à devoir choisir entre la bite et le gland.

  7. Calvin

    Les politiciens sont pris dans la surenchère des promesses comme Hollywood l’est dans celles des grosses ficelles.
    On promet tout et son contraire, et une fois au pouvoir, on investit dans la communication pour expliquer que ce n’est pas une reculade mais un contournement maîtrisé, pas une chute mais une envolée contrariée, pas une soumission mais un partenariat assumé.
    La veulerie, le cynisme et l’incompétence sont les trois valeurs du politicien professionnel.

    1. David

      En plus, est-ce qu’il s’écoute parler, Sarko ? Sa tirade sur les « patrons qui font des dégâts » pourrait s’appliquer parfaitement aux hommes politiques

    2. bob razovski

      J’aime l’idée.

      La politique n’est rien de plus qu’une bande annonce. Mais une fois dans la salle pour voir le film, dès les premières images, y’a un arrière goût d’escroquerie.

      1. MadeInCH

        Si l’on remplace « politique » par « campagne électorale », alors j’ai rarement lu quelque chose d’aussi vrai!

  8. Calvin

    Le titre aurait aussi pu s’écrire :
    « A droite, une belle promesse d’avalanches !! »

  9. Cretinus Alpestris

    En France, quand tu votes à droite, tu te retrouves avec des Kouchner, des Besson, des Jouyet, des Hirsch, des Bockel, des Fadela Amara… et même des DSK au FMI.

    Mais cela n’empêchera pas les Français de redonner leur confiance à un gars qui n’a de cesse de prétexter la crise pour couvrir ses échecs.

    La suppression de la double-peine, c’était la crise ?

    Mayotte, c’était la crise ?

    Le métissage obligatoire, c’était la crise ?

    Jean Passe Hédémayeur, c’était la crise ?

    Oui, ce pays est foutu, mais pas uniquement par la faute de ses dirigeants mais aussi à cause d’un peuple qui ne tire aucune leçon de son proche passé.

    1. bob razovski

      Ce peuple auto prétendu démocratique n’est rien qu’un gros feignant donnant tout pouvoir à une continuité de roi, avec comme consigne « je veux une vie meilleure ».

      1. petit-chat

        Les rois (enfin, les nôtres) se souciaient du Peuple et de la grandeur et de la sécurité de la France.
        Rien à voir avec ces immondices actuels.

        1. bob razovski

          C’est en effet ce que disent les livres d’histoire. Mais est-ce la vérité ?

          Va savoir ce qu’il y aura d’écrit dans les livres concernant la période cauchemardesque que nous vivons aujourd’hui.

          je vois bien un truc du genre, dans un bouquin de 2150 :

          Début des années 2000

          Période troublée durant laquelle le capitalisme et l’individualisme égoïste vit ses derniers moments. Ses soubresauts, face à la volonté des dirigeants de faire de la terre un monde meilleur déclenche des crises sans précédent, des conflits, mais les forces du bien triomphent toujours.

    2. Deres

      C’est là qu’est le trucage des élections française. Tu dois faire avec ceux qui se présente et le choix est limité et avec des goûts qui se ressemble. On a beau jeu de se moquer des pays avec candidat unique ou parti unique. Nous dans les faits, on a droit à une politique unique quelque soit le candidat ou le parti. On peut juste choisir une « sensibilité politique » avec des variations à la marge.

    3. Théo31

      Sans oublier Jack Lang et Bêche à merde lors de l’intervention en Libye. Le socialisme honteux dans sa splendeur.

    4. HussardBleu

      Je trouve, dans le Canard d’aujourd’hui, une citation d’Harry Lime (personnage du film « Le Troisième Homme », tiré du roman de G. Greene) :

      « En Italie, pendant trente ans, sous les Borgia, ils ont connu la terreur et les bains de sang. Ils ont produit Michel Ange, Léonard de Vinci et la Renaissance.
      En Suisse, ils se sont aimés comme des frères, ils ont connu cinq siècles de démocratie et de paix, et qu’est-ce qu’ils ont produit ? le coucou !!! »

      Bon, j’admets que c’est très exagéré : les Suisses ont quand même connu la Sonderbundskrieg…

      1. Aristarque

        C’est ta proximité frontalière avec les Helvètes qui explique ta remontée de bretelles que tu leur octroies quotidiennement depuis le début de la semaine???

        1. HussardBleu

          Harry, je ne te répondrai pas, aussi longtemps que tu ne m’auras pas justifié le « Mélusine » que tu emploies souvent à l’endroit de Mgr de Seize !

          1. Aristarque

            Puisque tu insistes. C’est ma façon de demander une intercession au Maître des lieux pour un besoin personnel de correction de texte, genre balise mal refermée, sans prononcer son nom directement. Dans cet empire égalitariste qu’ est devenue la Grance, certains pourraient s’offusquer de ce favoritisme, fut-il aussi véniel. De la sorte, Mgr de Sèze peut intervenir sans en avoir l’ air. J’ y ai eu recours en constatant que BM ayant imploré l’ intervention d’ une fée en correction d’ une coquille, avait été satisfaite avec une estimable célérité…

            1. Black Mamba

               » en constatant que BM ayant imploré l’ intervention d’ une fée en correction d’ une coquille, avait été satisfaite avec une estimable célérité… »
              Non, Non, Non … Vous n’y êtes pas du tout, votre mémoire flanche … Je remerciais les doigts de fée de H16 pour toutes ses interventions discrètes sans que je lui demande quoi que ce soit … Il fait de lui même lorsque que mes mots lui font trop mal aux yeux :mrgreen:

              1. Aristarque

                J’ essayai de ne pas donner le sentiment que certaine était moins égale que certains… Caramba! Encore raté…

                1. HussardBleu

                  Bon, d’accord, j’admets… je pensais que c’était à cause du samedi non travaillé que s’accordait Mgr de Seize…
                  Les Suisses ? bah! je les châtie volontiers, mais les aime bien, à cause du 10 août… et de mes souvenirs d’écolier, à base de Frigor et d’Abdullah…

  10. RTP

    C’est exactement ça concernant NS. Je ne pouvais pas blairer le personnage avant 2007. Pourtant j’ai cru voter pour le moindre mal quand en face se présentait SR. Et j’en suis resté sur le cul dés la décision « d’ouverture » avec le premier gouvernement. Con.ster.né. La suite a été au niveau, si je puis dire : un désastre. Jamais plus. Il dégage. En fait, il dégage tous : on n’a pas besoin de « président de la république ».

    1. Black Mamba

      Sego est une catastrophe à elle toute seule … je penses que oui, tu as voté pour le moindre mal .

      1. pactol

        Oui, Sego est une catastrophe ambulante. Mais peut-être aurait mieux valu qu’elle soit élue. En effet, la France serait allée directement au désastre et remis les français sur la bonne route. Là, on prend des chemins de traverse au hasard et inévitablement on s’embourbe ….

        1. Deres

          Vu ses méthodes de management brutale, je pense que lui confier les pleins pouvoir aurait été assez dangereux pour nos libertés … Elle aurait surement de plus verrouillé à fond le pays pour empêcher tout changement. Le seul intérêt de Flamby est sa mollesse et sa lenteur qui limite un peu l’ampleur des dégâts.

          1. Kazar

            Je crois que vous vous méprenez : après avoir voté une loi permettant le blocage administratif (donc par un fonctionnaire sans contrôle d’un juge) des sites qui font la promotion du terrorisme et de la pédopornographie, Hollande et Taubira réfléchissent à l’extension der la mesure aux sites racistes et antisémites, toujours sans contrôle d’un juge.
            Autant dire que demain, madame Taubira pourra décider qui est raciste sur internet et quel site faire bloquer, sans aucun contrôle. Miam, une bonne dictature socialiste, que peut de gens auront vu venir.

              1. Calvin

                Épisode I : la menace fantoche.
                Épisode II : la guéguerre des clowns
                Épisode III : la revanche DSK
                Épisode IV : un nouvel échec
                Épisode V : le pire contre attaque
                Épisode VI : le retour du givré
                Épisode VII : le réveil de la farce royale
                Épisode VIII : la crise de la République

                  1. Calvin

                    Épisode IX : ce pays est foutu
                    Épisode X : liberté retrouvée
                    Épisode XI : anarcapie galactique. Fin.

              2. Théo31

                C’est la liberté qui disparaît, pas la démocratie. La Chine, Cuba et la Corée du Nord sont des démocraties.

                1. MadeInCH

                  L’orange a beau dire « je suis bleue », elle ne le sera jamais.
                  .
                  D’ailleur, la seule démocratie qui existe actuellement, c’est la Suisse, de par son droit d’initiative et de référendum, dont les résultats font souvent de jolis pieds de nez aux élus et aux médias.

        2. Calvin

          Non, chaque passage au pouvoir de ces minables nuisibles enfonce un peu plus le pays en :
          – affaiblissant le sens critique
          – le déresponsabilisant,
          – sapant la liberté,
          – détruisant son dynamisme.

          1. Patatrac

            Je vous rejoins sur les effets que vous décrivez. Ces minables ont cependant été élus! Voilà le drame, c’est donc du côté du corps électoral qu’il faut regarder.

                1. Black Mamba

                  Ben, non, justement … le corps électoral a été éduqué par EN , il n’y a aucun espoir …

                  1. Pheldge

                    Tout est dit ! et le peuple redemande encore plus d’Etat et d’aides avec « l’argent des riches » …
                    Alors à ce jeu là , difficile de promettre « du sang de la sueur et des larmes ! »

                    1. Calvin

                      Ah si !
                      C’est  du sang, de la sueur, et des larmes pour les riches et la classe moyenne.

                    2. Patatrac

                      Mais non, ce sont les « pauvres » qu’il faut taxer, ils sont bien plus nombreux ! Cela fera plus d’argent à redistribuer. (Je ne sais si cette adaptation est réellement le récit d’une conversation entre Colbert & Mazarin)

                    3. Patatrac

                      50% ne le paient pas, et la frange juste au-dessus ne paie presque rien donc plus de 50% de la population. En clair, plus de la moitié (grosso modo) aurait intérêt à faire payer ces « riches », les autres quoi….

            1. Pat

              Non, le système électoral est à mettre en cause. Aussi bien Sarkozy que Hollande ont été élus avec trois quarts des électeurs qui n’avaient pas voté pour eux.

              1. Calvin

                Pas le système électoral, mais la carence de candidats compétents.
                Je ne vote pas parce que le scrutin est majoritaire à un, deux ou trois tours, ou proportionnel intégral ou pas, mais parce qu’aucun n’a ni l’intelligence de poser les bons diagnostics, ni le courage de faire de vrais réformes.

                1. Voleurdufeu

                  Si les candidats ne sont pas compétents, pourquoi les compétents ne sont-ils pas candidats?

                2. Pheldge

                  Tu ne votes pas, alors les autres choisissent pour toi : 2012 c’était : 21 % abstentions, votes nuls 5.8 % .
                  Tu aurais pu nous éviter la caricature actuelle.
                  Ne viens alors pas pleurer qu’il est nullissime.

                  1. gameover

                    Pheldge, thème maines fois abordé ici.

                    C’est celui qui choisit qui est responsable de ses choix.

                    Si dans un groupe qui vote il y a uniquement les choix A et B et que de ton avis les 2 conduisent à une catastrophe tu ne vas pas voter, même pour la plus petite catastrophe, si ?

                  2. Calvin

                    Pheldge : je vais préciser.
                    Élection 2012.
                    Hollande nullissime
                    Sarkozy nullissime
                    MLP nullissime
                    Bayrou nullissime
                    Mélanchon nullissime
                    Joly nullissime
                    NDA nullissime

                    On fait comment, à part refuser cette mascarade ?

                    1. Pheldge

                      Tu fais un classement , et tu élimines les plus nuls selon tes critères moins un ! Bicauze de toutes façons, après l’élection , la vie continue, et les problèmes avec.

                    2. Calvin

                      J’ai dû éliminer TOUS les candidats, sur des critères très précis :
                      – qui s’engage sur une diminution même légère des déficits publics,
                      – qui s’engage sur une diminution même légère des lois débiles,
                      – qui s’engage sur une diminution même légère des contraintes sur le travail,
                      – qui s’engage sur la réforme des retraites et non pas son replâtrage,
                      – qui s’engage sur la réforme du système de santé et non pas son replâtrage, …
                      Après, les questions de mariages pour tous les quatre sexes, la couleurs des uniformes de l’armée, ou le code pantone des couleurs rouge et bleue du drapeau national, je m’en tamponne.
                      2012, tous nullissimes.
                      Je fais quoi ?

                    3. Faust

                      @bibi : je rajouterais simplement « And if you do vote, you can complain, but it doesn’t matter. They won’t listen to you anyway ».
                      La relation electeur/vote, c’est du lose-lose.

      1. Black Mamba

        Je ne vote plus depuis au moins 15 ans, j’ai souvent déménagé et je n’ai jamais fait mon changement d’adresse … je ne vais pas prendre un jet pour aller voter :mrgreen:

    2. bob razovski

      +1 RTP.

      Mais au moins, cet électrochoc a eu ça de bon :

      j’ai compris que je faisais partie des cons qui votent en croyant que demain, grâce à l’homme providentiel, demain, ça ira super bien

  11. christophe

    Sarkozy peut raconter ce qu’il veut, avec le talent oratoire qu’il a, et même davantage… nous n’oublierons JAMAIS.

    Nous n’oublierons JAMAIS l’obscénité de l' »ouverture » avec Besson, Mitterrand… et toutes les saloperies faites ensuite pendant 5 ans, les politiques absurdes, le socialisme ancré partout, le nimportnawak érigée en règle de fonctionnement, la mafia Qatarie, le scandale libyen, etc.

    Alors bien entendu, dans le Grand Ordre des Choses, Sans-Dent est pire que Sarkozy. C’est facile !

    Il provoque un urticaire encore plus important. Mais cela ne suffit pas.

    Que Sarkozy continue à faire ses conférences chez ses grands amis du Qatar.

    Il est mort. Fini. Dehors.

    Lui et tous ses complices (Fillon etc.)

      1. Black Mamba

        Comme toujours , ils ont une mémoire sélective , tout ce qui compte c’est d’avoir le ventre plein, un toit et des jeux …

    1. Caton

      Tout ça, c’est mineur… le crime, c’est le traité de Lisbonne. La classe politique française a décidé d’annuler le résultat du référendum de 2005, s’asseyant sur la constitution. Tous les députés et sénateurs qui ont participé à cette forfaiture ont leur place contre un mur, avec douze balles dans la peau.

          1. MadeInCH

            Je suis prêt à cotiser.
            De la GP90 de stand, subventionnée par le DDPS!(Département de la Défence, de la Protection et du Sport)
            .
            Une par personne, car une injection est suffisante.

      1. Pheldge

        Pourquoi ce gaspillage de balles en période d’austérité ? une suffit , voire si on les met en enfilade, une peut en abattre plusieurs ! 🙂

        1. Théo31

          Des coups de pelle dans la tronche, comme chez les Khmers rouges, pour économiser les cartouches.

          1. MadeInCH

            Pas besoin de perdre du temps.
            Enterrer vivants. C’est à la mode, actuellement, dans certain coins…

      2. Théo31

        L’impôt progressif sur le revenu est également contraire à la constitution en plus d’être immoral.

  12. pactol

    Nos dirigeants ont tous en tête le slogan de la République française : Liberté-Egalité-Fraternité. Mais l’égalitarisme est poussé jusqu’à son extrême. Tout est organisé pour favoriser les bas salaires en France. Cela permet à l’État de rendre les français dépendants des aides publiques. Et voilà, en un tour de passe-passe, vous vous retrouvez avec des millions de défenseurs de la proéminence de l’État dans l’économie et dans la vie courante en général.
    Le problème est comment faire comprendre à 95% des français que leurs problèmes vient de l’intervention de l’État avec ses gros doigts boudinés à tous les niveaux de la vie des français.
    Il n’y a qu’à voir l’intervention de nono montelebourg dans la cession partielle d’Alstom au profit de GE au détriment de Siemens (choix 1er de l’entreprise). Comment cette affaire se termine : en catastrophe !
    Vient-on lui demander des comptes ? Non ! Une demande de bourse d’Etude pour reprendre des cours à l’Insead et une volonté de prendre la direction d’une entreprise, et bien ce monsieur va donner des conférences grassement rémunérées au US avec son Aurélie d’amour !
    Y a rien là ?

    1. Black Mamba

      « Le problème est comment faire comprendre à 95% des français que leurs problèmes vient de l’intervention de l’État avec ses gros doigts boudinés à tous les niveaux de la vie des français. »
      Les gens le comprennent, le hic est qu’ils ont peur du changement même si c’était le slogan de toumou … C’est si reposant de ne pas réfléchir, laisser à d’autres le soin de mener leur vie … en cas d’échec sera toujours la faute aux autres .

      1. Pheldge

        Attends ! le changement de toumou c’était « on fait payer les riches et les entreprises, pour plus redistribuer » … c’est toujours pareil : les lendemains qui chantent sont un passage obligatoire en campagne , parce que c’est ce que les électeurs veulent entendre.

  13. Deres

    Je mettrais quand même un bémol sur le quinquennat de Sarko. Il faut quand même reconnaître que la crise n’était pas prévue (même si prévisible). Et donc il n’avait jamais promis de faire ses réformes uniquement sur les deux premières années du quinquennat. La crise a changé beaucoup de chose politiquement, il faut quand même le reconnaître. En particulier sa base politique en a profité pour revenir en force vers les marottes socialistes qu’elle affectionne. D’un point de vue politique, il est déjà difficile de réformer quand la situation économique est bonne mais cela devient impossible quand elle est mauvaise.

    Avec le niveau déplorable de nos hommes politiques, la question n’est pas de savoir lequel sera le meilleur, mais lequel sera le moins pire.

    1. Alternativement, il aurait largement pu utiliser le levier de la crise pour dire « Soit on fait ça – i.e. des réformes übercouillues, soit c’est la cata et démerdez-vous sans moi ». Bizarrement, il n’a pas choisi cette option.

      1. pactol

        La place est encore trop bonne. Pour l’instant personne n’ira les chercher pour les emmener sur la guillotine !

        1. Deres

          C’est pour cela que l’on n’y croit plus. Il a eu l’occasion de le faire pendant son quinquennat. Mais il a rechigné dès que l’obstacle est apparu. On sait bien qu’il y aura d’autres obstacles après 2017. Il refusera donc probablement de sauter l’obstacle à nouveau avec les meilleures excuses du monde. Mais nous on veut des réformes, pas des excuses.

      2. Calvin

        Oui.
        Il a senti qu’il y avait quelque chose de pas net dans ces 40 années de vie politique française mais n’a pas eu le courage de cette intuition.

        1. Duff

          Au fond à l’entendre débiner sans la hargne qui était la sienne avant 2007 les mêmes recettes tièdes, je finis par me dire qu’il n’a aucune conviction. Aucun type qui a fait toute sa carrière dans l’administration ou de mandats électoraux en mandats électoraux ne conviendra pour le job.

          Ils se couchent devant l’administration comme ils le font à Bruxelles ou devant les sondages. A noter, sauf erreur de ma part que Sarkozy ne dit pas un mot de l’euro alors que c’est LA question. Soit on garde cette monnaie et là même ses gentils 50% de dépenses publiques sont de la rigolade soit on continue le socialisme et on SORT.

          Comme en Grèce, avant de réformer le pays tout candidat devrait mettre le nez des français bien dedans pour qu’ils disent si oui ou non conformément aux sondages qui donnent plus de 60% de oui, ils veulent la cohérence exigée pour garder cette monnaie.

          1. Kazar

            Au fait, pour rappel, si on reste dans l’UE, le budget de l’UE lui-même est en déficit…

          2. Théo31

            Le problème n°un, c’est le socialisme. Celui de l’euro ne vient qu’après. La Suède a failli se retrouver en cessation de paiement au début des 90s, ce n’était pas dû à sa monnaie. Idem pour l’Angleterre pre-thatcherienne.

            @Kazar : les finances allemandes sont excédentaires. Comme quoi, les buveurs de bière gèrent mieux que ceux qui boivent du vin.

            1. HussardBleu

              Si on se met à comparer maintenant sous l’angle économique l’OktoberFest et la St Vincent Tournante…

      3. Pheldge

        « Soit on fait ça – i.e. des réformes übercouillues, soit c’est la cata et démerdez-vous sans moi » le problème était plus complexe et plus sournois : parce que on la vu la cata c’est pas immédiat et en regardant la Grèce, on se dit qu’on pourrait même continuer ça-comme encore un quinquennat ou deux !
        A ce moment là, il a du , je pense faire le choix compromettant le moins sa possible ré-élection. Ça a eu le succès qu’on connait … point!

      4. Deres

        Dans l’esprit de tout le monde, rappelez vous, la crise serait courte. Donc tout cela nous a été présenté (peut être sincèrement d’ailleurs) comme une pause dans les réformes en attendant la fin de la crise. J’avoue qu’ils avaient réussi à me convaincre avec l’efficience de leur plan anti-crise/relance pas si con que cela même si cela choquait mon âme libérale à la base. Puis la crise s’est prolongée et la présidentielle est arrivée. La le manque de couille a été flagrant et les actions clientélistes donc socialistes pour acheter des voix avec des hausses d’impôts compensatoires ont été rapidement privilégiés.

        1. MadeInCH

          LEs conscrit qui partaient en ’14 étaient sûr! d’être de retour pour Noël.
          Pardon… pour la « fête d’hiver ».

        2. Pat

          « Dans l’esprit de tout le monde, la crise serait courte » Vous avez vu ou entendu ça où ? Pour beaucoup, la crise allait être longue, et certains économistes rappellent depuis des années qu’à la dette « officielle », il faut ajouter les retraites dues mais non provisionnées, et évidemment non comptabilisées.

          1. gameover

            Pas si évident de savoir où s’arrêter quand on veut calculer les dettes. Dans un système où les entrants paient les sortants il ne faut pas tenir compte des retraites mais les retraites devraient être payées avec les recettes des entrants uniquement… donc retraites d’un montant indéfini.

  14. Marco33

    Sarko a trompé son électorat. Il a même été d’une crédulité naïve en pensant diviser le PS et récolter des électeurs de gauche light en pratiquant « l’ouverture ».
    A droite, il n’y a que des requins décérébrés intéressés par le pouvoir étatique et ses avantages.
    A ce jour, mon pronostic est : au 2nd tour, Hollande/M. Lepen.
    Victoire de justesse de l’ectoplasme.
    Et on repart pour 5 ans d’un long naufrage.

    Pourquoi Hollande? Parce que ce gars, a une chance de cocu!
    Candidat socialiste puis Président par défaut, il commence à bénéficier d’un contexte éco hyper favorable et va pouvoir grimper comme passager clandestin dans le reprise éco mondiale qui repart.

    1. Bonsaï

      Au moins avec Sarko on se marrait. La presse en faisait ses choux gras, tous les jours il avait une nouvelle idée saugrenue. Toujours frétillant, du grand spectacle.
      Alors qu’avec Flanby c’est clairement le fond du blues et ça c’est mauvais pour le business et l’atmosphère générale.

    2. J’ai globalement le même pronostic, avec la faible possibilité d’une surprise, cependant. Parce que ce serait vraiment, vraiment drôle.

    3. Nemrod

      Même à son étiage sondagière, j’ai toujours pronostiquer la réélection de Rain Man, à la grande stupeur de mes proches.
      Une analyse rationnelle conduit à cela
      – un socle électorale inaltérable de 25 %
      – une droite traditionnelle…traditionnelle avec le come back de Sarko qui va se vautrer.
      – des médias achetés , des leaders d’opinions choyés par le pouvoir
      56/44 contre Le Pen.
      Tremblera même pas.

      1. gameover

        Rain man !

        « un socle électorale inaltérable de 25 % »

        Mouais Jospin 16.18% en 2002

        1. Duff

          Jospin avait Taubira et Chevènement dans les pattes (2.3% tout de même pour la Madonne guyanaise) plus tous les paléocommunistes qui fédérés derrière la Méluche faisaient 13%.

          Si flanby n’a pas de candidature dissidente dans le pattes avec le « vote utile » rabâché sur toutes les tv et radios publiques, il peut espérer faire son 25%.

          L’UMP/UDI peut donc arriver 3ème sans problème.

          1. Flash

            En somme, il n’y aurait pas EELV? Ni Front de Gauche?

            Le PS a réussi à se foutre à dos l’ensemble des « forces de la Vraie Gauche ». Il ne faut pas sous-estimer cet aspect-là. De la dispersion des voix, on va en avoir un maximum à Gauche.

            A droite, la « dispersion » me paraît moins forte. On a quoi? UDI/UMP/Dupont-Aignant?

            A gauche, on va avoir a minima du NPA, du LO, du FG, du EELV, du PS. Avec une situation moins favorable qu’en 2012 puisque cette fois, c’est le PS qui était au pouvoir. Les « forces de la Vraie Gauche » vont à tout prix vouloir se distinguer du PS en faisant un concours de gauchisme.

            Les deux gros thèmes en perspective seront :

            – le danger du FN, parti cruel, méchant, dangereux, qui donne des poux et des maladies ;
            – le bilan calamiteux de FH, chacun pouvant y aller de sa critique (trop à droite, trop à gauche, bref, la synthèse du pire).

            1. Duff

              votre raisonnement se tient et c’est celui de trop nombreux cadres de l’UMP qui pensent qu’en plus d’être incompétents les socialistes ne sont pas machiavéliques.

              C’est une erreur de droite: Le FDG et les verts ne pèsent plus rien. Un petit passage d’un écolo au gouvernement avant la présidentielle finira par les essorer complètement.

              Le calcul d’Hollande est différent, il se fout des réserves de voix objectives, il veut arriver derrière la poissonnière. Quitte à tuer ses anciens alliés puisqu’il est convaincu qu’il va la battre à l’aide des médias. Là c’est l’erreur de gauche…

              1. Kazar

                Erreur : sans les potes FDG et Verts, le PS ne pèse pas lourd non plus. Et ils ne sont pas prêts à renoncer à leurs électeurs qui leur en voudraient à mort de leur annoncer direct qu’il faut voter PS sans même se présenter au premier tour.

            2. Kazar

              Je pense que vous sous-estimez la dispersion interne de l’UMP, qui va bientôt être coupé en deux entre les clans Sarko et Juppé. Ça les perdra.

              1. Flash

                Le PS aussi risque fort d’être coupé en deux. L’aile «  » » »libérale » » » » » (au sens PS) et l’aile « Vraie Gauche » ne pourront jamais s’entendre sur un programme commun. Ou s’ils y parviennent, j’ai peur de voir la tronche du programme (axé sur le sociétal, j’imagine).

                Le congrès de juin pourrait être rigolo. On va vivre un printemps sanglant.

                1. Deres

                  Quand les élections arrivent, les clameurs sont moins fortes quand la victoire n’est pas acquise …

              2. Pheldge

                Juppé, dans la nouvelle formation, va être marginalisé.
                Déjà les militants actuels le sifflent , alors …
                Il ne lui restera plus qu’a demander sa carte au PS !

        2. Nemrod

          Moui…
          Mais il y a maintenant un précédent et gageons que les soces se disperseront moins sachant « labêtimmonndeu » cachée dans l’obscurité.
          En 2002 cette nouille de Jospin n’avait même pas cru utile de faire une vrai campagne, Rain man ( merci GO) ne fera pas cette erreur.
          Non, non, il va repasser et dans un fauteuil en plus.

          1. Kazar

            Je crois que vous surestimez leur intelligence. En plus, le FDG déteste désormais les soces, et les Verts ont compris que ce sont des menteurs (à part Placé qui fait semblant en priant pour conserver son fauteuil de sénateur).
            Le seul fauteuil qu’il gagnera, ce sera un pliant à laisser sur la plage pour faire du pédalo…

            1. Deres

              Placé sait très bien que quand les verts sont tout seuls, ils font au plus 5% … Et comme il veut absolument conserver une place au chaud, il veut absolument une alliance qui garantisse au minimum son avenir … Sinon, il a va probablement arrivé à se faire offrir un placard doré de la République avant 2017, à force de lécher le gouvernement …

        3. balt

          Oui,bien d’accord.De toutes façons,ce n’est plus la France qui va décider,mais la crise financière mondiale qui va dicter le calendrier.Peut etre que dans un an on aura des taux négatifs a -2%,une déflation idem.Faudra alors expliquer aux gens qu’on baisse leur salaire et qu’on les paye pour emprunter.On sera dans un tel bordel qu’un gouvernement JJ Goldman_Djamel Debouze a des chances de passer
          .

          1. Aristarque

            Ne serait-ce pas plutôt qu’ on emprunte pour les payer ??? Comme c’est déjà en cours, cela ne sera pas un scoop… :mrgreen:

            1. balt

              on emprunte pour les payer,mais si on est en déflation,quelles raisons objectives on aura d’augmenter les salaires des ponctionnaires?J’imagine la tete des syndicats qui ne comprendront plus rien!

        1. Nemrod

          Les fonctionnaires.
          Pratiquement toute l’EDNAT.
          Leur famille proche et les retraités de ces fonctions
          Toute la presse écrite et audiovisuelle
          Tous les « zartistes »
          Les têteurs de rsa, alloc diverses et variées.
          Tous les gagnants du système, quoi !

          Même avec une évaporation de 25 %, ça fait un bon matelas.

          1. Flash

            Pour l’EdNat, vous êtes sûr? Les conneries d’une NVB ou d’un Benoît Hamon, ou d’un Peillon n’auraient eu absolument aucun effet sur le noble corps professoral?

            1. Deres

              Et puis quel conneries ? Ont-ils fait la moindre réforme sérieuse changeant les statuts du personnel de l’EdNat à l’encontre des syndicats ? Regardez bien, aucune.

            2. Nemrod

              Un vernis de mécontentement tout au plus.
              C’est un monde viscéralement PS.
              Les tripes parleront le moment venu.

            3. Théo31

              Si MLP arrivait au pouvoir et faisait prêter un serment à tous les fonctionnaires, que croyez-vous que feraient tous ceux qui votent PS, coco ou trotsko, démission ou collaboration ?

          2. Val

            @Nemrod ,
            – ed nat : pas mal d’entre eux commencent à voter FN , ils sont aux premieres loges du vivrensemble
            – les immigrés qui bossent et ils sont nombreux votaient PS , ils sont outrés du laxisme et de l’assistanat , ils s’abstiendront , ler vote est perdu pour Hollande.
            pour les autres je suis d’accord avec vous .

            1. Nemrod

              Les immigrés qui bossent ne font pas partie de la clientèles PS, je ne les comptais pas.
              Les enseignants qui en prennent plein la tronche sont plus près du syndrome de Stockholm que de voter FN.
              Trop endoctriné et depuis trop longtemps.
              Peut être les plus jeunes…et encore.
              Non, clientèle acquise pour Flamby.

              1. bob razovski

                Les plus jeunes ? Ce sont les pires.

                Les profs ayant de la bouteille ne sont plus dupes. J’en côtoie quelques uns qui sont désabusés au delà de ce qui est permis.

                Mais les jeunes, frais émoulus, doctrines soce et étatique montées en fer de lance, ils chargent au galop, l’oeil vif et le menton haut, tels des petits vallsounets de prisunic… Dans le mur.

                1. Val

                  d’accord avec bob : le prof démarre à gauche toute et finit à droite toute et d’un manière générale , il ne sait pas ou il va

    4. Kazar

      Je partage votre sentiment, mais je pense que MLP gagnera contre Hollande. Car même si une partie de la gauche se mobilise contre le FN en prédisant les dix plaies de l’Egypte si le FN gagne, les électeurs de droite, en grande majorité, ne voteront pas pour 5 années de plus avec Hollande. Idem pour le vote musulman que la gauche a déjà perdu en grande partie avec le mariage pour tous, la censure de Dieudonné et la promesse abandonnée du droit de vote aux étrangers. Idem pour une grande partie de l’extrême gauche qui déteste Hollande autant que MLP, lorsque ces électeurs ne décident pas carrément de voter FN au second tour.
      Non, ça va être très serré, et ça va leur faire mal.

          1. Black Mamba

            « le FN, éternelle voiture-balai de la politique française, est quasiment obligé de faire un score mémorable. »

                  1. Calvin

                    Bonsaï, j’ai supprimé les affaires sociales.
                    Le décret est tout chaud, et j’attends la signature d’h16.
                    J’aimerais que tu suives un peu mieux les réunions du Shadow Conseil des Ministres, sinon, ça va faire désordre une fois au pouvoir…
                    Je rappelle : la protection sociale, c’est du ressort de l’individu, des familles, des assurances, et, en dernier ressort de la charité. L’état n’a rien à y faire.
                    Allez, zou, au boulot, tu sais que je tiens à ce que tu maîtrises au moins douze langues étrangères.
                    Et fluente.

                    1. Bonsaï

                      Da, da, je peux pas toujours être au four et au moulin !
                      Faut me laisser une microseconde de battement entre les rôles contradictoires que je dois assumer, Monsieur le Premier Ministre.
                      Dorénavant, je ferai plus attention à mes propos destinés à l’audience locale qu’à l’internationale !
                      Foutu métier quand même …

                    2. Calvin

                      T’inquiète, je te laisses le temps de prendre tes marques.
                      Je veux juste éviter le bordel, que l’on rebaptise le Quai d’Orsay en Quai Dorcel.
                      Avec Blacky M. et les tablettes de son garde du corps, c’est tangent…

      1. Val

        @kazar , je ne sais pas si MLP va gagner , mais ça va être tres tres proche . Une bonne partie de la droite ne digère pas ce qu’a fait Sarko, bien décrit dans les commentaires + haut . Cette partie est à présent décidée à voter FN sur le thème : perdu pour perdu , autant avoir au moins un pouvoir qui restaure qq valeurs (sécurité , immigration régulée ) Cette partie ne s’abstiendra pas dans le cas d’un duel Hollande/MLP , elle votera MLP . D’un autre côté , beaucoup de gens de gauche traineront les pieds et n’iront pas voter Hollande .

    5. Deres

      Sur 10 ans, s’il n’y a pas de reprise mondiale, ce n’est pas qu’en France que cela va péter d’ailleurs …

    6. Deres

      Oui, l’ouverture était une erreur. Cela n’a rien apporté ni à lui ni au pays. Le système politique est trop sectaire et les hommes politiques s’ioccupent trop de leurs intérêt avant l’intérêt général pour que cela apporte quoi que ce soit.

      A noter que Besson ne faisait pas parti de l’ouverture. C’est un transfuge qui est passé à droite après son ostracisation par Ségo. Lors de l’élection elle l’a crucifié au sein du parti pour justifier la nullité du chiffrage de son programme faite à posteriori sur ordre par lui avec un objectif de résultat irréaliste. C’est alors devenu une âme damné de Sarko qui n’a d’ailleurs jamais refusé aucune mission pourrie dont aucun autre ne voulait.

      1. MadeInCH

        Pour beaucoup de gens « gentils » et « tolérants » et « non-sectaires », comme je l’étais à l’époque, l’ouverture était une bonne chose.
        .
        Cela montrait, ou voulait donner l’impresion de montrer, que Sarko voulait le bien du Pays sans préjugés politiques, en prenant les meilleurs quelle que soit leur couleur politique, pour autant que ledit « meilleur » avait comme objectif le Bien de la Nation.
        .
        En tant que « Président de TOut les Français », et pas seulement ceux qui sont de son parti.
        .
        C’était à l’époque…

        1. Deres

          Oui, cela a lamentablement échoué mais il y avait quand même une idée et une tentative de changer les choses. Il faut quand même le reconnaître. Moi, non plus, cela ne me révulsait pas à l’époque.

          1. HussardBleu

            Je n’étais certes pas dans ce cas de figure, peut-être de par mon âge (j’avoue ma naïveté de jeune homme : j’avais bien cru, un ou deux ans, en Chirac, circa 1982/83… c’est dire…).

            Mais, pour peu que l’on ait un modicum d’intelligence, on ne fait pas la même erreur deux fois, sans négliger le fait que cette ressemblance avec Stavisky, quand même…

  15. Higgins

    J’ai eu l’occasion de voir travailler de près Talonnette 1er ainsi que son compère Fillon avant 2007. Leurs cabinets étaient redoutables d’efficacité (ce n’était pas le cas de beaucoup d’autres) et j’ai cru, naïvement, qu’une fois aux affaires, le pays aurait le ticket véritablement gagnant. Dire que j’ai été déçu est un euphémisme et je trouve pathétique ces tentatives, que j’espère vaines, de retrouver une place au soleil. Mauvais un jour, mauvais toujours alors que, pendant quelques mois, il a disposé d’une fenêtre de tir assez exceptionnelle. Il n’y aucune raison de penser que la règle puisse s’inverser en 2017.
    Bien que ça ne soit pas du tout ma tasse de thé, une victoire de MLP au deuxième tour n’est plus une hypothèse d’école surtout quand on lit les consternantes déclarations de Normal 1er sur l’optimisation fiscale et le statut de l’entreprise Total: « Le géant pétrolier français Total devrait, en raison de sa taille, être le plus gros contribuable français, ce qui n’est pas le cas, a regretté François Hollande dans un entretien publié mercredi par Le Parisien. » (http://www.usinenouvelle.com/editorial/total-devrait-payer-plus-d-impots-en-france-estime-francois-hollande.N317225). Sauf que Total perd de l’argent en France, fait son beurre exclusivement à l’étranger et que sa période de vache grasse est terminé (dixit Nicolas Doze ce matin).
    Nous sommes bien d’accord sur le constat, avec de tels clowns, ce pays est foutu.

  16. christophe

    Il n’a aucune excuse.

    En 2007, il avait été superbement bien élu, avec des électeurs motivés.
    Après le long sommeil chiraquien, il avait TOUTES les cartes en main, TOUS les pouvoirs.
    Quelques semaines après son élection, il pouvait lancer un train de référendums pour définitivement ATOMISER la gauche en faisant passer des mesures inouïes.
    Il pouvait devenir en quelques semaines un grand homme d’état, habiter littéralement la fonction gaulienne.
    Au lieu de cela… on a eu Besson, Mitterrand… et c’était fini ! Mort. Enteré.
    A ce niveau ce n’est plus une « erreur », ou les effets d’une crise « inattendue », ni même de l’imbécilité.
    C’est de la trahison, avérée, revendiquée, fière.
    Ni plus ni moins.
    Il a payé, cash, en 2012. Il paiera cash en 2017, encore et encore.
    Et merde à Vauban si ce sont les socialos qui en profitent, puisque de toute façon ils appartiennent tous au même gang.
    Nous rendons coup pour coup.
    Il ne s’agit plus d' »élire », puisque au bout de 30 ans on a quand même compris que cela ne servait à rien, non, maintenant il s’agit de PUNIR.

    1. pactol

      Seul choix que nous avons est de choisir entre des socialistes de gauche ou des socialistes de droite.
      Ça c’est du choix !
      Dans le panorama politique français, nous n’avons à ma connaissance aucuns libéraux. Si vous en connaissez un dites le moi.

      1. hugeus

        Ah non, vous avez quand même aussi des socialistes d’extrème droite qui attirent 30% des intentions de vote, ne les oubliez pas, s’il vous plaît !

        1. pactol

          Ah mais quand je parle de socialisme de droite j’englobe le FN aussi !
          Peut-être y aurait-il Madelin, mais je ne suis pas sûr.

      2. MadeInCH

        Perso, mon vote sera comme suit:
        1) Le plus « à droite » possible.
        Si pas posible car trop incompatible avec mes idées, alors:
        2) Celui qui est le plus « hors sérail » et emmerdant pour le « Club Dorlottez », même si je ne suis pas d’accord du tout avec lui. Juste pour emm3rder.

    2. Ce qu’il y a de bien avec vos posts, c’est qu’ils sont toujours pareils. Ca confine à la monomanie. Pas bien méchante, mais tout de même.

  17. Kazar

    J’adore le dernier paragraphe !!!
    Oui, le FN va faire un score mémorable, et non, ça ne changera rien, la gauche dira qu’elle a compris le message que lui adressent les Français, et continuera à ne rien changer, et la droite dira que c’est de la faute de la gauche, et promettra encore plus, histoire qu’on vote pour elle.
    Oui, le FN va leur botter les fesses, et non, ce ne sera pas la catastrophe qu’ils nous prédisent, car la ligne libérale incarnée par Marion Maréchal Le Pen est beaucoup plus populaire dans le mouvement que celle d’un énarque-Philippot.
    Pour les incrédules, je recommande la lecture de « Faut-il sortir de l’euro », de Jacques Sapir.
    Quand à être la voiture-balai, et bien tant pis. Je reste pour ma part persuadé que la défense et le redressement de notre pays ne passe pas par la case mondialisation échevelée qui ne profite qu’à une poignée de privilégiés (lire l’excellent « La France périphérique) mais par du protectionnisme intelligent comme le font les Américains ou les Suisses (et la plupart des pays dans le monde à l’exception de ceux qui sont dans l’UE).

    1. douar

      Le grand écart de FN est plutôt rigolo, entre les étatistes pur beurre du nord et les « libéraux » du sud, ça promet des échanges intéressants. Faudrait un Hollande pour faire la synthèse.

      1. Kazar

        Pas tout à fait faux, je suis d’accord. Cela dit, nous avons un gros avantage, celui d’avoir un chef (je sais, c’est presque un gros mot) quand les autres partis sont morcelés et éclatés entre diverses têtes boursouflées par leurs égos. Et nous sommes le premier parti de France (dixit Valls, Hollande, et Joffrin !).

        1. Deres

          Donc MLP est la façade d’un village Potemkine montrant une unité et une cohérence interne qui n’existe pas. Si jamais elle est élue en 2017, on aura donc droit à un gouvernement de type Ayrault avec des ministres s’opposant entre eux car pas d’accord sur la ligne de conduite politique. Cela s’annonce brillant avec encore 5 ans de perdu …

          1. MadeInCH

            Parce qu’un autre choix pourrait donner 5 ans de gagnés?
            .
            Entre le très pire et le un peu moin pire, je sais, je crois, je veux croire, je choisi de croire, je veux faire l’autosuggestion qui me permet d’avoir l’impresion de croire que avec Marine, au moins, la France pourraît peut-être avoir un peu plus de clef en main pour pouvoir s’en sortir sans X diktat de Bruxelle.

            1. Deres

              C’est la faute au méchants de Bruxelles ! Bref, à des gars comme Moscovici, c’est à dire à des politiques bien de chez nous en fait … Faut arrêter avec l’épouvantail de Bruxelles. Si ils n’étaient pas là pour empêcher nos gouvernements de faire n’importe quoi, ce serait encore plus la fête du slip avec des déficits abyssaux.

              1. MadeInCH

                J’ai toujours été convaincu que Bruxelle était en bonne partie responsable de presque toute la peste et le choléra de l’Europe.
                Mais c’est vrai que d’autres pays dans l’Euro s’en sortent pas mal… Donc l’Euro/Bruxelle n’est pas un déclencheur de catastrophe. Cela dit, la Comission Européenne n’est pas élue et est autocrate. -> J’aime PAS!

                Mais si un pays a des difficultés, alors l’arme monétaire et le protectionnisme pourraient (conditionnel!) aider à redresser la situation, si utilisés correctement.
                « utilisés correctement » est rarement vrai…
                Voir mon poste sur les 2 axes de la politique.
                Pas d’accord avec moi? Pas de problèmes, et je peux le comprendre.
                Mettons nous d’accord sur nos désaccords.

                1. Calvin

                  « Cela dit, la Commission Européenne n’est pas élue et est autocrate. -> J’aime PAS ! »
                  Ceci dit, Hollande a été élu, comme tous les branques ici et ailleurs.
                  La démocratie n’est pas un gage de réussite.
                  Ni de responsabilité, puisqu’il suffit de se défausser sur les autres.

                  1. Pat

                    De mon point de vue, et je sais que je me répète, quelqu’un (comme Sarko ou Hollande) qui n’est choisi que par 22% des inscrits au premier tour n’a pas été « élu », mais a été, au mieux, sélectionné par défaut. Les électeurs, eux, se sont faits enc… par le système électoral.

                    1. Voleurdufeu

                      100% d’accord. La démocratie, hélas, n’est plus la solution, mais le problème. Et personne ne peut le dire, ni l’entendre.

              2. gameover

                D’ailleurs je ne sais plus quel politique vient de dire cette semaine que Bruxelles n’y était pour rien puisqu’au titre des réglementations les français en rajoutent toujours une couche (dixit). c’est qui ?

              3. Kazar

                @ Deres : je ne vois pas comment l’UE pourrait nous empêcher de faire du déficit alors que son propre budget est déficitaire !!!

    2. Deres

      J’adore les discours ode au libéralisme et appelant en même temps au protectionnisme, à lutter conte la mondialisation et à une organisation rationnelle et meilleur de toute chose. Dès que l’on passe de la théorie à la pratique ont voit que le libéralisme devient de l’étatisme caché dans l’esprit de la plupart des gens …

      1. MadeInCH

        Perso, je suis pour un libéralisme. Néanmoins, toute les extrèmes sont mauvaises.
        Un pur libéralisme a de bonne chances d’entraîner un monopole de fait d’un gros acteur dont la taille critique le rend incontournable. Du genre Microsoft. Et qui peut, par son poid, influencer grandement la politique. Et oui, il peut finir par s’effondrer car incapable de s’adapter à une variation technologique. Comme Microsoft et les smartphones. Mais combiens d’années perdues, et de développement techniques perdus entre temps?
        Comemnt empêcher ça? Je ne sais pas…
        Toute les extrèmes sont mauvaises.
        Si je dois choisir où placer mon curseur entre [0% libéral = 100% plannifié] et [100% libéral = 0% plannifié], je placerais le curseur entre 70 et 98%. Mais PAS à 100% libéral. Et PAS moins de 70%. En devant définir que ce [% libéral] signifie.
        .
        De plus, un pur libéralisme ne peut marcher QUE si les travailleurs-consommateurs ont des attentes similaires dans la vie. Mettre dans le même marché libéral des chinois et des français, c’est juste… unbon!
        Si je dois choisir où placer mon curseur entre [0% National = 100% apatride] et [100% national = 0% apatride], je placerais le curseur entre 75,314250 et 99,99989749%. Mais pas à 100% national. Et PAS moins de 23,9733*Pi%. En devant définir que ce [% nationa] signifie.
        .
        En gros, à mon avis, il y a deux axes, 4 quadrants, qu’il devrait y avoir en politique:
        L’axe « gauche-droite » qui est « socialiste (individus irresponsables à cornaquer, économie planifiée) – libéral (individus libres et responsables->punissable, économie libre).
        L’axe « National-ApatrideMondialiste ».
        Dans cet axe, je suis dans le quadrant « national/libéral ».
        .
        Je SAIS que cet opinion n’est pas partagé par tous ici, mais bon. Tant pis. Je m’exprime! C’est mon Charlie à moi! Na! Tapez si vous voulez, je ne répondrais. pas aux insultes.

        1. Microsoft n’est même pas en situation de monopole. Et pourtant, qu’il aimerait bien. Citez moi un seul monopole qui ne soit pas de droit. En outre, vous demandez à ce que le libéralisme garantisse quelque chose qu’absolument aucun système ne peut garantir, pas même celui que vous proposez. Si c’est pas du 2P2M, ça …

          1. MadeInCH

            J’ai parlé d’un système idéal qui serait libéral à ~97.154389%, et qui éviterait la mise en place d’un monopole de fait.
            Comment le faire? Je ne sais pas. Je ne suis pas sûr que ce soit possible.
            En informatique, peut-être, comme le proposait le président de Opéra (navigateur), de rendre les tout les formats eux-même des documents libres? Je serais pour! Mais quid de l’évolution des formats eux-mêmes, et des innovations dans les formats eux-même? Heuu…
            Si ça l’était (libéral en évitant les monopoles de fait), j’aimerais bien que cela se fasse. Mais c’est un idéal, un rêve, et non pas un objectif réel, car je ne sais pas comment le faire ou si c’est même faisable.
            .
            Quant à Microsoft, le fait de pouvoir édtruire par sa simple masse ou sa puissance financière ou ses capacités de blocage technologique (Oops… Vous n’êtes plus compatible avec le dernier MS-OS… désolé…) toute concurrence en dehors de quelque marché de niche (Linux, Apple), en a effectivement fait un monopole de fait. Voyez ce qui s’est passé avec DrDOS, OS2, BreadBox Ensemble, par exemple. Mais ce n’est pas le sujet de ce post. Et non, je ne changerais pas d’avis sur M$.

            1. Citez moi un monopole de fait, svp … M$ n’en a pas un : renseignez-vous mieux sur ses parts de marchés, vous aurez des surprises.

              1. Pheldge

                Apple qui a un système complètement verrouillé depuis le Mac au Cloud en passant par l’Iphone et ses futures déclinaisons. Pas de compatibilité en dehors de la marque.

                1. Black Mamba

                  APPLE est fermé mais il n’a pas le monopole… le consommateur peut aller voir ailleurs.

                    1. Black Mamba

                      Ne peut plus sortir du système ! Ils y restent car ils le veulent bien… J’utilise Apple , Samsung, Microsoft, LG … et je ne me sens nullement prisonnière chacun ses avantages et mon époux aime bien Lynux …

                2. Ce n’est pas un monopole, ça. Dire que Apple a le monopole des produits et logiciels Apple, c’est comme dire que Renault a le monopole des voitures et pièces détachées Renault.

                  Pardonnez-moi, mais c’est complètement con.

                  1. Pheldge

                    Pardonnez-moi, mais c’est complètement con , je me serais contenté d’un « c’est un peu maladroit » …
                    Bon vous ferez mieux la prochaine fois, moi-z-aussi 🙂

                    1. Calvin

                      Les bras m’en tombent.
                      Ces files de gens qui campent devant les Apple Store les veilles de sortie, ont donc le pistolet sous la tempe ?
                      Méchant Jobs, Méchant.
                      Finalement, Dieu t’a puni…

              2. Jules

                Microsoft n’a pas et n’a jamais eu de monopole … c’est épuisant d’avoir à le rappeler sans cesse.

        2. gameover

          MadeInCH tu nous fais bien rire parfois, tu viens de lire Don Quichotte ?

          On voit rarement de tels strawmans où le locuteur reconnaît lui-même que ce qu’il dit n’existe pas mais que ça pourrait arriver parce que parce que … il ne sait pas pourquoi mais vaut mieux, on sait jamais…

          1. MadeInCH

            C’est un peu ça. Un idéaliste qui sait que son idéal n’est probablement même pas possible 🙂
            .
            Mmmm… Un idéaliste réaliste? Dans le sens ou le réalisme limite les actions que l’idéalisme désirerait engager?
            L’idéalisme dans les pensées et les plans, mais suffisament réaliste pour savoir que l’idéalisme doit exister, mais ne rester que dans les pensées si pas compatible avec la réalité?
            .
            Bon… Ils sont passés où, les géants?
            .

  18. yoananda

    Je partage totalement ce constat.
    Les politiciens de tout bord sont totalement discrédités, y compris MLP, qui, plus elle s’approche du pouvoir, plus elle rentre dans les rangs.

    On dirait qu’il y a une force supérieure qui préside au destin de la nation, et qui empêche toute réforme digne de ce nom.

    Conclusion similaire : ce pays est foutu.

    Reste que l’Euro est invivable, et que, peut-être, Ô fol espoir, quand il explosera, il y aura une fenêtre de possibilité qui s’ouvrira pour tenter de remettre un peu d’ordre.

    1. pactol

      Tout le monde parle du grecxit, mais pourquoi pas le deutschxit ?
      A un m’ment donné, les pays nordique pourrait prendre la mouche est dire : Basta, allez vous faire voir chez les grecs !

      1. pactol

        erratum :
        A un m’ment donné, les pays nordiques pourraient prendre la mouche et dire : Basta, allez vous faire voir chez les grecs !

        Veuillez m’excuser pour les fotes d’ortografes ….

        1. balt

          Il sont aussi atteints les pays nordiques!La Suède qu’on nous montre en exemple a bati sa croissance sur la spéculation immobilière avec un endettement privé effroyable et des prets immobiliers sur 40 ans!

      2. yoananda

        Cet une possibilité dans l’absolu, mais je n’y crois pas.
        Pourquoi pas la franxit aussi sinon ?
        Non, seuls les « petits » peuvent se « permettre » de sortir dans la pratique.

      3. Deres

        Globalement, la situation est favorable aux allemands qui s’en sortent très bien économiquement. Il faudrait vraiment que cela dégénère pour qu’ils considèrent préférable de sortir de l’euro.

    2. gameover

      ah nous avons à ma droite : c’est la faute à l’euro…

      Faudrait une monnaie chacun… 66 millions de monnaie rien que pour la france…

        1. gameover

          Kazar je rappelle que la Creuse a la même monnaie que l’Ile de France… et au pire on ne peut pas dire que la Creuse nous coûte une blinde…

          Les subventions actuelles servent :
          – aux routes nécessaires pour la traverser donc à usage non local
          – à une population plus agée mais c’est un problème de gestion des retraites et de la politique de santé : ailleurs ça se voit moins car les actifs payent pour les inactifs au travers des impôts extorqués (pléonasme).

            1. gameover

              Kazar, à moins que tu aies une nouvelle théorie, ceux qui rejettent l’euro le font pour l’unique raison que la zone européenne n’est pas une Zone Monétaire Optimale ZMO.

              (attention à la définition originale de ZMO qui date d’une période -1932- où les monnaies étaient indexées sur l’or)

              Toutes les autres raisons découlent de celle-ci, car en final ils veulent que la banque centrale de leur pays puisse utiliser la presse à billets pour corriger leurs conneries interventions dans l’économie.

              Une zone monétaire optimale est atteinte quand les pays qui en font partie ont trouvé d’autres moyens d’ajuster leurs divergences économiques que celui de la variation de leurs taux de change réciproques.

              Il y a forcément des assymétries dans les économies que ce soit au niveau local, national, européen ou mondial et la formation des prix intervient alors pour rééquilibrer les flux.
              Mais si certains des paramètres sont bloqués alors l’équation ne peut pas être résolue : ces paramètres bloqués ou bloquants sont entre autres la circulation des capitaux, les dépenses publiques, la fiscalité, le marché du travail, les prix administrés (loyers, monopoles etc…)

              Je citais la Creuse et l’Ile de France car il y a une assymétrie économique évidente entre ces 2 régions et pourtant les 2 utilisent la même monnaie. Il y a des subevntions certes mais elles ne sont pas liées au besoin propre de la Creuse comme dit plus haut. On dit souvent que dans une ZMO ça ne peut fonctionner que s’il y a des transferts entre régions : c’est vrai mais on l’applique faussement en mettant ces transferts à la charge de l’état dans un système de ponction-redistribution.

              Ces transferts devraient avoir lieu au travers des allocations de capital et elles existent un peu en fait mais très peu : les prix ne sont pas les mêmes suivant les régions, que ce soit le prix du travail (même s’il est bloqué par le mini) ou le prix des biens.

              Ainsi certains qui n’ont rien compris demandent à ce que les Allemands subventionnent directement la Grèce en monnaie sonnante et trébuchante et directement sur le budget.

              Ce devrait être en fait les usines allemandes qui devraient s’installer en Grèce ou les travailleurs grecs qui aillent travailler en Allemagne mais pour cela il ne faudrait pas que le coût du travail soit maintenu de manière artificielle (salaire minimum) par une réglementation sinon il n’y a aucun intérêt pour l’un ou l’autre de se déplacer surtout si, à cause des aides, les grecs gagnent autant ou presque en travaillant ou pas.

              On peut remplacer grecs par français. Ce dont les gens ne se rendent pas compte c’est que tout un chacun même en france est impacté par ces contraintes qui empêchent l’équation d’être résolue, et parmi ces contraintes le salaire minimum.

              Tous les salaires subventionnent le SMIC. S’il n’y avait pas de salaire minimum alors celui qui a même un CAP gagnerait 200E de plus (exemple) et les emplois même plus qualifiés ne se délocaliseraient pas et en final on créerait plus d’emplois.

              Quand le prix du pain était bloqué jusqu’à la fin des années 80, il y avait moins de pain et le pain était de moins bonne qualité et ce n’était pas à cause de l’euro ni de la banque centrale. Celui qui ne comprend pas ça ne peut pas comprendre que ce n’est pas la monnaie qui fait la ZMO.

              Une baguette devrait naturellement coûter 1E en Allemagne mais 50 centimes en grèce car dans une baguette c’est le coût du capital et le coût du travail qui intervient, car toutes les ressources sont locales.

              D’ailleurs McDo est une des seules ou rares entreprises mondiales à adapter son prix en fonction de l’économie locale. Même en zone euro le hamburger de base coûte du simple au double suivant l’endroit et McDo fait pour cela appel à des ressources locales… il déplace ses usines de production ou ses sources d’approvisionnement.

              Mais Apple arrive à vendre ses smartphone à la Grèce parce que ce sont les impôts et subventions grecs qui paient les smartphones.

              Si un pays est intéressant par le niveau de qualification des salariés, par la fiscalité, par la réglementation alors ça créera de l’emploi et le revenu global augmentera et la monnaie s’appréciera jusqu’à la limite de l’efficience.

              Quand il y a une crise économique les salaires doivent pouvoir baisser pour s’adapter. Les économistes fustigent souvent ceux qui font un parallèle entre la gestion du budget d’un ménage et celui d’un pays : dans un ménage quand il y a une baisse des revenus, on s’adapte, on donne moins d’argent de poche aux enfants, on réduit les budgets, on arbitre sur les prix pour aller à l’essentiel en attendant des jours meilleurs.

              Pour info on eu une ZMO mondiale entre 1871 et 1914 puisque toutes les monnaies étaient basées sur l’or et pourtant aucun pays ne subventionnait directement les autres mais on ne gagnait pas le même salaire à Bilbao ou à Dallas.

                    1. Quiet Desperation

                      Je suis absolument certain que si l’on tâte le crâne de GO, on trouvera une forte protubérance vers l’arrière….

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Oui, je vois vraiment pas ce que leur couplet sur l’euro vient faire là.
        On aurait pas l’euro, ça voudrait dire qu’on donne un pouvoir supplémentaire aux politiciens qui nous gouvernent : celui de décider de la valeur de mon argent, de mon patrimoine et de mes économies (enfin c’est l’idée, dans les faits les 3 = 0)
        Arnaud Montebourg à la banque de france? Il aurait mieux fallu, dans cette hypothèse, acheter massivement du dollar zimbabwéen pour se mettre à l’abri!

        1. gameover

          Faut un coupable ! Celui qui ne peut plus payer son crédit dit que c’est la faute de la banque…

    3. Deres

      Pour arriver au pouvoir, il faut des soutiens. Et ces soutiens se trouvent en partie dans les corps constitués. Il faut donc nécessairement rentrer dans le rang sur la plupart des sujets. Après chaque partie choisit son sujet clivant pour tenter de se distinguer, mais qui ne choque surtout pas les corps constitués. La droite va parler de sécurité. La gauche va faire du sociétal. Le FN va avoir un discours plus nationaliste. Mais ce sont des variations sur le même thème avec préservation du statu quo.

      A noter que Sarko avec le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux, le gel du point d’indice et les jours de carence heurtait de front trop de corps constitués. Dans de nombreuses mairies son portrait officiels a été jeté par terre dès le soir de l’élection (par des fonctionnaires impartiaux 😉 ).

  19. dede

    « on ne saura pas pourquoi il s’est fixé ce chiffre »

    Parce qu’il n’a pas regarde les videos de Milton Friedman sur YouTube peut-etre?
    Je n’envoie pas le lien car je ne me souviens plus de quelle video il s’agissait mais pour ceux qui ne l’ont pas vu, je vous laisse chercher, ce ne sera pas du temps perdu que de les visionner. En tout cas, il y en a une dans laquelle il explique que la depense d’Etat devrait etre limitee entre 15% et 20% du PIB – chiffres qui ont ete appliques aux US il y a bien longtemps et sont encore proches a Hong Kong…

    1. pactol

      Il a choisi un chiffre au hasard pas trop bas pour ne pas choquer et provoquer un émoi trop grand qui l’aurait obligé à s’expliquer et tenir un discours bon pour le pays mais totalement défavorable à son eventuelle ré-élection.

      1. gameover

        Oui 50/50 ça laisse de l’espoir aux deux camps…

        Un pacte… fifty fifty… ça me rappelle quelque chose…

    2. Deres

      Typique du consensus mou, pure décision politique ne maximisant pas l’intérêt général mais minimisant uniquement les remous politiques. En France, les actions gouvernementales sont plus dictés par leur facilité politique que par leur utilité nationale.

      Le grand classique, c’est le ministre de l’Education Nationale qui fait joujou avec les vacances sans jamais rien toucher à la désorganisation et à l’inefficacité du mammouth. Exemple, les remplaçants qui sont attribués sur des zones limités (très parfois), les déplacements plus lointain, voir avec hôtel étant impossibles même si des remplaçants sont disponibles dans d’autres zones. Idem pour les formations et autres ayant lieu pendant les heures de cours. Tous ces problèmes connus sont trop dangereux politiquement car en opposition frontale avec les syndicats.

    3. Calvin

      Justement, quand on veut réellement gouverner, on ne dit pas : je veux tant de chômage, tant de PIB, tant de déficits, tant de recettes, tant de dépenses.
      On s’engage juste sur des choix qui indiquent les directions que l’on veut prendre, mais ce sont les évènements réels qui conditionnent cela.
      Tout le reste, c’est de la comm hasardeuse.

  20. dorsai

    Comme prétendants, christine Lagarde pourrait être une surprise; DSK aussi d’ailleurs!

    1. pactol

      Ils sont trop biens où ils sont.
      Dans les hautes sphères internationales, ils peuvent dormir tranquilles. Ils n’ont aucun souci de ce monde, même DSK a réussi à se sortir du merdier de Lille généré par Sarko et ses amis « socialistes ».

  21. Florian

    Comme dit Jean Pierre Petit (des Cahiers Verts), et il l’a encore répété hier chez Nicolas DOZE (BFM Business – http://dai.ly/x2ijnvz à 7min30), « il va falloir passer par Marine pour avoir Margaret ».
    Plus çà va, malheureusement, plus je me dis qu’il a raison.

    1. Calvin

      Mouais, on aura plutôt « Margarine », alors.
      De l’étatisme pur beurre (mais sans beur).

  22. Bernard

    Anne Lauvergeon était sous payée ?
    Parce qu’il semblerait qu’il manque un peu plus d’un milliard d’euros (Sur les 1,8) a l’appel dans l’affaire Uramine.
    Plus personne chez Areva ne sait où ils sont passé et qui les a encaissé 🙂

  23. Bernard

    Viittttttttttttte il nous faut le retour de Christine Lagardeavue.
    N’avait pas elle fait une association pour cela, qui portait le nom de « La Grande Dame » 🙂
    On va boire le calice jusqu’à la lie de toute façon.

  24. Cretinus Alpestris

    J’ai la triste impression que les Français passent plus de temps à remplir leur billets de PMU qu’à choisir leur prochain président.

        1. Bonsaï

          Il est grand temps de fonder un nouveau parti :
          MPU – Mouvement pour l’Utopie …
          Un peu d’espoir, un regain d’énergie et d’optimisme, c’est le printemps !

              1. HussardBleu

                « Les temps sont durs, votez MOU »…. voui… Dac était le Desproges de la IV° République…

  25. Duff

    @H16 tu penses qu’un victoire de MLP devient envisageable : On aura un sérieux élément de réponse à la fin du mois. Compte tenu de la participation et de la règle du maintien d’un candidat (12.5% des inscrits) et compte tenu des intentions de vote, il n’y aura pratiquement aucune triangulaire.

    Dans les duels FN/PS on aura pas toute la caravane publicitaire BFM TV & cie pour matraquer partout qu’il vaut mieux le tocard socialiste que le troporiblenazi en face. Là on va voir.

    Enfin faudra m’expliquer comme flanby et son petit agité catalan vont présenter un plan de réforme à peu près sérieux à la commission de Bruxelles avec une majorité marxiste et anticapitaliste à tendance légèrement frondeuse à la sortie d’une branlée électorale. La logique (s’il y en avait encore) serait une dissolution.

    1. « On aura un sérieux élément de réponse à la fin du mois »
      Bof. Les présidentielles, c’est dans 2 ans. Ca fait loin, politiquement parlant, très loin.

      1. Duff

        Je trouve que si : Lu dans les commentaires il y a quelques mois, il y a forcément un effet d’entrainement. Plafonner à 17/18% et n’avoir aucun représentant c’est pas la même chose que de faire 30% et avoir des lus à tous les échelons. Il se murmure qu’au PS et à l’UMP ça angoisse fort. Pas dans ces moments là qu’on attends peinard les 2 ans qui restent à purger.

        1. Ce n’est pas ce que je veux dire. En fait, en deux ans, il peut arriver plein de choses à commencer par un nombre invraisemblable d’affaires bien putrides faisant surface à mesure que le FN prend le pouvoir et déboulonnant l’un et l’autre élu du parti frontiste, par exemple. Il peut arriver une crise sans précédent qui mette tout le monde sur la paille. Il peut arriver un événement imprévu qui donne un soubresaut à Hollande, genre un Charlie à deux semaines des élections. Etc… Bref, 2 ans, c’est long. Même si, j’en conviens, la tendance du moment peut largement faire angoisser l’UMPS.

          1. torqmina

            nombre invraisemblable d’affaires bien putrides faisant surface à mesure que le FN prend le pouvoir : ne serait ce pas la méthode Fillon ?

          2. Kazar

            Tu as raison, deux ans c’est long, et nous pouvons être certains que nos adversaires, faute de propositions concrètes, vont désormais consacrer toute leur énergie à nous débiner. Et sur le nombre, ils trouveront forcément des affaires à monter en épingle. D’ailleurs, à leurs yeux, une parole de travers est infiniment plus grave qu’un élu de droite ou de gauche condamné qui ose revenir aux affaires ou s’y maintenir.
            Un seul exemple : Pierre Bédier, condamné en décembre 2006 à 18 mois de prison avec sursis, 50 000 euros d’amende et trois ans d’inéligibilité pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux (excusez du peu) et qui, redevenu président du conseil général des Yvelines, ose twitter (sans rire) :
            « L’intérêt général, c’est ce qui nous a toujours guidé ».
            Dans le genre foutage de gueule, mais apparemment, ça ne choque ni le PS, ni le PCF, ni les Verts, ni l’UDI, etc.
            En revanche, un commentaire comme :
            « Si vous n’êtes pas encore enthousiastes à l’idée de voir nos cathédrales dynamitées et de vivre dans une société régie par la charia, aujourd’hui est le temps de dire halte au processus de déchristianisation, halte à la réécriture de notre Histoire »
            vaut à son commentateur une place dans un article de Libération qui cite les « dérapages » des candidats FN.
            Mais c’est vrai, c’est trop horrible de pouvoir encore dire ce qu’on pense, heureusement, Madame TAUBIRA y mettra bientôt fin.
            Oui, la merde va nous pleuvoir dessus, c’est clair.

          3. Deres

            Oui, les gentils fonctionnaires territoriaux impartiaux vont immédiatement nous remonter tous les détails de la gestion des élus FN. Le moindre clientélisme, abus, manque de vivrensemble ou amalgame sera monté en épingle au niveau national en première page des bons journaux. Que ces pratiques tendancieuses soit la norme des politiques de tous bord, cela en sera pas expliqué … Je sens que la première page des journaux nationaux va devenir une page régionale.

            1. HussardBleu

              et puis… il y a aussi des experts électoraux en CAO dans l’EM des partis respectables : il ne faut pas exclure quelques petits tripatouillages plus ou moins discrets dans la règle du jeu électoral…

    2. Deres

      Qui a parlé d’un « plan de réforme sérieux » ? Lors de ses conférences de presse de début 2015, Flamby a été très clair. Après la timide et complexe loi Macron, il n’y aura rien de plus d’ici les élections en 2017. Au mieux, ils vont lâcher quelques « économies » de bout de chandelle (des hausses d’impôts déguisés …) pour calmer Bruxelles et maintenir le budget à flot face aux multiples dépenses de confort imprévus.

      C’est le plan habituel. Dénonciation du bilan du prédécesseur et augmentation massive des impôts en début de mandat pour gagner de la marge de manœuvre. Inaction et distribution de cadeaux en fin de mandat. Promesses clientélistes tout azimut comme seul programme de réélection.

      Ce qui est nouveau est seulement le lâcher massif d’affaire sur la droite pour l’atomiser. L’utilisation du FN, elle, est une vieille ficelle venant de Mitterrand.

      1. Calvin

        Ce qui était nouveau, c’est que l’augmentation massive des impôts en début de mandat pour gagner de la marge de manœuvre s’est traduite par moins de rentrées fiscales.
        La panique a alors gagné le sommet.

        1. Deres

          Oui, car pour des raison de mauvais timing lui ayant en partie coûté sa réélection, son prédécesseur avait lui aussi augmenté massivement les impôts en fin de mandat. Les augmentations de début de mandat de Flamby ont donc mis groggy le pays. La France est résiliente, mais 3 années successives d’augmentation importante des impôts cela a fait débordé la coupe.

      2. Duff

        je me fais pas d’illusions mais la nouvelle commission a exigé un plan de réduction de 40 mds à documenter d’ici mai. A quoi faut ajouter les 50 mds déjà prévus mais non renseignés. Je me mettais dans l’improbable hypothèse d’une plus grande fermeté de Junker et Merkel…

        1. Higgins

          J’en étais à 50 milliards promis auxquels s’ajoutent 30 milliards demandés par Bruxelles. Nous ne sommes pas à 10 milliards près. Les effets commencent à se faire sentir comme dans ce cas (et même si nous sommes déjà dans une perspective installée. Curieux qu’on entend pas plus les cultureux) ): http://www.la-croix.com/Actualite/France/Les-conservatoires-de-musique-se-preparent-au-regime-sec-2015-02-27-1285343.
          Le risque est de voir ces dotations budgétaires prises en compte par les collectivités locales sachant que ces dernières doivent déjà faire face à saucissons des activités périscolaires pour lesquelles aucun budget n’a été planifié au niveau central. Un maire de mes connaissances (2000 habitants) me disait récemment que ce sujet devenait très sensible et surtout, très onéreux.

          1. gameover

            Pour les activités scolaires, j’ai entendu que la mairie de Marseille a demandé 50E par enfant à chaque famille… Calvin tu confirmes ?

            1. Calvin

              Seulement, l’année prochaine.
              La Mairie devrait demander un paiement pour ceux qui s’inscrivent aux TAP.
              C’est en discussion : FO ne veut plus de TAP le vendredi AM, mais sur deux jours, du coup, cela sera plus cher.
              Ah, et, je précise, à Marseille, c’est FO qui dirige !
              FO, le syndicat qui nous FOche.

      3. balt

        « pour calmer Bruxelles »:Euh,la je crois que tu te trompes.Bruxelles est complice de tout ce cinéma depuis longtemps.Bruxelles,ce qui les intéresse c’est une relative paix sociale qui leur permet de jouir des généreux cadeaux des lobbies

  26. Bonsaï

    Vite, H16 Président !

    Premier ministre : Calvin
    Ministre de l’Intérieur : Gameover
    Garde des Sceaux : Quiet Desperation
    Education nationale : Black Mamba
    Culture et Communication : Aristarque
    Porte-parole : pouf pouf
    Affaires sociales : petit chat
    Affaires étrangères : Bonsaï
    Défense : Kekorésin
    Finances : ?
    Liste non exhaustive, sujette à remaniements imminents …

      1. gameover

        « Je veux les Finances … »

        … et « s’il te plaît » ça t’écorcherait la gu3ul3 ?

        1. Black Mamba

          Ce n’est pas négociable alors la politesse, tu peux la mettre de côté,mais c’est peut être du sérieux entre Bonsaï et toi …

        1. Black Mamba

          Il y a trop de poste , il faut le strict minimum , Education nationale ,
          Culture et Communication ,Porte-parole , Affaires sociales, Affaires étrangères sont de trop …

          1. gameover

            Pouf pouf porte parlotte… t’imagines… la conf’ commence mercredi à midi après le conseil des sinistres et dure une semaine…

            1. Calvin

              Si si, je veux Pouf Pouf porte parole.
              Le conseil des ministres, ce sera lundi, et pouf pouf aura les 4 autres jours pour préciser chaque point.

              1. HussardBleu

                Porte Parlote, je veux bien, mais aussi Chargé des Relations avec le Parlement : Pouf Pouf serait là absolument redoutable, et les parlementaires mieux que décimés.
                Je prévois une mortalité du genre section d’assaut contre feux croisés de mitrailleuses… voire un massacre style Guyana… il faut savoir que le véritable patronyme de PP, c’est JJ (Jim Jones)… mais bon, c’est secret encore…

                1. pouf pouf

                  le temple du peuple, voilà l’idée … je vais tout de suite en parler aux députés de la montagne.

          2. bob razovski

            Merci ma chère BM 😉

            Un gouvernement libéral se doit d’être le plus possible réduit.
            Quitte à tailler dedans au Katana 😉

            1. Black Mamba

              Voui …au coupé au Katana, la mère Thatcher serait un enfant de chœur à coté de moi 😈

              1. Pheldge

                Vous pourriez aussi vous occuper des affaires religieuses , on vous appellerait alors la Mère Koss , ce qui par rapport à Béhème représente une promotion non négligeable ! 😉 🙂

                1. Black Mamba

                  Je laisse à Théo31 tout ce qui conserne le CUL(-te) , je lui ai déjà promis le poste :mrgreen:

    1. gameover

      « Ministre de l’Intérieur : Gameover »

      Je vais m’occuper de vos intérieurs, surtout les filles !

      « Affaires étrangères : Bonsaï »
      Vu ta taille je t’aurais plutôt mise au secrétariat d’état aux personnes handicapées, les mal comprenants et les mobilités réduites…

      1. Bonsaï

        « C’est pour mieux te manger, mon enfant… »
        Tout l’art d’un bon ministre des affaires étrangères est de paraître totalement inoffensif, alors qu’il est simplement REDOUTABLE.
        Et tout en modestie comme d’hab.

        1. gameover

          Tout l’art d’un bon ministre des affaires étrangères est… d’être étranger aux affaires…

    2. Nemrod

      Moi je veux juste gérer Chambord si c’est pas trop demander.
      Je t’inviterais Quiet.

      1. Higgins

        Je gérerai bien les chasses présidentielles avec Hussard bleu si ce dernier est d’accord, évidemment.

      2. HussardBleu

        Je ne transigerai pas à moins d’une co-direction, et j’organiserai des chasses, genre « Comte Zaroff »… le gibier sera abondant, avec ce que vous allez me rabattre…

        1. Nemrod

          Nous ferons de l’affût en agrainant avec des montres de marque pour finir le plan de chasse.

              1. Pheldge

                Gilbert Annette ? le maire PS de St Denis de la Réunion , passé par la case prison pour s’être fait remplir les (lu)poches par feu la CGE devenue Veolia depuis ?

    3. hugeus

      Un président, un premier ministre, un ministre de l’intérieur et un pour la justice, un aux affaires étrangères et un à la défense. Bast(i)at !

      1. Calvin

        Ça, c’est la cible.
        Mais pour y arriver, il faut avoir des ministères de transition accompagnant la cession des activités.
        Prenons l’EdNat.
        Ce n’est pas régalien et n’a donc pas vocation à être géré par l’Etat.
        Néanmoins, au début, il faut expliquer et accompagner la transition du statut du personnel), la privatisation des écoles, le transfert des financements (chèque éducation), …

      2. bibi

        Remplacer président par Roi et vous avez tout bon.
        Déjà ça supprime une élection ça nous fera des vacances, et deux on aura l’air moins ridicule aux yeux des étrangers qu’avec Talonnette le Grand ou Flamby.
        En plus avec la loi salique on est sur d’échapper à une femme comme chef d’état.

        Le président est mort vive le Roi.

        1. bob razovski

          Comme en ce moment, on est dans le bricolage magique, ça sera plutôt

          Le président est mort, vive le Roi Merlin :mrgreen:

    4. Calvin

      Si je suis sous les directives d’h16, ça me va.
      Je nomme Hobbes, mon tigre, chef et seul membre de mon cabinet (ce sera mon seul acte de népotisme) et le conseil des ministres aura lieu le lundi matin.
      J’installe la flat tax, je décrète la suppression de l’emploi à vie des fonctionnaires, la libéralisation de la Sécu et la réforme des retraites à la chilienne.
      Ensuite, on verra pour la deuxième semaine !

      1. bibi

        La deuxième semaine vous licenciez Hobbes et vous démissionnez parce que vous en avez déjà assez fait et vous pourrez retourner à de saines occupations.

        1. Calvin

          Ah non !
          Quand les reformes sont finies, je reste en poste mais sans rien faire ni être payé.

          1. Deres

            Bref, c’est comme maintenant. Il suffit de ne jamais faire de réforme et de rester en place en s’occupant exclusivement d’obtenir le mandat suivant et de placer les copains moins chanceux à charge de revanche.

              1. HussardBleu

                et pi, la charrue, c’est sympa… évidemment, atteler le tigre, pas facile…

  27. babar

    Cher H16, n’oubliez pas que lors de son accession au pouvoir, Sarkozy a tenté moultes réformes mais qu’il en a toujours été empêché par le lobby de la fonction publique, le plus puissant de France. Il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir, surtout pas dans une fonction publique toxique pour un homme de droite. Ce lobby a tout fait pour engendrer de l’inertie bureaucratique à chaque manoeuvre de Sarkozy. Ceci dit, il n’était pas un bon président, nous nous retrouvons sur ce point.

    1. « Sarkozy a tenté moultes réformes »
      Bof. Il aurait vraiment voulu, le référendum lui tendait les bras, au moins dans les 6 premiers mois.

      1. Kazar

        Oui, mais le référendum, il s’était assis dessus en 2007, ce n’était pas son truc, pas plus qu’aujourd’hui bien qu’il clame le contraire. Laissez le peuple s’exprimer, voilà ce qui leur fait peur.

    2. Marco33

      Non, dans les 6 premiers mois, (voir 12), on peut renverser la table : la légitimité est là (à condition aussi d’avoir signifié les changements pendant la campagne).
      La force peut même être utilisée : les opposants ne peuvent que paraître comme illégitimes et anti-démocratiques.
      Passez cette période, c’est foutu.
      Le jour où un politique pragmatique aura compris cela, il sera réélu comme Mme Tatcher.

    3. Val

      @babar , d’accord avec vous . Le système est verrouillé , prisonnier de lui même . Rien ne peut bouger . Pour moi , on pourrait mettre n’importe qui président , cela ne changerait strictement rien . Et pour moi , croire que MLP ferait quoi que ce soit est un leurre de plus .

      1. Calvin

        On a mis n’importe qui.
        On devrait essayer un chimpanzé, on aurait de meilleurs résultats.

        1. Val

          +1 , avec reserves , le chimpanzé est encore trop malin , je verrais plutôt une poule , moins risqué , ou alors la carpe , moins de bruit .

  28. Pheldge

    Liste non exhaustive, sujette à remaniements imminents les imminents du spectacles peut-être ?

  29. Karamba!

    Il est grillé Sarkozy. Et il n’a même plus le courage de proposer du lourd (qu’il ne pourra pas concrétiser), bref il n’y croit plus. Et effectivement il n’y en a aucun à droite suffisamment inconscient (ou indépendant?) pour défier l’inexorable. Peut-être un Villepin tout foufou? Celui qui envoyait les américains se faire voir à l’ONU, pas celui qui roupillait à Matignon bien évidemment…

  30. Kazar

    De toute façon, comme à droite ils vont se présenter en ordre dispersé (Sarko, Juppé, NDA, Bayrou(?), Coppé (?), Le Maire (?)), ils ne passeront jamais le premier tour. Donc l’enjeu est limité à savoir quel socialiste affrontera MLP au second.

        1. Kazar

          Ça pétera avant…dans mon entourage (qui n’est pas composé comme d’aucuns pourraient le croire de vilains FN fachos bouffeurs de chatons comme moi), je ne compte plus le nombre d’amis qui s’inscrivent dans des clubs de tir (homme et femmes, c’est ça la parité).

          1. hugeus

            Je confirme. Impossible de trouver de la chevrotine à la campagne, à moins d’être intime avec un armurier. Je rappelle que l’usage de la chevrotine est interdit, on se demande donc pourquoi ces chasseurs s’équipent ainsi…!

              1. Quiet Desperation

                Nan… d’une part, la chevrotine n’est pas interdite dans tous les départements (c’est toujours le cas en Corse, par exemple), et, d’autre part, une munition interdite à la chasse n’est pas interdite à la vente (c’est le cas des blindées, interdites en France, mais libre à l’achat dans toutes les bonnes armureries en prévision d’une chasse en Afrique : l’éléphant se tire uniquement à la blindée – dite aussi « solid » ou « FMJ »)

    1. Flash

      Sauf que la Gauche aussi va arriver en ordre très dispersé. Il faut vraiment être devin pour réussir à prédire qui va finir au 2ème tour.

      1. Calvin

        Il est allé tellement à gauche qu’il est revenu à droite.
        Le monde politique est une sphère.
        Et nous, on a les boules.

    1. Higgins

      Désolé pour lui mais on s’en fout de France Télévisions. Seul point où je suis en accord avec lui, c’est quand il demande de la cohérence dans les chaînes publiques. Je lui en accorde une seule au lieu du fatras actuel.

      1. gameover

        Moi qu’une chaîne publique paye avec nos impôts 2 à 4ME un film pour avoir un taux d’écoute correct mais sans même passer de pub pour rentabiliser… c’est comme si un paysan élevait des bêtes pour les enterrer dans le pré en fin de vie… un non sens…

        Autant nous envoyer un ticket de ciné…

      2. Higgins

        A propos de France Televisions, si j’en crois les Experts du jour, il y a eu une émission gratinée sur France 2 hier soir sur les méchants turbo-neo-libéro-capitalistes. Du lourd bien nul comme seuls les journaleux français savent faire plein de poncifs et de contre-vérités. Et ça se réclame du service public! Sévices publics oui.

        1. Guillaume

          France Télé a enfin compris l’économie de marché : ce qui plaît se vend, quand t’as du mouton apeuré devant la télé, ça marche bien, ce genre de déchet !

  31. douar

    De toute manière, même si MLP devenait Président(e), je vois mal le FN avoir la majorité aux législatives.
    Localement, quand je vois les branques se présentant sous étiquette FN, j’ai des doutes.

    1. Deres

      Y-aurait-il même des élections législatives ? Une sorte de putsch socialistes est tout à fait possible tu sais. A la sauce française bien entendu. Une avalanche de plainte pour invalider l’élection par exemple. Ou des manifestations et « incivilités » des fonctionnaires tellement gigantesque que MLP ne pourrait pas récupérer le pouvoir et organiser des élections. Pour les idéologues socialistes, la « bête immonde » permettrait de justifier tous les abus anti-démocratique pour protéger le peuple de lui-même. L’aboutissement de l’Etat Maman en quelque sorte qui après avoir interdit les produits nocifs interdirait les votes dangereux.

  32. Kazar

    Moi, c’est quand je vois les branques qui sont déjà au pouvoir que j’ai des doutes.

  33. taisson

    La France est socio collectiviste de façon irrémédiable!!
    Tous les leaders potentiels doivent satisfaire au moins aux apparences de ce dogme pour espérer être élus.. Et le rester! Tout ça nous donne « l’ouverture » stupide et inutile de Sarkosi, aussi désespérante que fut la dissolution de Chirac, qui à mis en place le dogmatique Jospin . Dans les deux cas, l’espoir placé dans un candidat se disant « de droite » à été remplacé par une déception encore plus grande (pour ceux qui croyaient encore que ce pays peu se reprendre…)
    Personne ne peut plus penser raisonnablement remettre ce pays en marche uniquement par des élections!
    MLP est la seule opposition encore légale actuellement (je n’ai pas dit crédible..), mais elle ne dispose pas d’une armée de militants formés et prêt à remplacer ceux qui paralyseraient le pays, se mettant immédiatement en grève en cas de victoire. Il en serai de même pour tout élu voulant réellement agir. Sans quelques dizaines de milliers de militants prêt à tout et bien formés pour remettre en route les structures, plus quelques uns formés aussi aux arts martiaux pour les cas sérieux !
    On est loin de la « démocratie », mais, si j’ étais candidat, ce serait ma préparation aux affaires!!
    Mais personne ne se prépare, et donc tout est irrémédiablement foutu .

    1. Kazar

      Nous, on se prépare, et nous avons encore deux ans pour continuer à nous préparer…

      1. Calvin

        Aaaah, vous me dîtes quand vous avez intégralement revu le programme économique.
        Vous n’avez que deux ans pour purger les références marxistes.
        Dépêchez-vous, parce que cela fait trois qu’il est resté le même.

  34. Calvin

    @H16
    On a droit aujourd’hui aux belles promesses de droite.
    Et les belles promesses des frondeurs de gauche ? Le billet avance ?

  35. Théo31

    Comment faire la moindre confiance à nabotdruche quand on sait que son premier acte en 2007 a été d’aller commémorer l’abolition de l’escalavage avec le vieux débris de l’Elysée avant d’aller se faire adouber par Bébert de la CGT ?

  36. Jules

    Hier je suis tombé sur un documentaire sur Churchill à la TV.
    Le documentaire sous-entendait que Churchill avait fait (et reconnu avoir fait) une terrible erreur en indexant la livre sur l’or dans les années 20.
    Il est probablement très difficile de me répondre, mais en quoi c’est une mauvaise idée dans le contexte historique ? (En quoi est-ce une mauvaise idée tout court à part pour jouer sur l’inflation ?)
    Est-ce que c’est dû principalement à l’impact des théories de Keynes ?
    La crise de 29 n’est elle pas la seule raison de l’abandon de l’étalon or ?

    1. Calvin

      Ce n’est que mon avis, mais, oui, je pense que l’influence de Keynes joue beaucoup.
      Ce que Churchill appelle une erreur, c’est que la GB était à ce moment encore un grand Empire disparate et étendu, et vouloir le maintenir imposait donc de ne plus indexer la livre sur l’or.
      De mémoire, l’abandon de l’étalon-or s’est fait en plusieurs fois de manières contraires.
      Cela se soldera par le leadership américain, et les accords de Bretton-Woods.
      Mais ça, c’était avant Nixon.

    2. Voleurdufeu

      Le problėme est surtout qu’il a voulu rendre à la livre sa valeur d’avant guerre ( exprimée en or), ce qui revenait à la surévaluer considérablement.

  37. Dr Slump

    En conclusion:
    A droite, une avalanche de promesses, à gauche, une promesse d’avalanches.
    Allez, on ferme!

      1. Bonsaï

        Bientôt on ne dira plus « skier comme un vrai suisse » mais « surfer comme PM Calvin ».
        Historique. Légendaire. Moderne…

  38. hop hup

    Pendant près d’un an, Camelia P. s’est occupée sept jours sur sept de la mère très âgée du président socialiste du conseil général de l’Isère, Alain Cottalorda. Elle explique avoir été recrutée en Roumanie par ce dernier et l’une de ses sœurs, et n’avoir jamais été déclarée malgré ses demandes. L’élu se dégage de toute responsabilité.

    une nouvell affaire pour le ps

    1. Val

      oh une affaire , comme vous y allez , c’est plutôt encore une malheureuse victime de phobie déclarative à déplorer dans le camp du Bien , durement frappé ces derniers temps, il faut le dire .

  39. Pheldge

    Conclusion : il y a ici une majorité écrasante de Sarkozystes déçus , qui malgré tout reconnaissent que , après tout, compte tenu de ce que , et puis vous comprenez, il aurait du faire plus, on est déçus, … NA !
    Je pense même que certains ont voté Flamby en 2012 par dépit !
    2017 : ce sera MLP, Flamby , et un candidat de droite. On n’y est pas encore.
    Et un bon stratège ne va pas dévoiler ses batteries à l’avance !

  40. Dahu

    « Mais voilà, il faut se rendre à l’évidence : après sept années au pouvoir comme Ministre de l’intérieur puis comme président, »

    Vous oubliez aussi que Sarkozy a été ministre du budget puis ministre de la communication sous Balladur, puis ministre de l’économie sous Raffarin.

    Il connait bien son metier. C’est sur. Certain. Il sait tellement bien ce qu’il faut pour la France qu’il ne l’a jamais fait avec autant de pouvoirs.

Les commentaires sont fermés.